Vous êtes sur la page 1sur 2

Sebastiao Salgado

BIOGRAPHIE

Sebastião Salgado est né au Brésil en 1944 et il est l'un des photo-journalistes les plus respectés du
milieu aujourd'hui. Son parcours professionnel est remarquable, il suffit de chercher son nom pour se
retrouver non seulement avec des photographies impressionantes, mais parmi un nombre exceptionnel
d'articles et livres écrits par lui. Economiste à l'époque, il a commencé sa carrière photographique en
1973 après avoir voyagé plusieurs fois en Afrique pour The World Bank. Au début, il faisait des
photos commandés par des journaux et c'est plus tard qu'il a viré vers la photo documentaire. Son
passage par les agences Sygma, Gamma et ensuite Magnum, où il a travaillé dès 1979 jusqu'à 1994, lui
a motivé à former sa propre agence: Amazonas Images. Basée sur Paris, elle vise à représenter son
travail, notamment reconnu par ses photos d'ouvriers aux pays moins développés.

Son travail lui a amené au plus de 100 pays, et vers un grand nombre de personnes diverses. À ce
propos, il a dit:
"I hope that the person who visits my exhibitions, and the person who comes out, are
not quite the same, I believe that the average person can help a lot,
not by giving material goods but by participating, by being part of the discussion, by
being truly concerned about what is going on in the world."

Il est précisement son inquiétude qui lui a fait Représentant Spécial pour UNICEF en avril 2001. Sa
dédication à documenter la vie des personnes dépossédées et son engagement pour être un porte-voix
pour ceux qui n'ont pas la parole à travers la photographie, ses livres, ses expositions fait que sa
photographie soit perçue comme un moyen de communiquer des problématiques, des sentiments, etc.

SAHEL

J'ai choisi une photo qui fait partie de son série SAHEL. Cet essai photographique a été
conduit en 1984 et 1985 en Afrique. À ce moment-là, le continent a vécu une sécheresse
catastrophique et la guerre continuait dans plusieurs régions. Poussé par ces deux
causes, une émigration massive a eu lieu dans les villages. Salgado est resté plusieurs
mois en documentant ce phénomène et en travaillant avec Médecins sans Frontières. Ses
photos ont touché la population mondiale lorsqu'elles ont fait le tour en publications par la
presse internationale.

Parmi ces photos, j'ai été captivée par la photo d'une femme déshydratée souffrant de
malnutrition à l'hôpital de Gourma Rharous, Mali. L'image a été prise en 1985, année
dans laquelle l'épidémie de sida s'accroît, la terrible famine en Ethiopie est montrée dans
les médias et les gouvernements et la population aident ces causes à travers leur
participation aux concerts Live Aid. La chanson "We are the world" marque cette année et
la collaboration défine l'esprit de l'époque. Dans ce contexte de sensibilisation,

DÉNOTATION
La photo est en noir et blanc. En premier plan, elle montre une femme âgée partiellement
couverte par des draps, avec ses mains tennant sa tête baissé, ses yeux fermés. On voit
que ses mains sont maigres. Dans un deuxième plan, on voit une structure en métal, qui
ressemble à un lit.

CONNOTATION
À l'époque, on pouvait savoir qu'il s'agitait de l'Afrique, dont la famine était un symbole. On
pouvait aussi comprendre qu'elle était dans un hôpital. Le jeu entre la lumière et l'ombre
est très puissant dans cette image, en cacheant le visage et en donnant ses yeux presque
noir. Pareillement, le contraste met en évidence ses os et le fait qu'elle est trop maigre. En
analysant sa position on peut voir la fatigue et la souffrance, pourtant on voit pas de
désesperation, elle n'a pas de grimace, on perçoit la défaite, l'abandon, la fin de la lutte et
l'aceptation de la dite fin.

Si bien on ne peut pas analyser beaucoup sa dénotation, je l'ai choisi parce-qu'elle réussit
à montrer des sentiments de la personne. Elle ne clarifie pas une information qu'on puisse
comprendre sans lire la légende, mais elle amène le récepteur à sentir la souffrance de
cette femme. Sans connaître le contexte, il est impossible de savoir à quoi l'image fait
référence, mais le sentiment communiqué était autant fort à l'époque comme l'est
aujourd'hui. De plus, je pense que cette photo a eu, a, et toujours aura un impact sur les
personnes qui la voient.

SOURCES
1. http://www.selectedphotos.com/artist/sebastio-salgado-biography-photos/info
consulté le 18/05/2011 (téléchargement du pdf biographique: http://
www.selectedphotos.com/documentos/Sebastio_Salgado.pdf )
2. http://www.amazonasimages.com/travaux-sahel
consulté le 18/05/2011
3. http://expositions.bnf.fr/salgado/arret/1/index2.htm
consulté le 18/05/2011
4. http://www.unicef.org/salgado
consulté le 18/05/2011
5. http://www.guardian.co.uk/artanddesign/2004/sep/11/sebastiaosalgado.photography
consulté le 18/05/2011
6. http://www.guardian.co.uk/artanddesign/2004/sep/11/sebastiaosalgado.photography2
consulté le 18/05/2011
7. http://www.guardian.co.uk/artanddesign/2004/sep/11/sebastiaosalgado.photography1
consulté le 18/05/2011
8. http://www.guardian.co.uk/artanddesign/series/sebastiaosalgadogenesis
consulté le 18/05/2011