Vous êtes sur la page 1sur 27

Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

TABLE DES MATIERES


Introduction................................................................................................................................. 2
I – Le VSAT, notions de base................................................................................................. 3
1. Qu’est-ce que le VSAT ?................................................................................................ 3
2. Le ODU (Outdoor Unit) ................................................................................................. 3
3. le IDU (InDoor Unit)...................................................................................................... 5
II- Le VSAT, notions technologiques..................................................................................... 7
1. VSAT, topologie............................................................................................................. 8
2. Techniques d’accès....................................................................................................... 14
III- Le VSAT, Pourquoi choisir cette technologie ?............................................................. 18
1. Quand penser au VSAT ?..............................................................................................18
2. Les avantages de la technologie VSAT........................................................................ 18
3. Les inconvénients.......................................................................................................... 19
4. Exemples d’applications du VSAT............................................................................... 20
IV- Quelques Obstacles aux services VSAT et des propositions de solutions .................... 21
1.Problèmes relatives aux licences....................................................................................21
Problème 1............................................................................................................................ 21
Solution................................................................................................................................. 21
Problème 2............................................................................................................................ 22
Solution................................................................................................................................. 22
Problème 3............................................................................................................................ 22
Solution................................................................................................................................. 22
Problème 4............................................................................................................................ 22
Solution................................................................................................................................. 22
Problème 5............................................................................................................................ 22
Solution................................................................................................................................. 23
Problème 6............................................................................................................................ 23
Solution................................................................................................................................. 23
Problème 7............................................................................................................................ 23
Solution................................................................................................................................. 24
Problème 8............................................................................................................................ 24
Solution................................................................................................................................. 24
Problème 9............................................................................................................................ 24
Solution................................................................................................................................. 24
2.Questions juridiques....................................................................................................... 24
Problème 1............................................................................................................................ 24
Solution................................................................................................................................. 25
Problème 2............................................................................................................................ 25
Solution................................................................................................................................. 25
Problème 3............................................................................................................................ 25
Solution................................................................................................................................. 25
CONCLUSION......................................................................................................................... 26

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 1


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

INTRODUCTION

On imagine souvent qu'en dehors des applications scientifiques, météo


ou militaires, le satellite n'est utilisé que pour la diffusion massive
d'informations grand public, dont le prototype est la télévision. Ce mode de
diffusion mono-directionnel, appelé "Broadcast" est le plus connu et c'est
effectivement celui qui correspond aux plus importants segments de marchés.
Selon ce schéma de télévision par satellite, monodirectionnel, un centre
de diffusion unique envoie des signaux montants (on parle d'"Uplink") vers le
satellite. Ce dernier embarque un certain nombre d'équipements de réception,
d'amplification et de réémission (on parle de "répéteurs") qui se comportent
comme de véritables miroirs dans le ciel. Chacun répercute à son tour les
signaux reçus vers le sol (lien "Downlink"), en direction d'une large étendue
géographique qui caractérise sa couverture (on appelle cette zone la "footprint"
du répéteur satellite).
On voit qu'il n'y a pas de place pour la moindre forme d'interactivité
dans un tel schéma. Or, les satellites sont tout à fait capables d'interactivité. En
effet, le terminal de l'usager, au lieu d'être simplement récepteur, tel un décodeur
TV, peut également intégrer un petit émetteur et renvoyer des données au centre
de diffusion, via le même satellite - c'est ce qu'on appelle "la voie retour". Par
ailleurs, le flux de données émis par le satellite vers le sol peut être codé de sorte
à comporter des séquences dédiées à chaque terminal, repérées par un identifiant
: tous les terminaux reçoivent bien l'ensemble du flux (comme en télévision),
mais chacun ne retiendra que les seules séquences qui lui sont destinées. Ces
deux principes simples - voie retour et adressage - sont à la base des réseaux par
satellite, désignés le plus souvent sous le nom de réseaux VSAT1.
Avant de commencer la présentation de ce système, il faut savoir que le
VSAT n'est pas une technologie normalisée mais plutôt un concept. En effet,
chaque constructeur a sa propre manière d'implémenter le système. Même si
tous les systèmes fonctionnent sur le même principe, la plupart des détails
techniques et des définitions de protocoles utilisés sont bien gardés par chaque
constructeur.

1
Very Small Aperture Terminal ou terminal à très petite ouverture en français.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 2


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

I – Le VSAT, notions de base.

