Vous êtes sur la page 1sur 35

Remerciement

Nous tenons à exprimer toute ma gratitude à ceux qui


de prés ou de loin m’ont porté aide et assistance pour
l’accomplissement de ce modeste travail et le bon déroulement
de notre stage.

Nous remercions également toutes les personnes, cadres et

agents, appartenant à la petite famille ANP, pour leurs

soutiens, leurs conseils, leur aide et leurs efforts, pour

m'aider à passer notre stage, dans de bonnes conditions.

Plus particulièrement, je remercie Monsieur AMRAOUI

KAMAL DIN, Directeur de Direction Régional de la Zone

Méditerranée, et directeur du Port de Nador.

Monsieur : EL MORABIT ABDEAZIZ, chef division support.

Monsieur : OUALIT KHALIFA, responsable du service RH.

Madame : SENHAJI RAHMA, service finance et comptabilité.

A ceux et celles qui m’ont soutenu pendant les


moments les plus difficiles.

Analyse et diagnostic financier. 1 Projet de fin de formation


Abréviations :

Abréviations Significations
BFR Besoins en fonds de roulement.
CA Chiffre d’affaires.
CAF Capacité d’autofinancement.
EBE Excédent brut d’exploitation.
FDR Fonds de roulement.
T Trésorerie.
PCM Plan comptable marocain.
AF Autofinancement.
ESG Etat des soldes et gestion.
CPC Compte du produit et charge.
IS Impôt sur la société.
IGR Impôt général sur le revenu.
TVA Taxe sur la valeur ajoutée.

Analyse et diagnostic financier. 2 Projet de fin de formation


L’introduction générale :
Les ports jouent un rôle primordial dans l'économie nationale et dans les
échanges commerciaux de notre pays, dont la quasi-totalité emprunte la
voie maritime. Ils sont l'un des principaux outils industriels et commerciaux
pour le développement économique et social du pays.

Le secteur portuaire doit alors s'adapter, d'une part, aux mutations socio-
économiques caractérisées par des exigences de développements internes
au pays, par des engagements du pays dans des accords de libre-échange
et par les nouveaux contextes de la mondialisation et de la globalisation du
Commerce et, d'autre part, aux nouvelles contraintes et évolutions
économiques, institutionnelles, technologiques et environnementales et du
transport maritime.

Pour mieux répondre à ces impératifs nationaux et internationaux, une


refonte du mode de gestion et d'organisation du secteur portuaire est
nécessaire.

Il est devenu essentiel de doter le secteur portuaire d'un cadre législatif et


réglementaire adapté aux évolutions futures, en harmonie avec les traités et
les différents accords auxquels le Maroc souscrit, à même d'encourager les
initiatives privées et de mettre les exploitants et opérateurs portuaires en
situation concurrentielle.

Créée par la loi 15.02, l’Agence Nationale des Ports est un « Etablissement
Public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière ». La
tutelle technique de l’Agence est assurée par le Ministère de l’Equipement
et du Transport.
L’agence est soumise au contrôle financier de l’Etat applicable aux
établissements publics conformément à la législation en vigueur.

La loi 15/02 libéralisant l’activité portuaire est donc finalement entrée en


application depuis le 5 décembre courant « sans perturbations », selon
l’expression du ministre de l’équipement et du transport, Karim Ghellab.

Analyse et diagnostic financier. 3 Projet de fin de formation


La nouvelle organisation du secteur portuaire se fixe comme objectifs de :

- définir les modes de gestion et d'exploitation des ports ;


- doter les organismes qui auront à assurer les activités portuaires de la
souplesse nécessaire à une gestion efficace et efficiente ;
- doter les ports du Royaume des moyens nécessaires pour accroître et
améliorer leur compétitivité, leur productivité et efficacité ;
- doter les opérateurs économiques en infrastructures et en équipements
performants ;
- appliquer l'unicité de la manutention à travers la réalisation, par le même
opérateur portuaire, de l'ensemble des opérations de chargement et de
déchargement à bord et à quai ;
- encourager et développer l'intervention progressive du secteur privé dans
la construction et l'exploitation portuaire.
Une refonte structurelle profonde du secteur est nécessaire de manière à
permettre une amélioration de l'outil portuaire et son adaptation aux besoins
du commerce extérieur.

Aussi, cette loi a-t-elle pour objet, outre de fixer le statut juridique des
ports ; de créer deux nouveaux organismes, en l'occurrence :
- l'Agence nationale des ports chargée principalement des missions
d'autorité ;
- la Société d'exploitation des ports chargée, concurremment avec des
opérateurs et des exploitants portuaires, des missions à caractère
commercial.

En conséquence, il sera procédé à la dissolution de l'Office d'exploitation


des ports, dont les missions d'autorité seront dévolues à l'Agence nationale
des ports et les activités commerciales à la Société d'exploitation des ports.

Analyse et diagnostic financier. 4 Projet de fin de formation


Première partie : Présentation de
l’établissement d’accueil et aperçu théorique
sur la diagnostique financière :
Chapitre I : L’ANP et son environnement :

Section 1 : Présentation et description de l’environnement de l’ANP :

A- Présentation de l’ANP :

Tel qu’il figure dans la loi 15-02, l’Agence National des ports est un
établissement public doté de la personnalité morale et ayant une autonomie
financière (article31).
L’agence est soumise à la tutelle de l’Etat et plus particulièrement au
Ministère de l’Equipement et du Transport afin d’assurer le respect de la loi
correspondante ainsi que de préserver la bonne application des
dispositions en vigueur relatives à la gestion des établissements publics en
général.
Ladite agence est soumise au contrôle financier de l’Etat applicable aux
établissements publics conformément à la législation en vigueur.
L’Agence Nationale des ports détient une autorité large sur l’ensemble des
ports du royaume à l’exception du port situé dans la zone spéciale de
développement Tanger méditerranée. Il s’agit bien d’un certain nombre
d’attributions et de missions pou chaque port (exemple du port de
Casablanca) du royaume ou un groupe de port (exemple du port de JORF
LASFAR) :
• D’assurer le développement, la maintenance et la modernisation des
ports nationaux ;

Analyse et diagnostic financier. 5 Projet de fin de formation


• De veiller à l’optimisation de l’utilisation de l’outil portuaire par
l’amélioration de la compétitivité des ports, la simplification des
procédures et des modes d’organisation et de fonctionnement ;
• De veiller au respect du libre jeu le la concurrence dans l’exploitation
des activités portuaires ;
• D’arrêter la liste des activités à exploiter et le nombre d’autorisations
et de concessions à accorder dans chaque port ;
• D’exercer le contrôle de l’application des dispositions de la loi 15-02
et des textes pris pour son application ;
• De veiller aux règles de sécurité, d’exploitation, et de gestion
portuaires prévues par la législation et la réglementation en vigueur.
• D’assurer la gestion des ports telle qu’elle est prévue dans l’article 8.
Elle exerce en outre toute activité d’exploitation portuaire n’ayant pu être
confiée, dans les conditions fixées par les articles 12 et 17 de la loi 15-02, à
un concessionnaire ou à un permissionnaire dans un port donné.
L’Agence peut également se voir confier par l’Etat ou par des personnes
morales de droit public, la maîtrise d’ouvrage déléguée pour la réalisation
en leur nom et pour leur compte, de nouvelles infrastructures portuaires ou
de grosses réparations de ces infrastructures.
L’Agence nationale des ports se compose d’un conseil d’administration et
gérée par un directeur.
 Conseil d’administration comprend :

- Le président ;
- Représentants de l’administration ;
- Président de la fédération des chambres de commerce, de l’industrie
et de service ou de son représentant ;
Analyse et diagnostic financier. 6 Projet de fin de formation
- Président de la fédération de l’agriculture, ou de son représentant ;
- Président de la fédération des chambres des pêches maritimes ou de
son représentant ;
- Président du groupement le plus représentatif des entreprises
marocaines ;
- Quatre personnalités désignées pour un mandat de 4 ans
renouvelable une seule fois ;
- Deux représentants des organisations syndicales les plus
représentatives.
Le conseil d’administration de l’Agence dispose de tous les pouvoirs et
attributions nécessaires à l’administration de l’Agence tels que :
 Les états de synthèse de l’exercice clos ;
 Le programme prévisionnel et le budget de l’exercice suivant.
 Directeur
Détient tous les pouvoirs nécessaires à la gestion de l’ANP. Celui-ci est
nommé dans les formes prévues à l’article 30 de la constitution et engagé
également par l’exécution des décisions du conseil d’administration.
Tel qu’il était mentionné au début de ce chapitre, l’Agence Nationale des
Ports détient un champ d’intervention très vaste étalé sur l’ensemble (des
ports) du royaume à l’exception du port de la zone spéciale de
développement Tanger méditerranée. Cela implique un lien de
dépendance des différentes directions régionales à la direction centrale
dont le siège social est situé à Casablanca.
On entend par directions régionales chaque direction qui gère un port ou
groupe de ports correspondant à une région donnée, à savoir :

Analyse et diagnostic financier. 7 Projet de fin de formation


 La région Méditerranée regroupant 7 ports ayant le port de Tanger
comme tête de région ;
 La région Détroit regroupant 7 ports ayant le port de Tanger comme
tête de région ;
 La région Atlantique Nord constituée de 4 ports ayant en tête le port
de Mohammedia ;
 La région Port de Casablanca constituée du seul port de Casablanca,
compte tenu de son importance sur le plan national ;
 La région Atlantique Centre regroupant 5 ports ayant en tête le port
Grand Sud
de jorf lasfar ;
 La région Atlantique Sud qui comprend 4 ports dont le port d’Agadir
est la tête de région ;
 La région Grand Sud constituée de 5 ports ayant en tête le port de
Laâyoune.
Cette relation de dépendance entre direction générale et directions
régionales peut se présenter ainsi :

ANP DIRECTION GENERALE

Méditerr Atlantiqu Casablanc Atlantique Atlantiqu Grand


Détroit
anée e Nord a Centre e Sud Sud
Grand Sud

Analyse et diagnostic financier. 8 Projet de fin de formation


AGADIR
Jorf lasfar
CASABLANCA
Mohammedia

Laâyoune
Tanger
Nador

La direction générale de l’agence nationale des ports dont le siège est situé
a casa fait l’objet d’une centralisation de tous les ports en question. Cela
implique que toute opération quelque soit sa nature relative à un port
quelconque doit nécessairement passer par le siège selon une procédure
déterminée (achat, fournisseurs, fourniture d’eau, taxe régionale…).
Le lien de dépendance peut être représenté en terme comptable, ressource
humaines…

Présentation de la structure organisationnelle de l’ANP

Analyse et diagnostic financier. 9 Projet de fin de formation


LEDIRECTEUR
LE DIRECTEUR DU
DUPORT
PORTDE
DENADOR
NADOR
K.AAMRAOUI
K. AAMRAOUI

SAIDIA
SAIDIA DEPARTEMENTPOLICE
DEPARTEMENT POLICE&
&SURETE
SURETE
Mr.AHMED
Mr. AHMEDOUQEBLI
OUQEBLI
RASKEBDANA
RAS KEBDANA
SERVICE SURETE
SERVICE SURETE
ALHOCEIMA
AL HOCEIMA DIVISION
DIVISION SECURITE&&
SECURITE
CAPITAINERIE
CAPITAINERIE ENVIRONNEMENT
ENVIRONNEMENT
MrEL
Mr ELQADIRI
QADIRI
SIDIHSAIN
SIDI HSAIN
DIVISIONINFRASTRUCTURES
DIVISION INFRASTRUCTURES&&
CALAIRIS
CALA IRIS EXPLOITATION REGIONALE
EXPLOITATION REGIONALE
Mr DRISS
Mr DRISSLEFDAOUI
LEFDAOUI

SERVICEINFRA
SERVICE INFRA SERVICE
RESEAUX&&CCRR SERVICE
RESEAUX EXPLOITATION &&CCRR
EXPLOITATION
MrRAHMOUNI
Mr RAHMOUNI

DIVISIONSUPPORT
DIVISION SUPPORT
MrELMORABIT
Mr ELMORABIT

SERVICERH
SERVICE RH SERVICE FINANCES
SERVICE FINANCES
JURIDIQUE & ACHAT
JURIDIQUE & ACHAT COMPTABILITE
COMPTABILITE
APPROVISIONNEMENT
APPROVISIONNEMENT FACTURATION&&S.I
FACTURATION S.I
MrOUALIT
Mr OUALIT MmeSENHAJI
Mme SENHAJI

DIVISIONREGULATION
DIVISION REGULATION&&
DEVELOPPEMENTDU
DEVELOPPEMENT DUPORT
PORT
Mr JAMAL
Mr JAMALBOUCHAIEF
BOUCHAIEF
SERVICEGESTION
SERVICE GESTIONCONCESSIONS
CONCESSIONS
OTDP & ZF
OTDP & ZF
Mr.BACHIRI
Mr. BACHIRI

MrBACHIRI
Mr BACHIRI

Analyse et diagnostic financier. 10 Projet de fin de formation


Dans le schéma général de la structure organisationnelle de l’agence nationale
des ports qui fait apparaître la direction finance et comptable comme entité ayant
une importance et un rôle dans la survie de l’ANP.
B : Division support : service finances, comptabilités :
Elle a pour missions principales à savoir :
 Définir la politique financière, comptable et budgétaire de l’Agence et en
assurer l’application ;
 Veiller au bon fonctionnement du système d’information comptable et
financière ;
 Coordonner et animer le processus de préparation budget de
fonctionnement, et du plan d’investissement ;
 Fixer les orientations générales, en matière financière et budgétaire, à
l’occasion de la préparation du plan d’action et des budgets des ports ;
 Veiller à l’optimisation de la trésorerie ;
 Veiller à la recherche de l’équilibre financier par port, par activité et global ;
 Rédiger le rapport financier d’activité de l’ANP, et assurer l’interprétation
des résultats dégagés ;
 Assurer la liaison et représenter l’Agence, en ce qui la concerne, auprès
des banques et des institutions financières nationales et internationales ;
 Assurer la fonction continue, l’encadrement et le suivi de tous les cadres
financiers et comptables ;
 Arrêter un programme d’intervention dans les ports pour s’assurer du
respect des procédures en vigueur en matière comptable et financière et en
assurer sa réalisation ;
 Assurer l’assistance et l’encadrement des ports.
Cette direction comprend plusieurs divisions et dont la mission de la division
support se limite dans le cadre des tache à caractère financier. Voir la figure ci-
après :

