Vous êtes sur la page 1sur 3

Si la personne manifeste de façon prépondérante les États du Moi

Parent Critique (l’accent est mis sur les aspects négatifs)


et Enfant Rebelle (il s’oppose, il est émotif!)
… et la position existentielle je suis OK et les autres ne sont pas OK ( + -)
Les comportements manifestes de la personne :
• méfiant, exaspéré,
• critique ouvertement,
• émet des commentaires déplaisants,
• s’oppose systématiquement,

• cherche à imposer son autorité,


Les intentions de la personne :
• punir, blâmer, rabaisser,
• faire connaître son mécontentement,
• confirmer ses perceptions négatives,
• créer un climat de confrontation,
• Il génère de la fermeture, de l’éloignement, de l’exaspération … du
silence.

• Il sabote le travail d’équipe.


La stratégie à adopter :
• Reconnaître que la personne agit souvent en Parent Critique ou en
Enfant Rebelle et constater que les gens de son entourage ne sont plus
OK pour elle.
• Garder son calme … mais établir que nous avons un problème en
commun
• Éviter de tomber dans les jeux psychologiques où elle essaie de vous
entraîner.
• Manifester de l’empathie; cela désamorce car elle attend de la
résistance.
• Lui montrer que l’on comprend son point de vue … et ensuite lui faire
valoir le nôtre (« Ton message est entendu, maintenant écoute le
mien! »).
• Intervenir avec l’État du Moi « Adulte » (être clair, factuel, précis et
complet).
• Désamorcer les généralisations excessives en la ramenant sur des faits
précis.
• Essayer de voir comment elle pourrait davantage devenir Enfant
Créateur ou Enfant Naturel (l’aider à exprimer davantage ses émotions
sur un ton constructif ).

• Essayer de la maintenir dans son état du moi Adulte et faire de même


dans vos conversations.
À éviter :
• Démontrer de la peur et être déstabilisé.
• Réagir en Parent Critique ( c'est une tendance souvent observée qu'il
faut apprendre à contrôler ).
• Essayer de rendre la personne Enfant Soumis en lui faisant des
remontrances car alors, l’Enfant Rebelle peut faire appel au Parent
Critique pour répliquer, accuser, argumenter.

• Abdiquer avant d'être « vraiment » convaincu par les arguments qu’elle


apporte. Ce serait comme lui donner du renforcement à agir de la sorte.
Utiliser les positions d’influence « Parent Aidant » (« Enfant Naturel » s’il y a
lieu) pour l’accueillir.

Utiliser l’État du Moi « Adulte » pour examiner et analyser la situation puis


l’État du Moi « Parent Normatif » pour convenir d’entente et de suivi.

Ves la fin, faire une approche ou une diversion pour permettre de se retrouver
tous les deux Enfant Naturel et conclure sur une note agréable (… avec un brin
de complicité!).

Si la personne manifeste de façon prépondérante l’État du Moi


Parent Aidant (également appelé sauveteur ou nourricier)
(une impression de générosité sans borne)

Les comportements manifestes de la personne :


• se porte volontaire pour aider les autres dans ce qu'ils font,
• est reconnu pour sa serviabilité et son empressement à aider,
• est débordé et peut avoir de la difficulté à rencontrer ses
propres attentes,
• s’oublie, parfois à son détriment,

• est un candidat à l’épuisement.


Les intentions de la personne :
• veut que tout le monde y trouve son compte et soit satisfait,
veut montrer ce qu’elle sait et exercer du leadership,
• souhaite obtenir de la reconnaissance,
• veut être important dans son entourage,
• apprécie la réussite, la suscite et l'encourage.
La stratégie à suivre :
• Valoriser la prestation assumée …
• ... mais re-préciser les attentes et poser des limites en fonction
de la réalité.
• Lui confier des responsabilités de gestion ou de coaching en
balisant son implication et sa prestation.

À éviter :
• Prendre sa contribution pour acquis et ne plus la reconnaître!
• Lui démontrer du favoritisme. Chercher plutôt à lui démontrer
de la reconnaissance et cela sans exagérer!

• Empêcher ses élans d’aide ou de dévouement sans borne. Mais


si vous le faites, expliquez-lui pourquoi il importe de faire
autrement (ex. expliquez-lui les raisons à l’appui de votre de
demande de cesser d’aider indûment dans ce contexte précis).
Il faut intervenir avec l’État du Moi « Adulte »
et la position existentielle (+ +)

LES DÉRIVES POSSIBLES DU PARENT


LES POINTS FORTS DU PARENT NOURRICIER
NOURRICIER

Relation affective forte Sur protection de l'enfant


Mise en confiance de l'enfant Retient l'enfant dans ses défis
Développe la confiance en soi Chantage affectif vis à vis de l'enfant
Mise en valeur des efforts de l'enfant Chantage matériel vis à vis de l'enfant
Mise en valeur des résultats de l'enfant Projection du parents dans l'enfant
Récompense des résultats de l'enfant Dépendance matérielle et affective de l'enfant
Exerce une influence sur l'enfant sans respect de sa
Valorisation de l'enfant
personnalité et de sa personne
Sécurité affective et physique de l'enfant