Vous êtes sur la page 1sur 5

De la plaie au Pansement : Vers une harmonisation du choix thérapeutique.

Traitements locaux qui peuvent être utilisés pour la prise en charge des plaies chroniques.

 

Choix thérapeutique local selon le stade de la plaie, l’évolution de la réponse thérapeutique : des moyens les plus conventionnels aux plus spécialisés (numérotés de 1 à 4).

Les différentes familles de pansements avec les produits disponibles et la synthèse de la conduite à tenir.

Protocole de soins

Fréquences

Cas possible de plaie

Précautions à

prendre

+

 

Plaie

HYDROGEL

Hydrogels Askina gel (B.Braum Médical) Duoderm hydrogel (Convatec) Intrasite (Smith&Nephex) Normlgel (Mölnlycke) Nu-gel (Jonhson&Jonhson) Purilon gel (Coloplast) Sureskin hydrogel (Euromedex) Urgo hydrogel (Urgo)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Appliquer une couche de 0.5 cm de gel sur la plaie sans déborder ou la plaque hydrogel. Recouvrir d’un pansement secondaire (type film auto-adhésif transparent ou hydrocolloïde en plaque mince). Attention :L’utilisation de ce produit ne dispense pas d’une détersion mécanique.

Au début : tous les jours.

Plaies très exsudatives.

Ne pas associer à un pansement très absorbant ni compresses (risque d’absorber de l’eau de l’hydrogel).

NECROTIQUE

Gel/Plaque

Puis, en fonction de l’évolution de la plaie : tous les 2 jours.

Nécrose orteils artéritique. Fistules.

Si suspicion d’infection : tous les jours.

Plaie

HYDROGEL

Hydrocolloïdes Algoplaque (Urgo) Askina Biofilm (B.Braum Médical) Askina Hydro (B. Braum Médical) Comfeel Plus (Coloplast) Duoderm E (Convatec) Hydrocoll (Hartmann) Epicol (Euromedex) Sureskin (Euromedex) Tegasorb (3M Santé) Urgomed (Urgo)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Appliquer sur la plaie et faire dépasser des berges de 3 cm. Lisser le pourtour de la plaie pour une bonne adhésion. Utiliser formes minces pour plaies superficielles et formes épaisses pour plaies plus profondes.

En phase de détersion :

Brûlures du 3 ème degré. Plaies infectées. Mycoses.

Artériopathie de stade IV. Plaies diabétiques. Ne pas utiliser de l’éosine,

FIBRINEUSE

ou

tous les 2 à 3 jours (dès formation d’une bulle). En phase d’épiderrmisation :

SECHE

HYDROCOLLOIDE

Forme épaisse

   
 

jusqu’à 7 jours (en fonction de la saturation).

de l’alcool, du Dakin, de la Bétadine.

Plaie

1.HYDROCOLLOIDE

Hydrofibres Aquacel Ag (Convatec) Aquacel (Convatec)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Combler la plaie avec le nombre de pansements nécessaires. Pour les plaies tunnellisées, utiliser la mèche. Recouvrir d’un pansement secondaire permettant de maintenir un milieu humide (type hydrocolloïde ou film auto-adhésif transparent). A retirer d’un seul tenant.

A saturation (2 à 4 jours).

Brûlures du 3 ème degré. Plaies infectées. Mycoses.

Artériopathie de stade IV. Plaies diabétiques. Ne pas utiliser de l’éosine, de l’alcool, du Dakin, de la Bétadine

FIBRINEUSE

ou HYDROGEL ou HYDROCELLULAIRE si bourgeonnement déjà déclenché.

2.ALGINATE

EXSUDATIVE

   

3.HYDROFIBRE

 

si exsudat +++

4.PROMOGRAN

en cas d’échec patent des autres moyens thérapeutiques ou GREFFE en PASTILLES de relance

De la plaie au Pansement : Vers une harmonisation du choix thérapeutique.

