Chapitre 2 : L’universalité et la variabilité de la molécule d’ADN 1) L’universalité de la molécule d’ADN a)L’ADN, support universel de l’information génétique.

 L’ADN est le constituant chimique essentiel des chromosomes. C’est une très longue molécule filamenteuse. Chaque chromosome renferme une seule molécule d’ADN : L’ADN est le support moléculaire de l’information génétique. La transgénèse consiste à introduire un gène étranger dans une cellule. L’organisme receveur possède un caractère nouveau et devient un organisme génétiquement modifié ou OGM. Les expériences de transgénèse confirment que l’ADN est le support moléculaire de l’information génétique et précise que cette fonction est universelle. Exemple d’expérience de transgénèse.  L’organisme donneur du gène : L’homme  L’organisme receveur du gène : Bactérie  Le gène transféré : Gène humain de l’hormone de croissance  L’organisme transgénique : Bactérie.  Le caractère nouveau induit par ce gène chez le receveur : sécrétion d’hormone de croissance humaine par la bactérie. b) L’ADN, une molécule de structure universelle ADN : Acide DésoxyriboNucléique est une macromolécule formée de deux chaînes enroulées en double hélice. Chaque chaîne est constituée par une succession de quatre types de nucléotides : A : adénine, T : thymine, C : cytosine et G : guanine. - Les deux chaînes de l’ADN sont associées au niveau des nucléotides complémentaires : - L’adénine et la thymine sont complémentaires A-T - La cytosine et la guanine sont complémentaires C-G A G T A G A G T C A T C T C

La fonction et la structure de L’ADN sont universelles. L’universalité de L’ADN conforte, à l’échelle moléculaire l’idée d’une origine commune à tous les êtres vivants.

mais pour chaque gène. Le message génétique est codé à l’aide d’un alphabet à quatre lettres : A-T-C-G ? . Par contre. Les individus d’une même espèce possèdent les mêmes gènes. -Seul l’ordre d’enchainement des nucléotides varient le long de l’ADN : cet enchainement ou séquences de nucléotides représente une information. si une mutation touche une cellule somatique (=cellule non sexuelle). Représentation symbolique de 2 allèles d’un gène. c’est un message. c) Rôle des facteurs de l’environnement sur les mutations. ils n’ont pas nécessairement les mêmes allèles.Un gène est un fragment d’ADN caractérisée par une séquence de nucléotides qui lui est propre. molécule variable. L’information est alors modifiée. 2) la variabilité de la molécule d’ADN L’ADN.C) L’ADN. -La séquence de molécule d’ADN peut subir des modifications spontanées et aléatoires qui touchent un ou plusieurs nucléotides. GTAACCGTTGAGG -Une molécule d’ADN (Un chromosome) porte de nombreux gènes. Un gène est une unité fonctionnelle responsable de la réalisation d’un caractère. elle disparaitra avec la cellule ou l’individu la porte. elle peut être transmise à la descendante. ATCGTTG  Un allèle de référence ATCGTCG Un allèle muté b) Les conséquences des mutations Lorsqu’une mutation touche une cellule germinale (=une cellule sexuelle). peut être augmenté sous l’effet d’agents mutagènes présent dans l’environnement. Représentation symbolique d’un gène. -Les mutations entrainent l’apparition des versions différentes d’un même gène. . C’est ce qui explique la diversité des individus au sein d’une même espèce. appelé allèle d’un gène. La fréquence ou taux de mutation habituellement faible. tel que les UV ou la radioactivité. une molécule codée.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful