Vous êtes sur la page 1sur 31

‫ﺗﻘﻨﻴﺔ اﻟﺘﻔﺘﻴﺶ و اﻟﻤﺮاﻗﺒﺔ‬ Certifié

Certifié ISO
ISO
TECHNIQUE INSPECTION & 9001,
9001, ISO
ISO
14001
14001 & &
CONTROLE s.a OHSAS
OHSAS
Rue du Lac Leman Immeuble Feki Bloc A Les Berges 18001
18001
du Lac, 1053 Tunis, TUNISIE
Tél.: (216) 71964 907 / Fax.: (216) 71962 931

E-mail : 1
lazharkhad@yahoo.fr
DEFINITIONS

™ CONTROLES APRES SOUDAGE

Pour mettre en évidence des défauts éventuels, on peut utiliser une ou plusieurs des
méthodes suivantes :
9essais destructifs,
9contrôle non destructif,
9épreuve d’étanchéité,
9contrôle dimensionnel.

™ ESSAIS MECANIQUES DES ASSEMBLAGES SOUDES

Les essais mécaniques assurent, en général, plusieurs rôles :

9 Qualification des soudeurs


Il s'agit de vérifier l'aptitude des soudeurs ou des opérateurs de soudage a réaliser des assemblages
soudés préalablement définis et répondant aux critères de qualité requis.
9 Qualification d'un mode opératoire
Il s'agit de vérifier que le mode opératoire choisi convient en fonction :
9de la destination des assemblages,
9des matériaux de base et d'apport,
9du procédé de soudage.

2
LES ESSAIS DESTRUCTIFS

™ Traction

™ Pillage
™ Résilience (essai de flexion par choc)
™ Essai de dureté
™ Essai de texture
™Examen macrographique d'une soudure

3
ESSAI DE TRACTION

1. Buts de l ’essai de traction

1 - mesurer le degré d ’élasticité


Î résistance à la déformation plastique
(= contrainte maximale de service)
2 - mesurer le degré de plasticité
Î capacité de déformation plastique
(= aptitude au formage, ductilité,…)
2. Principe de l ’essai de traction

9 L'essai de traction consiste à soumettre une éprouvette de section cylindrique ou prismatique à un


effort progressif et croissant jusqu'à la rupture de la pièce d'essai.
9 Cet essai est réalisé sur une machine spéciale qui enregistre les efforts et les allongements grâce

à des capteurs d'extensomètre.

4
ESSAI DE TRACTION

3. Localisation des éprouvettes de traction dans un joint soudé

3.1 une éprouvette de section cylindrique

3.2 une éprouvette de section prismatique

5
ESSAI DE TRACTION

4. Résultats de l ’essai de traction


4.1 courbe de traction avec limite d ’élasticité apparente

4.2 Récapitulatif des résultats d ’essai


9 Re limite d ’élasticité apparente N/mm2 ou Mpa
9 Rm résistance à la traction (ou charge de rupture) N/mm2 ou Mpa
9 A % allongement % après rupture A% = (Lu - Lo)/Lo x 100
avec
ƒ Lo = longueur initiale entre repères
ƒLu = longueur ultime entre repères (après rupture)
9 Z % coefficient de striction Z% = (So - Su)/So x 100
avec
ƒ So = aire de la section initiale de la partie calibrée
6
ƒ Su = aire minimale de la section après ruptur
ESSAI DE PLIAGE

9 L'essai consiste à exercer sur une éprouvette, à température ambiante, une déformation plastique par
pliage.
9 L’essai de pliage est réalisé lui aussi sur la machine de traction sil le vérin de la machine fonctionne
aussi en compression.
9 Une seule face de l'éprouvette est mise en extension (endroit, envers ou côté).

Pliage transversal endroit

Pliage transversal envers


7
ESSAI DE FLEXION PAR CHOC

1. Principe de l’essai
L'essai de flexion par choc (essai de résilience ou essai de rupture fragile) consiste à mesurer le travail
nécessaire pour rompre, à l'aide d'une masse pendulaire, un barreau usiné de forme carré de 1 cm2 de
section, entaillé en son milieu par une encoche et reposant sur deux appuis

2. But de l ’essai de flexion par choc


Cet essai mesure le degré de fragilité
Î résistance à la rupture fragile
(= condition de sécurité en service)
3. Conditions d ’essai
9 sollicitation brutale (effet de choc)
9 effet d ’entaille (éprouvettes entaillées)
on favorise une fragilité maximale
9 basse température (par exemple la
Température minimale d’utilisation) 8
ESSAI DE FLEXION PAR CHOC

4. Résultats d ’essai

9 KV ou KU = énergie de rupture mesurée en joules à une température donnée


(V ou U = type d ’entaille).

9 KCV ou KCU = résilience = énergie de rupture / section rompue en joules/cm2 à une


température donnée
9 Exemple de calcul de résilience
KV = 95 J
soit KCV = 95 J / 0,8 cm2
= 118,75 J/cm2

9
ESSAI DE DURETE

But de l’essai

9 Les essais de dureté permettent de caractériser la résistance à la déformation plastique du matériau.


9 La méthode consiste à appuyer avec une force connue un poinçon normalisé sur le matériau.
Le poinçon s’enfonce plus ou moins dans le matériau selon que celui-ci accepte ou non la déformation
plastique.