Traitements locaux qui peuvent être utilisés pour la prise en charge des plaies chroniques.

 

Choix thérapeutique local selon le stade de la plaie, l’évolution de la réponse thérapeutique : des moyens les plus conventionnels aux plus spécialisés (numérotés de 1 à 4).

Les différentes familles de pansements avec les produits disponibles et la synthèse de la conduite à tenir.

Protocole de soins

Fréquences

Cas possible de plaie

Précautions à

prendre

+

 

Plaie

1.ALGINATE

Pansements au charbon Actisorb plus (Johnson &Johson) Carbonet (Smith& Naphew)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Humidifier le pansement si plaie peu exsudative. Recouvrir éventuellement d’un pansement secondaire. Peut être utilisé comme pansement secondaire (association hydrogel ou autre).

Au début : tous les jours. Puis, en fonction de l’évolution de la plaie :

tous les 2 jours.

 

En cas de plaie peu exsudative, appliquer un pansement gras.

INFECTEE

et/ou PANSEMENT AU CHARBON

2.SULFADIAZINE

     

ARGENTIQUE pour brûlures et escarres 3.HYDROFIBRE + ARGENT 4.PANSEMENT à BASE de NANO-CRISTAUX D’ARGENT

Carboflex (Convatec) Alione (Coloplast)

Plaie

1.HYDROCOLLOIDE

Traitement de la plaie par dépression Système VAC VAC ATS (KCI) Mini VAC

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Port de gants stériles. Appliquer la mousse à la taille de la plaie (utiliser des ciseaux stériles). Maintenir la mousse et le tuyau en place pendant la pose du film (pansement hermétique). Raccorder les tuyaux. Mettre le système en dépression (augmentation progressive) :

 

Fistules. Nécrose. Atteinte osseuse (ostéomyélite). Plaies malignes. Plaies bourgeonnantes.

Plaies hémorragiques. Patients sous anticoagulants ou ayant des problèmes d’hémostase. La machine doit être arrêtée au moins une heure avant le changement de pansement.

ANFRACTUEUSE

Pâte 2.ALGINATE mèche ou HYDROFIBRE mèche ou HYDROCELLULAIRE Forme cavitaire si bourgeonnement déjà déclenché.

Tous les 3 jours maximum.

3.TRAITEMENT

   

PAR DEPRESSION

 

La mousse s’écrase dans la plaie. Si alarme : vérifier fuites.

Plaie

ALGINATE

Alginates Algisite M (Smith&Nephew) Algosteril (Brothier) Askina Sorb (B.Braun Medical) Seasorb Soft (Coloplast) Sorbalgon (Hartmann) Melgisorb (Mölnlycke) Urgosorb (Urgo)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Appliquer sur la plaie en laissant dépasser au moins 1 cm, sauf si peau périphérique lésée. Humidifier la compresse ou la mèche avec du sérum physiologique sauf si exsudat très important. Pour la mèche, ne pas tasser dans la cavité de la plaie mais appliquer de manière lâche et uniforme. Recouvrir avec compresses stériles, bandes ou adhésifs. Pour faciliter son retrait, irriguer au sérum physiologique.

A saturation (1 à 2 jours)

Nécrose peu exsudative à sèche.

Ne pas associer à des solutions alcalines.

HEMORRAGIQUE

Mèche/Compresses

- si plaie très exsudative

- ou infectée : tous les jours.

   

De la plaie au Pansement : Vers une harmonisation du choix thérapeutique.

Traitements locaux qui peuvent être utilisés pour la prise en charge des plaies chroniques.

 

Choix thérapeutique local selon le stade de la plaie, l’évolution de la réponse thérapeutique : des moyens les plus conventionnels aux plus spécialisés (numérotés de 1 à 4).

Les différentes familles de pansements avec les produits disponibles et la synthèse de la conduite à tenir.

