Vous êtes sur la page 1sur 1

Toi

[twa] pron. pers. et nominal – v. 1170 ; tei XIe latin te, en position accentuée - te
Pronom personnel (forme tonique) de la 2e pers. du sing. et des deux genres, qui représente la personne
à qui l’on s’adresse. > te, tu ; POP. tézigue.
I ~ pron. pers. A. SANS PRÉPOSITION (SUJET OU COMPL.)
1 Compl. d’un verbe pron. à l’impér. « Aide-toi, le ciel t’aidera » LA FONTAINE.
Dépêche-toi. Tais-toi ! Dis-toi bien… REM. Devant en et y, toi s’élide en t’. > te. Garde-t’en bien. Mets-t’y
(POP. mets-toi-z’y).
2 Suivi d’un verbe à l’inf. (« vocatif ») Toi, nous quitter en ce moment ? (ACADÉMIE) – (Sujet d’un
participe) « Toi parti, j’ai couru ici pour te revoir encore » H. BORDEAUX. – (Sujet d’une propos.
elliptique) « C’est moi. – Qui, toi ? » ZOLA. « Moi d’abord, toi ensuite » MÉRIMÉE.
3 Sujet ou compl., coordonné à un nom, un pron. – (Sujet) Toi ou moi (nous) irons ; toi ou lui (vous) irez.
Nous deux, toi et moi… « Il n’y a que toi pour y voir clair » GIDE. – (Compl.) Pour tes parents et toi. –
(Dans une phrase compar.) Il est plus gentil que toi. Un autre que toi. Elle est grande comme toi, aussi
grande.
4 […]

« Vous avez l’air de bien vous adonner, toi et lui. Ça commence à faire un temps que vous êtes mariés »
M. LABERGE, Gabrielle, 2003 (Québec), extrait du Nouveau Petit Robert de la langue française 2008, Éditions
Le Robert.
Louis Aragon, Extrait de « Que serais-je sans toi »
Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement.