Vous êtes sur la page 1sur 52
EDITION NATIONALE DE MUSIQUE CLASSIQUE N° 5197 ALFRED CORTOT Edition de Travail des CEuvres de CHOPIN SCHERZOS 1° Volume Op. 20 et 31 EDITIONS SALABERT — PARIS ‘COLLECTION MAURICE SENAR’ 22, RUE CHAUCHAT, 22 (9° Tou dts erat aban Jo traduction, action of farangeens seve ——— ea AVANT-PROPOS ‘Aux quatre po&mes musicaux emplis d'émotion pathétique que sont les Ballades, Vceuvre de Chopin offre, en réplique et en contraste expressif, les quatre Scherzi, pal= pitants de rythmes passionnés, débordants d’élans tumultueux et qui ne leur cdent en rien en génlalité inventive. De méme que dans la dénomination beethoventenne, une apparente contradiction semble régner entre le choix d'un titre qul, en principe, ne devrait tre synonyme que d'un plaisant divertissement sonore et le caractére de tragique exaltation qui prédo- mine dans trols au moins de ces chefs-d'ceuvre de la littérature pianistique. Ce sont des Jeux, cependant, mais terrifiants; des danses, mais enfiévrées et hallu- cinantes, et dont la frémissante cadence semble ne devoir rythmer que I’apre ronde des tourments humains. Du moins, pourra-t-on rentendre ainsi des trois premidres de ces étonnantes compo- sitions, car nous verrons, dans le 4° Scherzo, inspiration de Chopin s‘orienter, alnsi que dans la plupart des ceuvres de la derniére période, vers la traduction d'un sentiment plus nostalgique que vraiment douloureux, s'y faire I'écho d'une mélancolie en queique sorte résignée et n’en point bannir méme un certain caractére d'objectivisme. {I va de sol que les indications d'interprétation dont s'accompagne la présente édition ne doivent tre retenues qu’a titre de suggcstions personnelles. Nous n‘avons point la prétention de’ détenir le secret d'une traduction expressive conforme aux intentions de Fauteur. Notre dessein, en joignant aux conseils techniques, quelques observations sur le caractare de ces pages admirables, n'a été que de stimuler les recherches de exécutant dans le choix d'un accent musical ul tlenne compte de I'esprit de la com- position bien plus que de sa lettre. Les indications de pédale reproduites dans cette édition (sauf celles entre parenthéses) sont celles méme de Chopin. On pourr, dans beaucoup de cas, en admettre un usage plus libéral, Nous en laissons initiative au got discriminatif de l'interpréte. Rappelons que, lorsque (ce qui est inhérent au caractére méme de la composition) un fragment entier est répété sans modification, nous nous sommes abstenus de répéter les dolgtés Initlaux auxquels Il suffira de se reporter. Alfred CORTOT SCHERZOS Table 1 Volume Net Si mineur aa o2 Sib mineur nto op. st. Page 28 2S 2me Volume Ne Utf mineur Pranto con fu0co Op.A9, Page 50 oot Pee No.4 Mi majeur enn rests ATH, Albrecht SCHERZOS 1° Volume alton de travail par SCHERZO NO1 Alfred CORTOT Frédéric CHOPIN Op.20 (1885) Presto con fuoco J: 120 ee W D 1) Le surprenant trail @audace harmonique qui aert @introduction A ce Scherzo ne rivélera tout son caraclére @intensilé dramati~ que que si Pon prend soin de ménager entre les deur accords de sepliemes qul sy affrontent dune maniére si sovdaine et si résolue 1a breve Interruption indiquée par le signe J. Tl ne wagit point ict dun enchatnement, mais bien d'une sorte dlapostropic sonore dane laquelle Vénonciation de chaque accord sidentifie & Vexpression d'un geste de défi On aura soin de mettre 1a pédale forte avant Vémission dv premier accord, de manlére libérer immédiatement 1a résonance dos hnarmoniques sur toute Vétendue du plan de cordes et a éviter alnsi Vatfaque stche et heurtée qui serait inévitable, favte de cette pre caution initiate, Le secord accord, un peu Plus prolongé que le presser et appuyé plutet que frappé, quoiqu’avec une sonorité puis Sante (2) Blen que la nuance générale des seize mesures aul suivent soit contenue dans Vatmosphére assourdie @untipisno” inquistant et mystériewx, Il est Indispensable @aviver chacun des motifs mélodiques de la main droite du crescendo incisif qui les doit rendre Semblables 4 Jes flammes dardant leurs pointes enfieveées vers le registre aigu de Vinstrument. Il lest diautre moyen d’y parve- hi quien atsociant le poids de la main a Paction de plus en plus prononcée des doigts. On se familiarisera avec ce mode dexécution au moyen des oxercices suivants, au cours deequels on ne redoutera pas de confor~ mer lee mouvaments dole main aux inclinaisons latérales commandées por la forme de dessin mélodigue Répéter cing fois ehaaue formule ot (raneposershromatiquement dans tovs les (onsen eployant les'mémes doigtés. Alaguer les touches de prés el presser fortement Le clavier pour prodvire les crescendl, en s'aidant du polds de la main. Ii'va do soi qe le principe ‘exéoution que nove venons @indiquer Seppose a Vecentstion conventionnelie Gok cox 3 pen ven polnt @appul our les premiers temps de chaque mesure dans Pénonciatton des trails de 1a maln droite. 'aoment ryltnique de cette exposition se manifestera par articulation carscleristique dex incises de Vaccompagnement et Vebservation rigoureu Se de leurs oppositions de legato et de staccato, Trovalter acl Les trols mesures on aevordy brisé: shard ipo sarere a # caaaes pdeeep itt sextipere & Puls en contrarlant Ios rythmes entre les deur partes godeiatpiedalatede Le doigté entre parentheses, plus sonore, n'est a conseiller que pour des mains & dolgts longs. ‘BDITIONS SALABERT Parts 22rue Chauchat(Collection MauriceSENART) 5187 Og Panenmgements resorets port fous pays (2) On assurcra Himpulsion orageuse du début de ee trait en dtachant fortement 1a noire initiate et en falsant porter un accent soiontaire sur Ia premiere note. du graape de eraches qui ta tulsa Vimilation, du res pin lors de 1a répétition du méme passat, quelques merures plis tin: 2 yeaa 4 Exemple (On fers brew de come rer A ce passage, dans leque Dréalable specisloment affretde a Vemplot conscculit div second et du cinauiéme @oigts sur devx touches volsines: AL B continuer chromatiquement ‘Towalllor éxatoment, mals cette fois en conformant Vexercine préparstolre su texta de Chopin les exercices prérédenis } carfaines conformations manuelles, spécialement aux mains & doigts courts c, de In ditposition d'éeriture adoplée gar Cho- la ligne mélodique se convulse de fagon ei tourmentée, une étude Dans ce eas on se dispentera de Vétude de Vexercice A, réservant 4 Vexemple 8 Vapplication de cette autre disposition dies doigts sur los touches EDITION NartoNALe star 2 fe G) Ditmperceptibtes variantes de doigté peuvent, ici éxalement, faciliter la vigoureuse énonciation de ce (Fait robustement mouvenienté, suivant la nature respective de chaque main, Voirt trals combinisons pour les deux premitres mesures ainsi que pour leur eépétitton & Voclave supérteore deux mesures Le choix len sera naturelloment dvterminé qulapras une soigneuse élide comparative quill sera bon de faire précéder dex exercices suivante, destins & preparer. }a mobilite du powce Pais; & Vinverse de ta formute prceddente,.en maintenant Ie pouce golldement fixe =r st touche: re ( Dans quelques sitions, le SY ao basse du premier lamps de celle mesure est Ils aux blanches pointces pricédentes Cette correction, qui nies! en flea conforme au texte original, alt Aire rejetee come affaiblissant Uimpalsion FYUNMIqNe si earacté= ristique deco passage. Eor#10N NATIONALE. 