Vous êtes sur la page 1sur 659

ALEC SANDER.

TOUS VICTIMES

D’UNE MASCARADE
ORGANISÉE.

Editions Aleph.

1
2
ou

LE SAINT EMPIRE.

Alec Sander.

3
4
Science sans actions
Egale science de l’inaction.

Aleph.

5
Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques :

Article 19

1 - " Nul ne peut être inquiété pour ses opinions.

2. Toute personne a droit à la liberté d'expression; ce droit comprend la liberté


de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute
espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée
ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix.

3. L'exercice des libertés prévues au paragraphe 2 du présent article comporte


des devoirs spéciaux et des responsabilités spéciales. Il peut en conséquence
être soumis à certaines restrictions qui doivent toutefois être expressément
fixées par la loi et qui sont nécessaires :

a) au respect des droits ou de la réputation d'autrui;

b) à la sauvegarde de la sécurité nationale, de l'ordre public, de la santé ou de


la moralité publiques.

La Convention européenne des droits de l'homme :

Article 10 Liberté d'expression.

1. Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté


d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des
idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans
considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les États de
soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un
régime d'autorisations.

2. L'exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut


être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues
par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société
démocratique, à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté
publique, à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la protection de
la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d'autrui,
pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou pour garantir
l'autorité et l'impartialité du pouvoir judiciaire. »

6
SOMMAIRE.
Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques…………………………………………….….6
La Convention européenne des droits de l'homme……………………………………………………………..….6
Sommaire………………………………………………………………………………………………………………………….….7
Introduction…………………………………………………………………………………………………………………….. ..11
Sur la fiabilité des sources………………………………………………………………………………………………....14
Pour avoir les pieds sur Terre……………………………………………………………………………………………..19

Chapite I : autour de la question juive.


Autour de la question Juive………………………………………………………………………………………………..23
Sémite, hébreu, juif, judéen, israélite, israélien, sioniste, quels différence ?……………………....23
Diversité des juifs……………………………………………………………………………………………………………....25
Qui sont les Khazars ?………………………………………………………………………………………………………..29
Antisémitisme, antijudaïsme et antisionisme…………………………………………………………………… ..34
Les juifs dans la Bible………………………………………………………………………………………………………..34
Le Messie et les Juifs………………………………………………………………………………………………………....37
Les juifs dans le Coran…………………………………………………………….………………………………………...39
Les juifs tueurs de prophètes……………………………………………………………………………………………...39
A propos de la malédiction des juifs………………………………………………………..………………………....40
D’autres versets coraniques à propos des juifs……………………………………………………………………..42
Les Neturai Karta, juifs antisioniste……………………………………………..….………………………………..43
Organisations juives non sioniste………………………………………………………………………………………..45
Diviser pour mieux régner…………………………………………………………………………………………………..47
Les Protocols des Sages de Sion, un faux manifeste…………………………………………………………….50
Discours durabbin Reichorn sur la tombe du Grand Rabbin Simeon ben Yehuda……………….52
Texte retrouvé dans une loge de Budapest…………………………………………………………………………...53
Discours du Rabbin Emmanuel Rabbinovitch…………………………………………………………………....56
Lettre de Baruch Lévy à Karl Marx…………………………………………………………………………………...57

Chapitre II : Franc-
Franc-maçonnerie.
Définitions………………………………………………………………………………………………………………………. ..61
Structure de la franc-maçonnerie……………………………………………………………………………………. ..63
Serment maçonnique……………………………………………………………………………………………………….. ..67
Le cabinet de réflexion……………………………………………………………………………………………………....68
Crâne et tibias……………………………………………………………………………….…………………………………...68
Scènes macabres…………………………………………………………………………….………………………………… ..82
Franc-maçonnerie et politique…………………………………………………………………………………………...88
Documents maçonniques………………………………………………………………………………………………….. ..88
Aleister Crowley et les sacrifices sanglants………………………………………………………………………..107
Le mariage maçonnique…………………………………………………….……………………………………………..114
Images en vrac sur la franc-maçonnerie……………………………………………………………………………119
Paradoxes en franc-maçonerie…………………………………………………………………………………………. 124
Djamal al Din al-Afghani, musulman et franc-maçon……………………………………………………..132
Mulay Hafiz……………………………………………………………………………………………………………………..133
L’Aga Khan III…………………………………………………………………………….………………………………….133
Le Sultan Murat V……………………………………………………………………………………………………………134
Le B’naï B’rith………………………………………………………………………………………………………………… 136
Racisme en Franc-maçonnerie………………………………………………………………………………………….141
Le Ku Klux Klan……………………………………………………………………………………………………………..143
Racisme juif……………………………………………………………………………………………………………………..148
Racisme chrétiens………………………………………………………………………….………………………………….148
Verset du Coran sur la diversité des races………………………………………………………………………….148

7
Massacres maçonniques…………………………………………………………………………………………………….149
Tolérance en terre d’Islam………………………………………………………………………………………………..155
Bible et kabbale en Franc-maçonnerie…………………………………………………….………………………..163
Le mythe d’Hiram, Salomon(Psl) et les constructeurs du Temple……………………………………..171
Salomon (Psl) dans l’Ancien Testament……………………………………………………………………………171
Hiram dans la Bible…………………………………………………………………………………………………………174
Hiram et Salomon (Psl) en franc-maçonnerie…………………………………………………………………..176
Jérusalem, berceau de la franc-maçonnerie……………………………………………………………………….178
Cérémonies maçonnique dans la grotte Sedecias à Jérusalem…………………………………………….180
Lettre d’Albert Antébi……………………………………………………………………………………………………… 183
Salomon (Psl) dans le Coran……………………………………………………………….…………………………….184
Le Saint Empire maçonnique ou la reconstruction du Temple…………………………….……………187
Les Templiers et la reconstruction du Temple de Salomon………………………………………………..192
Félicitation de la Grande Loge d’Israel…………………………………………………….……………………….194
Les Faux Messies, l’Empire Ottoman et Jérusalem……………………………………………………………195
Lettre de Sir Gerard Lowther à Sir Charles Harding………………………………………………………..199
Antique Ordre Arabe des Nobles du Sépulcre Mystique……………………………………………………..201
La secte des Raéliens et Jérusalem………………………………………………………….…………………………213
Remarque sur la franc-maçonnerie………………………………………………………………………..………….219

Chapitre III : Symbole de l’œil.


Symbole de l’œil dans le Christianisme……………………………………………………………………………..223
Symbole de l’œil en franc-maçonnerie…………………………………………………….…………………………226
Symbole de l’œil en Alchimie……………………………………………………………………………………………230
Symbole de l’œil dans la Révolution Française………………………………………………………………….230
Symbole de l’œil sur le dollar américain……………………………………………………………………………233
Symbole de l’œil dans le monde juif………………………………………………………………………………….234
Symbole de l’œil chez les Raéliens…………………………………………………………………………………….243
Symbole de l’œil chez les Mormons……………………………………………………………………………………244
Symbole de l’œil dans le 7ème art………………………………………………………………………………………..246
Symbole de l’œil en Egypte Antique………………………………………………………………………………….253
La pyramide et l’œil………………………………………………………………………………………………………….253
Quelque question à propos du symbole de l’œil…………………………………………………………………..256
Odin le borgne…………………………………………………………………………………………………………………..262
Diagramme cosmogonique babylonien…………………………………………………….………………………..263

Chapitre IV : La main cachée.


Pourquoi Napoléon mettait la main dans la veste……………………………………………………………..268
Signe de reconnaissance en franc-maçonnerie…………………………………………………………………..273
Photo d’une cérémonie de la Royal Arch ( Arche Royale)…………………………………………………279
Signe du Maître du Second Voile………………………………………………………….…………………………..280
Signe du Maître du Second Voile fait par des juifs……………………………………………………………295
Généraux de l’Union……………………………………………………………………….……………………………….. 316
Brevet generals………………………………………………………………………………………………………………… 319
Militaires………………………………………………………………………………………………………………………….321
Politiciens, hommes d’Etats, Présidents……………………………………………………………………………333
Ecrivains, philosophes, poètes…………………………………………………………………………………………..353
Ataturk……………………………………………………………………………………………………………………………..366
Rois, Empereurs, Barons, Ducs, Comtes……………………………………………………………………………373
Membres de la Commune de Paris…………………………………………………………………………………….382
Karl Marx………………………………………………………………………………….……………………………………..385
Staline………………………………………………………………………………………………………………………………386
Diverses personnalités communistes………………………………………………………………………………….394

8
Présidents américains……………………………………………………………………………………………………….407
Personnalités diverses……………………………………………………………………………………………………….409
Révérends, pasteurs, hommes d’églises……………………………………………………………………………….439
Autre signe maçonnique……………………………………………………………………………………………………443
Signe de reconnaissance maçonnique ?………………………………………………………………………………448
Signe étrange…………………………………………………………………………………………………………………….451

Chapite V : Communisme.
Définition…………………………………………………………………………………………………………………………456
Qui était Karl Marx ?……………………………………………………………………………………………………….457
Karl Marx, antisémite ?…………………………………………………………………….……………………………..460
Karl Marx et Satan…………………………………………………………………………………………………………..463
Karl Marx et l’argent………………………………………………………………………………………………………..469
A propos d’héritage……………………………………………………………………………………………………………473
Karl Marx demande une dote pour sa fille Laura……………………………………………………………..476
Marx et le travaille……………………………………………………………………………………………………………477
Marx et la bourse………………………………………………………………………………………………………………477
Friedrich Engels au naturel……………………………………………………………………………………………..478
Marxisme et religion……………………………………………………………………………………………………….. 479
Suicide chez les Marx……………………………………………………………………………………………………….481
Le fils illégitime de Marx…………………………………………………………………………………………………482
L’origine maçonnique de la « Ligue des Communistes »……………………………………………………..484
Les racines occultes du Socialisme…………..………………………………………………………………………..481
A propos de l’appartenance maçonnique de Marx, Engels, Lénine, Trotsky et Staline……….489
Maçonnerie et Communisme……………………………………………………………………………………………..491
Symboles maçonniques chez les communistes……………………………………………………………………493
La révolution de 1825 et les décabristes……………………………………………………………………………..501
La Révolution de Février………………………………………………………………………………………………….502
La Révolution d’Octobre……………………………………………………………………………………………………504
Qui était Moses Hess ?………………………………………………………………………………………………………504
Lettre de Moses Hess à Salomon Oppenheim…………………………………………………………………….505
Le rôle des juifs non-sémite et athées dans la Révolution Russe………………………………………..507
« Juif et Dieu » de Serge Gainsbourg………………………………………………………………………………….510
Article de Winston Churchill dans l’ Illustrated Sunday Herald………………………………………511
Le marxisme comme religion…………………………………………………………………………………………….516
Photos falsifiés………………………………………………………………………………………………………………… 518
Anarchisme et franc-maçonnerie………………………………………………………………………………………526
Récit de l’initiation maçonnique de Joseph Proudhon par lui-même…………………………………530
Michel Bakounine, Joseph Proudhon et Satan………………………………………………………………….531
Joseph Proudhon à propos des juifs…………………………………………………………………………………..532
Michel Bakounine à propos des juifs………………………………………………………………………………..533
Léon Trosky sur la franc-maçonnerie……………………………………………………………………………….535

Chapitre VI : Capitalisme.
Définition…………………………………………………………………………………………………………………………540
Les juifs et la capitalisme…………………………………………………………………………………………………541
Rivalités artificielle dans la structure maçonnique…………………………………………………………..546

Chapitre VII : la Watchtower et les témoins de Jéhovah.


Charles Taze Russell le protestantisme et la franc-maçonnerie………………………………………….551
Winges Sun Disk, disque solaire ailé………………………………………………………………………………..556
Symbole de la croix dans la couronne………………………………………………………………………………..561
La croix dans la couronne en franc-maçonnerie……………………………………………………………….562

9
Symbole de la croix dans la couronne dans kes revues de la Watchtower…………………………..563
Cimetière où est enterré Charles Taze Russell……………………………………………………………………565
La pyramide comme symbole…………………………………………………………………………………………….567
Les funérailles de Charles Taze Russell……………………………………………………………………………571
Références à Sion…………………………………………………………………………………………………………….. 574
Charles Taze Russell, un sioniste avant l’heure…………………………………………………………………575
Le sioniste Joseph Rutherford…………………………………………………………………………………………. 581
Le nom de Jéhovah en franc-maçonnerie………………………………………………………………………….582
La photo qui ne trompe pas………………………………………………………………………………………………588

Chapitre VIII : les Mormons.


A propos des Mormons…………………………………………………………………………………………………….. 596
Symboles maçonniques chez les Mormons…………………………………………………………………………598

Chapitre IX : Quelques faits étranges.


Croix gammée chez les Soviets…………………………………………………………………………………………..604
Similitude dans la propagande nazie et soviétique…………………………………………………………….606
Hitler et les juifs………………………………………………………………………………………………………………608
Drapeau maçonnique ?……………………………………………………………………………………………………..610
Symbole maçonnique sur un billet bulgare………………………………………………………………………..611
Cigarettes Camel………………………………………………………………………………………………………………. 611
Un hibou sur le dollar américain……………………………………………………………………………………..611
Le Bohemian Club……………………………………………………………………………………………………………612
Qui possède la Federal Reserve………………………………………………………………………………………….613
Yoda de Star Wars……………………………………………………………………………………………………………614
W. Bush au Mur des Lamentations…………………………………………………………………………………..615
Ourobouros………………………………………………………………………………………………………………………. 615
Synagogues pour homosexuels et transexuel………………………………………………………………………620
Zeta Beta Tau………………………………………………………………………………………………………………….. 622
Logo de la Police Fédérale belge……………………………………………………………………………………….623
Greorges Washington et le Baphomet……………………………………………………………………………….623
Anges ou démons ?…………………………………………………………………………………………………………… 624

Conclusion………………………………………………………………………………………………………………………..628
Conclusion
Source photographiques…………………………………………………………………………………………………….631
photographiques

Biliographie……………………………………………………………………………………………………………………..657
Biliographie

10
INTRODUCTION.

Cet ouvrage n’est pas un « livre » dans le sens où je l’entends. C'est-à-dire que pour réaliser
un dossier de ce genre, nul besoin d’avoir des talents d’écrivain. C’est plutôt un travail de
recherche, un exposé, un rapport portant sur des sujets allant de l’histoire à l’occultisme, de la
politique à la religion. J’ai puisé des informations dans des livres, des revues, des sites internets. Je
compare des faits, j’expose, j’analyse des documents et j’en arrive à des conclusions fondée.
Un des thèmes abordé dans ce dossier est la franc-maçonnerie. Plus de 70 000 ouvrages ont
déjà été écrit à son sujet. Autant d’informations que de désinformations. Que n’a-t-on pas dit à son
propos ? Les uns y voient une société secrète diabolique oeuvrant pour l’instauration d’un nouvel
ordre mondial et les autres, une société secrète initiatique oeuvrant pour l’amélioration de
l’humanité. Qu’en est-il ? Réponses sera données à ces questions au travers de documents. Dans ce
dossier, le lecteur européen aura accès pour la première fois à deux documents inédits sur la franc-
maçonnerie, parmi d’autres.

Ce travail ne vient pas s’inscrire sur la liste des ouvrages antimaçonnique ou antisémitique
ou autres. Dans certains ouvrages antimaçonniques que j’ai eu l’occasion de consulter, chaque
auteur avait plus ou moins sa « théorie ». Ceux qui tiraient les ficelles c’était les Illuminatis pour
certains, les Rothschilds pour d’autres ou encore un groupe de sages juifs. D’autres disaient encore
le Sanhédrin ou les 3 kabbalistes de la Loge de Jérusalem, sans oublier les « reptiliens » et les
« extra-terrestres. » Il y avait beaucoup d’affirmations mais peu de preuves et pas mal de
contradictions. En exemple les Protocoles des Sages de Sion. Pour Aron Monus, écrivain
hongrois, traducteur de Mein Keimpf, l’auteur serait Theodore Herzl, pour d’autres, un groupe de
sages juifs lors du premier congrès sioniste de Bâle en 1897, et pour d’autres encore les
Rothschilds alors que cet ouvrage n’est qu’un plagiat. Autre exemple, l’appartenance maçonnique
de Karl Marx. Certains disent qu’il était maçon du 33°, d’autres disent qu’il était du 32°, sans
apporter aucune preuve concrète de ce qu’ils avancent, ni documents ni quoi que ce soit. Ils ne se
contentent que de le dire.
Ce dossier, qui se veut être un dossier sérieux, ne laisse aucune place aux théories
fantaisistes abordé par certains auteurs, entre autres, David Icke avec sa théorie sur les
« reptiliens ».
Dans la plupart des ouvrages qui traitent de la théorie des complots, les juifs sont souvent
les tireurs de ficelle, ceux qui gouvernent dans l’ombre, ceux qui dirigent le monde. Ils seraient la
cause de beaucoup de malheurs. Il est vrai que certaines familles juives ont une place importante
dans le milieu de la haute finance internationale : les Rothschilds pour ne citer qu’eux. Beaucoup
de gens croient que tous les juifs sont « riche » ce qui est faux. Les Rothschilds sont juifs mais tous
les juifs ne sont pas des Rothschilds. Qu’entend-t-on par le mot « juif ». Quand on dit « juif », de
quel juif parle-t-on ? Du juif religieux, du laïc, du juif orthodoxe, du juif ultra-orthodoxe, du néo-

11
othodoxe, du juif réformé, du juif sioniste, du juif athée ou encore du juif Karaïte, du Samaritain,
du Dönmeh ? Les juifs ne forment pas un bloc homogène et nous verrons dans ce dossier les
rivalités qui existent entre eux. Il n’y a pas de complot judéo-maçonnique, il y a « complot » tout
court, où prennent part des gens de toutes nationalités et de toutes religions.
Je ne dis pas que ce sont les juifs qui contrôle la franc-maçonnerie, bien que les faits nous
font penser le contraire, ni qu’ils en sont les inspirateurs, bien que la franc-maçonnerie puise son
idéologie dans la Bible et la Kabbale. Il y a aussi des « ingrédients » emprunté à l’Egypte ancienne,
à Babylone, et au christianisme. Je ne fais pas de références non plus au fameux « Protocoles des
Sages de Sion », que je viens de citer, qui, malgré l’exactitude de son programme, est un faux
manifeste plagié du livre « Dialogues aux enfers entre Montesquieu et Machiavel » de Maurice
Joly. Disons que les Protocoles sont véridiques mais pas authentique. Beaucoup de groupes
s’obstinnent encore à accorder un certain crédit à ces Protocoles. Il existe toutes une série de
documents de ce genre fabriqués de toute pièce que vous aurez l’occasion de découvrir au premier
chapitre. Bref. Je compare aussi à travers la symbolique, l’organisation des Témoins de Jéhovah et
la franc-maçonnerie. Existe-t-il un lien entre ces deux organisations qui en apparence n’ont rien
avoir entre-elles ? Charles Taze Russel était-il maçons ? Même question à propos des Mormons et
de leur « prophète » Joseph Smith.
A toutes ces questions je tenterai de répondre en étant le plus exhaustif possible. Vous
comprendrez la difficulté d’une telle démarche puisque les ramifications de cette société secrète
sont nombreuses car il n’y a pas une maçonnerie mais des maçonneries qui peuvent paraître
opposés en apparence mais qui vont dans la même direction. Ces rivalités sont artificielles ainsi
que nous le verrons plus loin. Par exemple, l’opposition apparente entre l’anarchiste Bakounine et
le révolutionnaire Karl Marx, touts deux maçons.
Nous retrouvons cette même rivalité entre Atatürk et les communistes. Atatürk ne cachait
pas son animosité envers le communisme. Ce qui est étrange c’est qu’Atatürk, aussi bien que
Marx, Staline ou Lénine étaient maçons. Abraham Lincoln, maçon, fut assassiné par un franc-
maçon. Ou encore à la Bataille de Waterloo où l’on voit s’affronter des francs-maçons, Napoléon
face à Wellington et Blücher. Ou encore l’opposition apparente entre le bloc capitaliste et le bloc
communiste, deux blocs à la tête desquels se trouvent des juifs non sémite et des francs-maçons
comme nous le verrons plus loin. Ce sont des plans machiavéliques qui sont appliqué et l’homme
de la rue, l’homme ordinaire n’est pas tout à fait capable d’en saisir la portée, plongé qu’il est dans
un monde d’illusion, où sa vie défile au travers de schémas, de modèles imposé à son esprit par les
moyens de télécommunications qui sont entre les mains des « soldats » de la contre-initiation, que
dénonce René Guénon.
Vous constaterez que cet ouvrage comporte beaucoup d’images. Une image vaut mille mots
disent les chinois. Ma part d’écriture dans ce dossier est faible, mais ce dossier n’est pas un travail
d’écriture. C’est une approche des événements par des documents et des photos. Parfois des

12
photos peuvent vous faire comprendre plus de chose que des dizaines de pages, dans la mesure où
la photo n’est pas truquée. Nous verrons quelques photos truquées de l’époque des soviets. Ce
dossier est original dans son genre car il a la prétention de faire la lumière sur des points qui sont
occultés.
Pour tous ceux qui ont reçu un enseignement conventionnelle, ce dossier pourra les
« déstabiliser ». Ils se heurteront à la véracité des faits et pourront difficilement sortir de leur
conditionnement. Des gens peuvent se trouver face à des réalités, mais s’obstineront et refuserons
de voir la vérité en face. Soit, les faits sont là, les documents aussi.
Ce dossier s’adresse à un public déjà « initié » mais les « profanes » pourront satisfaire leurs
curiosités et découvrir des choses qu’ils n’imaginent même pas. De par son style, son approche et
son contenu, ce dossier est différent de tout ce qui a été fait jusqu'à présent.
Brièveté et concision ont été les mots d’ordre pour la réalisation de ce travaille. Un dossier
percutant qui vient mettre les points sur les i.

Tout ce que je dis dans ce dossier, je le dis d’après des preuves. Je n’invente rien. Je ne rentre
pas dans des analyses détaillées, mais je vais à l’essentiel. Et c’est ce qui compte. J’ai privilégié le
fond plutôt que la forme, le contenu plutôt que le contenant, la qualité plutôt que la quantité.
Enfin, j’espère avoir réussi.
Ce n’est pas une haine quelconque qui m’a poussé à entreprendre ce travail mais le souci de
faire connaître au public le fruit de mes petites recherches effectuée au cours des ces dernières
années, ce qui c’est concrétisé par ce que vous allez lire et voire. Ce dossier n’est pas une œuvre de
polémique. Je n’attaque pas, j’expose. Je décris un phénomène. J’étudie un système. J’examine des
conséquences. Rien de plus.

Alec Sander.

13
A propos de la fiabilité des sources.

Alain Bernheim, spécialiste de la franc-maçonnerie, écrit :

Et maintenant, des exemples :

14
Dans un de ses livres, « Yehova’nin ogullari ve Masonlar » « Les fils de Jéhovah et les
Maçons », l’auteur turc Harun Yahya cite un auteur :

« Hitler était membre de la loge Thulé, qui n’acceptait que les maçons hauts-gradés et
s’occupait de la Kabbale ».

Cette citation, qui m’avait toujours parue douteuse, provient du livre «Modern Magick:
Eleven Lessons in the High Magickal Arts, Donald Michael Kraig, p.33. J’ai fini par trouver
ce livre sur Google Books :

Voici le passage concerné :

« C’est une honte que ce symbole fut


pervertit par les Loges de Magie Noire
d’Allemagne desquels Hitler était
membre. »

Dans le passage ci-dessus, il n’est question


ni de « loge Thulé », ni de « maçons
hauts-gradés » ni de « Kabbale ».L’auteur
a falsifié la citation.

Couverture du livre.
http://www.fishpond.com.au/Books/Health_Wellbeing/Mind,_Body_Spirit/Inspiration_Personal_Growth/produc
t_info/1263288/

15
Autre exemple de falsification, toujours dans un livre de Harun Yahya « Yeni Masonik
Düzen, Nouvelle Ordre Maçonnique. » L’auteur cite dans ce livre la page 47 d’un document
maçonnique.

Voici une traduction approximative :


« Il nous faut tenir compte des conditions non favorables pour l’instauration des idéals et but
maçonnique…La population musulmane de la région, représente la plus importante de ces
conditions… D’un point de vue maçonnique, le renforcement de cette communauté est une
situation qu’il faut éviter à tout prix. Prendre les mesures nécessaires pour éviter la
réalisation d’une telle situation. »

16
Ci-dessous, la page 47 du document en question. Après lecture, vous constaterez que la
citation qui se trouve dans le livre « Nouvelle Ordre Maçonnique » a été inventé par l’auteur
puisqu’elle ne se retrouve pas dans l’originale ci-dessous

17
Voici une photo,de Habib Bourguiba, président de Tunisie (1957-1987) tiré d’un livre de
Harun Yahya, « Caglar boyu din düsmanlari »

Habib Bourguiba. L’originale, sans l’équerre et le compas.


http://samibenabdallah.rsfblog.org/archive/2009/02/04/lettre-ouverte-a-bourguiba-par-
mohamed-masmoudi.html

Autre cas de falsification, toujours dans un livre de Harun Yahya « Kabbala ve Masonluk
Kabbale et Franc-Maçonnerie. » L’auteur nous dit que Vladimir Lénine était franc-maçon et
il cite comme source, pour confimer ses dires, « Le dictionnaire de la franc-maçonnerie » de
Daniel Ligou. Voici la citation du livre de Harun Yahya :

« Lenin Vladimir Oulianof : était affilié à loge Union de Belleville du Grand Orient de
France, à Paris, avant la guerre de 1914… »

« Lenin Vladimir Oulianof: 1914 öncesi Paris'teki Fransız Büyük Doğusu'na bağlı 'Union de
Beleville' locasına kayıtlıydı. » (Dictionnaire de la Franc-Maçonnerie, Editions P.U.F, Paris,Daniel Ligou,
sf.693)

J’ai ce livre sous la main et je lis à la rubrique Lénine, page 700 :

« Vladimir Oulianof aurait été initié à la loge L’Union de Belleville du Grand Orient de
France, à Paris, avant la guerre de 1914. Mais les archives de cet atelier ayant été
dispersées, on ne possède pas de traces formelles de l’appartenance de Lénine à la Franc-
Maçonnerie. » Entre « était affilié » et « aurait été initié » il y a une grande différence !

18
Pour avoir les pieds sur Terre….

La page ci-dessous a été scanné à partir du livre « La magie des paradoxes » de Martin
Gardner, spécialiste en mathématique :

19
20
CHAPITRE I

AUTOUR DE LA QUESTION JUIVE.

21
“We Jews, we, the
destroyers, will remain the
destroyers for ever.
Nothing that you will do
will meet our needs and
demands. We will for ever
destroy because we need a
world of our own, a God-
world, which it is not in
your nature to build.”
« You Gentiles », Maurice
Samuel, New York, p. 155.

22
Autour de la question juive.

Sémite, hébreu, juif, judéen, israélite, israélien, sioniste, quels différence ?

Comme il sera question des « juifs » dans ce dossier, une clarification s’impose à propos de
certains termes qui sont : sémite, hébreu, juif, israélite, israélien, sioniste, judéen. Sans
cela, des « ignorants » ou des personnes mal intentionnés pourraient taxer cet ouvrage
« d’antisémite ». Dès qu’on parle des juifs, on s’aventure sur un terrain glissant et pour éviter
de « glisser », nous devons faire la distinction entre ces termes qui ne sont pas synonymes.

Ci-dessous, vous pourrez lire les définitions données par un site internet :

« Sémite : - personne appartenant à un des peuples originaires d’Asie occidentale (ancienne


Mésopotamie et du Moyen-Orient), que la tradition fait descendre de Sem, fils de Noé, et qui
ont parlé ou parlent les langues dites sémitiques (l'hébreu, l'arabe, l'araméen, le babylonien,
l'assyrien, et l'amharique). Le terme "sémite" désigne plus particulièrement les peuples et les
tribus bibliques ainsi que leurs descendants actuels, incluant aussi bien les Hébreux que les
Arabes. Il n’est donc pas synonyme de juif. Ce mot est tombé en désuétude.

Hébreux : - selon la tradition juive, de l'hébreu ivri, dérivé de Eber, descendant de Sem qui
était le fils de Noé, ou de ever, "au-delà" [du fleuve Euphrate]) : personne appartenant au
peuple des Hébreux. La Bible nomme Hébreux les tribus sémitiques semi-nomades qui
vivaient en Syrie depuis le XIXe ou XVIIIe siècle avant JC et qui, après avoir traversé
l'Euphrate, se sont installées en terre de Canaan (la Palestine) sous la conduite d'Abraham.
Cet épisode est relaté par la Genèse, Chapitre XII. Ceux qui plus tard s'installèrent en Egypte
avec Joseph furent contraints à l'esclavage (L'Exil) jusqu'à ce que Moïse les libère et les
amène sur la Terre Promise. A partir du VIe siècle avant JC, ils se désignent comme les
Judéens d'où dérive le mot "juif".
Dans les évangiles, les Hébreux sont les Juifs de Palestine qui parlent l'araméen.
L'hébreu est aussi la langue, d'origine sémitique, de l'ancien peuple d'Israël (de la Bible
Hébraïque) ainsi que la langue officielle de l'Etat actuel d'Israël.

Juif : - de l'hébreu Yehoudi, habitant de Judée, l'un des deux royaumes rivaux après le
schisme du royaume d'Israël) personne appartenant à la communauté du "peuple juif",
descendant des Hébreux ou de ceux "qui les ont ralliés" au cours des époques. Bien qu'il se
confonde parfois avec le sens d'appartenance religieuse, le mot "juif" a plutôt une
signification d'appartenance ethnique. La grande majorité des Juifs se considèrent comme
formant un peuple unique et membres d'une nation disséminée dans les pays du monde
(Diaspora).
Dans la pratique moderne, le terme "juif" inclut à la fois l'individu qui pratique le judaïsme et
l'individu qui, même sans pratiquer cette religion, s'identifie comme juif en vertu de son
héritage familial et culturel.
Longtemps considérés comme déicides par les chrétiens, les Juifs ont été, très souvent au
cours de l'histoire, victimes de brimades, de discriminations, de pogroms (émeutes
antisémites) et de persécutions... L'antisémitisme a atteint son point culminant dans la
première moitié du XXe avec le racisme anti-juif des nazis et leur entreprise d'extermination,
un génocide appelé Shoah ("catastrophe" en hébreu), qui a provoqué la mort de 5 à 6
millions de personnes selon les estimations des historiens.

Israélien : - habitant de l'Etat (actuel) d'Israël.

23
Israélite : - descendant du peuple d'Israël formé par les douze fils de Jacob dont l'histoire,
décrite dans la Bible, commence à la sortie d'Égypte avec Moïse. Après le schisme qui suivit
le règne du roi Salomon, le terme "israélite" (du royaume d'Israël) s'oppose à "judéen" (du
royaume de Judée) d'où dérive le mot "juif". De nos jours, "israélite" est souvent utilisé
comme euphémisme pour éviter d'employer le mot "juif".

Sioniste : - (de l'hébreu Sion, l'une des collines de Jérusalem) partisan du sionisme. Le
sionisme est un mouvement né à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, visant à la création
d'un Etat juif indépendant en Palestine. Il s'est développé sous la pression de l'antisémitisme
et des pogroms d'Europe centrale, mais aussi à cause du choc provoqué par l'affaire Dreyfus.
Plus politique que religieux, le sionisme trouve cependant son inspiration dans le sentiment
mystique de l'avènement messianique (voir Messie) et du retour du peuple juif sur la Terre
Promise. Le sionisme, dont Theodore Herzl fut le principal organisateur (premier congrès à
Bâle en 1897), rencontra des oppositions au sein même de la Diaspora juive, mais devint
l'espoir pour les communautés persécutées d'Europe orientale. La déclaration Balfour, en
1917, permit la création d'un Foyer juif en Palestine. Il fut à l'origine de la création de l'État
d'Israël en 1948. »

Sur un autre site, Alfred Lilienthal qui est juif, nous donnes ces définitions :

« Quelle est la différence entre un Sémite, un Hébreu, un Israélite et un « Juif » ?

Un sémite est un descendant de Shem, un des fils de Noé. Un hébreu est un descendant de
Heber, un des arrières petit fils de Shem. Ainsi, tous les hébreux sont sémites mais tous les
sémites ne sont pas hébreu.

Six générations après Heber, Abraham naquit de sa lignée, ainsi Abraham était à la fois
hébreu et sémite.

Isaac naquit d’Abraham, et Jacob d’Isaac. Le nom de Jacob fut changé en « Israël », et il eut
12 fils. Ses fils et ses descendants sont appelés israélites, et ils sont à la fois sémite et hébreu.
Toutefois, cela ne fait pas d’Abraham ni d’Isaac des israélites. Certains, qui font un
amalgame avec le mot « juif » et « israélite », disent qu’Abraham était juif, bien qu’Abraham
ne fût même pas un israélite, et le mot « juif » est utilisé dans la Bible 1000 ans après
Abraham.

Un des enfants de Jacob-Israël était Judah (Yehuda en hébreu). Ses descendants étaient
appelés Yehudim (« Judahite »). En grec nous lisons Ioudaioi (« Judéen »)

Le facteur de confusion provient du fait que presque toutes les traductions de la Bible
emploient le mot « Juif », qui est une forme moderne, raccourcie du mot « Judahite » ; A
chaque fois que vous tombez sur le mot juif dans les anciennes Ecriture, vous devez lire
« Judahite » ; et chaque fois que vous tombez sur le mot juif dans le Nouveau Testament, vous
devez lire « Judéens »

Une fois que vous avez correctement les traductions à l'esprit, alors nous devons interpréter
ces mots plus loin, car ils peuvent avoir plusieurs sens selon le contexte.
Dans l’Ancien Testament, le mot « Judahite » a 3 utilisations différentes :
Personne appartenant à la Tribu de Judah au sens racial

24
Personne citoyenne de la « Maison de Judah », incluant les Tribus de Benjamin et de Levi.
Ainsi, ce mot peut être utilisés soit du point de vue tribale (race) ou géographique
(nationalité)
Une fois que vous avez correctement les traductions à l'esprit, nous devons interpréter ces
mots plus loin, car ils peuvent avoir plusieurs sens selon le contexte. Dans l'Ancien

Ce mot est aussi utilisé dans un sens religieux pour ceux qui suivent la religion de Judah. Au
temps d’Esther, beaucoup de non israelite, devinrent « juif » (Judahite). Esther 8 :17.

Dans le Nouveau Testament, le mot grec Ioudeos devrait être traduit « Judéen ». A nouveau,
ce terme était utilisé de la même manière :

Personne appartenant à la Tribu de Judah au sens racial;


Personne citoyenne de la province de Judée (par opposition à Galilée et Samarie), ainsi
décrit dans Jean 7 :1. Cet usage est géographique, et il s’applique aussi au citoyen non-
Israélite de Judée qui ont été incorporé à la nation en 135 av. J.C
Personne suivant la religion de Judah, donnée par Moïse et les prophètes. Cet emplois se
trouve dans le livre des Romains (Bible) 2 :28 et 29.

Par conséquent, nous pouvons dire:


Tous les Israélites sont Hébreux et Sémites.
Seulement une minorité des Israélites était appelé Juif (Judahites, Judéens)
Beaucoup de non-Israélites étaient appelés Juifs (Judahite, Judeans) simplement parce qu’ils
vivaient en Judah ou prétendaient suivre la religion des Judéens. »

En résumé, un sémite est un descendant de Sem, un des fils de Noé (PSL). Un hébreu est un
descendant de Heber, un des arrières petit fils de Sem. Donc, tous les hébreux sont sémites
mais tous les sémites ne sont pas hébreu. Par exemple, le Prophète Abraham (PSL) est à la
fois sémite et hébreux mais il ne serait en aucun cas un juif ou un israélite.
Le Prophète Isaac non plus n’étaient ni juif ni israélite. Le nom de son fils Jacob (PSL) fut
changé en Israël et il eut 12 fils. Ses fils et ses descendant sont appelé Israélite ou fils d’Israël
et ils sont à la fois sémite et hébreux. La majorité des juifs dans le monde, ne sont ni hébreux,
ni sémite encore moins israélite, c'est-à-dire descendant des fils d’Israël (Jacob-Yacoub
(PSL)). »

Diversité des juifs :

« Il existe environs huit millions de Juifs, répandus sur la superficie du globe. Dont les sept
huitièmes environs habitent l’Europe. Parmi ces Juifs figurent les Juifs bédouins qui vivent
sur les confins du Sahara, les Daggatouns du désert, les Falachas de l’Abyssinie, les Juifs
noirs de l’Inde, les Juifs mongoloïdes de Chine, les Juifs Kalmouks et Tatares du Caucase,
les Juifs blonds de Bohême et d’Allemagne, les Juifs bruns du Portugal, du Midi de la
France, de l’Italie et de l’Orient, les Juifs dolichocéphales, les juifs brachycéphales et sous-
brachycéphales, tous Juifs que, d’après la section de leurs cheveux, d’après la forme de leur
crâne, d’après la couleur de leur peau on pourrait classer, en vertu des meilleure principes
de l’ethnologie, dans quatre ou cinq race différentes, ainsi que nous venons de montrer. »
(L’Antisémitisme son Histoire et ses Causes, Bernard Lazare, Aux Editions de la Différence, p.137, 138.
(Bernard Lazare est juif.))

« Aussi, cette race juive, présentée par les Juifs et les antisémites comme la plus inattaquable,
la plus homogène des races, est-elle fort diverses. Les anthropologistes pourraient tout

25
d’abord la diviser en deux partie bien tranchées : les dolichocéphales et les brachycéphales.
Au premier type appartiennent les Juifs Séphardim, Juifs espagnols et portugais, ainsi que
la majeure partie des Juifs d’Italie et du Midi de la France ; au deuxième on peut rattacher
les Juifs Askenazim, c’est-à-dire les Juifs polonais, russes et allemands. Mais les Sephardim
et les Askenazim ne sont pas les deux seules variétés de Juifs connus ; ces variétés sont
nombreuses.
En Afrique, on trouve des Juifs agriculteurs et nomades, alliés aux Kabyles et aux Berbères
près de Sétif, de Guelma et de Biskra, aux frontières du Maroc, ils vont en caravane
jusqu’à Tombouctou, et quelques-unes de leur tribus, sur les confins du Sahara, sont des
tribus noires, ainsi les Daggatouns, comme sont noirs les Falachas Juifs de l’Abyssinie.
Dans l’Inde, on trouve des Juifs blancs à Bombay, et des Juifs noires à Cochin, mais les
Juifs blancs ont du sang mélanien. » (L’Antisémitisme son Histoire et ses Causes, Bernard Lazare,
Editions de la Différence, p.135, 136.)

« Ce qui unit entre eux tous les Juifs du monde, c’est qu’ils sont de même race. Cette
affirmation ne soutient pas l’examen. Le Juif russe au nez écrasé , aux pomettes saillantes,
aux yeux bridés, le Juif espagnole au nez recourbé, à la bouche charnue, le petit Juif brun au
nez droit et le petit Juif roux d’Allemagne, ont-ils le même ancêtre, descendent-ils d’un
même couple ? » (Publication du kadimah N° 1, Le nationalisme juif, Bernard Lazare)

Explications en images. Est-ce que d’après vous, les juifs qui figurent sur les photos
suivantes, sont sémites ? Il suffit de regarder leur teint, pour s’aperçevoir qu’ils n’ont rien à
voir ni avec les sémites ni avec les fils d’Israël. Ils ne sont pas du Proche Orient, ce sont tous
des juifs d’origine européenne (Allemagne, Pologne, Ukraine, Roumanie, Hongrie,
Biélorussie, Russie etc…). Fait paradoxal, les fondateurs du sionisme politique (Moses Hess,
Theodor Herzl, Charles Nettler etc, ainsi que les futurs dirigeants d’Israel, n’étaient ni croyant
ni sémite.)

Ehud Olmert.(1) Sigmund Freud.(2) Tzipi Livni.(3)

26
Barbara Streisand.(4) Steven Spielberg.(5) Lev Bronstein, Trotsky.(6)

Ahad Haam.(7) Moshe Dayan.(8) Chaim Weizmann.(9)

Zeev Jabotinsky.(10) Olivier Strelli.(11) Calvin Klein.(12)

27
Juifs chinois.(13) Juif éthiopien.(14) Juifs noirs, Harlem, 1929.(15)

Juifs éthiopiens.(16) Juifs indiens.(17)

Juifs indiens.(18) Juifs iraniens.(19)

Juifs d’Ouzbekistan.(20) Juifs Azeris.(21)

28
Qui sont les Khazars ?

« Origines : Les khazars étaient un peuple originaire d'Asie centrale, peuple de Crimée. On
dit qu'ils avaient les cheveux roux avant même les conquêtes mongoles. Au début, ils
croyaient au chamanisme, parlaient le turc et étaient nomades. Plus tard ils adoptèrent le
judaïsme, l'islam et le christianisme, apprirent l'hébreu et le slave et s'installèrent dans des
villes au nord du Caucase et de l'Ukraine. Ils avaient une grande tradition d'indépendance
ethnique s'étendant environ pendant 800 ans du 5° au 13° siècle. »

Nous lisons dans le Dictionnaire Encyclopédique du Judaïsme, à la rubrique KHAZARS,


page 562 :

« Peuple apparenté aux Turcs du sud de la Russie, dont l’empire situé entre la mer Caspienne
et la mer Noire connut son apogée entre le VIIè et Xè siècle, selon les sources arabes,
chinoises et hébraïques. Les Khazars avaient un régime de double royauté, comprenant un
khaqan et un roi. D’après des lettres échangées au Xè siècle entre Hasdaï ibn Charpout –
ministre juif du calife de Cordoue – et le roi des Khazars, Joseph, une partie du peuple se
serait convertie au judaïsme autour de 740…..La correspondance entre Ibn Charpout et le roi
Joseph, publiée par Isaac Aqris dans Kol Mevasser (Constantinople, 1577) a vu également
son authenticité confirmée par les scientifiques…..Le royaume khazar fut détruit au XVè
siècle, mais les Khazar continuèrent à être mentionnés épisodiquement. L’absence de toute
information concernant leurs descendants a donné naissance à la théorie, sans fondement,
selon laquelle les Juifs d’Europe de l’Est en seraient issus. »

Je tiens d’abord à rectifier une erreur. D’après cet article, le livre Kol Mevasser, d’Isaac
Aqris, a été écrit à Constantinople en 1577. Or depuis 1453, date de la prise de Constantinople
par les Turcs, Constantinople ne s’appelle plus Constantinople mais Istanbul, et le nom
Constantinople n’a plus de raison d’être. Bref. Soit dit en passant. D’après l’article, la théorie
selon laquelle les Juifs d’Europe de l’Est seraient issus des Khazars est sans fondement.
Pourtant, Arthur Koestler, dans son livre « La Treizième Tribu », nous dis le contraire.
L’auteur est juif. Même si les juifs d’Europe de l’Est ne seraient pas issus des Khazars, ça
n’en ferait pas des sémites. En réalité les juifs sémites sont une minorité. La grande majorité
des juifs dans le monde, n’ont absolument rien avoir avec le sémitisme. Isémites et les antisémites.
Ce qui unit entre eux tous le du monde, c'est qu'ils sont de même race. Cet“ affation ne soutient pas l'examen* Le
Les Khazars d’après Roger Garaudy :

« Au VIIème siècle, le peuple des Khazars, d’origine turque, russe et magyar, constituait un
grand royaume sur le territoire de l’Ukraine actuelle. Aux environs de 740, le roi des
Khazars, Bulan, qui entendait ne dépendre ni des Byzantins chrétiens, ni des Perses
musulman, se convertit au judaïsme, et entraîna avec lui une grande partie de son peuple.
Environ un tiers, si l’on juge par la composition du Tribunal suprême du royaume, où
siégeaient deux juifs, deux chrétiens, deux musulmans et un païen.
Du XIème au XIIIème siècle ce royaume s’effrita sous les assauts des Russes et des Byzantins,
et surtout des mongoles de Gengis Khan. Les Khazars furent ainsi refoulés vers la Pologne, la
Hongrie et la Transylvanie, où, avec des coreligionnaires venus de France et des Balkans, ils
formèrent les grandes communautés juives d’Europe Centrale et Orientale. » (Palestine Terre
des Messagers Divin, Roger Garaudy, Editions Al-Fihrist, Beyrouth-Liban, 1998, p.220).

29
(22)

30
31
32
Le Royaume Khazar.

(23) Bible, Genèse 10, 1-5

Les Juifs aschkénazes ne sont pas sémites.

D’après ces passages, Aschkenaz est le fils de Gomer, qui lui-même est le fils de Japhet, frère
de Sem et de Cham. Il en ressort d’après ces versets que les Juifs ashkénaze, qui représente
plus de 80% de la populaton juive mondiale ne sont pas des desendants de Sem, et ne sont
donc pas sémites. Ils descendent de Japhet. Le judaïsme ne serait pas une religion prosélyte,
ce qui est faux. A la page 525 du « Cours de Philosophie » d’Armand Cuvillier on peut lire ce
qui suit :

33
L’antisémitisme, l’antijuaisme et l’antisionisme, quelle différence ?
Etre antisémite c’est être contre la race sémite, tout simplement !

Etre antijuif c’est être contre le judaïsme c’est-à-dire être contre une religion.

Etre antisioniste c’est être contre le sionisme, contre une politique.

Une personne peut être antisémite sans être antijuive ou antisioniste et l’Etat d’Israël en est le
meilleur exemple. Ou alors, être antijuive sans être antisémite ou encore, être antisioniste sans
être antisémite ou antijuive. (Ex : les Neturei Kerta)

Je vais à présent retranscrire des passages d’un livre très connu qui dit des juifs, qu’ils sont :

- un peuple mauvais et déraisonnable.


- Un peuple abruti.
- Un peuple insensé.
- Une nation coupable.
- Un peuple chargé de crimes.
- Une race de malfaiteurs.
- Des enfants vicieux.
- Un peuple qui aime le mal.
- Un peuple qui exècre la justice.
- Peuple qui tort tout ce qui est droit.
- Qui construit Sion dans le sang.
- Des enfants de sorcières.
- Une race adultère
- Une race prostituée
- Des enfants désobéissant.
- Une race menteuse
- Un peuple stupide.
- Des enfants sans cervelle.
- Expert pour faire le mal.
- Des rebelles endurcis.
- Tous des malfaiteurs.
- Des enfants de « putain »
- Des tueurs de Prophètes.
- Des enfants du Diable.

A coups sûr, ce livre d’où provienent ces pasages serait censuré pour propos raciste et
antisémite. Mais paradoxalement, ce livre est la Bible Ces critiques s’adressent à des juifs à
un moment donné du passé. Ils ont été critiqués à cause de leur mauvaise conduite, à cause de
leur désobéissance. Voici les passages entiers avec les références. A chacun d’aller vérifier.

« Le Seigneur est un rocher protecteur. Il agit de manière parfaite, toutes ces décisions
sont légitimes, toujours fidèle, jamais injuste, il est plein de droiture et de vérité. Mais vous,
peuple mauvais et déraisonnable, vous avez offensé le Seigneur. Honte à vous ! Vous n’êtes

34
plus ses enfants ! Peuple abruti, peuple insensé, peut-on se conduire ainsi envers lui ? N’est-
il pas votre père, votre créateur, celui qui a fait de vous son peuple ? » (Deut. 32, 4-6.)

« Quel malheur, nation coupable, peuple chargé de crimes, race de malfaiteurs,


enfants vicieux que vous êtes ! Vous avez abandonné le Seigneur, vous avez dédaigné
l’unique vrai Dieu, le Dieu d’Israël, vous lui avez tourné le dos. » (Esaïe 1, 4)

« Vous avez beau faire prière sur prière, je refuse d’écouter, car vos mains sont
couvertes de sang. Nettoyez-vous, purifiez-vous, écartez de ma vue vos mauvaises actions,
cessez de faire le mal. » (Esaïe 1, 15-16)

« Puis je dis : Écoutez donc, chefs de la maison de Jacob et commandants de la


maison d’Israël ! N’est-ce pas à vous de connaître le droit, vous qui haïssez le bien et aimez
le mal, qui leur arrachez la peau, et la chair de sur leurs os !

Écoutez donc ceci, chefs de la maison de Jacob et commandants de la maison d’Israël, vous
qui exécrez la justice et qui tordez tout ce qui est droit, vous qui construisez Sion avec le
sang et Jérusalem avec le crime !

« Ses chefs jugent pour des présents, ses prêtres décident pour un salaire, ses prophètes
vaticinent à prix d’argent. Et c’est sur Yahvé qu’ils s’appuient ! Ils disent : " Yahvé n’est-il
pas au milieu de nous ? Le malheur ne tombera pas sur nous. » (Livre de Michée, chapitre 3)

« Embouche la trompette ! Comme un aigle, le malheur fond sur la maison de Yahvé. Car ils
ont transgressé mon alliance et ont été infidèles à ma Loi. » (Osée 8 ,1)

« Approchez ici, vous autres, enfants de sorcière, race adultère et prostituée ! De qui
vous moquez-vous ? A qui faites vous des grimaces et tirez-la langue ? N’est-il pas vrai que
vous êtes des enfants désobéissants, une race menteuse ? » (Esaïe 57, 3-4)

« Mon peuple est stupide, il m’ignore, dit le Seigneur d’Israël. Ce sont des enfants
sans cervelle, ils ne comprennent rien. Ils ne sont experts que pour mal faire. Mais pour ce
qui est de bien faire, ils n’y comprennent rien. » (Jérémie 4, 22)

« Ce sont tous des rebelles endurcis, des calomniateurs, durs comme le bronze ou le
fer, ce sont tous des malfaiteurs. » (Jérémie 6, 28).

« Accusez Israël, votre mère, ne vous en privez-pas, dit le Seigneur, car elle n’est
plus ma femme et je ne suis plus son mari. Qu’elle ôte de son visage les marques de sa
prostitution ! Qu’elle enlève d’entre ses seins les signes de son adultère. Sinon je la mettrai
toutes nue, dans l’état où elle était au jour de sa naissance !... Je n’aime pas ses enfants : ce
sont des enfants de prostituée, car leur mère s’est prostituée, celle qui les a mis au
monde s’est conduite honteusement. » (Osée 2, 4-7)

« Que n'ai-je au désert une cabane de voyageurs! J'abandonnerais mon peuple et m'en
irais loin d'eux; car ce sont tous des adultères, c'est une troupe de perfides. » (Jérémie 9, 2)

« Leur langue est un trait meurtrier qui profère le mensonge; chacun a la paix dans
la bouche avec son prochain, mais au-dedans il lui dresse des embûches.

35
Ne les punirais-je pas pour ces choses-là, dit l'Éternel? Mon âme ne se vengerait-
elle pas d'une telle nation ? » (Jérémie 9, 8)

« L'Éternel a dit: C'est parce qu'ils ont abandonné ma loi, que j'avais mise devant
eux, et qu'ils n'ont pas écouté ma voix et ne l'ont pas suivie;

Mais qu'ils ont suivi la dureté de leur cœur et les Baals, comme leurs pères.
C'est pourquoi, ainsi a dit l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël: Voici, je vais nourrir ce
peuple d'absinthe, et je lui ferai boire des eaux empoisonnées.

Et je les disperserai parmi des nations qu'ils n'ont connues, ni eux ni leurs pères; et
j'enverrai après eux l'épée, jusqu'à ce que je les aie consumés. » (Jérémie 9, 13-16)

D’après ces versets, ce sont les juifs qui sont responsables de tout ce qui leur est arrivé.(Exils,
expulsions, progroms, shoah.)

Même Hitler n’a pas été aussi loin dans ses critiques contre les juifs. Comparons à
présent les deux passages qui vont suivre. Le premier est tiré d’un livre d’Herman Raushning,
ancien chef National-Socialiste du Gouvernement de Dantzig :

« Je lui demandai s’il fallait déduire de ses paroles que la race juive devait être totalement
anéantie.
- Non, répondit Hitler, au contraire, si le Juif n’existait pas, il nous faudrait l’inventer. On a
besoin d’un ennemi visible et non pas seulement d’un ennemi invisible. » (Hitler m’a dit,
Confidences du Führer sur son plan de conquête du monde, Hermann Rauschning, Editions Coopération, Paris,
1939, p. 265.)

La Bible va plus loin que Hitler puisqu’il y est écrit ce qui suit :

« J’avais l’intention de les détruire (les juifs) complètement et d’effacer tout


souvenir d’eux de la Terre. Mais j’ai eu peur que leurs ennemis se moquent de moi, en
imaginant avoir accompli eux-même cet exploit, en pensant que je n’y suis pour rien. »
(Deutéronome 32, 27.)

Ce que confirme André Chouraqui dans une interview accordés au quotidien « Dernières
Nouvelles d’Alsace » :

« - On cite parfois des passages du Coran très durs, qui justifieraient le fanatisme ? -
- C'est une mauvaise interprétation. La même erreur que celle qu'a commise le christianisme
avec l'Inquisition. Même dans la Bible hébraïque, vous avez des passages qui traitent Israël
plus durement que ne l'ont jamais imaginé tous les antisémites du monde ! » (Interview
d'André Chouraqui, par Jacques Fortier, Dernières Nouvelles d'Alsace Jeudi 7 Juin 2001.)

36
Le Messie et les juifs.
Voyons maintenant dans le Nouveau Testament, comment Jésus (psl), qui est sémite,
s’adresse aux scribes et au Pharisiens, qui sont pourtant sémites :

" Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui fermez aux hommes le Royaume des
Cieux ! Vous n’entrez certes pas vous-mêmes, et vous ne laissez même pas entrer ceux qui le
voudraient !

" Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui parcourez mers et continents pour
gagner un prosélyte, et, quand vous l’avez gagné, vous le rendez digne de la géhenne deux
fois plus que vous !

Malheur à vous, guides aveugles, qui dites : "Si l’on jure par le sanctuaire, cela ne compte
pas ; mais si l’on jure par l’or du sanctuaire, on est tenu. "

Insensés et Vous dites encore : "Si l’on jure par l’autel, cela ne compte pas ; mais si l’on jure
par l’offrande qui est dessus, on est tenu. "

Aveugles ! quel est donc le plus digne, l’or ou le sanctuaire qui a rendu cet or sacré ? Aussi
bien, jurer par l’autel, c’est jurer par lui et par tout ce qui est dessus, jurer par le sanctuaire,
c’est jurer par lui et par Celui qui l’habite ; jurer par le ciel, c’est jurer par le trône de Dieu
et par Celui qui y siège.

" Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui acquittez la dîme de la menthe, du
fenouil et du cumin, après avoir négligé les points les plus graves de la Loi, la justice, la
miséricorde et la bonne foi ; c’est ceci qu’il fallait pratiquer, sans négliger cela.

Guides aveugles, qui arrêtez au filtre le moustique et engloutissez le chameau.

" Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui purifiez l’extérieur de la coupe et de
l’écuelle, quand l’intérieur en est rempli par rapine et intempérance !

Pharisien aveugle ! purifie d’abord l’intérieur de la coupe et de l’écuelle, afin que l’extérieur
aussi devienne pur.

Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui ressemblez à des sépulcres blanchis :
au-dehors ils ont belle apparence, mais au-dedans ils sont pleins d’ossements de morts et de
toute pourriture ; vous de même, au-dehors vous offrez aux yeux des hommes l’apparence de
justes, mais au-dedans vous êtes pleins d’hypocrisie et d’iniquité.

" Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui bâtissez les sépulcres des
prophètes et décorez les tombeaux des justes, tout en disant : "Si nous avions vécu du temps
de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour verser le sang des prophètes. "

Ainsi, vous en témoignez contre vous-mêmes, vous êtes les fils de ceux qui ont assassiné les
prophètes !

Eh bien ! vous comblez la mesure de vos pères

37
Serpents, engeance de vipères ! Comment pourrez-vous échapper à la condamnation de la
géhenne ?

C’est pourquoi, voici que j’envoie vers vous des prophètes, des sages et des scribes : vous en
tuerez et mettrez en croix, vous en flagellerez dans vos synagogues et pourchasserez de ville
en ville, pour que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang
de l’innocent Abel jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez assassiné
entre le sanctuaire et l’autel !

En vérité, je vous le dis, tout cela va retomber sur cette génération !

" Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés,
combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses
poussins sous ses ailes..., et vous n’avez pas voulu !

Voici que votre maison va vous être laissée déserte.

Je vous le dis, en effet, désormais vous ne me verrez plus, jusqu’à ce que vous disiez : Béni
soit celui qui vient au nom du Seigneur ! (Evangile selon Matthieu 23, 13-39.)

Jésus va encore plus loin puisqu’il traite les juifs pharisiens de fils de Diable :

« Ils lui répondirent: Notre père est Abraham. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants
d'Abraham, vous feriez les ouvres d'Abraham.

Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi, un homme qui vous ai dit la vérité
que j'ai apprise de Dieu; Abraham n'a point fait cela.

Vous faites les ouvres de votre père. Ils lui dirent donc: Nous ne sommes point issus de la
fornication; nous avons un seul Père, c'est Dieu.

Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m'aimeriez, parce que c'est de Dieu que je suis
issu, et que je viens; car je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui qui m'a envoyé.

Pourquoi ne comprenez-vous point mon langage? C'est parce que vous ne pouvez écouter ma
parole.

Le père dont vous êtes issus, c'est le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père.
Il a été meurtrier dès le commencement, et il n'a point persisté dans la vérité, parce qu'il n'y a
pas de vérité en lui. Lorsqu'il dit le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur,
et le père du mensonge. » (Evangile selon Jean 8, 39-44.)

Le Messie serait-il « antisémite » ?

38
Les juifs dans le Coran.

Certains juifs et certains chrétiens et d’autres, soutiennent que le Coran est antisémite
vu qu’il comporte des passages qui critiquent les juifs.

Comment le Coran pourrait être « antisémite » étant donné qu’il dit à propos de la Torah :

« Nous [Allah] nous avons donné à Moïse le Livre de la Torah en totalité… ce livre est
béni » (Coran 6 ,155-156.)

« Nous donnâmes à Moïse le Livre de la Loi et la distinction, afin que vous soyez dirigés
dans la droite voie. » (Coran 2, 50.)

Encore une fois, comment est-ce que le Coran peut-il être « antisémite » alors qu’il dit des
juifs et des chrétiens :

« Mais ils ne sont pas tous pareils. Il est, parmi les gens du Livre, une communauté droite
qui, aux heures de la nuit, récite les versets de Dieu en se prosternant. Ils croient en Dieu et
au Jour dernier, ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux
bonnes œuvres. Ceux-là sont parmi les gens de bien. Et quelque bien qu’ils fassent, il ne
leur sera pas dénié. Car Dieu connaît bien les pieux. » (Coran 3, 113-115.)
Ou encore ces verset :

« Ô enfants d'Israël ! Souvenez-vous des bienfaits dont je vous ai comblés, souvenez-vous


que je vous ai élevés au-dessus de tous les humains. » (Coran 2, 44.)

« nous avons apporté aux enfants d'Israël le Livre (la Tora), la sagesse et la prophétie et
nous les avons préféré aux autres peuples. » (Coran 45,16.)

« (Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple: ‹Ô, mon peuple! Rappelez-vous le bienfait
d'Allah sur vous, lorsqu'Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois.
Et Il vous a donné ce qu'Il n'avait donné à nul autre aux mondes. » (Coran 5, 20)

Les juifs tueurs de Prophètes.


L’Ancien Testament dit :

« Pourquoi vous en prendre à moi ? demande le Seigneur. Tous, vous m’avez été
infidèles. Je vous ai frappé, mais ça n’a servit à rien, et vous n’avez pas accepté cet
avertissement. Au contraire comme des lions féroces, vous avez tué vos prophètes. » (Jérémie 2,
29-30.)

"... Ils [nos pères] se soulevèrent et se révoltèrent contre Toi. Ils jetèrent Ta loi derrière leur
dos, ils tuèrent Tes prophètes qui les conjuraient de revenir à Toi, et ils se livrèrent envers
Toi à de grands outrages. Alors Tu les abandonnas entre les mains de leurs ennemis, qui les
opprimèrent. » (Néhémie, 9: 26-29.)

39
Jésus (PSL) ne dit pas autre chose dans l’Evangile selon Matthieu :

« C’est pourquoi, voici que j’envoie vers vous des prophètes, des sages et des
scribes : vous en tuerez et mettrez en croix, vous en flagellerez dans vos synagogues et
pourchasserez de ville en ville, - pour que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur
la terre, depuis le sang de l’innocent Abel jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que
vous avez assassiné entre le sanctuaire et l’autel !

En vérité, je vous le dis, tout cela va retomber sur cette génération !

Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés,
combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses
poussins sous ses ailes…, et vous n’avez pas voulu ! » (Evangile selon Matthieu, 23, 34-37.)

« Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui bâtissez les sépulcres des prophètes
et décorez les tombeaux des justes, tout en disant : "Si nous avions vécu du temps de nos
pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour verser le sang des prophètes. " Ainsi,
vous en témoignez contre vous-mêmes, vous êtes les fils de ceux qui ont assassiné les
prophètes ! »

Dans le Coran :

« Nous avons donné à Moïse le livre de la Loi et l'avons fait suivre par d'autres envoyés. Nous
avons accordé à Jésus, fils de Marie des signes manifestes de sa mission (ses miracles) et
l'avons fortifié par l'esprit de sainteté. Toutes les fois que nos prophètes vous apporteront
une doctrine qui froisse vos passions, leur résisterez-vous orgueilleusement en les accusant
une partie de mensonges et en tuant les autres ? » (Coran 2, 81.)

« Lorsqu'on leur dit : croyez à ce que Dieu a envoyé du ciel, ils répondent " Nous croyons aux
Ecritures que nous avons reçues et ils rejettent le (Coran) livre venu depuis et pourtant ... ce
livre confirme leurs Ecritures. " Demande-leur : pourquoi donc avez-vous tué les envoyés du
Seigneur si vous aviez la foi ? » (Coran 2, 85.)

« Nous les avons maudits à cause de leur rupture de l’engagement, leur mécréance aux
révélations de Dieu, leur meurtre injustifié des prophètes… » (Coran 4, 155.)

Ainsi donc, L’Ancien Testament, le Nouveau Testament et le Coran, disent tout trois que des
juifs ont tué des Prophètes.

A propos de la malédiction des juifs.

Dans le Coran :

« Et les Juifs disent : ‹La main de Dieu est fermée !› Que leurs propres mains soient
fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement
ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la
part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous
avons jeté parmi eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois

40
qu’ils allument un feu pour la guerre, Dieu l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur
la terre, alors que Dieu n’aime pas les semeurs de désordre. » (Coran 5, 64.)

« (Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l’engagement, leur mécréance aux
révélations de Dieu, leur meurtre injustifié des prophètes, et leur parole : ‹Nos cœurs sont
(enveloppés) et imperméables›. En réalité, c’est Dieu qui a scellé leurs cœurs à cause de
leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu. » (Coran 4, 155.)

« Et puis, à cause de leur violation de l’engagement, Nous les avons maudits et endurci
leurs cœurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été
rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d’un petit nombre d’entre eux.
Pardonne-leur donc et oublie [leurs fautes]. Car Dieu aime, certes, les bienfaisants. » (Coran
5, 13.)

Dans l’Ancien Testament :

« Vous êtes sous le coup d’une grave malédicition parce que vous me trompez, vous, le
peuple entier. » (Malachie 3, 9.)

« Dans tout ce que vous entreprendrez, le Seigneur vous enverra la malédiction, la terreur
et les tracas, et vous ne tarderez pas à être complètement exterminés à cause du mal que vous
aurez commis en l’abandonnant. » (Deutéronome 28, 20.)

« C’est pourquoi je reste en procès contre vous, et le serai encore avec vos descendants,
déclare le Seigneur. » (Jérémie 2, 9.)

« Mais si tu n'obéis pas à la voix de l'Éternel ton Dieu, pour prendre garde de pratiquer tous
ses commandements et ses statuts que je te prescris aujourd'hui, voici toutes les malédictions
qui viendront sur toi, et t'arriveront: Tu seras maudit dans la ville, et tu seras maudit aux
champs;

Maudite sera ta corbeille, et ta huche. Maudit sera le fruit de tes entrailles, et le fruit de ton
sol, la portée de tes vaches et de tes brebis.

Tu seras maudit dans ton entrée, et tu seras maudit dans ta sortie.


L'Éternel enverra sur toi la malédiction, l'effroi et la ruine, dans tout ce à quoi tu mettras la
main et que tu feras, jusqu'à ce que tu sois détruit et que tu périsses promptement, à cause de
la méchanceté des actions par lesquelles tu m'auras abandonné. » (Deutéronome 28, 15-20.)

« Et toutes ces malédictions viendront sur toi, et te poursuivront, et t'atteindront, jusqu'à ce


que tu sois exterminé; parce que tu n'auras pas obéi à la voix de l'Éternel ton Dieu, pour
garder ses commandements et ses statuts qu'il t'a prescrits.

Et elles seront sur toi et sur ta postérité à jamais, comme un signe et un prodige. »
(Deutéronome 28, 45-46.)

« Regarde, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction :


la bénédiction, si vous écoutez les commandements de l’Éternel, votre Dieu, que je vous
commande aujourd’hui ; la malédiction, si vous n’écoutez pas les commandements de
l’Éternel, votre Dieu, et si vous vous détournez du chemin que je vous commande

41
aujourd’hui, pour aller après d’autres dieux, que vous n’avez pas connus. » (Deutéronome 11,
26-28)

D’autres versets coraniques à propos des juifs :

« Ô enfants d'Israël ! Souvenez-vous des bienfaits dont je vous ai comblés, souvenez-vous que
je vous ai élevés au-dessus de tous les humains. » (Coran 2, 44.)

« Ne revêtez pas la robe du mensonge, ne cachez point la vérité quand vous la connaissez. »
(Coran 2, 39.)
Le Coran nous dis qu’ils n’ont pas tous désobéi :

« Quand nous reçûmes "l'Alliance des enfants d'Israël", nous leur dîmes : N'adorerez qu'un
seul Dieu, respectez vos pères et vos mères, aidez les orphelins et les pauvres. " Ayez des
paroles de bonté pour TOUS les hommes, acquittez-vous de vos prières, faites l'aumône.
Excepté un petit nombre, vous vous êtes montrés récalcitrants et vous vous êtes détournés de
mes commandements. » (Coran 2, 77.)

« C'est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les bonnes
nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu'ils obstruent le sentier d'Allah, (à
eux-mêmes et) à beaucoup de monde, et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires -
qui leur étaient pourtant interdits - et parce qu'ils mangent illégalement les biens des gens. A
ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux. »
(Coran 4, 160-16.)

« Nous avions décrété pour les Enfants d'Israël, (et annoncé) dans le Livre: ‹Par deux fois
vous sèmerez la corruption sur terre et vous allez transgresser d'une façon excessive. »
(Coran,17, 4.)

Dans sa traduction du Coran, André Chouraqui a falsifié la traduction :

42
Les Neturei Karta, juifs antisioniste.

Et que dire de ces juifs qui manifestent contre l’Etat d’Israël, ces juifs orthodoxes qui
brûlent le drapeau israélien ? Sont-ils antisémites ? Je vous pose la question. Non. Ils
protestent contre une politique, le sionisme, qui est une dérive du judaïsme. Les Neturei Kerta
ne sont pas les seuls, il y a d’autres organisations juive qui affiche sans ambages leur
antisionisme.

Montreal, Canada.(23a) Boro Park, Brooklyn, NY.(24)

(25)

Stamford Hill, Londres(26) (27)

43
(28) (29)

(30) (31)

(32) (33)

(34) (35)

44
(36) (37)
« Le sionisme peut-être considéré comme une sécularisation de l’idée messianique, le
peuple juif lui-même prenant l’initiative d’un changement radical plutôt que d’attendre
l’arrivée du Messie. Le fait que le sionisme se soit approprié le messianisme traditionnel aide
à comprendre la très vive hostilité des groupes ultra-orthodoxes à son égard, de même que
la condamnation d’un Etat juif instauré sous des auspices naturels et séculiers. »
(Dictionnaire Encyclopédique du Judaïsme, Editions Robbert Laffont, Paris, 1996, p. 664.)

Voici une liste de groupes juifs orthodoxe anti sioniste :

http://www.jewsagainstzionism.com/

http://www.jewsnotzionists.org/

• Bene Yoel
• Breslov
• Brisk
• Hazon Ish
• Kasho
• Krasna
• Kretcheniff
• Malochim
• Munkach
• Neturei Karta
• Nitra
• Pupa
• Satmar
• Skullene
• Slonim (Weinberg)
• Toldoth Aharon
• Toldoth Avrohom Yitzchok
• Tosh

45
• Wiznitz Hassidic sect based in Monsey, NY

http://www.jewsnotzionists.org/groups.htm

Liste d’organisation juive orthodoxe antisioniste :

• Edah HaCharedith lekol Makhelot Ha'Ashkenazim


Rabbinical High Court for all Ashkenazic communities, Jerusalem

• Edah HaCharedith HaSefaradit, Sefaradic Rabbinical High Court, Jerusalem

• Hisachduth HaRabbonim DeArtzos HaBris VeKanada - Central Rabbinical Congress of the United
States and Canada (CRC)

• Yeshivath Ahavath Shalom

http://www.jewsnotzionists.org/organizations.htm
Liste partielle de quelques rabbin hassidique anti-sioniste bien connu :

• the Toldos Aharon Rebbe, Grand Rabbi Duvid Kohn

• the Toldos Avrohom Yitzchok Rebbe, Grand Rabbi Shmuel Yaakov Kohn

• the Munkatcher Rav Shlit"a - Grand Rabbi Moshe Leib Rabinowitz, leader of the international Munkacs
Hassidic movement based in Brooklyn NY

http://www.jewsnotzionists.org/contemporaryHassicLeaders.htm

Liste partielle de rabbins orthodoxe antisioniste:

• His Holiness Sidna Baba Sali - ADMoR HaHaham Hakadosh Rabi Yisrael Abu Hasera

• Rabbi Elchonon Wasserman

• the Brisker Rav, HaGaon Reb Cahyim Soloveitchik

• the Brisker Rav, HaGaon Reb Velvel Soloveitchik

• the Brisker Rav, Hagaon Reb Moshe Yehudah Leib Diskin

• the Chief Rabbi of Jerusalem, HaGaon Reb Yoseph Chayim Sonnenfeld

http://www.jewsnotzionists.org/rabbisPastGenerations.htm

Nous pouvons donc critiquer Israël puisque des juifs le font, et notre critique sera légitime.
Et ce qui est paradoxale dans cette affaire, c’est que c’est l’Etat d’Israël qui est antisémite
(Les fondateurs et précurseurs du sionisme politique ainsi que les dirigeant de l’Etat hébreu
n’étaient ni sémite ni croyant. Charles Nettler, Moses Hess, Theodor Herzl, Nahum Goldman,
Chaim Weizman, Yosef Sprinzak, Yitzhak Ben-Zvi, Zalman Shazar, Menachem Begin,
Yitzhak Shamir etc…

46
Autre gros paradoxe, l’athéïsme (Il le dit lui-même dans ses écrits, « Je suis un agnostique »,
Diaries (Mémoires), Théodore Herzl, Editions Victor Gollancz, 1958, p. 54.) du fondateur du
sionisme politique, Théodor Herzl, qui brandit la Bible pour justifier sa politique coloniale.
Fait étrange, Hans Herzl,le fils de Theodor Herzl s’était convertit au christianisme et s’est
suicidé suite à la mort de sa sœur d’une overdose.

Autre fait paradoxal : d’après la Bible, Isaac épouse une araméenne, Esaü épouse une femme
arabe, le roi Saül est né de mère cananéenne, l’aïeule de David, Ruth, était Moabite, Salomon,
est de mère Hittite. La mère du Prophète Abraham était égyptienne.

Voyons ce que dit le Dictionnaire Encyclopédique du Judaïsme :

« Historiquement, la définition du Juif a été conçue selon les lois de la Halakha, pour laquelle
est juive toute personne née de mère juive, ou toute personne convertie au judaïsme dans
les conditions précisées par la Halakah. » (Dictionnaire Encyclopédique du Judaïsme, Editions
Robbert Laffont, Paris, 1996, p. 548).

S’il fallait appliquer la législation israélienne actuelle, Abraham, Isaac, Jacob, Saül, David,
Salomon ne pourraient entrer dans l’état Hébreux parce qu’ils n’étaient pas juifs !

Diviser pour mieux régner…


Diviser pour mieux régner, tout le monde connaît cette devise ou presque. Nous allons
reproduire un document où l’on voit Israël mettre en pratique cette fameuse devise.

Le n° 14, de février 1982, de la revue KIVOUNIM (Orientations), contient un article d’Oded


Yinon publié par l’ « organisation sioniste mondiale » qui expose une « stratégie pour Israël
dans les années 80 ». Voilà donc les causes des troubles au Proche-Orient : Israël !

« La reconquête du Sinaï, avec ses ressources actuelles, un objectif prioritaire, que les
accords de Camp David et accords de paix empêchaient jusqu’ici d’atteindre... Privés de
pétrole et des revenus qui en découlent, condamnés à d’énormes dépenses en ce domaine, il
nous faut impérativement pour retrouver la situation qui prévalait dans le Sinaï avant la visite
de Sadate et le malheureux accord signé avec lui en 1979. La situation économique de
l’Égypte, la nature de son régime, et sa politique panarabe, vont déboucher sur une
conjoncture telle qu’Israël devra intervenir... L’Egypte, du fait de ses conflits internes, ne
représente plus pour nous un problème stratégique, et il serait possible, en moins de 24
heures, faire revenir à l’état où elle se trouvait après la guerre de juin 1967[allusion à la
destruction du barrage d’Assouan]. Le mythe de l’Égypte « leader du monde arabe » est
mort... et, face à Israël et au reste du monde arabe, elle a 50% de sa puissance. A court
terme, elle pourra tirer avantage de la restitution du Sinaï, mais cela ne changera pas
fondamentalement le rapport de force. En tant que corps centralisé l’Égypte est déjà un
cadavre, surtout si l’on tient compte l’affrontement de plus en plus dur entre musulmans et
chrétiens. Sa division en provinces géographiques distinctes doit être notre objectif politique
pour les années 1990, sur le front occidental. Une fois l’Égypte ainsi disloquée et privée de
pouvoir central, des pays comme la Libye, le Soudan, et d’autres plus éloignés, connaîtront
la même dissolution. La formation d’un état copte en Haute-Égypte, et celle de petites entités
régiona1es de faible importance, est la clef d’un développement historique actuellement
retardé par l’accord de paix, mais inéluctable à long terme.

47
En dépit des apparences, le front Ouest présente moins de problèmes que celui de l’Est. La
partition du Liban en cinq provinces... préfigure ce qui se passera dans l’ensemble du
monde arabe. L’éclatement de la Syrie et de l’Irak en régions déterminées sur la base de
critères ethniques ou religieux, doit être à long terme, un but prioritaire pour Israël. La
première étape étant la destruction de la puissance militaire de ces Etats. Les structures
ethniques de la Syrie l’exposent à un démantèlement qui pourrait aboutir à la création d’un
Etat chiite le long de la côte, d’un Etat sunnite dans la région d’Alep, d’un autre à Damas, et
d’une entité druze qui pourrait souhaiter constituer son propre Etat -peut-être sur notre
Golan- en tout cas avec l’Houran et le nord de la Jordanie... Un tel Etat serait, à long, terme,
une garantie de paix et de sécurité pour la région. C’est un objectif qui est déjà à notre
portée.
Riche en pétrole, et en proie à des luttes intestines, l’Irak est dans la ligne de mire
israélienne. Sa dissolution serait, pour nous, plus importante que celle de la Syrie, car c’est
lui qui représente, à court terme, la plus sérieuse menace pour Israël. Une guerre syro-
irakienne favoriserait son effondrement de l’intérieur, avant qu’il ne soit en mesure de se
lancer dans un conflit d’envergure contre nous.
Toute forme de confrontations interarabe nous sera utile et hâtera l’heure de cet
éclatement... Il possible que la guerre actuelle contre l’Iran précipite ce phénomène de
polarisation.
La Péninsule arabique tout entière est vouée à une dissolution du même genre, sous des
pressions internes. C’est le cas en particulier de l’Arabie Saoudite : l’aggravation des
conflits intérieurs et la chute du régime sont dans la logique de ses structures politiques
actuelles. La Jordanie est un objectif stratégique dans l’immédiat. A long terme, elle ne
constituera plus une menace pour nous après sa dissolution, la fin du règne d’Hussein, et le
transfert du pouvoir aux mains de la majorité palestinienne. C’est à quoi doit tendre la
politique israélienne. Ce changement signifiera la solution du problème de la rive
occidentale, à forte densité de population arabe. L’émigration de ces Arabes à l’Est- dans des
conditions pacifiques ou à la suite d’une guerre -et le gel de la croissance économique et
démographique, sont les garanties des transformations à venir. Nous devons tout faire pour
hâter ce processus. Il faut rejeter le plan d’autonomie, et tout autre qui impliquerait un
compromis ou une participation des territoires,
et ferait obstacle à la séparation des deux nations : conditions indispensables d’une véritable
coexistence pacifique.
Les Arabes israéliens (sous-entendu : Palestiniens) doivent comprendre qu’ils ne pourront
avoir de patrie qu’en Jordanie...et ne connaîtront de sécurité qu’en reconnaissant la
souveraineté juive entre la mer et le Jourdain... Il n’est plus possible, en cette entrée dans
l’ère nucléaire, d’accepter que les trois quarts de la population juive se trouvent concentrée
sur un littoral surpeuplé et naturellement exposé ; la dispersion de cette population est un
impératif majeur de notre politique intérieure. La Judée, la Samarie, et la Galilée, sont les
seules garanties de notre survie nationale. Si nous ne devenons pas majoritaires dans les
régions montagneuses, nous risquons de connaître le sort des croisés, qui ont perdu ce pays.
Rééquilibrer la région sur le plan démographique, stratégique et économique, doit être notre
principale ambition ; ceci comporte le contrôle des ressources en eau de la qui va de
Beersheba à la Haute-Galilée et qui est pratiquement vide de juifs aujourd’hui. » (Revue
KIVOUNIM (Orientations.), Oded Yinon, Organisation Sioniste Mondiale, n° 14, de février 1982.)
This essay originally appeared in Hebrew in KIVUNIM (Directions), A Journal for Judaism and Zionism; Issue
No, 14--Winter, 5742, February 1982, Editor: Yoram Beck. Editorial Committee: Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon
Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist
Organization, Jerusalem.

48
(38)

(39)

49
Les Protocoles des Sages de Sion, un faux manifeste.
Les Protocoles des Sages de Sion serait un programme en 24 chapitres décrivant le
plan de conquête du monde par les juifs. Mais ce document est un faux, plagiés d’un livre de
Maurice Joly « Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu. ». Il suffit de comparer
quelques extraits tirés des deux ouvrages. Les Protocoles des Sages de Sion ne sont pas
authentiques mais ils sont « véridiques ». C'est-à-dire qu’on a l’impression, quand on lit les
Protocoles des Sages de Sion, que c’est une description du monde actuelle avec toutes ses
dérives. Même Hitler savait que les « Protocols » n’étaient pas authentique :

« Quand j’ai lu il y a longtemps, les « Protocols des Sages de Sion », j’en ai été boulversé.
Cette dissimulation dangereuse de l’ennemi, cette ubiquité ! J’ai compris tout de suite qu’il
fallait faire comme eux, à notre façon bien entendu.

Je demandai à Hitler s’il ne s’exagérait pas l’importance des Juifs.


-« Non, non, s’écria-t-il, le Juif n’est pas un ennemi qu’on puisse surestimer. »

Je luis fis remarquer que les « Protocoles des Sages de Sion » étaient une falsification
manifeste. En 1920, je les avais déjà lus sur les conseils d’un certain Muller von Hausen.
J’avais tout de suite reconnu qu’ils étaient apocryphes.

-« Et pourquoi pas ? » s’emporta Hitler. « Que le document soit authentique ou non, au sens
historique du mot, que m’importe ? » (Hitler m’a dit, Confidences du Führer sur son plan de conquête du
monde, Editions Coopération, Paris, 1939, p. 265, 266).

Dans la colonne de gauche, vous pourrez lire les dialogues du livre de Maurice Joly et à
droite, les dialogues des protocols et voyez la ressemblance.

Quatrième dialogue. Protocole III

« Vous aurez mis aux prises toutes les forces « Nous avons opposé l’une à l’autre toutes les
contraires, suscité toutes les entreprises, forces…Nous avons encouragé dans ce but
donné des armes à tous les partis. Vous toutes entreprises, nous avons armé tous les
aurez livré le pouvoir à l’assaut de toutes les partis, nous avons fait du pouvoir la cible de
ambitions, et fait de l’Etat une arène où se toutes les ambitions. Nous avons transformé en
déchaineront les factions. » arènes les Etats où se développeront les
troubles. »

Septième dialogue : Protocole VI

« J’instituerais d’immense monopole « Bientôt nous instituerons d’énormes


financiers, réservoirs de la fortune publique, monopoles, réservoirs de richesses colossales,
dont dépendrait si étroitement le sort de dont les fortunes, même grandes, des chrétiens,
toutes les fortunes privées qu’elles dépendront tellement qu’elles y seront
s’engloutiraient avec le crédit de l’Etat le englouties, comme le crédit des Etats, le
lendemain de toute catastrophe politique. » lendemain d’une catastrophes politique… »

« L’aristocratie, en tant que force « L’aristocratie des Chrétiens en tant que force
politique, a disparu ; mais la bourgeoisie politique a disparu, nous n’avons lus à compter
territoriale est encore un élément de sur elle ; comme propriétaire de biens

50
résistance dangereux pour les territoriaux, elle peut nous nuire dans la mesure
gouvernements, parce qu’elle est-elle-même où ses ressources peuvent être indépendantes. Il
indépendante : il peut être nécessaire de nous faut donc absolument la déposséder de ses
l’appauvrir, ou même de la ruiner terres. Le meilleur moyen pour cela est
complètement. Il suffit pour cela d’aggraver d’augmenter les impôts sur la propriété
les charges qui pèsent sur la propriété foncière…Ces mesures retiendront la propriété
foncière, de maintenir l’agriculture dans un foncière dans un état de sujétion absolue. En
état d’infériorité relative, de favoriser à même temps il faut protéger le commerce et
outrance le commerce et l’industrie, mais l’industrie fortement, et surtout la spéculation :
principalement la spéculation, car la trop sans la spéculation, l’industrie multiplierait les
grande prospérité de l’industrie peut elle- capitaux privés… »
même devenir un danger, en créant un
nombre trop considérables de fortunes
indépendantes… »

Onzième dialogue : Protocole XII

« Machiavel – Ce n’est pas seulement le « Nous la scellerons (la presse) et nous lui
journalisme que j’entends refréner mettrons de forte rennes.
Montesquieu – C’est l’imprimerie Nous ferons de même pour les autres ouvrages
Machiavel-« …Vous comprenez à imprimés, car à quoi nous servirait-il de nous
merveilles que ce ne serait pas la peine débarrasser de la presse si nous devions servir
d’échapper aux attaques du journalisme s’il de cible à la brochure et au livre ?
fallait rester en butte ave celle du livre. Je Nous transformerons la publicité qui nous
décrète qu’à l’avenir aucun journal ne coûte aujourd’hui parce que c’est elle qui nous
pourra se fonder qu’avec l’autorisation du permet de censurer les journaux, en un objet de
gouvernement…J’atteins tous les journaux revenu pour notre Etat. Nous créerons un impôt
présent ou futurs par des mesures fiscales spécial pour la presse. Nous exigerons une
qui enrayeront, comme il convient, les caution lorsque se fonderont des journaux ou
entreprises de publicité ; je soumettrai les à des imprimeries. Ainsi sera garanti notre
ce que vous appelez aujourd’hui le timbre et gouvernement de toute attaque du côté de la
le cautionnement. » presse. »

« S’il y a des écrivains assez osés pour « S’il se trouve des personnes désirant écrire
écrire des ouvrages contre le gouvernement, contre nous, il ne se trouvera personne pour les
ils ne pourront trouver personne pour les imprimer. Avant d’accepter un ouvrage pour
éditer… Avant de donner le jour à des l’imprimer l’éditeur ou l’imprimeur devra aller
ouvrages nouveaux, les imprimeurs, les chez les autorités pour obtenir l’autorisation de
éditeurs viendront s’informer, et de cette le faire. De la sorte nous connaîtront d’avance
manière le gouvernement sera toujours les pièges qu’on nous tend. »
informé utilement des publications qui se
préparent contre lui. »

Douzième dialogue : Protocole XIII

« Comme le dieu Wishnou, ma presse aura « Ils auront, comme le dieu hindou Vichnou,
cent bras, et ces bras donneront la main à cent mains…qui conduiront l’opinion dans la
toutes les nuances d’opinion quelconque sur direction qui conviendra à notre but…Les
la surface entière du pays. On sera de mon imbéciles qui croiront répéter l’opinion du

51
parti sans le savoir. Ceux qui croiront parler journal de leur parti répèteront notre opinion ou
leur langue parleront la mienne, ceux qui celle qui nous plaira. Ils s’imagineront qu’ils
croiront agiter leur parti agiteront le mien, suivent l’organe de leur parti et ils suivront, en
ceux qui croiront marcher sous leur drapeau réalité, le drapeau que nous arborerons pour
marcheront sous le mien. » eux. »

Dix-septième dialogue : Protocole XVII

Montesquieu – « Je comprends maintenant « Notre régime sera l’apologue du règne de


l’apologue du dieu Wishnou ; vous avez cent Vichnou, qui en est le symbole, nos cent mains
bras comme l’idole indienne, et chacun de tiendront chacune un ressort de la machine
vos doigts touche un ressort. De même que sociale. »
vous touchez tout, pourrez-vous aussi tout
voir ? »
Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu. Editions Calmann-Levy, Paris 1968, p. 33 cité dans
Palestine Terre des Messagers Divin, Roger Garaudy, Editions al Fihrist, Beyrouth, p

Il existe un autre document, un discours qu’aurait prononcé le rabbin Reichorn sur la tombe
du Grand Rabbin Simeon ben Yehuda en 1869, au cimetierre de Prague. Là aussi, à la lecture
de ce discours, on sent qu’il est apocryphe et il l’est.

Voici le texte :

« Tous les cent ans, nous les Sages d'Israël, avons coutume de nous réunir en sanhédrin afin
d'examiner nos progrès vers la domination que nous a promise Jéhovah, et nos conquêtes sur
la Chrétienté ennemie. Cette année, réunis, sur la tombe de notre vénéré Siméon-Ben-Jéhuda,
nous pouvons constater avec fierté que le siècle écoulé nous a rapproché du but, et que ce but
sera bientôt atteint. L'or a toujours été et sera toujours la puissance irrésistible. Manié par
des mains expertes, il sera toujours le levier le plus utile pour ceux qui le possèdent, et l'objet
d'envie pour ceux qui ne le possèdent pas. Avec l'or on achète les consciences les plus
rebelles, on fixe le taux de toutes les valeurs, le cours de tous les produits, on subvient aux
emprunts des états, qu'on tient ensuite à sa merci. Déjà les principales banques, les bourses
du monde entier, les créances sur tous les gouvernements sont entre nos mains.

L'autre grande puissance est la presse. En répétant sans relâche certaines idées, la presse les
fait admettre à la fin comme des vérités. Le théâtre rend les services analogues. Partout le
théâtre et la presse obéissent à nos directions. Par l'éloge infatigable du régime
démocratique, nous diviserons les Chrétiens en partis politiques, nous détruirons l'unité de
leurs nations, nous y sèmerons la discorde ; impuissants ils subiront la loi de notre banque,
toujours unie et toujours dévouée à notre cause. Nous pousserons les Chrétiens aux guerres
en exploitant leur orgueil et leur stupidité, ils se massacreront et déblaieront la place, où
nous pousserons les nôtres.

La possession de la terre a toujours procuré l'influence et le pouvoir. Au nom de la justice


sociale et de l'égalité, nous morcellerons les grandes propriétés aux paysans qui les désirent
de toute leur force, et qui seront bientôt endettés par l'exploitation. Nos capitaux et nos prêts
nous en rendront bientôt maîtres. Nous serons à notre tour les grands propriétaires, et la
possession de la terre nous en assurera le pouvoir.

52
Efforçons-nous de remplacer dans la circulation l'or par le papier monnaie ; nos caisses
absorberont l'or et nous réglerons la valeur du papier, ce qui nous rendra maîtres de toutes
les existences. Nous comptons parmi nous des orateurs capables de feindre l'enthousiasme et
de persuader les foules ; nous les répandrons parmi les peuples pour leur annoncer les
changements qui doivent réaliser le bonheur du genre humain. Par l'or et par la flatterie nous
gagnerons le prolétariat qui se chargera d'anéantir le capitalisme chrétien. Nous promettrons
aux ouvriers des salaires qu'ils n'ont jamais osé rêver, mais nous élèverons tellement le prix
des choses nécessaires que nos profits seront encore plus grands.

De cette manière nous préparerons la révolution que les Chrétiens feront eux-mêmes et de
laquelle nous cueillerons les fruits. Par nos railleries et par nos attaques, nous rendrons les
prêtres ridicules puis odieux, leur religion aussi ridicule, aussi odieuse que le clergé. Nous
serons alors maîtres de leurs âmes. Nous avons déjà établi nos hommes dans toutes les
positions importantes. Efforçons-nous de fournir aux goyim des avocats et des médecins ; les
avocats sont au courant de tous les intérêts ; les médecins, une fois dans la maison,
deviennent des confesseurs et des directeurs de conscience.

Mais surtout accaparons l'enseignement. Par là nous répandrons les idées qui nous seront
utiles, et nous pétrirons les cerveaux à notre gré.

Si l'un des nôtres tombe malheureusement dans les griffes de la Justice chez les Chrétiens,
courons à son aide ; trouvons autant de témoignages qu'il en faut pour le sauver de ses juges,
en attendant que nous soyons nous-mêmes les juges.

Les monarques de la Chrétienté, gonflés d'ambition et de vanité, s'entourent de luxe et


d'armées nombreuses. Nous leur fournirons tout l'argent que réclame leur folie et nous les
tiendrons en laisse. Gardons-nous d'empêcher le mariage de nos hommes avec les filles
chrétiennes, car par elles nous pénétrerons dans les cercles les plus fermés. Si nos filles
épousent des goyim, elles ne nous seront pas moins utiles, car les enfants d'une mère juive
sont à nous. Propageons l'idée des unions libres pour détruire chez les femmes chrétiennes
l'attachement aux principes et aux pratiques de leur religion.

Depuis des siècles, les fils d'Israël, méprisés et persécutés, ont travaillé à se frayer une voie
vers la puissance. Ils touchent au but. Ils contrôlent la vie économique des Chrétiens maudits
; leur influence est prépondérante sur la politique et sur les moeurs. A l'heure voulue, fixée
d'avance, nous déchaînerons la révolution qui, ruinant toutes les classes de la Chrétienté,
nous asservira définitivement les Chrétiens. Car ainsi s'accomplira la promesse de Dieu faite
à son Peuple. » ( Gringoire 16/10/1942.)

Le texte suivant aurait été retrouvé dans une loge maçonnique à Budapest et il sonne
comme le précédent :

« 1- Rien ne serait plus erroné et nocif pour le bien de notre peuple que d'attendre
l'élimination de notre ennemi, avant qu'il n'ait été reconnu, qu'il soit célèbre, et que ses
paroles puissent influencer la jeunesse.
Nous devons surveiller la jeunesse chez nos ennemis. Quand nous voyons le plus infime signe
de résistance à notre puissance, nous devons le détruire, avant qu'il ne devienne dangereux
pour notre peuple.

2- Comme nous contrôlons la presse, notre devoir primordial est d'empêcher que des

53
personnes dangereuses aient accès à des postes, d'où ils pourraient exercer une influence
favorable à nos ennemis, par la parole ou par les actes. Nous devons garder le silence et être
attentifs, quand nous voyons un homme dangereux s'élever parmi nos ennemis. La plupart en
seront détournés dès leur plus jeune âge par l'insuccès de leurs entreprises, ils devront
gagner leur pain dans un métier qui les empêche de commettre des actes nuisibles à notre
peuple élu.

3- Si un individu devait persister dans son entreprise nuisible, il serait temps d'agir contre lui
avec plus de détermination, pour faire échouer ses plans. Nous lui proposerons du travail et
un bon salaire, pour qu'il arrête ses actions nuisibles et qu'il travaille pour nous. Quand il
aura connu la solitude et la faim, l'or et les belles paroles que nous lui donnerons le
détourneront de ses mauvaises pensées. Et quand il connaîtra soudain le succès et la richesse,
l'apparat et les honneurs, il oubliera son inimitié et apprendra à paître sur les pâturages que
nous tenons à la disposition de ceux qui suivent notre voie et se soumettent au pouvoir du
peuple élu.

4- Si cela ne sert toujours à rien et qu'il persiste encore dans son opposition rigide, nos
hommes veilleront à ce que le déshonneur le poursuive et à ce que ceux pour qui il se bat et se
sacrifie se détournent de lui dans la haine et le mépris. Il sera seul et comprendra l'inutilité
de ses actions. Il finira par désespérer de son combat sans fin contre notre peuple, et il
périra.
5- Si cela ne nous conduit pas à notre objectif, s'il est assez fort pour poursuivre son chemin
en poursuivant des buts qui nous sont hostiles, nous disposons toujours d'un moyen efficace
de le paralyser et d'anéantir ses projets. Esther n'a-t-elle pas vaincu le roi des Perses, Judith
n'a-t-elle pas tranché la tête de l'ennemi de notre peuple? N'y a-t-il pas assez de filles d'Israël
qui sont assez intelligentes et séduisantes, pour gagner leur cœur et entendre leurs pensées,
afin qu'aucune parole ne puisse être dite, aucun plan mûri, qui ne vienne à temps aux oreilles
de notre peuple?
S'il a une position sociale, la confiance de ses amis et de tout un peuple, et que nous lui
envoyions une fille d'Israël, pour l'enjôler, son plan nous sera livré et son pouvoir annihilé.
Car là où les filles de notre peuple sont les reines de nos ennemis, les entreprises nuisibles
seront détruites avant qu'elles ne se réalisent.

6- S'il découvrait nos stratagèmes et échappait à nos filets, si son esprit mauvais devait
trouver des disciples parmi nos ennemis, il doit disparaître définitivement de ce monde. La
mort est le passage obligé pour tout le monde. Il vaut mieux l'accélérer pour ceux qui nous
sont nuisibles, plutôt que d'attendre qu'ils nous touchent, nous les créateurs de l'Oeuvre.
Dans les loges maçonniques, nous procédons aux punitions de telle façon, que personne, en
dehors de nos frères de pensée, ne puisse avoir le moindre soupçon, pas même les victimes
elles-mêmes ; elles meurent s'il le faut, mais de mort apparemment naturelle. Les membres de
la loge le savent, mais ils n'osent rien dire. Ce type de punition sans pitié a permis de tuer
dans l’œuf toute opposition à l'intérieur de nos loges. Tout en continuant à prêcher la libre
parole pour ceux qui ne sont pas Juifs, nous tenons notre peuple et ses hommes de confiance
en parfaite obéissance.

7- Comme nous vivons une époque instable, que le crime et les pillages ont rendu la vie
incertaine, il ne sera pas dur pour nos frères d'éliminer l'ennemi le plus dangereux, par une
attaque à l'improviste par exemple. N'avons-nous pas à notre disposition une armée
d'indigents chez nos ennemis, qui sont prêts à tout pour de l'or et un secret qu'ils garderont ?
Si nous voulons éliminer l'ennemi, répandons des rumeurs sur l'endroit où il se trouve et là où

54
il réside, pour qu'il vive dans la peur et le danger, et que sa vie soit menacée à chaque instant
du jour et de la nuit. Si nous voulons sa mort, organisons des pillages là où il habite, et
répandons des rumeurs de danger permanent dans son entourage. Quand le jour de sa
disparition sera venu, les gens que nous payons travailleront parfaitement, quand il sera
mort, ils le dépouilleront de ses richesses et pilleront le cadavre. Jamais l'auteur ne sera
retrouvé, et le monde entier pensera qu'il a été victime d'un accident. Nos ennemis ne sauront
jamais que c'est par la volonté de nos frères qu'il a péri, pour que le nom de notre Dieu ne
soit jamais désacralisé et traîné dans la boue.

8- Pour que le nom de notre Dieu ne soit pas traîné dans la boue, les sages de notre peuple
ont fait ce qu'il fallait, depuis des siècles. Nos frères russes ont trouvé des moyens en
interrogeant la science, pour détruire nos ennemis sans que ceux-ci ne s'en rendent compte.
N'ont-ils pas trouvé un gaz qui tue instantanément, et un autre que l'on répand juste après, et
qui se mélange à lui pour effacer toute trace? Ne connaissons-nous pas les propriétés des
courants sans fil, qui mettent en péril l'esprit de la personne dangereuse? Nos médecins n'ont-
ils pas découvert les effets des poisons invisibles à travers leur microscope, et le moyen de les
dissimuler dans le linge de notre ennemi, afin qu'il agisse sur son cerveau et détruise son
esprit? Ne pouvons-nous pas nous charger également de l'autopsie, par la qualité de notre
savoir, de sorte que personne ne puisse savoir de quoi il est mort? N'avons-nous pas appris à
l'approcher, par un serviteur, par un voisin ou comme invité à sa table? Et ne sommes-nous
pas omniprésents et tout-puissants, unis ensemble par le silence, prêts à travailler jusqu'à la
destruction complète de l'ennemi? Quand nous venons avec nos paroles douces et un discours
inoffensif, un seul des peuples de la Terre a-t-il réussi à découvrir nos réelles intentions et à
empêcher nos décisions?

9- Si toutefois, il arrivait à échapper aux pièges que nous lui tendrons et aux stratagèmes de
nos frères, et qu'il connaisse et sache déjouer nos plans, vous ne devez pas désespérer et
succomber à la peur, devant le regard clair du «méchant». Car celui qui ose parler dans ce
pays de nos actions secrètes et de la destruction imminente, ne trouve-t-il pas sur son chemin
des hommes qui connaissent l'art d'espionner tous ceux à qui il parle pour connaître leurs
intentions? Avant qu'il ne parle à nos ennemis, nous l'aurons fait. Nous les mettrons en garde,
contre son esprit perturbé et le désordre qui règne dans ses sens. Quand il viendra raconter
sa souffrance et décrire les dangers qu'il vient de surmonter, ceux que nous aurons mis en
garde l'écouteront, souriants et pleins de condescendance et de mépris, et ils seront
convaincus de sa folie. Nous travaillerons pas à pas, jusqu'à ce que les portes de l'asile se
referment derrière lui. Quand il sortira et qu'il cherchera à mettr e en garde le monde contre
nous, nous lui aurons ôté la confiance des siens, il sera honni et maudit, ses paroles et ses
écrits n'auront plus aucun poids. Ainsi, le peuple élu peut vaincre même le plus dangereux
ennemi.

10 -Notre plus grand art et notre premier devoir est d'empêcher que beaucoup ne connaissent
les objectifs secrets que nous poursuivons. Quand beaucoup entendront la vraie parole, notre
défense sera anéantie et le danger sera grand que les peuples se libèrent de notre joug. C'est
pourquoi je vous recommande d'être vigilants, mes frères. Agissez partout, endormez
l'ennemi, fermez ses oreilles et rendez ses yeux aveugles, pour que jamais ne vienne le jour de
la destruction du royaume de Sion, que nous avons fait croître jusqu'à la perfection, et qui
doit nous mener à la victoire et à la vengeance finale sur les peuples asservis du monde
entier. Nous ajoutons à cet endroit que pour chaque délit il y a une façon appropriée de
mourir. Que ce soit dans une baignoire, dans une voiture, par pendaison (Calvi), par
défenestration, chaque type de punition illustre la raison pour laquelle la personne devait

55
mourir. «Il est impératif d'entretenir l'esprit de révolte parmi les travailleurs, car c'est par
eux que nous opérerons les révolutions dans tous les pays. Les travailleurs ne doivent jamais
être à court d'exigences, parce que nous aurons besoin de leur mécontentement, pour mettre
en pièces la société chrétienne et encourager l'anarchie. Nous devons en arriver au point où
ce sont les chrétiens qui implorent les Juifs de prendre le pouvoir».

