Vous êtes sur la page 1sur 330

HÉLÈNE DUFOUR

Revu et corrigé

o i u s r d n u o a t r s e e
o
i
u
s
r
d
n
u
o
a
t
r
s
e
e
s
é
i
t
t
e
c
i
D
RÉVISION DE TEXTES EN FRANÇAIS
RÉVISION DE TEXTES EN FRANÇAIS

2 e édition

o i u s r d n u o a t r s e e s
o i u s r d n u o a t r s e e s

COLLECTION SECRÉTARIAT

Revu et corrigé

RÉVISION DE TEXTES EN FRANÇAIS

2 e édition

corrigé RÉVISION DE TEXTES EN FRANÇAIS 2 e édition HÉLÈNE DUFOUR EXPERTE DE CONTENU DANIELLE BÉLIVEAU

HÉLÈNE DUFOUR

EXPERTE DE CONTENU

DANIELLE BÉLIVEAU

Enseignante Centre de formation professionnelle Vision 20 20, Victoriaville

EXPERTE EN GRAMMAIRE NOUVELLE

SOPHIE PIRON

Responsable des cours de grammaire du français écrit au département de linguistique et de didactique des langues Université du Québec à Montréal

CONSULTANTE

CAROLLE TREMBLAY

Conseillère pédagogique Commission scolaire des Laurentides

du Québec à Montréal CONSULTANTE CAROLLE TREMBLAY Conseillère pédagogique Commission scolaire des Laurentides

Revu et corrigé – Corrigé Révision de texte en français, 2 e édition

Hélène Dufour

© 2009, Chenelière Éducation inc.

Édition : Linda Thibeault Coordination : Éditions Tout autrement inc. Révision linguistique : Jean-Pierre Leroux Correction d’épreuves : Natacha Auclair Conception graphique et infographie : Louise Besner (Point Virgule) Conception de la couverture : Jane Remy (Les Éditions Multi) Impression : Imprimeries Transcontinental

Éditions Multi) Impression : Imprimeries Transcontinental 7001, boul. Saint-Laurent Montréal (Québec) Canada H2S 3E3

7001, boul. Saint-Laurent Montréal (Québec) Canada H2S 3E3 Téléphone : 514 273-1066 Télécopieur : 450 461-3834 / 1 888 460-3834 info@cheneliere.ca

TOUS DROITS RÉSERVÉS. Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme et par quelque procédé que ce soit, est interdite sans l’autorisation écrite préalable de l’éditeur. Toutefois, l’acheteuse ou l’acheteur peut reproduire ce corrigé pour son usage personnel ou pour les besoins de ses élèves si ces derniers ont acheté le cahier.

ISBN 978-2-7650-2425-5

Dépôt légal : 1 er trimestre 2009 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada

Imprimé au Canada

1

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édi- tion (PADIÉ) pour nos activités d’édition.

Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.

2

3

4

5

ITM

13

12

11

10

09

Dans cet ouvrage, le masculin est utilisé comme représentant des deux sexes, sans discrimination à l’égard des hommes et des femmes, et dans le seul but d’alléger le texte.

des deux sexes, sans discrimination à l’égard des hommes et des femmes, et dans le seul
des deux sexes, sans discrimination à l’égard des hommes et des femmes, et dans le seul
Remerciements

Remerciements

J’adresse mes sincères remerciements à M me Sophie Piron, professeure et res- ponsable des cours de grammaire du français écrit au département de linguis- tique et de didactique de l’Université du Québec à Montréal pour la révision des notions grammaticales et des exercices présentés dans cet ouvrage. Ses compétences en grammaire nouvelle et en grammaire traditionnelle m’ont permis d’enrichir le contenu de ce cahier d’apprentissage.

Je tiens à remercier particulièrement M me Danielle Béliveau, enseignante au Centre de formation Vision 20 20 de Victoriaville qui, aux différentes étapes de la mise à jour de cet ouvrage, a révisé le contenu et formulé des suggestions et des commentaires fort pertinents. Son professionnalisme et sa disponibi- lité ont été grandement appréciés.

Je souligne également la participation de M mes Colette Charron, Carolle Tremblay et Louise Drainville qui m’ont fourni des documents utiles à la rédaction et à la présentation de certaines notions grammaticales.

Je tiens aussi à remercier M. Zoran Puljic pour ses conseils lors de l’enregis- trement audio des dictées.

Si les documents de la troisième partie de ce cahier s’apparentent à ceux uti- lisés dans le domaine des communications sans fil, c’est grâce à M. Steve Lapierre, spécialiste en ce domaine.

J’exprime aussi toute ma gratitude à M me Linda Thibeault, éditrice, qui a joué un rôle primordial dans la coordination des rapports entre auteure, ensei- gnantes et autres intervenants. À toutes les étapes de la rédaction de ce cahier, j’ai pu profiter de ses précieux conseils, de son enthousiasme et de ses com- pétences éditoriales.

Ma reconnaissance va également à toutes les enseignantes qui ont commenté chacun des chapitres de ce cahier. Leurs suggestions m’ont permis d’amélio- rer le contenu théorique ainsi que certains exercices et d’enrichir le contenu de cette 2 e édition. Il s’agit de :

Marie-André Desroches, enseignante Collège supérieur de Montréal (CSM)

Diane Dubreuil, enseignante École des métiers de l’informatique, du commerce et de l’administration de Montréal (EMICA)

Diane Carrier, enseignante Centre de formation professionnelle de Charlevoix, Pavillon Les Cimes

Colette Charron, enseignante Centre administration, commerce et secrétariat de Gatineau (CACS)

Hélène Dufour

Remerciements

IIIIII
IIIIII
Avant-propos

Avant-propos

Ce cahier d’apprentissage a été rédigé pour vous donner les moyens de réviser efficacement des textes et vous permettre d’acquérir plus d’autonomie dans la recherche des erreurs et dans leur correction. Les notions sont présentées selon la grammaire nouvelle. Toutefois, pour ceux et celles qui possèdent des connaissances en grammaire traditionnelle (GT), de petits encadrés contiennent ces mêmes notions formulées selon celle-ci.

Avant de commencer votre apprentissage, votre enseignant vous soumettra un test qui vous permettra d’évaluer vos connaissances et de noter les points qui posent problème. Ce test compte deux parties : la première aborde plu- sieurs notions grammaticales, alors que la deuxième vous invite à corriger des erreurs dans un texte.

Le chapitre 1, intitulé « Où chercher ? Où trouver ? », propose des exercices qui vous aideront à reconnaître les différents types d’erreurs et à consulter efficacement les ouvrages de référence appropriés. Il présente également une révision des notions grammaticales de base : les classes de mots, les princi- pales fonctions syntaxiques et les accords dans les groupes de mots. On y voit aussi le vocabulaire propre à la langue des affaires, l’emploi de la majuscule, l’utilisation des abréviations, la numération, les coupures de mots et la cor- rection des anglicismes. Le chapitre 2, intitulé « Passer en revue », propose une révision des principales règles grammaticales. À la fin du chapitre 2, lorsque vous aurez terminé la révision des principales règles de grammaire, nous vous invitons à télécharger et à faire les dictées audio qui sont sur le site Internet de Revu et corrigé.

Dans ces deux chapitres, chaque point traité est suivi d’un exercice qui vous permet de vérifier votre compréhension. En plus de ces exercices, plusieurs types d’activités ponctuent cette démarche progressive. Certaines portent sur le regroupement de quelques points grammaticaux et d’autres sur les points vus depuis le début de votre apprentissage. Ainsi, vous faites constamment appel à vos connaissances.

