Introduction I.

Présentation a) Présentation b) Procédure de constitution du cadastre d'une commune c) Ce que représente la documentation cadastrale d) La Conservation Cadastrale e) Consultation de la documentation cadastrale 1) Historique 2) Objectifs a) Mission Principale b) Mission Secondaire 1) Moyens de L’ANC I. Présentation du service topographique II.Quelques définitions préalables III.Les opérations topographiques 1) Sur Terrain 2) Au Bureau I. Présentation et Accessoires de l’appareil topographique 1) Présentation 2) Accessoires I. Exécution du projet II.Travaux réalisés au cours de la période de stage 1) Travail topographique 2) Enquête Et Délimitation III.Annexes IV.Conclusion

Le mot Topographie vient du grec TOPOS, le lieu et GRAPHEIN, décrire. La TOPOGRAPHIE regroupe la science et les techniques qui ont pour objectif essentiel la représentation graphique ou numérique, à échelle exacte, au moyen de signes conventionnels, du terrain naturel et de ses aménagements (configuration du sol). La topographie fournit à ses nombreux utilisateurs une situation exacte des lieux permettant, notamment, le positionnement des futurs ouvrages, la prospection et la définition de projet d'aménagements nouveaux. Un plan contient une grande quantité de renseignements permettant la description des lieux. L'utilisateur des plans doit se rendre compte de la valeur de ces documents qui ne doivent pas être considérés comme de simples feuilles de papier. Le topographe doit s'efforcer de produire des plans qui répondent bien aux besoins spécifiques de chaque utilisateur (échelle, découpage, thème représenté). Le topographe ne se contente pas de décrire des lieux, puisque c'est lui qui, après avoir dressé le plan du sol, implantera sur le terrain le projet du constructeur. C'est aussi à lui que l'on demandera d'ausculter les constructions, c'est-à-dire de contrôler leur stabilité. C'est encore à lui que l'on demandera de mettre à jour le plan initialement établi en y ajoutant la nouvelle construction.

1)Présentation
a) Procédure de constitution du cadastre d'une commune b) Ce que représente la documentation cadastrale c) La Conservation Cadastrale d) Consultation de la documentation cadastrale 1)

Historique

2) objectifs
a) Mission Principale b) Mission Secondaire 1)

Moyens de L’ANC :

1- Présentation
• Le cadastre En quoi consiste le cadastre ? C'est un fond documentaire comportant par commune, à la fois la représentation graphique et l'inventaire foncier du territoire communal dans tous les détails son morcellement.

1/500). Préciser toutes les informations concernant : · la consistance physique ou matérielle des immeubles . · Publicité. du mode d'exploitation. Représenter graphiquement sur un plan tous les immeubles (bâtis ou non bâtis). 1/1000. · Remise des documents cadastraux à la conservation foncière pour l'immatriculation des immeubles et la délivrance des livrets fonciers (titres). de la nature d'occupation du sol. Chaque commune est divisée en sections numérotées. · Enquête.En d'autres termes. délimitation et levé topographique sur le terrain. Chaque îlot de propriété est représenté sur un plan cadastral et identifié . 2. b) Ce que représente la documentation cadastrale Le cadastre se fait par commune. · Les propriétaires et titulaires apparents de droits réels reconnus sur le terrain. a) Procédure de constitution du cadastre d'une commune · Ouverture des opérations cadastrales dans une commune sur arrêté du Wali. faire un cadastre consiste à : 1. 1/2500. · Préparation des travaux. · Confection de la documentation cadastrale (plans et matrices). · Constitution d'une commission cadastrale de délimitation présidée par un magistrat sur arrêté du Wali. · Dépôt en commune des documents cadastraux à l'attention du public pour des réclamations éventuelles. Chaque section est représentée sur un plan cadastral à une échelle (1/5000.