Voici le discours, tout aussi faux, qu’aurait prononcé le Rabbin Emmanuel


Rabbinovitch, avant le début du Conseil Européen des Rabbins le 12 janvier 1952.

" Salutations, mes enfants ; vous avez été appelés pour récapituler les pas principaux de notre
nouveau programme. Comme vous savez (connaissez), nous avions espéré avoir vingt ans
entre des guerres pour consolider les grands bénéfices (acquisitions) que nous avons faits de
la Deuxième Guerre mondiale, mais nos nombres croissant dans des certains secteurs
essentiels nous réveillent l'opposition et nous devons maintenant travailler avec tous les
moyens à notre disposition pour précipiter la Troisième Guerre mondialedans cinq ans [Ils
n'ont pas précipité de Troisième Guerre mondiale mais ils ont vraiment incité la Guerre
coréenne quand le 25 juin 1950 ils ont ordonné (commandé) à l'armée nord-Coréenne de
lancer une attaque de surprise sur la Corée du Sud. Le 26 juin, l'ONU le Conseil de sécurité a
condamné l'invasion comme l'agression et a ordonné (commandé) le retrait des forces
d'envahissement. Alors le 27 juin 1950, notre Président américain juif Trumana ordonné
(commandé) aux unités aériennes et navales dans l'action de mettre en application l'ordre
d'ONU. Ne réalisant (réalisation) pas leurs pleins buts, ils ont alors incité le renversement de
Sud le Viêt-Nam Ngo Dinh Diem, le Premier ministre sous Bao Dai, qui a déposé le
monarque en 1955 et a établi une république avec lui comme le Président, Diem a utilisé le
support d'Etats-Unis fort pour créer un régime autoritaire, qui s'est bientôt développé en
guerre grandeur nature, avec la pression juive intensifiant la participation (l'engagement)
américaine].
Le but pour lequel nous avons lutté si concrètement pendant trois mille ans est enfin à notre
portée et parce que son accomplissement est si apparent, il nous convient pour augmenter nos
efforts et notre avertissement décuple. Je peux sans risque vous promettre qu'avant que dix
ans n'aient passé, notre race prendra sa place légitime dans le monde, avec chaque Juif un
roi et chaque Païen un esclave (des Applaudissements de la réunion). Vous vous rappelez le
succès de notre campagne de propagande pendant les années 1930, qui ont réveillé des
passions anti-américaines en Allemagne en même temps nous réveillions des passions anti-
allemandes en Amérique, une campagne qui a culminé dans la Deuxième Guerre mondiale.
Une campagne de propagande semblable est maintenant faite intensivement dans le monde
entier. Une fièvre de guerre est élaborée en Russie par un barrage anti-américain incessant
tandis qu'une alarme anti-communiste nationale balaie l'Amérique. Cette campagne force
toutes les nations plus petites de choisir entre l'association de la Russie ou une alliance avec
les Etats-Unis.Notre problème le plus urgent est à l'heure actuelle d'enflammerl'esprit
militaristetraînant des Américains. L'échec de l'Armée (des Militaires) Universelle Formant
l'Acte était une grande rechute à nos plans, mais nous sommes assurés qu'une mesure
appropriée sera le Congrès fait parvenir de toute urgence immédiatement après les élections
1952. Les russes, aussi bien que les peuples Asiatiques, sont bien sous contrôle et n'offrent
aucune objection à la guerre, mais nous devons attendre pour garantir les Américains. Cela
nous espérons faire avec la question (publication) d'Antisémitisme, qui a travaillé si bien
dans l'union des Américains contre l'Allemagne. Nous comptons lourdement sur les rapports
d'atrocités anti-sémitiques en Russie pour fouetter l'indignation aux Etats-Unis et produisons
un front de solidarité contre le pouvoir (la puissance) soviétique, Simultanément, pour
démontrer aux Américains la réalité d'antisémitisme, nous nous avancerons par de nouvelles

56
sources les grandes sommes d'argent aux éléments franchement anti-sémitiques en Amérique
pour augmenter leur efficacité et nous organiserons (mettrons en scène) des éruptions Anti-
sémitiques dans plusieurs de leurs villes les plus grandes. Cela servira le but double
d'exposer des secteurs réactionnaires en Amérique, qu'alors on peut faire taire et de souder
les Etats-Unis dans une unité anti-russe consacrée. Dans cinq ans, ce programme réalisera
son objectif, la Guerre du Tiers-Monde, qui surpassera dans la destruction tous les concours
précédents. L'Israélien, bien sûr, restera neutre et quand les deux côtés sont dévastés et
épuisés, nous arbitrerons, envoyant nos Commissions de Contrôle dans tous les pays détruits.
Cette guerre finira pour toujours notre lutte contre les Païen.
Nous révélerons ouvertement notre identité avec les races de l'Asie et l'Afrique.Je peux
déclarer avec l'assurance que la dernière génération d'enfants blancs est maintenant née.Nos
Commissions de Contrôle feront (seront), dans les intérêts de paix et bien essuyant
(anéantissant) inter - des rapports tendus raciaux.
Interdisez les Blancs au second avec des Blancs. Les Femmes Blanches doivent cohabiter
avec les membres des races sombres, les Hommes Blancs avec des femmes noires. Ainsi la
Race Blanche disparaîtra, pour le mélange de l'obscurité avec le Blanc signifie la fin du
Blanc et notre ennemi le plus dangereux deviendra seulement une mémoire (un souvenir).
Nous nous lancerons dans une ère de dix mille ans de paix et d'abondance, la Paix Judaica et
notre race régnera incontestée sur le monde. Notre intelligence supérieure nous permettra
facilement de conserver la maîtrise sur un monde de peuples sombres.
http://www.rense.com/general45/full.htm

Il y a aussi une « lettre » de Baruch Levy à Karl Marx.

La Revue de Paris, 1 juin 1928, p 574.


J’ai fait des recherches sur le nom de Baruch Levy, sans résultat. Un tel personnage n’existe
pas. A la page 624 de la même revue, le rabbin Libber répond à Salluste, auteur de l’article ci-
dessus où se trouve cette fameuse lettre:

57
58
CHAgPITRE II

FRANC-MAÇONNERIE.

59
60
Définitions.
Le Petit Robert, 1986 :

« Association internationale en partie secrète; de caractère mutualiste et philanthropique,


dont les membres se reconnaissent à certains signes et emblèmes (certains hérités des
corporations anciennes des maçons) »

Le Petit Larousse Illustré, 1999 :

« Ordre initiatique universel fondé sur la fraternité et visant à réunir les hommes par-delà
leur différence. »

Une revue maçonnique belge :

« La franc-maçonnerie, institution cosmopolite et progressive, a pour objet la


recherche de la vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté et la
tolérance, elle n’invoque aucun dogme. Elle forme une société d’hommes probes, liés par des
sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillant individuellement et en commun au
progrès social, et exerce ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu. » (Feuillets
d’Informations du Grand Orient de Belgique, juin 1995, n° 173).

« Quelle est la mission de la maçonnerie ? Elle a été clairement définie : rassembler dans le
cadre de la tradition initiatique, les hommes éclairés, qui, en toutes libertés de conscience,
entendent mettent leur savoir, leur pouvoir d’analyse, leur sens du possible et leur lucidité au
service de l’ordre humain. » (Feuillets d’Informations du Grand Orient de Belgique, juin 1992, n°164.)

L’Article premier de la Constitution du G∴ O∴ D∴ F ∴(Grand Orient de France.)

« La Franc-Maçonnerie a pour but la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la


pratique de la solidarité ; elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au
perfectionnement intellectuel et social de l’Humanité. Elle a pour principe la tolérance
mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience en vertu de
laquelle elle se refuse à toute affirmation dogmatique et métaphysique. Elle considère le
travail manuel et intellectuel comme un des devoirs essentiels de l’homme. » (Compte Rendu de
la Manifestation organisée par la Franc-Maçonnerie Universelle pour la Paix et le rapprochement des peuples,
Belgrade 11-26 Septembre 1926, Revue-Edition, p. 59.)

Thierry Zarcone :

« S’il fallait essayer en quelques phrases de résumer ce que recouvre exactement le


concept de la franc-maçonnerie en tentant de rester le plus clair possible, alors il faudrait, en
premier lieu, remarquer que l’ordre est, en fait, la combinaison de deux choses très
distinctes, que la force du temps et les intérêts des maçons ont fini dans bien des cas par
associer, au point d’en faire les deux faces d’une seule et même médaille ; une structure
(rituel, discipline, etc.) et une idéologies Ajoutons à ce premier essai de définition que la
structure peut se faire le réceptacle d’idéologie variées, parfois divergente , et nous pourrons
alors poser le problème non pas de la franc-maçonnerie mais, ce qui est fondamental, des
franc-maçonneries. On peut en effet constater les « maçons rationaliste » se sont employés à
éliminer plusieurs élément du rituel qu’ils jugeaient dépassés et sans intérêt, alors que les

61
adeptes « traditionaliste » ont réhabilité certaines pratiques abandonnées ou se sont faits un
devoir de conserver coûte que coûte les rituels d’origine. Les francs-maçons ne sont donc pas
tous les mêmes, ou plutôt, disons qu’ils se séparent sur certains points, mais ils n’en restent
pas moins actifs à l’intérieur d’une structure qui, elle, ne représente pas de différence
fondamentales, sauf dans certains cas, celui des rites. » (Mystiques, Philosophes et Frans-Maçons
en Islam, Thierry Zarcone, Jean Maisonneuve Editeur, Paris 1993, p. 179.)

Le Traité d’Union, d’Alliance & de Confédération des Suprême Conseil du Rite Ecossais
Ancien et Accepté, p. 12-13.

Origine. De Salomon aux Francs-maçons

« La Franc-maçonnerie, dans sa forme actuelle, est née en Grande -Bretagne en 1717 avec
la Grande Loge de Londres. La franc-maçonnerie est présentée alors comme la renaissance
d'une institution dont l'origine remonte aux temps anciens. La légende voudrait que l'Ordre
maçonnique ait vu le jour lors de la construction du Temple de Salomon. L'architecte de
l'édifice aurait créé une confrérie afin d'organiser les travaux sous une double base,
spirituelle et opérative. Les secrets du Maître d'œuvre se seraient transmis de générations en
générations, jusqu'aux Assassins (ordre arabe) qui les auraient transmis aux Templiers, aux
bâtisseurs de cathédrales, aux roses-croix, à la Royal Society et enfin aux Francs-maçons.
Bien d'autres théories plus fabuleuses les unes que les autres, ont été avancées depuis. Et si
tout le monde s'accorde à rattacher la franc-maçonnerie moderne, dite spéculative, à la
maçonnerie ancienne de métier, sa véritable origine demeure très mystérieuse. »
www.telquel-online.com/194/couverture_194_1.shtml

62
Structures de la franc-maçonnerie.

Ci-dessous, une illustration de la structure maçonnique des deux rites les plus répandu dans le
monde, le rite écossais (33 degré) et le rite d’York (14 degrés). Ce dernier est surtout utilisé
en Amérique.

(1)

63
Les degrés du Rite Ecossais.

Sur la page suivante se trouvent une autre illustration des deux rites.

64
65
Les degrés du Rite d’York.

Le Rite d'York est aussi appelé Rite Américain.


Il désigne le rite pratiqué aux États Unis au delà du 3° degré.
Il comporte 14 degrés qui sont:

Loges Bleues :
1er degré Apprenti
2ème degré Compagnon
3ème degré Maître Maçon

Chapitres :
4ème degré Maître de la Marque.
5ème degré Passé Maître.
6ème degré Très Excellent Maître.
7ème degré Maçon de l'Arche Royale

Conseils :
8ème degré Maître Royal.
9ème degré Maître Select.
10ème degré Super Excellent Maître.

Commanderies :
11ème degré Chevalier de la Croix Rouge.

Camps :
12ème degré Chevalier de Malte.

Grandes Commanderies :
13ème degré Chevalier du Temple.

Grands Camps :
14ème degré Chevalier de la Croix Rouge de Constantin.
Il est fréquent que les membres du Rite d'York appartiennent également aux hauts grades du
Rite Écossais Ancien et Accepté.
Ainsi aux USA, un Maçon aura de droit d'être Chevalier du Temple au Rite d'York et Sublime
Prince du Royal Secret (32°) au REAA.

66
Il existe aussi d’autres rites :

Le Rite Ecossais Rectifié est le plus ancien rite structuré pratiqué en France. Il a été créé en
1778 à Lyon par Jean-Baptiste Villermoz sur la base de la Stricte Observance Templière.
C’est le rite "templier" de la Franc-Maçonnerie.

Ce rite a été créé par le Grand Orient de France sur la base des rituels "Moderns" de la Grande
Loge d’Angleterre en 1783. Il est toujours pratiqué par cette obédience sous différentes
formes.

Le Rite Emulation est celui de la Grande Loge Unie d’Angleterre depuis 1813. Il résulte de
la fusion des rituels dits "Ancients" et "Moderns". Il est pratiqué dans tous le Commonwealth
ainsi que dans certaines obédiences Européennes.

Le Rite de Memphis-Misraim est principalement tourné vers l’ésotérisme. Il est encore


appelé "Rite Egyptien". Il compte 99 degrés et comprend les 33 degrés du Rite Ecossais
Ancien et Accepté.

Il existe en fait des centaines de rite.

Serment maçonnique.
« Le serment prêté dans les loges anglaises, selon l'édition de 1730 de la « Masonry
dissected » de Samuel Prichard est le suivant :

« Je promets et jure solennellement ici, en présence de Dieu Tout-Puissant et de cette


respectable assemblée que je vénère, de garder cachés et de ne jamais révéler les secrets ni le
secret des maçons ou de la Maçonnerie qui vont m'être révélés ; à moins que ce ne soit à un
frère authentique et loyal, après la vérification de rigueur ou dans une loge juste et parfaite
où les frères et compagnons se réunissent comme il se doit. En plus, je fais la promesse et je
m'engage à ne pas les écrire, ni les imprimer, ni les marquer, ni les sculpter ou les graver, ni
les faire imprimer, etc. sur le bois ou la pierre ; de telle manière que le caractère visible ou
l'impression d'une lettre puisse paraître, de telle manière que le secret puisse être surpris
d'une façon illicite. Tout ceci, sous peine au moins d'être égorgé, que ma langue soit arrachée
de ma bouche, mon cœur extirpé de mon côté gauche et d'être enterré ensuite dans le sable de
la mer, à une encablure du rivage. Quand la marée aura effectué son flux et son reflux deux
fois en vingt-quatre heures, que mon corps soit réduit en cendres et celles-ci dispersées sur la
surface de la terre, de manière qu'il ne reste pas le moindre souvenir de moi parmi les
maçons. Que Dieu me vienne en aide. » (8). (Samuel Prichard, Masonry dissected, being a universal
and genuine Description of all its Branches, from the Original to the present Time, as it is delivered in the
constituted regular Lodges both in the City and County, Londres, 1730, cité in José A. Ferrer-Benimeli, p.
46.Voir aussi : Harry Carr, Samuel Pritchard's Masonry Dissected, Bloomington, Masonic Book Club, 1977, 109
p., Bibliothèque de la GLQ : cote RIT-0-CAR.1977 ; Marie-Cécile Révauger, Le Fait maçonnique au XVIIIe
siècle en Grande-Bretagne et aux États-Unis, Paris, Édimaf, 1990, p. 229.

Dans un catéchisme suisse de la Franc-maçonnerie de Berne, de 1740, le serment est le


suivant :

« Je promets, parole d'honneur, de ne jamais révéler les secrets des maçons et de la


Maçonnerie qui vont m'être communiqués au titre de l'initiation. Je promets de ne pas les
sculpter, ni les graver, ni les peindre ou les écrire sur quelque objet que ce soit. En plus, je

67
promets de ne jamais parler contre la Religion, ni contre l'État ; d'aider à secourir mes frères
dans leurs besoins, et de toutes mes forces. Si je manquais à ma promesse, je consens à ce
que l'on m'arrache la langue, qu'on me coupe la gorge, qu'on me traverse le cœur de part en
part, que mon corps soit brûle et mes cendres jetées au vent, pour qu'il ne reste plus rien de
moi sur la terre, et que l'horreur de mon crime serve pour retenir les traîtres s'ils étaient
tentés de m'imiter. Que Dieu me soit en aide. »(9). 9. K. Luthi Tschanz, Die F.M. im Freistaat Bern, (1739-
1803), Blätter für ber¬nische Geschichte 14 (1918) 170, cité in José A. Ferrer-Benimeli, op. cit., p. 47.

Un autre texte, d'Amsterdam et de 1745, reprend à peu près la même formule :

« En cas d'infraction, je permets que ma langue soit arrachée, mon cœur déchiré, mon corps
brûlé et réduit en cendres, pour être jeté au vent, pour qu'on ne parle plus de moi parmi les
hommes. Que Dieu et ce saint Évangile viennent à mon aide. » (10). » (Larudan, L'Ordre des F.M.
trahi et le secret des Mopses révélé, Amsterdam, 1747, p. 65-66, cité in José A. Ferrer-Benimeli, op. cit., p. 47,
qui signale qu'" il concorde exactement avec la Bernische Freimaurer-Katechismus de 1745 ". Voir aussi :
Étienne-François Bazot, Code des francs-maçons ou lois, doctrine, morale, secrets, mystères, cérémonies, etc.,
etc., de l'institution maçonnique, Paris, Jean Lefebvre et Compagnie, 1830, Genève, Slatkine, 1981 (réimpression
de l'édition de 1830), p. 320.)

Du secret maçonnique ,by T.V. Fr. Jacques Ruelland13 septembre 2007, Loge Jean T. Désaguliers no 138
(G.R.Q.), M.A.F & A.

Le cabinet de réflexion.
de Réflexion. Le séjour dans ce cabinet constitue la
première des purifications, la purification par la terre. Il
doit être donc précédé par le dépouillement des métaux. Le
cabinet est un réduit, peint en noir, sur les murs duquel
figurent des sentences diverse (traditionnellement : « Si la
curiosité t’a conduit ici, va-t-en », « Si ton âme a de l’effroi,
ne va pas plus loin », « Si tu persévères, tu seras purifié par
les éléments, tu sortiras de l’âbime des ténèbres, tu verras
la lumière », « Si tu tiens aux distinctions humaines, sors,
nous n’en connaissons pas ici », « Si tu es capable de
dissimulation, tremble, on te pénétrera »)

Sur la table du cabinet figurent des objets


(3) symboliques : des ossements humain et un crâne, du pain,
« En revanche, au Rite une cruche d’eau, du souffre, du sel et, parfois du mercure.
Français, comme aux Sur les murs sont peint un sablier, un coq, une faux, la
divers rite écossais, banderole avec l’inscription « Vigilance et persévérance »,
l’initiation commence le mot V.I.T.R.I.O.L. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie,
quand le récipiendaire Daniel Ligou, Editions Quadriges/ PUF, Paris 2006, 2ème éditions, p.
pénètre dans le Cabinet 180.)

68
(4)

(5)

(6)

69
Pins maçonnique.(8)

Bague.(8)

(7)

Tablier. (8a) (8b)

70
Tableau de Loge.(9) Tableau de Loge.(10)

(11) (12) (13)

(14) (15) (16)

71
(16 a)« Symbole du Rite Ecossais Ancien et accepté. La tête de Jacques de Molay couronnée
de laurier, symbole de la victoire, entre celles du pape Clément V et du roi Philippe le Bel. La
Franc-maçonnerie, symbolisée par la lettre G (Géométrie) au centre de l’Etoile flamboyante
(l’Illumination), d’où émergent des rameaux d’accacia (l’Immortalité), naît du bucher sur
lequel est mort le dernier Grand Maître des Templiers. Au sommet, le tétragrame divin.
Aquarelle de Cloestermans 1812. » (Histoire Générale de la Franc-Maçonnerie, Paul Naudon, Editions
Charles Moreau, 2004, p. 18).

Armoiries Symboliques de Chef du Tabernacle.(16b) Armoiries de Chevalier Kadosch.(16c)

72
Réception au 32° grade du Rite Ecossais.(16d) Réception au grade de Chevalier Kadosch.(16e)
http://www.francmaconcollection.fr/3-INITIATIONS-MACONNIQUES/reception-au-32-grade-du-rite-ecossais-initiations-maconniques.php

Emblème du 30ème degrés du Rite Ecossais.(16f) (16g)

(16h)

73
Tapis de Loge.(16i) (16j) Dragan Vasiljković.(16jk)
Criminelle de guerre.

Salle de réunion du «Grand Collège des Rites» avec quelques «écussons».(16l)

Cercle goétique utilisé en magie noire.


(Dogme et Rituel de Haute Magie, Eliphas Levi, Editions Buissière, 1992, p.281)

74
Réception du candidat pour le 33ème degrés, tiré du livre maçonnique : « The book of the
Ancient and accepted Scottish rite of freemasonry » de Charles Thomas McLenachan. » (16m)

75
Chez les Bolchéviques.

(17) (18)

Chez les Hussards.

(19) (20) Pilote Hussard.(21) (22)

Chez les Nazis.

(23) (24) (25)

(26)

76
Chez les Tchetniks.

Drapeau du movement Tchetnik. (27)

Chez les Skull & Bones.

La tête de mort qui se trouve sur la table, est celle de Géronimo! (28)

La personne se trouvant debout à gauche de l’horloge, est Herbert Walker Bush, père de W.
Bush. Le fils aussi est membre des Skull & Bones, ainsi qu’il le dit dans son livre « Avec
l’aide de Dieu » :

« La dernière année, je suis devenu membre des Skull & Bones, une société secrète, si
secrète en vérité que je ne peux en dire davantage » (Avec l’aide de Dieu, George W. Bush, Editions
Odile Jacob, 2000, p. 76.)

77
(29)

Chez le Ku Klux Klan.

(29a) (29b)

Drapeau des pirates.

(30)

78
Chez les chrétiens orthodoxes russes.

(30 a) (30b)

(30c)

(30d) (30e)

79
Eglise du Christ, Oxford.(30f) Eglise, Prague.(30g)

Eglise, Rome.(30h) Eglise, Cracovie.(30i)

Eglise, Rome.(30j) Eglise, Rome.(30k)

80
Toutes ces têtes de mort me font penser à ceci:

(31) (32) (33)

(33 a) (33 b)
Symbole de danger chimique pour Produit Toxique,

Ce symbole remonte à l’Egypte Antique.

81
Scènes macabres.

«GUILLOTIN (Ignace, Joseph) : Initié à la loge de La Parfaite Union d’Angoulème dont il


est député au Grand Orient de 1772 à 1790. En 1776, il est Vénérable de la Concorde
Fraternelle, Orient de Paris, affilié aux Amis Réunis, aux Neuf Sœurs et à Thalie tout en
fréquentant les Philalèthes et la Sublime Académie de l’Anneau lumineux. Joue un rôle
prépondérant dans la formation du Grand Orient de France. » (Dictionnaire de la franc-
maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F. , Paris, 2006, p. 556.)

« Les Francs-Maçons comptaient parmi leurs membres, à la fois Louis XVI et le Dr.
Guillotin qui inventa la guillotine. » (My life, Trotsky, p. 92)

82
Tête de Louis XVI.

Des bras, des jambes et des têtes tranchées.(34)

83
Illustration provenant d’un ouvrage maçonnique. L’inscription : « Masonic penalties on candidates »
« Sanction maçonique sur les candidats ». La tête tranchée du personnage à droite, se trouve sur la
pointe de l’édificie à l’arrière plan.(34a)

(34b)

84
Le serpent entourant le globe.(34c)

85
(34d)

(Aggrandissemet de la partie supérieure)

Tabiler en peau d’agneau, 18ème degrés du Rite Ecossais.The Book of the Ancient and
Accepted Scottish Rite, Charles T McClenachan

86
http://www.cephasministry.com/leviathanpostcard.gif (34e)
« La franc-maçonnerie est une fraternité dans une fraternité – une organisation extérieure
conciliant une fraternité intérieure d’élite. Il est nécessaire d’établir l’existence de ces deux
ordres interdépendants. L’un visible et l’autre invisible. La société visible est une splendide
camaraderie d’hommes « libre et accepté » enjoints à se dévouer eux-mêmes à des projets
éthiques, éducationnels, fraternels, patriotique et humanitaire. La société invisible est une
société plus auguste et secrète dont les membres sont consacrés au service d’un mystérieux
arconum arcanorum (un secret ou mystère). A chaque génération, seulement peu sont
accepté dans le sanctuaire intérieur du travail… La plupart des Maçons ne comprennent pas
le but du métier. Seul ceux qui sont sélectionnés à joindre la fraternité invisible ont le droit
d’apprendre le « secret ou mystère. » (Manly Palmer Hall, Lectures on Ancient Philosophy, p. 433.).

« Les degrés bleu sont la cour extérieur ou le portique du Temple. Une partie des
symboles sont divulgués à l’initié, mais il est intentionnelement induit en erreur par de
fauuse interprétation. On ne veut pas qu’il les comprenne, mais on compte qu’il imaginera
les comprendre. Leur vraie explication est réservée aux Adeptes, les Prince de la
Maçonnerie. Le corps entier de l’Art Royal et Sacerdotal a été soigneusement caché depuis
des siècles, dans les Hauts Degrés, il est même encore impoossible de résoudre beaucoup
d’énigmes quelle contient. »(Albert Pike. Morals and Dogma. XXX, Kadosh knight).
http://www.illuminati-news.com/e-books/morals-dogma/apike13.htm#30

Voici ce que dit un autre franc-maçon sur ce sujet :

"Pour ceux qui désirent seulement une organisation sociale agrémentée d'un peu de
cérémonial pittoresque et fournissant une occasion de distraction ou de distinction
personnelle, la maçonnerie ne sera jamais plus que la formalité qu'elle a toujours été et
qu'elle est toujours pour beaucoup. Et, eux-mêmes resteront toujours dans l'ignorance de sa
signification, de son but et de ses grandes possibilités".(The masonic initiation, W. Wilmhurst, p. 42.)

« Ainsi, à côté de la franc-maçonnerie bleue, y prospère toujours une franc-maçonnerie


templière, chevaleresque, dont les rituels sont imprégnés de magie cérémonielle, et qui ne
sont connus et pratiqués que par les aînés du peerage. » (Le Nazisme, sociétés secrète, Werner
Gerson, Editions J’ai lu, p. 143.)

87
Franc-maçonnerie et politique.

« …Elle interdit dans ses ateliers toutes discussions politique ou religieuse ;… »

Voici à présent une série de documents où l’on voit la franc-maçonnerie tenir un


discours différent de celui qu’elle dit tenir. Un des documents dévoile un rituel magique, où
une chèvre est égorgée par des francs-maçons cagoulés. Passons aux documents. Je vous
invite à les lire attentivement et ensuite à relire les définitions de la franc-maçonnerie pour
bien apercevoir le contraste…

Premier document.

Voici la 10ème décision prise à propos de la Turquie lors du Convent maçonnique qui s’est
tenu en Autriche le 25 avril 1989. Le document complet se trouve aux pages 53 et 54.

« B) Provoquer la discorde et la désintégration parmi les groupes religieux pour affaiblir


leurs effets au sens antimaçonnique. »

88
Deuxième document.

Voici un document du Ministère des Affaires Etrangères


Française datant de 1902 avec photocopie de l’originale. Il est
adressé à Théophile Pierre Delcassé. Voyons ce que dit de lui le
Dictionnaire de la franc-maçonnerie de Daniel Ligou à la page
334 :

« Né à Pamier (Arièges) le 1er mars 1852, mort à Nice le 21


février 1923….Licencié ès lettre….Ministre des Affaires étrangères
du 28 juin 1898 au 6 juin 1905….Membre de la Fraternité Latine,
Orient de Foix, du 24 janvier 1886 à sa mort.
Théophile Delcassé.(35)

« Dans l’ensemble, la France, si elles a privilégiés certains marabout pour les besoins de sa
politique d’exploitations, n’a jamais cessé selon la conjecture d’être ouvertement ou
sournoisement hostile à l’Islam ». En effet, les administrateurs français les plus avisés
avaient compris, non sans raison, que la philosophie de l’Islam et sa référence constante à
la communauté (l’umma), à la justice et aux droits de l’individu, constituaient un obstacle
à la poursuite de « l’œuvre coloniale ». (Alioune Traoré, Islam et Colonisation en Afrique, Editions
Maisonneuve & Larose, Paris 1983, p.107.)

Consulat de France
à Djeddah. Djeddah le 20 avril 1902.

Son excellence Monsieur Delcassé


Ministère des Affaires Etrangères

Monsieur le Ministre,

J’ai reçu le questionnaire que Vôtre excellence m’a fait l’honneur de m’adresser à la date du
5 février sous le timbre de la Direction Politique. Les multiples occupations du pèlerinage
m’ont empêché d’y répondre plus tôt, mais je tiens à le faire avant de quitter définitivement
Djeddah.
Quoique bien placé ici en apparence pour surveiller les agissements des confréries
musulmanes dont nous avons lieu d’appréhender les menées hostiles, je ne dois pas dissimuler à
Votre excellence que mon rôle – dans cet ordre d’idées – est en réalité assez restreint.
En premier lieu, l’action de ces confréries ne ce fait que peu ou point sentir à Djeddah ; elle
doit vraisemblablement s’exercer de préférence à la Mecque et à Médine villes hermétiquement
fermées aux européens, d’où – à la faveur du pèlerinage – elle se propage dans tous les centres de
l’Islam.
En second lieu, je suis moi-même l’objet d’une surveillance excessive ; l’autorité locale qui
est de défiance contre moi, épie jusqu’à mes moindres mouvements et surveille étroitement mes

89
rapports avec les indigènes. Comment pénétrer dans de semblables conditions, les mystères de ces
confréries musulmanes !
Je vais essayer néanmoins en coordonnant les informations qu’il m’a été possible de recueillir
et en m’aidant de mes propres observations de répondre à quelques unes des questions posées par
Mr le Président du Conseil.

1° Action et prestige du Grand Maître des Chadelia Madania de Constantinople ?

L’action et le prestige de ce grand dignitaire musulman qui jouit – tant dans les affaires
intérieurs que dans les affaires extérieurs de l’Empire d’une très grande autorité – serait
considérable. On voit en lui le plus ferme soutient de la Religion et Trône. Le zèle qu’il ne cesse de
déployer pour la défense de la foi musulmane et la reconstitution du Khalifat, a pris sur sa tête une
auréole de respect superstitieuse. Son œuvre, assure-t-on, serait remarquable : il aurait réorganisé
la confrérie dont il est le chef suprême et l’aurait transformé en quelques années en une institution
puissante et redoutable – une sorte d’ordre à la fois religieuse et militaire. Cette confrérie devrait sa
puissance à plusieurs cause, d’abord à sa hiérarchie fortement organisée et à l’inflexible discipline
à laquelle tous ses adeptes sont soumis, puis au nombre extraordinaire des ses membres. Ses
doctrines habilement modifiées et adaptées aux nécessités de la politique turque, flatteraient, parait-
il, l’imagination ardente et disposée aux rêveries exaltées des musulmans. Tout en paraissant servir
des intérêts purement religieux les membres de l’ordre se livreraient à la propagande panislamique.
Toutefois, je n’ai pas entendu dire que l’action de cette confrérie fût spécialement dirigée contre
nous ; son programme serait beaucoup plus vaste.

2° Influence des représentants du Grand Maître des Chadelia Madania à Médine, à Djeddah et
à la Mecque ?
Il va sans dire que l’importance du pèlerinage de la Mecque au point de vue de la propagation
des idées panislamiques n’a pas échappé au grand maître des Chadelia Madania. Aussi, a-t-il placé
à la tête de ses zaouias de la Mecque et de Médine, les membres de la corporation les plus zélés et
les plus réputés pour leur savoir et leur piété. L’influence qu’exercent ces…. sur la masse des
pèlerins est énorme car ils disposent à leur gré des principaux éléments de persuasions, de l’autorité
religieuse, du prestige qui…… de la haute situation qu’occupe le grand-maître de l’ordre et enfin
d’une partie des immenses revenus du pèlerinage.
Ce que j’ai dit des Chadelia Madania peut s’appliquer également aux Rufaï sur lesquels il ne m’a
pas été possible d’obtenir des renseignements détaillés. Je crois pouvoir avancer toutefois que ces
deux confréries sont privilégiées et qu’elles surpassent en zèle et en activités politiques toutes les
autres congrégations musulmanes qui n’ont en vue que ….de foi. En dernière analyse, ce sont ces
deux confréries qui – à cause de leur puissante organisation, de leur nombreuse clientèle, de la
richesse dont elles disposent et de la protection particulière dont elles jouissent en haut lieu –
seraient aujourd’hui les instruments les plus actifs et les plus redoutables de la politique turque.

3° Rôle auprès du Grand Chérif de la Mecque etc. ?

Le Grand Chérif jaloux de son autorité et désireux de régner sans partage sur les esprits des
croyants ne verrait pas d’un bon œil la prépondérance croissante des confréries dont il s’agit dans
les villes saintes. D’ailleurs les arabes du Hedjaz et je crois pouvoir ajouter de l’Arabie toute
entière, détestent cordialement les turcs. Ils consentiront difficilement à servir les visées ambitieuses
d’un gouvernement qu’ils abhorrent. Mais le Grand Chérif qui sait que l’on garde en réserve à
Constantinople son successeur éventuel pour le cas où il cesserait d’avoir la docilité nécessaire,
feint habilement de faire cause commune avec le gouvernement turc et de seconder ses vues, mais
en sous main il met tout en œuvre pour faire échec à ses projets et à ses prétentions. C’est ce qui
explique les difficultés qu’il oppose par l’intermédiaire des ses bédouins à la construction d’une
ligne télégraphique relierait directement par la voie de terre Constantinople à la Mecque. Il sait très
bien que le jour où ses relations directes seraient établies avec la capitale, il ne serait plus maître

90
chez lui, il deviendrait le jouet de politiques ambitieux qui lui dicteraient tous ses mouvements,
toutes ses paroles et jusqu’à ses pensées.

4° Moyens de surveiller, d’atténuer ou de nous concilier l’influence des confréries en question ?

En ce qui nous concerne et pour la sauvegarde et la sécurité de nos possessions de l’Afrique


septentrionale, il conviendrait : 1° de restreindre le plus possible le pèlerinage au Hedjaz de nos
ressortissants musulmans en nous basant sur des raisons sanitaires et économiques ; 2° de favoriser
les confréries rivales en leur octroyant certaines prérogatives. Il est certain que les faveurs exclusive
dont sont l’objet les Chadelia Madania et les Rufaï ont fait naître parmi les autres congrégations de
l’Islam d’ardente rivalités. Il s’agirait de les exploiter à notre avantage.. Les Senousis – entre autre
– sont très mécontent ; ils sont, dit on, pleine défaveurs à cause de leur Chef qui porterait ….au
gouvernement ottoman ; 3° de nous concilier l’appui et les bonnes grâces du Grand Chérif.

Veuillez agréer les assurances du respect avec lequel j’ai l’honneur d’être, Monsieur le
Ministre, de Votre excellence, le très humble et très obéissant serviteur.
Signature.

Archives du Ministère des affaires étrangères Françaises, Direction Politique, Classement, Série :
B. Carton 80, Dossier 3. pp.140-144. Tiré du livre « II Abdulhamid’in politikasi », « La politique
d’Abdoulhamid II » d’Ihsan Süreyya Sirma, Editions BEYAN, Istanbul, 1996, p.

91
Troisième document.

(35a)

92
(35b)

93
Quatrième document.

Franc - Maçonnerie au Maroc , Chapitre V - 1929-1930 : Les années de "Triomphalisme",


Georges Odo, p. 90 - (36)
Georges Odo, historien français spécialiste de la franc-maçonnerie dans l'ancien empire
colonial français. Georges Odo a passé une partie de sa vie au Maroc où il enseignait
l'histoire.

94
Cinquième document.

DOCUMENT DU GRAND CONVENT D’AUTRICHE EN 1989.

TRAVAIL SOLIDARITE

DOSSIER : C89027-08
ARTICLE : 37

DECISIONS PRISES AU CON∴ MAC∴


5989

A PROPOS DU GR∴ OR∴ DE TURQUIE.

A∴ N∴ E∴ S∴ L∴ A∴ D∴G∴O∴D∴F∴

Comme on avait déjà indiqué aux articles 31 et 33, après le scandale de P2 en Italie, la révélation
des FF∴ en Grèce a abouti à des crises sérieuses. Des conséquences pareilles sont aussi possibles
pour la Turquie. Nous conseillons aux FF∴ de prendre immédiatement les mesures nécessaires.
Ci-dessous sont annoncées les décisions prises à propos du Gr∴ Or∴ de Turquie aux cours du
Convent réuni en Autriche, le 25 avril 89.

Décision 1.
A) Déterminer et prévenir immédiatement tous les mouvements antimaçonniques et
antisémitiques.
B) Exterminer les mouvements qui pourront empêcher la réalisation des idéales maç∴
C) Préparer un rapport détaillé concernant les forces antimaçonnique des derniers dix ans.

Décision 2.
A) Renforcer la solidarité des FF∴ dans la presse. Mais quand même créer une rivalité
artificielle afin d’éviter un certain déchiffrement malheureux.
B) Prendre les précautions vitales pour empêcher la révélation des FF∴ en fonctions critiques.
C) Avertir les FF∴ dans la presse d’être plus sensibles et plus attentifs au sujet de prévenir les
formations religieuses réactionnaires.

Décision 3.
A) Augmenter le nombre des FF∴ situés dans les cadres des partis populaires et aussi renforcer
leur influence.
B) Demander l’aide et la coopération des loges européennes pour les problèmes financiers.

Décision 4.
A) Imposer progressivement la morale et l’esprit maç∴ par l’intermédiaire des masses média.

95
B) Résoudre immédiatement le problème de soupçon et de préjugé à propos de la maç∴ Canaliser
nos clubs alliés (Rotary, Lions, etc.) pour cette mission. Organiser des campagnes culturelles
afin de gagner la sympathie du peuple.

Décision 5.
A) Inclure nos grandes associations dans l’organisation du GAP (Le Grand Projet du Sud – Est)
B) Préparer des conditions nécessaires pour des investissements au Sud – Est.
C) Associer les FF∴ entrepreneurs aux investissements dans cette région.

Décision 6.
A) Assurer l’éducation du peuple pour les tenir hors des croyances dogmatiques religieuses.
B) Actualiser ce sujet parmi la société universitaire au moyen de nos FF∴ situés en milieu
académiques.
C) Dénigrer, d’autre part, ces tendances dogmatiques par l’intermédiaire des masses média.

Décision 7.
A) Une libération probable des états turcs dans l’Union Soviétique pourra affecter la situation de la
Turquie en Europe et dans le Moyen – Orient. Prendre des précautions effectives pour la
protection des équilibres régionaux.
B) Suivant le changement de régime en Union – Soviétique l’orientation de l’opinion publique au
sens du détriment d’une réunion future des états turcs avec la République de Turquie.

Décision 8.
A) Continuer l’observation et le choix des jeunes suitables par l’intermédiaires des clubs pré-
maçonnique : Lions, Rotary, Diners, etc. Commencer l’éducation de ces jeunes initiés au sens des
idéales maç∴ à nos centres qui se trouve en Europe ou en Amérique.
B) Arranger des remboursements et des conditions nécessaire pour l’éducation en étrange des
nouveaux initiés.

Décision 9.
A) Rapporter chaque semaine tout les développements nouveaux à la Comité Centrale de Paris et
aux responsables du Conseil Suprême de Turquie.
B) Enrichir et améliorer les informations envoyées à Chicago Master Lo∴

Décision 10.
A) Contrôler et annuler à longue terme les mouvements islamiques radicaux.
B) Provoquer la discorde et la désintégration parmi les groupes religieux pour affaiblir leurs effets
au sens antimaçonniques.
C) Orienter convenablement le pouvoir effectif des réactions religieuses pour atténuer leur
dommage contre nos buts maç∴

Décision 11.
A) Suivre toutes les publications antimaçonniques apparus dans la presse.
B) Ramasser tout les ouvrages antimaçonniques et empêcher la vente.
C) Arrêter par voies effectives et convenables toutes les activités des écrivains et des éditeurs
antimaçonniques.

Décision 12.
A) Répandre les établissements prémaçonniques parmi le public.

Sur la page suivante se trouve une photocopie de l’originale.

96
97
(37)

98
Sixième document.

Le document suivant provient d’un livre acheté à Istanbul. Son auteur est Onder Aktaç
(Ex maçon du 18ème degré). Ce livre consiste en une série d’interviews faites sur plusieurs
chaînes radio turc, mis sous écrit. Le thème en est la franc-maçonnerie et un « scoop »
mondiale dans l’histoire de cette société secrète. En annexe, Onder Aktaç a publié un
document émanant du Suprême Conseil de France. Dans son livre, il ne dit pas comment il
s’est procuré ce document où il est fait mention d’une cérémonie secrète : la Sainte messe du
33ème où l’on voit des francs-maçons cagoulés accomplir un rituel « satanique » si je puis dire.
Dans ce rituel, une chèvre ou un bouc, est égorgé sur un autel avec un pentagramme inscrit
dessus. Néanmoins, le document est là. C’est à partir de ce livre que j’ai scanné le dit
document pour le reproduire dans ce dossier. Ce document nous apprend que des cérémonies
secrètes ont été filmées par des micro-caméras et ensuite diffusée sur une chaine de télévision
turque : KANAL 7. Suite à ces diffusions, aucune voix ne s’est fait entendre du côté des
francs-maçons, pas un mot. Aucune autre chaine de télévisions n’a parlé de l’affaire. Ils ont
fait comme si de rien n’était en essayant de détourner l’attention du public, en ressortant des
affaires classique d’intégrisme religieux. Il est curieux de noter aussi que d’après ce
document, le Suprême Conseil de France dépend du Suprême Conseil d’Israël. Bref, je vous
invite à lire ce document de première importance.

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers


Rite Ecossais Ancien et Accepté

Suprême Conseil de France

Le Souverain Grand Commandeur Paris le 4 février 1997

Très Respectable Necip ARIDURU Frère 33°


Grand Maître
Grande Loge Maçonnique de Turquie

C∴ Fr∴ Necip ARIDURU,

Les scandales qui ont eu lieu dans la Grande Loge Maçonnique de Turquie dont vous êtes
le Grand Maître, sont des événements inquiétants et infortunés que l’on n’avait jamais
expérimentés dans aucune autre Obédience. Certains Francs-Maçons « illuminés » qui ont été
initiés dans votre Grande Loge, ont trahi la dignité de la Franc-Maçonnerie et leur serment : ils
ont enregistré par des micro-caméras, toutes vos activités jusqu’aux sessions les plus secrètes.
Cette inadvertance impardonnable dont la responsabilité vous incombe, a abouti à des
conséquences très graves. Des millions de Profanes ont été témoins des cérémonies et secret du
Rite Ecossais Ancien et Accepté.
En outre, ces Francs-Maçons renégats qui ont erré dans vos Temples, ont enregistré toutes
les cérémonies de La Sainte Messe du 33ème. A la suite de l’émission de ces films par
l’intermédiaire d’une chaîne de TV réactionnaire islamiste, des millions de spectateurs Turcs
ont suivi La Sainte Messe qui devrait être ignorée même par nos Frères des degrées inférieures.
Très Respectable Grand Maître,

99
Le Suprême Conseil d’Israël a commencé à enquêter ce scandale et nous a mis au courant
avec une lettre datée du 27 janvier 1997.
Le bulletin m’a été livré en personne par une délégation de trois FF∴ TT∴ II ∴TT ∴PP∴,
membres du Suprême Conseil d’Israël. Le Suprême Conseil d’Israël qui est, selon nos
règlements, l’unique autorité à investiguer, nous a confiés la mission d’en révéler les auteurs, de
prendre des mesures nécessaires et de préparer un compte-rendu détaillé jusqu’au 27 mars
1997.
On souligne dans le bulletin que le Gouvernement dirigé par la Partie de la Prospérité
(P.P), a adopté une attitude contraire à notre Confrérie. Nous, le Suprême Conseil de France,
partageons la même opinion.
Dès le début, Le Gouvernement Turc s’est soumis aux contraintes des réactionnaires
religieux.
Notamment, le P.P : administrateurs ont toléré dans leur chaîne de TV, nommée « Canal
7 », les émissions contre La Franc-Maçonnerie et les principes maçonniques.
Le Gouvernement a mis en évidence son attitude hostile, en exerçant de l’oppression sur vos
loges, en entamant des poursuites judiciaires et en chargeant la Police à fouiller vos archives.
Il paraît inévitables pour le bien-être de vos travaux maçonniques, d’anéantir immédiatement
cette oppression. Etant donné que l’attitude de la P.P est assez claire, Le Suprême Conseil de
France juge qu’il serait indispensable de constituer un Gouvernement modéré.
Par conséquent, Le Suprême Conseil de France vous recommande fraternellement :
1) Organiser les FF∴ situés dans la Presse Turque et les établissements concernés et prendre
toutes autres mesures nécessaires pour obliger la P.P à céder le pouvoir.
2) Former une conjoncture politique qui aboutirait à la disparition complète de la
considération envers la P.P et à la perte de l’espérance et confiance de ses électeurs.
3) Ecarter du Grand Secrétariat tous documents, procès-verbaux, circulaires et
correspondances risqués.
4) Eviter de faire les réunions de La Grande Loge ainsi que celles des Loges de Votre
Obédience, à des sièges habituels.
5) Arrêter la proposition et l’initiation des candidats jusqu'à ce qu’on vous fait parvenir une
deuxième instruction et étudier les dossiers en vigueur, d’une manière détaillée et soigneuse.
6) Empêcher définitivement l’entrée aux Temples des Profanes et des anciens Francs-Maçons
qui ont été exclu de l’ordre.
7) Recourir aux enquêtes et aux poursuites dans le cadre strict de nos lois et règlements sur les
Maçons qui ont commis le délit de trahir la Franc-Maçonnerie ; punir les renégats
conformément aux principes, coutumes et traditions du Rite Ecossais.
8) Suivre et empêcher les émissions et publications antimaçonniques, priver la presse islamiste
affilié à la P.P. d’exercer ses fonctions, par l’oppression économique, politique et judiciaire.
9) Charger votre Souverain Grand Commité à préparer un compte-rendu détaillé concernant
les impudences qui ont condit à ce scandale et notifier au Suprême Conseil de France les progrès
acquis et les résultats obtenus.
Je m’empresse de vous adresser, T∴Res∴ Gr∴ Maît∴, mes salutations sincère et mes
hommages fraternels.

Le Souverain Grand Commandeur

Paul Veysset

8, rue Puteaux 75017 Paris

100
(37a)

101
102
Coupure du quotidien turc Akit concernant l’affaire où l’on voit le document en manchette. A
droite, Paul Veysset. (37b)

8, rue Puteaux, Paris.


Couverture du livre d’où provient le document. EN MUHTEREM, MASON MU ? SATAN MI ? Önder
Aktaç, Editions Kurtulus Basimevi, Ankara, ISBN 975-93808-0-3.

Voici deux adresses internet où vous pourrez visionner les cérémonies filmée par caméra
cachée (Cérémonie d’initiation de trois nouveaux candidats, la Sainte Messe du 33° et un
mariage en loge) :
http://habervakti.smartvideochannel.com/media/playvideo.aspx?cid=30F286E9C6EA4403B5615BF767CDAD17
http://youtube.com/watch?v=xHF41dLadXk&feature=related

Information sur Necip Ariduru sur un site maçonnique.

103
Photo de la sainte messe du 33ième.

Aleister Crowley :

« L'animal sera donc tué (5) à l'intérieur du Cercle ou du Triangle selon les circonstances,
ce afin que son énergie ne puisse s'échapper. L'on choisira un animal dont la nature sera en
accord avec celle de la cérémonie - ainsi, ce n'est pas en sacrifiant une brebis qu'un Magicien
obtiendrait une appréciable quantité de l'énergie féroce requise pour invoquer Mars. En
pareil cas, un bélier (6) serait plus approprié. Et ce bélier devrait être vierge afin que le
potentiel intégral de son énergie globale d'origine ne soit aucunement diminué (7). Pour le
travail spirituel le plus élevé, il faut par conséquent choisir la victime contenant la force la
plus importante et la plus pure. Un enfant mâle parfaitement innocent et hautement
intelligent (8) constitue la victime la plus satisfaisante et la plus adéquate (9). »

104
(Dogme et Rituel de la Haute Magie, Eliphas Lévi, Gemer Baillière, Libraire Editeur, Paris, 1861, pp. 225-226.)

Voici ce que l’on retrouve dans le livre « The Book of Law » « le Livre de la Loi », d’Aleister
Crowley :

“50. Maudis-les ! Maudis-les ! Maudis-les !

51. De ma tête de Faucon je crève à coups de bec les yeux de Jésus alors qu'il pend sur la croix.

52. Je bats des ailes à la face de Mahomet et je l'aveugle.

53. De mes serres j'arrache la chair de l'Indien et du Bouddhiste, Mongol et Din.

54. Bahlasti ! Ompehda ! Je crache sur vos croyances crapuleuses.

55. Que Marie inviolée soit déchirée sur des roues : à cause d'elle, que toutes les femmes chastes
soient totalement méprisées parmi vous !”
(Aleister Crowley, The Book of Law, Chapitre III, 51-52)

C’est une entité qui se nomme Aïwass qui aurait dicté ce livre à Aleister Crowler lors de son
voyage en Egypte. On lisant ce livre, on s’aperçoit qu’Aleister Crowler a voulu composer un
livre dans le style du Coran. Mais on ressent que « Le Livre de la Loi » est démoniaque. Et cet
esprit nommé Aïwass, ne peut-être qu’une entité maléfique.

« Lors d'un voyage en Egypte, son épouse, qui était avec lui, s'est retrouvé un jour dans un
état de transe et a soudainement déclaré à Crowley : "Il t'attends, Lui, le Dieu de la guerre, le
fils d'Osiris, Horus..." Aleister Crowley fut plus tard contacté spirituellement par une entité
qui se nommait "Lam" et qui s'est prétendue être le messager d'Horus, le dieu mythologique
égyptien. Lam ordonna alors à Crowley de rester assis sur une table pendant trois jours, et
lorsque Crowley s'assit, il fut possédé par une entité qui lui fit écrire une série de messages...

Crowley entendit une voix au dessus de son épaule pendant une heure, et ceci pendant trois

105
jours, toujours à la même heure. Crowley a confié que l'entité lui dictait sous écriture
automatique le "Livre de la Loi". De la même façon, Crowley reçut un message du dieu-
soleil Horus (qui lui révéla être en fait Satan) qui lui fit écrire des messages insultants sur le
Coran et sur des prophètes tels que Moïse, Jésus et Mahomet. »
http://corsair31.spaces.live.com/blog/cns!36F934FAF2838E8!592.entry

Première de couverture du livre “The Book of Law”(37c) Aleister Crowley.

“Qui nous appelle Thélémites ne se trompera pas, s'il regarde d'assez près le mot. Puisqu'il
recèle Trois Grades, l'Ermite et l'Amoureux et l'homme de la Terre. Fais ce que tu voudras
sera toute la Loi. » The Book of Law, Chapitre I, 40

(Aleister Crowley, Liber A’Ash Vel Capricorni Pneumatici Sub Figura CCCLXX)
http://www.kaosphorus.net/3556/charles-stansfeld-jones-aka-frater-achad/

“Concerning the Mantram or Continuous Prayer. Let the Philosophus weave the Name of the
Particular Deity into a sentence short and rhythmical, as, for Artemis: epsilon-pi-epsilon-
lambda-theta-omicron-nu, epsilon-pi-epsilon-lambda-theta-omicron-nu, Alpha-rho-tau-
epsilon-mu-iota-sigma; or, for Shiva: Namo Shivaya namaha Aum; or, for Mary: Ave Maria;
or for Pan, chi-alpha-iota-rho-epsilon Sigma-omega-tau-eta-rho kappa-omicron-sigma-mu-
omicron-upsilon, Iota-omega Pi-alpha-nu, Iota-omega Pi-alpha-nu; or, for Allah: Hua Allahu
alazi lailaha illa Hua.
Let him repeat this day and night without cessation mechanically in his brain, which is thus
made ready for the advent of that Lord, and armed against all other.”

106
Extrait d’un livre d’Aleister Crowley :

« CHAPITRE XII
DU SACRIFICE SANGLANT. DES QUESTIONS AFFÉRENTES.

Il est nécessaire que nous considérions attentivement les problèmes liés au sacrifice sanglant,
car cette question est en effet d'une importance traditionnelle en Magick. Presque toute
l'ancienne Magick tourne autour de ce sujet. En particulier, l'ensemble des religions
Osiriennes - les rites du Dieu Agonisant - s'y réfère. Les meurtres d'Osiris et d'Adonis ; la
mutilation d'Attis ; les cultes du Mexique et du Pérou ; l'histoire d'Hercule ou Melkart ; les
légendes de Dionysos et de Mithra, tous sont en relation avec la même idée. Dans la religion
hébraïque, nous trouvons la même chose inculquée. C'est la première leçon de morale que
nous donne La Bible : le seul sacrifice agréable au Seigneur est le sacrifice du sang. Abel, qui
opta pour ce dernier, trouva grâce aux yeux du Seigneur, tandis que Caïn, qui offrit des
choux, fut bien à l'évidence perçu comme un pingre. Cette idée revient encore et encore. Nous
avons le sacrifice de la Pâque, prolongeant l'histoire d'Abraham recevant l'ordre d'immoler
son fils premier-né, avec l'idée de substitution de la vie animale à la vie humaine. La
cérémonie annuelle des deux boucs applique à perpétuité ce principe. Et nous constatons
encore l'emprise de cette idée dans la fable d'Esther, où Aman et Mardochée sont les deux
boucs ou dieux ; et finalement dans la représentation du rite des Purim en Palestine, où Jésus
et Barabbas se trouvèrent être les Boucs de cette singulière année dont nous avons tant
entendu parler, sans certitude quant à la date.

Ce sujet devrait être étudié dans Le Rameau d'Or, où il est traité avec beaucoup d'érudition
par J.G. Frazer.

Nous en avons suffisamment dit pour démontrer que le sacrifice sanglant est depuis des temps
immémoriaux la partie la plus estimée de la Magick. La morale de la chose semble n'avoir
intéressé personne ; et à dire vrai ce n'était pas nécessaire. Comme dit St Paul : "Sans
effusion de sang, il n'y a pas de pardon" ; et qui sommes-nous pour discuter avec St Paul ?
Mais, après tout, libre à chacun d'avoir l'opinion qu'il veut sur ce sujet, ou sur n'importe quel
autre, Dieu merci! Cependant, il est vraiment indispensable d'étudier l'affaire, quoi que nous
décidions par la suite à son égard, car notre morale dépendra naturellement de notre théorie
de l'univers. Si nous étions par exemple pleinement convaincus que chacun va au paradis
après sa mort, il n'y aurait plus d'objections sérieuses au meurtre ou au suicide, du fait qu'il
est généralement concédé - par ceux qui ne connaissent ni l'un ni l'autre - que la terre n'est
pas un endroit aussi agréable que le paradis.

Quoiqu'il en soit, il est un mystère caché dans cette théorie du sacrifice sanglant, d'une
grande importance pour l'étudiant, et par conséquent nous ne chercherons pas plus
longtemps à le justifier. Nous n'aurions même pas dû avoir à nous excuser de notre
justification, ce n'aurait été en raison de la sollicitude d'un jeune et pieux ami, d'une grande
austérité de caractère, qui affirma avec insistance que la partie de ce chapitre qui suit
maintenant - la partie originellement rédigée - pourrait être source de malentendus. Cela ne
doit point être.

***

107
Le sang est la vie. Les Hindous expliquent ce simple énoncé en affirmant que le sang est le
principal véhicule du prana vital (1). Il y a quelques raisons de croire qu'il existe une
substance bien précise (2), n'ayant encore jamais été isolée, dont la présence crée toute la
différence entre la matière vivante et la morte. Nous passerons, avec un mépris justifié, sur
les expériences pseudo-scientifiques de charlatans américains prétendant avoir constaté que
le corps s'allège au moment du décès, et sur les affirmations, dénuées de preuves, de
prétendus clairvoyants qui auraient vu l'âme s'échappant comme une vapeur hors de la
bouche de personnes in articulo mortis (3). Ceci dit, les expériences d'explorateur du Maître
Therion l'ont convaincu que la viande perd une partie notable de sa valeur nutritive dans les
quelques minutes suivant la mort de l'animal, et que cette déperdition se poursuit avec une
rapidité décroissante à mesure que le temps passe. Il est de plus généralement concédé que la
nourriture vivante, les huîtres par exemple, est la plus rapidement assimilable et la plus
concentrée des formes d'énergie (4). Les expériences en laboratoire sur les valeurs nutritives
apparaissent quasi dénuées d'intérêt pour des raisons que nous ne pouvons aborder ici ; le
témoignage commun de l'humanité semble être un guide plus sûr.

Il serait imprudent de condamner comme irrationnelle la pratique de ces sauvages qui


arrachent le coeur et le foie d'un adversaire et les dévorent encore chauds. En tout cas, c'était
la théorie des anciens Magiciens que tout être vivant est un réservoir d'énergie variant en
quantité selon les dimensions et la santé de l'animal, et en qualité selon ses spécificités
mentales et morales. A la mort de l'animal, cette énergie est brusquement libérée.

L'animal sera donc tué (5) à l'intérieur du Cercle ou du Triangle selon les circonstances, ce
afin que son énergie ne puisse s'échapper. L'on choisira un animal dont la nature sera en
accord avec celle de la cérémonie - ainsi, ce n'est pas en sacrifiant une brebis qu'un Magicien
obtiendrait une appréciable quantité de l'énergie féroce requise pour invoquer Mars. En
pareil cas, un bélier (6) serait plus approprié. Et ce bélier devrait être vierge afin que le
potentiel intégral de son énergie globale d'origine ne soit aucunement diminué (7). Pour le
travail spirituel le plus élevé, il faut par conséquent choisir la victime contenant la force la
plus importante et la plus pure. Un enfant mâle parfaitement innocent et hautement
intelligent (8) constitue la victime la plus satisfaisante et la plus adéquate (9).
Pour les évocations, il serait plus opportun de placer le sang de la victime dans le Triangle -
l'idée étant que le supposé esprit puisse obtenir, grâce au sang, cette substance physique bien
que subtile qui était la quintessence de la vie de cette dernière, afin qu'il soit à même
d'adopter une forme visible et tangible (10).

Ces magiciens qui se refusent à l'emploi du sang ont tenté de le remplacer par l'encens. A
cette fin, l'encens d'Abramelin peut être brûlé en grandes quantités. Le Dictame de Crète
s'avère également précieux. Tous deux sont d'une nature très universelle et conviennent à
presque n'importe quelle matérialisation.

Mais le sacrifice sanglant, bien que plus dangereux, est aussi plus efficace; et pour la
quasi-totalité des objectifs, le sacrifice humain est le meilleur (11). Le Magicien réellement
grand sera capable d'employer son propre sang, ou peut-être celui d'un disciple, et cela sans
sacrifier irrévocablement la vie physique (12). Un exemple de pareil sacrifice est fourni au
Chapitre 44 du Liber 333 (13). Cette Messe peut être universellement recommandée pour la
pratique quotidienne.

108
Un dernier mot sur le sujet. Il existe une Opération Magique d'importance maximale :
l'Instauration d'un Nouvel Eon. Lorsqu'il devient nécessaire de proférer un Mot, toute la
Planète doit être baignée dans le sang. Avant que l'homme ne soit prêt à accepter la Loi de
Thelema, la Grande Guerre doit être livrée. Ce Sacrifice Sanglant est le point critique de la
Cérémonie Mondiale de la Proclamation d'Horus, l'Enfant Couronné et Conquérant,
Seigneur de l'Eon (14).

La chose est intégralement prophétisée dans Le Livre de la Loi lui-même ; que l'étudiant en
prenne note, et entre dans les rangs de l'Armée du Soleil (15).

II
Il existe un autre sacrifice au sujet duquel les Adeptes ont toujours maintenu le plus
profond des silences. Il s'agit du suprême mystère de la Magick pratique. Son nom est la
Formule de la Rose-Croix. Dans ce cas, la victime est toujours - dans un certain sens - le
Magicien lui-même, et le sacrifice doit coïncider avec la profération du plus sublime et secret
nom du Dieu qu'il souhaite invoquer.

Correctement réalisé, cela ne rate jamais la cible. Mais il est difficile au débutant de le mettre
en pratique de manière satisfaisante, car c'est un grand effort pour l'esprit que de rester
concentré sur le but de la cérémonie. Triompher de cette difficulté est d'un grand secours
pour le Magicien.

Il est imprudent pour lui de s'y attaquer avant d'avoir reçu une initiation régulière dans le
véritable (16) Ordre de la Rose-Croix, et il doit avoir prêté les serments avec la plus haute
compréhension et expérience de leur signification. Il est aussi extrêmement souhaitable qu'il
soit parvenu à un point absolu d'émancipation morale (17), et à cette pureté d'esprit résultant
d'une parfaite compréhension à la fois des différences et des harmonies des plans de l'Arbre
de Vie.
Pour cette raison, FRATER PERDURABO n'osa jamais utiliser cette formule d'une manière
pleinement cérémonielle, hormis une seule fois, à une occasion d'une immense importance,
lors de laquelle ce ne fut pas Lui qui fit l'offrande, mais UN en Lui. Car il avait perçu un
grave défaut dans son caractère moral qu'il avait pu surmonter sur le plan intellectuel, mais
pas encore sur des plans plus élevés. Avant d'avoir terminé la rédaction de ce livre, il y sera
parvenu (18).

Les détails pratiques du Sacrifice Sanglant peuvent être étudiés dans divers manuels
ethnologiques, mais les conclusions d'ordre général sont résumées dans Le Rameau d'Or de
Frazer, fortement recommandé au lecteur, ainsi que, brièvement mais intensément, dans The
God-Eater de Crowley, convenant mieux à ceux préférant l'esprit à la lettre.

A vrai dire, les détails de la cérémonie peuvent eux aussi être laissés à l'empirisme. La
méthode de mise à mort est pour ainsi dire uniforme. L'animal sera poignardé au coeur, ou
sa gorge sera tranchée, par le couteau dans l'un ou l'autre cas. Toutes les autres méthodes
d'assassinat sont moins efficaces ; et même dans le cas de la Crucifixion la mort est donnée
d'un coup de poignard (19).

109
L'on peut remarquer que seuls les animaux à sang chaud sont choisis pour victimes : à deux
principales exceptions près. La première est le serpent, exclusivement utilisé lors d'un Rituel
très spécial (20) ; les scarabées magiques du Liber Legis constituent la seconde. (Voir Partie
IV.)
Il peut s'avérer nécessaire de prévenir le débutant. La victime doit être en parfaite santé - ou
son énergie pourrait être en quelque sorte empoisonnée. Elle ne doit pas non plus être trop
volumineuse (21) : le montant énergétique dégagé est presque inconcevablement élevé, et au-
delà de toute proportion imaginée par rapport à la force de l'animal. Par conséquent, le
Magicien peut aisément être débordé et obsédé par la force qu'il a laissée se perdre ; elle se
manifestera alors, très probablement, sous sa forme la plus inférieure et la plus choquante.
La plus intense spiritualité d'intention (22) est absolument indispensable à la sécurité.

Lors des évocations, le danger n'est pas si grand, le Cercle formant une protection ; mais le
cercle, en pareilles circonstances, doit être protégé non seulement par les noms de Dieu et les
Invocations employées du même coup, mais aussi par une longue habitude de protection
couronnée de succès (23). Si vous êtes aisément troublé ou effrayé, ou si vous n'avez pas
encore vaincu la tendance de votre esprit à vagabonder, il ne vous est pas conseillé de mettre
en pratique le Sacrifice Sanglant (24). Encore qu'il ne faille oublier que celui-ci, et cet autre
art auquel nous avons osé faire obscurément allusion, soient les suprêmes formules de la
Magick Pratique.

Vous avez aussi beaucoup de chances de vous attirer des ennuis grâce à ce chapitre avant
d'avoir réellement compris sa signification (25). (Magick in Theory and Practice, Chapter XII,
Aleister Crowley)
http://www.magick-instinct.org/Crowley/Magick4/dusacrificesanglant.html

Sacrifice d’agneau au 18ème degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté.

(The Book of the Ancient & Accepted Scottish Rite of Freemasonry (1884). Charles T. McClenechan, p.266)

110
Quelques articles du quotidien belge “Le Soir” sur l’affaire dutroux( avec un petit d),
Abrasax et les sacrifices d’enfants…

111
112
113
Le marriage maçonnique.

“Now, I am here to tell you that a Masonic Wedding Ritual does exist. Not only does it
exist, but it is officially sanctioned by at least one regular Grand Lodge (The Grand
Lodge of Turkey), and is not infrequently used by its craft lodges.

Maintenant, je suis ici pour vous dire que le Rituel Nuptial Maçonnique existe bien. Non
seulement il existe, mais il est officiellement autorisé par au moins une Grande Loge
Régulière (La Grande Loge de Turquie)

This ceremony, or one similar to it, is at least permitted to be worked in several other
European jurisdictions. If you accept my logic as to regularity, the Wedding Ceremony
must be considered a regular Craft ceremony by all Grand Lodges that recognize the
Grand Lodges under which it is worked.

Cette cérémonie, ou une semblabe, est au moins permise pou dans plusieur sautres
juridictions européennes
Si vous acceptez ma logique comme régulière, la Cérémonie Nuptiale doit être considéré
comme une cérémonie régulière par toutes les Grandes Loges qui reconaissent la Grande
Loge sous laquelle ils travaillent.

In giving an analogous example, in the context of our own Grand Lodge, you would
mention our Masonic Funeral Ritual, or our Vacant Chair Ceremony. Be that as it may,
it needs to be recognized that the ceremony is also worked under irregular Grand
Lodges, notably in France, but that does not ipso facto make the ceremony itself
irregular. I will refer again to this later.

114
En donnant un exemple analogue, dans le contexte de notre propre Grande Loge, vous
mentionnerez notre Rituel Funéraire Maçonnique, ou notre Cérémonie de Chair Vacante. Il
doit être reconnu que la cérémonie à aussi opérér sous des Grande Loge irrégulière,
notablement en France, mais ça ne rend pas la cérémonie, ipso facto, elle-même irrégulière.
Je m’y réfererrais plus tard.

I was fortunate enough to be invited to a Masonic Wedding Ceremony in Istanbul in


1986, hosted by a Turkish-speaking lodge. The ceremony, replete with bride and groom
(indeed, two couples in this instance), took place in a Masonic Temple, followed by a full
wedding breakfast in an adjoining banqueting area.

J’étais assez chanceux d’être invité à une Cérémonies Nuptiale Maçonnique en 1986, par
une loge parlant turc. La cérémonie, ( en effet, deux couples dans ce cas), prit place
dans un Temple Maçonnique, suivie par un petit déjeuner nuptiale complet dans une zone
adjacente du banquet.

Fortunately, there is an English-speaking Turkish lodge in Istanbul (Lodge Freedom


No.35) from which I was able to obtain a copy of the ritual in English and to which I will
shortly refer. However, prior to launching into a commentary on the ritual, it is useful to
consider The Grand Lodge of Turkey and its background.”

Heureusement, il y a une Loge turc à Istanbul, parlant anglais (Lodge Freedom N°.35) de
laquelle je réussit à obtenir une copie du rituel en anglais et auquel je me réfèrerais
brièvement Toutefois, avant de se lancer dans un commentaire sur le rituel, il est utile
d'examiner la Grande Loge de Turquie et de son arrière-plan. " (A Masonic Wedding Delivered in
the Victorian Lodge of Research by Kent Henderson, Past Grand Sword Bearer - on July 23, 1993)

115
Septième document.

(37e)

116
Huitième document.

(37f)

117
(37g)

(37h)

118
Loge en Turquie.

Images en vrac sur la franc-maçonnerie.

(38)

119
Le Convent du Grand Orient de 1889.(39)

Ici, portant le tablier de maître, le frère Roosevelt. Ses fils sont derrière lui. On reconnaît à
leur droite le maire de New York, La Guardia.(40)

120
(41)

(42)

121
(43)

(44)

(45)

122
Les "Frères" de la Loge (Lodge 5105) à l'Orient de Bassorah (Irak) en 1945.(46)

Les "Frères" d'une Loge Ecossaise au Kuwait.(47)

Quelques maçons connus.

Le Roi Georges VI.(48) Prince Michael de Kent.(49) Le Roi Edward VII.(50)

123
Harry Truman.(51) Theodore Roosevelt.(52) Salvatore Allende.(53)

Georges Washington.(54) Theodore Verhaegen.(55) Pandit Motilal Nehru.(56)

Paradoxes en franc-maçonnerie.

La franc-maçonnerie se veut être une société initiatique oeuvrant pour l’amélioration


de l’humanité, prônant des principes de liberté, d’égalité et de fraternité. Mais pourtant nous
avons vu comment ils (les francs-maçons) considéraient les hommes de couleurs. De plus,
jusqu'à une période non lointaine, les juifs n’étaient pas admis en loge. N’est-ce pas là, un
paradoxe ? Dans la « lettre » qui va suivre, vous allez voir en quels termes un franc-maçon
s’adresse à Dieu. Dans le « Traité d’Union, d’Alliance et de Confédération des Suprême
Conseil du Rite Ecossais » nous lisons que la franc-maçonnerie est ouverte à toute race et à
toute croyance :

124
Voici ce que l’on trouve sur un site maçonnique.

« La Franc-Maçonnerie régulière œuvre à la gloire de Dieu, connu sous son attribut de


Créateur et sous le nom de Grand Architecte de l'Univers. Elle travaille au plan de la
réalisation spirituelle de l'homme, dans l'ordre de la Création par :
- la connaissance de la Nature créée et ordonnée, qui renvoie à Dieu l'être subsistant par Soi
- le travail de la main qui taille la pierre. (Deutéronome 27,7),
- les limites à ne pas transgresser (Deutéronome 19,14). «
www.freemasons-freemasonry.com/nazi_fascist_p....

Alors, si un maçon croyant en Dieu lis cet article, en principe il devrait réagir puisque cette
lettre écrite par un maçon, est en contradiction avec les définitions vue plus haut.
Cette lettre va nous démontrer à quel point le raisonnement du F.. R. U de la Royal Loge Le
Cèdre, est limité, simpliste. Pour lui, l’existence de Dieu dépendait de la mort de son père.
Son père meure et il ne croit plus en Dieu. :

« Car un matin, j’ai commencé à penser différemment....Ce n’est que le soir que j’ai appris
que cet homme était mon père. Mais pourquoi ce dieu, que l’on m’avait dit bon et généreux,
pourquoi ce dieu permettait-il que ce père que j’aimais tant cessa de vivre...pour rien.....
Enfin de compte tu n’es qu’injustice. »

Ce maçon a décidé que Dieu est injustice. Mais ne sait-il pas que depuis le premier homme,
les gens naissent et meurent et que lui aussi il va mourir comme tout un chacun. Qu’espérait-il
ce maçon, que son père vive éternellement ? A ce moment là, il aurait dit Dieu est justice ?

Il y a une question capitale qu’il faut se poser et poser à ceux qui avance ce genre
d’argument : « Puisque vous tenez Dieu responsable de la mort de votre père, mère, fils, fille
etc, qui est responsable de leur mort dans votre système de croyance où Dieu n’existe pas ? A
qui en attribuez-vous la cause ? Je vous le demande ? »
Ensuite, ce franc-maçon dit : « Comment toi, Dieu, as-tu permis que des hommes conduisent
d’autres hommes, nus, rasés, humiliés dans leur chair et dans leur cœur vers des chambres à
gaz ? » Pour lui, il ne fait aucun doute, c’est Dieu qui est responsable de tout ça. Pourquoi ne
cherchent-il pas les causes ailleurs au lieu de tenir Dieu responsable de ces horreurs. Pourquoi
n’élève-t-il pas la voix pour accuser les géants de l’industrie allemande (Krupp, I. G. Farben,
Thyssen, Schnitzler...) qui ont financé Hitler ? Ou Prescot Bush, banquier d’Hitler ? Ce
maçon oublie-t-il que le ministre des finances du 3ème Reich était un franc-maçon ? C’est ce
que nous dit le Dictionnaire de la franc-maçonnerie :

« Hjalmar Schacht, 1877-1970. Financier célèbre, président de la Reichsbank, vainqeur de


l’inflation allemande en 1923, ministre de l’économie sous Hitler jusqu’en 1937. Appartint à
la loge Zur Freundschaft, Orient de Hambourg (Grande Loge de Prusse) » (Dictionnaire de la
franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris 2006, p. 1109.)

Faut-il aussi lui rappeler que des juifs ont financé Hitler ?

C’est à cause des idées avec lesquels se sont nourri les nazis, que les évènements se sont
déroulés de la sorte.

Il continue : « Tu peux donc te réjouir, toi ce Dieu à qui la seule excuse que je puisse trouver
est de ne pas exister. »

125
Il dit que Dieu n’existe pas et il continue de s’adresser à Lui. Bref, c’est facile de tenir Dieu
responsables de toutes les injustices qui sont commise. Alors je repose cet question capitale
aux francs-maçons : « Dans votre système de croyance ou de pensée, qui est responsable de
la mort de votre père, mère, fils, fille, qui est responsable des horreurs et atrocités commise
aux quatre coins du globe, qui est responsable du massacre des juifs sous le régime nazi ? »

Ce maçon oublie-t-il qu’un des plus grands dictateurs, Joseph Staline, était franc-maçon ?

Est-il au courant des massacres, des razzias, des pillages, des tortures que commirent les
francs-maçons Bugeaud, Lamoricière, Pélissier et tout le reste ? Est-il au courant de la
souffrance vécue par les algériens à cause des francs-maçons ?

Bref si le maçon qui a écrit cette lettre à Dieu ne veut pas croire en l’existence de Dieu, et
bien c’est son problème, c’est lui et sa conscience. N’est-il pas libre de choisir ?

126
(57)

127
128
Le site maçonnique « Grand Lodge of British Columbia and Yukon » ainsi que d’autres
sources maçonnique, nous apprenne qu’Abraham Lincoln n’était pas maçon alors que
plusieurs photos le montre faisant un signe maçonnique de la main. Il y a encore la photo ci-
dessous où l’on voit Abraham Lincoln en tenue maçonnique
http://freemasonry.bcy.ca/biography/wannabe/lincoln_a.html

Abraham Lincoln(58)

Un autre paradoxe, celui de l’assasinat d’Abraham Lincoln, franc-maçon, par un autre franc-
maçon, John Wilkes Booth. Ci-dessous, la photo de l’assassin et de l’assassiné, tout deux
faisant le signe maçonnique de la main. Au nom de quel principe maçonnique l’assassin a-t-il
agi ?

John Wilkes Booth. Abraham Lincoln.

Il en est de même pour Napoléon et le duc de Wellington.

Le Duc de Wellington. Napoléon Bonaparte.

129
Revue Historia, Hors-série, N°30.

L’emplacement de la Bataille.
« Ceux qui veulent se figurer nettement la bataille de Waterloo n’ont qu’à coucher sur le sol
par la pensée un A majuscule. Le jambage gauche de l’A est la route de Nivelles, le jambage
droit est la route de Genappe, la corde de l’A est le chemin creux d’Ohain à Braine-l’Alleud.
Le sommet de l’A est Mont-Saint-Jean, là est Wellington ; la pointe gauche inférieure est
Hougomont, là est Reille avec Jérôme Bonaparte ; la pointe droite inférieure est la Belle-
Alliance, là est Napoléon. Un peu au-dessous du point où la corde de l’A rencontre et coupe
le jambage droit est la Haie-Sainte. Au milieu de cette corde est le point précis où s’est dit le
mot final de la bataille. C’est là qu’on a placé le lion, symbole involontaire du suprême
héroïsme de la garde impériale.
Le triangle compris au sommet de l’A, entre les deux jambages et la corde, est le plateau de
Mont-Saint-Jean. La dispute de ce plateau fut toute la bataille. » (Les Misérables, Victor Hugo,
Tome II – Cosette, Livre premier – Waterloo, chapitre III)

130
Contre le christianisme.

« Quels furent maintenant les rapports des juifs et de ces sociétés secrètes ? Voilà qui
n’est pas facile à élucider, car les documents sérieux nous manquent. Evidemment ils ne
dominèrent pas dans ces associations, comme le prétendent les écrivains que je viens de
nommer, ils ne furent pas « nécessairement l’âme, le chef, le grand-maître de la maçonnerie »
ainsi que l’affirme Gougenot des Mousseaux. Il est certain cependant qu’il y eut des Juifs au
berceau même de la franc-maçonnerie, des Juifs kabbalistes, ainsi que le prouvent certain
rites conservés ; très probablement, pendant les années qui précédèrent la Révolution
française, ils entrèrent en plus grand nombre encore dans les conseils de cette société, et
fondèrent eux-mêmes des sociétés secrètes. Il y eut des juifs autour de Weishaupt, et Martinez
de Pasqualis, un juif d’origine portugaise, organisa de nombreux groupes illuministes en
France et recruta beaucoup d’adeptes qu’il initiait au dogme de la réintégration. Les loges
martinezistes furent mystiques, tandis que les autres ordres de la franc-maçonnerie étaient
plutôt rationaliste ; ce qui peut permettre de dire que les sociétés secrètes représentèrent les
deux côté de l’esprit juif : le rationalisme pratique et le panthéisme, ce panthéisme qui, reflet
métaphysique de la croyance au dieu un, aboutit parfois à la théurgie kabbalistique. On
montrerait facilement l’accord des ces deux tendances, l’alliance de Cazotte, de Cagliostrio,
de Martinez, de Saint-Martin, du Comte St-Germain, d’Eckartshausen, avec les
encyclopédistes et les jacobins, et la façon dont, malgré leur opposition, ils arrivèrent au
même résultat, c’est-à-dire l’affaiblissement du christianisme. Cela, encore une fois,
servirait uniquement à prouver que les juifs purent être les bons agents des sociétés
secrètes, parce que les doctrines de ces sociétés secrètes s’accordaient avec leur propre
doctrines, mais non qu’ils en furent les initiateurs. » (L’Antisémitisme, son histoire et ses causes,
Bernard Lazard, Editions de la Différence, p.167.)

Comment tromper.

« Si l’on regarde ce qui s’est passé en Algérie, en 1848, on découvre que l’objectif des
maçons français étaient de « rallumer dans ces contrées le flambeau de la véritable lumière,
d’y remplacer l’ignorance et l’esclavage par la science et la liberté ». L’ordre maçonnique
suivait une mission civilisatrice et coloniale. Les stratégies d’implantation des loges, dont
l’intérêt était de chercher à se rallier les élites sociales et intellectuelles du pays, étaient des
plus curieuses : « il faut tabler sur le goût des arabes pour l’insolite et le mystérieux(…) La
maçonnerie les émerveilles par l’austérité des ses principes, par le symbole de ses épreuves,
par le mystère de ses mots et de ses signes… ». Comme dans les autres pays musulmans, les
maçons français étaient convaincus que l’introduction de l’ordre en Algérie ne pouvait se
faire sans tenir compte de l’islam, et plusieurs projets ont été élaborés, entre 1850 et 1863,
pour introduire des références à l’islam à certains endroits des rituels, là où les principes de
base de l’ordre étaient exposés :

Le Grand Architecte de l’Univers est Un. Que les hommes le nomment Dieu, Jéhovah ou
Allah ! Qu’on lui donne pour prophète le Christ, Moïse ou Mahomet, c’est le même pour
tous, tous les hommes sont ses enfants et tous les hommes sont frères. » (Thierry Zarcone,
Mystiques, Philosophe et Francs-Maçons en Islam, Editons Jean Maisonneuve Editeur, p.279.)

131
Djamal al din al Afghani.

« Or, Jamâl al-Din al-Afghani et


Muhammad Abduh étaient liés à des loges
égyptiennes. Le cas d’al-Afghani est tout à fait
digne d’intérêt, puisque après avoir été initié
dans une loge anglaise, ce dernier s’en est
séparé, ou en a été expulsé, pour des raisons
peu claires, avant de rallier la maçonnerie du
Grant Orient de France. »
Mystiques, Philosophe et Franc-Maçon en Islam,
Thierry Zarcone, Jean Maisonneuve Editeur, Paris
1993, p.288.

(59)

« Philosophe, orateur, écrivain, journaliste, maître de Muhammad Abduh, fut un des


initiateurs du réveil culturel et nationaliste de l’Egypte et de l’islam modernes. Il se rendit
pour quelque temps au Caire, en mars 1871, où il se fixa. Le gouvernement égyptien lui
accorda une pension de 12 000 piastres égyptiennes. Il réveilla le patriotisme égyptien dans
le pays, face à l’ingérence européenne. En 1878, il entra dans la Franc-Maçonnerie
écossaise, puis après une déception, fonda une loge égyptienne rattachée au Grand Orient
de France et dont les 300 membres représentaient l’élément le plus ardent de la jeunesse
nationaliste. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadrige/PUF, 2ème éditions,
2006, p.359.)

(60) (61)
Demande d’admission écrite pour entrer en franc-maçonnerie, par Djmal al-Din al-Afghani.

132
Mulay Hafiz.

« Sultan du Maroc de 1907 à 1912. Il appartint après son


abdication d’après P. Mariel, à la loge Jean-Jacques
Rousseau – Etoile de la Vallée, Orient de Montmorency. »
(Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF,
Paris 2006, p.560.)

(62)
L’Agha Khan.
“Agha Khan III (1877-1957) Full name was Agha Sultan Sir Mahomed Shah. Head of the
Ismailian Mohammedans and son of Aga Khan II. He was one of the wealthiest men in the
world. He received an European education, and was member of viceroy's council in 1002-04.
In 1910 he founded

20 Harley M. Kilgore the Aligarh U. for Mohammedans. During WWI he performed great
services for Great Britain, and after the war worked for a strong, free Turkey. He was the
author of India in Transition (1918). He represented India at many British and international
ceremonies. He owned the greatest racing stables in the world and was a Derby winner.
Lettres Mensuelles, quoting the Kansas Masonic Digest, stated that he was initiated in
December, 1951, and was given Masonic burial services on July 30, 1957” (10,000 Famous
Freemasons, William Denslow, K-P, Macoy Publishing & Masonic Supply Co., Inc., Richmond, Virginia,
Volume III.)

(64)

133
Le Sultan Murad V.

« L’un des événements les plus notables de la vie de I Proodos est sans conteste
l’initiation du prince Murâd qui devait devenir sultan à la place de Abdülaziz en 1876. Initié
en secret en 1872, Murâd se passionna très vite pour la maçonnerie et son idéal, et il caressa
même l’espoir chimérique de fonder une loge rattachée au Grand Orient de France où la
seule langue serait le turc. Celle-ci prendrait le nom de « Enver-i sarkiyye » (Lumière de
l’Orient). Francophone, connaisseur de la littérature et des arts occidentaux, Murâd était
tout à fait préparé pour donner une suite à l’œuvre des sultans réformateurs, et les Jeunes
Ottomans tout comme les francs-maçons français étaient sûrement fiers de leur nouvelle
recrue. » (Thierry Zarcone, Mystiques, philosophes et francs-maçons en Islam, Institut français d’études
anatoliennes d’Istanbul, Jean Maisonneuve Editeur, p.209.)

Voyons quelle a été la réaction d’Abdoul Hamid II lorsque son frère Mourad, lui proposa
d’adhérer à la franc-maçonnerie :

« Il me réservait bien des surprises. Un jour il vint me rejoindre dans le salon de mon
appartement, et après en avoir fait sortir cadines et enfants, me demanda de but en blanc si
je voulais entrer dans la franc-maçonnerie, à laquelle lui-même venait d’adhérer.
L’étrangeté de cette révélation me rendit d’abord muet de surprise. Puis, la curiosité
prévalut. Il m’avoua alors, non sans fierté, qu’il réussissait parfois à se glisser hors du palais
sans être vu car il se déguisait, arborant barbe postiche et chapeau à l’européenne. Il
rencontrait, dans certains appartements de Péra ou de Galata, des amis, des étrangers, des
Européens dont il refusa de me livrer les noms.

Au cours d’une de ces sorties nocturnes et secrètes, il avait fait la connaissance du Grec
Scalieri, grand maître de la loge Proodos, le progrès, qui à sa demande l’y avait reçu, après
avoir accéléré les degrés d’initiation et simplifié la cérémonie d’intronisation.

- Fais comme moi, Hamid, tu t’en trouveras bien.

Ma première réaction fut l’indignation. Je lui reprochai de se faire manipuler par un groupe
d’influence qui n’avait d’autre but que d’utiliser l’héritier du trône.

Il protesta :

- La loge Proodos défend un idéal qui n’a rien que de très élevé : faire vivre
fraternellement sous le toit de l’Empire les diverses nationalités qui le composent.
Sa naïveté me mit en colère :

- Foutaises que tout cela ! En fait, tu es devenu l’otage des maçons. Ecoute-moi, mon
frère. Tu es un homme au cœur pur. Il est dans ta nature d’être trompé par ceux-là
même qui te sourient. Tu ne réfléchis jamais à ce qui peut arriver. Tu n’as même pas
songé un instant à l’incompatibilité de ta position avec celle de membre d’une loge
maçonnique. Et puisque je te parle en toute franchise, laisse-moi te dire que, j’en suis
sûr, ceux qui t’ont fait entrer dans la franc-maçonnerie sont les mêmes qui t’ont
entraîné vers des excès de boisson. Reprends-toi. Redeviens toi-même. Sois un
véritable prince Ottoman.

134
Murad tenta de se défendre. S’il avait adhéré à la franc-maçonnerie, c’étaient pour apaiser
ses craintes sur notre sort. Il avait ressenti le besoin de se chercher des soutiens puissants, et
il les avait découverts chez les maçons. A nouveau il m’invita à l’imiter sans tarder.

Je haussai les épaules :

- Comment as-tu pu croire un instant qu’ils voudraient nous aider ? Jamais ils ne
lèveront le petit doigt pour nous, sauf à un prix que toi et moi refuserions de payer. Ne
comprends-tu donc pas que nous ne pouvons trouver qu’en nous appui et secours ? Et
surtout n’oublie pas, Murad. L’héritier du trône, le futur commandeur des croyants,
ne peut pas, ne doit pas être franc-maçon. Quant à moi, ma décision est prise : jamais
je n’y adhérerai.» (Michel de Grèce, Le Dernier Sultan, Editions Presses Pocket, p.)

Le Sultan Murad V, écharpe maçonnique, et signature sur le carnet de membre de la


Loge.(65)
Murad V en position maçonnique.

135
Le B’nai B’rith.

Alec Mellor, dans « La franc-Maçonnerie à l’heure du choix » nous dit


que : « L’organisation juive des B’naï B’rith n’est pas maçonnique, en dépit de ses signes
rituels tirés de la Bible et du terme « Loge » qui désigne ses locaux. » (Alec Mellor, La Franc-
Maçonnerie à l’heure du choix, Editions Mame, 1963, p. 14.)

Voici ce que dit du B’nai B’rith le « Dictionnaire de la franc-maçonnerie » de Daniel Ligou:

« Association fraternelle juive fondée aux Etats-Unis en 1843. B’nai Berith signifie en hébreu
les fils de l’Alliance. Le but de cette association est de maintenir la tradition et culture juive
et lutter contre l’antisémitisme… Les membres s’appellent « Frères », reçoivent une initiation
et se réunissent en loges. Malgré ce vocabulaire emprunté à la franc-maçonnerie, ainsi que la
pratique des signes de reconnaissance, le B’nai Berith n’est pas une association
maçonnique, les Obédiences maçonnique et le B’nai Berith s’ignorent et par conséquent rien
n’empêche un Franc-Maçon d’être membre du B’nai Berith et réciproquement. » (Dictionnaire
de la franc-maçonnerie Daniel Ligou, Editions P.U.F., Paris, 2006, p. 147.)

(66)

136
Dans une brochure du B’nai B’rith, il est dit :

« Le B’nai B’rith – qui compte plus de 2400 loges dans le monde, dont 75 en Europe
Continentale – est un forum de discussion qui prépare à l’action. (...) Les loges se réunissent
très régulièrement, non seulement lors de leur assemblée générale annuelle ou lors
d’initiations (admissions de nouveaux membres.)

« Ben Yehouda, le père de l’hébreu moderne, fut le premier secrétaire de la loge de


Jérusalem créée en 1888. Aujourd’hui, il y a deux cents loges en Israël. Les dirigeants les
plus importants de l’Etat font partie du B’nai B’rith (...) La plupart des dirigeants
communautaire et des rabbins sont membre. Quelques grandes personnalités ont joué ou
jouent encore un rôle actif dans le B’nai B’rith : le Pr Sigmund Freud, le rabbin Léo
Baeck, Le Dr Haïm Weizman, Moshe Sharett, Nahum Sokolov, le Grand Rabbin d’Israël
Schlomo Goren, l’actuel Préssident Katzir, etc. » (La plus ancienne des organisations juive, Hayim
Pinner, Brochure du B’nai B’rith (District 19. Europe continentale. Président : Georges M. Bloch), page 4.)

Dans une source maçonnique, le « European Masonic Calender » (Almanach Maçonnique de


l’Europe) le B’naï B’rith est cité comme étant une organisation fraternelles apparentées à la
franc-maçonnerie.

(67)

137
(68)
Europäischer Freimaurer-Kalender 1966. [Hg.] Horst E. Miers. Baden-Baden, Agis-Vlg. und Paris, Editions Jean
Vitiano. kl.-8°, 302 S., 2 Bl. div. Anz., 7
Bibliothek des Deutschen Freimaurermuseums Bayreuth
Bibliothèque du Musée maçonnique allemand, Bayreuth

Sur un site juif, on peut lire ce qui suit :

« 12 personnes créent aux Etats Unis le Bné Brit (Les Fils de l’Alliance), un ordre
indépendant qui est fondé pour parer à un manque dans la capacité de s’organiser et de
s’entraider. Le Bné Brit compte parmi ses domaines d’activité : - La promotion des droits des
juives - L’aide sociale - Le soutien des étudiants juifs et des activités de la jeunesse juive. Le
Bné Brit fondera son propre mouvement de jeunesse, le Bné Brit Youth Organization (BBYO)
- Lutter contre l’antisémitisme. Le Bné Brit permettra une coordination efficace des efforts
des Juifs dans tous ces domaines. Il s’implante dès 1875 au Canada et dès 1897, en
Allemagne. L’organisation du Bné Brit en loges alimentera bon nombre de fantasmes
antisémites sur le complot juif international et la mainmise des Juifs sur la finance et la
politique internationales. Cette organisation cumule en effet deux caractères qui sont une
double source de fantasme pour les antisémites : c’est une organisation juive, dont le premier
objectif est d’aider les Juifs ; et son organisation est de type maçonnique, elle en utilise le
jargon » (http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=1356)

138
Dans l’extrait suivant, Albert Antébi qualifie le B’nai B’rith de « franc-maçonnerie juive » :

(Albert Antebi (1873-1919) ou La Religon de la France. Lettres. Mémoire présenté pour l’obtention d’un
Diplôme de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, section des Sciences Religieuses, Elizabeth Antebi, préparé sous
la direction de M. Gérard Nahon, p. 19, 20, 1ère partie, II. De la défense de la langue à la défense du
drapeau. (1897-1902). (68a))

Dans la lettre suivante, Albert Antébi parle de « franc-maçonnerie juive »

Lettre d’Albert Antébi, p. 44, 45, 2ème parties, 1910-1912 : L’alliance entre les sionistes et les Hilfsvereinistes.
(68 b)

La raison pour laquelle Le B’nai B’rith fut fondé.


Extrait d’une lettre d’Adolphe Crémieux,

Bulletin de l`Alliance Israélite Universelle 01.07.1868 Page:83.(69)

Albert Antebi (1873-1919) ou La Religon de la France, DEUXIEME PARTIE : LETTRES p11, Janvier 1902-
juillet 1904 : Des complots B’nai B’rith à la mort de Herzl (69 a)

139
Ainsi donc, douze israélites allemands, qui n’avaient pu entrer dans la franc-maçonnerie,
fondèrent le B’nai B’rith. Nous sommes face à un gros problème. Comment se fait-il que les
juifs n’étaient pas admis en franc-maçonnerie alors que dans le « Traité d’Union, d’Alliance
et de Confédération des Suprême Conseil du Rite Ecossais » nous lisons que :

Comment se fait-il que les juifs n’étaient pas admis en loge alors que dans revue maçonnique
belge, nous pouvons lire ce qui suit :

« La franc-maçonnerie, institution cosmopolite et progressive, a pour objet la recherche de la


vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté et la tolérance, elle
n’invoque aucun dogme. Elle forme une société d’hommes probes, liés par des sentiments de
liberté, d’égalité et de fraternité, travaillant individuellement et en commun au progrès
social, et exerce ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu. » (Feuillets d’Informations du
Grand Orient de Belgique, juin 1995, n° 173).

Ou encore cette définition de la franc-maçonnerie dans « L’Article premier de la Constitution


du G∴ O∴ D∴ F ∴(Grand Orient de France.) »

« La Franc-Maçonnerie a pour but la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la


pratique de la solidarité ; elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au
perfectionnement intellectuel et social de l’Humanité. Elle a pour principe la tolérance
mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience en vertu de
laquelle elle se refuse à toute affirmation dogmatique et métaphysique. Elle considère le
travail manuel et intellectuel comme un des devoirs essentiels de l’homme. » (Compte Rendu de
la Manifestation organisée par la Franc-Maçonnerie Universelle pour la Paix et le rapprochement des peuples,
Belgrade 11-26 Septembre 1926, Revue-Edition, p. 59.)

Ainsi donc, d’après les définitions, la franc-maçonnerie est ouverte aux hommes de
toutes nationalités, de toutes races, de toutes croyances, ce qui n’est pas le cas puisque les
juifs n’étaient pas accepté en loge. Et ce fut pour cette raison que le B’nai B’rith fut fondé.
Nous avons vu aussi le cas des Noirs qui ne sont pas considérés comme maçon à par entière.
Tout ceci ne s’accorde aucunement avec les définitions de la franc-maçonnerie vu plus haut.
Le fait que les juifs n’étaient pas admis en loge est relaté par des maçons et des non-maçons
mais aucun n’a poser la question à savoir : « Pourquoi les juifs n’étaient pas admis en loge ? »
malgré les principes de tolérance de fraternite et d’égalité de la franc-maçonnerie ?
Qu’avaient-ils faits ? Voici ce qui est écrit à ce sujet dans le Dictionnaire de la franc-
maçonnerie de Daniel Ligou :

« La présence des juifs dans les loges maçonniques pourrait présenter deux sortes de
difficultés, les premières qui viendraient des juifs, les autres des Francs-Maçons ou des
règles maçonnique.

140
Du point de vue de la Franc-Maçonnerie, le problème et un peu plus complexe, encore qu’il
ne comporte plus aujourd’hui qu’un aspect historique. Effectivement, la présence actuelle de
juifs en Maçonnerie ne pose plus de problèmes, sauf peut-être dans certaines loges de façon
inavoués, en tout cas en aucune manière par les règlements généraux de quelque Obédience
que ce soit. Il n’en était, bien sûr, pas ainsi à l’origine.

Le problème ne devait se poser qu’à partir du moment où la Franc-Maçonnerie, d’opérative,


devenait spéculative. Les Constitutions d’Anderson, écrites à une époque où l’idée de
tolérance ne pouvait s’appliquer qu’aux différentes sectes chrétiennes entre elles,
n’abordent pas le problème. Toutefois, dans le foisonnement des diverses branches de la
Franc-Maçonnerie issues du même tronc commun, certaines plus que d’autres se sont
souvenues de leur origine chrétienne. Ces dernières, pour certaines, allaient jusqu’à
l’exclusion des juifs. C’était, par exemple, encore les cas vers les années 1880, des loges
allemandes. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Edtions PUF, Paris, 2006, p. 656.)

Il n’y a aucun élément de réponse dans cet article du « Dictionnaire de la franc-maçonnerie »,


qui nous révèlent que, les Constitutions d’Anderson n’abordent pas le problème de
l’interdiction aux juifs d’entrer dans la franc-maçonnerie. Dans ce cas, les définitions de la
franc-maçonnerie vu plus haut deviennent inexacte !

Racisme et franc-maçonnerie.
Ici encore, on s’aperçoit que la réalité ne correspond pas à la théorie. Lisez plutôt :

« Conformément à une tradition particulariste remontant à ses origines, la Franc-


Maçonnerie américaine n’admet pas les hommes de couleur. » (Histoire générale de la Franc-
Maçonnerie, Paul Naudon, Editions Charles Moreau, 2004, p.192.)

« La question des Noirs ne nous retiendra pas longtemps. Nous avons vu en quels termes
passionnés un esprit aussi remarquable qu’Ossian LANG lui-même, pouvait en parler. A
l’intérieur de la Maçonnerie américaine, elle a été résolue de la manière la plus
intransigeante, celle de la ségrégation raciale. Une telle exclusive est-elle conforme au vrais
principe maçonnique et au respect de la personnalité humaine tant de fois si
solennellement proclamés ? Les Grandes Loges répondent à l’objection par une distinction
qu’on a vue. Maçonniquement, elles ne contestent pas la « régularité » des maçons noirs, ni
leur qualité maçonnique, mais usant de leur droit souverain, elles entendent demeurer juges
de leur relations fraternelles. Les maçons noirs sont, pour les blancs, des maçons en
quelque sorte théorique. » (La Franc-Maçonnerie à l’heure du choix, Alec Mellor, Editions MAME,
Paris, 1963, p. 85.)

« En réalité, les Loges Maçonniques américaine reflétaient le racisme de la communauté


dans son ensemble. La Grande Loge Maçonnique de New York est allée si loin en 1851
qu’elle a déclaré les Africains et les indigènes « inaptes » pour la Maçonnerie. » (The
International Encyclopedia of Secret Societies & Fraternal Orders” by Alan Axelrod. Facts On File, Inc. N.Y.,
1997. section “Black Freemasonry”, (page97).

141
Extrait du livre « Masonry in Alabama » sur les hommes de couleur.

(70)

« Il a été décidé par conséquent de ne pas admettre ni reconnaître les Noirs comme maçon. »
(Masonry in Alabama, Joseph Abram Jackson, Brown Printing Company, 1970, p. 97)

142
(Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 1010)
(Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 975)
Dans cet article du « Dictionnaire de la franc-maçonnerie », il est écrit que les Obédiences
anglo-saxonnes n’entretiennent pas de relations avec les Obédiences noirs. Pourquoi donc ?
Quels genre de problème ont-ils avec les gens de couleur noire ?

Le Ku Klux Klan.

« Le Ku Klux Klan fut fondé dans la nuit du 24 au 25 décembre 1865, par six jeunes
officiers sudistes (J. Calvin Jones, Frank O. McCord, Richard R. Reed, John B. Kennedy,
John C. Lester, James R. Crowe) habitant la ville de Pulasky, dans le Tennessee. Le nom "Ku
Klux Klan" vient du mot grec kuklos, qui signifie cercle. Crowe sépare le mot en deux et
change la fin, ce qui donne Ku Klux. Comme les fondateurs ont tous des ancêtres écossais,
Lester propose de rajouter le mot clan à la fin, en remplaçant le C par un K, de manière à
uniformiser la première lettre des trois mots. Le Ku Klux Klan est né.

