P. 1
CHAP1 - Rappels Math

CHAP1 - Rappels Math

|Views: 518|Likes:
Publié parBrahim Tebbaâ

More info:

Published by: Brahim Tebbaâ on Sep 13, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/04/2014

pdf

text

original

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

MATHEMATIQUES FINANCIERES

Objet du cours (plan)
CHAPITRE 1 : Rappels essentiels de mathématiques CHAPITRE 2 : Les intérêts simples CHAPITRE 3 : Les intérêts composés CHAPITRE 4 : Les emprunts indivis CHAPITRE 5 : Les rentes CHAPITRE 6 : Les emprunts obligataires

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

1. Les puissances
1.1 Définition

Pour n entier, supérieur ou égal à 1, on appelle puissance nième du nombre réel a, le produit de n facteurs égaux à a. On écrit le produit : a x a x a x a…x a, de n facteurs sous la forme de an : a x a x a x a…x a = an n facteurs

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

1. Les puissances
1.2 Opérations sur les puissances

an x ap = an + p (a x b)n = an x bn (an)p = an.p

an a   = n b b

n

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

1. Les puissances On rappelle,

a0 =1
1 −m =a m a

am m−p =a p a
n

a =a1n

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

2. Les logarithmes On appelle logarithme népérien de la variable réelle x, la fonction qui à tout x, positif non nul, fait correspondre une image réelle ln(x) et qui possède les propriétés suivantes :

ln (1 ) = 0
Logarithme d’un produit de réels strictement positifs :

(1)

ln ( ab ) = ln ( a ) + ln ( b )

(2)

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

2. Les logarithmes Logarithme d’une puissance d’un réel strictement positif :

ln ( a n ) = n ln ( a )

(3)

Logarithme d’un quotient de réels, strictement positifs :

a ln   = ln ( a ) − ln ( b ) b  1  ln   = − ln ( a ) a 

(4)

(5)

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
2. Les logarithmes Par définition, le nombre x ayant pour logarithme 1 (c’est à dire tel que x soit solution ln(x) = 1), est noté e.

ln ( e ) = 1;

e ≈ 2, 71828

(6)

Ces propriétés peuvent être étendues :

ln

(
q

n

a = ln ( a 1 n ) =
q 1 p

)

1 ln ( a ) n
q p

ln

(

p

a

) = ln (( a ) ) = ln ( a

q ) = p ln ( a )

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
2. Les logarithmes

La fonction réciproque de la fonction ln (x), c’est à dire la fonction permettant de calculer x, connaissant ln (x), est appelée fonction exponentielle de x. Elle est notée e x . On a :

x=e

ln( x)

(7)

NB : Dans tout ce qu’on va voir, on utilisera la fonction logarithme népérien.

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
3. Les suites arithmétiques

Définition On utilise fréquemment des suites de nombres rangés dans un ordre déterminé : U1, U2, …, Un. La suite est dite de terme général Un. On appelle suite arithmétique toute suite numérique dont chaque terme est obtenu en ajoutant au précédent une constante notée « r » et appelée raison de la suite arithmétique.

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
3. Les suites arithmétiques

Exemples La suite 1, 3, 5, 7, …est une suite arithmétique de 1er terme 1 et de raison 2. La suite 10, 7, 4, 1, -2, …est une suite arithmétique de 1er terme 10 et de raison -3. De façon générale : Un = Un-1 + r

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
3. Les suites arithmétiques

Propriétés En notant U1 le premier terme, Un le terme général de rang n, et r la raison, une suite arithmétique possède les propriétés suivantes : - Calcul du terme général d’une suite arithmétique en fonction du premier terme de la raison : Un = U1 + (n-1) r - Dans une suite arithmétique, la somme de deux termes Up et Uq équidistants des extrêmes est égale à la somme des extrêmes : Up + Uq = U1 + Un

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
3. Les suites arithmétiques Propriétés

- La différence entre deux termes consécutifs d’une suite arithmétique est égale à la raison : Un – Un-1 = r - Calcul de la somme Sn des n termes d’une suite arithmétique :

n Sn = U1 +U2 + ... +Un = (U1 +Un ) 2

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
4. Les suites géométriques

Définition On appelle suite géométrique une suite numérique dont chaque terme est obtenu en multipliant le terme précédent par une constante notée « q » et appelé raison de la suite géométrique. Exemples La suite 1, 2, 4, 8, 16, … est une suite géométrique de 1er terme 1 et de raison 2. La suite 36, 12, 4, 4/3 … est une suite géométrique de 1er terme 36 et de raison 1/3. De façon générale : Un = Un-1 . q

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
4. Les suites géométriques

Propriétés En notant U1, le premier terme, Un le terme général de rang n et q la raison, une suite géométrique possède les propriétés suivantes : - Calcul du terme général d’une suite géométrique en fonction du premier terme et de la raison : Un = U1 . qn-1 - Dans une suite géométrique, le produit de deux termes Up et Uq équidistants des extrêmes, est égal au produit des extrêmes : Up . Uq = U1 . Un

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
4. Les suites géométriques

Propriétés - Le quotient de deux termes consécutifs d’une suite géométrique est égal à la raison :
U n = q U n −1

