Vous êtes sur la page 1sur 3

NOTE SUR UNE PENDELOQUE DE HARNAIS DE

CHEVAL GALLO-ROMAIN TROUVÉE À LA MANON II


(ANGOULINS, CHARENTE-MARITIME)
par Denis Briand et Michaël Brunet

1. Contexte

Une découverte de mobilier, au lieu-dit La Manon à Angoulins, mérite ici d’être signalée.
Il s’agit d’une mise au jour fortuite effectuée par M. et Mme Gellot, dans les années 1980, lors de
la plantation d’arbres dans le fond de leur résidence de vacances de la rue du Chay.
Depuis peu, nous désignons cette parcelle sous l’appellation “La Manon II” puisque ce terrain
doit, à l’évidence, être considéré comme un indice de site gallo-romain en raison du mobilier
qu’il a déjà livré :
- un joli lot de 27 monnaies romaines
- ainsi qu’un bel ensemble de tessons de céramiques communes (1)

2. Description

L’objet en question (fig. 1) est coulé dans un alliage cuivreux (probablement du bronze).
Son tracé adopte une ligne piriforme qui se termine par un discret gland. Son contour est sans
fioritures hormis deux petits ergots courbes pointant vers le haut (2).

(fig. 1) Aspect de la pendeloque à 60%, restitué par M. Brunet.

Le décor ajouré de peltes est sobre. D’ailleurs, il n’est vraiment pas sans nous rappeler le style de
l’applique zoomorphe trouvée à proximité immédiate, sur la parcelle voisine (3), applique que
nous nous sommes employés à décrire dans un article publié dans le bulletin Instrumentum (4) et
dont nous redonnons ci-dessous le dessin (fig.2).

(fig. 2) L’applique zoomorphe provenant de La Manon I à l’échelle 1/2


(dessin de M. Brunet, collection Y. Vergne-Labrousse, autorisation R. Cassagnes).

Nous pouvons nous risquer à avancer, par simple comparaison -puisque ces deux éléments ont
tous deux été trouvés hors stratigraphie-, qu’il s’agit vraisemblablement de deux pièces provenant
du même harnais.
Il s’agit d’un type de pendeloque “en coeur” qui demeure assez courant dans le corpus de
l’instrumentum équestre gallo-romain. Pourtant, en considérant l’objet d’un peu plus près, il
convient d’observer avec attention le départ de la boucle de fixation qui est assez singulier :
l’anneau, aujourd’hui manquant, mais que l’on peut aisément projeter, était axé dans le plan
même de l’objet et ce contrairement aux systèmes d’attaches traditionnels que l’on rencontre dans
les catalogues. Ce montage est assez peu répandu et mérite vraiment d’être signalé à l’instar des
très rares exemples dont Michel Feugère (5) s’est fait l’écho pour la Gaule méridionale (6).

3. Proposition de datation

Premier élément de datation : l’applique zoomorphe, à laquelle nous rattachons volontiers la


pendeloque. Dans notre notice (citée plus haut en référence) diverses sources nous incitaient à
dater l’objet du début du IIIe siècle ap. J.-C.
Du point de vue du style, quelques éléments de comparaison ne semblent d’ailleurs pas vouloir
infirmer cette proposition : par exemple un pendant assez semblable donné par P.J. Drury. (7)
trouve des parallèles avec d’autres exemples similaires trouvés en Allemagne (8), eux-mêmes
donnés par J. Oldenstein (9). Ils accusent tous la période de la dynastie dite « des Antonins ».
En conséquence cette pendeloque pourrait vraisemblablement dater du milieu du Haut Empire,
fin IIe /début IIIe après J.-C. donc.

_____________

Notes et références bibliographiques.

(1) Ces deux lots ont respectivement fait l’objet d’inventaires parus dans le quatrième numéro de
la publication numérique de l’association Expression-Hist “Pièces et notices pour servir à
l’histoire d’Angoulins” disponible en ligne à l’adresse http://www.angoulins.net.
- Briand (D.) et Brunet (M.), Quelques céramiques communes gallo-romaines du site de La
Manon II (Angoulins/mer, Charente-Maritime), Pièces et notices pour servir à l'histoire
d'Angoulins, n°4, 4ème trimestre 2007, Expression-Hist, 2007
- Arqué (G.) et Briand (D.), Les monnaies romaines découvertes à La Manon II, Pièces et notices
pour servir à l'histoire d'Angoulins, n°4, 4ème trimestre 2007, Expression-Hist, 2007
(2) voir un style semblable in Gschwind (M.), Pferdegeschirrbeschläge der zweiten hälfte des 3.
jahrhunderts aus Abusina/Eining, Saalbug-Jahbuch, 49, 1998 p. 120 n°6.
(3) parcelle appartenant à M. Robert Cassagnes et que nous désignons sous la dénomination La
Manon I en raison des découvertes que ce terrain a fourni (voir notamment notre article sur une
navette à filet : Briand (D.) et Brunet (M.), La navette à filet gallo-romaine trouvée à La Manon
(Angoulins/mer, Charente-Maritime), Pièces et notices pour servir à l'histoire d'Angoulins, n°2,
2ème trimestre 2007, Expression-Hist, 2007, p. 25-29.)
(4) Briand (D.) et Brunet (M.), Deux éléments d'un harnachement de cheval gallo-romain trouvés
à La Manon (Angoulins/mer, Charente-Maritime), Instrumentum, 26, p. 23 et fig. 1-2
(5) Feugère (M.), Le mobilier militaire romain dans le département de l’Hérault, in Gladius,
XXII, 2002, 73-126 :
- n°196 : pendeloque trouvée à Villetelle, particularité : ”pendant de harnais dont la suspension
est dégagée dans la masse”
- n° 130, pendeloque trouvée au Pouget : “ce type de fixation un anneau dégagé dans la masse de
l’objet à la place du crochet recourbé habituel ne semble guère fréquent en dehors de la Gaule
méridionale il n’est pas répertorié par Bishop dans son inventaire des type de harnais (1988)”
- n°117 : pendeloque trouvée à Nissan : (...) les pendants de harnais à boucle fermée ne sont
nulle part très répandus…
(6) voir aussi un cas à Augst signalé dans E. Deschler-Erb, Ad arma ! Römisches Militär des 1.
Jahrhunderts n. Chr. in AugustaRaurica (Forsch. in Augst 28), Augst 1999, en particulier le
n°434.
(7) Drury (P.J.), The mansio and other sites in the south-esatern sector of Caesaromagus,
Chelmsford Archaeogical trust, Report 3.1, 1988 : figure 63.17 p. 96 “a pierced, heart-shaped
mount of military pattern”.
(8). à Zugmantel, Feldberg, Saalburg and Stockstadr
(9). Oldenstein (J.), Ausrustung römischer Auxiliarein heiten, Bericht des Römisch-
Germanischen Kommission, 57, 51-284, 1976, taf 31.

Vous aimerez peut-être aussi