Analyse et diagnostic financier. 11 Projet de fin de formation


Division support

Service Comptable
Service Fiscal

Les attributions de service est chargé de :

- La mise à jour et l’actualisation des procédures et méthodes comptables pour un


meilleur système de contrôle interne ;

- La mise en homogénéité et l’unicité du système comptable (plan comptable,


support, états de synthèse…) ;
- La révision des comptes à l’occasion des arrêtés de bilan de l’ANP ;
- Programmation et suivi de la production des états comptables et des arrêtés de
comptes :
- Etablissement et mise à jour les modèles d’analyse et de justification des
comptes ;
- Elaboration du planning de présentation des bilans;
- Supervision des inventaires physiques des stocks immobilisations, caisses… ;
- Production et analyse des états consolidés (bilan, CPC, ITEC,…)
- Suivi des liaisons comptables entre les ports, issues des mouvements financiers
ou prestations inter ports ;
- Tient de la comptabilité relative aux marchés et emprunts gérés par la Direction
Générale ;
- Réalisation des contrôles et des vérifications auprès des ports pour s’assurer de
la fiabilité des informations et de l’application des procédures comptables et
financières et recommander des améliorations du système de contrôle interne.

Les attributions du Service Fiscale :

- Mise en place des procédures en matière d’élaboration et de contrôle des


déclarations d’impôts (TVA, IS, Patente, IGR….) ;
- Constitution d’une documentation fiscale et la mettre à jour au fur et à mesure
des modifications des textes juridiques ;
- Assurer la liaison avec l’administration Fiscale en cas de contrôle ou de
réclamation ;
- Contrôles périodiques sur la manière d’élaboration de déclarations et du calcul
de l’assiette et de l’impôt correspondants ;
- formation continue au personnel dans le domaine de la fiscalité ;

Analyse et diagnostic financier. 12 Projet de fin de formation


- Faire bénéficier les projets d’investissement des avantages prévus par les codes
d’investissement ;
- Gestion des dossiers relatifs aux participations financières de l’ANP.
- Consolidation et suivi de règlement de la TVA et de l’IS
- Contrôle et suivi de l’IGR des revenus salariaux.

Parmi les responsabilités du chef de la division support c’est de combiner


plusieurs tâches :
- Assurer la fiabilité des informations comptables et financières contenues dans le
tableau de bord et veiller à leur production dans les délais ;
- S’assurer de la tenue de la comptabilité, conformément aux règles et principes
en la matière ;
- Vérifier et contrôler les déclarations fiscales avant de procéder au paiement des
impôts correspondants ;
- Coordonner les travaux d’arrêtés comptables des ports et consolider les états ;
- Assurer le suivi de l’élaboration et de la mise à jour des procédures comptables
et fiscales ;
- Assurer la formation en matière comptable et fiscale pour les cadres financiers
et comptables.
Le système d’information comptable et financier de l’ANP permet d’abord
d’assurer la liaison entre les différentes entités ou ports d’où la nécessité de
mettre en place un système portuaire dit SIPOR. Ce système est composé de sous
systèmes en dépendance avec un sous système principal appelé COFI.

La relation de dépendance des ports au siège réside les opérations de


comptabilisation effectuée. A savoir :
 Au niveau du siège :
Des décisions de comptabilisations des ports ;
Des écritures des comptes relatives à la paie mensuelle.
 Au niveau des ports :
Comptabiliser les prises en charges des produits et des charges (mensuelles) ;
Comptabiliser les encaissements et les règlements.
Gestion des immobilisations du port ;

Analyse et diagnostic financier. 13 Projet de fin de formation


- Gestion des stocks ;
- Gestion des créances ;
- Gestion des dettes circulantes ;
- Gestion quotidienne de la trésorerie ;
- Constitution du dossier d’analyse comptable, établissement du bilan et des
liasses fiscales des ports gérés par la région ;
- Les paiements à partir des comptes des ports.

Chapitre II : L’introduction à l’étude du diagnostic financier et ses


objectifs :

Section 1 : Définition du diagnostic financier et ses objectifs :

A- Définition du diagnostic financier :

Le diagnostic financier a pour but d’établir une analyse sur la situation de


l’entreprise, de porter un jugement sur son équilibre financier, sur sa rentabilité et
son autonomie.

Le diagnostic financièr est mené différemment selon qu’il est fait par un analyste
appartenant à l’entreprise même (analyse financière interne) ou par un analyste
externe.

L’analyste interne dispose de toutes les informations passées, de la comptabilité


analytique, du tableau de bord, des prévisions qui lui permettent de bien apprécier
la situation financière actuelle et future de l’entreprise.

L’analyse financière externe ne peut guère exploiter que les données comptables
et boursières publiées par l’entreprise. Il utilise des procédures et des
instruments d’analyse devenus classiques, tels que les ratios, les tableaux de flux
financiers. Son analyse porte toujours sur plusieurs périodes. Il cherche à mettre
en évidence des tendances, qui lui permettent d’anticiper l’évolution future.

L’objectif d’une analyse externe est souvent limité à un aspect particulier de la


situation financière de l’entreprise. Par exemple, un banquier cherchera surtout à
se faire une idée précise sur les garanties de remboursement offertes par
l’entreprise, alors que l’investisseur en bourse a essentiellement pur but d’évaluer
les possibilités de plus-values du titre et la politique de distribution de dividendes
suivie par l’entreprise.

B-Objectif du diagnostic financier :


Analyse et diagnostic financier. 14 Projet de fin de formation
L’objet du diagnostic financier est de fait le point sur la situation financière de
l’entreprise, mettant en évidence ses forces et ses faiblesses, en vue de
l’exploitation des premières et de la correction des secondes.
Conventionnellement, le diagnostic financier a pour objectif de répondre à
quatre interrogations essentielles du chef d’entreprise.

Croissance : Comment s’est comportée mon activité ?

Rentabilité : Les moyens que j’ai employés sont-ils rentables

Equilibre : Quelle est la structure financière de l’entreprise ?

Risque : Quels sont les risques que j’encours ?

Ayant répondu à ces quatre questions, le chef d’entreprise peut faire une
synthèse en détectant les points forts et les points faibles de son entreprise.
De ce fait ces éléments peuvent être résumés dans les étapes suivantes :

- Etablir un diagnostic sur la santé économique et financière de


l’entreprise étudiée à la date de l’arrêté des derniers comptes
disponibles et sur ses perspectives à court et à moyen terme.
- Caractériser les types de risques que constitue l’entreprise pour ses
banquiers et évaluer l’importance de ces risques.