5197 & Agitato, sotto voce = i = = i (i On wlatorpricra po Vndiaion “Apilto® donnie par Chopin comme vm engguragonest 1 acelver Te Tonpo,On saber a rorendce raneansctten i Seutementocranaras Sse ace ale poe Gorge cn tase gu ipo usd eaters ae tar Brufter de tonartassalto sos evant Etngieiade sur quel Sappute We peogrstlon craton ramoran Vorpolion hime inital (@) La ditficulté alinterprétation ae co passage contiste i rendre sensible Ia mélodie Inscrite i contretemps dans Jes notes sup rigtron des arpages de la'main droite sans pourlant que se trouve désaxé le rythme eseentiel qul trouve son Appul sur les accents Geta main gauche. On voillern exalement & ne polet allérer Ia divisfon tornaire de In mesure, qui trop souvent, $e trouve comipromise par une exécution de ce gente, dannent impression Wane cadence & dus temps: 4p La mantére 1a plus stre aly parvenie consiste 4 revatlr 1p mousement alferné des deux maine qui fait te suocéder intervals fég- ers Vattaque do ces hrefs motifs mélodiques Wane souplesse accex grande povr éviler le shoe brusque des pouces eur Ia premibre note de chaque groupe, sins négliger cependant le discret accenl de main gauche signalé préecéemment. El, astez paradoxalemen!, on nobtiendra ce résultat quien laissant tomber lex mains de haut sur fo clavier avec une détente raus- culaire compiote des doigt= ut ne joven! pes erriow naTionALe, sie? a é Sa * Ga * Fe. (40) Travailier dabord ainsi Yes extensions de la * fa Ba, ‘pancho: Mes) tgs oma te en falsant plvoter 1a main aur ta tenue de second dolgt ov dos doigis médlans En co qul concerns Mexéeutian de In main sroite, on affirmers netiement Veppul méladique qul porte wur le troisieme temps Exereice préparatoire Jover tris Iégdrement les petites notes, Donnér au contraire un fort accent sur les noires, méine ay prix d'un mouvement oblique varactérisé de la main. (1 Ici, les accents portent, sux deux mains, sor Valaque mémo des groupes (18° et 28 temps de chaque mesure) non plus sous forme expressive et syncopde, comine précédemment, maix Wane maniare tmperieuse, cinglante, le rythme ayant peu 8 peu reconquis son caractere vehement ‘On afirmora nattement cette modification significative de 1a cadence. spcparstoire de cet gpisade, of rare pour Ia. main gnuche qua “insph Mnous contelllons dassuter tout dubord la portion der dolgis Sur de Yexercice mentionré a paragraphe précédent Wve Rroupe entravaisel selon ‘ew troje Formutes Laisser tomber In main de haut 2n sttaquant fortement, prononcer distineteiment chaque note Puis, employer len vartantes suivantes, estindes b inlecsifier Paction ingiiduelle dee diets: fe yee Late STE — , si97 cy ae A = < — fd te gd gees p PWEDE SD ee Te) y GTS é : Enguite,afin d'tablic avec sired 19 position ta plus éeartie dex doigts sur chaque groupe, ton! en ansirant Ia réqularité dee mouvement au poignel ¢ Entin pour Ia forea et 'indépendanen des doigts de te main droite: y tre dune senle note * ne esthtique, fait supprimer, b partic yaeare dinnctement h In neconde rex OITION NATIONSLE S107 s197 ritenuto (<==) sotto voce ———————— << az Agitato : re — EprTioN sarrowane, si97 sta # te # % 4 oO ee * orrion nariowate si97 EDITION NATIONALE si97 kottioN wartonate 5197 Molto pit lento sotto voce e ben Leal i 7 1 2 \ ae a4 = Sax # ® Be % a. i Conirasiant ayeo ter Fijereuses fmpulsions du Scherzo proprement it, Patmoephére melancoriquement attendrie de cette partie nuidiane semble porter en elle 1p donerur inexprimable du reweet et du spuvenin. Chopin eet tans’ doule Ye premier compositeut Tio: at intragwit dans wh morceau dune seule coulce une opposibion aueci marguée de sentiment st de mouvement, sans Suir loin Aehayd son earaclére Dunite ‘Une melodie populaire polonaise, qu'il ext usage de chanter a tomps