Vous êtes sur la page 1sur 7

DEVIS QUANTITATIF ET

ESTIMATIF

I-BATIMENTS :

1.01- LOGEMENTS

1.02-COMMERCES

II-V.R.D

DEVIS DESCRIPTIF

I- BATIMENT :(GROS ŒUVRES – ŒUVRES SECONDAIRES et ETANCHEITE) 1.01 LOGEMENTS :

I)-

PRESENTATION DU PROJET

Ce projet a pour objet la réalisation de 500 logements sociaux à HAMMAMET . Ces logement seront du type F3

II)

– CARACTERISTIQUES DU TERRAIN

Pour l’encrage et type de semelles se référer au rapport du sol . pour l’utilisation du ciment Hts se référer l’analyse chimique.

III) – COMPOSITION DU PROGRAMME

Ce projet est composé de 500 logts conçu en C+4 , C+5 ,R+5 et C+ R+5 conçu en tranches (ilots) composé par un assemblage de batiments angle et barre formant ainsi des tranches (ilots) .

DESCRIPTION DES TRAVAUX

TERRASSEMENT I- 1 ) DECAPAGE DES TERRES VEGETALES Sur l’ensemble du terrain , il sera procédé à un décapage général de 0,25 m De profondeur ( moyenne ) permettant l’évacuation des terres végétales.

I- 2) – TERRASSEMENT EN GRANDE MASSE Les terrassements en grande masse consiste en la préparation des plates formes des bâtiments, des sous sol ou des vides sanitaires, elles seront réalisées conformément aux plans d’exécution béton armé.

I-3) FOUILLES EN EXCAVATION

Les fouilles en puits creusées suivant les formes prescrites, elles seront descendues jusqu’au bon sol, voir cote béton armé, le fond en sera bien nivelé et compacté.

I-4) FOILLES EN RIGOLES EU EN TRANCHEES

Exécutées suivant les formes et dimensions des plans d’exécution B.A y compris dressement, nivellement et compactage.

I-5) – REMBLAIS DES VIDES

Après exécution des fondations et les murs de soutènement, les remblais seront exécutés mécaniquement ou manuellement avec les terres mise en dépôt, soigneusement plonées, arrosées et compactées.

I-6)- TRANSPORT DES TERRES EXEDENTAIRES Les terres éxédentaires seront mises en dépôt puis seront transportées pour consolidation de talus ou aux décharges publiques indiquées par le maître de l’ouvrage. La distance entre le site et la décharge ne devra pas excéder un rayon de 5 Km. I- 7) – CONDITION GENERALES L’entrepreneur sera responsable de la tenus du terrain qu’il devra , le cas échéant , être sillonner et étayer , si l’entrepreneur ont repasse les dimensions prescrites ,il ne lui sera tenu aucun compte des

que soit l'importance des venues d'eaux ,

excédents , les épuisements seront à la charge de l’entrepreneur

les sujétions provenant des ces épuisements ne pourront être , en aucun cas sujet de réclamation.

II- GROS ŒUVRE

a) – LA STRUCTURE

2- 1)- BETON DE PROPETE Il est prévue une couche de béton N° 01 de propreté de 0,10 m d’épaisseur pour assise des semelles et longrines.

2-2) – GROS BETON

Pour rattraper le niveau des semelles, il sera coulé un béton cylo peen N° 02 jusqu’à niveau demandé les plans d’exécution béton armé.

2-3)- BETON ARME : Béton N° 04 utilisé pour a ) – FONDATION

Semelles , longrines , amorce poteaux .

b) – Elévation Les voiles, éléments préfabriqués , poteaux poutres et poutrelles.

c) – Les planchers les dalles pleines , dalles de compression , paillasses et tout éléments indiqué dans les plans

d’exécution.

2-4) -COMPOSITION DES BETONS ET DES MORTIERS

a)

– BETON

pierres cassées .

