Vous êtes sur la page 1sur 1

Le canton participera aussi au financement des sentiers pdestres valaisans.

LE NOUVELLISTE

SENTIERS PDESTRES

Les communes ne paieront pas tout


Les dputs haut-valaisans, toutes couleurs confondues, jubilaient hier matin. Les communes ne seront pas seules pour financer les sentiers pdestres. Une solution de compromis, une formule magique, selon lexpression du conseiller dEtat Jacques Melly, a trouv un accord quasi unanime dans les traves. Le projet issu des dbats a t accept par 119 oui et 3 abstentions. Mme si le changement doption par rapport au projet initial aura un cot denviron 850 000 francs pour les caisses cantonales. Le projet dorigine propos par le Gouvernement, et approuv en premire lecture par les dputs du Bas contre lavis unanime de ceux du Haut, prvoyait que les sentiers pdestres seraient entirement financs par les communes. Parmi les autres itinraires de loisirs, seul laxe cyclable cantonal reliant Oberwald Saint-Gingolph devait dpendre des finances cantonales. Il aura fallu deux heures de discussions la commission prside par Nicolas Voide pour trouver la formule acceptable pour tous. La solution trouve comporte deux points principaux: 1) Le canton va allouer des subventions pour la planification, lamnagement, la signalisation, lamlioration et la signalisation des chemins pdestres. Par contre, il ne paie pas lentretien courant pour les itinraires dimportance locale. 2) Un nouvel lment a t introduit dans la loi pour rpondre aux demandes de tous les groupes haut-valaisans, ainsi qu lUDC. Le texte adopt prvoit un subventionnement cantonal de 50% pour les itinraires de chemins de randonnes pdestres faisant partie du rseau principal ainsi que pour les itinraires pdestres cantonaux. Il reste encore dfinir quels sont les sentiers faisant partie du rseau principal et les itinraires pdestres dimportance cantonale. JEAN-YVES GABBUD

Centres d'intérêt liés