Vous êtes sur la page 1sur 19

LYCÉE IBN SINA

La Vénus d'Ille de Prosper


Mérimée
étude d'une œuvre intégrale
Bouchriha Mohammed
12/11/2009

Document d’accompagnement pour les élèves du lycée : Questionnaires de lecture et analyse.


La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Sommaire
Biographie de Prosper Mérimée : ............................................................................................... 3
Questionnaire de lecture 1 La Venus d’Ille de Mérimée ............................................................. 4
Questionnaire de lecture 2 La Venus d’Ille de Mérimée ............................................................. 5
Questionnaire de lecture 3 La Venus d’Ille de Mérimée ............................................................. 6
Questionnaire de lecture 4 La Venus d’Ille de Mérimée ............................................................. 7
Questionnaire de lecture 5 La Venus d’Ille de Mérimée ............................................................. 8
Questionnaire de lecture 6 La Venus d’Ille de Mérimée ............................................................. 9
Questionnaire de lecture 7 La Venus d’Ille de Mérimée ........................................................... 10
Corrigé ...................................................................................................................................... 11
Le schéma narratif d’un récit fantastique ................................................................................ 12
La structure temporelle de la nouvelle ..................................................................................... 12
Les personnages ....................................................................................................................... 13
Les personnages principaux .................................................................................................. 14
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée : Présentation.................................................................. 15
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée : Résumé.......................................................................... 15
Le fantastique dans la Vénus d'Ille: .......................................................................................... 17

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 2


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Biographie de Prosper Mérimée :

Parisien de naissance, Prosper Mérimée (1803-1870) fit toutes ses études secondaires et
universitaires dans la capitale. A l'aube du mouvement romantique, il se lie avec Stendhal et
l'équipe des libéraux du Globe. Auteur de quelques œuvres
mystificatrices, comme son Théâtre de Clara Gazul (1825),
il prend ses distances avec les milieux littéraires quand il
est nommé inspecteur des monuments historiques, charge
qu'il exercera avec talent et efficacité

Son métier, ses voyages l'amènent tout naturellement vers


le genre du roman historique (Chronique du règne de
Charles IX, 1829), mais c'est dans celui de la nouvelle
pittoresque et colorée qu'il triomphera durablement, de
Mateo Falcone (1829) à Carmen (1845). Sa curiosité d'"antiquaire" le conduira à tâter aussi
du genre fantastique avec des nouvelles comme La Vénus d'Ille (1837) ou plus tard Lokis
(1869). Lié à la famille impériale, il devient, sous le second Empire, une sorte d'écrivain
"officiel".
Profondément affecté par la défaite de Sedan, il meurt le 23 septembre 1870

Définition du fantastique :

Le récit fantastique raconte des événements étranges et incompréhensibles qui arrivent dans
un cadre réaliste. La peur et le malaise s’installe chez les personnages et le lecteur car ces
événements peuvent s’expliquer de manière rationnelle et de manière irrationnelle. Mais le
lecteur ne parvient pas à trancher entre l’explication réaliste et l’interprétation surnaturelle,
il doute et hésite.

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 3


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Questionnaire de lecture 1 La Venus d’Ille de Mérimée

I. Biographie succincte:
1) A quel siècle a vécu Prosper Mérimée ?

2) Citez deux œuvres de Mérimée, autres que la Vénus d’Ille.

3) Quelle femme célèbre fut la protectrice de Mérimée ?

4) Quelle fonction officielle a-t-il occupée ?

II. L’œuvre:
1) Dans quelles circonstances la statue a-t-elle été trouvée ?

2) Dans quelle région se passe l’action ?

3) En quoi est faite la statue ?

4) Est-ce une statue chrétienne ?

5) Dans l’antiquité romaine, qui est Vénus ?

6) Une statue célèbre de Vénus se trouve au Louvre:


La Vénus de Samothrace
La Vénus de Milo
La Vénus de Botticelli
7) Montrez que le drame se noue au moment de la partie de jeu de paume.

8) Pourquoi Alphonse ne peut-il récupérer la bague destinée à sa future femme ?

9) Que trouve le narrateur dans la chambre des mariés ? Que s’est-il passé ?

10) Quel est le sort de la statue ?

11) Dans le récit, M. de Peyrehorade dit: « C’est Vénus tout entière à sa proie attachée.»
Expliquez de quelle façon cette phrase résume la nouvelle.

12) L’inscription sur la statue est la suivante: « CAVE AMANTEM ». Deux interprétations
sont données:
 « Prends garde à celui qui t’aime, défie-toi des amants ».
 « Prends garde à toi si elle t’aime ».
Après avoir lu la nouvelle, laquelle de ces deux traductions faut-il choisir ? Pourquoi ?

13) L’épigraphe de la nouvelle est la suivante: « Que cette statue, dis-je alors, qui
ressemble tant à un homme, nous soit donc bienveillante et propice. » Trouvez un
synonyme et un antonyme pour chacun des mots soulignés.

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 4


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Questionnaire de lecture 2 La Venus d’Ille de Mérimée
1. Quel est le métier de Mr de Peyrehorade ? Et celui du narrateur ?