Béton N°01 : dosé à 150 Kg de ciment CPA 250/325, pour 500L de sable et 1 M3 de gravier ou des

pierres cassées ( Béton de propreté). Béton N°02 : dosé à 250 Kg de ciment CPA 250/325, pour 500L de sable et 1 M3 de gravier ou des

Béton N°03 : dosé à 350 Kg de ciment CPA 250/325, pour 500L de sable et 1 M3 de gravier ou des

pierres cassées (béton banché). Béton N°04 : dosé à 150 Kg de ciment CPA 250/325, pour 400L de sable et 800 L1 de

gravier pour 1 M3 de béton en œuvre (béton armé). Les quantités de sable et de gravier peuvent être modifiées après essais. Le maître de l’ouvrage de se réserve le droit de modifiées la composition granilométrique des agrégats indiqués ci-dessus afin d’obtenir des mortiers et des béton de capacités maximum, sans que l’entrepreneur puisse prétendre à l’indemnité.

b)- MORTIERS :

MORTIER N° 01 Dosé à 150Kg de ciment pour 1 M3 de sable ( pour des grosses couches de support) MORTIER N° 02 :

Dosé à 250Kg de ciment pour 1 M3 de sable ( pour maçonnerie divers ) MORTIER N° 03 :

Dosé à 300 Kg de ciment 250/325 pour M3 de sable ( pour couche de finition ) MORTIER N° 04 :

Dosé à 350 Kg de ciment 250/325 pour M3 de sable ( pour dallage) MORTIER N° 05 :

Dosé à 400Kg de ciment 250 Kg de ciment artificiel 250/325 pour M3 de sable ( pour chape)

2-5) – SPECIFICATION DIVERSES Aucun partie d’ouvrage en B.A n’aura une épaisseur inférieur à 05 cm ( 0,05m). La distance minimum des armatures aux parois sera 25 mm pour les ouvrages exposés aux intempéries et 15 mm pour les ouvrages non exposés, tous en respectant les dimensions des plans d’exécutions B.A , tous les ouvrages seront protégés contre les rayons du soleil durant une période de quinze jours pendant laquelle ils seront maintenus humides.

2-6)- SPECIFICATION DES ARMATURES Le béton ne pourra être coulé qu’après vérification des la réalisation du ferraillage par le service du bureau d’étude. 2-7) – VIBRATION DU BETON Tous les ouvrages en béton pourront en cas de nécessité et la demande du bureau d’études être brossé à la brosse ou au balai métallique afin d’enlever la laitance de ciment qui remonte à la surface au cours de vibration et qui est impénétrables aux badigeons ou peintures.

2-8) MISE EN ŒUVRE DU BETON Après décapage à vif du fond de fouilles ou de la surface destinée à recevoir le béton, celle ci sera répondue et pilonnée par couche de 0,15 cm d’épaisseur, se suivant d’assez prés pour qu’une couche n’ait pas fait prise avant d’être recouverte par la suivantes, les bétons pour béton armé seront tassés par un procédé mécanique vibratoire.

A chaque prise les surfaces de béton qui seront desséchées seront soigneusement révisées avant la

pose du nouveau béton. Chaque couche sera fortement comprimée de manière à ce que la masse soit bien compacte et bien homogène et qu’elle épouse tous les angles des coffrages pendant (15 jours) au moins après exécution, le béton sera recouvert de sable de paillasse ou de sacs jointifs qu’on arrosera aussi fréquemment que possible pour entretenir une humidité constante. il ne sera procédé au décoffrage et aux enlèvement des étais qu’a l’expiration des délais déterminer pou l’entrepreneur sous sa responsabilité , pour chacune des opérations en tenant compte des résistance des bétons fabriqués , du taux de travail adopté dans les calculs et de la destination des travaux. Les opérations seront effectuées sans chocs, si décoffrages et se produisaient des fissures ou déformations de nature à compromettre l’aspect ou la solidité de l’ouvrage, l’entrepreneur sera tenu à procéder d’urgence et à ses frais, risques et périls aux réparations nécessaires si elles sont possibles, ou si non à la démolition et à la reconstruction des ouvrages.

