Vous êtes sur la page 1sur 3

PRESENTATION DE LA ZONE DE STAGE

1. Les caractéristiques biophysiques du milieu


La commune VI a été créée par l’ordonnance n° 78 32/CMLN du 18 Août 1978 Avec une
superficie de 8882ha ; elle est limitée :
- A l’Est par la portion de la limite Est du District compris entre son extrémité sud – Est et le
lit du fleuve Niger ;
- Au nord par la portion du lit du fleuve comprise entre les limites Est de la commune V ;
- A l’ouest par la limite Est de la commune V ;
- Au sud par la portion de la limite sud du District comprise entre les limites Est et Ouest de la
communeV
Elle est habitée par une population de 274576 habitants repartis entre les quartiers :
Banankabougou, Dianéguela, Faladie, Magnambougou, Missabougou, Niamakoro, Senou,
Sokorodji, Yirimadio
1 1.Le relief : le relief est dominé par la chaine des monts mandingues qui s’étendent de koulikoro
jusqu’en Guinée .Entre ces monts mandingues et le fleuve Niger se situe sur la rive droite du
District de Bamako, la commune VI
1 2 Le climat : le climat est de type soudano – sahélien, caractérisé par deux saisons :
- Une saison sèche longue de 7 à 8 mois ( octobre – mai) ;
- Une saison des pluies de 4 à 5 mois ( juin – septembre ) avec une pluviométrie, faible au début,
atteint son maximum en Août
La saison sèche est subdivisée en deux saisons périodes :
- Une période chaude qui s’étend sur 4 mois. La température moyenne est de 21°c ;
- Une saison des pluies a connu cette année une pluviométrie abonnement.

Les vents dominants comme partout dans le sahel sont :


- L’harmattan : vent chaud et sec souflant de l’est vers le Nord-Est ;
- La mousson en provenance de guinée, vent frais et humide souflant du Sud- ouest vers le
Sud- Est. Elle est à l’origine des pluies.

En commune VI, plusieurs ethnies cohabitent : les Bambaras, peulhs, sonrhais, sarakolés , dogons,
bozos, senoufos, malinkés, bobos, kassokés, mossis.

L’islam, le christianisme, l’animisme etc. sont des religions pratiquées.


Les activités dominantes sont : l’agriculture, l’elevage, la peche, le commerce
CHAPITRE I
1 Présentation et historique du service
L’entreprise crée depuis 1992 connu sous le nom VERDURE a pour vocation de mener des
activités de :
Production et de commercialisation des plants forestiers , fruitiers et ornements ;
 Prestation de services horticoles
 Aménagement et ornementation des espaces verts
Le promoteur, Mr Oumar COULIBALY, un ancien de l’IRP/IFRA, a hérité l’activité de floriculture
de son père qui en pratiquait depuis le temps des colonisateurs.
Elle est transférée en 2005 à son emplacement actuel et couvre 720 m2 le long de la voie express
face à la grande gare routière (auto-gare) au quartier Faladié-Bamako en commune VI. La Verdure
emploie en permanence quatre (4) personnes dont trois manœuvres sous la direction du promoteur
qui est un agronome de formation. Elle fait partie du groupe des jardiniers du district de Bamako.
En 2005 elle diversifiée ses activités en créant un groupement d’Intérêt Economique < GIE >
Cet groupement a pour objectif :
- Aménagement et assainissement,
- Construction de collecteur et travaux de voirie,
- Bâtiment et travaux publics
Trois puits assurent l’approvisionnement en eau de la pépinière.
La pépinière évolue dans le secteur informel. Cependant, le secteur des fleuristes est organisé en
association nationale pour le développement de l’horticulture (ANDH).
Le revenu mensuel du fleuriste de la « verdure » avoisine le salaire mensuel d’un cadre B de la
fonction publique malienne.
Les plants sont vendus entre 50 FCFA (Duranta) et 75000 FCFA (Araucaria).
Aussi, cette activité rapporte 2500 FCFA par mois et par fleuriste à la mairie.

