Vous êtes sur la page 1sur 8

Auteurs MENENCIA

DARKSUN
MILYESAN

Correction CHRISVIII

Illustrations STELLL
Site officiel du roman : http://ff7thenovel.blogspot.com/

Final Fantasy® VII est un jeu-vidéo de Square Soft (1997)

VERSION FRANÇAISE

Date d’édition
11/09/2009

Licence Creative Commons


PROLOGUE
La promesse

La nuit était tombée depuis quelques heures déjà sur le village


de Nibelheim et un silence serein avait investi les lieux, chassant
les troubles de la journée passée d’un souffle frais. Dans le ciel
étoilé, les nuages avaient fait place à la lune qui renvoyait une
lumière miroitante enveloppant le village d’une aura paisible.

Assis sur le rebord du puits érigé au milieu de la place


centrale, un jeune garçon d’une quinzaine d’années somnolait.
De temps à autre, il ouvrait les yeux et passait une main lasse
dans ses longs cheveux blonds en bataille pour se remettre
d’aplomb et mieux résister à l’appel du sommeil qui se faisait de
plus en plus pressant.

3
Cloud revint subitement à la réalité, se souvenant qu’il s’était
promis de rester éveillé malgré la fatigue. Le temps passait et il se
rendit compte que l’air était plus agréable depuis quelques
minutes. Seulement, rester immobile ne l’aidait pas. Ses membres
s’engourdissaient, ses pensées devenaient incohérentes et il se
sentait dodeliner.

Levant la tête, il regarda les étoiles, les yeux plissés. Ce soir-là,


elles brillaient. C’était vraiment magnifique. Des bruits de pas se
firent soudain entendre derrière lui. Se retournant, il découvrit la
silhouette mince de Tifa, habillée d’une robe bleue assez légère.
Il aperçût alors son visage fatigué, encadré par de longs cheveux
bruns. Elle esquissa un sourire timide.

‒ "Je suis un peu en retard," fit-elle en s’asseyant à coté de lui,


légèrement nerveuse. "Désolée... Tu voulais me parler de
quelque chose ?"

Cloud sentit son cœur battre la chamade. Il avait tellement


imaginé ce moment-là qu’il lui semblait maintenant surnaturel. Il
jeta un regard en biais à Tifa, se rendant compte qu’elle jouait
avec une mèche de cheveux, l’attendait.

‒ "Ce printemps," se lança-t-il, "je quitterai le village pour


Midgar."

Tifa ne put s’empêcher d’être surprise. Elle détourna le regard


de peur qu’il ne le lise sur son visage. Elle s’attendait
franchement à autre chose. D’ailleurs, s’était-elle demandée plus
tôt, que pouvait-elle bien attendre d’un garçon qui lui avait
donné rendez-vous aussi tard dans la nuit ? Entendre Cloud lui

4
annoncer son départ prochain était inattendu. Et elle se sentit
étrangement affectée par la nouvelle.

‒ "Tous les garçons quittent notre village tôt ou tard de toutes


façons", fit-elle en haussant les épaules.

‒ "Mais ce n’est pas la même chose", répliqua-t-il souriant. "Je


ne vais pas seulement chercher du travail."

Cloud se leva et monta sur le rebord du puits, se dressant


fièrement, sans une once de peur. Là-haut, dans le ciel, la lune
était gigantesque. Il se sentait tout d’un coup plein d’énergie et
débordant d’enthousiasme.

‒ "Je veux rejoindre le SOLDAT", déclara-t-il confiant. "Je


veux devenir le meilleur des soldats, et suivre les traces de
Sephiroth ! Peut-être même bien que je me battrai un jour à ses
côtés…"

Tifa prit un air impressionné, réalisant soudain ses intentions.


Bien sûr qu’elle avait entendu parler du SOLDAT. Tous les
garçons du village en parlaient sans cesse. C’était cette fameuse
unité de combat, une unité d’élite au sein de l’armée, regroupant
d’intrépides combattants usant de leurs talents hors du commun
pour mettre fin aux conflits politiques et aux guerres. Sephiroth
s’était fait connaître après la grande guerre d’Utaï lors de
laquelle son incroyable force l’avait démarqué des autres. Ses
exploits s'étaient répandus dans le monde entier comme une
traînée de poudre et nombreux étaient ceux qui s'en étaient fait
un véritable modèle.