1. Qu’est-ce que le VSAT ?

Le terme VSAT se réfère à une petite station terrestre fixe. Les VSAT
fournissent une liaison capable de supporter un réseau de transmission basé sur
un satellite. Les VSAT peuvent supporter n'importe quelle type de
communication, que ce soit la voix, les données, la vidéo ou autres.
Le VSAT est composé de deux modules : une unité extérieure (OutDoor
Unit) et une unité intérieur (InDoor Unit).
L'unité extérieure se compose d'une antenne et d'un émetteur récepteur de
fréquence radio ou RFT1. La taille de l’antenne est généralement compris entre
1.8 mètre et de 3,8 mètres de diamètre.
L'unité d'intérieur fonctionne comme un modem et se connecte via des
interfaces à des équipements utilisateurs comme des ordinateurs (PC), le réseau
Ethernet, des téléphones ou un EPBX.

2. Le ODU (Outdoor Unit)

L'antenne est composée d’un réflecteur, d’un FEEDHORN2, et d’un RTF


le tout posé sur un support.

Le feedhorn est monté sur l'armature de l’antenne à son point focal par
des bras. Il dirige la puissance transmise vers la parabole ou en reçoit de la
puissance. Il est composé d’une ragée de composantes micro - onde passives. La
largeur d'une antenne détermine sa capacité d'amplifier la force de signal.

Le RFT est monté sur l’antenne et est interconnecté au feedhorn. Il est


composé de plusieurs sous systèmes :

 les LNA3 et les ‘’down converters’’ pour l’amplification et la


conversion du signal dans le sens descendant. Les LNA sont conçus
pour minimiser le bruit ajouté au signal pendant la conversion car
l’importance du bruit à cette étape détermine la performance de
l’unité de conversion. En effet, l’importance du bruit ajouté est le
paramètre utilise pour indiquer la performance d’une LNA.

1
Radio Frequency Terminal
2
Littéralement ‘’cornet de la source’’, désigne la partie de l’antenne qui émet ou capte ondes radio.
3
Low Noise Amplifier

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 3


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

 Les HPA1 et les ‘’up converters’’ font aussi partie intégrante du


RFT et servent à la conversion du signal en montée et à son
amplification avant la transmission au feedhorn.

Les ‘’up’’ ou ‘’down converters’’ convertissent les fréquences


intermédiaires (souvent 70 Mhz) en radio fréquences (à préciser) et vice versa.
Par exemple, pour la bande C étendue, le down converter reçoit le signal entre
4500 et 4800 GHz et le up converter le convertis entre 6725 à 7025 GHz. La
puissance du HPA est estimée pour les VSAT entre 1 et 40 watts.

Photo d’une antenne VSAT, le OutDoor Unit

Photos feedhorn + LNA + HPA photo LNA

1
High Powered Amplifiers

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 4


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

3. le IDU (InDoor Unit)

Le ‘’InDoor Unit’’ est composé de:

 modulateurs qui superposent le trafic utilisateur à un signal porteur.


Ce mélange est envoyé au RFT pour conversion en montée,
amplification et transmission.
 Démodulateurs qui reçoivent le signal du RFT en fréquences
intermédiaires, le démodule pour séparer le trafic utilisateur du
signal porteur.

Le IDU exécute aussi les instructions d’accès sous lesquelles la station


VSAT opère. Il sert aussi d’interface avec les équipements et systèmes
périphériques comme le réseau Ethernet, les ordinateurs et autres. Il exécute des
protocoles de conversion nécessaires sur les données en entrée à partir de ces
interfaces avant leurs modulation et transmission.

Un IDU est caractérisé par ses techniques d’accès, les protocoles qu’il
prend en charge et le nombre d’interfaces qu’il supporte.

Le IDU est connecté au ODU par un câble coaxial à faible perte. La


longueur de ce câble ne doit pas dépasser 91,44 m (300 pieds).

Exemples N°1 d’équipements IDU

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 5


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Exemple N°2 d’équipements IDU

Diagramme fonctionnel d’une station VSAT

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 6


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

II- Le VSAT, notions technologiques.

Le concept VSAT décrit, à la base, deux différents systèmes de


télécommunication.

Le premier est le « one-way system ». Derrière cet anglicisme se cache


tout simplement un système de télécommunication1 à un seul sens. Ce sont les
systèmes de broadcast, qui s’appuient sur une seule station émettrice. Celle-ci
transmet le signal au satellite, qui à son tour le diffuse en direction de tout autres
stations VSAT appartenant au même réseau et se trouvant dans sa zone de
couverture. De pareils systèmes sont utilisés pour la transmission de voix et ou
de vidéo, le téléchargement et ou la mise à jour de logiciels, le transfert de
fichiers, etc.