2. Pourquoi le mariage du fils de Mr Peyrehorade contrarie les plans du narrateur ?

3. Qui est l’idole ?

4. Tous ceux qui voient la Vénus trouvent qu’elle a un air : cruel, étrange ou sympathique ?

5. Où est-ce qu’a lieu l’incident entre les deux garçons et la Vénus ?

6. Pourquoi insultent-ils la Vénus ?

7. A quel événement étrange le narrateur assiste-t-il à ce moment-là ?

8. Sur quel sujet le narrateur et Mr de Peyrehorade sont-ils en désaccord ?

9. Pourquoi Mr Alphonse met-il sa bague au doigt de la Vénus ?

10. Que demande Mr Alphonse au narrateur le jour de son mariage ?

11. Le narrateur accepte-t-il ? Pourquoi ?

12. D’après le narrateur, comment Mr Alphonse serait mort ?

13. Quelle explication Mme Alphonse donne-t-elle au sujet de la mort de son mari ?

14. Que devient la statue ?

15. Que s est-il passé à Ille ?

16. Expliquez en quoi cette nouvelle est un récit fantastique (au moins deux éléments de
réponse sont attendus).

17. Avez-vous aimé cette nouvelle ? Justifiez votre réponse (pas moins de 5 lignes)

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 5


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Questionnaire de lecture 3 La Venus d’Ille de Mérimée
1. Où se passe l’action ? (1 point)

2. Combien de temps dure la nouvelle ? (1 point)

3. Quel est le point de vue du narrateur ? Justifiez votre réponse. (2 points)

4. Qui est M. de Peyrehorade et quel événement se prépare chez lui ? (2 points)

5. Qu’est-ce que la Vénus d’Ille ? (1 point)

6. Qui est Alphonse et que pose-t-il sur la Vénus ? (2 points)

7. Quels éléments permettent de dire que la statue est inquiétante (cite au moins deux
anecdotes) ? (2 points)

8. Quel événement est dramatique ? (1 point)

9. Quelle personne raconte cet événement dramatique et quelle explication du drame


cette personne donne-t-elle ? (2 points)

10. Cette explication est-elle vraisemblable (réaliste, possible) ? (1 point)

11. Quelle explication différente pouvez-vous donner pour comprendre ce qui s’est
passé ? (1 point)

12. Que devient la Vénus après le drame ? (1 point)

13. Est-elle toujours inquiétante ? Pourquoi ? (2 points)

14. Pourquoi cette nouvelle s’intitule La Vénus d’Ille ? (1 point)

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 6


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Questionnaire de lecture 4 La Venus d’Ille de Mérimée
1. Qui raconte l’histoire ? Est-ce un personnage de l’histoire ? De quel type de narrateur
s’agit-il ? (2 points)

2. Donne les indications importantes sur M. de Peyrehorade, Alphonse et Mlle de


Puygarrig. (3 points)

3. Quel est le lieu de cette nouvelle ? Ce lieu est-il réaliste ou imaginaire ? (2 points)

4. Combien de temps dure l’action principale de la nouvelle ? (1 point)

5. Qu’est-ce que la Vénus d’Ille ? Pourquoi fait-elle peur (cite au moins une anecdote
inquiétante) ? (2 points)

6. Qu’arrive-t-il à Alphonse de Peyrehorade ? (1 point)

7. Qui est Mlle de Puygarrig ? Comment explique-t-elle ce qui est arrivé à Alphonse de
Peyrehorade ? Comment finit-elle ? (3 points)

8. Qu’apprend le narrateur sur la Vénus d’Ille plusieurs années après ? (1 point)

9. La malédiction est-elle terminée ? Pourquoi ? (2 points)

10. Cette histoire est-elle réaliste ? Pourquoi ? (2 points)

11. As-tu aimé cette nouvelle ? Pourquoi ? (1 point)

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 7


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Questionnaire de lecture 5 La Venus d’Ille de Mérimée
1) Dans quelle région de France se déroule cette histoire ?

2) Pour quelle raison le narrateur se rend-il chez les Peyrehorade ?

3) La statue trouvée à Ille est : en terre cuite / en marbre / en bronze ?

4) Elle a été trouvée : sous un vieil olivier gelé / sous un châtaignier frappé par la foudre
/ dans un étang ?

5) Qu'est-il arrivé à l'homme qui a découvert la statue ?

6) Quelle est la profession de Monsieur de Peyrehorade ?

7) Le premier soir de l’arrivée du narrateur, quand celui-ci regarde par fenêtre, à quel
nouvel incident assiste-t-il ?

8) Le deuxième jour, sur quoi porte la discussion entre Monsieur de Peyrehorade et le


narrateur quand ils observent la statue ?

9) Quel est le nom de famille de la jeune fille que M. Alphonse doit épouser ?

10) Le jour du mariage est fixé un vendredi : pourquoi ?

11) A quel sport excelle M. Alphonse ?

12) Qui est l'Aragonais ?

13) Le jour du mariage, juste avant de se mettre à table pour le souper, M. Alphonse
s'absente et revient "pâle et d'un sérieux de glace" : pourquoi ? (= quel événement l'a
ainsi troublé ?)

14) "Cette malheureuse jeune personne est devenue folle" déclare le procureur du roi au
narrateur. Pourquoi porte-t-il ce jugement sur la mariée ?

15) Quels sont les suspects possibles du crime? Donnez pour chacun que vous proposez
une raison de le soupçonner.

