P. 1
Enquête démographique et de Santé 2008-2009

Enquête démographique et de Santé 2008-2009

|Views: 2,549|Likes:
Ce rapport présente les principaux résultats de la quatrième Enquête Démographique et de Santé réalisée à Madagascar (EDSMD-IV) de novembre 2008 à mi-août 2009 par l’Institut National de la Statistique (INSTAT)/Direction de la Démographie et des Statistiques Sociales (DDSS) en collaboration avec la Vice Primature chargée de la Santé Publique et l'Institut Pasteur de Madagascar.

L'EDSMD-IV a été réalisée avec l’appui financier de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de la Banque Africaine de Développement (BAD), de l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), de la Banque Mondiale par le biais du Projet Multisectoriel de Prévention du Sida (PMPS) sous l’égide du Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS) et par le biais du Projet de Développement d’un Système de Santé Pérenne (PDSSP), de l’Agence Française de Développement (AFD) par le biais du projet Appui au Plan Directeur Santé, et du Gouvernement Malgache.
******************************************
Institut National de la Statistique (INSTAT) et ICF Macro. 2010. Enquête Démographique et de Santé de Madagascar 2008-2009.
Antananarivo, Madagascar : INSTAT et ICF Macro.
Ce rapport présente les principaux résultats de la quatrième Enquête Démographique et de Santé réalisée à Madagascar (EDSMD-IV) de novembre 2008 à mi-août 2009 par l’Institut National de la Statistique (INSTAT)/Direction de la Démographie et des Statistiques Sociales (DDSS) en collaboration avec la Vice Primature chargée de la Santé Publique et l'Institut Pasteur de Madagascar.

L'EDSMD-IV a été réalisée avec l’appui financier de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de la Banque Africaine de Développement (BAD), de l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), de la Banque Mondiale par le biais du Projet Multisectoriel de Prévention du Sida (PMPS) sous l’égide du Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS) et par le biais du Projet de Développement d’un Système de Santé Pérenne (PDSSP), de l’Agence Française de Développement (AFD) par le biais du projet Appui au Plan Directeur Santé, et du Gouvernement Malgache.
******************************************
Institut National de la Statistique (INSTAT) et ICF Macro. 2010. Enquête Démographique et de Santé de Madagascar 2008-2009.
Antananarivo, Madagascar : INSTAT et ICF Macro.

More info:

Categories:Types, Research
Published by: HayZara Madagascar on Mar 07, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/08/2013

pdf

text

original

Sections

Compte tenu de l’importance de l’âge dans l’analyse des phénomènes démographiques, un
intérêt particulier a été accordé à son enregistrement lors de la collecte des données.

Pour la collecte de l’âge au cours de l’EDSMD-IV, un tableau de cohérence âge-date de
naissance a été élaboré et des instructions précises ont été données au personnel de terrain concernant
les précautions à prendre. Il devait d’abord demander la date de naissance, puis l’âge. Si ce dernier ne
correspondait pas à la date de naissance déclarée, d’autres questions devaient être posées afin que les
informations soient cohérentes. Au besoin, il fallait recourir à la vérification de documents et, le cas
échéant, procéder à une estimation en se référant à l’histoire propre de la personne enquêtée, par
exemple à l’historique de ses naissances ou, si nécessaire, en rapprochant son âge de celui d’une
personne de la famille qui connaissait avec précision ces informations.

Les résultats présentés au tableau 3.1 montrent que les répartitions des femmes de 15-49 ans
et des hommes de 15-59 ans par groupes d’âges quinquennaux présentent une allure assez régulière.
Les proportions de chaque groupe d’âges diminuent au fur et à mesure que l’on avance vers les âges
élevés. La proportion des femmes passe de 23 % à 15-19 ans à 16 % à 25-29 ans pour atteindre 9 % à
45-49 ans. Chez les hommes, la proportion passe de 20 % à 15-19 ans à 5 % à 55-59 ans.