Protocole de soins

Fréquences

Cas possible de plaie

Précautions à

prendre

+

 

Plaie

1.PANSEMENT

Hydrocellulaires Allevyn (Smith&Nephew) Askina Transorbent (B.Braun Médical) Askina Touch, Thinsite (B.Braun Médical) Biatain (Coloplast) Cellosorb (Urgo) Combiderm (Convatec) Cutinova (Smith&Nephew) Hydrosorb (Hartmann) Mepilex (Mölnlycke) Tielle (Johnson&Johnson)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Positionner le pansement sur la plaie. Recouvrir d’un secondaire.

   

Ne pas utiliser des agents oxydants (Dakin, eau oxygénée). Hydrocellulaire non adhésif : en cas d’irritation peau péri-lésionnelle ou greffe.

BOURGEONNANTE

GRAS imprégné ou INTERFACE ou HYDROCOLLOIDE Forme mince

Tous les 4 à 5 jours (jusqu’à ce que l’exsudat soit visible à 2 cm du bord).

2.HYDROCELLULAIRE

   

ou ACIDE HYALURONIQUE

Plaie HYPER BOURGEONNANTE

1.CORTICOIDE local

Dermocorticoïdes Activité assez forte :

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Appliquer en touches espacées, puis l’étaler en massant légèrement jusqu’à ce qu’il soit entièrement absorbé. Recouvrir d’un pansement type compresses.

à 2 applications par jour. Ne pas dépasser 3 jours d’application.

1

Infections primitives bactériennes, virales ou parasitaires. Acnée.Rosacée. Hypersensibilité à l’un des produits. Application sur paupières.

Si infection bactérienne ou mycosique, faire précéder l’utilisation du corticoïde

ou

NITRATE D’ARGENT

Tridesonit (CS Laboratoire) Activité forte :

 

en bâtonnet

   

Betneval (GlaxoSmithkline) Diprosome (Schering-Plough) Activité très forte :

Dermoval (GlaxoSmithkline)

d’un traitement spécifique. Si intolérance locale :

arrêter le traitement et rechercher la cause. Nourrisson : éviter les dermocorticoïdes à activité forte et se méfier des phénomènes d’occlusion.

Nitrate d’Argent Cylindre noir (Cooper)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher.

 

Greffe

1.INTERFACE

Pansements imprégnés- interfaces Adaptic (Johnson&Johnson) Antibiotulle (Solvay Pharma) Cuticerin (Smith&Nephew) Corticotulle (Solvay Pharma) Jelonet (Smith&Nephew) Lomatuell (Lohmann Rausher) Mepitel (Mölnlycke) Physiotulle (Coloplast) Tulle Gras (Solvay Pharma) Vaselitullle (Solvay Pharma) Urgotul (Urgo)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Découper la surface nécessaire. Retirer les feuillets de cellophane. Appliquer sur la lésion. Recouvrir de compresses. Maintenir le pansement au moyen d’un bandage souple et élastique. Pour le retrait, humidifier au sérum physiologique. NB: Sur le site donneur de greffe, lors du retrait du pansement, ne retirer que les parties qui se décollent (découpe aux ciseaux).

à 3 fois par semaine selon les cas.

2

 

Eczéma (baume de Pérou dans le Tulle gras Néomycine dans Antibiotulle). En cas d’utilisation fréquente et prolongée sur une surface importante d’Antibiotulle ou de Corticotulle risque de passage systématique

EN PASTILLES

2.HYDROCELLULAIRE

Non adhésif en cas d’exsudat

 

De la plaie au Pansement : Vers une harmonisation du choix thérapeutique.

Traitements locaux qui peuvent être utilisés pour la prise en charge des plaies chroniques.

 

Choix thérapeutique local selon le stade de la plaie, l’évolution de la réponse thérapeutique : des moyens les plus conventionnels aux plus spécialisés (numérotés de 1 à 4).