III)- MACONNERIE ET ENDUITS

Prescription commune a toutes les maçonneries :

Le bureau d’études pourra faire suspendre l’exécution de maçonnerie chaque fois que la température ou l’état hygrométrique le nécessiteront.

Il est interdit de faire pénétrer des madriers d’échafaudage dans les murs ou parois comportant un

parement nu.

L’entrepreneur devra autant que possible monter les parties des ouvrages en même temps afin

d’éviter des lézards, en cas d’impossibilité, il ménagera l’extrémité des maçonnerie exécutées

amarres ou harpes inclinées à 45° environ. Au moment ou le travail cessera les surfaces devront être disposés de manière a ce que les eaux de pluie ne puissent les dégrader , toutes précautions devront être prises pour éviter l’ébranlement des maçonnerie , soit par chocs de madriers , soit par roulement des brouettes.

des

3-1) - MURS EXTERIEURS DE 25 cm :

Murs de 25 cm d’épaisseur en double parois en parpaings réalisés au mortier N° 02 3-2) – MUR DE 20 cm :

Murs simples paroi de 20 cm réalisés en briques hourdis au mortier n° 02. 3-3) – MUR DE 15 cm :

Murs simples paroi de 15 cm réalisés en briques hourdis au mortier n° 02. 3-4) – MUR DE 10cm :

Murs simples paroi de 10 cm réalisés en briques hourdis au mortier n° 02. 3-5) – MACONNERIE DE 10 cm :

Murs simples paroi de 05 cm réalisés en briques hourdis au mortier n° 02. 3-6) – ENDUIT EU MORTIER DE CIMENT Toutes les surfaces extérieures seront exécutées au mortier de ciment n° 03 d’une épaisseur de 0,02 cm en 02 couches après préparation des surfaces. Les mortiers ne devront jamais être exécuter ni pendant la chaleur sans précautions spéciales ni sur supports contenant du plâtre. Les surfaces à recouvrir devront être humidifiées et être débarrassées de tous corps étrangers.

Le mortier de remplissage des trous ou d’échafaudage devront être placés à temps pour qu’ils ne puissent faire des taches dans les enduits généraux, les enduits devront être pleins de teinte uniforme.

A la jonction des maçonneries et des bétons, il sera fourni et posé des grillages à poulailler sans

aucune plus value. Les joints de dilatation, de rupture, etc. devront avoir les enduits de même aspect que les enduits voisins, les crêtes devront être soignées et régulières.

Les enduits seront général appliqué en deux couches la première ou (sous couche) devra être à surface rigoureuse accentuée par des stricts à la truelle s’il y a lieu. Les enduits ordinaires ne devront pas présenter sous une règle de 02 ( deux) mètre des flèches de plus de 0,015 m de profondeur. 3-7) – ENDUIT AU PLATRE Toutes les surfaces des murs intérieures et plafond sauf les salles humides ou les salles qui recevront un revêtement particulier sont enduisent au plâtre en 02 couches.

