Vous êtes sur la page 1sur 11

O.F.P.P.

T
Office de la Formation Professionnelle
Et de la Promotion du Travail.

La Déclaration Unique
de Marchandise
LA D.U.M

Institut Spécialisé de Technologie Appliquée


I.S.T.A. de Tanger.
Secteur Tertiaire : Le Transport
Niveau : Technicien Spécialisé en Exploitation du Transport.

Mr. Jihad JAMÏ


INTRODUCTION :

Les déclarations en douane :

- Le propriétaire de marchandise
- Le transitaire en douane
- Personne titulaire d’une autorisation

 Caractères spécifiques d’une DUM :

 Présentation générale :

 Analyse des principales rubriques :

 Les formules additionnelles :

 Précisions complémentaires :

 Procédures d’exportation :

 Documents annexés aux déclarations en


douane

 Cas de non remise de ces documents :

CONCLUSION :

Mr. Jihad JAMÏ 2


INTRODUCTION
Aucune marchandise ne peut être importée sans avoir été
préalablement dédouanée, selon des modalités précises définies par la
réglementation douanière en vigueur.
Chaque marchandise qui entre ou sorts du territoire assujetti doit
faire l’objet d’une déclaration en détail appelé la DUM : Déclaration Unique
de Marchandise, institué à partir de 1992, et qui se distingue par
différentes critères spécifiques qu’on va voir.
Le principe de l’obligation de la déclaration Unique de marchandises a
été posé notamment par l’article 65 du code des douanes et impôts
indirects : toutes marchandises importées ou présentées à l’exportation
doivent faire l’objet d’une déclaration en détail.
Ce principe est général, n’admet aucune exception, quel que soit le
régime douanier ou le régime fiscal ou encore la qualité de l’importateur
ou de l’exportateur.

Alors que l’introduction d’un document unique pour la déclaration en


détail des marchandises en douane constitue, avant tout, une action de
simplification documentaire globale,aussi bien au niveau national que sur
le plan international.

C’est également une étape favorable au développement des


procédures informatiques.

Les déclarations en douane :

Le code des douanes et son décret d’application limitent l’habilitation à


faire acte de déclarant en douane, pour les marchandises présentées ou
déposées en douane, aux seules personnes suivantes : le propriétaire des
marchandises, le transitaire en douane, et les titulaires d’une autorisation
de dédouanement.

Le propriétaire de marchandise :

Sont considérés comme propriétaires, les personnes en mesure de justifier


cette qualité notamment par la présentation :

- des documents commerciaux attestant l’achat ou la vente des


marchandises et établis en leur nom.
- Des documents de transport attestant cette qualité.

Le propriétaire des marchandises peut, cependant donner tous


pouvoirs à un mandataire, qui est à son service exclusif, pour
accomplir à sa place les formalités de déclaration correspondantes.

Mr. Jihad JAMÏ 3


Le transitaire en douane :

Il s’agit de toute personne physique ou morale qui a pour profession


d’accomplir pour autrui les formalités douanières concernant la
déclaration des marchandises.

Cette profession peut être exercée soit à titre principal, soit à titre
accessoire.

Dans tous les cas, l’exercice de cette profession est subordonné à


l’obtention d’un agrément qui est donné à titre personnel. La demande
d’agrément doit être adressée au directeur de l’administration des
douanes, accompagnée d’un certain nombre de documents.

Lorsqu’il s’agit d’une société, l’agrément doit être obtenu par la société et
par toutes les personnes habilitées à déclarer pour son compte.

L’administration des douanes reconnaît aux transitaires tous les pouvoirs


relatifs à l’exercice de leur profession : ils sont à la fois déclarants,
redevables des droits et taxes et pénalement responsables.

Personnes titulaires d’une autorisation :

Dans le cadre de l’exercice de leur commerce ou de leur industrie,


certaines personnes sont amenées à dédouaner des marchandises qui ne
leur sont pas destinées, sans pour autant que ces personnes soient des
transitaires.
Dans ce cas, elles sont tenues de demander une autorisation de
dédouanement pour autrui à, l’administration des douanes. Cette
autorisation est cependant, subordonnée à certaines conditions, et elle
n’est accordée que pour des opérations portant sur des marchandises
déterminées.

 Caractères spécifiques :
Par rapport aux formules utilisées, auparavant, la déclaration unique des
marchandises se distingue par un certain nombre de critères spécifiques :
elle est unique, codée, et alignée.

