Vous êtes sur la page 1sur 1

1. Comment un individu aborde-t-il une culture étrangère ?

Expliquer
pourquoi ?
Un invidu n’aborde pas l’apprentissage d’une langue etrangere, vierge de tout savoir
cuturel. Il dispose d’outils conceptuels dont il n’aurait pas lieu, a priori, de remettre en
cause l’efficacite’, puisque ceux-ci ont jusqu'alors fonctionne’ sans de’faillance majeure
dans son systeme culturel d’origine.
2. 2 exemples que là où se situe l’évidence, se situe le fait culture dans sa
relativité.
- Ex 1 : Les Français mangent souvent le pain dans chaque repas, tandis que les
Vietnamiens prennent le riz
- Ex 2 : En France, on utilse le calendrier solaire pour organiser les fêtes
Au Vietnam, on utilise à la fois le calendrier solaire et le calendrier lunaire. Les fêtes sont
organisées surtout selon le calendrier lunaire
3. Pourquoi l’informateur natif n’est-il pas toujours le mieux placé pour rendre
compte de sa culture ?
La connaissance acquise au sein de la communauté maternelle, l’expérience implicite du
monde font que les schémas de pensée sont inexplicables du fait même qu’ils n’ont
jamais été présentés comme objets nécessitant une explication.
4. Quelles sont les lignes directrices d’un apprentissage culturel ?
- L’imcommunicabilité relative entre membres des cultures différentes : Une
culture consiste en une multiplicité de traits dont certains lui sont communs, d’ailleurs à
des dégrés divers, avec des cuktures voisines ou égloinées, tandis que d’autres les en
séparent, de manière plus ou moins marquée.
- L’apprentissage de la relativite’
- La prise de conscience de l’identité : c’est donc en travaillant sur des procédés de mise
en relation d’une culture avec une autre que peut s’établir en classe de langue, une
réflexion sur l’identité