IV – LES REVETEMENTS

4-1) LES SOLS Tous les sols recevront un revêtement en granito de 30 x30 cm posé sur un lit de sable. 4-2) – PLINTHES Tous les pièces recevront des plinthes en terre cuite épaisseur de 5 mm et de 0,07 x 0,15 de dimension , posé à bain de mortier de ciment , sauf les sols qui ne recevront pas un carrelage de carreaux de granito . 4-3) – FAINCE Les murs des cuisines et les salles de bains et les W.C recevront un revêtement en carreaux de faïence glaçure de 20 x30 cm d’épaisseur. 4-4) – ETANCHEITE DES SALLES HUMIDES Les locaux humides, cuisine, salle de bain et W.XC recevront une couche de bitume coulé à chaud sur toute leur surface avec relevé sur murs de 0,15 m pour assurer une bonne imperméabilité des planchers. 4-5) – CONDUITE DE FUMEE ET GAINES D’AERATIONS Les conduites de fumée et gaine d’aération seront réalisées de dimension et a l’emplacement conformément aux plans d’exécutions, les dimensions et l’emplacement des ouvertures des prises de fumés seront réalisées conformément. 4-6) – FOURREAUX Les fourreaux en attente dans les ouvrages de béton seront mis en places lors du coulage du béton des planches 4-7) – POSE ET SCELLEMENT DES CADRES Les cadres de toute nature, bois ou métallique devront être parfaitement d’aplomb et seront mise en place pendant les travaux de gros œuvre et les scellement seront exécuté au mortier de ciment N° 02. 4-8) – ENLEVEMENT DES MATERIAUX REFUSES NETTOYAGE ET PONCAGE Les matériaux refusés seront enlevés par l’entrepreneur et a ses frais dans les 24 heures qui suivront le refus. L’entrepreneur fera a ses frais le nettoyage, le balayage et le ponçage général ou il aura travaillé ou après l’exécution de ces travaux ainsi que la descente de l’enlevemnt des dechets provenant de ces travaux.

V- L’ETANCHEITE

5-1) – FORME DE PENTE Sur toute les terrasses inaccessible sera posé un béton de pente suivant le plans d ‘exécution ce béton constitués de mortier N° 02 d’une épaisseur minimum de 0,03m. 5-2) – ECRANT PAR VAPEUR EN FILM POLYANE 5-3) – ISOLATION THERMIQUE Sur le béton de pente seront posés des plaques de liéges de 0,04 m d’épaisseur et qui seront collées avec une couche de E.A.C. 5-4) – ETANCHEITE MULTICOUCHES Une étanchéité multicouche sera mise en œuvre sur plaques de liége , la composition est la suivante :

Une couche de feutre bitumé type 365 : une couche E.A.C.

Une couche de feutre bitumé type 365 : une couche E.A.C.

Une couche de feutre bitumé type 365 : une couche E.A.C.

5-5) – PROTECTION EN GRAVILLONS Le complexe d’étanchéité devra recevoir une protection en gravillon roulé de 5/15. Cette protection est destinée d’une part a la mettre en abri des rayons solaires et d’autre part à le protéger des détérioration mécanique. 5-6 ) – RELEVE EN PAXALUMIN Un relevé en paxalumum sera réalisé sur le pourtour des acrotères, des joints et cheminais en tous éléments saillant sur le trottoir.

5-7) – GARGOUILLE D’EVACUATION

La fourniture et la mise en place à bain de bitume chaud des pluviales des terrasses sont à la charge du présent lot d’étanchéité, voir détail d’exécution.

5-8) – OBLIGATION DE L’ENTREPRISE D’ETANCHEITE

L’entreprise sera tenue à exécuter à ses frais les épreuves d’étanchéité du bâtiment a cet effet les évacuations seront obtenues et les terrasses inondées pendant 24 h si après ce délai des fuites sont constatées, l’entreprise sera tenue d’effectuer immédiatement les réparations nécessaires, après quoi il aura procédé à un nouvel essai. Ces opérations seront continuées jusqu’à ce que l’étanchéité donne entière satisfaction, l’entrepreneur devra d’engager a garantir le maître de l’ouvrage pendant une durée de 10 ans a partir de la réception provisoire des travaux des travaux du présent lot, contre avales, vice de fonctionnement des étanchéité, protection ou évacuation dépendant de son lot. La réception provisoire ne sera prononcée qu’après la remise de cet engagement qui sera mentionné au procès verbal de réception

VI) – MENUISERIE EN BOIS GENERALITES Les menuiserie seront en sapin rouge du nord. Le taux d’humidité des bois à la mise en œuvre sera inférieur ou égale à 17 pour les menuiseries extérieures , et 14 pour la menuiserie intérieur Les nœuds bandés seront admis à condition d’être correctement ajuster et scellent, la menuiserie sera soigneusement poncée et leur section indiquée au plan s’étend dimension fini Elles seront stockées sur chantier à l’abri des intempéries après avoir reçus une couche d’impression. Tout en se référant au plan de menuiserie de chaque bloc (portes intérieures, extérieures et fenêtres, dimensions et types).