‒ "Ce n’est pas difficile d’intégrer une école aussi prestigieuse


que celle du SOLDAT ?" s’étonna Tifa en haussant les sourcils.

5
Cloud fit une grimace. Cela l’était effectivement, il ne pouvait
pas prétendre le contraire. Les rumeurs parlaient d’entraînements
intensifs et éprouvants, demandant énormément de sacrifices.
Malgré cela, il avait confiance en lui et se sentait capable de
réussir. A dire vrai, rien d’autre ne lui importait tant. Il était fait
pour être un membre du SOLDAT. C’était sa destinée, il le
sentait. Quelque soit le temps que cela prenne, il était
déterminé.

‒ "Bien sûr", réalisa-t-il alors en se tournant vers elle, "je ne


reviendrai pas ici avant un bon moment."

Tifa lui retourna un sourire triste tout en étant contente de le


voir si motivé et exalté à parler de son rêve. Etant donné la rude
tâche qui l’attendait, elle pensait bien qu’il ne reviendrait pas
avant des années. Se souviendrait-il alors encore d’elle ?

‒ "Tu seras dans le journal si tu réussis ?" pensa-t-elle à voix


haute.

Cloud y avait déjà pensé. En vérité, c’était une autre des


raisons pour lesquelles il souhaitait ardemment partir. Il voulait
devenir quelqu’un de célèbre, comme Sephiroth, et sentir autour
de lui des regards étonnés et remplis d’admiration. Il avait
également hâte de revenir dans son village en tant que héros.
Alors, bien sûr qu’il serait dans le journal.

‒ "J’essaierai", répondit-il avec un air de défi.

Tifa hocha la tête en se pinçant les lèvres, impressionnée. Elle


trouvait Cloud plutôt mature par rapport aux autres garçons
qu’elle connaissait. Peu d’entre eux savaient déjà ce qu’ils
allaient faire de leur vie. Pourtant, contre toute attente, son

6
départ l’attristait. Elle ne voulait pas non plus se faire d’idées.
Tous les garçons du village partaient pour ne jamais revenir. Le
monde était tellement vaste.

‒ "Je sais !" fit-elle ayant soudainement une idée. "Et si on se


faisait une promesse ? Si tu deviens célèbre plus tard, tu
reviendrais me voir et tu m’aiderais si j’en ai besoin !"

‒ "Une promesse ?" s’exclama Cloud étonné.

Bien sûr qu’il reviendrait la voir, pensa-t-il en essayant


d’imaginer la scène, amusé. Mais pourquoi devrait-elle être dans
une situation difficile ? On ne pouvait pas prévoir ces choses là.
De toutes façons, il ne voyait pas pourquoi il refuserait de l’aider
dans le cas contraire. Il en serait tellement ravi.

‒ "Tu sais, j’ai moi aussi mes propres rêves", expliqua-t-elle


d’un ton moqueur en faisant la moue. "Ce n’est peut-être pas
grand-chose, mais je serais ravie de t’avoir à mes cotés dans les
moments difficiles. Tu sais, un peu comme si mon héros venait à
mon secours !"

‒ "Je ne suis pas un héros", fit-il l’air modeste.

‒ "Allez !" insista Tifa en l’ignorant, "promets-le moi !"

Une promesse ? Pourquoi pas ? Il doutait vraiment qu’il


pourrait un jour l’oublier, même après des années. Au fond,
Cloud était vraiment enchanté que Tifa ait eu l’idée de cette
promesse. Cela leur permettrait de rester en contact, bien qu’il
savait que beaucoup de choses pouvaient changer entre-temps.

‒ "Oui", fit-il esquissant un sourire, "tu peux compter sur moi."

7
Le visage de Tifa s’illumina de joie. Elle hocha la tête
silencieusement et se promit de se rappeler à jamais de ce
moment. En venant, elle avait deviné que Cloud l’avait invitée
seule ce soir. Elle comprit alors avec émotion qu’elle avait été la
première à apprendre la nouvelle.

Levant la tête, elle contempla les étoiles, émerveillée par leur


multitude. L’une d’entre elles parut s’intensifier, attirant soudain
son attention, avant de filer à une allure impressionnante dans le
ciel. Tifa ferma les yeux, comme rassurée. Elle avait déjà hâte de
le retrouver.