Prendre le cas échéant, position en tant que banquier sur une demande de crédit
ou sur la viabilité et le niveau de risque d’un projet de développement et de
financement attaché

Le but de l’analyse financière est selon le cas :


• Soit d’évaluer la solvabilité de l’entreprise (pour lui consentir un crédit par
exemple, et plus généralement pour nouer des relations d’affaire avec elle) :
analyse crédit .
• Soit d’estimer la valeur de l’entreprise dans une optique de cession de
participation ou d’achat ou de vente d’actions en bourse : évaluation
d’entreprise, évaluation d’actions boursières.

Dans le cas d’une analyse boursière elle peut côtoyer d’autres types
d’analyse : analyse comportementale, analyse technique et analyse quantitative,
en ce sens qu’elle porte directement sur les fondamentaux économiques et
comptables de l’entreprise elle-même, sans faire référence aux comportements du
marché boursier. C’est pour faire cette distinction que les investisseurs
l’appellent souvent analyse fondamentale.

Analyse et diagnostic financier. 15 Projet de fin de formation


Diagnostic financier, au sens d’analyse fondamentale, comprend plusieurs
tâches :
• Diagnostic comptable : il s’agit d’analyser les comptes d’une entreprise (de
préférence de 5 ans minimum) bilan, CPC
• Diagnostic comparatif:Elle consiste essentiellement à tirer des ratios (de
solvabilité, de rentabilité…, voir ratio financier) entre diverses séries de
postes comptables et à comparer leur évolution dans le temps et par
rapport à ceux d’autres entreprise ayant une activité similaire.
• Diagnostic extra comptable (ou «économique»): L’analyse extra comptable,
dite aussi analyse économique, vise à déterminer les perspectives
d’évolution de l’entreprise et leur incidence sur ses comptes prévisionnels
pour vérifier l’opportunité d’un crédit (capacité future de remboursement)
ou d’un placement ou rachat (rentabilité attendue).

Ce point fait ressortir qu’une analyse fondamentale, qu’elle vise à évaluer le


risque de crédit propre à une entreprise ou à obtenir sa valorisation (cours de
bourse potentiel, valeur d’achat en cas de reprise…), exige une connaissance de
l’environnement économique général, du secteur d’activité considéré, du
fonctionnement et du positionnement de l’entreprise dans le secteur, de ses
projets, et naturellement des concurrents et de leurs projets. Une étude qui se
bornerait à aligner les chiffres passés de l’entreprise et concernant le futur, à
prendre des taux de croissance plus ou moins extrapolés de l’historique
comptable, ne constituerait en aucune façon une analyse. C’est une facilité à
laquelle certains analystes peuvent se laisser aller en délaissant cette partie de
l’analyse.

Deuxième partie : L’analyse et diagnostic


financier de l'ANP EL-HOCEIMA :

Chapitre I : L’étude du bilan : le diagnostic des équilibres financiers :

Section 1 : L’analyse du bilan financier et les techniques d’analyse :

A- le bilan financier de L’ANP :

Le plan comptable 1957 privilégiait la présentation classique de l’actif et du


passif du bilan par ordre de liquidité et d’exigibilité croissantes, et distinguait les
créances et les dettes à plus et moins d’un an. La nouvelle conception
fonctionnelle, qui se veut davantage managériale, considère l’entreprise comme

Analyse et diagnostic financier. 16 Projet de fin de formation


un portefeuille d’emplois et de ressources, qui est la traduction des choix de
gestion du chef d’entreprise. Ainsi les éléments d’actif et de passif seront-ils
classés par nature, en fonction du cycle d’exploitation, d’investissement et de
financement, et non plus par rapport à leur échéance. Comme il n’existe aucune
norme rigoureuse, deux types de présentation du bilan sont possibles en fonction
des préférences des analyses financiers : le bilan comptable fonctionnel et le
bilan financier ou bilan liquidité.

Le bilan comptable fonctionnel :

Le bilan permet de visualiser à un moment donné l’état des emplois et des


ressources de l’entreprise, c’est-à-dire ce qu’elle détient et ce qu’elle doit. En
analyse financière, le bilan a toujours constitué un document essentiel pour
l’appréciation de la solvabilité et de l’équilibre financier de l’entreprise.
L’approche fonctionnelle étant celle du bilan comptable, aucun retraitement ou
reclassement ne devra donc être effectué.

Bilan fonctionnel
Emplois Ressources
Actif immobilisé Financement permanent
Actif circulant (hors trésorerie) Passif circulant (hors trésorerie)
Trésorerie active Trésorerie passive

Le bilan est l’inventaire, à une date donnée, des ressources de l’entreprise (passif)
et de leur affectation (actif). Selon les légalisations, les postes d’actif sont classés
par ordre croissant ou décroissant de liquidité et les poste de passif par exigibilité
croissant ou décroissant. Le bilan est donné après affectation du bénéfice entre
distribution et mise en réserve.
La structure du patrimoine de l’entreprise apparaît plus clairement si un certain
nombre de rubriques sont regroupées. Cette présentation se base sur la nature
des différents postes plutôt que sur leur degré de liquidité ou d’exigibilité :
éléments liés à l’exploitation de l’entreprise (immobilisés, stocks, réalisable et
dettes à court terme d’exploitation), financières (fonds propres, dettes à moyen et
long terme, dettes à court terme financières), disponible.
Ce regroupement diffère de ceux présentés ailleurs afin de faire apparaître la
distinction entre fonds de roulement fonctionnel, besoin en fonds de roulement et
trésorerie nette qui constitue l’une des clefs de l’analyse moderne de la structure
financière.

Présente la structure du bilan financier:

Analyse et diagnostic financier. 17 Projet de fin de formation


Actif immobilisé
Capitaux propres
Stocks
Provisions
Réalisables
Dettes à moyen et
long terme
Dettes à court terme
Disponibles D’exploitation
Dettes à court terme
financières