- Somme des n premiers termes d’une suite géométrique :

qn −1 1− qn Sn = U1 +U2 +... +Un = U1 = U1 q −1 1− q

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
4. Les suites géométriques

Propriétés - Suite géométrique illimitée à raison positive. Deux cas de figure sont à considérer selon que la raison est supérieure ou inférieure à 1. Premier cas (raison supérieure à 1) La somme des n premiers termes est : Sn =U1 +U2 +...+Un . Si q > 1 , lorsque n +∞, alors Sn +∞. Second cas (raison positive et inférieure à 1) Si 0 < q<1, lorsque n +∞, alors Sn
U
1

1 1− q

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
5. Résolution d’une équation par approximation Soit à résoudre l’équation f(x) = 0 (cf. figure) - si sur l’intervalle fermé [a,b], la fonction f est continue et monotone

f(b)

B

- si f(a) . f(b) < 0,

x’0 c 0 a f(a) ……………… A x0 b

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
5. Résolution d’une équation par approximation

Alors il existe une valeur x0, comprise entre a et b, telle que : f(x0) = 0.
' x0 de x0 peut être obtenue par Une valeur approchée

interpolation linéaire. En remplaçant, sur l’intervalle [a,b], la courbe par la droite AB, on a :

b−a x =a− f (a) f (b ) − f ( a )
' 0

' x0 trouvée est une valeur approchée de x0 . La valeur

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.1

Calculs directs • (2)3 (2)5 = 28 En effet : 23 = 8 ; 25= 32 ; et on a bien : 28 = 256 et 8 x 32 = 256

(34)2 = 38 En effet : 34 = 81 ; 812= 6561 ; et on a bien : 38 = 6561 (3/5)2 = 32/ 52 En effet : 3/5 = 0,6 ; (0,6)2= 0,36 ; 32= 9 52= 25 ; et on a bien : 9/25 = 0,36.

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.1

(3 x 5)2 = (32) x (52) En effet : 3 x 5 = 15 ; 152= 225 ; 32 = 9 ; 52 = 25 et on a bien : 9 x 25 = 225 1/42 = 4-2 = 0,0625 35/32 = 35 -2 = 33 En effet : 35 = 243 ; 32 = 9 ; 243/9 = 27 et on a bien : 33 = 27
3

9 = 913 = 2,08

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.1

Expressions à simplifier

 3 Simplifier l’expression A : A =  −   5
A=

3

 1 −   2
5

3

 2   5

5

( −3) ( 5)
3

3

×
6

( −1) ( 2)
3

3

×

( 2) ( 5)
5

5

5

=

( −1) ( 3) ( 5)
3

3

3

×

( −1) ( 2)

3

3

×

( 2) ( 5)
3

5

( −1) ( 3) ( 2 ) A= 3 3 5 5) ( 2 ) ( 5) (

3

(1)( 3) ( 2 ) = 8 5) (

3

5 −3

( 3) ( 2 ) = 8 5) (

2

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.1

Simplifier l’expression B :

( a b) B= ( ab ) ( a b )
7 2

3

2 3 5

a 21b3 a 21b3 a21b3 B = 2 2 10 15 = 2 10 2 15 = 12 17 = a21a −12b3b−17 = a9b−14 ( a b )( a b ) a a b b a b

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.2

Calculs directs
• • • •

ln (14) = ln (7) + ln (2) ln (9) = ln (3²) = 2 ln (3) ln (7/5) = ln (7) – ln (5) ln (1/3) = - ln (3)
ln 1 2 = ln ( 21/2 ) = ln ( 2) 2
1 27 = ln ( 27) 4

( )
(
4

ln

)

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.2

Utilisation des logarithmes

Pour quelle valeur de x a-t-on : (1, 4 ) = 2 ? Si deux quantités sont égales, leurs logarithmes respectifs sont égaux. donc,

x

(1, 4 ) = 2 x ln (1, 4 ) = ln ( 2 )
x ln (1, 4) = ln ( 2)
ln ( 2 ) 0,6931 x= = ln (1, 4 ) 0,3365

x

x = 2, 06

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.2

Sachant que x + y = 1, calculer x et y pour que 2x = 3y Si 2x = 3y , alors : x ln( 2) = y ln( 3)

ln( 3) x= y ln( 2)
Puisque x + y = 1,
y ln( 3) ln( 2) + y =1

et

y = 0,3869 x = 0,6131

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.3

Déterminer le cinquième et le vingtième terme d’une suite arithmétique de premier terme 12 et de raison 3.

U5 = 12 + ( 5 −1) × 3 = 24

U 20 = 12 + (19 × 3) = 69

Déterminer la raison d’une suite arithmétique de premier terme 4 et de neuvième terme 24.

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.3

Calculer la somme des vingt premiers nombres impairs.
Il s’agit de calculer la somme des vingt premiers termes d’une suite arithmétique de premier terme 1 et de raison 2 (suite : 1, 3, 5, 7, …).