16) Quel est le sort réservé à la statue, dans les dernières lignes du récit ?

17) Qui prend cette décision ?

18) Finalement, après tous ces événements quel sentiment profond semble animer la
statue ?

19) En quoi s’oppose-t-il avec le nom même de la statue ?

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 8


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Questionnaire de lecture 6 La Venus d’Ille de Mérimée
I. Le livre et l’auteur :
1. Qui est l’auteur de cette nouvelle ? A quelle époque a-t-il vécu ?

2. Où se déroule l’action de cette histoire ? Quand ? Et pendant combien de temps ?

II. Les personnages :


1. Qui est le narrateur ? Qu’est-il venu faire dans cette région ? De quel type de narrateur
s’agit-il ?

2. Quels sont les autres personnages de l’histoire ?

3. Quel est le personnage principal de l’histoire ? En quoi ce personnage important est-il


« original » ?

III. L’histoire :
1. Le soir de son arrivée, le narrateur trouve ses hôtes préoccupés par deux événements
majeurs : lesquels ?

2. Le vendredi, un événement doit avoir lieu : lequel ? Mais auparavant, une scène imprévue
a lieu : que fait Alphonse de Peyrehorade le matin de ses noces ?

3. Quel geste, apparemment sans conséquence, accomplit Alphonse ?

4. Pourquoi est-il inquiet le soir pendant le repas de noces ?

5. Quel service demande-t-il au narrateur ?

6. Pourquoi celui-ci n’obéit-il pas ?

7. Le narrateur entend des bruits alors qu’il est dans sa chambre : qu’entend-il ? Qu’émet-il
comme hypothèse ?

8. Le lendemain, la maisonnée découvre une scène horrible : de quoi s’agit-il ?

9. Finalement, le meurtre n’est pas éclairci : quelles sont les deux explications possibles ?

10.Que devient la statue ? Qu’est-il arrivé à Ille ?

IV. Vocabulaire :
1. Qui est Vénus ?........................................................................................................................
2. Qu’est-ce qu’une dot ?............................................................................................................
3. Qu’est-ce qu’une idole ?..........................................................................................................
V. Expression écrite :
A votre avis, que s’est-il passé ? Qui a tué Alphonse ?

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 9


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Questionnaire de lecture 7 La Venus d’Ille de Mérimée
1) Dans quelle région l’action se situe-t-elle ? Précisez la ville. (/1)

2) Quelle profession le narrateur exerce-t-il ? (/1)

3) Qu’a trouvé M. de Peyrehorade en déracinant un olivier ? (/1)

4) Qu’est-il arrivé à Jean Coll ? (/1)

5) Quel événement la famille Peyrehorade s’apprête-t-elle à fêter ? (/1)

6) Pourquoi M. de Peyrehorade a-t-il choisi de célébrer cet événement un vendredi ? Que


redoute sa femme ? (/1)

7) Qu’est-ce qui met mal à l’aise ceux qui regardent la statue ? (/1)

8) Pourquoi Alphonse est-il heureux d’épouser Melle de Puygarrig ? (/1)

9) Quelle est l’origine de la bague qu’il donne à son épouse lors de la cérémonie de
mariage ? (/1)

10) Pourquoi ne peut-il lui donner la bague prévue initialement ? (/1)

11) Que raconte Alphonse au narrateur pendant le repas de mariage ? Quel service lui
demande-t-il ? Pourquoi finalement le narrateur n’accède-t-il pas à cette demande ? (/2)

12) Quelle hypothèse rationnelle Alphonse émet-il alors ? (/1)

13) Quel est le premier suspect du malheur arrivé à Alphonse ? Pourquoi ? (/1)

14) Comment le lecteur est-il amené à expliquer la mort d’Alphonse de Peyrehorade ? (/2)

15) Mise à part la mort d’Alphonse, de quels malheurs la statue est-elle responsable si l’on
accepte son pouvoir surnaturel ? Donnez pour chaque événement son explication
rationnelle. (/3)

16) Quels sort Mme de Peyrehorade fait-elle subir à la statue après la mort de son mari ? (/1)

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 10


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Corrigé
1) L’action est située à Ille en Languedoc Roussillon (pays catalan)
2) Antiquaire
3) Une statue de femme en bronze
4) La tombe lui est tombée dessus et lui a cassé la jambe
5) Le mariage de leur fils, Alphonse, et de Melle de Puygarrig
6) Vendredi : jour de Vénus, déesse de l’amour
Mme de Peyrehorade redoute un malheur car le vendredi porte malheur
7) Son air méchant
8) Pour la dot (argent) qu’elle lui apporte
9) Elle lui a été donnée par une de ses maîtresses du temps où il vivait à Paris
10) Il l’a laissée sur la statue de Vénus
11) Alphonse raconte qu’il n’a pas pu récupérer sa bague parce que la statue avait
replié son doigt. Il demande au narrateur d’aller voir. Le narrateur ne veut pas se
ridiculiser en écoutant un ivrogne.
12) La statue pourrait receler un mécanisme caché
13) Le muletier espagnol qu’Alphonse avait humilié au jeu de paume et qui avait juré de
se venger
14) En mettant sa bague au doigt de la statue, celle-ci l’a épousé et c’est son étreinte
durant la nuit de noces qui l’a tué
15)
Jean Coll s’est cassé la jambe malchance
Les apprentis sont frappés par la pierre qu’ils ont
La pierre a rebondi
lancée
Mauvaises conditions
Les vignes ont gelé deux fois
météorologiques
16) Mme de Peyrehorade a fait fondre la statue en cloche pour l’église d’Ille

