Vous êtes sur la page 1sur 1

Dépolitisée, voire abêtie, en plus

d’être bourrée d’anti-kabylisme, afin


qu’elle soit une cible facile à la
domination et surtout à la
manipulation de la mafia d’Alger, la
majorité du peuple algérien,
abandonnée en même temps à
l’influence des charlatans arabo-
islamistes, risque à toute occasion
de se ranger, comme en 92, du côté
des islamistes les plus intégristes,
pour créer une autre surprise pour
ce régime mafieux qui croit pouvoir
tout contrôler en sa faveur par des
procédés dignes d’administration
coloniale.

Ceci dit, le combat algérianiste que


mènent actuellement des partis
politiques kabyles, mais qui nient
leur kabylité, n’aboutira enfin de
compte qu’à la chute de l’actuel
système, dit militaire, et l’avènement
d’un autre système pas moins
supportable, qui réunit en lui toute
sorte d’incultes et de charlatans, et
qui tire toute sa légitimité d’un islam
instrumentalisé à des fins politiques,
sinon personnelles. Et dans tous les
cas, i.e. que ce combat kabyle
algérianiste continue ou qu’il se
termine par la chute du régime
militaire, ce sera toujours la Kabylie
qui aura souffert pour que vivent
dans le bonheur d’autres Algériens.

Conclusion : les Kabyles sont des


crétins.