Vous êtes sur la page 1sur 7

3 - La dynastie des Zhou

C’est la dynastie la plus longue de l’histoire chinoise puisqu’elle s’étend sur plus de 8 siècles. Elle est divisée en deux périodes en raison d’un changement géographique de capitale à la suite d’une révolte. On distingue ainsi les Zhou occidentaux (Xi Zhou) des Zhou orientaux (Dong Zhou).

Les Zhou sont des nomades, qui se sédentarisent et adoptent les coutumes chinoises après leur installation dans la vallée de la Wei.

a) Les Zhou occidentaux

dans la vallée de la Wei. a) Les Zhou occidentaux Le duc Wen, Jichang, prédécesseur de

Le duc Wen, Jichang, prédécesseur de Wu, reçu le titre posthume de « roi Wen »

Dynastie des Zhou occidentaux (-1122/-771)

(le mot Wang signifiant roi)

Wen Wang (roi à titre posthume) ( ?/-1122)

1

Wu Wang (Jifa)

 

(-1122/-1110)

 

2

Cheng Wang

 

(-1110/-1078)

3

Kang Wang (Zhao)

(-1078/-1052)

4

Zhao Wang (Xia)

 

(-1052/-1001)

5

Mu Wang (Man)

 

(-1001/-946)

6

Gong Wang (Xihu)

 

(-946/-934)

7

Yi Wang (Ji Jian)

(-934/-909)

 

8

Xiao Wang (Pifang)

(-909/-894)

9

Yi Wang ( Ji Xie)

 

(-894/-878)

10 Li Wang (Hu)

(-878/-827)

11 Xuan Wang (Jing)

(-827/-781)

12 You Wang (Gongnie)

(-781/-771)

1- Wu, Jifa (-1122/-1110) 2- Cheng, Jisong (-1110/-1078) Le duc Zhou (Zhougong), Jidan, régent 3-

1- Wu, Jifa (-1122/-1110)

1- Wu, Jifa (-1122/-1110) 2- Cheng, Jisong (-1110/-1078) Le duc Zhou (Zhougong), Jidan, régent 3- Kang,

2- Cheng, Jisong (-1110/-1078)

1- Wu, Jifa (-1122/-1110) 2- Cheng, Jisong (-1110/-1078) Le duc Zhou (Zhougong), Jidan, régent 3- Kang,

Le duc Zhou (Zhougong), Jidan, régent

(-1122/-1110) 2- Cheng, Jisong (-1110/-1078) Le duc Zhou (Zhougong), Jidan, régent 3- Kang, Zhao (Ji Zhao)

3- Kang, Zhao (Ji Zhao) (-1078/-1052)

C’est la première dynastie pour laquelle il existe une tradition historique fiable. Les rois portent

C’est la première dynastie pour laquelle il existe une tradition historique fiable. Les rois portent le nom de « Tianzi » (fils du ciel), qui légitime leur pouvoir par un mandat céleste. Celui-ci n’est accordé qu’aux souverains vertueux et peut être retiré, s’ils manquent à leur devoir, par une rébellion ou une invasion extérieure. Cette conception perdurera jusqu’à la fin de l’empire chinois. La première période des Zhou occidentaux est marquée par une prospérité économique et une stabilité politique. Elle est connue sous le nom de « Paix et prospérité de Cheng-Kang » en référence à ces deux grands rois.

Les souverains Zhou confient l’administration de certains territoires à des familles liées à la maison royale. Ces principautés portent le nom de « Guo », qu’on traduit par fief. Le roi le plus marquant, après les fondateurs, Wen et Wu, est le roi Mu (-1001/-947), qui lutte contre un peuple tokharien, les Quanrong. Pendant la guerre qui oppose les Zhou au royaume de Chu, qui refuse de se faire annexer, des révoltes surviennent contre le roi Li, trop tyrannique, qui renonce au trône et laisse la place à une régence pendant la minorité de son fils. Le roi Xuan, très énergique, lutte avec succès contre les barbares, avec l’aide du comte de Shen, beau père de son fils You.

Une fois au pouvoir, le roi You répudie sa femme et exile le fils, Yijiu, qu’il avait eu d’elle. Son beau père se révolte alors et s’allie avec les Quanrong. Ensemble ils prennent d’assaut la capitale, Hao, et tuent le roi You au pied du mont Lishan (aujourd’hui Lintong, province du Shaanxi). La dynastie des Zhou parvient à se maintenir, mais doit installer sa nouvelle capitale, Luoyang, plus à l’est, ouvrant la période des Zhou orientaux.

b) Les Zhou orientaux

Le pouvoir des rois devient de plus en plus symbolique, et les principautés vassales évoluent en royaumes indépendants. On assiste alors à un morcellement de la Chine, avec des guerres permanentes pendant les deux grandes périodes que sont les « Printemps et Automnes » (Chun Qiu :de -770 à -475) et les « Royaumes combattants » (Zhan Guo : de -474 à -221). La dynastie Zhou sombre définitivement en -256, conquise par l’état Qin.

L’économie des Zhou, repose toujours sur l’agriculture, mais aussi sur l’industrie artisanale avec un perfectionnement du travail du textile et de la fonte du bronze. C’est sous cette dynastie qu’une musique royale complète voit le jour.

Dynastie des Zhou orientaux (-771/-226)

(le mot Wang significant roi)

1 Ping Wang (Jiyijiu)

(-771/-719)

2 Heng (ou Huan) Wang (Lin)

(-719/-696)

3 Zhuang Wang (Tuo)

(-696/-681)

4 Li (ou Xi) Wang (Huqi)

(-681/-676)

5 Hui Wang (Lang)

(-676/-651)

6 Xiang Wang (Zheng)

(-651/-618)

7 Qing Wang (Renchen)

(-618/-612)

8 Kuang Wang (Ban)

(-612/-606)

9 Ding Wang (Yu)

(-606/-585)

10 Jian Wang (Yi)

(-585/-571)

11 Ling Wang (Xiexin)

(-571/-544)

12 Jing Wang (Gui)

(-544/-519)

13 Dao Wang (Meng)

14 Jing Wang (Gai)

(-519/-475)

15 Yuan Wang (Ren)

(-475/-468)

16 Zhending Wang (Jie)

(-468/-440)

17 Ai Wang (Quji)

18 Si Wang (Shu)

19 Kao Wang (Wei)

(-440/-425)

20 Weilie Wang (Renwu)

(-425/-401)

21 An Wang ( Jiao)

(-401/-375)

22 Lie Wang (Xi)

(-375/-368)

23 Xian Wang (Bian)

(-368/-320)

24 Shenliang (ou Shenjing) Wang (Ding)

(-320/-314)

25 Nan Wang (Yan)

(-314/-256)