Voici la démarche proposée dans les deux premiers chapitres :

1. Révisez un texte selon les consignes données.

2. Faites une première correction en consultant le corrigé et en relevant les erreurs non repérées ou non correctement corrigées.

3. Pour les erreurs non repérées et celles incorrectement corrigées, consultez la règle qui doit être appliquée et justifiez leur correction en indiquant le numéro de cette règle.

4. Faites une dernière vérification pour vous assurer d’avoir consulté la règle qui doit être appliquée et d’avoir fait la correction nécessaire.

Le chapitre 3, intitulé « Faire comme

si », vous met dans un contexte de

travail où vous aurez à réviser des documents qui s’apparentent à ceux rédi- gés dans un centre d’appels. Aucun indice n’est donné. La consultation des ouvrages de référence est autorisée.

IIVV
IIVV

Avant-propos

La démarche suivante est proposée : 1. Révisez tous les documents d’un service. 2. Consultez

La démarche suivante est proposée : 1. Révisez tous les documents d’un service. 2. Consultez

La démarche suivante est proposée :

1. Révisez tous les documents d’un service.

2. Consultez la fiche de correction du corrigé de l’enseignant (p. 263) qui vous indique le nombre et les types d’erreurs contenus dans chacun d’eux.

3. À la suite de cette consultation, effectuez, au besoin, une deuxième révision qui devrait vous permettre de détecter et de corriger toutes les erreurs.

En résumé, pour améliorer progressivement votre capacité de repérer et de corriger des erreurs dans un texte, voici le cheminement proposé dans ce cahier d’apprentissage :

1. Évaluez vos connaissances et vos points faibles au moyen d’un test donné par votre enseignant ou votre enseignante.

2. Découvrez et consultez efficacement des ouvrages de référence.

3. Revoyez toutes les notions grammaticales de base et les principales règles de grammaire et mettez-les en pratique.

4. Prenez connaissance des notions concernant la syntaxe, l’emploi de la majuscule, la numération, les abréviations, les coupures de mots et les anglicismes et mettez-les en pratique.

5. Corrigez des textes regroupant des erreurs sur les points grammaticaux vus précédemment.

6. Corrigez des documents provenant de services d’une entreprise fictive.

Vous trouverez des pictogrammes et de petits encadrés tout au long de ce cahier d’apprentissage. Voici leur signification respective.

Ce pictogramme indique un exercice sur un ou des points de grammaire vus précédemment.

Cet

traditionnelle.

encadré

présente

la

formulation

d’une

règle

selon

la

grammaire

Cet encadré indique un point de rectification de la nouvelle orthographe.présente la formulation d’une règle selon la grammaire AvoirAvoir l’œill’œil Ce pictogramme indique un

un point de rectification de la nouvelle orthographe. AvoirAvoir l’œill’œil Ce pictogramme indique un

AvoirAvoir l’œill’œil

Ce pictogramme indique un exercice d’observation.

.
.

N’hésitez pas à consulter une grammaire

conjugaison

. N’hésitez pas à consulter une grammaire conjugaison ou un ouvrage spécialisé , un dictionnaire ,

ou un ouvrage spécialisé

, un dictionnaire

conjugaison ou un ouvrage spécialisé , un dictionnaire , un guide de En conclusion, je souhaite

, un guide de

En conclusion, je souhaite que la démarche suivie dans ce cahier d’apprentis- sage vous aide à repérer et à corriger les erreurs dans un texte et vous per- mette d’acquérir plus d’autonomie dans la consultation des ouvrages de référence appropriés.

Hélène Dufour

Avant-propos

VV
VV

Note à l’enseignant :

Un test préalable qui contient plusieurs petits exercices et qui permet à l’élève d’évaluer ses compétences en français écrit est proposé à l’Annexe V. Nous vous conseillons de l’administrer avant que l’élève ne commence son apprentissage de la révision de textes en français. Cependant, comme le point de grammaire est identifié au début de chacun des exercices, vous pouvez aussi les administrer un à la fois, avant l’apprentissage des notions concernées. Vous pouvez aussi télécharger ce test dans le Coin de l’enseignant du site Internet de Revu et corrigé.

Vous y trouverez aussi dix dictées audio. Nous pensons qu’il serait préférable que l’élève ait terminé le chapitre 2 avant de les faire, mais nous vous laissons le soin de les utiliser comme vous l’entendez. Le corrigé de ces dictées se trouve à l’Annexe IV.

Pour inscrire les résultats de vos élèves aux exercices du chapitre 3, vous trouverez à la page 266 une fiche de vérification à reproduire.

Je souhaite que les exercices présentés dans ce cahier facilitent votre tâche d’enseignant et vous fournissent quelques moyens de vérifier les progrès de vos élèves en ce qui concerne la révision de textes.

VVII
VVII

Avant-propos

TABLE DES MATIÈRES

Le but du parcoursT ABLE DES MATIÈRES XI L’importance du français écrit dans le cadre de votre formation L’importance

XI

L’importance du français écrit

dans le cadre de votre formation L’importance du français écrit

dans le monde du travail

XII

XI

Ma gestion du tempsdu français écrit dans le monde du travail XII XI XIII Où chercher ? Où trouver

XIII

Où chercher ? Où trouver ?dans le monde du travail XII XI Ma gestion du temps XIII Introduction : Quelques mots

Introduction : Quelques mots à propos

du chapitre 1

2

Note sur l’évaluation des exercices du chapitre 1

2

1.1

Chercher la cause – Types d’erreurs

 

3

1.2

De A à Z – Consultation d’un dictionnaire 5

 

1.3

Pour des accords parfaits ! – Consultation d’une grammaire et notions grammaticales

de base

14

1.4

Classer les mots – Reconnaître la classe

 

des mots

16

1.4.1

Le nom

16

1.4.2

L’adjectif 20

 

1.4.3

Les déterminants

 

22

1.4.4

Le verbe

23

1.4.5

Le pronom

27

1.4.5.1

Autres catégories de pronoms

 

29

1.4.6

L’adverbe 31

 

1.4.7

La préposition

32

1.4.8

La conjonction

34

1.4.9

Le mot-phrase (l’interjection)

36

 

1.5

Les principales fonctions syntaxiques

 

37

1.5.1

Le sujet (S)

37

1.5.2

L’attribut 40

 

1.5.2.1 L’attribut du sujet (Attr. S)

40

1.5.2.2 L’attribut du complément direct

 

(Attr. CD)

41

1.5.3

Le complément direct (CD)

42

 

1.5.4

Le complément indirect (CI)

42

1.5.5

Le complément de phrase (CP)

43

1.5.6

Le complément du nom et du pronom

 

44

1.5.7

Le complément de l’adjectif

45

 

1.6

Les différents groupes

 

d’une phrase (P)

 

47

1.6.1

Les accords dans les groupes

48

 

1.6.2

Les accords dans le groupe

nominal (GN)

50

1.6.3

Les accords dans le groupe verbal (GV)

 

50

1.7

Les temps changent ! – Consultation

 

d’un guide de conjugaison

53

1.7.1

Le mode indicatif

54

1.7.1.1 Le conditionnel

54

1.7.2

Le mode subjonctif

54

1.7.3

Le mode impératif

56

1.7.4

Le mode infinitif

56

1.7.5

Le mode participe

56

1.8

À chacun son métier ! – Consultation d’un

ouvrage spécialisé en secrétariat

59

1.8.1

Mot à mot – Vocabulaire spécifique de la

langue des affaires

60

1.8.2

Majuscule ou minuscule ?

