Vous êtes sur la page 1sur 24

Construire son organigramme de

clés hiérarchisées©

Abloy France SAS, 6 rue des Frères Caudron Tel. +33 (0) 1 39 45 66 20 SAS au Capital de 205 806.17€
FR-78457 Vélizy-Villacoublay Cedex, France Fax +33 (0) 1 39 45 66 29 B 304 575 624 00040 RCS Versailles
APE: 516K E-mail: marketing@abloy.fr N° Intracom. : FR 76 304 575 624
An ASSA ABLOY Group company
Sommaire

PAGE: CHAPITRE:

2 1.- Non, ce n ‘est pas sorcier !


3 2.- Qui est-ce qui s’y colle
3 3.- L’inventaire physique
4 4.- Ouvrir et fermer mais de quel(s) coté(s) ?
5 5.- Définir les droits d’accès
6 6.- De grâce, pas plus de clés qu’il n ‘en faut!
6 7.- Apprendre par les exemples :
7 Exemple 1: La maison de maîtres
9 Exemple 2: L’immeuble d’habitation
11 Exemple 3: La PME
13 8.- Mode d’emploi du tableau ORGANITIAL ©
14 9.- Oui mais chez nous c ‘est différent
14 10.- Les conséquences des choix
15 11.- Le «recléage», un baume sur les plaies
16 12.- Et si je le faisais moi même ?
17 13.- Jusqu’où peut-on aller ?
18 14.- La pyramide standard
19 15.- L’organigramme indéfini
20 16.- Les organigrammes «flottants»
22 17.- Les inserts de couleur de clés ABLOY® PROTEC
22 18.- Pour conclure
23 Tableau «ORGANITIAL»©

Construire son organigramme Page 1


1.- Introduction. NON, ce n ‘est pas sorcier!

De nombreux clients nous ont demandé si il existait des formations pour apprendre à «
faire des organigrammes ». C’est que, par tradition, l’industrie serrurière française n’est
guère encline à l’enseignement. Tout n’y est pas secret, mais la culture du non dit y reste
florissante.

Chaque fabricant publie bien un tableau d’organigramme, presque le même pour tous,
mais la méthode et les règles pour le remplir ne sont connues que de rares initiés. Ces
privilégiés constituent l’élite des forces commerciales et leur intervention serait
indispensable pour établir une commande d’organigramme. L’utilisateur, candidat à
l’acquisition d’un système de clés hiérarchisées serait ainsi dans l’obligation de faire appel
à l’un de ces savants gourous, seuls capables de résoudre son problème.

Nous pensons, quant à nous que le besoin d’organiser ses clés, n’étant pas une maladie
grave, ne relève pas d’éminents spécialistes, mandarins d’une science hermétique au
commun des mortels. Bien au contraire, nous proposons ici à l’utilisateur de définir lui
même son propre besoin et de l’exprimer clairement, ayant compris ce qu’il demande et
les conséquences de ses choix. Il ne lui faut pour cela que quelques notions simples, un
peu de méthode et beaucoup de bon sens.

Tant qu’à démocratiser ces connaissances, apportons les aux professionnels qui les
réclament, mais aussi aux consommateurs pour les affranchir de leur traditionnelle
dépendance. Leurs rapports n’en seront que meilleurs, plus confiants et plus clairs,
puisque chacun saura ce que l’un veut et ce que l’autre peut réaliser. Ce traité est donc
destiné tant à l’utilisateur qu’au serrurier pour leur permettre de se comprendre et
d’élaborer ensemble des organigrammes adaptés aux besoins réels.

Toutefois, il se garde bien de permettre au serrurier d’engendrer lui même les codes de
taillage des clés et les remplissages des cylindres correspondants. En cela, il décevra
sans doute ceux qui rêvaient de le faire sans plus recourir aux usines. Certains le font déjà
à base de logiciels «sauvages», persuadés de fournir à leurs clients un produit, de
moyenne gamme bien sûr, mais à peu près correct. Nous verrons plus loin en quoi ils se
trompent et les graves conséquences de cette légèreté sur la sécurité de leurs ouvrages.

Voyons tout d’abord comment se pense, se construit et s’exprime un organigramme. Il


n’en est pas deux totalement identiques. Chaque structure humaine et architecturale est
différente selon qu’il s’agit d’habitat, de bureaux, d’usines, d’écoles, etc... mais tous se
traitent selon une méthode simple. Au travail donc!

Construire son organigramme page 2


2.- Qui est-ce qui s’y colle?
Concevoir un organigramme n’est pas un travail difficile. Tout au plus peut il être, dans sa
phase préalable ... fastidieux. Soyons francs: c’est barbant, mais pas sorcier. Il faut bien
pourtant que quelqu’un le fasse. Le plus souvent, l’utilisateur, paresseux ou effrayé, s en
remet totalement à son fournisseur. «Faites moi quelque chose de bien, mon vieux, mais
pas trop cher...». Plus rarement, l’utilisateur avisé (et courageux) choisit d’effectuer lui
même le pensum suivant:

3.- L’inventaire physique:

Le sacrifié s’attelle donc à la tâche préalable: dénombrer et repérer d’un numéro tous les
objets à fermer à dé, (portes, placards, vestiaires, tiroirs, boites à lettres, ascenseurs,
portails, etc.), définir chaque type de serrure, pour les portes en bois, en verre ou en
métal, les serrures batteuses pour les meubles, celles à contacteur électrique, la taille des
cadenas et coucher tout cela sans erreur par écrit sur les plans d’architecte.

Ceci fait il reste à valider cet inventaire, il serait trop naïf de croire que tous les plans sont
justes et à jour. On quitte alors la table à plans pour effectuer un «aller voir». Comme son
nom l’indique, un «aller voir» consiste à vérifier sur place, de visu, l’exactitude des
données des plans. Telle porte ouvre-t-elle bien à droite? Tiens, elle est plus épaisse que
prévu, notons un cylindre rallongé.., de combien ? etc...

C’est la phase «barbante» mais facile. L’utilisateur débordé peut sans regret la déléguer à
son fournisseur (sans oublier de le rémunérer pour ce travail), il ne s’agit que de faire
parler des objets. Les objets ont sur les gens un gros avantage: ils savent ce qu’ils veulent
et ne changent pas d’avis. Une issue de secours veut une serrure anti-panique, un placard
ne se ferme pas de l’intérieur, une porte coulissante veut un pêne à crochet.... Il suffit de
noter, de noter, de noter, sans ne jamais se tromper, bien sûr.

Les plans validés, il ne reste plus qu’à dire qui ouvrira quoi. C’est à l’utilisateur et à lui seul
de le dire. Cela, il ne peut le déléguer. Il va bien falloir qu’à son tour, «il s’y colle».

Construire son organigramme page 3


4. - Ouvrir et fermer mais de quel(s) cotés?
Avant de définir qui ouvre quoi, l’utilisateur doit décider des sens de circulation de ses
portes. Il aura certainement choisi des serrures acceptant les cylindres dits au profil
européen, tous interchangeables et même «déménageables» pour pouvoir emmener son
organigramme avec lui, s’il part en abandonnant ses boîtiers de serrures.

Tous les cylindres, dans toutes les marques, existent en 3 versions: Le cylindre double
entrée, actionné par clé des deux côtés, le cylindre à bouton intérieur et le demi cylindre,
non actionnable de l’intérieur.

a)* Réf. CY307 Réf. CY308 Réf. CY309


b)* Réf. CY317 Réf. CY318 Réf. CY319
(Débrayable sur demande)
30X10mm 30x30mm 30X30mm

* 2 VERSIONS : a) version STANDARD (corps en laiton)


b) version RENFORCÉE (corps en acier durci)

Par facilité on chiffre habituellement toutes les portes en cylindre double entrée, le plus
cher. Il est pourtant facile de prévoir des demi cylindres sur les portes qui ne se
verrouilleront jamais de l’intérieur, réalisant ainsi d’appréciables économies. C’est le cas
des placards et des portes de caves, mais aussi souvent des portes de bureau, lorsque
l’on ne permet pas au personnel de s’y enfermer mais seulement de les verrouiller en son
absence.

Ceci suppose que l’on n’y enfermera pas un collègue par mégarde. Si on le craint, un
cylindre à bouton intérieur lui permettra de sortir même sans la clé. Traditionnellement, les
professionnels font un usage très mesuré du cylindre à bouton intérieur, principalement
par ce que, dans de nombreuses fabrications, il est plus onéreux que le cylindre double
entrée. (Notons au passage que dans le cas des cylindres ABLOY® PROTEC, le cylindre
à bouton est moins cher que le cylindre double).

Or, le cylindre à bouton devrait être beaucoup plus souvent utilisé, tout simplement par ce
qu’il peut sauver des vies humaines ce cas d’incendie. Si, pour préserver son intimité, on s
est enfermé à clé avec un cylindre double, on risque dans la panique de ne pas retrouver
sa clé assez vite pour s’échapper. Sortir en tournant le bouton évite totalement ce risque.
Pour cette raison, le cylindre à bouton est obligatoire sur chambre d’hôtel.

Construire son organigramme page 4


C’est pourquoi nous recommandons de n’utiliser les cylindres double entrés que dans les
cas où il faut réellement assurer « une sûreté égale des deux cotés ». C’est le cas lorsque
l’on craint qu’un intrus entré par une fenêtre ne poursuive sa pénétration dans d’autres
locaux simplement en tournant le bouton, ce qu’un cylindre double ne lui permet pas. On
les prévoit aussi bien sûr sur les portes d’intercommunication pour contrôler les flux par
l’usage des clés dans les deux sens.

C’est bien à l’utilisateur, et non au fournisseur de décider, porte par porte, du modèle de
cylindre retenu. Par exemple, dans une clinique ou un hôpital, les cylindres des chambres
seront à bouton intérieur mais non dans certaines sections, telle la psychiatrie, où l’on ne
souhaite pas que les patients puissent s’enfermer et où l’on ne mettra que des demi
cylindres.

5.- Définir les droits d’accès


Ouf! Le plus dur est fait: les plans sont validés, chaque porte a son numéro et l’on sait quel
type de serrure et de cylindre chacune recevra. Disons maintenant qui ouvrira quoi et
combien d’exemplaire il faudra de chaque clé. Le tableau ORGANITIAL© est fait pour
cela. Il suffit de le remplir. Quiconque a joué à la bataille navale sait mettre des croix dans
des cases. C’est facile, mais chaque croix est une décision qui n’appartient qu’à
l’utilisateur final.

Idéalement, les droits d’accès se déterminent par concertation. Chaque chef de service est
consulté pour qu’il dise qui dans son personnel aura une dé et pour ouvrir quelles portes.
Dans la pratique, Cet idéal démocratique se restreint rapidement et il faut bien qu’une
autorité franche et finisse par décider de ce qui se fera.

Nous verrons que ces décisions sont toujours un compromis entre la sécurité et la
commodité, ce qui amène toujours à sacrifier un peu de l’une à l’autre.

La commodité consiste à donner à chacun une seule clé, et non plus tout un trousseau
pour accéder partout où il a droit. Certains accéderont partout, ils détiendront un «passe
général» dit «PG», d’autres à une partie des locaux, avec des «passes partiels» dits «PP»
d’autres enfin à une seule porte chacun avec des dés individuelles, dites «variées».

Passe général

Passe partiel 1 Passe partiel 2 Passe partiel 3

Sous-passe 1a Sous-passe 1b Sous-passe 2a Sous-passe 2b


2b

Variures Variures Variures Variures Variures

Exemple de tableau synopti que d’un organigramme de clés


Construire son organigramme page 5
6.- De grâce, pas plus de clés qu’il n’en faut!
Par tradition et par routine le vendeur d’organigramme commence par affecter une
combinaison « variée » à chaque porte. Ceci en fait s’effectue même automatiquement sur
certains tableaux. Il en résulte que pour un site de 200 portes, on commence par
«charger» l’organigramme de 200 « variures » ou combinaisons de portes différentes.

On y ajoute le passe général, facile à prévoir puisqu’il ouvre tout, puis les passes partiels.
Disons dans ce cas qu’il e. faudra une douzaine. Nous voici avec 213 combinaisons de
clés différentes pour 200 portes. Puisque chaque serrure est prévue « 3 clés chaque » et
que l’on voudra 5 exemplaires de chaque passe on se retrouve avec 660 clés qui seront
livrées, que l’on paiera et qu’il faudra stocker, pour la plupart inutilement.

S’il faut effectivement 3 clés par appartement dans un immeuble d’habitat collectif, il est
rare dans un immeuble de bureaux, une usine ou un collège que cela soit nécessaire.
Dans ces cas on évitera de doter de combinaisons «variées» les portes qui n’en exigent
pas. Il est fréquent que toute une série de portes (celles d’un même service par exemple)
ne requièrent qu’une seule combinaison commune. Ces serrures sont alors dites «
s’entrouvrant » ou sur même «variure» (MV).

7.- Apprendre par les exemples


Selon que l’on traite une mairie, un hôpital, un collège, une usine, un immeuble de
bureaux ou d’appartements, la structure de l’organigramme sera très différente. Le seul
moyen d’apprendre est de suivre pas à pas les quelques exemples suivants.

Il suffit de lire les tableaux et les commentaires avec un peu d’attention et de mémoriser
les quelques mots de jargon serrurier pour savoir composer son organigramme spécifique
à sa propre application. Chaque exemple comporte le tableau rempli et, en regard, la
description du besoin et les commentaires. De simples astuces permettent de sérieuses
économies de dés mais aussi de lignes et de pages de tableau en regroupant les produits
de même définition.

En cas de doute ou de besoin, ABLOY procédera au « corrigé » du projet et apportera ses


suggestions. Courage, donc, répétons le, ce n’est pas sorcier!

Dans tous ces exemples, puisqu’il faut bien une référence de produits, les cylindres,
cadenas et serrures sont ceux du catalogue ABLOY® PROTEC.

Construire son organigramme page 6


L’organigramme de la maison de maîtres
a) L’inventaire physique:

Cette demeure comporte un portail, une entrée principale, une entrée sur jardin, un
garage, une cave, une cabane à outils, une réserve pour l’argenterie, un bureau, une salle
de jeux et une boite à lettres. On a identifié le type de cylindre ou de serrure et porté le
tout sur le tableau.

b) Les personnes et leurs droits d’accès:

-Les parents, disposent chacun du passe général en 2 exemplaires, repérés «P».


-Les enfants ont un passe partiel, en 3 exemplaires repérés «E», qui n’ouvre que le portail,
les 2 entrées et la salle de jeux.
-La gouvernante a un passe repéré «G» qui ouvre le portail, les deux entrées, la réserve à
argenterie et le bureau.
-Le jardinier-chauffeur a un passe repéré «J» qui ouvre le portail, le garage et la cabane à
outil.

On remarque qu’aucune serrure n’est «variée» et qu’il n’existe aucune clé n’ouvrant
qu’une serrure. Pour 9 objets fermant à clé, il n’est commandé que 7 clés au total alors
que la tradition des «3 clés chaque» e n aurait livré (et facturé) 27. Une belle économie, au
prix des clés dites «incopiables»! En conséquence les cases «variure», «N0 clé» et «Qté
clé» du tableau restent vierges, puisque aucune serrure n’est variée et qu’il n’existe pas de
clé individuelle.

Les portes d’entrée, le bureau et le garage ont des cylindres à bouton intérieur CY309
(sortie panique). La cave, la cabane à outils, la salle de jeux et la réserve à argenterie ont
des demi cylindres CY309 (on ne s’y enferme pas) quant au portail il est muni d’un
cadenas PL350. Ce cadenas, le seul objet ouvert par toutes les clés de l’organigramme,
est dit « OC» pour «ouverture centrale».

c) Rédiger sa commande:

Passer commande de cet organigramme est très simple. Elle se présente comme suit:

4 cylindres à bouton référence CY309


4 demi cylindres référence CY307
1 cadenas référence PL350
1 serrure batteuse référence CL104
7 clés repérées
Le tout selon tableau d’organigramme ci-joint.

Construire son organigramme page 7


EXEMPLE 1 : La maison de maître

Construire son organigramme page 8


L’organigramme immeuble d’appartements
a) Une astuce économique:

Cet immeuble comporte 30 appartements ayant chacun 1 cylindre double CY308 pour sa
porte palière, un demi cylindre CY307 pour sa cave et une batteuse CL104 pour sa boite à
lettres. Pour simplifier le tableau et l’établissement de la commande il est créé un « kit
appartement » comportant ces 3 objets à suffixe MV (pour même variure), puisqu’ils
fonctionnent tous 3 sur une seule et même clé en 4 exemplaires.

On remarquera que, grâce à cette astuce, une seule ligne du tableau suffit pour ces 90
objets et 120 clés. Belle économie d’écriture mais aussi de clés. Si l’on avait chiffré
traditionnellement « 3 clés chaque » ce sont 270 clés au lieu de 120 qui auraient été
livrées. A défaut d’avoir créé ce « kit » ce sont 90 lignes qu’il aurait fallu remplir soit près
de deux pages.

b) Les parties communes:

L’immeuble comporte aussi, pour les parties communes, un cylindre à bouton CY309 pour
la porte du hall d’entrée, 2 cylindres CY307 pour le local vide ordure et la laverie
commune, un cylindre double CY308 pour le local du gardien, deux demi cylindres CY307
pour la chaufferie et la machinerie de l’ascenseur et un cadenas PL 330 pour fixer l’échelle
d’accès au toit.

c) Les passes techniq ues:

Il est créé un passe «G» (gardien) qui ouvre tous les communs (mais bien sûr pas les
appartements), un passe «C» (chauffagiste) qui n’ouvre que le bail et la chaufferie, et un
passe «A» (ascensoriste ) qui n’ouvre que le bail, la machinerie et le cadenas de l’échelle.

d) Les O.C. ou ouvertures centrales:

Les cylindres du hall d’entrée, du local vide ordure et de la la verie sont repérés «OC» pour
«ouverture centrale» car toutes les clés des appartements les ouvrent. Chaque occupant
d’appartement dispose ainsi d’une seule clé (en 4 exemplaires) lui donnant accès à la fois
à la porte du hall, à son appartement, à sa cave, à sa boîte à lettres, au local VO et à la
laverie.

e) Rédiger sa commande:

30 kits MV comprenant chacun 1 pc CY308 + 1 pc CY307+ 1 pc CL104


1 cylindre double CY308
1 cylindre à bouton CY309 Le tout selon tableau d’organigramme joint
4 demi-cylindres CY307 avec 124 clés repérées.
1 cadenas PL330

Construire son organigramme page 9


EXEMPLE 2 : L’IMMEUBLE D’APPARTEMENTS

Construire son organigramme page10

Construire son organigramme page 10


L’organigramme de la PME
Cette entreprise de 150 personnes a une structure pyramidale très classique:

Direction Générale

Direction Administration Direction Commerciale Direction Production


Comptabilité Marketing Achats
Facturation Ventes Bureau d’études
Personnel Service Clients Fabrication
Sécurité/ entretien Après vente Stock-expéditions

La première version d’organigramme, proposée par routine, prévoyait, pour 100 portes,
100 cylindres doubles (3 clés chaque bien sûr), un passe général pour la DG et 3 passes
partiels pour les 3 direction. Ces 4 passes étant ce 10 exemplaires chacun, on allait livrer
au total 340 clés pour 150 personnes. Mais le responsable sécurité avait de l’expérience et
surtout, chose rare, l’écoute d’une direction générale... raisonnable.

Il parvint (c’est presque un miracle) à faire admettre que le Passe Général n’existerait
qu’en 3 exemplaires qu’il serait seul à contrôler. Les clés n’étant pas des symboles de
pouvoir mais des outils de fonctions, la direction comprit que ni elle ni les autres cadres de
l’entreprise n’avaient besoin de tout ouvrir, (même si tous les gradés en auraient eu envie).

Ceci accepté, tout devint simple. Chacun n’aura qu’une clé ne lui assurant que les accès
qui lui sont vraiment nécessaires. Pour donner l’exemple, le passe DG (Direction
Générale) n’ouvre qu’une dizaine de portes à son étage, et n’existe qu’en 5 exemplaires.

De même, les 3 passes de directions (Administrative, Commerciale et Production)


n’existent qu’en 3 exemplaires chacun. Chaque service, sous chaque passe de direction
dispose de son propre «sous passe» cm 10 exemplaires. Au total, il m’existe que 127 clés
qui sont toutes des passes, plus 2 clés pour l’infirmerie et 3 pour le local syndical qui n’est
bien sûr ouvert par aucun passe. C’est bien suffisant puisqu’une cinquantaine de
personnes n’ont besoin d’aucune clé pour effectuer leurs tâches.

Du repérage et de l’indexage des clés:

On s’est gardé de repérer le passe général «P», les passes partiels «PP1», «PP2»... ce
qui revient à écrire sur les clés les plus importantes « volez moi avant les autres ». Elles
sont au contraire repérées de sigles anonymes, ne révélant pas leur rang hiérarchique.
Seuls, les 5 passes principaux reçoivent un insert de couleur différente du standard qui est
jaune. Par ailleurs, les clés sont spécifiées «indexées». Ceci signifie que chaque clé porte
son numéro d’ordre: Il existe ainsi 10 clés BF indexées BF1 à BF10. Chaque porteur de
clé est responsable de sa clé, clairement indexée, et ne peut en restituer une autre à son
départ.

Construire son organigramme page11


EXEMPLE 3 : LA P.M.E

Construire son organigramme page12


8.-Mode d’emploi du tableau ORGANITIAL
Ayant étudié et compris les 3 exemples qui précèdent on est à même d’établir la majorité
des organigrammes pour tous types d’établissements. Voici donc la manière de se servir
du tableau Organitial©.

Pour ceux qui utilisent l’informatique, Organitial© est un tableau EXEL sous Windows.
ABLOY fournit gratuitement la disquette à charger sur le disque dur. Une impression
produira ce tableau tel qu’il figure en annexe en format A4.

- Effectuer un agrandissement à la photocopieuse ce format A3 et ce produire deux fois


plus de copie que l’on pense nécessaire. Chaque page comprend 53 lignes de portes ou
objets à fermer et 22 colonnes de passes.

- Remplir sa ou ses pages au crayon. On aura sûrement à utiliser la gomme


fréquemment, lorsque les décideurs changent d’avis ou lorsque «1’aller voir» amène des
corrections. Le format A3 permet d’écrire suffisamment grand pour la suite des opérations.

- Une fois validées toutes les données, (et déchiré rageusement quelques tableaux ratés),
plutôt que de recopier ce brouillon, repasser le crayon au feutre noir gras. Ceci évite les
erreurs toujours possible à la recopie.

-Réduire alors toutes les pages au format A4, ce qui permet de le transmettre par
télécopie. Certains préféreront saisir le brouillon à l’écran pour l’imprimer mais il leur
faudra bien relire la saisie et la valider avant expédition.