Tableau 3.1 Répartition selon l’âge des enquêtés

Répartition (en %) des femmes et des hommes enquêtés selon l’âge, EDSMD-IV Madagascar 2008-2009
Femmes

Hommes

Groupe d’âges

Pourcentage
pondéré

Pondéré

Non
pondéré Pourcentage
pondéré

Pondéré

Non
pondéré

15-19

22,8

3 956

4 034

19,9

1 711

1 743

20-24

16,2

2 819

2 901

15,4

1 322

1 290

25-29

15,9

2 758

2 721

13,7

1 178

1 201

30-34

14,4

2 497

2 498

12,4

1 068

1 076

35-39

12,3

2 132

2 077

10,6

914

916

40-44

10,0

1 741

1 720

8,9

763

754

45-49

8,5

1 471

1 424

8,0

689

674

50-54

na

na

na

6,4

547

525

55-59

na

na

na

4,6

394

407

Ensemble

100,0

17 375

17 375

100,0

8 586

8 586

na = Non applicable

34 | Caractéristiques sociodémographiques des enquêtés

Le tableau 3.2 présente certaines caractéristiques sociodémographiques des enquêtés âgés de
15-49 ans. En ce qui concerne l’état matrimonial, rappelons que, comme à l’EDSMD-III, le terme
mariage ou union englobe toutes les formes de mariage ou d’union, qu’elles soient légales ou non,
formelles ou non. Selon cette définition, on constate que 69 % des femmes étaient en union : 61 %
étaient mariées et 9 % vivaient en union consensuelle. Chez les hommes, 64 % vivaient en union :
54 % étaient mariés et 10 % vivaient en union consensuelle. En outre, près d’une femme sur cinq
(18 %) était célibataire au moment de l’enquête contre 30 % chez les hommes. La proportion des
femmes en rupture d’union est deux fois plus élevée que celle des hommes : 13 % contre 6 %.

Tableau 3.2 Caractéristiques sociodémographiques des enquêtés

Répartition (en %) des femmes et des hommes enquêtés de 15-49 ans selon certaines caractéristiques
sociodémographiques, EDSMD-IV Madagascar 2008-2009

Femmes

Hommes

Caractéristique
sociodémographique

Pourcentage
pondéré

Pondéré

Non
pondéré Pourcentage
pondéré

Pondéré

Non
pondéré

État matrimonial

Célibataire

18,1

3 153

3 208

30,3

2 315

2 339

Marié(e)

60,5

10 510

10 362

53,8

4 112

4 092

Vivant ensemble

8,8

1 528

1 541

10,4

794

782

Divorcé(e)/séparé(e)

10,7

1 852

1 919

4,9

376

393

Veuf/veuve

1,9

332

345

0,6

47

48

Milieu de résidence

Capitale

6,4

1 112

1 653

6,1

470

654

Autres Villes

10,9

1 902

3 117

9,9

756

1 277

Ensemble Urbain

17,3

3 014

4 770

16,0

1 226

1 931

Rural

82,7

14 361

12 605

84,0

6 419

5 723

Région

Analamanga

17,5

3 035

2 409

17,1

1 307

974

Vakinankaratra

8,8

1 535

723

9,3

710

336

Itasy

4,2

732

765

4,3

326

338

Bongolava

2,8

489

814

3,0

226

391

Haute Matsiatra

5,1

891

797

5,3

406

377

Amoron'i Mania

3,4

584

742

3,4

263

334

Vatovavy Fitovinany

4,9

852

698

4,9

378

302

Ihorombe

1,8

309

723

1,8

140

332

Atsimo Atsinanana

3,3

574

757

2,8

215

276

Atsinanana

6,1

1 065

819

5,7

432

355

Analanjirofo

5,4

932

608

5,3

407

273

Alaotra Mangoro

5,4

940

735

6,1

467

365

Boeny

3,5

612

732

3,3

253

300

Sofia

5,8

1 012

779

6,1

468

357

Betsiboka

1,4

248

766

1,4

109

343

Melaky

1,0

179

603

1,0

77

283

Atsimo Andrefana

5,2

901

707

4,8

367

290

Androy

2,6

447

694

2,0

152

264

Anosy

2,8

486

699

2,9

225

321

Menabe

2,3

397

585

2,3

179

263

Diana

2,5

433

661

2,5

189

293

Sava

4,2

722

559

4,6

351

287

Niveau d'instruction

Sans instruction

18,2

3 155

3 520

15,2

1 159

1 361

Primaire/Alphabét.