66

1.8.3

Abréviations et symboles

70

1.8.4

La numération – Des chiffres ou

 

des lettres

73

1.8.5

Les coupures de mots

75

1.9

Filer à l’anglaise – Consultation d’un

 
 

dictionnaire des anglicismes

78

22
22

Passer en revue

 

Introduction : Quelques mots à propos

 
 

du chapitre 2

84

2.1

La méthode de relecture et de révision de textes

84

2.2

Les noms se terminant

par

« -é », « -ée » ou « -er »

85

2.2.1

Les noms masculins

85

2.2.2

Les noms féminins

86

2.3

Distinguer les finales de verbes

 

suivantes : -er, -ez, -ai, -ais

87

2.3.1

La

finale

« -er »

87

2.3.2

La

finale

« -ez »

88

2.3.3

La

finale

« -ai »

88

2.3.4

La

finale « -ais »

89

 

2.4

Les homophones

92

2.4.1

A, as, à

92

2.4.2

Est, es, aie, aies, ait, aient

93

2.4.3

Aussitôt, aussi tôt

93

2.4.4

Bien tôt, bientôt

93

2.4.5

C’est, s’est, sais, sait, ses, ces

94

2.4.6

Son, sont

95

2.4.7

Mes, mais, m’est, m’es, met, mets,

m’aies, m’ait

95

 

2.4.8

Se, ce

96

2.4.9

Dans, d’en

97

2.4.10

Davantage, d’avantages

97

2.4.11

Donc, dont

98

2.4.12

La, là, l’a

98

Table des matières

VVIIII
VVIIII

2.4.13

Leur, leurs

99

2.4.14

Ont, on

99

2.4.15

Ou, où

99

2.4.16

Parce que, par ce que

100

 

2.4.17

Peu, peut, peux

100

2.4.18

Plutôt, plus tôt

101

2.4.19

Près, prêt, prêts

101

2.4.20

Quand, quant, qu’en

102

 

2.4.21

Quoique, quoi que

103

2.4.22

Quelquefois, quelques fois

103

 

2.4.23

Ni, n’y

104

2.4.24

Si, s’y

104

2.4.25

Sans, s’en, c’en

104

2.4.26

Eut, eût, eus, eu, eue, eues

105

 

2.4.27

Fut, fût

106

2.4.28

Cher, chaire, chère, chair

107

 

2.4.29

Compter, conter, comté

108

2.5

L’accord des participes passés

112

Préalables

112

2.5.1

L’accord de l’adjectif participe

116

 

2.5.2

L’accord du participe passé employé

avec l’auxiliaire « être » ou avec un

verbe attributif

119

2.5.3

L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir » 122

2.5.4

L’accord du participe passé des verbes du 2 e et du 3 e groupe se terminant par « -i », « -is », « -ie », « -ies », « -it », « -its », « -u », « -us », « -ue », « -ues » ou les formes verbales qui se terminent par « -it » ou « -ut » 128

2.6

L’adjectif de couleur

134

2.6.1

L’adjectif de couleur simple

134

 

2.6.2

L’adjectif de couleur composé

134

2.6.3

Les noms employés comme adjectifs

de couleur

134

2.6.4

Les adjectifs dérivant d’une couleur

135

2.7

Les déterminants numéraux et ordinaux

et les noms numéraux

138

2.7.1

Les déterminants variables

138

 

2.7.2

Les déterminants invariables

138

2.7.3

Mille 139

2.7.4

Zéro, millier, million, milliard

139

 

2.7.5

Les adjectifs ordinaux

139

2.7.6

Les fractions

140

2.8

Remarques sur le genre et le nombre

du nom « gens »

148

 

2.9

Même, mêmes

149

2.9.1

Même, adjectif

149

2.9.2

Même, pronom

150

2.9.3

Même, adverbe

150

 

2.10

Quelque, quelques, quel que, quels que,

quelle que, quelles que

151

2.10.1

Quelque, quelques, déterminant indéfini 151

 

2.10.2

Quel que, quels que, quelle que, quelles que,

adjectif exclamatif + pronom relatif

151

 

2.10.3

Quelqu’un, quelqu’une, quelques-uns,

quelques-unes, pronom indéfini

151

2.10.4

Quelque, adverbe

151

2.11

Tout, toute, tous, toutes, touts

153

2.11.1

Tout, déterminant

153

2.11.2

Tout, pronom indéfini

154

2.11.3

Tout, nom

154

2.11.4

Tout, adverbe

154

2.11.5

Tout, devant « autre » 155

2.11.6

Les expressions formées avec

le mot « tout »

155

2.12

Chaque, chacun, aucun, nul, certain,

 

certains, tel, tel que, tel quel

160

2.12.1

Chaque, déterminant indéfini

160

2.12.2

Chacun, pronom indéfini

160

2.12.3

Aucun, déterminant indéfini

160

2.12.4

Aucun, pronom indéfini

160

2.12.5

Nul, adjectif indéfini

161

2.12.6

Nul, déterminant indéfini

161

2.12.7

Nul, pronom indéfini sigulier

161

2.12.8

Certain, déterminant indéfini

162

2.12.9

Certains, pronom indéfini pluriel

162

2.12.10

Tel, déterminant indéfini

162

2.12.11

Tel que, adjectif indéfini

162

2.12.12

Tel quel, adjectif indéfini

162

2.13

Possible, dernier, prochain, l’accord des jours de la semaine, matin, midi, soir

163

2.13.1

Possible 163

 

2.13.2

Dernier, prochain

163

2.13.3

L’accord des jours de la semaine

164

2.13.4

Matin, midi, soir

164

2.14

Les accords particuliers du verbe

168

 

2.14.1

Le verbe ayant pour sujet plus d’un pronom

de personnes différentes

168

 

2.14.2

Le verbe ayant pour sujet un groupe de mots

contenant un adverbe de quantité

168

 

2.14.3

Le verbe ayant pour sujet un collectif

169

2.14.4

Le verbe ayant pour sujet « plus d’un » et

 

«

moins de deux »

169

2.14.5

Le verbe ayant pour sujet « le peu de » suivi

d’un complément

169

 

2.14.6

Le verbe ayant un sujet qui contient un

 

déterminant numéral

170

 

2.14.7

Le verbe ayant pour sujet un pourcentage ou

une fraction

170

 

2.14.8

Le verbe ayant pour sujet des mots joints par

« comme », « ainsi que », « de même que »,

 

« autant que » et « avec » 171

 

2.14.9

Le verbe ayant pour sujet « l’un ou l’autre » et

«

l’un et l’autre »

171

2.14.10

Lorsque plusieurs sujets sont récapitulés par

« tout », « cela », « rien » et « personne » 171

VVIIIIII
VVIIIIII

Table des matières

2.14.11

Le verbe ayant pour sujet le pronom relatif « qui » 171

 

2.14.12

Le verbe ayant des sujets unis par « ou » ou par « ni » 172

2.14.13

Le verbe ayant pour sujet « aucun », « aucune »,

«

aucuns », « aucunes »

172

 

2.15

Autres règles du participe passé

176

2.15.1

Le participe passé avec l’auxiliaire « avoir »

suivi d’un infinitif

176

2.15.2

Le participe passé avec l’auxiliaire « avoir » se

rapportant au pronom « en »

177

 

2.15.3

Le participe précédé de « l’ »

177

2.15.4

Le participe passé avec l’auxiliaire « avoir »

des verbes impersonnels

177

 

2.15.5

Les participes passés « dû », « su », « cru »,

«

crû », « voulu » et « pu » employés avec

 

l’auxiliaire « avoir » 178

2.15.6

Le participe passé avec l’auxiliaire « avoir » des verbes « coûter », « valoir », « peser », « courir »,

«

mesurer », « vivre », etc.