Les actifs immobilisés regroupent l’ensemble des frais d’établissement,


immobilisations incorporelles, corporelles et financières de l’entreprise et les
créances à plus d’un an.
Les stocks reprennent l’ensemble des stocks de produits finis, travaux en cours
et marchandises.
Dans la rubrique réalisable, sont incluses les créances à un an au plus, et les
comptes de régularisation d’actif.
Les placements de trésorerie sont regroupés avec les liquidités dans une rubrique
disponible. Ce choix a été fait pour établir la distinction entre le réalisable
d’exploitation (réalisable ci-dessus) et la partie positive de la trésorerie qui
comprend les liquidités proprement dites et les placements de trésorerie.
Au passif, les capitaux propres incluent le capital, les primes d’émission, les plus-
values de réévaluation, les réserves, le résultat reporté et les subsides en capital,
ainsi que les écarts de conversion (pour les bilans consolidés). Ce regroupement,
assez classique, n’appelle pas de commentaire particulier.
Les provisions pour risque et charges représentent des dépenses futures
probables dont le montant ou l’échéance n’est pas connu avec précision au
moment de l’établissement du bilan. On peut discuter s’il faut les assimiler aux
capitaux propres ou aux dettes. Les provisions sont, de fait une forme de mise en
réserve et devraient, à ce titre, être assimilées aux capitaux propres. Mais, pour
certaines d’entre elles la probabilité de dépense future étant élevée, cette
assimilation peut paraître excessive. Il ne s’agit cependant pas de dettes puisque
ces provisions ne résultent pas d’un apport de capitaux par des tiers. Elles
apparaissent donc séparément.
Les dettes à moyen et long terme comprennent les emprunts à long terme
contractés par l’entreprise y compris ceux échéant dans l’année. Les dettes à plus
d’un an échéant dans l’année sont incorporées dans les dettes à moyen et long
terme car elles diffèrent fondamentalement des autres dettes à court terme. Elles
sont le résultat de décisions d’endettement passées, ne sont liées en rien à
l’exploitation de l’entreprise (elles ne peuvent donc être regroupées avec les
dettes à court terme d’exploitation) mais n’ont pas non plus été contractées

Analyse et diagnostic financier. 18 Projet de fin de formation


comme dettes à court terme (et doivent donc être distinguées des dettes à court
terme financières).
On appelle capitaux permanents le total des capitaux propres, des provisions et
des dettes à moyen et long terme.
Nous appellerons dettes à court terme d’exploitation l’ensemble des dettes à
court terme résultent de l’activité d’exploitation de l’entreprise à l’exclusion
Des dettes financières qui reflètent les décisions d’emprunt à court terme : dettes
commerciales, acomptes reçus sur commandes, dettes fiscales, sociales et
salariales ainsi que les comptes de régularisation.
Les dettes à court terme financières comprennent les emprunts à court terme
contractés par l’entreprise.
Les autres dettes à court terme n’ont pas la même nature dans la mesure où ces
dettes ne dépendent pas de l’exploitation. On retrouve, par exemple, les
dividendes à distribuer qui résultent de l’affectation du bénéfice de l’exercice.
Enfin, il peut être judicieux de regrouper l’ensemble des dettes financières (dettes
à moyen et long terme et dettes à court terme financières).

Le fonds de roulement fonctionnel, le besoin en fonds de roulement


et la trésorerie nette

Plusieurs présentations résumées du bilan peuvent être réalisées. Nous en avons


retenues deux qui permettent l’une et l’autre d’améliorer rapidement la
compréhension de la structure financière de l’entreprise. Nous les développerons
a travers deséquations en utilisant les notations suivantes :

Notations :

AIM : Actif Immobilisés CP : Capitaux Propre


S : Stocks PROV : provision
R : Réalisables DMLT : Dettes à moyen et long terme
DISP : Disponibles (trésorerie) DCTexp : Dettes à Court Terme d’Exploitation
DCTfin : Dettes à Court Terme Financières

Le fond de roulement fonctionnel (en anglais : net working capital) est, par
définition, égal à la différence entre les capitaux permanents et les
immobilisations. Il s’agit d’un concept de financement à long terme : il indique le
montant de capitaux permanents investis dans l’entreprise pour financer les actifs
autres que les immobilisés.
Un fonds de roulement fonctionnel positif signifie que les capitaux
permanents sont supérieurs aux immobilisés nets et que des capitaux
permanents sont disponibles pour financer les besoins d’exploitation.
Un fonds de roulement fonctionnel négatif est le signe d’une insuffisance de
financement en capitaux permanents par rapport aux immobilisés.
Formellement, la définition du fonds de roulement fonctionnel s’écrit :

FRF=Financement permanent – actif immobilisés

Analyse et diagnostic financier. 19 Projet de fin de formation


Ceci nous donne donc une forme résumée de présentation du bilan puisqu’elle se
ramène à trois postes. Cette forme a effectivement l’intérêt de faire apparaître
immédiatement la structure de financement de l’entreprise et son affectation entre
d’une part la trésorerie et d’autre part les actifs et les passifs d’exploitation.
Notons que le total résultant de cette forme résumée est, bien évidement différent
du total du bilan simplifié tel qu’il résulte de l’équation.
Notons enfin que de l’égalité entre actif et passif, il résulte que le fonds de
roulement fonctionnel peut également être calculé par le « bas du bilan » comme
la différence entre actifs et passifs circulants.

Cette approche, parfois utilisée, n’est toutefois guère fructueuse car elle
masque la nature profonde du concept de fonds de roulement fonctionnel qui est
de donner des informations sur le financement de l’entreprise.
L’identité bilantaire résumée permet de dégager de premières indications sur les
règles de gestion à adopter pour assurer l’équilibre financier de l’entreprise.
La première règle de gestion est que le fonds de roulements fonctionnel doit
être positif. En effet, le fonds de roulements fonctionnel étant le solde des
capitaux permanents par rapport aux immobilisés, un fonds de roulements
fonctionnel négatif signifierait qu’une partie des immobilisés est financée par des
dettes à court terme. Or, les immobilisés sont, par essence même, très peu
liquides alors que les dettes à court terme sont exigibles dans des délais
rapprochés. En conséquence, l’entreprise dont le fonds de roulements fonctionnel
serait négatif aurait une grande vulnérabilité.
Mais la même relation entre le fonds de roulement fonctionnel et le besoin en
fonds de roulement indique clairement qu’un fonds de roulement fonctionnel
positif n’est pas une condition suffisante d’équilibre financier.
Une version simplifiée du bilan est obtenue en regroupant en un agrégat les
actifs et les passifs d’exploitation. Cet agrégat est appelé besoin en fonds de
roulement (BFR) et aussi, parfois, besoin de financement à court terme (en
anglais : working capital requirement).
Formellement, le besoin en fonds de roulement est défini par l’équation :

BFR = ( S +R ) – DCT exp

Le besoin en fonds de roulement donne la masse de fonds lié à l’exploitation qui


doit, si elle est positive, être financée. Ce besoin de financement résulte du cycle
d’exploitation de l’entreprise. Il est lié au décalage entre les recettes de
l’entreprise et les dépenses nécessaires pour réaliser son activité. Le besoin en
fonds de roulements est déterminé par les caractéristiques de l’exploitation de
l’entreprise : durée du cycle de production, durée d’écoulement des stocks, délais
de paiement des fournisseurs et des clients.
L’identité bilantaire simplifiée s’écrit alors :

AIM+BFR+DISP = CP+PROV+DMCT+DLT

Analyse et diagnostic financier. 20 Projet de fin de formation


On notera que le total bilantaire auquel correspond cette identité
bilantaire est différent du total bilantaire tel qu’il apparaît dans le bilan publié.
Au-delà de cette première simplification, il peut être utile de résumer plus
encore le bilan pour mettre en évidence la structure de financement de
l’entreprise.
La trésorerie nette (en anglais : net liquide balance) est définie comme la
différence entre le disponible et les dettes à court terme financières :

