Vous êtes sur la page 1sur 2

Cheminées métalliques et phénomène de fatigue:

Introduction :

Il existe de nombreuses cheminées et tours dans les centrales


énergétiques ou dans d’autres industries. Ces cheminées sont la plupart
du temps de type : « structure métallique autoportante ».

Les cheminées métalliques sont souvent très élancées et exposées au


vent. Des charges de vent cycliques et variables peuvent faire vibrer ces
structures et les menacer d’effondrement, que ce soit par rupture due à
une résistance insuffisante ou alors par le phénomène de fatigue. Le
« vortex shedding » combiné avec les perturbations atmosphériques
provoquent des sollicitations dynamiques complexes qui souvent induisent
ces vibrations.

Cette figure représente les turbulences induites par le phénomène du « Vortex shedding ». Le vent
se sépare en tourbillons derrière la structure cylindrique de manière alternée. Des pressions basses
apparaissent donc de part et d’autre et attirent la structure ce qui engendre une vibration.

Plusieurs solutions existent pour limiter ces vibrations. Les plus connues
sont les hélices en spirale (« Interceptors ») et les amortisseurs
massiques. Toutefois, ces solutions sont souvent insuffisantes pour éviter
les problèmes liés à la fatigue. Une conception adéquate de la structure
est donc nécessaire pour assurer une durée de vie suffisante et ainsi
éviter les problèmes liés à la fatigue.

Description de la structure :

Il s’agit d’une structure cylindrique supportée par une partie conique dans
la partie basse.

La section la plus vulnérable à la fatigue se situe au droit des assemblages


de raccordement entre les éléments cylindriques. Un tel assemblage est
représenté sur la figure ci-dessous :

Références :
- http://www.cicind.org/EN/member/pdf/CR-21-2.pdf
- http://scholar.lib.vt.edu/theses/public/etd-5024212489622671/etd.pdf
- http://en.wikipedia.org/wiki/Vortex_shedding
Figure de la structure avec notamment un détail pour l’assemblage au droit de la section 1-1

Section la plus sollicitée de la structure avec à droite une modélisation de l’assemblage

On constate l’importance des détails constructifs, notamment au niveau


des soudages.

Méthode d’évaluation de la durée de vie basée sur une théorie du


phénomène de fatigue :

Pour utiliser la formule suivante, veuillez vous référez à l’adresse


suivante : http://www.cicind.org/EN/member/pdf/CR-21-2.pdf

Références :
- http://www.cicind.org/EN/member/pdf/CR-21-2.pdf
- http://scholar.lib.vt.edu/theses/public/etd-5024212489622671/etd.pdf
- http://en.wikipedia.org/wiki/Vortex_shedding