178

 

2.15.7

Les participes passés « ci-joint », « ci-annexé » et « ci-inclus » 178

2.15.8

Les participes « attendu », « non compris », « y compris », « excepté », « supposé » et « vu » 179

2.15.9

Étant donné

179

 

2.16

Les participes passés des verbes pronominaux 182

 

2.16.1

Les verbes essentiellement pronominaux 182

2.16.2

Les verbes occasionnellement (en GT,

accidentellement) pronominaux

183

2.16.3

Les verbes occasionnellement (en GT, accidentellement) pronominaux suivis

d’un infinitif

183

 

2.17

Le participe présent et l’adjectif participe 190

 

2.17.1

Le participe présent

190

2.17.2

L’adjectif participe

191

2.18

La syntaxe

195

2.18.1

L’absence de verbe conjugué

195

 

2.18.2

L’absence de la négation après le « on » ou un mot se terminant par « -n » dans une phrase

négative ou restrictive

195

 

2.18.3

L’emploi d’un auxiliaire fautif

197

2.18.4

L’emploi fautif d’un verbe transitif direct

2.18.5

Le mauvais emploi des pronoms

197

2.18.6

L’emploi incorrect d’une préposition

198

2.18.7

L’omission du déterminant dans une énumération d’êtres ou d’objets différents 199

2.18.8

L’emploi d’un pléonasme

199

2.18.9

La répétition d’un mot dans une phrase ou

dans le même paragraphe

200

2.18.10 Le participe présent en tête de phrase suivi d’un verbe conjugué à la 2 e personne

du pluriel

200

2.18.11 Les mots de catégories différentes dans une énumération 201

2.18.12 Les solécismes

204

2.18.13 Les impropriétés

205

2.18.14 Les barbarismes

206

2.18.15 Passé, présent ou futur ? – La concordance

des temps

206

2.18.16 – Marqueurs de relation

Et ensuite

et pronoms

210

2.18.17 C’est bon signe ! – La ponctuation

2.18.18 Espacement avant et après les principaux

212

signes de ponctuation et symboles

214

33
33

Faire comme si

Introduction : Quelques mots à propos

du chapitre 3

226

3.1 Remettre en question ma révision

de textes

227

3.2 En stage chez Staccato

Première journée : Service des

ressources humaines

230

228

Document 1 : Test de français

Document 2 : Entente de principe relative

231

au stage

232

Document 3 : Offre d’emploi

233

Document 4 : Offre d’emploi

234

Document 5 : Note

Document 6 : Clauses relatives aux rapports

235

d’absentéisme

236

Deuxième journée : Service des communications

237

Document 1 : Note

238

Document 2 : Communiqué interne

239

240

 

Document 3 : Communiqué de presse

Document 4 : Feuillet sur l’emploi de la majuscule

241

Troisième journée : Service de la publicité et du

marketing

242

Document 1 : Feuillet publicitaire

243

244

245

Document 4 : Texte d’une carte publicitaire

247

248

 

Document 2 : Lettre aux abonnés

Document 3 : Encart publicitaire

246

Quatrième journée : Service à la clientèle

Document 1 : Lettre de remerciements

Document 2 : Avis de renouvellement

249

Document 3 : Protocole de réception des appels

250

Document 4 : Liste des nouveaux détaillants

252

Document 5 : Lettre et sondage

Cinquième journée : Service du recouvrement

Document 1 : Lettre de recouvrement Document 2 : Paiement non autorisé

Document 3 : Chèque refusé

253

256

257

258

255

Table des matières

IIXX
IIXX

Document 4 : Compte rendu d’une réunion Document 5 : Texte de présentation du

259

rapport annuel

261

Évaluation de la révision des documents

Évaluation de synthèse

Annexe I : Fiche de vérification du chapitre 3

Annexe II : Évaluation de synthèse supplémentaire

263

264

266

267

Annexe III : Examen préparatoire

Annexe IV : Corrigé des dictées audio

Annexe V : Test préalable : Où en suis-je ? Bibliographie 314

271

275

279

XX
XX

Table des matières

Le but du parcours

Le but du parcours

Le français, j’y mets l’accent !

Pourquoi faut-il que vous sachiez écrire correctement le français ? Les réponses à cette question mettent en lumière plusieurs aspects ayant tous un lien incontestable avec la clarté et l’efficacité des communications écrites.

Tout d’abord, il faut admettre que la langue est un système codifié qui a des règles assurant des communications structurées avec notre entourage. On peut comparer l’apprentissage de ces règles à celui d’une technique qui requiert une étude sérieuse de ses rouages et de ses méthodes. Utiliser les termes justes dans une phrase bien construite, sans erreurs d’orthographe ni de grammaire, favorise une meilleure compréhension d’un message. Pour atteindre ce résultat, la connaissance des règles de base de la grammaire est donc une condition essentielle.

Le programme d’études professionnelles que vous avez choisi vous amènera obligatoirement à rédiger et à réviser plusieurs types de messages écrits : lettres, rapports, notes, avis, etc. Vous aurez également à transmettre des messages à l’aide de moyens électroniques. Il est donc primordial que vous maîtrisiez la langue écrite. Elle est un outil indispensable pour assurer l’efficacité de vos communications. Plus vous serez conscient de la valeur de cette compétence, de l’intérêt qu’elle présente et de l’utilité de la développer, plus vous augmen- terez vos chances de réussite dans le programme professionnel que vous avez choisi et dans l’emploi que vous occuperez à la suite de votre formation.

L’importance du français écrit dans le cadre de votre formation

À plusieurs reprises dans votre programme d’études, on vous demande d’ac- corder une attention particulière à la qualité du français écrit. L’importance d’acquérir cette compétence suppose une relecture attentive de vos écrits et une méthode de révision pour corriger les erreurs repérées. Vous pourrez ainsi faire preuve de cette compétence dans plusieurs tâches rattachées à d’autres apprentissages énumérés ci-dessous.

Préalable

Métier et formation

Préalable Métier et formation
Préalable Métier et formation
Préalable Métier et formation
énumérés ci-dessous. Préalable Métier et formation Révision de textes Apprentissages ultérieurs Gestion

Révision de textes

Révision de textes
Révision de textes
Révision de textes
Préalable Métier et formation Révision de textes Apprentissages ultérieurs Gestion de l’information

Apprentissages ultérieurs

Gestion de l’information

Rédaction en français

Tâches comptables courantes

Approche qualité

Tâches comptables périodiques

Outils de télécommunication

Correspondance en français

Lois du travail

Le but du parcours

XXII
XXII

Production de documents

Réunions d’affaires

Recherche d’emploi

Intégration au travail

L’importance du français écrit dans le monde du travail

Il est fréquent, au cours d’une entrevue de sélection, qu’un test de classement en français fasse partie de l’évaluation de votre candidature à un poste. De plus, lorsque vous serez un membre du personnel d’une entreprise, vous aurez la responsabilité de bien maîtriser la langue afin de communiquer adéquatement les messages aux clients, aux fournisseurs et aux collègues de travail. Cette compétence vous donnera de l’assurance et les mots et les formules que vous utiliserez ajouteront de la conviction aux idées formulées. Une idée bien expri- mée suscite la confiance des clients, des collègues et de l’entourage.