6-1) - FENETRES EXTERIEURES

Sont composés d’un batidormant réalisé avec un bois très résistant. Les parties ouvrantes en sapin du Nord seront réalisées conformément au plans dans la partie inférieure une tablette par un léger défoncé, récoltera l’eau de condensation on d’éventuelles infiltrations. des chambroles seront prevus pour couvrir les joints apparents antre maçonnerie et parties dormantes.

6-2) – PORTES PLEINES

Les portes pleines sont géneralement utilisées pour l’accès au logement pour assurer une bonne isolation thermique la partie ouvrante doit s’adapter parfaitement dans son cadre tout en gardant le jeu nécessaire au gonflement du bois. Prévoir chambroles pour couvrir les joints apparents entre maçonnerie et partie dormante.

6-3) – PORTES ISOPLANES

Les portes intérieures seront de type isoplane à deux faces en contre palaqué ( OKUM) 5mm avec une ame en bois rouge de 25mm d’épaisseur sur le bois dormant sera prévu des chambroles de recouvrement du joint maçonnerie bois.

VII) – MENUISERIE METALLIQUE

7-1) – LA QUICAILLERIE SERRURERIE Le maître de l’œuvre ne permettra pas la pose des objets de quincaillerie dont la forme , le poids , la qualité et la nature sauf dérogation admise et justifiée seraient différents des types prévus ou adoptés.

Les objets de quincaillerie et serrurerie seront posés avec la plus grande exactitude et auront un aplomb parfait a leur emplacement défini par les plans dessins ou ordre du maître de l’œuvre ,ils seront avant posés démontés , soigneusement vérifiés et graissés par l’entrepreneur.

VIII) – APPAREILS SANITAIRES Tout les appareils sanitaires sont en parcelaine d’emaille blanche « sauf indication contraire » Les appareils sanitaires sont placés suivant les règles de l’art et reliés aux canalisations d’amenée et de départ suivant les indications des plans d’exécution. Tout appareil non conforme aux prescriptions eu présentant un défaut quelconque dans ca forme qualité posé fonctionnement seront immédiatement déposés et remplacés aux frais de l’entrepreneur. Tout percement des murs planchers et ouvrage en béton doivent être autorisé préalablement par le bureau d’études. L’évacuation interne consiste à la réalisation de regards en béton armé et la pose de canalisation d’évacuations en P.V.C et en béton.

IX ) – PEINTURE VITRERIE 9-1) – PEINTURE VINYLIQUE Toutes les surfaces des murs et plafonds n’étant pas revetus d’une autre matière seront en peinture vinylique. La peintures sur cage d’escalier et façades sera réalisé en peinture vinylique. Il sera appliqué une couche d’enduit et d’égalisation au droit des bétons restés brut de décoffrage. Les teintes seront choisis ultérieurement par l’architecte en collaboration avec maître de l’ouvrage. 9-2) – PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE Tous les ouvrages métalliques ou en bois recevront une peinture glycèrophtalique seront rebouchés à l’aide d’un enduit. Il sera utilisé un enduit à la chaud pour toute les menuiseries bois et un enduit vitre cellulosique pour toute les ferronneries. Toutes les peintures seront appliquées en 02 couches. Les produits utilisés seront du premier choix. 9-3)- VITRERIE La vitrerie sera simple , transparent , elle sera pose a bain de mastique sur menuiserie bois.

vitrerie sera simple , transparent , elle sera pose a bain de mastique sur menuiserie bois.

LU et APPROUVE

LE CONTRACTANT