I CREATION D’UN JARDIN FLEUR COMMERCIAL


• le choix fonde du site sur une vue clair des objectifs de production , commercialisation et
d’aménagement ;
• l’accessibilité facile du jardin fleur commercial ;
• l’autorisation de l’administration en place ;
• la présence d’une source d’eau permanente ;
• la disponibilité de la main d’œuvre ;
• la facilitation des transports des plants ;
• l’existence des relations régulières avec les acteurs ;
• la possession du matériels de jardinage ;

II PARTICIPATION AUX ACTIVITES PRATIQUES SUR LA TECHNIQUE DE SEMIS


DU GAZON CYNODON DACTYLON ET PLANTATTION DU DURANTA JAUNE
A. Cynodon Dactylon ( gazon français)
2.1 GENERALITE
Originaire de l’Afrique de l’Est. Le Cynodon Dactylon est le gazon le plus résistant aux fortes
températures Et a la sécheresse. Il est préconisé dans toutes les conditions de la zone tropicale sèche
ou humide. Il présente une bonne tolérance au sel et ne nécessite aucun entretien particulier. Même
après une période de sécheresse prolongée, le Cynodon Dactylon a un pouvoir de récupération
excellent et une très bonne résistance au piétinement.

Durant mon stage nous avons utilise le Cynodon Dactylon, qui est utilise pour les pelouses les
espaces verts urbains, les golfs fairways, bords de route et terrains de sports en zone tropicales
propose par TECHNISEM
Les espaces verts du bâtiment de la GTZ en cour d’aménagement a servi de lieu de pratique pour
cette activité de plantation de Durant jaune et d’ensemencement de Cynodon Dactylon

2.2 Caractéristique du Cynodon Dactylon


 Espèces a feuillage fin a moyen et de couleur vert gris,
 Très bonne résistance a la chaleur et a la sécheresse,
 Vitesse de repousses rapide,
 Préfère le soleil à l’ombre,
 Bonne résistance au piétement et au sel

3 Operations d’aménagement des espaces verts


Le jardinier a d’abord une proposition de prévision de moyen et leur utilisation pour une période
donne a l’entrepreneur. Apres l’examen et analyse de cet devis, il a été accepte par la GTZ. Ensuite
nous avons procédé a l’exécution du programme en fonction de leur calendrier de construction et de
finition des travaux du bâtiment.
3.1 Nettoyage des parterres
- suppression de la végétation spontanée ;
- l’abattage total avec brulis des mauvaises herbes et des arbustes ;
- l’évacuation des souches ;
- le dessouchage des arbres ;
3.2 Modification de l’état physique de sol
• débarrassé le sol des débris gênants (cailloux)
• homogénéiser la surface
• Ameublir du sol sur des profondeurs sans le retourner ;
• Découper les bandes terre avec un effritement plus pousse
3.3 Nivellement des parterres
• Ecraser les mottes de terres pour les rendre plus fine ;
• Débarrasser le sol de toute espèce de pierre et de mauvaise herbe , surtout des racines , qui
pourraient subsister

3.4 Epandage du terreau


L’entreprise a apporte et épandu 7m2 de terreau sur toute la superficie préparée pour la plantation et
le semis du Cynodon Dactylon (Gazon français)

3.5 Arrosage avant plantation et semis du Gazon :


• Arrosage avant plantation
Apres les travaux d’ameublissement et d’épandage du terreau, les parterres ont été arrose pendant
24 heures. L’arrosage n’est pas quantifiable dans notre cas, car c’était pour pouvoir bien arrose
avant la plantation et le semis du gazon
• Semis du Gazon
Nous avons procédé au semis a la volée et la dose de 2kg dans les parterres
- recouvrir les graines d’un léger coup de râteau puis tasser fermement et arroser,
- pratiquer des tontes régulières quand le gazon dépasse les 10cm

B. Duranta jaune
1. Généralité