Hors du cadre de la formation, le milieu de travail exige une bonne maîtrise du français lorsqu’il recrute des candidats. En voici quelques exemples.

La maîtrise du français, le sens de l’innovation la disponibilité sont trois Faire critères et
La
maîtrise
du
français,
le sens
de
l’innovation
la disponibilité
sont
trois
Faire critères et
sur
lesquels
les
candidates
et les
de candidats
seront
administratif
jugés.
parvenir
votre
C.V.
Secrétaire administrative
Secrétaire
Répondre aux demandes de
renseignements, compléter les
dossiers, accepter les paiements des
Habileté à réviser des documents
du français et de l’anglais,
un
usagers et rédiger la correspondance.
Minimum de 5 ans d’expérience dans
Maîtrise
domaine
connexe
Bonne maîtrise du
français.
tant
à l’écrit qu’à
l’oral
Maîtrise de
Word et d’Excel
de l’environnement
Connaissance
la suite
Windows et de
Office
Sens du
professionnalisme
esprit d’équipe
Bon
Bilingue (excellent
français et anglais)
• Expérience
en
informatique (Word et Excel)
• Être à l’aise
au téléphone, être dynamique et
avoir
de l’initiative

1. Citez plusieurs tâches courantes du personnel de bureau qui demandent la maîtrise du français écrit.

Rédiger des lettres

Disposer des rapports

Noter les messages

 

téléphoniques

Rédiger des notes

Afficher une note

Réserver du matériel

 

ou un service, etc.

Rédiger du texte à acheminer

Laisser un message écrit

Convoquer des réunions

par courrier électronique

à un collègue de travail

Rédiger les documents

 

nécessaires à la tenue

 

de réunions

XXIIII
XXIIII

Le but du parcours

Ma gestion de temps

Ma gestion de temps

Savoir gérer son temps est primordial dans l’apprentissage comme dans la vie professionnelle. Les activités proposées dans cet ouvrage doivent être réali- sées en 90 heures.

Il est important d’accorder à chacun des chapitres le temps nécessaire pour bien assimiler toutes les notions et pour faire correctement le travail demandé. Dans le tableau qui suit, vous pourrez inscrire le temps consacré à chaque chapitre et répartir votre travail selon le nombre d’heures approximatif alloué à chacun d’eux.

Test préalable : Où en suis-je

Test préalable : Où en suis-je Temps approximatif

Temps approximatif

Évaluer ses compétences en français écrit

4

heures

Test diagnostic : première partie

Temps utilisé :

 

Test diagnostic : deuxième partie

Temps utilisé :

 

Chapitre 1 Où chercher ? Où trouver ?

Chapitre 1 Où chercher ? Où trouver ? Temps approximatif

Temps approximatif

15

heures

Repérer les types d’erreurs Consulter des ouvrages de référence

 
 

Temps utilisé :

 

Chapitre 2 Passer en revue

Chapitre 2 Passer en revue Temps approximatif

Temps approximatif

40

heures

Réviser de façon progressive les principales règles grammaticales

 
 

Temps utilisé :

 

Chapitre 3 Faire comme si…

Chapitre 3 Faire comme si… Temps approximatif

Temps approximatif

20

heures

Dans le contexte d’une entreprise fictive, corriger des textes de l’entreprise Staccato

 
 

Temps utilisé :

 

Prendre en dictée des textes

5

heures5

 

Évaluer les connaissances acquises (préévaluation)

3

heures3

 

Évaluer les compétences en français écrit

3

heures3

 

Ma gestion de temps

XXIIIIII
XXIIIIII
11
11
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?

OÙ CHERCHER ?

O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?

OÙ TROUVER ?

O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
O Ù CHERCHER ? O Ù TROUVER ?
 

Points de repère

Points

Objectifs

Types d’erreurs et ouvrages de référence

Reconnaître les types d’erreurs et choisir le ou les ouvrages de référence appropriés à leur correction

Consultation d’un dictionnaire

Observer les indications que fournit un dictionnaire et orthographier correctement des mots

Consultation d’une grammaire

Consulter efficacement la table des matières et l’index d’une grammaire pour vérifier un point qui pose problème

Reconnaître les classes de mots

Reconnaître les différentes fonctions des mots ou groupes de mots

Repérer les donneurs et les receveurs d’accord

Justifier les accords dans chacun des groupes d’une phrase

Consultation d’une grammaire ou d’un guide de conjugaison

Observer les modes et les temps de verbe

Prendre connaissance des valeurs de chaque mode

Conjuguer des verbes au mode et au temps demandés

Consultation d’un ouvrage spécialisé en secrétariat

Repérer dans la table des matières ou dans l’index les titres qui concernent les communications d’affaires écrites

Enrichir son vocabulaire dans les domaines suivants : correspondance d’affaires, Internet et comptabilité

 

Utiliser la majuscule ou la minuscule selon les normes qui leur sont propres

Employer correctement les abréviations et les symboles

Écrire les nombres en lettres ou en chiffres selon les principes d’écriture des nombres

Effectuer correctement les coupures de mots

Consultation d’un dictionnaire des anglicismes

Corriger des anglicismes dans différents types de lettres

Introduction : Quelques mots à propos du chapitre 1

Les pages suivantes vous amèneront à consulter des ouvrages de référence, nécessaires à la révision de textes.

Avant d’utiliser un appareil ou un produit, il est recommandé de prendre connaissance de son mode d’emploi. Il en va de même pour le bon usage de la langue française. Pour trouver la réponse à une question relative à l’ortho- graphe, à un accord grammatical, à l’emploi d’un signe de ponctuation ou d’une majuscule, vous devez chercher dans un dictionnaire, une grammaire ou un ouvrage spécialisé.

Les exercices présentés dans ce chapitre portent sur la consultation d’ouvrages de référence : dictionnaire de la langue française, précis de grammaire, guide de conjugaison et ouvrage spécialisé en secrétariat. Cependant, plusieurs autres outils de correction peuvent également être utiles. À titre d’exemples, men- tionnons les dictionnaires de synonymes, de difficultés du français et d’angli- cismes. De plus, d’autres moyens constituent d’excellentes sources de référence. Signalons, entre autres, le site Internet de l’Office québécois de la langue française ainsi que les logiciels de correction. Cependant, comme ces derniers ne détectent pas en tous points les accords grammaticaux, il ne faut pas s’y fier aveuglément.

Vous trouverez une liste de sites Internet qui concernent la langue française sur le site de Revu et corrigé. Pour y accéder, tapez le www.cheneliere.ca et cliquez sur « Scolaire Québec ». Dans cette page, cliquez sur « Secrétariat – Module 03 – Révision de textes en français », qui se trouve sous le titre « For- mation professionnelle ». Repérez le cahier et cliquez sur « Détails ». Dans cette page, cliquez sur « Matériel complémentaire ».