Le second est appelé « interactive systems » ou systèmes interactifs en


français. Il désigne les réseaux VSAT qui relient plusieurs stations VSAT (au
moins deux) par un double lien (up et down). Les applications relatives à ce
système sont nombreuses. On peut en citer entre autre les communications
Intranet le ‘’Broadband Internet Intranet access’’, les systèmes de réservation,
les systèmes de transaction, le transfert de fichier point à point, la messagerie
électronique, la vidéo conférence, les systèmes de transfert de fonds, de
vérification de crédit et de payement par carte bancaire, de contrôle et de gestion
de stock, etc.

Ce système interactif sera le principal sujet de la suite de notre exposé


pour la simple raison que ses spécifications techniques incluent celles du « one-
way system ».

1
Les télécommunications (abrév. fam. télécoms), étymologiquement : communications à distance, ne sont pas
considérées comme une science, mais comme des technologies et techniques appliquées. On entend par
télécommunications toute transmission, émission et réception à distance, de signes, de signaux, d’écrits,
d’images, de sons ou de renseignements de toutes natures, par fil, radioélectricité, optique ou autres systèmes
électromagnétiques (définition de l'OFTEL, aujourd'hui Ofcom).

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 7


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

1. VSAT, topologie.

Les réseaux VSAT adoptent deux différentes topologies en fonction de


l’usage qui en sera fait : la topologie en étoile et celle en toile ou encore appelé
maillée.

a. La topologie en étoile.

C’est la plus populaire. Ici, on a une grande station terrestre centrale


appelée Hub. Généralement, l’antenne du hub a entre 6 et 11 mètres de diamètre.
Cette station hub fédère un grand nombre de stations VSAT géographiquement
dispersés. Elle joue aussi le rôle de routeur.

Diagramme fonctionnel d’une station HUB

Ce genre de réseau a un grand débit en montée à partir de la station hub


vers les stations VSAT, et un débit relativement moyen ou bas dans le sens
contraire.
Ce réseau est hautement adapté aux applications à données centralisées,
du moment où toutes les stations VSAT discutent uniquement avec la station
hub.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 8


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Confuguration physique en couche d’un réseau VSAT

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 9


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

b. La topologie maillée

Dans ce genre de réseau, les stations VSAT peuvent communiquer


directement entre elles, laissant à la station hub le seul rôle de manageur du
réseau. Les équipements d’un réseau maillé sont 10 fois plus chers que ceux
d’un réseau étoilé. Ces réseaux sont adaptés à la téléphonie. Ils ont aussi fait
leurs preuves dans le déploiement des liens point à point à haut débit.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 10


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

De nos jours, bon nombre de réseaux VSAT sont à topologie hybride


(mixtes). Un réseau de ce type a une partie qui opère en topologie maillée, et
une autre en topologie étoilée.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 11


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

c. Les Mini hub network

Dans cette configuration, chaque utilisateur a son propre ‘’mini hub’’


qui est plus petit, plus simple, et par conséquent meilleur marché qu’un hub
conventionnel. Il coûte aux alentours de 250.000 euros. Chaque organisation
utilisatrice a un control complet sur ses propres communications. La gestion
globale du réseau complet est assurée par le fournisseur de services qui détient
le super hub qui fait la supervision générale et les diagnostiques sur le réseau.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 12


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Diagramme fonctionnel d’un réseau VSAT avec mini hub

d. Le concept de sous réseaux virtuels


La plupart des systèmes VSAT peuvent être configurés pour supporter
des sous réseaux virtuels dans un réseau VSAT. Ce système peut être mis en
place dans le but de concevoir un réseau privé à un groupe fermé d’utilisateur. Il
donne la facilité à ce groupe d’utilisateur d’avoir un control complet sur leur
propre sous réseau et d’être capable de le manager indépendamment du réseau
principal.
La plupart des fournisseurs de services VSAT exploitent des sous réseau
virtuels dans des réseaux à hub partagé (étoilé). A l’intérieur d’une même
organisation, chaque division peut avoir son sous réseau.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 13


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

2. Techniques d’accès

En matière de VSAT, plusieurs techniques d’accès sont envisageables.