de Not, a fourni A ce Trios cet intermage, dirait-on pine jnstement--ton rythme de berceuse. Cen est Indiquer sever enplicitsment ta signification nostalgaque dans Vinepiration a Rucition exile. Cest suse) de qual mettre Vinterprte en garde contre Vadaption dn mouvement trop Tent rt dian pheass trop Vangonreux dane In tradiction de eo paesage “Tor hniquewent partoatyon ne tronvera lel de difficultés que relativement & 1a qualsté du timbre par tequel on doit wefforcer de dit SSyonvier tes sonorites au jet melodique et de son accompsanement. Tost cet epleade aigne dans une sorte de halo, de clair obseur Fevoursavqin! Templot indispensable dem devx pédales mises eonjointement préte von timbre poeliquement ascourd, La melodie, qui Spparail tnstol au centre dee harmonies, antt dans les contours de Jour parte cuperieure,t'y aétachs en treneparence, sUF Uun'fand a tibrations quash murnstinattes, Pout aceont intempeslif toute atuaqie trop prononete dane fa condite du molitchantant,eiaque, de five evanouir cette impression dinmmaterialle-s laquelle dolt rendre Uinlerprete pour rendre jestement la pensée de Chopin Ler notes fduchant devant done étce posses plutet ulattaguses, ll yera hor dr se fomilarizer aver Te gests earesstnl qui mettea lo pone de lamin ‘roiteen contact aver le clavier,an oxagerant de In maniére suivante, cn guire Pexereice préparatoire, les mosvements de main nécessites par ine nombireutes extensions rSntenues dane leequinre premieres maeures Gr or paesaige 1 va de so} quit Nenécation sy texte de Chapin, on devra continue h gous-entendré ta ligne mélodique comme ai elle était expri- rmée en valeurs identiques i celles de Vexemple précédent U5) A partir dick Ia mélodin prend un caractére plus subjectif et plus prestant, On niaurn done plus a craindre de I prononcer aver des doigts plus insistante, Eviter ute trop grande rapidite dans Pénonciation des grupettt ct des polites notes dont le role ext plus oxpeecaif q'ornemental Exécution approxtmative a, oe = EDITION arronaee st? con_anima -i.. > aa eee esas 5 sempre piano Smile) rit. (18 La partie de sain gauche de clte mesure est notée dans quelques tons notamment dans la version orinale dela mnie suivant é 0 qui parait oontrevenir singullérement au souci déeritare raffinge dont Chopin isnt preuve jusquo lan les moindres détails de S05 realisations harmoniques. Il ne peut sai ie, selon nous, que dun'lapsus ealamn.” oudlune erreur dimprossion demeurde Inapargue aux correcteurs. D'sutres interprétations également erronées proposent les notations e ees suvvantes: BES So. Hage (42) Si Non adopte In'coupare inaiquée note (18) lI nous paratt nécessaire de diminuer également Vimportance de cet épisode central de maniére & Ia mettre en accord a¥ec la nouvelle échelle de dimensions déterminée parle riccowrcissement de Ia promitre parti de pacsor dici au signe GO page 14 EDITION NATIONALE st97 48 eS z poco - vrese. rit. o¢¢ ‘sempre ee @ : [ tentando Ta) Lt roppel des dus accords de Fntroanclion dol st sigma comme de lea Goragy dase at eapant Toei senhienl u Bbtgrigan Hotanes et ineeraees ws eibes sonante oa eppent entre sonteae Pour one tafe don premiere pele aa Seerroet uns I note Bion soreporce nr ncallons atérleyes EDITION NArroNALE st97 — N39 20 Eorriow nartowage si97 5 eee @ ; i i ; : 5 F ritenuto —= Pu # ° 7 Le : S EBiTiO8 wa THONALE 5197 i= —— Ot — an # fm > # & fm a * Risoluto © ‘sempre plis antminte “ fic ea Pegs gi fg. 2a eg a = Travailler d'abord le dessin du ponce et dicrecond doigt dr la main droits, dose mélodique de ce trait final Et pour terminer [EDITION NATIONALE Onn (au) Crest aja th, On ne eraindes pi comme un paroxysine de rénetiqve 1 accords stridents, dans Vintensité