Narrateur et point de vue

Le narrateur est un personnage car il utilise la première personne du singulier, le « je ». C’est


donc un narrateur interne. Ici, le point de vue est celui du narrateur-personnage.
Narrateur interne : le narrateur est un personnage de l’histoire, il dit « je », il est donc dans
l’histoire et le lecteur voit l’histoire à travers le regard de ce seul personnage.
Narrateur externe : le narrateur est extérieur à l’histoire, il utilise la 3ème personne, « il » et il
est neutre, il ne dit pas ce qu’il pense des personnages, il raconte l’histoire comme un simple
témoin.
Narrateur omniscient : le narrateur est extérieur à l’histoire, il utilise la 3ème personne, « il »
mais il sait tout de ses personnages (leur passé, leur avenir, leurs pensées…).

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 11


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Le schéma narratif d’un récit fantastique

Il s’agit de la présentation des lieux, du moment où se passe le récit et


des personnages. L’imparfait à valeur d’arrière-plan est le plus souvent
La situation utilisé. Pour évoquer le passé des personnages, ou du lieu, on utilisera le
plus-que-parfait.
Initiale
Dans le récit fantastique, la situation initiale correspond au monde
réel.

C’est le moment du récit où l’état initial est modifié. Apparaît alors un


L’élément changement de temps et le passé simple à valeur de premier plan.
perturbateur
Dans le récit fantastique, l’entrée dans un monde inconnu.

C’est l’ensemble des péripéties que vont connaître les personnages.


L’action peut être interrompue par des pauses de description ou de
L’action dialogue.

Le phénomène fantastique correspond à l’action dans un récit


fantastique.

C’est le moment où les péripéties se finissent : le(s) personnage(s) ont


trouvé une solution (positive ou négative) au problème.
La résolution
La fin du phénomène fantastique est la résolution dans un récit
fantastique.

La situation C’est l’état dans lequel se trouvent les personnages à la fin du récit.

Finale Le retour au réel dans un récit fantastique.

La structure temporelle de la nouvelle


1) ligne.1 à 344 : première journée : arrivée du narrateur et présentation des
personnages et de la statue
2) ligne. 345 à 711 : deuxième journée :découverte de la statue et discussion avec M. de
Peyrehorade, présentation de la fiancée, préparatifs du mariage
3) ligne. 711 à 968 : troisième journée : la partie de jeu de paume, le mariage
(cérémonie et repas)
4) ligne. 969 à 1201 : quatrième journée : la nuit de noces, le réveil tragique, découverte
du drame, enquête, funérailles et départ du narrateur
5) ligne. 1202 à la fin : plus tard : épilogue : suite des malheurs

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 12


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Les personnages
Monsieur de Peyrehorade
Monsieur de Peyrehorade est un homme riche : il possède la plus belle maison d'Ille, et un
domaine agricole qui lui permet de subvenir largement à ses besoins. C'est un bourgeois
provincial fortuné, qui porte des "bas de soie" et se poudre, à l'ancienne mode. Il est marié et a
un fils.
Monsieur de Peyrehorade est un homme dont les forces ont été affaiblies par l'âge : "Il n'a
guère plus de force qu'un poulet", affirme le guide. Cependant, il est toujours actif, toujours en
mouvement. Sa manière de parler est pleine de vie ("Allons, debout, Parisien ! Voilà bien mes
paresseux de la capitale ! Il est huit heures, et encore au lit !"). Son nez rouge lui donne un air
jovial et ses petits yeux pétillent de vivacité.
Toujours gai, joyeux, bon vivant, il aime plaisanter de tout, mais son humour n'est pas très fin.
Très hospitalier, il reçoit son hôte venu de Paris chaleureusement, avec beaucoup de
serviabilité. Il a pourtant peur de ne pas être à la hauteur de ce que peut attendre un parisien.
En même temps, il est très fier du patrimoine de sa région.
Amateur d'antiquités, il admire sa statue de Vénus au point qu'il ne regretterait pas qu'elle lui
casse la jambe… s'il le fallait ! Il la considère comme un trésor, comme une vraie déesse : c'est
une obsession, il ne rêve que d'elle. Son ambition principale est de publier un article scientifique
(un "mémoire") sur la statue. Mais ses connaissances, même s'il connaît bien le latin, ne sont
pas assez approfondies, et le narrateur rit de lui, le trouvant entêté et prétentieux.
Après la mort de son fils, Monsieur de Peyrehorade est complètement transformé,
physiquement et moralement : il est devenu un "pauvre vieillard". Il a perdu ce qui faisait ses
raisons de vivre : son fils et son intérêt pour la statue.
Madame de Peyrehorade
Madame de Peyrehorade est âgée d’une cinquantaine d’années ; son allure n’est pas très
élégante, comme la plupart des Catalanes qui sont, à cet âge-là, souvent dodues et grosses (à
ce que dit le narrateur !). Elle est mariée et mère d’un jeune homme de vingt six ans.
Madame de Peyrehorade n’a pas besoin de travailler puisque son mari possède une petite
fortune. Les gens envient leur maison car c’est la plus belle d’Ille. Elle n’est pas très instruite et
est ignorante de l’art (là, c’est son mari qui l’affirme !). C’est une femme assez effacée, mais
qui n’hésite pas à donner son avis quand elle trouve que c’est important. Elle tient à entretenir
sa bonne image dans le pays. Madame de Peyrehorade est avant tout une bonne ménagère:
elle est très occupée par la cuisine. Elle adore manger et a des goûts culinaires précis : volailles,
confitures…. Elle se soucie de ses invités, ce qui prouve qu’elle est prévenante. C’est «une
provinciale renforcée», selon le narrateur.
Cette femme est très croyante, superstitieuse, et elle pense que le malheur provient de la
Vénus. C’est pour cela qu’elle veut faire fondre la statue en cloche pour l’église.
Monsieur Alphonse
Issu d'une famille riche, monsieur Alphonse est habitué à vivre dans l'aisance. C'est l'unique fils
et le seul héritier de monsieur de Peyrehorade.
C'est un grand jeune homme de vingt six ans, "à la physionomie belle et régulière". "Sa taille et
ses formes athlétiques justifient bien la réputation d'infatigable joueur de paume qu'on lui fait
dans le pays". Il se vêt toujours avec élégance, en suivant de très près les derniers numéros des
journaux de mode. Il attache beaucoup d'importance à son aspect physique, même si sa tenue
l'empêche de bouger à l'aise. Ses mains "grosses et halées, ses ongles courts" contrastent avec
la façon dont il s'habille : le narrateur le compare à un laboureur… Il n'est pas très cultivé, ne
sachant que très peu de latin.

