P. 1
Decurarisation

Decurarisation

|Views: 137|Likes:
Publié parabatille

More info:

Published by: abatille on Mar 19, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PPTX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/19/2011

pdf

text

original

DECURARISATION

Types des curares et leurs propriétés La curarisation résiduelle Décurarisation pharmacologique

2 1 min 5-10 min 1 20-40 min 45 min 0.5 min 10-20 min 2-3 min 20-30min 0.6 ou 1.15-0.6 0.15-0.Curares non dépolarisants: -Atracurium (Tracrium) Cisatracurium (Nimbex) Mivacurium (Mivacrum) Vécuronium (Norcuron) Pancuronium(Pavulon) Rocuronium (Esmeron) Curares dépolarisants: -Succinylcholine (Celocurine) Tracrium Nimbex Mivacrum Norcuron Pavulon Esmeron Celocurine Délai Durée Dose (mg/kg) 2-3 min 3-4 min 2.1 1.1-0.25 .08-0.5 min >20 min 0.20 0.15 2-5 min 45-60 min 0.

7: 33%(145) T4/T1< 0. .9: 62%( 271) 1 seul patient a bénéficié d une décurarisation pharmacologique Br. J.9 lors du réveil de l anesthésie INCIDENCE DE LA CURARISATION RESIDUELLE EN France ‡ 568 patients consécutifs sur 3 mois curarisés par du vécuronium T4/T1< 0. Anaesth. (2000) 84 (3): 394-395.7 en SSPI: 42%(239) 435 patients extubés au bloc: T4/T1< 0.LA CURARISATION RESIDUELLE C est l absence de restauration complète de la force musculaire de certains groupes de muscles après administration d un curare Définition: Rapport T4/T1 à l adducteur du pouce < 0.

A l extubation: T4/T1<0. 2003 May.98(5):1042-8 .7: 85 (16%) T4/T1 <0.9: 237 (45%) Anesthesiology.‡ 526 patients suivis sur une période de 8 mois qui ont reçu une dose unique d un curare non dépolarisant de durée d action intérmediaire lors de l intubation.

DETERMINANTS DE LA CURARISATION RESIDUELLE ‡ ‡ ‡ ‡ ‡ ‡ Absence de monitorage Absence de décurarisation pharmacologique Durée de la chirurgie Utilisation de curares de durée d action longue Mode d administration: bolus vs perfusion continue Variabilité inter-individuelle dans la durée d action des curares favorisée par : -Hypothermie -Alcalose -Agents halogénés -Insuffisance rénale (rocuronium ) Acta Anaesthesiology Scand 79.50:288-93 .

9 facteur de risque de complications respiratoires post opératoires Responsable de 12/25 décès secondaires à une dépression respiratoire post-opératoire dans l enquete de l INSERM Au total: LA CURARISATION RESIDUELLE N A AUCUN BENEFICE ELLE EST DANGEREUSE POUR LE PATIENT .CONSEQUENCES DE LA CURARISATION RESIDUELLE ‡ ‡ ‡ ‡ ‡ ‡ Impact sur la morbidité sévère et la mortalité Diminution de la réponse ventilatoire à l hypoxie Diminution de la force inspiratoire et expiratoire maximale Incoordination pharyngo-laryngée Obstruction de voies aériennes (chute de la langue) Diminution du tonus du sphincter inférieur de l sophage Inhalation laryngée d un liquide dégluti si T4/T1<0.

» LE DOUTE DOIT BENEFICIER AU PATIENT .COMMENT EVITER LA CURARISATION RESIDUELLE ‡ Faire le diagnostic par le monitorage ‡ Décurarisation pharmacologique Selon la Conférence de consensus SFAR 1999 : «La décurarisation pharmacologique est recommandée si la décurarisation complète ne peut être affirmée.

DECURARISATION PHARMACOLOGIQUE INHIBITEUR DE LACETYLCHOLINESTERASE Mécanisme d action: -Inhibition réversible de l acétylcholinestérase -Augmentation de l acétylcholine dans la fente synaptique (tous les R muscariniques) -Augmentation de la compétition avec les curares non dépolarisants au niveau des récepteurs cholinergiques: loi d action de masse -Accélère une décuraristion physiologique débutée .