49,8

8 647

8 049

50,8

3 883

3 598

Secondaire ou plus

32,1

5 572

5 806

34,0

2 602

2 695

Quintile de bien-être économique

Le plus pauvre

18,0

3 134

3 555

16,7

1 277

1 502

Second

18,2

3 159

2 987

18,8

1 436

1 335

Moyen

18,9

3 281

2 880

19,1

1 456

1 302

Quatrième

20,1

3 486

3 056

21,8

1 669

1 494

Le plus riche

24,8

4 314

4 897

23,6

1 807

2 021

Religion

Catholique

35,7

6 198

5 997

34,1

2 610

2 554

Protestante/FLM

35,6

6 191

6 091

33,6

2 571

2 432

Musulmane

0,7

123

176

0,9

70

92

Traditionnelle/Animiste

2,3

407

346

2,1

163

138

Sans religion/Aucune

19,9

3 463

3 750

24,7

1 890

2 074

Autre

5,7

992

1 012

4,4

336

361

Manquant

0,0

2

3

0,1

5

3

Ensemble 15-49

100,0

17 375

17 375

100,0

7 645

7 654

Hommes 50-59

na

na

na

na

941

932

Ensemble des hommes 15-59

na

na

na

na

8 586

8 586

Note: Le niveau d'instruction correspond au plus haut niveau d'instruction atteint, qu'il ait été achevé ou non.
na = Non applicable

Caractéristiques sociodémographiques des enquêtés | 35

Rappelons que la définition du milieu de résidence utilisée au cours de l’EDSMD-IV est
différente de celle utilisée pendant les deux précédentes EDS. En effet, au cours de l’EDS de 1997 et
l’EDS-2003-2004, le milieu urbain suivait la définition du RGPH de 1993 et était constitué par
« l’ensemble des chefs lieux des Fivondronampokontany (préfectures ou sous préfectures) à part huit,
dont Antananarivo-Avaradrano, Antananarivo-Atsimondrano et tous les Fivondronampokontany II.
Le reste constituait le milieu rural »1

. Au cours de l’EDSMD-IV, le milieu urbain suit la nouvelle

définition du MDAT2

et est constitué de 45 communes (y compris la capitale), le reste du pays
formant le milieu rural. Par conséquent, les résultats de l’EDSMD-IV par milieu de résidence ne
pourront faire l’objet d’aucune comparaison avec l’enquête précédente.

Les résultats selon le milieu de résidence montrent que la majorité de la population malgache
(83 % des femmes et 84 % des hommes) vit en milieu rural. Globalement, le milieu urbain regroupe
17 % des femmes et 16 % des hommes et c’est dans les Autres Villes que vit la majorité de cette
population urbaine (11 % des femmes et 10 % des hommes). Du point de vue des régions, on note que
c’est l’Analamanga qui compte les proportions les plus élevées de femmes (18 %) et d’hommes
(17 %) suivie, de loin, par la région de Vakinankaratra, (9 % pour les femmes et pour les hommes). À
l’opposé, les régions d’Ihorombe (2 %), de Betsiboka (1 %) et de Melaky (1 %) sont celles qui
détiennent les proportions les plus faibles de femmes et d’hommes.

La répartition selon le niveau d’instruction montre que la moitié des femmes et des hommes
malgaches ont un niveau d’instruction primaire ou ont suivi des cours d’alphabétisation
(respectivement 50 % et 51 %). Environ un tiers ont un niveau au moins secondaire et 18 % des
femmes et 15 % des hommes n’ont toujours aucun niveau d’instruction.

Le tableau 3.2 présente également la répartition des hommes et des femmes selon l’indice de
bien-être économique du ménage. On ne constate pas d’écart entre les femmes et les hommes. 18 %
des femmes et 17 % des hommes vivent dans un ménage classé dans le quintile le plus pauvre et, à
l’opposé, une proportion quasiment identique de femmes (25 %) et d’hommes (24 %) vivent dans un
ménage du quintile le plus riche.

