Vous êtes sur la page 1sur 46

MASTER ADMINISTRATION DES AFFAIRES

IMPORTANCE DU PARAMETRE FISCAL


DANS LA PRISE DE DECISION

20 décembre 2008

Animateur : Hamid ERRIDA


Titulaire du Diplôme National d’Expert-Comptable
Tax Manager au Cabinet GARRIGUES MAROC

1
Sommaire

 Introduction

 De l’impôt subi…

 … à l’impôt « contrôlé »

 Principes de l’optimisation fiscale

 Choix stratégiques de l’entreprise

 Limites de l’optimisation fiscale


2
Introduction

 La fiscalité est quasi omniprésente dans toute opération

 La fiscalité : un facteur à prendre en compte

 La fiscalité: une composante de la gestion

 Peut-on parler d’une variable fiscale?

3
L’impôt subi …

 La force des lois fiscales

 Le consentement du contribuable

 Le système des sanctions pour sauvegarder les droits de l’Etat

4
Contrôle de la variable fiscale

 Appréhender les options offertes par les textes

 Choisir l’option la plus favorable


Lorsqu’une alternative est offerte par la loi, on ne peut reprocher à un acteur économique
d’adopter la solution la plus favorable à ses intérêts.

 Moduler la variable fiscale serait déterminant dans:


 La décision d’investir, d’acheter ou de vendre.
 Le type de contrat ou la forme juridique retenus.
 Le montage financier adopté.
 La localisation de l’investissement.
 Le choix du moment ou de l’ordre des opérations. 5
Contrôle de la variable fiscale

Définition de l’optimisation fiscale:


L’utilisation par le contribuable de
moyens légaux afin de réduire au
minimum le montant de l’impôt dû.

6
Quelques Principes de l’optimisation fiscale

 Tirer avantage des possibilités permises par la loi

 Différer le paiement des impôts

 Fractionner les revenus entre 2 ou plusieurs acteurs

7
Choix stratégiques : Création de l’entreprise

 Avantages fiscaux liés à la création.


 Forme juridique.
 Financement du projet
 Régime d’imposition
 Bonus vs. Dividende

8
Avantages fiscaux liés à la création

 Impôt sur les résultats (IS-IR).


 Taxe professionnelle
 TVA

9
Avantages fiscaux liés à la création

 Impôt sur les résultats


 Exonération de la cotisation minimale.
 Exonération / Export.
 Taux réduit / certaines activités / régions

10
Avantages fiscaux liés à la création

 Taxe professionnelle
 L’exonération quinquennale: activités professionnelles nouvellement
créées avec l’exclusion de toutes celles reprises en cas de changement de
l’exploitant ou de transfert d’activité.
 En cours d’exploitation: l’exonération quinquennale est limitée aux matériel
et outillages neufs acquis.

11
Avantages fiscaux liés à la création

TVA
Exonération des biens d'investissements pour les
entreprises nouvellement créées pendant une période de
24 mois.

12
Avantages fiscaux liés à la création

TVA
Principe : Il s'agit des biens susceptibles d'être inscrits dans un compte
d'immobilisation et d'ouvrir droit à la déduction.
L'exonération s'applique à la demande des assujettis .
L'exonération en question est accordée à condition que le bien acquis soit:
- affecté à la réalisation d'une opération imposable ou exonérée avec droit à
déduction. Par conséquent les redevables réalisant des opérations situées en
dehors du champ d'application ou exonérées sans droit à déduction, ne peuvent
bénéficier de l'achat en exonération des biens d'investissement qu'ils acquièrent.
- conservé pendant une période de 5 ans suivant la date d'acquisition et de son
inscription dans un compte d'immobilisation.
En outre le bien en question ne doit pas être concerné par les exclusions du droit
à déduction.
13
Forme juridique

 Entreprise individuelle.
 Société de personnes (associés personnes
physiques)
 Société de personnes (associé personne
morale)
 SARL
 SA
SAS 14
Forme juridique

Entreprise individuelle

 Entité comptable mais sans personnalité fiscale, ni juridique.


Toutefois, elle a une existence fiscale.
 Seul l’exploitant dispose de la personnalité juridique et fiscale.
 C’est le seul contribuable aux yeux de l’administration fiscale.

