Vous êtes sur la page 1sur 19

Financement des Exportations et Moyens de

Paiement

AMCHAM – mardi 28 Mars 2006


Sommaire

1- Le cycle d’exploitation

2- Les financements des exportations

- Phase de production

- Phase de commercialisation

- Maîtriser le risque de change

3- Les moyens de paiement

International 2
Déroulement du cycle d’exploitation
d’une entreprise
e d’exploitation d’une entreprise traverse deux phases :

elle consiste en l’achat et stockage de matières


la phase de premières, produits semi-ouvrés et finis d’où un besoin
production d’immobilisation d’une partie importante des capitaux
de l’entreprise dans les stocks.

La transformation des produits fabriqués engendre des


dépenses d’exploitation comme les salaires, l’énergie,
les frais généraux, l’entretien des machines et des
locaux, les transports, les frais divers, etc.

la phase de Elle génère des besoins de trésorerie engendrés par la


commercialis période de décalage entre le moment des ventes et de
ation produits et celui des encaissements effectifs.

International 3
Financement des besoins cycliques
d’exploitation

Il est indispensable que les besoins structurels permanents de


l’entreprise soient couverts par des ressources permanentes et de ce
fait, l’entreprise doit dégager un excédent qui assurera le financement
partiel de ses besoins cycliques d’exploitation. Cet excédent constitue
« le fonds de roulement».

Les financements bancaires des valeurs d’exploitation interviennent


généralement en complément des ressources propres des entreprises
(fonds de roulement) et des crédits fournisseurs qui leur sont
habituellement consentis et parfois même des avances des clients.

International 4
Financement
Financement des
des Exportations
Exportations

International 5
Financement de la phase production

Préfinancement à l’Export en Dirhams

 Ce type de financement permet de faire face à tous les besoins de trésorerie engendrés
par la préparation de commandes à l’export (frais de prospection, frais de fabrication des
produits, constitution des stocks de produits finis).

 Ce crédit est non réescomptable et son octroi demeure conditionné à la production de


justificatifs usuels à savoir :

* attestation de rapatriement de devises délivrée par l’Office de


Changes.
* carnet de commandes fermes à l’export.
* planning de trésorerie spécifique à l’activité exportatrice.

Ce crédit peut être utilisé soit sous forme de découvert, d’avance


sur marchandises

International
ou de warrant industriel. 6
Financement de la phase production

Préfinancement à l’Export en devises

Il s’agit d’un prêt en devises à court terme accordé par la banque à son
client exportateur qui souhaite financer ses dépenses d’exploitation
relatives à la production des marchandises ou à la fourniture de services
suite à une commande ou à un marché spécifique. Le taux d'intérêt est
basé sur le Libor plus une marge. Ce type de financement est avantageux
par rapport à celui en dirhams dans la mesure où :
1. son taux d'intérêt peut être inférieur à celui du dirham pour
certaines devises,
2. lorsque le préfinancement est réglé par le produit des
exportations dans la même devise, des pertes de change
éventuelles sont évitées.

L’octroi de ce type de financement est subordonné aux mêmes


justificatifs que pour le préfinancement en dirhams.

International 7
Financement de la phase
commercialisation

Forfaiting ou l’Escompte Sans Recours :

Si vous êtes appelés à accorder un délai de paiement à votre client


étranger, vous pouvez solliciter l'escompte sans recours de votre créance.
La banque étudie la faisabilité de l'opération et convient avec vous du
taux à appliquer. Le taux d'escompte varie d'un pays à l'autre. Cette
formule vous permet ainsi de réaliser votre exportation sur les marchés
qui peuvent présenter un risque de paiement.
avances sur créances nées à l’étranger «  ACNE » :

Il s’agit d’un crédit que la banque accorde à son client exportateur


correspondant à une avance en dirhams n’excédant pas généralement
80% de la valeur de la marchandise expédiée sous réserve de présenter
les documents justifiants l’exportation. La durée est de 30 jours
minimum. Les agios, calculés au taux du Libor plus une marge, sont
déduits à l'avance. Le remboursement s'effectue à l'échéance par le
produit des exportations.
International 8
Financement de la phase commercialisation

Forfaiting ou l’Escompte Sans Recours :

Si vous êtes appelés à accorder un délai de paiement à votre client étranger,


vous pouvez solliciter l'escompte sans recours de votre créance. La banque
étudie la faisabilité de l'opération et convient avec vous du taux à appliquer.
Le taux d'escompte varie d'un pays à l'autre. Cette formule vous permet
ainsi de réaliser votre exportation sur les marchés qui peuvent présenter un
risque de paiement.
avances sur créances nées à l’étranger «  ACNE » :

Il s’agit d’un crédit que la banque accorde à son client exportateur


correspondant à une avance en dirhams n’excédant pas généralement 80%
de la valeur de la marchandise expédiée sous réserve de présenter les
documents justifiants l’exportation. La durée est de 30 jours minimum. Les
agios, calculés au taux du Libor plus une marge, sont déduits à l'avance. Le
remboursement s'effectue à l'échéance par le produit des exportations.

International 9
Financement de la phase
commercialisation

obilisation en Devises des Créances Nées à l’Export :

Elle permet au client d’anticiper l’encaissement des créances sur ses


clients étrangers suite à une exportation et avant leur échéance.

Ces créances sont représentées par des effets en devises ou tout autre
document attestant de l’existence de la créance en devises ( facture,
contrat commercial, titre d’importation imputé par la douane).

A l’instar de la mobilisation en dirhams, l’avance n’excède pas


généralement 80% du montant de l’exportation.

