Vous êtes sur la page 1sur 2

ADHYATMA SADASHIVA-LINGABHISHEKA DHYANAM

Shivaratri Méditation

Tat pranamâmi sadâshivalingam: J’entre en communion avec l’Etre Suprême à travers l’absorption de la conscience en Sadâshivalingam

Shivalokam avâpnoti shivena saha modate : Atteignant le monde de Shiva réjouissons dans la communion divine avec Shiva.

Avant d’atteindre le monde de Shiva, il nous faut tout d'abord pénétrer le temple de Shiva, le Shivâlaya, qui se trouve en nous. Pour cela, il faut bien nous préparer et aller dans la bonne direction. Puisque le vrai temple de Shiva est à l’intérieur de nous, ici et maintenant, il n’y a pas lieu d’aller où que ce soit.

Donc asseyons-nous confortablement, le dos, le cou et la tête bien droits. Prenons quelques respirations profondes mais lentes en se concentrant sur le Trikouti, la porte secrète qui s’ouvre sur le monde de Shiva. Le troisième oeil de Shiva.

Fermons les yeux et entrons à l’intérieur du temple de Shiva. Laissons à l’extérieur tous nos occupations, soucis, problèmes, etc. comme nous laissons à l’extérieur nos savates et oublions-les complètement.

Avançons à présent avec respect et dévotion vers l’autel sacré, le Trikouti, qui se trouve au fond du Shivâlaya, dans un espace obscur et sans forme.

Observons cet espace noir et indistinct, qui est sans borne, paisible, immobile, calme, doux. A travers l’activation du Trikouti connectons-nous spirituellement avec cet espace de tranquillité et de douceur. Cet espace infini, immobile, doux, paisible et éternel, obscur et sans forme est le vrai sadâshivalingam en chacun de nous.

Détendons nos corps, notre respiration et notre esprit. Unissons-les comme le tridalam-bilva-patra et offrons-les joyeusement dans cet espace au Sadâshivalingam. Eka bilvam shivârpanam. A présent, le corps, la respiration et l’esprit se sont fusionnés avec Sadâshiva. Sentons-nous léger, libre et en paix. C’est la première bénédiction de Sadâshiva.

Offrons maintenant tous nos plaisirs et bonheurs comme du lait, de la lumière blanche, au Sadâshivalingam. Sentons-nous emplit d’une grande joie et d’un plus grand bonheur. C’est la deuxième bénédiction de Sadâshiva.

Offrons maintenant tous nos souffrances, douleurs, problèmes et maladies comme du lait caillé [dahi], un nuage gris noir, au Sadâshivalingam à travers le Trikouti.

Sentons un grand soulagement, un grand bien-être qui envahissent notre conscience mentale. C’est la troisième bénédiction de Sadâshiva.

Offrons à présent notre ego, notre personnalité, notre moi et tout ce qui nous appartient comme le ghee, une lumière jaune, au Sadâshivalingam à travers le Trikouti. Sentons-nous libéré de notre petitesse, de nos limitations et sentons-nous comme une lumière blanche qui s’étale dans toutes les directions. Sentons-nous immense, libre et joyeux. C’est la quatrième bénédiction de Sadâshiva.

Offrons à présent toute la douceur de notre cœur comme le miel, une lumière dorée, au Sadâshivalingam à travers le Trikouti et sentons un grand amour et la compassion pour tout le monde qui émanent du Trikuti comme des rayons d’une lumière blanche. Les rayons se répandent dans toutes les directions. Sentons-nous comme une grande douceur et un grand amour qui se diffusent partout dans l’univers. Bénissons tous les êtres du monde entier. C’est la cinquième bénédiction de Sadâshiva.

Maintenant sentons-nous comme une présence fluide qui se diffuse partout dans l’univers. Nous sommes une conscience pure, sacrée, transparente et indivisible comme l’eau de Gangâ. Offrons cette pure conscience invisible et indivisible à l'espace du Sadâshivalingam à travers le Trikouti.

Finalement, puisque nous avons tout offert à Sadâshiva à travers le Shivalingam [l’espace intérieur de la conscience], il ne reste plus rien que Sadâshiva, l’Etre Suprême, qui est La vérité immortelle, l’intelligence infinie et le bonheur parfait. Sentons-nous en communion totale avec Sadâshiva et chantons Shivo’ham, Shivo’ham. Au-delà du corps, de l’esprit et du monde, Je suis Sadâshiva, La Divine Présence.

Restons dans cette communion divine aussi longtemps que nous pouvons. Ensuite, ouvrons nos yeux lentement et gentiment et ressentons encore et encore cette sensation de paix, de bonheur, de bien-être, d’immensité et d’amour en nous. Prenons la ferme résolution [sankalpam] mentale de ne jamais laisser ces vertus divines et ces bénédictions de Sadâshiva nous abandonner.

Tan me manah shiva sankalpam astu

Aum Shânti, Shânti, Shântih

Koosraj KORA VENCIAH

koosradha@gmail.com

Une méditation enseignée aux amis du sai Centre de Chemin Grenier dans les années 90.