15
Forme juridique

Entreprise individuelle

 L’exploitant détermine la base imposable à partir du résultat


comptable pour ensuite le déclarer avec ses éventuels autres
revenus.
 L’impôt est dû sur la base du Revenu Global imposable.
 Les bénéfices professionnels ainsi déclarés constituent tout à la fois
le résultat de son entreprise et sa propre rémunération en
contrepartie de son travail. Il ne lui est, en effet, pas possible de
s’octroyer un salaire au sens fiscal du terme.

16
Forme juridique

Entreprise individuelle
Article 35 du CGI: Charges déductibles (Impôt sur le revenu)

Ne sont pas déductibles comme frais de personnel, les


prélèvements effectués par l'exploitant d'une entreprise
individuelle, ou les membres dirigeants des sociétés de fait, des
sociétés en participation, des sociétés en nom collectif et des
sociétés en commandite simple.

17
Forme juridique

Entreprise individuelle

L’entrepreneur est libre d’inscrire à son actif professionnel des


éléments non affectés à l’exploitation, tout comme il est libre de ne
pas inscrire des éléments qui lui sont affectés, à l’exclusion de la
clientèle, du droit au bail, des stocks, des créances et des dettes
commerciales.
Cette libre affectation conditionne le régime fiscal applicable à
l’élément considéré, qu’il soit affecté à l’exploitation ou non,
élément qui relèvera de la fiscalité des entreprises s’il figure à
l’actif et de la fiscalité des particuliers dans le cas contraire.

18
Forme juridique

Entreprise individuelle
Revenus et profits de capitaux mobiliers

Actif professionnel: - imposition des revenus ?


- imposition des plus-values ?

Patrimoine personnel: - imposition des revenus ?


- imposition des plus-values ?

Quels sont les paramètres qui conditionnent le choix ?

19
Forme juridique

Entreprise individuelle
Revenus et profits fonciers

Actif professionnel: - imposition des revenus ?


- imposition des plus-values ?

Patrimoine personnel: - imposition des revenus ?


- imposition des plus-values ?

Quels sont les paramètres qui conditionnent le choix ?

20
Forme juridique

Entreprise individuelle
Abattement pour le cas des régimes RNS et forfaitaire

Les contribuables, qui adhèrent aux centres de gestion de comptabilité


agréés régis par la loi n° 57-90 précitée, bénéficient d’un abattement de la base
imposable de 15 %.

21
Financement du projet

 Apport en capital.
 Apport en compte courant.
 Emprunt.
 Leasing (cas des véhicules)

22
Financement du projet

 Apport en capital:

Droits d’enregistrement:
 Constitution
 Augmentation de capital
 Réduction du capital
 Cession des actions/parts sociales

23
Financement du projet

 Apport en compte courant d’associés:

Une condition et deux limitations pour la déductibilité des intérêts


rémunérant les comptes courants des associés

1. Condition: le capital social doit être entièrement libéré.


2. Limitations:
• le montant total des sommes portant intérêts déductibles est limité par le montant du capital
social,
• le taux des intérêts déductibles ne peut être supérieur à un taux fixé annuellement, par arrêté
du Ministre chargé des finances, en fonction du taux d'intérêt moyen des bons du Trésor à six
(6) mois de l'année précédente.
ex. Taux applicable en 2008: 3,48%.

24
Financement du projet

 Emprunt:

Effet de levier.
Aspect fiscal.

25
Financement du projet

 Leasing – cas des véhicules:

Lorsque les véhicules sont utilisés par les entreprises dans le cadre d'un
contrat de crédit-bail ou de location, la part de la redevance ou du
montant de la location, supportée par l'utilisateur et correspondant à
l'amortissement au taux de 20% par an sur la partie du prix du véhicule
excédant trois cent mille (300 000) dirhams n'est pas déductible pour la
détermination du résultat fiscal de l'utilisateur.