9 Les résultats dépendent de la forme du poinçon et de la force d’appui. Les essais les plus utilisés sont :
L’essai BRINNEL qui consiste à appuyer avec une bille avec une force dépendant du diamètre :
• Bille de 10 mm force de 30 000 N
• Bille de 5 mm force de 7500 N
• Bille de 1 mm force de 300 N
L’essai VICKERS qui consiste à appuyer avec un poinçon pyramidal avec une force variable de 5 à
1000 N par exemple 10 daN pour les duretés mesurées en HV10

10
ESSAI DE DURETE

11
Examen macrographique

Principe

™ Les éprouvettes doivent être préparées et attaquées sur une face, pour révéler clairement la zone de
liaison, la ZAT et la distribution des passes.
™ L'examen macro doit comporter une partie de métal de base non affecté thermiquement et doit être
consigné par au moins une image par épreuve.

12
ESSAI DE TEXTURE

Principe de l’essai

9 L'essai de texture consiste à rompre un assemblage soudé par pliage ou traction après avoir réalisé une
entaille longitudinale ou soudure.
9 La coupe de l'éprouvette est réalisée, généralement dans le sens travers de la soudure, avec une scie à
ruban ou une meule sous eau pour éviter les échauffements néfastes.

13
EN 15614-1 & EN 287-1

1. Assemblages de qualification
™ Assemblage de qualification pour ™ Assemblage de qualification pour une
une soudure bout à bout de tôles. soudure d’angle de tôles.

Dimensions en millimètres

™ Assemblage de qualification pour


une soudure bout à bout de tubes.
™ Note:
Pour les tubes une longueur minimale de la soudure
circonférentielle de 150 mm est exigée lors de l’examen.
Toutefois, si la circonférence des tubes est inférieure à 150
mm, trois assemblages de qualification
supplémentaires au maximum seront exigés.
14
EN 15614-1 & EN 287-1

2. Contrôles, examens et essais à réaliser sur les assemblages de qualification


Tableau 1- ISO 15614-1

15
EN 15614-1 & EN 287-1

3. Positionnement et prélèvement des éprouvettes


™ assemblage bout à bout de tôles à pleine pénétration

16
EN 15614-1 & EN 287-1

™ un assemblage bout à bout de tubes à pleine pénétration

17
EN 15614-1 & EN 287-1

™ Soudure d’angle

18
EN 15614-1 & EN 287-1

4. Éprouvettes d ’essai

4.1-Essai de traction transversale

Les éprouvettes et la conduite de l'essai de traction transversale d'un assemblage soudé bout à bout
doivent être réalisées conformément à l'EN 895.

4.2 Essai de pliage

™ Les éprouvettes et la conduite de l'essai de pliage d'un assemblage soudé bout à bout doivent être
réalisées conformément à l'EN 910.

™ Pour les épaisseurs < 12 mm, deux éprouvettes de pliage endroit et deux éprouvettes de pliage
envers doivent être utilisées. Pour les épaisseurs ≥ 12 mm, quatre éprouvettes de pliage côté sont
19
recommandées à la place des éprouvettes de pliage endroit et envers.
EN 15614-1 & EN 287-1

™ Le diamètre du mandrin ou du rouleau intérieur doit être égal à 4t et l’angle de pliage doit être de 180°
pour un métal de base ayant un allongement A ≥ 20 %. Pour un métal de base ayant un allongement A
< 20 % la formule suivante doit être appliquée :

où :
d est le diamètre du mandrin ou du rouleau intérieur ;
ts est l’épaisseur de l’éprouvette de pliage ;
A est l’allongement à la traction minimal exigé par la
spécification du matériau

20
EN 15614-1 & EN 287-1

4.3 Essai de flexion par choc

Les éprouvettes et la conduite de l'essai de flexion par choc doivent être réalisées conformément à la
présente norme pour la position des éprouvettes et la température d'essai, et conformément à l'EN 875
pour leurs dimensions et la méthode d'essai.

™ Éprouvette avec entaille en V


(3 éprouvettes par essai)

™ Éprouvette avec entaille en U


(3 éprouvettes par essai)

™ Pour les produits d ’épaisseur inférieure à 10 mm on peut employer des éprouvettes d ’épaisseur
réduite à 7,5 ou 5mm

21
EN 15614-1 & EN 287-1

22
ASME IX

1. Test coupons

™ Each Code user must qualify a WPS by welding test coupons

™ The dimensions of the test coupon shall be sufficient to provide the required test specimens.

™ A test coupon at least 10 in. (250 mm) long shall be made per figure QW-462.7.2.

23
ASME IX

2. Type and Number of Test Specimens

24
ASME IX

25
ASME IX

3. Specimen order of removal

26
ASME IX

27
ASME IX

28
ASME IX

29
ASME IX

30
ASME IX

31