L'association s'inspire à l'origine des fraternités d'étudiants, tradition américaine venue du


continent et en particulier des universités britanniques et allemandes, d'où l'utilisation de
termes grecs et d'un rituel plus ou moins parodique des loges maçonniques et dont certains
des fondateurs étaient peut-être membres. Une interprétation du triple K, reprise plus tard
par les hauts dignitaires du Klan, souvent membres des hauts grades de la maçonnerie
écossaise sudiste (Suprême Conseil de la Juridiction Sud, dit de Charleston) sera le terme
Kadosh (vengeur dans la mythologie maçonnique) multiplié par le nombre sacré trois.

Quelques auteurs spécialistes comme Walter Lynwood Fleming et Susan Lawrence Davis
ont tenté de tracer un lien entre le Klan et la franc-maçonnerie. En effet, le chef maçonnique
Albert Pike aurait occupé un rang élevé au sein du KKK. De plus, le terme Kadosch est
clairement emprunté au langage de l'ésotérisme, de l'occultisme des sociétés secrètes.

Petit à petit, le Ku Klux Klan devient de plus en plus important et cherche à se structurer avec
l'aide plus ou moins ouverte de notables civils ou militaires de l'ancienne confédération
sudiste.

C'est ainsi que le jeune et efficace ex-général confédéré Nathan Bedford Forrest est choisi
comme chef et organisateur en 1867. Forrest prend alors le contrôle de l'organisation en
proclamant une Constitution, qui fixe les buts et le fonctionnement du Ku Klux Klan. Bien

143
que se définissant comme une « institution chevaleresque, humanitaire, miséricordieuse et
patriotique », il se fixe comme « but sacré » le « maintien de la suprématie de la race blanche
dans cette république », et ce par des méthodes contredisant souvent ces valeurs. Un
organigramme est créé, avec à sa tête le premier « Grand Sorcier du Ku Klux Klan ». Ce rôle
revient en 1867 à Forrest lui-même qui veut faire du KKK une force influente sur la scène
politique. » Wikipédia.

Albert Pike :

« Initié la loge Western Star n° 2, Orient de Little Rock (Ark.), il devint Gtand Prêtre de l’Ark
Royal de cet Etat, puis Souverain Grand Commandeur du Rite Ecossais (Suprême Conseil,
Juridiction Sud) de 1859 à sa mort. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF,
Paris, 2006, p. 940).

Albert Pike en tenue maçonnique.(71) Bannière du Ku Klux Klan avec le nom d’Albert Pike.(72)

Nathan B. Forrest :

« C'est ainsi que le jeune et efficace ex-général confédéré Nathan Bedford Forrest est
choisi comme chef et organisateur en 1867. Forrest prend alors le contrôle de l'organisation
en proclamant une Constitution, qui fixe les buts et le fonctionnement du Ku Klux Klan. »
Encyclopédie Wikipédia.

Nathan B. Forrest.(73) (74)

144
Nathan B. Forrest était maçon:

“Nathan B. Forrest (1821-1877) Lieutenant General of the Confederate Army. b. July 13,
1821 in Bedford Co., Tenn
He was an entered apprentice in Angerona Lodge No. 168 at Memphis, Tenn. d. Oct. 29,
1877.” (10 000 famous freemason, William R. Denslow, Introduction d’Harry Truman, Volume II, E – J.)

Simple rappel :

« La franc-maçonnerie, institution cosmopolite et progressive, a pour objet la recherche de la


vérité et le perfectionnement de l’humanité. Elle se fonde sur la liberté et la tolérance, elle
n’invoque aucun dogme. Elle forme une société d’hommes probes, liés par des sentiments de
liberté, d’égalité et de fraternité, travaillant individuellement et en commun au progrès
social, et exerce ainsi la bienfaisance dans le sens le plus étendu. » (Feuillets d’Informations du
Grand Orient de Belgique, juin 1995, n° 173.)

Prenons un autre exemple, celui du franc-maçon Jules Ferry :

« Avocat, membre du Corps législatif sous l’Empire, puis du gouvernement de la Défense


Nationale…… Ferry fut reçu Maçon seulement en 1875 à la Clémente Amitié. Par la suite, il
s’affilia également à la loge Alsace-Lorraine. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou,
Editions Quadriges/PUF, 2ème éditions, 2006, p.443.)

Ecoutons à présent un discours de Jules Ferry :

" ... Messieurs, il y a un second point, un second ordre d'idées que je dois également aborder,
le plus rapidement possible, croyez-le bien : c'est le côté humanitaire et civilisateur de la
question. Sur ce point, l'honorable M. Camille Pelletan raille beaucoup, avec l'esprit et la
finesse qui lui sont propres ; il raille, il condamne, et il dit : " Qu'est-ce que cette civilisation
qu'on impose à coups de canon ? Qu'est-ce, sinon une autre forme de barbarie ? Est-ce que
ces populations de race inférieure n'ont pas autant de droits que vous ? Est-ce qu'elles ne
sont pas maîtresses chez elles ? Est-ce qu'elles vous appellent ? Vous allez chez elles contre
leur gré, vous les violentez, vous ne les civilisez pas. " Voilà, Messieurs, la thèse ; je n'hésite
pas à dire que ce n'est pas de la politique, cela, ni de l'histoire : c'est de la métaphysique
politique. (...) Et je vous défie -permettez-moi de vous porter ce défi, mon honorable collègue,
Monsieur Pelletan - de soutenir jusqu'au bout votre thèse, qui repose sur l'égalité, la liberté,
l'indépendance des races inférieures.
Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement que les races
supérieures ont un droit sur les races inférieures. (...)

Je répète qu'il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour
elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures.(...)

Le parti républicain a montré qu'il comprenait bien qu'on ne pouvait pas proposer à la
France un idéal politique conforme à celui des nations comme la libre Belgique et comme la
Suisse républicaine ; qu'il faut autre chose à la France : qu'elle ne peut pas être seulement un
pays libre ; qu'elle doit aussi être un grand pays, exerçant sur les destinées de l'Europe toute
l'influence qui lui appartient, qu'elle doit répandre cette influence sur le monde, et porter
partout où elle le peut sa langue, ses mœurs, son drapeau, ses armes, son génie. " (Débats
parlementaires, 28 juillet 1885. Cité dans : Le nationalisme français, Raoul Girardet, Ed. Seuil, 1983)

145
Nous retrouvons ce même discours dans la bouche d’un Charles Darwin.

" Je pourrais prouver que la sélection a servi et sert encore la civilisation beaucoup plus que
vous ne le croyez. Rappelez-vous le danger que les nations européennes ont encouru il y a à
peine quelques siècles, d'être terrassées par les Turcs, et comment une telle idée est devenue
aujourd'hui si ridicule ! Les civilisations caucasiennes plus évoluées ont battu les Turcs
dans le combat pour l'existence. Ainsi, dans les temps à venir, plusieurs races inférieures
devraient être éliminées par d'autres plus civilisées à travers le monde. " (Lettre adressée à W.
Graham le 3 juillet 1881 par Charles Darwin.)

Photo de l’originale.

(75)

146
Dans son livre « The Descent of Man », il répète à peu près le même discours :

« Dans un futur relativement proche, dans quelques siècles, les races civilisées extermineront
et remplaceront certainement les races sauvages à travers le monde. Par la même, les singes
anthropomorphes seront sans aucun doute exterminés. La rupture entre l’homme et ses plus
proches alliés sera encore plus profonde. » (Charles Darwin, "The Descent of Man", 2nd edition, New
York, A L. Burt Co., 1874, p. 178)

Cette mentalité darwiniste a pousser des gens à commettre des actes infâmes envers des gens
de couleurs. Il y a le cas d’Ota Benga, un pygmée enfermé avec des singes dans un zoo du
Bronx aux U.S.A., en 1906. Il fut présenté au public comme fossile vivant, comme une espèce
intermédiare entre le singe et l’Homme. Ci-dessous, la couverture du livre «The Pygmy in the
zoo» écrit par Philips Verner Bradford le petit fils de Samuel Verner Phillips, celui qui
captura Ota Benga.

(75 a)

147
Racisme juif.

« Car tu es un peuple consacré à l'Éternel ton Dieu; l'Éternel ton Dieu t'a choisi, afin que
tu lui sois un peuple particulier, d'entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. »
(Deutéronome 7,6.)

« Vous êtes les enfants de l'Éternel votre Dieu. Ne vous faites point d'incision, et ne vous
rasez point entre les yeux pour un mort;
Car tu es un peuple consacré à l'Éternel ton Dieu, et l'Éternel t'a choisi d'entre tous les
peuples qui sont sur la face de la terre, pour que tu lui sois un peuple particulier. »
(Deutéronome 14, 1-2.)

« Tout le monde sait naturellement qu’il y a différent degrés dans l’échelle de la


création : l’apparition de la matière non organique, les plantes, le règne animal, puis les
êtres doués de la parole, et, par-dessus tout les juifs. » (Ahad Ha-am (Asher Guinzberg), Au
Carrefour, Librairie Lipschutz, Paris 1938, (préface de Nahum Goldmann), p. 49.)

« Les Juifs ont un esprit d’entreprise plus grand et des facultés plus grandes que
l’Européen moyen, sans parler de tous ces Asiatiques et Africains. » (Max Nordau, To his people,
New York, 1941, p. 73.)

Max Simon Nordau est un médecin, auteur, critique sociologique et l'un des grands meneurs
du sionisme, co-fondateur de l'Organisation Sioniste Mondiale avec Theodor Herzl. Il fut
président ou vice-président de plusieurs congrès sionistes.
Mais bien sûr, tous les juifs ne sont pas racistes et un juif ne peut pas être raciste.

Racisme chrétien.

Voici ce que dit Paul de Tarse dans le Nouveau Testament, à propos des Arabes :

« Ainsi, il est écrit qu’Abraham a acquis deux fils, un de la servante et un de la femme


libre; mais celui de la servante est vraiment né selon la chair, celui de la femme libre en vertu
d’une promesse. Ces choses constituent un drame symbolique car ces femmes représentent
deux alliances, l’une venant du mont Sinaï, laquelle met au monde des enfants pour
l’esclavage... » (Galates 4, 22-24.)

« Quand à vous, frères, vous êtes des enfants nés conformément à la promesse de Dieu,
tout comme Isaac. Autrefois, le fils né conformément à l’ordre naturel persécutait celui qui
était né selon l’Esprit d Dieu, et il en va de même maintenant. Mais que déclare l’Ecriture ?
Ceci : « Chasse cette esclave et son fils ; car le fils de l’esclave ne doit pas avoir de part à
l’héritage paternel avec le fils de la femme né libre. » (Galates 4, 28-30.)

Bien évidemment, un vrai chrétien ne saurait être raciste. Ca serait contraire à l’enseignement
de Jésus fils de Marie. (Que la paix soit sur eux !). Les passsages cités au-dessus sont de Paul
et non de Jésus (Psl)

Versets du Coran sur la diversité des races.

«Parmi les signes qui prouvent Sa toute-puissance et de Sa parfaite sagesse, on peut voir
l’organisation admirable dans la création des cieux et de la terre, ainsi que la diversité des

148
langues et vos différentes couleurs : noire, blanche, etc. Il y a en tout cela des signes clairs
pour ceux qui comprennent et qui possèdent le savoir » (Sourate les Romains (30), verset 22).

« Si Dieu avait voulu certes il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais il veut
vous éprouver en ce qu’il vous donne. Concurrencez-vous donc dans les bonnes œuvres »
(Sourate 5 La Table Servie verset 48.)

« Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous
des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous,
auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur. »
( Sourate 49, (Les Appartements Privés), Verset 13.)

D’après le Coran, la supériorté réside donc dans la piété et non dans la rang social ou la
couleur.

« O vous qui croyez ! Demeurez fermement fidèles à Dieu dans les témoignages que vous
porterez en faveur des bonnes actions et ne permettez pas que la haine des autres vous dirige
vers le mal et vous détourne de la justice. Soyez justes : la justice est proche de la piété ; et
craignez Dieu. Car Dieu voit tout ce que vous faites. » (Sourate 5, (La Table), Verset 8.)

Parole du Prophète Muhammad (Que la Paix et le Prière soit sur lui !) :

« Ô les gens! Ecoutez! Votre Seigneur est unique, et votre père l'est aussi. Ecoutez! Pas de
supériorité de l'arabe par rapport au non arabe, ni du non arabe par rapport à l'arabe, ni
encore du blanc sur le noir ou du noir sur le blanc! »

Massacres maçonniques.

Bugeaud, maçon et massacreur :

« Duc d’Isly, maréchal de France. Le célèbre colonial était


considéré comme maçons par la loge Belisaire, Orient
d’Alger qui fit, en 1849, tirer une batterie de deuil à sa
mémoire, en le traitant de « Vénérable honoraire de la
Loge d’Oran ». Xavier Yacono pense qu’il a pu être initié
dans une loge militaire, sous l’Empire. » (Dictionnaire de la
franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadriges/PUF, 2ème
éditions, 2006 p.172.)

(76)

« Pour la conquête totale de l’Algérie, le général-gouverneur Bugeaud mène à partir


de 1841 une « guerre de ravageur » fondée sur la razzia et la dévastation systématique des
régions insoumises. En 1845, l’insurrection reprend un peu partout dans les « régions
pacifiées » à l’appel des confréries d’Abou Maza, le mahdi envoyé du Prophète. Outre la
consigne de ne faire aucun prisonnier, d’empoisonner les puits et de donner les femmes en
esclaves aux supplétifs, Thomas Bugeaud conseille à ses subordonnés : « Si ces gredins se
retirent dans leurs cavernes, enfumez-les à outrance comme des renards ». La répression

149
est rapide et rigoureuse : le colonel Pélissier n’hésite pas à asphyxier plus de 1 000
personnes, hommes, femmes et enfants de la tribu des Ouled Riah, réfugiés dans la grotte
de Ghar-el-Frechih : « Il faut détruire leurs petits, comme les renards ». Interpellé par
l’opposition à l’Assemblée, Aimable Pélissier répond : « La peau d’un seul de mes tambours
avait plus de prix que la vie de tous ces misérables ». Encore aujourd’hui, il existe en France
une centaine de rues Bugeaud ou avenues Pelissier.” http://www.voltairenet.org/article14360.html

Le général Bugeaud écrit le 18 janvier 1843 au Général de la Moricière :

« Plus d’indulgence, plus de crédulité dans les promesses. Dévastations, poursuite


acharnée jusqu’à ce qu’on me livre les arsenaux, les chevaux et même quelques otages de
marque... Les otages sont un moyen de plus, nous l’emploierons, mais je compte avant tout
sur la guerre active et la destruction des récoltes et des vergers... Nous attaquerons aussi
souvent que nous le pourrons pour empêcher Abdelkader de faire des progrès et ruiner
quelques-unes des tribus les plus hostiles ou les plus félonnes ».

Le 24 janvier, il écrit au même :

« J’espère qu’après votre heureuse razzia le temps, quoique souvent mauvais, vous aura
permis de pousser en avant et de tomber sur ces populations que vous avez si souvent mises
en fuite et que vous finirez par détruire, sinon par la force du moins par la famine et les
autres misères ».

Thomas Bugeaud déclare dans un discours à la Chambre le 24 janvier 1845 :

« J’entrerai dans vos montagnes ; je brûlerai vos villages et vos moissons ; je couperai
vos arbres fruitiers, et alors ne vous en prenez qu’à vous seuls ».

A propos de Rochambeau :

« Officier, participa à la guerre d’Amérique, lieutenant


général, gouverneur de Saint-Domingue (1791), général de
division et baron d’Empire en 1813, tué la même année à
Leipzig. Il appartenait (1778) à la loge Saint-Jean d’Ecosse du
Contrat Social, Orient de Paris et, en 1786, à la Société
Olympique. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou,
Editions Quadriges/PUF, 2ème éditions, Paris, 2006, p.1051)

(77)

« Le général Rochambeau, successeur de Leclerc à la tête des troupes françaises chargées


par Napoléon Ier de reconquérir Haïti écrit au général Ramel le 15 germinal 1803 (5 avril
1803):

« Je vous envoie, mon cher commandant, un détachement de cent cinquante hommes de la


garde nationale du Cap, commandés par M. Bari, il est suivi de vingt-huit chiens
bouledogues. Ces renforts vous mettront à même de terminer entièrement vos opérations. Je
ne dois pas vous laisser ignorer qu'il ne vous sera passé en compte aucune ration, ni dépense

150
pour la nourriture de ces chiens. Vous devez leur donner des nègres à manger. Je vous salue
affectueusement. »

Ces chiens provenaient de La Havane où ils avaient été spécialement dressés par les colons
espagnols pour s'attaquer aux Noirs. Le général Ramel ajoute:

« Le capitaine général trouvait très déplacée ma répugnance à me servir des chiens, je ne pus
jamais lui faire entendre raison. » (Victor Schoelcher, Vie de Toussaint Louverture, Ollendorf, 1889,
Karthala, page 373.)

Maréchal Pélissier :

PELISSIER, Aimable Jean Jacques (1794-1864) : Duc de


Malakoff, maréchal de France. Franc-Maçon, il participe à la
création de la loge "St Jean de Crimée", pendant le siège de
Sébastopol 1856. »
http://emsomipy.free.fr/Dico/zFmCelebres0Art.Odo.htm#P

« Le Maréchal Pélissier est indiqué comme Maçon par la


Chaîne d’Union d’octobre-novembre 1875 qui relate la
création, lors du siège de Sébastopol, de la loge Saint-Jean de
Crimée (1856) et rapporte divers témoignages en ce sens. »
(78) (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadrige/PUF,
2ième éditions, 2006) nouvelle adresse http://www.military-
photos.com/pelissier.htm

Ecoutons le Maréchal Pélissier :

« Ce massacre a eu lieu après la participation de la tribu des Ouled Riah à l'insurrection de


Djebbar Dahra en 1845 à la répression de laquelle ont participé aussi bien Bugeaud que
Saint Arnaud, en plus du colonel Pélissier. Ce dernier avait pourchassé cette tribu et
détruisit ses biens, ce qui poussa les membres de la tribu à fuir vers une grotte relativement
protégée, nommée grotte des Frachiche, pour s'y réfugier. La tribu comptait plus de 1000
personnes hommes, femmes et enfants avec leurs animaux.
Pélissier et ses soldats ont encerclé la grotte de toutes parts et la tribu fut sommée de se
rendre. Elle répondit en ouvrant le feu. Il réfléchit donc au moyen de les obliger à quitter la
grotte et à se rendre. Il se fit amener des monceaux de bois dont il entoura la grotte et
alluma le feu aux différentes issues.
Le premier jour, 17/18 janvier, se passa sans que personne ne sorte et à la tombée de la nuit,
Pélissier fit venir des renforts supplémentaires et augmenta le volume de bois brûlé. Le
troisième jour, une explosion puissante eut lieu dans la grotte et ce fut le signal de l'asphyxie
de plus de 1000 personnes dans cette grotte, entourée de flammes et de fumée depuis deux
jours et deux nuits. Le bilan fut dramatique et la plupart des écrivains se sont accordés à
avancer un chiffre supérieur à mille, alors que le rapport de Pélissier ne cite que 600
victimes. D'aucuns avaient noté que le rapport ne prenait pas en compte les nourrissons dont
certains étaient collés au sein de leur mère et à l'intérieur de leurs vêtements, de même qu'il a
négligé les cadavres entassés les uns sur les autres. Un autre écrivain a remarqué que la
grotte ne fut pas entièrement vidée des personnes asphyxiées mais que certains cadavres y
furent abandonnés.

151
Les autorités coloniales tentèrent de minimiser le bilan de ce massacre en occulant le rapport
envoyé par Pélissier qui ne sera pas rendu public. Quant à Bugeaud, il félicita son officier
pour le traitement qu'il avait infligé à la tribu. »

Le maréchal Saint Arnaud:

(On trouvera les lettres dont sont extraites ces citations dans
Lettres du Maréchal Saint-Arnaud, tome I, pages 141, 313,
325, 379,381, 390, 392, 1472, 474, 549, 556, tome II, pages
83, 331, 340.)

« Le pillage exercé d’abord par les soldats, s’étendit


ensuite aux officiers, et quand on évacua Constantine, il
s’est trouvé comme toujours, que la part la plus riche et la
plus abondante était échouée à la tète de l’armée et aux
officiers de l’état-major. » (Prise de Constantine, octobre
1837.)

« Nous resterons jusqu’à la fin de juin à nous battre dans


la province d’Oran, et à y ruiner toutes les villes, toutes les
possessions de l’émir. Partout, il trouvera l’armée
(79) française, la flamme à la main. » (Mai 1841.)

« Mascara, ainsi que je l’ai déjà dit, a dû être une ville belle et importante. Brulée en partie
et saccagée par le maréchal Clauzel en 1855. »

« Nous sommes dans le centre des montagnes entre Miliana et Chechell. Nous tirons peu de
coup de fusil, nous brûlons tous les douars, tous les villages, toutes les cahutes. L’ennemi
fuit partout en emmenant ses troupeaux » (avril 1842)

« Le pays des Beni-Menasser est superbe et l’un des plus riches que j’ai vu en Afrique. Les
villages et les habitants sont très rapprochés. Nous avons tout brûlé, tout détruit. Oh la
guerre, la guerre ! Que de femmes et d’enfants, réfugiés dans les neiges de l’Atlas, y sont
morts de froid et de misère !... Il n’y a pas dans l’armée cinq tués et quarante blessés. »
(Région de Cherchell, avril 1842)

« Deux belles armées... se donnant la main fraternellement au milieu de l’Afrique, l’une


partie de Mostaganem le 14, l’autre de Blidah le 22 mai, rasant, brûlant, chassant tout
devant elles. » (mai 1842 ; de Mostaganem à Blidah il y a 250 kilomètres.)

« On ravage, on brûle, on pille, on détruit les maisons et les arbres. Des combats : peu ou
pas. » (Région de Miliana, juin 1842)

« ... Entouré d’un horizon de flammes et de fumées qui me rappellent un petit Palatinat en
miniature, je pense à vous tous et je t’écris. Tu m’a laissé chez les Brazes, je les ai brûlés et
dévastés. Me voici chez les Sindgad, même répétition en grand, c’est un vrai grenier
d’abondance... Quelques-uns sont venus pour m’amener le cheval de soumission. Je l’ai
refusé parce que je voulais une soumission générale, et j’ai commencé à brûler. »
(Ouarsenis, Octobre 1842)

152
« Le lendemain 4, je descendais à Haimda, je brûlais tout sur mon passage et détruisais ce
beau village...Il était deux heures, le gouverneur (Bugeaud) était parti. Les feux qui brûlaient
encore dans la montagne, m’indiquaient la marche de la colonne. » (Région de Miliana,
février 1843.)

« Des tas de cadavres pressés les uns contre les autres et morts gelés pendant la nuit ! C’était
la malheureuse population des Beni-Naâsseur, c’étaient ceux dont je brûlais les villages, les
gourbis et que je chassais devant moi. » (Région de Miliana, février 1843.)

« Les beaux orangers que mon vandalisme va abattre !... je brûle aujourd’hui les propriétés
et les villages de Ben-Salem et de Bel-Cassem-ou-Kassi. » (Région de Bougie, 2 octobre
1844.)

« J’ai brûlé plus de dix villages magnifiques. » (Kabylie, 28 octobre 1844.)

« II y avait encore des groupes nombreux d’ennemis sur les pitons, j’espérais un second
combat. Ils ne sont pas descendus et j’ai commencé à couper de beaux vergers et à brûler de
superbes villages sous les yeux de l’ennemi. » (Dahra, mars 1846.)

« J’ai laissé sur mon passage un vaste incendie. Tous les villages, environ deux cents, ont
été brûlés, tous les jardins saccagés, les oliviers coupés. » (Petite Kabylie, mai 1851.)

« Nous leur avons fait bien du mal, brûlé plus de cent maisons couvertes en tuile, coupé
plus de mille oliviers. » (Petite Kabylie, juin 1851.)

Tel est le témoignage de Saint-Arnaud. Témoignage décisif, mais qui est loin d’être unique.
Tous les officiers d’Afrique, qui ont écrit ce qu’ils ont vu, disent la même chose.

Le Comte d’Hérisson.

(80)
Vous pouvez télécharger ce livre à l’adresse suivante :
http://www.archive.org/details/lachasselhomme00hr

153
Quelques extraits du livre « La chasse à l’homme » du Comte d’Hérisson :

p.135 p.338

p.349 p.123

p.133

Rappel :

« La franc-maçonnerie, institution cosmopolite et progressive, a pour


objet la recherche de la vérité et le perfectionnement de l’humanité.
Elle se fonde sur la liberté et la tolérance, elle n’invoque aucun
dogme. Elle forme une société d’hommes probes, liés par des
sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillant

154
individuellement et en commun au progrès social, et exerce ainsi la
bienfaisance dans le sens le plus étendu. » (Feuillets d’Informations du Grand Orient
de Belgique, juin 1995, n° 173).

Tolérance en Islam.
La mission civilisatrice invoquée par les francs-maçons, n’est qu’une forme
d’impérialisme, de colonialisme. Pour les francs-maçons, l’Islam représente un danger qu’il
faut combattre. Je m’explique, les francs-maçons appliquent deux politiques, à l’interieur de
leur pays, ils peuvent se montrer tolérant envers les musulmans. Mais en politique exterieur,
le contexte change. Je vais vous citer quelques faits historiques qui montrent que c’est
l’Occident qui est barbare. En disant cela, je ne veux pas dire que tous les Occidentaux sont
barbares, mais l’idéologie dominante qui s’est manifesté à des moments donnés de l’Histoire.
Je ne vais pas faire le procès du colonialisme, mais nous savons tous que les colons ou
colonisateurs européen n’ont pas apporté comme ils le prétendaient, la civilisation, la lumière.
Ce ne furent que des prétextes. C’est le profit qui les motivaient.

« Si l’on regarde ce qui s’est passé en Algérie, en 1848, on découvre que l’objectif des
maçons français étaient de « rallumer dans ces contrées le flambeau de la véritable lumière,
d’y remplacer l’ignorance et l’esclavage par la science et la liberté ». L’ordre maçonnique
suivait une mission « civilisatrice et coloniale. » (Thierry Zarcone, Mystiques, Philosophe et Francs-
Maçons en Islam, Editons Jean Maisonneuve Editeur, p.279.)

Georges Odo, La Franc-Maçonnerie au Maroc, Chapitre V - 1929-1930 : Les années de


"Triomphalisme", p.89

Friedrich Engels donne son point de vue sur la conquête de l’Algérie dans un article publié
dans le journal « The Northern Star » du 22 janvier 1848 :

« En somme, il est, à notre avis, très heureux que le chef arabe a été pris. La lutte des
bédouins était désespérée, et bien que la manière dont les soldats brutaux, comme Bugeaud,
ont mené la bataille est très blâmable, la conquête de l'Algérie est un fait important et
heureux pour les progrès de la civilisation. » (Frederick Engels in The Northern Star, Extraordinary
Revelations. — Abd-El-Kader. — Guizot’s Foreign Policy.)
Source: Marx Engels Collected Works,Volume 6, p. 469;
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1848/01/22.htm

155
Je me réfere donc à l'Empire Ottoman et la République Turque d'aujourd'hui. Depuis sa
fondation au début du 14e siècle l'Etat Ottoman a toujours été un refuge pour les Juifs
persécutés.

En 1326, lorsque les Ottomans conquérirent Bursa et en firent leur capitale, le Sultan Orhan
autorisa la construction de la synagogue Etz ha-Hayim (l'Arbre de la Vie) qui resta en
service continu jusque l'incendie de 1940. Au cours des siècles suivants, lors de la conquête
des Balkans, de nombreuses communautés juives se placèrent sous l'autorité ottomane qui
reconnaissait les droits des autres religions monothéistes.

Lorsque Mehmed le Conquérant conquis Istanbul (1453), il y trouva une communauté juive
romaine, les Romaniotes, conduite par le rabbin Moshé Capsali, qui le reçurent avec
enthousiasme.

Dès le début du 15. siècle, les autorités ottomanes encouragèrent l'immigration juive et le
rabbin Yitzhak Sarfati d'Edirne lança son fameux appel incitant ses coreligionnaires d'Europe
Centrale ‘' à fuire les tourments qui les poursuivent dans ces pays et de venir trouver
sécurité et prospérité dans ce pays ...ou rien ne manque et ou, si vous le désirez, tout sera
profitable pour vous ... où chaque individu est en paix sous sa propre vigne et son propre
figuier....''.

Lorsqu'en 1492 les Juifs contraints à quitter la péninsule ibérique pour n'avoir pas voulu
abandonner la foi de leurs ancêtres et «épurer leur âme en se convertissant au
christianisme » le Sultan Bayezid II ordonna aux gouverneurs ‘'de ne pas refuser aux Juifs le
droit d'entrée ni de leur créer des difficultés, mais de les accueillir cordialement...''. Au
cours des trois siècles suivants, Istanbul, Izmir, Safed et Salonique devinrent les centres
prospères du judaisme sépharade.” (Article de Naim A. Güleryüz sur le site de la Fondation du Vième
Centenaire.)
http://www.muze500.com/content/view/360/257/lang,tr/

Ecoutons de la plume de Michel de Grèce, ce récit révélateur sur cette rencontre


historique qui nous révèle la proposition faite par Théodor Herzl au Sultan Ottoman pour
l’achat de la Palestine.

« L’Allemand que j’accueillis après le Kaiser ne pouvait offrir plus de contrastes avec
celui-ci. Theodor Herzl avait fondé le Mouvement pour la libération de la Palestine, appelé le
sionisme. Il était déjà venu à Constantinyé quelques années auparavant, voulant à tout prix
être reçu par moi ; et convaincu qu’une audience s’obtenait par la corruption, il avait alors
approché l’un après l’autre ceux qu’il imaginait pouvoir m’y déterminer : Munir pacha, mon
traducteur officielle, mon grand maître des cérémonies qui ne me quittait jamais d’un pas,
mon chef scribe, et enfin celui qu’on disait être le plus influent de mes collaborateurs, mon
second scribe Izzet bey, qui s’était plu - me raconta-t-il – à renvoyer Herzl avec cette phrase
sibyline et inquiétante : « Trop de commissions ont déjà été promises dans cette affaire. »

Déçu, Herzl s’était adressé à un noble polonais désargenté, journaliste de talent que tout le
monde utilisait un peu comme espion. Je reçus ce Nevlinski, qui vint de la part de Herzl me
proposer de résoudre nos problèmes financiers en lui vendant la Palestine.
L’énormité de l’idée me donna à réfléchir, mais évidemment je déclinai. Je ne pouvais,
expliquai-je à l’entremetteur, vendre un seul pied de terre de l’Empire, car il appartient non
pas à moi mais au peuple, qui l’avait conquis et fertilisé de son sang.

156
Cette fin de non-recevoir n’avait pas découragé Herzl, qui était revenu voir Izzet bey et
m’avait renvoyé par deux fois Nevlinski. Admirant sa témérité, j’avais accepté de discuter
avec lui.

- Les juifs ont-ils besoin d’avoir la Palestine, à quelques prix que ce soit ? lui avais-je
demandé. Est-ce qu’ils ne pourraient pas s’établir dans une autre province ?
- Effendisim, la Palestine est leur berceau. Ils souhaitent y retourner.
- Mais la Palestine est aussi le berceau d’autres religions.

Nevlinski me confia que si les juifs ne pouvaient obtenir la Palestine, ils se tourneraient sans
doute vers l’Argentine. Cette solution me parut improbable. La sagesse me dictant de ne pas
les avoir contre moi, j’étais de plus en plus décidé à faire quelque chose en faveur des juifs,
mais pas à céder la Palestine. Salonique, peut-être. Un jour ou l’autre la Macédoine risquait
de nous échapper, comme toutes nos provinces chrétiennes. Et Salonique comptait une
minorité juive qui par son volume, par son importance historique et culturelle y justifierait
l’implantation d’un Etat juif.
Quand Théodor Herzl revint à Constantinyé, cette fois j’acceptai de le recevoir. J’avais de
la sympathie pour l’homme, pour son combat. Et puis cette fois-ci, notre ami commun
Arménius Vambéry s’était entremis.
Après la prière du vendredi, à laquelle Herzl assista sur mon invitation, je le fis introduire
dans la salle d’audiences du Grand Mabeyn. Maigre, le visage étroit prolongé par une barbe
hirsute, les sourcils froncés, l’œil sombre et brillant, lourdement cerné, il évoquait un
missionnaire pensif et inébranlable.
Il commença par m’exprimer la reconnaissance de son peuple pour la tolérance que je
lui avais toujours témoignée. J’avais été, et je resterais toujours, l’ami des juifs, lui
répondis-je. Il me proposa alors d’agir sur ses amis des places boursières du monde entier,
afin qu’ils se montrent très « généreux » envers l’Empire. A la condition, cela allait sans
dire, que je fasse d’abord un geste en faveurs des juifs….
Je décidai de traiter sa demande avec une légère moquerie. Il demandait un geste, il allait
en avoir un. Je pouvais, par l’entremise de certains des juifs que j’employais à la Cour,
faire répandre l’opinion flatteuse que j’avais de leurs frères de race. Ma proposition
déconcerta Herzl. Il insista, sans jamais oser mentionner la Palestine. Je sentis qu’il perdait
pied.
Le lendemain, je lui envoyais non seulement une décoration, mais une épingle de cravate
ornée d’un diamant jaune. Je savais qu’il était déçu, et qu’il n’abandonnerait pas son rêve,
mais que pouvait-il ? Soulever la Palestine pour obtenir son indépendance ? Il faudrait
d’abord que les juifs y fussent implantés en plus grand nombre, ce qui n’était pas réalisable
sans mon autorisation. Il pouvait se retourner contre moi, participer à quelque entreprise
pour m’évincer. Pourquoi s’en prendrait-il à un être faible, point trop intelligent et prisonnier
d’une camarilla de cour ? Car telle était l’image que j’avais voulu lui donner de moi. Je
l’avais aussi prié indirectement de patienter lorsque dans un moment d’amère sincérité
j’avais lâché à son messager Nevlinski :
- Dites à votre ami que les juifs peuvent épargner leurs millions. Quand mon empire
aura éclaté, peut-être obtiendront-ils la Palestine pour rien. Mais seul mon cadavre
pourra être divisé. Je ne consentirai jamais à sa vivisection. » (Le Dernier Sultan, Michel
de Grèce, Editons Presses Pocket, 1991, p.232-234.)

157
Remarque.

Dans les passages cité plus haut, Herzl proposa au Sultan : « d’agir sur ses amis des places
boursières du monde entier, afin qu’ils se montrent très « généreux » envers l’Empire. A la
condition, cela allait sans dire, que je fasse d’abord un geste en faveurs des juifs…. »

A propos de la Bourse et des juifs, écoutons ce que dit Eliphas Lévi, franc-maçon :

« Dans le Sepher-Toldos-Jeschu, compilation rabbinique antichrétienne, on trouve une


singulière parabole : Jeschu, dit le rabbin auteur de la légende, voyageait avec Simon
Barjona et Judas l’Iscariote. Ils arrivèrent tard et fatigués à une maison isolée ; ils avaient
très fin et ne trouvèrent à manger qu’une jeune oie fort petite et très maigre. C’était trop peu
pour trois personnes ; la partager c’eut été aiguillonner seulement la faim sans la satisfaire.
Ils convinrent de la tirer au sort ; mais, comme ils tombaient de sommeil : Allons dormir
d’abord dit Jeschu, pendant qu’on prépara le souper ; à notre réveil nous nous raconterons
nos songes, et celui qui aura fait le plus beaux rêve mangera tout seul la petite oie. Ainsi fut
fait. Ils dorment et ne se réveillent. Moi, dit saint Pierre, j’ai rêvé que j’étais le vicaire de
Dieu. Moi, dit Jeschu, que j’étais Dieu même. Et moi reprit hypocritement Judas, j’ai rêvé
qu’étant somnambule je me relevais, je descendais doucement, je retirais l’oie de la broche et
je la mangeais. Là-dessus, on descendit ; mais l’oie avait effectivement disparu : Judas avait
rêvé tout éveillé.

Cette légende est une protestation du positivisme juif contre le mysticisme chrétien. En effet,
pendant que les croyants se livraient à de beaux rêves, l’Israélite proscrit, le Judas de la
civilisation chrétienne, travaillait, vendait, agiotait, devenait riche, s’emparait des réalités e
la vie présente, et se mettait en mesure de prêter des moyens d’existence aux cultes mêmes qui
l’avaient si longtemps proscrit. Les anciens adorateurs de l’arche, restés fidèles au culte du
coffre-fort, ont maintenant la Bourse pour temple, et c’est de là qu’ils gouvernent le monde
chrétien. Judas peut, en effet, rire et se féliciter e n’avoir pas dormi comme saint Pierre. »
(Dogme et Rituel de la Haute Magie, Eliphas Lévi, Editons Buissière, 1992, p. 128-129.)

Fin de la remarque.

De la plume d’un autre juif, Bernard Lazare, sur la tolérance des Arabes musulmans :

« Néanmoins, les Juifs jouirent sous l’autorité des Arabes d’une plus grande liberté que sous
la domination chrétienne. La législation d’Omar ne fut pas rigoureusement observée d’une
part ; de l’autre la masse musulmane, malgré la différence des religions, et en laissant de
côté quelque manifestations de fanatisme, se montra pour eux très bienveillante. Aussi
verrons-nous plus tard, lors de l’expansion islamique, les Arabes être acclamés comme des
libérateurs par tous les Juifs de l’Occident » (L’Antisémitisme son histoire et ses causes, Bernard
Lazare, Editions de la Différence, p.52.)

Jacques Attali, juif, dans « Les juifs le monde et l’argent » explique aussi la tolérance des
arabes musulmans :

« Dans bien des villes et des émirats, les marchands juifs restent responsables de la
perception des impôts. Certains deviennent fournisseurs des armées musulmanes tout en
maintenant des liens étroits avec leurs communautés d'origine ; ils écrivent en hébreu ou en
araméen, et parlent l'arabe dans la vie quotidienne.
Grande première : dans de nombreuses régions, certains Juifs deviennent les conseillers

158
écoutés des émirs. Le phénomène est tout à fait nouveau : jusqu'ici, les Juifs n'approchaient
les princes qu'au titre d'employés du fisc. La carence en élites musulmanes les pousse au
premier plan. En 695, à Damas, un financier juif est même nommé responsable de la
monnaie pour l'Islam tout entier par le calife Abd el-Malik (…..) Les relations entre Juifs et
musulmans deviennent plus intenses. Ils discutent philosophie, littérature, science, théologie.
Ils échangent des idées. Ils traduisent en arabe et en hébreu les textes grecs. Tâche immense :
rav Ibn Abitur traduit la Mishna en arabe. Les marchands circulent ; les artisans prospèrent.
Jamais les Juifs n'ont connu plus beau lieu de séjour que cet Islam européen du VIIIème
siècle. » (Les Juifs, le monde et l'argent", Jacques Attali, Fayard, Paris, janvier 2002, p.153.)

Willy Sperco, dans son livre « Roxelane, épouse de Soliman le Magnifique » nous dit à propos
des juifs :

« Il y avait beaucoup de Juifs à Byzance. Ils demeurent nombreux encore après la conquête.
On rapporte que Mehmet II envoya en 1477 un Juif en qualité d’ambassadeur à Venise. C’est
cependant Bayazit II (1481-1512) qui ouvrit les portes de son empire à 200.000 Juifs
expulsés d’Espagne par Fredinand le Catholique en 1492. (…) Suleyman le Magnifique,
surnommé par les Juifs « le roi Salomon », était très favorables aux Israélites. L’un deux,
Joseph Nassi, conquit ses faveurs et devint en quelque sorte un des conseillers de la cour : il
mettait le Sultan au courant de la situation politique de l’Europe, grâce à ses agents
d’affaires établis en diverses villes occidentales. Nous verrons, d’autre part, que le médecin
privé du Sultan était un juif et qu’une juive, Kyra Esther, fut admise par décret impérial en
qualité de sages femmes du harem. » (Roxelane, épouse de Soliman le Magnifique, Willy Sperco,
Nouvelles Editions Latines, Paris, 1972, p.18-19)

Exemple de barbarie occidentale :

« En arrivant en Terre sainte en 1098, les croisés trouvent, rangés derrière les armées
seldjoukides, quelques rares communautés juives correctement traitées par l'Islam. Aussi,
quand le 15 juillet 1099, après cinq semaines de siège, il s'empare de Jérusalem et massacre
les habitants, Godefroy de Bouillon rassemble les quelques milliers de Juifs de la ville dans
une des rares synagogues encore intactes, et y met le feu. » (Les Juifs, le monde et l'argent",
Jacques Attali, Editions Fayard, Paris, janvier 2002, p.207-208.)

Tout comme le maréchal franc-maçon Bugeaud qui fit mettre le feu à l’entrée d’une grotte où
s’étaient réfugiés des Algériens….

Ce sont ces musulmans « barbares » qui ont accueilli la majorité des juifs que les
occidentaux « civilisé » ont chassé.

« Au total, la plus grande partie des 145000 Juifs qui abandonnent la péninsule Ibérique
finissent leur voyage en terre d'islam, dont 93 000 en Turquie et 30 000 au Maghreb (10
000 en Algérie et 20000 au Maroc) ; 9000 autres s'installent en Italie, 3 000 en France, 2
000 en Hollande, 2 000 en Égypte, 1 000 en Grèce, en Hongrie, en Pologne et dans les
Balkans. Et 5 000 aux Amériques. » (L’Antisémitisme son histoire et ses causes, Bernard Lazare, Editions
de la Différence)

159
« Quand les Juifs furent expulsés d’Espagne en 1492, la plupart d’entre eux s’établirent dans
les territoires de l’Empire Ottoman. » (Dictionnaire Encyclopédique du Judaïsme, Editions Robbert
Laffont, Paris 1996, p.546.)

Sue MSN Encarta :

« Des milliers de Juifs espagnols émigrèrent dans l’Empire ottoman qui poursuivait la
politique musulmane de tolérance : Constantinople devint, à partir du XVIe siècle, le foyer
de la plus importante communauté juive d’Europe. »

« Il (le Sultan Ottoman Bayezid II) autorisa en 1492 les Juifs d'Espagne, victimes des
persécutions de l'inquisition espagnole, à s'établir en Turquie, en sauvant ainsi la vie de
300 000 Juifs. Il envoya la marine turque en Espagne pour les recueillir. »
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Bayezid_II)

Dans le livre « l’Histoire des Juifs, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours » de l’historien juif
Henri Graetz, nous lisons :

« Pendant qu’en Turquie les Juifs jouissaient d’une complète sécurité même au moment de
l’agitation messianique de Sabbataï, ils continuaient d’être traités en parias par les nations
chrétiennes de l’Europe, excepté en Hollande et en Angleterre. Ce fut de nouveau l’Espagne
qui ouvrit l’ère des persécutions. »
http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=8742

Ce que dit un rabbin sur la tolérance des musulmans :

« Pendant que Christophe Colomb était en train de découvrir Amérique, qu'advenait-il aux
Juifs qui venaient d'être chassés d'Espagne ? La plupart se sont dirigés vers le Portugal, mais
leur séjour dans ce pays fut éphémère. Cinq ans plus tard, le Portugal leur offrit le même
choix qu'en Espagne : " Se convertir, partir ou mourir. "

Des milliers partirent en Turquie, qui avait toujours été très accueillante envers les Juifs.
En leur ouvrant les portes, le Sultan de l'Empire Ottoman turc, Bajazet II, déclara : " On
m'assure que Ferdinand d'Espagne est un homme sage, mais c'est un imbécile. Car il s'est
pris son trésor et me l'a tout envoyé ! » Rabin Ken SPIRO
(http://www.lamed.fr/SSI/articleToPrint.asp?PageURL=/judaisme/Histoire/1413.xml&torahp
ortion=notparshapage)

Rappelons que les juifs furent expulsés d’Angleterre, de France, d’Espagne, du Portugal et
d’autres pays européenns.

« A partir de l'année 638, soit six ans après la mort de Mahomet, quand le Calife Omar a
conquis Jérusalem, Erets Yisrael a appartenu aux Musulmans - hormis la très courte
exception des Croisades (de 1099 à 1187) - et il resta sous leur dépendance jusqu'à la fin de
la Première Guerre mondiale, en 1917.

Pendant les années de la Renaissance, à partir de 1516, la domination musulmane a


appartenu à l'Empire Ottoman dont la capitale était Istambul. Il est important de noter que
les Ottomans, tout en étant musulmans, n'étaient pas arabes : ils étaient turcs.
Les Turcs ont toujours été bienveillants envers les Juifs. Nous avons déjà vu que les Juifs
d'Espagne, lorsqu'ils ont été expulsés de ce pays, ont été accueillis dans les pays ottomans par

160
le Sultan Bajazet II, qui déclara : " On me dit que Ferdinand d'Espagne est un homme sage,
mais c'est un imbécile. Car il s'est pris son trésor et me l'a tout envoyé ! " »
http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=32

Dans le Dictionnaire Encyclopédique Judaïsme, nous pouvons lire ce qui suit :

« Tout au long de la période des Wisigoths, qui s’acheva avec la conquête musulmane en 711,
les juifs subirent des persécutions. Bien que différents au plan culturel et linguistique, les
Juifs d’Espagne furent en contact étroit avec le judaïsme iraqo-babylonien, dont ils
partagèrent l’héritage halakhique. La période musulmane est souvent considérée comme
celle d’un « âge d’or » au cours de laquelle émèrgèrent des personnalités exemplaire, comme
Hasdaï ibn Charpout (915 env.-970 env.) qui fut l’un des premiers médecins juifs à accéder
au rang de haut dignitaire à la cour du calife Abd al-Rahman III ; il remplit des fonctions
diplomatiques importantes et devint responsable de la population juive de l’Espagne
musulmane, tout en s’occupant de Halakhah. Samuel ha-Nagid (993-1055 ou 1056) fut vizir
de Grenade, commandant militaire et se distingua également comme érudit et poète. (…) En
1496, le judaïsme fut déclaré religion interdite au Portugal. Un grand nombre de Juifs
espagnols se réfugièrent en Turquie, où ils furent reçu à bras ouvert. » (Dictionnaire
Encylopédique du Judaïsme, Editions Robert Laffont, Paris, 1996, p.935, 936.)

(Bulletin de l`Alliance Israélite Universelle 01.01.1897 Page:83)

« Les relations entre groupes humains ne sont jamais drôle, et je ne veux pas dépeindre le
passé des juifs en pays musulman tout en rose ; il n’y a pas d’histoire toute rose ; mais par
comparaison à ce qu’on vécu nos frères en terre chrétienne, notre passé en pays islamique
est fort positif. Il n’y a pas eu d’Inquisition et, bien entendu, il n’y a pas eu Hitler. Il n’y a
jamais eu d’expulsions massives, ni de génocide systématique. Il y a eu ici et là des
massacres, mais ces massacres n’étaient jamais fais en temps de paix ; ils étaient le plus
souvent commis par des souverains déments ou des turans qui, avant de tuer les juifs,
massacraient d’abord leurs propres citoyens. » (Retour aux racines, André Chouraqui, Entretiens avec
jacques Deschanel, Editions du Centurion, Paris, 1981, p.104)

Ecoutons le Sultan Abdul Hamid II :

« Pour la presse internationale, j’étais devenu « le maniaque criminel de Yildiz », « le


monstre qui a déjà sacrifié les vies de cent mille innocents », « Abdul le damné ». Sans
tomber dans un tel excès, les enquêteurs des puissances n’en conclurent pas moins à ma
responsabilité dans les massacres. Le succès récemment remporté avec la visite du Kaiser fut
réduit à néant. Nous nous retrouvions au ban de l’univers. Devant cette surabondance de
preuves, d’accusations, je me révoltai. Notre Empire n’avait-il pas toujours été le plus
tolérant de l’Histoire ? Ne rencontrait-on pas chez nous, côte à côte, Grec uniate, Grec
orthodoxe, Arménien grégorien, Arménien catholique, Arménien grec, Arménien
hassouniste, anti-hassouniste, catholique d’Orient, israélite d’Orient, Syrien catholique,
maronite du Liban, musulman de l’Herzégovine, de la Bosnie ou de la Bulgarie, orthodoxe

161
de l’Herzégovine, musulman de Candie, chrétien de Crête, protestant d’Orient ? » (Michel de
Grèce, Le Dernier Sultan, Editions Presses Pocket, p.215.)

PHOTO D’ABDULHAMID II. PHOTO DE MOURAD V.

(81) (82)

Carte de l’Empire Ottoman à son apogée.

Le Sultan Abdul Hamid II :

« Gouverner l’Empire, c’était garder le regard rivé à la fois sur l’Europe, l’Asie et
l’Afrique, c’était ménager dix religions, cinquante ethnies, cent sectes. » (Le Dernier Sultan,
Michel de Grèce, Editions Presses Pocket, p. 172).

(83)
Il suffit de regarder cette carte de l’Empire Ottoman à son apogée pour constater que
ni en Algérie, ni en Tunisie, ni en Lybie, ni en Egypte, ni en Arabie Saoudite, ni au Yémen, ni
en Irak, ni en Syrie, ni en Jordanie, ni en Palestine, ni au Liban, ni en Arménie, ni en Crimée,
ni en Grèce, ni en Bulgarie, ni en Roumanie, ni en Macédoine, ni en Albanie, ni en Serbie, en
Bosnie, en Croatie, ni en Hongrie, ni en Ukraine, ni en Géorgie, on ne parle le Turc.
L’Empire Ottoman à vécu 623 année. De 1299 à 1924. Les pays que j’ai cités ont été sous
domination ottomane pendant plusieurs siècles. Par contre, les français, qui sont venu apporter
la « civilisation », ont imposé le français aux algériens ainsi qu’aux autres colonies d’Afrique.
Idem pour les anglais. Rappel, les français sont restés 132 années en Algérie.

Ainsi que vous l’aurez constaté, la franc-maçonnerie n’a aucune leçon à donner aux
musulmans, en matière de civilisations. L’Histoire parle d’elle-même, les faits sont là, les
documents aussi. Nous aurions pu encore apporter d’autres exemple de la tolérance des
musulmans envers les juifs et les chrétiens.

162
Bible et Kabbale en Franc-maçonnerie.
La Bible en franc-maçonnerie.
La franc-maçonnerie est une société secrète
initiatique basée sur la Bible et la Kabbale. Tout est axé sur
le Temple de Salomon et sa reconstruction, et Jérusalem. Ce
n’est pas une affirmation gratuite, c’est ce que disent les
sources maçonnique. Une revue maçonnique du Grand
Orient de Belgique dit à ce propos :

« Sans avoir pris la peine de l’étudier ou par préjugés, trop


de maçons croient que la Bible, dont sont issus tous nos
thèmes maçonniques et tous nos mots de passe et mots
sacré….. » (Feuillet d’Informations, Grand Orient de Belgique, juin
1993, n° 167, p.17.

Bible maçonnique.(84)

Dans un de ses livres, Paul Naudon, franc-maçon, nous dit :

« Pour la mise en œuvre de l’initiation, qui confère l’état de Franc-Maçon, et de ses


enseignements, les rituels ordonnançant les cérémonies sont composées sur des légendes
d’inspiration biblique, qui touchent à l’édification du Temple de Salomon, d’Hiram, roi de Tyr,
et d’Hiram Abi, Tyrien lui aussi, le maître rempli de sagesse, d’intelligence et de savoir, qui avait
la direction suprême des travaux. La spiritualisation de cette construction est le fondement de
l’enseignement maçonnique. » (Histoire générale de la Franc-Maçonnerie, Paul Naudon, Editions Charles
Moreau, 2004, p.10-12.)

La kabbale en franc-maçonnerie.

Que’est-ce que la Kabbale ?

Nous pouvons lire dans le Petit Larousse Illustré de 1999, à la rubrique kabbale :

« Interprétation juive ésotérique et symbolique du texte de la Bible, dont le livre classique est le
Zohar, ou Livre de la Splendeur. Les adeptes des sciences occultes utilisent dans un sens magique
les symboles de la kabbale. »

Dans le « Dictionnaire de la franc-maçonnerie » de Daniel Ligou, nous lisons à la rubrique


Kabbale :

« Don, réception, révélation. Ce mot hébreu est un substantif formé à partir du verbe lekabel :
recevoir. Il s’agit d’un « cadeau » qui implique l’acceptation de celui auquel il est destiné. La
Kabbale est une mystique et aussi un commentaire ésotérique de la tradition religieuse hébraïque.
Le texte fondamental de la Kabbale est le Sépher-Ha-Zohar (Livre de la Splendeur), attribué à
Rabbi Siméon Bar Yochaï et à son fils, Rabbi Elézar, qui l’aurait composé……En fait, l’auteur
véritable est Moïse de Léon, kabbaliste espagnol de la fin du XIIIème et du début du XIVème, qui
affirme avoir « retrouvé » ce texte. La Kabbale repose tout entière sur l’idée que la Torah n’est
pas un simple ensemble de récits mais qu’elle contient un sens caché. (….) Si le symbolisme
maçonnique ne se réfère pas directement à la Kabbale, il y trouve pourtant maintes idées

163
enrichissantes et maints sujets à réflexion. Ainsi, par exemple, il est normal d’approcher la
Guématria lorsqu’on s’interroge sur le symbolisme des nombres. D’autre part, la Bible étant
particulièrement honorée en Maçonnerie, il est normal pour un Maçon de s’intéresser à son
sens caché. »
« Enfin, la loge maçonnique étant symboliquement un microcosme, certains symbolistes
établissent une correspondance entre les dix Séphiroth et l’emplacement des Officiers dans le
Temple. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadrige/PUF, Paris,
2006, p. 661-662.)

« LA KABBALE La Kabbale s’efforce de concilier l’Infini, En Sof, c’est à dire Dieu et la Créatin,
et le fini, l’homme. Comment Dieu, être infini, illimité, peut-il avoir créé un monde fini, limité ? La
Kabbale répond : à l’aide d’émanations. Elle imagine que l’Etre infini, En Sof s’est en quelque
sorte replié sur lui-même ( Zimzoum ) et a laissé rayonné ou émané de Lui une force composée de
sphères, ( Séphirot ), au nombre de dix.Tout en étant semblables au Créateur, elles contiennent
une partie imparfaite. C’est à l’aide des Séphirot, qui dérivent l’une de l’autre, que Dieu rend
visible sa présence. C’est aussi par leur intermédiaire que l’on accède à Dieu. La Kabbale admet
la métempsychose, c’est à dire la migration des âmes. Après la mort, l’âme va habiter dans
d’autres corps jusqu’à ce qu’elle devienne totalement pure. La Kabbale s’efforce, à l’aide de
combinaisons de lettres ( Guematria )(chaque lette de l’alphabet hébraïque ayant une valeur
numérique) de découvrir la date de l’arrivée du Messie. » ( "19 siècles d’histoire juive de 70 à 1979" par le
Grand Rabbin Paul Bauer, éditions C.L.K.H) http://www.judaicultures.info/pensee-juive-40/Religion/Origine-de-la-
Kabbale

Pour Eliphas Levi, franc-maçon du 33°, la frac-maçonnerie est une « grande association
kabbalistique :

(Histoire de la magie, Eliphas Levi,p. 399.)

« L’origine de la franc-maçonnerie fut l’objet de bien des controverses, mais ces conceptions de
Dieu, de l’Univers et de l’homme montrent des affinités très nette avec celle des cabalistes. Les
francs-maçons utilisent le symbolisme du temple de Salomon, avec ses piliers de Miséricorde et
de Rigeur, et les maçons qui ont construit les cathédrales de l’Europe médiévale ont fait d’elles
des diagrammes de pierre fondée sur des principes cabalistiques par essence. » (La Kabbale,
Tradition des connaissances cachée, Z’ev ben Shimon Halévi. Edition du Seuil, p. 12.)

« L’emploi intensif de mots hébreux en Maçonnerie a amené la légende de la Judéo-


Maçonnerie, cf. ce mot et Antimaçonnisme. A noter cependant qu’avant même la naissance de la
Maçonnerie spéculative, le pasteur Robert Kirk d’Alberfoill (Ecosse) écrit en 1691 : « Le mots de
Maçon est un mystère dont je ne veux pas cacher le peu que je sais. C’est une espèce de tradition
rabbinique, une sorte de commentaire sur Jakin et Boaz, les deux colonnes érigées dans le
Temple de Salomon. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Edition PUF, Paris 2006, p.995.)

« Mais aussi et surtout, le roi Salomon construit un temple pour conserver tous les secrets de la
tradition juive. Ce temple, les francs-maçons le reconstruisent symboliquement – dans l’imaginaire
du rituel – au cours de leurs cérémonies initiatiques. » (Les mystères de la tradition juive, Jacob Duran,
Editions de Vecchi, Paris, 1995, p. 12-13.)

164
Voici ce que dit un rabbin franc-maçon du 32°, dans le magazine « New Age », qui est l’organe
officiel de la franc-maçonnerie du Rite Ecossais aux USA :

« En étudiant assidument la Philosophie Occulte Maçonnique, nous devons ainsi prendre en


consideration que la Bible est un Livre Kabbalistique, allégoriquement écrit et symboliquement
illustré. Les systèmes de la Kabbale et de la Maçonnerie Esotérique sont identiques, et pour cette
raison les Maçons appele leur Temple le Temple de Salomon. Toutes les cérémonies maçonniques
ont une base kabbalistique. » (The occultism of the Bible and the Kabbalah, Rabbi H. Geffen, 32 degree,
F.P.S., The New Age, February 1950.)

L’écrivain argentin Jorges Luis Borges nous explique un des procédés employés par les
kabbalistes :

« Ce n’est pas la première fois qu’on la tente, ce ne sera pas la dernière fois qu’elle échoue,
mais deux fait la distinguent ici. D’abord mon ignorance presque totale de l’hébreu ; ensuite, le
fait que je n’ai pas l’intention de défendre la doctrine, mais les procédés herméneutiques ou
cryptographiques qui y conduisent. Ces procédés, comme on sait, sont la lecture verticale des
textes sacrés, la lecture appelée bouestrophedon (une ligne de droite à gauche, et la suivante de
gauche à droite), la substitution méthodique de certaines lettres de l’alphabet par d’autres,
l’addition de la valeur numérique des lettres, etc. » (Jorge Luis Borges, Discussion, Œuvres Complète I,
Gallimard, 1993, p.216.)

Vous avez une société secrète, la franc-maçonnerie, qui a pour fondement la Bible et la Kabbale.
C’est tout à fait normal que des personnes en déduisent que la franc-maçonnerie est une secte
juive. Pourquoi la Bible et la Kabbale ? Sont-ils juifs ? Non, ils sont franc-maçon. Alors pourquoi
utilise-t-il le livre des juifs ? Il en résulte inévitablement des concordances du point de vue
idéologique. Qui d’autres connaît la Kabbale mieux que les kabbalistes juifs ?

Voici ce qu’écrit Bernard Lazare, anarchiste juif :

« En toutes leurs œuvres, ils furent conduits à examiner quelle avait été la situation des Juifs dans
ces groupes et dans ces sectes et, frappés des analogies que présentaient les rites mystagogiques
de la Maçonnerie avec certaines traditions judaïques et kabbalistiques, ils en conclurent que les
Juifs avaient toujours été les inspirateurs, les guides et les maîtres de la Maçonnerie, bien plus
même, qu’ils en avaient été les fondateurs, et que, avec son aide, ils poursuivaient tenacement la
déstruction de l’Eglise, depuis sa fondation. » (L’antisémitisme son histoire ses causes, Bernard Lazare,
Editions de la Différence, Paris, p.120-121.)

Une autre question se pose. Pourquoi donc, le Temple de Salomon, et Jérusalem occupent-ils une
place si importante dans le système maçonnique, ainsi que chez les Templiers ( En référence au
Temple de Salomon) ? Nous allons essayez de déveloper un peu plus loin.

A propos de la kabbale et de la franc-maçonnerie, nous retrouvons un autre passage très révélateur


dans un livre d’Eliphas Lévi, sur la connexion qu’il existe entre la kabbale et la franc-maçonnerie.
Dans le Dictionnaire de la franc-maçonnerie de Daniel Ligou, nous pouvons lire ce qui suit au
sujet d’Eliphas Lévi:

« 1810-1875. Alphonse Louis Constant naquit à Paris le 8 février 1810 d’un père cordonnier.
Il fit des études de théologie mais quitta à 26 ans le séminaire, tente (1839) une expérience à
Solesmes......... C’est vers 1854 qu’il « hébraïse » ses deux prénoms. Il se lie avec des maçons
parmi lesquels Fauvety, et est initié le 26 avril 1861 à la loge parisienne La Rose du Parfait

165
Silence. Maître le 21 août, puis Orateur.....Son œuvre occultiste est énorme et son influence fut
grande.....Eliphas Lévi est un des plus éminents occultistes du XIXè siècles. » (Dictionnaire de la franc-
maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadriges/ PUF, Paris 2005, p. 706.)

Dans son livre « Dogme et rituel de la haute magie », il dit :

« Toutes les religions vraiment dogmatiques sont sorties de la cabale, et y retournent. Tout ce
qu’il y a de scientifique et de grandiose dans les rêves religieux de tous les illuminés, Jacob
Boehne, Swedenborg, Saint- Martin, est emprunté à la cabale ; toutes les associations
maçonniques lui doivent leurs secrets et leurs symboles. La cabale consacre seule l’alliance de la
raison universelle et du verbe divin, elle a les clefs du présent, du passé et de l’avenir. Pour
s’initier à la cabale, il ne suffit pas de lire et de méditer les écrits de Reuchlin, de Galatinus, de
Kircher ou de Pic de la Mirandole ; il faut encore étudier et comprendre les écrivains hébreux de
la collectionn de Pistorius, le Sepher Jezirah surtout, puis la philosophie d’amour de Léon
l’Hébreux. Il faut aussi aborder le grand livre de Sohar, lire attentivement, dans la collection de
1684 intitulé Cabbala Denudata, le traité de la pneumatique cabalistique et celui de la révolution
des âmes ; puis entrer hardiemment et courageusemment dans les lumineuses ténèbres de tout le
corps dogmatique et allégorique du Talmud. » (Dogme et rituel de haute magie, Eliphas Lévi, Editions
Buissière, 1992, p. 50.)

Ce que dit un rabbin à ce propos :

« La Kabbale est quelque chose de sacré. Je suis honoré que la Maçonnerie aie choisi le
symbolisme kabbalistique pour représenter certains des ses plus haut idéaux pour le meilleur
gouvernement politique jamais conçu par l’homme. » (The Role of Kabbalah in the founding of the United
States of America, A look at Masonic Influence in Colonial America and what it borrowed from the Kabbalah, Rabbi
Ariel Bar Tzadok, p.14.) (Le rôle de la Kabbale dans la fondation des Etats- Unis d’Amérique, Un regard sur
l’influence maçonnique dans l’Amérique Coloniale et ce qu’elle a emprunté de la Kabbale, Rabbin Ariel Bar Tzadok,
p. 14. )

« L’esprit de la Franc-Maçonnerie, c’est l’esprit du Judaïsme dans ses croyances les plus
fondamentale ; ce sont ses idées, son langage, c’est presque son organisation. » (La Vérité Israélite,
1861, Tome V, p. 74)

« La Franc-Maçonnerie est basé sur le Judaïsme. Eliminez les enseignements juifs du rituel
maçonnique, et que reste-t-il ? » ( The Jewish Tribune, New-York, 28 octobre 1927, vol. 97, n°18)

166
(Bulletin de l`Alliance Israélite Universelle, 01.01.1868, pp. 48-49). (84 a)

167
Dans un livre d’Elie Benamozegh, l’auteur nous dit que :

(Israël et l'humanité. Étude sur le problème de la religion universelle et sa solution. [Avant-propos d'Alfred Lévy.]
Préface [d'Aimé Pallière (Loëtmol) et] de Hyacinthe Loyson, Benamozegh, Élie, p.70-71). (84 b)

« En franc-maçonnerie, le Temple de Salomon a joué un rôle plus important. Il fut un temps où


chaque écrivain maçonnique souscrivait sans hésitation avec foi à la théorie selon laquelle la
franc-maçonnerie était là en premier organisée; Salomon, Hiram de Tyr, et Hiram Abif présidaient
comme Grands Maîtres sur les Loges qu’ils avaient établi; et que là, les degrés symboliques ont
été instituées et les systèmes d'initiations ont été inventées; et que de cette période à la franc-
maçonnerie actuelle a transmis le cours du temps en une succession ininterrompue et sous une
forme inchangée. Mais la méthode moderne de lecture de l'histoire maçonnique a balayé cet
édifice de l'imagination avec une main impitoyable, et comme une puissance efficace, comme ceux
avec lesquels le roi de Babylone a démoli la structure sur laquelle elles sont fondées. Aucun
écrivain qui valorise sa réputation comme un historien critique tenterait maintenant de défendre
cette théorie. Pourtant, il a fait son travail.

Durant la longue période où l'hypothèse a été acceptée comme un fait, son influence a été exercée
en façonnant les organisations Maçonniques dans une forme étroitement connecté avec tous les
événements et les caractéristiques du Temple de Salomon.

168
Alors que maintenant presque tout le symbolisme de la franc-maçonnerie repose sur ou est
dérivées de la Maison du Seigneur à Jérusalem. Les deux sont à ce point connecté, qu’essayer de
séparer l’un de l’autre serait fatal pour l’existence de la Franc-maçonnerie. Chaque Loge est et
doit être un symbole du Temple Juif, chaque Maître en chaire représentant le Roi Juif, et chaque
Franc-Maçon une personnification du Travailleur Juif. » (Encyclopedia of Freemasonry and its kindered
sciences, Albert G. Mackey, Symbolism of Solomon)
http://www.phoenixmasonry.org/mackeys_encyclopedia/t.htm

« De tous les objets qui constituent la Science Maçonnique du symbolisme, le plus important, le
plus chéri par les Franc-maçons, et le plus significatif, est le grand Temple de Jérusalem. »
(Encyclopedia of Freemasonry and its kindered sciences, Albert G. Mackey, Symbolism of Solomon)

Je pense que touts ces passages, qui proviennent des sources maçonniques et juive, cités plus haut,
sont clairs. La kabbale constitue le pilier central de la franc-maçonnerie, mais cette dernière a aussi
emprunté à d’autres sources :

« Ces divers courants qui constituent la symphonie du Rite sont dans un ordre approximatif :

- en premier lieu, celui des bâtisseurs, mentionné plus haut, qui nous rattache
indisolublement à l’institution maçonnique mondiale ;
- le courant égyptien, avec en particulier son rameau hermétique, dont nous retrouvons les
pousses et les bourgeons dans les courants postérieurs, et son rameau gnostique
préchrétien ;
- le courant perso-iranien, avec ses cultes au symbolisme si fécond de Zoroastre et de
Mithra, et ultérieurement la gnose du soufisme iranien ;
- les mystères grecs : orphiques, pythagoriciens et surtout éleusiens, véhiculant certains
apports orientaux et celtiques ;
- la branche hébraïque de la tradition, avec son rameau kabbalistique dont l’influence est
tout particulièrement perceptible dans notre cycle de perfection ;
- les influences arabes et sabéennes qui se font sentir ici et là, comme ce fut d’ailleurs le cas
dans l’évolution de la culture occidentale ;
- l’Hermétisme chrétien ou parachrétien, l’Alchimie et la Pansophie, conférant à
l’Ecossisme son originalité dès le premier degré du Rite ;
- l’Esotérisme chrétien et la Kabbale chrétienne, avec notamment l’œuvre de PIC DE LA
MIRANDOLE et le courant rosicrucien ;
- enfin la voie chevaleresque et la voie monastique, avec, d’une part, l’influence des ordres
chevaleresque Teutoniques, Templiers et de St Jean de Jérusalem, et, de l’autre, les Règles
de Saint Benoît et de Saint Bernard ; courants qui ensemble favorisèrent la cristallisation
du concept du concept d’Ordre dans notre Rite. » (Fête Solsticiale de l’Ordre Ecossais, Allocution
du Très Illustre Frère Henri L. Baranger, 33°, Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil pour la
France, Samedi 15 décembre 1984.)

169
Exemple d’influence égyptienne, le tablier maçonnique.

The Royal Secret, I. Edward Clark(85) (87)

(86)

170
Origine de la Kabbale.

Selon Fabre d’Olivet :

« Il paraît, au dire des plus fameux rabbins, que Moïse[11] lui-même, prévoyant le sort que son
livre devait subir et les fausses interprétations qu’on devait lui donner par la suite des temps, eut
recours à une loi orale, qu’il donna de vive voix à des hommes sûrs dont il avait éprouvé la
fidélité, et qu’il chargea de transmettre dans le secret du sanctuaire à d’autres hommes qui, la
transmettant à leur tour d’âge en âge, la fissent ainsi parvenir à la postérité la plus reculée. Cette
loi orale que les Juifs modernes se flattent encore de posséder se nomme Kabbale, d’un mot
hébreu qui signifie qui est reçu, ce qui vient d’ailleurs, ce qui passe de main en main. » (La langue
hébraïque restituée. p.29).

D’après Eliphas Lévi :

« Remontons maintenant aux sources de la vraie science et revenons à la sainte kabbale, ou


tradition des enfants de Seth, emportée de Chaldée par Abraham, enseignée au sacerdoce égyptien
par Joseph, recueillie et épurée par Moïse, cachée sous des symboles dans la Bible, révélée par le
Sauveur à saint Jean, et contenue encore tout entière sous des figures hiératique analogues à
celles de toute l’antiquité dans l’Apocalypse de cet apôtre. » (Histoire de la magie, Eliphas Levi,
Editions Germer Baillière, Paris, 1860, p. 105.)

Le mythe d’Hiram, Salomon (Psl) et les constructeurs du Temple.

Bien que la franc-maçonnerie aie emprunté une partie de son symbolisme à Babylonne, à l’Egypte
Antique, à la Grèce Antique et autres, l’élément essentiel, le fondement de son organisation repose
sur le mythe d’Hiram et la construction du Temple de Salomon (PSL). Pourquoi précisemment le
Prophète Salomon (PSL) ? Qu’avait-il de particulier ? Et le Temple ? Nous savons que les
Templiers, tirent leur nom du Temple de Salomon. C’est Baudouin II qui leur donna asile dans son
palais qui se trouvait sur l’emplacement du Temple. Ils auraient fait des fouilles sous le Temple et
auraient d’après certain, trouvés des trésors qu’ils emportèrent en Europe. De nous jours, anisi que
nous le verrons plus loin, des francs-maçons du monde entier font des cérémonies maçonnique
sous l’emplacement du Temple, dans la grotte de Zedekiah considéré comme lieu de pèlerinage. A
ma connaissance, seul la Bible et le Coran nous parle du Prophète Salomlon(PSL). Voyons à
présent ce que dit l’Ancien Testament au sujet de Salomon(PSL) et Hiram.

Sur la sagesse du Prophète Salomon(PSL)

« Et Dieu donna à Salomon de la sagesse, une fort grande intelligence, et un esprit aussi vaste
que le sable qui est sur le bord de la mer.
Et la sagesse de Salomon surpassait la sagesse de tous les Orientaux, et toute la sagesse des
Égyptiens.

Il était plus sage qu'aucun homme; plus qu'Éthan l'Ézrachite, et Héman, Calcol et Darda, les fils
de Machol; et sa réputation se répandit parmi toutes les nations d'alentour.
Il prononça trois mille sentences, et ses cantiques furent au nombre de mille et cinq.
Il a aussi parlé des arbres, depuis le cèdre qui est au Liban jusqu'à l'hysope qui sort de la
muraille; il a aussi parlé des animaux, des oiseaux, des reptiles et des poissons.
Et, de tous les peuples, on venait pour entendre la sagesse de Salomon, de la part de tous les rois
de la terre, qui avaient entendu parler de sa sagesse. » (1 Rois 4, 29-34)

171
« Salomon s'assit donc sur le trône de l'Éternel, comme roi, à la place de David, son père; il
prospéra, et tout Israël lui obéit.

Et tous les chefs et les hommes vaillants, et même tous les fils du roi David, se soumirent au roi
Salomon.
Et l'Éternel éleva au plus haut degré Salomon, à la vue de tout Israël, et lui donna une splendeur
de royauté, comme n'en avait eu avant lui aucun roi en Israël. » (1 Chronique 29, 23-25)

« Voici, je fais selon ta parole. Je te donne un cœur sage et intelligent, de sorte qu'avant toi nul
n'aura été pareil à toi, et qu'il n'y en aura point après toi qui te soit semblable.
Et même, je te donne ce que tu n'as pas demandé, et les richesses et la gloire; de sorte qu'entre les
rois il n'y en aura point de semblable à toi, pendant tous les jours de ta vie. » (1 Rois 3, 12-13)

Dieu apparaît deux fois à Salomon(PSL)….

« Lorsque Salomon eut achevé de bâtir la maison de l'Éternel, la maison du roi, et tout ce qu'il lui
plut de faire, l'Éternel apparut à Salomon une seconde fois, comme il lui était apparu à
Gabaon. » 1 Rois 9, 1-2

« En cette nuit-là, Dieu apparut à Salomon, et lui dit: Demande ce que tu veux que je te donne.
Et Salomon répondit à Dieu: Tu as usé de grande miséricorde envers David, mon père, et tu m'as
établi roi à sa place.

Maintenant, Éternel Dieu! que ta parole à David, mon père, soit ferme; car tu m'as établi roi sur
un peuple nombreux comme la poussière de la terre.

Donne-moi donc maintenant de la sagesse et de l'intelligence, afin que je sache me conduire


devant ce peuple; car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si grand?

Et Dieu dit à Salomon: Puisque c'est là ce qui est dans ton cœur, et que tu n'as demandé ni des
richesses, ni des biens, ni de la gloire, ni la mort de ceux qui te haïssent, ni même des jours
nombreux, mais que tu as demandé pour toi de la sagesse et de l'intelligence, afin de pouvoir
juger mon peuple, sur lequel je t'ai établi roi,
La sagesse et l'intelligence te sont données. Je te donnerai aussi des richesses, des biens et de la
gloire, comme n'en ont pas eu les rois qui ont été avant toi, et comme n'en aura aucun après toi.»
(2 Chroniques 1, 7-12)

Désobéissance de Salomon(PSL)…

« Or, le roi Salomon aima plusieurs femmes étrangères, outre la fille de Pharaon: des Moabites,
des Ammonites, des Iduméennes, des Sidoniennes et des Héthiennes,
D'entre les nations dont l'Éternel avait dit aux enfants d'Israël: Vous n'irez point chez elles, et
elles ne viendront point chez vous; certaine-ment elles détourneraient votre cœur pour suivre leurs
dieux. Salomon s'attacha à ces nations par l'amour.
Il eut donc pour femmes sept cents princesses, et trois cents concubines; et ses femmes
détournèrent son cœur.

Et il arriva, au temps de la vieillesse de Salomon, que ses femmes détournèrent son cœur après
d'autres dieux; et son cœur ne fut pas intègre avec l'Éternel son Dieu, comme le cœur de David,
son père.

172
Et Salomon suivit Astarté, divinité des Sidoniens, et Milcom, l'abomination des Ammonites.
Ainsi Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, et il ne suivit pas pleinement l'Éternel,
comme David, son père.

Et Salomon bâtit un haut lieu à Kémos, l'idole abominable de Moab, sur la montagne qui est vis-
à-vis de Jérusalem; et à Molec, l'abomination des enfants d'Ammon.
Il en fit de même pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient de l'encens et des sacrifices à
leurs dieux.

Et l'Éternel fut indigné contre Salomon, parce qu'il avait détourné son cœur de l'Éternel, le
Dieu d'Israël, qui lui était apparu deux fois, et lui avait même donné ce commandement exprès,
de ne point suivre d'autres dieux; mais il n'observa point ce que l'Éternel lui avait commandé.

Et l'Éternel dit à Salomon: Puisque tu as agi ainsi, et que tu n'as pas gardé mon alliance et mes
ordonnances que je t'avais données, je t'arracherai certainement le royaume et je le donnerai à ton
serviteur.
Seulement, pour l'amour de David, ton père, je ne le ferai point pendant ta vie; c'est des mains de
ton fils que je l'arracherai.

Toutefois je n'arracherai pas tout le royaume; j'en donnerai une tribu à ton fils pour l'amour de
David, mon serviteur, et pour l'amour de Jérusalem que j'ai choisie. » (1 Rois 11, 1-13)

Quelques remarques.

Comment est-ce qu’un Prophète, qui a reçu de la part de Dieu un tel esprit de sagesse et
d’intelligence que son pareil n’a pas existé ni n’existera, comment peut-il après cela avoir mécru ?
Comment est-ce que Salomon, à qui Dieu est apparu deux fois d’après l’Ancien Testament, a-t-il
pu faire bâtir des lieux de culte pour Kémos et Moloch. Comment a-t-il pu adorer des idoles. Ce
qu’il faut savoir c’est que cette sagesse et cette intelligence lui ont été donné par Dieu. Croire que
Salomon est devenu idolâtre revient à dire que Dieu lui a donné une sagesse et une intelligence qui
l’ont conduit vers l’idolâtrie.

Voici ce que l’on peut lire dans le « Dictionnaire Encyclopédique du Judaïsme », à propos du
Prophète Salomon (Psl.):

« Salomon, est considéré comme le prototype du rationaliste qui est inévitablement conduit au
péché par son approche logique. Il devait percer le sens de chacun des préceptes divins et il y
parvint jusqu'à ce qu'il se confronte aux lois de la vache rousse qu'il ne put pénétrer. Il finit par
transgresser les lois bibliques en possédant trop de chevaux, en amassant de l'or et de l'argent et
en épousant de surcroît plus des dix-huit épouses autorisées à un monarque tout en pensant que,
grâce à sa sagesse, il ne pourrait être affecté par ses transgressions.

Ce qui amena D. à déclarer: "Comme tu as vécu, Salomon, et une centaine du même acabit
disparaîtront avant qu'une seule lettre de la Torah ne soit effacée" et l'écriture rapporte
qu'effectivement ses nombreuses épouses le "détournèrent vers d'autres dieux". Les rabbins
déclarèrent: "Il eut mieux valu que Salomon nettoie les égouts que d'avoir un tel verset écrit sur
lui". (Exode rabba 6,1). L’acte le plus important de Salomon fut la construction du Temple, pour
laquelle il fut assisté des anges et des démons (...) C’est en raison de ses péchés que Salomon
perdit progressivement son trône, sa santé et même se sagesse. » (Dictionnaire Encyclopédique du
Judaïsme, Editions Robert Laffont, p. 907, 908.)

173
Voilà donc comment le monde biblique considère le Prophète Salomon(PSL).

Hiram dans la Bible.

(88)

Il y a deux Hiram dans la Bible, Hiram roi de Tyr, et Hiram Abi fils d’une veuve :

« Hiram, roi de Tyr, répondit, dans un écrit qu'il envoya à Salomon: C'est parce que l'Éternel
aime son peuple qu'il t'a établi roi sur eux.

Et Hiram dit: Béni soit l'Éternel, le Dieu d'Israël, qui a fait les cieux et la terre, de ce qu'il a

174
donné au roi David un fils sage, prudent et intelligent, qui va bâtir une maison à l'Éternel, et une
maison royale pour lui!
Je t'envoie donc un homme habile et intelligent, Hiram-Abi,
Fils d'une femme d'entre les filles de Dan, et d'un père tyrien. Il sait travailler en or, en argent,
en airain et en fer, en pierres et en bois, en écarlate, en pourpre, en fin lin et en cramoisi; il sait
sculpter toutes sortes de sculptures et imaginer toutes sortes d'objets d'art qu'on lui donne à faire.
Il travaillera avec tes hommes habiles et avec les hommes habiles de mon seigneur David, ton
père. » (2 Chroniques 2, 11-14)

« Or le roi Salomon avait fait venir de Tyr, Hiram, ouvrier en cuivre, qui était fils d'une femme
veuve de la tribu de Nephthali et dont le père était Tyrien.

Cet homme était fort expert, intelligent et savant pour faire toute sorte d'ouvrage d'airain; et il vint
vers le roi Salomon, et il fit tout son ouvrage.

Il fondit les deux colonnes d'airain. La hauteur de chaque colonne était de dix-huit coudées, et un
cordon de douze coudées en mesurait le tour.

Il fit aussi deux chapiteaux d'airain fondu, pour mettre sur le haut des colonnes; la hauteur de l'un
des chapiteaux était de cinq coudées, et la hauteur de l'autre chapiteau était aussi de cinq coudées.

Il y avait des réseaux en ouvrage réticulé, des festons en façon de chaînes, aux chapiteaux qui
étaient sur le sommet des colonnes; sept pour l'un des chapiteaux, et sept pour l'autre.

Et il fit les colonnes avec deux rangs de pommes de grenade sur un réseau, tout autour, pour
couvrir l'un des chapiteaux qui était sur le sommet d'une des colonnes; et il fit la même chose pour
l'autre chapiteau.

Or les chapiteaux, au sommet des colonnes, dans le portique, étaient façonnés en fleur de lis, et
avaient quatre coudées.

Et les chapiteaux qui étaient sur les deux colonnes, s'élevaient même au-dessus, depuis l'endroit du
renflement qui était au-delà du réseau: il y avait aussi deux cents pommes de grenade, disposées
par rangs, tout autour, sur le second chapiteau.

Il dressa donc les colonnes au portique du temple. Il posa la colonne de droite, et la nomma Jakin
(il a fondé); puis il dressa la colonne de gauche, et la nomma Boaz (en lui la force).
Et le sommet des colonnes était façonné en lis. Ainsi l'ouvrage des colonnes fut achevé.

Il fit aussi la mer de fonte, qui avait dix coudées d'un bord à l'autre; elle était ronde tout autour, de
cinq coudées de haut; et un cordon de trente coudées en mesurait le tour.
Or, au-dessous de son bord, il y avait tout autour, des coloquintes qui l'environnaient, dix par
coudée, faisant tout le tour de la mer; il y avait deux rangées de ces coloquintes, coulées dans la
fonte même.

Elle était posée sur douze bœufs, dont trois regardaient le septentrion, trois regardaient l'occident,
trois regardaient le midi, et trois regardaient l'orient. La mer était au-dessus d'eux, et toutes leurs
croupes étaient tournées en dedans. » (1 Rois 7, 13-45)

175
(89) (90)
Statues d’Hiram et de sa mère, devant la terasse de la « Ziraat Bankasi » (Banque Agricole) à
Karaköy, Istanbul.

Hiram et Salomon (Psl) en Franc-maçonnerie.

Tablier du 9ème degré.(91) (92)

176
(93) (94)

Tablier maçonnique du 9ème degré du Rite Ecossais. (95) Illustration, figurant au 9ème degré, provenant d’un livre
maçonnique.(96)

Dans le “ Dictionnaire de la franc-maçonnerie” de Daniel Ligou, nous pouvons lire ce qui suit:
.

Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F, Paris, 2006, p.755

177
Les textes qui suivent sont tiré d’un site maçonnique juif. Voyons comment Roger Nicolet, Grand
Conservateur du Musée maçonnique d’Israël, considère le Prophète Salomon (psl). De plus, Roger
Nicolet nous apprend dans ces articles que des cérémonies maçonniques se déroulent à Jérusalem,
dans la grotte de Zedekiah (Sédécias) sous les lieux du Temple.

Abréviations utilisées dans les textes suivant:


G∴L∴ : Grande Loge
F∴M∴ Franc-maçonnerie
G∴D∴G∴A∴D∴L∴U∴ Gloire du Grand Architecte de l’Univers
G∴M∴ Grand Maître
FF∴ Frères maçons
V∴M∴ Vénérable Maître
R∴L∴
F∴ Frère
LA G∴L∴N∴FRANCAISE Grande Loge Nationale Française
G∴L∴R∴ D'ITALIE
T∴R∴F∴ Très Respectable Frère
T∴V∴F∴ Très Vénérable Frère
G∴ DIRECTEUR Grand Directeur
Le V∴ de la S∴ L∴

« Je considère qu'il y a quatre périodes dans l'historique de la Franc Maçonnerie en


ISRAEL. Ce sont:

la période salomonique,
la période ottomane,
la période britannique
et la période israélienne.

LA PERIODE SALOMONIQUE EST CELLE DE LA FRANC-MAÇONNERIE


OPERATIVE.
Le V∴ de la S∴ L∴ (le Livre des Rois et le 2ème Livre des Chroniques), tous nos Rituels et
toute notre mémoire maçonnique des temps anciens me permettent de comprendre que la
première G∴L∴ de la F∴M∴ opérative est née à JERUSALEM, 832 ans avant l'Ere Vulgaire
par la construction du TEMPLE des TEMPLES par le ROI SALOMON, fils du ROI DAVID.
ANNEE HEBRAIQUE 2928.

Ce TEMPLE dédié à la G∴D∴G∴A∴D∴L∴U∴, a été construit pour permettre au Peuple


hébreu et à toutes les Nations de la Terre de s'assembler et de prier dans la connaissance du
DIEU UN, pour la PAIX universelle et le BONHEUR de tous les hommes.

Pourquoi la première G∴ L∴ opérative à JERUSALEM ?


Parce que le ROI SALOMON, dans la quatrième année de son règne a commencé la
construction du TEMPLE selon les plans que son père, le ROI DAVID lui avait préparés et
aussi avec tous les matériaux qu’il avait achetés sur ses propres deniers.

178
Pour ce faire, le ROI SALOMON avait créé une centrale de commandement (en terme
maçonnique, une Grande Loge) avec tout un état major d'hommes expérimentés, aptes à
réaliser tous les degrés d'un important complexe aussi magnifique que célèbre dans le
monde sous la Maîtrise d'HIRAM ABIV, architecte en chef.

Il n'y a aucun doute que ces états-majors occupaient des loges comme nous les voyons
de nos jours pendant la construction d’immeubles et autres.

Je prie le lecteur de se référer pour les détails de la construction du TEMPLE, aux Livres
cités ci-dessus. Je me résumerai en répétant ce que nos Rituels nous enseignent, á savoir que le
Premier G∴M∴ de la F∴M∴ est le ROI SALOMON et que le MONT MORIA à JERUSALEM
est le berceau de la F∴ M∴ universelle.

Pourquoi le ROI SALOMON est-il respecté jusqu’à nos jours et pourquoi est-il reconnu
comme GRAND MAITRE de la FRANC-MAÇONNERIE UNIVERSELLE?

La Bible nous enseigne que SALOMON a été choisi par le GRAND ARCHITECTE DE
L’UNIVERS pour succéder à son Père, le ROI DAVID et ce en raison de ses qualités qui étaient
sa foi en UN DIEU UN, sa modestie, son savoir, sa sagesse et son intelligence. Le
G∴A∴D∴L∴U∴ lui accorda en sus la richesse et la gloire. Le ROI SALOMON s’entoura de
personnalités méritantes tels que HIRAM ABIV et ADONIRAM qui sont cités dans les rituels de
la F∴M∴ Universelle. »

Roger Nicolet.

« VENERABLE ET RESPECTABLE INSTITUTION, LA G∴ L∴ DE l'ETAT d'ISRAEL


M'A TOUJOURS FASCINE, CAR ELLE REPRESENTE POUR MOI UN MAILLON
IMPORTANT DANS L'HISTOIRE DU PEUPLE HEBREU EN ISRAEL PAR LA
CONSTRUCTION DU TEMPLE DU ROI SALOMON A JERUSALEM, SUR LE MONT MORIA.

EN L'AN 2002, IL Y A 134 ANS QUE LA FRANC-MACONNERIE S'ESTREVEILLEE


EN ERETZ ISRAEL PAR LA CONSECRATION DE LA LOGE RECLAMATION EN 1868 A
JERUSALEM.

JE SOUHAITE DE TOUTE MON AME, QUE DANS LES TEMPS PROCHES, NOTRE
G∴L∴ PUISSE A NOUVEAU REPRENDRE SON PREMIER ETAT. JE VEUX DIRE, CELUI
DE SA PREMIERE VOCATION, C'EST-A-DIRE, ETRE A NOUVEAU LA PREMIERE
GRANDE LOGE OPERATIVE POUR LA CONSTRUCTION DU 3ième TEMPLE A
JERUSALEM, TEMPLE QUI SERA CELUI DE L'HUMANITE ENTIERE, QUAND
NOTRE AMOUR POUR LE G∴A∴D∴L∴U∴ ET LA FRATERNITE ENTRE LES
HOMMES∴ AURONT REPRIS LEURS DROITS NATURELS. »

T∴V∴F∴ ROGER SAUL NICOLET.


Grand Conservateur du Musée maçonnique d’Israël.

179
Cérémonies maçonnique dans la grotte Sedecias à Jérusalem.
Roger Saul Nicolet continue :

« CHARLES WARREN ETAIT UN FRANC-MAÇON QUI REGARDAIT LE ROI


SALOMON COMME LE PLUS GRAND CONSTRUCTEUR DES TEMPS BIBLIQUES ET
COMME GRAND MAITRE DE NOTRE ORDRE.

IL ENTRA EN NEGOCIATIONS AVEC DES FF∴ HAUTS PLACES DANS LA


HIERARCHIE OTTOMANE AFIN DE PERMETTRE EN PARTICULIER A TOUS LES FF∴ DE
L'ETRANGER, EN VISITE A JERUSALEM, DE S’Y RENDRE ET DE TRAVAILLER DANS LES
CARRIERES DU ROI SALOMON ET CE, AFIN DE RENFORCER LES LIENS DE LA
FRATERNITE ENTRE LES FF∴ DE TOUS LES PEUPLES.

EN 1868, LE F∴ ROBERT MORRIS, SAVANT AMERICAIN, G∴M∴ PASSE DE LA


G∴L∴ DE KENTUCKY, CANADA, CONSACRA LA R∴L∴" RECLAMATION ". IL EN A ETE
LE PREMIER V∴M∴. L'UNIQUE TENUE SE DEROULA DANS LA GROTTE DE
SEDECIAS. LE F∴ CHARLES WARREN EN FUT L'UN DES MEMBRES PARTICIPANTS.

PLUS TARD, LE 28 MARS 1924, LA R∴L∴ "LES CARRIERES DU ROI SALOMON"


FUT FONDEE SOUS LA JURIDICTION DE LA G∴L∴ D'ANGLETERRE. ELLE A
TRAVAILLE DANS CETTE GROTTE DE SEDECIAS, DU JOUR DE SA FONDATION
JUSQU'AU JOUR DE SA MISE EN SOMMEIL.

D'AUTRES TRAVAUX MAÇONNIQUES ONT ETE EFFECTUES DANS CETTE


GROTTE. PENDANT L'OCCUPATION DE JERUSALEM PAR LES JORDANIENS ET JUSQU'A
1967, LE ROI HUSSEIN AURAIT AUSSI TRAVAILLE DANS CETTE GROTTE.

PLUS RECEMMENT, CETTE GROTTE A SERVI COMME TEMPLE A NOS CHERS


FF∴DE LA G∴L∴N∴FRANCAISE ET DE LA G∴L∴R∴ D'ITALIE VENUS Y
TRAVAILLER REALISANT AINSI UN PELERINAGE TOUJOURS EMOUVANT AUX
SOURCES DE LA F∴M∴UNIVERSELLE.

LE 28 DECEMBRE 1995 LA R∴L∴ JERUSALEM N°91 A L’OR∴ DE ROME


(ITALIE) FUT CONSACREE A JERUSALEM DANS LA GROTTE DE SEDECIAS. LE
T∴R∴F∴ GIULIANO DI BERNARDO, G∴M∴ DE LA G∴L∴ REGULIERE D’ITALIE,
ACCOMPAGNE D’UNE IMPORTANTE DELEGATION DE FF∴ ET LE T∴R∴F∴
EPHRAIM FUCHS, G∴M∴ DE LA G∴L∴ DE L’ETAT D’ISRAEL SOUTENU PAR UN
NOMBRE IMPORTANT DE FF∴ VENUS DES QUATRE COINS D’ISRAEL ONT ASSISTE
A LA CEREMONIE DE LA CONSECRATION DE CETTE R∴L∴ ET A L’INSTALLATION
DES FF∴ DANS LEUR OFFICE.

LE 30 DECEMBRE 1996 LA LOGE MONTEFIORI N°78 FUT DE MEME CONSACREE


DANS LA GROTTE DE SEDECIAS PAR LE T∴R∴F∴ EPHRAIM FUCHS GRAND MAITRE,
AIDE PAR LES GRANDS OFFICIERS DE LA GRANDE LOGE DE L’ETAT D’ISRAEL. »

T∴V∴F∴ ROGER S. NICOLET, G∴ DIRECTEUR DU MUSEE DE LA G∴L∴ de l'ETAT D'ISRAËL

180
Entrée de le Grotte Zedekiah.(97) (98)

(99) (100)

(101) (102)

181
(103) (104)

(105)Francs-maçons britannique à l’extérieur de la grotte de Sedécias.(106)

« But in this part of the world, one man's daydream is another man's conviction. For the
Freemasons, the cave is definitely Solomon's quarry, making it one of the most revered, perhaps
the most revered, site of their international secret society. The organization considers King
Solomon the first Freemason, and its tradition of doctrines, passwords and symbols derives from
the building of Solomon's Temple in Jerusalem. In the absence of the Temple, Freemasons revere
the quarry, and they hold an elaborate ceremony inside the cave once a year.
''You might say that this cave is our Mecca, Medina, Jerusalem and Wailing Wall all rolled into
one,'' said Matti Shelon, the head of the Israeli Freemasons, who holds the title of First Grand
Principal of the Supreme Grand Royal Arch Chapter for the State of Israel.”
Thomas L. Friedman, “Quarrying History in Jerusalem, New York Times, 1 décembre 1985;
http://www.nytimes.com/1985/12/01/travel/quarrying-history-in-
jerusalem.html?sec=travel&spon=&pagewanted=all

182
Lettre d’Albert Antebi.

(Albert Antébi (1873-1919) ou La Religion de la France. Lettres, Mémoire présenté pour l’obtention d’un Diplôme de
l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, section des Sciences Religieuses, par Elizabeth ANTEBI. Préparé sous la direction
de M. Gérard NAHON. Mai 1996, deuxième partie, La Révolution Jeune-turque, p.52-53)

183
19. Suleyman / Salomon (psl) dans le Coran.
A propos de la désobéissance du Prophète Salomon(PSL)

« Nous t'avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous
avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Aaron et
à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David. » (Coran 4, 163.)

Contrairement à la Bible, le Coran nous apprend que le Prophète Salomon (PSL) n’a pas mécru et
qu’il a une place rapprochée auprès de Dieu et un beau refuge :

« Et il a une place rapprochée de Nous et un beau refuge. » (Coran 38, 40)

« Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Salomon. Alors que Salomon
n'a jamais été mécréant mais bien les diables: ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui
est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone; mais ceux-ci n'enseignaient rien à
personne, qu'ils n'aient dit d'abord: ‹Nous ne sommes rien qu'une tentation: ne soit pas mécréant›;
ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse. Or ils ne sont
capables de nuirent à personne qu'avec la permission d'Allah. Et les gens apprennent ce qui leur
nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce
pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle
ils ont vendu leurs âmes! Si seulement ils savaient ! » (Coran 2,102)

Le Coran innocente le Prophète Suleyman fils de David (Que la Paix soit sur eux).

Le contrôle des vents.

« Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de
marche) et le parcours du soir, un mois aussi. » (Coran 34, 12.)

« Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il
voulait. » (Coran 38, 36)

« Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la terre
que Nous avions bénie. » (Coran 21, 81)
Completér avec Francis Bacon, nouvelle atlatis, bensalem contrôle des vents. Plus la tempête de Shaekspeare

Djinns travaillant sous les ordres du Prophète Salomon(PSL)

« Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui
travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d'entre eux, cependant,
déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le châtiment de la fournaise.

Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait: sanctuaires, statues, plateaux comme des bassins et
marmites bien ancrées. ‹Ô famille de David, œuvrez par gratitude›, alors qu'il y a peu de Mes
serviteurs qui sont reconnaissants ». (Coran 34, 12-13)

« Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait.
De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes.
Et d'autres encore, accouplés dans des chaînes » (Coran 38, 36-39)

184
81. Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la
terre que Nous avions bénie. Et Nous sommes à même de tout savoir,
82. et parmi les diables il en était qui plongeaient pour lui et faisaient d'autres travaux encore, et
Nous les surveillions Nous-mêmes. » (Coran 21, 81-82)

Ainsi donc, le Coran nous apprend que le Prophète Salomon(PSL) commandait des djinns qui
travaillaient sous ses ordres, des diables bâtisseurs de toutes sortes., des diables plongeurs. Ces
djinns bâtisseurs ont donc participé à la construction du Temple. A propos des diables plongeur, un
fait intéressant mérite d’être noté. Un franc-maçon du 33°, le Brigadier A. C. F. Jackson, dans son
livre « Rose-Croix », nous dis qu’à leur retour en Europe, les Templiers fondèrent des loges ayant
pour nom : « Diver’s lodge » « Loge des plongeurs » (A. C. F. Jackson, Rose-Croix : The History of the
Ancient and Accepted Rite for England and Whales, Shepperton Lewis Masonic, 1987, p. 12)

Nous avons vu que la Bible taxait le Prophète Salomon(Psl) de mécréant, d’adorateur d’idoles, de
roi aux mille femmes. De plus, les juifs, les francs-maçons et les chrétiens le considère comme roi
ayant acquis ses pouvoirs par des procédés magiques qui seraient contenu dans un livre nommé
« Les Clavicules de Salomon. » Dans son livre « La magie orientale », Idries Shah, nous dit à
propos du Prophète Salomon (Psl) ce qui suit :

« Il ne faudrait toutefois jamais oublier que certains documents magiques qu’ont croit appartenir
à la plume de Salomon ont peut-être été écrits par des rabbins ou par des personnes portant le
même nom.

Le Testament de Salomon, qu’on lui attribue sans toutefois pouvoir en prouver l’authenticité, dit
qu’il a été adressé à l’ange Michel pour demander son aide contre les démons. L’ange lui offrit
l’anneau magique sur lequel était gravé le sceau. Il pouvait ainsi conjurer tous les mauvais esprits
et obtenir d’eux de précieux renseignements. Il le faisait en attachant le démon avec des charmes
magiques et en le sommant d’en appeler un autre qui, à son tour, amenait un camarade, et ainsi de
suite, jusqu’à ce que fut assemblée toute la multitude des habitants de l’enfer. Salomon pouvait
alors demander à chaque démon son nom, son signe et le nom par lequel il fallait l’appeler. C’est
dans les Clefs de Salomon, qui lui sont attribuées, qu’on trouve tous ces renseignements.

En hébreu cette « Clef » est appelée le Mafteah Shelomoh, tandis que les traductions latines porte
généralement le titre de Clavicilae Salomonis. Cet ouvrage est divisé en deux parties et comporte
l’invocation, l’incantation, la description de la fabrication et de l’emploi pentacles de toutes
sortes.

Un ouvrage arabe sur la magie appelé Kitab al’-Uhud, est probablement le même que le livre
d’Asmodée, qui est mentionné dans l’ouvrage kabbalistique le Zohar comme ayant été offert au
Roi Salomon par l’esprit Asmodée et contenant des formules pour subordonner les démons.
(Sifra de-Ashmedai, fréquemment cité dans le Zohar en tant que « Livre d’Asmodée donné au
Roi Salomon », III, 194 B et 77A ; « Livre Magique d’Asmodée », III, 43 A, et sous d’autres
titres similaires (par ex. II, 128A, III, 19A). » (La magie orientale, Idries Shah, Editions Payot et Rivages, p.
35, 39.)