On peut principalement citer :
 Frequency Division Multiple Access (FDMA)
 Time Division Multiple Access (TDMA)
 Demand Assigned SCPC
 Code Division Multiple Access (CDMA)
 Demand Assigned Multiple Access (DAMA)
 Pre-Assigned Multiple Access (PAMA)
 Frequency-Time Division Multiple Access (FTDMA)

La plus fréquente est le réseau étoilé FTDMA. Cette technologie a été


développée pour minimiser le coût global complet du réseau, y compris le coût
des transmissions satellites. L’utilisation d’une seule station hub de haute
performance permet de mettre en place des stations VSAT à coûts réduits et
d’optimiser l’utilisation de la capacité du satellite.
En effet, le hub est le point de transit de toutes les données qui circulent
sur le réseau. Il les route et les transmet à leur destinataire en passant par les
canaux qu’il attribue lui-même de façon dynamique. En effet, cette dernière
fonction, la gestion de la bande passante, mérite une petite attention.
Toute liaison satellite implique une gestion très minutieuse de la bande
passante du fait de la cherté de cette dernière, d’où une optimisation très poussée
de son utilisation.
Dans le cas précis du système VSAT, c’est au niveau du hub que
s’applique la politique de gestion de la bande passante via un système de double
multiplexage temporel et fréquentiel.
Pour expliquer ce phénomène, on va prendre un exemple concret au
cours duquel on fera ressortir dans un premier temps la méthode d’attribution
d’un canal à une station VSAT et ensuite, on montrera comment se produit ce
double multiplexage.
Supposons un réseau VSAT d’un organisme sous régionale dont le hub
est situé à Dakar et qui gère 10 stations VSAT réparties dans 10 villes de la sous
région à savoir : St Louis, Bamako, Ouagadougou, Cotonou, Lomé, Abidjan,
Conakry, Libreville, Yaoundé et N’Djaména. Cet organisme a loué un segment
2MHz de bande passante.
Pour réaliser son réseau, les 2MHz devront être divisés en au moins 11
différentes sous bandes appelés canaux. Un des canaux est un canal de
signalisation utilisé pour initialiser les communications entre le hub et chaque
station VSAT. On prendra pour notre exemple le canal 11. Donc toutes les
stations VSAT écoutent et peuvent transmettre sur le canal 11, à la seule
condition que ce soit de la signalisation.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 14


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Supposons que la station VSAT de N’Djaména veuille envoyer une


requête pour questionner une base de données qui se situe sur le site central à
Dakar. Il envoie d’abord au hub une requête de demande de canal. Il fait passer
cette requête sur le canal 11. Le hub lui attribue un ou plusieurs canaux en
fonction du débit prévu pour cette station (N’Djaména). On supposera dans
notre exemple que le canal 5 lui a été attribué. Il le lui fait savoir toujours par le
canal 11. N’Djaména utilise à présent ce canal 5, qui vient de lui être attribué
pour envoyer sa requête au hub qui la transmet à la base de données, récupère la
réponse et la renvoie à N’Djaména toujours via le canal 5.
Juste après le transfert de la réponse, le hub libère le canal 5, et, dès cet
instant, peut l’attribuer à une autre station VSAT toujours en fonction des
besoins. (voir le schéma suivant).

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 15


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Attribut
cana
station
de N’d

- Récept
la requêt
envoie à
de donné
- récupé
des résu
la base d
données

Libéra
can

Schéma illustratif des échanges entre la station VSAT N’djamena et la


station hub Dakar pour l’attribution d’un canal en FTDMA.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 16


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Pour en revenir au multiplexage, en fonction du débit définit, une station


VSAT peut avoir accès à plusieurs canaux en même temps, c’est le multiplexage
fréquentiel. Aussi, un même canal peut être utilisé par plusieurs stations VSAT à
des instants différents, c’est le multiplexage temporel. Aussi, l’adresse de
destination figurant dans l’entête de chaque paquet transmis, chaque station sait
si les données qu’elle reçoit lui sont destinées ou pas. On peut ici faire une
analogie avec le hub dans un réseau ethernet.
On peut schématiser ce multiplexage de la façon suivante :

Multiplexage fréquentiel sur les 2 MHz

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
T0
N’djamena N’djamena N’djamena
Libreville

Libreville

Cotonou
Conakry

Abidjan

Abidjan
Yaoudé
Lomé

T1

N’djamena N’djamena
Libreville

Conakry
Cotonou
St Louis

St Louis
Bamako

Abidjan
Ouaga

T2
Conakry
Conakry

St Louis
Bamako

St Louis
Abidjan

Yaoudé
Yaoudé
Multiplexage temporel

T3
N’djamena

Conakry

Conakry
Cotonou

Cotonou
St Louis
Yaoudé

Lomé

Lomé

T4
Libreville
Libreville
Conakry

Cotonou
Abidjan

Abidjan
Yaoudé

Ouaga

Lomé
Lomé

T5
Libreville

Libreville
Conakry

Cotonou
St Louis
Bamako

Bamako

Ouaga

Lomé
Lomé

T6
N’djamena
N’djamena

Cotonou
Bamako

Bamako

Abidjan
Abidjan

Yaoudé
Ouaga

T7
N’djamena

Libreville

Libreville
Bamako
Bamako
Bamako

Yaoudé

Yaoudé
Ouaga
Ouaga

T8

Illustration d’une vue d’ensemble d’accès à la bande passante


(FTDMA).