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 13


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Il est égoïste, il aime la vie facile, il aime se faire plaisir (il parle surtout de la mode, est très fier
de ses chevaux de course…). Il pense d'ailleurs que Paris est beaucoup plus attractif que sa
campagne natale, car on s'y amuse mieux. Monsieur Alphonse ne s'intéresse que très peu aux
autres. L'argent passe avant sa future : il veut se marier avec elle uniquement pour ce qu'elle
possède. Il n'a pas beaucoup de délicatesse car l'anneau qu'il va offrir à sa future épouse est le
cadeau d'une ancienne conquête de Paris.
Il ne bouge pas beaucoup, sauf quand il s'agit de ce qui le passionne le plus : le jeu de paume.
C'est un excellent joueur, sûr de gagner quand il dispute une partie, capable d'ajourner son
mariage pour conserver l'honneur du pays. C'est le seul moment où le narrateur le trouve
"vraiment beau" et le compare… à César ! Peu modeste, alors il est capable de se montrer
arrogant envers son adversaire vaincu.
Mais quand il se trouve en position de faiblesse - lorsqu'il pense que la statue de Vénus a serré
le doigt sur l'anneau pour faire de lui son mari - il se tourne vers le narrateur, n'ose pas
affronter la situation et préfère boire trop de vieux vin de Collioure.
Mademoiselle de Puygarrig
Mademoiselle de Puygarrig est âgée de dix-huit ans. Elle a été élevée par une tante qui lui a
servi de mère, qu'elle va quitter pour se marier dans "un torrent de larmes". Elle est riche. Le
narrateur est peiné à l'idée que cette femme douce et gracieuse ne soit recherchée par les
hommes que pour sa dot...
C'est une jeune fille belle et séduisante : " sa taille souple et délicate contrastait avec ses
formes osseuses de son robuste fiancé ". Elle a une tante, une femme âgée et fort dévote, qui
lui a servi de mère. Elle a été bien éduquée et sait se tenir en société, avec "modestie" et un
"naturel parfait" ; même si elle rougit beaucoup aux mauvaises plaisanteries qu'on lui fait lors
de son mariage, elle réagit sans gaucherie. Son "air de bonté" s'accompagne d'une "légère
teinte de malice".
Après la mort de son mari, elle pousse de terribles cris et a d'horribles convulsions, elle se débat
à tel point qu'on ne peut à peine la maîtriser. Après les évènements de sa nuit de noce, elle est,
d'après le procureur du roi, folle…

Les personnages principaux


1) La Vénus d’Ille : cette statue antique est ambiguë car elle est présentée non pas
comme un objet d’art mais comme une femme vivante.
2) Le narrateur : il joue le rôle de témoin de ce drame sans y être directement impliqué.
3) M. de Peyrehorade : il est directement impliqué dans le drame et il évolue car il
semble très sûr de lui au début mai quand le malheur s’abat sur sa famille, il perd
toute assurance et devient « un pauvre vieillard ».
4) Alphonse de Peyrehorade : il est la victime et passe donc d’un statut social privilégié
à un homme tout simplement angoissé.
5) Mlle de Puygarrig : elle représente la fiancée idéale, belle, jeune et riche mais Le
drame la fait basculer dans la folie.