DISP = AIM – DLMT+DCT

PRINCIPAUX RECLASSEMENT & RETRAITEMENT :


Reclassement Actif et Passif la plus fréquent
• Stock outil : c’est le stock de sécurité : éliminer de l’actif circulant et ajouter
au actif immobilisé.
• Actifs à plus ou moins un an : il s’agit de recasser les élément de l’actif en
fonction de leur échéance.
• T.V.P et les effets escomptables : virée de l’actif circulant à trésorerie actif.
• Répartition du résultat : éliminer du capitaux propres et intégrer au passif
circulant.
• Les provisions non justifiées doivent être éliminé et ajouter aux capitaux
propres.
• Dettes de financement : DMLT et DCT doit être reclasser selon l’échéance.
• Les obligations cautionnées : virée du passif circulant au trésorerie passif.
Retraitement du actifs et passifs :
• Les immobilisation en non valeur : il s’agit d’actif fictif c’a’ d éliminer de la
actifs immobilisé et de même du capitaux propres.
• Charges constatés d’avances : supprimer de l’actif du bilan ainsi que du
capitaux propres.
• Ecarts de conversion actif : c’est un écart défavorable doit être annuler de
l’actif immobilisé ainsi que du capitaux propres à condition que l’écart
n’est pas couvert par la provision.

Nous présenterons le bilan financier consolidé sur l’ANP D'Al-Hoceima


concernent 2008 et 2009 les chiffres sont en milliers de dirhams :

(Voire l’annexe
MONTANT: le bilan MONTANT
fonctionnel) MONTANT MONTANT
ACTIF 06 % 07 % PASSIF 06 % 07 %
Actif 22317,44 61,34 20862,65 37,3 Financement 22427,07 61,64 38249,44 68,38
immobilisé permanent
Actif 13306,99 36,57 21898,28 39,15 Passif 13956,76 38,36 17686,21 31,62
circulant circulant
(HT) (HT)
Trésorerie 759,4 2,09 13174,72 23,55 Trésorerie
actif Passif
Totaux 36383,83 100 55935,65 100 Totaux 36383,83 100 55935,65 100
Analyse et diagnostic financier. 21 Projet de fin de formation
L’analyse de l’équilibre financier implique l’études de trois indicateurs qui sont :
FRF, BFR, et TN :

FRF = 38249,44 - 20862,65 = 17386,79


BFR = 21898,28 - 17686,21 = 4212,07 En 2008
TN = 13174,72
FRF = 22427,07 - 22317,44 = 109,63
BFR = 13306,99 - 13956,76 = -640,77 En 2007
TN = 759,40

On constate que le FRF de l'ANP On constate que le FRF positif relativement


important en 2008, permet en effet de couvrir la totalité du BFR donnant ainsi une
trésorerie nette positive de 13174.72.
Il apparaît que l’ANP dispose d’un équilibre financier.

B - L’analyse financière statique : la méthode des ratios.

Un ratio est un rapport entre deux grandeurs, qui peuvent être des stocks, des
flux ou des stocks et des flux à la fois.
Par ailleurs, le choix des instruments d’analyse de l’entreprise, c’est-à-dire des
ratios, va dépendre essentiellement de l’objectif visé par l’analyste financier.
L’objectif du comptable national (mesurer la production des entreprise) n’est pas
le même que celui de l’actionnaire (mesurer la rentabilité et la valeur de l’action),
qui est lui-même différent de celui du banquier (d’apprécier le risque de faillite de
son clients).
La rentabilité est la première condition de santé financière de l’entreprise. Mais
comment la mesurer ?
Les chiffres absolus ne nous indiquent pas grand-chose sur les performances de
l’entreprise.
Le rapport entre le résultat net et les capitaux propres mesure la rentabilité
réalisée par les actionnaires au cours de la période. Ce ratio est appelé rentabilité
financière (en anglais return on equity)

RATIO DE RENTABILITE FINANCIERE = RESULTAT NET


CAPITAUX PROPRES

Ce ratio de rentabilité financière est intéressant pour les actionnaires puisqu’il


leur informer sur la rentabilité de l’affaire sur le plan financier, c’est a dire, le
meilleur indicateur de rentabilité des capitaux qu’il à engagé.

ANNEE 2007 2008

Analyse et diagnostic financier. 22 Projet de fin de formation


RESULTAT NET 2 035 768,51 30 050 928,41
CAPITAUX PROPRES 2 791 269,27 32 086 696,92
RENTABILITE FINANCIERE 0,73 % 0,94 %

Commentaire :

Nous constatons que le taux de rentabilité des capitaux propres est arriver à un
niveau élevé de rentabilité financière permet à l’agence de trouver de nouveaux
capitaux sur le marché financier.
Donc la rentabilité financière permet de poser un premier diagnostic sur la santé
financière de l’ANP. Il faut donc que la rentabilité financière soit supérieure au
coût des capitaux propres.

La rentabilité commerciale indiquer ce que gagne l’agence par chiffre d’affaire.


Elle est égale au rapport entre l’excèdent brut d’exploitation et le chiffre d’affaire
(hors taxe).

RATIO RENTABILITE COMMERCIALE = EXCEDENT BRUT D'EXPLOITATION


CHIFFRE D'AFFAIRE (HT)

Ce ratio de rentabilité commerciale n’intègre ni les charges liées à


l’investissement, ni au financement ainsi que les opérations ayant un caractère
non courant.

ANNEE 2006 2007


EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION 2 485 602 ,37 34 183 827,60
CHIFFRE D’AFFAIRE (HT) 5 165 910 ,53 53 536 032,52
RENTABILITE COMMERCIALE 0,48 % 0,64 %

Commentaire:

On constate que ce ratio présente un taux de rentabilité du marge brut


d’exploitation et traduit le de l’ANP, à travers l’augmentation de 0,16%, c’a ’d
générer des ressources de trésorerie.

L’analyse de solvabilité de l’agence est l’aptitude pour faire face à ces échéances
à long terme. Elle dépend de l’importance de l’endettement à long et moyen terme.

RATIO D’AUTONOMIE FINANCIERE = CAPITAUX PROPRES


FINANCEMENT PERMANENT

Analyse et diagnostic financier. 23 Projet de fin de formation


Le ratio d’autonomie financière doit être supérieure 50% plus en se rapproche de
seuil, plus l’agence aura des difficulté pour recevoir de nouveaux crédits.

2007 2008
CAPITAUX PROPRES 2 791 269,27 32 086 696,92
FINANCEMENT PERMANENT 22 427 077,58 38 294 441,22
RATIO D'AUTONOMIE FINANCIERE 12,45% 83,79%

RATIO DE LIQUIDITE GENERALE = ACTIF CIRCULANT


DETTE DU PASSIF CIRCULANT Commentaire :
RATIO DE LIQUIDITE REDUITE = ACTIF A MOIN D'UN AN -STOCK-Nous pouvons
DETTE DU PASSIF CIRCULANT dire que la
RATIO DE LIQUIDITE IMMEDIATE = CREANCES ET DISPONIBILTES situation de
DETTE DU PASSIF CIRCULANT l’agence en
matière
d’autonomie financière est été faible car la création de l’ANP été en novembre
2006, se que résulte se chute au niveau de ce ratio. En contrepartie en 2007 le
ratio d’autonomie financière atteint plus de 50% ce que veut dire que l’agence n’a
pas besoin de crédits.

Le défaut de liquidité peut conduire une entreprise à ne plus pouvoir faire face à
ses obligations et ses objectifs, ces ratios ont pour but d’évaluer l’équilibre
financier à court terme de l’entreprise, donc de faire face dans le court terme à ses
engagements. Il existe trois ratios de liquidité :

Ce tableau présente les trois ratios de liquidité qui peuvent être calculés pour
apprécier la liquidité de l’agence Nationale des Ports du Nador

ANNEE 2007 2008


ACTIF CIRCULANT 13 306 992,72 21 174 724,07
DETTES DU PASSIF CIRCULANT 13 956 763,84 17 686 219,22
RATIO DE LIQUIDITE GENEARALE 0,95% 1,19%
ACTIF A MOINS D'UN AN -STOCK 0 30 741,76
DETTE DU PASSIF CIRCULANT 13 956 763,84 17 686 219,22
RATIO 0%
Analyse DE
et LIQUIDITE REDUITE
diagnostic financier. 24 0,001% Projet de fin de formation
CREANCES RT DISPONIBILTES 759 403,10 13 174 724,07
DETTE DU PASSIF CIRCULANT 13 956 763,84 17 686 219,22
RATIO DE LIQUIDITE IMMEDIATE 0,05% 0,74%
Commentaire :

Grosso modo, nous pouvons dire que ces ratios montrent une mouvaise situation
de liquidité de l’agence, puisque les ratios de liquidité générale, réduite, et
immédiate sont inférieur à 1.

En fin l’agence est en équilibre financier lorsqu’elle respecte le principe


d’orthodoxie financière ou le principe d’équilibre financier fondamental. En effet,
ce principe stipule que les emplois permanents doivent être financés par des
ressources permanentes. Autrement dit, les financement permanents (capitaux
propres et dettes à long terme) doivent être supérieur à l’actif immobilisé.

Chapitre II : L’étude du compte de produit et charge :

Section 1 : Etude de l’ESG signification et retraitement :

A- Signification et retraitement de ESG :


En complément de l’étude du bilan, l’étude du compte de produit et charge
constitue un point obligé de l’analyse financière pour la mise en oeuvre ultérieure
de la méthode des ratios et du tableau de financement. L’apport du P.C.M. à
l’analyse financière est extrêmement important à travers les indicateurs de
résultats par nature d’opérations (compte de produit et charge), et l’analyse de la
formation du résultat (état des soldes de gestion).

Le compte de produit et charge du PCM est présenté en liste, et permet de


dégager divers niveaux de résultat, qui traduisent les conséquences des
opérations d’exploitation de l’entreprise, de sa politique de financement, de ses
opérations non courantes et de l’impôt sur les sociétés. Ainsi, le compte de
produit et charge fait apparaître les résultats intermédiaires suivants :

Résultat d’exploitation = Produits d’exploitation – Charges d’exploitation


Résultat financier = Produits financiers - Charges financier

Analyse et diagnostic financier. 25 Projet de fin de formation


Résultat courant = Résultat d’exploitation + Résultat financier
Résultat non courant = Produits non courant – Charges non courant
Résultat avant impôt = Résultat courant + Résultat non courant
Résultat net = Résultat avant impôt - Impôt sur les résultat

Par ailleurs, la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier permet


de dégager un résultat courant avant impôts, qui constitue en fait la marge issue
de l’activité normale de l’entreprise. A l’instar du bilan, le compte de produit et
charge mentionne les totaux de l’exercice précédent.

L’état des soldes de gestion constitue le troisième état de synthèse qui n’est
obligatoire que pour les entreprises réalisent un chiffre d’affaire supérieur à 7,5
millions de dirhams et donc soumises au régime normal.

Etat des soldes de gestion

Tableau de formation des résultats Tableau de calcul d’A.F

Les deux principaux retraitements concernent le CPC est le développement


important du crédit bail et des services de personnel extérieur, qui conduire à une
véritable déformation des soldes de gestion à partir de cette schéma explicatif :

6193 dotations aux A.I.C

6132 redevances de crédit bail

6311 intérêt des emprunt et dette

6135 rémunérations du pers.ext. de l’E/se


6171 rémunérations du personnel

Analyse et diagnostic financier. 26 Projet de fin de formation


B- Analyse de l’activité et de la rentabilité : L’ESG et Tableau de
financement :
Comme premier volet d’analyse, l'évolution du C.A peut être un indicateur fiable
sur la croissance de l’activité de l’agence. Pour cela, le graphique suivant
présente l’évolution des C.A, pour l’ANP du Nador entre deux années 2006 et 2007
60000000
50000000
40000000
30000000 C.A 06
20000000 C.A 07

10000000
0
2006 2007

Commentaire :

La croissance de l’activité de l’agence est en évolution positive car l’activité de


production est fortement plus importante en 2007 même si le volume d’évolution a
baisse en novembre 2006 car il coïncide avec la création de l’ANP.

La valeur ajoutée mesure l’enrichissement qui est réalisé par l’entreprise et qui
est réparti entre les salariés, les apporteurs de capitaux (créanciers et
actionnaires) et l’Etat (impôt). Elle est définie comme la différance entre la valeur
de la production et la valeur des consommations intermédiaire.
En notant que le taux d’intégration est égale la valeur ajoutée divisée sur la
production.

2007 2008
VALEUR AJOUTEE 2 485 002,37 42 506 019,69
PRODUCTION 5 165 910,53 53 536 032,52
TAUX D'INTEGRATION 48,10% 79,40%

(Voir l’annexe l’ESG sur l’ANP Nador)

Commentaire :
La richesse dégagée par l’Agence Nationale des ports est en évolution c’a’d
l’évolution accélérer de la valeur ajoutée de l’agence peut être expliqué par la
croissance de son chiffre d’affaire qu’est plus accélérer que sa consommation et
les autres charges de son exploitation.
Le taux d’intégration, exprimant la capacité de l’ANP de ce procurer des matières
consommables à un prix avantageux et de maîtriser ses coût généraux.
Analyse et diagnostic financier. 27 Projet de fin de formation
L’excédent brut d’exploitation peut maintenant être obtenu, en soustrayant de la
valeur ajoutée l’ensemble des charges de personnel et les impôts.
L’analyse de l’excèdent brut d’exploitation permet de dégager des information
relatives à l’exploitation de l’agence indépendamment de sa politique financier
c’a’d de son endettement, de sa politique de dividende et de la politique fiscale de
l’Etat.

