Vous êtes sur la page 1sur 2

Mondialisation, quand le FMI fabrique la

misère
Synopsis : Le Fonds Monétaire International est une
institution internationale regroupant 187 pays, dont le rôle
est de garantir la stabilité financière, promouvoir la
coopération monétaire internationale, de faciliter les
échanges internationaux, de contribuer à un niveau élevé
d’emploi, à la stabilité économique et de faire reculer la
pauvreté.

Afin de remplir ses nobles objectifs, le FMI octroi des


crédits aux pays en situation de besoin à condition que ce
dernier s’engage dans une politique d’ajustement structurel
conseillée par l’organisation

Afin de remplir ses nobles objectifs, le FMI octroi des crédits aux pays en situation de besoin
à condition que ce dernier s’engage dans une politique d’ajustement structurel conseillée par
l’organisation.

Le plan d’ajustement structurel dont l’objectif est de conseiller les pays endettés quant à leurs
politiques économiques, trace une feuille de route à suivre, ce n’est rien d’autre que de baisser
les investissements publics et procéder à une privatisations massives, licenciements des postes
d’emploi jugés à faible valeur ajouté et faire stagner les salaires, baisser les subventions aux
produits de base et libérer le commerce international en baissant les protections douanières,
appliquer une stratégie de récupération des coûts (participations aux frais ou le cash and
carry) qui désigne la politique d’exiger que les citoyens payent les services de première
nécessité tel que l’éducation, la santé ou la distribution de l’eau.

Aussi généreuse soit-elle, le FMI pourra octroyer un crédit aux pays endetté et qui n’arrivent
pas à payés leurs dettes, c’est un crédit qui solde un autre, c’est joli non ?!

Le bilan est lourd :

- Le revenu total des 500 individus les plus riches au monde est supérieur au revenu des 500
millions de personnes les plus pauvres.

- Les 2 milliard 800 millions des personnes vivant dans la pauvreté avec moins de deux
dollars par jour, représente 40% de la population mondial et obtiennent moins de 5% des
revenus mondial.

- 1 milliard 100 millions d’hommes n’ont pas accès à l’eau potable et 5000 de personnes
meurent chaque jour à cause de l’eau insalubre.

- 2 milliard 600 millions d’hommes restent sans service sanitaire.

- 1 milliard de personnes ont faim alors que plus du 50% des céréales commercialisées dans le
monde sont destinées à l’élevage et aux agro-carburants.
- Plus de 800 millions d’habitant de cette planète sont analphabètes.

Telle est la situation du monde ou nous vivons.

Regarder l’intégralité du documentaire :

http://www.collimateur.net/index.php/2011/06/fmi-fabrique-la-misere/