Vous êtes sur la page 1sur 16

Internationale

Situationniste

La poesia di tutti

Gli opuscoli di Omar Wisyam


Volume n. 18
La poesia di tutti

Internationale Situationniste Pagina 2


La poesia di tutti

Internationale Situationniste Pagina 3


La poesia di tutti

“Comité d'action poétique


et prolétarienne”

Communiqué

Notre camarade Louis Aragon au


moment même où les piquets de
grève de Flins tombaient écrivait les
vers qu’on va lire.
Au sein même de la rédaction des
Lettres françaises un mouvement a
pris corps pour priver le poète et le
révolutionnaire de la parole ; pour
l’empêcher de s’exprimer dans les
colonnes du journal qu’il a fondé.
Le Comité d’Action Poétique et
Internationale Situationniste Pagina 4
La poesia di tutti

Prolétarienne réprouve cette atteinte à


la liberté d’expression dans un milieu
qui jusqu’à maintenant était à l’avant-
garde du combat culturel prolétarien.
Nous regrettons profondément que
notre camarade Louis Aragon ait
estimé, par discipline, faire passer le
militant avant le poète, le centralisme
démocratique avant les luttes
ouvrières. Nous estimons donc de
notre devoir de donner à ce poème la
diffusion la plus large.
«Tu peux camarade Aragon renier ou
démentir provisoirement tes Poèmes
des barricades. Comme Galilée
obligé de se rétracter, et toujours
fidèle à ton ardente jeunesse
révolutionnaire, tu auras ouvert la
voie, une fois de plus, à la jeune
poésie.»

Internationale Situationniste Pagina 5


La poesia di tutti

Un inédit de Louis Aragon

Sur les routes qui vont à Flins


Il y avait tant de polices
C.R.S. C.G.T. complices
Que l’on est resté en Chemin

Les ouvriers de Flins se battent


Presque sans aide et les menteurs
Ont appelé provocateurs
Ceux qui à leur secours se hâtent

Billancourt ne bougera pas


Les communistes sont aux portes
Propriétaires d’âmes mortes
Ennemis du prolétariat

Ce soir les cheminots oublient


Comment faire marcher les trains
Quand il s’agit d’aller à Flins

Internationale Situationniste Pagina 6


La poesia di tutti

Et partout les grévistes plient

Honteuse fin de ce printemps


Qui commençait aux barricades
Ne l’oubliez plus camarades
Le stalinisme a fait son temps.

Internationale Situationniste Pagina 7


La poesia di tutti

Le 8 juin à l’aube

Un groupe d’ouvriers et de
travailleurs intellectuels employés par
les organes de presse du Parti
Communiste Français et les Éditions
Sociales n’approuvent pas la ligne
défaitiste adoptée par le bureau
politique du parti de la classe
ouvrière. Ils estiment que cette ligne
erronée est une conséquence du
manque de vigueur avec lequel la
période du culte de la personnalité a
été abolie au sein de notre parti. Ils
ont constitué le Comité d’Action
Poétique et Prolétarienne pour lutter
contre ses séquelles.

Internationale Situationniste Pagina 8


La poesia di tutti

À paraître : Poèmes des barricades


Et prochainement : Chants du gréviste
de mai

Ce tract émanant d’un prétendu


comité d’action poétique et
prolétarienne constitué au sein du
parti staliniste français soutenant,
bien malgré lui, Aragon (connu pour
sa longue et absolue soumission aux
criminelles impostures staliniennes,
mais autorisé sur le tard à exprimer
quelques légères réserves), fut
distribué par le C.M.D.O. en juin
1968. Ce pastiche fut écrit par Guy
Debord, de même que le poème inédit
d’Aragon.

Internationale Situationniste Pagina 9


La poesia di tutti

Avril au Portugal

«Il n’y a guère d’homme au monde,


qui se transformant en coquin pour
mille thalers, n’eût préférer rester
honnête homme pour la moitié de la
somme.»
Lichtenberg.

L’après-midi du 8 juin 1971, trois


individus se sont présentés rue de
Grenelle, chez M. Julien Gracq.
L’écrivain ouvrit lui-même, et se vit
tout de suite barbouillé la gueule du
contenu d’un pot métallique que lui
apportaient ses visiteurs. Recul
instinctif, suivi d’un cri
Internationale Situationniste Pagina 10
La poesia di tutti

d’ahurissement. Oui, c’était de la


merde, stricto sensu.