D’autre part, on constate qu’une grande partie des Malgaches sont de religion chrétienne
(71 % des femmes et 68 % des hommes). Une femme sur cinq (20 %) et un homme sur quatre (25 %)
se sont déclarés sans religion. Enfin, moins d’un pour cent des femmes et des hommes sont de religion
musulmane.

Le tableau 3.3 présente le pourcentage d’hommes circoncis selon certaines caractéristiques
sociodémographiques. On constate que, globalement, la quasi-totalité des hommes sont circoncis
(95 %). En outre, quelles que soient les caractéristiques sociodémographiques des hommes, les
proportions sont toujours très élevées et ne présentent pas de variations significatives, sauf dans les
régions d’Anosy (89 %) et surtout d’Analanjirofo (61 %) où la pratique de la circoncision est
nettement moins fréquente.

1

Recensement Général de la Population et de l’Habitat. RGPH-1993 INSTAT.

2

Ministère de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire.

36 | Caractéristiques sociodémographiques des enquêtés

Tableau 3.3 Circoncision
Pourcentage d'hommes de 15-49 ans qui ont déclaré être
circoncis, selon certaines caractéristiques sociodémogra-
phiques, EDSMD Madagascar 2008-2009

Caractéristique
sociodémographique

Pourcentage
circoncis

Effectif
d'hommes

Groupe d’âges

15-24

94,3

3 033

15-19

93,8

1 711

20-24

94,9

1 322

25-29

95,1

1 178

30-39

94,6

1 982

40-49

95,0

1 452

Milieu de résidence

Capitale

98,9

470

Autres Villes

94,4

756

Ensemble Urbain

96,1

1 226

Rural

94,4

6 419

Région

Analamanga

96,8

1 307

Vakinankaratra

98,7

710

Itasy

98,6

326

Bongolava

96,6

226

Haute Matsiatra

97,9

406

Amoron'i Mania

99,4

263

Vatovavy Fitovinany

96,0

378

Ihorombe

99,3

140

Atsimo Atsinanana

94,5

215

Atsinanana

94,0

432

Analanjirofo

61,2

407

Alaotra Mangoro

97,1

467

Boeny

98,1

253

Sofia

96,5

468

Betsiboka

98,9

109

Melaky

97,7

77

Atsimo Andrefana

94,1

367

Androy

90,9

152

Anosy

88,9

225

Menabe

96,7

179

Diana

95,3

189

Sava

96,2

351

Niveau d'instruction

Sans instruction

93,5

1 159

Primaire/Alphabét.

93,8

3 883

Secondaire ou plus

96,4

2 602

Ensemble 15-49

94,6

7 645

Hommes 50-59

94,8

941

Ensemble des hommes 15-59

94,7

8 586

3.2 NIVEAU D’INSTRUCTION PAR CARACTÉRISTIQUES SOCIODÉMOGRA-
PHIQUES

Les tableaux 3.4.1 et 3.4.2 présentent la répartition des femmes et des hommes selon le plus
haut niveau d’instruction atteint, en fonction de certaines caractéristiques sociodémographiques.

Les résultats présentés aux tableaux 3.4.1 et 3.4.2 ne mettent pas en évidence d’écarts
importants entre les femmes et les hommes. Dans l’ensemble, 19 % des femmes de 15-49 ans n’ont
aucune instruction contre 16 % chez les hommes ; 6 % des femmes et des hommes ont un niveau
primaire complet ; 2 % des femmes et des hommes ont un niveau secondaire complet et 3 % des
femmes et des hommes ont un niveau supérieur. En outre, le nombre médian d’années d’études
complétés est de 3,3 ans pour les femmes et de 3,4 ans pour les hommes de 15-49 ans. Les variations
au fil des générations sont assez irrégulières. Cependant, globalement, on note une légère amélioration
du niveau d’instruction des générations les plus anciennes aux plus récentes. À 15-19 ans, la majorité
des jeunes femmes ont un certain niveau d’instruction (87%) alors que cette proportion est de 78 %
parmi celles de 45-49 ans. Chez les hommes, ces proportions passent de 80 % à 45-49 ans à 88 % à
15-19 ans.

