Vous êtes sur la page 1sur 3

Hadiths sur la grande bataille avant

l’apparition du dajjal

De nombreux hadith authentiques annoncent qu’avant l’apparition de l’Antéchrist les


musulmans auront à affronter les chrétiens qui seront plus nombreux dans une guerre
impitoyable [299]. Ces hadith annoncent aussi que beaucoup de chrétiens se convertiront à
l’islam et combattront, avec les musulmans, leurs anciens coreligionnaires ; et c’est
justement ces derniers qui conquerront Constantinople.[300]

Nous avons déjà vu dans un hadith précédent regroupant certains signes de l’heure :
« …puis vous ferez la trêve avec les Banu al-Asfar [301]. Ils vous trahiront et
marcheront sur vous sous quatre-vingt étendards, sous chaque étendard, il y aura
douze mille soldats. » [302]

Ce hadith montre le très grand nombre de soldats occidentaux dans cette guerre. Dans un
autre hadith, le prophète (sws) dit « Lorsque l’heure arrivera, les Romains seront les plus
nombreux. » [303]

Dhu Mikhar rapporte avoir entendu le prophète (sws) dire : « Vous allez faire une
alliance de paix avec les Romains et vous combattrez ensemble un ennemi commun.
Vous sortirez vainqueurs de cette guerre et vous acquerrez un grand butin. Puis,
vous descendrez dans un pâturage plein de collines ; là, un chrétien lèvera la croix et
s’écriera : « c’est la croix qui a gagné ! » Un soldat parmi les musulmans s’irritera
cette provocation et cassera la croix. Devant cela, les Romains trahiront leur pacte et
se rassembleront pour la grande tuerie. Les musulmans se précipiteront alors vers
leur armes et combattrons. Dieu fera grâce à cet escadron du rang de martyr. » [304]

Ce hadith développe la cause de la grande tuerie entre les musulmans et les chrétiens à la
fin des temps.

Abu Hurayra rapporte avoir entendu le prophète (sws) dire : « L’heure ne viendra pas
que les Romains descendront à Dabiq [305]. Une armée musulmane regroupant des
hommes parmi les meilleurs sur terre à cette époque se dépêchera de Médine pour
les contrecarrer. Une fois les deux armée en face, les Romains s’écrieront : « Laissez-
nous combattre nos semblables qui se sont convertis ! » Les musulmans répondront :
« Par Dieu, nous ne laisserons jamais tomber nos frères. » Puis la bataille s’engagera.
Un tiers s’avouera vaincu ; plus jamais Dieu ne leur pardonnera. Un tiers mourra ;
ils seront alors les meilleurs martyrs aux yeux de Dieu. Et un tiers vaincra ; ils ne
seront plus jamais éprouvés et ils conquerront Constantinople. Puis, alors qu’ils
auront accrochés leurs épées sur des oliviers et se mettront à se partager le butin de
guerre, le diable, lancera faussement parmi eux l’appel suivant : « l’Antéchrist vous
a remplacé dans vos foyers ! » Alors, ils se hâteront à partir. Une fois arrivés au
Sham, celui-ci sortira. Les troupes musulmanes se prépareront alors à le combattre
et disposeront leurs rangs ; mais au moment de la prière, Jésus fils de Marie
descendra et guidera les fidèles. A sa vue, l’Antéchrist fondra comme fond le sel dans
l’eau. S’il l’aurait laissé, il aurait fondu jusqu’à la mort, mais l’envoyé de Dieu le
tuera et montrera aux musulmans son sang sur la pointe de sa lance. »[306]