L’analyse financière recourt aux tableaux de financement (ou tableau de


ressources et utilisation de fonds) qui donnent une présentation de l’ensemble de
mouvement de fonds au cours d’un exercice et mettent en évidence comment les
ressources sont engendrées et utilisées.
Le tableau de financement fait partie des cinq état de synthèse .il est obligatoire
pour les entreprises ayant un C.A supérieur à 7.5 millions de dirhams.

En règle générale, tout accroissement d’un élément de l’actif (variation positive) et


toute baisse d’un élément du passif (variation négative) constituent des emplois.
A contrario, toute augmentation d’un poste de passif et toute diminution d’un
poste de l’actif représentant une ressource.

EXERCICE EXERCICE
VARIATIONS (a - b)
2008 2007
MASSES (a) (b) EMPLOIS RESSOURCES
( c) (d)

38 249 22 427 15 822


Financement Permanent 441,22 077,58 363,64
20 862 22 317 1 454
Moins actif immobilisé 650,32 445,60 795,28
= FONDS DE ROULEMENT (A)
17 386 109 17 277
FONCTIONNEL (1-2) 790,90 631,98 158,92

21 898 13 306 8 591


Actif Circulant 286,05 992,72 293,33
17 686 13 956 3 729
Moins passif circulant 219,22 763,84 455,38
4 212 -649 4 861
= BESOIN DE FINANCEMENT (B) 066,83 771,12 837,95
GLOBAL (4-5)

TRESORERIE NETTE (ACTIF - 13 174 759 -12 415


PASSIF) 724,07 403,10 320,97
=A-B

Analyse et diagnostic financier. 28 Projet de fin de formation


EXERCICE EXERCICE PRECEDENT
RESSOURCE RESSOURC
MASSES EMPLOIS S EMPLOIS ES
(a) (b) (c ) (d)

35 900 2 399
I. RESSOURCES STABLES DE 589,44 072,65
L'EXERCICE (FLUX)

34 160 2 399
* AUTOFINANCEMENT (A) 129,75 072,65
34 160 2 399
- Capacité d'autofinancement 129,75 072,65

1 740
* CESSIONS ET REDUCTIONS 459,69 0,00
D'IMMOBILISATIONS (B) 0,00
- Cessions d'immobilisation
incorporelles
- Cessions d'immobilisation
corporelles 0,00 0,00
- Cessions d'immobilisation
financières 0,00
- Récupérations sur créances
immobilisées 0,00 0,00
- Retrait d'Immobilisations
corporelles 0,00 0,00

* AUGMENTATION DES CAPITAUX 0,00 0,00


PROPRES ET ASSIMILES (C)
- Augmentations de capital,
apports 0,00 0,00
- Subventions d'investissement

AUTRES RESSOURCES
1 740
AUGMENTATION DES DETTES DE 459,69 0,00
FINANCEMENT (D)
(nettes de primes de
remboursement)

35 900 2 399
TOTAL 1 : RESSOURCES STABLES 589,44 072,65

Analyse et diagnostic financier. 29 Projet de fin de formation


II. EMPLOIS STABLES DE 110 987
L'EXERCICE 518,13 0,00
(FLUX)

ACQUISITION ET AUGMENTATION
110 987
D'IMMOBILISATIONS (E) 518,13 0,00
* Acquisitions d'immobilisations
incorporelles 58 400,00 0,00
* Acquisition d'immobilisations 110 927
corporelles 088,13 0,00
* Acquisitions d'immobilisations
financières 0,00
* Augmentation des créances
immobilisées 2 030,00 0,00

* REMBOURSEMENT DES
CAPITAUX
PROPRES (F)

* REMBOURSEMENT DES DETTES


DE 0,00 0,00
FINANCEMENT (G)

* EMPLOIS EN NON VALEURS (H) 0,00 0,00

TOTAL II - EMPLOIS STABLES


110 987
(E + F + G + H) 518,13 0,00

III. VARIATION DU BESOIN DE 249864912,7 0,00


FINANCEMENT GLOBAL
(B.F.G)

-12 415
IV. VARIATION DE LA TRESORERIE 320,97 0,00

360 852 23 485 2 399


TOTAL GENERAL 430,86 268,47 0,00 072,65

Analyse et diagnostic financier. 30 Projet de fin de formation


Conclusion :

La période de stage que nos effectuons au sein de l’Agence nationale du Ports,


nous avons réellement permet de voir de proche le monde de travail et
d’approfondir les connaissances acquis durant la formation. En effet nous eu
opportunité d’appliquer les connaissances surtout en ce qui concerne les
opérations de l’agence.

Analyse et diagnostic financier. 31 Projet de fin de formation


Table des matières
• Remerciement.
• Abréviation.
• Introduction générale.

1er partie : Présentation de l’établissement d’accueil et aperçu théorique sur la


Diagnostic financière :

Chapitre I : L’ANP et son environnement :


Section 1 : Présentation et description de l’environnement de l’ANP :

A- Présentation de l’ANP.
B- La division support : service finances et comptabilité

Chapitre II : L’introduction à l’étude du diagnostic financier et ses objectifs :


Section 1 : Définition du diagnostic financier et ses objectifs :

A- Définition du diagnostic financier.


B- Objectif du diagnostic financier.

2éme partie : Diagnostic financier sur l’ANP :

Chapitre I : L’étude du bilan : le diagnostic des équilibres financiers :


Section1 :L’analyse de bilan financier et les techniques d’analyse :

A- Le bilan financier.
B- Technique d’analyse financière par les ratios.

Chapitre II : L’étude du compte de produit et charge :


Section2 : Étude de l’état des soldes et gestion signification et retraitement :

A- Signification et retraitement de L’E.S.G.


B- Analyse de l’activité et de la rentabilité : l’E.S.G. et Tableau de
financement :

• Conclusion.
• Table des matières.
• Références.
• Annexes.

Analyse et diagnostic financier. 32 Projet de fin de formation


Références :
Web :
www.lavie-economique.com;

www.manager.go.com;

www.techno-science.net;

www.vernimmen.net.

Bibliographie :

Finance d’entreprise : Josette PILVERDIER-LATREYTE ;

Diagnostic financier : Omar AGNAOU (ISTA) Nador ;

Gestion de trésorerie : Abdelaziz EL MORABIT (Projet de fin formation)


ENCG Agadir ;

Pierre Vernimmen, Finance d’entreprise, édition DALLOZ, 2002.

Revues et Journaux :

La vie économique ;
L’économiste.

Analyse et diagnostic financier. 33 Projet de fin de formation


OFFICE DE FORMATION
PROFESSIONNELLE ET DE
LA PROMOTION DU TRAVAIL

PROJET DE FIN DE FORMATION AU SEIN


DE
L’AGENCE NATIONALE DES PORTS
NADOR

SUR LE THEME :

ANALYSE ET DIAGNOSTIC FINANCIER DE L’ANP

Réalisé par :
Encadré par :
KARIM DAOUDI Mr A.AZIZ
EL.MORABIT
LAHBIB SOULTANA
Année: 2007 / 2008

Analyse et diagnostic financier. 34 Projet de fin de formation


Analyse et diagnostic financier. 35 Projet de fin de formation