« Le 4e degré est celui de Maître secret. Le président porte le nom de « Trois fois puissant » et
représente le roi Salomon. ……….Pourquoi d’ailleurs le roi SALOMON ? Ce grade n’est pas
anglais et là s’arrête son caractère biblique ; il est probable que les ritualistes du XVIIIe siècle
avaient été impressionnés par le halo de légende d’origine occultiste qui représentait SALOMON
comme le grand magicien auteur des Clefs qui portent son nom (Clavicula Salomonis), capable

185
de commander aux « Eléments ». R. LE FORESTIER va même jusqu’à admettre ici une influence
juive remontant très loin, la Parole perdue n’étant autre que le Schem-ha-Mephorasch, c’est-à-
dire le Nom secret de la Divinité, dont la prononciation « correcte » (sic) permettait de
commander aux Esprits et aux forces de la Nature. » (Alec Mellor, La Franc-Maçonnerie à l’heure du choix,
Editions Mame, 1963, p.368.)

« Selon certains kabbalistes, le Roi David et le Roi Salomon étaient capables de faire des choses
merveilleuses avec les Arts Magiques Kabbalistiques : le pentagramme était appelé Sceau de
Salomon et l'Hexagramme était appelé Bouclier de David; aux angles du premier on assignait
l'Esprit et les Quatre Eléments alors que ceux du dernier étaient attribuées les Planètes. Le Traité
appelé "Les Clavicules du Roi Salomon" est bien sûr une fraude médiévale. » (La Magie juive & la
Kabbale. Par Spartakus FreeMann, 7 Eloul 5765.)
http://www.esoblogs.net/La-Magie-Juive-et-la-Kabbale.html

Le Coran nous dit que le Prophète Salomon / Souleyman (Psl) possédait des pouvoirs. Mais ceux-
ci, n’étaient pas obtenus en utilisant les procédés magiques contenus dans le livre d’Asmodée qui
aurait été offert au Prophète Salomon (Psl) par un démon ainsi que le rapporte le Zohar, mais d’une
science venant de Dieu ainsi qu’il est dit dans les versets suivant :

« Nous avons effectivement donné à David et à Salomon une science; et ils dirent: ‹Louange à
Allah qui nous a favorisés à beaucoup de Ses serviteurs croyant.

Et Salomon hérita de David et dit: ‹Ô hommes! On nous a appris le langage des oiseaux; et on
nous a donné part de toutes choses. C'est là vraiment la grâce évidente.

Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d'hommes et d'oiseaux, et furent
placées en rangs » (Coran 27, 15-17)

186
Le Saint Empire maçonnique ou la reconstruction du Temple.

D’après les textes de Roger Saul Nicolet, Grand Directeur du Musée de la Grande Loge de
l’Etat d’Israël, les francs-maçons ont pour but la reconstruction du Temple de Salomon à Jérusalem,
berceau de la franc-maçonnerie.

« que nos Rituels nous enseignent, á savoir que le Premier G∴M∴ de la F∴M∴ est le
ROI SALOMON et que le MONT MORIA à JERUSALEM est le berceau de la F∴ M∴
universelle. »

« JE SOUHAITE DE TOUTE MON AME, QUE DANS LES TEMPS PROCHES, NOTRE
G∴L∴ PUISSE A NOUVEAU REPRENDRE SON PREMIER ETAT. JE VEUX DIRE, CELUI
DE SA PREMIERE VOCATION, C'EST-A-DIRE, ETRE A NOUVEAU LA PREMIERE
GRANDE LOGE OPERATIVE POUR LA CONSTRUCTION DU 3ième TEMPLE A
JERUSALEM, TEMPLE QUI SERA CELUI DE L'HUMANITE ENTIERE, QUAND NOTRE
AMOUR POUR LE G∴A∴D∴L∴U∴ ET LA FRATERNITE ENTRE LES HOMMES∴
AURONT REPRIS LEURS DROITS NATURELS. »

Dans une autre source maçonnique, Henri L. Baranger 33°, Souverain Grand Commandeur
du Suprême Conseil pour la France, nous dit :

(Suprême Conseil pour la France, Fête Solsticiale de l’Ordre Ecossais, samedi 15 décembre 1984, Allocution du Très
Illustre Frère Henri L. BARANGER, 33°, Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil pour la France.)

187
« Le 32ème degré est celui de Sublime Prince Royal Secret, et n’est plus pratiqué en France de
nos jours. Le Rituel en est bizarre. Les adeptes sont censés représenter une armée, en dépit du nom
de « consistoire ». Cette armée est réduite en un « Camp » qui a pour but une dernière croisade
destinée à libérer Jérusalem, après quoi sera reconstruit le Temple de Salomon. » (Alec Mellor, La
Franc-Maçonnerie à l’heure du choix, Editions Mame, 1963, p.368.)

"... jusqu`à l'heure actuelle le souvenir de la lumière d'Égypte continue à fasciner de nombreux
esprits, notamment des Francs-Maçons qui, à l'ombre de leurs ateliers, ne cessent de rêver à la
splendeur et à la perfection des pyramides de Memphis ou des temples de Karnak. À défau td'avoir
conservé le savoir opératif de leurs prédécesseurs, ces Francs-Maçons se considèrent néanmoins
comme les détenteurs modernes des antiques initiations de la vallée du Nil, car ce trésor spirituel
se serait transmis jusqu'à eux par divers canaux où interviennent les Pythagoriciens, les
Hermétistes alexandrins, les néo-Platoniciens, les Sabéens de Harran, les Ismaéliens, les
Templiers et les Rose-Croix. Cependant, pour la majorité des Francs-Maçons, la Terre sainte
demeure celle de Jérusalem et c'est le temple de cette cité qu'il convient de rebâtir. Quant aux
Rose-Croix, même si leurs représentants actuels se refèrent volontiers à l'Égypte ancienne, ce
n'était point tout à fait le cas de ceux du XVIIe siècle qui attachaient autant d'importance aux
autres civilisations de l'Antiquité et à leurs contemporains arabes." (Gérard Galtier, "Maçonnerie
Égyptienne, Rose-Croix et Néo-Chevalerie", p.19-20.)

« Certains mouvements politiques et religieux souhaitent reconstruire le Temple, en s'appuyant sur


les textes bibliques dans lesquels ils interprètent l'obligation à le rebâtir dès que possible.

Cette tendance s'inscrit également dans des mouvements messianiques affirmant que le Messie ne
viendra pas tant que la tâche visant à entreprendre la reconstruction ne sera pas entamée.

Elle s'appuie sur la vision du Temple des Temps futurs telle qu'elle apparaît dans le Livre
d'Ézéchiel (chapitres 40 à 48). Le Temple décrit dans ce passage, avec un luxe de détails
étonnant, ne ressemble en rien aux deux premiers Temples, ni par ses dimensions (beaucoup plus
importantes), ni par la disposition des parties qui le composent, ni même par sa situation
géographique (un fleuve d'eau purificateur jaillirait d'en-dessous de lui).
Cette rénovation est prophétisée dans un livre deutérocanonique de la Bible, dans le texte suivant,
curieusement méconnu:

2 Maccabées 2, 4 Il y avait dans cet écrit qu'averti par un oracle, le prophète se fit accompagner
par la tente et l'arche, lorsqu'il se rendit à la montagne où Moïse, étant monté, contempla
l'héritage de Dieu. 2 Maccabées 2, 5 Arrivé là, Jérémie trouva une habitation en forme de grotte et
il y introduisit la tente, l'arche, l'autel des parfums, puis il en obstrua l'entrée. 2 Maccabées 2, 6
Quelques-uns de ses compagnons, étant venus ensuite pour marquer le chemin par des signes, ne
purent le retrouver. 2 Maccabées 2, 7 Ce qu'apprenant, Jérémie leur fit des reproches: "Ce lieu
sera inconnu, dit-il, jusqu'à ce que Dieu ait opéré le rassemblement de son peuple et lui ait fait
miséricorde. 2 Maccabées 2, 8 Alors le Seigneur manifestera de nouveau ces objets, la gloire du
Seigneur apparaîtra ainsi que la Nuée, comme elle se montra au temps de Moïse et quand Salomon
pria pour que le saint lieu fût glorieusement consacré.

Certaines organisations, dont la plus connue est Le Mouvement des Fidèles du Mont du Temple
et de la Terre d'Israël, souhaitent la destruction de la Mosquée Al-Aqsa comme préambule à la
« reconstruction ». Le 21 août 1969, Michael Denis Rohan, un chrétien australien, incendia
l'édifice, et des attentats ont été déjoués dans les années 1980.

188
L'organisation Institut du Temple est composée de chercheurs et d'artisans, ils ont déjà préparé
des plans, mais aussi recréé des objets de culte utilisés à l'époque des premiers Temples. L'Institut
expose dans un musée situé dans la vieille ville de Jérusalem. »

(107)
« Des fonds pour la construction du troisième Temple.
Que va-t-on faire des fonds destinés à la construction d'un troisième Temple à Jérusalem? Cette
question extrêmement difficile fut très longtemps au centre des discussions d'une commission
d'Etat compétente en matière de répartition de successions à des fins publiques. Ce problème est
apparu lorsque l'on a procédé, en Israël, à l'ouverture de la succession d'un citoyen norvégien
non-Juif. Il avait établi dans son testament que sa fortune devait être utilisée pour la construction
d'un troisième Temple juif.

Les fonds de cet héritage hors du commun, quelques centaines de milliers de shekel, ont été remis
à l'administrateur général de la succession, c'est-à-dire l'Etat d'Israël.
D'après nos sources, c'est la première fois que la commission des successions reçoit une si grosse
somme pour des buts «irréalistes».

Après de longues hésitations, il fut décidé d'allouer les fonds à un usage s'approchant le plus
possible de la volonté du défunt. La majeure partie des fonds fut donc remise à l'Institut du Temple
chargé des recherches et de la planification de la construction d'un troisième Temple. L'Institut a
utilisé cette somme conséquente pour l'achat d'une partie des objets sacrés du Temple et les
présentera lors d'une exposition. La Commission d'Etat de l'administration des successions dispose
encore toutefois de 100.000 dollars de cet étonnant héritage et cherche à présent d'autres
manières d'utiliser cet argent dans le sens souhaité parle défunt.

Commentaire:

189
De nombreux interprètes de l'Ecriture Sainte croient que le Temple sera reconstruit et que
l'Antichrist s'y installera. S'il en est ainsi, le communiqué ci-dessus est un nouveau signe flagrant
que la Parole se réalisera bientôt! CM »
http://www.regard.eu.org/Israel/TXT.mini.Israel/95.mini.Israel.html Nouvelles d'Israël
04 / 1998

Mosquée al Aqsa, Jerusalem.(108)

Voici ce qu’on peut lire dans le livre « Ready to rebuild » « Prêt à reconstruire » :

« En 1967, un groupe américain appelé "the Masonic Temple Order" (l'Ordre du Temple
Maçonnique) a offert la jolie somme de $100 Millions de dollars au Concile Islamique de
Jérusalem pour l'emplacement de la Mosquée d'Al Aqsa et du Dôme du Rocher après que les
Israélites eurent libéré la vieille ville. Mais, apparemment, les Musulmans refusèrent l'offre. De
toute évidence, les francs-maçons manifestent un intérêt certain envers ce site qui est destiné à
recevoir le troisième Temple hébreu prophétisé par Ézéchiel. » (Thomas Ice et Randall Price, "Ready To
Rebuild: The Imminent Plan to Rebuild the Last Days Temple", (Eugene, OR, Harvest House Publishers, 1992), p.
178.)

« Les plans du Temple.


Selon le porte-parole de L'Institut du Temple, le rabbin
Chaim Richman, il existe depuis quatre ans des plans
détaillés, préparés pour le Troisième Temple. Ces plans
ont été établis en fonction des informations données par
trois sources incontournables : la Bible, l'historien Josèphe,
et le traité Middot. On s'est simplement contenté de rajouter
l'usage de l'électricité, et certaines améliorations modernes
en accord avec la Halacha, la Loi Juive.
D'autres structures associées au fonctionnement du Temple
ont été également planifiées, ou sont déjà construites. Sous
la direction du rabbin Shlomo Goren, le bâtiment de la
Cour Suprême de 70 membres, qui abritait le Sanhédrin à
(109) l'époque du Temple, a déjà été construit.

190
Selon Goren, l'emplacement choisi pour ce bâtiment, à proximité du Mont du Temple, sera
intégré dans le futur complexe du Temple restauré, d'après la description du prophète
Ezéchiel. Car ce temple d'Ezéchiel sera 30 fois plus étendu que les deux premiers Temples
(8). On a déjà rédigé les dispositions légales que le futur Sanhédrin utilisera pour
réglementer les relations entre Israël et le futur Temple et ses diverses fonctions. Le premier
volume de ces dispositions légales a été publié en 1986, par le Centre de Recherches sur la
Pensée Juive, sous la direction de Yoel Lerner. » (La reconstruction du Temple de Jérusalem. Est-ce le
moment de le rebâtir ?, Article de Randall Price (archéologue protestant) rédigé en janvier 1998
http://www.foigm.org/IMG/timetemp.htm

(110) (111)

Livre « Secrets of the Future Temple” par le Rabbin Moshe Chaim Luzzatto.(112)
(113)

Reportage avec David ben Gourion dans le revue “Look Magazine” du 16 janvier 1962 :

« La Guerre Froide sera une chose du passé. Les pressions de l'intelligentsia croissante en
Russie pour plus de liberté et la pression des masses pour un relèvement de leur niveau de vie
peuvent mener à une démocratisation graduelle de l'Union Soviétique.

L'Europe de l'ouest et de l'est deviendront une fédération d'états autonomes avec régime
socialisteet démocratique, à l'exception de l'URSS qui sera une fédération Eurasienne. Tous
les autrescontinents deviendront unis dans une alliance du monde, qui disposeront d'une force
de policeinternationale. Toutes les armées seront abolies et il n'y aura plus de guerre. A
Jérusalem, les Nations Unies (seront vraiment des Nations Unies) et on construira un haut
lieu des Prophètes qui serviront a fédérer une union de la Court Suprême de l'espèce

191
humaine, pour résoudre toutes controverses parmi les continents fédérés, comme l'a
prophétisé Isaie.

Enfin, i1 faudra faire face au problème du surpeuplement de la planète et on trouvera une


pilule pour prévenir la grossesse ce qui, ralentira l'explosive augmentation de la natalité en
Chine et en Inde »

(114)
« L’arrivée du Messie annonce la fin d’un cycle cosmique(Shémittah). Lorsque le Messie
viendra, lorsque les temps seront consommés, les Justes, dispersés au sein de toutes les
nations, seront rassemblés en Terre Sainte. Adam Kadmon sera rachété, il renaîtra. L’homme
retrouvera sa nature primordiale. Il redeviendra le miroir de la divinité, et la paix et la
justice règneront sur la terre. En attendant, les initiés prépareront ce temps qui, selon une
prophétie, ne sont plus maintenant si loin que cela. » (Les mystères de la Tradition Juive, Jacob
Durand, Editions de Vecchi, Paris, 1995 , p.99.)

Les Templiers et le reconstruction du Temple de Salomon(Psl)

Origine des Templiers d’après Eliphas Levi, franc-maçon du 33° :

Histoire de la magie, Eliphas Lévi, Germer Baillères, Libraire-Editeur, Paris, 1860 p. 274 google books
p. 275

p. 277 p.278

192
« La croix philosophique ou le plan du troisième Temple, prophétisé par Ezéchiel et que
voulaient bâtir les Templiers. » (115)

http://fmis.unblog.fr/tag/non-classe/

193
Félicitation de la Grande Loge d’Israel.
Aux Maçons de la Paix….. Une des devises du Parti, dans « 1984 » de George Orwell, était : « La
paix c’est la guerre… »

(70)Jerusalem Post, Novembre, 1997.


« La Grande Loge de l’Etat d’Israël
Aux Maçons de la Paix
L’Honorable Yitzhak Rabin, Premier Ministre d’Israël
Sa Majesté le Roi Hussein de Jordanie
L’Honorable Bill Clinton, Président des Etats-Unis
Avec les chaleureuses félicitations fraternelles sur la signature de l’accord de paix entre
Israël et la Jordanie.
Ephraim Fuchs
Président de l’Ordre des Maçons d’Israël »
Jerusalem Post, Novembre, 1997.

« Et quand on leur dit: ‹Ne semez pas la corruption sur la terre›, ils disent: ‹Au contraire
nous ne sommes que des réformateurs!›
Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte. » (Coran 2,
11-12)

194
Les faux Messies, l’Empire Ottoman et Jérusalem.

Nous avons relaté plus haut, la rencontre de Théodore Herzl et du Sultan AbdulHamid
II. Herzl voulait racheter la Palestine. Pour cela, il (Plutôt ses amis de la haute finance juive)
était prêt à rembourser les dettes de l’Empire Ottoman. Le Sultan refusa cette offre. Les
sionistes étaient bel et bien décidés à s’approprier de la Palestine. Les juifs n’en étaient pas à
leur première tentative. D’autres avant Herzl, avaient essayé d’œuvrer dans ce sens. C'est-à-
dire que la création de l’Etat d’Israël, est le résultat de plusieurs siècles de travail. Il y a le cas
du fameux faux Messie, Sabbataï Tsévi qui est en réalité le précurseur du sionisme politique.

Sabbataï Tsevi. (116) Théodore Herzl.(117)

« Ils semblaient s’attacher de plus en plus à leur patriotisme mystique ; plus ils allaient,
plus les rêves de la Kabbale les hantaient, ils attendaient le Messie avec une confiance
chaque jour renouvelée, et jamais les faux messies ne furent accueillis avec autant
d’enthousiasme qu’au XIIème et XVIIIème siècle. Les kabbalistes épuisaient les
combinaisons arithmétiques pour calculer la date exacte de la venue de celui qui était si
désiré. Vers 1666, époque que l’on avait le plus généralement indiquée comme l’époque
sacrée, tous les juifs d’Orient furent soulevés par les prédications de Zabbataï Zévi. De
Smyrne, où Zabbataï avait proclamé sa messianité, le mouvement se propagea en Hollande,
et même en Angleterre, et chacun attendit de ce roi des rois, ainsi appelait-on Zabbataï, la
restauration de Jérusalem et du royaume saint. » (L’antisémitisme son histoire ses causes, Bernard
Lazare, Editions de la Différence, Paris, p.82-83.)

(….) Sabbataï Tsevi fit route vers Constantinople, mais son périple s’acheva brutalement : il
fut arrêté par les Turcs et emprisonné dans la forteresse de Gallipoli (février 1666). (….)
Sommé de choisir entre la conversion à l’islam et la mort, Sabbataï Tsevi opta le 16
septembre 1666 pour la conversion. Lui-même, sa femme et son entourage n’en
continuèrent pas moins à mener une vie plus ou moins conforme au judaïsme. » (Dictionnaire
Encyclopédique du Judaïsme, Editions Robert Laffont, Paris, 1996, page 891-892.)

Notons au passage que ce sont les autorités rabbiniques qui ont dénoncés Sabbataï Tsévi au
Sultan.

Herzl, rappelle dans son « Journal » que l’un de ses amis (Schiff), le 17 juin 1895 lui
disait : « C’est une chose que quelqu’un a essayé d’accomplir : Sabbataï. » (Diaries, Théodor
Herzl, p.49)

195
Jacques Kohn, Avocat Général, à la Cour d’Appel de Dijon, chevalier de la Légion
d’Honneur, écrit dans un article :

« Entre temps, Chabbetaï Tsevi, persuadé de sa bonne étoile, se présenta au Sultan de


l'Empire Ottoman pour exiger de lui qu'il le reconnaisse comme le Messie. Il lui demanda
aussi de lui donner Erets Yisrael.

Le Sultan, nullement impressionné, le fit promptement jeter en prison puis le menaça de le


torturer à mort s'il ne se convertissait pas à l'islam.
C'est ainsi que Chabbetaï Tsevi adopta la religion musulmane. Pour le récompenser de sa
coopération, on lui donna même un titre royal, celui d'Aziz Mehmed Efendi, et la fonction de "
gardien de la porte du Sultan ". Il continua de prétendre qu'il était le Messie, et le Sultan finit
par l'envoyer en exil.
Bien entendu, aussitôt qu'il se fut converti à l'islam, le monde juif cessa de croire qu'il était le
Messie. Quelques-uns refusèrent cependant d'admettre qu'ils avaient été abusés et se
convertirent avec lui. Ce groupe, les dönmeh, a survécu comme une secte musulmane en
Turquie jusqu'à la Première Guerre mondiale, qui a marqué la fin de l'Empire Ottoman. »
Jacques Kohn.
http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=32

Theodor Herzl aussi fit route pour Istanbul à l’instar de Sabbataï Tsevi. Lui aussi voulait la
Palestine qui était toujours une province ottomane. A défaut de force militaire, Herzl tenta un
autre moyen, l’argent qu’il offrit par millions au Sultan Abdoulhamid II pour achter la
Palestine. Le sultan déclina l’offre.

Sabbatay Tsévi, le faux messie.(118)

196
Il y a aussi le cas de David Réouvéni et Salomon Molkho, autres faux messie.

« En ce temps là un juif, appelé David, arriva de pays reculés, de l’Inde à la Cour du


Portugal et dit au roi : "Je suis Hébreu et je crains l’Eternel, le maître des cieux. Mon frère,
le roi des Juifs, m’a envoyé vers toi, seigneur et roi, pour te demander du secours. Aide nous
et nous irons faire la guerre à Soliman le Turc, pour lui arracher la Terre Sainte". Le roi
répondit : Sois le bienvenu, je vais t’adresser à l’Archevêque, et ce qu’il te dira, je le ferai. »
( La Vallée des Pleurs, (XVI° siècle), Joseph Hacohen, Traduction Julien Sée, Paris, 1881, p.116. )
http://www.judaicultures.info/histoire-6/Portraits/David-Rubeni-ou-Reuveni

« En avril 1524, arrivait à Rome un aventurier, David Rubéni, prétendant être ambassadeur
de son frère Joseph, roi des descendants de la tribu de Benjamin, en Tartarie. David avait
reçu mission d’obtenir des rois et du Pape des armes nécessaires pour combattre les Turcs
et reconquérir la Palestine. Le Pape le reçut et lui remit des lettres de créances pour les rois
du Portugal et d’Abyssinie. L’apparition de David au Portugal produisit une vive agitation
parmi les marranes, (Juifs convertis au christianisme mais restés juifs dans le fond de leur
coeur) qui pensèrent que David Rubéni était, peut-être, le précurseur du Messie. » (19 siècles
d’histoire juive, de 70 à 1979" du Grand Rabbin Paul Bauer, éditions C.L.K.H)
http://www.judaicultures.info/histoire-6/Portraits/David-Rubeni-ou-Reuveni

Lui aussi voulait la Palestine.

Ce sont des juifs et des francs-maçons qui ont fondé le Comité Union et Progrès (Jeunes
Turcs), lequel allait jouer un rôle décisif pour la destitution du Sultan AbdulHamid II,
obstacle majeure pour les sionistes.

Nous pouvons lire dans le Larousse à la rubrique « Jeune Turquie » ce qui suit :
« Société secrète ottomane fondée à Istanbul en 1865 ; ses membres les plus actifs durent se
réfugier à Paris et à Londres entre 1867 et 1871.
Par la suite, on appela communément « Jeunes Turcs » les membres du comité Union et
Progrès issu de la fusion, en septembre 1907, de la Société ottomane de la liberté, fondée
l'année précédente à Salonique, et du mouvement des Jeunes-Turcs en exil. Rassemblant des
officiers, des fonctionnaires et des représentants des classes moyennes autour d'un
programme constitutionnaliste, ce comité joua un rôle décisif dans la révolution « jeune-
turque » de 1908, qui déposa le sultan Abdül-Hamit II en avril 1909. »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/ehm/Jeune-Turquie/180210

« Dans les pays où le sabbatianisme trouva le terrain le plus favorable (Turquie, Italie,
Pologne), il dut faire face à l’opposition radicale et parfois violente des autorités
rabbiniques, ce qui poussa ses adeptes à entrer dans la clandestinité Un sabbatianisme
souterain sera, au XVIIIè siècle, souvent à l’œuvre là où on l’attendrait le moins, jusque dans
les sphères les plus haute du judaïsme normatif. En Turquie, des centaines d’adeptes du
mouvement sabbatéen se convertirent formellement à l’islam ; leurs descendants, qui
constituèrent la secte Dunmeh (mot turc signifiant « apostats »), s’installèrent principalement
à Salonique dès 1683, où on les retrouve jusqu’en.... 1924.

Vers 1850, on peut considérér que le sabbatianisme à vécu, si l’on excepte le cas particulier
des Dunmeh. Il est intéressant de noter qu’un certain nombre de Dunmeh se retrouveront
parmi les leaders du mouvement révolutionaire « Jeune Turc » en 1909. Il subsiste,
aujourd’hui encore, une petite communauté Dunmeh à Istanbul. » (Dictionnaire Encyclopédique du
Judaïsme, Editions Robert Laffont, Paris, 1996, p. 892.)

197
Ci-dessus, quelques members influent du Comité Union et Progrès, faisant partie de la loge
maçonnique “ Macedonia Risorta” dont Ataturk fut aussi membre. De gauche à droite et de
haut en bas nous avons : Ahmed Riza, Mithat Pacha, Cavit Bey, Cemal Pacha, Emmanuel
karasu, Mehmet Talat Pacha, Ibrahim Tema, Mithat Sükrü Bleda et les fondateurs du Comité
Union et Progrès (Ittihat ve Terakki)(119)

198
« Certains mouvements d’opposition au Sultan Abdulhamid II ont puisé une grande partie de
leur inspiration dans le réseau maçonnique internationale que le grec Cléanthe Scalieri avait
constitué à partir de la loge française « I Proodos » dans les années qui ont suivi la
déposition du sultan Mûrad V en 1876. Aidé de ses partisans, Scalieri avait même fait plus
qu’encourager l’adoption des réformes libérales dans l’Empire ; il était allé contre la volonté
du souverain, jusqu’à fomenter un complot, mais l’échec le contraint à l’exil. Dans les
décennies qui suivèrent, d’autres mouvement d’opposition se recommandèrent de la franc-
maçonnerie. » (Mystiques, Philosophe et Francs-Maçons en Islam, Thierry Zarcone, Jean maisonneuve
Editeur, Paris, 1993, p ; 236.)

Lettre de Sir Gerard Lowther à Sir Charles Harding.


Lettre de Sir Gerard Lowther, de l’embassade britannique à Istanbul, à Sir Charles Harding.
La lettre est datée du 29 mai 1910 :

“Cher Charles, le télégrame de Gorst (SirEldon Gorst, Consule-générale au Caire, Egypte)


du 23 avril, sur la prétendue nomination de Mohamed Farid en tant que délégué en Egypte
des francs-maçons de Constantinople, dont on dit être intimement connecté avec le Comité
Union et Progrès, m’incite à t’écrire de manière détaillée sur la contrainte de la franc-
maçonnerie continentale, contrôlant le mouvement Jeune-Turc.

“ Je le fais en privé et confidentiellement, en tant que cette nouvelle franc-maçonnerie en


Turquie, à la différence de celle d’Angleterre et de l’Amérique, est en grande partie secrète et
politique, et l’information sur le sujet n’est seulement disponible que dans la stricte
confidence, tandis que ceux qui trahissent ses secrets politique semble se tenir dans la crainte
de la main de la Maffia. »
“Comme vous le savez, le mouvement Jeune Turc à Paris était
Cette dernière a une population d’environ 140.000, desquels 80.000 sont juifs espagnols et
20.0000 de la secte de Sabbetaï Levi (Zevi), ou crypto-Juifs, qui professent extérieurement
l’islamisme. Beaucoups parmi les premiers ont dans le passé acquis la nationalité italienne et
sont des maçons affiliés aux Loges Italiennes. Nathan, le Lord Maire juif de Rome, est un
haut gradé en maçonnerie, et les Premiers Ministre juifs Luzatti et Sonnino, et d’autres
sénateurs et députés juifs, sont aussi, il apparaît des maçons.

“…L’inspiration du mouvement à Salonique, semblerait avoir été principalement juive


(Ataturk aussi venait de Salonique), alors que les mots : «Liberté, Egalité, Fraternité », la
devise des Jeunes –Turcs, sont aussi la devise des francs-maçons italiens… Juste après la
révolution de 1908, quand le Comité s’établit à Constantinople, il devint clair que beaucoup
de ses membres étaient maçons… »

Peu de temps après la révolution de juillet 1908, quand le Comité s’est installé à
Constantinople, il devenait bientôt notoire que plusieurs de ses principaux dirigeant était des
francs-maçons. »
Letter from G. Lowther to C. Hardinge 29 May 1910, His Majesty's Stationary Office, Lowther Papers, Foreign Office 800/193A; and see:
800/193B. The complete letter is published in: E. Kedourie, "Young Turks, Freemasons and Jews", Middle Eastern Studies, Volume 7,
Number 1, (January, 1971), pp. 89-104; reprinted: E. Kedourie, Arabic Political Memoirs and Other Studies, Chapter 16, Frank Cass,
London, (1974), pp. 243-263. For additional correspondence to and from Lowther, see also: British Documents on the Origins of the War,
1898-1914, 11 Volumes in 13, His Majesty's Stationary Office, London, (1927); and the Hardinge Papers and the Grey Papers.

199
« Le docteur Grattan Guiness a dit, en substance, de nombreuses années avant la guerre de
1914, que lorsque « les Turcs seront chassés de la Syrie et que les nations d’Europe,
poussées, soit par leur défiance mutuelle ou leur jalousie poitique, soit par des motifs plus
élevés, s’accorderont pour réinstaller les Juifs sur la terre de leurs ancêtres, alors la
dernière cloche d’avertissement aura sonné… La seconde venue du Messie rejeté par Israël
et son règne sur toute la Terre sera proche… La destruction du pouvoir et de
l’indépendance de l’empire ottoman serait pour le christianisme comme un son de
trompette annonçant que le jour du Christ est venu ». (Le secret de la Grande Pyramide ou la fin du
monde adamique, Georges Barbarin, Editions J’ai Lu, Paris, 1969, p.179.)

200
Antique Ordre Arabe des Nobles du Sépulcre Mystique.

"SHRINERS"
Selon la légende Shrine, l’Antique Ordre Arabe des Nobles du Sépulcre Mystique, a pour
origine la Mecque, Arabie, en l’an 5459, ou en l’an de Notre Seigneur 1608. La tradition
soutient que le rituel original était issu d’Alep, Arabia, par Louis Marraci, le traducteur
italien de l’Alcoran de Mohammed. On dit que l’ordre a été revisité plus tard au Caire,
Egypt, en 5598. (ou ; 14 juin 1837, d’après le calendrier hébreu utilisé par les francs-
maçons.)

Selon la légende, le but original de l’Antique Ordre Arabe des Nobles du Sépulcre Mystique,
était de former une inquisition Arabe ou Egyptienne, ou un Comité de Vigilance. L’ordre
original était composé de beaucoup d’hommes braves et vertueux.

Le Sépulcre Mystique est appellé Ordre Arabe exclusivement dans l’esprit de gaité. Comme
part du rituel, les Shriners s’approprient le costume et le role des Arabes. “Les Shriners
n’adorent pas Allah, ni n’assument la religion de l’Islam. Les Shriners sont des maçons qui
croient en la divinité ; ils sont simplement citoyens. » (The Enigma of Free-Masonry, Ralph
W. Olmholt P.M, p.795.)

« Une partie du rituel a été adapté à partir des degrés du Rite de Memphis et du Rite
Ecossais, et aussi de l’Arche Royale et les degrés Templiers du Rite d’York. A la base, il fut
décidé que seuls lesMaçons du 32° du Rite Ecossais, ou les Chevaliers Templier du Rite
d’York doivent être éligible pour l’admission à l’ordre. Ce qui est toujours d’application. »
The Enigma of Free-Masonry, Ralph W. Olmholt P.M, p. 796.

“L’Ancient Arabic Order of Nobles of the Mystic Shrine:


Dit Ordre des Shriners, remonte à 1872. L’admission en est restreinte au 32ème degré du Rite
Ecossais et aux Knight Templar. Il travaille avec un rituel teinté d’un symbolisme oriental et
pseudo-musulman. » (Histoire générale de la Franc-Maçonnerie, Paul Naudon, p.196)

201
« Membres de l’Ancient Arabic Order of Nobles of the Mystique Shrine (Antique Ordre Arabe
des Nobles du Sépulcre Mystique), recrutés exclusivement parmi les 33ème du Rite (Ecossais)
Ancien et Accepté et les Knight Templars (Chevaliers du Temple). Cette « ordre »
paramaçonnique, fonctionnant selon un rituel fantaisiste qui se veut Moyen Oriental, a été
surnommé « la cour de récréation de la Franc-Maçonnerie. Son nom même indique qu’il ne
se prend pas aux sérieux, son but étant de pratiquer la philanthropie en s’amusant et en
divertissant les autres. »( Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadriges/PUF,
2006, p.1123.)

« Les Shriners sont une société maçonnique du troisième degré fondée par Walter M.
Fleming et William J. Florence à New York dans les années 1870.
Présents aux États-Unis et au Canada, les Shriners sont connus du public grâce à l'hôpital
Shriners pour enfants, qui fournit des soins pédiatriques.
Le rite maçonnique tel que pratiqué par les Shriners est influencé par la mystique soufie et le
Coran. Jusqu'en 2001, le maître admis devait pratiquer le rite écossais ou le rite de York.
Par ailleurs, les Shriners contribuent à organiser les Oscars et tiennent des banquets en
l'honneur des vedettes de Hollywood. »

Dr. Walter M. Fleming.(120) (121)


Extrait d’une rituel:

« Mes amis ou Noble du Sépulcre Mystique, l’ordre avec lequel vous avez été unis a été fondé
par Mohammed et a comme arrière plan les déserts sans chemin d’Arabie et l’Arabe
intrépide, dévoué et barbare.
L’histoire et la tradition arabe nous dit qu’après la chute et la séparation d’Adam et Eve, ils
furent unis près de l’endroit connu actuellement comme la « Mecque ». Adam pria pour un
Temple où il pourrait rendre un culte. A temps voulu, un « Tabernacle de pluie lui fut donné
Mes amis ou Nobles du Sanctuaire Mystique, l'ordre avec lequel vous êtes devenu Unies a été
fondée par Mohammed et a pour toile de fond le désert sans chemin de l'Arabie et les plus
intrépides, dévoués et barbares arabes.
L'histoire arabe et la tradition nous dit qu'après la chute et la séparation d'Adam et Eve, ils
étaient réunis près de l'endroit connu aujourd'hui comme «La Mecque».
Adam a prié pour un sanctuaire où il pourrait culte. En temps opportun, un tabernacle de
nuages lui a été donné.

Après la mort d’Adam, le Tabernacle a été retiré, et son fils Seth, érigea un Temple de Pierre
en cette place. Plus tard Ismaël, avec son père Abraham, reconstruisit sur cet endroit sacré
du Tabernacle de Nuée, la Kaaba ou le Temple Sacré d’Adoration National. Chaque année,

202
les vrais partisans de la foi, font un pèlerinage à la Mecque pour rendre un culte, adorer, au
temple national.

A cause de la présence d’élément anarchique dans la cité de la Mecque, beaucoup de ces


pèlerins furent volés, battus, et même assassinés. Par conséquent, en l’an 647, Mohammed
organisa un groupe d’hommes intrépides tel un comité d’inquisition ou de vigilance, dont le
but principale était de protéger les faibles, répandre la juistice, et punir les criminelles.
L’ordre a été fermement établi en 1698, et depuis lors est devenu une des organisations
secrètes hautement favorisé dans le monde.

A cause des manières cruelles que le groupe utilisait pour accomplir ses buts, ses leaders
devaient être prudents dans leur sélection de nouveaux membres. Par conséquent, des tests
rigoureux et des obligations intenses étaient requis de chaque candidat.

Vous venez de passer par ces tests et êtes maintenant un Noble du Sépulcre Mystique.
Aujourd’hui l’Ordre est souvent évoqué comme « la cour de récréation de la franc-
maçonnerie », mais je vous assure qu’il y a un côté sérieux à toutes nos activités.

Les évènements ou actes de notre initiation, qui à vous, peut avoir semblé un peu “récréatif,”
ont été donné à l’un et l’autre

Prenons un moment pour examiner certains de ces événements:

1. Traversant les Sables Chaud. En traversant les Sables, vous imitez et représentez les
premiers Pèlerins, qui devaient traverser les Sables Chaud du Désert pour atteindre la
Mecque.

La Route Difficile et les Sables. La route difficile et les Sables étaient aussi un test de votre
courage. On vous a ausi appris que rien de louable n’est accompli sans surmonter des
obstacles et des épreuves.

Le Test Bung Hole


Ici, vous apprenez à être prudent en promettant de faire des choses que plus tard vous
trouverez impossible à faire. Vous avez promis de ne pas rebrousser chemin,

La Passe du Diable
A ce stade, on vous a dit de suivre l’example des autres Nobles et arroser la Passe du Diable
avec quelques goute d’urine pour commémorer le temps et la place où tous ceux qui passe ce
chemin renonce et promettent d’adorer au Temle de l’Islam. Puisque c’est une
organisation male, de s’assurer que nous n’admettons pas d’intru dans nos rangs. Ainsi,
vous devez montrer votre organe mâle pour donner quelques gouttes.
Chien de Prairie.
Après avoir traversé les Sables Chaud, dans la fraicheur du soir, on vous a dit de vous
coucher et vous reposer. Pendant que vous êtes dans cette position, un petit « chien » est
arrivé et vous a uriné sur votre visage. Ceci était pour vous enseigner que tous les Nobles
sont sur un niveau sante. Certains peuvent avoir de joli « FAZES-Fez » , de long titre, et
détenir une haute position dans l’Ordre. Mais, comme un Noble du Sépulcre Mystique, il a eu
le même petit chien, ou similaire, urinant sur son visage ainsi qu’il la fait dans le votre.

http://www.phoenixmasonry.org/masonicmuseum/History_of_the_Shrine.htm

203
(122)

Les Shriners dans une de leur fête.(123) (124)

(125) (126)

204
(127) (128)
The Tripoli Shrine Temple is a historic mosque located in Milwaukee, Wisconsin

Algeria Shrine Temple, Helena, Montana, USA.(129) Temple Murat;(130)

Temple Irem. (131) Intérieur.(132)

205
The First LuLu Temple.(133) Auditorium du New Temple en 1904.(134)

Medinah Temple façade chicago.(135) Détails.(136)

(137) (138)

206
Harry Truman avec des Shriners.(139) Harry Truman.(140)

Edwin "Buzz" Aldrin,(141) Mel Blanc .(142) Ernest Borgnine.(143)

Harland David Sanders.(144) Douglas MacArthur.(145) Earl Warren.(146


Founder - Kentucky Fried Chicken Governor/Chief Justice of the US

207
Frank Stallone.(147) Gwyllyn "Glenn” Ford.(148) Leroy Gordon Cooper.(149)
Singer/Sylvester Stallone's brother

Harold Clayton Lloyd.(150) Hubert Horatio Humphrey.(151) Jack Dempsey. (152)


38th Vice-President of the US

Gen. James H. Doolittle.(153) John Diefenbaker.(154) John Philip Sousa.(155)


13th Prime Minister of Canada. Compositeur.

208
John Wayne.(156) Louis "Lou" Sekora.(157) Norman Vincent Peale.(158)
Member of Canadian Parliament. Preacher and Author

Richard Skelton.(159) Harry Truman.(160) Warren G. Harding.(161)


Radio and Television Comedian. Président des Usa.

Edgar Hoover.(162) Gerald R. Ford Sovereign.(163) Luther Burbank.(164)


Ancien directeur du F.B.I

209
(165) (166)

(167) (168)

210
(169) (170)

Bizarre cette chèvre. (171)

211
(172)
Cérémonie dans une grotte.

(173)

212
La secte des Raéliens et Jérusalem.

Le gourou Claude Vorilhon alias Raël, dit avoir fait une rencontre avec des extras-terrestres
(Les Elohim). Ils l’ont invité dans leur « soucoupe » et l’ont emmené dans leur planète et
n’ont pas manqué de l’investir d’une mission, construire une base à Jérusalem pour les
accueillir. Le livre de Rael qui s’intitule « Le Livre qui dit la vérité » n’est qu’un plagiat du
livre « Le Peuple du Ciel » de Brinsley Le Poer Trench aux Editions J’ai Lu. Claude
Vorilhon dit qu’il est le Messie attendu, un Messie versé dans la Kabbale :

« Des traces de la vérité il n’y en a pas que dans la Bible et les Evangiles, des témoignages
se trouvent dans pratiquement toutes les religions. La Kabbale notamment est un des livres
les plus riches en témoignages mais il ne vous aurait pas été facile de vous en procurer un. Si
un jour vous pouvez en trouver un exemplaire, vous pourrez y constater un très grand nombre
d’allusions à nous. (Le livre qui dit la vérité, Claude Vorhilon, Editions du Message, Vaduz, 1974, p. 113.)

Dans ses livres, Rael cite beaucoup de passages bibliques, qui servent à confirmer ses dires.
Mais le mode de vie de Rael et des raéliens n’est pas conforme aux enseignements bibliques.
Cette même Bible dit qu’il faut mettre à mort l’homosexuel alors que l’homosexualité est
pratiquée chez les raéliens !

C’est Ci-dessous, des schémas de la soucoupe qui a emporté Rael :

(174) (175)
Le symbole de la croix gammée inscrite dans un hexagramme est un symbole
kabbalistique qui est aussi utilisés en franc-maçonnerie.

213
(176)

(177) (178) (179)

Maquette de la base qui va accueillir les « élohims », nous sommes en plein dans la science-fiction ! (180.)

214
« L’Etat d’Israël doit donner un territoire situé près de Jérusalem au Guide des guides afin
qu’il y fasse édifier la résidence, l’ambassade des Elohim. Les temps sont venus, peuple
d’Israël, de bâtir la nouvelle Jérusalem comme cela était prévu ; Raël est celui qui était
annoncé, relisez vos écrits et ouvrez les yeux.

Nous souhaitons avoir notre ambassade parmi nos descendants, puisque le peuple d’Israël
est composé des descendants des enfants qui naquirent des unions entre les fils d’Elohim et
les filles des hommes. » (Les Extraterrestres m’ont emmené sur leur planète, Le 2ième message qu’il m’ont
donné, Claude Vorhilon Raël, p. 162.)

« Nous avions demandé que soit bâtie une Ambassade pour nous accueillir près de
Jérusalem et les autorités du peuple à la nuque raide ont refusé maintes fois d’accorder les
autorisations et l’extraterritorialité nécessaire. » (Les Extraterrestres m’ont emmené sur leur planète,
Le 2ième message qu’il m’ont donné, Claude Vorhilon Raël, Nouveau messages des Elohim ! Messages du 13
décembre 52 (1997), p. 208.)

« A cet effet, le Mouvement Raëlien International a, à plusieurs reprises, sollicité le


gouvernement Israëlien et le grand rabbin de Jérusalem, afin d’obtenir l’extraterritorialité
pour la construction de l’ambassade près de Jérusalem où les Elohim créèrent les premiers
être humains. » (Les Extraterrestres m’ont emmené sur leur planète, Le 2ième message qu’il m’ont donné,
Claude Vorhilon Raël, p. 212.)

A propos de la création d’Israël, Claude Vorilhon alias Raël (Is-Raël) écrit :

« Le retour à Israël du peuple juif est un signe de l’âge d’or qui était écrit. » (Le livre qui dit la
vérité, Editions du Message, Vaduz, 1974, p. 109.)

Croix gammée dans l’hexagramme en franc-maçonnerie.

“La croix gammée inscrite dans l’étoile juive peut choquer le promeneur (seulement riverain)
ignorant la symbolique ésotérique. Ce symbole a été assemblé par le franc maçon Oswald
Wirth au début du XX° siècle, et publié en couverture de son livre « Le Tarot des Imagiers
du Moyen Age » (Planches dorées à l’or fin, 1926, texte 1927). On comprend mieux dans ce
contexte le Sphinx et la symbolique égyptienne (Wirh était un proche de Papus et de la
Société théosophique). Ce symbole exprime la roue solaire et l’union de l’eau et du feu (le
sceau de Salomon)”. http://www.franc-macon.org/

215
(180 a)

(181)
« Le Tarot des imagiers s’est placé sous l’égide d’une roue dont la jante est dépassée par les
six pointes de deux triangles unis par la croix gammée, dite Svastika. …/… Ce signe sacré ne
s’est jamais rencontré jusqu’ici fusionné en un seul trait avec le double triangle du sceau de
Salomon. Lors de la fondation de la revue Le Symbolisme, nous nous sommes permis, en

216
1912, un anachronisme dans le mariage de deux symboles, l’un d’une prestigieuse antiquité,
l’autre ne remontant qu’au judaïsme et à la kabbale. » http://www.franc-macon.org/

Temple maçonnique de la Fraternité et de l’Union à Rennes.(182)

Détail.

217
(184) (185)

(186) (187) (188)


Quand Rael était chanteur…

218
Remarque sur la franc-maçonnerie.

« La franc-maçonnerie est une fraternité dans une fraternité – une organisation extérieure
conciliant une fraternité intérieure d’élite. Il est nécessaire d’établir l’existence de ces deux
ordres interdépendants. L’un visible et l’autre invisible. La société visible est une splendide
camaraderie d’hommes « libre et accepté » enjoints à se dévouer eux-mêmes à des projets
éthiques, éducationnels, fraternels, patriotique et humanitaire. La société invisible est une
société plus auguste et secrète dont les membres sont consacrés au service d’un mystérieux
arconum arcanorum (un secret ou mystère). A chaque génération, seulement peu sont
accepté dans le sanctuaire intérieur du travail… La plupart des Maçons ne comprennent pas
le but du métier. Seul ceux qui sont sélectionnés à joindre la fraternité invisible ont le droit
d’apprendre le « secret ou mystère. » (Manly Palmer Hall, Lectures on Ancient Philosophy, p. 433.).

« Les degrés bleu sont la cour extérieur ou le portique du Temple. Une partie des
symboles sont divulgués à l’initié, mais il est intentionnelement induit en erreur par de
fauuse interprétation. On ne veut pas qu’il les comprenne, mais on compte qu’il imaginera
les comprendre. Leur vraie explication est réservée aux Adeptes, les Prince de la
Maçonnerie. Le corps entier de l’Art Royal et Sacerdotal a été soigneusement caché depuis
des siècles, dans les Hauts Degrés, il est même encore impoossible de résoudre beaucoup
d’énigmes quelle contient. »(Albert Pike. Morals and Dogma. XXX, Kadosh knight).
http://www.illuminati-news.com/e-books/morals-dogma/apike13.htm#30

Voici ce que dit un autre franc-maçon sur ce sujet :

"Pour ceux qui désirent seulement une organisation sociale agrémentée d'un peu de
cérémonial pittoresque et fournissant une occasion de distraction ou de distinction
personnelle, la maçonnerie ne sera jamais plus que la formalité qu'elle a toujours été et
qu'elle est toujours pour beaucoup. Et, eux-mêmes resteront toujours dans l'ignorance de sa
signification, de son but et de ses grandes possibilités".(The masonic initiation, W. Wilmhurst, p. 42.)

« Ainsi, à côté de la franc-maçonnerie bleue, y prospère toujours une franc-maçonnerie


templière, chevaleresque, dont les rituels sont imprégnés de magie cérémonielle, et qui ne
sont connus et pratiqués que par les aînés du peerage. » (Le Nazisme, sociétés secrète, Werner
Gerson, Editions J’ai lu, p. 143.)

219
220
CHAPITRE III

LE SYMBOLE DE L’ŒIL.

221
222
Symbole de l’œil dans le Christianisme.

Polish Priest.(1) Eglise, Pologne.(2) Monastère Mt. Athos, Grèc.(3)

Une église au Portugal.(4) Cathédrale d’Aachen, Allemagne.(5) Guadalajara Cathedral.(6)

Eglise à Rome.(7) Souper à Emmaüs.(8) Tapisserie au Vatican.(9)

223
Eglise de l’Annociation ,Nazareth. (10) (11) (12)

(13) (14) (15)

(16) (17)

224
(18) (19)

Eglise de l’Ascension, Vilnius.(20) (21)

Eglise.(22) (23)

225
Symbole de l’œil dans la franc-maçonnerie.

(24) (25)

Loge maçonnique, Espagne.(26) (27)

Temple maçonnique.(28) (29)

226
(30) (31) (32)

(33) (34)
Diagramme kabbalistique. Florrplan of the Temple: Masonic Axis Mundi

(35) Certificat d’Aleister Crowley(O.T.O).(36)

227
Temple maçonnique. L’œil dans l’hexagramme.(37)

Le Maître, le Compagnon et l’Apprenti…. (38) Loge Alpina, Suisse.(39)

(40) Loge maçonnique.(41)


Figure 3: An example of a reference made to the Great Pyramid in a Masonic Illustration.
The angle of the compass is 52º – the same angle as the sides of the Great Pyramid. Note the radiant eye in the capstone
There is more revealing symbolism in this drawing which I will explain elsewhere. Drawing by Gideon Hausmann, 1971

228
Buckingham Palace.(42)

Bruxelles. Bruxelles.

Parlement europén, Stasbourg.(45) Hampton Court Palace.Londres(46)

229
Symbole de l’œil en alchimie.

Illustrastion d’Athanasius Kircher.(47) (48)

Symbole de l’œil dans la Révolution française.

(49) (50)

(51) (52)

230
« La Raison » gravure par Darcis.(53) Peint par un artiste inconnu.(54)
Bibliothèque Nationale, Paris, France Musée Carnavalet, France.

Entête de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen(55)

(56)

(57) (58)

231
(59)

(60) (61)

(62)

232
Coïncidence direz-vous mais le Capital de Karl Marx est appelé Bible de l’ouvrier et sur la
carte postale ci-dessous, on voit Marx tenir le Capital, sous la forme des Tables de la Loi, sur
le Mont Prolétarien :

Karl Marx apparenté au Prophète Moïse (PSL). (64)


Carte postale française 1906.(63)
Engels écrit, en 1866 : « Le Capital est souvent appelé, sur le continent, la Bible de la
classe ouvrière. » (Cité dans Clefs pour Karl Marx, Roger Garaudy, Editions Seghers, Paris, 1964, p. 204.)

(65)

Le dollar américain.(66)

233
Symbole de l’œil dans le monde juif.

(67) Paul Spiegel et Johannes Rau.(68)

Image du livre « La Kabbale », Henri Serouya.(69) Icône kabbalistique.(70)

The Lord brought us forth from Egypt with a strong hand.(71)


Yale University Library, Judaica Collection.(72)

234
Représentation kabbalistique.(73)

235
Amulette kabbalistique.(74) Adolph Gottlieb, Return of the Mariner.(75)

(76) (77) (78)

Mikhail Grobman, Porte du Ciel.(79) (80) (81)

236
Eilat, Israel.(82)

(83) (84)

Court Suprême d’Israël.(85)

237
Court suprême d’Israël.(86)

(87)

Certificat de membre, Ordre du B’nai B’rith.(88)

238
Réalisé par Lissitzky.(89) (90)
http://www.jhom.com/topics/goats/images/lissitzky_largepicts/scene10.gifIn illustration 5, Perceiving
the 70 Nations through the Gate of Dan, we see the letter Ayin superimposed on a map of the world, surrounded
by a gate-like structure. In Hebrew, the word ayin means "eye". The eye that appears on the painting reflects a
Midrash which describes the white of the eye as an ocean, the iris as the land of Israel, and the pupil as
Jerusalem. The innermost center of Jerusalem is the Temple. This universal, discerning eye represents the
clarification of sight.

(91) (92)

239
(93) (94)

(95)

240
(96)

Réprésentation kabbalistique des 72 noms de Dieu. www.kabbalah.com. (97)

(98) (99) (100)

241
(101) (102) (103)
Samech Yod Tet - Miracle, Size of Bronze: 21/12/13 cm, Bronze on Wood, 2006, 1200Euro
Samech Yud Tet is one of the 72 Names of God that Kabbalists use to create miracles.

(104) (105)

Le Talmud de Babylonne avec un Carte du Tarot.(107)


Delta rayonnant maçonnique.(106)

242
Symbole de l’œil chez les Raéliens.

(108) (109)

Service secret britannique(110) Médaille d’Alexandre 1er. (111)

Livre de magie cérémonielle. (112) (113) (114)


Ce symbole est utilisé par certains musulmans mais ce symbole n’à rien avoir avec l’Islam.
Ce symbole est d’origine kabbalistique et est antérieur à l’Islam.

243
Livre de Roberet Fludd.(115) Temple Mormons. (116)

JOURNALS MORMONS.

Journal.(117) (118)

(119) (120)

244
Couverture du livre de Sir Walter Raleigh (121)

Ministère de l’Intérieur irakien.(122)

Temple Cao Dai.(123) (124)

245
Symbole de l’œil dans le 7ème arts.

(125)

246
(126)

247
(127)

248
(128)

249
Eye of the Evil Dead (1982) Frankenstein Unbound The Thin Red Line

Requiem (2000)

250
The Grudge (2004) The Grudge 2 (2006)

251
(130)

(131) (132)

252
Billet de banque estonien. (133)

Billet de banque ukrainien.(134)

Symbole de l’œil en Egypte Antique.

(135) (136)

La pyramide et l’œil.
Nous allons vous démontrer un exemple de désinformation que l’on retrouve dans des sources
maçonnique. Selon les ouvrages de vulgarisation écrit par des maçons, le symbole de la
pyramide tronqué et de l’œil ne seraient pas d’origine maçonnique alors que dans une revue
maçonnique américaine « The New Age » ( voire chapitre suivant) il y est dit le contraire. Ci-
dessous vous verrez le symbole de la pyramide et l’œil utilisé en franc-maçonnerie. La
première figure provient d’une représentation kabbalistique. La deuxième, est celle qui figure
sur le billet d’un dollar américain, et les autres sont maçonniques.

253
Fig. 1. (137) Fig 2. (138) jFig 3. (139)

Fig 4. (140) Fig 5. (141) (142)

(143) (144) (145)

Fig. 1 Cette pyramide tronquée avec l’œil au sommet figure sur une représentation kabbalistique.
Fig. 2 Ce même symbole sur le billet d’1 dollar américain.
Fig. 3 Symbole des francs-maçons du Connecticut.
Fig. 4 La pyramide et l’œil à Eilat, Israël.
Fig. 5 Bijoux maçonnique, Allemagne.

254
(146)
Madonna dans le film « Desperatly seeking Susan» avec Rosanna Arquette. Sur le dos de la
jacquette de Madonna, vous aurez aperçu la pyramide et l’œil (Symbole kabbaliste) qui se
trouve sur le billet du dollar américain. Depuis, Madonna est devenue kabbaliste.

(147) Autre exemple de la pyramide tronquée


en franc-maçonnerie. (148)

La pyramide et l’œil. (suite.)

(149) (150) (151)

255
Loft Story.(152) (153) (154)

(155) (156) (157)

(158)

Quelques questions à propos du symbole de l’œil.


Un fait mérite d’être signalé. Nous avons vu que le symbole de l’œil se retrouve chez les
catholiques, les protestants, les orthodoxes, les juifs, les mormons, au Vatican, dans la Révolution
française, chez les francs-maçons, les alchimistes, chez les Egyptiens etc.…. D’après l’acception
générale, ce symbole représenterait la divinité.

" Oeil. L'"oeil divin" se trouve, en concurrence avec le tétragramme sacré, dans le Delta
lumineux, triangle qui apparaît à l'Orient, c’est-à-dire derrière et au-dessus du vénérable...
Son interprétation ne pose pas de gros problèmes et n'a jamais été l'objet d'études
importantes. Pour Boucher, "l'oeil symbolise, sur le plan physique, le soleil visible d'où
émanent la vie et la lumière, sur le plan intermédiaire ou "astral" le Verbe, le Logos, le
Principe créateur, sur le plan spirituel ou divin, le Grand Architecte de l'Univers".
(Dictionnaire de la Franc-Maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 865.)

L’œil qui voit tout, représenterait donc la divinité. Mais ce symbole n’est ni d’origine
chrétienne, ni juive, puisqu’on n’en retrouve aucune trace dans l’Ancien et le Nouveau
Testament. Et de plus, une partie des chrétiens n’acceptent pas ce symbole. Certains
s’appuient sur les passages de Zacharie pour prouver qu’il y est fait allusion à l’œil qui voit
tout.

256
Voyons ce que dit ce passage :

« Car qui est-ce qui méprise le temps des petits commencements? Ils se réjouiront, en voyant
la pierre du niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept yeux sont les yeux de l'Éternel, qui
parcourent toute la terre. » (Zacharie 4, 10.)

Ici, on parle des sept yeux de l’Eternel qui parcourent toute la terre. Il s’agit du pluriel alors que
dans le symbole de l’œil qui voit tout, il n’est question que d’un œil. Un, n’est pas égale à plusieurs.
Ainsi donc, ce passsage de Zacharie ne fait nullement allusion au symbole de l’œil qui voit tout.

Ce symbole se retrouve chez les juifs kabbalistes, alors que les juifs n’ont jamais représenté Dieu de
quleque façon que ce soit puisqu’il leur est interdit de représenter la Divinité sous une forme ou une
autre :

« Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont
en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la
terre.

Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton
Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième
et la quatrième génération de ceux qui me haïssent et qui fais miséricorde jusqu’en mille
générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. »
Exode 20.4, 5; Deutéronome 5.8, 9

« Vous ne vous ferez point d'idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous
ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant
elles, car je suis l'Eternel, votre Dieu ».
Lévitique 26:1

« Puisque vous n’avez vu aucune figure le jour où l’Eternel vous parla du milieu du feu, à
Horeb, veillez attentivement sur vos âmes, de peur que vous ne vous corrompiez et que vous
ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d’un
homme ou d’une femme, la figure d’un animal qui soit sur la terre, la figure d’un oiseau
qui vole dans les cieux, la figure d’une bête qui rampe sur le sol, la figure d’un poisson qui
vive dans les eaux au-dessous de la terre. »
Deutéronome 4.15/18

« Leurs idoles sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage de la main des hommes.
Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point,
Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles ont un nez et ne sentent point,
Elles ont des mains et ne touchent point, Des pieds et ne marchent point, Elles ne
produisent aucun son dans leur gosier.
Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles. »
Psaume 115.4/8

Pour les chrétiens, c’est pareille. Il leur est interdit de représenter Dieu de quelque façon que
ce soit :

« La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui
retiennent injustement la vérité captive, car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste
pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa

257
puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’oeil, depuis la création du monde,
quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu
Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont
égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se
vantant d’être sages, ils sont devenus fous et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible
en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.
C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs coeurs; en sorte
qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps; eux qui ont changé la vérité de Dieu en
mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni
éternellement. Amen! »
Romains 1.18/25

« Quiconque prétend faire allusion à Lui, est pris dans le lien de l’imagination, et
quiconque prétend le désigner par un signe est l’esclave d’une image. » (Rûzbehan de Chiraz,
L’Ennuagement du Cœur, Editions du Seuil, 1998, p. 245.)

Une question se pose, comment est-ce que le symbole de l’œil s’est-il introduit dans le Judaïsme et le
Christianisme, par qui, et quand ? Les spécialistes pourront-ils y répondre ? En attendant, une chose
est certaine, c’est que ni le Messie Jésus fils de Marie (Qua la paix soit sur eux.), ni le Prophète Moïse
(Qua la paix soi sur lui.) n’ont utilisé ces symbole.

Tous ces groupes que nous venons de citer, croient-ils tous au même dieu ? Peut-on dire que
le dieu de la franc-maçonnerie, le Grand Architecte de l’Univers commes ils appellent, est le même
que celui des chrétiens catholiques, ou celui des mormons ou des juifs ? Non. Il n’y a que dans l’Islam
que l’on ne retrouve pas ce symbole. A ce propos, le Prophète Mohammed (Que la Paix et le Salut
soit sur lui) nous met en garde contre la venue d’un Imposteur qui sera borgne. Voici les passages
concernés :

D’après Hudhayfa (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (pbAsl) a dit:

"L'Antéchrist est borgne de l'œil gauche, aux cheveux touffus et présentera aux gens un
Paradis et un Enfer: son Enfer sera un Paradis et son Paradis un Enfer".

Dans un hadith, notre Prophète Mohammad (pbsl**) a, en ces termes, attiré l'attention sur le
chaos sans précédent provoqué par l'Antéchrist :

"Depuis la naissance d'Adam jusqu'au jour du Jugement, il n'y aura pas de plus terrible
malheur que la venue de l'Antéchrist."

(1) et il a averti les hommes de cette menace. Dans un autre hadith, le Prophète (pbsl) montre
que les antagonismes provoqués par l'Antéchrist représentent un grave danger, non seulement
pour les musulmans mais aussi pour le reste de l'humanité, il en parle ainsi :

"Chaque prophète est venu pour avertir sa nation des mystifications de l'Antéchrist." (2)
Sahih Muslim; Muhammad ibn 'Abd al-Rasul Barzanji , Al-Isha'ah li-ashrat al-sa'ah, p. 225
2. Sahih Muslim, English translation, Kitab Al-Fitan Wa Ashrat 'As-Sa'ah, Hadith No. 7000

Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que


le Prophète (pbAsl) a dit:

258
« Aucun des prophètes n'a manqué d'avertir son peuple du borgne, de l'imposteur. Or il
est borgne, mais votre Seigneur, Lui, ne l'est pas. Entre ses yeux sont écrites les lettres: K
(Kâf), F (Fâ') et R (Râ') (composant dans leur ensemble le mot kufr, c.-à-d. infidélité). »

Hudhayfa (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que


le Prophète (pbAsl) a dit:

"L'Antéchrist est borgne de l'œil gauche, aux cheveux drus; il présentera aux gens un
paradis et un enfer: son enfer sera un paradis et son paradis un enfer".

'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit:

« L'Envoyé d'Allah (pbAsl) a dit: "Voulez-vous que je vous annonce au sujet de


l'Antéchrist un fait qu'aucun prophète n'avait signalé à son peuple? Il est borgne et il
apportera avec lui un paradis et un enfer. Celui des deux qu'il nommera paradis sera en
vérité l'Enfer. Je vous en ai averti comme Noé en avait averti son peuple ».

259
260
j

Le Jardin des Vertueux, de lʹImâm Mohieddîne Annawawî, 631- 676, traduction et commentaires du Dr
Salahaddin Kechrid

Dans le film de Mel Gibson « La Passion du Christ » on peut voir ceci :

(159) (160)
Bizzare n’est-ce pas ?

(161)
Coïncidence ? A vous de juger...

261
Icône Productions.(162) Affiche publicitaire pour le film « La Passion du Christ ».(163)

Odin chevauchant Sleipnir.(164) (165)

Odin-the-One-eyed (detail) sur une porte en bronze, musée d’Histoire de Stockholm.(166)

262
« l’Univers occulte de Mu. » Colonel James Churchward

263
264
CHAPITRE IV

LA MAIN CACHEE.

265
266
« A Irun, un gendarme
français me questionna,
mais mon convoyeur lui fit
un signe maçonnique et
m'emmena en toute hâte
par des couloirs. »

Léon Trotsky, Ma vie, chap. 21 : A travers l’Espagne.

267
Pourquoi Napoléon mettait-il la main dans le gilet ?

(1) (2) (3) (4)

(5) (6) (7) (8)

(9) (10) (11) (12)

(13) (14) (15) (16)

268
(17) (18) (19) (20)

(21) (22) (23) (24)

(25) (26) (27) (28)

(29) (30) (31) (32)

269
Voici une explication possible trouvé sur un site internet :

« Une des questions qui revient le plus souvent quand on parle de Napoléon Bonaparte est :
"Pourquoi mettait-il la main dans son gilet (ou sur l'estomac)" ? Nous avons tous entendu,
depuis que nous sommes tout petits, des tas de raisons, des plus plausibles aux plus farfelues.
La réponse est pourtant assez simple : c'est parce qu'on lui avait appris à bien se tenir.
Napoléon a été élevé à l'école de Brienne, tenue par les religieux Minimes de 1779 à 1784 et
à l'école militaire de Paris en 1784-1785. Il est plus que probable qu'il y aura appris les
bonnes manières dans le livre du père de la Salle, ou Saint Jean-Baptiste de la Salle (1651-
1719), fondateur des frères des écoles chrétiennes. Ce livre, intitulé « Les règles de la
bienseance et de la civilité chrétienne » constitua pendant plus d'un siècle la base du savoir-
vivre inculqué en France. Il fut à maintes reprises réédité et réadapté. Il serait intéressant de
trouver l'édition qui était en usage vers 1780.

Le passage qui suit est extrait d'une édition publiée à Rouen en 1797. Il est précisé dans la
préface que ce livre est "présenté aujourd’hui avec quelques changements que les usages du
monde ont rendu nécessaires."

Mais le passage en question figurait probablement dans les éditions antérieures. Il décrit en
tout cas parfaitement la posture popularisée par la légende, et que l'on voit adoptée par bien
d'autres personnages sur les portraits contemporains. Il en résulte que ce n'est pas par
imitation qu'ils le faisaient, mais par conformité aux préceptes de la bienséance :

Chapitre XI. Du dos, des épaules, des bras et du coude.

(...) C’est un défaut de croiser les bras sur la poitrine, de les entrelacer derrière le dos, de
les laisser pendre avec nonchalance, de les balancer en marchant, sous prétexte de
soulagement ; l’usage veut que si l’on se promène avec une canne à la main, le bras qui est
sans appui soit posé légèrement contre le corps, et qu’il reçoive un mouvement presque
imperceptible, sans cependant le laisser tomber de côté ; si l’on n’a point de canne, ni
manchon, ni gants, il est assez ordinaire de poser le bras droit sur la poitrine ou sur
l’estomac, en mettant la main dans l’ouverture de la veste, à cet endroit, et de laisser tomber
la gauche en pliant le coude, pour faciliter la position de la main, sous la basque de la veste.
En général, il faut tenir les bras dans une situation qui soit honnête et décente. »

A la lecture de cet article, on s’aperçoit que l’auteur donne plutôt un essai de réponse
puisqu’il dit : « Il est plus que probable qu' il(Napoléon) y aura appris les bonnes manières
dans le livre du père de la Salle, ou Saint Jean-Baptiste de la Salle (1651-1719), fondateur
des frères des écoles chrétiennes. », ce n’est donc pas une certitude. De plus, le livre en
question dit qu’il faut « mettre la main dans l’ouverture de la veste » quand on n’a pas de
canne lors d’une promenade. Les portraits de Napoléon vu plus haut ne correspondent pas à
la situation en question ( promenade sans canne).

Explication contradictoire donnée par Tom Helberg :

“Many theories have been presented as to why Napoleon is traditionally depicted with his
hand in his waistcoat. Some of these theories include: that he had a stomach ulcer, he was
winding his watch, he had an itchy skin disease, that in his era it was impolite to put your
hands in your pockets, he had breast cancer, he had a deformed hand, he kept a perfumed
sachet in his vest that he'd sniff surreptitiously, and that painters don't like to paint hands

270
« Beaucoup de théories ont été présentés pour expliquer pourquoi Napoléon est
traditionnellement représenté avec sa main dans son gilet. Certaines de ces théories disent :
qu'il avait un ulcère à l'estomac, il enroulait sa montre, il avait une maladie de la peau qui
démange, et que, à son époque, il était impoli de mettre sa main dans sa poche, il avait un
cancer de la poitrine, il avait une main déformée, il avait un sachet parfumé dans sa veste
qu'il sniffait subrepticement, et que les peintres n’aimaient pas peindre les mains. »

A simpler and more elegant theory is contained in an article entitled, "Re-Dressing


Classical Statuary: The Eighteenth-Century 'Hand-in-Waistcoat' Portrait." by Arline
Miller. Art Bulletin (College Art Association of America), Vol. 77, No.2, March 1995, p.45-
64.

Une théorie plus simple et plus élégante est contenue dans un article intitulé « Re-Dressing
Classical Statuary: The Eighteenth-Century 'Hand-in-Waistcoat' Portrait. » par Arline Miller,
Art Bulletin (College Art Association of America), Vol. 77, No.2, March 1995, p.45-64.

Miller points out that the 'hand-in' portrait type appeared with "relentless frequency"
during the eighteenth century and became almost a cliched pose in portrait painting.

Miller fait remarquer que le type de portrait « hand-in » est apparu au cours du 18ième siècle
et devint presque une pose cliché en peinture.

The pose was used so often by portraitists that one was even accused of not knowing how to
paint hands. "In real life," Miller observes, "the 'hand-held-in' was a common stance for
men of breeding." Miller goes on to give many examples of this posture in painted portraits
dating from the early and middle 1700s, well before Napoleon's birth. In 1738 Francois
Nivelon published A Book Of Genteel Behavior describing the "hand-in-waistcoat" posture
as signifying "manly boldness tempered with modesty.

« La pose a été si souvent utilisé par les portraitistes que l'un d’eux a même été accusé de ne
pas savoir comment peindre les mains. « Dans la vie réelle », Miller fait remarquer, "la main-
in 'est une position commune pour les hommes de la reproduction." Miller continue de donner
de nombreux exemples de cette posture dans les portraits peints datant du début et du milieu
des années 1700, bien avant la naissance de Napoléon. En 1738 François Nivelon publia un
livre « A Book Of Genteel Behavior” décrivant la posture «main dans la veste » comme
signifiant «virile audace tempéré avec modestie. »

" Miller says that the hidden hand was a feature of some statues of the ancient Greeks and
Romans and that later painters based their poses on classical models. The pose was
recommended by certain classical writers as a useful posture for orators. Aeschines of
Macedon (390-331 B.C.), an actor, orator and founder of a school of rhetoric, who wrote
an important book on oratory, postulated that speaking with one's arm outside the toga was
considered ill-mannered. A number of textbooks on oratory published in the eighteenth
century, following Aeschines, recommended this gesture. Although Miller doesn't mention
it, it is possible that the great French actor Talma, who reportedly trained Napoleon in
Imperial comportment, may have been familiar with these works.

Miller déclare que la main cachée était un trait caractéristique de certaines statues des
anciens Grecques et Romains et que, plus tard, les peintres ont basé leur pose sur les modèles
classiques. La pose a été recommandé par certains auteurs classiques comme une posture

271
utile pour les orateurs. Aeschines de Macedon (390 -331 BC), un acteur, orateur et
fondateur d'une école de rhétorique, qui a écrit un livre important sur l'éloquence, postule
que le fait de parler avec ses bras à l'extérieur de la toge a été jugé de mauvais
comportement. Un certain nombre de manuels sur l'art oratoire publié au dix-huitième siècle,
suivant Aeschines, ont recommandé ce geste. Bien que Miller ne le mentionne pas, il est
possible que le grand acteur Talma, qui aurait formé Napoléon le comportement impérial
peut avoir été familiarisés avec ces œuvres. (Holmberg, Tom. "Why is Napoleon depicted with his
hand in his coat?")
http://www.napoleon-series.org/faq/c_hand.html

Aeschines of Macedon. On peut s’aperçevoir que cette pose n’est pas identique à celle de la
« main dans la veste ». Ici, la main est apparente et sort de la tunique.

La main sous le gilet :

« Deux portraits vont faire date dans l'iconographie, le dessin d'Isabey Le Premier consul
dans le jardin de Malmaison(1802)[8] et le portrait par Ingres pour la ville de Liège (1803).
Tout deux ont pour point commun de montrer pour la première fois Napoléon glissant sa
main sous son gilet. Contrairement à une légende tenace il ne s'agit pas de soulager une
douleur à l'estomac, c'est en fait une licence iconographique toute rhétorique, on est loin des
représentations bellicistes qui rappellent le guerrier, on voit ici le Premier consul dans
l'attitude calme du législateur. Bien avant Napoléon la peinture montrait déjà ainsi des
hommes de pouvoir, monarques ou militaires, cette posture symbolisant la pondération
s'inspire de la pose oratoire du philosophe grec Eschine représenté ainsi dans la statuaire
antique. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Iconographie_de_Napol%C3%A9on_Ier

La dernière explication très en vogue, plus sociologique, consiste à dire qu’il s’agit du respect
du code esthétique de la noblesse ou de la bonne éducation bourgeoise de l‘époque : un homme
devait être ainsi représenté, voilà tout. Il ne devait pas avoir les mains dans les poches, ni sur
ses genoux. Ce serait en quelque sorte la pose canonique du portrait du puissant ayant reçu
une bonne éducation. Pourquoi alors n’avons-nous pas une multitude de livres de cette
époque sur ce sujet ?
Il y a une autre explication pour ce signe. Les articles vus plus haut n’en parlent pas.

272
Signes de reconnaissance en franc-maçonnerie.
A la rubrique « Reconnaissance » du Dictionnaire de la Franc-Maçonnerie, nous pouvons
lire ce qui suit :

« Signe de reconnaisance. « A quoi reconnaître-je que vous êtes Franc-Maçon ? – A mes


signes, mots et attouchements », écrit l’ « Instruction » pour les Apprentis du Grand Orient de
France. Chaque grade, chaque Obédience a donc ses « signes de reconnaissance »
(Dictionnaire de la Franc-Maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F, Paris, 1996, p. 1004)

(1)

273
Quelques signes de reconnaissance maçonnique.

FIG. 28. SIGN OF A MOST EXCELLENT MASTERFIG. 30. SIGN OF ADMIRATION, OR ASTONISHMENT.FIG. 36. ROYAL
ARCH DUEGARD AND SIGN. FIG. 37. ROYAL ARCH GRAND HAILING SIGN.

FIG. 1. DUEGARD OF AN ENTERED APPRENTICE. FIG. 2. SIGN OF AN ENTERED APPRENTICE. FIG. 3. DUEGARD OF A FELLOW CRAFT MASON. FIG 4. SIGN OF A
FELLOW CRAFT MASON

FIG 5. DUEGARD OF A MASTER MASON. FIG. 6. SIGN OF A MASTER MASON. FIG. 7. GRAND HAILING SIGN OF
DISTRESS FIG. 19. THE ''HEAVE-OVER.''

274
FIG. 20. SIGN OF A MARK MASTER. FIG. 21. SECOND SIGN OF A MARK MASTER. FIG. 25. DUEGARD AND STEP OF A PAST MASTER. FIG.
26. SIGN OF A PAST MASTER.

FIG. 27. PAST MASTER'S GRIP. FIG. 22. SIGN OF RECEIVING WAGES.
(3)

275
(7)

276
(8) (9) (10)
Signe de Maçon Ecossais (a) Signe de Maçon Ecossais Signe de Maçon Ecossais

(11) (12) (13)

" Franc-maçonnerie : Association internationale en partie secrète; de caractère


mutualiste et philanthropique, dont les membres se reconnaissent à certains
signes et emblèmes (certains hérités des corporations anciennes des maçons)"

Le Petit Robert(1986)

Parmi les signes de reconnaissance que vous venez de voire, il y en a un sur lequel nous allons
nous attarder puisqu’il sera la base de chapitre. C’est le signe du Maître du Second Voile
« Sign of the Master of the Second Veil ». Ce signe est accompli a un moment bien précis
d’une cérémonie maçonnique au 7ème degrés du Rite d’York et qui a pour nom l’Arche
Royale.

Nous trouvons sur un site maçonnique, les renseignement suivant concernant l’Arche Royale :

277
« L’Ordre de la Sainte Arche Royale de Jérusalem, appelée communément Arche Royale,
puise son origine dans des Rituels maçonniques antérieurs à ceux pratiqués par la franc-
maçonnerie moderne de 1717. Il s’agit d’un complément au grade de Maître de la franc-
maçonnerie symbolique et non d’un quatrième grade.

La symbolique du Rituel de l’Arche Royale est basé sur des événements tirés de l’Ancien
Testament, dont notamment la reconstruction du Temple de Salomon. Ce Rituel permet au
jeune Maître de retrouver la parole qui avait été perdue après l’assassinat du Maître Hiram.
En ce sens, l’Arche Royale représente l’essence même de la franc-maçonnerie
symbolique. »
http://www.la-bonne-harmonie.ch/expos_fm.html

Alec Mellor :

« A ce grade, la Loge se nomme un chapitre et est présidée par un « Premier


principal », assisté d’un Second et d’un Troisième.

Le « thème » est tiré de la reconstruction du Temple par ZOROBABEL, dont le rôle


est tenu par le Premier Principal, revêtu d’une robe royale rouge. Les deux autres Principaux
representen » (Alec Mellor, La Franc-Maçonnerie à l’heure du choix, Editions Mame, 1963, p.340.)

« En excluant les détails mineurs, il est possible de retracer les bases de la cérémonie
de l'Arche Royale à deux histoires:

1. L'histoire biblique véridique décrivant le retour de Babylone et la construction du Temple.


2. La légende ancienne décrivant la découverte du caveau voûté, de l'autel et du Mot Sacré. »
http://www.francmaconnerie.ca/mar/historique_t.html

« Les Loges de Perfection.


On donne le nom de « Loges de Perfection » aux premiers Hauts Grades écossais (du 4e au
14e degré).
Le 4e degré est celui de Maître secret. Le président porte le nom de « Trois fois puissant » et
représente le roi Salomon. ……….Pourquoi d’ailleurs le roi SALOMON ? Ce grade n’est pas
anglais et là s’arrête son caractère biblique ; il est probable que les ritualistes du XVIIIe
siècle avaient été impressionnés par le halo de légende d’origine occultiste qui représentait
SALOMON comme le grand magicien auteur des Clefs qui portent son nom (Clavicula
Salomonis), capable de commander aux « Eléments ». R. LE FORESTIER va même jusqu’à
admettre ici une influence juive remontant très loin, la Parole perdue n’étant autre que le
Schem-ha-Mephorasch, c’est-à-dire le Nom secret de la Divinité, dont la
prononciation « correcte » (sic) permettait de commander aux Esprits et aux forces de la
Nature. » (Alec Mellor, La Franc-Maçonnerie à l’heure du choix, Editions Mame, 1963, p.368.)

278
Photo d’une cérémonie de la Royal Arch ( Arche Royale)

(14)
« La consécration du Temple de Salomon est « rejoué, répété » par les Maçons de l’Arche
Royale de Brooklyn, Chapitre d’Orient 138. Ce rituel, jamais photographié auparavant, est
une partie d’une cérémonie récompensant le degré de Most Excellent Master
Le Grand Prêtre des Juifs (centre) s’agenouille devant l’Arche d’Alliance décoré de
chérubins, flanqué des membres des tribus Juives. Le Roi Salomon se tient devant la Bible
(arrière), entouré de princes, de travailleurs et d’intendants de cour. » Life Magazine, p. 105,
Oct. 8, 1956

« L’hebdomadaire Life a consacré son numéro du 8 octobre 1956 à un reportage de la


Maçonnerie aux U.S.A. On peut y voir des photographies en couleurs criardes, représentant
des initiations de hauts grades. Les patriarches juifs enturbannés, pourvus de longues
fausses barbes, y voisinent avec des sortes de zouaves, des héros empanachés, des écuyers en
bottes. » (La Franc-Maçonnerie à l’heure du choix, Alec Mellor, Edition MAME, Paris 1963, p.81-82.)

279
Photo de la couverture de l’hebdomadaire Life du 8 octobre 1956

(15)

Signe du Maître du Second Voile.

« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son
sein; puis il la retira, et, voici, sa main était blanche de lèpre comme la neige. » Exode 6,4.

Voici un extrait du rituel de l’Arche Royale, 7ème degré du Rite d’York, tiré du
livre « Duncan’s Masonic Ritual and Monitor ».(Voire photos page suivante) J’ai essayé de le
traduire du mieux que j’ai pu.

« Principal séjourneur--Compagnons, nous avons passé la première garde et nous


ferons une alerte au Second Voile.
Maître du Second Voile--Qui va-là ? Qui ose approcher ce Second Voile de notre Tabernacle
sacré ?
Séjouneur Principale--Trois séjourné fatigués de Babylone, qui sont venu assister à la
reconstruction de la maison du Seigneur, sans l’espoir d’un salaire ou d’une récompense.
Maître du Second Voile—Comment compter vous entrer au second Voile ?
Séjouneur Principale—Par les mots, le signe, et le mot d’exhortation du Maître du Premier
Voile.
Maître du Second Voile—Donnez-les.
Séjouneur Principal—Sem, Ham, Japhet.( Donne le signe
Maître du Second Voile—Ils ont raison. Vous avez ma permission d’entrer au Second Voile.
Les candidats, conduits par le Séjourneur principale, passent
Maître du Second Voile-- vous ne pouvez aller sans mes mots, signe et mot d’exhortation.
Mes mots sont Sem, Japhet et Adoniram, mon signe est ceci : (mettant sa main dans son
sein) ; en imitation du signe donné par Dieu à Moïse, quand Il lui a commandé de mettre

280
sa main sur son sein et de l’enlever, elle en était ressortie lépreuse. Mon mot d’exhortation
est explicatif de ce signe, et se trouve dans les écrits de Moïse, viz, quatrième chapitre de
l’Exode :
« Et maintenant, continua-t-il, mets ta main sur ta poitrine. Moïse obéit ; et quand il retira
sa main, elle était, il vit qu’elle était blanche comme la neige, couverte de lèpre. » (Duncan’s
Masonic Ritual and Monitor, Malcolm C. Duncan. 3rd Ed. New York: Dick and Fitzgerald Publishers

(1) (2)

Extrait d’un autre livre où est expliqué cette cérémonie et le signe de la main.

(3) (4)

281
Extrait de la page 74 du livre « Richardson’s Monitor of Freemasonry »

(6) (7)

Extrait du livre « Freemasonry Illustrated »

(8)

282
Autre extrait d’un livre sur ce signe, « A Ritual and illustrations of
Freemasonry ».

Plateau XIII, figure 5.

(9)

Extrait du livre « A Ritual of Freemasonry »

(10)

283
Ce signe du degré de l’Arche Royal du Rite d’York, est d’origine juive et est accompli lors
d’une cérémonie d’initiation qui a pour thèmes, la reconstruction du Temple de Salomon.

Franc-maçon, en tenue maçonnique, accomplissant ce signe.

Friedrich Albert Wengler.(11)

284
Document maçonnique avec en bas une photo du Capitaine Charles Blake, franc-maçon.

(12)

Francs-maçons en loge. Brest.(13) (14)

285
Sur les gravures suivantes, vous pourrez voire des francs-maçons accomplissant le signe de
maître du second voile comme expliqué dans les livres de Duncan et de Richardson cités plus
haut. Toutes les illustrations proviennent de sources maçonniques.

(15)

Assemblée des Frans-maçons pour l’admission au grade de Maître (gravure anglaise 1812)

286
(16)

287
Gravure anglaise (1809).

Tenue d’initiation d’un apprenti. Introduction du candidat dans la loge par le Second
Surveillant.

(17)
Assemblée des Francs-Maçons pour la réception des Apprentis. Entrée de récipiendaire
dans la loge.

La gravure représente l’initiation d’un apprenti.

(18)

288
Gravure anglaise (1809).

Tenue d’initiation d’un apprenti. Le candidat, agenouillé, la main droite sur la Bible, va prêter
serment.

(19)

Gravure anglaise (1812).

Tenue d’admission au grade de maître. Le candidat est introduit dans la loge.

(20)

Gravure anglaise (1812).


Tenue d’admission au grade de maître. Le Vénérable Maître relève le candidat en lui donnant la
« griffe » de maître.

(21)

289
Gravure anglaise (1812).

Tenue d’admission au grade de maître. Le candidat prend la place d’Hiram dans le tombeau.

(22)

(23)

290
A Meeting of Free Masons for the Admission of Masters,” by Thomas Palser (active 1799-1843), London,
1812.(24) Assemblée des Francs-Maçons pour
la Réception d'un Maître.

291
(25)

292
The Brothers W.M. Patrick , Bro. Emmanuel , Bro. Lord Hakeem, and Bro. G-Unit of Malachi enjoying St. John's Day.(26)
L'Union des Trois Ordres,Nicolas Perseval. Fin XVIIIème. (27)

Frontispice de la première édition des Constitutions d’Anderson, 1723, pacte fondateur du mouvement
maçonnique, remise ici par le grand-maître,sortant de la Grande Loge de France à son successeur. (28)

Agrandissement du personnage encerclé.

293
(29)

294
Ce même signe, accompli par des juifs.

(1)

2)

Rav Avrohom Yeshaya Kanievski.(2a)

295
(3)

(3a)

(3b)

296
(3c)

(3d)

Pourim, Synagogue portugaise, Amsterdam.(4)

297
Rabbin David Tevele Schiff.(5) Naphtali Franks.(6) Salomon Rothschild.(7)

Nathan Rothschild.(8) James Mayer Rothschild.(9) Guy de Rothschild.(10)

Karl Marx. (11) Rabbi Yosef Schneersohn (12) Lev Bronstein Trotsky. (13)

298
Salomon Jadassohn.(14) Victor von Portheim.(15) Juif de Chişinău (Moldavie).(16)

Famille Golodetz.(17) James Mayer Rothschild.(18)

Avraham Helberg.(19) Le Rabbin Avraham Alter.(20) Rabbin Joshua Joffe.(20a)

299
Le Rabbin Zvi Yehuda.(21) Père du Rabbin Meir Chaim Dolinko.(22) Menachem Ussishkin.(23)

Juifs Hassiqique.(24) Assemblée de Rabbins.(25) Rabbin hassidique.(26)

Rabbin Yitzchok Gurevitz.(27) Rabbin.(28) Un rabbin.(29)

300
David, Jacob, Moshe et Simcha. Koussevitsky (30) Yakov Halperin.(31)

Famille juive de l’Est.(32) Rabbin.(33)

(34) Rabbin Moshe Chaim Lau.(34a)

301
L. L. Zamenhof.(35) Rabbin.(36) Rabbin.(37)

Carl Ladenburg.(38) Seligmann Ladenburg.(39) Wolf Ladenburg.(40)

(40a)

302
Meïr Dizengoff.(42) Rabbi David Friedman. (43) (44).
Premier maire de Tel-Aviv.

Le Rabbin Avigdor Amiel.(45). Le Rav Chlomo Matusof.(46) Un Rabbin.(47)

Rabbin Yisroel of Husyatin.(48) Rabbin ultra-orthodoxe. (49). Saul Tchernichowsky.(50).

303
Issac Codron.(51) (52)

(53)

Grand Rabbin Jacob Korff.(54) Jacob Korff.(55) Grand Rabbin Jacob Korff.(56)

304
Grand Rabbin Jacob Korff.(57) Jacob Korff.(58) Rabbin Zvi Hirsch Chajes.(59)

Grand Rabbin Joseph Meir.(60) Rabbin.(61) Rabbin.(62)

(63) (64) Morozov Eliseevich.(65)

305
Rav Mordekhai Chriqui.(66) Rabbin Abraham Kook.(67) (68)

(69)

Baron Horace Ginzberg.(70) Un rabbin.(71) Juif de Galicie.(72)

306
Rabbin Itzhak ben Walid.(73) Louis Georges Rothschild.(74) Un rabbin.(75)

Ben-Zion Mossinson.(76) Un rabbin.(77) Rabbin Isaac Elboim.(78)

Un rabbin.(79) Un rabbin.(80) Rabbins.(81)

307
Un rabbin.(82) Un rabbin.(83) Rabbin Abba Hillel Silver.(84)

Israel Zimbal.(85) Un rabbin.(86) Vasssili Grossman.(86a)

Un rabbin.(87) Isaasc Leib Peretz.(88) Jacob Hart.(89)

308
Joshua Isaacs.(90) Solomon Isaacs.(91) Job Perit.(92)

Jacob Rodriguez Rivera.(93) Un rabbin.(94) Rabbin Yitzhak Herzog.(95)

Rabbin Isaac Meyer Wise.(96) Rabbin Isaac Wise.(97) Salomon Rothschild.(98)

15ème Congrès Sioniste à Bâle, 1927. Le Rabbin Kook et autres rabbins.

309
Moshe Mandel.(99) Solomon Shane.(100) Kalman Slonimsky.(101)

Bernard Lipman.(102) Rabbin Zalman Chneerson.(103) The Satmar Rebbe.(104)

Artur Brauner.(105) Rabbin Eliyahu Landa.(106) Dr. Yechiel Tchlenov.(107)

310
Sholem Rabinovich.(108) HaRav Yaakov Landa.(109) Rabbi Yehuda Chitrik.(110)

Rabbi Moshe Chaim Lau.(111) Moshe Ayre Friedman.(112) Un rabbin.(113)

Socialiste revolutionarie.(114) Rabbin.(115) Rabbin.(116)

311
Rabbin.(117) (118) Rabbin.(119)

Rabbin, New York.(120) Juif hassidique.(121) Rabbin Mordechai Alter.(122)

M. Szajnmel.(123) Rabbin.(124) Juif sioniste.(125)

312
Un rabbin. (126) Metman Cohen.(127) Lejbus Adler.(128)

(129) (130)

Etudiants de le Yeshiva Hachmei Lublin et son fondateur Meir Szapiro, 1930.(131)

313
Simon Dubnow.(132) Nachman Syrkin.(133) Yitzhak Ben-Zvi.(134)
second Président d'Israël

Yitzhak Ben-Zvi.(135) Rabbin Avrohom Ziskind.(136) Rabbins.(137)

Un rabbin.(138) Le rabbin Avraham Alter.(139) Un rabbin.(140)

314
(141) (142) Abraham Höchberg.(143)

Yitzchak Schneersohn.(144) Yitzchak Schneersohn.(145) Rabbin Shmuel Medalia.(146)

Moishe Yerusalimskiy.(147) Rav Jay Marcus.(148) Rabbin Isaac Kook.(149)

315
Généraux de l’Union.
« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et,
voici, sa main était blanche de lèpre comme la neige. » Exode 4, 6.

Robert Andersen. Alexander Asboth. Williams Averell.

Joseph Bailey. Absalom Baird. John Gross Barnard.

Henry Alanson Barnum. William Farquhar Barry. William Francis Bartlett.

316
William Plumer Benton. Louis Blenker. James Gillpatrick Blunt.

John Milton Branan. John Buford. Ambrose E. Burnside.

Henry BeeBee Carrington. Gustave Paul Cluseret. Selden Connor.

317
Michael Corcoran. Darius Nash Couch. Robert Cowdin.

George Crook. George W. Cullum. Jefferson Colombus David.

George Washington Cullum. Newton Martin Curtis. George Armstrong Custer.

318
Brevet generals

Adams Williams. Andrews, Timothy Patrick

Bangs, Isaac Sparrow Banning, Henry Blackstone Bailey, Silas Milton

Bowman, Samuel Millard. Brice, Benjamin William. Cogswell, Milton.

319
Dandy, George Brown. Doubleday, Ulysses. Wellington Harry.

Flint, Franklin Foster. Foster, John Armstrong. Fuller, Henry William.

Gates, Theodore Burr. Graham, Harvey. Gregory, Edgar Mantlebert.

320
Militaires
« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et,
voici, sa main était blanche de lèpre comme la neige. » Exode 4, 6
.

Simon Bolivar.(1) Jérôme Bonaparte.(2) Jérôme Bonaparte.(3)

Alexandre Beauharnais.(4) Bugeaud.(5) Lafayette. (6)

Wellington.(7) Lamoricière.(8) Lucien Bonaparte.(9)

321
L'Amiral De Brueys.(10) Robert Walpole.(11) Jérôme Bonaparte.(12)

St Just.(13) John C. Bennet.(14) Maréchal Clauzel.(15)

Jean-Charles Pichegru.(16) Georges Cadoudal.(17) Yves Joseph de Kerguélen.(18)

322
Olivier Cromwell.(19) Le général Foy.(20) Sir Robert Walpole.(21)

Walter Stewart.(22) Alfred C. Ferdinand.(23) José de San Martín.(24)

José María Córdova.(25) Francisco de Miranda.(26) Cornelio Saavedra.(27)

323
Manuel Dorrego.(28) John D. Sloat.(29) Rukavina Georg Freiherr.(30)

Manuel de Godoy.(31) Colonnel Ingersoll.(32) Francisco Pizarro.(33)

Wilhelm Andreas.(34) Nikolaï N. Ioudénitch.(35) Nikolaï N. Ioudénitch.(36)

324
Alexandre Vassilievitch Koltchak.(37) (38)

Demidov-Pavel-Nikolaevic.(39) Militaires prussiens.(40)

François Louis Ali.(41) Henri Laurent. Alexandre Souvorov.

325
Frederick Cornewall.(42) Arthur Scott,(43) George Edgcumbe.(44)

Commodore Curtis Barnett.(45) Augustus Keppel.(46) Preble.(47)

Admiral David.(48) Colonel Eyre Coote.(49) Charles Just Alexandre.(50)

326
Maréchal Laurent Gouvion.(51) Ludwig Aloys.(52) ANTONIO VALDÉS Y FERNÁNDEZ .(53)

Alessandro Malaspina.(54) Casto Méndez Núñez.(55) Karol Ruprecht.(56)

Marian Langiewicz.(57) Marian Langiewicz.(58)

327
Barzykovski. (60) Samuel Rózycki.(61) Jakub Gieysztor.(62)

Tadeusz Kościuszko.(63) Jan Henryk Dąbrowski.(64) Prądzyński Ignacy.(65)

Général Meunier.(66) José de San Martin.(67) Miguel Grau Seminario.(68)

328
Miguel Grau Seminario.(69) Miguel Grau Seminario.(70) Alfonso Ugarte.(71)

Gaspar della Faille.(72) Colonel Drajat.(73) Juan Lorenzo Gutiérrez.(74)

John Charles Frémont.(75) Gregorio del Pilar.(76) Marcelo H. Del Pilar.(77)

329
Frey Antonio Valdés.(78) Juan Vicente Aguayo.(79) Pedro Garibay.(80)

José de Iturrigaray.(81) Gottlieb Schmückert.(82) Alexandre Walewski.(83)

Généraux retraités impliqué dans l’affaire ”Ergenekon” en Turquie à la sortie d’un tribunal
(84)

330
William Harrison.(85) Capitaine Pullen.(86) Captain Wallace.(87)

Philip Broke,(88) Henry Dermot Daly.(89) Nikifor Grigoriev.(90)

Alexandre Koltchak.(91) Jacques Camou.(92) Niels Christian Lunding.(93)

331
Julian Sierawski.(94) Agustin de Ahumada.(95) Antonio Valdès.(96)

General Ramon Cabrera(97)

332
28. POLITICIENS, HOMMES D’ETATS, PRESIDENTS.
« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein...» Exode 4, 6.

John Russell.(1) John Russell.(2) John Russell.(3)

William Gladstone.(4) Johannes Karasek.(5) Archambaud de Douglas.(6)

Jean Jaurès.(7) Cambacérès.(8) Adolphe Thiers.(9)

333
Louis Blanc.(10) Louis Blanc.(11) Aimé Humbert.(12)

Georges Mason.(13) Ferdinand de Lesseps.(14) Victor Schoelcher.(15)

Stephen Austin.(16) Buzot François(17) Talleyrand, Charles(18)

334
Johann J. vom Rath.(19) Giuseppe Mazzini.(20) Giuseppe Mazzini.(21)

Clemens Metternich.(22) Von Plehve.(23) Von Hindenburg.(24)

Léon Gambetta.(25) William Pitt Fessenden.(26) H. Fernando Wood.(27)

335
James Bruce.(28) Rufus Choate.(29) Stephen A. Douglas.(30)

Schuyler Colfax.(31) Daniel Webster.(32) Stephen A. Douglas.(33)

Salmon P. Chase.(34) John Sherman.(35) François Guizot.(36)

336
Royer Collard.(37) Von Plehve.(38) Benjamin Disraeli.(39)

Simon Petlioura.(40) Jozef Pilsudski.(41) Richard Tilghman.(42)

Charles Pinckney.(43) Georgios Theotokis.(44) Theodoros Deligiannis.(45)

337
José de Gálvez.(46) Juan Bernardo D. Galvez.(47) Juan Manuel de Rosas.(48)

Bartolomé Mitre.(49) Bartolomé Mitre.(50) Vicente Guerrero.(51)

Antonio José de Sucre.(52) Pedro Gual.(53) Fernández Villaverde.(54)

338
Jules Favre.(55) Goswin de Stassart.(56) Frère Orban.(57)

Frère Orban.(58) Alexandre Gendebien.(59) Piotr Stolypine.(60)

Guizot.(61) Guizot.(62) Jules Bastide.(63)

339
Jean Ernest Ducos.(64) Brénier de Renaudière.(65) Edouard Thouvenel.(66)

Charles, comte de Rémusat.(67) Eugène Spuller.(68) Nicolas Jean-de-Dieu Soult.(69)

Joseph Lainé.(70) Paul Boudet.(71) Samuel Peppys.(72)

340
Antoine-Claude de Valdec.(73) Pedro Mesía de Cerda.(74) Barthélemy Theux.(75)

Ludwik Mierosławski.(76) Józef Sowinski.(77) Narcyz Olizar.(78)

Tadeusz Dembowski.(79) Michał Kochanowski.(80) Juan Vincente Bolivar.(81)

341
Albert Grévy.(82) Président mexicain(83). Pedro Garibay.(84)

Mészáros Lázár.(85) Barabás Miklós.(86) Gyula Andrássy .(87)

Kalman Szell.(88) Ludwig von Armansperg.(89) Alexandros Mavrokordatos.(90)

342
Arthur Balfour.(91) Alfred Naquet.(92) Turgot.(93)

Elefthérios Vénizelos.(94) Athanasios Miaoulis.(95) Giuseppe Garibaldi.(96)

Pierre Antoine Berryer.(97) Louis Blanc.(98) Constantin Pavlovitch.(99)

343
Nikolaï Saltykov.(100) Joseph de Maistre.(101) William Gladstone.(102)

Louis Napoléon.(103) Paul Whitehead.(104) Seth Read.(105)

Stambolov.(106) Albert Goblet d'Alviella.(107) Manuel Blanco Encalada.(108)

344
Francisco Bilbao.(109) José Joaquín Prieto.(110) Federico Errázuriz Zañartu.(111)

Federico Zañartu.(112) Arturo Chacón.(113) Federico Echaurren.(114)

Nicolás de Piérola.(115) José Rufino Echenique.(116) José Tadeo Monagas.(117)

345
José Braulio del Campo.(118) Lucas Alamán.(119) Lucas Alamán.(120)

Paul von Hindenburg.(121) Santos Guardiola.(122) Alexander Turgenew.(123)

Antonio de Santa Anna. (124) Francisco Pi y Margall.(125) António de Oliveira.(126)

346
Félix de Marquina.(127) Francisco de la Vega.(128) Johann von Schwartz.(129)

John Cotton Smith.(130) Jonas Clark.(131) Auguste Trotte-Delaroche.(131a)

Heinrich Jaup.(132) Charles Pinckney.(133) Charles Louis Gaston.(134)

347
Charles La Grange.(135) Joseph Fouche.(136) John Bright.(137)

Jonathan Trumbull.(138) John Randolph.(139) Lewis Cass.(140)

Emile de Girardin.(141) Camillo Cavour.(142) Alphonse Berenger.(143)

348
William Windham.(144) Jean Baptiste Sylvere.(145) James Otis.(146)

Massimo Tapparelli.(147) George Canning.(148) John Lambton.(149)

François Isambert.(150) Emile de Maupas.(151) Samuel Parr.(152)

349
Alexander Perceval.(153) Victor Fialin.(154) J acob Venedey.(155)

Charles Ignace. (156) Joseph Chamberlain. (157) Nicolas Billaud-Varennes. (158)

Richard Vassal Fox. (159) Vincent Benedetti.(160) Philip Stanhope.(161)

350
William Gladstone.(162) Alfred Milner.(163) James Henry Craig.(164)

Christian Carl Josias.(165) Abdeljelil Zaouche.(166) Louis-Hippolyte Lafontaine.(167)

Louis-Hippolyte Lafontaine.(168) Alexander Ankvab.(169) V. K. Krishna Menon.(170)

351
Manuel de Mendiburu.(171) Nicolás Avellaneda.(173) Louis Blanc.(174)

Louis Blanc.(175)

352
29. ECRIVAINS, PHILOSOPHES, POETES.
« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein... » Exode 4, 6.