- Les exemples précédents montrent comment il est possible de réduire la longueur des
tableaux ce regroupant sur une seule ligne les portes équipées d’une même référence de
cylindre et soumises aux mêmes passes en ce indiquant la quantité dans la colonne «Qté
cyl». S’ils sont «variés», on porte la lettre V ce colonne «V, MV, OC» et la quantité de clés
à fournir par porte. Sans indication dans la colonne «N0 clé», les clés seront marquées du
même numéro que les cylindres. Indiquer s’il doit en être autrement.

- Il n’est pas interdit de «sauter» des lignes pour y indiquer des chapitres tels que
«bâtiment A», «sous-sol», «niveau», «mezzanine», etc... pour aérer les tableaux et faciliter
la recherche visuelle à la relecture.

- Une fois validés fixez à ABLOY les tableaux définitifs. Un commentaire et parfois des
suggestions vous seront transmis avec le chiffrage de votre besoin.

Construire son organigramme page 13


9.-Oui, mais chez nous c’est différent...
Rassurez vous, chez les autres aussi. Bien sûr, votre organigramme ne ressemble à
aucun autre et les exemples ci dessus ne sont destinés qu’à expliquer la méthode.
Maintenant que c’est fait, vous en savez assez pour exprimer votre besoin selon votre
structure. Il reste à savoir éviter les pièges, à mesurer ses risques et à exploiter au mieux
les astuces et les capacités des systèmes.

Il ne sera que rarement possible de convaincre tout le monde du danger d’un passe
général trop puissant et trop répandu. Si les serrures sont faites pour les portes, les clés
sont faites pour les gens et ceux qui commandent.., commandent. On finira bien par faire
ce qu’ils exigent dans leur sagesse indiscutable. B est toutefois prudent de s’assurer que
les conséquences des choix sont bien connues et acceptées, voire endossées par les
décideurs.

10.-Les conséquences des choix


Bon, il l’aura, Monsieur le Président, son passe général qui ouvre tout. Mais il est prévenu
que s’il se le laisse voler, c’est tout l’organigramme qu’il faudra refaire, à condition qu’il en
attribue le budget.

S’il avait accepté, par exemple, que chacun des 4 bâtiments du site soient traités
séparément, avec l’inconvénient de travailler sous 4 passes généraux distincts, le risque
aurait été quatre fois moindre et la perte de l’un des 4 «PG» aurait été 4 fois moins
catastrophique.

On aurait en fait construit 4 organigrammes indépendants et les sinistres affectant l’un


d’entre eux auraient laissé les autres intacts. Bien sûr, certains, comme la sécurité et le
ménage, auraient dû utiliser 4 passes différents au lieu d’un seul dans leur travail. Mais ils
ne pèsent pas bien lourd et ne circulent pas nécessairement tous en même temps.

Il y a aussi la maintenance des immeubles (ménage, entretien, dépannage) qui nécessite


de donner accès à la quasi totalité des locaux à des prestataires extérieurs. Les laisser
détenir et emporter hors du site des clés «passes» crée un sérieux risque de vol et de
perte de ces passes.

Tant pis, mais après tout le «recléage» est là pour adoucir la peine et réduire les dégâts.

Construire son organigramme page 14


11.-Le «recléage», un baume sur les plaies
Le «recléage», ou action de «recléer», (traduction du verbe anglais «to rekey»), consiste à
reprogrammer les cylindres, en ne remplaçant que leurs organes de sûreté, tout en
conservant intact leurs corps, leurs rotors, leurs cames et leurs rallonges. Encore fa ut-il
pour cela qu’ils soient «recléables» c’est à dire que leur fabricant les aient conçus
démontables et qu’il existe un service de «recléage».

C’est bien sûr le cas des cylindres ABLOY® PROTEC, mais à quoi cela sert-il ?

Le «recléage» a 3 fonctions: pardonner les erreurs humaines, réparer les catastrophes et


permettre l’évolution.

PARDONNER LES ERREURS :

«Allo, mon organigramme est prêt?» « Il vient d’arriver, nous livrons ce soir»
«Zut! Vous n’auriez pas pu être un peu en retard ? J’ai fait une erreur, mes cylindres
10 à 34, ne doivent pas être sous le passe N0 2 mais N0 4. Ca va me coûter 24 cylindres...
Quand pourrai-je les avoir?»
«48 heures après réception de votre fax de correction, il vous en coûtera seulement 10€
HT par demi-cylindre ou cylindre à bouton, et 20€ HT par cylindre double entrée recléé.»

RÉPARER LES CATASTROPHES:

«Allo, ça y est, on a volé un exemplaire du passe de la section. Que peut-on faire ?»


«Il suffit de recléer tous les cylindres de la section 4, nous déprogrammons le passe 4 et
reprogrammons un nouveau passe 4 bis. Nous vo us rappelons demain après vérification
pour vous dire s’il faudra ou non remplacer aussi les clés individuelles de cette section. En
tous cas aucun cylindre n’est à remplacer, seulement à recléer.»

PERMETTRE L’ÉVOLUTION:

«Nous déménageons l’informatique dans l’annexe, nous fusionnons les sections 5 et 6


sous un même passe et le passe il ne doit plus ouvrir les portes 41 à 47, c’est possible?»
«Oui, ça ne fait après tout que 17 cylindres à recléer.»

Ces événements forment la vie quotidienne du service de «recléage» qui rend ainsi bien
des services et fait durer l’investissement de l’organigramme parfois plus longtemps que
l’immeuble qu’il sécurise. Pour que le retour des cylindres ne laisse pas les portes sans
sûreté le temps du «recléage», il est sage de prévoir un stock de cylindres «hors
organigramme» de 5 à 10 % du total ce service.

Si le «recléage» est toujours possible, assurant qu’un cylindre n’est jamais perdu et peut
toujours être reprogrammé, selon la structure et la complexité de l’organigramme, il
entraîne ou non le remplacement de plus ou moins de clés existantes par d’autres.