Le fait de consulter fréquemment les ouvrages mentionnés précédemment vous permettra de reconnaître les différents types d’erreurs, de justifier leur correction et de mémoriser certaines règles. Savoir utiliser ces ouvrages rapi- dement et efficacement est un préalable à la révision de textes, qui fera l’objet des chapitres 2 et 3 de ce cahier d’apprentissage.

Rappelez-vous ceci : connaître la nature d’un problème, c’est déjà avoir en main la clé de la solution. En ce qui concerne l’amélioration du français écrit, la consultation des ouvrages de référence constitue l’une de ces clés.

Note sur l’évaluation des exercices du chapitre 1

Dans

bonnes réponses.

où est inscrit « Résultat », indiquez le nombre de

les

encadrés

Avant de procéder de manière systématique à la correction d’un texte, il est important que vous sachiez différencier les types d’erreurs. Ce préalable vous permettra de consulter les ouvrages appropriés.

• S’il s’agit d’une erreur d’orthographe, d’une question sur le genre ou le nombre d’un mot ou de l’écriture d’une expression, le dictionnaire vous renseigne sur ces sujets.

• S’il s’agit plutôt de l’accord d’un verbe, d’un participe passé, d’une struc- ture de phrase (syntaxe) ou de l’emploi d’un signe de ponctuation, la consultation de l’index d’une grammaire vous guide dans la recherche d’une règle à réviser.

22
22

Où chercher ? Où trouver ?

© Chenelière Éducation inc.

• S’il s’agit de la conjugaison d’un verbe, un répertoire des verbes conjugués vous donne la terminaison appropriée.

• S’il s’agit, enfin, de termes fautifs (d’anglicismes), de l’emploi de la majus- cule ou des abréviations correctes, des ouvrages spécialisés (dictionnaire des anglicismes, guide de présentation des documents d’affaires) traitent tous ces points.

Le tableau suivant contient différents types d’erreurs.

Type d’erreur

Erreur

Correction

Outil consulté

Erreur d’orthographe

concurrance, libertée, parmis

concurrence, liberté, parmi

dictionnaire

Erreur d’accord

Les élèves ont décidés d’organisé une activité culturel.

Les élèves ont décidé d’organiser une activité culturelle.

grammaire

grammatical

Erreur de syntaxe

Si j’aurais un congé, je partirais en vacances.

Si j’avais un congé, je partirais en vacances.

grammaire

Erreur de conjugaison

Nous corrigons nos erreurs.

Nous corrigeons nos erreurs.

guide de conjugaison

Utilisation

Elle a cancellé son rendez-vous chez le fournisseur.

Elle a annulé son rendez-vous chez le fournisseur.

ouvrage spécialisé ou dictionnaire des anglicismes

d’anglicismes

Emploi de la majuscule

Il participera au salon de la Bureautique.

Il participera au Salon de la bureautique.

ouvrage spécialisé

Erreur de ponctuation

Ce n’est dit-il qu’un résumé de ses réalisations.

Ce n’est, dit-il, qu’un résumé de ses réalisations.

grammaire ou ouvrage spécialisé en ponctuation

Établir des liens entre les différents groupes de mots d’une phrase pourra vous aider à repérer des erreurs.

d’une phrase pourra vous aider à repérer des erreurs. Exemple : Les élèves studieux réussiront. déterminant

Exemple :

Les élèves studieux réussiront. déterminant (en GT, article) + nom + adjectif + verbe

1.1 Chercher la cause – Types d’erreurs

Avant de procéder à la consultation des différents ouvrages de référence, pre- nez connaissance des principaux types d’erreurs à corriger ainsi que de leurs abréviations :

1. orthographe – O

2. accord grammatical – G

3. syntaxe (construction de la phrase) – S

4. abréviation – A

5. emploi de la majuscule – M

6. anglicisme – Angl.

7. conjugaison – C

Chapitre 1

© Chenelière Éducation inc.

33
33
Les phrases du tableau suivant contiennent des erreurs se rapportant à ces dif- férentes catégories.
Les phrases du tableau suivant contiennent des erreurs se rapportant à ces dif- férentes catégories.

Les phrases du tableau suivant contiennent des erreurs se rapportant à ces dif- férentes catégories.

1. Corrigez l’erreur soulignée dans chaque phrase.

2. Inscrivez l’abréviation correspondant au type d’erreur repéré.

3. Nommez, pour chaque type d’erreur, le ou les ouvrages de référence que vous pourriez consulter. (D – dictionnaire, G – grammaire, C – guide de conjugaison, S – ouvrage spécialisé)

Phrase

Type

d’erreur

consulter

à Ouvrage

Correction

a) C’est un language connu de tous.

O

 

D

langage

b) Je leurs ai dit de lire cet article.

G

 

G

leur

c) Peu pense qu’il est inutile de réaliser ce projet.

G

 

G

pensent

d) Cet auteur Américain a publié plusieurs articles.

M

 

S

américain

e) Son adresse est la suivante : 27, blvd Magenta.

A

 

S

boulevard, boul. ,b d ou bd

f) Le cours que je t’ai parlé est très intéressant.

S

 

G

dont

g) Elle conclue une entente avec le personnel.

G

G

ou C

conclut

h) Dans le futur, il faudra réviser ce règlement.

Angl.

 

S

À l’avenir

i) On pensent tous réussir.

G

 

G

pense

j) Ce compte est passé dû.

S

 

S

échu ou en souffrance

k) J’accepte volontier d’assister à cette réunion.

O

 

D

volontiers

l) Je regrette qu’il ne peut venir.

S

 

G

puisse

m) On rénove ces pièces dans lesquels ont été remisés les dossiers périmés.

G

 

G

lesquelles

n) Elles ont félicitées le conférencier.

G

 

G

félicité

o) Si j’aurais la possibilité, je partirais en vacances.

S

 

G

avais

p) J’espère que je n’aurez pas de difficulté à vous joindre.

G

G

ou C

aurai

q) Veuillez remplir les documents ci-joint.

G

 

G

ci-joints

r) Nous allons prendre le vote.

Angl.

 

S

procéder au vote

44
44

Où chercher ? Où trouver ?

Résultat :

/ 18

© Chenelière Éducation inc.

1.2 De A à Z – Consultation d’un dictionnaire

1.2 De A à Z – Consultation d’un dictionnaire Un dictionnaire fournit des indications sur l’orthographe,

Un dictionnaire fournit des indications sur l’orthographe, la nature et le sens des mots. De plus, ses pages liminaires et ses annexes détaillent son mode d’emploi. Il présente également des tableaux de conjugaison ainsi que plusieurs tableaux abordant des difficultés particulières.

Vous trouverez ci-dessous les informations que donnent deux dictionnaires à propos du mot « référence ».

Ces indications sont suivies de plusieurs activités dans lesquelles vous aurez à vérifier l’orthographe des mots.

Voici les informations que donne Le Petit Robert de la langue française à propos du mot « référence ».