sonore desquels doit sa [EDITION NATIONALE si97 (20 On metira bien en valeur les sonorités cinglantes des U6 de celle paroralson en ‘Travailer ainst Verticulation des deux doigts faibles (3 stimuter avec tant éotat Pimp a" simite” (2 Nows nous raltions pour Vaxéeution de cote fulgurante gamme chromalique finale & la tradition léguée par Liszt, qui consist la Jouer en ctlaves alternees dev deux mains ate. A Mille Adate de Piritenstein SCHERZO N°2_ Eulition de teavait par ji Frédéric CHOPIN Alfred CORTOT eee Presto 2 a 2 2 2 a) sotto voae e 7 3 ; 7 Le 4 % Sa, ¥ 7 = ( Si nous en eroyone de Lenz, le commentatour des Sonates de Beethoven, qui, pendant son séjour & Paris, bénéficia de Vintimite de Chopin, celul-ci altribusit aux premiéres mesures de ce Scherco une signification podtique extramement préci. ‘Les deux trioies toitiaux y devaient atre interprétés dans le sens dune question anxicusement chichoté, a laquelle fission réponse ‘ean feémissant contraste les eres accords qul constituent le second élément du theme principal * ‘Question et réponse, on n'aure nulle dlfficuté a se repeésenter cant quel tenliment @'ardeur passionnée et dramatique, elles se doivent’ ranifester. Le murmure de interrogation exigera use prononctation fébrite, mals non exagérément précipltée; exacte, dic~ Ute et cependant sant aécheresse. Le-secend triolet, plus détendu que le premier, “plus tombé” disait Chopin Dans 18 mesure de silence qui suit, Vinterpréte doit donner Vimpression qu'il y Went en suspens comme une réserve dinguitode fisant ainsi présager Vimportance décisive de Velfirmation qui hui suoctde, Laccentuation de celle-cl, aussh énergique que possible pendsnt les deux premitres mesures, devralt,dans la mesure subséquente, et si Von tent compte de Vindication de Chopinjevoluer ‘prs un decrescendo. I conviendra toutefois de conserver aux accords qut le composent, une sonorité vibrante et plein, chacundeux tant articulé nettement, dans un respect tolal des valeurs rythmiques, Nous inslstons spécialement sur ce point Goncernant Vexécu- tion de 1a crache que Von est souvent enclin & interpréter comme une double croche: @- ad”, au lieu de Od” nagii- gence de lecture qui sulfa priver celte seconde partic do molif générateur, dela ville sccentualion qui lui est indispensable, Le doigté que nous indiquons pour ces accords peut ne pax convenir 3'des maine de grandeur moyenne. Ladoption d'un aoigté ditférent devra tenir compte de la nécessite de mettre en valeur avee toute Vatensite desirable le rythime et la mélodie ‘ela partie supérieure, (@) On ne se contenters pas d'une inlerprétation approximative du rythme de oes trols mesures. Bien souligner le brusque sur- ssaut du sol bémol sur le second temps de la trolsitine mesure. Supposer mentalement la nuance suivante, de caractere orchestral ‘ede sentiment menapant LL. Sa) = == F Mame observa on pour la répétition transposée de ce passage quelques mesures plus loin EDITION NATIONALE 5197 98 CG) Le suuci lépitime de revitir Ia sonorité de cea” suraigu de tout U'éclat désirable entraine souvent & une atlaque brutale dont Yerrot est de brider Ive vibrations pltol que den inteniier In puissance. Un simple forte” lumineus, Te dolgttombant feanchement et souplenient dlsssez Haut sur ta tovele donners Fimpression sounaitee Lemploi dw doigts que nous indiqaons (ataque avec le 3M" dovet, puis substitution muetle dy 59 doigt pour Venchainement avec Farpix vi soil sere éxalemont ao nature a reaare emission ge cette note a la fois plus pisine el plus vibrante, Gi La diserdta sigrification mélodique de ts partie intérioure de ces accords ne saurait étre négligée, On travatlles ainsi lee ehanyomeuts da doigta sur la meme