Vous êtes sur la page 1sur 3

Notion de Mathématique 1TDIA/ISGI/CASA

A. Résoudre des problèmes de dénombrent.

ARRANGEMENTS ET COMBINAISONS :
Notation (factoriel) :

n! = n (n-1) (n-2)... (2)(1)


Exemple: 6! = 6 × 5 × 4 × 3 × 2 × 1 = 720
Par définition: 0! = 1

Arrangements de r objet parmi n :

(Dans le livre [traduit] : permutations)


Définition: un arrangement de r objets parmi n objets différents est
un sous-ensemble ordonné de r objets choisis parmi les n objets
Pour dénombrer le nombre d'arrangements, on a la formule

Exemple: Pour le jeu de cartes, les sous-ensembles


{A♠,2♠,3♠,4♠,5♠} {2♠,A♠,3♠,4♠,5♠} {7♥,D♦,7♣,7♦,V♥}
sont des arrangements distincts de 5 cartes choisies parmi 52.
En utilisant la formule, on peut calculer qu'il existe

arrangements différents de ce type

Combinaisons de r objet parmi n :

Définition: une combinaison de r objets parmi n objets différents


est un
sous-ensemble non ordonné de r objets choisis parmi les n objets
Pour dénombrer le nombre de combinaisons, on considère le
nombre
d'arrangements que l'on divise par le nombre de «répétitions»; on a

Nassah meyada 27/02/2011


Notion de Mathématique 1TDIA/ISGI/CASA

la formule

Exemple: Pour le jeu de cartes, les sous-ensembles


{A♠,2♠,3♠,4♠,5♠} et {2♠, A♠,3♠,4♠,5♠}
forment la même combinaison
En utilisant la formule, on peut calculer qu'il existe

combinaisons différentes de ce type

B. Résoudre des problèmes de probabilité et de


statistique.

Notions de probabilités
Il existe plusieurs manières de définir une probabilité. Principalement, on parle
de probabilités inductives ou expérimentales et de probabilités déductives ou
théoriques. On peut les définir comme suit :

Probabilité expérimentale ou inductive : la probabilité est déduite de toute la


population concernée. Par exemple, si sur une population d'un million de
naissances, on constate 530000 garçons et 470000 filles, on dit que P[garçon] =
0.53

Probabilité théorique ou déductive : cette probabilité est connue grâce à l'étude


du phénomène sous-jacent sans expérimentation. Il s'agit donc d'une
connaissance a priori par opposition à la définition précédente qui faisait plutôt
référence à une notion de probabilité a posteriori. Par exemple, dans le cas
classique du dé parfait, on peut dire, sans avoir à jeter un dé, que P["obtenir un

4"] = .

Comme il n'est pas toujours possible de déterminer des probabilités a priori, on


est souvent amené à réaliser des expériences. Il faut donc pouvoir passer de la
première à la deuxième solution. Ce passage est supposé possible en terme de

Nassah meyada 27/02/2011


Notion de Mathématique 1TDIA/ISGI/CASA

limite (i.e. avec une population dont la taille tend vers la taille de la population
réelle).

Nassah meyada 27/02/2011

Vous aimerez peut-être aussi