Maxime du Camp. (1) Victor Hugo.(2) Goethe.(3)

Nietzsche.(4) Lessing.(5) Marie Joseph Chenier.(6)

René de Chateaubriand.(7) Ledru Rollin.(8) Condorcet.(9)

353
Joseph Conrad.(10) Von Knigge.(11) Robert Burns.(12)

Friedrich Schiller.(13) Baudelaire.(14) Baudelaire. (15)

Baudelaire.(16) Baudelaire.(17) Edgar Allan Poe.(18)

354
Auguste Vacquerie.(19) Mikhail Katkov.(20) Victor Hugo.(21)

Frère Grimm.(22) François Arouet.(23) Paul Verlaine.(24)

Jean Jacques Rousseau.(25) Willis, Nathaniel Parker(26) Jacques Cazotte.(27)

355
Pierre-Jean de Béranger.(28) Jules Fontaine.(29) Ivan S. Tourgeniev.(30)

Ivan S. Tourgeniev.(31) Ivan S. Tourgeniev.(32) Kuzma T. Soldatenkov.(33)

Kuzma T. Soldatenkov.(34) Kuzma T. Soldatenkov.(35) Kuzma T. Soldatenkov.(36)

356
Ivan Dmitrievich Sytin.(37) Moritz O. Wolff.(38) Ivan Bounine.(39)

Bernardin de Saint-Pierre.(40) Jean Jacques Rousseau.(41) Jules Hetzl. (42)

Victor Hugo.(43) Victor Cousin.(44) Victor Cousin.(45)

357
Victor Cousin.(46) Jules Michelet.(47) Claude-Alphonse Delangle.(48)

Adam Mickiewicz.(49) Adam Mickiewicz.(50) Victor Hugo.(51)

Victor Hugo.(52) Victor Hugo.(53) Victor Hugo.(54)

358
Victor Hugo.(55) Alexander Sumarokov.(56) August Strindberg.(57)

Gleb Uspensky.(58) Kuzma Soldatenkov.(59) Bakhrushin Petrovich.(60)

José Manuel Alcalde.(61) Joaquín de Benegasi.(62) Marcelino Menéndez.(63)

359
Victor Hugo.(64) Ivan Krylov.(65) Afanassi Afanassievitch.(66)

Vassili Joukovski.(67) Nicolai Stsherbina.(68) Friedrich Schiller.(69)

Alphonse de Lamartine.(70) Voltaire.(71) Voltaire.(72)

360
Kuzma Soldatenkov.(73) Victor Hugo.(74) Victor Hugo.(75)

Charles Rollin.(76) William Howitt.(77) Robert Ainslie.(78)

William Bryant.(79) Louis Gresset.(80) Josef Kraszewski.(81)

361
Ivan Krylov.(82) George Lansdowne.(83) William Maxwell.(84)

Alfred Street.(85) Samuel Warren.(86) Samuel Warren.(87)

Lambert Lombard.(88) Samuel Coleridge.(89) Georges Croly.(90)

362
Samuel Richardson.(91) James Montgomery.(92) Samuel Smiles.(93)

Samuel Derrick.(94) Teleshov Dmitrievich.(95) Vasiliy Vavrik.(96)

Auguste Escoffier.(97) Auguste Escoffier.(98) Alexandre Pouchkine.(99)

363
Anatoli Koni.(100) Anatoli Koni.(101)

364
Omar Bongo.

(1) (2)

Francis Michel Mbadinga et Omar Bongo.(3) (4)

Omar Bongo Ondimba est reçu, le 30 (6)


novembre 2006 à l'Eysée, par Jacques Chirac.(5)

365
Ataturk.
« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein...» Exode 4, 6.

(1) (2) (3)

(4) (5) (6)

(7) (8) (9)

366
(10) (11) (12)

(13) (14) (15)

(16) (17) (18)

367
(19) (20) (21)

(22) (24) (25)

(26) (27) (28)

368
(29) (30) (31)

(32) (33) (34)

(35) (36) (37)

369
(38) (39) (40)

(41) (42) (43)

(44) (45) (46)

370
(47) (48) (49)

Ataturk en position lors de l’inauguration de sa statue à Adana…


http://www.arastiralim.com/bir-millet-ki-heykel-yapmaz.html

371
http://gumrahailesi.com/data/media/2/Cumhurbaskani_Ataturk_Sivas_Garindan_Cikar
ken.jpg

372
Rois, Empereurs, Barons, Ducs, Comtes.
« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein.... » Exode 4, 6.

Léopold.(1) Léopold II.(2) Rochambau.(3)

Dupuytren Guillaume(4) Stanislas Augustus.(5) Jean III Sobieski.(6)

Comte de Buffon.(7) Baron Stroganov.(7) Marquis de Livois.(8)

373
Louis Philippe.(9) Louis XVI.(10) Baron Widdrington(11)

Kaiser Joseph II.(12) François Joseph I.(13) Le Roi Ludwig II. (14)

Roi Ludwig II.(15) Karl August.(16) Karl Theodor August.(17)

374
Johann Baptist (18) Philippe V. Roi d’Espagne.(19) Sultan Mourad V.(20)

Duc de Chaulnes.(21) Lord Raglan.(22) Lord Ellenborough.(23)

Charles Radcliffe. (24) Duc d’Enghien.(25) Comte Cagliostro.(26)

375
Louis XVI.(27) Earl Grey.(28) Sir John Johnson.(29)

Sir John Steell.(30) Charles Spencer.(31) Dom Pedro II.(32)

James Brydges.(33) Roi Georg I. (34) Frederick-William IV.(36)

376
Roi George III.(37) Prince George Augustus.(38) Friedrich August I.(39)

Shah d’Iran. (40) Haile Selassie.(41) Léopold I. (42)

Guillaume 1er. (43) Charles Louis Ernest.(44) Charles-Joseph de Ligne.(45)

377
Baron de Beaumanoir.(46) Duc de Richelieu.(47) Maurice-Quentin de La Tour.(48)

Marie Casimir Auguste.(49) Prince Carl de Prusse.(50) William Stanhope.(51)

Comte Jacques Coghen.(52) Franz Karl.(53) Kaiser Maximilian I.(54)

378
Comte de Laborde.(55) Marquis de Vernes.(56) Baron von Steuben.(57)

Le Roi Albert I.(58) Louis-Philippe d’Orléans.(59) Charles,Comte de Romrée.(60)

Comte Des Gui.(61) Alfred Candidus Ferdinand.(62) Baron d’Anethan.(63)

379
Orélie Antoine de Tounens.(64) Miguel de Bragance.(65) Agustín Villalón.(66)

Francisco de la Cueva.(67) Friedrich von Braunschweig.(68) Wolfgang von Dalberg.(69)

David Godefroy.(70) David Wemyss.(71) Charles Edward Stuart.(72)

380
Felix Hippolyte.(73) Henry Hawkins.(74) Georges Montagu.(75)

Roi Georges IV.(76)

381
Membres de la Commune de Paris. (1871)

Charles Amouroux.(1) Moreau.(2) Fontaine.(3)

Docteur Villat.(4) Trinquet.(5) Groslard.(6)

Clément Thomas.(7) Jules Vallès.(8) D. Th Régère.(9)

382
Jean Soulé.(10) Rousset.(11) Ribemont.(12)

Raymond.(13) Quintin.(14) Jules Montels.(15)

Meller père.(16) Marsaut.(17) Magnier.(18)

383
Lullier.(19) Louet.(20) Benot.(21)

Beziers.(22) Bouin, dit Caboche.(23) L. Coignet.(24)

J.B. François.(25) Guilleminot.(26) Gustave Flourens.(27)

384
Karl Marx.

« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein... » Exode 4, 6.

(1) (2) (3)

(4) (5) (6)

(7) (8) (9)

385
Staline.
« L'Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Et il mit sa main dans son sein... » Exode 4, 6.

(1) (2) (3)

(4) (5) (6)

(7) (8) (9)

386
(10) (11)

(12) (13) (14)

(15) (16) (17)

387
(18) (19) (21)

(20) (22)

(23) (24) (25)

388
(26) (27) (28)

(29).

(30).

389
(31) (32) (33)

(34) (35) (36)

(37) (38) (39)

390
(40) (41)

(42) (43)

(44) (45) (46)

391
(47) (48) (49)

(50) (51) (52)

(53) (54) (55)

392
(56)

(57) (58) (59)

(60) (61)

393
Diverses personnalités communistes.

Lénine. (1) Lénine.(2) Friedrich Engels.(3)

Lénine.(4) Lénine.(5) Père de Lénine.(6)

Josip Broz (Tito).(7) Leon Trotsky. (8) Alexander Kerensky.(9)

394
Georgi Dimitrov. (10) Mikhail Levandovsky.(11) Nikolaï Iejov.(12)

Gueorgui Malenkov.(13) Alexander Herzen.(14) Mikhaïl Frounze.(15)

Général Broussilov.(16) Anatoli Lounatcharski.(17) (18)

395
Avdeyev Mihail Vasilievich.(19) Dirigeant de l’OGPU.(20) Viatcheslav Molotov.(21)

Nikolaï Bukharin.(22) Lazare Kaganovitch.(23) Leonid Brejnev.(24)

Alexis N. Tolstoï (25) (26)

396
Pyotr Baranovsky.(27) Piatkov Leonidovitch.(28) Yakov Sverdlov.(29)

Yakov Sverdlov.(30) Lavrenty Beria.(31) Lavrenty Beria.(32)

Aviateur soviétique.(33) Militaire communiste.(34) Joseph Pogany.(35)

397
Wilhelm Liebknecht.(36) Vladimir Nemirovitch-Dantchenko.(37) Ivan Fedorovich.(38)

(39)

_ .
(40)

398
Militaires.(41) Militaires.(42)

(43) (44)

Lenin and commanders reviewing troops of citizen trainees at the Red Square, Moscow, May
25, 1919.(45)

399
Alexeï Antonov (46) Soldats bolchévique.(49) (50)

Quatre commandants de camps, goulag de Kolyma.(47) (48)

Molotov.(51)

400
Maxime Gorki. (52) Lev Deutsch.(52 a)

Élie Reclus(53). Mikhail Bakunin, Giuseppe Fanelli.(54) Yakov Sverdlov.(55)

Etienne Cabet.(56) Etienne Cabet.(57) Louis Auguste Blanqui.(58)

401
Robert Owen.(59) Mikhail Bakounine.(60) Lev Trotski. (61)

Joseph Proudhon.(62) Joseph Proudhon.(63) (64)

Karl Radek.(65)

402
Karl Radek.(66)

Communistes géorgiens.(67) Communiste georgien (68)

Semion Boudienny et Maxim Gorki.(69) Alexander Zaporozhets.(70)

403
Alexandr M. Vasilevsky.(71)

Alexander Golovanov.(72) Militaire communiste (73) Andrei A. Gromyko.(74)

Andrei A. Gromyko.(75) Vyacheslav Molotov.(76)

404
Vyacheslav M. Molotov .(77) Josip Broz Tito et Nikita Krutshev.(78)

soviet militaires.(79)

Nikita S. Khrushchev Soviet government officials watching a parade.

Anastas I. Mikoyan.(80) Anastas I. Mikoyan.(81) Vyacheslav Menzhinsky.(82)

405
Lavrentiy Beria et un camarade(83) Maxime Gorki.(84) Vyacheslav Molotov.(85)

Viacheslav M. Molotov.(86) Maurice Thorez.(87) Maurice Thorez.(88)

Leon Trotsky.(89)

406
Présidents américains.

Abraham Lincoln.(1) Abraham Lincoln.(2) Abraham Lincoln.(3)

Ulysses Grant Simpson.(4) Rutherford B. Hayes.(5) James Polk Knox.(6)

John Adams.(7) Georges Washington.(8) McKinley William.(9)

407
Andrew Johnson.(10) Andrew Jackson.(11) Franklin Pierce.(12)

James Abram Garfield.(13) Benjamin Franklin.(14) Martin van Buren.(15)

Ulysses Sympsons.(16) Rutherford B. Hayes.(17) Ulysses Grant Sympsons.(18)

408
Personnalités diverses.

John Jay.(1) Mikhail Levandovsky.(2) Auguste Bartholdi.(3)

Auguste Bartholdi.(4) Thomas Cochrane.(5) Ignatus Donnelly.(6)

Erasmus Wilson.(7) Alexandre de Yugoslavie.(8) Salomon Rothschild.(9)

409
Giacomo Antonelli.(10) Jean Sibelius.(11) Zacharias Topelius.(12)

Littré Emile.(13) François Prévost-d’Exiles.(14) William Booth.(15)

Champollion.(16) Eugène Delacroix.(17) Gioacchino Rossini.(18)

410
Eugène Pelletan.(19) William C.Locke.(20) Richard Wagner.(21)

Mozart.(22) Handel.(23) Joseph-Marie Paquet.(24)

Hittorf, Johann Wilhelm.(25) Alexander Herzen.(26) Sir John Vanbrugh.(27)

411
Philip Ditcher.(28) Anonyme.(29) John Rae.(30)

Colin Powell.(32) (33) Daniel O'Connell.(34)

Daniel O'Connell.(35) Daniel O'Connell.(36) Cavendish Henry.(37)

412
Odilon Barrot.(38) Edouard Grimaux.(39) Joseph Fourrier.(40)

Camillo Cavour.(41) Barthélemy Dumortier.(42) Granville S. Pattison.(43)

Hector Berlioz.(44) Hector Berlioz.(45) Michel Eugène Chevreul.(46)

413
Emile de GIRARDIN.(47) Henri Murger.(48) Auguste Luchet.(49)

Auguste Nelaton.(50) Bernard G. Etienne.(51) Ambrose Argenti.(52)

Ignatius Sancho.(53) John Ruskin.(54) John Stark.(55)

414
John Wilkes Booth.(56) John Jordan Crittenden.(57) Robert E. Lee.(58)

Don Roque A. Gómez.(60) Luiz A. Rebelo da Silva.(61) Edouard Fétis.(62)

Michael Iwanowitsch Glinka.(63) Charles Messier.(64) Charles Garnier.(65)

415
Charles-Alexandre de Calonne.(66) Thomas Russell.(67) Christopher Hughes.(68)

Jodokus Donatus Hubertus.(69) Jodokus Donatus Hubertus.(70) Mantzaros.(71)

Gustav Struve.(72) Anton Rollet.(73) Jean Baptiste Boisduval.(74)

416
Jonas Clark.(75) Karl T. von Kuestner.(76) Worten von Friedrich.(77)

Christian Gottlob Heyne.(78) Bernhard J. Windscheid.(79) Albrecht D. Thaer.(80)

Hermann D. Piepenstock.(81) Manuel B.Borgoño.(82) Charcot. (84)

417
George Vandeput. (85) William Augustus.(86) Joseph Addison.(87)

JG Drake. (88) Bartlett, William Chambers.(89) Sir Joshua Reynolds.(90)

Sir James Burrow. (91) Joseph Addison. (92) Vladimir M. Bekhterev.(93)

418
Wilhelm T. Seyfferth.(94) Gottfried Hermann.(95) Wolfgang von Dalberg.(96)

Heinrich E.Schmieder.(97) Karl Lachmann.(98) Anatoly Koni.(99)

(100) (101) Jean Auguste Dominique (102)

419
Monsieur Devillers.(103) John M. Chivington.(104) Jean Jacques Ampère.(105)

Piotr Dubovitsky.(106) Marcelin Bethelot.(107) Ludvig Halevy.(108)

Roesel von Rosenhof.(109) Henri de Hemptinne.(110) Charles Hemptinne(111).

420
Carl Tausig.(112) Andreas Hofer.(113) Johann Wilhelm Cornelius.(114)

Carl Bloch.(115) Johan Theodor Landmark.(116) Matthias Jacob Schleiden.(117)

Victor Friedrich Gottlieb.(118) D’Alembert.(119) James Ashley.(120)

421
Karl Zerrahm.(121) John Fredersend.(122) (123)

A. Vrolik.(124) Jozsef Teleki.(125) Eötvös Lorand.(126)

Samuel Teleki.(127) Vetter Anal.(128) Fischer Móric.(129)

422
Tchaadaпeff, Pierre.(130) Johann Nepomuk Holhzey.(131) Ashe Windham.(132)

George Savile.(133) Charles Bonaparte.(134) Thomas Fitzwilliam.(135)

П. И. Демезон.(136) Военной Академии.(137) Jules-Germain Cloquet.(137a)

423
Edmond Fuchs.(137 b) Camus Armand.(137 c) Foucault Léon.(137 d)

Emile Gueymard.(137 e) Heinrich Leutemann.(137 f) Isambard Brunel. (137 g)

Isambard Brunel. (137 h) Franciszek Morawski.(137 i) Nemirovich-Danchenko.(137 j)

424
(138) Andrzej Plichta.(138 a) (139)

(140) (141) (143)

(144) Thomas Huxley.(144a) Thomas Winans.(144b)

425
Membres de Skull and Bones.(145)

Membres de Skull and Bones, 1878. (145)

Membres de Skull and Bones, 1887. (145)

426
Membres de Skull and Bones. (145)

Membres de Skull and Bones. (145)

Membres de Skull and Bones faisant un signe bizzare et toujours le crâne ! (145)

427
La Régence (1715-1723).(146)
Le conseil de régence.(115)

(146)

428
Louis XIV et sa cour.(147)

Henry Taft (148) Le demi frère de Sigmund Freud.(149) Carl Edouard Marius.(150)

429
Théodore Verhaegen.(151) Delseme. (152) Adolphe Quételet.(153)

Pierre Théodore Verhaegen.(154) Samuel George Morton.(155) William Dawes.(156)

(157) (158) (159)

430
Gérard Merman.(160) Raoul Rochette.(161) Fialin de Persigny.(162)

Joseph Valette.(163) Gaston de Raousset.(164) Pierre-Ernest Pinard.(165)

Gilbert Breschet.(166) Joseph-Alfred Serret.(167) François Forster.(168)

431
Charles-Eugène Corta.(169) Jules Cloquet.(170) Parseval.(171)

Jacques Perrier.(172) Monsieur de Mongiraud.(173) Andrew Carnegie.(174)

Vasiliy Kachalov .(175) Alexander Opekushin.(176) Pavel Kharitonenko.(177)

432
Georges Gurdjieff.(178) Richard Wagner.(179) Edwin Booth.(180)

Vasily Vereshchagin.(181) Ryabushinskiy Pavlovich.(182) Likhonin Semyon.(183)

Konshin Nikolaevich.(184) Verikovskiy Ivanovich.(185) Luis Gonzaga Cuevas.(186)

433
Tomás Ruiz Iturgoyen. (187) Ignacio Cervantes.(188) José de Cervantes.(189)

Juan Antonio Cousiño.(190) William Morgan.(191) Johannes Astruc.(192)

Conrad Ekhof.(193) Christian Gottfried Körner.(194) Antoine Barnave.(195)

434
Johann Pestalozzi.(196) Peter von Biron.(197) Jean-Baptiste Gresset.(198)

William Lloyd Garrison.(199) Jim Lane.(200) George Peabody.(201)

William Barton.(202) George Peabody(203) Charles Michel Billard.(204)

435
Henry Charles Litloff.(205) Edward Baines.(206) Benjamin Guiness.(207)

Richard Wagner.(208) Richard Wagner.(209) Richard Lander.(210)

John Solomon Rarey.(211) Thomas Cubitt.(212) William Edwards.(213)

436
Ira Davenport.(214) Richard Brocklesby.(215) Heinrich Rose.(216)

Carl Heinrich Graun.(217) Louis Pasteur.(218) Antoine Louis Barye.(219)

John Smeaton.(220) Richard Howe.(221) Lester Pearson.(221)

437
Cesare Lombroso.(222) Julius Benedict.(223) Adam Prazmowski.(224)

438
Révérends, pasteurs, hommes d’église.

Adams, Thomas.(1) Arundel, John. (2) Beman, N. L. L.(3)

Thompson, Thomas, M.A.(4) Warrener, William.(5) Charles Finney.(6)

Pape Pie IX.(7) Miguel Hidalgo Y Costilla.(8) Giacomo Antonelli.(9)

439
Willam Booth.(10) Joseph-Marie Paquet.(11) Johan Ludvig Runeberg.(12)

Siegmund Jacob Baumgarten.(13) Philip Schaff. (14) Rev. John D. Robnett.(15)

Révérend Fielder Israel.(16) Teofan Živković.(17) Johann Froben.(18)

440
Karl Theodor von Dalberg,(19) William Booth.(20) William Booth.(21)

William Booth.(22) William Booth.(23) Saverio Bettinelli.(24)

John Angell James.(25) William Booth.(26) Napoléon Peyrat.(27)

441
" Franc-maçonnerie : Association internationale en partie secrète; de
caractère mutualiste et philanthropique, dont les membres se reconnaissent à
certains signes et emblèmes (certains hérités des corporations anciennes des
maçons)"
Le Petit Robert(1986)

Révérend John Goan.(28) Révérend J. Hillman.(29) Rabbin Harry Kellman.(30)

(31)

442
Autres signes maçonnique.

Il ne faut pas confondre le signe que nous allons voire avec celui que les musulmans
arabe accomplissent après avoir serré une main, ils portent leur mains vers leur poitrine
signifiant ainsi que la personne à qui ils ont serré la main, a une place dans leurs coeurs, un
signe d’amour. Le signe maçonnique que nous allons voir s’inspire de l’Egypte Antique et ne
se fait nullement après une poignée de main.

Origène. (185-254 A.D.). (1) Temple Nubien.(2) Grand Prêtre Kai.(3)

Pharaon Netjerykhet Djoser.(4) RAHOTEP ET NEFRIT. (5)

443
(6) Elisabeth St Leger.(7) (8)

(9)

444
Anton Szandor LaVey, fondateur de l’église satanique en 1966, à Los Angeles.(8)

B. P. Singh ( Troisième à partir de la gauche) et Hari Mathur, le Grand Maître des francs-
maçons( quatrième à partir de la gauche.)

Eugen Ovidiu Chirovici.(10) (11) (12)


(Président de Roumanie.)

(13) (14) (15)

445
(16)
Sur cette photo, G.W. Bush fait un signe différent des autres, qui correspond à un signe
maçonnique.

Raspoutine. (17) W. Bush. (18) Franc-maçon en tenue.(19)

.
Reverend George Whitefield. (20) John Hawkins.(20 a) Karl Marx.(20b)

446
Pie IX. (21)

(22)

(23)

447
Signe de reconnaisance maçonnique ?

(1) (2) Le Pape Jean Paul II.(3)

Eglise orthodoxe grecque.(4) Haïlé Sélassié.(5)

Haïlé Sélassié. (6) Haïlé Sélassié. (9) Louise Michèle.

448
Haïlé Sélassié. (7) Haïlé Sélassié. (8)

(8a) (8 b) (8 c)

Rabbin Andrew Baker (9) Mère de Marcel Proust.(9 a) Wolfgang Thierse.(9 b)


http://www.ask1.org/post219737.html

449
Symbole juif sur pierre tombale indiquant que le défunt était un Cohen, membre de la famille
sacerdotale de la Tribu de Lévi.

(10) (11)

(12) (13)

L’image ci-dessus provient d’un site maçonnique.(14)

450
Signe étrange.

Rabbin Abraham Eléazar.

Robert Fludd. (1) William V, Duc de Bavière. (2) Christophe Colomb.(3)

Cagaloglu Sinan Pacha.(4) Moulay Ismail.(5) Dominikos Theotokopulos.(6)

451
Martin Luther.(7) Roger Bacon.(8) Gaspard Fagel.(9)

Adolf Hitler.(10) Martin Luther.(11) King James I.(12)

Alexander Hamilton.(13) Martin Luther.(14)

452
CHAPITRE V.

COMMUNISME.

453
454
« Toute société organisée à partir
des théories de Marx se
terminera inéluctablement en
despotisme au nom du
socialisme. »
Michel Bakounine, 32°

455
Définition :

« Au niveau théorique, le communisme est une conception de société sans classe, une
organisation sociale sans État, fondée sur la possession commune des moyens de production
et qui peut être classée comme une branche du socialisme ou plutôt « comme but » du
socialisme. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Communisme

« Etymologie : du latin "communis", communauté, lui-même issu de "cum", avec, ensemble et


de "munus", charge, dette : charges partagées, obligations mutuelles.

Le communisme est un mode d'organisation sociale basée sur l'abolition de la propriété


privée des moyens de production et d'échange au profit de la propriété collective. La
transition entre le système capitaliste et la société communiste, sans classe et sans Etat,
nécessite une phase transitoire de dictature du prolétariat.

Dérivé du socialisme, le communisme s'inspire largement du système politique, économique et


social, exposé par Karl Marx (1818-1883) et Friedrich Engels (1820-1893) dans le Manifeste
du Parti communiste (1848). Cette alternative au capitalisme y est décrite comme "une
association où le libre développement de chacun est la condition du libre développement de
tous »
http://www.toupie.org/Dictionnaire/Communisme.htm

Ces définitions ne sont pas juste, lisons plutôt Marx et Engels dans le Manifeste du Parti
Communiste :

« -Expropriation de la propriété foncière et affectation de la rente foncière aux dépenses de


l'Etat.
-Impôt fortement progressif.
-Abolition de l'héritage.
-Confiscation des biens de tous les émigrés et rebelles.
-Centralisation du crédit entre les mains de l'Etat, au moyen d'une banque nationale, dont le
capital appartiendra à l'Etat et qui jouira d'un monopole exclusif.
-Centralisation entre les mains de l'Etat de tous les moyens de transport. »

Ils disent clairement que touts sera sous contrôle de l’Etat.

456
Qui était Mordechai Levy ( Karl Marx) ?

« Karl Heinrich Marx est l’un des huit enfants de Heinrich


et Henrietta Marx. La vocation du père est le barreau. Mais
l’année même où Trèves est livrée à la Prusse par le
Congrès de Vienne, un décret interdit aux juifs d’exercer la
profession d’avocat. Cette interdiction est renforcée en
1816. Pour pratiquer sa profession, Heinrich se convertit
au protestantisme entre le 23 avril 1816 et le 17 août 1817.
Il fait baptiser ses enfants en 1824. Karl Marx est alors
âgé de six ans…..Son nom d’origine est Hirschel Ha-Lévi et
il est aussi premier de sa lignée à ne pas être rabbin de
Trèves. Depuis de nombreuses générations la famille
Hirchel produit des talmudistes réputés. »
La mère, Henrietta Pressburg, est, elle aussi, fille de
rabbin. Son père, né en Hongrie, s’est établi comme rabbin
de Nijmegen en Hollande. » (Ouverture sur Karl Marx, Daniel
(1) Beresniak, Edition Jacques Grancher, Paris, 1992, p.12-13.)

Jacques Attali écrit :

« Ce lien entre capitalisme et judaïsme, à détruire l'un par l'autre, constitue la thèse d'un
jeune philosophe né dans une famille de rabbis et de marchands juifs de Trèves (son père est
Hirschel Ha Levi, sa mère Henrietta Pressburg Hirshel) converti au protestantisme quand il
avait six ans. » (Les Juifs, le monde et l'argent", Jacques Attali, Fayard, Paris, janvier 2002, p. 385.)

« Il (le père de Marx) veut devenir avocat, en particulier pour défendre les juifs contre toutes
formes d’agression » (Karl Marx ou l’esprit du monde, Editions Fayard, 2005, p.20)

« L’année suivante, à la mort de sa mère, Herschel n’y tient plus. Il se résout à sauter le pas,
il renonce au judaïsme et troque le nom de Herschel Marx Levy pour celui de Heinrich Marx.
Il ne rompt pas pour autant avec sa communauté, en particulier avec son frère. Afin de bien
montrer que sa conversion est d’ordre politique, et qu’elle est sans doute provisoire, il n’opte
pas pour la religion dominante de la ville, le catholicisme, mais pour le luthérianisme, la
religion des maîtres berlinois (…), Toute sa vie, il continuera d’assurer la défense des Juifs
rhénan et de protester contre l’injustice dont il se sent lui-même victime à l’instar des
autres Juifs allemands » (Karl Marx ou l’esprit du monde, Jacques Attali, Editions Fayard, Paris, 2005, p.
26)

Le père de Karl Marx s’est donc converti au protestantisme par intérêt ce qui implique
qu’il n’a pas renié sa foi d’origine. S’il n’y avait pas eu cette interdiction, il ne se serait pas
converti au Christianisme

Ce que confirme « L’Arche », une revue juive française :

« En ignorant de manière aussi brutale et aussi aveugle l’enseignement jamais déjugé de la


pensée juive, Marx ne tentait-il pas aussi d’exterminer l’image de son propre père juif, lequel
s’était converti au protestantisme non par conviction intellectuelle ou par foi religieuse

457
mais afin de payer de cette manière, dérisoire et mutilante, son billet d’entrée dans la
société libérale et capitaliste de son temps ? » (Karl Marx, Rabbi Nahman et le dieu Mamon, Raphaël
Draï, Extrait de L’Arche (Le mensuel du judaïsme français) n° 546-547, août-septembre 2003.)

Ses enfants, bien que baptisés, n’en ont pas moins subi une éducation religieuve juive.

« Marx père , choisit d’attendre, de rester avocat et d’anbandonner officiellement la religion


juive-ce que ne fit pas sa femme- et de devenir protestant.

Le petit Karl Marx est élévé non pas dans la religion protestante mais dans l’absence de
religion. On attend même quelque année avant de le baptiser. Sa mère continue à lui
enseigner les rudiments d’hébreu et il s’inscrit dans une école protestante. » (Conférence sur
Marx, Jacques Attali, Editions Plein Feux, Nantes, 2005, p.16-17)

« Karl Heinrich Marx est né à Trèves (aujourd'hui en Rhénanie-Palatinat) en 1818 alors sous
domination prussienne. Il est le second d'une fratrie de huit enfants. Son père, Heinrich Marx
(1782–1838), avocat issu d’une famille de rabbins et de marchands, s’est converti au
protestantisme en 1816 ou 1817 pour pouvoir exercer sa profession. Sa mère s'appelle
Henriette née à Pressburg (1788–1863). Elle est la grande tante des frères Gerard Philips et
Anton Philips fondateurs de la société Philips. Karl Marx est baptisé dans le luthéranisme
en 1824. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Karl_Marx

“Marx, the son of a Jewish lawyer of Treves, numbered among his ancestors many famous
rabbis. The chapters on the theory of value in his principal work, "Das Kapital," suggest by
their subtle analysis an inherited Talmudical bent, though his own education was
uninfluenced by Jewish studies, the family having been converted to the Lutheran Church
during his early childhood. In 1842 he became editor of the "Rheinische Zeitung" at
Cologne”

“Marx, le fils d’un avocat juif de Trèves, comptait parmi ses ancêtres beaucoup de rabbins
célébre. Le chapitre sur la théorie of value dans son ouvrage principale « Le Capitale »,
suggère par son analyse subtile
http://www.jewishencyclopedia.com/view.jsp?artid=873&letter=S&search=socialism
article de Joseph Jacobs Isaac A. Hourwich

Sur un site internet juif, nous pouvons lire ce qui suit :

Autre cas de conversion, celui de Henrich Heine (poète), juif franc-maçon :(« Il fut initié à la
loge Les Trinosophes, Orient de Paris (1844). », (Dicitonnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou,
Editions PUF, Paris, 2006, p. 571)

Un article de Henri Graetz :

« C’est à cette époque que trois jeunes gens juifs, animés des plus nobles sentiments et
désireux d’aider au relèvement de leurs coreligionnaires, associèrent leurs efforts (27
novembre 1819) pour créer une Société pour la civilisation et la science des Juifs. Ce
triumvirat se composait de Léopold Zunz (né à Detmold en 1794 et mort à Berlin en 1886),
Édouard Gans (mort en 1839), le porte-drapeau de la philosophie hégélienne, et enfin Moïse
Moser, le plus intime ami de Heine, qui l’appelait l’édition de luxe d’un véritable homme,
l’épilogue de Nathan le Sage.

458
Aux fondateurs de la Société se joignirent bientôt d’autres membres, même d’anciens
disciples de Mendelssohn, comme Ben David et David Friedlænder. Jacobson aussi donna
son adhésion. A Berlin, cette Société comptait environ cinquante membres, et près de vingt à
Hambourg. Plus tard, Henri Heine y adhéra également.

Ces deus écrivains, bien qu’ils eussent déserté tous deux le judaïsme, furent foncièrement
juifs et par leurs sentiments intimes, et par leur éducation et par leur genre de talent. En
lisant leurs oeuvres, on s’aperçoit bien vite qu’ils sont des enfants du judaïsme. On reconnaît
leur origine juive, non seulement dans leur esprit pétillant et leur ironie cinglante, mais aussi
dans leur amour de la vérité et de la liberté, leur haine de l’hypocrisie, leur colère contre
l’injustice, l’intolérance et le fanatisme. Les sentiments démocratiques qui dominaient chez
Bœrne comme la dialectique pénétrante qui distinguait Heine étaient essentiellement juifs.
(Henri Graetz, Histoire des Juifs , Chapitre XVI — Les réformes religieuses et la science juive — (1815-1840).)
http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=8756

« Ce qui modérait pourtant le zèle de Heine pour le judaïsme, dont il reconnaissait la haute
antiquité, la grandeur morale et la mission élevée, c’étaient l’aspect pitoyable sous lequel se
présentait alors cette religion et le dédain dont les chrétiens accablaient ses adeptes. Dans
son impatience, il aurait voulu qu’elle se dépouillât instantanément de ses formes surannées,
de ce qu’il appelait ses haillons, et qu’elle se montrât aux yeux de tous brillante et rajeunie.
Mais il blâmait les procédés employés par les éclairés de Berlin pour obtenir cette
rénovation. Selon lui, c’était affaiblir le judaïsme que d’y introduire, sous prétexte de
réformes, des usages de l’Église. Ce qui manque aujourd’hui à Israël, disait-il, c’est
l’énergie… Nous n’avons plus le courage de porter la barbe, de jeûner, de haïr et de souffrir.
Moi aussi, avouait-il, je n’ai plus le courage de porter la barbe et de me laisser insulter
comme juif.

Ces insultes que, dès sa jeunesse, Henri Heine avait dû subir et qu’il entendait sans cesse
lancer contre sa race, lui rendirent absolument odieux ceux qui outrageaient ainsi et
maltraitaient impunément les Juifs. Il détestait également l’Église, qui s’était toujours
montrée si cruelle envers ce judaïsme auquel elle devait, en réalité, son existence. Mais il en
voulait surtout aux apostats qui, par intérêt, désertaient leur foi et se tournaient contre leurs
anciens compagnons d’infortune. Selon lui, il n’est pas possible qu’un Juif soit sincère en
adoptant le christianisme : ou bien il trompe les autres ou il se trompe soi-même. Heine
exprima ses sentiments de colère contre les ennemis d’Israël dans un poème dramatique
intitulé Almanzor (achevé en 1823) ; seulement, au lieu de Juifs, il fait parler les Maures de
Grenade.

Heine ne se contenta pas de donner libre cours à son indignation contre les persécuteurs des
Juifs ; dans divers ouvrages il glorifia le judaïsme. Comme il le dit lui-même, il éprouvait, lui
aussi, les sentiments dont parle le psalmiste avec une si vigoureuse éloquence : Que ma
langue s’attache à mon palais, que ma main droite se dessèche si jamais je t’oublie, ô
Jérusalem !

Par une contradiction inexplicable, Henri Heine se fit baptiser (28 juin 1825) au moment
même où il s’élevait avec indignation contre les procédés de l’Église et parlait avec
admiration du judaïsme. Il paraissait tout confus de l’acte qu’il venait d’accomplir et osait à
peine l’avouer à Moser, son ami intime; il usa de détours et de périphrases pour l’en
informer. »

459
Henri Graetz, Histoire des Juifs, Chapitre XV — Le Sanhédrin de Paris et la Réaction —
(1806-1815). http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=8755

« Heine s’était converti, comme le faisaient beaucoup, pour des raisons pratiques,
expliquant comme suit sa conversion : On pourra déduire de mon système de pensée que le
baptême m'est tout à fait indifférent, et que je ne lui accorde aucune valeur, pas même
symbolique. Ma conversion au christianisme n'avait pour but que de permettre mon
admission à la culture européenne. » Rabbin Ken Spiro.
http://www.lamed.fr/SSI/articleToPrint.asp?PageURL=/judaisme/Histoire/14
18.xml&torahportion=notparshapage

« Henrich Heine se convertit pour obtenir son « billet d’entrée dans la culture européenne.
».http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=1354¨

Karl Marx, antisémite ?


« Ne cherchons pas le secret du Juif dans sa
religion, mais cherchons le secret de la
religion dans le Juif réel. Quel est le fond
profane du judaïsme ? Le besoin pratique,
l'utilité personnelle. Quel est le culte
profane du Juif ? Le trafic. Quel est son
dieu profane ? L'argent. [...] La nationalité
chimérique du Juif est la nationalité du
commerçant, de l'homme d'argent. Le
judaïsme n'atteint son apogée qu'avec la
perfection de la société bourgeoise ; mais la
société bourgeoise n'atteint sa perfection que
dans le monde chrétien [.. .]. Le
christianisme est issu du judaïsme ; et il a
fini par se ramener au judaïsme. [...] Ce
n'est donc pas seulement dans le
Pentateuque et le Talmud, c'est dans la
société actuelle que nous trouvons l'essence
du Juif de nos jours. [...] L'argent est le dieu
jaloux d'Israël, devant qui nul autre dieu ne
doit subsister. [...] L'argent abaisse tous les
dieux de l'homme et les change en
Première éditions en anglais du livre de
marchandise. L'argent est la valeur générale
Marx: “ A world without Jews” “Un
et constituée en soi de toutes choses. » (La
monde sans Juifs » (2) question juive (1844), cité par Jacques Attali in Les
Juifs, le Monde et l'argent, Fayard, Paris 2002, p. 386)

« Le dieu des Juifs s'est sécularisé et est devenu le dieu mondial. Le change, voilà le vrai dieu
du Juif. Son dieu n'est qu'une traite illusoire. »

« Ce n’est pas seulement à cause de certains passages de La Question Juive (1844), c’est
aussi pour les phobies personnelles dont sa correspondance témoigne, que Marx a été tenu
pour antisémite. Qualifier un Lassallle de « nègre juif » n’était pas faire preuve d’une grande
délicatesse. (Lettre à Engels, 30 juillet 1862, MEW, XXX, p.257) » (La vie de Karl Marx, Boris
Nicolaïevski, Otto Maenschen-Helfen Editions de la Table Ronde, 1997, p. 434)

460
Voici l’originale :

“The Jewish nigger Lassalle who, I’m glad to say, is leaving at the end of this week, has
happily lost another 5,000 talers in an ill-judged speculation.” Marx To Engels, 30 juillet
1862, MECW Volume 41, p. 388,
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1862/letters/62_07_30a.htm

« Exemple extrême de la " haine de soi ", Marx fit porter aux Juifs, dans un ouvrage plein de
hargne intitulé : Un monde sans Juifs, la responsabilité de tous les maux du monde. Il n'était
pas rare de trouver, chez ces convertis, une haine virulente du judaïsme et des Juifs. On en
trouve un autre exemple chez Heinrich Heine, un des plus grands auteurs de la littérature
allemande du XIXème siècle.

« Heinrich Heine était tout aussi cynique à propos du judaïsme, dont il disait qu'il était,
avec la pauvreté et la douleur, l'un de trois plus grands maux du monde. » (Rabbin Ken Spiro.)

Une question s’impose et se pose. Comment ce fait-il que des juifs critique avec véhémences
d’autres juifs. Pourquoi donc Karl Marx, descendant d’une lignée de rabbins et dont le père et
la mère étaient fils et fille de rabbin, a-t-il ainsi critiqué les juifs ?

A ce propos, Bernard Lazare explique :

« J'ai donc très brièvement esquissé l'histoire révolutionnaire des Juifs, ou du moins ai-
je tenté d'indiquer comment on pourrait l'entreprendre; j'ai fait voir comment ils procédèrent
idéologiquement et activement, comment ils furent de ceux qui préparent la révolution par la
pensée, et de ceux qui la traduisent en acte. On m'objectera qu'en devenant révolutionnaire,
le Juif devient le plus souvent athée et qu'ainsi il cesse d'être juif. Ce n'est que d'une
certaine façon, en ce sens surtout que les enfants du Juif révolutionnaire se fondent dans la
population qui les entoure, et que, par conséquent, les Juifs révolutionnaires s'assimilent plus
facilement; mais en général les Juifs, même révolutionnaires, ont gardé l'esprit juif, et s'ils
ont abandonné toute religion et toute foi, ils n'en ont pas moins subi, ataviquement et
éducativement, l'influence nationale juive. Cela est surtout vrai pour les révolutionnaires
israélites qui vécurent dans la première moitié de ce siècle, et dont Henri Heine et Karl
Marx nous offrent deux bons modèles. Heine, que l'on considéra en France comme un
Allemand, et à qui en Allemagne, on reprocha d'être Français, fut avant tout Juif. C'est parce
qu'il fut Juif qu'il célébra Napoléon et qu'il eut pour le César l'enthousiasme des Israélites
allemands, libérés par la volonté impériale. Son ironie, son désenchantement sont semblables
au désenchantement et à l'ironie de l'Ecclésiaste; il a, comme le Kohélet, l'amour de la vie et
des joies de la terre, et, avant d'être abattu par la maladie et la douleur, il tenait la mort pour
le pire des maux. Le mysticisme de Heine vient de l'antique Job, et la seule philosophie qui
l'attira jamais réellement fut le panthéisme, la doctrine naturelle au Juif métaphysicien qui
spécule sur l'unité de Dieu et la transforme en l'unité de substance. Enfin son sensualisme, ce
sensualisme triste et voluptueux de l'Intermezzo, est purement oriental, et on en trouverait les
origines dans le Cantique des Cantiques. Il en est de même pour Marx. Ce descendant
d'une lignée de rabbins et de docteurs hérita de toute la force logique de ses ancêtres; il fut
un talmudiste lucide et clair, que n'embarrassèrent pas les minuties niaises de la pratique,
un talmudiste qui fit de la sociologie et appliqua ses qualités natives d'exégète à la critique
de l'économie politique. Il fut animé de ce vieux matérialisme hébraïque qui rêva
perpétuellement d'un paradis réalisé sur la terre et repoussa toujours la lointaine et
problématique espérance d'un éden après la mort; mais il ne fut pas qu'un logicien, il fut

461
aussi un révolté, un agitateur, un âpre polémiste, et il prit son don du sarcasme et de
l'invective, là où Heine l'avait pris: aux sources juives. » (L’Antisémitisme son histoire et ses
causes, Bernard Lazare, Aux Editions de la Différence, p.169, 170.)

On retrouve la même la même explication dans le livre d’un autre écrivain juif :

« Si rouge soit-il, un révolutionnaire juif n’est que peint en rouge, car en son intérieur, un
Juif reste fidèle à sa tradition millénaire en dépit de tous les déguisements que son temps
lui impose, souvent à son insu (…) Il suffit de se rappeler ce que Marx écrivait sur les Juifs
et le Judaisme pour conclure qu’il ignorait tout du problème juif. Du point de vue de la
problématique juive, Marx se classe nettement parmi les antisémites les plus pernicieux. Il est
donc assez surprenant que justement pour la rennaissance du peuple juif, le marxisme juif ait
adopté pour guide un renégat qui a versé dans l’antisémitisme (…) Marx, affirme Berdiaeff,
étant Israélite de naissance, portait dans son subconscient, comme tous les Israélites
remarquables, la conception mesianique. » (Sionisme et messianisme, Josué Jéhouda, Editions
Synthésis, Genève, 1954, p.132, 133)

La seule fois où Karl Marx fait référence à sa « race », c’est dans une lettre adressée à son
oncle banquier, Lion Philips :

« Lors d'une réunion publique cette semaine, le collègue membre de notre race Benjamin
Disraeli… » (Marx To Lion Philips,In Zalt-Bommel, London, 29 November 1864,Source: MECW Volume 42,
p. 46; First published: in International Review of Social History, Assen, 1956.)

« Le Juif s'est émancipé déjà, mais d'une manière juive. « Le Juif par exemple, qui est
simplement toléré à Vienne, détermine, par sa puissance financière, le destin de tout l'empire.
Le Juif, qui dans les moindres petits états allemands, peut être sans droits, décide du destin de
l'Europe (…) Ceci n'est pas un fait isolé. Le Juif s'est émancipé d'une manière juive, non
seulement en se rendant maître du marché financier, mais parce que, grâce à lui et par lui,
l'argent est devenu une puissance mondiale, et l'esprit pratique juif l'esprit pratique des
peuples chrétiens. Les Juifs se sont émancipés dans la mesure même où les chrétiens sont
devenus Juifs.» (La Question juive, Karl Marx)
http://classiques.uqac.ca/classiques/Marx_karl/question_juive/question_juive.pdf

« Ceci n'est pas un fait isolé. Le Juif s'est émancipé d'une manière juive, non seulement en se
rendant maître du marché financier, mais parce que, grâce à lui et par lui, l'argent est devenu
une puissance mondiale, et l'esprit pratique juif l'esprit pratique des peuples chrétiens. Les
Juifs se sont émancipés dans la mesure même où les chrétiens sont devenus Juifs. » (La
Question juive, Karl Marx)
http://classiques.uqac.ca/classiques/Marx_karl/question_juive/question_juive.pdf

462
Karl Marx apparenté au Prophète
Moïse (PSL). Carte postale française
1906.(7)

Engels écrit, en 1866 : « Le Capital est


souvent appelé, sur le continent, la Bible
de la classe ouvrière. » (Cité dans Clefs
pour Karl Marx, Roger Garaudy,
Editions Seghers, Paris, 1964, p. 204.)

http://www.kds-im-
netz.de/wetter/bilder/marx_moses.jpg

(3)

Karl Marx et Satan.

Voici quelques extraits de poèmes écrit par Karl Marx tiré du livre « Karl Marx und Satan »
de Richard Wurmbrand :

Invocation d'un désespéré

"Ainsi un dieu m'a arraché "mon tout"


Dans les malédictions et dans les coups du sort.
Tous ses mondes se sont évanouis
Sans espoir de retour,
Et il ne me reste plus désormais que la vengeance.
Je veux me bâtir un trône dans les hauteurs,
Son sommet sera glacial et gigantesque,
Il aura pour rempart la terreur de la superstition,
Pour maréchal, la plus sombre agonie.
Quiconque porte vers ce trône un regard sain,
Le détournera, pâle et muet comme la mort
Tombé entre les griffes d'une mortalité aveugle et frissonnante.
Puisse son bonheur creuser sa tombe !."
Karl Marx, (Morceaux choisis, Vol. I, New York, International Publishers, 1974)

« Tandis que pour nous deux l'abîme s'ouvre béant dans les ténèbres. Vous allez y sombrer
jusqu'au fond, je vous suivrai en riant, vous susurrant à l'oreille : Descendez, venez avec
moi, mon ami ! (...) Perdu. Perdu. Mon heure est venue (...) Bientôt, j'embrasserai sur mon

463
sein l'éternité, bientôt je proférerai sur l'humanité d'horribles malédictions. (...) Ah !
L'éternité, notre tourment éternel, une mort indicible et incommensurable. (...) S'il y a
quelque chose capable de détruire, je m'y jetterai à corps perdu, quitte à mener le monde à la
ruine.

Oui, ce monde qui fait écran entre moi et l'abîme, je le fracasserai en mille morceaux à
force de malédictions. J'étreindrai dans mes bras sa réalité brutale, Dans mes
embrassements il mourra sans un mot Et s'effondrera dans un néant total, Liquidé, sans
existence: Oui, la vie, ce sera vraiment cela! » » Karl Marx, "Oulanem"

« Les vapeurs infernales me montent au cerveau, et le remplissent jusqu'à ce que je


devienne fou
Et que mon cœur soit complètement changé. Regarde cette épée: Le Prince des ténèbres me
l'a vendue. » Karl Marx, Le ménestrel.

« Ainsi, j'ai perdu le Ciel, je le sais très bien. Mon âme naguère fidèle à Dieu a été marquée
pour l'enfer » Karl Marx, "La Vierge pâle"

La vierge pâle

« Ainsi j'ai perdu le ciel, je le sais très bien. Mon âme naguère fidèle à Dieu a été marquée
pour l'enfer. »

« Dédaigneusement je jetterai mon gant à la face du monde


Et verrai s'effondrer ce géant pygmée dont la chute n'éteindra pas mon ardeur.
Puis comme un dieu victorieux j'irai au hasard parmi les ruines du monde. Et, donnant à mes
paroles puissance d'action, je me sentirai l'égal du Créateur."
Traduction de Mac Lellan dans Marx before marxism (Ed. Mac millan)

Nous ignorons en quelles circonstances il perdit la foi, mais voici ses premières impressions
après sa rencontre avec Marx:

Qui entre en chasse avec une sauvage ardeur? - Un homme sombre de Trèves (lieu de
naissance de Marx), un monstre remarquable. Il ne marche ni ne court, il pivote sur ses
talons plein de rage et de colère comme s'il voulait attraper l'immense tente des cieux et la
jeter sur la terre. Il bat l'air de ses bras, les étirant très haut. Ses poings sont serrés,
menaçants, et il n'arrête pas de rager comme si dix mille diables l’avaient saisi par les
cheveux (M. Engels, Morceaux choisis en allemand, tome supplémentaire II, p. 301).
Source : http://www.barruel.com/karl-marx-et-satan.html

« Alors, pareil aux dieux, ivre de victoire, je cheminerai au milieu de ses ruines et, donnant à
mes paroles la force de l’action, je me sentirai l’égal du Créateur... » (Cléfs pour Karl Marx,
Roger Garaudy, Editions Séghers, Paris, 1964, p.16.

« J'enseigne des mots enchevêtrés dans un embrouillamini diabolique, ainsi chacun peut
croire vrai ce qu'il choisit de penser. » Karl Marx, poème sur Hegel
http://homepages.which.net/~panic.brixtonpoetry/marxpoetry.pdf

Dans le livre du révolutionnaire marxiste russe Boris Nicolaïevski, on peut lire ce qui suit :

« Marx est de taille moyenne, il a trente-quatre ans, mais déjà ses cheveux grisonnent ; sa
carrure est puissante (…), ses grands yeux perçants et étincelant ont quelque chose de

464
démoniaque et de sinistre… » (Rapport d’indicateur publié par Gustave Mayer, « Neue Beitrage.. », 1922,
p. 56-63 cité in La vie de Karl Marx, Boris Nicolaïevski, Editions de la Table Ronde, 1997, p. 277.)

A la page 281 du même ouvrage nous lisons :

« Chez Marx, chacun avait son sobriquet. Marx lui-même s’appelait le « Maure », surnom
qu’on lui avait donné alors qu’il était étudiant, à cause de sa peau brune et de ses cheveux
noire, et tout ses amis, sa femme et ses enfants le nommaient ainsi. Parfois les enfants
remplaçaient « Maure » par « Devil » et « Old Nick » (La vie de Karl Marx, Boris Nicolaïevsi, Otto
Maenschen-Helfen, Editions de la Table Ronde, 1997, p.281)

Arthur Conte, homme politique, écrivain et historien français nous dit dans son livre sur
Marx :

« Dans la famille, chacun a son gai surnom. Le petit Guido, trop tôt disparu, est Foxie. Marx
lui-même est le Maure, pour sa peau brune et ses cheveux noirs, ou alors Devil, ou encore
Old Nick ou Waldgeist (en Allemand : esprit de la forêt.) » (Marx et son époque, Arthur Conte,
Editions Fernand Nathan, 1983, p.80.)

La définition de Old Nick dans le dictionnaire Larousse est la suivante : « Satan, Lucifer »
http://www.larousse.fr/dictionnaires/anglais-francais/Old%20Nick/598810

Dans un dictionnaire anglais, nous avons cet définition :

-The American Heritage® Dictionary of the English Language, Fourth Edition copyright.
Updated in 2009 :

-Dans le dictionnaire Macmillian :

WorldNet Dictionary :

465
Extraits de correspondances de Karl Marx, où il signe « Old Nick » :

Lettre de Marx à Laura Marx, 13 mai 1867, source MECW Volume 42, p. 375
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1867/letters/67_05_13.htm

Lettre de Marx à Paul et Laura Lafargue, 15 février 1869, source MECW, Volume 43, p.216)
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1869/letters/69_02_15.htm

(Lettre de Marx à Laura Lafargue, Alger, 13 avril 1882, source : MECW Volume 46, pp. 238-243)
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1882/letters/82_04_13.htm

(4)

466
Dans un discours, Karl Marx fait référence à un démon, Robin Goodfellow :

« Ces hommes nouveaux, ce sont les


ouvriers. Ils sont l'invention des Temps
modernes, autant que le sont les machines.
Aux signes qui déconcertent la
bourgeoisie, l'aristocratie, et les piètres
prophètes de malheur, nous reconnaissons
notre brave ami Robin Goodfellow, la
vieille taupe qui sait si vite travailler sous
la terre, le digne pionnier - la
Révolution. » (Karl Marx. Allocution pour le
4ème anniversaire du journal chartiste : "People's
Paper "1856.)
http://www.marxists.org/archive/marx/wor
ks/1856/04/14.htm

Représentation de Robin Goodfellow


auquel Marx fait allusion.(5)

Qui est ce Robin Goodfellow ? Dans « The Oxford Companion to English Literature »:

“Puck, Originally an evil or malicious spirit or demon of popular superstition; from the 16th
cent. the name of a mischievous or tricksy goblin or sprite, called also Robin Goodfellow and
Hobgoblin. In this character he figures in Shakespeare's A Midsummer Night's Dream (ii. i.
40) and Drayton's Nimphidia (xxxvi).” http://www.enotes.com/oce-encyclopedia/puck

« Dans la mythologie irlandaise médiévale, il est appelé pooka et est une créature de la
même origine que le dieu grec Pan. Cette divinité avait la propriété d'être métamorphe mais
ne prenait généralement pas forme humaine. Selon les époques et les auteurs, cette divinité
pouvait être soit bienveillante soit malfaisante. Il prenait ainsi souvent l'apparence d'un
grand cheval noir aux yeux jaunes et enflammés, avec une longue crinière sauvage. Sous
cette forme, il parcourait un large territoire pendant la nuit en forçant les portails et en
terrorisant les habitants des fermes isolées1. Sorte de lutin ou farfadet malin et espiègle qu'on
appelait aussi Robin Goodfellow (Robin Bonenfant2) ou Hobgoblin (« croquemitaine »3). Il
joue des tours aux voyageurs, se transforme, effraie les jeunes filles et bouscule les vieilles
dames.
Puck apparaît dans le tome 34 de la série Charmed, ainsi que dans la série littéraire
américaine Les Sœurs Grimm de Michael Buckley. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Puck_(Shakespeare)

Lettre de Heinrich Marx à son fils Karl :

« Ton avancement, l'espoir de voir un jour ton nom hautement réputé et ton bien-être en ce
monde ne sont pas les seuls désirs de mon cœur. Ce sont là, il est vrai, des rêves longtemps
caressés ; je puis cependant t'assurer que leur réalisation ne m'aurait pas rendu heureux.
Mais si ton cœur demeure pur, s'il bat avec humanité et si nul démon ne réussit à le priver de
ses sentiments les plus nobles, alors seulement je serai parfaitement heureux. » (Lettre de
Heinrich Marx à Karl Marx, 2 mars 1837, Marx Engels Collected Works Vol 1, pg 670-673.)
http://www.marxists.org/archive/marx/letters/papa/1837-fl2.htm

467
Dans un livre de Franz Mehring (théoricien Marxiste) sur Karl Marx, nous pouvons lire ce qui
suit :

« Bien que son père mourut quelques jours seulement après que Karl Marx eut fêté son
vingtième anniversaire, il considérait parfois avec une secrète appréhension le « démon » qui
habitait son fils préférés. » (Karl Marx, histoire de sa vie, Franz Mehring, Editions Bartillat, Paris, 2009,
p.22)

Dans une letter adressée à son père, il écrit :

« Le rideau est tombé. Mon Saint des Saints s'est déchiré et il a fallu installer de nouveaux
dieux. » (Lettre de Karl Marx à son père, 10 novembre 1837, MECW, Volume 1)
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1837-pre/letters/37_11_10.htm

Françoise Giroud, journaliste, écrivaine et femme politique française, a écrit un livre au titre
assez évocateur : « Jenny Marx ou la femme du diable. » A l’instar de Marx, Françoise
Giroud était juive.

468
Voici un poème du gendre de Karl Marx

Eleanor Marx, la fille favorite de Karl fut l'épouse de Edward Aveling. Il était l'un des
membres les plus importants du mouvement théosophique et tenait des conférences sur des
sujets tels que "la perversité de Dieu" ou "le droit au blasphème". Pour juger de sa vision des
choses : :

"Vers toi mes vers effrénés et audacieux


Monteront, ô Satan, roi du banquet.
Foin de tes aspersions, ô prêtre, et de tes psalmodies,
Car jamais, ô prêtre, Satan ne se tiendra derrière toi.

Ton souffle, ô Satan, inspire mes vers


Quand tu tréfonds de moi-même je défie les dieux.
A bas pontifes rois, à bas rois inhumains ;
Tien est l'éclair qui fait trembler les esprits.

Ô âme qui erres loin de la voie droite,


Satan est miséricordieux. Vois Héloïse.
Telle la trombe qui étend ses ailes,
Il passe ô peuple, Satan le grand !
Salut grand défenseur de la raison !
Vers toi monteront l'encens sacré et les voeux :
Tu as détroné le dieu du prêtre." The Prince of Darkness par F. Tatford - Bible and
Advent Testimony movement).

Karl Marx et l’argent.

« Rolf Bauer, dans son livre Genie und Reichtum, nous décrit la vie extravagante de Marx
sous le rapport finances:

« Quand il était étudiant à Berlin, vrai fils à papa, il recevait 700 thalers par an comme
argent de poche.
C'était une somme considérable car à l'époque 5% seulement de la population avait un
revenu supérieur à 300 thalers. Et au cours de sa vie Marx reçut de Engels l'équivalent de six
millions de francs français (chiffres de l'Institut Marx-Engels). » Karl Marx et Satan, Richard
Wurmbrand. http://www.barruel.com/karl-marx-et-satan.html

« Comme si nous étions des hommes de la richesse, mon Fils Herr disposait en un an de près
de 700 Thalers contrairement à l'accord de tous, contrairement à tous les usages, alors que
les plus riches dépensent moins de 500. » (Lettre de Heinrich Marx à Karl Marx, Trier, 9 décembre,
1837, Marx Engels Collected Works Vol 1, pg 685-691. Publisher: International Publishers (1975)
First Published: Marx/Engels, Gesamtausgabe, Abt. 1, Hb. 2, 1929.

« En mai 1861 Marx, dans le grand besoin, a été capable d’obtenir 3000 marks de son oncle,
Philips, en Hollande et réussit a augmenter cete somme par des emprunts d’un cousin de
Philips, de Lassalle, de Ludmilla Assing et d’un cousin d’Engels. Mais le mois suivant il a
du demander 40 marks à Engels pour payer des taxes. » (Karl Marx, An illustarreted biography,
Werner Blumenberg, Editions Verso, 1999, pp. 103-104)

469
« Lion continue d’être sollicité par sa belle-sœur Henriette,
qui redoute le comportement imprévisible de son fils.
Il faut lâcher du lest : ce que fait Lion cette année là, en
1848. Karl reçoit 6.000 frs or d’avance sur son héritage
paternel.
Mais le couple est un panier percé : aussitôt acquis,
l’argent est dépensé. La famille se retrouve à vivre dans
une extrême pauvreté, une vraie misère. »

Lion Philips.(6)
« Lion continue d’être sollicité par sa belle-sœur Henriette, qui redoute le comportement
imprévisible de son fils.
Il faut lâcher du lest : ce que fait Lion cette année là, en 1848. Karl reçoit 6.000 frs or
d’avance sur son héritage paternel.
Mais le couple est un panier percé : aussitôt acquis, l’argent est dépensé. La famille se
retrouve à vivre dans une extrême pauvreté, une vraie misère. »

« En 1961, Karl a 47 ans, il prend à son tour le chemin de la Hollande. Il voyage sous un
faux nom, va séjourner quelques semaines à Zaltbommel et parvient enfin a convaincre son
oncle. Lion, qui est séduit par le charisme de son neveu, lui offre 3.000 Marks ! »
C:\Users\orwell\Desktop\Karl Marx, un neveu dérangeant! Mediapart.mht

« Le rapport de Karl Marx à l’argent était problématique. Panier percé, il dépensait plus que
ce qu’il avait. Fils d’avocat, passé par une éducation privée, le philosophe a toujours
conservé un mode de vie bourgeois qu’il en ait les moyens ou pas.

Etudiant, il était déjà surendetté. Karl dépensait sans compter, surtout après la mort de son
père. Le problème c’est qu’il refusait tout travail salarié, et refusait aussi que sa femme
travaille. Beau principe, mais ça ne nourrit pas une famille prétendue bourgeoise.
Heureusement, « Le maure » pouvait compter sur son meilleur ami, Engels, pour l’assumer
financièrement. Le Britannique était très généreux et acceptait même de sous traiter des
articles de Marx qui étaient rétribués à ce dernier. Le duo infernal est allé jusqu’à soutirer de
l’argent au père d’Engels. « J’ai conçu un plan infaillible pour soutirer de l’argent de ton
vieux, alors que nous n’en avons plus. »

Pourtant, l’apport d’Engels demeurait toujours insuffisant. Les Marx ont vécu une partie de
leur vie dans un véritable taudis de Chelsea. Ils n’avaient parfois pas assez pour se nourrir
et se soigner. Du coup, trois enfants et un bébé mort né ont fait les frais du mode de vie de
Marx. Le couple avait à peine assez d’argent pour payer le cercueil de Franziska, le second
enfant. Jenny, la femme de Marx n’a pas non plus été épargnée par les maladies. Une variole
qui la plongea entre la vie et la mort a laissé la jolie fille de baronne défigurée

Ce qui est étonnant, c’est que Karl Marx avait de quoi subvenir aux besoins d’une famille
de classe moyenne « classique ». Engels donnait 150 livres et Marx en gagnait 50 avec ses
piges. Leur loyer n’était que de 22 livres (2150 euros). Mais Karl tenait absolument à sauver
la face.

Il avait un secrétaire particulier, qui d’ailleurs ne servait strictement à rien. Engels était
obligé de repasser derrière le dénommé Wilhelm Pieper pour traduire convenablement les
articles de l’allemand à l’anglais. Pieper était grossier, indiscret et vantard. Il courtisait un

470
maximum de femmes et n’a pas été surpris de subir deux infections de syphilis. Parfois, il
disparaissait pour tenter une nouvelle carrière : journaliste, instituteur… mais revenait
toujours auprès de Marx qui lui fournissait le meilleur salaire.

Aussi, même dans leur extrême pauvreté, Karl tenait à ce que sa famille prenne des vacances
au bord de la mer et à ce que ses filles puissent recevoir des leçons de piano. Payer l’épicier
était alors relégué au second plan. »
Les dessous d'un grand : Karl Marx, 15 décembre 2007 http://socioblog.over-blog.fr/article-14630949-6.html#c

.« Engels est né à Barmen (actuellement intégré à Wuppertal) dans une famille protestante
fortunée. Son père était industriel dans le textile(…) Engels est enfin le soutien financier de
Karl Marx : il travaille jusqu’en 1869 dans l’entreprise familiale afin de pouvoir aider
matériellement son ami, exilé à Londres et sans ressources. » Encyclopédie Microsoft Encarta® 99
http://www.cvm.qc.ca/ccollin/portraits/engels.htm

« Lorsque Engels preait sa retraite et vivait à Londres comme un homme riche, à partir de
janvier 1869, il réservait pour Marx un revenu anuuel de sept mille marks qui ont souvent du
être augmenté. Dans les années 20, l’Institut Marx-Engels a compilé une liste de tous les
paiements qui pourraient êtres vérifiés à partir de la correspondance, et publia quelque chose
sur le sujet (dans l’année même où son directeur Riazanov est tombé en disgrâce) ; le total
doit être arrivé à cent cinquante mille marks ou plus. » (Karl Marx: an illustrated biography,Werner
Blumenberg, Editions Verso Books London, 1998, p. 102)

« Engels a perdu son père. Héritage : dix mille livres (soit environ vingt-cinq million de
francs) qu’il a placé judicieusement. Puis il a vendu sa participation dans l’affaire Engels
and Ermenà ses partenaires et en a tiré encore un capital important. Et, un jour, il a demandé
à Marx : « Indique moi le montant de tes dettes et la somme dont tu as besoin chaque mois
pour vivre. » Le Maure a fait des comptes avec Jenny et il a donné la réponse.
« Bien, a dit Engels, je paie tes dettes, et, à partir de janvier, tu recevras régulièrement trois
cent cinquante livres par an, payables par trimestre » (environ 900.000 francs). » (Jenny Marx
ou la femme du diable, Françoise Giroud, Editions Robert Laffont, Paris, 1992, pp. 197-198.)

Un fait paradoxal mérite d’être signalé. D’après Karl Marx, tous les patrons sont des
voleurs, mais, ironie du sort, son bienfaiteur Friedrich Engels était patron et son usine
fonctionnait sous le mode capitaliste.

L’usine Ermen & Engels à Salford, Angleterre,.(7)

471
Les Marx donnent un bal :

« Ils vont s’y habituer très vite. Comme on sait, il est beaucoup plus facile à un pauvre de
devenir riche qu’à un riche de devenir pauvre. D’abord, on déménage dans une belle maison
claire et spacieuse de trois étages, dans un bon quartier face à un parc. Ensuite, on se fait
faire des cartes de visite gravées :

Mrs KARL MARX


Born baroness JENNY VON WESTPHALEN

Ce qui denote l’ignorance des traditions anglaises. Les femmes n’arborent pas de titre. Le
Maure grommelera un peu, inquiet à l’idée que l’une de ces cartes puissent tomber entre les
mains de ses ennemis. Mais de son côté il découvrira les délices du capitalisme (…) Les Marx
vivent à l’intérieur d’un système mental qui fut plus tard très répandu et qu’on pourrait
résumer ainsi : « Nous incarnons la vertu et le salut du prolétariat, donc, à nous, tout est
permis (…) Marx ne s’oppose pas à ce que cinquante bristols brodé d’or partent un jour de
chez eux portant cette mention :

Dr. KARL MARX and frau JENNY MARX


born VON WESTPHALEN
invite the pleasure of your company
at a ball given at their residence
1 Modena Villa, Maitland Park,
Haverstock Hill London NW
On October 12 1864

Un bal ! Ils donnent un bal ! Bien sûr, les gardes-robes ont été refaite de fond en comble,
Jenny et les trois filles ont des robes à danser d’un goût particulier. Le Maure est en
redingote. Il porte, comme toujours, monocle à l’œil droit et valse avec ses filles. On a
recquis un orchestre. Des valets assure le service des rafraîchissement. » (Jenny Marx ou la
femme du diable, Françoise Giroud, Editions Robert Laffont, Paris, 1992, pp. 176-177.)

Jenny Marx, Karl Marx.(8) Jenny Marx.(10) Laura Marx.(11)

472
A gauche : Grafton Terrace. Les Marx y ont vécu d’octobre 1856 jusque mars 1864.(12)
A droite : Modenas Villas, où Marx à vécut d’avril 1864 jusqu’à sa mort en 1883.(13)

« En tout cas, lorsqu’il quitte Grafton Terrace pour Modenas Villas, « un véritable palais »,
« une demeure qui dépasse tous mes moyens », il note tout crûment que « c’est cependant le
meilleur moyen de dédommager les enfants de ce qu’ils ont souffert, mais aussi de leur
permettre de se faire des relations et des connaissances qui assurent leur avenir. » Il n’y a
pas de réflexe plus bourgeois.
Prolétaires ? Ni les marx, ni leur enfants. » (Marx et son époque, Arthur Conte, editions Fernand
Nathan,1983, p.96)

« Le loyer annuel pour Modena Villas était de 65£ (6350 euros) presque le double de Grafton
Terrace. Comment Marx espèrait payer tout ce luxe est un mystère. »(From Francis Wheen's
new biography "Karl Marx: a Life" (W. W. Norton, 2000)
http://archives.econ.utah.edu/archives/marxism/2004w48/msg00031.htm

A propos d’héritage :
Du Manifeste du Parti Communiste :

« Cependant, pour les pays les plus avancés, les mesures suivantes pourront assez
généralement être mises en application :

-Expropriation de la propriété foncière et affectation de la rente foncière aux dépenses de


l'Etat.
-Impôt fortement progressif.
-Abolition de l'héritage.
-Confiscation des biens de tous les émigrés et rebelles.

473
-Centralisation du crédit entre les mains de l'Etat, au moyen d'une banque nationale, dont le
capital appartiendra à l'Etat et qui jouira d'un monopole exclusif.
-Centralisation entre les mains de l'Etat de tous les moyens de transport.
-Multiplication des manufactures nationales et des instruments de production; défrichement
des terrains incultes et amélioration des terres cultivées, d'après un plan d'ensemble.
-Travail obligatoire pour tous; organisation d'armées industrielles, particulièrement pour
l'agriculture.
-Combinaison du travail agricole et du travail industriel; mesures tendant à faire
graduellement disparaître la distinction entre la ville et la campagne.
-Education publique et gratuite de tous les enfants. Abolition du travail des enfants dans les
fabriques tel qu'il est pratiqué aujourd'hui. Combinaison de l'éducation avec la production
matérielle, etc.”

Quelques extraits des correspondances de Karl Marx :

« Une excellente nouvelle! Hier on nous a annoncé la mort à quatre-vingt-dix ans du vieil
oncle de ma femme. Cette dernière va toucher cent livres sterling environ et même davantage
à moins que le vieux chien n'ait laissé une part de son argent à la dame qui tenait son
ménage. »
(Marx To Engels, [London,] 8 March 1855, 28 Dean Street, Soho, Source: MECW Volume 39, p. 526; First
published: abridged in Der Wechsel zwischen F. Engels, und K.)

Il n'avait pas des sentiments plus tendres à l'égard de personnes qui lui étaient cependant bien
plus proches que cet oncle. Il était fâché avec sa mère. En décembre 1863 il écrit à Engels:

« Voici deux heures, un télégramme m'annonçait que ma mère vient de mourir. Il fallait que
le destin enlève encore un membre de ma famille. J'avais moi-même déjà un pied dans la
tombe, mais dans les circonstances présentes ma santé est plus utile que celle de la vieille
femme. Je dois aller à Trèves au sujet de l'héritage....

C'est là tout ce qu'il trouve à dire pour la mort de sa mère.

« Au cours des dernières années, j'ai été affligé d'une maladie (par exemple, au cours des 14
derniers mois par une récurrence des furoncles). Ma situation privés s’est amélioré à la suite
d'un héritage de la mort de ma mère. » Marx To Ludwig Kugelmann, London, 29 November 1864
Source: MECW Volume 42, p 45;.
First published: in Die Neue Zeit, Stuttgart, 1901-1902.
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1864/letters/64_11_29.htm

Dans un article du “Independent” du mercredi 11 août 2010, nous pouvons lire ce qui suit :

(14)
Ce qui fait 24446 euros. Dans la lettre suivante, Marx écrit à Jenny qu’il a reçu un héritage de
Lupus, un ami. 600 ou 700 Pounds. Ce qui fait de nos jours 58600 ou 68400 euros.
« Dear Jenny,

474
Poor Lupus, as it now transpires — and as Borchardt already knew — had accumulated a
nest-egg by dint of hard and unremitting work.
In his will (of December 1863) he appointed Engels, Borchardt and myself his executors, and
the notary has just read us his will. In it he leaves:
1. £100 to the Manchester Schiller Institute
2. £100 to Engels
3. £100 to Borchardt and
4. The entire residue, amounting to six or seven hundred pounds, to me (to you and the
children should I predecease him; he took care of all eventualities), likewise his books and all
other effects.
I must now go to his lodgings and sort out his papers. Luckily he was living — during the
final 6 or 7 weeks, at any rate — with exceptionally good and worthy people and enjoyed the
best possible nursing. The inane telegrams about nursing attendants — of which Gumpert
knew nothing — were sheer ostentation and consequentiality on the part of Bombastus B.
A thousand kisses to you and the children.
Your
Karl
10 May 1864, Source: MECW Volume 41, p. 524”
http://www.marxists.org/archive/marx/works/1864/letters/64_05_10.htm

« Enfin, 6 ans plus tard, un peu par miracle, Jenny reçoit 5.000 Marks, sa part d’héritage
paternel : le couple sort de la misère mais pour peu de temps. Ils veulent toujours présenter
à la société une image de famille aisée. Friedrich Engels n’arrête pas de combler les dettes
de Karl qui se refuse à gagner sa vie comme tout le monde (…) Durant son séjour, Karl
flirte avec Nannette, la benjamine de la famille Philips, âgée de 27 ans, « sa délicieuse
cousine qui a de dangereux yeux noirs » ! Le révolutionnaire passe du bon temps. La jeune
femme est séduite, amoureuse, appelle Karl « mon Pacha » !

Lion propose à Karl de lui trouver un emploi de bureau dans les Chemins de Fer
Britanniques dès son retour à Londres. Karl ne décrochera jamais l’emploi, « son écriture
étant trop détestable » !

L’argent reçu est vite dépensé. Karl, faute d’une alimentation correcte, souffre d’infections,
des énormes anthrax, « gros comme des poings ». Il doit être opéré, reste 3 semaines au lit,
manque mourir (…) Puis c’est la fin du « cauchemar » pour le philosophe et sa famille. En
1863, la mère de Karl décède. Lion, à nouveau exécuteur testamentaire de la fortune d’
Henriette, voit ses soucis s’estomper : Karl héritera de 14.000 Marks, auxquels viendront
s’ajouter 16.000 Marks au titre de légataire universel d’un ami, Mr Wolf !
En même temps qu’il accède à l’aisance, Karl devient célèbre et incontournable.
http://www.mediapart.fr/club/blog/m-philips/180809/karl-marx-un-neveu-derangeant

« Lion continue d’être sollicité par sa belle-sœur Henriette, qui redoute le comportement
imprévisible de son fils.
Il faut lâcher du lest : ce que fait Lion cette année là, en 1848. Karl reçoit 6.000 frs or
d’avance sur son héritage paternel. »
C:\Users\orwell\Desktop\Karl Marx, un neveu dérangeant! Mediapart.mht

On voit que Marx lui-même n’était pas fidèle à ses principes puisqu’il reçut des héritages et
dans le Manifeste du Parti Communiste, il (avec Engels) préconise, entre autres chose,
l’abolition de l’héritage. Pourquoi a-t-il laissé à sa fille un héritage alors qu’il désire son

475
abolition ? Il prévoyait aussi la « Confiscation des biens de tous les émigrés et rebelles. »
alors que lui-même était un émigré et rebelle de surcroit puisqu’il fut expulsé d’Allemagne, de
France et de la Belgique pour finalement s’installer à Londres.

« En été 1864 Marx reçu a peu près 30000 marks. 14000 marks de la somme provenait de
l’héritage maternelle et le reste lui revenait comme principal héritier de Wilhem Wolff, un
ami qui mourrut à Manchester (…) Marx s’est permis de déménager dans une maison plus
grande, I Modena Villas, Maitland Park Road. Mais exactement un an après, en mai 1865, il
fut obligé de retourner au mont-de-piété.

Demeure offerte par Engels à Laura Marx-Lafargue, Draveil, en Seine-&-Oise.(15)

Marx demande une dolte pour sa fille Laura.

« Marx, s’adressant au jeune prétendant, s’exprime comme le beau-père le plus


traditionnel : «Avant de régler vos relations avec Laura définitivement, j’ai besoin, lui dit-il,
d’éclaircissements sérieux sur votre situation économique (une belle audace, pour un
homme sans un sou)… L’observation m’a convaincu que vous n’êtes pas travailleur par
nature… Dans ces circonstances, il vous faudra des supports extérieurs pour vous embarquer
avec ma fille. Or, je ne sais rien de votre famille. A supposer qu’elle possède une certaine
aisance, ça ne prouve pas encore sa velléité de faire des sacrifices pour vous. Je ne sais même
pas de quel œil elle regarde votre projet d’alliance. »
Il n’en est que plus bourgeoisement enthousiaste quand les parents Lafargue promettent 4000
livres (390000 euros) de dot pour Paul. » (Marx et son époque, Arthur Conte, Editions Nathan, 1983)

« Le goût effréné du pouvoir, les calomnies, les insultes, les purges, le terrorisme verbal,
l’antisémitisme, le nationalisme, comme on le voit Marx, quoi qu’il en ait dit à la fin de sa vie,
était bien marxiste. Il est un autre trait de son caractère qui préfigure aussi la société
marxiste, c’est sa référence à un ordre moral bourgeois. Non seulement la fille de la baronne
de Westphalen, qu’il a épousée, emmène dans leur exil en France, puis en Angleterre, la
petite bonne qui est la propriété de la famille depuis l’âge de huit ans, mais Marx, en bon
bourgeois, l’engrossera et ne reconnaîtra jamais son bâtard qui deviendra ouvrier. Par
contre, ses trois filles seront élevées en demoiselles et il veillera sur leur vertu. Lorsqu’un
premier prétendant se présente, le socialiste français Paul Lafargue, qui demandera Laura en
mariage, Marx s’inquiétera de la solvabilité du futur gendre. Mais Lafargue, comme la
plupart des jeunes révolutionnaires de son temps, avait des rentes. Rassuré, Marx s’inquiète

476
alors de l’absence de dot de Laura. Surprenant, non, ce marchandage matrimonial bourgeois
entre un beau-père et un gendre qui tous les deux rêvent d’abolir la propriété privée ! »
http://altermonde.blogspot.com/2007/02/marx-tait-bien-marxiste-par-michel.html

Marx et le travaille.
Dans le Manifeste du Parti Communsite il est écrit : « Travail obligatoire pour tous. » mais
Karl Marx n’a jamais travaillé :

« Dans les circonstances les plus tragiques de leur existence, elle ne lui fera jamais grief
d’être incapable de gagner la vie de sa famille, et acceptera, fût-ce avec répugnance, de le
voir entretenu par les uns et les autres… Il accepta même le fruit de collectes, faites à son
intention auprès des pauvres gens. Ce n’est pas un socialiste sentimentale dont la
conscience saigne devant les souffrances de la classe ouvrière. Il n’est jamais entré dans un
foyer ouvrier. D’une façon générale, la compassion lui est étrangère…. Marx considère la
classe ouvrière globalement et sous un seul aspect : l’action révolutionnaire dont elle doit
être capable pour s’emparer des moyens de production… En attendant ce jour, dont il voit
partout les prémices, sa vie sera une longue traque derrière un gibier fuyant : l’argent.
Quêté, emprunté, parfois hérité, rarement gagné et toujours petitement avec des articles et
des livres, sollicité sans cesse, obtenu ici, arraché là, l’argent, ou plutôt le défaut d’argent
est au centre de son existence. » (Jenny Marx ou la femme du diable, Françoise Giroud, Editions Robert
Laffont, Paris, 1992, pp. 14-15.)

« Karl ne vivra jamais comme la classe ouvrière – même quand il en partegera le pire
dénuement- et il ne mettra jamais les pieds dans une usine, il usera donc du même matériau
que Friedrich pour le comprendre : les rapport, la presse, le témoignage d’autrui. » (Karl Marx
ou l’esprit du monde, Jacques Attali, Editions Fayard, p.108)

Karl Marx et la bourse :

Voici ce que dit Friedrich Engels à propos de la bourse dans une lettre à Eduard Bernstein:

« Londres, 10 février 1883.


Cher M. Bernstein (à Zürich),
Après confirmation complémentaire de ce que je disais hier, je vous joins ici une lettre pour
Kautsky, son ancienne adresse n’étant sans doute plus valable.
Pour en revenir à l’impôt sur la Bourse, nous n’avons pas besoin de nier l’« immoralité » de
la Bourse et l’escroquerie qu’elle représente ; nous pouvons même la dépeindre de façon fort
suggestive comme le couronnement de l’accaparement capitaliste, le lieu où la propriété se
ramène directement au vol, mais il faut conclure ensuite qu’il n’est pas du tout dans l’intérêt
du prolétariat de briser cette belle fleur de l’économie actuelle, mais bien plutôt de la laisser
s’épanouir en toute liberté, afin que même le plus bête comprenne à quoi aboutit l’économie
actuelle. Laissons donc l’indignation morale à ceux qui sont assez cupides pour aller à la
Bourse, sans être eux-mêmes des Boursiers, et qui, comme il se doit, se font plumer. Et si
ensuite la Bourse et les « affaires sérieuses » se mettent à se disputer et si le Junker, qui
essaie lui aussi de se lancer dans le petit jeu des papiers en Bourse et qui nécessairement y
perd sa chemise, est le troisième larron dans ce combat que se livrent mutuellement les trois
fractions principales de la classe des exploiteurs, alors nous serons le quatrième, celui qui rit
le dernier . »

477
Je vous prie aussi de trouver une adresse directe avec rue et numéro [1]. Je ne peux pas
envoyer d’argent autrement et pourtant il le faut car Schorlemmer [2] et moi voulons envoyer
en Allemagne six brochures sur Schmidt [3].
Mais je dois maintenant conclure.
Vôtre
F. E. » Karl Marx & Friedrich Engels, Lettres sur le « Le Capital », présentées et annotées par Gilbert Badia,
Paris, Éditions Sociales, 1964, p. 323 pour le paragraphe 2 ;
— Karl Marx & Friedrich Engels, Werke, t. 35, Berlin, Dietz Verlag
http://www.collectif-smolny.org/article.php3?id_article=694

Dans une lettre à son oncle Lion Philips en 1864, Marx lui révèle qu’il a boursicoté. Lisez
plutôt :

« Vous ne serez pas peu surpris d’apprendre que j’ai boursicoté partie sur des valeurs
américaines, mais plus spécialement sur les actions anglaises qui prolifèrent, cette année,
comme des champignons. J’ai gagné de cette manière plus de 400 livres (32000 euros) et je
vais recommencer. Cette sorte d’opération ne prend pas beaucoup de temps et on peut bien
risquer quelque argent pour raffler celui de son ennemi ! »
http://archives.econ.utah.edu/archives/marxism/2004w48/msg00031.htm

Friedrich Engels au naturel.

Voici une lettre d’Engels à Karl Marx :

« Manchester, le 11 décembre 1859


Cher Maure,
Ci-joint Post Office Order [1] de 5 £ payable à Camden Town. Ce Beta [2] est la plus grande
crapule que j’aie jamais rencontrée. Son article ordurier [3] m’a mis dans une fureur noire.
Malheureusement ce type est déjà tellement boiteux qu’il est difficile de le rendre encore plus
tordu qu’il n’est : il faudra bien pourtant que je me venge un jour personnellement de ce
chien. Cependant, c’est quand même une satisfaction de voir que Kinkel [4], cette belle âme,
ne peut s’empêcher de voir en ce cochon-là son alter ego. Combien de taupes impotentes
parvenues par la natural selection de Darwin au plus haut degré d’adaptation à la vie dans le
fumier et ayant choisi la merde pour élément de vie faut-il donc avant qu’un seul Bettziech
puisse être engendré. Les abjects mensonges et les malfaisances d’un impuissant, voilà à quoi
recourt la mauvaise conscience de ce tartuffe de Kinkel pour ne pas perdre la face. Let us get
these fellows once face to face again[Que nous amenions un jour de nouveau ces gaillards à
s’affronter] et tu verras ce que ferons ces crapules.
Au demeurant, ce Darwin, que je suis en train de lire, est tout à fait sensationnel. Il y avait
encore un côté par lequel la téléologie n’avait pas été démolie : c’est maintenant chose faite.
En outre, on n’avait jamais fait une tentative d’une telle envergure pour démontrer qu’il y a
un développement historique dans la nature, du moins jamais avec un pareil bonheur. Bien
sûr, il faut prendre son parti d’une certaine lourdeur bien anglaise dans la méthode.
Salue bien cordialement ta femme et tes enfants.
Ton F.E. »
(Marx-Engels, Correspondance - t. 5, traduit sous la responsabilité de Gilbert Badia et Jean Mortier, Paris,
Éditions Sociales, 1975, p. 445 ; notes additionnelles : E.S. pour Smolny) http://www.collectif-
smolny.org/article.php3?id_article=1006

Lettre d’Engels à Marx, 15 octobre 1851 :

478
« Ce connard de Louis Napoléon Bonaparte… »

« Lassalle est tué d’une balle, le 30 août 1864, à Genève, au cours d’un duel étranger à la
politique, par un baron roumain, von Racowitza, provoqué pour l’amour d’une belle créature
de dix huit ans, fille d’un diplomate bavarois, Hélène von Dönninges. Engels lui
dit : « Comment un homme politique de son envergure peut-il se battre en duel avec un
aventurier valaque ? ». Il ajoute : « Lasssalle a manifestement clamsé d’une chose ; de ne
pas avoir jeté illico cette garce sur le lit et de ne pas lui avoir fait subir le traitement qu’elle
méritait ; ce n’est pas à son bel esprit qu’elle en voulait mais à sa bite juive. » (Marx et son
époque, Arthur Conte, Editions Fernand Nathan, 1983, p.102).

Marxisme et religion.

C’est Lénine qui parle :

« Engels a toujours recommandé aux dirigeants du prolétariat contemporain de traduire,


pour la diffuser en masse parmi le peuple, la littérature militante des athées de la fin du
XVIII° siècle. A notre honte, nous ne l'avons pas fait jusqu'à présent (une des multiples
preuves qu'il est bien plus facile de conquérir le pouvoir à une époque révolutionnaire que de
savoir user convenablement de ce pouvoir). On justifie parfois notre mollesse, notre inaction
et notre inhabileté par toutes sortes de considérations « grandiloquentes ». On se plaît à dire,
par exemple, que la vieille littérature athée du XVIII° siècle est désuète, non scientifique,
puérile, etc. Rien de pire que ce genre de sophismes pseudo-scientifiques qui masquent soit le
pédantisme, soit une incompréhension totale du marxisme (…) La plus grande et la pire des
erreurs que puisse commettre un marxiste serait de croire que les masses populaires, fortes
de nombreux millions d'êtres humains (et surtout la masse des paysans et des artisans),
vouées par la société moderne aux ténèbres, à l'ignorance et aux préjugés, ne puissent sortir
de ces ténèbres que par la voie directe d'une instruction purement marxiste. Il est
indispensable dé fournir à ces masses les matériaux les plus variés de propagande athée, de
les initier aux faits pris dans les domaines les plus divers de la vie, de les aborder de toutes
les manières pour les intéresser, les tirer de leur sommeil religieux, les secouer à fond par
tous les moyens, etc
La revue Sous la bannière du marxisme, qui entend être l'organe du matérialisme militant,
doit réserver une bonne place à la propagande athée… » (La portée du matérialisme militant, Pod
Znaméniem marxisma , n°3, mars 1922, N. Lénine)
http://www.marxists.org/francais/lenin/works/1922/03/vil19220312.htm

Toujours Lénine :
« La social démocratie fait reposer toute sa conception sur le socialisme scientifique, c’est à
dire sur le marxisme. La base philosophique du marxisme, ainsi que l’ont proclamé maintes
fois Marx et Engels, est le matérialisme dialectique qui a pleinement fait siennes les traditions
historiques du matérialisme du XVIII° siècle en France et de Feuerbach (première moitié du
XIX° siècle) en Allemagne, matérialisme incontestablement athée, résolument hostile à toute
religion. Rappelons que tout l’Anti Dühring d’Engels, dont le manuscrit a été lu par Marx,
accuse le matérialiste et athée Dühring de manquer de fermeté idéologique dans son
matérialisme, de ménager des biais à la religion et à la philosophie religieuse. Rappelons que
dans son ouvrage sur Ludwig Feuerbach, Engels lui reproche d’avoir combattu la religion
non pas dans le but de la détruire, mais dans celui de la replâtrer, d’inventer une religion
nouvelle, « élevée », etc. « La religion est l’opium du peuple . » Cette sentence de Marx

479
constitue la pierre angulaire de toute la conception marxiste en matière de religion. Le
marxisme considère toujours la religion et les églises, les organisations religieuses de toute
sorte existant actuellement comme des organes de réaction bourgeoise, servant à défendre
l’exploitation et à intoxiquer la classe ouvrière. » De l’attitude du parti ouvrier à l’égard de la religion,
revue Proletari n°45, Œuvres t. XV (mars 1908 - août 1909), Lénine

« Le marxisme est un matérialisme. A ce titre il est aussi implacablement hostile à la religion


que le matérialisme des encyclopédistes du XVIII° siècle ou le matérialisme de Feuerbach.
Voilà qui est indéniable. Mais le matérialisme dialectique de Marx et d’Engels va plus loin
que les encyclopédistes et Feuerbach en ce qu’il applique la philosophie matérialiste au
domaine de l’histoire, au domaine des sciences sociales. Nous devons combattre la religion ;
c’est l’a b c de tout le matérialisme et, partant, du marxisme. Mais le marxisme n’est pas un
matérialisme qui s’en tient à l’a b c. Le marxisme va plus loin. Il dit : il faut savoir lutter
contre la religion ; or, pour cela, il faut expliquer d’une façon matérialiste la source de la foi
et de la religion des masses. On ne doit pas confiner la lutte contre la religion dans une
prédication idéologique abstraite ; on ne doit pas l’y réduire ; il faut lier cette lutte à la
pratique concrète du mouvement de classe visant à faire disparaître les racines sociales de la
religion. »

(16) (17)
Sur la photo de gauche on dirait qu’ils ont essayé d’effacer la croix, sur la photo de droite elle
est nettement plus visible.

« Il y a de plus des vérités éternelles, telles que la liberté, la justice, etc., qui sont communes à
tous les régimes sociaux. Or, le communisme abolit les vérités éternelles, il abolit la religion
et la morale au lieu d'en renouveler la forme, et cela contredit tout le développement
historique antérieur. » (Le manifeste du Parti communiste, Karl Marx – Friedrich Engels, Chapitre II.
Prolétaires et communistes)

Dans la traduction française du « Manifeste du Parti Communiste », il y a une erreur de


traduction. Dans la traduction anglaise nous pouvons lire :

« There are, besides, eternal truths, such as Freedom, Justice, etc., that are common to all
states of society. But Communism abolishes eternal truths, it abolishes all religion, and all
morality, instead of constituting them on a new basis; it therefore acts in contradiction to all
past historical experience. »

480
« Le fondement de la critique irréligieuse est celui-ci : L'homme fait la religion, ce n'est pas
la religion qui fait l'homme. La religion est en réalité la conscience et le sentiment propre de
l'homme qui, ou bien ne s'est pas encore trouvé, ou bien s'est déjà reperdu. mais l'homme
n'est pas un être abstrait, extérieur au monde réel. L'homme, c'est le monde de l'homme,
l'Etat, la société. Cet Etat, cette société produisent la religion, une conscience erronée du
monde, parce qu'ils constituent eux-mêmes un monde faux. La religion est la théorie générale
de ce monde, son compendium encyclopédique, sa logique sous une forme populaire, son
point d'honneur spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément
solennel, sa raison générale de consolation et de justification. C'est la réalisation fantastique
de l'essence humaine, parce que l'essence humaine n'a pas de réalité véritable. La lutte contre
la religion est donc par ricochet la lutte contre ce monde, dont la religion est l’arôme
spirituel.
La misère religieuse est, d'une part, l'expression de la misère réelle, et, d'autre part, la
protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le
malheur, l'âme d'un monde sans cœur, de même qu'elle est l'esprit d'une époque sans esprit.
C'est l'opium du peuple.
Le véritable bonheur du peuple exige que la religion soit supprimée en tant que bonheur
illusoire du peuple. Exiger qu'il soit renoncé aux illusions concernant notre propre situation,
c'est exiger qu'il soit renoncé a une situation qui a besoin d'illusions. La critique de la
religion est donc, en germe, la critique de cette vallée de larmes, dont la religion est
l'auréole. » (K. Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel, 1843.)
http://www.marxists.org/francais/marx/works/1843/00/km18430000.htm

Suicide chez les Marx.

Laura Marx :

« L’École de Longjumeau ne fonctionne qu’une saison et ferme le 30 août 1911. Lénine et les
siens regagnent Paris où, comme les socialistes du monde entier, ils vont être trois mois plus
tard, le 27 novembre, profondément éprouvés par l’annonce du double suicide des époux
Lafargue. Au petit matin du dimanche 26 novembre, leur domestique découvre, dans leurs
chambres respectives de leur maison de Draveil, les corps inanimés de Paul et Laura
Lafargue. Selon l’enquête, Paul Lafargue avait fait une injection mortelle d’acide
cyanhydrique à son épouse puis s’était lui-même suicidé par le même moyen. Il laissait un
testament ainsi rédigé :

« Sain de corps et d’esprit, je me tue avant que l’impitoyable vieillesse, qui m’enlève un à un
les plaisirs et les joies de l’existence et qui me dépouille de mes forces et physiques et
intellectuelles, ne paralyse mon énergie, ne brise ma volonté et ne fasse de moi une charge à
moi-même et aux autres.

Depuis des années, je me suis promis de ne pas dépasser les 70 ans ; j’ai fixé l’époque de
l’année pour mon départ de la vie et j’ai préparé le mode d’exécution de ma résolution : une
injection hypodermique d’acide cyanhydrique.

Je meurs avec la joie suprême d’avoir la certitude que, dans un avenir prochain, la cause à
laquelle je me suis dévoué depuis quarante-cinq ans triomphera. Vive le Communisme ! Vive
le Socialisme International ! Paul Lafargue » .
http://www.histoiredraveilvigneux.com/lenine/pages/lenine_01.htm

481
Éléanor Marx :

« Éléanor Marx et Edward Aveling rejoignent la Social-Democratic Federation d’Hyndman.


Eleanor devient un ami proche d’un autre membre de la SDF, Annie Besant. Éléanor Marx,
qui a une réputation d’être un des meilleurs orateurs d’Angleterre, est élue à l’Exécutif de la
SDF. »

En janvier 1898, Edward Aveling tombe gravement malade, et Éléanor passe de nombreux
mois à son chevet. Peu après elle découvre qu'Aveling s'est secrètement marié à une autre
femme. Incapable de supporter la douleur de cette nouvelle trahison, Éléanor Marx se
suicide le 31 mars 1898, à 43 ans. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9anor_Marx

Le fils illégitime de Karl Marx.

Du Manifeste du Parti Communiste :

« Mais la bourgeoisie tout entière de s'écrier en choeur : Vous autres, communistes, vous
voulez introduire la communauté des femmes !
Pour le bourgeois, sa femme n'est autre chose qu'un instrument de production. Il entend
dire que les instruments de production doivent être exploités en commun et il conclut
naturellement que les femmes elles-mêmes partageront le sort commun de la socialisation.
Il ne soupçonne pas qu'il s'agit précisément d'arracher la femme à son rôle actuel de simple
instrument de production.
Rien de plus grotesque, d'ailleurs, que l'horreur ultra-morale qu'inspire à nos bourgeois la
prétendue communauté officielle des femmes que professeraient les communistes. Les
communistes n'ont pas besoin d'introduire la communauté des femmes; elle a presque
toujours existé.
Nos bourgeois, non contents d'avoir à leur disposition les femmes et les filles des
prolétaires, sans parler de la prostitution officielle, trouvent un plaisir singulier à se cocufier
mutuellement.
Le mariage bourgeois est, en réalité, la communauté des femmes mariées. Tout au plus
pourrait-on accuser les communistes de vouloir mettre à la place d'une communauté des
femmes hypocritement dissimulée une communauté franche et officielle. Il est évident, du
reste, qu'avec l'abolition du régime de production actuel, disparaîtra la communauté des
femmes qui en découle, c'est-à-dire la prostitution officielle et non officielle. »
http://www.marxists.org/francais/marx/works/1847/00/kmfe18470000b.ht
m

Engels parle des françaises :

« Pendant qu’elle est à Trèves, Karl et Engels vont passer six semaines en Grande-Bretagne,
cœur du monde capitaliste. Et tout permet de penser qu’ensemble ils ils ne se sont pas
ennuyés tous les jours (…) Une lettre d’Engels, de 1847, écrite alors qu’il se trouvait à Paris
et qu’il enageait marx à le rejoindre donne une idées de distractions de ces jeunes
messieurs : « J’aurai un peu d’argent. Nous pourrions alors tirer ensemble quelques bordée.
Si je disposais de cinq mille francs de rente, je ne ferais que travailler et m’amuser avec les
femmes jusqu’à ce que je sois lessivé. Si les françaises n’existaient pas, la vie ne vaudrait
pas la peine d’être vécue. ». (Jenny Marx ou la femme du diable, Françoise Giroud, Editions Robert
Laffont, Paris, 1992, p.86)

482
« Tandis que les enfants couchent dans la chambre des parents, Lenchen dort sur un lit de
camp dans la pièce où le doctrinaitr travaille. Il est dans la puissance de l’âge, tourmenté par
la violence de son sang. Il fait de lenchen son amante (…) L’ironie est qu’il continue
toutefois de vénérer sa femme qui, même épuisées, accoutrée de haillons, demeure pour lui ce
qu’elle fut jeune fille…
Toujours cette inconséquence d’un instinct : il s’est jeté comme un fauve sur une proie facile.
Sans nos enfants, je(Jenny Marx) me suiciderais, confie-t-elle à Engels… Le plus grave pour
ce prophète est que le scandale vient vite à être connu. Wagner, écrit que : « le viol d’une
servante n’a pas sa place dans la vie de l’home qui s’est voué à sauver le prolétariat
mondial. » Marx n’évite la catastrophe d’un mépris mondial qu’en désavouant son fils
illégitime et en demandant à Engels d’accepter d’être le père naturel. » (Marx et son époque,
Arthur Conte, Editions Fernand Nathan, 1983, p.82-83)

« Marx et Engels rétrogradent aussi d’une autre façon, que Mme Giroud remarque parce
qu’elle compatit au désespoir des deux femmes qui furent les deux premières "victimes du
mythe qui devait être l'imposture la plus tragique du XXème siècle", l'épouse trompée et la
servante au grand coeur, Helena Demuth, qui demeura, quarante années durant, le plus
précieux appui de cette famille. En 1851, à la naissance de Frederick Demuth, Engels
assura que cet enfant de la bonne était son fils. Il le fit nourrir à ses frais mais il ne
s'inquiéta pas plus que Marx de son éducation. Le père, c'était Marx, auquel Mme F.
Giroud adresse un autre reproche : Marx est un père bourgeois qui, par "snobisme", veut
pour ses filles des fiancés riches, marie l'aînée à Paul Lafargue, fils d'un gros négociant en
vins, et réduit au désespoir Tussy, la cadette, en lui interdisant d'épouser Lissagaray, qui est
pauvre.

