P. 1
Cours General

Cours General

5.0

|Views: 53,865|Likes:
Publié parbrightdreamer

More info:

Published by: brightdreamer on Aug 17, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/31/2014

pdf

text

original

L’ozone est une forme d’oxygène constituée de trois atomes au lieu de deux. C’est un gaz
instable et il est particulièrement vulnérable aux attaques des composés naturels contenant de
l’hydrogène, de l’azote et du chlore.

L’ozone situé dans la stratosphère (région située entre 11 et 48 km au dessus de la surface de
la terre) est aussi indispensable à la vie que l’oxygène.

Il forme en effet un bouclier certes d’une extrême minceur mais d’une remarquable efficacité
car il parvient à filtrer la quasi totalité de tous les rayons ultra-violets nuisibles du soleil
(absorption de la plupart des rayons UV B).

La formation et la destruction de la couche d’ozone est un processus cyclique et naturel
suivant les réactions suivantes :

UV + O3 O2 + O (Destruction de la couche d’ozone) – UV: ultra-violets – O3 : ozone

O2 + O O3 (Formation Ozone)

Cependant cet équilibre est rompu par l’effet néfaste de certains fluides frigorigènes qui
rejetés dans l’atmosphère (molécules contenant du chlore) vont détruire les molécules
d’ozone et par conséquent endommagera la couche d’ozone avec comme conséquence une
augmentation des rayons UV B arrivant à la surface de la Terre.

31

En effet, les UV agissent sur les molécules de certains fluides (principalement les CFC et
dans une moindre mesure les HCFC) pour libérer les atomes de chlore et ce sont ces
atomes qui vont réagir avec l’ozone pour la détruire suivant une réaction en chaîne :

Cas du CFC R12 (CF2Cl2)

UV + CF2Cl2 Cl + CF2Cl+ O

(libération atome de chlore du CFC R12)

Cl + O3 ClO + O2

(Réaction du chlore libéré avec l’Ozone : Destruction Ozone)

Cl + O Cl + O2

(Réaction du ClO avec O et libération d’un atome de chlore à nouveau...)

Figure 2.2 : Phénomène de la
destruction de la couche d’ozone.

Figure 2.3 : Effet de la destruction de la couche
d’ozone.

Il faut noter que les CFC ont une durée de vie importante dans l’atmosphère (un demi siècle
en moyenne pour le R11, 102 ans en moyenne pour le R12, et 85 ans en moyenne pour le
R113), par conséquent une fois ces produits rejetés, ils influencerons le processus
d’appauvrissement de la couche d’ozone pendants maintes années à venir.

C’est pour caractériser la capacité de destruction de la couche d’ozone par les fluides
frigorigènes qu’a été défini le Potentiel d’Action sur la couche d’Ozone (PAO) ou Ozone
Depletion Potential (PAO) avec comme valeur de référence le PAO du CFC R11 qui est de 1,
ce fluide étant considéré comme celui ayant l’effet le plus destructeur sur la couche d’ozone.
Un PAO de 0 signifierait que le fluide frigorigène considéré n’a aucun effet sur la destruction
de la couche d’ozone.

Le tableau ci-dessous donne le PAO de quelques fluides frigorigènes.

( Voir également le guide de la bonne pratique )

32

Tableau 2.5 : Valeurs de PAO de quelques fluides frigorigènes.

FF

R11

R12

R22 R134a R717

R507

R404A

R600

Famille CFC CFC HCFC HFC inorganique Azéotropique zéotropique hydrocarbure

PAO

1

0.9

0.05

0

0

0

0

0

Les conséquences de la destruction de la couche d’ozone (augmentation des rayons UV B à la
surface de la Terre) sont les suivantes :

l’augmentation des cancers de la peau

l’augmentation des cas de cataractes et autres lésions oculaires

la diminution du système immunitaire

la baisse des rendements agricoles et la destruction des forêts

la détérioration de la vie maritime.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->