touche, qui permettent de ta rendre sensible Quen eux gammes dont te voressant élan inginue antee les répétitions de cee deeaine de basse, on resforcera de teur épargner aclere de virlvouilé indiflérente qui les asstiniie trop ronvent 4 de simples delaily dlomnementation conventionnelie rorreny wsrtanate ster Con anima, ; ee ; ——.. — I (8) On sleftorcera i In prononcintion expressive de cette mélodie tendrement enivrée et qu'on frémissant accompagnement semble porter sar ses ailes. La participation constante et sublilement gradaée du poids de Ia sin aux mouvements des doigts simpose ii comme tant le meilleur moyen Se rensibiliser lex sonorités, sam sire amené & ddpasser la nuance en demi teinle quiconsient & Pinterpritation de-ce passage, lout au moins jusqu’a Ia reprise du theme en octaves [Nous avons Indiqué dans los commentaires de Edition de travail des Eludes op.40, Na et6, un certain nombre dexeretces rolatite b cr mode dexteution La présence d'extonsions aster prononcées dans le brulssant dessin de croches @évatu @ Ia main gauche motivera un travail préparstoire bars eur les formoles sulvantes Appliquer ces variantes 4 toutes les positions harmoniques a cr passage avant que Sentreprendre T'sludo du texte de Chopin, tude pou? Inquelle nove conseillons Vemplai des rythmes cl-apres. om am Jam Eviter les “roulements de main” latéraus qui tendent & réduire au minimum les mouvements alrticulation des doigts et risquent par suite dlempiter tes trémissante contours mélediques de cel accompagnement EOITIOW NATIONALE si? Ba, * * se Sa, * Sa, (6) La qualité expressive de.ces accords, de goat italien si caractéristique, dépend esrentiellement de Ia prononcation chaleureuse dans deux parties supérieures On #exercera dabord ainsi ned 2 a 2 ce * Puls,en ajoutant te pouce, qui ne fera quleffleurer les touches: 1 ea de sol qu's Vexécution de ce passage,on maintiendra également tes doigts sur toutes les notes. Mais Délude dee exercices précétents aura familiarise Vexéeutant awe ver conception vraiment vocale ae Materpretation de ce fragment ortioN AATIONALE sur Ea Fa, @ Léluae préparatoire de ces arpexes dont Vordoution eat justement Fedoutéy par tous les virluoses, s/échelonners en trois phases succeseives ‘Travailler qabord ta position des dolgts par rapport aux extensions ie Tot * Ctenwe) 3 na. (tome) denne) Paik les géplacements de Is mai: Len modéles dexercices cl desaus vappliqueront également a Vétude de Varpige de septitme qui fat suite Puls, on rvunira les deux arpejes en un seulyen rythmant sins - Ha gee “ ~ En dépit dr son apparence arbitraire, cet exercice est Vun des plus efficaces pour ta préparation & exécution hardio de ce passage TL ect de tradition de répartir ta fraction descendante de ce dernier erpage entre los deux mains suivant Vexemple c-aprés: “Pw nk ae te god HEP : On veitlera matureliement 8 conserver Ia cadence rythmique qui fait porter Paccent sur Te premicr temps de chaque mesure oItiON watiowaLe s197 Sa, ) On se trouve & partir Wick et jusqu" passage en In majeur, en présence dlune redite Intigrate de Vexposition, exception faite pour quelques medifications de dstall, sstffieantes 4 en renouveler la sigaificalion expressive, On pourrait donc so croire autortsé, de mndmon que dans le premier Scherzo #l pour les memes motifs, a envisager In suppression, join de taite idee sucrtlowe ‘Gependant, pour des raisons praprement Indétinissobles, nous navons personnellemeat jamais pu nous sésondre A pratique celle ensure, couramment accapice par dexcelients artister "Nous naus horaons done & indiquer, sans la conseilter eprtion warionate ea si? si97 s107 36 10 ee ga 1 a, # a (Ga) On se trouver pas dans celle partio centrale du