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 17


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Ce système permet ainsi une forte optimisation de l’utilisation de la


bande passante, ce qui réduit sensiblement les coûts au niveau du segment
spatial à louer.

III- Le VSAT, Pourquoi choisir cette technologie ?

1. Quand penser au VSAT ?

La technologie VSAT permet de mettre en place des réseaux multi


technologies à très grande échelle. Mais dans la mesure où cette technologie a
un prix relativement élevé, elle est réservée aux grandes entreprises. Lorsqu'une
entreprise veut déployer un réseau, les premières questions qu'elle doit se poser
sont : combien de points à connecter et où se situe chacun des points. Dans un
pays comme la France, le réseau filaire est très développé, par conséquent, le
prix d'une liaison loué est relativement abordable. Mais dans des pays qui ont
une très grande superficie ou dans le lequel le réseau filaire est peu développé,
un système comme le VSAT peut être une solution judicieuse car il n'y a la
position géographique n'a plus guère d'importance, il faut juste voir le ciel.
Le nombre de points à connecter et lui aussi un facteur déterminant dans
le choix de la technologie à utiliser. Avec un réseau de type filaire, il doit y avoir
une LS par point vers le site central. Si le réseau comporte 200 points cela fait
200 routeurs pour connecter les LS au site principal. Le choix est vite pris
lorsqu'il y a 5000 points à connecter.
En plus du réseau de données, le VSAT permet de mettre en place un
réseau téléphonique. Grâce à ce système, toutes les communications internes à
l'entreprise, quel que soit le lieu du site et vers n'importe quel autre site
deviennent presque gratuites puisque qu'elles sont absorbées par le réseau
VSAT.

2. Les avantages de la technologie VSAT

Le VSAT est un système qui permet de connectés 10 000 points


simultanément au réseau. Cette technologie permet aux grands groupes de
mettre en place un global intranet sur plusieurs continents totalement privé sans
avoir à traiter avec les opérateurs de chacun des pays dans lequel le groupe est
implanté.
L'évolutivité est aussi un des gros avantages de ce système. En effet,
connecter un nouveau point, ne demande pas de gros moyens techniques et
financiers. En moyenne, une station VSAT coûte dans les 4 000 € et il ne faut
pas plus de quelques heures à un technicien pour mettre en place la connexion.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 18


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Un réseau VSAT est plus simple qu'un réseau câblé. Il est dénué
d'infrastructure intermédiaire au sol susceptible de tomber en panne. L'ensemble
du parc est géré à travers un Hub unique, redondé. Les taux de disponibilités
sont classiquement supérieurs à ceux des réseaux câblés. C'est pour cette raison
que ces solutions sont fréquemment utilisées en réseau de secours ou encore
dans les domaines ou la disponibilité joue un rôle-clef (plate-formes
téléphoniques par exemple...)
Ce système permet également d'installer une station sur une unité
mobile; une fois que le modem VSAT est configuré, il faut juste pointer
l'antenne dans la bonne direction.
Comme il déjà été dit, le hub est le point central de tout le réseau, et en
assure la gestion complète. Ceci permet donc de gérer et superviser l'ensemble
du réseau d'un seul et même point.
Dans la mesure où toutes les connexions sont du même type, on se
retrouve avec un réseau homogène. Ceci permet d'utiliser toujours le même type
de matériel et ainsi de n'avoir que peu de pièces de rechange et d'être sûr d'avoir
les bonnes pièces ce qui n'est généralement pas le cas avec les réseaux filaires.
Le fait d'utiliser un satellite géostationnaire pour la couverture permet
d'avoir une large couverture (en moyenne presque un hémisphère). Ceci rend
possible la création d’un réseaux global intranet à une échelle intercontinentale
et très rapidement.