Construire son organigramme page 15


De même, les capacités d’évolution d’un organigramme seront plus grandes s’il est scindé
en sections ou «sous organigrammes» clairs et avec le moins de «chevauchements»
possible.

Les chevauchements sont les ouvertures effectuées par un passe partiel sur des cylindres
d’autres sections que la sienne, donc dépendant d’autres passes partiels.

12.- Et si le faisais moi même?


En visite chez Georges Futé, son ami serrurier, Jean Dupont, constate que la clé de son
appartement parisien ouvre par accident sa chambre à l’hôtel de la gare. Il en parle à son
ami qui s’en étonne puisque c’est lui qui a livré l’organigramme de l’hôtel.

L’étude de la clé montre pourtant qu’elle n’est ni le passe général de l’hôtel, ni la clé de la
chambre. En y regardant de plus près, ils découvrent que sa clé est un «hybride». Sa
combinaison a quelques tailles du passe général et quelques tailles de la clé de la
chambre...

En fait, la clé de l’appartement de Jean est un mini passe de l’hôtel puisqu’elle y ouvrirait
une demi douzaine de portes. Ce n’était pourtant pas prévu. Comment est-ce possible ?
Jean et Georges examinent le tableau de taille des clés et le remplissage du cylindre:
Le passe général a pour tailles: 235412 La chambre est alors ouverte par toutes
et la clé de la chambre: 453235 les clés ayant une combinaison de ces
tailles, dans n’importe quel ordre.
Exemple: 253415 ou: 433432 etc....

En fait ici ce sont 2 puissance 6 soit 64 dés potentielles qui peuvent ouvrir la chambre car
elles sont toutes des hybrides des deux clés que son cylindre mémorise.

Georges, en vrai professionnel consciencieux, avait bien vérifié qu’à l’intérieur de


l’organigramme tout était correct. Chaque clé de l’hôtel n’ouvrait et n’ouvre toujours que ce
qui est prévu. Son organigramme est « étanche » de l’intérieur. Mais il ne pouvait assurer
qu’aucune clé «hybride» n’existerait autre part...

Ce phénomène est fréquent dans les fabrications ordinaires, livrées aux serruriers ce
pièces détachées pour qu’ils assemblent de petits organigrammes rapidement sans les
délais des usines.

Par contre, dans les fabrications de haute sécurité, toutes les combinaisons sont
engendrées exclusivement en usine. Un ordinateur central s’assure qu’il n’existera aucune
« entrouverture » intempestive ce « tuant dans l’oeuf» toutes les combinaisons hybrides
qui ne seront jamais utilisées. Ceci suppose de disposer d’un nombre très élevé de
combinaisons afin de pouvoir éliminer tous les hybrides sans épuiser le système trop
rapidement.

Voici pourquoi, chers ami serruriers, nous ne pouvons vous laisser engendrer vos propres
organigrammes de cylindres ABLOY ni pratiquer vous mêmes le «recléage». La sécurité
des systèmes livrés dans le monde entier en dépend. Nous savons que la majorité des
professionnels a compris et approuve cette restriction à l’initiative individuelle.
Construire son organigramme page 16
13. – Jusqu’où peut on aller?
Hélas, l’infini n’existe pas sur terre. Même les systèmes les plus puissants ont leurs
limites. La puissance combinatoire théorique d’une sûreté se calcule ce élevant à la
puissance du nombre d’organes mobiles le nombre de positions qu’ils peuvent adopter.

Ainsi, un cylindre à 5 goupilles pouvant adopter 5 positions permettrait de tailler


théoriquement: 5 puissance 5 soit 3.125 clés différentes.

C’est peu lorsque l’on sait que ces cylindres sont fabriqués par millions chaque année.
La France à elle seule ce consomme plus de 312.500 par an. Chaque nouveau client est
ainsi assuré que cette même année 99 autres clients recevront la même clé que lui, et une
centaine d’autre chaque année suivante.

Ce genre de cylindre ce pratique n’offre pratiquement pas de capacité d’organigrammes et


s’il s’en réalise dans cette technologie, les clés hybrides foisonneront.

C’est pourquoi les cylindres à goupilles se sont tournés vers les clés à trous dont les tailles
sont de petits cratères sur le plat de la clé plutôt que des dents de scie sur leur chant. Le
nombre de goupilles y est beaucoup plus élevé, jusqu’à 25 ou 30 en théorie, mais le plus
souvent autour d’une dizaine.

Toutefois, la profondeur des trous est limitée et limite ce conséquence à 3 ou 4 seulement


les profondeurs de tailles possibles. Un cylindre moyen à clés à trous doté de 10 goupilles
aura donc une puissance théorique de 3 puissance 10 soit 59.049 ou 4 puissance 10 soit
1.048.576 clés différentes. C’est déjà mieux mais insuffisant pour réaliser de puissants
organigrammes et éliminer toutes les combinaisons hybrides de la circulation.

Les fabricants jouent alors sur les emplacements des tailles de la clé, sur des profils de
clés différents et autres artifices afin de multiplier leurs possibilités et d’annoncer, comme
tous les grands de la profession, des centaines de millions, voire des milliards de clés
potentielles.

Le cas des cylindres ABLOY® PROTEC est différent en ce qu’il n’utilise aucun artifice.
Chaque cylindre est doté de il disques pouvant chacun adopter 7 positions angulaires.
Leur capacité est donc de 7 puissance il soit 1 milliard 977 millions de clés différentes.

