P. 1
Module_ascenseur Partie 2

Module_ascenseur Partie 2

|Views: 716|Likes:
Publié parurletdespartan

More info:

Published by: urletdespartan on Jul 24, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See more
See less

06/25/2014

6.

2 LES GUIDES Ces derniers permettent de maintenir la cabine dans une position rigoureusement verticale pendant son déplacement dans la gaine. Ils se présentent sous l'aspect de profils rabotés ou étirés en acier à haute résistance, dont la section est en général en forme de té, leur dimension est fonction de la charge de l'appareil. NOTA : Certains constructeurs ont utilisé des guidages ronds. Les barres de guidages étant livrées en longueurs de 5m, on les assemble au moyen d'éclisses et de boulons. L'alignement correct des barres de guidage est obtenu à l'aide de goupilles ou de tenon.

GOUPILLES

ECLISSE

TENON

.
GUIDAGE CRAPAUD

CALES ATTACHE

6.3

INTERRUPTEURS DE SECURITE EXTREME

Interrupteurs de sécurité extrème haut

Interrupteurs de sécurité extrème bas

6.4 LA CUVETTE 6.4.1 AMORTISSEURS A la verticale de la cabine et du contrepoids sont placés en cuvette des amortisseurs à ressort, ou en vulcolan (dit à action compensée ) dont le rôle est d'amortir le choc au cas où, exceptionnellement, l'un de ces organes viendrait à dépasser sa course normale. Si ces butées ne peuvent reposer sur le sol ferme on doit ou bien prévoir des piles allant jusqu'au sol ferme afin de les supporter, ou munir l'organe suspendu d'un parachute (contrepoids). Pour les vitesses supérieures à 1,50 m/sec, on utilise des amortisseurs à huile.

6.4.2 LA POULIE TENDEUSE

6.4.3 BOUTON STOP FOND DE FOSSE

7 LE CONTREPOIDS
7.1 CONTREPOIDS et EQUILIBRAGE

POULIE DE TRACTION

POIDE MORT CABINE (Pm)

CHARGE UTILE (CU)

CONTREPOIDS (CP)

CU CP = Pm + La cabine et le contrepoids sont réunis par des câbles passant sur 2 poulie du la
treuil (poulie d'entraînement ). L'ensemble sera équilibré, selon le calcul suivant :

CP = Pm + Cu/2
Poids du contrepoids Poids mort (cabine) Charge utile

8 LA CABINE
8.1 LE PARACHUTE

Ce dispositif est prévu pour immobiliser la cabine en descente dans le cas où la vitesse deviendrait supérieure à celle pour laquelle l'ascenseur a été calculé. Pour un appareil se déplaçant à 1 m/sec, le parachute doit fonctionner selon la norme si la vitesse atteint une valeur comprise entre + 15% (soit 1,15 m/sec) et + 50% (soit 1,50 m/sec). Le parachute est en général placé sous la cabine. Son fonctionnement est basé sur le principe du coin. Il existe un tel dispositif sur chaque guide. L'un et l'autre sont déclenchés simultanément par la traction opérée sur la tringle. Cette dernière est reliée à un câble qui vient passer sur la poulie d'un limiteur, puis sur une poulie tendeuse pour revenir se fixer à son point de départ à l'extrémité supérieure de la tringle. Le déplacement de la cabine entraîne donc la rotation des poulies.

8.2

BLOC PARACHUTE

8.3 LA BOITE D’INSPECTION On la trouve sur le toit de cabine

8.4 BOITE ERO On la trouve dans la machinerie

9 ASCENSEUR HYDRAULIQUE
Ascenseur hydraulique. Ascenseur pour lequel l'énergie nécessaire au levage de la charge est transmise par une pompe à entraînement électrique qui transmet un fluide hydraulique à un vérin agissant directement ou indirectement sur la cabine (plusieurs moteurs, pompes et/ou vérins peuvent être utilisés). Ascenseur à action directe. Ascenseur hydraulique dont le piston ou le cylindre est fixé directement à la cabine ou à son étrier. Ascenseur à action indirecte. Ascenseur hydraulique dont le piston ou le cylindre est relié à la cabine ou à son étrier par des organes de suspensions (câbles, chaînes). Soupape descente. Soupape commandée électriquement, placée dans un circuit hydraulique contrôlant la descente de la cabine. Vérin. Assemblage d'un cylindre et d'un piston constituant un ensemble hydraulique moteur.

9.1

Centrale hydraulique POMPE A MAIN Descente manuelle

10 ASCENSEUR SANS LOCALE MACHINERIE

10.1 Le GEN2 d’OTIS

11 METHODES DE DESINCARCERATION
11.1 Les consignes Consignes

11.2 Les clés de déverrouillages

11.3 Manœuvre désincarcération ascenseur GeN2

Consignes

Triangle d’ouverture

Couper le sectionneur principal 380V

Maintenir tournée la clé de remise à niveau

Appuyer sur le bouton lever de frein « BR » jusqu’à ce que la led DZI s’allume

Ces actions vont permettrent de débloquer électriquement le frein de machine en utilisant une batterie de secours de 12 volts et ainsi permettre de ramener la cabine à l’étage en montée ou en descente, en fonction de la charge détectée

Une fois la cabine arrivée à l’étage, il faut effectuer l’ouverture porte cabine et dégager les personnes. Si la cabine est à l ’équilibrée • Les démarches préliminaires sont les mêmes • Couper et verrouiller le combiné Force • Du poids doit être rajouté sur ou dans la cabine ( environ 50 kg ) • Reprendre la procédure de remise à niveau Cette démarche ne peut être réalisée que par du personnel OTIS

11.4 Séquence d’une intervention

1. Repérer la cabine 2. Aller à sa hauteur et communiquer avec les usagers 3. Accéder en machinerie et COUPER l’alimentation électrique (ne pas couper l’éclairage !) 4. Remettre la cabine à niveau 5. Sortir les usagers 6. Vérifier le verrouillage de TOUTES les portes
11.5 Risques lors d’une intervention 11.5.1 Pour les intervenants Risques de chute en gaine Risques de chute à l’accès machinerie Risques électriques en machinerie Risque de happage 11.5.2 Pour les usagers Risque de chute si la porte palière n’est pas verrouillée Risque de chute si l’appareil n’est pas au niveau au moment de la désincarcération 11.6 Règles de sécurité Comme cela a été dit en introduction, l’évacuation des passagers d’une cabine d’ascenseur fait partie des interventions représentant un danger particulier. Il faut donc être très vigilant quant au respect des règles de sécurité. 11.7 Actualité : - 7 avril 2001: Un enfant écossais de 8 ans fait une chute d'une dizaine de mètres dans une cage d'ascenseur d'un immeuble de l'Alpe-d'Huez (Isère) et succombe à ses blessures trois jours plus tard. Le pompier qui a reconnu avoir oublié de bloquer la porte palière par laquelle l'enfant est tombé a été condamné le 17 novembre 2005 à 8 mois de prison avec sursis.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->