1-1) Une formule unique :

La DUM remplace l’ensemble des formules utilisées auparavant pour


l’importation, l’exportation et les régimes économiques en douane ; elle
ne remplace cependant pas :

- la déclaration occasionnelle.

Mr. Jihad JAMÏ 4


- Les documents internationaux prévus par les conventions
internationales auxquelles le Maroc adhèrent.
- Les déclaration établies sur des modèles prévus par les actes de
l’union postale internationale.
1-2) Une déclaration codée :

Les informations à faire figurer dans les différentes cases de la DUM se


présentent, dans la plus part des cas, sous forme d’un message codé.
Autrement dit, pour remplir la DUM, le déclarant a besoin d’un certain
nombre de listes de codes mises en place par l’administration des
douanes :

- codes moyens de transport ;


- codes régimes douaniers ;
- codes des pays et des monnaies ;
- codes des bureaux douaniers, etc.…..

1-3) Une déclaration alignée :

La DUM a été élaborée pour être traitée essentiellement par les systèmes
informatiques des opérateurs en douane. Toutefois, elle peut être
également traitée par d’autres moyens, comme les machines à écrire.

1-4) une déclaration harmonisée et standardisée :

La DUM est conforme aux normes préconisées par l’organisation


internationale d’harmonisation et de standardisation ISO/A4, dimension
210*297 mm.

Ces recommandations figurent dans la formule cadre pour les documents


commerciaux des nations unies.

 Présentation générale :

La DUM se présente sous formes d’une liasse de 6 exemplaires identiques,


qui sont numérotés de 1 à 6 et qui reçoivent les destinations suivantes.

Exemplaires N° 1 : Service de la recette.


Exemplaires N° 2 : Bon à enlever ou à embarquer.
Exemplaires N° 3 : service de la visite.
Exemplaires N° 4 : service de la valeur.
Exemplaires N° 5 : office des changes.
Exemplaires N° 6 : redevable.

Chaque liasse de 6 exemplaires constitue une formule et chaque formule


comprend :

- 41 cases numérotées de 1 à 49.


- 8 cases de A à H, réservées à l’administration des douanes.

Mr. Jihad JAMÏ 5


Chaque formule peut recevoir la déclaration de 2 articles. Lorsque
l’opération concerne un nombre plus important d’articles, il sera fait usage
de formules additionnelles.
La numérotation des cases de 28 à 37 est répétitive, dans la mesure où
ces cases sont destinées à recevoir des indications qui se répètent pour
chaque article déclaré.

 Analyse des principales rubriques :

Intitulé des cases Contenu de la déclaration


Case n° 1 -indiquer le code du régime douanier sous lequel la
Déclaration déclaration a été déposée. Pour cela, il convient de
disposer de la liste <Codes régimes> établie par
l’administration des douane.
Case n° 2 -indiquer le nom, raison sociale et adresse complète de
Exportateur/expéditeur la personne concernée et le cas échéant, le numéro du
registre du commerce et lieu d’immatriculation de
l’exportateur.
Case n° 3 -indiquer le nombre d’articles qui font l’objet de la
Nombre total des articles déclaration. Ce nombre est prévu en 3 caractères.
Case n° 4 -indiquer le numéro du code de bureau concerné.
Code du bureau Exemple : Tanger port n°400
Case n° 5 - indiquer le nombre total des formules que comporte
Nombre de formules la déclaration. Lorsque la déclaration porte sur plus de
2 articles, le déclarant doit utiliser autant de formules
additionnelles.
Case n° 6 - indiquer le poids brut total de la marchandise,
Poids Brut total emballage compris. Ce poids brut est exprimé en kg.
Case n° 7 - indiquer le poids net total de la marchandise,
Poids Net total emballage compris.
Case n° 8 - indiquer le nom la raison sociale, l’adresse complète
Importateur/Destinataire de l’intéressé ainsi que le numéro du registre du
commerce.
Case n° 9 - indiquer le cas échéant, les autres personnes
Autres personnes concernées par la déclaration, autre que le propriétaire
Concernées des marchandises.
Case n° 10 si le déclarant est l’exportateur ou l’importateur
Le déclarant indiquer le nom la raison sociale, l’adresse complète de
l’intéressé ainsi que le numéro du registre du
commerce.
- si le déclarant est un transitaire, indiquer son nom, sa
raison sociale, son adresse et son numéro d’agrément.
Case n° 11 - indiquer le code pays, à l’export c’est code de Maroc,
Pays de provenance à l’import c’est le code du pays étranger.
Case n° 12 - à l’import, indiquer le fichier central des importateurs
Code de l’importateur/ - à l’export, indiquer le fichier lorsqu’il sera
L’exportateur opérationnel ; pour le moment laisser cette