Il serait donc possible théoriquement de produire près de 2 milliards de clés différentes,


donc « variées ». Mais, lorsque l’on structure ces clés en organigrammes, chaque système
s ‘inscrit dans un cadre de grandeur limitée. Pour ABLOY® PROTEC, il existe 3 tailles de
systèmes:
Les «standard systems» ayant jusqu’à 3.125 clés sous un même passe
Les «large systems» ayant jusqu’à 115.000 clés sous un même passe
Les «very large systems» ayant jusqu’à 700.000 clés sous un même passe

Construire son organigramme page 17


14.- La pyramide standard
La structure classique des organigrammes, illustrée dans presque tous les catalogues, est
de forme pyramidale: au sommet le passe général, au milieu les passes partiel et à la
base, les clés variées.
PG 1 PG
X

PP PP PP … 25 PP
X

VVVVV VVVVV VVVVV ... 125V


=3.125
Sur cette base un organigramme « standard system » peut inclure jusqu’à 3.125 clés
variées dans de très nombreuses configurations différentes: un seul PG avec 3.125 clés
variées, ou comme ci dessus 1 PG + 25 PP ayant chacun 125 clés variées (ce qui produit
3.151 combinaisons) ou tout autre type de structure.

Certaines structures ne seront pas toujours aussi clairement ordonnées et nécessiteront


des «chevauchements» par exemple:

PG

PPA PPB

PP1 PP2 PP3

VVVVV VVVVV VVVVV

Ici, le PPA ouvre toutes les serrures des PP1 et PP2, le PPB ouvre une partie des serrures
des PP2 et PP3, et le PP2 ouvre une ou plusieurs serrures des PP1 et PP3. Plus ces
chevauchements seront nombreux et complexes, plus il y aura lieu de vérifier leur
faisabilité par une étude préalable et moins faciles seront les évolutions par «recléage».

Si par exemple, une fois l’organigramme ce service, il est demandé que PPB ouvre 4
serrures de PP1 ce qui n’était pas prévu, il se peut que l’usine avertisse que si on le fait 2
autres clés de l’organigramme ouvriront aussi 2 de ces serrures. Ces ouvertures non
demandées sont dues au fait que ces clés se trouvent alors être des hybrides à la fois des
clés variées de ces serrures, du PG, du PP1, du PPA et du PPB.

Ce phénomène peut aussi survenir si l’on demande à posteriori des ouvertures «sans
réciprocité». L’ouverture sans réciprocité se trouve dans le cas ou une clé variée ouvre
une ou plusieurs autres serrures variées sans que sa serrure soit ouverte par les clés de
ces autres serrures. Par exemple la clé variée du bureau du directeur ouvre aussi celui de
sa secrétaire mais la clé secrétaire n’ouvre pas le bureau directeur. Il est toujours
préférable de demander ces fonctions à la création de l’organigramme.

Construire son organigramme page 18


15.- L’organigramme «indéfini»
Certains besoins d’accès sont en constante évolution et quasiment indéfinissables. En
voici un exemple: Les locaux techniques d’un grand quartier d’affaires comptent plus de
2.000 portes dans les sous sols d’une centaine d’immeubles de grande hauteur.

Le gestionnaire du quartier doit disposer d’un passe général et d’une quinzaine de passes
partiels d’intervenants techniques: électricité, gaz, téléphone, chauffage, climatisation,
espace verts, ascenseurs etc... n’accédant chacun qu’aux locaux le concernant. Tous ces
accès sont disséminés sans logique discernable ni zones géographiques cohérentes.

En outre les évolutions sont constantes. Tel immeuble désormais doté de climatisation ne
doit plus être accessible au passe chauffage niais doit le devenir au passe climatisation.
Un nouvel étage de parking donne un accès plus direct. Certains passes n’ont plus à le
contourner, donc ne doivent plus ouvrir certaines portes

Le besoin réel est donc qu’à tout moment tout cylindre puisse être reprogrammé pour
s’ouvrir avec n’importe quel nombre des passes existants sans provoquer d’entrouvertures
parasites par d’autres passes. Fort peu de fabricants sont capables de répondre à cette
demande car il faut que leurs cylindres soient «recléables» mais aussi qu’ils disposent de
passes totalement indépendants et n’engendrant aucun hybride.

C’est facile avec ABLOY® PROTEC qui permet de sélectionner dans les
«standard systems» jusqu’à 25 clés et dans les «large systems» jusqu’à 35 clés
totalement indépendantes les unes des autres.

Leur seule limitation est que chaque clé indépendante ne peut avoir de clés variées sous
sa dépendance. Une analogie courante fait considérer le passe général comme le grand
père qui a «x» enfants (les passes partiels), ayant eux mêmes chacun « y » petits enfants
(les clés variées). Dans un organigramme indéfini, toutes les clés indépendantes sont
«stériles»: elle ne peuvent avoir de descendance, donc pas de clés variées sous des
passes indépendants.

Mais ce handicap est compensé par son revers: les clés sans descendance n’ont pas non
plus d’ascendance: à la fois stériles et orphelines, elle ne dépendent pas d’un passe
général. N’importe laquelle des 25 clés d’un « standard system » peut donc devenir passe
général à tout moment. il peut ainsi y avoir plusieurs passes généraux différents, réels ou
virtuels, dans le système.

Par exemple, la maintenance des ascenseurs était confiée à deux entreprises différentes.
Chacune avait son passe, le n0 5 et le n06. Cette année l’une des deux ferme et l’autre
reprend la totalité du contrat. On reprogramme les cylindres concernés. Le passe 5
n’ouvre plus rien et le 6 ouvre tous les locaux «ascenseurs ».

Un exemplaire du passe général est volé. On le déprogramme et on programme à sa


place le passe 16 qui n’existait pas encore. ATTENTION, tout ceci n’est possible qu’avec
un organigramme sans clés variées et limité à 25 ou 35 passes indépendants. Nous
appellerons ces organigrammes des organigrammes «flottants».