En partant, ils ont laissé en guise de


carte de visite cette simple phrase :
«De la part de nos amis du Portugal-
Coimbra !»

Le 25 mars 1971 en effet, à Coimbra,


l’écrivain français Julien Gracq,
«compagnon de route» du
surréalisme, faisait une conférence
intitulée «Le surréalisme après la
guerre - la postérité du surréalisme».
Trop littérateur pour assumer les
propos subversifs du surréalisme, et
pas assez révolutionnaire pour
dépasser les limites de ses moyens
artistiques particuliers, Julien Gracq,
«honnête homme» dans la
Internationale Situationniste Pagina 11
La poesia di tutti

décomposition culturelle
contemporaine (il avait jadis refusé le
Goncourt, s’il ne refuse pas
aujourd’hui d’exporter Breton chez
Caetano, pour le compte de
Pompidou), s’il en était un, n’aurait
certainement pas été gêné par
l’intervention quelque peu insolente
d’un groupe de jeunes gens — issus
eux du surréalisme —, venus exprès
afin d’empêcher le déroulement de
cette scandaleuse conférence. Ainsi
l’ont-ils fait, à l’aide de quelques
injures appropriées, fiancées bien sûr,
à des mots d’ordre qui en disaient
long sur l’état d’esprit qui les animait
:

«DÉPASSEMENT DE L’ART !»,


«NOTRE ÉPOQUE N’A PLUS À

Internationale Situationniste Pagina 12


La poesia di tutti

ÉCRIRE DES CONSIGNES


POÉTIQUES, MAIS À LES
EXÉCUTER !»

En allant au Portugal donner un cycle


de conférences payées par l’Alliance
Française, ce littérateur pour petites
gens en mal de «merveilleux» a
certainement pensé être suffisamment
loin de la décomposition culturelle
contemporaine, et pouvoir étaler chez
l’indigène la marchandise culturelle
surréaliste ; en fait, il n’en a été que
trop près. Il n’était pas trop tôt pour
l’en persuader ; comme il était
effectivement trop tard pour
réchauffer et mettre à la mode (ce qui
se fait de toute façon contre lui-
même) un courant qui, dans
l’ambiance culturelle portugaise d’il y

Internationale Situationniste Pagina 13


La poesia di tutti

a vingt ans, avait été réellement


d’avant-garde. En négligeant le rôle
unificateur mondial du spectacle
moderne, Julien Gracq a sous-estimé,
dans un pays dit «sous-développé», le
poids de sa négation modernisée.

Une plainte a été déposée par le


Consulat Français et par l’Alliance
Française, pour «injures envers un
citoyen français», «atteinte à la
moralité publique» et «insultes à la
France» (la conférence avait été
interrompue avec le cri surréaliste des
années vingt : «À BAS LA FRANCE,
À BAS L’OCCIDENT !», la présence
de quelques sœurs dans l’enceinte
ayant favorisé quelques propos
iconoclastes). Plusieurs jeunes gens,
identifiés, ont alors été convoqués à la

Internationale Situationniste Pagina 14


La poesia di tutti

Police ; dans les jours suivants leur


dossier est passé à la D.G.S. (police
politique, ex-P.I.D.E.). Les plus
compromis d’entre eux ont alors été
obligés de passer à l’étranger
clandestinement.

Julien Gracq aurait pu faire retirer


cette plainte. Mais il a été tout
heureux d’être défendu, d’avoir sa
revanche ; et il a continué sa tournée,
à coups d’interviews dans les
quotidiens du Portugal. Sa bonne
conscience s’est ainsi faite solidaire
de la répression, notamment
culturelle, dans un pays dont tout le
monde connaît bien les traditions
policières. Il n’a pas joué du Wagner
dans un camp de concentration, c’est
vrai. Peut-être parce qu’il n’aime pas

Internationale Situationniste Pagina 15


La poesia di tutti

Wagner. Il a tout simplement montré


visiblement sa mesure, sous le couvre-
feu culturel et politique de la
libération Caetaniste, c’est-à-dire, de
la spécificité régionale de la société
moderne, marchande et spectaculaire.

Maintenant, il dévore sa merde en


silence.

Juin 1971

Internationale Situationniste Pagina 16