Schersa un contraste de sentiment aussk marqué aveo Ie début de Ia compo- sition que dans Pépisade analogue de Pop. 20. ‘Tout au contrsire, elle semble prolowser lee mémes ardeurs, les mémes trémiasements et quoique dun rythme moins ficvreux, patpiter d'une seinblable émotion La vérltable difficuilé Wexdention consistera done & revétir les presaléres mesure de ce pastage de Vintensité expression do tn vie melodique nécessaires, toxt en wexcédant pas les nuances atiénuées prescrites par Chopin. La recherche des timbres permet tant do meltre en valeur Tee différents plans tonores constituers le prigcipal objet dune étude dont 1a sensibilité musicale fait Clest ainsi que, an cours es douse premiéres mesures, on isolera Ia voix médiane de Ia partie de main droite,voix mélancolt- rue ot pénstrante dun cor qui soupire dans Ia null, des caressantes intlexions doctaves qi Isl servent de mouvants supporis harmonies Puse,dane la réponse, dans ees quatre mesures de style si curinusement Nordique el qui semblent eontenir en germe tout le seoret uoVart fulur dun ring, on tentera dévoquer la sonorité nostalgique dun hautbois, tout on slfforgant de fire reeeortirjdans la pro~ roneition A la fois préciee et diserste des accords de rin gach, le dessin dv pouca.qal contourne In mélodie €un st sensible contrepoint (4h On ne Sera quietticurer cet arpige brisé dans Iequel se diluent vaporeusement’ los résonances harmoniques de accor: die base. Travailler Wabord exclosivement les successions des ame et SM™* doigts sur les mémes touches a Pals, en y adjoignant tos suocessions du pouce et du second doigt Ensuite, appliquer au texte de Chopin lee rythmes d'stude babituels epiniow wartowate, 5197 slentando ey 7 mn eae ab 7 Sa, (G2) De nombreux pianistes vont incites par tendue du clavier que now instruments acluels meitent & leur disposition, # auger ter ¢ trait d'une octave dans Vaigs, & limitation de Varpege precedent en résutle, dans la division rythmique des pérlodes; jusqu’alors réguli®rement ponctudex de quatre en quatre mesures, une ruptire déquilibre qul devrait suffire & prévenir contre I'usage de cette licence;s mains daccrocher le tait au premier sal (48) Dowx eonorités et deux rythies différents doivent se conjuguer sans se confondre a Vexécution de la partie de main droite ae ce passage : Liaccent de frimissante mélancélin de ia phease principale s'y trouve contredit par ta secréte ardeur de Vinsistant motif ryth: mique aut Uaccompagne {Les sous-entendus mélodiques de 1a basse (ce sont jel les blanches pototées ou plus Join Yes notes surmontées alum tiret) uninent également tears volx ivce dialogue, out en demeurant a Varriere-pian dex valeurs sonores “Tout le caractére expressif de ce passage se verra augmente dintensité lors de In modulation en fa didze mineur, Bien que Chopin walt rien prescrit a cet endrolt,il nous paral indlepersable d'y voir Ia phrase S'y lendee, devenir plos pap tante, les dessine secondaires participant dun semblable dla h celte recrudescence passage dev sonortlés) pour watlenser Bro vessivement jusqu'h Vappatition des legeres brodetiex de crochas en mi majeur ‘Deux doigtés sont ullisables pour la partie supérieure au texte de In main droite Lun, plus aisé pour tex mains a dotgts courte: ‘Au oas ot Von ferait choix de ce second doigté, nous conseilions tex exercices préparatoires *uivantsrelatifs dla substitution aes doigit war Vintervalte de sixte Gubstitution muetic Sur toutes les notes répéttes) On trouvera,au reste, dans tes commentaires de I'Edition de travail des Etudes op. 10, N2# a et 6 el op.25 N25, tout un conipti. mont @indicstions techniques qui s'appliqueront esactement & Mélude de c8 passage [eaUTION NATIONALE 5197