3. Les inconvénients

Le principal inconvénient du VSAT est son prix. En effet, le hub qui est
l'élément central du réseau impose un investissement de base important: environ
1 million en Euros. Cette barrière financière relativement importante limite
l'accès à la technologie. En effet, actuellement seul de gros groupes peuvent
investir de telles sommes en un seul coup.
La couverture d'un satellite géostationnaire à quelques exceptions près
est fixe. Ceci veut dire que lorsqu'on a choisi un satellite, si une zone où un
point doit être connecté prochainement n'est pas couverte, elle ne le sera jamais
avec ce satellite. Alors que les réseaux filaires évoluent régulièrement ce qui
laisse possible l'expansion d'un réseau dans des zones qui actuellement ne sont
pas desservies.
Le fait que toues les communications passent par le hub veut dire que si
le hub tombe en panne tout le réseau est paralysé et plus aucune communication
ne peut se faire. Pour palier à cet inconvénient, le hub a été conçu avec des
matériels de spare pour le système continue à fonctionner même si un
équipement tombe en panne.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 19


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

4. Exemples d’applications du VSAT

L'Accès Internet Haut Débit


C'est l'application dominante, jusqu'à 256Kbits sur la voie montante et
2Mbits sur la voie descendante. En architecture 1-voie par satellite (avec voie
retour par le réseau téléphonique au sol) ou bien 2-voies par satellite. Avec
fourniture de tous les services complémentaires : gestion des adresses IP, DNS,
serveurs de mails, etc...

Les VPN
La mise en place d'un VPN (Virtual Private Network) par satellite offre
une infrastructure de liaison permettant de supporter la plupart des applications
de base de données, quelle que soit leur architecture et leur sophistication (du
plus simple jusqu'à la compatibilité SAP).
Cette offre concerne tant les entreprises que les administrations, chaque
fois qu'on est confronté à un éparpillement des points terminaux ; certains
exemples mettent en lumière l'efficacité du satellite dans ces situations de
dispersion ou d'isolement : gestion & suivi de réservations (tourisme), gestion et
paye du personnel territorial, collecte des données d'état civil et de recensement,
contrôles et perception des taxes douanières, etc...

La téléphonie rurale
La téléphonie rurale fut aux Etats-Unis l'une des premières applications
historiques du VSAT. Elle se décline en deux variantes : fixe (réseaux de
cabines publiques et/ou de postes privés) et itinérante (par le biais de systèmes
satellites embarqués dans des véhicules) ; elle peut être associée à un système de
paiement par carte.

Le contrôle à distance
Les terminaux VSAT peuvent être couplés à divers automates
permettant d'effectuer le relevé de paramètres et le contrôle à distance
d'installations industrielles, de pompes, de stations de traitement, de station de
mesures, notamment dans les domaines minier, pétrolier, géophysique et
climatique. Les réseaux de télésurveillance vidéo constituent une modalité
particulière de ces contrôles à distance.

Le Broadcast : diffusion de chaînes Radio-TV


En sus des services interactifs pour lesquels ils sont utilisés de manière
principale, les terminaux d'un réseau VSAT ont la capacité de recevoir tout
signal diffusé en mode "Broadcast" sur le satellite vers lequel ils sont pointés. Et
en premier lieu, toutes chaînes de Radio et de Télévision.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 20


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

La diffusion de fichiers
Le mode Broadcast permet également de diffuser à l'intention d'un
groupe de terminaux toute sorte de fichiers. Pour des fichiers audio-visuels en
mode Streaming, ceci rejoint le mode Broadcast ci-dessus. En mode différé, la
possibilité d'effectuer ces transferts de nuit (hors des heures de trafic saturé)
permet d'accéder à des niveaux de tarifs très attrayants selon le fournisseur.

Le télé-enseignement
Il s'agit du partage d'un terminal Satellite par un groupe d'étudiants
inscrits à un télé-enseignement interactif et multimédia. Ce type d'enseignement
inclut notamment :
• la consultation des cours et de l'ensemble des documents qui leur
sont associés en base de données multimédia,
• l'interaction professeurs étudiants en modes Forum, voix sur IP ou
vidéoconférence,
• le corrigé des exercices et épreuves.

IV- Quelques Obstacles aux services VSAT et des

propositions de solutions

1. Problèmes relatives aux licences

Problème 1
À l’échelle nationale, les règles relatives aux VSAT ne sont pas
transparentes et sont inaccessibles au grand public. Par ailleurs, leur
interprétation est souvent difficile.

Solution
Les règles applicables aux services VSAT seront transparentes, non
discriminatoires et largement diffusées dans le public. Elles seront mises à la
disposition du public et des industries du secteur, sur Internet de préférence, ou
par l’intermédiaire de l’instance réglementaire ou du ministère. Il conviendra
d’indiquer clairement plusieurs noms de personnes à contacter pour simplifier la
procédure. Du personnel qualifié sera disponible aux heures de bureau pour
répondre aux questions du public.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 21


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Problème 2
À l’échelle régionale, les prestataires de services doivent se procurer
une multitude de formulaires de demande - ainsi que les renseignements sur les
fonctionnaires chargés de les traiter dans les diverses juridictions où ils
exercent leur activité.

