Vous êtes sur la page 1sur 3

Exercice N° 7

On se propose d’étudier les caractéristiques cinétiques de la L-thréonine-désaminase d’une bactérie. Cette enzyme qui catalyse la
réaction de transformation de la L-thréonine en acide α-cétobutyrique est la première enzyme spécifique intervenant dans la
biosynthèse de la L-isoleucine.

1. La vitesse initiale de la réaction est mesurée en présence de concentrations variées de L-thréonine pour une même
concentration en enzyme. Les résultats sont donnés dans le tableau ci-dessous :

Déterminer graphiquement (avec la représentation de Linewaever-Burk) les caractéristiques cinétiques du modèle de


Michaëlis-Menten (Km et Vm) relatives à ce système.

–3
Concentration en L-thréonine (mol.dm ) 1/S Vi (moles de Thr hydrolysées /min/mg d’enzyme) 1/Vi
-3 -6
5. 10 200 312. 10 3.205,13
-3 -6
2.5. 10 400 227. 10 4.405,28
-3 -6
1.66. 10 602,4 178. 10 5.617,98
-3 -6
1.25. 10 800 149. 10 6.711,40
-3 -6
1. 10 1000 125. 10 8.000
1/Vi
9500

9000

8500

8000

7500

7000

6500

6000

5500

5000

4500

4000

3500

3000

2500 Séries 1
f(x)=5.9480416*x+2016.278; R²=0.9996
2000

1500

1000

500

1/S
-400 -300 -200 -100 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100

-1/Km = 338,98  Km = 2,95.10-3 mol/L


1/Vm = 2016,278  Vm = 4,96.10-4 mole/min/mg

2. On mesure ensuite les vitesses initiales de la réaction à des concentrations variées de L-thréonine en présence de D-
allothréonine (isomère de la L-thréonine) et la L-isoleucine. Les résultats sont donnés dans le tableau ci-dessous :

Tracer les représentations de Linewaever-Burk en présence de la D-allothréonine et de la L-isoleucine et déterminer à chaque


fois Km et Vm. Les comparer à ceux trouvés ci-dessus et conclure.
–3
Concentration en L-thréonine (mol.dm ) Vi (moles de Thr hydrolysées /min/mg d’enzyme)
-2
1/S + D-allothréonine à 1/Vi + L-isoleucine à 10 mol/L 1/Vi
-2
10 mol/L D-allo L-iso
-3 -6 -6
5. 10 200 200. 10 5.000 96. 10 10.416,67
-3 -6 -6
2.5. 10 400 130. 10 7.692,31 70.5. 10 14.184,40
-3 -6 -6
1.66. 10 602,4 96. 10 10.416,67 55. 10 18.181,82
-3 -6 -6
1.25. 10 800 74. 10 13.513,51 45.5. 10 21.978,02
-3 -6 -6
1. 10 1.000 62. 10 16.129,03 38.5. 10 25974,03
1/Vi D-allo

18000

16000

14000

12000

10000

8000

6000

Séries 1
4000
f(x)=14.038666*x+2120.3656; R²=0.9992

2000

1/S
-400 -300 -200 -100 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100

-1/Km = -151,04  Km = 6,62.10-3 mol/L


1/Vm = 2120,3656  Vm = 4,72.10-4 mole/min/mg
1/Vi L-iso

28000

26000

24000

22000

20000

18000

16000

14000

12000

10000

8000

Séries 1
6000
f(x)=19.454155*x+6465.1571; R²=0.9999
4000

2000

1/S
-400 -300 -200 -100 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100

-2000

-4000

1/Vm = 6465,1571  Vm = 1,55.10-4 mol/L


-1/Km = -332,33  Km = 3,01.10-3 mol/min/mg
1/Vi L-iso

28000
Séries 1
L-iso f(x)=19.454155*x+6465.1571; R²=0.9999
26000 Sans inhibiteur f(x) = 5.9480416x+2016.278 R^2=0.9996
D-allo f(x) = 14.038666x+2120.3656 R^2=0,9992
24000

22000

20000

18000

16000

14000

12000

10000

8000

6000

4000

2000

1/S
-400 -300 -200 -100 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100

-2000

-4000

Km Vm Type d’inhibition
-3 -4
Sans inhibiteur Km = 2,95.10 mol/L Vm = 4,96.10 mole/min/mg /
D-allothréonine Km’ = 6,62.10-3 mol/L Km’ > Km Vm’ = 4,72.10-4 mole/min/mg Vm’ = Vm Compétitif
L-isothréonine Km’’ = 3,01.10-3 mol/L Km’’= Km Vm’’ = 1,55.10-4 mol/ min/mg Vm’’ < Vm Non compétitif