Vous êtes sur la page 1sur 4

ECOLE NATIONALE POLYTECHNIQUE

DÉPARTEMENT GÉNIE CHIMIQUE

3éme Année

TP
Mécaniques Des Fluides

CUVE DE REYNOLDS

Réalisé par :
Dadouche Tarek
Medkour Noureddine

2010/2011
But de la manipulation :
Reproduire l’expérience de Reynolds et observer les régimes d’écoulement
laminaire et turbulent et déterminer le nombre de Reynolds les caractérisant.

Calculs :
On désigne par  :
d  : le diamètre intérieur du tube dans lequel circule le liquide coloré.
V  : le volume s’écoulant dans le conduit.
S  : surface de la section du conduit.
V’  : volume du conduit.
T  : le temps d’écoulement du volume V dans le conduit.
U: vitesse du fluide.
μ: viscosité dynamique.
υ  : viscosité cinématique.
Re  : nombre de Reynolds.
L  : longueur du conduit.
ρ   : masse volumique.
Qv  : le débit.
Calcul du diamètre :
4∗V '
V '=S∗l

d=
√ π∗L
V’=50ml et L=0.62m

4 . 5∗10−5
d=
√ 0 . 62∗π donc d=0.010133m

Calcul de la viscosité de l’eau:


On a  :
μ
υ=
ρ
On utilisera pour calculer la viscosité cinématique la formule empirique suivante
qui donne la viscosité dynamique de l’eau en fonction de la température  :
570 . 6
−5 T −140
μ=2 . 414∗10 ∗e
La température de l’eau au moment de l’expérience était de 17°C. On en déduit  :
570. 6
−5 290−140
μ=2 . 414∗10 ∗e
=0,001083 Kg/(m*s)

Donc υ=1.083*10-6 m2/s

Caractéristiques des régimes turbulent et laminaire :


Régime laminaire  : Le filet coloré est parfaitement net et bien délimité.
Régime turbulent : Les particules ont des mouvements transversaux
désordonnés et le fluide est uniformément coloré.
Régime transitoire : entre ces deux régimes ou le filet coloré oscille sans se
diviser.
Nombre de Reynolds correspondant à chaque régime  :
 Le régime laminaire prend fin à une valeur de Re de 2071.02 (dernière
valeur observée pour le régime laminaire). La vitesse du liquide est de
0.2214m/s

 Nous observons un régime transitoire pour Re=2130,19 et une vitesse de


0,22776m/s.

 L’apparition du régime turbulent lisse –c’est à dire disparition des filets,


coloration du liquide homogène – correspond à une valeur du nombre de
Reynolds de 2290,31. La vitesse du liquide est alors de 0,24487m/s. Ce
régime se maintient pour des vitesses plus élevées, le nombre de Reynolds
augmente alors.

Calcul de l’incertitude :

Δ t=0.2s
Δ V= Δ V’=10^-6m3
Δ L=5*10^-4m
Nous prenons des erreurs sur le calcul du temps et du volume relativement élevées
pour rendre compte des erreurs systématiques et particulièrement des erreurs
accidentelles.

υ¿
Re=U∗d ¿ ¿¿¿¿
¿

U ∗d V ∗4 L∗π
Re=
υ
⇒ Re=
t∗π∗υ

4∗V ' √
Δ Re ΔV Δt 1 ΔL 1 ΔV '
= + + +
Re V t 2 L 2 V'

Tableau des resultats:


Observation Qv(m3/s)*106 U(m/s) Re ΔRe
Laminaire 1.3 0.0161 150.63 ±11.33
Laminaire 2.1 0.0261 244.21 ±14.79
Laminaire 4.5 0.0558 522.08 ±18.39
Laminaire 6.3 0.0781 730.74 ±21.94
Laminaire 8.2 0.1017 951.55 ±25.12
Laminaire 10.2 0.1265 1183.58 ±52.15
Laminaire 12.3 0.1526 1427.79 ±59.13
Laminaire 14.6 0.1811 1694.44 ±62.45
transitoire 17.6 0.2183 2042.50 ±75.84
turbulent 19.7 0.2444 2286.71 ±78.43
turbulent 21.8 0.2704 2529.97 ±86.30
turbulent 24.9 0.3089 2890.19 ±90.48
turbulent 29.6 0.3672 3435.67 ±96.06
turbulent 36.0 0.4466 4178.57 ±101.19
turbulent 54.1 0.6712 6280.02 ±108.12
turbulent 66.2 0.8213 7684.42 ±110.40
turbulent 79.8 0.9901 9263.78 ±116.34
turbulent 83.7 1.0385 9716.63 ±117.43
turbulent 87.4 1.0844 10146.09 ±124.32

Conclusion  :

Ce travail a permis de dégager les résultats expérimentaux suivants pour les


régimes de l’écoulement de l’eau à 17°C, à travers un tube de  diamètre 1.013cm :

 Pour 0≤Re≤1694.44 le régime de l’écoulement est laminaire.


 Pour 2286.71≤Re le régime de l’écoulement est turbulent.
 On constate un régime transitoire pour Re=2130

Nos résultats confirment donc les assertions théoriques qui prédisent un nombre
de Reynolds critique se situant entre 2000 et 2100, un régime laminaire pour
Re<2000 et turbulent pour Re>2100.

Le nombre de Reynolds représentant le rapport entre les forces d’inertie et de


viscosité, on peut donc déduire que pour le régime turbulent les forces d’inertie
sont prépondérantes, alors que pour le régime laminaire et aux vitesses
d’écoulement faibles l’action les forces de viscosité est substantielle.

Vous aimerez peut-être aussi