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 14


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée : Présentation
La Vénus d'Ille est une nouvelle de Prosper Mérimée, écrite en 1837 lorsqu'il avait 34 ans. A cet
âge-là, il fréquente les milieux mondains et les salons littéraires.
En 1834 il entreprend un voyage dans le midi. Il a séjourné dans le Roussillon où il a écrit : La
Vénus d’Ille. Il aurait également pu être inspiré par une énigmatique statue ''la Vénus de
Quinipily'' qu'il a vue à Baud (Morbihan).
La Vénus d’Ille est peut-être moins connue que Colomba ou Carmen dont le succès fut amplifié
par l’opéra de Bizet en 1875, mais elle séduit par son étrangeté et le savant dosage qu’a su
établir l’auteur entre la logique et l’irrationnel. Dans cette œuvre, le « héros », un antiquaire
parisien, se rend à Ille. Il loge chez un antiquaire local qui dit avoir trouvé un trésor : une Vénus.
Toute l’histoire tourne autour de cette Vénus qui est personnifiée par tous ceux qui la
connaissent, jusqu’à devenir bien vivante...

La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée : Résumé

Le narrateur, archéologue, se rend à Ille, petite ville du Roussillon, accompagné d'un guide. Ils
viennent y rencontrer M. de Peyrehorade, un antiquaire qui doit leur montrer des ruines
antiques. Il lui indique que l'antiquaire a découvert récemment, une statue de Vénus. Cette
statue inquiète : d'une part parce qu'elle a des yeux blancs angoissants, et d'autre part, parce
qu'elle a déjà provoqué un accident.
Le narrateur dîne chez les Peyrehorade. M. de Peyrehorade évoque la statue de Vénus et
indique à son hôte qu'il se fait un plaisir de lui montrer dès le lendemain. Une fois seul, il ouvre
sa fenêtre et aperçoit au loin la statue. Il assiste aussi à une scène insolite : deux jeunes garçons
interpellent la statue. L'un d'eux lui jette une pierre. Celle-ci rebondit et frappe en retour le front
du garnement. Ce dernier, effrayé, s'enfuit l'antiquaire a hâte de faire admirer sa Vénus à
l'archéologue. L'antiquaire fait remarquer à son visiteur l'étrange inscription figurant sur le
socle : ''Cave amantem''. L'auteur la traduit en ces termes : ''prend garde à toi si elle t'aime''.
Après le déjeuner, Alphonse, le fils de M. de Peyrehorade, converse avec le narrateur. Le soir, il
y a un dîner chez les Puygarrig, les parents de la future épousée. De retour à Ille, chez les
Peyrehorade, la discussion porte sur le mariage qui doit avoir lieu le lendemain. Le narrateur
fait remarquer qu'il est assez rare qu'un mariage ait lieu un vendredi.
Alphonse, le futur marié assiste à une partie de jeu de paume opposant l'équipe locale à une
équipe d'espagnols. Voulant venir au secours des siens, Alphonse se jette dans la partie. Mais
sa bague de diamants le gêne. Il la retire, et pour ne pas la perdre, il la passe au doigt de la
statue. La partie tourne à l'avantage de l'équipe locale. Vexé, le capitaine de l'équipe espagnole
rumine sa défaite et marmonne, à l'intention d'Alphonse « Me lo pagaras » : tu me le paieras.
Alphonse remonte dans la calèche pour se rendre chez sa fiancée .Il se rend compte qu'il a
oublié la bague. Une fois au salon, Alphonse confie au narrateur son angoisse soudaine : il ne
parvient pas à retirer l'anneau du doigt de la statue.
Une fois dans sa chambre, le narrateur entend plusieurs bruits : tout d'abord des pas légers qu'il
attribue à la mariée. Puis il lui semble entendre des pas beaucoup plus pesants dans l'escalier. Il
Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 15
Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
pense cette fois avoir reconnu les pas du jeune marié. Au petit matin, il entend à nouveau ces
pas lourds puis ce sont des cris et des plaintes. Le narrateur se lève et court aux nouvelles. Le
jeune marié gît sur le lit nuptial. Il a le corps couvert de contusions. Sa femme est en proie à une
crise d'hystérie. Le narrateur examine le corps du marié. Il n'y décèle aucune trace de sang. Ses
soupçons se portent sur le capitaine de l'équipe espagnole de jeu de paume, mais il ne dispose
d'aucune preuve.
En continuant ses investigations, le narrateur découvre sur le tapis la bague de diamants qui
normalement aurait dû se trouver au doigt de la statue. Il constate aussi qu'il n'y aucune trace
d'effraction dans la maison Dehors les seules empreintes que l'on peut relever sont celles qui
mènent à la statue. Il lui dévoile la déposition qu'elle a faite : elle a entendu quelqu'un pénétrer
dans la chambre. Elle a pensé que c'était son mari. Cette personne s'est couchée dans le lit et
elle a senti la présence d'un corps glacé.
Plus tard une seconde personne est entrée dans la chambre, qui cette fois lui a dit ces quelques
mots : ''Bonsoir ma petite femme''. La jeune mariée a vu alors la statue qui était dans son lit
enserrer son mari jusqu'à l'étouffer. La jeune femme s'est alors évanouie. Elle a vu la statue
quitter la chambre.
Le procureur convoque ensuite le capitaine de l'équipe espagnole. Ce dernier récuse
l'accusation et fournit au procureur un alibi incontestable.
Après l'enterrement, le narrateur quitte Ille et rentre à Paris. Il apprend quelques mois après
que M de Peyrehorade est mort lui aussi et que Mme de Peyrehorade a décidé de faire fondre la
statue pour en faire une cloche.