INHIBITEUR DE LACETYLCHOLINESTERASE Il existe trois molécules inhibitrices de l acetylcholinesterase: -Neostigmine -Edrophonium -Pyridostigmine -Une seule molécule utilisée en France La néostigmine: -Délai d action variable 7 à15 minutes dépend de: -De la profondeur du bloc au moment de l antagonisation -De la dose de l antagoniste -De la durée d action du curare utilisé -De la présence ou non d un halogéné -De la température -Demi-vie d élimination 60 à120 minutes Crainte de recurarisation faible si injection au moment opportun -Métabolisme hépatique -Élimination rénale .

en dehors de circonstances exceptionnelles.»: -Trouble de conduction instable -hyper réactivité bronchique .NEOSTIGMINE ‡ POSOLOGIE -Néostigmine: 40 g/kg -Atropine: 10 à15 g/kg ‡ EFFETS INDESIRABLES: par augmentation du tonus parasympathique: -Bradycardie pouvant aller jusqu à l asystolie -Bronchospasme -Augmentation de la motricité digestive -Hypersécrétion bronchique -hyper salivation Effets atténués par l association à l atropine(même si patient tachycarde) ‡ CONTRES INDICATIONS «Il n existe pas de contre indication pharmacologique.

4<T4/T1<0.9 ne pas reverser ‡ ‡ Cas particulier du mivacurium: il n est pas recommandé d antagoniser le mivacurium par la néostigmine car les curarisations prolongées avec cet agent sont du à un defaut en cholinestérase ce qui conduit à des curarisations qui peuvent durer beaucoup plus longtemps que l action de la néostigmine .4 reverser TOF : 4 T4/T1 0.9 attendre ou reverser à 1/2 dose >0.ALGORITHME DECISIONNEL POUR LA DECURARISATION PHARMACOLOGIQUE ‡ TOF : 0-1 attendre curare action longue Attendre TOF : 2-3 curare action intermédiaire reverser <0.

Décurarisation urgente (efficacité en moin d une minute) d un bloc profond chez un patient qui n est ni ventilable ni intubable . clairance 120ml/min ‡ . élimination rénale.Décurarisation en fin d intervention d un bloc profond ‡ ‡ ‡ ‡ cyclodextrines: capable d encapsuler des molécules endogènes ou exogènes complexe sugammadex-curare inactif liaison forte et stable Plus forte affinité pour le rocuronium mais fixe également avec une forte affinité le vecuronium voire à un moindre degré le pancuronium (reste discuté) Complexe sugammadex-rocuronium indissociable.SUGAMMADEX (BRIDION) Indication: antagonisation des curares steroidiens de durée intermédiaire (rocuronium et vecuronium) .

Décurarisation avec TOF 0: 16mg/kg ‡ Contres indications: .Décurarisation avec TOF <ou=2: 4mg/kg .Décurarisation avec TOF >ou=2: 2mg/kg .enfant < 2ans : pas d AMM .SUGAMMADEX (BRIDION) ‡ Posologie: .Insuffisance rénale : Cl < 30 ml/min ‡ EFFETS SECONDAIRES DU SUGAMMADEX -Rares cas de NVPO et d épisodes hypotensifs au réveil (non spécifique) -Dysguesie et goût métallique rapportés chez le volontaire sain après administration de forte dose de sugammadex (>32 mg/kg) -1 seul cas confirmé de réaction allergique (rash cutanée) -Curarisation résiduelle en cas d utilisation à faible dose (<2mg/kg) .

SUGAMMADEX (BRIDION) ‡ INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES -Contraceptif progestatif: équivalent à l oubli d une dose quotidienne de contraceptif NB: SI UNE NOUVELLE INTERVENTION EST PREVUE -> 24h possibilité d utiliser un curare de la famille des aminosteroides -<24h utilisation d une autre famille de curare Prix: 74 euros/amp .

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->