Caractéristiques sociodémographiques des enquêtés | 37

Tableau 3.4.1 Niveau d'instruction : Femmes

Répartition (en %) des femmes enquêtées en fonction du plus haut niveau d'instruction atteint ou complété et nombre médian d'années
d'instruction achevées, selon certaines caractéristiques sociodémographiques, EDSMD-IV Madagascar 2008-2009

Plus haut niveau d'études atteint

Caractéristique
sociodémographique

Sans
instruction Primaire

incomplet Primaire
complet1

Secondaire
incomplet Secondaire
complet2

Supérieur

Total

Nombre
médian
d'années
complétées Effectif de
femmes

Groupe d’âges

15-24

15,8

40,8

6,5

33,2

1,5

2,3

100,0

3,6

6 776

15-19

12,9

38,8

6,8

39,7

0,7

1,1

100,0

3,9

3 956

20-24

19,8

43,7

6,0

24,0

2,5

3,9

100,0

3,1

2 819

25-29

20,6

47,7

6,7

20,7

1,2

3,0

100,0

2,9

2 758

30-34

21,0

45,7

6,1

22,3

2,4

2,4

100,0

3,0

2 497

35-39

16,6

44,7

6,1

27,5

2,4

2,7

100,0

3,4

2 132

40-44

21,4

37,5

5,5

30,3

2,4

3,0

100,0

3,4

1 741

45-49

22,5

45,7

5,5

20,6

1,9

3,8

100,0

2,8

1 471

Milieu de résidence

Capitale

2,2

20,4

7,1

48,3

6,6

15,4

100,0

7,6

1 112

Autres Villes

5,2

24,2

4,5

56,1

3,6

6,3

100,0

6,7

1 902

Ensemble Urbain

4,1

22,8

5,5

53,2

4,7

9,7

100,0

7,1

3 014

Rural

21,5

47,5

6,4

22,2

1,2

1,2

100,0

2,9

14 361

Région

Analamanga

2,7

32,2

7,2

43,1

4,9

10,0

100,0

5,9

3 035

Vakinankaratra

10,2

51,8

11,3

22,6

2,9

1,3

100,0

3,3

1 535

Itasy

8,3

60,0

10,4

19,7

0,8

0,8

100,0

3,2

732

Bongolava

12,4

56,0

9,2

21,4

0,9

0,1

100,0

3,1

489

Haute Matsiatra

8,0

54,2

2,6

31,9

1,5

1,9

100,0

3,5

891

Amoron'i Mania

9,5

50,0

3,7

33,6

1,9

1,3

100,0

3,4

584

Vatovavy Fitovinany

32,8

50,8

1,0

14,6

0,4

0,3

100,0

1,1

852

Ihorombe

37,5

42,8

3,8

15,1

0,6

0,2

100,0

1,1

309

Atsimo Atsinanana

45,3

41,2

1,6

11,3

0,2

0,4

100,0

-

574

Atsinanana

16,3

39,3

3,2

36,2

1,2

3,8

100,0

3,6

1 065

Analanjirofo

23,9

49,0

5,0

21,4

0,5

0,3

100,0

2,8

932

Alaotra Mangoro

7,1

48,3

4,6

37,2

1,2

1,6

100,0

3,7

940

Boeny

18,5

37,6

5,5

32,8

2,6

3,0

100,0

3,6

612

Sofia

14,6

48,1

10,4

26,1

0,5

0,3

100,0

3,4

1 012

Betsiboka

24,4

51,5

4,7

18,8

0,5

0,2

100,0

2,6

248

Melaky

46,5

39,0

2,1

11,4

0,7

0,4

100,0

0,3

179

Atsimo Andrefana

38,5

32,4

4,4

22,4

0,8

1,4

100,0

1,7

901

Androy

63,9

28,0

1,3

6,6

0,2

0,0

100,0

-

447

Anosy

45,7

35,1

3,7

14,5

0,8

0,3

100,0

0,5

486

Menabe

40,5

35,1

4,6

17,9

1,1

0,8

100,0

1,4

397

Diana

16,7

34,0

11,0

35,7

1,5

1,1

100,0

3,9

433

Sava

16,9

44,6

12,3

25,2

0,6

0,4

100,0

3,4

722

Quintile de bien-être
économique

Le plus pauvre

44,4

47,6

2,8

5,2

0,0

0,0

100,0

0,3

3 134

Second

30,1

54,2

4,6

11,1

0,0

0,0

100,0

1,7

3 159

Moyen

15,8

59,5

8,1

16,4

0,1

0,1

100,0

2,9

3 281

Quatrième

7,5

45,2

10,6

35,5

0,9

0,4

100,0

3,9

3 486

Le plus riche

2,2

17,8

5,0

58,1

6,4

10,4

100,0

7,5

4 314

Ensemble

18,5

43,2

6,2

27,6

1,8

2,7

100,0

3,3

17 375

1

A achevé avec succès 5 classes du niveau primaire.

2

A achevé avec succès 7 classes du niveau secondaire.

38 | Caractéristiques sociodémographiques des enquêtés

Tableau 3.4.2 Niveau d'instruction : Hommes

Répartition (en %) des hommes enquêtés en fonction du plus haut niveau d'instruction atteint ou complété et nombre médian d'années
d'instruction achevées, selon certaines caractéristiques sociodémographiques, EDSMD-IV Madagascar 2008-2009