Mr. Jihad JAMÏ 6


Case n° 13 - indiquer le nom et le code du pays dans lequel la
Pays d’origine marchandise a été fabriquée.
Case n° 14 - à l’export indiquer le nom et le code de pays
Pays destinataire destinataire.
- à l’import laisser vide
Case n° 15 - indiquer le moyen de transport utiliser, en précisant le
Moyen de transport code du mode de transport, son nom ou le numéro
Départ/arrivée d’immatriculation. Ainsi que le code de sa nationalité
Case n° 16 - indiquer le code de l’incoterm utilisé et le lieu
Condition de livraison convenu
Case n° 17 -indiquer la nature et le numéro du titre de transport.
Nature et numéro du titre Exemple : connaissement n°
de transport
Case n°18
Monnaie et le montant -indiquer le code de la monnaie utilisée.
total du facture -mentionner le montant total facturer
Case n° 19 - c’est le taux change officiel à la date de
Taux de change l’enregistrement la déclaration
Case n° 20 -indiquer le montant de fret
Fret
Case n° 21 -en cas de transbordement, indiquer le mode de
Nouveau moyen de transport utilisé.
transport après le
transbordement
Case n° 22 -indiquer le montant de l’assurance liée à
Assurance l’acheminement des marchandises.
Case n° 23 -indiquer la contre valeur en dirham de la marchandise
Valeur total déclarée déclarée.
Case n° 24 -indiquer le date arrivée du moyen de transport de la
Date d’arrivée marchandise : le jour, le mois et l’année
(cette case n’est remplie qu’en cas d’importation)
Case n° 25 -indiquer le lieu ou la marchandise a été déposée en
Localisation des attendant la procédure de dédouanement.
marchandises
Case n° 26 - en cas de transit, indiquer le code du bureau des
Code bureau destination douanes ou prend fin l’opération de transit.
Case n° 27 -indiquer les renseignement financiers et bancaire
Renseignement financier relatif à la transaction commercial.
et bancaire
Case n° 28 -indiquer le marquage, le colisage et l’identification des
Colis et désignation marchandises
marchandises
Case n° 29 -indiquer le numéro de chaque article par rapport au
Numéro d’ordre de nombre total des articles contenues dans la
l’article déclaration.
Case n° 30 - indiquer le code marchandise de chaque article tel
Code des marchandises que précisé parle tarif des droits de douane à
l’importation.
Case n° 31 -indiquer la valeur déclarée en DH et en chiffre par

Mr. Jihad JAMÏ 7


Valeur déclarée article. A l’import c’est la valeur CIF, à l’export, la
valeur a déclarée est la valeur FOB.
Case n° 32 -indiquer les éléments quantitatifs nécessaires à la
Unités complémentaires taxation ou à l’établissement des statistiques du
commerce extérieur.
Case n° 33 - indiquer le poids net total de chaque article exprimé
Poids Net en Kg. Y compris l’emballage.
Case n° 34 - indiquer si la transaction commerciale donne lieu ou
Ap ou Sp non a un règlement financier.
Case n° 35 -en cas d’admission temporaire, indiquer la taux de
Taux des déchets déchet sur la base duquel les comptes d’At seront
apurés par les services douaniers
Case n° 36 - indiquer les codes pays lorsque les origines des
Pays d’origine articles sont différentes
Case n° 37 - indiquer les numéro et la date de a déclaration
Déclaration sommaire/ doc sommaire. En cas de changement du régime douanier,
précédent indiquer la date de la déclaration précédente.
Case n° 38 - indiquer les renseignement qui ne figurent pas sur les
Autres renseignements autres cases : demande de taxation préférentielle,
demande de visa du certificat d’origine, demande de
dédouanement à domicile…
Case n° 39 - indiquer le lieu, la date de la déclaration
Lieu, date et signature de - apposer la signature du soumissionnaire
la soumissionnaire
Case n°40 -indiquer le lieu, la date de la déclaration
Lieu, date et signature de -apposer la signature de la banque qui se porte
la caution, dans le cadre des régimes suspensif
Caution
Case n° 41 - indiquer le nom du déclarant
Nom et signature du -apposer la signature du déclarant
déclarant

Les formules additionnelles :


Ce sont des formules additionnelles à la déclaration, utilisées pour
déclarer les autres articles, sachant que la DUM proprement dite ne peut
contenir que deux articles.