par un numéro conventionne. Un numéro de compte conventionnel est attribué à chaque propriétaire de la commune. La matrice cadastrale indique également : · Des renseignements sur le propriétaire · Des renseignements d'ordre juridique sur les îlots de propriété · Des renseignements d'ordre technique sur les parcelles. mutation partielle ou partage). c) La Conservation Cadastrale (mise à jour de la documentation générale) La documentation générale n'est fiable que si elle est régulièrement mise à jour. états de sections) à jour de toutes les mutations et autres changements intervenus. changement de culture. Les superficies des îlots et parcelles sont calculées. · Tout changement affectant la situation juridique de l'immeuble donne lieu obligatoirement à l'intervention du rédacteur d'acte (notaire…) du géomètre agréé (pour l'établissement du document d'arpentage). · Tout changement affectant la situation physique de l'immeuble est constaté lors . matrices. Le parcellaire interne d'un îlot est identifié par des lettres alphabétiques. La matrice cadastrale établie le lien entre le propriétaire (n° de compte) et les biens (îlots de propriété) qu'il possède dans la commune. La conservation cadastrale a pour objet de tenir à jour des documents constitués (plans. du cadastre (en sa qualité de détenteur du document cadastral initial) et de la conservation foncière (détentrice du fichier immobilier). soit la situation physique des immeubles (déplacement de limites pour cause de constructions nouvelles. d'érosion ou dépôt naturel d'alluvions). passage d'une route. au fur et à mesure des changements qui peuvent affecter soit la situation juridique transfert de propriété.

fichier des immeubles Siège APC Conservation foncière 2-objectifs . ou selon les renseignements communiqués par l'APC. . Le cadastre établi sert de support au livre foncier.Historique En Algérie. L'immatriculation des immeubles par le conservateur foncier se fait sur la base de la documentation cadastrale constituée et donne lieu à la délivrance au propriétaire d'un livret foncier valant titre de propriété.Plans de conservation .Document d'arpentage .Minutes des plans .des tournées périodiques du cadastre.Atlas cadastral . le cadastre a été institué par ordonnance n° 75-74 du 12 Novembre 1975. d) Consultation de la documentation cadastrale La documentation cadastrale constituée à l'issue des opérations de cadastre général comprend trois sortes de documents : · le plan cadastral · les états de section · la matrice cadastrale les documents issus de la documentation cadastrale ainsi que ceux nécessaires aux opérations de mise à jour et d'immatriculation à la conservation foncière sont déposés au niveau des lieux suivants : Bureau du cadastre .Matrice cadastrale .Etats de section par fiches .Matrices des comptes des propriétaires 1.Registres des états de sections .

-Décret exécutif n° 89-234 du 29 décembre 1989. collectivités et organismes publics. b) Mission Secondaire : Travaux spéciaux de topographie-délimitation-bornage pour le compte de services. Les Techniques utilisées par l'ANC Global Positionnig System ( GPS) Planchette numérique Station de photogrammétrie numérique Scanner photogrammétrique .a) Mission Principale : Etablissement du cadastre général sur l'ensemble du territoire national -Ordonnance n° 75-74 du 12 novembre 1975 -Décret n° 76-62 du 25 mars 1976 modifié et complété -Décret exécutif n° 89-234 du 29 décembre 1989.modifié et complété.modifié et complété.

Station de photogrammétrie analytique Reprographie Traceur Le service topographique dépend du département des études techniques . il est dirigé par un chef de service. . qui lui répartis les tâches à réaliser pour les brigades topographiques qui sont au nombre de 03.

1) Topométrie 2) Topologie : 3) Géodésie : 4) Cartographie : 5) Canevas : 6) La carte : 7) Le plan : 8) La photogrammétrie : 9) La cartographie : 10) Gisement : 11) Positionnement par GPS : .

Par extension. Ces éléments nécessitent différentes mesures sur le terrain suivies de nombreux calculs. Schémas et croquis. à l’eau et à la neige. est donnée une classification des cartes en fonction de leur échelle et de leur finalité . C’est un domaine vaste qui demande de nombreuses compétences auxquelles l’outil informatique est aujourd’hui indispensable. à la glace. artistiques et techniques intervenant à partir d’observations directes ou de l’exploitation d’un document en vue d’élaborer des cartes. elle regroupe l’ensemble des techniques ayant pour but de déterminer les positions planimétriques et altimétriques d’un certain nombre de points géodésiques et repères de nivellement. Ci-après. plans et autres moyens d’expression. 3) Géodésie : c’est la science qui étudie la forme de la terre. 4) Cartographie : c’est l’ensemble des études et opérations scientifiques. 2) Topologie : c’est la science qui analyse les lois générales de la formation du relief par les déformations lentes des aires continentales appelées mouvements épirogéniques.1) Topométrie : du grec topos signifiant le lieu et métrie signifiant l’opération de mesurer. C’est donc l’ensemble des techniques permettant d’obtenir les éléments métriques indispensables à la réalisation d'un plan à grande ou très grande échelle. atténués ultérieurement par les actions externes : érosion due à la mer. 5) Canevas : c’est l’ensemble des points connus en planimétrie et/ou en altimétrie avec une précision absolue homogène . au vent.