1 2 3 RÉFÉRENCE [RefeRãs] n. f. – v 1820; anglais reference. même origine que
1
2
3
RÉFÉRENCE
[RefeRãs]
n. f.
– v 1820;
anglais
reference. même origine que référer
I
9
1
Action ou moyen de se référer, de situer par rapport à. Indemnité fixée par réfé-
rence au traitement. —
GÉOM.
Système de référence : système d’axes et de points par
rapport auquel on définit la position d’un point (grâce à ses coordonnées). repère
(3 o ). ◆ Élément qui sert de point de départ à une comparaison, pour effectuer un calcul,
4
une évaluation, etc. Prix, indice de référence. S’imposer comme une référence. ■
2
Action de se référer ou de renvoyer le lecteur à un texte, une autorité. Faire référence
à un ouvrage. Ouvrages de référence, faits pour être consultés (dictionnaire, bibliogra-
phie, etc.) ◆ (1845) La note, l’indication précise qui en résulte.
renvoi. Références
5
au bas des pages, en note. ~« Retranché derrière des parapets de notes et de références »
MAUROIS. La référence exacte d’une citation. ◆ (xx’ s.)
COMM., ADMIN.
Indication en tête
et à gauche d’une lettre (initiales, numéro) que le correspondant est prié de rappeler
dans sa réponse. Numéro de référence attribué à un client, un dossier. — COMM. Numéro
attribué à un article qui permet de le distinguer des autres articles d’un ensemble ; cha-
cun de ces articles. Indiquez la taille et la référence. Les références d’un catalogue. ■
8
3
(1870) AU PLUR. Attestation de personnes auxquelles on peut s’en rapporter pour avoir
des renseignements sur qqn (qui cherche un emploi, propose une affaire, etc.). Avoir de
7
bonnes références.
certificat, recommandation. Il « me demandait les références
fournies par mes derniers patrons » DUHAMEL. ◆ FIG. Fait permettant de reconnaitre la
valeur de qqn. Être loué par un tel critique, ce n’est pas une référence !
II
(après 1960 ; repris à l’anglais) PHILOS., LING. Fonction par laquelle un signe renvoie
à ce dont il parle, à ce qu’il désigne (référent).
que les signes n’ont de rapport qu’entre eux [
dénotation ; 2 référentiel. « Alors
],
le discours se rapporte aux choses
6
d’une manière spécifique, qu’on peut appeler dénotation ou référence » RICŒUR. Théo-
rie de la référence.
désignation. Référence et signification* ◆ PAR EXT. Référent.
1
1

Transcription phonétique

6
6
2
2

n. f. : nom féminin

7
7
3
3

Origine du mot

8
8
4
4

I.- II : grandes valeurs de sens

9
9
5
5

1. 2. 3. : différences de sens

de sens 9 5 1. 2. 3. : différences de sens mots de sens voisin GÉOM.

mots de sens voisin

GÉOM. : terme de géométrie

COMM. ADMIN. : terme de la langue commerciale et de la langue écrite de l’administration

Inscription en italique : exemples selon les différents sens

Chapitre 1

© Chenelière Éducation inc.

55
55

Voici les informations que donne le Multidictionnaire de la langue française à propos du mot « référence »

1 n. f.
1
n. f.

RÉFÉRENCE

2 1. 2. 3
2
1.
2.
3
3.
3.

Abréviation réf.

(s’écrit avec un point).

Action de renvoyer à une autorité, à un texte. S’appuyer sur des références solides.

(AU PLUR.) Attestations qui servent de recommandation à un candidat. Avez-vous de bonnes

références ? Prendre des références.

Indication placée en tête d’une lettre, d’un document et qui doit être rappelée dans la réponse en

vue de faciliter le classement du courrier. N/Réf. : MDD MEV 1997 / QA

Les références sont généralement constituées d’un groupe de lettres ou de chiffres qui se placent

au-dessous de la vedette. Ce code correspond au numéro de document attribué par l’expéditeur (Notre référence, N/Référence, N/Réf. ou N/R) ou par le destinataire de la lettre (Votre référence, V/Référence, V/Réf. ou V/R) en fonction de leur plan général de classification.

) en fonction de leur plan général de classification. 6 VOIR TABLEAU LOCUTIONS – 4 -LETTRE
6 VOIR TABLEAU LOCUTIONS –
6 VOIR TABLEAU
LOCUTIONS
4
4

-LETTRE TYPE.

Faire référence à. Se reporter à, s’appuyer sur. Nous faisons référence au jugement rendu l’an dernier.

Dans cette locution, le nom référence est toujours au singulier.

Ouvrage de référence, livre de référence. Ouvrage qui sert à la consultation. Les dictionnaires sont des ouvrages de référence.

Dans ces expressions, le nom référence s’écrit au singulier. référence s’écrit au singulier.

 

Référence bibliographique. La référence bibliographique – signalée dans le texte par l’appel de note – donne la source d’une citation. Elle peut apparaitre au bas des pages, en caractères plus petits que ceux du corps du texte, à la fin des chapitres ou à la fin de l’ouvrage.

5
5
T
T

Entre parenthèses, dans le texte

La référence (bibliographique ou autre) peut être donnée dans le corps du texte, entre parenthèses. Selon le Bescherelle (L’Art de conjuguer, Paris, Hatier, 1980), le verbe asseoir Au bas des pages Ces références suivent les règles de la bibliographie à deux différences près : le prénom de l’auteur précède son nom, et le numéro de la page d’où la citation est extraite est indiqué. Répétition de la référence Lorsqu’un même ouvrage fait l’objet de plusieurs citations, on utilise l’expression idem, ibidem signifiant « la même chose dans le même ouvrage », qui s’abrège en id., ibid. et s’écrit en italique dans un texte en romain. Id., ibid., p. 98. VOIR TABLEAU – APPEL DE NOTE. VOIR TABLEAU – RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES.

7
7

FORME FAUTIVE

 

*Lettre de références. Anglicisme pour lettre de recommandation.

1
1

n. f. : nom féminin

5
5

T : note typographique

2
2

Abréviation

6
6

Voir tableau

3
3

1. 2. 3. : différents sens

7
7

Forme fautive

4
4
Notes qui établissent des distinctions de sens utiles et précisent les modalités d’utilisation

Notes qui établissent des distinctions de sens utiles et précisent les modalités d’utilisation

66
66

Où chercher ? Où trouver ?

© Chenelière Éducation inc.

Vous pouvez constater qu’il y a plusieurs sens au mot « référence ». Il en
Vous pouvez constater qu’il y a plusieurs sens au mot « référence ». Il en

Vous pouvez constater qu’il y a plusieurs sens au mot « référence ». Il en est de même pour la plupart des mots. C’est la raison pour laquelle il est impor- tant de lire les différentes définitions que donne le dictionnaire Ainsi vous serez assuré de choisir celle qui convient au sens du texte que vous rédigez ou que vous révisez. Vous pouvez également consulter les pages liminaires et les annexes des dictionnaires pour mieux comprendre l’inscription des abré- viations et des icônes utilisées.

Les questions qui suivent visent à vous familiariser avec le dictionnaire et à vous montrer comment l’utiliser efficacement.

1. Consultez les pages liminaires (pages qui précèdent les entrées de la lettre A) d’un dictionnaire. Mentionnez les titres qui y apparaissent.

Les réponses varieront selon le dictionnaire consulté.

2. Consultez maintenant les annexes (dernières pages à la suite de la lettre Z). Énumérez les titres des différentes parties.

Les réponses varieront selon le dictionnaire consulté.

3. Cherchez le mot « bureau ». En vous référant au « mode d’emploi » du dic- tionnaire, précisez à quoi correspondent les abréviations, les chiffres romains et les différents signes utilisés dans la définition de ce terme.

n. m. : nom masculin

I – II : grandes valeurs fonctionnelles ou de sens

1. 2. 3. et 4. : simples différences de sens, emplois particuliers

renvoie à un ou plusieurs mots de sens voisinet 4. : simples différences de sens, emplois particuliers mots de sens voisin ou de la

mots de sens voisin ou de la même famillede sens, emplois particuliers renvoie à un ou plusieurs mots de sens voisin Chapitre 1 ©

Chapitre 1

© Chenelière Éducation inc.