« Un tiers sera vaincu ; plus jamais Dieu ne leur pardonnera » signifie qu’il y aura parmi les
musulmans en ces moments cruciaux une grande apostasie comme nous allons le voir
clairement dans le hadith suivant d’Ibn Mas’ud.
Ce hadith nous informe que cette grande guerre aura lieu au Sham peu de temps
avant l’apparition de l’Antéchrist et que dans les rangs musulmans, il y aura un grand
nombre de chrétiens convertis.
Yasir Ibn Djabir raconte : « Un grand vent de sable s’était levé avec violence un jour à
Koufa ; alors un homme qui aimait les événements extraordinaires dit à Ibn
Mas’ud : « L’heure est venue ! » Ibn Mas’ud, qui était adossé, s’assit et dit : l’heure ne
viendra pas que les gens ne se partagerons plus les héritages et ne se contenteront
plus des butins. » puis il montra de sa main la direction de Sham et dit : « un ennemi
se rassemblera là bas pour combattre les musulmans. Ces derniers aussi se
rassembleront pour la bataille . » Je lui dis : « tu insinues par l’ennemi, les Romains !
Il répondit : « Oui. Il y aura au courd de cette guerre une grande apostasie. Les
musulmans engageront dans la bataille un premier escadron qui fera le serment de
combattre jusqu’à la mort ou bien la victoire. La nuit tombée, après une dure
bataille, les deux camps se replieront sans qu’il n’y ait de vainqueurs ; cependant les
hommes de cet escadron périront. Les musulmans engageront alors un second
escadron qui fera le même serment puis un troisième, et à chaque fois les deux
camps se replieront la nuit sans qu’il n’y ait de vainqueurs ; cependant les hommes
de ces escadrons tomberont aussi. Le quatrième jour, le reste des musulmans se
lèvera et combattra jusqu’à la victoire finale. L’engagement sera terrible ; comme
jamais cela n’a été vu ! Les oiseaux qui voleront dans les airs à proximité du champ
de bataille tomberont morts. A la fin de cette guerre, il ne restera d’une famille de
cent membres qu’un seul survivant ; Quel butin pourrait consoler alors quiconque ?
Et quel héritage se partager ? En ces mêmes moments, les survivants entendront un
cri leur annonçant un malheur plus grand : « l’Antéchrist vous a remplacé parmi vos
enfants ! » Ils abandonnerons alors tout et retournerons chez eux. Ils enverrons en
éclaireurs dix cavaliers. Le prophète (sws) disait : « Je connais leurs noms, les noms
de leurs pères ainsi que la couleur de leurs chevaux. Ce seront parmi les meilleurs
hommes sur terre en ces temps-las. » [307]

Ce hadith nous renseigne sur l’ampleur de cette guerre et le grand nombre de morts parmi
les deux camps.

Abu al-Darda’ rapporte que le prophète (sws) a dit : « La capitale des musulmans le
jour de la grande tuerie sera Damas, une des meilleures ville du Sham » [308]

Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit : « Avez-vous déjà entendu parler
d’une ville dont une partie est sur terre et l’autre partie en mer ? » Ses compagnons
lui dirent : oui, ô messager de Dieu ! » il dit alors « L’heure ne viendra pas que
soixante-dix mille musulmans parmi les fils d’Isaac la conquerront. Lorsqu’ils
arriveront, ils ne combattront pas avec leurs armes ni ne lanceront des flèches ; ils
diront : La ilaha illa-llah wa-llahu akbar » (Il n’y a pas de divinité sinon Dieu. Dieu
est grand) et la première partie qui est en mer tombera. Puis, ils diront une seconde
fois : « la ilaha illa-llah allau akbar » et la seconde partie tombera. Puis, ils diront une
troisième fois « la ilaha illa-llah allau akbar » et ils l’investiront en bénéficiant de son
butin. Puis, alors qu’ils seront en train de partager le butin, ils entendront un cri :
« l’Antéchrist est sorti ! Alors, ils abandonneront tout et reviendront. » [309]

Pour les exégètes, cette ville n’est autre que Constantinople comme l’a indiqué le hadith
d’Abu Hurayra susdit.

Ce hadith nous informe du grand nombre de chrétiens qui se convertiront à l’Islam à la fin
des temps.

NOTES
[299] le mot emprunté par le prophète (sws) pour dépeindre cette grande guerre est le mot
« malhama » qui signifie « boucherie. »
[300] comme nous l’avons déjà vu dans le premier chapitre, Constantinople a été conquise
par les musulmans, une première fois, en l’an 1453 et elle sera conquise une seconde fois
quelques temps avant l’apparition de l’Antéchrist comme nuos allons le voir dans ce point.
Ahmad Shakir considèrent que les musulmans ont perdu cette ville depuis que Kemal
Ataturk a fondé au début du xx ième siècle la République laïque de Turquie.
[301] int. « les fils de blonde » : Nom que donnaient jadis les Arabes aux Romains. On
pourrait comprendre à travers cette appelation ou celle de « Romains » les Occidentaux
d’une façon générale.
[302] Rapporté par Bukhari
[303] Rapporté par Muslim
[304] Rapporté par Abu Dawud et autes. Al-Albani le juge authentique.V. al-qiyama al-
sughra
[305] Ville de Syrie proche d’Alep.
[306] Rapporté par Muslim
[307] Rapporté par Muslim
[308]Rapporté par Abu Dawud et autres. Al-Albani le juge authentique. V. al-qiyama al-
sughra
[309] Rapporté par Muslim

Vous aimerez peut-être aussi