Pour écrire un récit fantastique :

1. Imaginez un phénomène inexplicable-et qui le restera- surgissant dans le cours


normal des choses : surnaturel (fantôme, vampire, sorcellerie…) ou anormal (créature
monstrueuse, force mystérieuse, dérèglement d’objets ou de machines)
2. Choisissez un personnage quelconque qui, malgré ses efforts, restera impuissant
devant le danger qui le menace
3. Donnez à votre lecteur le plaisir d’avoir peur en ménageant une progression du
danger et des effets de suspense.

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 16


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Le fantastique dans la Vénus d'Ille:

Une Vénus ambiguë


La statue de Vénus, suivant ceux qui la regardent, provoque des sentiments divers : Monsieur
de Peyrehorade veut l'encenser, lui faire le sacrifice de deux palombes ; mais d'autres la
ressentent comme maléfique. Le guide, les apprentis qui jettent la pierre la
détruiraient volontiers : "Mais avec tout cela, la figure de cette idole ne me
revient pas." "Si tu étais à moi, je te casserais le cou." Madame de
Peyrehorade lui en veut aussi et aimerait faire fondre la statue "pour en
faire une cloche": "Je ne peux pas prendre sur moi de regarder la statue qui
fait des malheurs comme celui-là."
La beauté et le mystère de la Vénus provoquent des réactions irrationnelles,
qui facilitent la mise en place d'évènements fantastiques.
L'aspect de la Vénus est troublant : elle est d'une beauté parfaite, mais son expression est
celle de la méchanceté : "Il y a dans son expression quelque chose de féroce, et pourtant je
n'ai jamais vu rien de si beau" ; "Je la regardai même un instant sous le nez, et la trouvai de
près encore plus méchante et encore plus belle".
Le déchiffrage des inscriptions inscrites sur la statue ne permet pas de lever le mystère :
Vénus turbulente ou Vénus de bonne compagnie, les avis sont différents : "Vénus turbulente !
Vénus la tapageuse ! Ah ! Vous croyez donc que ma Vénus est une Vénus de cabaret ? Point
du tout, monsieur; c'est une Vénus de bonne compagnie." Les mots cave amantem sont aussi
ambigus : "Il y a deux sens.. On peut traduire: "Prends garde à celui qui t'aime, défie-toi des
amants." Mais *…+ en voyant l'expression diabolique de la dame, je croirais plutôt que
l'artiste a voulu mettre en garde le spectateur contre cette terrible beauté. Je traduirais donc:
"Prends garde à toi si elle t'aime."
Les effets d'annonce
La mort d'Alphonse est annoncée à plusieurs reprises dans le texte de la Vénus d'Ille: c'est ce
qu'on appelle un effet d'annonce.
C'est souvent Monsieur de Peyrehorade qui annonce, sans s'en rendre compte, la mort de son
fils. Il se montre très maladroit :
 Il fait des citations latines sans faire attention au contexte tragique dans lesquels ces
vers sont situés.
 Il semble qu'il cherche à faire revivre la Vénus, car il veut lui faire des offrandes, et dit
qu'il veut faire revivre un culte abandonné depuis longtemps.
 Il compare souvent la Vénus à la jeune fiancée… alors que Vénus est une déesse
connue pour sa jalousie.
I. Monsieur de Peyrehorade fait allusion à des légendes antiques, souvent par des
citations.
"Veneris nec praemia noris": "Tu ne connaîtras pas les faveurs de Vénus."
"Manibus date lilia plenis": "Donnez des lis à pleines mains."
Ces citations sont extraites de deux passages tragiques de l'Énéide (poème de Virgile qui
annonce la fondation de Rome) ; la première citation renvoie à Marcellus, l'héritier de
l'empereur romain Auguste. Marcellus mourra alors qu'il n'est encore qu'un jeune homme.
L'autre citation se trouve dans un passage qui raconte les amours de Didon et d'Énée. Énée
quittera Didon, et Didon en mourra d'amour.
" C'est Vénus toute entière à sa proie attachée "
La pièce de Racine, Phèdre, met en scène Phèdre, qui est une victime de la colère de Vénus.