77
77

4.

Cherchez le mot « lettre ». Donnez brièvement ses différentes définitions, cer- taines expressions dans lesquelles il apparaît ainsi que des mots de sens voisin (synonymes).

• Signe de l’écriture

• Caractère d’imprimerie

• Écrit que l’on adresse à quelqu’un

Expressions : à la lettre, au pied de la lettre, en toutes lettres, passer comme une lettre à la poste,

accuser réception d’une lettre, etc.

Mots de sens voisin : initiale, message, missive, correspondance

5. Famille de mots À un mot peuvent s’adjoindre différents suffixes qui créent ainsi une famille de mots.

différents suffixes qui créent ainsi une famille de mots. Exemple : décor, décorateur, décoratrice, décoration,

Exemple :

décor, décorateur, décoratrice, décoration, décoratif, décorative

Pour chacun des mots suivants, trouvez quelques mots qui font partie de la même famille.

Feuille : feuillage, feuillet, feuilleté, feuilleter, feuilleton

Administrer : administration, administré, administrativement, administratif, administrative

Commerce : commerçant, commerçante, commercer, commercial, commerciaux, commercialiser,

commercialisation, commercialement

Impliquer : implication, implicite, implicitement

Présenter : présentation, présentoir, présentable, présentateur, présentatrice

 

Résultat :

/ 5

6. Relevez des synonymes du verbe « corriger ».

 
 

amender, reprendre, remanier, revoir, rectifier, adoucir, atténuer, compenser, battre

Énumérez quelques mots de la même famille.

 
 

correction, correcteur

 

Résultat :

/ 2

88
88

Où chercher ? Où trouver ?

© Chenelière Éducation inc.

7.

Consultez la liste des signes conventionnels et des abréviations présentées dans le dictionnaire que vous utilisez. Donnez la signification des abrévia- tions et des signes suivants :

+ : obligatoirement suivi de (ex. : + subjonctif)

: + : obligatoirement suivi de (ex. : + subjonctif) : renvoie à un ou plusieurs

: renvoie à un ou plusieurs mots de sens voisin

adv. : adverbe, adverbial, adverbialement

indéf. : indéfini

tr. : transitif

prép. : préposition

pl. ou plur. : pluriel

n. : nom

inv. ou invar. : invariable

anglic. : mot anglais employé en français et critiqué comme emprunt abusif ou inutile

Résultat :

/ 10

8. Mots commençant par un « h » muet ou un « h » aspiré

Lorsque vous cherchez un mot commençant par la lettre « h », le dictionnaire mentionne s’il s’agit d’un « h » muet ou d’un « h » aspiré. Ce peut être écrit en toutes lettres à la suite du mot ou indiqué par un signe [ ’ ]. La distinction entre les deux est importante tant à l’oral qu’à l’écrit.

Dans le cas du « h » muet, à l’oral, il est possible de faire la liaison avec le mot qui le précède.

Exemple :possible de faire la liaison avec le mot qui le précède. Elles sont heureuses de leurs

Elles sont heureuses de leurs résultats.

Dans le cas du « h » aspiré, cette liaison n’est pas correcte.

Exemple :cas du « h » aspiré, cette liaison n’est pas correcte. Elles sont hautaines. Une coupure

Elles sont hautaines. Une coupure entre le verbe et l’adjectif est nécessaire.

Indiquez pour chacun des mots suivants commençant par la lettre « h » si le « h » est muet ou aspiré.

Des habiletés : « h » muet

Chapitre 1

© Chenelière Éducation inc.

99
99

Des gens honnêtes : « h » muet

Une rentrée hâtive : « h » aspiré

Des titres honorifiques : « h » muet

Des journalistes harcelés : « h » aspiré

Des personnes handicapées : « h » aspiré

Résultat :

/ 6

9. Cherchez les mots ci-dessous. Observez les abréviations ou les signes qui sont inscrits devant leur entrée ou à la suite de celle-ci. Relevez ce que ces mots ont de particulier.

Exemple :de celle-ci. Relevez ce que ces mots ont de particulier. doléances : nom féminin toujours pluriel

doléances : nom féminin toujours pluriel

frais : nom masculin pluriel (toujours pluriel)

archives : nom féminin pluriel (ne s’emploie pas au singulier)

harassant : mot devant lequel on ne fait ni la liaison, ni l’élision («h» aspiré)

heureux : mot devant lequel on peut faire la liaison ou l’élision (« h » non aspiré)

sensuivre : verbe qui n’existe qu’à la forme pronominale et qui ne peut être employé

qu’à la 3 e personne

Résultat :

/ 5

10. Ajoutez le « h » muet aux mots qui le demandent.

ryt

h

me

ét

h

ique

 

hypot

h

èque

t

h

ème

h

ypotécaire

télépat

h

ie

ant

onyme

hypot

h

èse

h

ermétique

ét

ymologie

bibliot

h

èque

t

h

éorie

h

onorable

1100
1100

Où chercher ? Où trouver ?

Résultat :

/ 13

© Chenelière Éducation inc.

11. Pour compléter les mots suivants, faut-il ajouter « p » ou « pp » ?

a

p

ercevoir

a

pp

areil

a

pp

arence

a

p

athie

a

pp

laudir

a

pp

eler

a

p

aiser

a

pp

liquer

a

pp

oser

o

pp

ortun

a

pp

uyer

a

pp

roximatif

o

pp

osition

é

p

istolaire

a

p

lanir

ino

p

iné

 

Résultat :

 

/ 16

 

12. Pour compléter les mots suivants, faut-il ajouter « r » ou « rr » ?

 

a

rr

êter

a

rr

ière

e

rr

oné

é

r

iger

o

r

iginal

s’a

rr

oger

i

rr

émédiable

e

rr

eur

o

r

ateur

concu

rr

ence

i rr

ésolu

i

rr

éversible

occu

rr

ence

i

rr

éalisable

a

rr

érages

i r

onie

i

rr

écupérable

o

r

ienter

i

rr

égularité

a

rr

iviste

Résultat :

/ 20

13. Pour compléter les mots suivants, faut-il ajouter « ac », « acc », « acqu » ou « aqu » ?

acc

omplir

acqu iescer

acc

ompagner

ac

erbe

acc

umuler

acc

éder

acc

essible

acc

order

acc

ueillir

ac

ompte

acc

roître

acqu isition

acqu itter

aqu

eux

acc

ord

Résultat :

/ 15

14. Complétez les mots suivant avec « an », « am », « en » ou « em ».

représ

en

t

an

an

técéd

en

t

t

confid

en

am

pleur

tiellem

en

t

ent

c

en

te

an

didature

comp

en

sation

dil

em

me

exig

en

ce

rétic

en

ce

divid

en

de

em

phase

en

occurr

recrudesc

en

diverg

ce

en

ce

ce

Résultat :

/ 15

Chapitre 1

© Chenelière Éducation inc.

1111
1111

15. Les mots suivants doivent-ils être précédés du déterminant « un » ou « une » ?

un

en-tête

un

accident

une

ambition

une

expérience

un

éloge

un

essai

un

inventaire

une

occasion

une

habitude

une

atmosphère

un

automne

un

autobus

une

alarme

un

appui

une

attitude

une

ébauche