P. 1
TRAUMATISMES ABDOMINAUX

TRAUMATISMES ABDOMINAUX

|Views: 250|Likes:
Publié paraitsurgery4730

More info:

Categories:Types, School Work
Published by: aitsurgery4730 on Mar 09, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/17/2013

pdf

text

original

TRAUMATISMES ABDOMINAUX

Dr N. AIT BENAMAR

INTRODUCTION (1)

Abdomen: parois (coupoles diaphragmatiques, plancher pelvien, sangle musculo-aponévrotique)

Traumatisme Ouvert Fermé Lésions parois organes de la grande et petite cavité péritonéale organes de l’espace rétropéritonéale

INTRODUCTION (2) Lésions Nature du traumatisme (ouvert/fermé) Mécanisme (directe/indirecte)

Parois Grande cavité péritonéale paroi rate, foie, estomac, colon, diaphragme grêle plancher pelvien

ACE Rétropéritoine duodéno- reins, VCI, A0 pancréas

INTRODUCTION (3)

Traumatisme abdominal

Isolé

Poly traumatisme bilan lésionnel précis et complet éviter de retarder les traitements étiologiques

EVOLUTION DES IDÉES

• Traumatismes abdominaux = Chirurgie systématique

Laparotomie inutile

• Trt non opératoire (chirurgie pédiatrique/1971: Trt non opératoire)

Eviter OPSI • Avènement de la cœlioscopie diagnostique • Avènement de la radiologie interventionnelle

PHYSIOPATHOLOGIE (1)
Choc hémorragique Choc hémorragique

• Déplétion de la masse sanguine

The Bloody vicious cycle Cercle vicieux fatal (triade de la mort)

Hypoxie tissulaire Acidose (1) Coagulopathie(3) Hypothermie (2)

Damage control (laparotomie écourté) The goal of damage control is to restore normal physiology rather than normal anatomy

PHYSIOPATHOLOGIE (2) Choc hémorragique
Syndrome de réponse inflammatoire systémique (SRIS)

Choc hémorragique
Syndrome du compartiment abdominal (PIA >20 mm Hg)

Prostaglandines, kinines, histamine, leucotriènes, oxyde nitrique: NO) ou cardioactives (Myocardial Depressant Factor).

Traumatisme intra abdominal grave HRP Packing

SDMV Défaillance circulatoire+++

Mortalité (80-100%)

PHYSIOPATHOLOGIE (3)
Choc infectieux

Lésions des organes creux

intrapéritonéal ACE sous péritonéal estomac, grêle, colon duodénum rectum

sus diaphragmatiques œsophage

Infections torpides

CLINIQUE

Rechercher

Σd hémorragique intra-abdominal Signes de choc, douleur/ défense au point d’impact, matité des flancs, fosses lombaires Σd péritonéal (défense/contracture)

PARACLINIQUE

• • • • •

Groupage sanguin + FNS (Ht) ASP (pneumopéritoine)+++ PLP Echographie abdominale (examen de débrouillage)+++ Scanner abdominal (Dc lésionnel précis, hémopéritoine, injection vasculaire, examen lent nécessitant un patient stabilisé et bien monitoré) • Artériographie (Dc et Trt) Attitude non opératoire

EVOLUTION (1) Traumatisme abdominal

Hospitalisation 1 Bloc opératoire 2 Observation: Surveillance+++ clinique, biologique, écho/TDM 3 Persistance de l’Hgie Σd de consommation Apparition d’un Σd péritonéo-occlusif Σd du compartiment abdominal

EVOLUTION (2) Surveillance à distance

Pseudokyste du pancréas

Hernie diaphragmatique

TRAITEMENT Assurer l’hémostase TRT non opératoire TRT opératoire

Mesures de réanimation Transfusion sanguine (culot érythrocytaire: 2 cc/kg/h, sang total: 6 cc/kg/h). Embolisation artérielle (rate, foie, hypogastrique) Embolisation portale

Raphie Colle biologique Treillis Packing Exérèse partielle ou totale

TRAITEMENT (2) Rétablir l’étanchéité d’un viscère creux

Chirurgie suture résection/anastomose résection/stomie

INDICATIONS (1)

• • • • •

Type de traumatisme ouvert ou fermé Etat hémodynamique Présence d’un Σd péritonéal Délai de l’accident Conditions locales : disponibilité du sang, plateau de radiologie interventionnelle performant, expérience du chirurgien.

INDICATIONS (2)

Traumatisme abdominal Ouvert Fermé

Chirurgie Stable

Σd hgique instable

Σd hgique et/ou Σd péritonéal

TRT non opératoire

PRINCIPES

• • • • • •

Laparotomie médiane xypho-pubienne/Cœlioscopie Exploration de tous les recessus péritonéaux Ouverture de l’ACE Vérifier l’intégrité des coupoles diaphragmatiques (gauche++) Ne pas aggraver les lésions par des manœuvres intempestives En cas de lésions vasculaires graves, assurer l’hémostase provisoire et évacuer dans une structure adéquate • Tenter un Trt conservateur de l’organe blessé • Ne jamais effectuer d’anastomose digestive en milieu septique

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->