Vous êtes sur la page 1sur 2

Grau du Roi L'opposition contre l'implantation de la mairie

Véronique BENNOUAR-BONACCHI
27/05/2011, 06 h 00

La villa Redares, aujourd'hui détruite.(Photo par DG68)

" On ne s'oppose pas pour s'opposer mais on a des arguments." Robert Crauste et son groupe Cap
sur le changement sont depuis le début opposés à l'édification de la mairie sur le site de la Villa
Rédarès en front de mer. Ils ont d'ailleurs refusé de participer à la commission du conseil
municipal mise en place sur ce projet.

"À cet endroit, la mairie est très mal placée et cet emplacement n'apporte pas de solution nouvelle
par rapport à l'existant. L'accès et le stationnement pour les habitants du Boucanet ou de Port
Camargue sont difficiles, voire très compliqués en période estivale" , argumente l'élu.

Selon lui, la mairie devrait être implantée dans le quartier de la gare avec un accès plus facile pour
tous et des places de parking. "Ou alors, il faudrait englober l'ensemble dans un projet urbain
beaucoup plus global, au sein d'un éco-quartier sur le terrain dit terrain Pontet. Ce serait un
projet innovant et utile, alors que le projet d'Étienne Mourrut est un projet de coup par coup, qui
va quand même coûter 5,5 millions d'euros."Robert Crauste appuie encore son argumentation sur
le fait que de nombreux concitoyens et même d'élus partagent son avis.
Après avoir adressé, en décembre dernier, une lettre ouverte à Étienne Mourrut, il avait même
demandé une grande "consultation citoyenne", refusée par le député-maire.

Pour l'élu d'opposition et son groupe, il faudrait, en lieu et place de la Villa Rédarès, un projet
alternatif : "On est là dans le cadre d'une convention public-privé, où pourrait être réalisé un
immeuble innovant, moderne, emblématique et attractif, qui apporterait de l'animation tout au
long de l'année. On aurait pu, par exemple, y installer l'office de tourisme au rez-de-chaussée et,
à l'étage, une salle communale, des restaurants, le tout intégré dans une valorisation du boulevard
Maréchal-Juin", argumente encore le conseiller municipal d'opposition. Selon lui, la mairie avait
décidé de préempter la villa Rédarès parce qu'elle voulait conserver le patrimoine : "Aujourd'hui, le
motif premier de la préemption n'existe plus..." Conscient qu'il fallait une nouvelle mairie et
convaincu d'avoir raison, Robert Crauste est, dans cette affaire, déterminé à aller jusqu'au
bout,"jusqu'au tribunal administratif".

Et ne goûtant pas non le plus le projet architectural, il conclut : "A cet endroit-là, les Allemands
nous avaient laissé un blockhaus et on va reconstruire un blockhaus."

Image originale par DG68, tout droits réservés: http://www.panoramio.com/user/1996481?with_photo_id=30506290


Article Original: http://www.midilibre.fr/2011/05/27/l-opposition-contre-l-implantation-de-la-mairie,325474.php

Le journal Midi Libre et ses sites associés sont les titulaires exclusifs de tous les droits de propriété intellectuelle.

Article diffusé sous couvert de l'exception de l'art. L.122-5 3° b du code de la propriété intellectuelle pour les
revues de presse.

Vous aimerez peut-être aussi