Construire son organigramme Page 19


16.- Les organigrammes «flottants»
La magie des organigrammes flottants:

Pour créer un organigramme de clés traditionnel, il faut tout d’abord définir précisément sa
structure finale, le détail de tous les droits d’accès attribués à chaque clé, les extensions
futures et leurs interférences rétroactives éventuelles sur les cylindres déjà en place.
C’est souvent très difficile car les évolutions futures, les changements et les extensions ne
sont que rarement prévisibles lors de la création.
Les performances uniques des cylindres ABLOY® PROTEC permette nt de créer des
organigrammes «flottants» dont les droits d’accès, encore inconnus à la création, pourront
être changés ultérieurement par «recléage», et dont les extensions, même avec effet
rétroactif ne créeront aucune entrouverture indésirable. Ces organigrammes
perpétuellement «remodelables» réduisent en outre considérablement les conséquences
des vols et pertes de clés.
Le nombre de clés possibles dans les organigrammes flottants est limité mais le nombre
de serrures que ces clés ouvriront est totalement illimité.

L’organigramme flottant de base :

L’organigramme flottant de base comprend un passe général et jusqu’à 25 clés


«volantes»qui peuvent toutes être programmées et déprogrammées dans n’importe quel
ou tous les cylindres du site. Ainsi chaque cylindre peut être ouvert par le passe général et
par un nombre quelconque de clés «volantes» (de 1 à 25). Ceci détermine l’arborescence
de clés suivante:

Passe Général «A»

Clés « volantes » A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 A11 A12………….A25

Mais, les 25 clés «volantes» A1 à A25 étant dépendantes du Passe Général A, si le Passe
Général était volé, toutes les clés seraient à remplacer et tous les cylindres seraient à
recléer. Il est donc recommandé de ne pas mettre en service le passe général A, qui
n’existe qu’en un seul e xemplaire et devient un passe «fantôme»
A sa place on programme dans tous les cylindres l’une des clés «volantes» (A1 par
exemple) qui se trouve ainsi agir comme passe général. On ne met aussi en service que
15 à 20 des 24 clés restantes possibles, conservant ainsi 4 à 9 clés disponibles pour se
substituer à n’importe laquelle des autres si elle était volée. L’arborescence des clés dans
ce cas devient :
Passe général fantôme (non distribué) «A»
Passe général distribué A1

Clés « volantes » A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 A11 A12………….A25


Désormais, si A1 est volée, tous les cylindres devront être «recléés», sur l’une des clés
disponibles remplaçant A1 (A21 par exemple), mais toutes les autres clés resteront en
service et leurs détenteurs n’auront pas être informés du changement.
Si l’une quelconque des autres clés était volée, elle seule aurait à être remplacée et seuls
les cylindres qu’elle ouvrait auraient à être «recléés».

Construire son organigramme Page 20


Pour sites moyens à importants :

Lorsque les 25 clés volantes des organigrammes de base ne suffisent pas, on regroupe
jusqu’à 5 organigrammes de base, qui ont alors jusqu’à 30 clés volantes chacun, sous un
même passe général, ce qui donne l’arborescence de clés suivante:

Super Passe Général AàE

Passes fantômes (A) (B) (C) (D) (E)


Passes distribués A1 B1 C1 D1 E1

Clés volantes A2…A30 B2…B30 C2…C30 D2…D30 E2…E30

Ceci produit 5 groupes de 29 clés volantes soit 145 clés programmables dans n’importe
quel nombre de cylindres de leur propre groupe. Toutefois, aucun «chevauchement» n’est
permis entre groupes : les clés A ne peuvent rien ouvrir dans les sections B, C, O, et E et
vice versa.

Pour sites très importants :

Lorsque 145 clés ne suffisent pas, on regroupe sous un même passe général jusqu’à 25
organigrammes flottants de base à 25 clés chacun, donnant l’arborescence suivante:

Super Passe Général AàY

Passes fantômes (A) (B) ……… (X)


(Y)
Passes distribués A1 B1 ……… X1
Y1

Clés volantes A2…A25 B2…B25 ………. X2…X25 Y2…Y25

Ceci produit 25 groupes de 24 clés volantes soit 600 clés programmables dans n’importe
quel nombre de cylindres de leur propre groupe. Toutefois, aucun «chevauchement» n’est
permis entre groupes: les clés A ne peuvent rien ouvrir dans les sections B à Y et vice
versa.
Si l’un des passes généraux distribués (A1 à Y1) était volé tous les cylindres de sa section
seraient «recléés» mais toutes les autres clés resteraient en service et leurs détenteurs
n’auraient pas à être informés du changement.
Mais, comme dans les organigrammes classiques, si un super passe A à E ou A à Y était
volé, tous les cylindres seraient à «recléer» et toutes les clés à remplacer.
La saisie des organigrammes flottants se fait comme pour les organigrammes traditionnels
sur tableau ORGANITIAL© (tableur Excel).

Construire son organigramme Page 21


17.-Les inserts de couleur de clés ABLOY
Si aucune couleur d’insert de clé n’est précisée sur le tableau ORGANITIAL© (tableur
Excel), l’ensemble des clés et passes seront livrés avec des inserts de couleur
Couleur standard : JAUNE.

15 inserts de
couleur diffèrent

Jaune/Bleu/Bleu ciel/Rouge/Orange/Rose/Noir/Bronze /Lilas /Vert /Gris

18.- Pour conclure


La conception d’un organigramme, nous venons de le voir, n’est finalement pas très
compliquée. C’est un travail qui ne demande que de l’application et un minimum de
connaissances éclairant les prises de décisions.

La plupart des indications données ci avant sont applicables à n’importe quel système de
sûreté sous n’importe quel type ou marque de cylindre à clés. Chaque fabricant aura sans
doute ses propres impératifs à respecter et ses propres instructions à transmettre cas par
cas.

Nous espérons, quant à nous, avoir fait œuvre utile en levant bien des doutes et en
rassurant ceux que ce sujet intimidait. Qu’ils soient serruriers ou utilisateurs, clients ou
fournisseurs, nous restons à leur disposition pour les aider à satisfaire leurs besoins, des
plus simples aux plus complexes.

Bon travail à tous !

Construire son organigramme Page 22

Vous aimerez peut-être aussi