Vous êtes sur la page 1sur 1

Paris, le 13 mai 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Grève des personnels de la petite enfance

La Ville de Paris s’est engagée depuis 2001 dans un programme de construction de places
en crèches sans précédent. Entre 2001 et 2014, 10 300 places auront été ainsi ouvertes.
Entre 2008 et 2014, la Ville aura investi 400 millions d’euros pour ouvrir 4 500 places.

Face à cette croissance très forte du nombre de crèches parisiennes, la Ville de Paris est
confrontée à des difficultés de recrutement liées à une pénurie nationale de formations
initiales dans le secteur de la petite enfance. Malgré le recrutement de 935 nouveaux agents
en 2010, ce manque de professionnels accentue la concurrence entre collectivités locales et
donc les mouvements de personnels.

La Ville a donc engagé une réflexion globale avec les organisations syndicales représentant
les personnels de la petite enfance, afin de concevoir et mettre en œuvre des solutions
pérennes à ces difficultés structurelles.

Cette démarche de bonne foi reposait sur un calendrier précis qui avait été soumis
préalablement aux représentants des personnels. Ainsi, depuis la mi-mars, une réunion de
travail se tient tous les 15 jours pour finaliser un ensemble de mesures au mois de juin.

Quatre sujets majeurs sont en discussion :

- la réforme d’une prime d’assiduité permettant la reconnaissance du travail accompli


et la valorisation de la présence au travail ;
- les modalités d’une gestion plus efficace du remplacement des absences ;
- la fidélisation du personnel à travers la question du logement des agents qui habitent
souvent loin de Paris et sont soumis à de longs trajets de transport ;
- les parcours de formation permettant de meilleurs déroulements de carrières.

Malgré ce calendrier de discussions approfondies, les représentants des personnels


parisiens de la petite enfance ont déposé des préavis de grève à partir du mardi 17 mai.

La Ville est consciente que cette décision aura un impact important sur les familles
parisiennes qui devront trouver des modes de garde alternatifs.

Elle a proposé aux représentants du personnels de poursuivre et approfondir ce travail dès


lundi 16 mai afin d’améliorer rapidement et durablement la situation dans les établissements
parisiens.

Contact presse
Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 / service.presse@paris.fr