20 (U1 + U20 ) S20 = 2
Cherchons U 20 = 1 + ( 20 − 1) × 2 = 39

20 (1 + 39) S20 = = 400 2

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.3

La location d’une voiture valant 60.000 DH revient à 800 DH par mois pendant le premier trimestre, 750 DH par mois pendant le second trimestre et ainsi de suite jusqu’au sixième trimestre inclus. Au delà, le tarif mensuel demeure le même qu’au cours du sixième trimestre. 1) Quel est le prix de location mensuel au cours du sixième trimestre ? 2) Au bout de combien de trimestres la somme versée pour la location est-elle égale au prix de la voiture ?

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
1) Le prix de location mensuel est une suite arithmétique de premier terme U 1 = 800 et de raison r = -50. Pour U 6 (le prix de location mensuel au cours du 6ième trimestre), nous aurons : U 6 = 800 + ( 6 − 1) × ( −50 ) = 550 2) Faisons le calcul pour les 6 premiers trimestres où le prix de location suit une suite décroissante de raison -50 DH/ trimestre.

6 ( 2400 + 1650 ) S6 = = 12.150 2
Il manque donc 60.000 – 12.150 = 47.850 DH pour atteindre le prix de la voiture. A raison de 550 DH par mois, il faudra encore 87 mois soit 29 trimestres pour atteindre cette somme. Au bout de 35 trimestres, le prix de la location est égal au prix d’achat de la voiture.

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.4

Déterminer le sixième et le quinzième terme d’une suite géométrique de premier terme 3 et de raison 2.
U6 = 3× 26−1 = 3× 25 = 96

U15 = 3 × 214 = 49.152

Déterminer la raison d’une suite géométrique de premier terme 4 et de septième terme 2.916

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.4 • Combien d’ascendants un individu possède-t-il à la dixième génération ?

Quel est le nombre total d’ascendants d’un individu, de la première génération à la dixième incluse ?

Soit une suite géométrique de premier terme 1 et de raison ½ ; 1) Calculer la somme des cinq premiers termes. 2) Calculer la somme des dix premiers termes. 3) Quelle est la limite de cette somme quand le nombre de termes tend vers l’infini ?

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
On a : U1 = 1 et q = 1 2
1 1−   1− qn  2  = 2 1 − 2 − 5 = 1, 9375 S5 = U 1 =1 ( ) 1) 1 1− q 1− 2 1 1−   2 =1 1 1− 2
10 5

1− =

2) S10

1 210 = 2 (1 − 2 − 10 ) = 1, 9980 1 2

3) Si n

+∞,

Sn
Sn = 1 1

1 U1 1− q
1 1− 2 =2

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

En décomposant le calcul, on peut obtenir la valeur de S5 :
U1 = 1 U2 = 0,5 U3 = 0,25 U4 = 0,125 U5 = 0,0625
S2 =1+ 0,5 =1,5 S3 =1+ 0,5 + 0,25 =1,75 S4 =1+ 0,5 + 0,25 + 0,125 =1,875 S5 =1+ 0,5 + 0,25 + 0,125 + 0,0625 =1,9375

Cette technique fastidieuse permet cependant de voir que, lorsque la raison est < à 1, les termes successifs de la suite sont de plus en plus faibles et que la somme de ces termes augmente de moins en moins rapidement pour se rapprocher d’une limite.

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
6. Applications 6.5

3 2 Rechercher une valeur de x telle que : 3x + x + 5x = 2

3 2 On pose : f (x) = 3x + x + 5x − 2 = 0

x=0; x=1;

f(0) = -2 f(1) = 7

On affine l’encadrement en retenant à chaque fois deux valeurs de x donnant l’une une image positive, l’autre une image négative :
x= 0 +1 = 0,5 2

;

f ( 0,5) = 1,125

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

x=

0 + 0,5 = 0,25 2

;

f ( 0,25) =−0,6406
;
f ( 0,375) = 0,1738

x=

0,25 + 0,5 = 0,375 2

Il existe donc une solution entre 0,25 et 0,375. Une valeur approchée peut être obtenue par interpolation linéaire :

x' − 0,25 0 + 0,6406 = 0,375 −0,25 0,1738+ 0,6406

d’où,

x' = 0,3483

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques
On peut vérifier que : 3 2 3 ( 0,3484 ) + ( 0, 3484 ) + 5 ( 0, 3484 ) = 1,9903 ; résultat assez proche de 2. Si l’on veut un résultat plus précis, il faut chercher un encadrement plus fin : Pour
x= 0, 375 + 0, 250 = 0, 3125 ; 2
x1'

f ( 0,3125 ) = −0, 2483

Il existe donc une solution

entre 0,3125 et 0,375. d’où,

x1' − 0,3125 0 + 0, 2483 = 0, 375 − 0,3125 0,1738 + 0, 2483

x1' = 0,3492

On peut alors vérifier que : 3 2 3 ( 0,3492 ) + ( 0,3492 ) + 5 ( 0,3492 ) = 1,9957 ; résultat proche de 2 et encore meilleur que le précédent.

ENCG –Fès2010-2011

A. ALAOUI TAIB

CHAP 1 : Rappels essentiels de mathématiques

EXERCICES (TD1)

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->