Les différentes familles de pansements avec les produits disponibles et la synthèse de la conduite à tenir.

Protocole de soins

Fréquences

Cas possible de plaie

Précautions à

prendre

+

 

Plaie EN VOIE D’EPIDERMISATION

1.HYDROCOLLOIDE

Films Auto-adhésifs Transparents Askina Derm (B.Braun Médical) Dermafilm (Vygon) Epitect (Euromedex) Hydrofilm (Hartmann) Lumiderm 6000 (Solvay Pharma) Mefilm (Mölnlycke) Oposite (Smith&Nephew) Suprasorb (Lohmann Rauscher) Tetrafilm (Tetra Médical) Tegaderm (3M Santé) Visulin (Hartmann)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher en tamponnant. Placer le film sans faire de plis.

Tous les 3 jours. NB : L’enlever lorsqu’il se décolle.

Plaies exsudatives.

Peau grasse acnéique.

Forme mince

ou

 
 

PANSEMENT GRAS

IMPREGNE

 

ou

INTERFACE

ou

FILM AUTOADHESIF

TRANSPARENT

2.ACIDE

HYALURONIQUE

AUTRES PRODUITS

REGRANEX

Gel à 0,01%

 

Indiqué, en association à d’autres soins adaptés de la plaie, pour la stimulation de la granulation et de la cicatrisation des ulcères diabétiques chroniques profonds d’origine neuropathique et de surface inférieure ou égale à 5 cm2.

 

Béclapermine

(Janssen-Cilag)

PROMOGRAN Matrice à effet anti- protéase (Johnson&Johnson)

Matrice octogonale de 28 et 123 cm2

Toutes les plaies nécessitant une cicatrisation dirigée, exemptes de tissus nécrosés (ulcères diabétiques, ulcères veineux, ulcères d’étiologies vasculaires mixtes, escarres, plaies traumatiques et post-chirurgicales).

ACTICOAT

Pansement à base de nano- cristaux d’argent (Smith&Nephew)

Traitement local des plaies infectées : ulcères de jambe, plaies diabétiques, escarres, brûlures, sites donneurs et receveurs de greffe, fistules post-chirurgicales.

 

SULFADIAZINE

Flammazine (Solvay Pharma) Flammacérium (Solvay Pharma) Ialuset Plus (Genévrier) Sicazine (Smith&Nephew) Urgotul S.Ag (Urgo)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher. Appliquer une couche de 2 à 3 mm. Recouvrir d’un pansement type compresses.

Tous les 2 jours. Si la plaie est très infectée : tous les jours.

Sensibilité connue aux sulfamides, générale ou locale. Femme en fin de grossesse ou qui allaite, nouveau né, prématuré.

Effets systémiques notamment si peau lésée, pansement occlusif, muqueuse, peau des prématurés ou nourissons.

ARGENTIQUE

De la plaie au Pansement : Vers une harmonisation du choix thérapeutique.

Traitements locaux qui peuvent être utilisés pour la prise en charge des plaies chroniques.

Choix thérapeutique local selon le stade de la plaie, l’évolution de la réponse thérapeutique : des moyens les plus conventionnels aux plus spécialisés (numérotés de 1 à 4).

Les différentes familles de pansements avec les produits disponibles et la synthèse de la conduite à tenir.

Protocole de soins

Fréquences

Cas possible de plaie

Précautions à

prendre

+

 

ACIDE HYALURONIQUE

Ialuset (Génevrier)

Nettoyer à l’eau stérile ou au sérum physiologique. Sécher . Appliquer le traitement (film, feuille, méche microgranules, crème). Recouvrir d’un pansement secondaire. Retirer le traitement par irrigation au sérum physiologique.

Tous les 3 à 4 jours (Gamme HYAFF) Tous les jours (Laluset, Effidial).

   

Hyalofill, Hyalogran,

Convatec,

Effidia (Médeix)