P. 1
Examen Cytobacteriologique Des Urines IPA

Examen Cytobacteriologique Des Urines IPA

|Views: 18,734|Likes:
Publié parHadjab lyes

More info:

Published by: Hadjab lyes on Aug 20, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/12/2015

pdf

text

original

Il existe plusieurs techniques de prélèvement adaptées à l’âge et à l’état du
malade, mais toutes doivent être soumises aux conditions d’asepsie
rigoureuse.

- La technique du milieu du jet :
Cette technique est simple et réalisée chez des malades autonomes et
coopérants adultes et enfants de plus de deux ans.
Elle est réalisée chez l’enfant de plus de 02 ans et chez l’adulte (homme et
femme).

IPA – Techniques Microbiologiques Examen Cytobactériologique des Urines Ed. 2009

Chapitre I : Généralités

19

Elle consiste à éliminer le premier jet urinaire (20 ml) qui peut contenir
jusqu’à 104

UFC/ml de bactéries provenant de la flore urétrale, le milieu du
jet qui correspond à l’urine vésicale est récupéré dans un pot stérile qui
n’est ouvert qu’à la fin de la toilette sans toucher le bord supérieur du
récipient, et après élimination du dernier jet, le tube est fermé
hermétiquement.
Chez la femme il faut écarter les grandes lèvres, et en cas de leucorrhées
importantes il faut placer une compresse au niveau de la région vulvaire,
afin d’éviter toute contamination par la fore vaginale.

- Sachet collecteur :

Le collecteur ou la poche à urine est une technique simple et non invasive.
Elle est réservée aux nouveaux nés et nourrissons qui ne font pas de miction
à la demande.

Le collecteur d’urine présente
une partie adhésive qu’on colle
sur

la

région

périnéale
préalablement désinfectée et
essuyée afin d’assurer son
adhérence et éviter le contact
avec la partie anale. Le
collecteur est laissé en place
vingt à trente minutes. Si le
nourrisson n’a pas uriné au bout
de 30 mn, il faut placer un
nouveau collecteur après une
nouvelle toilette ; la miction peut être stimulée en donnant à boire au
nourrisson.
À la fin de la miction on retire le collecteur et on le ferme en collant les
parties adhésives entre elles.
Chaque laboratoire doit disposer de fiches techniques pour expliquer la
toilette, la technique du milieu du jet ainsi que celle du sachet
collecteur, car ces deux techniques sont réalisées souvent à la maison
par le malade ou son parent.

- La ponction sus pubienne
La ponction sus pubienne permet de récuperer les urines intra vésicale, mais
c’est un acte invasif de pratique peu courante.
La ponction de vessie est un acte médical invasif, réalisée chez les
nourrissons fébriles nécessitant une antibiothérapie en urgence, ainsi que
devant des résultats douteux sur plusieurs prélèvements réalisés par voie
basse.

IPA – Techniques Microbiologiques Examen Cytobactériologique des Urines Ed. 2009

Chapitre I : Généralités

20

Elle est réalisée au moins 4 heures aprés la dernière miction (vessie pleine)
afin de visualiser le globe vésical. Le nourrisson est allongé, les régions sous
ombilicale et sus pubienne sont nettoyées puis badigeonnées d’alcool iodée,
le médecin porte des gants stériles et ponctionne avec une seringue stérile
verticalement sur la ligne médiane en plein matité à un centimètre au
dessus de la symphyse pubienne. L’urine est aspirée, l’aiguille est
capuchonnée et le point de ponction est comprimé.

- Sondage vésical ou Cathétérisme vésical : C’est une technique invasive
indiquée dans des cas particuliers tel que :
Rétention vésicale,
Problème d’incontinence chez les personnes âgées et chez la femme

Cette technique est à éviter car elle présente des risques d’infections
iatrogènes lors de la pose de la sonde et doit être réalisée dans les
conditions d’asepsie rigoureuse.

IPA – Techniques Microbiologiques Examen Cytobactériologique des Urines Ed. 2009

Chapitre I : Généralités

21

On distingue différents systèmes de sondage vésical :

- Le sondage à demeure avec un système ouvert :

Le prélèvement est réalisé par ponction au moment
de la miction des urines avec une seringue stérile au
niveau de la paroi de la sonde après désinfection et
clampage en aval, le point du prélèvement est
obturé par du sparadrap. Ce prélèvement n’est pas
représentatif de l’urine vésicale car les bactéries
adhèrent à la paroi de la sonde et un biofilm se
forme autour d’elle. Il est donc préférable de
réaliser le prélèvement au moment du changement de la sonde, si
possible.

- Le sondage à demeure avec système clos :

Cette technique est plus representative, car elle
s’oppose à la colonisation par les bactéries grâce aux
valves anti retour. Il existe un site de prélèvement et
un site de drainage du collecteur .
L’urine doit être prélevée au niveau du site de
prélèvement sur la tubulure de la poche après sa
désinfection avec un antiseptique. L’urine est recueillie
à l’aide d’une seringue stérile.
Pour les deux types de sondage, le prélèvement au
niveau de la poche de collection des urines est
proscrit car il y a une pullulation microbienne importante.

- Le sondage urinaire intermittant : Il est réalisé uniquement au moment
du prélèvement en introduisant une sonde urinaire dans la vessie. Le
recueil de l’urine se fait directement dans un tube stérile.

- Cathétérisme urétéral : Il permet d’avoir les urines du rein gauche ou
droit, après désinfection de l’extrémité de la sonde, on recueille les urines
en demandant au malade en décubitus latéral de tousser à plusieurs
reprises.

- Cathétérisme sus pubien : Il constitue le seul moyen pour réaliser un
prélèvement quand l’urètre n’est pas accessible ou trop abîmé, c’est un
mode de drainage assez confortable mais il nécessite un spécialiste pour
la technique.

En cas d’urétérostomie et sans sondage, le prélèvement est réalisé avec un
collecteur d’urine après un nettoyage de la stomie urinaire

IPA – Techniques Microbiologiques Examen Cytobactériologique des Urines Ed. 2009

Chapitre I : Généralités

22

- Etui pénien :

Le prélèvement par l’intermédiaire
d’un étui pénien est réalisé en cas
d’incontinence sans rétention urinaire,
ce système est non traumatisant et
reste confortable pour le malade,il est
préféré au sondage pour le sexe masculin. Si le malade porte déjà un étui
pénien il faut l’enlever, réaliser une toilette et placer un nouvel étui
pénien avec un sac vidangeable. L’étui pénien, comme le sac collecteur,
ne doit pas être gardé plus de vingt à 30
minutes. Les urines sont recueillies
directement de l’étui penien, a travers
son orifice, vers le pot stérile.

- Cas particulier de la prostatite : dans ce cas le prélèvement est réalisé
selon la technique de MEARS-STAMEY. Après une abstinence sexuelle d’au
moins 03 jours et après une toilette soigneuse, on récupère les premières
urines et 10ml du milieu du jet. Après arrêt de la miction, le médecin
pratique un massage prostatique et les gouttes du liquide prostatique
tombent directement dans le pot stérile, les trois pots sont étiquetés
avant d’être envoyés au laboratoire

IPA – Techniques Microbiologiques Examen Cytobactériologique des Urines Ed. 2009

Chapitre I : Généralités

23

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->