Carte topographique 7) Le plan : concernant la représentation à grande échelle d’une surface de terrain allant atteindre celle d’une ville et comportant plus de détails.6) La carte : concernant la représentation plane à petite et moyenne échelle d’un surface de terrain. allant de quelques kilométrés carré à celle d’un pays et comportant peu de détails. .

8) La photogrammétrie : C’est la technique qui permet de mesurer et de représenter un objet. une construction. ou un terrain en employant des photographies aériennes ou terrestres. Photogrammétrie .

densification du canevas planimétrique de base : d.L’élément utilisateur c.Nivellement .9) La cartographie : c’est l’ensemble des études et opérations techniques.Implantation : c. scientifiques et artistiques intervenant à partir d’opérations directes ou de l’exploitation d’une documentation en vue de l’élaboration des cartes.Levé : b. 10) Gisement : c’est l’angle compté positivement en sens horaires à partir du nord lambert.L’élément de contrôle 1) Sur Terrain : a. 11) Positionnement par GPS : le système GPS se compose de 3 éléments géographiquement distincts que les Américains appellent segment a.L’élément spatial b.Rattachement e.

L’implantation : A l’inverse du levé. ○ Levé avec appareil topographique.axes de voie de communication …. . ○ Levé à la boussole. Il existe plusieurs types de levés tel que : ○ Levé au cercle et à la chaîne. afin d’aboutir au report de ceux-ci sur un plan ou une carte topographique. bâtiment .. ○ Levé à l’équerre optique et a la chaîne. ○ Levé à la chaîne. la position d’un ou plusieurs points . ○ Levé par GPS. suivant les indications d’un plan .levé : Un levé topographique est l’ensemble des techniques permettant de mesurer et de contrôler tout les détails (naturels et artificiels) d’une portion de la surface terrestre. ouvrages d’art .2) Au BUREAU : a.Report graphique : 1) Sur Terrain : a.Calculs : b. b.etc. l’implantation consiste à trier sur le terrain.

l’ultime phase est le report graphique de l’ensemble des résultats qui doit être exécuté avec une grande précision en utilisant un matériel approprié ( logiciels tel que AUTO CAD .c. e.Calculs : Ils comportent  La résolution des triangles.  Calculs des coordonnées. Les points sont déterminés isolement par intersection.Rattachement : Le rattachement est la détermination de la position d’un ou plusieurs points. 2) Au BUREAU : b-Le report graphique : Après les opérations topographiques sur le terrain et les calculs. COVADIS .Densification du canevas planimétrique de base : C’est un canevas appuyé sur la triangulation géodésique et la triangulation complémentaire . ○ Nivellement indirect ou trigonométrique. relèvement ou polygonation. Multi-latération.Les méthodes d’observations sont les mêmes que celles utilisées en triangulation.  Calculs des surfaces.) .dans le but d’augmenter la densité des points connus en coordonnées . ○ Nivellement barométrique. par rapport à un autre point ou ensemble de points connu en coordonnées (dans un système de projection). a.. d. Le nivellement peut s’effectuer selon 3 méthodes par ordre de précision décroissante : ○ Nivellement direct au goniomètre. Table traçante.Nivellement : Le nivellement est l’ensemble des opérations qui permettent de déterminer les altitudes et les dénivelées.

.

A) Présentation : B) Accessoires ○ Trépieds : ○ La mire ou le réflecteur : ○ Les batteries : .

il nous permette de faire des lectures. La mire pour les appareils simples Le réflecteur pour les appareils électroniques Les batteries : Elles servent comme une alimentation électrique pour les appareils électroniques. La mire ou le réflecteur : c’est l’objet visé par l’appareil. . les angles… etc. tel que mesurer des distances. B) Accessoires Trépieds : c’est le support de l’appareil topographique et même par fois du réflecteur. Il nous permet d’effectuer des opérations techniques.A) Présentation : L’appareil topographique est un instrument qui est basé sur le fonctionnement d’une lunette optique.

1)Travail topographique : 2)Travail GPS : ○ LE SYSTÈME GPS : Présentation Levers par GPS Triangulation par GPS : .

Fiabilité des résultats (canevas d’appui précis et homogène). ... L’opérateur stationne le récepteur mobile pendant dix secondes (ou deux époques de mesure) puis passe au point suivant. effets divers. satellite.) ou mobile (véhicule.LE système GPS: Présentation Le système GPS est un système de radiolocalisation par satellite qui a été conçu par le DOD (Dpt Of Défense/ USA) afin de permettre le positionnement de tout objet (point isolé. La puissance du logiciel de traitement. La qualité du récepteur (mono fréquence ou bifréquences. Le système GPS s’avère l’outil le plus indiqué pour les besoins de la géodésie. puis se déplace de point en point. Système tout temps et continu. Un récepteur fixe étant placé sur un point connu. surveillance sismique. avion.. La configuration des satellites. réseaux géodésiques et cadastraux. Les principaux facteurs qui affectent la précision du positionnement sont essentiellement : La position du satellite . ensemble de points.) .. Son avantage par rapport aux stations est de ne pas nécessiter de pointé du miroir : nul besoin .) et des performances beaucoup plus intéressantes que les techniques classiques compte tenu des critères suivants : • • • • • Délais d’exécution très courts. La précision centimétrique est souvent suffisante pour des levers de détail.. etc. Il offre un champ d’applications géodésiques plus vaste (auscultation d’ouvrages d’art et de sites industriels..) au voisinage de la surface terrestre. Il fournit un positionnement tridimensionnel dans le système mondial WGS84.) . le récepteur mobile est initialisé près du récepteur fixe pendant cinq minutes.1)Travail topographique :  Aménagement et équipement du périmètre Mitidja-Ouest-Tranche2 (15 600 ha) 1)Travail GPS : A. Les modèles introduits (atmosphériques.. Positionnement en temps réel. Levés par GPS Le système GPS permet le lever de points de détails en mode cinématique.. Absence de contraintes d’inter visibilité ou de répartition géométrique... La durée des observations .

h sur l’ellipsoïde de Clarke. on calcul les coordonnées d’un troisième point (par intersection . Par suite. le passage sous un pont ou sous un arbre oblige à reprendre la phase d’initialisation près du récepteur fixe.  Triangulation GPS : L’objet de l’étude : Triangulation par GPS : Le but initial de la triangulation consiste à connaître la forme et les dimensions de l’ellipsoïde terrestre.. L’inconvénient est qu’il ne doit pas y avoir de rupture du faisceau issu des satellites. Les calculs sont actuellement très souvent effectués en post-traitement par le logiciel fourni avec le matériel. Pour remédier à cet inconvénient. de s’affranchir du relief. Les points levés sont d’abord calculés en coordonnées géocentriques (système WGS84) puis transformés en coordonnées E. une nouvelle méthode permet l’initialisation du récepteur mobile en mouvement après une éventuelle rupture du faisceau. dans un système de coordonnées qui est le WGS 84. ainsi elle a servi :  D’ossature aux carte territoriales à petite échelle . puis d’autres objectifs sont venus s’y ajouter .) ensuite après l’obtention de ses coordonnées on déplace une station GPS du premier point connu vers un quatrième en faisant attention à ce que la . N. Le travail réalisé sur terrain : Il consiste à déterminer les coordonnées des bornes kilométriques réparties autour et tout le long de la future autoroute. relèvement . aucune limite de distance.  De base à l’établissement des plans cadastraux à moyenne échelle .  De canevas pour les plans à grande échelle établis pour les grands travaux .d’inter visibilité entre point de base et mobile. possibilité de travailler seul. En partant d’une base géodésique connue en longueur et en coordonnées de ses points côtés.recoupement .

à chaque fois de faire des fermetures sur ces bornes là. .longueur qui le sépare des autres points ne soit pas très longue pour éviter de fausser le résultat. et de comparer leur coordonnées à celles déjà calculées au par avant par GPS. Exemple de triangulation . Et ceci afin de permettre plu tard au topographes. et ainsi de suite jusqu’au dernier point.

PRESENTER LA BRIGUDE 6) LE REPOORT GRAPHIQUE . PRESENTER LE MATERIEL ➢ Présentation de la station Tota B.1) INTRODUCTION 2) L’OBJECTIF DU PROJET 3) LA RECONNAISSANCE 4) DEROULEMENT DES OPERATIONS SUR TERRAIN 5) PESENTER LA BIRGADE ET LE MATERIEL A.