Fondateur du marxisme, Engels a eu juste avant de mourir le dernier mot contre Tussy et
contre l'amour qu'elle portait à son père, en révélant que "Frederick est le fils de Marx".
Bebel et Karl Kautski, selon F. Giroud, étaient dans le secret. Laura Lafargue sans doute
aussi, qui avec Paul Lafargue habitait près de Paris une maison de trente-cinq pièces à eux
données par Engels. »
BAL n° 10, 1993.Jacques Viard "Eve est l’égale d’ Adam
http://www.amisdepierreleroux.org/correlats20/vjeveadam.htm

Frederic Demuth, fils illégitime Hélène Demuth.(19)


de Karl Marx.(18)

483
L’origine maçonnique de la « Ligue des Communistes »

Fridriech Engels écrit :

« En 1834, les réfugiés allemands fondèrent à Paris la Ligue secrète républicaine


démocratique des proscrits. En 1836, il s'en détacha les éléments les plus extrêmes, pour la
plupart prolétariens, qui fondèrent une nouvelle ligue secrète, la Ligue des justes. La ligue-
mère, où il n'était resté que les éléments les plus engourdis, à la Jakob Venedey, fut bientôt
plongée en plein sommeil ; et lorsque la police, en 1840, en éventa quelques sections en
Allemagne, ce n'était plus à peine qu'une ombre. La nouvelle ligue, par contre, eut un
développement relativement rapide. A l'origine, c'était un rejeton allemand du communisme
ouvrier français, inspiré de réminiscences de Babeuf [2], qui se développait à cette époque
même à Paris ; la communauté des biens ét ait réclamée comme une conséquence nécessaire
de l'"égalité". Les buts étaient identiques à ceux des sociétés parisiennes secrètes de ce
temps : partie association de propagande, partie association de conjuration, Paris restant
cependant toujours le centre de l'action révolutionnaire, bien que l'on ne se défendît
nullement de fomenter à l'occasion des troubles en Allemagne. Mais, comme Paris restait le
champ de bataille décisif, la Ligue n'était alors, en fait, que la section allemande des
sociétés secrètes françaises, surtout de la Société des saisons, fondée par Blanqui et Barbès,
avec laquelle elle était en relations étroites. Les Français déclenchèrent l'insurrection le 12
mai 1839 ; les sections de la Ligue emboîtèrent le pas et furent entraînées ainsi dans la
défaite commune [3]. »,(Quelques mots sur l'histoire de la Ligue des communistes, Friedrich Engels, 21-22
septembre 1890, Publié dans le livre de Karl Marx "Enthüllungen über den Kommunisten-Prozess zu Köln"
(Révélations sur le procès des communistes de Cologne), Hottingen-Zürich, 1885 et dans le journal "Der
Sozialdemokrat", n° 46-48 des 12, 59 et 26 novembre 1885).
http://www.marxists.org/francais/engels/works/1885/10/18851008.htm

Aux origines de la ligue des communistes (1847),E. Bottigelli (20)


Le Mouvement social, No. 70 (Jan. - Mar., 1970), pp. 139-142
Published by: Editions l'Atelier on behalf of Association Le Mouvement Social

484
(21)

Jakob Venedey.(22) Armand Barbès.(23) Louis Blanqui.(24)

« La première revue d’une organisation ouvrière, Der Geächtete (Le banni), est publiée de
1834 à 1836. Cet organe de la Ligue des bannis, la première association clandestine
d’artisans allemands, paraît environ tous les deux mois sous la houlette de Jacob Venedey,
puis de Theodor Schuster.
Toujours en exil, le mouvement ouvrier allemand poursuit son évolution : à la Ligue des
bannis, d’inspiration néo-babouviste, succède en 1846 la Ligue des justes de Wilhelm
Weitling, qui donne elle même naissance en 1847 à la Ligue des communistes de Karl Marx
et Friedrich Engels. »
1830-1848, les bannis de l’Allemagne
N° 1257 - Septembre-octobre 2005, p. 30
http://www.hommes-et-migrations.fr/docannexe/file/1202/dossier_1257_dossier_1257_29_33.pdf

En 1851, le Rite de Memphis sur l'initiative de MARCONIS de NEGRE, ouvre plusieurs Ateliers à l'étranger; il établit à Londres la Grande
Loge "Les Sectateurs de Ménès" et institue le F.'. BERJEAN Grand Maître poux l'Angleterre. S'ouvriront alors la Loge des "Fraternité des
Peuples", la Loge des "Proscrits", la Loge des "Philadelphes".

Cette Loge "des Philadelphes" ouverte à Londres, sera le plus actif des Ateliers de proscrits du coup d'état du Prince-Président LOUIS-
NAPOLEON BONAPARTE parmi les membres de cet Atelier, on trouvera les noms de FALCON-CHAMBERS, FALCON-TAVERNE,
BALAGUE, BLANCHI, GARIBALDI, Louis BLANC, JOURDAIN, TALANDIER, BOURA.
Publié le 28/05/2008
http://blog.ifrance.com/anck13/post/603163-histoire-du-rite-de-mem.-misr.

485
Les racines occultes du Socialisme.
Contrairement à ce qu’on croit, le communisme n’est pas né avec Marx et Engels. D’autres
avant eux (Platon, Campanella, Moore etc..) avaient déjà élaborée des théories proche du
communisme. Parmi-eux Etienne Cabet que vous pouvez voir ci-dessous, faisant un signe
maçonnique. « Comment je suis communiste » est le titre d’un de ses livres.

Etienne Cabet en position maçonnique.

Extrait de la page 11 du livre d’Etienne Cabet :

« En proportion de leurs besoins » nous dit Etienne Cabet à la page 11 de son


livre « Comment je suis communiste ». Formule reprise par Karl Marx : « A chacun selon ses
besoins »

« Le vocable « communisme » apparaît pour désigner la doctrine économique du juriste


français Etienne Cabet. » (Karl Marx ou l’esprit du monde, Jacques Attali, Editions Fayard, 2005, p.62)

Il y a aussi Louis Blanc :

« Karl découvre alors les idées du monde ouvrier français,


non pas en visitant des ateliers – qui ne se visite pas -, mais
en fréquentant le communiste Etienne Cabet, qui vient de
publier son Voyage en Icarie, et le socialiste Louis Blanc,
dont il apprécie l’idée d’utiliser un Etat puissant, pour
préparer l’avènement d’une société sans classes et sans
appareil répressif. » (op. cit p. 87
Louis Blanc en position
maçonnique.

486
(25) Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F, Paris, 2006

(26) op. cit., p. 116

(27) op. cit., p. 402

Eugène Pottier, auteur de la « 1ère Internationale ». op. cit.,p. 965.(28)

(29) op. cit., p. 107

487
(30) op. cit., p. 144

(31) op. cit., p. 702

(32) op. cit., p. 145

Il n’existe aucun document officielle sur l’appartenance maçonnique de Marx, Engels,


Lénine, Staline hormis les photos où on les voit accomplir un signe maçonnique. Deux
gendres de Marx ont appartenu à la franc-maçonnerie :

« Homme politique. Le gendre de Karl Marx, médecin,


journaliste, député du Nord en 1892-1899, un des leaders
du Parti ouvrier français, appartint en 1869 à la loge
L’Avenir, Orient de Paris. Par la suite, avec les
« guesdiste », il fut plutôt un adversiare de la Maçonnerie
au sein du Parti socialiste. » (Dictionnaire de la franc-
maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F., Paris, 2006, p. 678.)

Paul Lafargue, gendre de Karl Marx.(33)

488
« Professeur et journaliste, gendre de Karl Marx. Membre
de la Commune de 1871, puis conseiller municipal de Paris.
Il fut initié avec son beau frère Paul Lafargue à la Loge
l’Avenir, Orient de Paris (1865), puis, après 1871, aux
Philadelphes de Londres. (Dictionnaire de la franc-maçonnerie,
Daniel Ligou, Editions P.U.F., Paris, 2006, p. 725.)

Charles Longuet, un autre gendre de Karl Maçon fut aussi franc-maçon.(34)

A propos de l’appartenance maçonnique de Marx, Engels, Lénine, Trotsky et Staline.

Plusieurs auteurs ont écrit que Marx, Staline, Lenine, Trotsky et beaucoup de leaders
bolchévique, appartenaient à la franc-maçonnerie. Aucun, je dis bien aucun n’apporte une
preuve concrète, ni document ni quoique ce soit qui confirme leurs dires. Quelques exemples :

A la page 434 du livre « Two faces of freemasonry » de John Daniel nous pouvons lire que
Karl Marx était maçon du 32°.

p. 434.

La même chose pour Lénine et Staline et Trotsky à la page 449 du même livre :

Dans un autre livre, “ Architect of deception”, nous lisons que Marx et Engels étaient maçons
deux 31ème degree:

(Architects of Deception, Jüri Lina, Referent Publishing, 2004)

489
p. 312
Bakounine écrit dans une lettre que Karl Marx est à la tête d’une société secrète :

(Lettre au journal la Liberté, de Bruxelles, Œuvres Tome IV, Michel Bakounine, P.-V. Stock, Editeur, Paris,
1910, p.360, 361.)

490
(Michel Bakounine, Œuvres Tome II, Notice biographique, p. XIX, Jean Guillaume, P.-V. Stock, Editeur, Paris,
1907)

Maçonnerie et Communisme
A propos de la connexion entre communisme et franc-maçonnerie, Leon Zeldis, franc-maçon
juif du 33°, dit ceci :

« A cette conclusion précédente nous pourrions ajouter la


falsification évidente de la relation entre le judaïsme et la
franc-maçonnerie, sur laquelle nous avons déjà discuté.
Aussi, une tentative a été faite pour connecter la franc-
maçonnerie avec le communisme, qui est aussi absurde et
grotesque que la précédente, si on se souvient que la franc-
maçonnerie était interdite et les Maçons persécuté par tous
les régimes communistes, en commençant par l’Union
soviétique
Leon Zeldis.(35)
En 1922, la quatrième Internationale Communiste a déclaré que la Franc-Maçonnerie et le
Communisme étaient incompatibles, et deux années plus tard, la police secrète russe a
éliminé les derniers vestiges de la Franc-Maçonnerie en arrêtant les quelques maçons qui
restaient.

Quelque chose de similaire s’est produit dans tous les pays de l’orbite soviétique, où la
Franc-maçonnerie était strictement interdite durant le régime communiste. La seule exception
à cette règle générale est Cuba, où l’Ordre continue à travailler, sous haute surveillance
policière, mais elle n’a pas été supprimée. » (The Protocols of the Elders of Zion, Anti-Masonry and
Anti-Semitism, Leon Zeldis, FPS, 33°, PSGC, Supreme Council of the Scottish Rite for the State of Israel,
Honorary Adjunct Grand Master/ Les Protocols des Sages de Sion, Antimaçonnerie et Antisémitisme, Léon
Zeldis, 33°, Suprême Conseil du Rite Ecossais.)

Bien que la maçonnerie était interdite durant le régime communiste, il n’en demeure pas
moins que ses fondateurs étaient franc-maçon. Comment expliquer ce paradoxe ?

Prenons par exemple le cas de Mustapha Kemal Ataturk, qui, comme l’histoire officielle nous
l’enseigne, a ordonné la fermeture des loges maçonniques en Turquie. Et pourtant il était
franc-maçon :

491
Sur un site maçonnique.

« Ataturk, Mustapha Kemal. President de Turquie 1923-1938. Membre d’une loge


italienne, Macedonia Risorta et Veritas. » http://www.durham.net/~cedar/famous.html

« Le père de la Turquie moderne était à sa mort, en, 1938, membre de la loge italiennes
Macedonia Risorta et Veritas (Rivista Massonica, janvier 1973). » (Dictionnaire de la franc-
maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F, Paris, 2006, p. 82.)

A la page 664 du même ouvrage, un élément de réponse est rapporté :

« Le père de la Turquie moderne appartenait (au moins théoriquement) à la loge Macedonia


Resorta et Veritas, Orient de Salonique, ce qui ne va pas sans poser probèmes.» Dictionnaire de
la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F, Paris, 2006, p. 664.)

« Ce qui ne va pas sans poser problèmes » En Turquie, quand évoque la franc-


maçonnerie, dans bien des cas, c’est avec le sionisme qu’on l’associe. De ce fait, le père de la
Turquie moderne ne pouvait être franc-maçon, pour le peuple bien entendu. Et en ordonnant
la fermeture des loges, le peuple s’est dit qu’Ataturk n’était pas maçon. Tout cela fut pour la
forme. Les loges cessèrent leur activité pendant les années comprise entre la fermeture des
loges (1935) et la mort d’Ataturk (1948). Ce qui fait trei années de sommeil. Après la mort
d’Ataturk, les loges reprirent leurs activités et n’ont cessé depuis.

Pour en revenir au communisme, c’est un peu pareil. Ils ont « interdit la franc-maçonnerie »
mais eux-mêmes étaient dedans. Dans le « Dictionnaire de la franc-maçonnerie » de Daniel
Ligou, on peut lire ceci sur Lénine :

« Vladimir Oulianof aurait été initié à la loge L’Union de Belleville du Grand Orient de
France, à Paris, avant la guerre de 1914. Mais les archives de cet atelier ayant été
dispersées, on ne possède pas de traces formelles de l’appartenance de Lénine à la franc-
maçonnerie. Les un affirment catégoriquement qu’il fut Maçon, les autres tout aussi
catégoriquement le nient. Tout ce que l’on sait avec certitude, c’est qu’Oulianof fut l’ami de
Monthéus qui, précisément, était membre de la loge L’Union de Belleville à la même
époque.

Ayant pour suaire un drapeau de la Commune de Paris, la dépouille mortelle de Lénine,


momifiée et exposée au Kremlin, curieusement, est figée à l’Ordre d’Apprenti. » (Dictionnaire
de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Ed P.U.F, 2005, Paris, p.700.)

Gaston Mardochée Brunschwig dit Montéhus.(36) Lénine.(37)

492
Je pense que si Leon Zeldis voyait les photos des fondateurs du communisme et de
l’ex U.R.S.S., où on les voit accomplir un signe franc-maçonnique juif, le signe de Maître du
Second Voile de la cérémonie de l’Arche Royale, il reconsidererait son point de vue.
Que dirait Léon Zeldis, s’il voyait le document ci-après, le certificat maçonnique de Slobodan
Miloseviç qui était communiste. Sur l’entête du document vous pouvez apercevoir un
symbole communiste.

Symboles maçonniques chez les communistes.

(39)

(40)
Certificat maçonnique de Slobodan Miloseviç. (38)

(41) (42)

493
J’ai trouvé la photo suivante sur un site internet russe. Je ne sais si c’est un immeuble
d’habitation ou une loge maçonnique mais on vois apparaître le compas maçonnique avec le
marteau et la faucille. Moscou.

(43)

Que dirait Léon Zeldis s’il voyait cette photo ?

Значок московского уголовного розыска, глаз.(44) (45)


Mark of the Moscow criminal search, eye

494
Façade d’un bâtiment à Balaklava, près de Sébastopol, Ukraine. Là aussi on peut voir
l’équerre et le compas avec le marteau et la faucille.

(46)

Université de Technologie et Design de Saint-Pétersbourg.(47)

495
Mandala maçonnique, Rivalland.(48) Drapeau du Parti des Travailleurs, Corée du nord.(49)
Le Symbole qui se trouve au centre du drapeau de l’ex Allemagne de l’Est nous fait penser
inévitablement au compas maçonnique.

(50) (51) (52)


Coat of arms of East Germany Drapeau De l’ex Allemagne de l’Est.(12)

One of soviet placards of 70-kh years. (53) Magazine militaire.(54)

(55) (56)

496
(57) (58)

(59) (60)
Nous retrouvons cette même symbolique sur cette page de la Haggadah, Eisenstein, Judah
David. HAGADAH SHEL PESAH: New-York, 1928.

(61) (62) (63)

497
Démonstartion du 1er mai en 1919 à Riga, où l’on peut voir des oélisques.(64)

Bâtiment du Ministère des Affaires Etrangères de l’ex-Urss.(65)

498
Le buste de Vladimir Ilitch Oulianov dit Lénine orne une niche en haut du jardin public « Aloe pole », le long de la
perspective qui porte également le nom du leader bolchevique (Памятник Ленину на Алом поле). Monument datant
de 1925, bâtit en granit façon mausolée (sculpteur V. Kozlov, architecte N. Tcherkassine).

Mausolée de Lénine (66) (67)

499
Poster de Lénine.(68) (69)

(70)

Habitation privée de la famille de John Silas Reed. Journaliste américain et écrivain


révolutionnaire, il devint un ami proche de Lénine et fut témoin occulaire de la révolution
russe de 1917, qu’il raconte dans son livre « 10 Days That Shook the World » « 10 jours qui
ébranlèrent le monde » Il meurt en 1920. C’est le seul américain à être enterré au Kremlin à
Moscou, un site réservé aux plus éminents des leaders soviétiques.

500
La révolution de 1825 et les décabristes.

« Décabriste ou Décembriste : Membres de la conspiraton organisée à Saint-Pétersbourg, en


décembre 1825, contre le Tsar Nicolas 1er . » Petit Larousse Illustré, 1997.

“Maçonnerie et les Décembristes. Un grand nombre des décembristes à un moment ou un


autre ont été francs-maçons, et beaucoup d'entre eux avaient été initiés alors qu'ils étaient à
Paris. Pestel et Alexandre N. Muraviev étaient membres de la loge maçonnique « Trois
Vertus » ; ce dernier avait été enrôlé en France. Ryleev fut un maçon actif pendant une courte
période, de 1820 à 1821 à la loge « Zum flammenden Stern. ». Kichellbecker était membre de
« La Grande Loge Astrée » jusqu’à ce qu’il en fut exclu. Beaucoup d’idée soutenue par les
Maçons et les Illuminati ont été absorbée par les Décembristes et utilisé ensuite pour leur
fins. » (The First Russian Revolution 1825 The Decembrist Movement Its Origins, Development and
Significance, Anatole G. Mazour, Stanford Unversity Press, California, 1996, p.51)

« En réaction contre l’influence des plus hauts degrés, il a été fondé en 1814 à Paris, sous
les auspices du Grand Orient de France et de la fédération de cinq Loges militaires, une
Nouvelle Grande Loge Astrée. À la fin des guerres napoléoniennes et avec le retour de
l'armée en Russie , ce corps maçonnique s’est développé dans la mesure d’avoir quarante
loges relevant de sa compétence.
Sous influence française, ces loges ont tourné leur attention vers le régime politique et ont
terminé leur carrière dans le trouble de la Révolution tentée en décembre 1825. » (
Encyclopedia of Freemasonry and its kindred sciences, Albert G. Mackey, rubrique “ Russia)

Dans une étude sur la franc-maçonnerie en Russie, Léon Zeldis 33° nous apprend que:

“ Un mouvement révolutionnaire prit place en 1825, essayant d’introduire des réformes


démocratique dans le régime impériale autocratique. Les révolutionnaires, appelés les
« Décembristes » étaient des hommes jeunes, inspirés par les idéaux du « siècle des Lumières.
Comme le remarque un historien, la plupart des Décembristes étaient Francs-maçons,
membres des loges appartenant à la Grande Loge Astrée de Saint Petersbourg. Les activités
décembristes étaient imprégnée avec les idéaux maçonnique de progrès social, de
philantropie et l’utilisation de moyen secret pour accomplir le but moral » Zaf, Nisan,
“Habniyah Hahohshit B’Rusia mi 1792 vead Yameinu” (Russian Freemasonry from 1792 to our day), The
Israeli Freemason, 2-1994. in Freemasonry in Russia par Leon Zeldis, 33°
http://www.bonisteelml.org/FREEMASONRY_IN_RUSSIA.pdf

Dans le “Dictionnaire de la franc-maçonnerie à l’article “décmbriste” on peut lire:

« Malgré cela, la Maçonnerie se répandit considérablement en Russie jusqu’à ce que, tout à


coup, un ukase de l’empereur Alexandre vînt ordonner au minisre de l’Intérieur, le comte
Kotchubey (le 12 août 1822), la fermeture de toutes les loges maçonnique et défendre qu’on
en créat ultérieurement.

Rebold affirma à ce sujet qu’Alexandre, averti par Metternich des menées subversives de
certains Maçons Carbonari, interdit toutes les réunions maçonniques en se fondant, dans le
rescrit autographe qu’il adressa au ministre chargé de l’exécution du décret, sur ce que les
loges s’occupaient de questions politique.

Certains Maçons se mirent alors à comploter contre le pouvoir tsariste.

501
Groupés au sein d’une « Ligue révolutionnaire du Bien public », ils tentèrent même de
renverser l’empereur.
La conjuration fut découverte en 1824. A la tête de ces « Décabristes » se trouvaient les
maçons Pestel, le prince Serge Troubetskoï, Nikita Mouraviev, Serge Mouraviev, Apostol,
le prince Schakovskoï, Bestouchev… Ceux-ci furent tous condamnés : les uns à la peine
capitale ; les autres à la déportatiton en Sibérie. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou,
Editions P.U.F., Paris, 2006, p. 1080)

« Certains mouvements d’opposition au Sultan Abdulhamid II ont puisé une grande partie de
leur inspiration dans le réseau maçonnique internationale que le grec Cléanthe Scalieri
avait constitué à partir de la loge française « I Proodos » dans les années qui ont suivi la
déposition du sultan Mûrad V en 1876. Aidé de ses partisans, Scalieri avait même fait plus
qu’encourager l’adoption des réformes libérales dans l’Empire ; il était allé contre la volonté
du souverain, jusqu’à fomenter un complot, mais l’échec le contraint à l’exil. Dans les
décennies qui suivèrent, d’autres mouvement d’opposition se recommandèrent de la franc-
maçonnerie. » (Mystiques, Philosophe et Francs-Maçons en Islam, Thierry Zarcone, Jean maisonneuve
Editeur, Paris, 1993, p ; 236.)

Alexander Poggio. (71) Yakushkin Dmitriyevich.(72) Mikhail Fonvizine.(73) Pierre Mukhanov.(74)

Vladimir Odoïevski.(75)

Révolution de Février. (1ère étape.)

« La révolution de Février est la première étape de la Révolution russe de 1917. Elle conduit
à l'abdication du tsar Nicolas II de Russie, à l'effondrement de la Russie impériale et à la fin
de la dynastie des Romanov.

Un gouvernement provisoire dirigé par Georgy Lvov remplace le régime tsariste, puis
Alexandre Kerensky remplace le prince Lvov après les journées de juillet.

502
La révolution de Février, qui s'est déroulée du 23 février au 28 février (dans le calendrier
julien, soit du 8 au 13 mars dans le calendrier grégorien), a éclaté dans la spontanéité et
l'improvisation. Les tensions qui se sont accumulées ont finalement explosé sous la forme
d'une révolution, avec Petrograd comme foyer de l'activité. Elle a été suivie la même année
par la révolution d'Octobre, qui entraîna la prise de pouvoir par les bolcheviks et un
changement dans les structures sociales de la Russie, tout en ouvrant la voie à la création de
l'URSS. » http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_de_F%C3%A9vrier

Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F., Paris, 2006, p. 273-1080

« Le Prince Lvov est né à Dresde, dans une famille de Rurikides, descendante des princes de Yaroslavl.
Sa famille s’installe, d’Allemagne, à la maison de famille à Popovka, dans la région d’Aleksine près de
Toula, peu après sa naissance. Il reçoit un diplôme de l’université de Moscou en droit, puis travaille
dans la fonction publique jusqu’en 1893. Il rejoint le parti démocratique constitutionnel libéral et la franc-
maçonnerie1. » Encyclopédie de la franc-maçonnerie (sous la direction d'Éric Saunier)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gueorgui_Lvov

« Aleksandr Feodorovich Kerenski Russian revolutionary leader. After the first Bolshevik
revolution of Feb., 1917, he was made minister of justice in the provisional government, and
later minister of war. He succeeded Prince Lvov in July, 1917 as prime minister, but was
overthrown by the revolution of Nov., 1917 because of his moderate policies and indecision.
He fled to Paris where he edited the Social Revolutionary paper, Dni. He is said to have been
a Freemason, as well as most of the members of his short-lived regime. »
http://www.phoenixmasonry.org/10,000_famous_freemasons/Volume_3_K_to_P.htm
10,000 FAMOUS FREEMASONS y WILLIAM R. DENSLOW Volume III K - P

« Le poids des francs-maçons y a donc connu des hauts et des bas, comme le prouve
l’exemple russe. Le rétablissement de la franc-maçonnerie en Russie, en 1802, lui avait valu
un essor étonnant ; Saint-Pétersbourg comptait alors quelque 10 000 frères (2). L’écrivain
Pouchkine est le maçon le plus célèbre de cette période. Le début du XXe siècle a vu un
regain, sous l’appellation « maçonnerie de la Douma », initiée par le Grand Orient de
France et dont étaient membres Alexandre Kerenski et la quasi-totalité de son
gouvernement menchevik, en 1917. »
http://www.webzinemaker.com/admi/m9/page.php3?num_web=31230&rubr=3&id=259082
Le Monde Diplomatique A L'EST, LE RETOUR DES FRANCS-MACONS par Alain FAUJAS Journaliste avril
2000 — Page 11

503
Révolution d'Octobre. (2ème étapes.)

« La révolution d’Octobre en Russie, aussi connue sous le nom de révolution bolchevique, fait
référence à la révolution qui a commencé par le coup d'État mené par Lénine et les
bolcheviks le 25 octobre 1917 (dans le calendrier julien, ce qui correspond à la date du 7
novembre du calendrier grégorien)1.
C'est la seconde phase de la Révolution russe dans son ensemble, après la révolution de
Février de la même année. La révolution d'Octobre a renversé le gouvernement provisoire et
a donné le pouvoir aux bolcheviks. Elle a été suivie par la guerre civile russe, puis par la
création de l'URSS en 1922. »

Influence de Moses Hess sur Marx et Engels.

Qui était Moses Hess ?

Dans l’ « Encycloédie Universalis », nous pouvons lire ce qui suit à son sujet :

« Fils d'un petit industriel allemand, Moses Hess naît dans une famille juive de Bonn ; il
s'initie aux affaires, commence des études de philosophie à Bonn et publie en 1837 L'Histoire
sainte de l'humanité par un disciple de Spinoza (Heilige Geschichte der Menscheit von einem
Jünger Spinozas) ; l'ouvrage contient des éléments de réflexion communisante. Prolongeant
la réflexion livrée par Feuerbach dans l'Essence du christianisme, Hess va montrer comment
« l'aliénation religieuse n'est que l'expression idéologique de l'aliénation effective de
l'essence de l'homme qui se produit en régime capitaliste » ; empruntant, comme le font les
Allemands de la Ligue des justes, à Cabet et à son Voyage en Icarie la dénomination, il
demande que le « communisme », seul mode de vie susceptible de faire se développer des
relations collectives de type altruiste et proprement humaines, remplace le capitalisme. Hess
rédige également, en 1841, Die europaeische Triarchie, ouvrage dans lequel il préconise que
la France, l'Allemagne et l'Angleterre forment le premier État européen. À cette époque, il
rencontre le jeune Marx, sur qui il exerce une certaine influence, et Engels, qu'il gagne,
semble-t-il, à ses conceptions communistes.[...]
http://www.universalis.fr/encyclopedie/T231568/HESS_M.htm

« Né à Bonn en 1812, mort à Paris en 1875; journaliste et écrivains, pionnier du mouvement


socialiste et du mouvement sioniste, est allé à Paris à la fin des années 30 ; à écrit pour le
Rheinische Zeitung, Deutsch-französische Jahrbücher, Vorwärts Paris, Rheinische
Jahrbücher et coopéra etroitement avec Marx et Engels. »
International Institute of Social history
http://www.iisg.nl/archives/en/files/h/10751002full.php

« La compréhension de la situation est compliquée par le fait que les figures de proue du
« socialisme vrai » était plus proche de Marx et Engels que n'importe quel autre groupe
radical allemand dans les années '40 ' Nous savons que Moïse Hess, le théoricien en chef du
mouvement, convertit Engels au communisme, et Zlocisti, biographe de Hess, prétend que
Hess ne fut pas sans influence sur Marx, aussi. Plus intéressant est le fait que Hess a
collaboré avec Marx à l’Idéologie Allemande); une partie du manuscrit se trouve dans son
écriture. Hess était aussi un allié de Marx dans sa lutte contre Bruno Bauer, Ruge, Stirner, et
Feuerbach . » (Sydney Hook, Karl Marx and Moses Hess, (December 1934)) New International, Vol.1
No.5, December 1934, pp.140-144.
http://www.marxists.org/history/etol/writers/hook/1934/12/hess-marx.htm

504
« Dès son très jeune âge, Rosa a brillé et s’est détachée des autres par son intelligence, il y a
ceux qui disent qu'elle est arrivée à comprendre et à parler 11 langues. Elle a eu l'opportunité
d'étudier à une époque où les préjugés et la discrimination étaient la monnaie que les
autorités tsaristes imposaient aux Juifs polonais. Sa famille se développait dans un cadre très
cultivé et très influencé par des écrivains occidentaux et spécialement allemands. L'un de ces
écrivains fut Moïse Hess, certains l'ont appelé le "rabbin rouge", dans certaines de ses
lettres, il disait "il ne suffit pas de comprendre et de critiquer la réalité, (…) l'arme de la
philosophie dialectique rend l'échange possible ou impérieux. (…). Parce que non seulement
je sais ce que je veux, mais aussi parce que je veux ce que je sais, je suis plus un apôtre qu'un
philosophe. Ma religion est la révolution sociale. (…) La restauration d'Israël appelée à
réaliser une société qui incarne la justice des prophètes, en offrant à l'humanité un exemple
vivant de cet idéal. »
http://fr.madrichim.org/GetFile.aspx?id=3032

« C'est Moses Hess (le Rabbin Rouge),le fondateur du Sionisme Socialiste Religieux, qui a
ammené Engels au communisme ! » http://israelmachiah.over-blog.com/

« Moses Hess propose à Marx de participer à son futur journal, La Gazette Rhénanie, dont le
rédacteur en chef sera Adolf Rutenberg. » (Karl Marx ou l’esprit du monde, Jacques Attali, Editions
Fayard, 2005, p.65)

Le 2 septembre, Moses Hess écrit à Berthold Auerbach à propos de Marx ( Tous les trois sont
juifs) ce qui suit :

« Attends-toi à faire la connaissance du plus grand, peut-être de l’unique vrai philosophe


actuellement vivant qui va attirer l’attention de toute l’Allemagne lorsqu’il se manifestera
publiquement, par des écrits aussi bien qu’en chaire… Le docteur Marx - ainsi se nomme
mon idole - est encore un tout jeune homme qui va donner le coup de grâce à la religion et
à la politique moyenâgeuse. Il joint à la plus grande profondeur philosophique l'esprit le plus
mordant ; représente-toi Rousseau, Voltaire, Holbach, Lessing, Heine et Hegel confondus en
une seule personne : je dis bien confondus et non pas collés ensemble et tu auras le docteur
Marx.» (Jenny Marx ou la femme du diable, Françoise Giroud, Robert Lafont, Paris, 1992, p.36)

« Il affirme, contre ses anciens camarades du Doktorklub, que la religion n’est que le produit
et le reflet déformé des conditions sociales dans lesquelles les hommes vivent. « La religion
est le soupir de la créature opprimée les sentiments d’un monde sans âmes, elle est l’esprit
de condition sans esprit. Elle est l’opium du peuple ». Religion « opium du peuple » :
formule qu’il a entendu prononcer par Moses Hess. » (Boris Nicolaïevsi, Otto Maenschen-Helfen
Editions de la Table Ronde, 1997, p.79)
« Karl reçoit alors de Moses Hess les épreuves d’un livre que celui-ci compte bientôt publier
et qui va beaucoup le marquer : « De l’essence de l’argent » » (Boris Nicolaïevsi, Otto Maenschen-
Helfen Editions de la Table Ronde, 1997, p.89)

Lettre de Moses Hess à Solomon Oppenheim, février 1843 :

« Je rentrai chez moi avec le Dr. Charles (Karl) Marx, un jeune universitaire qui est
récemment arrivés ici avec une femme. Il a épousé une femme de la noblesse allemande et vit
au coin de chez moi, rue Vauncy. Je l’ai rencontré auparavant et fut impressionné, un jeune
homme de 26 ans, érudit, sarcastique, avec une vivacité d'esprit, imbu de sa personne, il peut
aller loin. Mais à certains égards, il est incroyablement naïf. Il croit vraiment que toute
l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que l'histoire des luttes de classes et sous-estime

505
totalement l'importance du nationalisme et de religion dans les conflits passés, présents et à
venir

J'ai renoncé, l'homme est tellement sûr de lui, mais il n'en sait pas plus sur les Juifs que de
leurs ennemis. L'autre jour, il a appelé Lassalle, l'agitateur de Breslau, qui apparaît comme
le chef de notre parti en Allemagne, un « Juif nègre ». Mais si Marx regardait dans le miroir
pendant un moment, il se rendrait compte que son teint n'est pas exactement lys blanc, ses
amis proches l'appellent le « Maure "." Mais j'ai senti qu'il était inutile de discuter avec lui et
je lui ai dit: Marx, je vous souhaite bonne chance, vous êtes l'un des meilleurs esprits de notre
mouvement, peut être un jour vous serez notre chef et le monde entier saura votre nom. Mais
vous avez beau essayé de vous éloigner du Judaïsme et des Juifs, vous resterez toujours pour
les autres, le rabbin communiste, Marx le Juif. Marx renacla dédaigneusement, qui s'en
soucie? »
http://blogs.law.harvard.edu/mesh/pages/laqueur_disraelia/

Bien sur, Karl Marx ne fut pas qu’influencé par Moses Hess, il ne faut oublier Hegel, Ludwig
Feuerbach, les philosophes grecs etc…

506
Le rôle des juifs non-sémite et athées dans la révolution russe.

Ci-dessus: couverture du cinquième volume de l’édition de 1971 de l’ « Encyclopedia


Judaica » publié à Jérusalem d’où sont tirés les passages suivant.

A la page 792, on peut lire:

« L’idéologie et le Mouvement Communiste ont joué un rôle important dans la vie juive,
particulèrement dans les années 20, 30 et pendant et après la Deuxième Guerre Mondiale. »

Page 793

« La tendance Communiste devenait très répandue dans toutes les communautés juives.
Dans certains pays, les juifs devinrent les meneurs dans les Partis Communistes légaux ou
illégaux et dans certains cas, des instructions leur furent même donnée par l’Internationale
Communiste, de changer leur nom à consonance juive par un autre, afin de ne pas confirmer
la propagande de la droite qui présentait le Communisme comme une conspiration juive. »

Page 792 :

« Les juifs ont joué un rôle important dans les premières étapes du Bolchévisme et du
Régime Soviétique. »

507
page 794.

“ La faction Bolchévique (qui en 1912-13 devint le Parti Bolchévique) contenait un nombre


de Juifs qui étaient actifs principalement dans le domaine de l’organisation et de la
propagande (plutôt que en théorie et idéologie, tel était le cas des juifs Menchéviques.) Elles
incluaient des gens tel Maxim Litinov (Wallach), M. Liadov (Mandelshtam), Grigori
Shklovsky, A. Soltz, S. Gusev (Drabkin), Grigori Zinoviev, Lev Kamenev (Rosenfeld), Rozaliya
Zemliachkla (Zalkind), Helena Rozmirovich, Yemeli Yaroslavsky (Gubelman), Serafima
Gopner, G. Sokolnikov, I. Piatnisky, Jacob Sverdlov, M. Vladimirov, P. Zalutsky, A. Lozovsky,
Y. Yaklovlev (Epstein), Lazar Kaganovitch, D. Shvartsman, et Simon Dimanstein. Leur
nombre croîssa rapidement entre le révolution Russe de février et d’octobre 1917

Page 797.
« Pendant la Révolution les Juifs ont joué un rôle important dans les organes du parti. Le
Politburo élit le 23 octobre 1917, comportait 4 Juifs parmi ses sept membres. Le Comité
Révolutionnaire Militaire nommé pour préparer le coup, étaient dirigés par Trotsky et avait
deux Juifs parmi ses cinq membres. »

sur le blog http://israelmachiah.over-blog.com/

508
I s r a e l M a c h i a ' h : " L a T o r a h
d ' I s r a e l p o u r l e P e u p l e
d ' I s r a e l s u r l a T e r r e
d ' I s r a e l . "
C e b l o g e s t l ' h é r i t i e r s p i r i t u e l d u
H a p o e l H a m i z r a h i e t d u K a h a n i s m e d e
G a u c h e .

Ce blog nous dit que :

« 12 des 19 membres du premier gouvernement de Lénine étaient juifs, parmi ceux-ci les
suivants : Schmidt (Commissaire en chef pour les travaux publics), Pfenigstein (Commissaire
en chef pour la déportation des contre-révolutionnaires), Kukorskij (Commissaire au
commerce), Schlichter (Commissaire en chef pour la confiscation des Biens privés) et
Simasko (Commissaire en chef pour la Santé).

Les Juifs étaient encore en nombre plus élevé dans les différents commissariats. Au Ministère
de l'Intérieur, il y avait par exemple 9 Juifs parmi les 10 commissaires : Ederer, Rosental,
Goldenrubin, Krasikow, Rudnik, Krohmal, Martensohn, Pfeifermann,et Schneider.

Au commissariat du ministère des Affaires étrangères, les 17 diplomates bolcheviques


appartenaient tous au Peuple d'Israel. : Margolin, Fritz, Joffe, Lewin, Axelrod, Beck,
Beintler, Martins, Rosenfeld, Vorovskij, Voikoff, Malkin, Rako, Manuilskij, Atzbaum, Beck et
GrundBaum.

Au Commissariat supérieur économique, 13 des 14 membres étaient de la lignée


d'Abraham. : Merzvin, Solfein, Harskyn, Berta Hinewitz, Gurko, Gladneff, Axelrod,
Michaelsohn, Fürstenberg, et Kogon (secrétaire de Fürstenberg)

Au commissariat pour la Justice, tous les 8 commissaires étaient juifs :Steinberg, Berman,
Lutzk, Berg, Koinbark, Schrewin, Gaussmann, et Schrader.

Au commissariat supérieur pour la formation publique, 7 des 8 commissaires de même que


leurs collaborateurs les plus proches étaient juifs :Groinim, Lurie, Rosenfzeld, Jatz,
Sternberg, Zolotin et Grünberg.

Au commissariat pour l'Armée Rouge il y avait seulement des Juifs, 15 en tout : Trotsky,
Schorodak, Slanks, Petz, Gerschenfeld, Fruntze, Fiscmann, Potzern, Schutzmann,
Gübelmann, Eviensohn, Dietz, Glusmann, Beckmann et Kahlmann.

De la même manière, 14 Juifs siégeaient au Soviet Suprême pour le Commerce national :


Kamenjev, Krasokov, Schotmann, Hekina, Eismobd, Landemann, Kreinitz, Alperovitj, Herzen,
Schilmon, Tavrid, Rotenberg, Klammer et Kisswalter. Au commissariat supérieur de la
représentation publique les 6 membres et leurs plus proches collaborateurs étaient juifs.

Au Comité central du Parti siégeait Lénine, qui était Juif (sa mère, née Blank, était juive)
avec deux non-Juifs et 27 Juifs : Swerdlow, Kremmer, Bronstein, Katz, Goldstein,
Abelmann, Zünderbaum, Uritzki, Rhein, Schmidowitz, Zeimbuhr, Rifkin, Schirota,

509
Tschenilowski, Lewin, Weltmann, Axelrod, Fuschmann, Kraiskow, Knitzunck, Rader, Haskyn,
Goldenrubin, Frisch, Bleichmann, Lantzner et Lischatz.

Dans la police secrète, la Tchéka, qui a précédé le GPU et le NKVD, 31 des 34


commissaires en chef étaient juifs : Derzhinski, Limbert, Vogel, Deipkhyn, Bizenskij,
Razmirovitj, Sverdlov, Jahnsohn, Kneiwitz, Finesch, Delavnoff, Ziskyn, Golden, Scholovski,
Rentenberg, Pernstein, Knigkiesen, Blumkin, Grunberg, Lanz, Heikina, Ripfkin, Kamkov,
Jacks, Woinstein, Leindovitj, Gleistein, Helphan, Lazarevitj, Silencus et Mohdel.

On pourrait encore allonger longtemps la liste des commissaires juifs dans la jeune Union
Soviétique. La prédominance juive des révolutionnaires bolcheviques était écrasante, ce qui
a été depuis longtemps parfaitement prouvé par les documents . Tout parle en faveur du fait
que la " révolution russe " au fond n'était pas russe mais a été une révolution juive. Les
protecteurs socialistes du peuple russe étaient en majorité juifs.

Dans un livre blanc officiel britannique sur les origines de la révolution bolchevique, est cité
l'ambassadeur néerlandais à Pétrograd qui avait dit le 6 septembre 1918 : " Le bolchevisme
est organisé et dirigé par des juifs dont le seul but est la chute de l'ordre établi. »
http://israelmachiah.over-blog.com/

« Lénine était un Juif (kalmouk) marié à une Juive (Kroupskaya) dont les enfants parlaient le
yiddish (Herbert Fitch, détective de Scotland Yard qui avait épié Lénine comme garçon de
table pendant des mois déclara qu'il était typiquement Juif). Rapport "Secret Service. »

« Mr. Cohan, dans le journal "The Communist" de Kharkoff, n· 72, 12 avril 1919:

On peut dire sans exagération que la grande révolution russe a été faite par la main des
Juifs... Ce furent précisément les Juifs qui conduisirent le prolétariat russe à l'aurore de
l'Internationale. »
Site israelmechiah.com

« Au début du vingtième siècle:En Hongrie, les grands chefs socialistes furent les Juifs Béla
Kun, Agoston Peter, Grunbaum, Weintein; en Bavière, ils s'appelaient: Kurt Eisner,
Loewenberg, Birbaum, Kaiser; à Berlin la tentative de révolution eut pour chefs Rosa
Luxembourg, Lewisohn, Moses; en Chine l'organisateur du bolchévisme est le Juif
Borodine-Crusenberg; en Italie le chef marxiste était le Juif Claudio Trèves; au Brésil où
l'insurrection marxiste avait comme chefs les Juifs Rosenberg, Gardelsran, Gutnik,
Goldberg, Strenberg, Jacob Gria et W. Friedmann; en Espagne enfin, où la révolution
rouge fut organisée par le Juif Béla Kun, entretenue par le Juif Rosenberg et défendue à la
Société des Nations par le Juif Del Vayo. »
Site israelmechiah.com http://israelmachiah.over-blog.com/

Serge Gainsbourg, de son vrai nom Guinzburg, a écrit une chanson qui s’intitule « Juif et
Dieu. ». Voici les paroles :

« Et si Dieu était juif ça t'inquiéterait petite

Sais-tu que le Nazaréen


N'avait rien d'un Aryen
Et s'il est fils de Dieu comme vous dites

510
Alors

[Refrain]
Dieu est Juif
Juif et Dieu

Le Capital tu as lu de l'Israélite
Karl Marx un beau bouquin
Et le trio bolchevik la troïka des purs eh bien
Tous trois de race sémite
Je te le prouverai tout à l'heure

[Refrain]

Grigori Ievseîetch Apfelbaum dit Zionoviev


Lev Borissovitch Rosenfeld dit Kamenev
Lev Davidovitch Bronstein dit Trotsky

[Refrain]

Voici le temps de l'Antéchrist


La bombe à neutrons hein
Petite fille de papa Einstein
Encore un juif si tu vois ce que je veux dire petite

[Refrain] »
Bizzarrement, Charlotte Gainsbourg, la fille de Serge Gainbourg a joué dans le film antichrist
Lars von Trier.

Voici un article de Winston Churchill dans l’ « Illustrated Sunday Herald » :

« Il y a des gens qui aiment les Juifs et d'autres pas ; mais aucun homme réfléchi ne peut
douter du fait qu'ils sont, sans l'ombre d'un doute, la plus formidable et la plus remarquable
race qui soit jamais apparue dans le monde. [Photo : Churchill.]

Et il se pourrait bien que cette même race stupéfiante puisse être à l'époque actuelle dans un
vrai processus de production d'un autre système de morale et de philosophie, aussi maléfique
que le Christianisme fut bénéfique, et qui, s'il n'était pas stoppé, briserait irréparablement
tout ce que le Christianisme a rendu possible. Il semblerait presque que l'évangile du Christ
et l'évangile de l'Antéchrist avaient été destinés à naître parmi le même peuple ; et que cette
race mystique et mystérieuse avait été choisie pour les manifestations suprêmes, à la fois les
divines et les diaboliques.

Les Juifs nationaux russes, en dépit des handicaps dont ils ont souffert, ont réussi à jouer un
rôle honorable et important dans la vie nationale, même en Russie. En tant que banquiers et
industriels ils ont énergiquement stimulé le développement des ressources économiques de la
Russie, et ils furent à l'avant-garde pour la création de ces organisations remarquables, les
Sociétés Coopératives russes. Dans la politique, ils ont donné leur appui, pour la plupart, aux
mouvements libéraux et progressistes, et ils ont été parmi les plus fermes soutiens de l'amitié
avec la France et la Grande-Bretagne.

511
Les Juifs internationaux
En violente opposition à toute cette sphère de l'effort juif, se dressent les complots des Juifs
internationaux. Les adhérents de cette sinistre confédération sont pour la plupart des hommes
qui ont été élevés parmi les malheureuses populations des pays où les Juifs sont persécutés à
cause de leur race. La plupart, sinon tous, ont abandonné la foi de leurs ancêtres, et rejeté
hors de leurs esprits tous les espoirs spirituels de l'Autre Monde. Ce mouvement parmi les
Juifs n'est pas nouveau. Depuis les jours de Spartacus-Weishaupt [Adam Weishaupt,
fondateur de la société secrète des Illuminés de Bavière en 1776, NDT] à ceux de Karl Marx,
en passant par Trotsky (Russie), Bela Kùn (Hongrie), Rosa Luxembourg (Allemagne) et
Emma Goldman (Etats-Unis), cette conspiration à l'échelle mondiale pour le renversement de
la civilisation et pour la reconstitution de la société sur la base de l'arrêt du développement,
de la malveillance envieuse, et de l'impossible égalité, a été en croissance constante. Elle a
joué, comme l'a si habilement montré un écrivain moderne, Mme Webster, un rôle clairement
reconnaissable dans la tragédie de la Révolution Française. Elle a été la source principale de
chaque mouvement subversif pendant le 19ème siècle ; et maintenant pour finir, cette bande
de personnages extraordinaires venus des bas-fonds des grandes villes d'Europe et
d'Amérique ont attrapé le peuple russe par les

Les Juifs terroristes

Il n'y a pas de raison d'exagérer la part jouée dans la création du Bolchevisme et l'apport réel
à la Révolution Russe par ces Juifs internationaux et pour la plupart, athées. Elle est
certainement très grande ; elle dépasse probablement en importance toutes les autres. A
l'exception notable de Lénine, la majorité des personnages dirigeants sont des Juifs. Plus
encore, l'inspiration principale et le pouvoir dirigeant viennent des dirigeants juifs. Ainsi
Tchitchérin, un pur Russe, est éclipsé par son subordonné nominal Litvinov, et l'influence de
Russes comme Boukharine ou Lunacharsky ne peut pas être comparée avec le pouvoir de
Trotsky, ou de Zinoviev, le dictateur de la Citadelle Rouge (Petrograd), ou de Krassine ou de
Radek -- tous des Juifs. Dans les institutions des Soviets la prédominance des Juifs est encore
plus stupéfiante. Et la part la plus marquante, sinon la principale, dans le système de

terrorisme appliqué par les Commissions Extraordinaires pour Combattre la Contre-


Révolution [Tchéka] a été prise par les Juifs, et en quelques cas notables par des Juives.

La même importance néfaste a été obtenue par les Juifs pendant la brève période de terreur
durant laquelle Bela Kùn domina en Hongrie. Le même phénomène s'est présenté en
Allemagne (spécialement en Bavière), dans la mesure où cette folie a pu se déchaîner du fait
de la prostration temporaire du peuple allemand. Bien que dans tous ces pays il y avait
beaucoup de non-juifs en tous points aussi mauvais que les pires des révolutionnaires juifs, la
part représentée par les derniers en proportion de leur nombre dans la population est
stupéfiante.

512
Les Juifs terroristes

Il n'y a pas de raison d'exagérer la part jouée dans la création du Bolchevisme et l'apport réel
à la Révolution Russe par ces Juifs internationaux et pour la plupart, athées. Elle est
certainement très grande ; elle dépasse probablement en importance toutes les autres. A
l'exception notable de Lénine, la majorité des personnages dirigeants sont des Juifs. Plus
encore, l'inspiration principale et le pouvoir dirigeant viennent des dirigeants juifs. Ainsi
Tchitchérin, un pur Russe, est éclipsé par son subordonné nominal Litvinov, et l'influence de
Russes comme Boukharine ou Lunacharsky ne peut pas être comparée avec le pouvoir de

513
Trotsky, ou de Zinoviev, le dictateur de la Citadelle Rouge (Petrograd), ou de Krassine ou de
Radek -- tous des Juifs. Dans les institutions des Soviets la prédominance des Juifs est encore
plus stupéfiante. Et la part la plus marquante, sinon la principale, dans le système de
terrorisme appliqué par les Commissions Extraordinaires pour Combattre la Contre-
Révolution [Tchéka] a été prise par les Juifs, et en quelques cas notables par des Juives.

La même importance néfaste a été obtenue par les Juifs pendant la brève période de terreur
durant laquelle Bela Kùn domina en Hongrie. Le même phénomène s'est présenté en
Allemagne (spécialement en Bavière), dans la mesure où cette folie a pu se déchaîner du fait
de la prostration temporaire du peuple allemand. Bien que dans tous ces pays il y avait
beaucoup de non-juifs en tous points aussi mauvais que les pires des révolutionnaires juifs, la
part représentée par les derniers en proportion de leur nombre dans la population est
stupéfiante.

«Protecteur des Juifs»

Inutile de le dire, les plus intenses passions de revanche ont été excitées au sein du peuple
russe. Partout où l'autorité du général Dénikine [le principal général «russe blanc» pendant
la guerre civile russe, NDT] a pu s'exercer, protection fut toujours accordée à la population
juive, et des efforts continus furent faits par ses officiers pour empêcher des représailles et
pour punir ceux qui s'y livraient. C'était tellement vrai que la propagande de Petlioura contre
le général Dénikine le dénonça comme le «protecteur des Juifs». Les demoiselles Healy,
nièces de Mr Tim Healy, racontant leurs expériences personnelles à Kiev, ont déclaré qu'à
leur connaissance, en plus d'une occasion des officiers qui avaient commis des offenses
contre des Juifs furent dégradés, et renvoyés au front. Mais les hordes de brigands dont toute
la vaste étendue de l'Empire russe a été infestée n'hésitent pas à satisfaire leur goût du sang
et de la vengeance aux dépends de la population juive innocente partout où une opportunité
se présente. Le brigand Makhno, les hordes de Petlioura et de Gregoriev, qui marquèrent
chacun de leurs succès par les massacres les plus brutaux, trouvèrent partout parmi la
population mi-abrutie, mi-furieuse, une réponse [un écho] impatiente à l'anti-sémitisme dans
ses formes les plus infâmes et les plus violentes. Le fait que dans de nombreux cas les intérêts
juifs et les lieux de culte juifs firent exception à l'hostilité universelle des Bolcheviks, a tendu
à associer de plus en plus la race juive en Russie avec les vilenies qui sont perpétrées à
présent.

Un foyer pour les Juifs

Le Sionisme offre une troisième voie aux conceptions politiques de la race juive -- en violent
contraste avec le communisme international.

Le Sionisme est déjà devenu un facteur dans les convulsions politiques de la Russie, comme
une puissante influence concurrente au système communiste international, dans les cercles
bolcheviks. Rien ne pouvait être plus significatif que la fureur avec laquelle Trotsky a attaqué
les Sionistes en général, et le Dr Weizmann [Chaïm Weizmann, qui deviendra en 1948 le
premier président de l'Etat d'Israël, NDT] en particulier. La cruelle puissance de sa pensée
ne lui laisse aucun doute que ses plans pour établir un Etat communiste à l'échelle mondiale,
sous domination juive, sont directement sapés et gênés par ce nouvel idéal, qui dirige les
énergies et les espoirs des Juifs de tous les pays vers un but plus simple, plus vrai, et de loin
plus facile à atteindre. Le combat qui commence à présent entre les Juifs sionistes et

514
bolcheviks est guère moins qu'un combat pour l'âme du peuple juif. Illustrated Sunday
Herald, 8 février 1920, page 5.

Nous apprenons dans deux sources maçonniques que Winston Churchill éait maçon :

« Sir Winston L. Churchill British statesman and author, son of Lord Randolph Henry
Churchill q.v. b. in 1874. One of the most outstanding leaders of the 20th century in both
national and international levels. Sir Sidney White q.v. grand secretary of the Grand Lodge of
England states that "Sir Winston Churchill was initiated into Freemasonry as a young man,
but he never progressed in the Order, and has taken no part for many years." He was
initiated in Studholme Lodge No. 1591, London and raised March 25, 1902 in Rosemary
Lodge No. 2851. »10,000 FAMOUS FREEMASONS by W I L L I AM R . D E N S L O W Volume I A- D

« Le descendant de Marlborough qui devait être Premier ministre de 1940 à 1945 a été initié
à la loge Studholme n° 1591 à Londres et élevé au grade de Maître le 25 mars 1902 à la
loge Rosemary n° 2851, toujours à Londres. Il ne semble pas avoir eu d’activités maçonnique
importante. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F, Paris 2006, p.250.)

515
Le marxisme comme religion.

Mausolée de Lénine.(78)
« Ayant pour suaire un drapeau de la Commune de Paris, la dépouille mortelle de Lénine,
momifiée et exposée au Kremlin, curieusement, est figée à l’Ordre d’Apprenti. » (Dictionnaire
de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F, 2005, Paris, p.700.)

516
(79) (80)

(81) (82)

“ Au second Congrès national des Soviets, il fut décidé d’attribuer à Lénine un statut quasi
divin. L’anniversaire de sa mort deviendrait une journée de deuil national. Des statues le
représentant furent érigées dans toutes les grandes villes d’Union Soviétique. Son corps fut
embaumé et placé au sein d’une structure architecturale spécifiquement religieuse,
réminiscence des pyramides à étages assyriennes et babyloniennes. Aujord’hui encore, la
dépouille de Lénine (ou une effigie de cire particulièrement convaicante) est exposée sur la
place Rouge, l’équivalent moderne d’un lieu de pélerinage médiéval.(...) Bref, tout cela
semble particulièrement incongru dans le cadre d’un système de pensée matérialiste qui se
prétend non seulement athée, mais aussi hostile à toutes formes de religion et au ” culte de la
personnalité.”
« Officielement, la doctrine marxiste-léniniste rejette toute forme de religion. Pourtant, les
parallèles formels et fonctionnels entre cette doctrine et la religion organisée sont tellement
évidents, tellement reconnus qu’il est inutile de nous y attarder ici. En revanche, on sait
généralement moins à quel point la doctrine soviétique s’efforça, de manière calculée, non
seulement de prendre la forme et la fonction d’une religion, mais bel et bien de devenir une
religion. »

“Elie Wiesel : Le vocabulaire communiste est un vocabulaire religieux sinon mystique et le


communisme s’apparentait à une religion. Il y avait Marx, Lénine et les autres, les
prophètes. » (Mémoires à deux voix, François Mittérand, Elie Wiesel, Editions Odile Jacob, Paris, 1995, p.
57)

A la question : ”Comment le marxisme est-il devenu une religion ?”, Daniel Beresniak franc-
maçon, répond:

” Les institutions qui ont fait de Karl Marx une idole (Etats, partis et syndicats) sont, bien
évidemment, des institutions qui reproduisent le modèle religieux. Elles se réfèrent, en effet,
à des textes fondateurs dont elles fixent les sens dans des commentaires. Elles créent une
hiérarchie gardienne du sens, tout à fait analogue à une caste sacerdotale.” (Ouverture sur Karl
Marx, Daniel Beresniak, Editions Jacques Grancher, Paris, 1992, p. 27)

517
Photos falsifiés.

Lénine et Trotsky.(83) Trotsky disparaît ansi que d’autres.(84)

Discours de Lénine, le 5 mai 1920.(85) (86)


Sous Staline, Trotsky disparaît à droite de la photographie.
Trucage plus subtil, le buste de Lénine se penche d'avantage
vers la gauche afin d'accroître le dynamisme, l'enthousiasme.

Staline et Iejov à sa gauche..... (87) ......Iéjov a disparu.

518
(88) (89)
Destitué par la Révolution Culturelle, Peng Chen disparaît des clichés tout comme le porteur
de panier, en bas à gauche.(16)Mao à droite et Peng Chen, maire de Pékin, au centre.La photo
date de 1956.

QUATRE, TROIS, DEUX, UN.

(90)

519
Ci-dessus à gauche, les participants du 11ème Congrès, Moscou, 1922. A gauche de Staline se trouve Grigorii
Petrovsky, et Sergo Ordjonikidze. Lorsque cette photo a été prise Staline venait juste d'être nommé Secrétaire
Général. La photo retouchée à droite a été publié à l'occasion du 60ième anniversaire de Staline en 1939. Il n'y a
plus de place pour Petrovsky ou Ordjonikidze. Petrovsky a été renvoyé du Comité central en 1928, accusé
d'avoir des liens avec les «ennemis du peuple». Remarquez comment Ordjonikidze s'est rapproché du Boss. (91)

Cette photo de groupe prise lors de la 14e Conférence du Parti en avril 1925 est un exemple classique de
manipulation photographique stalinienne. Seul un des compagnons de Staline sur cette photo serait mort de
causes naturelles. La même photo publiée dans 2 biographies de Staline qui apparaît en 1939 et 1949, a été
retouché et remanié afin de réduire le groupe à quatre, 60% des personnes présentes ont été effacées de l'histoire.
(92)

Les délégués au 8e congrès en Mars 1919. Sur les 20 délégués ont identifié, onze ont été tués par Staline, et trois
autres se sont suicidés en signe de protestation contre sa politique. La plus célèbre version retouchée montrait
seulement Lénine Staline, et Kalinin. Parfois Kalinin a fait disparaître, en suggérant à tort de l’extrême
proximité de Staline à Lénine. Enfin, lors de la reproduction dans l’album "First Cavalry" en 1938, même
Lénine a avait disparu. (93)

520
(94)

Discours de Lénine.Une foule normale...(95)

Et la foule se multiplie….(96)

521
Alexander Marchenko a disparu. (97)

Ci-dessus, premier ministre soviétique, Vyacheslav Molotov (assis, au centre) est entouré par des chefs de parti
ouzbek. À sa gauche et droite se trouve Akhun Babayev et Abel Yenukidze, debout, de gauche à droite, Ortaqlar
Blan Birlikda, Zalaridan Avezov et Tursun Kodzhayev.(98)

Lénine, Sverdlov, et le secrétaire du Comité exécutif central Avanesov. Disparu à droite.(99)

522
Les membres du Comité central du Parti du Congrès à la dix-septième (1934). Sont debout
(de gauche à droite): Enoukidzé, Vorochilov, Kaganovitch, Kouibychev. Assis: Ordjonikidze,
Staline, Molotov et Kirov.(100)

(101) (102)

(103)

(104)

523
Les autorités Russes ont changé l'ecriteau du magasin : "Montres.Or.Argent" en "En
combattant vous gagnerez vos droits". Oui..Pourquoi pas. Sinon, le drapeau qui était
précédemment simplement un drapeau rouge devient : "A bas la Monarchie".(105)

Sur ce cliché, on peut voir Lénine et son épouse assis au milieu de fermiers et de leurs
enfants. Mais de l'eau avait coulé sous les ponts entre temps et certains fermiers avaient été
exécutés - parce qu'ils avaient trop d'argent et n'avaient pas voulu partager avec les autres
fermiers.(106)

524
On assiste presque à la même histoire sur cette photo : Au milieu on peut voir Chapaev,
célebre officier de l'armée Russe, entouré par d'autre vétérans de l'armée soviétique. Mais
beaucoup de chef communistes ont été exécutés sur ordre de Staline. Alors les photos ont été
corrigées pour être publiées.(108)

Bien d'autre ont été retrouvées dans les archives russes. Cela se produisait-il seulement en
Russie? Souvenez vous : "Ont-ils ou non réellement posé le pied sur la lune?" etc. Il est ainsi
difficile de faire la différence entre une image "vraie" et une image retouchée.(109)

« Ce processus de continuelles retouches était appliqué, non seulement aux journaux, mais au
livres, périodiques, pamphlets, affiches, prospectus, films, enregistrements sonore, caricatures,
photographies. Il était appliqué à tous les genres imaginables de littérature ou de documentation
qui pouvaient comporter quelque signification politique et idéologique. Jour après jour, et presque
minute après minute, le passé était mis à jour. »

1984, George Orwell, Gallimard, p.62.

Depuis lors, la technologie a beaucoup évolué.....

525
40. Anarchisme et franc-maçonnerie.

Michel Bakounine donne son point de vue sur la franc-maçonnerie :

« Aux compagnons de l’A.I.T. du Locle et de la Chaux-de-Fond


(Genève, le 23 février 1869)

Publié dans le journal « Le Progrès » du Locle le 1 mars 1869.


ER

Amis et frères,
Il y eut un temps où la bourgeoisie, douée de la même puissance de vie et constituant
exclusivement la classe historique, offrait le même spectacle de fraternité et d’union aussi
bien dans les actes que dans la pensée. Ce fut le plus beau temps de cette classe, toujours
respectable sans doute, mais désormais impuissante, stupide et stérile, à l’époque de son plus
énergique développement. Elle fut ainsi avant la grande révolution de 1793 ; elle le fut
encore, quoique à un moindre degré, avant les révolutions de 1830 et de 1848. Alors, la
bourgeoisie avait un monde à conquérir, une place à prendre dans la société, et organisée
pour le combat, intelligente, audacieuse, se sentant forte du droit de tout le monde, elle était
douée d’une toute-puissance irrésistible : elle seule a fait contre la monarchie, la noblesse et
le clergé réunis les trois révolutions.

A cette époque la bourgeoisie aussi avait créé une association internationale, universelle,
formidable, la Franc-Maçonnerie.

On se tromperait beaucoup si l’on jugeait de la Franc-Maçonnerie du siècle passé, ou même


de celle du commencement du siècle présent, d’après ce qu’elle est aujourd’hui. Institution
par excellence bourgeoise, dans son développement, par sa puissance croissante d’abord et
plus tard par sa décadence, la Franc-Maçonnerie a représenté en quelque sorte le
développement, la puissance et la décadence intellectuelle et morale de la bourgeoisie.
Aujourd’hui, descendue au triste rôle d’une vieille intrigante radoteuse, elle est nulle, inutile,
quelquefois malfaisante et toujours ridicule, tandis qu’avant 1830 et surtout avant 1793,
ayant réuni en son sein, à très peu d’exceptions près, tous les esprits d’élite, les cœurs les plus
ardents, les volontés les plus fières, les caractères les plus audacieux, elle avait constitué une
organisation active, puissante et réellement bienfaisante. C’était l’incarnation énergique et la
mise en pratique de l’idée humanitaire du XVIIIe siècle. Tous ces grands principes de liberté,
d’égalité, de fraternité, de la raison et de la justice humaines, élaborés d’abord
théoriquement par la philosophie de ce siècle, étaient devenus au sein de la Franc-
Maçonnerie des dogmes politiques et comme les bases d’une morale et d’une politique
nouvelles, - l’âme d’une entreprise gigantesque de démolition et de reconstruction. La
Franc-Maçonnerie n’a été rien [de] moins, à cette époque, que la conspiration universelle de
la bourgeoisie révolutionnaire contre la tyrannie féodale, monarchique et divine. - Ce fut
l’Internationale de la Bourgeoisie.

On sait que presque tous les acteurs principaux de la première Révolution ont été des Francs-
Maçons, et que lorsque cette Révolution éclata, elle trouva, grâce à la Franc-Maçonnerie, des
amis et des coopérateurs dévoués et puissants dans tous les autres pays, ce qui assurément
aida beaucoup son triomphe. Mais il est également évident que le triomphe de la Révolution a
tué la Franc-Maçonnerie, car la Révolution ayant comblé en grande partie les vœux de la
Bourgeoisie en lui ayant fait prendre la place de l’aristocratie nobiliaire, la Bourgeoisie,
après avoir été si longtemps une classe exploitée et opprimée, est devenue tout naturellement

526
à son tour la classe privilégiée, exploitante, oppressive, conservatrice et réactionnaire, l’amie
et le soutien le plus ferme de l’État. Après le coup d’État du premier Napoléon, la Franc-
Maçonnerie était devenue, dans une grande partie du continent européen, une institution
impériale.
Michel Bakounine.(publié par M. Nettlau en 1895 « Biblio. Sociologique » nº 4).
http://www.la-presse-anarchiste.net/spip.php?article665

Dans la Bible, au livre de Jérémie chapitre 1 verset 10, on peut lire ce qui suit :

« Regarde, je t'ai établi aujourd'hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu
arraches et que tu démolisses, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et
que tu plantes. » (Jérémie 1, 10)

« Parmi les précurseurs de l’anarchisme, il y eut, bien avant Khâyyâm, Aristippe, Georgias,
Antithène, Protagoras, les Stoïciens, ou Cratès de Thèbes, et aussi bien après Khayyam,
Rabelais, Muntzer, la Boétie, Rousseau, Diderot.
Puis vinrent les théoriciens et les doctrinaires : William Godwin, les Francs-Maçons
Proudhon, Bakounine, Elisée Reclus, Paul Robin, Charles Ange Laisant, Sébastien Faure,
Francisco Ferrer, Augustin Hamon, Jean Marestan.

La fin du XIXème siècle voit les anarchistes se livrer à la propagande par le fait (attentats
terroristes et reprise individuelle)
Ainsi, tout au long de l’histoire, complémentairement, socialistes libertaires, anarcho-
syndicalistes, individualistes anarchistes, qu’ils soient terroristes ou non violents, ont œuvré
pour le même idéal. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris 2006, p.
46.)

Dans son livre « Gouvernants invisibles et sociétés secrètes », Serge Hutin qui est franc-
maçon nous dit :

« De même que les Illumisme bavarois, les grands théoriciens de l’anarchisme – cette forme
extrême du socialisme qui prônent l’abolition de toutes les contraintes étatiques et le
groupement des hommes en communes libres –s’inspiraient incontestablemant de l’idéal
maçonnique. Mais, alors que la Franc-maçonnerie place l’affranchissement de l’homme
dans un futur lointain et enseigne en conséquence que l’essentiel est que chaque homme,
chaque génération se forme, évolue et apporte patiemment sa pierre à l’édifice pour
construire peu à peu le Temple idéal de l’Humanité, progressant ainsi sur la courbe
ascendante de l’histoire humaine, l’anarchisme, au contraire, affirme que l’avènement de
cette société idéale peut être considérablement accéléré, et que, pour atteindre ce but,
l’usage de la violence est légitime. » (Gouvernants invisibles et sociétés secrètes, Serge Hutin,Editions
J’ai Lu, 1971, p. 243, 244.)

« Précisons en passant qu’Edward Joris, correspondant de Ontwaking en Turquie, fut arrêté


en juillet 1905 à Constantinople sous l’inculpation de complicité dans un attentat arménien
dirigé contre le sultan turque Abdul Hamid. Il fut condamné à mort, mais son éxécution fut
reportée. » (Le mouvement anarchiste en Belgique 1870-1914, Jan Moulaert, Editions Quorum, Ottignies
L.L.N, 1996, p.306.)

527
Michel Bakounine :

« Le prince Michel Bakouine, anarchiste russe, né le 8 mai


1814 à Premoukhino, fut élevé par un père Franc-Maçon,
aristocrate libérale. Bakounine fut reçu Maçon en 1845 ; On
sait qu’en Italie il s’affilia à la loge il Progresso Sociale. Dans
Bakunin e l’Internazionale in Italia dal 1864 al 1872, de Max
Nettlau (Genève, Edition du Réveil, 1928, p. 398.), est reproduit
un document du Grand Consistoire du Grand Orient d’Italie,
accréditant le Très Illustre Frère Bakounine, 32°, auprès de
tous les Respectables Loges et Corps Supérieurs de la
(1) Maçonnerie en Italie. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel
Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 102.)
Joseph Proudhon :

« Initié le 8 janvier 1847 à la loge bisontine SPUCAR et en


fait un récit dans De la justice. Son initiation est surtout
célèbre par le fait que Proudhon, répondant à la troisième
question d’ordre « Devoir de l’Homme » envers Dieu
répondit « La guerre. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel
Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 981.)

(2)

Elisée Reclus :

« Anarchiste français, né à Sainte-foy-la-Grande (Gironde).


Membre des loges Les Elus d’Hiram et La Renaissance. Il
collabora au Monde Maçonnique. Elisée Reclus donna de
nombreuses conférences sur l’anarchie dans les loges belges
et françaises. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou,
Editions, PUF, Paris, 2006, p.1004.

(3)

Errico Malatesta :

« Anarchiste. Initié à Naples (1875). Ne paraît pas avoir


« maçonné » ensuite, mais ne fut pas hostile à l’Ordre. »
(Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions, PUF, Paris,
2006, p. 760.)

(4)

528
Louise Michel :

« Il est établi aujourd’hui qu’elle fut admise le 13 septembre


1904 dans une loge dissidente du Rite Ecossais, la
Philosophie Sociale, qui s’affilia à l’Obédience éphémère
dite Grande Loge Symbolique écossaise. » (Dictionnaire de la
franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 811.)

(5)
Elie Reclus :

« Anarchiste français, né à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde)


le 11 juin 1827. Membre de la loge La Renaissance. »
(Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris,
2006, p. 1003)

(6)
Paul Reclus.

« Anarchiste français né à Orthez (Basse-Pyrénées) en 1847.


Membre de la loge Les Elus d’Hiram. » (Dictionnaire de la
franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 1004)

(7)

Paul Reclus.

« Anarchiste français né le 25 mai 1858, à Neuilly-sur-


Seine, dans la banlieue parisienne. Fils d’Elie Reclus.
Membre de la loge Les Elus d’Hiram. » (Dictionnaire de la
franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 1004)

(8)

529
Giuseppe Fanelli.(9)
« Collaborateur de Mazzini, député. Membre d’une loge de Naples en 1863, d’après des
documents d’origine policière » Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris,
2006, p. 437.)

Récit de l’initiation maçonnique de Joseph Proudhon par lui-même :

(De la justice dans la Révolution et dans l’Église, Sixième étude- Le Travail, Joseph Proudhon, p.71, 72)

Un fait mérite d’être signalée, un fait paradoxale en quelque sorte puisque ni Proudhon, ni
Bakounine, ni les Reclus et les autres anarchistes, ne croyaient ni en la Bible ni en Dieu. Mais
lors de leur initiation maçonnique ils ont du prêter serment sur la Bible et toutes les
cérémonies d’initiations auxquelles ils ont participé, sont d’origine biblique et kabbalistique
ainsi que l’affirme les sources maçonniques.

530
Michel Bakounine, Joseph Proudhon et Satan.

Bakounine et Satan :

(L’Empire Knouto-Germanique et la Révolution Sociale, Œuvres complète, Tomme II, Michel Bakounine, P. V.
Stock Editeur, Paris, 1907. p.21)

« Et pour finir, il faut signaler que Bakounine lui-même a pu être identifié à Satan, y compris
par certains de ses compagnons. Arthur Lehning, dans le vol. VIII des Oeuvres complètes (p.
547), signale qu’il y avait tout un jeu parmi les amis de Bakounine autour de la reprise de
formules sataniques. Ainsi, Bakounine écrit en 1871 que, comme la secte des Fraticelli, « les
socialistes révolutionnaires se reconnaissent aujourd’hui par ces mots : Au nom de celui à
qui on a fait tort, salut. » (Oeuvres complètes, vol. I, p. 44) Et après son exclusion de
l’Internationale en 1872, la Conférence de Rimini de l’Internationale italienne se réfèrera à
ce texte pour lui rendre cet hommage : « Salut donc à vous, frère, à qui dans l’Internationale
il a été fait le plus grand tort. » (Oeuvres complètes, vol. II, p. 320) » Jean-Christophe
AngautC:\Users\orwell\Desktop\Bakounine, Satan!.mht

Joseph Proudhon et Satan :

(De la justice dans la révolution et dans l'Eglise:Tome 3, Pierre-Joseph Proudhon Huitième étude, p.240)

531
(Idée générale de la Révolution au XIXème siècle, Œuvres complète, Tome X, Joseph Proudhon, A. Lacroix-
Verboheckhoven & Cie Editeurs, Paris, 1868, p.265)

(Michel Bakounine, Œuvres Tome II, Notice biographique, p. XIX, Jean Guillaume, P.-V. Stock, Editeur, Paris,
1907)
Joseph Proudhon à propos des juifs :

«Juifs. Faire un article contre cette race, qui envenime tout, en se fourrant partout, sans
jamais se fondre avec aucun peuple. Demander son expulsion de France, à l'exception des
individus mariés avec des françaises ; abolir les synagogues, ne les admettre à aucun emploi,
poursuivre enfin l'abolition de ce culte. Ce n'est pas pour rien que les chrétiens les ont
appelés déicides. Le juif est l'ennemi du genre humain. Il faut renvoyer cette race en Asie,
ou l'exterminer... Par le fer ou par le feu, ou par l'expulsion, il faut que le juif disparaisse...
Tolérer les vieillards qui n'engendrent plus. Travail à faire. Ce que les peuples du Moyen Âge
haïssaient d'instinct, je le hais avec réflexion et irrévocablement. La haine du juif comme de
l'Anglais doit être notre premier article de foi politique» (Pierre-Joseph Proudhon, Carnets,
26/12/1847.)

(Les Majorats Littéraires, Examen d’un projet de Loi, Œuvres complète, Tome XVI, Joseph Proudhon, Librairie
Internationale, A. Lacroix- Verboheckhoven & Cie Editeurs, Paris, 1868, p.21)

532
(De la justice dans la révolution et dans l’église, Œuvres complète, Tome Sixième, Joseph Proudhon, A. Lacroix-
Verboheckhoven & Cie Editeurs, Bruxelles, p.277.)

Bakunin, Michail Aleksandrovič Karl Marx.


http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&xsl=marc_images-
detail.xsl&lang=en&docid=10763646_MARC

Michel Bakounine à propos des juifs.

Voici les propos tenu sur les juifs par Mikhail Bakounine, franc-maçon du 32ème degré, dans
une letttre adressée à Albert Richard :
« Mr. Liebknecht continue d’en agir perfidement avec moi et en général avec tous les
révolutionnaires russes. Il a réimprimé, il est vrai, mon Appel aux jeunes Russes et la lettre
de Netchayev, mais en même temps il a publié contre nous un article à la fois stupide et
infâme écrit par un drôle qui s’appelle Borkheim, un petit Juif, instrument de Marx.
Remarque que tous nos ennemis, tous ces aboyeurs contre nous sont des Juifs : Marx,
Hess, Borkheim, Liebknecht, Jacobi, Weis, Kohn, Outine et beaucoup d’autres, sont des
Juifs, tous appartiennent à cette nationalité remuante, intrigante, exploitrice, et
bourgeoise par tradition, par instinct -Marx, le plus distingué parmi eux, possède une
grande intelligence-, tous les autres ne sont rien que des revendeurs en détail de ses idées.
Marx a rendu de grands services au socialisme. Mais il faut avouer en même temps que
c’est un fort mauvais coucheur, un caractère détestable, vaniteux, irascible, jaloux,
susceptible ; sournois, perfide et capable de grandes vilenies, et intrigant au possible,
comme le sont d’ailleurs tous les Juifs.

J’ai commencé une série de lettres en réponse à ces aboyeurs juifs et allemands. Je veux en
finir avec eux. La première lettre, déjà terminée, se traduit en allemand et sera envoyée au
Volksstaat Journal de la Démocratie socialiste des ouvriers allemands, rédigé par
Liebknecht ; après quoi, je la ferai paraître en français dans la Marseillaise et dans le
Progrès du Locle. Appelle je te prie sur ces lettres l’attention des amis. »

533
http://www.fondation-besnard.org/article.php3?id_article=755

Himself a Jew, Marx has around him, in London and France, but especially in Germany, a
multitude of more or less clever, intriguing, mobile, speculating Jews, such as Jews are every
where: commercial or banking agents, writers, politicians, correspondents for newspapers of
all shades, with one foot in the bank, the other in the socialist movement, and with their
behinds sitting on the German daily press — they have taken possession of all the newspapers
— and you can imagine what kind of sickening literature they produce.
“Now this entire Jewish world, which constitutes an exploiting sect, a people of leeches, a
voracious parasite, closely and intimately connected with another, regardless not only of
frontiers but of political differences as well -- this Jewish world is today largely at the disposal
of Marx or Rothschild. I am sure that, on the one hand, the Rothschilds appreciate the merits
of Marx, and that on the other hand, Marx feels an instinctive inclination and a great respect
for the Rothschilds. This may seem strange. What could there be in common between
communism and high finance? Ho ho! The communism of Marx seeks a strong state
centralization, and where this exists, there the parasitic Jewish nation -- which speculates upon
the labor of people -- will always find the means for its existence... "In reality, this would be
for the proletariat a barrack-regime, under which the workingmen and the workingwomen,
converted into a uniform mass, would rise, fall asleep, work, and live at the beat of the drum.
The privilege of ruling would be in the hands of the skilled and the learned, with a wide scope
left for profitable crooked deals carried on by the Jews, who would be attracted by the
enormous extension of the international speculations of the national banks..."
Source: Michael Bakunin, 1871, Personliche Beziehungen zu Marx. In: Gesammelte Werke.
Band 3. Berlin 1924. P. 204-216. [My translation - UD].
http://www.connexions.org/RedMenace/Docs/RM4-BakuninonMarxRothschild.htm

(L’Empire knouto-germanique et le révolution sociale, Œuvres Tome II, Michel Bakounine, P.-V. Stock éditeur,
Paris, 1907, p.15)

(L’Empire knouto-germanique et le révolution sociale, Œuvres Tome II, Michel Bakounine, P.-V. Stock éditeur,
Paris, 1907, p.129)

534
http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Bakounine_-_%C5%92uvres_t5.djvu/255

Léon Trosky sur la franc-maçonnerie :

« Les articles des revues théologiques sur la franc-maçonnerie m'intéressèrent. D'où venaient
ces étranges courants, me demandais-je. Comment l'expliquerait le marxisme?
En cette période, précisément, je m'intéressais à la franc maçonnerie. Durant plusieurs mois
je lus avec application des livres sur l'histoire des maçons, livres qui m'étaient apportés de la
ville par des parents et des amis. Pourquoi, dans quel but, des commerçants, des artistes, des
banquiers, des fonctionnaires et des avocats avaient-ils décidé, depuis le début du XVIIIe
siècle de s'appeler maçons, reconstituant le rituel d'une corporation du Moyen Age? D'où
venait cette étrange mascarade? Peu à peu, le tableau devenait plus clair pour moi. La
corporation d'autrefois n'avait pas été seulement un groupement de production; elle avait été
aussi une organisation qui avait sa personnalité morale et ses moeurs. Elle portait sur la vie
de toute la population citadine, sous tous les rapports, surtout sur la corporation des demi-
artisans, demi-artistes du bâtiment. La dissolution d'une économie corporative marquait la
crise morale d'une société qui venait à peine de laisser derrière elle le Moyen Age. La
nouvelle morale se définissait beaucoup plus lentement que ne se détruisait l'ancienne. De là
cette tentative si fréquente dans l'histoire humaine pour conserver les formes de la discipline
morale sous lesquelles le processus historique a depuis longtemps sapé les bases sociales et,
dans le cas envisagé, les bases corporatives de la production. La maçonnerie opérante est
devenue une maçonnerie spéculative. Mais, comme toujours dans des cas pareils, les formes
qui procédaient de la morale et des moeurs et que des gens essayaient de garder pour elles-
mêmes, ont pris par force un tout autre contenu. Dans certaines branches de la franc-
maçonnerie, il y eut de forts éléments de réaction féodale, par exemple dans le rite écossais.

535
Au XVIIIe siècle, les organisations de la franc-maçonnerie, dans un bon nombre de pays, se
complètent d'une tendance militante à l'enseignement, d'un certain illuminisme, et jouent leur
rôle prérévolutionnaire; à leur aile gauche il y a évolution vers les carbonari. Louis XVI était
franc-maçon; mais le docteur Guillotin, qui inventa la guillotine, l'était aussi. Dans
l'Allemagne du Sud, la franc-maçonnerie prit un caractère nettement révolutionnaire et, à la
cour de Catherine II, elle donna la mascarade d'une hiérarchie de nobles et de fonctionnaires
Le franc-maçon Novikov [Un des premiers représentants des idées libérales qui se
développèrent en Russie sous l'influence de l'Occident. -N.d.T.] fut déporté en Sibérie par
l'impératrice franc-maçonne.

Comme en prison,. pour obtenir un cahier neuf on devait rendre celui qui avait servi, je pris,
pour mes études sur la franc-maçonnerie un cahier de mille pages numérotées et j'y copiai
d'une écriture très fine des extraits de nombreux livres, y intercalant mes propres réflexions
sur la franc-maçonnerie et la conception matérialiste de l'histoire.

Ce travail me prit environ un an. Je mettais au point certains chapitres, les transcrivais dans
des cahiers de contrebande et les envoyais, aux fins d'examen, à mes amis, dans les cellules
voisines. Pour cela nous appliquions un système très compliqué qui s'appelait entre nous "le
téléphone". Le destinataire, quand sa cellule ne se trouvait pas trop loin de la mienne,
attachait à une ficelle un objet lourd, sortait le bras de la fenêtre, à travers la grille, le plus
loin possible, et donnait à son projectile un mouvement giratoire. Comme nous nous étions
entendus d'avance par la méthode du frappement, je tendais, aussi loin que possible, un balai,
au dehors, et lorsque la charge parvenait à s'enrouler autour du balai, je ramenais à moi
celui-ci et j'attachais au bout de la corde mon manuscrit. Quand le destinataire se trouvait
loin, la transmission se faisait par étapes et, bien entendu, c'était alors très compliqué.
VIII-Mes premières prisons
http://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/mavie/mv10.htm

536
CHAPITRE VI.

CAPITALISME.

537
538
« L'argent est le Dieu de
notre époque et Rothschild
est son prophète. »
Heinrich Heine.

539
Capitalisme.

Définition du capitalisme:

Etymologie : latin "capitalis", de "caput", la tête, au sens possession d'animaux ("cheptel").


Le sens économique est apparu au XVIe siècle.

« Le capitalisme est le régime économique et juridique d'une société dans laquelle les
moyens de production n'appartiennent pas à ceux qui les mettent en oeuvre.

Le capitalisme est fondé sur :

l'entreprise privée (il peut exister un capitalisme d'Etat) ;


la liberté des échanges ;
la recherche de profit considéré comme une contrepartie au risque encouru ;
l'accumulation du capital.
Dans la pratique chacune de ces caractéristiques peut être plus ou moins accentuée, donnant
à la notion de capitalisme une grande diversité des formes.

Le capitalisme moderne, qui se caractérise par un partage du capital de l'entreprise entre


plusieurs, voire une multitude, de propriétaires, les actionnaires, recherche davantage de
sécurité et une certaine puissance visant à influencer les décisions politiques. Le profit réalisé
par l'entreprise a tendance à se répartir davantage entre l'Etat et l'entreprise elle-même
(autofinancement qui accroît néanmoins sa valeur) au détriment de la distribution de plus-
values immédiates (les dividendes) aux actionnaires. »
http://www.toupie.org/Dictionnaire/Capitalisme.htm

« Le système capitaliste en tant que système économique, politique et social avec son
apparition dans le XVIème siècle a changé les modes de production, l’organisation du
travail, et l’organisation de la société. Le moteur principal du capitalisme est l’argent et le
but principal du système est la production de plus-value. Pour le capitalisme, tout tend à
devenir marchandise et en premier lieu l'homme. La force humaine, la santé, l’éducation, la
recherche scientifique, le sang, les organes, tout devient marchandise. Le système
prostitutionnel est fidèle à ce principe. »
La prostitution dans le monde capitaliste. Dimitra ZORGIANNOU Paris VIII GTM/ CNRS

« Le capitalisme est un système économique et social. Les définitions du terme se distinguent


par les poids différents qu'elles accordent aux caractéristiques suivantes :
la propriété privée des moyens de production,
la recherche du profit et de sa justification (ou l'absence de),
la liberté des échanges économiques et de la concurrence économique au sein du
marché,
l'importance du capital, les possibilités de l'échanger (spécialement en bourse), de
l'accumuler et de spéculer et
la rémunération du travail par un salaire.

Dans une première définition, le capitalisme est entièrement défini par la propriété privée des
moyens de production. En effet celle-ci implique le droit de disposer librement des biens en
question et des fruits de leur utilisation, donc de les échanger librement avec d'autres agents.
Dans ce régime, les propriétaires de moyens de production peuvent arbitrer de diverses

540
façons entre le souci de servir les consommateurs, la recherche du profit et l'accumulation de
capital, faisant ainsi de la recherche du profit monétaire et de l'accumulation de capital des
offres aux agents. Mais pas des éléments de la définition du capitalisme. On considère
néanmoins qu'en régime capitaliste, le mobile principal de l'activité économique est la
recherche du profit qui trouve sa contrepartie dans le risque1.
Une deuxième définition, d'inspiration marxiste, met en avant la recherche du profit,
l'accumulation de capital, le salariat et le fait que les travailleurs ne sont pas propriétaires de
leurs outils. Contrairement à la première, cette définition admet la possibilité d'un
capitalisme d’État où toutes les ressources et tous les moyens de production seraient
propriété d'un État. Ce régime est alors dénoncé, comme le capitalisme en général, puisque
les moyens de production sont utilisés dans l'intérêt du groupe au pouvoir, comme le ferait
une personne privée, et non dans l’intérêt de la collectivité. »

Les juifs et le capitalisme :

Quelques extrait de livres sur le sujet :

« On les trouve mêlés au mouvement de la Jeune Allemagne; ils furent en nombre dans les
sociétés secrètes qui formèrent l'armée combattante révolutionnaire, dans les loges
maçonniques, dans les groupes de la Charbonnerie, dans la Haute Vente romaine, partout, en
France, en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Italie.
Quant à leur action et à leur influence dans le socialisme contemporain, elle fut et elle est,
on le sait, fort grande, on peut dire que les Juifs sont aux deux pôles de la société
contemporaine. Ils ont été parmi les fondateurs du capitalisme industriel et financier et ils
ont protesté avec la véhémence la plus extrême contre ce capital. A Rothschild
correspondent Marx et Lassalle; au combat pour l'argent, le combat contre l'argent, et le
cosmopolitisme de l'agioteur devient l'internationalisme prolétarien et révolutionnaire.
C'est Marx qui donna l'impulsion à l'Internationale par le manifeste de 1847, rédigé par lui et
Engels, non qu'on puisse dire qu'il "fonda" l'Internationale, ainsi que l'ont affirmé ceux qui
considèrent toujours l'Internationale comme une société secrète dont les Juifs furent les chefs,
car bien des causes amenèrent la constitution de l'Internationale, mais Marx fut l'inspirateur
du meeting ouvrier tenu à Londres en 1864, et d'où sortit l'association. Les Juifs y furent
nombreux, et dans le conseil général seulement on trouve Karl Marx, secrétaire pour
l'Allemagne et pour la Russie, et James Cohen, secrétaire pour le Danemark. Beaucoup de
Juifs affiliés à l'Internationale jouèrent plus tard un rôle pendant la Commune où ils
retrouvèrent d'autres coreligionnaires. » (Bernard Lazare, L’antisémitisme son histoire et ses causes,
Editions de la Différence, 1982, page 168-169.)

« En décidant de raconter cette histoire, on pourrait laisser croire qu'il existe un peuple juif
uni, riche et puissant, placé sous un commandement centralisé, en charge de mettre en oeuvre
une stratégie de pouvoir mondial par l'argent. On rejoindrait par là des fantasmes qui ont
traversé tous les siècles, de Trajan à Constantin, de Matthieu à Luther, de Marlowe à
Voltaire, des Protocoles des Sages de Sion à Mein Kampf, jusqu'à tout ce que charrie
aujourd'hui anonymement l'Internet.

Pourtant, il est d'une importance capitale, pour les hommes d'aujourd'hui, de comprendre
comment l'inventeur du monothéisme s'est trouvé en situation de fonder l'éthique du
capitalisme, avant d'en devenir, par certains de ses fils, le premier banquier, et par d'autres,
le plus implacable de ses ennemis. Il est aussi essentiel pour le peuple juif lui-même
d'affronter cette partie de son histoire qu'il n'aime pas et dont, pourtant, il aurait tout lieu
d'ëtre fier". ( Les Juifs, le monde et l'argent, Jacques Attali, Fayard, Paris 2002, 4ème de couverture.)

541
Du Professeur Henri Sée :

« Ce qui est vrai (et voilà ce qui semble vraiment solide dans la théorie de Sombart), c'est
que l'accumulation des capitaux est souvent le fait de personnages, qui percevaient des
impôts, des taxes pour le compte du Saint-Siège, des rois, ou même les revenus des grands
propriétaires fonciers, - ecclésiastiques ou laïques. Nous admettrons encore, avec W.
Sombart, que le prêt à intérêt, tel que le pratiquaient Lombards et Juifs, peut être considéré
comme une des sources du capitalisme. » p.31.

« D'ailleurs, la Réforme religieuse, la réforme calviniste surtout, va singulièrement


contribuer à faire triompher la conception moderne du capitalisme ; c'est ce qui a été bien
mis en lumière par deux savants allemands, Max Weber, puis Troeltsch. La doctrine de
Calvin, en ce qui concerne le prêt à intérêt, s'oppose absolument à la doctrine de l'Église
catholique ; c'est qu'il n'établit pas de hiérarchie entre le « spirituel» et le « temporel » ; il
considère comme louables le travail, l'exercice sérieux de la profession, et partant comme
légitime l'acquisition des richesses. À ce point de vue, sa doctrine se rapproche de la
conception juive, et nous aurons plus tard à en examiner les conséquences. L'individualisme,
qui caractérise la réforme calviniste, cadre bien avec l'individualisme des centres capitalistes
en formation au XVIe siècle, et c'est un fait bien remarquable que des villes comme Lyon et
surtout Anvers aient été gagnées si fortement aux nouvelles idées religieuses. L'on verra plus
loin que ce sont précisément les puritains, comme les Juifs, qui comptent parmi les agents
les plus actifs du capitalisme moderne. » p. 38, 39

« On peut même saisir un lien entre l'évolution capitaliste et les mouvements religieux. On a
vu avec quelle ténacité l'Église s'est élevée contre le prêt à intérêt, contre le commerce de
l'argent, contre la spéculation sur les changes et sur le papier. D'autre part, l'individualisme,
qui se manifeste dans le domaine économique, au XVIe siècle, trouve aussi son expression,
sur le domaine religieux, dans la Réforme, et principalement dans la Réforme calviniste. On a
vu que Calvin considérait comme légitime le prêt à intérêt ; on a vu aussi que les non-
conformistes ont beaucoup contribué à l'accumulation des capitaux. À cet égard également,
l'influence des Juifs est indéniable, bien qu'il ne faille pas l'exagérer. » p. 143

« Cependant, la thèse de Sombart, Weber et Troeltsch semble contenir une part de vérité. Les
Juifs et les puritains ont pu contribuer, dans une mesure qu'il est impossible de déterminer
exactement, à faire naître, dans les pays dont il s'agit, une « mentalité capitaliste ». Les uns
et les autres, contrairement aux catholiques et même aux luthériens, n'établissent pas de
hiérarchie entre le « spirituel » et le « temporel », considèrent comme une occupation louable
l'acquisition de richesses, enfin mènent un train de vie assez simple pour amasser des
capitaux considérables. Ainsi peut s'expliquer l'influence que les uns et les autres auraient
exercée sur l'évolution du capitalisme 4 » p. 83. (Les origines du capitalisme moderne, Henri SÉE
Professeur honoraire à l'Université de Rennes (Esquisse historique) LIBRAIRIE ARMAND COLIN. PARIS,
1926, COLLECTION ARMAND COLIN)

542
VS
Deux ennemis qui sont tous deux juifs francs-maçons et cousins. A gauche, le baron James
Mayer Rothschild, et à droite, Karl Marx. Chacun en position maçonnique.
« L'argent est le Dieu de notre époque et Rothschild est son prophète », écrit à peu près à la
même époque le poète Heine.

« On les trouve mêlés au mouvement de la Jeune Allemagne; ils furent en nombre dans
les sociétés secrètes qui formèrent l'armée combattante révolutionnaire, dans les loges
maçonniques, dans les groupes de la Charbonnerie, dans la Haute Vente romaine, partout, en
France, en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Italie.
Quant à leur action et à leur influence dans le socialisme contemporain, elle fut et elle est,
on le sait, fort grande, on peut dire que les Juifs sont aux deux pôles de la société
contemporaine. Ils ont été parmi les fondateurs du capitalisme industriel et financier et ils
ont protesté avec la véhémence la plus extrême contre ce capital. A Rothschild
correspondent Marx et Lassalle; au combat pour l'argent, le combat contre l'argent, et le
cosmopolitisme de l'agioteur devient l'internationalisme prolétarien et révolutionnaire.
C'est Marx qui donna l'impulsion à l'Internationale par le manifeste de 1847, rédigé par lui et
Engels, non qu'on puisse dire qu'il "fonda" l'Internationale, ainsi que l'ont affirmé ceux qui
considèrent toujours l'Internationale comme une société secrète dont les Juifs furent les chefs,
car bien des causes amenèrent la constitution de l'Internationale, mais Marx fut l'inspirateur
du meeting ouvrier tenu à Londres en 1864, et d'où sortit l'association. Les Juifs y furent
nombreux, et dans le conseil général seulement on trouve Karl Marx, secrétaire pour
l'Allemagne et pour la Russie, et James Cohen, secrétaire pour le Danemark. Beaucoup de
Juifs affiliés à l'Internationale jouèrent plus tard un rôle pendant la Commune où ils
retrouvèrent d'autres coreligionnaires. » (Bernard Lazare, L’antisémitisme son histoire et ses causes,
Editions de la Différence, 1982, page 168-169.)

« Pourtant, il est d'une importance capitale, pour les hommes d'aujourd'hui, de


comprendre comment l'inventeur du monothéisme s'est trouvé en situation de fonder
l'éthique du capitalisme, avant d'en devenir, par certains de ses fils, le premier banquier, et
par d'autres, le plus implacable de ses ennemis. » (Les Juifs, le monde et l'argent, Jacques Attali,
Fayard, Paris 2002, 4ème de couverture.)

« Après l'amalgame entre Juif, argent et pouvoir d'État, voici celui entre Juif, argent et
exploitation capitaliste. Alors que la doctrine juive impose aux communautés d'être utiles au
monde, on les accuse de vouloir détruire. Tout comme le seul remède possible à la faillite a

543
été l'élimination des Pereire, ici le seul remède à l'exploitation est, pense-t-on, la disparition
du judaïsme, supposée entraîner celle du capitalisme. Ce lien entre capitalisme et judaïsme, à
détruire l'un par l'autre, constitue la thèse d'un jeune philosophe né dans une famille de
rabbis et de marchands juifs de Trèves (son père est Hirschel Ha Levi, sa mère Henrietta
Pressburg Hirshel) converti au protestantisme quand il avait six ans. En 1844, quatre ans
avant le Manifeste qui le rendra universellement célèbre, Karl Marx - puisque c'est de lui
qu'il s'agit - publie Sur la question juive, en réponse à Bruno Bauer qui, l'année précédente,
proposait aux Juifs de s'assimiler pour s'émanciper.

Pour Marx, le Juif est la matrice du capitalisme; l'assimiler ne changerait donc rien à son
statut. il ne peut s'émanciper qu'avec la disparition conjointe du capitalisme et du judaïsme.
Dans ce texte épouvantable, l'une des sources involontaires de l'antisémitisme économique
moderne, on peut lire: «Ne cherchons pas le secret du Juif dans sa religion, mais cherchons
le secret de la religion dans le Juif réel. Quel est le fond profane du judaïsme? Le besoin
pratique, l'utilité personnelle. Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son dieu
profane? L'argent. [...] La nationalité chimérique du Juif est la nationalité du commerçant,
de l'homme d'argent. Le judaïsme n'atteint son apogée qu'avec la perfection de la société
bourgeoise ; mais la société bourgeoise n'atteint sa perfection que dans le monde chrétien
[...]. Le christianisme est issu du judaïsme et a fini par se ramener au judaïsme. [...] Ce n'est
donc pas Seulement dans le Pentateuque et le Talmud, c'est dans la société actuelle que nous
trouvons l'essence du Juif de nos jours. [...] L'argent est le dieu jaloux d'Israël, devant qui
nul autre dieu ne doit subsister. » Et Marx d'esquisser la théorie du capital, qu'il
développera si longuement trente ans plus tard: «L'argent abaisse tous les dieux de l'homme
et les change en marchandise. L'argent est la valeur générale et cons- tituée en soi de toutes
choses.» Puis, par un jeu sur le mot « émancipation », Marx entend démontrer que la
libération du Juif implique que la société se libère du judaïsme: «L'émancipation politique du
Juif, du chrétien, de l'homme religieux, en un mot, c'est l'émancipation de l'État à l'égard du
judaïsme, du christianisme, de la religion en général. » Autrement dit, pour émanciper les
Juifs - et avec eux les autres croyants -, il faut en finir avec toutes les religions et avec le
capitalisme qu'elles fondent. Dans ce texte terrible, Marx explique que judaïsme et argent
sont inséparables, qu'on ne peut éliminer l'un sans éliminer l'autre, que le travailleur peut,
par une révolution contre la propriété privée, en même temps libérer de Dieu et du capital.
Bref, par son combat, « le travailleur peut se rendre libre ».

Anticapitalisme et antijudaïsme se mêlent ainsi dans une confusion dont beaucoup se


nourriront après Marx. En effet, si pour lui c'est l'élimination du capitalisme qui entraînera
celle du judaïsme, pour d'autres, la réciproque sera également vérifiée: éliminer le judaïsme -
c'est-à-dire, pour eux, les Juifs - permettra de se débarrasser du capitalisme dont Les Juifs sont
la source. » (Les Juifs, le monde et l'argent, Jacques Attali, Fayard, Paris, janvier 2002, p. 385-387.)

544
Cartoon by Robert Minor in St. Louis Post-Dispatch (1911).(76)
(77)
Cartoon by Robert Minor in St. Louis Post-Dispatch (1911). Karl Marx surrounded by an appreciative audience of Wall Street financiers:
John D. Rockefeller, J. P. (Pontifex Maximus) Morgan, (Pontifex Maximus), John D. Ryan of National City Bank, and Morgan partner
George W. Perkins. Immediately behind Karl Marx is Teddy Roosevelt, leader of the Progressive Party.

545
Rivalité artificielle dans la structure maçonnique.

« S’il fallait essayer en quelques phrases de résumer ce que recouvre exactement le


concept de la franc-maçonnerie en tentant de rester le plus clair possible, alors il faudrait, en
premier lieu, remarquer que l’ordre est, en fait, la combinaison de deux choses très
distinctes, que la force du temps et les intérêts des maçons ont fini dans bien des cas par
associer, au point d’en faire les deux faces d’une seule et même médaille ; une structure
(rituel, discipline, etc.) et une idéologies Ajoutons à ce premier essai de définition que la
structure peut se faire le réceptacle d’idéologie variées, parfois divergente , et nous pourrons
alors poser le problème non pas de la franc-maçonnerie mais, ce qui est fondamental, des
franc-maçonneries. On peut en effet constater les « maçons rationaliste » se sont employés à
éliminer plusieurs élément du rituel qu’ils jugeaient dépassés et sans intérêt, alors que les
adeptes « traditionaliste » ont réhabilité certaines pratiques abandonnées ou se sont faits un
devoir de conserver coûte que coûte les rituels d’origine. Les francs-maçons ne sont donc
pas tous les mêmes, ou plutôt, disons qu’ils se séparent sur certains points, mais ils n’en
restent pas moins actifs à l’intérieur d’une structure qui, elle, ne représente pas de
différence fondamentales, sauf dans certains cas, celui des rites. » (Mystiques, Philosophes et
Frans-Maçons en Islam, Thierry Zarcone, Jean Maisonneuve Editeur, Paris 1993, p. 179.)

La deuxième décision prise lors du Convent maçonnique en Autriche le 25 avril 1989, nous
dévoile que les francs-maçons créent des rivalités artificielles.

« A) Renforcer la solidarité des FF dans la presse. Mais quand même créer une rivalité
artificielle afin d’éviter un certain déchiffrement malheureux. »

Autre exemple de rivalités artificielle.