Les formules additionnelles sont également conçues en 6 exemplaires,


permettant chacune de déclarer 4 articles supplémentaires. Elles ne
contiennent que les cases relatives à la déclaration de chaque article,
sachant que les mentions communes aux différents articles sont indiquées
dans la déclaration proprement dite.

Autrement dit, ces formules additionnelles font partie de la déclaration


unique des marchandises et elles reçoivent le même numéro
d’enregistrement

Mr. Jihad JAMÏ 8


Précisions complémentaires :
Il convient d’ajouter :
- qu’une même formule de déclaration ne peut contenir que les
marchandises déclarées sous un même régime douanier.
- Que lorsqu’une même espèce de marchandises est soumise à
plusieurs modes de taxation, elle doit faire l’objet d’autant de
déclarations qu’il y’a de modes de taxation.
- Et que lorsqu’une même espèce provient de plusieurs origines, elle
doit faire l’objet d’autant de déclaration qu’il y’a d’origine.

- Procédure a l’export

En matière d’exportation, le processus de dédouanement des


marchandises est très simplifié. La simplification des procédures
documentaires et l’exonération des droits de douane sont de nature à
accélérer le circuit de dédouanement.
Ainsi le circuit de dédouanement des marchandises se présent comme
suit :

Dépôt de la déclaration

Enregistrement de la déclaration

Contrôle documentaire

Visite de la marchandise

Autorisation d’embarquement

Embarquement de la marchandise

 Documents annexés aux déclarations en


douane

Mr. Jihad JAMÏ 9


7-1) documents annexés aux déclarations à l’exportation :

en matière des exportations, le nombre et la nature des documents à


annexer aux déclarations en détail varie également d’une situation à une
autre, en fonction des facteurs déjà précisés auparavant.

1-1) dossier type :

• facture définitive.
• Titre d’exportation.
• Copie écrite de la déclaration en détail, s’il y’a lieu.
• Avis d’exportation.
• Certificat d’origine.
• Liste de colisage.
• Et tout autre document exigé par les autorités douanières.

2-2) l’avis d’exportation.


2-3) la fiche d’imputation.

2-4) le certificat sanitaire à l’exportation.


2-5) le certificat d’inspection.
2.6) le certificat phytosanitaire.

7-2) documents annexés aux déclarations à l’importation :

Ils sont multiples et variés :


Les principaux documents souvent annexés à la déclaration à
l’importation :

1.1 le dossier type :


• facture définitive.
• Copie écrite de la déclaration déposée par procédé informatique.
• Titre d’importation.
• Titre de transport.
• Certificat d’origine.
• Liste de colisage.
• Attestation bancaire.
• Et d’autres documents, dont la nature et le nombre varient en
fonction des situations comme :

1.2 attestation bancaire.


1.3 Liste de colisage.
1.4 Autres documents comme :

- le certificat sanitaire à l’importation.


- Le certificat de conformité technique.

Mr. Jihad JAMÏ 10


- La fiche technique de contrôle.

 Cas de non remise de ces documents :


la non remise des documents devant être annexés aux déclarations en
détail, aussi bien à l’importation qu’à l’exportation, n’entraîne pas l’arrêt
des opérations de dédouanement des marchandises concernées ; mais le
déclarant risque des poursuites pour non communication des documents
demandés, en vertu de sanctions prévues par la réglementation
douanière.

CONCLUSION

La maîtrise des techniques administratives est un enjeu important pour


l’entreprise : une marchandise peut être bloquée par le service des
douanes a cause d’un document manquant ou mal rédigé, il ne faut pas
oublier qu’en commerce international les documents qui représentent les
marchandises font l’objet d’une contre partie financière, tout document
erroné entraîne inévitablement des retards dans la réception des fonds.

Mr. Jihad JAMÏ 11

Vous aimerez peut-être aussi