Plus haut niveau d'études atteint

Caractéristique
sociodémographique

Sans
instruction Primaire

incomplet Primaire
complet1

Secondaire
incomplet Secondaire
complet2

Supérieur Total

Nombre
médian
d'années
complétées Effectif
d'hommes

Groupe d’âges

15-24

13,2

42,9

5,7

34,6

1,2

2,4

100,0

3,6

3 033

15-19

11,8

39,5

6,2

41,4

0,7

0,5

100,0

3,9

1 711

20-24

15,1

47,3

5,2

25,8

1,9

4,8

100,0

3,2

1 322

25-29

19,0

49,6

5,7

19,3

1,8

4,5

100,0

2,8

1 178

30-34

18,9

50,3

4,6

22,5

1,2

2,4

100,0

2,9

1 068

35-39

13,9

44,8

7,5

28,1

2,4

3,3

100,0

3,5

914

40-44

12,7

38,3

5,3

36,4

2,4

4,8

100,0

3,9

763

45-49

19,7

43,4

4,8

25,0

2,1

5,0

100,0

3,3

689

Milieu de résidence

Capitale

2,0

14,4

4,5

50,1

8,7

20,3

100,0

8,7

470

Autres Villes

3,8

22,2

3,5

58,8

2,9

8,8

100,0

7,1

756

Ensemble Urbain

3,1

19,2

3,9

55,5

5,1

13,2

100,0

7,6

1 226

Rural

17,9

49,7

6,0

24,0

1,0

1,4

100,0

3,0

6 419

Région

Analamanga

3,0

30,4

6,6

44,7

4,8

10,5

100,0

6,4

1 307

Vakinankaratra

7,8

49,7

16,2

24,4

1,1

0,8

100,0

3,6

710

Itasy

7,4

65,3

6,2

19,7

0,6

0,7

100,0

2,9

326

Bongolava

5,2

56,9

14,1

22,4

0,7

0,7

100,0

3,5

226

Haute Matsiatra

10,2

56,3

0,8

28,6

0,4

3,7

100,0

2,9

406

Amoron'i Mania

11,9

49,5

3,8

30,7

1,6

2,6

100,0

3,2

263

Vatovavy Fitovinany

22,0

58,7

2,6

14,7

1,4

0,5

100,0

1,9

378

Ihorombe

37,6

40,9

2,9

16,3

1,1

1,2

100,0

1,4

140

Atsimo Atsinanana

31,7

46,1

1,9

19,8

0,0

0,5

100,0

1,3

215

Atsinanana

11,7

40,5

5,7

34,3

2,1

5,8

100,0

3,8

432

Analanjirofo

13,3

54,6

4,8

24,7

0,7

2,0

100,0

3,2

407

Alaotra Mangoro

6,6

51,2

3,4

34,4

1,3

3,2

100,0

3,6

467

Boeny

17,6

32,6

6,2

38,4

2,5

2,7

100,0

4,0

253

Sofia

11,5

52,3

3,3

31,8

0,6

0,6

100,0

3,4

468

Betsiboka

21,7

53,6

4,2

20,1

0,1

0,3

100,0

2,8

109

Melaky

46,3

35,0

3,4

13,1

1,1

1,0

100,0

0,7

77

Atsimo Andrefana

42,0

24,8

3,8

27,1

0,3

2,1

100,0

1,1

367

Androy

63,5

27,1

1,7

7,0

0,2

0,6

100,0

-

152

Anosy

38,1

43,2

2,4

13,7

1,3

1,4

100,0

1,3

225

Menabe

36,1

39,6

5,2

16,9

1,6

0,6

100,0

1,9

179

Diana

14,9

42,5

4,3

33,7

1,8

2,8

100,0

3,5

189

Sava

16,4

47,8

3,0

31,6

0,4

0,7

100,0

3,3

351