« Quels furent maintenant les rapports des juifs et de ces sociétés secrètes ? Voilà
qui n’est pas facile à élucider, car les documents sérieux nous manquent. Evidemment ils ne
dominèrent pas dans ces associations, comme le prétendent les écrivains que je viens de
nommer, ils ne furent pas « nécessairement l’âme, le chef, le grand-maître de la maçonnerie »
ainsi que l’affirme Gougenot des Mousseaux. Il est certain cependant qu’il y eut des Juifs au
berceau même de la franc-maçonnerie, des Juifs kabbalistes, ainsi que le prouvent certain
rites conservés; très probablement, pendant les années qui précédèrent la Révolution

546
française, ils entrèrent en plus grand nombre encore dans les conseils de cette société, et
fondèrent eux-mêmes des sociétés secrètes.

Il y eut des juifs autour de Weishaupt, et Martinez de Pasqualis, un juif d’origine


portugaise, organisa de nombreux groupes illuministes en France et recruta beaucoup
d’adeptes qu’il initiait au dogme de la réintégration. Les loges martinezistes furent mystiques,
tandis que les autres ordres de la franc-maçonnerie étaient plutôt rationaliste ; ce qui peut
permettre de dire que les sociétés secrètes représentèrent les deux côté de l’esprit juif : le
rationalisme pratique et le panthéisme, ce panthéisme qui, reflet métaphysique de la
croyance au dieu un, aboutit parfois à la théurgie kabbalistique. On montrerait facilement
l’accord des ces deux tendances, l’alliance de Cazotte, de Cagliostrio, de Martinez, de Saint-
Martin, du Comte St-Germain, d’Eckartshausen, avec les encyclopédistes et les jacobins, et la
façon dont, malgré leur opposition, ils arrivèrent au même résultat, c’est-à-dire
l’affaiblissement du christianisme. Cela, encore une fois, servirait uniquement à prouver
que les juifs purent être les bons agents des sociétés secrètes, parce que les doctrines de ces
sociétés secrètes s’accordaient avec leurs propres doctrines, mais non qu’ils en furent les
initiateurs. » L’Antisémitisme, son histoire et ses causes, Bernard Lazare, Editions de la Différence, p.167.)

Et pour terminer, je vais retranscrire ce qu’a dit un franc-maçon, Hoëne Wronski, à


propos des rivalités artificielles. Ce texte est reproduit dans un livre de Papus (Gérard
Encause), qui était aussi franc-maçon :

« Ne pouvant pratiquer ni discuter publiquement les efforts surnaturels que fait


l’association mystique pour prendre part à la création, parce que, pour le moins, le public
rirait, et ne pouvant non plus diriger ouvertement les destinées terrestre, parce que les
gouvernements s’y opposeraient, cette association mystérieuse ne peut agir autrement que
par le moyen de sociétés secrètes. Ainsi, come on le conçoit actuellement, c’est dans le sein
du mysticisme que naissent toutes les sociétés secrètes qui ont existé et existent encore sur
notre globe, et qui toutes, mues par de tels ressort mystérieux, ont dominé et continue encore,
malgré les gouvernements, à dominer le Monde.

Ces sociétés secrètes, crées à mesure qu’on en a besoin, sont détachée, par
bandes distinctes et opposées en apparence, professant respectivement, et tour
à tour, les opinions du jour les plus contraire, pour diriger séparément, et avec
confiance, tous les partis, politiques, religieux, économiques, et littéraires, et
elles sont rattachées, pour y recevoir une direction commune, à un centre
inconnu ou est caché le ressort puissant qui cherche ainsi à mouvoir
invisiblement tous les secrets de la Terre. Par exemple, les 2 partis politiques,
des libéraux, droit humain et des royalistes, droit divin, qui partagent
aujourd’hui le monde, ont respectivement leur sociétés secrètes dont ils
reçoivent l’impulsion et la direction, et sans qu’elles puissent s’en douter, ces
sociétés secrètes, les unes comme les autres, sont elles-mêmes, par l’habileté
de quelques chefs, mues et dirigées suivant les vues et les ordres d’un Comité
suprême et inconnu qui gouverne le monde. » (Apodictique Messianique, Hoëne Wronski,
Paris 1876, page 230-250 cité dans Traité Méthodique de Magie Pratique, Papus, Editions Dangles,
Introduction.)

547
Quant à René Guénon dans une lettre adressée à Renato Schneider en 1936, il écrivait :

« Ce qui est curieux, c'est de voir, dans le domaine « pseudo initiatique » comme dans le
domaine politique, tant de choses qui ont l'air de s'opposer et qui pourtant ne font en
réalité que concourir à la réalisation des mêmes desseins « destructifs » (Extrait du livre de Jean
Robin René Guénon — La Dernière Chance de l'Occident. ED. Guy Trédaniel — Editions de la Maisnie.)
http://forumsoral.com/forums/viewtopic.php?f=4&t=424&p=14544

«…Bakounine fit alors le tour du monde, Yokohama, San Francisco, New York, puis revint en
Europe.
Il avait près de 50 ans. Il avait mûri. Il se jeta à nouveau dans la lutte révolutionnaire, mais
l’agitateur s’était doubler d’un penseur et d’un organisateur. En 1868, il adhéra à
l’Internationale, dont il devint le premier théoricien, traduisant en russe le Manifeste du Parti
Communiste et Le Capital de Karl Marx. Ce qui n’excluait pas les désaccords entre les deux
hommes. « Nos buts sont les mêmes, écrivit Bakounine, nous ne nous différencions que
dans les moyens d’y parvenir. » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions P.U.F.,
Paris, 2006, p.102)

« (…) dans les circonstances actuelles, il s’exerce dans tous les partis des influences qui
peuvent être dangereuses car elles touchent plus ou moins à la « contre-initiation », qui
insinue ses agents partout où elle le peut ; et en tout cas, le moins auquel on s’expose ainsi,
c’est de jouer un rôle de dupe, ce qui n’a jamais rien d’agréable, car tout cela est mené par
des choses dont la plupart des chefs de partis eux-mêmes ne se doutent pas. Tout cela n’est
que parade destinée à occuper le public, et je vous assure qu’on ne peut avoir nulle envie de
s’y mêler dès qu’on a la moindre idée de ce qu’elle dissimule ! »
(René Guénon – Lettre à Luc Benoist du 21/06/1936.)
http://forumsoral.com/forums/viewtopic.php?f=4&t=424&p=14544

« Le cas de Freud lui-même, le fondateur de la «psychanalyse», est tout à fait typique à ce


point de vue car il n'a jamais cessé de se proclamer matérialiste. -- Une remarque en
passant: pourquoi les principaux représentants des tendances nouvelles, comme Einstein en
physique, Bergson en philosophie, Freud en psychologie, et bien d'autres encore de moindre
importance, sont-ils à peu près tous d'origine juive, sinon parce qu'il y a là quelque chose qui
correspond exactement au côté «maléfique» et dissolvant du nomadisme dévié, lequel
prédomine inévitablement chez les Juifs détachés de leur tradition? »
(Le Règne de la Quantité, René Guénon, p.222 - Gallimard 1945 renouvelé 1972)

548
CHAPITRE VII.

LA WATCHTOWER ET
LES
TEMOINS DE JEHOVAH.

549
550
CHARLES TAZE RUSSEL, LE PROTESTANTISME ET LA FRANC-
MACONNERIE.

Bien qu’il n’existe aucun document officiel attestant


l’appartenance de Russell à la franc-maçonnerie, toutes une
série de faits nous laisse penser que Charles Taze Russell était
franc-maçon et que son organisation, la Watchtower, fut mise
en place pour affaiblir la religion en générale et le christianisme
en particulier. Russell a été méthodiste, presbytérien,
adventiste. Tous ces mouvements sont issus du protestantisme
qui est un retour à l’Ancien Testament. Tout comme les juifs,
les témoins de Jéhovah ne croient pas à l’existence d’un enfer et
d’un paradis (céleste). L’influence du judaïsme se fait fortement
sentir. De plus, ainsi que nous allons le voire, la franc-
maçonnerie spéculative est né du protestantisme.

(1)

« Mais des temps nouveaux s’approchaient ; la tempête que chacun prévoyait fondit sur
l’Eglise. Luther publia à Wittenberg ses quatre-vingt-quinze thèses, et le catholicisme n’eut
pas seulement à défendre la considération de ses prêtres, il fallut qu’il combattit pour ses
dogmes essentiels. Un instant les théologiens oublièrent les juifs, ils oublièrent même que le
mouvement qui se propageait prenait ses racines aux sources hébraïques. Cependant la
Réforme en Allemagne, comme en Angleterre, fut un de ces moments où le christianisme se
retrempa aux sources juives. C’est l’esprit juif qui triompha avec le protestantisme. La
Réforme fut par certains de ses côtés un retour au vieil ébionisme des âges évangélique. Une
grande partie des sectes protestantes fut demi-juive, des doctrines antitrinitaires furent plus
tard prêchées par des protestants… » (L’antisémitisme, son histoire ses causes, Bernard Lazare,
Editions La Différence, p.77.)

Nous lisons ce qui suit dans un article, de la Tour de Garde de 1912, p.159 :

« Il (Charles Russell) fut élevé dans le protestantisme sous la plus stricte discipline
religieuse. »

Lisons à présent ce texte tiré d’une revue du Grant Orient de Belgique :

« Protestantisme et Franc-maçonnerie. La franc-maçonnerie n’aurait pas pu naître et


vivre en milieu catholique. Elle aurait été persécutée comme les Huguenots, les Juifs, les
Albigeois et tout les protestataire de tout poil.

Il y eut depuis le Grand Siècle, les fulminations pontificales à partir de 1738 en des
encycliques qui sont irrémédiable condamnations de la Franc-Maçonnerie. Et ce n’est pas
fini. La conférence épiscopale allemande a fait une enquête publiée certes de manière
restreinte, mais publiée en 1980. De ce document, il faut surtout retenir que la conclusion et
la suivante : l’appartenance à l’Eglise catholique et l’appartenance à la Franc-Maçonnerie
s’excluent mutuellement…

551
…Dans le « Dictionnaire universelle de la Franc-maçonnerie », Daniel Ligou, après avoir
examiné ce que, en Franc-Maçon, il pensait du protestantisme et de son évolution actuelle, dit
ceci : « il n’y a donc évidemment eu jamais d’incompatibilité foncière entre le
protestantisme sous ses différentes formes et la Maçonnerie. Andersen et
Désaguliers, « révérends » tous les deux, ont crée la Maçonnerie spéculative moderne ».

Je dis tout de suite qu’il faut mettre quelques nuances à cela. Mais ce que je retiens, c’est
qu’alors que le document de la conférence épiscopale allemande est très net en disant que
l’appartenance à la Maçonnerie et l’appartenance à l’Eglise catholique s’exclue
mutuellement, nous avons un document, non pas un document officielle de la Maçonnerie – je
ne sais pas s’il y a des documents officiels ou que l’on peut qualifier tels dans la Franc-
Maçonnerie – mais un document qui fait autorité et qui dit : « il n’y a donc jamais eu
incompatibilité foncière entre le protestantisme et les différentes formes de la Maçonnerie… »

Je voudrais dire ce qui s’est passé avec les pasteurs membres de la loge londonienne fondée
en 1717. Il y en a deux principalement : le premier est Jean Désaguliers, fils d’un pasteur de
La Rochelle, qui avait émigré à la suite de la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685. Ce fils
d’émigrés est également devenu pasteur, mais comme ministre de l’Eglise anglicane ; en
cette qualité, il va jouer un rôle de plus en plus important auprès du premier souverain de la
dynastie hanovrienne. Il a été Grand Maître de la Grande Loge d’Angleterre. S’il était
pasteur anglican, son père par contre avait été pasteur calviniste. Il est curieux et
compréhensible à la fois que dans la pensée de Désaguliers on retrouve plus le
protestantisme des puritains et des presbytériens que la pensée se l’Eglise anglicane.

L’autre pasteur qui fit partie de cette loge est James Anderson, né à Edimbourg ou à
Aberdeen, on ne sait pas très bien, en 1684, qui était pasteur de l’Eglise presbytériennes
écossaise à Piccadilly. Le pasteur Anderson est souvent considéré, par ceux qui font l’histoire
de la Maçonnerie spéculative moderne à son début, comme un pasteur fort détachées de la foi
calviniste. Je crois que c’est tout à fait inexact. Quand on lit ses écrits théologiques – il en est
toutes une série- on trouve qu’il a une parfaite fidélité à la doctrine calviniste. Par
conséquent, nous avons dans ce premier ensemble de loges à Londres des influences diverses.
Ces pasteurs vont écrire, avec d’autres, ce que l’on a considéré comme étant « la bible des
Francs-Maçons ». (Feuillets d’Informations du Grand Orient de Belgique, N° 176, p. 18.)

« Il n’y a donc évidemment jamais eu d’incompatibilité foncière entre le protestantisme sous


ses différentes forme et la Maçonnerie. Anderson et Désaguliers, « révérends » tous les
deux, ont créé la Maçonnerie spéculative moderne. La liberté absolue de conscience au
Grand Orient de France a été votée après un rapport du pasteur Desmons. D’ailleurs, dans
tous les pays à prépondérance protestante la Maçonnerie est vigoureuse et, nulle part, ne
s’oppose aux Eglises, chacun ayant défini, une fois pour toutes, sa propre sphère d’activité et
n’ayant aucune raison de se concurrencer, encore moins de se combattre. De hauts
dignitaires de l’Eglise d’Angleterre, des Eglises luthériennes scandinaves et allemandes, des
pasteurs des Eglises réformée écossaises, suisses, néerlandaise, américaines ou française font
parties desloges maçonnique et s’y trouvent parfaitement à l’aise. » (Dictionnaire de la franc-
maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadriges/PUF, Paris 1996, p.979-980.)

Ci-après, extrait d’un reportage radio :

« R.H. (Robert Hostetter) : Vous faites naître la maçonnerie en Angleterre ou en Écosse,


disons dans les pays anglo-saxons en gros, au dix-huitième siècle il y a quand même là aussi

552
un passage, je dirais peut-être pas obligé, mais en tout cas un passage entre le monde
protestant de l’époque et la franc-maçonnerie ?

L.N. (Luc Nefontaine) : Tout à fait, donc il faut rappeler que les fondateurs de cette
maçonnerie, société de pensée, société spéculative, sont James Anderson, Jean-Théophile
Desaguliers, etc. et que ce sont, James Anderson par exemple était un pasteur de l’Église
presbytérienne écossaise, Desaguliers est le fils d’un pasteur huguenot, il est natif de La
Rochelle, donc on se trouve en plein milieu protestant. La franc-maçonnerie pourrait-on dire
est quelque part la fille naturelle du protestantisme. Le problème c’est que les Églises
luthériennes, calvinistes n’ont jamais reconnu cet enfant. Et donc il est difficile, (c’est pour
cela que l’on emploie le terme fille naturelle) il est difficile de faire de la maçonnerie une
institution protestante. On pourrait dire que franc-maçonnerie et protestantisme sont au
fond cousin cousine. »

« R.H. (Robert Hostetter) : On ne peut pas nier, je pense que quelle que soit l’approche
philosophique qu’on fait des rituels maçonniques, on ne peut pas nier que pratiquement tous
ces rituels ont une base biblique ou, en tout cas, ont des points de références bibliques. Alors
comment conjuguer cela avec d’autre part une pratique de foi dans une communauté
protestante par exemple ?

L.N. : Je ne vois pas du tout où se trouve le problème, je n’ignore pas qu’il y a un problème
pour certains, mais pour ma part je ne vois pas du tout où le problème se situe. En fait vous
parlez des rituels, des références bibliques, il faut savoir que tout l’arsenal symbolique de la
maçonnerie tourne autour d’un grand mythe qui est celui de la construction du temple de
Salomon et puis aussi autour de certains personnages bibliques, des références, des
hébraïsmes. Des références bibliques, par exemple le mythe d’Hiram. Hiram est un
personnage biblique dont il est question dans les livres des Rois mais la franc-maçonnerie va
revisiter ce personnage et va lui donner une autre dimension, qui est celle de l’architecte du
temple de Salomon. Cela veut dire que l’on va quelque part, pour certains, travestir les récits
bibliques, hein vous voyez le scandale ! Mais la franc-maçonnerie lorsqu’elle utilise tout cet
appareil, toutes ces références bibliques ne prétend pas se substituer à une religion et c’est de
là que vient le malentendu profond. Donc il n’y a aucun problème à ce que les maçons
utilisent la Bible dans les rituels, pourvu qu’on accepte que lorsque la Bible se trouve en
maçonnerie il s’agit non d’un livre des références d’une église, d’un livre dogmatique, c’est
seulement une parole qui peut être mise à côté d’autres paroles. »

Émission «La Voix Protestante» du 5 février 2001 et du12 février 2001.


Entretien avec Luc Nefontaine (docteur en philosophie et lettres et actuellement enseigne à
l’Université Libre de Bruxelles dans le cadre de l'Institut d’Étude des Religions et de la
Laïcité) à propos de son livre : « Le Protestantisme et la Franc-maçonnerie : Des
chemins qui se rencontrent, Editions Labor et Fides ».

Rien de surprenant si Charles Russel était Maçon quant on lit que James Anderson,
pasteur, a été Grand Maître de la Loge d’Angleterre et Jean Désaguliers membre de cette
loge. Nous avons dit que les francs-maçons veulent affaiblir les religions. Bernard Lazard
explique :

« Quels furent maintenant les rapports des juifs et de ces sociétés secrètes ? Voilà qui
n’est pas facile à élucider, car les documents sérieux nous manquent. Evidemment ils ne
dominèrent pas dans ces associations, comme le prétendent les écrivains que je viens de

553
nommer, ils ne furent pas « nécessairement l’âme, le chef, le grand-maître de la maçonnerie »
ainsi que l’affirme Gougenot des Mousseaux. Il est certain cependant qu’il y eut des Juifs au
berceau même de la franc-maçonnerie, des Juifs kabbalistes, ainsi que le prouvent certain
rites conservés ; très probablement, pendant les années qui précédèrent la Révolution
française, ils entrèrent en plus grand nombre encore dans les conseils de cette société, et
fondèrent eux-mêmes des sociétés secrètes. Il y eut des juifs autour de Weishaupt, et Martinez
de Pasqualis, un juif d’origine portugaise, organisa de nombreux groupes illuministes en
France et recruta beaucoup d’adeptes qu’il initiait au dogme de la réintégration. Les loges
martinezistes furent mystiques, tandis que les autres ordres de la franc-maçonnerie étaient
plutôt rationaliste ; ce qui peut permettre de dire que les sociétés secrètes représentèrent les
deux côté de l’esprit juif : le rationalisme pratique et le panthéisme, ce panthéisme qui,
reflet métaphysique de la croyance au dieu un, aboutit parfois à la théurgie kabbalistique.
On montrerait facilement l’accord des ces deux tendances, l’alliance de Cazotte, de
Cagliostrio, de Martinez, de Saint-Martin, du Comte St-Germain, d’Eckartshausen, avec les
encyclopédistes et les jacobins, et la façon dont, malgré leur opposition, ils arrivèrent au
même résultat, c’est-à-dire l’affaiblissement du christianisme. Cela, encore une fois, servirait
uniquement à prouver que les juifs purent être les bons agents des sociétés secrètes, parce
que les doctrines de ces sociétés secrètes s’accordaient avec leur propre doctrines, mais non
qu’ils en furent les initiateurs. » (L’Antisémitisme, son histoire et ses causes, Bernard Lazare, Editions La
Différence, p.167.)

Les premières revues Tour de Garde s’appelait « Zion Watch Tower », leurs temples
s’appelle « Béthel ». Leurs publications sont remplie de symboles issus du judaïsme et de la
franc-maçonnerie. De plus, Charles Taze Russell était un sioniste comme nous le verrons plus
loin. Les faits qui nous font penser que Russell était maçon sont ceux-ci :

- Réunion dans des loges maçonnique.


- Utilisation de symboles maçonniques.
- Utilisation du nom Jéhovah.

554
Des réunions dans des temples maçonniques.
Lancer une nouvelle religion demande de la logistique. Il est étonnant de constater que la
plupart des réunions des premiers Témoins de Jéhovah se tenaient dans des temples
franc-maçons ou sociétés secrètes apparentées. Voici quelques exemples tirés de leurs
propres publications :

8 mars 1903 Fort Wayne.

Une réunion pour les amis intéressés se tiendra au Hall des "Maccabées"*, 917 Calhoun St.
à 10h. Les réunions de l’après midi ... se tiendront au Temple Maçonnique, cor. Wayne and
Clinton Sts.

(Speakers Itinaries, Watchtower Bible & Tract Society 1901-1916, page 96)

1903 Convention générale à Atlanta.

Toutes les autres réunions se tiendront au Hall des "Knights of Pythias"*, cor. Pryor and Unter Sts.

(Speakers Itinaries, Watchtower Bible & Tract Society 1901-1916, page 96)

1904, Convention de Washington.

La convention de Washington se tiendra au Hall des "Odd Fellows"*.


(Speakers Itinaries, Watchtower Bible & Tract Society 1901-1916, page 240)

9 février 1908, Paterson.

La session du matin se tiendra au Hall maçonnique.

(Speakers Itinaries, Watchtower Bible & Tract Society 1901-1916, page 383)

11 octobre 1908, Chicago.

La réunion matinale aura lieu au Drill Hall, Temple Maçonnique à 10 heures.


(Speakers Itinaries, Watchtower Bible & Tract Society 1901-1916, page 320)

* Maccabées, Knights of Pythias, Odd Fellows : sociétés secrètes de type maçonnique

Bien évidemment, le fait que des témons de Jéhovah se réunissaient dans des loges
maçonnique ne prouve rien mais c’est bizzare.

555
Disque solaire ailé (ou "WINGES SUN DISK")

Le disque solaire ailé apparaît sur les publications de la WatchTower. Ce symbole n’est pas
d’origine chrétienne mais égyptienne.

(2)
Winged solar discs beneath the lintels of Ramesses III's monument at Medinet:
Disque solaire ailé sous le linteau du monument de Ramesses III à Medinet.

(3) (4)
Le disque solaire ailé se retrouve aussi en franc-maçonnerie.

(5) Le même symbole utilisé par les Rose-Croix. Ahuramazda, Perse.(5a)

556
Ici, c’est sur la façade d’un temple maçonnique que l’on peut voir le disque solaire ailé.

(6) (7)

Sur plusieurs livres des témoins de Jéhovah se trouve le symbole égyptien du "Disque solaire ailé".

Les origines de ce symbole remontent à la magie de l’Égypte ancienne. Albert Churchward dans son
livre "Signs and Symbols of Primordial Man, the Evolution of Religious Doctrines from the
Eschatalogy of Anciant Egyptians" nous dit que le "Winged sun disk" est utilisé par les maçons du
33e degré (degré le plus élevé) et que eux seuls en connaissent le sens.

Dans le volume "Pratical Egyptian Magic", page 107, la description suivante est donnée :

"L’emblème de l’élément de l’air consiste en un cercle de type disque solaire entre deux
ailes. Dans un rituel de magie, il est suspendu au-dessus de l’autel en direction de l’est et est
utilisé pour invoquer le sylphe (génie de l’air dans la mythologie gauloise et germanique),
pour lui demander sa protection et sa coopération".

Livres de Charles Taze Russell, on l’on peut voir ce symbole.

(8) (9)

557
(9a)
Symbole du disque solaire ailé apparaissant sur la couverture d’autres ouvrages de Charles
Taze Russell.

(10)

Extrait d’une revue « Réveillez-vous. »

« Les ancients utilisaient beaucoup d’autres symbole


religieux. Par exemple, le Globe Ailé ou Disque Ailé était
utilisé sous diverse forme en Phénicie, en Asssyrie et dans
d’autres nations. Cependant, The Migration of Symbols par
Goblet d’Alviella dit : « On dit, avec bonne raison, que le
Globe Ailé est le symbole égyptien par excellence. » (Studies
in the Scriptures, Awake! 12/22/7, p. 12.)

(11)
Même la Watchtower confirme l’origine egyptienne de ce symbole en faisant référence à
Goblet d’Alviella, franc-maçon, initié en 1870 à la loge bruxelloise Les Amis Philanthrope,

558
Grand Maître du Grant Orient de Belgique en 1884, Souverain Grand Commandeur du
Suprême Conseil en 1900. Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou
Pourquoi donc Charles Taze Russell utilise-t-il des symboles (Disque solaire ailé, Croix dans
la couronne et le heaume.) qui ne sont pas d’origine chrétiènne ? Russell n’était pas sans
savoir que le disque ailé avait pour origine l’Egypte Antique puisqu’il s’est intéressé de près à
l’égyptologie. J’ai posé la question à des Témoins de Jéhovah et ils m’ont dit que Russell ne
savait pas, qu’il a fait des erreurs, que ces symboles ne sont plus utilisé par les Témoins de
Jéhovah. Contrairement à ce qu’ils disent, Russell connaissait ces symboles et leurs
significations.

Ci-dessous, un autre livre écrit par Charles Taze Russel, « What say the Scriptures about Our
Lord’s return » - Ce que disent les Ecritures sur le retour de notre Seigneur - où l’on voit
apparaître le symbole égyptien du disque solaire ailé.

(12)
Salle du Royaume des témoins de Jéhovah.
Ci-dessous, une salle du royaume des témoins de Jéhovah, New York, où l’on peut voir le
disque solaire ailé.

559
(13)

560
SYMBOLE DE LA CROIX ET COURONNE.
Avant tout, je tiens à préciser que la croix n’est pas d’origine chrétienne.

Ci-dessous, deux articles au sujet de la croix :

« Berry (Encyclopaedia Heraldica) mentionne 385 croix différentes. La plupart sont


purement décoratives ou de signification héraldique (ERE, l'art. Cross, Vol. 4, pp. 324 et
suiv.). Il y a 9 types de croix qui ont un symbolisme religieux.

La croix est devenue associée au Christianisme. Cependant, elle n'était pas, à l’origine, un
symbole Chrétien. En effet, les Églises observant le Sabbat ont traditionnellement été
iconoclastes et ont abhorré l'utilisation du symbole de la croix comme étant païen. En fait,
certains Chrétiens observant le Sabbat ont été martyrisés à cause de leur opposition à
l'utilisation de la croix dans le symbolisme Chrétien. Les Vandales étaient des
Subordinationistes iconoclastes qui ont détruit les idoles révérées en Grèce et à Rome.

Les Pauliciens étaient des iconoclastes comme tous les Sabbatati qui étaient associés avec
eux ou qui sont descendus d'eux.

Cette prohibition contre les croix (aussi bien que la pratique du baptême des adultes)
continue encore aujourd’hui dans les Églises de Dieu observant le Sabbat. Le symbole de la
croix est très ancien et il a plusieurs significations mystiques. »

http://www.ccg.org/french/z/p039z.html

« La propagation du symbole de la croix dans le Christianisme s'est développée avec la


Trinité. Tertullien a affirmé qu'à chaque pas, les Chrétiens marquaient leurs fronts avec un
petit signe de la croix. Cette pratique, mentionnée par Tertullien, a été qualifiée d'idolâtrie.

Des auteurs Catholiques admettent que la croix est devenue l'objet d'un véritable culte.
Didron disait :

La croix est vénérée de la même manière sinon autant que Christ; ce bois sacré est adoré presque
autant que Dieu lui-même (ibid.).

On ne peut s'empêcher de dire que la croix a été introduite dans le système Chrétien à partir
des cultes du Mystère avec les autres formes d’adoration qui ont graduellement remplacé le
Christianisme et qui n'avaient aucune part avec la première église. Ces formes, comme le
culte du dimanche et les festivals des Pâques et de Noël, sont venues des cultes du Soleil.

Le fait est que la croix ne provient pas du Christianisme, puisqu’elle était alors utilisée aux
carrefours, mais plutôt la croix phallique a été réarrangée afin de se conformer aux mœurs
Chrétiennes tout en conservant l’image de la déesse mère Hecate etc. qui a été renommée la
Madone. »

http://www.ccg.org/french/z/p039z.html

561
La croix et la couronne en Franc-maçonnerie.
Dans la franc-maçonnerie, le symbole de la croix et la couronne correspond au dernier degré
du rite d’York « ORDER KNIGHTS TEMPLAR » « Ordre des Chevaliers du Temple. » Le
symbole de ce grade est une croix dans une couronne surmonté d’un heaume ainsi que vous
pouver l’observer sur l’image ci-dessous.

(14)Autre utilisatons de ce symbole en franc-maçonnerie.

(15) (16)

Livre maçonnique.(19) Pierre tombale.(20)

562
(21) (22)

Symbole de la croix et la couronne sur les publications de la WatchTower


(Tour de Garde).

De 1891 à 1931, figurait sur la revue Tour de Garde le symbole de la croix et la couronne sur
le coin supérieur gauche. Sur le coin supérieur droit, se trouvait un symbole templier, le
heaume transpercé par une épée, une lance-hache et un tisonnier.

(24)

563
(25) (25a)

(25b) (26)

564
Cimetière où est enterré Charles Taze Russell.

(27)

« Au décès de Charles Taze Russell, et à sa demande, fut construite une pyramide en


granite rose de 9 pieds de base sur 7 pieds de haut en mémoire de l'organisation qu'il
affectionnait le plus au monde : la WatchTower Bible and Tract Society. Il y a, encastré dans
la pyramide, une boîte scellée contenant de nombreux traités philosophiques et religieux du
pasteur Russell. »

On peut alors se poser cette question : « Pourquoi Russell a-t-il voulu qu’une pyramide en
granite fut construite après sa mort ? D’un point de vue chrétiens, Pharaon était un rebelle
envers Dieu, se prétendant lui-même être Dieu. http://www.geocities.com/nephtali.geo/russell.html

(28) WATCH TOWER BIBLE AND TRACT SOCIETY.(29)

Couverture du document d’où provient le texte ci-après :

565
Document official de la WatchTower où l’on peut lire que c’est Russell lui-même qui
ordonna l’érection de cette pyramide.(30)

566
(30a)
Pyramids from the Northern Cemetery at Meroë, 3rd c. B.C. to 4th c. A.D. By the 4th c. B.C., the Kushite kings had moved south to the
Sudanese savannah and built a capitol at Meroë. Here southern cultural traditions slowly prevailed over the cultural heritage of Egypt.

La Charte des Ages d’après la Watchtower.

Chart of the Ages, Illustrating the plan of God for bringing many sons to Glory, and his purposed.) (31)

C’est exactement la même symbolique qui se retrouve sur le billet d’un dollar américain.

567
Extrait du livre « The hidden Mystery » de la WatchTower où l’on voit une pyramide
tronquée.(32)
Image de droite (Photodrama Of Creation, Postcards 1914,Charles Taze Russell) (32a)

La Tour de Garde, avril 1950, Allemagne.

Pyramide au sommet.(33)

568
Livre de Russell sur la Grande Pyramide.(34)

(35) (36)

(37)

569
LES FUNERAILLES DE CHARLES TAZE RUSSELL.

Plusieurs symboles occultes et maçonniques sont présents lors des funérailles du pasteur
Russel, celles ci sont décrites en détail dans la Tour de Garde (Watchtower) du 1er décembre
1916, version anglaise :

« Le pasteur Russel est mort enveloppé dans une "toge romaine" le jour d’Halloween, le 31
octobre 1916.

Au pied du cercueil [de Russel] fut placé un pilier brisé ... tandis qu’à sa tête étaient une
"croix et une couronne. » (Watchtower Vol XXXVII December 1, No 23 A. D. 1916--AM 6045.)

Voici comment le "pilier brisé" est défini par le rite maçonnique de York :

« Les maîtres maçons savent que la colonne brisée marque la tombe de quelqu’un qui
était un responsable de la maçonnerie. Lieu d’inhumation d’un Maître maçon : une vierge
pleure au-dessus d’une colonne brisée ... La colonne brisée est celle d’un des principaux
protecteurs de la maçonnerie. sa mémoire est enregistrée dans le coeur de chaque maçon. »

Illustrated History and Cyclopedia of Freemasonry, Robert Macoy. Masonic Publishing Co. New York : 1896.
Page 445.
http://www.ccmm.asso.fr/article.php3?id_article=768

(38)

« Ce symbole de la Mort figure dans le « Premier Temple » des grades de Rose-Croix où il


est un des éléments représentant la « désolation » des Maîtres après la mort d’Hiram et la
perte de la « Parole. » » (Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions Quadriges/ PUF, 2ème
éditions, Paris 2005, p. 266.)

570
Photos des funérailles de Charles Taze Russell.

(39)

La colonne brisée..... La croix dans la couronne.

571
Le tisonnnier est un symbole franc-maçon:

Voici à gauche le tisonnier de la couverture de la "Tour de garde" et à droite l'emblème et un


bijoux du "White Shrine of Jérusalem"avec le tisonnier:

(40) (41)

Le tisonnier chez les B’nai B’rith.

(42)
Dans la Révolution Française.

(43)

572
SUR DES BIJOUX FRANC-MACON.

(44) (45)

15. PAST CHIEF PATRIARCH, of an Odd fellows [Patriarch’s Militant]


Encampment

(46) (47)

573
REFERENCES A SION.
Quand la revue Tour de Garde s’appelait ZION’S WATCH TOWER…

(48) (49)

574
CHARLES TAZE RUSSELL, UN SIONISTE AVANT L’HEURE.

« Les ailes politique et religieuse du mouvement sioniste moderne ont élevé les Juifs à
l'état de nation et à une telle importance internationale que cela fait faire un bond en
avant de près de 4.000 ans à leur nom de famille « Israël » (Gen. 35 : 10) et que cela
l'amène sur le devant des affaires mondiales courantes. En 1895, lorsqu'il produisit son
œuvre « Judenstaat » (littéralement « L'État juif »), Herzl et les autres membres du
mouvement sioniste politique primitif n'avaient aucune connaissance de l'influence des
enseignements du chrétien Charles Taze Russell, qui avaient éveillé dans les esprits
humains la conscience du Sionisme religieux. » http://israelcommission.free.fr/sionisme.htm

Après la mort d'Herzl en 1904 (un événement qui consterna les travailleurs de la première
heure), le mouvement sioniste chancela, mais il fut ranimé par un message inattendu
venant d'une source totalement inattendue. En 1910, un Chrétien, Charles Taze Russell, un
ami Gentil du peuple juif et un étudiant versé dans les prophéties hébraïques, écrivit douze
articles rassemblés sous le titre « Le Peuple choisi de Dieu », qui suscitèrent une grande
curiosité et un grand intérêt parmi les Juifs. Dix-neuf ans auparavant, c'est-à-dire six ans
avant le premier Congrès Sioniste et alors que l’œuvre de Herzl était peu connue, il avait
inclus dans son livre, « Que Ton Règne Vienne » un long chapitre intitulé « Le
Rétablissement d'Israël ».

Les douze articles qui parurent dans le magazine à grand tirage « Overland Monthly »,
l'amenèrent à être invité à prendre la parole au cours d'une importante réunion juive à
l'Hippodrome de New York en cette même année, 1910.

Plus de 4.000 représentants juifs assistèrent à ce meeting et furent enthousiasmés lorsqu'il


leur parla de leurs propres prophéties hébraïques, les assurant du retour de la faveur de
Dieu et d'un avenir glorieux pour Israël. En raison de l'intérêt manifesté, il publia « Die
Stimme » (La Voix), un journal spécial, en Yiddish. Ainsi, avec ses collaborateurs, il
souleva un intérêt nouveau pour les prophéties et alluma de nouveau les feux du zèle
sioniste concernant les questions religieuses (mais non pas celles qui concernaient les
questions de conversion). On peut se demander pourquoi il figure si rarement dans la
littérature sioniste juive. http://israelcommission.free.fr/sionisme.htm

"Le mouvement mondial connu sous le nom de "LA TOUR DE GARDE" ou "les
Témoins de Jéhovah", qui est antisioniste et qui, par moments, apparaît quelque peu
antisémite, a trahi le fondateur même de l'organisation devenue [après sa mort — Trad.]
rapidement anti-catholique, antiNations-Unies, anti-nations, le renommé pasteur RUSSELL
qui, lui, a salué le sionisme comme étant prophétique et a proclamé que Théodore HERZL fut
l'homme "suscité par la Providence comme conducteur du peuple juif." Numéro de mars
1971 de l’United lsrael Bulletin

575
(50)

576
"LE RÉTABLISSEMENT D'ISRAËL" (VOL. III) DU PASTEUR RUSSELL

"En ce jour-là, je relèverai le tabernacle de David qui est tombé, je fermerai ses brèches, je
relèverai ses ruines et je le bâtirai comme aux jours d'autrefois... Je rétablirai les captifs de
mon peuple d'Israël, ils bâtiront les villes dévastées et y habiteront ; ils planteront des vignes
et en boiront le vin, ils feront des jardins et en mangeront le fruit. Je les planterai sur leur
terre, et ils ne seront plus arrachés de dessus leur terre que je leur ai donnée, dit l'Éternel ton
Dieu" (Amos 9:11, 14, 15).

"Parmi les reliques que l'Antiquité nous a léguées, aucune autre que le peuple juif ne présente
un objet d'aussi grand intérêt. Les savants spécialisés dans les recherches de l'Antiquité ont
inlassablement interrogé chaque objet inanimé afin de découvrir un indice d'information
historique ou scientifique... Mais le peuple juif est la plus intéressante relique et la seule dont
l'histoire puisse être le plus fidèlement déchiffrée et comprise.

"Il [le peuple juif] est un monument antique dont la valeur est incomparable et sur lequel
nous pouvons lire, en caractères très lisibles, l'origine, le développement et la destinée finale
de toute la race humaine, un témoignage vivant et intelligent de l'accomplissement graduel
d'un plan merveilleux relatif aux affaires de l'humanité, en exacte conformité avec les
prédictions de ses prophètes et de ses voyants divinement inspirés.

"Comme peuple, il reste marqué et séparé par les événements de son histoire nationale, sa foi
religieuse commune, aussi bien que par chaque élément de son caractère national, sa
mentalité et ses coutumes.

"Comme peuple, il eut certainement beaucoup d'avantages de toutes manières. Les oracles de
Dieu développèrent chez lui des poètes, des juristes, des hommes d'État et des philosophes, et
l'amenèrent graduellement de la condition de peuple esclave à celle (comme au temps de sa
plus grande joie sous le règne de Salomon) d'un peuple distingué et honoré parmi les nations,
suscitant l'étonnement et l'admiration du monde.

"Le "rassemblement" d'Israël et son "rétablissement" dans le pays de la promesse


marquent une autre étape dans le grand plan divin... "le rétablissement de toutes choses,
dont Dieu a parlé par la bouche de tous ses saints prophètes depuis le commencement du
monde" — "aux Juifs premièrement" — mais en fin de compte "à toutes les familles de la
terre", et qui est sur le point de commencer.

"Le Grand Jubilé de la terre (de 1000 ans) est sur le point d'être introduit, et dans l'ordre
divin, il commence par les Juifs. Il y aura un "rétablissement de toutes choses" — non
seulement pour les vivants — mais aussi pour les morts, selon la promesse ; non seulement
pour Israël, mais également pour toute l'humanité, dont Israël était un type et qui doit être les
prémices de cette œuvre de rétablissement. Ces débuts de faveur à Israël ne sont que des
gouttes avant une averse puissante qui rafraîchira non seulement Israël mais aussi toute
l'humanité. Et bien que la bataille fera encore rage contre Israël, et que pour un temps elle le
mettra dans une tribulation et une détresse plus grandes encore, Dieu, au milieu de tout cela,
sera avec lui, et au temps convenable, l'aidera et l'élèvera".

Tiré de l'ouvrage "Que ton règne vienne", par le pasteur Charles T. RUSSELL.

577
Sur le coin supérieur droit, il y a la photo de Théodor Herzl, fondateur du sionisme politique(51)

578
(52)

« Très tôt, le pasteur Russell découvre que des centaines de textes se rapportant aux
promesses faites aux Israélites ne se sont pas encore accomplis, et il s’intéressa ardemment à
l’histoire des Juifs, passée, présente et future — mais surtout à leur avenir. En 1892, il

579
entreprend un voyage dans la Terre Sainte ; peu alors distinguaient dans la petite colonie
juive l’embryon du retour simultané des Juifs dans la Terre Promise. Mais, depuis, de grands
changements ont été faits vers l’instauration d’une politique et d’un gouvernement juifs.

« Il visita la Palestine au printemps 1910 et, dans le plus grand hall de


Jérusalem, il expliqua aux Juifs les prophéties d’Ésaïe les concernant. De retour à
Brooklyn il fut annoncé que le sujet du prochain discours à l’Académie de Musique
serait : « Jérusalem ». C’était une chose tellement étrange, inouïe, de voir un ministre
protestant s’intéresser aux espérances judaïques que le tout Israël new-yorkais fut
dans l’attente de quelque chose — ils ne savaient quoi. L’intérêt se manifesta de telle
sorte à cette occasion que des centaines de Juifs, aussi bien que des gens de toutes les
nations, ne purent trouver place pour écouter l’orateur. Ce discours fut publié dans
quinze journaux juifs de New-York et dans la presse juive de plusieurs villes de
Grande-Bretagne, de Russie et d’Amérique...« En octobre 1910, il parla devant
une grande assemblée juive, à l’Hippodrome de New-York, sur le « Sionisme dans la
prophétie » (ce discours fut publié dans la Tour de Garde, janvier 1911 — Réd.), et
depuis il a prêché à plusieurs grands rassemblements juifs en Europe, principalement
à Londres, Manchester et Glasgow, et aux États-Unis, au « Chicago Armory ».
Depuis son dernier voyage en Europe, au printemps dernier, il a prêché dans
plusieurs villes des États-Unis. Il vient d’accepter des invitations pour 1911 (1912)
qui l’amèneront deux fois en Grande-Bretagne et jusque dans l’Océan Pacifique.
Par son zèle et ses travaux continuels le pasteur Russell s’est acquis, à juste titre,
l’appellation de Pasteur américain ubiquiste ».

The Republican (Oakland, Maryland — 26 Octobre 1911).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Taze_Russell

« Nous, et de nombreuses autres assemblées des Étudiants de la Bible dans le monde entier,
nous nous réjouissons avec vous et avec tout Israël en voyant la Main de Dieu diriger les
affaires du peuple Juif en préparation à l'établissement du Royaume de Dieu sur la terre par
une nouvelle capitale du monde à Jérusalem... » (United lsrael Bulletin de mars 1971)
ctrussell.fr/ebspecial.htm

"Israel is absolutely certain to be fully established as a nation and the Jews again as a
specially favored people of God…The zealous workers in Zionism today are fulfilling
prophecy…Zionism is one of the steps in the great divine program."

This was more than just an expectation as the Proclaimers book puts it, it was 'absolutely
certain'. Up until the 1930's the events happening to the Jews in the 19th and 20th century
were even considered to be proof that this is the time of the end.

"(The) regathering of Israel to Palestine would be one of the most conclusive proofs of his
presence." (The Harp of God (1921) p.256

580
Le sioniste Joseph Rutherford.

Lettre du sioniste Nathan Strauss à Joseph Rutherford, publieé dans le livre “Comfort for the Jews”
Couverture du livre de Joseph Rutherford, « Comfort for the Jews »

“The promise, time and again repeated, that the Lord would regather them and bless them in
the land and keep them there and bless them for ever is conclusive proof that the promise
must be fulfilled ... Behold, that time is now at hand!"
(The Finished Mystery, Joseph Rutherford, p. 536, 555.)

On 17th October 1920, Rutherford delivered a lecture in Jerusalem in which he is quoted in The
Golden Age 1921 Easter pp.369-382 'Zionism Certain to Succeed' as saying;

Dans une conference donnée à Jérusalem, Rutherford a dit:

"Israel is absolutely certain to be fully established as a nation and the Jews again as a
specially favored people of God…The zealous workers in Zionism today are fulfilling
prophecy…Zionism is one of the steps in the great divine program." (The Golden Age 1921 Easter
pp.369-382.)"(The) regathering of Israel to Palestine would be one of the most conclusive
proofs of his presence." (The Harp of God (1921) p.256.)

"1918 Jews began to rebuild Palestine … proof of the Lord's presence at the end of the
world" Creation (1927)

581
LE NOM JEHOVAH EN FRANC-MACONNERIE.
Les Témoins de Jéhovah se vantent d’être les seules à utiliser le nom de Dieu. Pour eux, ce nom est
Jéhovah, forme francisée de Yahvé. Mais ce nom était utilisé par la franc-maçonnerie bien avant eux
comme nous venons de le voire.

Voici la définition complète du nom « Jéhovah » donnée par le « Dictionnaire de le Franc-


maçonnerie » (Edition PUF – Daniel Ligou –1987) à la page 644:

« JéHOVAH (ou IEVOVAH, voire GEOVA, GEHOVAH). Lecture – fausse – du Tétragramme


sacré adopté cependant par les hébraïsants jusqu’au milieu de XIXe siècle. Il est assez
fréquemment employé en maçonnerie où il est une des formes de la « parole perdue ». Mot
sacré aux 4e, 6e, 14e, 23e et 24e, 26e grades du Rite Ecossais Ancien et Accepté, au 4e
grade du Rite Rectifié. Il est le « mot de passe » aux 5e et 13e grades du Rite Ecossais
Ancien et Accepté. D’une façon générale, il est une composante de tous les grades dits «
écossais ». Ancienne « parole de Maître » au rite français. « Mot couvert » au 14e grade du
Rite Ecossais Ancien et Accepté (Grand Elu de la Voûte Sacrée). Au 6e grade (Secrétaire
Intime), « tous les Frères posent le genou droit à terre, puis se relèvent…puis tous disent 3
fois Jéhovah ». Les rituels du 23e grade (Chef de tabernacle) précisent que la loge doit être
décorée avec l’ « Arche d’alliance avec le Jéhovah »; ici Jéhovah est syn. de Tétragramme »

"EHOVAH. Pour Jehovah. Mot sacré au 24 è degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté. On
trouve aussi Evohé, Avohé, Avhohé."

Voici ce qu’on peut lire également dans le « Dictionnaire Universel de la franc-maçonnerie »


(Edition Devry, Roger Richard, ISBN 2-54454-000-7), à la page 228, où nous lisons ceci :

« … Jéhovah : écriture moderne du nom YHWH…tentative phonétique erronée du nom de


Dieu…formulation incorrecte du Tétragramme. Ce mot correspond à une forme de la «
parole perdue », la clé d’Hiram Abiff, utilisée par les Maîtres Maçons au 4, 5, 6, 13, 14, 23,
24 et 26 ème degré. Il est le mot sacré du degré de Maître Ecossais. »

Dans le livre "La franc-maçonnerie Une fraternité révélée -page 32" on trouve : «Le mythe
iramique est central, autour de lui s’articule l’initiation au nouveau grade de maître...c’est en
1730 que l’on trouve la première mention de la légende d’Hiram, dans Massonery Dissected
de Samuel Princhard un ouvrage de révélation écrit par un non maçon. Depuis le mythe n’a
cessé d’être présent au troisième degré des rites d’initiation...par ailleurs, on trouve dans
cette légende le thème de la «parole perdue». Le mot secret détenu par le maître Hiram était
«Jéhovah»

Et pour terminer: Mackey, Albert G., 33e degré, déclare dans AN ENCYCLOPEDIA OF
FREEMASONARY Vol. 1, 1871, Chicago,; the masonic History co., p.363: «Jéhovah est, de
tous les mots significatifs de la maçonnerie, de loin le plus important. ‘la base de notre
dogme et de nos mystères.»

582
« En ce qui concerne les témoins de Jéhovah, ils dérivent – comme on le sait – des
Étudiants de la Bible fondés par Charles Taze Russell (1852-1916). On discute aux États-
Unis sur l’appartenance de Russell à la franc-maçonnerie, mais sans arriver à des
conclusions précises. Il est vrai, en tout cas, que le milieu de Pittsburgh où Russell s’était
formé était très influencé par la franc-maçonnerie et qu’il y a plusieurs sermons de Russell
qui prouvent qu’il connaissait bien cette organisation. A l’occasion, il présentait Dieu comme
le « fondateur d’une société secrète, l’Ordre secret de Melchisedec » [18] ou proposait des
parallèles entre la mission de Hiram Abiff selon la franc-maçonnerie et la mission de Jésus
Christ [19]. Les ennemis des témoins de Jéhovah insistent aujourd’hui aux États-Unis sur le
contraste entre une appartenance maçonnique possible de Russell et l’attitude de la société
Tour de Garde d’aujourd’hui, qui dit à ses membres que faire partie de la franc-maçonnerie
est une négation de la souveraineté absolue de Jéhovah et donc un acte d’idolâtrie. Ce qui est
vraiment important, d’ailleurs, n’est pas l’appartenance – difficile à établir – de Russell à la
franc-maçonnerie, mais la présence de certaines idées dont l’origine maçonnique semble
probable dans ses écrits. Il s’agit, tout d’abord, de spéculations sur la Grande Pyramide,
que Russell – comme plusieurs auteurs maçonniques de son temps – considérait une
« Bible de pierre » et aux secrets de laquelle il consacra non moins de soixante pages de
son ouvrage fondamental Studies in the Scriptures [20]. En deuxième lieu – ce qui est plus
important encore – le thème même d’un « nom de Dieu » (Jéhovah) qu’il est essentiel de
connaître et d’utiliser avait été, certes, discuté par certains théologiens protestants
américains, mais il était le point central – d’origine kabbalistique – du degré maçonnique
du Royal Arch qui était extrêmement populaire aux États-Unis à l’époque de la formation
de Russell. Si le nom final de Dieu que le candidat apprend dans la cérémonie du Royal Arch
est « Jah-Bul-On », le nom « Jéhovah » a aussi une importance toute particulière dans le
rituel. Ajoutons que les spéculations sur la Grande Pyramide (qui disparaîtront totalement
des témoins de Jéhovah après la mort de Russell) et sur le nom de Dieu (qui demeurent par
contre essentielles) n’existaient pas que dans la franc-maçonnerie, mais faisaient partie de
plusieurs traditions magico-ésotériques différentes avec lesquelles Russell aurait pu entrer en
contact. » « Les courants magiques traditionnels et les nouveaux mouvements religieux » par Massimo
Introvigne (communication au 8e Colloque international de l’Institut de Droit et d’Histoire Canoniques,
Université d’Aix-Marseille III, Aix-en-Provence, 15 avril 1994) »18] Pastor Russell’s Sermons, IBSA-People’s
Pulpit Association, Brooklyn (New York) 1917, pp. 5-17.[19] Ibid., p. 113.[20] Charles Taze Russell, Studies in
the Scriptures, vol. III: Thy Kingdom Come, reprint, Dawn Bible Students Association, East Rutherford (New
Jersey) s.d., pp.309-376.

583
Tableau de loge.

(53)

Tablier en peau peinte appartenant au Rite Forestier (en dessous)

(54)

584
Dans son livre « La Franc-maçonnerie, Histoire et Initiation », Christian Jacq
appelle les francs maçons les «Enfants de Jéhovah ». On trouve, à la page 191
de son ouvrage

(55)

(56)

585
Tableau de loge(57) Symbolisme du 3ème degrés.(58)

(59)

(60) Le nom Jéhovah utilisé en magie.(61)

586
Discours de Russell sur la franc-maçonnerie.
« Je suis content d’avoir cette opportunité particulière de dire un mot à propos de
certaines choses avec lesquels nous sommes d’accord avec nos amis Maçon, parce que nous
sommes en train de parler dans un bâtiment dédié à la Maçonnerie, et nous sommes aussi
maçon. (....) Je suis un maçon libre et accepté. Je crois que nous le somme tous. Mais pas
d’après le style de notre frère maçon. Nous n’avons pas de problème avec eux. Je ne vais pas
dire un mot contre les francs-maçons. En fait, certains de mes très chers amis sont Maçon, et
je peux être conscient qu’il y a certaines vérités précieuses qui sont détenue en partie par nos
frères Maçons. » (International Bible Students, Souvenir Convention Report, Discours by Pastor Russell, The
Temple of God.)

http://i70.servimg.com/u/f70/12/00/80/81/i_m_a_11.gif

587
La photo qui ne trompe pas!

Charles Taze Russell faisant un signe maçonnique avec l’index.(62) La page ci-dessus
provient du livre de John Blanchard : « Scotch Rite Masonry Illustrated Part 2 » (63)
Ci-dessous, vous pourrez voir des photos de franc-maçon en tenue faisant un signe
maçonnique avec l’index.

(64) Prince de Galles, Albert Edouard.(65)

588
Franc-maçon du Rite d’York.(66) Alberto Ménasche.(67)

Franc-maçon du Rite d’York.(68) Maçon du Rite York.(69) Karl Marx.(70)

Salomon Rothschild.(71) Joseph Bailey.(72) Jean Jacques Ampère.(73)

589
José de San Martin.(74) Ivan S. Tourgeniev.(75) Auguste Bartholdi.(76)

Christopher Hughes.(77) Charles Bonaparte.(78) Friedrich August Hagenauer.(79)

Isaac Newton.(80) Lord Arthur Balfour.(81) Théophile Gautier.(82)

590
Carl Ladenburg, banquier juif.(83) Un rabbin.(84) Max Nordau.(85)

Charles Taze Russell.(86) Samuel Aaron Claff.(87) Georges Ier de Grèce.(88)

Rabbin Israel ben Yehuda.(89) (90) Rabbin Chaim Schwarz.(91)

591
Rabbin Haïm Nahum.(92) Veled Celebi.(93) Abraham Lincoln.(94)

Dalou.(95) Sigmund Freud.(96) Napoléon III.(97)

Piotr Stolypine.(98) Richard Wagner.(99) Richard Wagner.(100)

592
Ainsi que je l’ai dit au début de ce chapitre, il n’existe aucun document officiel sur
l’appartenance de Charles Taze Russell à la franc-maçonnerie. Après avoir vu tout au long de
ce chapitre les symboles maçonnqiues utilisés par la WatchTower, nous bouclons la boucle
avec cette photo qui ne laisse aucun doute sur l’appartenance de Charles Taze Russell à la
franc-maçonnerie. Nous avons vu dans les définitions sur la franc-maçonnerie, que les francs-
maçons se reconnaissent entre-eux par des signes secrets.

Aujourd’hui, si vous dite cela à des Témoins de Jéhovah, ils seront surpris. La plupart, ne
savent rien sur la franc-maçonnerie, ou, ont une vague connaissance, ils en ont déjà entendu
parler, rien de plus.

Quand Karl Marx, descendant d’une famille de rabbin ayant produit des talmudistes réputés,
dit, dans le Manifeste du Parti Communiste, que : « Les travailleus n’ont pas de patrie », il
me fait penser aux Témoins de Jéhovah qui disent qu’ils ne reconnaissent aucune autorité
temporelle, ni patrie ni drapeau ni hymnes nationale. La similitude est frappante. Ne puisent-
ils pas tous les deux à la même source, la Kabbale ? Même chose à propos de leurs
conceptions du paradis. Pour les Témoins de Jéhovah, le paradis sera sur une des planètes du
système solaire, la Terre. C’est une conception assez matérialiste qui est proche de celles des
communistes.

593
CHAPITRE VIII.

LES MORMONS.

594
595
LES MORMONS.
A propos des Mormons :

« Sur les influences maçonniques (et aussi kabbalistiques) sur les origines du
mormonisme, il existe une littérature très importante. Le Livre de Mormon a été publié en
1830 en pleine vague anti-maçonnique aux États-Unis suite à la disparition (et au probable
assassinat) de l'anti-maçon William Morgan et contient des références très critiques aux
sociétés secrètes. L'un des trois témoins qui auraient vu les tables d'or sur lesquelles le Livre
de Mormon était écrit, Martin Harris, appelait le livre secret du mormonisme "la Bible anti-
maçonnique" [21]. La femme même de William Morgan, Lucinda Harris, se convertît au
mormonisme et devint ensuite l'une des femmes dans la polygamie du prophète mormon
Joseph Smith (1805-1844) [22]. Dans la période de Nauvoo, Joseph Smith - dont plusieurs
amis et disciples étaient en tout cas francs-maçons - changea ses idées sur la franc-
maçonnerie et fût amené à penser plutôt qu'elle gardait des mystères anciens intéressants
même si "dégénérés". Il se fit donc initier à la franc-maçonnerie et une loge fût installée à
Nauvoo. Les dérivations maçonniques dans la cérémonie du temple mormon - dont le texte à
été fixé par Joseph Smith dans la période de Nauvoo - semblent évidentes à plusieurs
historiens du mormonisme [23]. On sait aussi que Joseph Smith s'est intéressé à la kabbalah,
et a interrogé sur ces points des juifs qu'il avait pris à son service pour apprendre l'hébreu.
Des symboles kabbalistiques se retrouvent également dans les cérémonies et l'iconographie
du mormonisme plus ancien [24]. Ces influences plus proprement ésotériques ne sauraient
faire oublier l'influence, également évidente, d'une magie populaire et folklorique dans la
formation de Joseph Smith qui avait même eu des ennuis avec la justice pour ses activités de
chercheur de trésors qu'il espérait de localiser en employant des pierres magiques et des
enchantements [25]. Comme pour les témoins de Jéhovah, après la mort de Joseph Smith la
majorité des éléments d'origine maçonnique et magique a été abandonnée, et l'Église
mormone a plutôt déconseillé à ses membres de se faire initier dans les loges maçonniques
(qui ont, de leur côté, adopté une attitude anti-mormone, surtout dans le Utah). Mais
l'influence demeure au niveau des origines. » (Les courants magiques traditionnels et les nouveaux
mouvements religieux par Massimo Introvigne (communication au 8e Colloque international de l’Institut de
Droit et d’Histoire Canoniques, Université d’Aix-Marseille III, Aix-en-Provence, 15 avril 1994))

[21] Interview dans la Geauga Gazette, 15 Mars 1831.


[22] Voir Martha Taysom. "Is There No Help for the Widow? The Strange Life of Lucinda
Pendleton Morgan Harris", relation présentée au congrès annuel de la Mormon History
Association, Lamoni (Iowa), Mai 1993.
[23] Voir l'étude très détaillée de Michael W.Homer, "'Similarity of Priesthood in Masonry':
A Reappraisal of the Relationship between the Philosophies and Rituals of Freemasonry and
Mormonism", en cours de publication dans Dialogue: A Journal of Mormon Thought; pour
un cadre général voir mon ouvrage Les Mormons, Brepols, Turnhout 1991.
[24] Voir Lance Owens, "The Gnostic Joseph: Kabbalah, Hermetism, and the Occult
Tradition", en cours de publication dans Dialogue: A Journal of Mormon Thought.
[25] Voir Michael D. Quinn, Early Mormonism and the Magic World View, Signature Books,
Salt Lake City (Utah) 1987.

596
Joseph Smith(1) John C. Bennet.(2) Assistant President of
the Church of Jesus Christ of Latter-day Saints

« Joseph Smith: 1801-1844. Le fondateur du mormonisme fut “créé Maçon” par le Grand
Maître de la Grande Loge de l’Illinois pendant qu’il se trouvait à Novas, dans cet Etat »
(Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Daniel ligou, Editions PUF, Paris, 2006, p. 1135.)

Joseph Smith III.(3) Thomas Withson.(4)


Joseph Smith III (6 novembre 1832-10 décembre 1914) était le fils aîné de Joseph Smith,
fondateur du mormonisme. Joseph Smith III fut le premier prophète-président de l'Église
Réorganisée de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, connue actuellement sous le nom
de Communauté du Christ.

597
(5) Brigham Young.(6)
This huge stone sphnix is of Mormon founder Joseph Smith.

Symboles maçonniques chez les Mormons.


Tous ces symboles n’ont aucun rapport avec le vrai christianisme qu’a enseigné Jésus fils de
Marie (Que la paix soit sur eux).

(7)
Proposed weather vane for the Nauvoo Temple, probably by architect William Weeks,
c.1846. Weeks was a member of the Nauvoo Lodge. The angel is dress in Mormon temple
clothes (hat, slippers, robe...) and there is a square & compass atop the pole. This image is the
inspiration for name of this web site. To me, it looked like a "Masonic Moroni."
Source: David John Buerger. The Mysteries of Godliness: A History of Mormon Temple Worship. San
Francisco: CA: Smith Research Associates, 1994

598
(8) (9)

(10)

Equerre et compas.

(11)

599
(12) (13) (14)

(15) (16) Journal Mormons.

Equerre et compas sur le vetement de Brıgham Young.

« Brigham Young, 1801-1877. Le second chef des Mormons fut membre de la loge Mithor n°
139, Orient de Victor (N.Y) » (Dictionnaire dela franc-maçonnerie, Daniel Ligou, Editions PUF, Paris,

600
601
CHAPITRE IX.

QUELQUES FAITS ETRANGES.

602
603
QUELQUES FAITS ETRANGES.

Croix gammée chez les Soviets.


Ci-dessous, une série de billets de banque de l’époque des soviets. Regardez au centre.

(1)

(3)

(4)

604
(5) (6)

Billet de banque allemand de l’époque nazie, aves la croix gammé au centre comme sur
les billets soviet.

(7)

(8)

605
Inversement, on retrouve la faucille et le marteau sur cette médaille nazie.

(9)

Similitude dans la propagande nazie et soviétique.

(10) (11) (12)

(13) (14)

606
(15) (16)

(17) (18)

(19) (20)

D’un point de vue étymologique, le nazisme c’est du socialisme puisque le mot nazi est la
contraction de « national sozialism », c’est un socialisme qui est national. L’ex URSS
aussi était socialiste puisque URSS= Union des Républiques Socialiste Soviétique.

607
Hitler et les juifs.
« La propagande antisémitique et antimaçonnique continue d’apparaître sans répit. En
juin 1992, un pamphlet de 40 pages était publié dans un journal turc, tout en couleur, sur la
célébration du cinquième centenaire de l’accueil accordé par l’Empire Ottoman aux juifs
expulsé d’Espagne.

La publication est intitulé “Le Dernier Message” et montre sur sa première page une photo
de Kemal Ataturk, le père de la République Turc, avec la devise : « Suivant tes pas. » Le titre
suivant promet de révéler les secrets de la franc-maçonnerie, mais la lecture du texte
démontre que c’est simplement un autre opuscule de propagande antisémitique. A l’intérieur
il y a une photo d’Hitler avec le titre « les Juifs m’ont financé, » et une photo de Mussolini
disant « Je suis sioniste »(The Protocols of the Elders of Zion, Anti-Masonry and Anti-Semitism, Leon
Zeldis, FPS, 33°, PSGC, Supreme Council of the Scottish Rite for the State of Israel, Honorary Adjunct Grand
Master.)

Léon Zeldis, juif franc-maçon du 33°, dit avoir vu dans un pamphlet de 40 pages sur la
célébration du cinquième centenaire de l’accueil accordé par l’Empire Ottoman aux juifs
expulsé d’Espagne, une photo d’Hitler avec comme titre : « Les Juifs m’ont financé » et une
photo de Mussolini disant : « Je suis sioniste ». Pour Léon Zeldis, il n’y a aucun doute, ce
pamphlet de 40 pages est antisémite. Pourquoi, ce pamphlet serait-il antisémite puisqu’il ne
dit rien contre des sémites. Il y a juste une photo d’Hitler avec comme titre : « Les Juifs m’ont
financé ». Devient-on antisémite pour avoir rapporté des paroles d’un dictateur, ennemi des
Juifs, qui dit que ceux-ci l’ont financé? La question est de savoir, si Hitler a vraiment
prononcé ces paroles ? Lisons donc :

« D’ailleurs, les Juifs m’ont prêté dans ma lutte un concours utile. Au début de notre
mouvement, un certain nombre de Juifs m’ont soutenu financièrement. Je n’avais qu’à
lever le petit doigt, ils se seraient tous précipités vers ma porte. Ils reconnaissaient déjà de
quel côté était la force et le succès. Rappelez-vous que c’est le Juif qui a inventé cette
économie du mouvement perpétuel des capitaux et de leur entassement qu’on appelle le
Capitalisme, cette création géniale d’un mécanisme à la fois si raffiné et si parfaitement
simple et automatique. Ne nous y trompons pas, c’est une trouvaille géniale, diaboliquement
géniale. » (Hitler m’a dit. (Confidences du Führer sur son plan de conquête du monde), Hermann Rauschning
(Ancien chef National-Socialiste du Gouvernement de Dantzig), Editions Coopération, Paris 1939, page 265.)

Ainsi donc, l’auteur du pamphlet ne fait que rapporter des paroles prononcé par Hitler et
recueillie par Hermann Rauschning, ancien chef National-Socialiste du Gouvernement de
Dantzig et Léon Zeldis 33° le taxe d’antisémite. Il n’argumente même pas. Avec Mussolini
c’est pareille, quand il dit : « Je suis sioniste ». Ces paroles sont rapporté par un juif, Michael
Meyer.

Léon Zeldis continue :

« Les 40 pages du pamphlet sont remplies de révélations fascinantes, tel, par exemple, que
le mot « Nazi » serait le nom des Juifs européen. ( évidemment, pour l’auteur il n’y a pas de
différence entre « Ashkenazi » et « Nazi » »

L’auteur du pamphlet ne dit pas que le mot « nazi » désigne les juifs européens. Il dit qu’il y
des similitudes entre le terme allemand « NAZI » et le terme juif « NASI »

608
Le mot « nazi » serait la contraction de « national-sozialist. » En générale, lorsque l’on
contracte plusieurs mots, on prend la première lettre ou la première syllabe de chaque mot
pour les assembler et ainsi former le mot contracté. Pour « national-sozialism », on aurait
« naso » et non pas nazi. Pourquoi ont-ils donc employé la deuxième plutôt que la premère
syllabe ?

Dans le « DICTIONNAIRE ENCYCLOPEDIQUE DU JUDAISME », nous lisons à la


rubrique Nassi : « Prince, Dirigeant (.....) Dans les temps bibliques, ce terme désignait le chef
de la tribu ou du clan, ou encore le roi (....) Depuis 1948, le titre de nassi désigne le
président de l’Etat d’Israël. » (Dictionnaire Encyclopédique du Judaïsme, Editions Robbert Laffont, Paris,
1006, p. 723, 724).

Définition d’après un dictionnaire anglais :

« Nasi : la tête ou le président du Sanhédrin. »


Webster’s Encyclopedic Unabridged Dictionary of the English Langage, Gramercy Books, New York, 1989, p.
951.

D’après l’Encyclopédie Wikipédia :

« Terme hébreu signifiant approximativement, « Prince ». En période classique, Nasi était le


titre donné au chef du Sanhédrin. Dans l’usage moderne Nasi signifie aussi « Président »... »

609
.
Voici ce que dit Serge Hutin, franc-maçon :

« Le plus étonnant est qu’on pourrait découvrir une inflence, inversée, de l’Ancien
Testament sur l’idéologie nazie. Celle-ci semble, en effet, avoir confisqué et retourné à son
profit la notion de Peuple Elu, de Race Elue. On pourrait aussi remarquer des choses plus
étonnantes : certains dirigeants nazis ont des noms à consonance nettement israélite. Ainsi
Eichmann, Heydrich. Alfred Rosenberg descendait d’une famille germanique noble de
barons baltes, mais il portait un nom identique à un patronyme israélite répandu. On a
même prétendu, et on voudrait bien savoir si l’on a des preuves de cette affirmation
stupéfiante, qu’Hitler était demi-juif par son père. » (Gouvernant invisible et sociétés secrètes, Serge
Hutin, Editions J’ai Lu, 1971.)

Drapeau maçonnique ?

Le Symbole qui se trouve au centre du drapeau de l’ex Allemagne de l’Est nous fait penser
inévitablement au compas maçonnique. Qu’en pensez-vous ?

(21) (22) (23)


Coat of arms of East Germany

610
Symbole maçonnique sur un billet de banque bulgare.

(24)

CIGARETTES CAMEL.

A droite, etui à cigarettes des Maçons Shrine.

(25) (26)

UN HIBOU SUR LE DOLLAR AMERICAIN ?

(27) (28)

611
BOHEMIAN CLUB.

(29) (30) (31)

(32) (33)

(34)

612
(35) (36)

Riga, Latvia.(37) Qui possède la Federal Reserve ? (37a)

613
YODA DE STAR WARS.

En faisant mes recherches, je suis tombé sur cette représentation kabbalistique. Vers le coin
inférieur droit, vous verrez un personnage avec de grande oreille qui ressemble étrangement à
Yoda dans Star Wars.

(37b)

(37c) (437d)

614
W. BUSH !

(38)

SERPENT MORDANT SA QUEUE. (OUROBOUROS.)

Carte postale juive du Nouvel An, Alain Roth en 1915.(39)

(40)

615
(41) (42)

Tapisserie au Vatican.

(43)

616
(44)

Médaille d’Alexandre 1er.(45) (46) (47)

(48) (49) (50)

617
(51)

(52) (53)

(54)

618
(55)
« Le grand Symbole de Salomon.
Le double triangle de Salomon, figuré par les deux vieillards de la cabale ; le macroposope et
le microposope ; le Dieu de lumière et le Dieu de reflets ; le miséricordieux et le vengeur ; le
Jéhovah blanc et le Jéhovah noir. » (Dogme et rituel de haute magie, Eliphas Lévi, Editions Buissières,
1992, p. 338.)

(56)

619
SYNAGOGUE POUR HOMOSEXUELS ET TRANSSEXUELS.

Du jamais vu ! Franchement, j’ai été choqué quand j’ai appris l’existence de synagogues pour
homosexuels et transsexuels ! Comment osent-ils? La Bible condamne pourtant
l’homosexualité. Les homosexuelles, les transsexuels doivent être mis à mort selon le livre du
Lévitique :

« Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous
deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. »
(Lévitique, Chapitre 20, Verset 13.)
Synagogue gay Beth Simchat Torah.

« Synagogue de New-York City pour gay, lesbienne, bisexuel et transsexuel juifs, nos familles
et nos amis. »

La synagogue gay Beth Ahavah.(57) Congrégation Beth Simchat Torah Synagogue Gay de New York.(58)

JUIFS BLACK GAY.

(59)

620
(60)

Rabbin gay, Steve Greenberg.

« Rabbin Steven Greenberg a reçu son B.A. en philosophie de Yeshiva University et son ordination
rabbinique du rabbin Isaac Elchanan Theological Seminary. Il est Senior Fellow à l'enseignement
CLAL (National Jewish Center for Learning and Leadership), un think tank, le leadership et
l'institut de formation en centre de la ville de New York.
Steve est un rabbin orthodoxe ouvertement gay et un des fondateurs de la Jerusalem Open House,
la ville sainte du centre de la communauté LGBT et à la maison à World Pride 2006. Après la
sortie du public, le rabbin Greenberg est apparu dans le film de Tremblant Avant de D.ieu, un
documentaire sur les homosexuels et les lesbiennes juifs orthodoxes. A la suite de la sortie du film
en Octobre 2001, Steve s'est joint au cinéaste, Sandi Simcha DuBowski, dans un projet de
sensibilisation portant le film dans le monde entier comme un instrument de renouveau spirituel, le
changement social et le dialogue communautaire.
Récemment, le rabbin Greenberg a terminé un livre, le produit de ses dix ans de lutte pour concilier
ses deux "lutte" identités, intitulé Lutte avec Dieu et les hommes: l'homosexualité dans la tradition
juive (University of Wisconsin Press, Février 2004). Dans ce livre, les lecteurs Greenberg présente
avec une surprenante interprétation biblique de l'histoire de la création, l'amour de David et
Jonathan, la destruction de Sodome et la condamnation des versets du Lévitique. S'appuyant sur un
large éventail de textes religieux, Greenberg introduit le lecteur à des occasions de même sexe de
l'amour dans les récits talmudiques, juif médiéval de poésie et de prose, et la jurisprudence
traditionnelle juive littérature. En fin de compte, Greenberg affirme que le dossier historique est

621
plus diversifiée et le droit est plus ouvert à un réexamen que l'a jamais été admis et que l'intégrité
morale et spirituelle des religions, sans oublier le bien-être et, souvent, la vie même des gens sont
tous des homosexuels en cause. »

« REVUE DE PRESSE
« Israël reconnaît de facto les mariages homosexuels (AFP, 8 décembre 2004)
08/12/04-15h25
PO-Israël-homosexuels : Israël reconnaît de facto les mariages homosexuels JERUSALEM, 8
déc (AFP).La justice israélienne a reconnu de facto la validité des mariages homosexuels
pour tout ce qui concerne les questions de propriété et d'héritage, apprend-on mercredi de
source judiciaire.
Des groupes de défense des homosexuels se sont félicités de ce changement de politique
dénoncé par des rabbins qui ont averti que l'Etat juif risquait de connaître le sort de Sodome
et Gomorrhe, les villes détruites pour leurs pêchés, selon le récit biblique.
Le conseiller juridique du gouvernement, Menachem Mazuz, à la tête du ministère public, a
fait savoir aux tribunaux que l'Etat acceptait désormais les clauses de propriété dans un
contrat de mariage homosexuel. Cette reconnaissance de facto, ne signifie pas pour autant
que l'Etat reconnaisse formellement la légalité de telles unions.
En Israël, seul le mariage religieux est reconnu.
Plusieurs milliers d'Israéliens avaient participé en juin à la "Gay Pride" de Tel-Aviv, en
présence du maire Ron Huldaï et du ministre de la
Justice de l'époque. Malgré l'hostilité que les homosexuels des deux sexes suscitent dans les
cercles religieux en Israël, l'homosexualité n'est plus pénalisée depuis 1988 et certains droits
des couples "gays" ou "lesbiens" sont depuis lors reconnus par les tribunaux. »

ZETA BETA TAU.

Société fondé par le sioniste Richard Gottheil, professeur de langues à l’Université Columbia
en 1898.

(61) (62)

622
Logo de la police fédérale belge.

(63)

Logo de la police fédérale belge.(64)

(65)

623
ANGES OU DEMONS ?

Armes de la Grande Loge Unie d’Angleterre.

(66)

624
(67) THE APPARITION OF THE GRAND CABALA.(67)
The Book of Ceremonial Magic, The Secret Tradition in
Goëtia, including the rites and mysteries of Goëtic
theurgy, sorcery and infernal necromancy, Arthur
Edward Waite, London 1913, p. 133.

Le livre de magie cérémonielle, la tradition secrète


en Goëtie, incluant les rites et mystères de la théurgie
Goëtic, de la sorcellerie et de la nécromancie infernale.

625
(69) (70)

The Book of Ceremonial Magic, The Secret


Tradition in Goëtia, including the rites and
mysteries of Goëtic theurgy, sorcery and infernal
necromancy, Arthur Edward Waite, London
1913, p. 249.

Le livre de magie cérémonielle, la tradition


secrète en Goëtie, incluant les rites et mystères
de la théurgie Goëtic, de la sorcellerie et de la
nécromancie infernale.

626
(71) (72)

« La mythologie grecque a profondément marqué le démon du Nouveau


Testament, en particulier à travers Hermès (le messager des dieux est en effet également
le dieu des voleurs et celui qui mène les morts dans l'inframonde) mais surtout son fils, Pan.
Celui-ci transmettra en effet au diable cinq de ses traits de caractère les plus
reconnaissables : les sabots, les cornes, le bouc, les pattes velues et l'odeur pestilentielle.
Satan héritera en outre de sa dimension de personnification du désir sexuel. C'est en
particulier sous l'influence de la vision de la sexualité de saint Augustin qui associe la
sexualité au démon, les artistes se tourneront vers Pan comme source d'inspiration pour la
représentation du démon. »

627
CONCLUSION.
J’ai fourni les preuves nécessaires je pense. J’ai soulevé certaine question et j’y ai
répondu par les preuves que j’avance et dont personne ne peut aller contre. De par son
contenu et son approche, ce dossier est atypique. La conclusion, vous vous l’êtes surement
faite. Pour ma part, je dirais que dans ce monde occidental cartésien, imprégné de positivisme,
où la spiritualité et la religion sont considérées comme fantaisie, pure invention de l’homme,
où tout ce qui ne peut être expérimenté en laboratoire est considéré comme inexistant,
l’homme fait ainsi abstraction de sa dimension spirituelle pour laisser place à son égo
insatiable aux appétits terrestres. Animé d’un esprit matérialiste, l’homme ne croit plus. Pour
lui tout s’arrête avec la mort. Le paradis il essaie de le construire sur terre. Profiter un
maximum, posséder, consommer.

Sommes-nous simplement des êtres faits de chair et d’os ? Ne serions nous donc réduit
qu’à cela, à la matière dont nous sommes composés ? Ils veulent qu’on s’égare dans les
méandres de leur plan. Une spiritualité négative, ou comme le dirait René Guénon « une
spiritualité à rebours » est pratiquée par ceux-là même qui véhiculent des idées matérialistes.
Démocratie, liberté, ces mots sont dangereux. Combien de crimes ont été commis en leurs
noms ? En réalité, l’être humain n’est pas libre même si il dit l’être. Les animaux, eux, sont
libre dans tous les sens du terme. Un chien peut uriner où il a envie sans ce soucier si il y des
gens autour de lui. Essayez, vous, si vous vous dite libre, d’uriner à côté de personnes. Non,
quelque chose en vous, vous en empêche. Il y a un autre paramètre qui rentre en ligne de
compte et c’est ce qui nous différencie des animaux. Les animaux ne se cachent pas lorsqu’ils
s’accouplent. Si vous vous dites libre encore, soyez libre comme les animaux, accoupler vous
dans les rues.

Le paramètre dont il est question est la honte, la pudeur et quand ceux-ci s’efface
complètement d’un individu, il n’y a plus de barrière qui le sépare du monde animal. Ici-bas,
c’est la course aux richesses. La course toujours la course. Plus vite, toujours plus vite. « Il
faut vite profiter, on ne vit qu’une fois. » Cette voix on l’entend souvent autour de nous. Pas
facile de s’abstraire de ce tourbillon qui brasse pas mal de monde dans sa spirale. Bref… Il
faut savoir ce que l’on entend par le mot « liberté ». Dans nos sociétés, il y a des tas
d’interdits dans la loi : tuer quelqu’un, voler, passer un feu rouge, conduire en état d’ivresse,
rouler à plus de 120 Km/h et on pourrait ainsi multiplier les exemples. Une personne libre a
donc à se soumettre à ces interdits, c'est-à-dire à se soumettre aux lois. Alors, les gens qui
disent qu’être libre c’est faire ce qu’on veut, sont en contradiction avec eux-mêmes puisqu’ils
ne peuvent pas faire tout ce qu’ils veulent. Prenons le cas de la femme en Occident qui se dit
libre et émancipés. Un homme peut se promener torse nu dans la rue sans être inquiété, mais
le femme qui oserait se promener les seins nu et bien elle aurait une amende prévue par la loi
occidentale ainsi donc la femme occidentale ne peut s’habiller comme elle le souhaite.

La fameuse devise Liberté, Egalité, Fraternité nous prouve que dans le pays où cette
devise est née, les gens n’étaient ni libres, ni égaux ni fraternelles. Autrement, ils n’auraient
pas scandés Liberté, Egalité, Fraternité. La Révolution française de 1789 a servi de modèle
aux Bolchéviques qui mirent fin à la Dynastie des Romanoffs, lesquels furent tous massacrés
enfants y compris. Ataturk s’est montré plus « tolérant » avec la famille Osmanli (Ottomane).
Toute la famille dut quitter la Turquie avec interdiction de remettre pieds sur la terre de leur
ancêtre. C’est ce qu’exige une révolution. Avec la fin de l’Empire Austro-Hongrois, la fin des
Romanoffs et des Ottomans, les cartes géographiques furent remodelées d’après l’appétit des
milieux occultes. Nous avons vu le rôle joué par le Comité maçonnique Union et Progrès

628
(Ittihat ve Terakki Cemiyeti) pour la destitution du Sutlan Ottoman Abdul Hamid II. La
Révolution d’Octobre 1917 fut l’œuvre des francs-maçons aussi.

Il serait faux de voir la main des maçons derrière chaque événement politique. Certes, ils
jouent un rôle influent au niveau mondial mais il ne faut pas exagérer leur influence.

Nous avons vu le document maçonnique émanant du Suprême Conseil de France, où il est fait
mention de la « Sainte Messe du 33° qui doit être ignorés des Frères des degrés inférieure ».
Si vous avez l’occasion de visionner la video, vous y verrez des francs-maçons du 33°
cagoulé autour d’un autel sur lequel est inscrit un pentagrame. Sur l’autel, se trouve une
chèvre ou un bouc qui est couché sur son flanc et est tenue par des maçons. Un maçon égorge
l’animal. Est-ce là un des secrets maçonnique ? Rendez-vous compte que ces maçons
cagoulés que l’on voit dans cette cérémonie satanique, sont soit des avocats, ingénieur,
architecte, banquier, politiciens, militaires, etc... Cette « fuite » fut une faute très grave
d’après le document puisque des millions de téléspectateurs turcs ont vu la Saint Messe du
33°. Les francs-maçons qui sont en bas de la pyramide, ne savent pas ce qui se passe au
dessus. Ces maçons sont sincères dans leur démarche. Ils ont de bonnes intentions. A titre
d’example je citerais le cas du maçon Victor Schoelcher qui « se fit l’apôtre de l’abolition de
l’esclavage ». Dans le chapitre sur la franc-maçonnerie et l’Islam, nous avons vu l’hostilité
des francs-maçons à l’égard de l’Islam. Mais tous les maçons ne sont pas hostile à l’Islam et
on peut citer deux exemples, celui d’Alphonse de Lamartine qui à fait une telle éloge du
Prophète Mohammed (PPSL) dans son livre Hitoire de la Turquie, qu’elle ne laisse personne
insensible. L’autre est Victor Hugo qui a écrit un poème sur le prophète Mohammed (PPSL).
Il y a beaucoup d’autres cas évidemment.

Concernant l’origine de la franc-maçonnerie, les avis sont partagés parmi les maçons. Pour
certains ; la maçonnerie aurait pris naissance en Angleterre en l’an 1717, pour d’autres, elle
remonterait au temp de la construction du Temple par le Prophète-Roi
Salomon/Souleymane(Psl). D’autres la font remonter jusqu’aux temps des Pharaons, aux
Collegia romaines et aux Templiers. Peu importe l’origine, la question qu’il faut se poser est
celle-ci : « Quelle a été le résultat de leurs actions, comment le dessein maçonnique s’est-il
concrétisé sur le terrain ? » Un des objectifs de la franc-maçonnerie est la reconstruction du
Temple de Salomon à Jérusalem, capitale du « Nouvel Ordre Mondial ». Ils le disent
ouvertement… Rappelez-vous du discours de Bush père lors de la Guerre du Golf, Nicolas
Sarkozy a fait une déclaration semblable. Jacques Attali nous parle d’un Nouvel Ordre
Mondial avec comme capitale Jérusalem ainsi que de la puce électronique. On pourrait
multiplier les exemples.

Le monde passe une phase difficile, tout le monde vous le dira. Pas besoins d’être
spécialiste en quoique ce soit pour le constater. Si on veut changer les choses, il faut d’abord
commencer par soi-même. Même si on ne voit pas de résultat immédiat, traçons quand même
les sillons pour que les prochains puissent planter les graines et les fruits seront récoltés par
les suivants. Les « soldats » de la contre-initiation font des plans à long terme. Depuis de
générations ils œuvrent pour l’instauration d’un nouvel ordre mondial. Ils échoueront et avec
eux, leur Roi, leur faux-Messie, l’Antéchrist, le Borgne tout simplement.

Le nom de ce dossier est le Saint Empire et qui dis empire dit Empereur.

629
« …ce qui est incontestable c’est que l’Occident envahit tout ; son action s’est
d’abord exéercée dans le domaine matériel, celui qui était immédiatement à sa
portée, soit par la conquête violente, soit par le commerce et l’accaparement des
ressources de tous les peuples ; mais maintenant les choses vont plus loin. Les
Occidentaux, toujours animés par ce besoin de prosélytisme qui leur est particulier,
sont arrivés à faire pénétrer chez les autres, dans une certaine mesure, leur esprit
antitraditionnelle et matérialiste ; et, tandis que la première forme d’invasion
n’atteignait en somme que les corps, celle-ci empoisonne les intelligences et tue la
spiritualté ; l’une a d’ailleurs préparé l’autre et l’a rendu possible, de sorte que ce
n’est en définitive que par la force brutale que l’Occident est parvenu à s’imposer
partout, et il ne pouvait en être autrement, car c’est en cela que réside l’unique
supériorité réelle de sa civilisation, si inférieure à tout autre point de vue.
L’envahissemnt Occidental, c’est l’envahissement du matérialisme sous toutes ses
formes, et ce ne peut être que cela ; tous les déguisements plus ou moins hypocrites,
tous les prétextes « moralistes », toutes les déclamations « humanitaires », toutes les
habiletés d’une propagande qui sait à l’occasion se faire insinuante pour mieux
atteindre son but de destruction, ne peuvent rien contre cette vérité, qui ne saurait
être contestée que par des naïfs ou par ceux qui ont un intérêt quelconque à cette
œuvre vraiment « satanique », au sens le plus rigoureux du mot. »
René Guénon dans « La crise du monde moderne »

630
Sources photographique.
Chapitre 1 : Autour de la Question Juive.
1 http://paris1.mfa.gov.il/mfm/data/118969.jpg
2 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sigmund_freud_um_1905.jpg
3 http://www.electoral-vote.com/evp2008/Pres/Maps/Sep18.html
4 http://www.linternaute.com/femmes/people/argent/classement/les-people-les-plus-genereux/9.shtml
5 http://hunternuttall.com/blog/2008/07/the-introverts-strike-back/
6 http://kasamaproject.org/category/history/soviet-history/
7 http://farm4.static.flickr.com/3295/3282656186_b8736e2c7f.jpg
8 http://www.jewoftheday.com/categories/zionism/Dayan%20Moshe.htm
9 http://littleguyintheeye.wordpress.com/2009/10/20/zionism-part-2/
10 http://www.liguededefensejuive.net/spip.php?article281
11 http://essentielle.lalibre.be/fr/3127/13-stylistes-belges-revisitent-mickey
12 http://www.lexpress.fr/styles/mode-beaute/mode/calvin-klein-40-ans-de-succes_726991.html
13 http://en.wikipedia.org/wiki/Kaifeng_Jews
14 http://www.sudanesethinker.com/2008/01/15/my-search-for-sudanese-jews/
15 http://harlembespoke.blogspot.com/2009/09/remember-moorish-jews-on-137th.html
16 http://www.kumah.org/archives/2006_03_01_index.html
17 http://www.biblediscovered.com/people-and-demographics/indias-jews/
18 http://english.emory.edu/Bahri/Jews.html
19 http://www.iranian.com/Pictory/2004/September/es1.html
20 http://www.gerty.ncl.ac.uk/photos_in_album.php?album_id=1&start=80
21 http://www.conferenceofpresidents.org/content.asp?id=68
22 http://hebreux.free.fr/hebreux/017.htm
23 http://www.gregfelton.com/media/2008_04_14.htm
23 a http://www.freedomfiles.org/archives/flagburn_files/Montreal.jpg
24 http://www.nkusa.org/
25 http://www.nkusa.org/
26 http://anthill.hp.infoseek.co.jp/Holocau$t/hexagram.html
27 http://www.nkusa.org/
28 http://forum.prisonplanet.com/index.php?topic=26252.5520
29 http://www.nkusa.org/
30 http://www.nkusa.org/
31 http://www.nkusa.org/
32 http://www.nkusa.org/
33 http://www.kumah.org/archives/2007_04_01_index.html
34 http://www.nkusa.org/
35 http://www.nkusa.org/
36 http://lwtc247.wordpress.com/2009/04/20/
37 http://www.vosizneias.com/30915/2009/04/29/beit-shemesh-israel-neturei-karta-burn-flags-on-independence-day/
38 http://dancutlermedicalart.com/AlbertEinstein'sZionism/06Einstein'sZionism1930-1939.htm
39 http://les-tyrans-de-ce-monde.over-blog.com/article-35658612.html

Chapitre II : Franc-maçonnerie.
1 http://freemasonry.bcy.ca/texts////degrees/structure.htm
2 structure maçonnerie adresse
3 http://www.barruel.com/cabinet-ref.jpg
4 http://www.barruel.com/info2.html
5 http://www.barruel.com/info2.html
6 http://www.barruel.com/info2.html
7 www.bilderberg.org/masons.htm.
8 http://i7.ebayimg.com/01/i/06/ab/89/8d_2.JPG
8a http://www.barruel.com/la-republique-pue.html
8b http://www.neaca.com/FraternalSwordsandCollectables.htm
9 www.jesus-is-savior.com/.../ro_08.htm
10 www.jesus-is-savior.com
11 www.phoenixmasonry.org/masonicmuseum/tracing_boards_from_st_andrews_lodge.htm
12 http://arsmasonica.com/images/arsmasonicasm.GIF
13 http://www.secret-of-art.de/img/schmuck/gothic/sch_got_pd_094_c.jpg
14 http://www.phoenixmasonry.org/masonicmuseum/yr_chapter_and_council_cabinet_c.htm
15 http://www.phoenixmasonry.org/masonicmuseum/yr_chapter_and_council_cabinet_c.htm
16 http://www.phoenixmasonry.org/masonicmuseum/yr_chapter_and_council_cabinet_c.htm
16 a Histoire Générale de la Franc-Maçonnerie, Paul Naudon, Editions Charles Moreau, 2004, p. 18.
16b http://www.freemasoncollection.com/3-MASONIC-ARTWORKS/SCOTTISH-RITE.php
16c http://www.freemasoncollection.com/3-SCOTTISH-RITE-DEGREES/scottish-rite-30-armorial-knight-kadosch-2.php
16d http://www.francmaconcollection.fr/3-INITIATIONS-MACONNIQUES/reception-au-32-grade-du-rite-ecossais-initiations-maconniques.php
16e http://www.francmaconcollection.fr/3-INITIATIONS-MACONNIQUES/reception-au-grade-de-chevalier-kadosch-initiations-maconniques.php
16f http://www.archive.org/details/cu31924030318541
16g http://masonic-art.de/product_info.php?language=en&info=p634_Freimaurer-t-shirt--Templer---Siegel---design-1----shirt-
009.html&XTCsid=016bbb7cfdbcc648899170cd6631f8b1
16h http://www.reaa.info/09/pages/09-3-4.htm
16i http://zoonpolitikon2.blogspot.com/2008/12/france-maonnique-quoi-bon-des-lections.html
16j http://media.photobucket.com/image/fasces%20nazi%20symbol/Inverted_Heptagram_Star/cabinetcard24a.jpg
16 k http://srebrenica-genocide.blogspot.com/2009/09/dragan-vasiljkovic-aka-daniel-snedden.html
16l http://anidom.blog.lemonde.fr/2009/07/28/124-la-franc-maconnerie-dossier-suite-25/
16 m adresse manquante
17 http://kdkv.narod.ru/Maxno/Mx-Lozung.jpg
18 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7d/Anarkistimatruuseja.jpg

631
19 http://castelbou.free.fr/images/hussard02.gif
20 http://uhlan.chez-alice.fr/zimages/mackensen1-tete.gif
21 http://perso.orange.fr/did.panzer/uni_insigne/Kronprinz-Totenkopf-Hussard.jpg
22 http://www.tao-yin.com/baron-rouge/coincidences.html
23 http://www.pzg.biz/f27_ss_lah_rgt_panzer_flag.jpg
24 http://www.tridentmilitary.com/New-Photos9/flag2a.jpg
25 http://www.germaniainternational.com/axis5.html
26 http://www.germaniainternational.com/axis5.html
27 http://www.crwflags.com/fotw/images/c/cs%7Dchet.gif
28 http://anthropologynet.files.wordpress.com/2007/06/president-bush-yale-skull-and-bones.jpg
29 http://www.ctrl.org/stover/5587.jpg
29a http://www.answers.com/topic/white-league
29b http://docsouth.unc.edu/neh/brown80/brown80.html
30 http://www.proudflag.com/yank/flag_jolly.jpg
30 a www.jesus-is-savior.com
30 b www.jesus-is-savior.com
30 c www.jesus-is-savior.com
30 d http://en.wikipedia.org/wiki/Skull_and_crossbones
30 e http://goireland.about.com/od/parksandgardens/ig/Harold-s-Cross-Cemetery/Esoteric-Symbols.htm
30 f //www.flickr.com/photos/15038443@N08/3754602653/
30g http://www.travelpod.com/travel-photo/tankandcarla/the_real_deal/1154526480/img_1889.jpg/tpod.html
30h http://www.chatwinart.com/Sketchbook.html
30 i http://www.flickr.com/photos/26535701@N00/2740649747
30 j http://www.alephnaught.com/Travel/ItalyVacation2007/05122007.html
30k http://www.alephnaught.com/Travel/ItalyVacation2007/05122007.html
31 http://www.spg.qc.ca/aqgp/fournitures/dep_etiquettes.jpg
32 http://www.aquadesign.be/im/news/images/img-8290.jpg
33 http://new2.rouentourisme.com/item_img/medias/images/logo-poison.gif
33 a http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%AAte_de_mort
33 b http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%AAte_de_mort
34 http://www.phoenixmasonry.org/clausens_commentaries/text.htm
34a A ritual of freemasonry, Avery Allyn, Editions William Gowans, New York, 1853
34b A ritual of freemasonry, Avery Allyn, Editions William Gowans, New York, 1853
34c http://www.troistemples.ch/images/LaFrancMaconnerie/convent_participants.jpg
34d http://www.broadriver377.org/br377-art.html
34e http://www.cuttingedge.org/news/n1866.cfm
35 http://forum.paradoxplaza.com/forum/showthread.php?t=204346
35 a http://complotquebec.blogspot.com/2007/07/laffaire-opus-dei.html
35b http://complotquebec.blogspot.com/2007/07/laffaire-opus-dei.html
36 http://emsomipy.free.fr/Maroc190.090-1929cIslam.jpg
37 Masonluk ve Kapitalizm, Harun Yahya, Editons B.A.V, Istanbul
37a En Muhterem. Mason mu? Satan mi?, Onder Aktaç, Editions Kurtulus Basimevi, Ankara, ISBN 975-93808-0-3.
37b http://www.reaa.info/17/pages/17-1-18.htm
37c http://www2.esoblogs.net/257/liber-al-vel-legis-introduction/
37d http://www.hauntedamericatours.com/DEMONS/AleisterCrowley.php
37e http://rus-sky.com/history/library/gold/gold/gold10.gif
37f http://rus-sky.com/history/library/gold/gold/gold41.gif
37g http://ciafgulen.blogspot.com/2009/03/masonik-davetiyeler-loca-ici-yazsmalar.html
37h Les Francs-maçons, Historia, hors série 30, 1973.
38 Historia Hors-Série, N° 30.
39 Adresse manquante.
40 Adresse manquante.
41 Adresse manquante.
42 Historia Hors-Série N°30, Les Frans-Maçons, 1973.
43 http://www.barruel.com/argent-et-sang.html
44 Manifestation Maçonnique de Belgrade, Compte Rendu Officiel.
45 Manifestation Maçonnique de Belgrade, Compte Rendu Officiel.
46 http://www.grandorientarabe.org/index.php?p=1_6_Galerie-II
47 http://www.grandorientarabe.org/index.php?p=1_6_Galerie-II
48 http://www.freemasonrywatch.org/recently_initiated.html
49 http://www.freemasonrywatch.org/recently_initiated.html
50 http://www.masonicregalia.org/masonic-regalia/kings-in-masonic-regalia
51 http://www.masonicregalia.org/category/famous-masons
52 http://www.masonicregalia.org/category/famous-masons
53 http://www.freemasonrywatch.org/recently_initiated.html
54 http://nationalheritagemuseum.typepad.com/library_and_archives/george-washington/
55 http://www.etudiantsliberaux.be/Federation/Historique.html
56 http://www.vrijmetselaarsgilde.eu/ma%C3%A7onnieke%20encyclopedie/Franc-M/fra-c-04.htm
57 Feuillets d’Information, Grand Orient de Belgique
58 Découverte sur la franc-maçonnerie, Jack Chabaud, Editions Plon, p.58
59 http://www.nmhschool.org/tthornton/jamal_ad.php
60 http://de.wikipedia.org/wiki/Al-Afgh%C4%81n%C4%ABhttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7c/Afghani.JPG/350pxAfghani.JPG
61 http://www.maniha.com/ketab-seyedjamalodin11.jpg
62 http://emsomipy.free.fr/Maroc128.117aMoulayHafidSultan.htm
63 http://emsomipy.free.fr/Maroc128.117aMoulayHafidSultan.htm
64 http://www.newyorksocialdiary.com/node/2641
65 Insanlik Yolunda Masonluk, Hür ve Kabul Edilmis Masonlar Büyük Locasi Dernegi, Ankara Subesi, Editions Piramit, Ankara, 2000, p.61
66 http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=1356
67 http://www.barruel.com/du-pouvoir-des-sectes.html
68 http://bibliothek.schaper.org/cgi-bin/biblsuch.cgi?sachgebiet=1400&titel=Taschenb%C3%BCcher__Kalender__Almanache
68 a http://www.antebiel.com/universite/memoirepdf/religionFranc1.pdf
68 b http://www.antebiel.com/universite/memoirepdf/1894-1898.pdf
69
http://www.jpress.org.il/Default/Skins/TAUFr/Client.asp?Skin=TAUFr&enter=true&sPublication=BUL&Publication=BUL&Hs=advanced&AW=12634999483
90&AppName=2
69 a http://www.antebiel.com/universite/memoirepdf/1894-1898.pdf

632
70 http://freemasonrywatch.org/racism.html
71 http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Pike
72 http://freemasonrywatch.org/albertpikestatue_mustfall.html
73 http://www.answers.com/topic/battle-of-selma
74 http://www.phoenixmasonry.org/10,000_famous_freemasons/Volume_2_E_to_J.htm
75 www.ahmetmusaogu.org
75 a http://www.concentric.net/~pvb/otabenga.html
76 http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Bugeaud,_Thomas_-_2.jpg
77 http://www.redwoodlibrary.org/notables/rochambeau.htm
78 http://napoleontrois.free.fr/site/index.php?2006/03/26/43-le-marechal-pelissier
79 http://www.el-eulma.com/histoire_d'ElEulma.htm
80 source manquante.
81 http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/dessins/abdulhamid2.jpg
82 Harun Yahya
83 http://www.osmanli700.gen.tr/english/eng_images/album/h07.jpg
84 http://www.annettewintters.com/paper%208%20masonic%20papergoods.html
84 a
http://www.jpress.org.il/Default/Skins/TAUFr/Client.asp?Skin=TAUFr&enter=true&sPublication=BUL&Publication=BUL&Hs=advanced&AW=12634999483
90&AppName=2
84 b http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5720187h.swfv.r=freemasonry.f6.langFR
85 http://2012forum.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=10814
86 http://www.cfa.ilstu.edu/lmlowel/THE331/Egypt/egyptreview.html
87 http://www.cfa.ilstu.edu/lmlowel/THE331/Egypt/egyptreview.html
88 Les Francs-maçons, Historia Hors Série n°30
89 www.flickr.com/photos/kden604/324816515/
90 http://www.flickr.com/photos/kden604/324816519/
91 http://www.phoenixmasonry.org/clausens_commentaries/text.htm
92 http://www.phoenixmasonry.org/clausens_commentaries/text.htm
93 The Book of the Ancient and Accepted Scottish Rite of Freemasonry, Charles T. Mc Clenachan, 33°, Editions Macoy Publishing & Masonic Supply Co,
New-York, 1914, p. 98.
94 source manquante
95 The Book of the Ancient and Accepted Scottish Rite of Freemasonry, Charles T. Mc Clenachan, 33°, Editions Macoy Publishing & Masonic Supply Co,
New-York, 1914, p. 98.
96 The Book of the Ancient and Accepted Scottish Rite of Freemasonry, Charles T. Mc Clenachan, 33°, Editions Macoy Publishing & Masonic Supply Co,
New-York, 1914, p. 98.
97 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
98 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
99 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
100 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
101 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
102 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
103 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
104 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
105 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
106 http://www.wakeupproject.com/Forum/viewtopic.php?p=87017&sid=8e5494d3827e9f5666feb2937e2d82aa
107 http://alaqsa-mosque.blogspot.com/
108 http://www.egyptsons.com/misr/thread114390.html
109 http://www.amazon.com/Ready-Rebuild-Imminent-Plan-Temple/dp/0890819564
110 http://www.icfresno.org/religion/02k.htm
111 http://kenraggio.com/KRPN-TheThirdTemple.htm
112 http://dwellingplacebelow.blogspot.com/2008/07/books-by-rabbi-avaham-greenbaum-for_31.html
113 http://www.templeinstitute.org/gallery_49.htm
114 http://www.greatcommission.com/israel/Israel.html
115 (Histoire de la magie, Eliphas Lévi, Germer Baillères, Libraire-Editeur, Paris, 1860 p. 512)
116 http://www.istanbulguide.net/istguide/people/ethnies/juifs/sabbat.htm
117 http://schule.judentum.de/projekt/herzl1.JPG
118 http://www.istanbulguide.net/istguide/people/ethnies/juifs/sabbat.htm
119 Insanlik Yolunda Masonluk, Hür ve Kabul Edilmis Masonlar Büyük Locasi Dernegi, Ankara, 2000, p.63
120 http://www.alzafar.org/sites/stage1.alzafar.digett.net/files/images/fleming.jpg
121 http://www.alzafar.org/sites/stage1.alzafar.digett.net/files/images/fleming.jpg
122 http://www.ben-ali-shriners.org/images/hals_pin.jpg
123 http://www.syrianshrine.net/hallow.jpg
124 source manquante.
125 http://www.bektashshriners.org/images/fratseal.gif
126 source manquante.
127 source manquante.
128 http://people.msoe.edu/~reyer/mke/1928a.jpg
129 http://www.lifelikecharm.com/civic_center.htm
130 http://www.muratshrine.org/history.php
131 http://www.northeast.railfan.net/captclint/irem1t.jpg
132 http://home.epix.net/~captclint/local_scenes1.html
133 http://www.phoenixmasonry.org/masonicmuseum/Shrine_LuLu_Temple_1903_Photo_Album.htm
134 http://www.phoenixmasonry.org/masonicmuseum/Shrine_LuLu_Temple_1903_Photo_Album.htm
135 http://en.wikipedia.org/wiki/File:Medinah_temple_facade.jpg
136 http://www.chicagoarchitecture.info/Building/1658/Medinah_Temple.php
137 http://rwarchitextures.blogspot.com/2007_12_01_archive.html
138 http://aftermathnews.wordpress.com/2009/03/16/why-so-many-camels-and-swords-the-shriners-origins/
139 http://www.trumanlibrary.org/photographs/displayimage.php?pointer=2245&people=Truman%2C+Harry+S.%2C+1884-1972&listid=1
140 http://www.trumanlibrary.org/photographs/displayimage.php?pointer=18132&rr=&people=&listid=3
141 http://www.kosair.com/famousshriners.html
142 http://www.kosair.com/famousshriners.html
143 http://www.kosair.com/famousshriners.html
144 http://www.kosair.com/famousshriners.html
145 http://www.kosair.com/famousshriners.html
146 http://www.kosair.com/famousshriners.html
147 http://www.kosair.com/famousshriners.html

633
148 http://www.kosair.com/famousshriners.html
149 http://www.kosair.com/famousshriners.html
150 http://www.kosair.com/famousshriners.html
151 http://www.kosair.com/famousshriners.html
152 http://www.kosair.com/famousshriners.html
153 http://www.kosair.com/famousshriners.html
154 http://www.kosair.com/famousshriners.html
155 http://www.kosair.com/famousshriners.html
156 http://www.kosair.com/famousshriners.html
157 http://www.kosair.com/famousshriners.html
158 http://www.kosair.com/famousshriners.html
159 http://www.kosair.com/famousshriners.html
160 http://www.kosair.com/famousshriners.html
161 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:HardingAladdinHat.jpg
162 http://www.kosair.com/famousshriners.html
163 http://www.kosair.com/famousshriners.html
164 http://sonomanewstoday.blogspot.com/2009_06_01_archive.html
165 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
166 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
167 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
168 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
169 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
170 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
171 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
172 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
173 http://www.phoenixmasonry.org/Parade_to_Glory/text.htm
174 Le livre qui dit la vérité, Claude Vorilhon, Fondation Raélienne.
175 Le livre qui dit la vérité, Claude Vorilhon, Fondation Raélienne.
176 Le livre qui dit la vérité, Claude Vorilhon, Fondation Raélienne.
177 http://www.bibleetnombres.online.fr/signsky.htm
178 http://www.bibleetnombres.online.fr/signsky.htm
179 http://www.bibleetnombres.online.fr/signsky.htm
180 http://www.bibleetnombres.online.fr/rael.htm
180 a http://www.franc-macon.org/
181 http://pierrepainblanc.blogspot.com/2008/05/le-travail-sur-la-pierre-brute.html
182 http://www.franc-macon.org/
183 source manquante.
184 http://badingue.over-blog.com/categorie-1010896.html
185 http://www.realrael.org/masonic_messiah.pdf
186 http://www.bibleetnombres.online.fr/rael.htm
187 http://www.bibleetnombres.online.fr/rael.htm
188 http://www.amazon.com/True-Face-God-Rael/dp/2940252009#noop

Chapitre III: le Symbole de l’Oeil.


