Vous êtes sur la page 1sur 1

Tact

[takt] n. m. – 1354, repris v. 1570 latin tactus, de tangere « toucher »


1 VX Toucher. « Le plaisir du tact » VOLTAIRE. _ MOD. PHYSIOL. Sens du toucher permettant d’apprécier
les divers stimuli mécaniques qui s’exercent sur la peau et les muqueuses (contact léger, pression,
traction).
2 FIG. VX Intuition (de qqch.). « Le tact de ce qui est décent » FRANCE. _ (1757) MOD. Appréciation
intuitive, spontanée et délicate, de ce qu’il convient de dire, de faire ou d’éviter dans les relations
humaines. > délicatesse, doigté. Avoir du tact. Agir avec tact et circonspection. Manque de tact.

« Le tact dans l’audace, c’est de savoir jusqu’où on peut aller trop loin »
COCTEAU, Le Coq et l’Arlequin, 1918, extrait du Dictionnaire de Citations françaises,
Tome 2, Collection Les Usuels, Éditions Le Robert.
Charles Cros, « Croquis », Sonnet (extrait)
N'ayant presque rien de la terre,
Douce au tact comme une panthère.
Il est dur d'être son amant ;
Mais, qui ne s'en dit pas fou, ment.