Constantine . Présenter la brigade et le matériel : 4) Le matériel utilisé : – Une station Totale – 02 réflecteurs .modifié et complété.Chlef .Béchar . La mission s’est dérouler selon le planning suivant : 3) Reconnaissance : -la reconnaissance sur est terrain et l’implantation provisoire des stations topographiques constituant la polygonale de base sont effectuées du 29-31/.Oran .Le 02/04/2005 :Rattachement en planimétrie et en altimétrie au système de coordonnées Nord Sahara .collectivités et organismes publics.1) Introduction : Statut : EPA-crée par décret exécutif n° 89-234 du 19/12/1989 modifié et complété. Organisation : Direction Générale-Siége-Alger 8 Directions régionales : Alger . Mission Secondaire : Travaux spéciaux de topographie-délimitation-bornage pour le compte de services.3/2005 -Du 01-05/04/2005 : mise en place des bornes topographiques. -Décret exécutif n° 89-234 du 29 décembre 1989.Sétif 48 Directions de Wilayas 2) Objectif du projet : Mission Principale : Etablissement du cadastre général sur l'ensemble du territoire national -Ordonnance n° 75-74 du 12 novembre 1975 -Décret n° 76-62 du 25 mars 1976 modifié et complété -Décret exécutif n° 89-234 du 29 décembre 1989.Ouargla Biskra .modifié et complété. .

➢ Présentation de la station : .

.

.

.

.

.

.

plan cadastral permettent d'obtenir également les superficies des îlots et parcelles. La délimitation est contradictoire. Les travaux topographiques et le . . le parcellaire interne. ainsi que d'autres détails et indications toponymiques des lieux.A) Effectif Topo : Le nombre de topographes affecté à ce projet et de personnes 4 personnes 1) Déroulement des opérations : a) Sur terrain : du consiste dans le : TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES Les travaux topographiques en pour but d'établir le plan cadastral qui représentera graphiquement tous les îlots de propriété délimités. b) Au bureau : du Etablissement des plans d’exécution Le travail au bureau consiste à faire : ENQUETE ET DELIMITATION Les propriétaires sont convoqués sur le terrain pour indiquer les limites de leur propriété et fournir les éléments nécessaires à la constatation du droit de propriété et l'identification des ayants droits. elle se fait en présence des riverains. Des supports issus de photographies aériennes tels la restitution et l'orthophotoplan sont souvent utilisés.

. un module pour le levé d’intérieur ainsi que de nombreuses fonctions de dessin 2D.Les croquis sont dans l’annexe 01et les enquêtes dans l’annexe 02. Le report graphique se fait sur un logiciel appelé COVADIS TOPO 2000-4. 2) LE REPORT GRAPHIQUE : consiste à faire -L’établissement des plans d’implantations -Etablissement des lever -Elaboration des calculs de. La partie 3D s’est enrichie de fonctions permettant le calcul et le dimensionnement de réseaux VRD ainsi qu’un module de réfection de voirie. COVADIS TOPO 2000-4 est une nouvelle version du logiciel COVADIS intégrant un module très complet de calculs topométriques.Un ensemble de commandes de calculs de points. à l’habillage et au tracé de plan à partir d’un semis de points levés . courbes de nivaux profils en long et en travers …. une nouvelle codification terrain. de construction géométriques étendues et de calculs de projets (modèle numérique de terrain.) ➢ COVADIS TOPO est divisé en 34 groupes de fonctions répartis en 5 menus : menu CALCUL TOPO . menu 2D menu 3D menu Echanges menu Edition ○ ○ ○ ○ ○ Le Le Le Le Le . ➢ COVADIS TOPO regroupe les modules nécessaires à la création.

Le report graphique se fait sur un logiciel appelé COVADIS TOPO 2000-4.  COVADIS TOPO regroupe les modules nécessaires à la création. de construction géométriques étendues et de calculs de projets (modèle numérique de terrain.. une nouvelle codification terrain.Un ensemble de commandes de calculs de points. COVADIS TOPO 2000-4 est une nouvelle version du logiciel COVADIS intégrant un module très complet de calculs topométriques.)  COVADIS TOPO est divisé en 34 groupes de fonctions répartis en 5 menus : menu CALCUL TOPO . un module pour le levé d¶intérieur ainsi que de nombreuses fonctions de dessin 2D. courbes de nivaux profils en long et en travers «.Les croquis sont dans l¶annexe 01et les enquêtes dans l¶annexe 02. menu 2D menu 3D menu Echanges menu Edition o o o o o Le Le Le Le Le . à l¶habillage et au tracé de plan à partir d¶un semis de points levés . 6) LE REPORT GRAPHIQUE : consiste à faire -L¶établissement des plans d¶implantations -Etablissement des lever -Elaboration des calculs de. La partie 3D s¶est enrichie de fonctions permettant le calcul et le dimensionnement de réseaux VRD ainsi qu¶un module de réfection de voirie.