1 http://www.flickr.com/photos/21083377@N05/with/2052484740/Bottom of Form
2 http://www.jesus-is-savior.com/False%20Religions/Russian_Orthodox/orthodox_idolatry.htm
3 http://www.sacredsites.com/europe/greece/mount_athos.html
4 source manquante.
5 http://www.danmaeso.com/pix/images/products/PICT0577.jpg
6 http://www.flickr.com/photos/21728045@N08/2319286297/
7 http://www.odyssei.com/travel-article/12696.html
8 http://jesusdynasty.com/blog/2007/05/page/2/
9 http://engforum.pravda.ru/showthread.php?t=244312
10 http://engforum.pravda.ru/showthread.php?t=244312
11 http://www.prismeshebdo.com/prismeshebdo/article.php3?id_article=42
12 mason.ru/newforum/index.php?showtopic=5301
13 http://www.cirota.ru/forum/view.php?subj=70633&order=&pg=0
14 Images/Ikona2Prishestvie2.jpg
15 source manquante.
16 source manquante.
17 source manquante.
18 source manquante.
19 source manquante.
20 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Eye_of_Providence
21 http://tonkiimir.ru/viewtopic.php?p=282644&sid=b1d8d9804ca2b71defc9585f71a27004
22 http://www.davidicke.com/forum/showthread.php?t=1092&page=36
23 http://www.davidicke.com/forum/showthread.php?t=1092&page=36
24 Encyclopedia of Freemasonry, Albert G. Mackey.
25 Rite Ecossais Ancien et Accepté, Grandes Constitutions de 1876, Révisée par le Convent Universel des Suprême Conseil réuni à Lausanne.
26 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a3/Santacruzmasontemple04.jpg
27 source manquante.
28 http://ancientegypt.hypermart.net/freemasonry/ra.gif
29 http://altreligion.about.com/library/graphics/masonic/bl_eyeofprovidence4.htm
30 http://freemasonrywatch.org/tracingboard.html
31 http://hiram.canalblog.com/GLB.jpg
32 http://www.freimaurerorden.org/nuernberg/gralsburg/Image8.gif
33 http://www.idahomasons.org/YorkRite/images/Seal2.bmp
34 source manquante.
35 http://altreligion.about.com/library/graphics/masonic/masonicart32.jpg
36 http://user.cyberlink.ch/~koenig/early.htm
37 source manquante.
38 Türkiye’de ve Dünyada Masonluk, VCD.

634
39 http://www.freimaurerei.ch/f/alpina/edi/2008-05-f.php
40 http://www.freewebs.com/garyosborn/akh.htm
41 Yahudilik ve Masonluk, Harun Yahya, Istranbul.
42 Google Earth.
43 Google Earth.
44 Google Earth.
45 http://psysheek.club.fr/images/pyramides/pires_amygdales.htm
46 Google Earth.
47 Harun Yahya.
48 Harun Yahya.
49 http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Declaration_of_Human_Rights.jpg
50 http://www.todayscatholicworld.com/jul09tcw.htm
51 source manquante.
52 source manquante.
53 http ://www.samliquidation.com/section_17.htm
54 http ://www.samliquidation.com/section_17.htm
55 http://tr.wikipedia.org/wiki/Masonluk
56 http://www.freedommag.org/french/Libraire/Drt2Hom.jpg
57 http://les.guillotines.free.fr/robespierre3.jpg
58 source manquante.
59 http://chnm.gmu.edu/revolution/chap12j.html
60 source manquante.
61 source manquante.
62 source manquante.
63 http://pcsi-unautreregard.over-blog.com/categorie-1255963.html
64 source manquante.
65 http://fr.wikipedia.org/wiki/Assignat
66 http://chiffre11.com/wp-content/uploads/2010/04/1dollar.jpg
67 source manquante.
68 http://picasaweb.google.com/Hexer.Ketzer/FreimaurersymbolikPyramidenAugenSonnenstrahlen#
69 La Kabbale, ses Origines, sa Psychologie Mystique, sa Metaphysique, Henri Serouya, Editions Grasset, Paris,1947.
70 http://agdei.com/UniversalSymbols2.html
71 http://www.library.yale.edu/judaica/newacquisitions2006.html
72 http://www.library.yale.edu/judaica/newacquisitions2006.html
73 http://www.library.yale.edu/judaica/newacquisitions2006.html
74 http://www.foreveryjew.com/shop/050/p-cardchild.html
75 http://www.thejewishmuseum.org/onlinecollection/object_collection.php?objectid=27762&lefttxt=rav
76 warhttp://www.saskia.ro/gallery.php?gal=1&item_id=70128&lang=en
77 http://www.algemeiner.com/generic.asp?openYear=2005&id=4957&cat=
78 http://picasaweb.google.com/Hexer.Ketzer/FreimaurersymbolikPyramidenAugenSonnenstrahlen#
79
80 http://www.fieldsbooks.com/cgi-bin/fields/9780811827324.html
81 http://www.uscj.org/Koach/5questions.htm
82 http://farm4.static.flickr.com/3160/2787841306_df3f9bb14d.jpg?v=0
83 http://planetquo.net/ISITISC/301.jpg
84 http://www.thegoldenreport.com/asp/jerrysnewsmanager/articlefiles/963-eilatmason2.jpg
85 http://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_supr%C3%AAme_d'Isra%C3%ABl
86 http://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_supr%C3%AAme_d'Isra%C3%ABl
87 http://www.yumuseum.org/index.php?pg=7&zoom=1
88 http ://www.loc.gov/exhibits/haventohome/images/hh0205s.jpg
89 http://www.jhom.com/topics/goats/images/lissitzky_largepicts/scene10.gif
90 source manquante.
91 http://www.thehope.org/nech.htm
92 http://www.samliquidation.com/falsechrist.htm
93 http://www.fieldsbooks.com/cgi-bin/fields/A4804.html
94 http://www.fieldsbooks.com/cgi-bin/fields/9781558183940.html
95 http://www.saskia.ro/gallery.php?gal=1&item_id=70141&lang=en
96 http://www.saskia.ro/gallery.php?gal=1&item_id=70141&lang=en
97 http://www.saskia.ro/gallery.php?gal=1&item_id=70141&lang=en
98 http://kabbalahinbronze.blogspot.com/
99 http://kabbalahinbronze.blogspot.com/
100 http://kabbalahinbronze.blogspot.com/
101 http://kabbalahinbronze.blogspot.com/
102 http://kabbalahinbronze.blogspot.com/
103 http://kabbalahinbronze.blogspot.com/
104 http://www.saskia.ro/gallery.php?gal=1&item_id=70144&lang=en
105 http://www.saskia.ro/gallery.php?gal=1&item_id=70144&lang=en
106 http://picasaweb.google.com/Hexer.Ketzer/FreimaurersymbolikPyramidenAugenSonnenstrahlen#
107 http://www.hellshaw.com/reeducks/thoth/major.html
108 source manquante.
109 source manquante.
110 http ://www.bilderberg.org/mi5logo.gif
111 source manquante.
112 The Book of Ceremonial Magic, Arthur Edward Waite, London 1913, p.102.
113 http ://www.deniztek.com/discography/768/dt_100_fools.html
114 http://www.equinoxbooksandgifts.com/assets/images/hamsa_shiny_400.jpg
115 source manquante.
116 source manquante.
117 source manquante.
118 source manquante.
119 http ://www.utlm.org/images/masonictemplearticle/sunstonevol10no5may1985_p40.gif
120 source manquante.
121 source manquante.
122 http://pukmedia.com/english/index.php?option=com_content&task=view&id=12256
123 http://www.flickr.com/photos/21083377@N05/2088335634/
124 http://indobike.travelblog.be/7/

635
125 http://www.freemasonry.bcy.ca/anti-masonry/all_seeing_eye/index.html
126 http://www.freemasonry.bcy.ca/anti-masonry/all_seeing_eye/index.html
127 http://www.freemasonry.bcy.ca/anti-masonry/all_seeing_eye/index.html
128 http://www.freemasonry.bcy.ca/anti-masonry/all_seeing_eye/index.html
129 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2060
130 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2060
131 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2060
132 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2060
133 http://www.banknotes.com/ee78.htm
134 http://infomasons.blogspot.com/2009/08/all-seeing-eye.html
135 http ://altreligion.about.com/library/glossary/symbols/bldefseyeofhorus.htm
136 http://www.zazzle.fr/oeil_de_horus_wadjet_mousepad-144564237992757179
137 http ://freemasonrywatch.org/masonry_kabbalah.html
138 http://witchofthecity.com/2008/03/01/le-dollar-un-langage-universel/
139 source manquante.
140 http ://www.sciforums.com/showthread.php?t=53141
141 http ://www.hellmann-fine-art.de/FREIMAURER/Freimaureruhr-R_ckseite.jpg
142 source manquante.
143 www.lealdadeeluz.org.br/textos/simbolos.htm.
144 http://i-e-v-a.livejournal.com/
145 http://jandan.net/2008/02/04/masonic-watch.html
146 http://aftermathnews.wordpress.com/2007/09/20/kabbalah-bracelets-replacing-diamond- bracelets-in-hollywood/
147 http://www.vivat.be/00-00.asp?articleID=1412
148 source manquante.
149 source manquante.
150 source manquante.
151 source manquante.
152 source manquante.
153 source manquante.
154 source manquante.
155 http://www.scripophily.net/amonlaaminde.html
156 http://www.aventure-paille.com/start/index.php?option=com_content&view=article&id=50&Itemid=59
157 source manquante.
158 source manquante.
159 http://www.remnantofgod.org/images/Jesus_OneEye.jpg
160 http://www.bibleetnombres.online.fr/passion.htm
161 http://www.worth1000.com/web/media/22287/buddy%20jesus.jpg
162 source manquante.
163 source manquante.
164 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Odin_riding_Sleipnir.jpg
165 http://www.runestone.org/gods/odin.html
166 http://www.uturn.org/Easteregg/index.htm

Chapitre IV : La Main cachée.


Pourquoi Napoléon mettait sa main dans sa veste?
1 http://www.lib.utexas.edu/photodraw/portraits/napoleon.jpg
2 http://www.histoire-empire.org/1812/images/napoleon.jpg
3 http://worldroots.com/brigitte/gifs5/napoleon.jpg
4 http://www.ulg.ac.be/expo19e/album/img/mamac/bonaparte_z.jpg
5 http://www.kaisergruft.at/kaisergruft/napoleon.htm
6 http://www.obaodenhelder.nl/den_helder/image/napoleon.jpg
7 http://www.napoleonprisonnier.com/images/lieux/briennenapo.jpg
8 http://www.born-today.com/Today/pix/bonaparte_n.jpg
9 http://pre1900prints.com/PortraitsMisc/NapoleonRetreatRussiaS.jpg
10 http://fhh1.hamburg.de/fhh/internetausstellungen/hambourg-france/c/15_napoleon-hand-1810_t..jpg
11 http://www.kaisergruft.at/kaisergruft/napoleon.htm
12 http://www.worth1000.com/web/media/102116/napoleon.jpg
13 http://www.donaldheald.com/pictures/12816-t.jpg
14 http://images.amazon.com/images/P/2213629870.08._SCLZZZZZZZ_.jpg
15 napoleoniens.org/images/pages/bitmaps/mal_1_99CE22086.jpg
16 http://divia.blog50.com/archive/2007/08/index.html
17 http://blog.seniorennet.be/bruggeblog/archief.php?startdatum=1175464800&stopdatum=1176
069600
18 http://www.netarmenie.com/histoire/annexes/venise.php
19 http://inmf.org/petitionnapparisf.htm
20 http://www.bronze-depot.com/catalog/category.asp?catid=9
21 http://napoleonstark.wordpress.com/
22 http://www.dargate.com/253_auction/253_images/595.jpg
23 http://www.bookpalace.com/acatalog/Home_Bronzes_892.html
24 http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=270253077972
25 http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=270253077972
26 http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=270253077972
27 http://pagesperso-orange.fr/histoire.du.nebbiu/doc2.htm
28 http://www.napoleon-series.org/research/napoleon/c_description.html
29 http://www.napoleon-series.org/research/napoleon/c_description.html
30 http://www.1789-1815.com/index.html
31 http://picasaweb.google.com/Hexer.Ketzer/FreimaurersignaleDieUnsichtbareHand02#5392406862192638610
32 http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1005528.jpg
33 http://www.mlahanas.de/Greeks/Bios/Aeschines.html

636
Signe reconnaissance maçonnique
1 Historia Hors Série N°30, les Francs-Maçons, p.66-67
2 Malcolm C. Duncan, Duncan's Masonic Ritual and Monitor. 3rd Ed. New York: Dick and Fitzgerald Publishers, undated
3 Malcolm C. Duncan, Duncan's Masonic Ritual and Monitor. 3rd Ed. New York: Dick and Fitzgerald Publishers, undated
4 Malcolm C. Duncan, Duncan's Masonic Ritual and Monitor. 3rd Ed. New York: Dick and Fitzgerald Publishers, undated
5 Malcolm C. Duncan, Duncan's Masonic Ritual and Monitor. 3rd Ed. New York: Dick and Fitzgerald Publishers, undated
6 Malcolm C. Duncan, Duncan's Masonic Ritual and Monitor. 3rd Ed. New York: Dick and Fitzgerald Publishers, undated
7 http://www.hamiltonmasons.com/districtpictures.htm
8 http://www.francmaconcollection.fr/3-OEUVRES-MACONNIQUES/RITE-ECOSSAIS-ANCIEN-ET-ACCEPTE.php
9 http://www.francmaconcollection.fr/3-OEUVRES-MACONNIQUES/RITE-ECOSSAIS-ANCIEN-ET-ACCEPTE.php
10 http://www.francmaconcollection.fr/3-OEUVRES-MACONNIQUES/RITE-ECOSSAIS-ANCIEN-ET-ACCEPTE.php
11 http://www.francmaconcollection.fr/3-OEUVRES-MACONNIQUES/RITE-ECOSSAIS-ANCIEN-ET-ACCEPTE.php
12 http://www.francmaconcollection.fr/3-OEUVRES-MACONNIQUES/RITE-ECOSSAIS-ANCIEN-ET-ACCEPTE.php
13 http://www.francmaconcollection.fr/3-OEUVRES-MACONNIQUES/RITE-ECOSSAIS-ANCIEN-ET-ACCEPTE.php
14 Life Magazine, p. 105, Oct. 8, 1956
15 http://www.2neatmagazines.com/life/1956cover.html

Signe de maître du Second Voile.


1 Malcolm C. Duncan, Duncan's Masonic Ritual and Monitor. 3rd Ed. New York: Dick and Fitzgerald Publishers, undated
2 http://www.amazon.fr/tag/rite%20york
3 http://www.hti.umich.edu/cgi/t/text/pageviewer-idx?c=moa&cc=moa&idno=ahk6850.0001.001&q1=second+veil&frm=frameset&view=image&seq=3
4http://www.hti.umich.edu/cgi/t/text/pageviewer-
idx?c=moa;cc=moa;q1=second%20veil;rgn=full%20text;idno=ahk6850.0001.001;didno=ahk6850.0001.001;view=image;seq=76;page=root;size=s;frm=frameset
5 Richardson’s Monitor of Freemasonry, p. 123.
6 Richardson’s Monitor of Freemasonry, p. 123.
7 Richardson’s Monitor of Freemasonry, p. 123.
8 Freemasonry illustrated, Jacob Doesburg, J. Blanchart
9 A Ritual and illustrations of freemasonry
10 A ritual of freemasonry
11 http://www.deutschefotothek.de/per70010684.html
12 http://www.linshaw.com/omtp/omtp4111.jpg
13 http://www.brest.maville.com/actu/actudet_-Brest-et-les-francs-macons-scrutes-par-un-historien-_loc-642395_actu.Htm
14 http://wikicompany.org/wiki/Image:Hidden_hand_three.jpg
15 http://altreligion.about.com/library/graphics/masonic/bl_lodges.htm
16 http://altreligion.about.com/library/graphics/masonic/masonicart74.jpg
17 http://www.jenskleemann.de/wissen/bildung/media/7/70/freimaurer_initiation.jpg
18 http://z.about.com/d/altreligion/1/0/0/F/3/masonicritual6.jpg
19
http://www.freemasoncollection.com/FMCX_Site/WebPagesUS/detail.htm?lst=GR_P17_TL0021_NoviceInit&&2fKBI70obDuox2NvxMpoLGxolobo24Va_uW
aq_XakTuaSa
20 source manquante.
21 http://www.freemasons-freemasonry.com/vcardlite30/upload/images/engraving/tav4.jpg
22 http://www.ginger6.co.uk/masonic-regalia/images/tav5.jpg
23 http://www.bilderberg.org/masons.htm
24 http://www.curatedobject.us/the_curated_object_/exhibitions_boston/
25 source manquante.
26 http://www.voxmaris.com/intl/gallery.htm
27
http://www.freemasoncollection.com/FMCX_Site/WebPagesFR/detail.htm?lst=PE_T13_M0006_3Ord&&2fKBI70obDuox2NvxMpoLGxolfAo24VaT_kal6_au
kTa
28 http://www.dinosoria.com/religion/franc_macon_04.jpg
29 source manquante.

Signe du maitre du second voile accompli par des juifs.


1 Les juifs d’Europe, E. Romero Castello et U.Macias Kapen, Editions Liana Lévi, p.114
2 Histoire universelle des juifs, Elie Barnavi, Editions Atlas Hachette, p.169.
2a http://theantitzemach.blogspot.com/2007_08_01_archive.html
3 Les juifs d’Europe, E. Romero Castello et U.Macias Kapen, Editions Liana Lévi, p.114

3 d http://kosherfuneral.com/kavodhamet.html
4 Les juifs d’Europe, E. Romero Castello et U.Macias Kapen, Editions Liana Lévi, p.114
5 http://jewishculturela.org/wp-content/london.jpg
6 http://www.jewishgen.org/JCR-UK/susser/roth/jpgs/22.JPG
7 www.light1998.com/Rothschilds-Book/TN_5-2.JPG
8 http://www.nouvelordremondial.cc/cat/personnages-importants/
9 source manquante.
10
11
12 http://www.amazon.com/Prince-Prison-Lubavitcher-Incarceration-ebook/dp/B002YQ2WMChy
13 http://www.facts.kiev.ua/2005/08/12/12s31_Trotsky.jpg
14 http://www.tell-online.de/i-luv-judassohn.JPG
15 http://www.porges.net/FamilyTreesBiographies/MosesIsraelNaphtalyPorges.html
16 http://fr.wikipedia.org/wiki/Juifs
17 http://www.anapsid.org/schedrin/korngold.jpg
18 La Société Générale de Belgique, R. Brion, J. L. Moreau, Fonds Mercator, 1996, p. 37.
19 http://www.eilatgordinlevitan.com/kurenets/k_pages/helberg.html
20 http://en.wikipedia.org/wiki/Avraham_Mordechai_Alter

637
20 a http://www.shtetlinks.jewishgen.org/lyakhovichi/Rabbonim.htm
21 http://www.geocities.com/nkmpa/rabbiskahaneandkook.JPG
22 http://www.shtetlinks.jewishgen.org/motol/family%20memoirs2.htm
23 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Einsteinwiezmann.PNG
24 http://en.wikipedia.org/wiki/index.html?curid=1519133
25 http://www.wymaninstitute.org/images/article_imgs/rabbi_02.jpg
26 http://www.jewishgen.org/yizkor/Piotrkow/pit098.html
27 http://www.col.org.il/pics/pics2/.744137_6612774.jpg
28 www.nishmas.org/gdynasty/chapt11.htm.
29 http://www.4040.co.il/site/detail/detail/detailDetail.asp?detail_id=177949&depart_id=11578
30 http://www.thejmca.com/4Koussevitskys.jpg
31 www.jewishgen.org/yizkor/volozhin/vol112.html.
32 source manquante.
33 http://artintifada.wordpress.com/2009/01/19/jews-against-zionism-jews-against-israel-gallery-01/
34 source manquante.
34a http://zachor.michlalah.edu/manhigim/manhigim_t.asp?num=49&chug=manhigim&color=144B5B
35 http://francilio.org/Brokant-tagoj-en-la-Cxerizejo?lang=eo
36 http://wwwdelivery.superstock.com/WI/223/866/PC/SuperStock_866-4303.jpg
37 http://judaica-art.com/Judaica-Artists/Esther-Ichler/cat_105.html
38 http://de.wikipedia.org/wiki/Carl_Ladenburg
39 http://de.wikipedia.org/wiki/Seligmann_Ladenburg
40 http://de.wikipedia.org/wiki/Wolf_Ladenburg
40a http://www.rabanut.gov.il/show_item.asp?levelId=61635
41 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bnai_brith_certificate.jpg
42 http://he.wikipedia.org/wiki/%D7%AA%D7%9C_%D7%90%D7%91%D7%99%D7%91
43 http://www.jewishgen.org/yizkor/pinkas_romania/rom1_00218.html
44 http://www.hassidout.org/page_derniere137.htm
45 http://he.wikipedia.org/wiki/%D7%AA%D7%9E%D7%95%D7%A0%D7%94:Amiel.jpg
46 http://www.hassidout.org/page_derniere137.htm
47 http://krakow.zaprasza.net/fkz/photos.html
48 http://www.nishmas.org/gdynasty/chapt14.htm
49 http://failedmessiah.typepad.com/failed_messiahcom/2005/09/nyc_mayor_gives.html
50 http://www.gwu.edu/gelman/spec/kiev/treasures/tchernichowsky.html
51 http://www.rhodesjewishmuseum.org/photo.htm
52 http://www.makabijada.com/jo_beograd.htm
53
54 http://www.paulgassfamily.com/section3/iii1/iii1_006.htm
55 http://www.paulgassfamily.com/section3/iii1/iii1_006.htm
56 http://www.paulgassfamily.com/section3/iii1/iii1_006.htm
57 http://www.paulgassfamily.com/section3/iii1/iii1_006.htm
58 http://www.paulgassfamily.com/section3/iii1/iii1_006.htm
59 http://www.echamiel.com/article_page.asp?id=122&scid=62
60 http://flickr.com/photos/9679871@N04/1239095075
61 http://www.pinto.org.il/?CategoryID=194
62 http://www.faz.co.il/story_4860
63 http://www.bookrags.com/biography/leo-baeck/
64 http://www.davidicke.com/forum/showthread.php?p=467977
65 http://all-photo.ru/empire/index.en.html?big=on&img=8629
66 http://www.ramhal.com/institut.htm
67 http://www.rabanut.gov.il/show_item.asp?levelId=61635
68 source manquante.
69 Israël 1948, Xavier Baron, Editions Hoëbeke, 2008
70 http://www.vaadua.org/Hadasot/Had12/08.htm
71 zarubezhom.com/may2007.htm
72 http://www.blogger.com/profile/04129716759837282565
73 http://solyanidjar.superforum.fr/vie-juive-au-maroc-f6/rabbi-itshak-ben-walid-t1623-20.htm
74 http://www.parisenimages.fr/fr/galerie-des-collections-
selection.html?lieu=&personnalite=&oeuvre=&mots=georges&source=&noiretblanc=&couleur=&oeuvre=&debut=&fin=&exact=&start=130&count=10
75 http://bhol.co.il/forum/topic.asp?topic_id=2394999&forum_id&forum_id=771&forum_id=771
76 http://www.answers.com/topic/albert-einstein
77 http://www.col.org.il/show_news.rtx?artID=38872
78 http://www.breslov.com/Gallery/gallery4.html
79 http://www.russianjewry.org/images/circumcisions/rabbis/queens-lg.jpg
80 http://jewish1.com/Rabbinical.htm
81 http://artmam.com/all/shop/Good/rabbis_of_dynasty_gur_fr1.jpg
82 http://images.google.com/hosted/life/f?q=rabbis+source:life&prev=/images%3Fq%3Drabbis%2Bsource:life%26hl%3Dfr&imgurl=ee0aabb775e3d790
83 http://images.google.com/hosted/life/f?q=rabbis+source:life&prev=/images%3Fq%3Drabbis%2Bsource:life%26hl%3Dfr&imgurl=ee0aabb775e3d790
84
http://images.google.com/hosted/life/l?imgurl=bdb8577931d03546&q=rabbi%20source:life&prev=/images%3Fq%3Drabbi%2Bsource:life%26ndsp%3D18%26
hl%3Dfr%26sa%3DN%26start%3D36
85 http://www.eilatgordinlevitan.com/kurenets/k_pages/zimbal.html
86 http://www.crownheights.info/index.php?imagepopup=4/20070620-Rebbe-1961-
lrg.jpg&width=600&height=424&imagetext=Click+Here+to+enlarge+this+picture%21
86a http://www.victory.mil.ru/lib/books/memo/ortenberg_di3/08.jpg
87 http://www.jamd.com/image/in-search/rabbis/#507g3269103
88 http://digital.cjh.org/R/DIEBTUI1LEJG54RE5S5IUI5M75QKS2UUNRY17VY9N868A8KL3Q-04699?func=collections-result&collection_id=1559
89 http://www.ajhs.org/reference/loeb/paintings/thumbnails.cfm?page=7
90 http://www.ajhs.org/reference/loeb/paintings/thumbnails.cfm?page=9
91 http://www.jewishmuseum.org/onlinecollection/object_collection.php?objectid=4988&themeid=1185
92 http://www.ajhs.org/reference/loeb/paintings/thumbnails.cfm?page=17
93 http://www.ajhs.org/reference/loeb/paintings/thumbnails.cfm?page=17
94 http://www.math.psu.edu/glasner/Dor4/fischel_rav_kook.html
95 http://www.eilatgordinlevitan.com/kurenets/k_pages/hillman.html
96 http://www.americanjewisharchives.org/wise/view.php?id=5227
97 http://www.americanjewisharchives.org/wise/view.php?id=5230
98 http://placement.financeimmo.com/les_Rothschild.php

638
99 http://www.shtetlinks.jewishgen.org/Lyakhovichi/imageshome.htm
100 http://www.shtetlinks.jewishgen.org/Lyakhovichi/photosLyakhovichifamilies.htm
101 http://www.shtetlinks.jewishgen.org/Lyakhovichi/photosLyakhovichifamilies.htm
102 http://judaisme.sdv.fr/synagog/moselle/expo/apr-rev.htm
103 http://theantitzemach.blogspot.com/
104 http://theantitzemach.blogspot.com/
105 http://picasaweb.google.com/Hexer.Ketzer/FreimaurersignaleDieUnsichtbareHand02#
106 Israelhttp://www.collive.com/show_news.rtx?id=4840
107 http://www.jewishgen.org/yizkor/sopotskin/Sop037.html
108 http://www.jewish-theatre.com/visitor/article_display.aspx?articleID=3175
109 http://theantitzemach.blogspot.com/2006_02_01_archive.html
110 http://www.crownheights.info/index.php?blogid=1&archive=2007-02
111 http://www.flickr.com/photos/10227535@N08/2997579001/
112 http://www.achgut.com/dadgdx/index.php/dadgd/article/der_andere_friedman/
113 http://theantitzemach.blogspot.com/2008_04_01_archive.html
114 http://www.shtetlinks.jewishgen.org/Vitsyebsk/Pictures/Lohamei_Hagetaot.html
115 http://www.rabanut.gov.il/show_item.asp?levelId=61635
116 http://theantitzemach.blogspot.com/2005_12_01_archive.html
117 http://www.halachayomit.co.il/aboutRabbi.asp
118 http://www.eilatgordinlevitan.com/kovno/kovno_pages/kovno_portraits.html
119 http://www.life.com/image/51740492
120 http://www.corbisimages.com/Search/SearchResults.aspx?q=Rabbi&ac=Rabbi&p=4
121 http://www.corbisimages.com/Enlargement/Enlargement.aspx?id=42-23189100&caller=search
122 http://resources.ushmm.org/inquery/uia_doc.php/photos/12673?hr=null
123 http://www.jewishgen.org/yizkor/Miedzyrzec_Podlaski/mie560.html
124 http://resources.ushmm.org/inquery/uia_doc.php/photos/14449?hr=null
125 http://resources.ushmm.org/inquery/uia_doc.php/photos/17806?hr=null
126 http://www.torah4blind.org/gallery/family.htm
127 http://www.israel-forum.co.il/forums/index.php?s=df93b1a0322ce4716c840122668a6cdb&showtopic=8295
128 http://motlc.wiesenthal.com/site/pp.asp?c=jmKYJeNVJrF&b=478967
129 http://www.flickr.com/photos/david09/3355429609/
130 http://www.flickr.com/photos/david09/3825496293/
131 http://motlc.wiesenthal.com/site/pp.asp?c=jmKYJeNVJrF&b=478549
132 http://avot.cet.ac.il/Files/Images/9/dub_00_002_s3.jpg
133 http://avot.cet.ac.il/activitysubject.aspx?sid=6
134 http://www1.amalnet.k12.il/holtz/Pages/%D7%91%D7%99%D7%A7%D7%95%D7%A8%D7%99%D7%9D.aspx
135 http://www.haifaport.co.il/galleries/gallery.aspx?galleryId=8
136 http://www.shmais.com/pages.cfm?page=ArchiveNewsDetail&date_f=2008-4-7
137 http://shearim.blogspot.com/2009/11/rare-pictures-from-marienbad.html
138 http://shearim.blogspot.com/search/label/Chassidut%20Gur
139 http://shearim.blogspot.com/search/label/Chassidut%20Gur
140 http://4.bp.blogspot.com/_k95DnR-pqGQ/SzhupBR5vxI/AAAAAAAAIGM/8qmgZyXc80I/s1600-h/20091215_2119322870_jpg.jpg
141 http://www.magarim.co.il/%D7%92%D7%9C%D7%A8%D7%99%D7%94
142 http://www.magarim.co.il/%D7%92%D7%9C%D7%A8%D7%99%D7%94
143 http://www.historicum.net/typo3temp/pics/ac0c66665b.jpg
144 http://www.chabad.info/php/bigpic.php?lang=he&imageid=239530&mode=undefined
145 http://chabadrevisited.blogspot.com/2010/06/moscow-1927.html
146 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/ru/thumb/2/29/TsirelsonYehudaLeib.gif/600px-TsirelsonYehudaLeib.gif
147 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/ru/thumb/2/29/TsirelsonYehudaLeib.gif/600px-TsirelsonYehudaLeib.gif
148 http://www.reishit.org/faculty/

Généraux de la Confédération, union, brevet generals


www.brevetsgenerals.com .

Militaires.
1 http://www.smith.edu/vistas/vistas_web/gallery/detail/simon-bolivar_det.htm
2 http://www.best-of-perigord.tm.fr/sites/musees/napoleon/jerome2.jpg
3 http://www.senat.fr/evenement/archives/D28/JeromeB1.jpg
4 http://www.asahi-net.or.jp/~uq9h-mzgc/beauharnais.jpg
5 http://www.herodote.net/Images/Bugeaud.jpg
6 http://www.draughtshistory.nl/lafayette.gif
7 http://www.bbc.co.uk/history/british/empire_seapower/images/commanders_wellington.jpg
8 http://www.portrait-hille.de/holiday/images/dsc01783.jpg
9 http://www.histoire-empire.org/persos/lucien_bonaparte/lucien_bonaparte.htm
10 http://forumegypte.free.fr/ahmosis/archives/161239669143a493b49cd83.jpg
11 http://www.heritage-history.com/www/heritage.php?R_menu=OFF&Dir=characters&FileName=walpole.php
12 http://www.best-of-perigord.tm.fr/sites/musees/napoleon/jerome2.jpg
13 http://www.chd.univ-rennes1.fr/Icono/Pelletan/23%20Robespierre,%20St-Just,%20Couthon%20p%20112.jpg
14 http://home.earthlink.net/~lgbtmormons/images/bennett.jpg
15 http://aj.garcia.free.fr/site_hist_colo/images/Livre2/chap1/L2ch1fig1p124.jpg
16 http://www.napoleonicsociety.com/french/TableauChronologique_vol2_Ch8.htm
17 http://www.napoleonicsociety.com/french/TableauChronologique_vol2_Ch8.htm
18 http://historic-marine-france.com/bibliographie
19 http://www.historycentral.com/WH1400-1900/Biographies/Cromwell.jpg
20 http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/images/GeneralFoy.jpg
21 http://www.explore-parliament.net/nssMovies/06/0621/0621_.htm
22 http://www.revwar75.com/library/rees/images/s_cwpeale1.jpg
23 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/04/Alfred_Windischgrätz.jpg/180px-Alfred_Windischgrätz.jpg
24 http://www.argentour.com/images/jose_de_san_martin.jpg
25 http://www.cordoba.gov.co/imagenes/jose_maria_cordoba_01.jpg
26 http://www.quebec-venezuela.org/IMG/jpg/miranda.jpg
27 http://www.egobierno.gov.ar/municipios/imagenes/notas/515.jpg

639
28 http://www.juanmanuelderosas.org.ar/fotos/home/dorrego.jpg
29 http://www.vom.com/bearflag/SLOAT.GIF
30 http://de.wikipedia.org/wiki/Georg_von_Rukavina
31 http://www.edu365.cat/aulanet/comsoc/Lab_historia/personatges/godoy_archivos/godoy3.jpg
32 http://einhornpress.com/images/LINCOLN%20INGERSOLL%20550.gif
33 http://www.latinamericanstudies.org/incas/pizarro.gif
34 http://www.stamboomlans.nl/Stamboom%20Ad/Buttons/3%20Parenteel/Duits/1861-1949%20Wilhelm.jpg
35 http://www.rusk.ru/vgallery/pictures/vgallery/thumbnails/Yudenich.jpg
36 http://www.nivestnik.ru/2000_1/photos/v1_lgrv_7.jpg
37 http://www.jurfak.spb.ru/document/jubilee/Koni/default.asp
38 http://nauka.relis.ru/10/0501/Kolchak1.jpg
39 http://history.ntagil.ru/images/015.jpg
40 http://membres.lycos.fr/asduciel/aces.gif
41 http://pagesperso-orange.fr/jdtr/Francois_Louis_Ali_cap.jpg
42 http://www.nmm.ac.uk/mag/pages/mnuExplore/BrowseByTitle.cfm?action=title&letter=c
43 http://www.nmm.ac.uk/mag/pages/mnuExplore/ViewLargeImage.cfm?ID=BHC3017&letter=c
44 http://www.nmm.ac.uk/mag/pages/mnuExplore/ViewLargeImage.cfm?ID=BHC2677&letter=c
45 http://www.nmm.ac.uk/mag/pages/mnuExplore/ViewLargeImage.cfm?ID=BHC2531&letter=c
46 http://www.nmm.ac.uk/mag/pages/mnuExplore/ViewLargeImage.cfm?ID=BHC2821&letter=c
47 http://www.history.navy.mil/library/special/preble_g_coll.htm
48 http://civilwargazette.wordpress.com/category/uncategorized/
49 http://www.gourcez.com/pages/qoelet-images.htm
50 http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Juste_Alexandre_Legrand
51 http://www.histoire-empire.org/articles/suisse/suisse_chapitre_7.htm
52 http://www.landesarchiv-bw.de/sixcms/detail.php?template=hp_artikel&id=8899&id2=&sprache=de&nachrichtenarchiv=1
53 http://www.museonavalmadrid.com/museo/index.asp
54 http://www.territorioscuola.com/wikipedia/es.wikipedia.php?title=Alejandro_Malaspina
55 http://todoavante.bloogle.es/category/biografias-de-marinos/
56 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:January_Uprising
57 http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Marian_Langiewicz.PNG
58 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:January_Uprising
59 source manquante.
60 http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Stanis%C5%82aw_Barzykowski.PNG
61 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:November_Uprising_participants
62 http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Jakub_Gieysztor.PNG
63 http://www.muzeumpulaski.pl/html/sala3.html
64 http://www.lopuszno.pl/index.php?option=18&action=articles_show&art_id=304&menu_id=217&page_no=0
65 http://gimnazjum1.plocman.pl/powstanie/postacie.html
66 http://www.palacwlen.webpark.pl/
67 http://www.geocities.com/alloni1/sanmartin.htm
68 http://picasaweb.google.com/ariherrera3/ProtagonistasPeruanos
DeLaGuerraDelPacFico/photo#5050730178277832226
69 http://picasaweb.google.com/ariherrera3/ProtagonistasPeruanos
DeLaGuerraDelPacFico
70 http://picasaweb.google.com/ariherrera3/ProtagonistasPeruanos
DeLaGuerraDelPacFico
71 http://picasaweb.google.com/ariherrera3/ProtagonistasPeruanos
DeLaGuerraDelPacFico
72 Histoire illustrées des Gardes Royales Wallones, Les Editeurs d’Art Associés, Bruxelles, 1989, p. 187
73 Histoire illustrées des Gardes Royales Wallones, Les Editeurs d’Art Associés, Bruxelles, 1989, p. 187
74 http://www.brooklynmuseum.org/opencollection/objects/4766/Don_Juan_Lorenzo_Gutiérrez_Altamirano_de_Velasco_y_Flores/image/9648/overall
75 http://www.brooklynmuseum.org/opencollection/objects/136/General_John_Charles_Frémont
76 http://www.etravelpilipinas.com/about_philippines/gregorio_del_pilar.htm
77 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Filipino_Ilustrados_Jose_Rizal_Marcelo_del_Pilar_Mariano_Ponce.jpg
78 http://cvc.cervantes.es/actcult/museo_naval/introduccion.htm
79 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
80 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
81 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
82 http://de.wikipedia.org/wiki/Gottlieb_Heinrich_Schm%C3%BCckert
83 http://www.biographie.net/tag/Second-Empire
84 http://netistanbul.com/haber/1094/Ergenekon-bir-mason-orgutlemesi-mi
85 www.maryevans.com
86 www.maryevans.com
87 www.maryevans.com
88 www.maryevans.com
89 www.maryevans.com
90 http://en.wikipedia.org/wiki/Nikifor_Grigoriev
91 http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Vassilievitch_Koltchak
92 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Jacques_Camou.jpg
93 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Niels_Christian_Lunding.jpg
94 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ae/Sierawski.PNG
95 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:AgustinAhumada.jpg
96 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Antonio_Vald%C3%A9s.jpg
97 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:General_Ramon_Cabrera.jpg

Politiciens, hommes d’états, présidents.


1 http://www.bbc.co.uk/radio4/history/sceptred_isle/images/lord_john.jpg
2 http://multitext.ucc.ie/images/thumbnails/680.jpg
3 http://www.epa.hu/00000/00030/00065/img/311.jpg
4 http://www.uiowa.edu/~c016003a/gladstn2.jpg
5 http://www.karasekschenke.de/geschichte.htm
6 http://www.montreal-lacluse.fr/historique/histoire/la_dedouglas.jpg
7 http://members.screenz.com/bennypostcards/jaures.jpg

640
8 http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/celebrations2003/img/cambaceres2.jpg
9 http://www.diplomatie.gouv.fr/archives/dossiers/140ministres.gb/monarjui/06.html
10 http://www.defreitasbooks.com/bookwebpics/picsVanity/AtoK/VPBlanc.jpg
11 http://www.artehistoria.com/frames.htm?http://www.artehistoria.com/historia/obras/11915.htm
12 http://bpun.unine.ch/icono/JPG03/PONEPHOT4.259.jpg
13 http://www.vahistorical.org/sva2003/mason01b.jpg
14 http://www.gutenberg.org/files/14401/14401-h/img/p1865-076.jpg
15 http://lachaise.gargl.net/img/photos/vu/isabelle-schoelcher.jpg
16 http://www.cah.utexas.edu/exhibits/Pena/images/StephenAustin_Large.jpg
17 http://revolution.1789.free.fr/image/Buzot.GIF
18 http://cheznapoleon1er.ifrance.com/talleyrand02.jpg
19 http://www.freimaurer-duisburg.de/freimaurerloge/modules.php?name=News&file=article&sid=3
20 http://www.harunyahya.org/kitap/YMD/YMD2a.html
21 http://www.museums-gesellschaft.ch/ggeschichten/gg_mazzini01.jpg
22 http://babel.ruc.dk/tysk/coenk/coenkgif/metternich.jpg
23 http://www.yivo.org/images/uploads/collections/image_103.jpg
24 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/codex_magica04.htm#FOUR
25 http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/presidents/leon_gambetta-1.asp
26 http://bioguide.congress.gov/bioguide/photo/F/F000099.jpg
27 http://www.antiquephotographics.com/Format%20Types/CDVs/politicalcdv.htm
28 http://www.antiquephotographics.com/Format%20Types/CDVs/politicalcdv.htm
29 http://www.postcardprints.com/ebaystore/060220/3294.jpg
30 http://ap.grolier.com/images/cache/145/atbp5529t.jpg
31 http://www.emilydickinson.it/l0962foto.jpg
32 http://www.forgottendelights.com/images/Webster.JPG
33 http://www.ilstatehouse.com/images/douglas6_04.jpg
34 http://www.mrlincolnandfreedom.org/upload/chase_salmon_p_med.jpg
35 http://www.ohiohistory.org/etcetera/exhibits/ohiopix/images/AL00781.jpg
36 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/9/92/Guizot.jpg/250px-Guizot.jpg
37 http://p.michelcornu.free.fr/images/RoyerCollard.jpg
38 http://content.answers.com/main/content/wp/en/4/40/Vyacheslav_von_Plehve.jpg
39 http://www.arlde.com/images/disraeli.jpg
40 http://www.ukremb.ma/IMG/petlura31.jpg
41 http://www.diploweb.com/images/viat9.jpg
42 http://www.mdoe.org/TilghmanFamilyT1.jpg
43 http://www.constitution.org/img/charles_pinckney.jpg
44 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/57/Georgios_Theotokis_in_Corfu.jpg/350px-Georgios_Theotokis_in_Corfu.jpg
45 http://wiki.phantis.com/images/b/b1/Deligiannis-theodoros.jpg
46 http://www.militarymuseum.org/Resources/Galvez1.jpg
47 http://www.bisabuelos.com/juanbernardo.jpg
48 http://www.todo-argentina.net/biografias/Personajes/imagenes/rosas.gif
49 http://www.museomitre.gov.ar/Mitre,%20Bartolome%201667%2013.JPG
50 http://www.galeon.com/swiss/paraguay/mitre.jpg
51 http://myuniv.atspace.com/Guerrero/VGuerr.jpg
52 http://www.bolivia.com/Especiales/2005/6_de_agosto/historia_politica/images/sucre_g1.jpg
53 http://www.glrbv.org.ve/Proceres%20Masones/Pedro%20Gual_archivos/image004.jpg
54 http://www.congreso.es/presidentes/imagenes/galeria/38710_1.jpg
55 http://www.diplomatie.gouv.fr/archives/dossiers/160ministres/IIIeRep/Debut/Images/favre_m.jpg
56 Le Parlement au fil de l’Histoire 1831-1981, publié par la Chambre des représentant et le Sénat, Bruxelles, 1991.
57 http://classiques.uqac.ca/classiques/bertrand_louis/histoire_demo_belgique_1/gravures_pages_html/hist_t1_fig_33.html
58 http://www.kikirpa.be/image/A/1/0/a106797_wal.jpg
59 http://classiques.uqac.ca/classiques/bertrand_louis/histoire_demo_belgique_1/gravures/fig_12_gendebien.gif
60 http://www.ogoniok.com/common/archive/2004/4841/14-60-62/14-62-1b.jpg
61 http://fr.wikisource.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Guizot?match=es
62 http://www.atlaswords.com/FRANCIA%2041.htm
63 http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Bastide
64 http://www.atlaswords.com/FRANCIA%2041.htm
65 http://www.atlaswords.com/FRANCIA%2041.htm
66 http://www.atlaswords.com/FRANCIA%2041.htm
67 http://www.atlaswords.com/FRANCIA%2041.htm
68 http://www.atlaswords.com/FRANCIA%2041.htm
69 http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Jean-de-Dieu_Soult
70 http://www.academie-francaise.fr/histoire/trombinoscope.asp?siecle=XIX
71 http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Boudet_(homme_politique)
72 www.grosvenorprints.com/port3mil.htm.
73 http://www.chateaudemongenan.com/historique.htm
74 http://todoavante.bloogle.es/category/biografias-de-marinos/
75 http://www.unionisme.be/DE_THEUX_Barthelemy.htm
76 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Ludwik_Mieros%C5%82awski
77 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:J%C3%B3zef_Sowi%C5%84ski
78 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:November_Uprising_participants
79 http://prawo.univ.gda.pl/~konwentpolonia/05Album%20Polonorum/Album%20Polonorum%
20do%201939.html
80 http://pl.wikipedia.org/wiki/Micha%C5%82_Kochanowski
81 http://www.galizacig.com/index.html
82 http://encyclopedie.pieds-noirs.info/index.php/1880
83 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
84 http://unabcc.free.fr/algerie1830-1962/gouv1.html
85 http://hu.wikipedia.org/wiki/Magyarorsz%C3%A1g_honv%C3%A9delmi_minisztereinek_list%C3%A1ja
86 http://www.magyarszinhaz.hu/index.php?id=456&cid=29141
87 www. mek.niif.hu/01200/01267/html/12kotet/12r01f08.htm
88 source manquante.
89 http://www.biographie.net/tag/Histoire-contemporaine-de-la-Gr%C3%A8ce
90 http://www.britannica.com/EBchecked/topic/370294/Alexandros-Mavrokordatos
91 Israel 1948, Xavier Baron
92 source manquante.

641
93 source manquante.
94 source manquante.
95 http://www.mlahanas.de/Greece/History/Arvanites.html
96 www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr
97 www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr
98 www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr
99 http://www.hrono.ru/img/19vek/konst_pavl.jpg
100 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ec/Saltykov_Nikolay_Ivanovich.jpg/250px-Saltykov_Nikolay_Ivanovich.jpg
101 http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_4=REPR&VALUE_4=MAISTRE JOSEPH DE
102 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2195
103 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2195
104 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2195
105 http://www.outlawjournalism.com/forum/viewtopic.php?t=2195
106 Les hommes d’Etats Célèbres, Editions d’Art Lucien Mazenot, Paris, 1975, p. 351
107 http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Goblet_d'Alviella
108 http://146.83.6.25/software/presidentes/Presidentes%20de%20Chile.htm
109 http://buscador.emol.com/dispatcher.php?query=Jos%C3%A9%20Alberto&offset=0&portal=emol&sort=publicationdate&sortdir&Submit=Buscar
110 http://www.memoriachilena.cl/cronologia/resultado.asp?ano=1831ik
111 http://en.wikipedia.org/wiki/Federico_Err%C3%A1zuriz_Za%C3%B1artu
112 http://www.quepasa.cl/medio/articulo/0,0,38035857_172985949_182387843,00.html
113 http://200.55.210.207/Portal.Base/Web/VerContenido.aspx?GUID=4f1b454a-aae9-4cf4-b0df-30283fb36a31&ID=60601&FMT=217
114 http://www.elperiodista.cl/newtenberg/1773/article-69252.html
115 http://en.wikipedia.org/wiki/Nicol%C3%A1s_de_Pi%C3%A9rola
116 http://pe.kalipedia.com/historia-peru/tema/peru-siglo-xix/jose-rufino-echenique-1851.html?x=20080610klphishpe_3.Kes&ap=0
117 http://www.blancorincon.com/MonsRincon/tesis04.htm
118 http://www.scielo.org.pe/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1726-46342002000200009
119 http://elmurodelossiglos.wordpress.com/2008/09/18/los-otros-padres-fundadores-la-historia-olvidada-de-los-conservadores-en-mexico/
120 http://www2.warwick.ac.uk/fac/arts/history/res_rec/projects/text_and_image/workshop_1/
121 http://www.hotlinecy.com/wwi.htm
122 http://oas.poderciudadano.gob.hn:7778/portal/page/portal/Presidencial_Group/Ex_Presidentes
123 http://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%A4%D0%B0%D0%B9%D0%BB:Aleksandr_Ivanovich_Turgenev.jpg
124 http://www.tamu.edu/ccbn/dewitt/santaanna.htm
125 http://www.historiasiglo20.org/HE/10c2-piymargall.htm
126 http://www.geneall.net/img/pessoas/pes_10849.jpg
127 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
128 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
129 http://www.bavarian-illuminati.info/wp-content/uploads/2008/11/schwartz.jpg
130 http://www.cga.ct.gov/hco/smith.htm
131 http://www.historycooperative.org/journals/mhr/5/tenenbaum.html
131a http://www.cg72.fr/les_presidents.asp
132 www.maryevans.com
133 www.maryevans.com
134 www.maryevans.com
135 www.maryevans.com
136 www.maryevans.com
137 www.maryevans.com
138 www.maryevans.com
139 www.maryevans.com
140 www.maryevans.com
141 www.maryevans.com
142 www.maryevans.com
143 www.maryevans.com
144 www.maryevans.com
145 www.maryevans.com
146 www.maryevans.com
147 www.maryevans.com
148 www.maryevans.com
149 www.maryevans.com
150 www.maryevans.com
151 www.maryevans.com
152 www.maryevans.com
153 www.maryevans.com
154 www.maryevans.com
155 www.maryevans.com
156 www.maryevans.com
157 www.maryevans.com
158 www.maryevans.com
159 www.maryevans.com
160 www.maryevans.com
161 www.maryevans.com
162 www.maryevans.com
163 www.maryevans.com
164 www.maryevans.com
165 www.maryevans.com
166 http://www.biographie.net/Abdeljelil-Zaouche
167 http://www.info-culture.biz/napoleon.html
168 http://www.capitale.gouv.qc.ca/circuits-decouverte/10-le-monument-louis-hippolyte.html
169 http://picasaweb.google.com/Hexer.Ketzer/FreimaurersignaleDieUnsichtbareHand02#5405869533902241730
170 http://images.google.com/hosted/life/f?q=General+Assembly+Israel-Arab+source:life&prev=/images%3Fq%3DGeneral%2BAssembly%2BIsrael-
Arab%2Bsource:life%26ndsp%3D18%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26start%3D72&imgurl=a10dda943ec9c5c0
171 http://en.wikipedia.org/wiki/Manuel_de_Mendiburu
172 http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicol%C3%A1s_Avellaneda
173 http://www.1st-art-gallery.com/Auguste-Raffet/Jean-Joseph-Louis-Blanc-1811-82-1835.html
174 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&xsl=marc_images-detail.xsl&lang=en&docid=10882036_MARC

642
Ecrivains, philosophes poètes.
1 http://www.hull.ac.uk/hitm/gen/jpegindex.htm
2 http://www.repro-tableaux.com/a/bonnat-leon/victor-hugo-1.html
3 http://www.english.upenn.edu/Projects/knarf/Gifs/goethe.html
4 http://westplains1.wordpress.com/2009/03/01/nietzsche/nietzsche/
5 http://members.aol.com/gy95c/rehaiem/lessing.gif
6 http://members.klosterneuburg.com/handerle/chenier2.jpg
7 http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-Ren%C3%A9_de_Chateaubriand
8 http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/7ej.asp
9 http://paris1900.lartnouveau.com/paris00/statues_de_rues1/statues_rues4.htm
10 http://conrad-centre.w.interia.pl/pages/conrad_life_en.htm
11 http://www.berufsschule-kelheim.de/bskeh_seiten/deutsch_knigge/hier_kommt_knigge.htm
12 http://jeromethomas.free.fr/robert%20burns2.JPG
13 http://www.s-line.de/homepages/ebener/Schiller-Simanowitz-200.jpg
14 http://www.nelvento.net/images/melodies/foto-nadar-1855.jpg
15 http://www.chass.utoronto.ca/french/sable/recherche/catalogues/baudelaire/baudelaire.html
16 http://de1.erowid.org/culture/characters/baudelaire_charles/images/baudelaire_charles7_med.jpg
17 http://www.skidmore.edu/academics/fll/janzalon/symbolism/baudelaire2.jpg
18 http://www.skidmore.edu/academics/fll/janzalon/symbolism/baudelaire5.jpg
19 http://webapps.getty.edu/art/collections/images/m/04595201.jpg
20 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/images/coodex_24.jpg
21 http://www.elangelcaido.org/fotografos/nadar/040nadar04g.jpg
22 http://www.planet-wissen.de/pics/IEPics/portrait_maerchen_01_g.jpg
23 http://www.memo.fr/Media/Arouet_Francois.jpg
24 http://www.scriptura-paris.com/les-ecrivains-c5.html?id_cat=5&limit=10&page=1
25 http://www.laeditorialvirtual.com.ar/Pages/Rousseau/Rousseau.gif
26 http://digital.lib.lehigh.edu/pfaffs/images/Willis_Nathaniel_1.jpg
27 http://champignac.hautetfort.com/images/medium_cazotte.jpg
28 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/9/95/Pierre_Jean_de_Beranger.jpg/300px-Pierre_Jean_de_Beranger.jpg
29 http://www.terresdecrivains.com/IMG/jpg/fontainejules.jpg
30 http://lit.1september.ru/2001/41/41_04.gif
31 http://hronos.km.ru/img/portrety/turgenev_ivan.jpg
32 http://www.poesis.ru/poeti-poezia/turgenevic/turgenevic.jpg
33 http://www.antiquariy.ru/userfiles/Soldatenkov.jpg
34 http://old.rsl.ru/history/pic/soldatenkov_b.jpg
35 http://www.rsl.ru/upload/soldatenkov.jpg
36 http://ts.edu.ru/im/blag/soldanen.jpg
37 http://m-necropol.narod.ru/sytin.jpg
38 http://www.antiquariy.ru/userfiles/Volf.jpg
39 http://hronos.km.ru/img/portrety/buninkresl.jpg
40 http://www.academie-francaise.fr/images/immortels/portraits/bernardin.jpg
41 sourc manquante.
42 sourc manquante.
43 sourc manquante.
44 sourc manquante.
45 http://expositions.bnf.fr/legray/fiches/repro.htm
46 http://www.antiquephotographics.com/Format%20Types/CDVs/authorscdv.htm
47 http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/celebrations2005/michelet.htm
48 http://www.allposters.com/-st/Lafosse-Posters_c88126_.htm
49 ttp://www.ap.krakow.pl/nkja/literature/polpoet/mick.htm
50 http://www.towarzystwo-literackie.webpark.pl/
51 source manquante.
52 Victor Hugo, Alain Decaux
53 source manquant.
54 Vicor Hugo ” Et s’il ne reste qu’un...”, Editions Gallimard, Sophie Grossiord, p. 74
55 http://reproductions.chapitre.com/repro/HUGO-CHARLES/VICTOR-HUGO-AVEC-LE-DRAPE-LUMINEUX.html
56 http://historic.ru/books/item/f00/s00/z0000034/pic/st025_15.jpg
57 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6c/Portrait_of_August_Strindberg_by_Richard_Bergh_1905.jpg
58 http://all-photo.ru/empire/photos/4859-0.jpg
59 source manquante.
60 http://all-photo.ru/empire/index.en.html?big=on&img=12097&id=11947
61 http://www.genealog.cl/Chile/L/Lecaros/
62 http://www.cervantesvirtual.com/servlet/SirveObras/01361697588915403423802/p0000001.htm
63 http://www.biographie.net/tag/D%C3%A9c%C3%A8s-en-1912?result_start=120
64 http://www.europeana.eu/portal/brief-doc.html?query=victor+hugo&qf=TYPE:image&start=13&view=table
65 http://www.rulex.ru/rpg/portraits/29/29208.htm
66 http://www.peoples.ru/art/literature/poetry/oldage/fet/photo.html
67 http://www.1001skazka.com/talehtml/jukovsk.html
68 http://www.biblio.ru/rusbook/stsherbina.html
69 http://en.wikipedia.org/wiki/File:Schillerlpstatue.jpg
70 http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0001/m503604_94de15148_v.jpg
71 http://www.allposters.fr/gallery.asp?startat=/getposter.asp&APNum=1735420&CID=CB2EBF760DA14609AD99AFCB43650646&PPID=1
72
http://www.allposters.fr/gallery.asp?startat=/getposter.asp&APNum=1735420&CID=CB2EBF760DA14609AD99AFCB43650646&PPID=1&search=20728&f=
c&FindID=20728&P=2&PP=6&sortby=PD&cname=Voltaire&SearchID=
73 http://www.grace-city.ru/content/articles/index.php?article=978
74 http://www.maryevans.com/search.php
75 http://www.maryevans.com/search.php
76 www.maryevans.com
77 www.maryevans.com
78 www.maryevans.com
79 www.maryevans.com
80 www.maryevans.com
81 www.maryevans.com

643
82 www.maryevans.com
83 www.maryevans.com
84 www.maryevans.com
85 www.maryevans.com
86 www.maryevans.com
87 www.maryevans.com
88 www.maryevans.com
89 www.maryevans.com
90 www.maryevans.com
91 www.maryevans.com
92 www.maryevans.com
93 www.maryevans.com
94 www.maryevans.com
95 www.maryevans.com
96 www.moskvadomm.ru/teleschow.htm
97 http://newyork.grubstreet.com/2008/04/the_french_still_occupy_new_york_if_not_green_market.html
98 http://www.guardian.co.uk/lifeandstyle/wordofmouth+gordonramsay
99 http://www.publicartaroundtheworld.com/Public_Art_of_Moscow.html
100 http://www.i-u.ru/biblio/persons.aspx?gid=13
101 http://www.nkj.ru/archive/articles/9596/

Omar Bongo.
1 http://questionscritiques.free.fr/Photos/Gabon/omar-bongo_184244s.jpg
2 http://rcamagazine.com/index.php?subaction=showfull&id=1244478253&archive=&start_from=&ucat=16&page=fullnews&page=fullnews
3
4 http://www.blog-city.info/fr/img9/9487_dpi-photodefamille.jpg
5 http://www.rfi.fr/actufr/articles/114/article_81747.asp
6 http://congoinfos.skyrock.com/41.html

Ataturk.
1 http://www.sultanhisar.gov.tr/atam/NAZILL%7E3.JPG
2 http://www.dogus.edu.tr/spor/tr/ataturkpics.html
3 http://www.atasehiregitim.com.tr/ata/ata07.gif
4 http://www.bgu.ac.il/mideast/staff/skaplan/
5 http://www.linyitio43.k12.tr/images/ata2.jpg «
6 http://www.cs.unm.edu/~aaron/images/europeweb/AtaturkStatue-49.jpg
7 http://www.add.org.tr/images/stories/ata/2/ataturk/ataturk_008.jpg
8 http://www.izlesene.com/video/unluler/6019/ulu_onder_ataturk_resimleri
9 source manquante.
10 http://www.kusadasi.net/pictures/ataturknutuk.jpg
11 http://ataturk.yargitay.gov.tr/images/146.jpg
12 http://ataturk.yargitay.gov.tr/images/34.jpg
13 http://www.atlikarincam.com/ataturk-resimleri/ata093.html
14 http://www.atlikarincam.com/ataturk-resimleri/ata118.html
15 http://www.atlikarincam.com/ataturk-resimleri/ata188.html
16 source manquante.
17 http://www.tekadamdevrimi.com/tekadamdevrimi/resimler/tekadamdevrimi_0131.jpg
18 http://www.dailymotion.com/video/xwvov_sari-zeybek-belgeseli-23
19 Dailymotion docu arte 2ième partie.
20 http://www.ataml.com/ataturk/basinda_dosyalar/048.jpg
21 source manquante.
22 source manquante.
23 source manquante.
24 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
25 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
26 http://www.ataturk.net/foto/1936/aktay14.html
27 http://www.ataturk.net/foto/1937/ayhan23.html
28 http://www.ataturk.net/foto/1937/ayhan63.html
29 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
30 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
31 http://www.ataturk.net/foto/1908/ask04.html
32 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
33 http://www.add.org.tr/images/stories/ata/ataturk/ataturk_048.jpg
34 http://www.add.org.tr/images/stories/ata/ataturk/ataturk_064.jpg
35 http://www.ataturk.net/foto/1932/borek16.html
36 http://www.add.org.tr/images/stories/ata/ataturk/ataturk_146.jpg
37 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
38 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
38 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
39 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
40 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
41 http://www.kenthaber.com/Arsiv/Haberler/2008/Subat/27/Haber_341371.aspx
42 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
43 http://www.youtube.com/watch?v=SeR3_jz-3qg
44 http://img4.mynet.com/ha4/a/ataturk2.jpg
45 http://www.edebiyatogretmeni.net/forum/ataturk/ataturk_fotograf_albumu-t11130.0.html
46 http://www.ataturk.net/foto/1930/balta44.html
47 http://www.anadolu.eu/Fotograflar/Ataturk/slides/83-orig.html
48 http://www.add.org.tr/images/stories/ata/ataturk/ataturk_121.jpg
49 http://www.supermeydan.net/forum/forum325/thread25945.html

644
Rois, Empereurs, Barons, Ducs, Comtes.
1 http://www.btinternet.com/~sbishop100/leopold.jpg
2 http://www.ladyreading.net/marieantoinette/big/leopoldo1.jpg
3 http://www.redwoodlibrary.org/notables/rochambeau1.gif comte
4 http://users.skynet.be/evds/images/Guillaume.jpg
5 http://www.batguano.com/kingAgust.jpg roi de pologne.
6 http://worldroots.com/brigitte/gifs3/lordgrantham.jpg
7 http://content.answers.com/main/content/wp/en-commons/thumb/8/85/230px-Buffon_1707-1788.jpg
8 http://www.batguano.com/livois.jpg
9 http://www.skidmore.edu/academics/fll/janzalon/revolution/orleans.html
10 http://images.npg.org.uk/OCimg/weblg/1/8/mw80918.jpg
11 http://www.northumbrianjacobites.org.uk/images/williamwiddrington.jpg
12………..http://www.mozart.mediathek.at/htdocs/resources/img/Popup_Joseph_II_Seite_185_Bearb_1_KLEINER_1003251.jpg
13 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e0/Bourbon-Conti,_Louis_François_Joseph.jpg/280px-Bourbon-
Conti,_Louis_François_Joseph.jpg
14 http://www.schwangau.de/en/gfx/ludwig/ludwig5.jpg
15 http://www.schwangau.de/en/gfx/ludwig/ludwig4.jpg
16 http://www.koenigin-luise.com/Bilder/Bilder_Politik/gneisenau1.JPG
17 http://www.portrait-hille.de/holiday/images/dsc01203.jpg
18 http://www.portrait-hille.de/kap07/bild.asp?catnr1=8150&seqnr=3643
19 http://www.cadytech.com/dumas/images/all/000087.jpg
20 Harun Yahya
21 http://www.jellyhunters.com/client/afl2005/gallery_list/index.html
22 http://www.batteryb.com/Crimean_War/biographies/raglan.jpg
23 http://www.lind.org.zw/people/janedigby/ellenborough.htm
24 http://www.pitts.emory.edu/woodcuts/MSS023/00004269.jpg
25 http://www.napoleonicsociety.com/images/clip_image002_0032.jpg
26 http://www.joslinhall.com/graphics/diamond-cagliostro.jpg
27 http://chrisagde.free.fr/bourb/images/louis16portrait4a.jpg
28 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/3/3c/Charlesgrey2.jpg
29 http://globalgenealogy.com/countries/canada/loyalist/resources/images/101046-johnston.jpg
30 http://www.iphotocentral.com/Photos/martingordon_Images/Thumb/2273.jpg
31 http://worldroots.com/brigitte/gifs14/charlesspencer1674.jpg
32 http://dompedroii.nafoto.net/images/photo20050726202353.jpg
33 http://www.zip.com.au/~lnbdds/home/images10/brydgeschandos.jpg
34 http://www.britischebotschaft.de/statevisit/images/king_georg_I_royal.jpg
35 http://aeiou.iicm.tugraz.at/aeiou.encyclop.data.image.r/r762975a.jpg
36 http://www.elysee.fr/elysee/root/bank/le_patrimoine/port1gd.jpg
37 http://si.umich.edu/spies/b-portrait-kinggeorgeiii.jpg
38 http://www.wga.hu/art/r/ramsay/mecklenb.jpg
39 http://www.grenadierbataillon-von-spiegel.de/images4/koenig.jpg
40 Caglar Boyunca Din Düsmanlari, Harun Yahya, Arastirma, Istanbul
41 http://www.capetowntocairo.com/node/301
42 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/74/Leopold_I_by_Franz_Winterhalter.jpg/250px-Leopold_I_by_Franz_Winterhalter.jpg
43 http://classiques.uqac.ca/classiques/bertrand_louis/histoire_demo_belgique_1/gravures/fig_02_guillaume_1er.gif
44 http://www.diesbach.com/belleroche/portraits-diesbach/portraits-belleroche/diesbach-ernest1813(2).jpg
45 http://www.memo.fr/Media/Charles-de-Ligne.jpg
46 http://www.memodoc.com/images/louis-marie-de-langle.jpg
47 source manquante.
48 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4c/Autoportrait_de_La_Tour.jpg/280px-Autoportrait_de_La_Tour.jpg
49 D’AG à Fortis, 175 ans d’assurance en Belgique, Fonds Mercator, p. 24.
50 http://www.spsg.de/index.php?id=1177&sessionLanguage=en
51 http://en.wikipedia.org/wiki/William_Stanhope,_1st_Earl_of_Harrington
52 D’AG à Fortis, 175 ans d’assurance en Belgique, Fonds Mercator, p. 107/
53 http://www.deutsche-schutzgebiete.de/webpages/Familie_Erzherzog_Franz_Carl_1836.jpg
54 http://www.salzburgcoins.at/Kaiser/pics/KB01_Maximilian%20I_Stich.JPG
55 http://www.allposters.com/-sp/Leon-Emmanuel-Simon-Joseph-Comte-de-Laborde-French-Archaeologist-Posters_i1869311_.htm
56 http://www.gutenberg.org/files/13671/13671-h/13671-h.htm
57 http://www.norfolk.k12.ma.us/pages/NPS_DiscoveryZone/socstud/revpeople
58 Histoire illustrées des Gardes Royales Wallones, Les Editeurs d’Art Associés, Bruxelles, 1989, p. 187
59 source manquante.
60 Histoire illustrées des Gardes Royales Wallones, les Editeurs d’Arts Associé, Bruxelles, 1989, p. 187.
61 source manquante.
62 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Alfred_Windischgr%C3%A4tz.jpg
63 http://www.ars-moriendi.be/DANETHANFR.HTM
64 http://fr.wikipedia.org/wiki/Or%C3%A9lie-Antoine_de_Tounens
65 http://purl.pt/1126/1/
66 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
67 http://nayaritasdetodoslostiempos.iespana.es/presiden/presidentes.htm
68 http://de.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Hauptseite/Schon_gewusst/Archiv/2006/03
69 http://de.wikipedia.org/wiki/Wolfgang_Heribert_von_Dalberg
70 http://www.artnet.com/Artists/LotDetailPage.aspx?lot_id=10DBA6EE15DB1414
71 http://www.thepeerage.com/p1087.htm
72 www.maryevans.com
73 www.maryevans.com
74 www.maryevans.com
75 www.maryevans.com
76 www.maryevans.com

Commune de Paris.
1 http://www.longwood.edu/staff/munsonjr/modfr03/stewart/stew2.htm
2 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00605.html

645
3 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00444.html
4 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00445.html
5 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00511.html
6 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00545.html
7 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00688.html
8 source manquante.
9 La Commune 1870-1871, Georges Bourguin, Editions Flammarion, 1971
10 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR01128.html
11 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00631.html
12 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00533.html
13 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00623.html
14 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00647.html
15 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR01076.html
16 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00620.html
17 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00593.html
18 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00466.html
19 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00462.html
20 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00573.html
21 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/images/par01095.jpg
22 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/images/par00607.jpg
23 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/images/par00390.jpg
24 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00974.html
25 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR00387.html
26 http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/docs/PAR01194.ht
27 http://www.unbossed.com/index.php?itemid=2502

Karl Marx.
1 http://louisproyect.wordpress.com/2006/08/06/ben-stein-and-karl-marx/
2 http://www.rjx.ru/photo/bank/pamitnik/karl_marks/_DSC5486.jpg
3 http://images.npg.org.uk/OCimg/weblg/8/0/mw75680.jpg
4 http://everybo.dy.fi/gallery/fetch_img.pl?img=3447
5 http://iisg.nl/collections/marx/images/a09-337.jpg
6 L’Histoire Nouvelle, l’Europe et l’Amérique du Nord aux XIX siècles, Editions Grammont, Lausanne, 1987, p. 406.
7 http://www.oldkiev.info/articals/images/marks.jpg
8 http://www.cultinfo.ru/fulltext/1/001/008/078/022.htm
9 http://www.gonomad.com/beourguest/archives/2009_06_01_archive.html

Staline.
1 http://www.stel.ru/stalin/joseph_1935-1953.htm
2 http://archives.arte-tv.com/special/foisiecle/image/photo4.gif
3 http://davno.ru/posters/collections/stalin/img/poster-01.jpg
4 source manquante.
5 http://www.magasinpittoresque.be/images/sta-pe01.jpg
6 sourc manquante.
7 http://www.monstersocks.com/moscow2005/Images/Statue_of_Josef_Stalin.jpg
8 http://www.antorcha.org/foto/stalin1.jpg
9 http://www.pco.org.br/ruicostapimenta/imagens/levante/parte2/15.jpg
10 http://www.harunyahya.org/kitap/hy_komunizm_pusuda/komunizmpusuda2.html
11 http://web.mit.edu/fjk/Public/
12 http://econc10.bu.edu/economic_systems/NatIdentity/FSU/Russia/stalinism/collectivization.htm
13 http://www.okay.com/dunc/images/stalin3a.jpg
14 http://news.webshots.com/photo/2782327930093197618szzHYy
15 source manquante.
16 http://www.jurnalul.ro/articol_40861/reabilitarea_lui_stalin.html
17 http://www.user.dccnet.com/russianfront/jpegs/New%20photos%202/stalinstatue.jpg
18 http://www.jurnalul.ro/pictures/2320poza_interior.gif
19 http://www.liveinternet.ru/users/kovalaris/post69553204/
20 http://www.picsearch.com/info.cgi?q=stalin&id=yst8dzB658qYu6dK2lsk6LuKPK6xr8Lne2Hm64uBK2w&start=3161
21 http://www.polandsholocaust.org/stalincolor.JPG
22 http://www.columbia.edu/~beecher/prague/Museum_of_Communism/stalin_statue.jpg
23 source manquante.
24 source manquante.
25 source manquante.
26 source manquante.
27 http://www.sgu.ru/rus_hist/img/x1-z2-099-ctalin12345.jpg
28 http://www.sgu.ru/rus_hist/img/x1-z2-026-stalin1.jpg
29 http://www.sgu.ru/rus_hist/img/x1-zzz037.jpg
30 http://www.sgu.ru/rus_hist/img/x1-z081.jpg
31 source manquante.
32 source manquante.
33 source manquante.
34 source manquante.
35 http://www.englishrussia.com/?p=1232
36 source manquante.
37 source manquante.
38 source manquante.
39 http ://lit.1september.ru/2000/24/no24_16.jpg
40 http ://www.picsearch.com/info.cgi?q=Paul%20Lafargue&id=Q8DYZqO9fUdc-0_8HxJV5bhAzj4NPkRhcs7bBrBXYaU
41 http ://www.picsearch.com/info.cgi?q=Paul%20Lafargue&id=Q8DYZqO9fUdc-0_8HxJV5bhAzj4NPkRhcs7bBrBXYaU
42 Dailymotion Stalin.
43 http://www.memorial.krsk.ru/public/00/200803052.htm

646
44 http://mosday.ru/photos/gallery.php?file=193x194x_moscow_architecture&frames=0&alt=4&rows=all
45 Les années Staline, Mark Grosset, Editions du Chêne, p. 238
46 http://visualrian.ru/images/item/136658
47 http://soviethistory.org/images/Large/1943/stalnov.jpg
48 http://vorontsova-nvu.livejournal.com/303415.html
49 http://www.museumofworldwarii.com/TourText/Area13a_Russia.htm
50 http://oldgazette.ru/kopravda/23041937/01-1.html
51 http://co6op.narod.ru/wmv/gulag/index.html
52 http://www.day.kiev.ua/ru.2003.148/
53 source manquante.
54 http://www.visualrian.com/images/item/76652
55
http://images.google.com/hosted/life/l?imgurl=acf41e11c28f95cb&q=stalin%20source:life&prev=/images%3Fq%3Dstalin%2Bsource:life%26ndsp%3D18%26hl
%3Dfr%26sa%3DN%26start%3D108
56 htthgp://www.visualrian.com/images/item/3951st il
57 http://www.jamd.com/search/q/stalin/c/30/page/4
58 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&lang=en&xsl=marc_images-detail.xsl&docid=10829158_MARC
59 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&lang=en&xsl=marc_images-detail.xsl&docid=10638554_MARC
60 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&xsl=marc_images-detail.xsl&lang=en&docid=10540035_MARC
61 http://inlinethumb20.webshots.com/41555/2903489050089413999S500x500Q85.jpg

Diverses personnalités communistes.


1 Codex Magica - 4.htm Lénine.
2 http://www.panoramio.com/photo/9125599
3 http://www.vulture-bookz.de/marx/archive/galerie/Engels_1868--2.jpg
4 http://www.liveinternet.ru/community/2332998/post73100233/
5 http://www.masterandmargarita.eu/en/03karakters/ivan.html
6 http://www.marxists.org/archive/lenin/photo/family/lenin-y1.jpg
7 http://www.masonluk.net/kabala_masonluk_11_3.html
8 http://www.facts.kiev.ua/2005/08/12/12s31_Trotsky.jpg
9 http://www.historylearningsite.co.uk/fileadmin/historyLearningSite/kerensky.jpg
10 Caglar boyunca din düsmanlari, Editions Bilim Arastirma Vakfi, Harun Yahya
11 Codex Magica, Texe Marrs
12 http://www.journalist-virt.ru/2003/12/img/87_2.gif
13 http://www.tyl.mil.ru/rear/images/ussr/ruk/_us3.jpg
14 http://www.philographikon.com/portraitsg-l.html
15 http://glavkom.narod.ru/IMG/ng00.jpg
16 source manquante.
17 source manquante.
18 http://marxists.anu.edu.au/archive/lenin/photo/1918/077.jpg
19 http://www.hobbymex.com/foro/viewtopic.php?t=10142
20 Les années Staline, Mark Grosset, Editions du Chêne, p. 112.
21 http://vorontsova-nvu.livejournal.com/303415.html
22 http://www.marxists.org/archive/murphy-jt/images/murphy_stalin.htm
23 http://pro.corbis.com/search/Enlargement.aspx?CID=isg&mediauid=%7B2CF3C9C4-39D6-4BE1-B3B4-E1B1A6087FF9%7D
24 http://visualrian.ru/images/item/39884
25 http://www.victory.mil.ru/lib/books/memo/ortenberg_di3/01.jpg
26 http://www.visualrian.com/images/item/9693
27 http://www.priestt.com/article/search/searc_557.html
28 http://www.collectif-smolny.org/auteur.php3?id_auteur=6
29 http://www.library.flawlesslogic.com/1tsar_fr.htm
30 http://anatomylesson.wordpress.com/2008/08/10/herman-hesse-demian/
31 http://pro.corbis.com/search/Enlargement.aspx?CID=isg&mediauid=%7B409BDECD-EBDB-4E3D-9573-5B8F9EA73FA0%7D
32 http://www.hronograf.narod.ru/11/beria.htm
33 http://www.airaces.narod.ru/mongol/kustov.htm
34 http://noev-kovcheg.1gb.ru/article.asp?n=97&a=7 militaire communiste
35 http://www.universalis.fr/corpus2-encyclopedie/126/T229931/encyclopedie/CONSEILS_REPUBLIQUE_DES_.htm
36 http://www.preussen-chronik.de/_/bild_jsp/key=bild_142.html
37 http://www.masterandmargarita.eu/ru/02themas/barkov.html
38 http://www.duel.ru/199721/?21_6_2
39 http://supotnitskiy.webspecialist.ru/images/book3-31-26.jpg
40 http://photos.streamphoto.ru/8/2/d/d44bbd0338ce5e6122ef7924caf58d28.jpg
41 source manquante.
42
http://fictionbook.ru/author/tolubko_vladimir_fedorovich/nedelin_perviyyi_glavkom_strategicheskih/tolubko_nedelin_perviyyi_glavkom_strategicheskih.html
43 source manquante.
44 http://www.anticom.ru/images/red/army.jpg
45 http://pro.corbis.com/search/Enlargement.aspx?CID=isg&mediauid=%7B5CA7BD60-ACE8-446D-B93E-132F9A6233CF%7D
46 http://militera.lib.ru/memo/russian/antonov_vs/14.jpg
47 http://www.goyimpride.org/2008/07/george-w.html
48 http://fototeca.arhivelenationale.ro/picdetails.php?picid=30668X3X1512&lang=en
49 http://www.gordon.army.mil/osja/GRAPHICS/bolshev.jpg
50 http://www.duel.ru/200020/20_6_1.jpg
51 http://svarog.sitecity.ru/album_249.phtml?pix=25
52 Stalin, an unknown portrait, Miklos Kun, Google livre
52 a http://www.krugosvet.ru/enc/istoriya/DECH_LEV_GRIGOREVICH.html
53 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Grupfanelli.jpg
54 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Basel_1869.png
55 http://www.gettyimages.com/Search/Search.aspx?contractUrl=2&assetType=image&phrase=bolshevik#2
56 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&lang=en&xsl=marc_images-detail.xsl&docid=10493833_MARC
57 http://www.ebrisa.com/portalc/ShowArticle.do?source=S&id=426004
58 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&xsl=marc_images-detail.xsl&lang=en&docid=10459547_MARC
59 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&xsl=marc_images-detail.xsl&lang=en&docid=10536569_MARC
60 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&lang=en&xsl=marc_images-detail.xsl&docid=10460096_MARC

647
61 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&lang=en&xsl=marc_images-detail.xsl&docid=11014751_MARC
62 http://www.gettyimages.com/detail/2629423/Hulton-Archive proudhon 63 http://livres-anciens-rares.blogspot.com/2009/08/pierre-joseph-proudhon-de-la-
justice.html
63 http://livres-anciens-rares.blogspot.com/2009/08/pierre-joseph-proudhon-de-la-justice.html
64
http://burusi.wordpress.com/2009/08/08/%E1%83%A1%E1%83%90%E1%83%A5%E1%83%90%E1%83%A0%E1%83%97%E1%83%95%E1%83%94%E1%
83%9A%E1%83%9D%E1%83%A1/
65 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&xsl=marc_images-detail.xsl&lang=en&docid=10632488_MARC
66 http://search.iisg.nl/search/search?action=transform&col=marc_images&xsl=marc_images-detail.xsl&lang=en&docid=10632357_MARC
67 http://www.photomuseum.org.ge/1918-21/10_ge.htm
68
http://burusi.wordpress.com/2009/08/08/%E1%83%A1%E1%83%90%E1%83%A5%E1%83%90%E1%83%A0%E1%83%97%E1%83%95%E1%83%94%E1%
83%9A%E1%83%9D%E1%83%A1
69 http://lib.rus.ec/b/133131/read
70 http://www.istorya.ru/book/ww2/286.php
71 http://www.kursk1943.mil.ru/kursk/arch/books/memo/vasilevsky_am/27.jpg
72 http://militera.lib.ru/bio/reshetnikov_vv2/38.jpg
73 http://militera.lib.ru/bio/reshetnikov_vv2/56.jpg
74 http://www.life.com/image/50709262
75 http://www.life.com/image/50385457 http://docs.fdrlibrary.marist.edu/images/photodb/23-0207a.gif
76 http://docs.fdrlibrary.marist.edu/images/photodb/23-0207a.gif
77 http://www.life.com/image/50501749 http://www.life.com/image/50871394
78 http://www.life.com/image/50385125
79 http://www.armeniatur.am/modules.php?name=News&file=view&news_id=509
79 a http://www.life.com/image/50549875
80 http://www.life.com/image/50401806
81 http://www.life.com/image/50571941
82 http://trasalba.blogspot.com/2009/09/comunista-do-mes-vyacheslav-menzhinsky.html
83 http://www.anti-communist.net/denial_of_katyn_massacre.html
84 http://www.gutenberg.org/files/22046/22046-h/22046-h.htm
85 http://www.gettyimages.com/detail/52778703/Getty-Images-News
86 http://www.corbisimages.com/Search/SearchResults.aspx?q=Molotov,+Vyacheslav+Mikhailovich&ac=Molotov,+Vyacheslav+Mikhailovich&p=3
87 http://www.corbisimages.com/Enlargement/Enlargement.aspx?id=42-20507241&caller=search
88 http://www.gettyimages.com/detail/56216296/Roger-Viollet
89 http://forum.concen.org/showthread.php?tid=33069

Présidents américains.
1 http://www.picturehistory.com/find/p/2636/mcms.html
2 source manquante.
3 http://www.ohiolink.edu/etd/send-pdf.cgi/Ruminski%20Jarret.pdf?acc_num=ysu1194962162
4 www.generalsandbrevets.com
5 www.generalsandbrevets.com
6 http://www.cosmicbaseball.com/jkpolk.gif
7 www.americanforeignrelations.com/Wa-Wo/Wigs.html.
8 http://www.solarnavigator.net/history/george_washington.htm
9 http://www.antiquemapsandprints.com/scansj/j-20502.jpg
10 http://lincolntruth.blogdrive.com/archive/26.html
11 https://www.1st-art-gallery.com/Alonzo-Chappel/Andrew-Jackson-(1767-1845)-7th-President-Of-The-United-States.html
12 http://www.loc.gov/shop/images/catalog/items/detail/detail_franklinpierce.jpg
13 http://www.presidentprofiles.com/images/prh_01_img0011.jpg
14 http://www.auray.fr/index.php?id=465
15 http://student.britannica.com/comptons/art-67032/Martin-Van-Buren-is-shown-in-a-daguerreotype-from-about
16 http://haysvillelibrary.wordpress.com/2009/04/27/ulysses-s-grant-2/
17 http://www.imageenvision.com/stock_photos/search/president/5
18 http://www.imageenvision.com/stock_photo/details/0003-0703-2917-5461/ulysses_s_grant

Personnalités diverses.
1 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/codex_magica04.htm#FOUR
2 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/images/coodex_35.jpg
3 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/images/coodex_37.jpg
4 http://www.aaa.si.edu/images/charscrs/thumbnail/AAA_charscrs_4209.jpg
5 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/images/coodex_42.jpg
6 http://www.revolve.com.au/images/donnelly.gif
7 www.websters-dictionary-online.org/.../B11487.jpg
8 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/images/coodex_44.jpg
9 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/codex_magica04.htm#FOUR
10 http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/codex_magica/codex_magica04.htm#FOUR
11 http://www.kerava.fi/EP/CustomerPics/sibbe.jpg
12 http://www.jeansibelius.net/wiki/index.php?title=Kuva:Zachris_Topelius_from_Familj-Journalen1866.png
13 http://www.etab.ac-caen.fr/littre/IMG/jpg/Emile_LITTRE.jpg
14 http://www.18e-eeuw.nl/magazijn/magazijn/images/portretten/prevost_small.jpeg
15 http://www.salvationarmyoc.org/images/images/booth_1.jpg
http://www.sermonindex.net/modules/myalbum/photos/27.jpg
16 http://www.stanford.edu/~jmanning/images_big/champollion.jpg
17 http://www.cadytech.com/dumas/images/mid/mid_nadar_delacroix.jpg
18 http://www.chrysler.org/collections/nadar.jpg
19 http://info-france-usa.org/culture/art/pix/pelletan-nadar.jpg
20 http://www.together.net/~llpeck/locke.jpg
21 http://www.geocities.com/SoHo/Hall/7820/vagpb/vag-1.gif
22 http://www.geocities.com/SoHo/Hall/7820/vagpb/vag-1.gif

648
23 http://www.wurlitzerbruck.com/WebGifts/HandelPortrait.jpg
24 http://www.museevirtuel.ca/CommunityMemories/AAWI/000a/image/slide/AAWI000a00al.jpg
25 http://photos.aip.org/history/Thumbnails/hittorf_johann_a1.jpg
26 http://www.oldmaps.de/images2/porherzenalexander.gif
27 http://www.malaspina.com/jpg/vanbrugh.jpg
28 http://www.historicalportraits.com/InternalMain.asp
29 http://www.historicalportraits.com/InternalMain.asp
30 http://www.orkneyjar.com/history/historicalfigures/johnrae/johnrae.jpg
31 http://www.conspiracyworld.com/index0128.htm
32 source manquante.
33 http://1sonsuz3.blogcu.com/2010961
34 http://multitext.ucc.ie/images/thumbnails/406.jpg
35 http://www.learningtoo.info/ireland/scottblog/dublin-oconnell02.jpeg
36 http://www.deviajes.net/irlanda/img/oconnell.jpg
37 http://www.euchems.org/binaries/Cavendish_tcm23-29547.gif
38 http://www.epas.utoronto.ca/epc/langueXIX/images/barrot_sm.jpg
39 http://seucaj.ifrance.com/images/grimage.jpg
40 http://www.mappinginteractivo.com/imagenes/art-06/enero06/art09/01.jpg
41 http://www.hlz.hessen.de/typo3temp/temp/0f786bc3e7bf6a5efc922be47b1d32dd.gif
42 http://www.br.fgov.be/PUBLIC/IMAGES/PICTURES/dumortier.jpg
43 http://www.boganmeldelse.com/081735154X
44 http://www.hberlioz.com/Photos/BerliozPhotos3.html
45 http://www.hberlioz.com/Photos/BerliozPhotos5a.html
46 http://www.college-de-france.fr/chaires/chaire10/page_herve/Conference_recente_fichiers/slide0412_image317.gif
47 source manquante.
48 http://autourduperetanguy.blogspirit.com/images/thumb_MURGER_HenriMurger_PHOT_02.jpg
49 http://windshoes.new21.org/gallery-nadar.htm
50 http://www.tonpeek.com/webgallery/images/petit1.jpg
51 http://www.ot-agen.org/fr/visiter/images/photo/lacepede.jpg
52 http://www.christopherlong.co.uk/per/argentiambrose.jpg
53 http://www.nationalarchives.gov.uk/pathways/blackhistory/images/culture/sancha_small.jpg
54 http://www.wasdale-mountain-rescue.org.uk/Quotat~Ruskin%20First%20rescue1.jpg
55 http://www.nh.searchroots.com/HillsboroughCo/Manchester/images/1-johnstark.jpg
56 http://www.bookrags.com/John_Wilkes_Booth
57 http://www.seaportautographs.com/lincolnandcivilwar.htm
58 http://www.spartanburgartmuseum.org/permanentcollection/G/Guerry001-TN.JPG
59 http://www.classicstoday.com/images/coverpics/1729_coverpic.jpg
60 http://www.capurro.de/Gomez5.jpg
61 http://www.universal.pt/scripts/hlp/mm/FHLP559_z.JPG
62 http://www.latribunedelart.com/Expositions_2005/Gallait_-_Fetis.JPG
63 http://www.jadu.de/musikgeschichte/illustration/portrait-gross/glinka.jpg
64 http://www.astro-rennes.com/initiation/images/charles_messier.jpg
65 http://lexikon.freenet.de/images/de/b/bf/Charles_garnier.jpg
66 http://www.ville-douai.fr/historique/patrimoi/celebre/celebre/calonne.jpg
67 http://www.butlerart.com/pc_book/images/Peale%20mr%20russell.jpg
68 http://www.geocities.com/zimdimzwowie/hunting/ch_sr.jpg
69 http://www.vormaerz.de/lexikon/temme.jpg
70 http://www.lwl.org/literaturkommission/1biblio/images/p_temme.jpg
71 http://212.205.12.4/media%5Ccfupolitismos%5CMantzaros.gif
72 http://lexikon.freenet.de/images/de/0/0f/Gustav_struve.jpg
73 http://aeiou.iicm.tugraz.at/aeiou.encyclop.data.image.r/r762975a.jpg
74 http://en.wikipedia.org/wiki/Image:Boisduval_1799-1879.png
75 http://www.historycooperative.org/journals/mhr/5/images/tenenbaum_fig06b.jpg
76 http://www.portrait.kaar.at/Theater%2019.Jhd/thumbnails/karl_theodor_von_kuestner.jpg
77 http://www.uni-stuttgart.de/ueberblick/daten/img/heigelin_big.gif
78 http://wwwuser.gwdg.de/~uhwg/jpg/Heyne1772.jpg
79 http://www.uni-leipzig.de/~jura/info/grafik/geschichte/windscheid.jpg
80 http://www.lwl.org/aufbruch-download/bilder/verweise-biografien-P_T-1078475006_0.jpg
81 http://www.lwl.org/LWL/Kultur/Aufbruch/verweise/biografien/P_T/index2_html
82 http://www.genealog.cl/Fotos/Aguirre/BarrosBorgono,Manuel-www.uchile.cl.gif
83 http://lauhic.club.fr/ConseilRegence.JPG
84 http://www.pep-web.org/document.php?id=se.003.r0002.jpg
85 http://www.michaelfinney.co.uk/GeorgeVandeput.jpg
86 http://img.tfd.com/dict/54/6919B-william-augustus.gif
87 http://www.ourcivilisation.com/smartboard/shop/fowlerjh/addison.jpg
88 www.foundingdocs.gov.au/.../i_cth_72_1901c.jpg
89 http://www.lincolnsarmy.com/Bartlett%20William%20Chambers.jpg
90 http://www.artsmia.org/mia/e_images/46/mia_46886e.jpg
91 http://www.gac.culture.gov.uk/gac_images/Fullsize/0-127.jpg
92 ttp://whww.acton.org/images/sketches/addison_joseph.jpg
93 http://www.internet-school.ru/@@84048
94 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/de/thumb/f/f8/Wilhelm_Theodor_Seyfferth.jpg/120px-Wilhelm_Theodor_Seyfferth.jpg
95 http://www.uni-leipzig.de/journal/heft798/bilder/s20.jpg
96 http://www.zum.de/Faecher/G/BW/Landeskunde/rhein/dalberg.jpg
97 http://de.wikipedia.org/wiki/Bild:Heinrich-Schmieder.jpg
98 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/42/Karl_Lachmann.JPG/250px-Karl_Lachmann.JPG
99 http://www.jurfak.spb.ru/document/jubilee/Koni/images/image5.jpg
100 http://www.interesniy.kiev.ua/imglib_thumbnails/_newimage/old/population/gorojane/brodskiy/1305kiy1.jpg
101 http://www.interesniy.kiev.ua/imglib/_newimage/old/population/gorojane/97/levbrodskiy.jpg
102 http://www.enleen.com/images/oil_painting_JeanAugusteDominique_Ingres/ingres-019.jpg
103 http://art.ufo.com.tw/Upload/Product/ZB_340_1.jpg
104 http://www.bibliotecapleyades.net/archivos_pdf/2facesfreemasonry04.pdf
105 http://www.tocqueville.culture.fr/images/portraits/ampere_2.jpg
106 http://www.geocities.com/protasyev_ugol/Pyotr_Nik_Dubovitsky_small_tone.jpg
107 http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/celebrations2004/img/108.jpg
108 http://www.viewimages.com/Search.aspx

649
109 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/90/Roesel_von_Rosenhof_AJ_1705-1759.png/300px-Roesel_von_Rosenhof_AJ_1705-
1759.png
110 http://www.dehemptinne.net/documents/sana/dsc00041.jpg
111 http://www.dehemptinne.net/images/ancetres/charles1868.jpg
112 Carl_Tausig_-_Project_Gutenberg_eText_16431.jpg
113 http://www.andreas-hofer-eller.de/mediac/400_0/media/Bild~581~Andreas-Hofer.JPG
114 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/de/thumb/a/ae/K%C3%B6nigsl%C3%B6w.jpg/180px-K%C3%B6nigsl%C3%B6w.jpg
115 http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f6/Carl_Bloch_Hver8Dag_1900.jpg/84px-Carl_Bloch_Hver8Dag_1900.jpg
116 http://www.nrk.no/img/621479.jpeg
117 http://www2.uni-jena.de/biologie/ehh/forum/ausstellungen/schleiden/plakat.jpg
118 http://sundoc.bibliothek.uni-halle.de/portraits/gif/vc_137_b93.gif
119 source manquante.
120 http://www.grosvenorprints.com/work.htm
121 source manquante.
122 Codex Magica, texe Marrs
123 source manquante.
124 source manquante.
125 source manquante.
126 http://www.cellbibl.hu/lexikon/eotvos_lorand.jpg
127 http://www.bjmures.ro/Imagini/TelekiSamuel.jpg
128 http://mek.oszk.hu/04900/04974/html/
129 http://www.emlekkirandulas.hu/images/fischermor.jpg
130 www.hronos.km.ru/biograf/chaadaev.html.
131 http://de.wikipedia.org/wiki/Bild:Johann_Nepomuk_Holhzey.jpg
132 http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Godfrey_Kneller
133 http://en.wikipedia.org/wiki/George_Savile,_1st_Marquess_of_Halifax
134 http://napoleonbonaparte.files.wordpress.com/2007/07/blog-portrait-charles-bonaparteanonyme.
jpg
135 source manquante.
136 www.vostlit.info/Texts/rus4/Demeson/pred.htm.
137 nobles.narod.ru/laroch_castle.htm.
137 a http://www.allposters.com/-st/Lafosse-Posters_c88126_p3_.htm
137 b http://www.annales.org/archives/x/fuchs.html
137 c http://www.traces-h.net/statuaire/hvilleparis/hvp016.htm
137 d http://www.traces-h.net/statuaire/hvilleparis/hvp029.htm
137 e http://www.annales.org/archives/x/gueymard.html
137 f http://es.wikipedia.org/wiki/Usuario:Emijrp/Minibiograf%C3%ADas/20
137 g http://en.structurae.de/photos/index.cfm?JD=3
137 h http://www.brunel.ac.uk/about/history/1985/p19/p19t
137 i http://pl.wikipedia.org/wiki/Franciszek_Morawski
137 j http://www.masterandmargarita.eu/ru/02themas/barkov.html
138 http://ws.net.ua/berd/berdichev/doc/ukraine_zt/image15.gif
138 a http://pl.wikipedia.org/wiki/Andrzej_Plichta
139 http://next.feb-web.ru/feb/rosarc/rad/rad-331-.htm
140 http://www.adm.yar.ru/YZRI/images/latur.jpg
141 http://kfinkelshteyn.narod.ru/Evpatoria/Rev4b.jpg
142 http://www.vestnik.com/issues/2004/0818/images/reznik_vchk_1919.jpg
143 http://supotnitskiy.webspecialist.ru/book/book3-31.htm
144 http://supotnitskiy.webspecialist.ru/images/book3-31-26.jpg
144a source manquante.
144b http://www.mdhs.org/Library/Z24Port1.html
145 http://www.nouvelordremondial.cc/cat/skull-bones/
146 htt