Solution
Les administrations devront soit participer aux programmes
centralisateurs (OSS) régionaux d’octroi de licences existants, soit appuyer la
création de nouveaux programmes de ce type. Ces programmes se composent
généralement d’une base de données centrale où les demandeurs peuvent obtenir
les formulaires de demande de licence pour les VSAT et les noms des personnes
responsables dans chaque administration de la région.

Problème 3
Les licences VSAT octroyées aux prestataires de services dans un pays
ne sont pas reconnues par d’autres administrations.

Solution
Dans les régions où des nations souveraines forment des alliances
régionales, dans le domaine de l’économie ou des télécommunications, la
licence d’un prestataire de services VSAT devra être reconnue à l’échelle
régionale entre ces pays.

Problème 4
Dans certaines juridictions, les prestataires de services VSAT doivent
obtenir une licence spécifique, en sus d’une licence pour le terminal de station
terrienne de l’usager final.
Solution
Il convient d’éviter les procédures doubles en matière de licences.
Lorsqu’une licence aura été accordée pour l’utilisation d’installations, des
VSAT par exemple, aucune autre licence ne devra être exigée.

Problème 5
Dans les pays où l’exploitation et la réglementation ne sont pas encore
séparées, l’obtention d’une autorisation VSAT requiert souvent un accord
bilatéral entre le prestataire de services et l’exploitant en position de monopole
(PTT). Cet accord peut réclamer le paiement d’une « redevance sur les droits
d’atterrissage » ou d’un droit aux PTT - même si les PTT ne font pas partie de
la chaîne de service.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 22


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Dans d’autres juridictions où existe une situation de monopole, les PTT


sont le seul organisme autorisé à installer et à exploiter des VSAT. Dans
d’autres encore, l’opérateur monopolistique est le seul organisme autorisé à
détenir, exploiter et entretenir les VSAT.

Solution
Les réglementations doivent clairement établir que les usagers et
prestataires de services ont le droit de détenir et d’exploiter des stations
terriennes, indépendamment de l’opérateur monopolistique. L’organisme
réglementaire doit être indépendant de l’opérateur.
Nous sommes conscient que certains pays n’ont pas encore mis en place
d’organismes autonomes responsables de l’octroi des licences. Néanmoins, la
pratique des accords bilatéraux doit être minutieusement examinée. Tant qu’elle
perdurera, les accords devront être non discriminatoires et fondés sur les coûts.
On n’encourage pas la pratique d’accords bilatéraux avec l’organisme de PTT
mais, si elle existe, elle ne devra pas exiger des usagers VSAT dans le pays le
règlement de lourdes« redevances sur les droits d’atterrissage ». En général, ces
redevances augmentent le coût des services mais pas la valeur pour le client.

Problème 6
De nombreuses juridictions requièrent des licences de stations
terriennes pour les VSAT alors qu’aucune ne devrait être nécessaire. Les
licences VSAT ont normalement pour objet d’empêcher les brouillages
déraisonnables. Or, elles sont souvent réclamées alors qu’aucun brouillage
déraisonnable ne peut, techniquement, se produire.

Solution
Les licences requises peuvent se limiter aux cas où un examen
réglementaire est nécessaire pour empêcher un brouillage déraisonnable. De
nombreux usages avantageux des VSAT ne soulèvent aucune difficulté d’ordre
politique ou relative au spectre et devront être autorisés sans licence
réglementaire. On peut citer à titre d’exemple les terminaux de réception qui,
indépendamment de la dimension de l’antenne ou du satellite utilisé, ne
provoquent pas de brouillage. Les terminaux de réception assurant l’ensemble
des services VSAT devront être traités comme les VSAT utilisés aux fins de
télévision individuelle. Un autre exemple concerne les terminaux qui, s’ils
fonctionnent dans une bande de fréquences primaires ou exclusives, ne peuvent
provoquer de brouillage inacceptable.

Problème 7
Les droits de licence demeurent trop élevés sur la plupart des marchés.
En outre, certaines juridictions lèvent des taxes supplémentaires, « redevances
sur les droits d’atterrissage » ou redevances d’exploitation annuelles, qui ont

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 23


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

tendance à être prohibitives et portent les redevances des usagers ultimes à un


montant impraticable pour de nombreuses applications VSAT.