International 10
Financement de la phase commercialisation

Le Factoring :

Le factoring est la technique par laquelle un organisme appelé


« Factor » achète une créance commerciale cédée par son titulaire sur
la base des factures accompagnées de quittances subrogatives établies
en sa faveur et se charge d’en opérer le recouvrement et d’en garantir
la bonne fin. Le Factoring peut être local, lorsque le fournisseur et le
débiteur se trouvent dans le même pays. Comme il peut être
international. Ce dernier est pratiqué lorsque les créances prises en
charge par le Factor concernent deux agents économiques se trouvant
dans offre aux exportateurs
Le Factoring deux les services suivants
pays : différents.

* Une assurance crédit qui couvre l’insolvabilité financière à 100%


des tirés marocains et étrangers dans la limite des plafonds
préalablement accordés;

* La gestion des comptes clients et le suivi du recouvrement;

* Le financement direct des créances sur les factures acquises.


International 11
Les crédits par signature

Les cautions bancaires :

Le cautionnement bancaire est l’acte par lequel, la banque s’engage


envers un tiers, à remplir l’obligation contractée par son client si ce
dernier n’y satisfait pas lui-même.
Elles peuvent avoir un impact direct sur la trésorerie de l’entreprise
dans la mesure où elles peuvent permettre :
 soit de différer un décaissement ;
 soit de suspendre le règlement des droits de
douane.

International 12
Les crédits par signature

Les cautions bancaires :

cautions destinés aux exportateurs sont au nombre de trois :

L’admission s’applique aux marchandises importées en suspension


temporaire
des droits de douanes, destinées à être transformées
avant d’être réexportés.
Le trafic de
perfectionne elle permet à l’entreprise l’exportation provisoire des
ment à produits marocains à l’étranger en suspension des
l’export droits et taxes et destinés à être transformés à
l’étranger avant d’être réimportés et pouvant être
identifiés au retour.
L’exportation elle permet la sortie de marchandises devant
temporaire séjourner ou être utilisées à l’étranger, en
suspension des droits et taxes à l’exportation et ce,
sans subir de transformation.

International 13
Maîtriser le risque de change

e risque de change et sa gestion:

Lorsque l´entreprise  vend ou achète en  devises étrangères, s´ajoute aux


risques inhérents à l´opération commerciale elle-même la variation du cours de
la monnaie utilisée par rapport à la monnaie de facturation.
Cette variation de cours va automatiquement  mettre l´entreprise ou sa
 contre-partie commerciale en risque de change.
Le risque de change peut donc avoir un impact direct sur les marges
e choix de la monnaie de facturation :
commerciales.

La facturation C´est à l´évidence la solution de faciliter pour une


en dirhams entreprise  marocaine. Le risque de change est alors
supporté par l´autre partie contractante. Toutefois, l
´entreprise doit être attentive au fait que les conditions
de sa  compétitivité par rapport à l´offre d´un concurrent
qui peuvent être modifiées si son offre est présentée
La facturation La facturation
dans dans la devise de l´acheteur présente un
une devise.
en devises avantage commercial essentiel, mais elle nécessite
toutefois pour vous de vous couvrir du risque de change.
Quel que soit votre choix, il devra s´appuyer sur une
International
bonne connaissance de votre prix en Euro. 14
Maîtriser le risque de change

La couverture du risque :

Le choix du degré de couverture : Il sera effectué en fonction de l´arbitrage


que vous devrez exercer entre la sécurité (risque de change minimum voire
nul que vous acceptez de prendre) et la rentabilité de l´opération (impactée
par le coût de la couverture que vous aurez à payer).
Le choix des instruments de couverture:
Différentes techniques  sont ouvertes, qui nécessitent l´intervention d´une
banque ou d´un organisme extérieur.
Le Contrat de change à
terme :

Pour la couverture contre la variation des cours de la devise à l’échéance du


règlement, les entreprises exportatrices ou importatrices peuvent se prémunir
contre le risque de change et contracter la couverture de change à terme avec
la banque : ;
• fixe
• Fixe à échéance variable ;
• à caractère optionnel.
International 15
Moyens
Moyens de
de paiement
paiement

International 16
Opérations du Commerce Extérieur

e Crédit Documentaire à l’Export :

L’importateur étranger ouvre un crédit documentaire auprès de sa


banque en faveur de l’exportateur marocain. La banque étrangère
s’engage à lui payer le montant du crédit contre remise à la banque
marocaine, dans un délai fixé, de documents conformes aux termes de
ce crédit documentaire.
Par la confirmation du crédit documentaire, la banque marocaine
s’engage à payer au client exportateur ledit montant si les documents
a remise Documentaire
d’expédition à l’Export :
sont conformes.

L’exportateur marocain expédie la marchandise à son client acheteur


étranger et remet les documents relatifs à cette expédition à sa
banque. Cette dernière les transmets à la banque de l’acheteur qui ne
les délivre à son client que contre paiement ou acceptation d’une
traite.

International 17
Opérations du Commerce Extérieur

Ordre de Paiement «  Le Virement » :

C’est un mode de paiement pratiqué par toute entreprise exportatrice qui


traite des opérations commerciales par envoi direct des documents à son
client à l’étranger. La banque du client étranger émet un ordre de
paiement en sa faveur qui lui permet d’obtenir le règlement.

C’est le moyen de paiement qui suppose une confiance établie entre le


client et le fournisseur.

International 18
Opérations du Commerce Extérieur

tre-remboursement ou cash on delivery - l´effet de commerce :

Il est nécessaire de se renseigner sur les réglementations nationales


spécifiques attachées à ce moyen de paiement. Pour présenter une
meilleure garantie, l´effet de commerce doit être avalisé par une
banque.

International 19