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 17


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée
Le narrateur et monsieur de Peyrehorade cherchent d'où vient le mot TVRBUL:"Vénus
turbulente ! Vénus la tapageuse ! Vous croyez donc que ma Vénus est une Vénus de cabaret ?"
Monsieur de Peyrehorade ne veut pas croire que sa Vénus soit méchante et
dangereuse ; il préfère s'appuyer sur une étymologie fantaisiste et un faux
raisonnement (Boulternère / turbulnera)." BVL, c'est Baal. "
Ce faux raisonnement lui fait faire le rapprochement entre la Vénus et Baal, un
dieu carthaginois meurtrier, à qui on faisait des sacrifices humains.
II. Il cherche à faire "revivre" la Vénus.
"- Vendredi! s'écria son mari, c'est le jour de Vénus! Bon jour pour un mariage!
Vous le voyez, mon cher collègue, je ne pense qu'à ma Vénus. D'honneur! C’est
à cause d'elle que j'ai choisi le vendredi. Demain, si vous voulez, avant la noce, nous lui ferons
un petit sacrifice; nous sacrifierons deux palombes, et si je savais où trouver de l'encens..."
Monsieur de Peyrehorade choisit le vendredi pour marier son fils, car c'est le jour de Vénus
(Vener-di) ; personne, à part lui, ne désire faire de mariage ce jour-là, car, dans la religion
chrétienne, c'est le jour de la mort de Jésus. Il veut faire un sacrifice à la déesse, comme dans
l'antiquité. Les palombes sont en effet les animaux emblématiques de Vénus.
"… puis disposait des roses du Bengale sur le piédestal de la statue, et d'un ton tragi-comique
lui adressait des vœux pour le couple qui allait vivre sous son toit."
Il reprend des coutumes abandonnées depuis longtemps.
"Blessé par Vénus, monsieur, dit M. de Peyrehorade riant d'un gros rire, blessé par Vénus, le
maraud se plaint."
"Ma femme, vois-tu ? dit M. de Peyrehorade d'un ton résolu, et tendant vers sa jambe droite
dans un bas de soie chinée, si ma Vénus m'avait cassé cette jambe-là, je ne la regretterais
pas."
D'après Monsieur de Peyrehorade, c'est une faveur, presque un honneur d'être blessé par
Vénus.

III. Il compare la Vénus et la future mariée


"Pourtant, vous verrez une mariée... une mariée... vous m'en direz des nouvelles... Mais vous
êtes un homme grave et vous ne regardez plus les femmes. J'ai mieux que cela à vous
montrer. Je vous ferai voir quelque chose!... Je vous réserve une fière surprise pour demain."
"Oui, poursuivit M. de Peyrehorade, il y a deux Vénus sous mon toit. L'une, je l'ai trouvée
dans la terre comme une truffe; l'autre, descendue des cieux, vient de nous partager sa
ceinture. *…+ Mon fils, choisis de la Vénus romaine ou de la catalane celle que tu préfères. Le
maraud prend la catalane, et sa part est la meilleure. La romaine est noire, la catalane est
blanche. La romaine est froide, la catalane enflamme tout ce qui l'approche."
Il met sur le même plan la statue et la jeune fiancée, il les met en rivalité.
Conclusion: le narrateur donne les explications les plus logiques et les plus censées dans les
trois premiers épisodes. Il pense que les autres personnes qui donnent des explications
illogiques sont superstitieuses, peu éduquées et qu'elles ne cherchent pas à comprendre
autre chose que leur croyance. Mais peu à peu le doute s'installe aussi en lui… et nous
conduit à croire l'invraisemblable.

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 18


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/
La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée

Des évènements.... inexplicables?

Pourquoi ? Pourquoi ?
Que se passe-t-il ?
Explications rationnelles Explications irrationnelles

Le guide, les deux "polissons",


On suppose que lorsqu'ils ont
mais aussi madame de
1 La jambe de Jean Coll. est réussi à la mettre droite, ils
Peyrehorade, accusent la statue
cassée par la chute de la n'ont pas eu le temps de la
d'être " méchante " et d'avoir
statue de Vénus. caler avec un tuileau et qu'elle
volontairement cassé la jambe
est tombée sur Jean Coll.
de Jean Coll.
Le narrateur nous explique qu'il
2 La pierre jetée par un
est évident que la pierre a Les deux "polissons" disent que
apprenti sur la statue
rebondi sur le métal et est la Vénus a rejeté la pierre contre
retombe sur l'un des deux
retombée sur l'un des deux le garçon avec précision.
polissons.
polissons.
Le narrateur pense que M.
Alphonse a trop enfoncé
l'anneau et que le lendemain il Alphonse de Peyrehorade
3 La bague est restée
l'aura avec des tenailles. De raconte que Vénus a resserré le
coincée aux doigts de la
plus, le narrateur se dit que ce doigt, et ne veut pas rendre la
Vénus.
jeune homme est bague
complètement ivre et qu'il
raconte des histoires.
La jeune mariée raconte que
l'assassin est une statue. Le
Le narrateur suppose que c'est narrateur ressent "un peu de la
M. Alphonse, ivre, qui monte terreur superstitieuse" quand il
l'escalier pour aller se coucher. interroge le domestique pour
4 . La mort d'Alphonse
Il ne donne pas d'explication savoir comment la bague est
- les pas lourds qui montent
pour les pas qui descendent : arrivée dans la chambre : il ne le
l'escalier
"Cela me parut singulier". Le dit pas, mais on sent qu'il pense
- les pas qui redescendent
narrateur suppose que que c'est la statue qui a laissé la
- l'assassinat d'Alphonse ;
l'assassin est l'Aragonais, mais bague. Le narrateur ne trouve
- la présence de la bague
il est innocenté. Le procureur pas d'explication rationnelle :
du roi pense que la jeune rien n'est venu "éclairer cette
mariée est folle mystérieuse catastrophe" On
suppose que par jalousie la
statue a tué Alphonse

5 Les vignes ont gelé M. de P., ami du narrateur, dit


plusieurs fois à Ille depuis qu' "il semble qu'un mauvais sort
que la statue a été fondue poursuive ceux qui possèdent ce
pour faire une cloche bronze".

Bouchriha Mohammed. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 19


Consultez le site : http://sites.google.com/site/francaislycee/