26
Choix du régime d’imposition

 Impôt sur les résultats


 TVA
 Rémunération des associés dirigeants

27
Choix du régime d’imposition

 Impôt sur les résultats

Impôt sur le revenu


vs.
Impôt sur les sociétés

28
Choix du régime d’imposition

 Barème Mensuel 2008


Revenus nets imposables Taux en% Somme à déduire
Jusqu’à 2 000 0 0
2 001 à 2 500 15% 300
2 501 à 3 750 25% 550
3 751 à 5 000 35% 925
5 001 à 10 000 40% 1 175
Au-delà de 10 000 42% 1 375

 Barème Annuel 2008


Revenus nets imposables Taux Somme à déduire

Jusqu’à 24 000 0 0
24 001 à 30 000 15% 3 600
30 001 à 45 000 25% 6 600
45 001 à 60 000 35% 11 100
60 001 à 120 000 40% 14 100
Au-delà de 120 000 42% 16 500

29
Choix du régime d’imposition

 TVA:
Régime de l’encaissement
vs.
Régime du débit

30
Choix du régime d’imposition

 TVA

Le fait générateur de la taxe sur la valeur ajoutée est constitué par


l'encaissement total ou partiel du prix des marchandises, des
travaux ou des services. Toutefois, les redevables qui en font la
déclaration avant le 1er janvier ou dans les 30 jours qui suivent la
date du début de leur activité, sont autorisés à acquitter la taxe
d'après le débit, lequel coïncide avec la facturation ou l'inscription
en comptabilité de la créance. Cependant les encaissements partiels
et les livraisons effectués avant l'établissement du débit sont
taxables.

31
Choix du régime d’imposition

 TVA

TVA déductible sur les paiements effectués par effet: pour les
redevables qui sont imposés sous le régime des débits, la date prise
en considération est celle de l'acceptation de l'effet. Sans condition
du paiement effectif de l'effet à la date d'échéance.

32
Cas 1 : Dépense justifiée vs. non justifiée?

Vous voulez procéder à une réparation au niveau de votre entreprise et


vous avez reçu un devis se chiffrant à 32.000,00 HT, soit 38.400,00
TTC.

Le secteur informel vous attire vers une prestation sans facture pour le
montant de 26.000,00.

Quelle offre choisir?

33
Cas 1 : Dépense justifiée vs. non justifiée?

Montant Payé

8.000,00

Montant HT
TVA
1

40.000,00

25.000,00

Prestation avec facture: 48.000 TTC Prestation sans facture pour 25.000
34
Cas 1 : Dépense justifiée vs. non justifiée?

Economie/IS sur
résultats

14.000,00
Coût net

23.400,00
2.600,00

Economie/IS sur
dividendes

Traitement de la facture de 40.000 HT

35
Cas 1 : Dépense justifiée vs. non justifiée?

35%

Economie IS / Résultats
Economie IS / Dividendes
Coût
58%

7%

Répartition en % du coût global d’une charge déductible

36
Cas 1 : Dépense justifiée vs. non justifiée?

25.000,00

24.500,00

24.000,00

25.000,00
23.500,00 Series1

23.000,00

23.000,00
22.500,00

22.000,00
Coût sans facture Coût avec facture

37
Choix du régime d’imposition

 Rémunération des associés dirigeants

Bonus
vs.
Dividende

38
Bonus ou Dividende ?

Vous êtes gérant propriétaire de la société. Vous vous posez la


question sur la meilleure façon de recevoir un bonus de fin d’année.

1- Attribuer un bonus de 100.000,00 dans le cadre du salaire.


2- Recevoir le net comme dividende.

Quelle option choisir?

39
Bonus ou Dividende ?

2.000,00

41.160,00
AMO
IR
Net
56.840,00

Répartition du bonus de 100.000,00 sans tenir compte des charges


patronales

40
Bonus ou Dividende ?

Part patronale CNSS

1.670,84
16.457,81

47.485,38 AMO
CNSS
IR
Net
34.385,97

Répartition du bonus dont coût global égal à 100.000,00

41
Bonus ou Dividende ?

35.000,00
IS à 35%
IS/Divid
NET
58.500,00

6.500,00

Imposition de 100.000,00 à l’IS et distribution du net comme dividende

42
Bonus ou Dividende ?

30.000,00

IS à 30%
IS/Divid
NET
63.000,00 7.000,00

Répartition suite à un IS de 30%

43
Bonus ou Dividende ?

70.000,00

60.000,00

50.000,00

40.000,00
63.000,00 Series1
58.500,00
30.000,00
47.485,38
20.000,00

10.000,00

-
Bonus Dividende/IS à 35% Dividende/IS à 30%

44
Limites de l’optimisation fiscale

 Technicité et complexité croissantes des règles fiscales

 Changement incessant des règles fiscales

 Grande liberté d’interprétation de certaines dispositions fiscales

 Portée réduite des possibilités offertes par la loi

45
MERCI POUR VOTRE ATTENTION

46