Vous êtes sur la page 1sur 1

Rentabilité d’un investissement en SICAV

Exemple

Un particulier qui souhaite investir 1 M€ s’en remet à des gestionnaires de portefeuilles et


achète des parts de SICAV dont la valeur liquidative (VL) est de 97 852 €. Compte tenu d’un
besoin de liquidités, il revend ses parts au bout de 75 jours. A cette date, la valeur la VL est de
101 243 €.

Pour comparer le rendement de cet investissement à celui procuré par un placement alternatif
il convient de calculer le taux de rendement actuariel (ou taux effectif annuel) de
l’investissement en SICAV.

1. Détermination du nombre de parts à acquérir.

Pour un montant de 1 M€ à investir, le nombre maximum N de parts susceptibles d’être


acquises est :

1000000
N= = 10,22 arrondi par défaut à 10 parts.
97852

2. Détermination des rompus

Finalement, l’investisseur place seulement 10 x 97 852 = 978 520 €. Par conséquent, le


montant des rompus (c’est-à-dire de la trésorerie non placée) est de :

1 000 000 – 978520 = 21 480 €

3. Détermination du rendement du placement pendant la période de 75 jours

Soit i ce rendement :

(10 x101243) + 21480 − 1000000 (10 x101243) + 21480


i= N = = − 1 = 3,39%
1000000 1000000

4. Détermination du rendement annaulisé ou du taux actuariel du placement.

Soit r ce rendement :

360 360
1+ r = (1 + 3,39% ) 75 . Donc r = (1,0339 ) 75 -1 = 17,36%.

Par conséquent, cet investissement en SICAV est meilleur que tout placement dont le taux de
rendement annuel est inférieur à 17,36%.

Pour obtenir ces caluls sous EXCEL, cliquer ici.