Quintile de bien-être
économique

Le plus pauvre

40,3

50,1

2,3

7,3

0,0

0,0

100,0

0,8

1 277

Second

23,2

60,9

4,7

11,0

0,1

0,1

100,0

2,0

1 436

Moyen

13,2

56,9

7,6

21,5

0,4

0,4

100,0

3,0

1 456

Quatrième

6,1

46,4

8,6

36,7

1,0

1,1

100,0

3,9

1 669

Le plus riche

2,4

16,9

4,5

57,8

5,7

12,6

100,0

7,8

1 807

Ensemble 15-49

15,5

44,8

5,7

29,1

1,7

3,3

100,0

3,4

7 645

Hommes 50-59

19,4

45,7

6,1

20,1

2,1

6,7

100,0

2,9

941

Ensemble des hommes 15-59 15,9

44,9

5,7

28,1

1,7

3,7

100,0

3,3

8 586

1

A achevé avec succès 5 classes du niveau primaire.

2

A achevé avec succès 7 classes du niveau secondaire.

Caractéristiques sociodémographiques des enquêtés | 39

On note, par contre, des écarts importants selon le milieu de résidence ; c’est en milieu rural
que les proportions de femmes et d’hommes sans instruction sont les plus élevées (respectivement
22 % et 18 %). À l’opposé, en milieu urbain, la quasi-totalité des femmes (96 %) et des hommes
(97 %) ont une certaine instruction. C’est dans la capitale que les proportions de femmes et d’hommes
instruits sont les plus élevées (98 % dans les deux cas).

Au niveau des régions, on constate aussi des variations importantes. C’est dans la région
d’Androy que l’on observe les proportions les plus élevées de femmes et d’hommes sans instruction
(64 % dans les deux cas) suivi par les régions de Melaky (47 % pour les femmes et 46 % pour les
hommes) et d’Atsimo Atsinanana (45 % pour femmes) et d’Atsimo Andrefana (42 % pour les
hommes). À l’opposé, c’est globalement dans les cinq régions d’Analamanga, d’Alaotra Mangoro, de
la Haute Matsiatra, d’Itasy et d’Amoron’i Mania que les proportions de femmes et d’hommes sans
instruction sont les plus faibles.

Comme attendu, les résultats mettent en évidence la relation positive entre le niveau de bien-
être économique du ménage et le niveau d’instruction. En effet, les proportions de femmes et
d’hommes sans niveau d’instruction diminuent des ménages les plus pauvres aux plus riches. Si l’on
considère les deux quintiles extrêmes, on note que 44 % des femmes et 40 % des hommes dont le
ménage est classé dans le quintile le plus pauvre sont sans instruction contre 2 % de ceux et celles
vivant dans les ménages du quintile le plus riche.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->