Solution
On estime raisonnable que les demandeurs de licences paient les frais
administratifs. Néanmoins, ces frais devront correspondre aux coûts
administratifs réels et ne devront pas dépasser le montant correspondant aux
heures de travail requises, en moyenne, pour traiter une demande. Il conviendra
de n’imposer aucune taxe dans les cas où aucune licence n’est réclamée- le cas
des licences globales par exemple.

Problème 8
Les délais d’octroi de licences réglementaires sont trop importants

Solution
Fixer un délai raisonnable - de 30 à 45 jours à compter du dépôt d’une
demande - dans les limites duquel l’organisme réglementaire devra répondre.
S’il ne répond pas dans le délai prescrit, la licence sera automatiquement
accordée. Dans les cas où il convient d’ouvrir la demande aux commentaires,
elle sera automatiquement rendue publique au moment de son dépôt. Par
ailleurs, dans certains cas précis, où il est impossible de respecter le délai
prescrit, il devra être possible d’accorder des autorisations temporaires.

Problème 9
Les administrations requièrent souvent une présence commerciale à
titre de condition préalable à l’octroi de la licence. Cette mesure constitue un
obstacle considérable à la mise en place performante de services VSAT dans les
pays concernés car elle augmente les frais généraux des exploitants et les coûts
des services pour les usagers ultimes.

Solution
Ne pas prévoir de condition de ce type dans les procédures d’octroi de
licence VSAT nationales ou régionales. La licence établit par elle-même un lien
juridictionnel avec une instance réglementaire et aucune autre opération de
constitution de société ou d’inscription au registre du commerce n’est nécessaire
au titre de l’examen réglementaire.

2. Questions juridiques

Problème 1

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 24


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

Dans certains pays, les lois ne couvrent pas convenablement les


services VSAT. Parfois, les réglementations applicables aux stations terriennes
sont axées sur le secteur de la radiodiffusion et ne tiennent pas compte des
utilisations actuelles telles que la transmission de données, Internet, et les
réseaux téléphoniques privés.

Solution
Une actualisation des règles s’impose pour tenir compte des utilisations
actuelles des VSAT. Les règles applicables aux VSAT devront concerner le
brouillage plutôt que l’application de télécommunications. Les instances
réglementaires devront également s’assurer, en les rédigeant, qu’elles sont assez
souples pour s’adapter à des techniques en constante évolution.

Problème 2
Dans certains pays, il existe toujours des restrictions en matière de
station centrale et de répartition géographique des services.

Solution
Il convient de mettre un terme à la pratique en vigueur dans certains
pays, qui consiste à limiter les installations à des stations centrales. Les services
VSAT constituent un complément important aux services terrestres. Ils ne
doivent pas être perçus comme empiétant sur les lignes terrestres et être limités
aux installations centrales. De même, les restrictions géographiques en matière
de services vont à l’encontre de l’intérêt général. Dans certains pays, des
services VSAT concurrentiels ne sont autorisés que dans des « parcs
technologiques » ou dans certaines « zones franches ». Si ces services sont
bénéfiques dans ces zones géographiques, ils apporteront également des
avantages importants aux autres régions du pays - notamment dans les zones
rurales, les institutions pédagogiques et les hôpitaux.

Problème 3
Des restrictions de zonage peuvent empêcher l’installation de VSAT sur
les toits.

Solution
Le GVF reconnaît l’importance des règles de zonage fondées sur des
considérations historiques et esthétiques raisonnables. Néanmoins, dans tous les
autres cas, les politiques nationales qui encouragent les applications VSAT
doivent prévaloir sur les restrictions locales déraisonnables qui peuvent
empêcher leur installation.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 25


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

CONCLUSION

Comme on l’a dit au début, le VSAT est un concept. Ceux qui se sont
lancé dans sa commercialisation se trouvent confrontés à un grand nombre de
problèmes dont on a proposé ci-dessus des approches de solution. Mais il
faudrait penser sérieusement à normaliser ce concept. Cela aurait au moins
l’avantage de standardiser une technique qui apporte beaucoup d’avantages aux
télécommunications.
Le VSAT ne devrait pas être vu comme une concurrence au réseau
filaire, mais plutôt comme son complément.

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 26


Exposé : Les réseaux VSAT Master Téléinformatique-ESMT

BIBLIOGRAPHIE

www.satelsys.com

http://fr.wikipedia.org/wiki/VSAT

http://www.satcoms.org.uk/Satcoms_Articles/articles/forum_posts.asp?
TID=12

www.novastar.com

http://all4sat.com/

Présenté par Adama COULIBALY & Hugues NAGOBA 27