P. 1
Quotidien 407

Quotidien 407

|Views: 332|Likes:
Le Defi Quotidien Edition 407
Date: Mercredi 2 Novembre 2011
Le Defi Quotidien Edition 407
Date: Mercredi 2 Novembre 2011

More info:

Published by: Defimediagroup Ldmg on Nov 03, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/24/2013

pdf

text

original

E

IE c Du é Xavier-Luc Duval OM avier-Lu amn rce condamné N X d de fo de force à un tour CO on cà un tour
nt éme ppl Su
Le Déf
Le Défi mbre 2011 edi 2 nove - Mercr Quotidien

T éc S p GE t D Supplémen BU
ial

en tidi uo iQ

no i2 cred er -M

11 e 20 mbr ve

E

BUD 2 01 OaNOMIE 2012 l 2 Cv
Spécial

GET

s uve t pre son ? ses els e ra Qu œuvrdget l fe di. s. u uva dre man n B nse preuves c D ven e de ? So répo S 24-25 l fera ses Lu g e GE r-Luc Duva redi. Quels sont PA ier- s ce ar 006 ts d ce vendde manœuvre ? droite ! Xavie Xav ance sa m 2 en e ière ligne tre des Finances Budget e ! Fin est ées en ém T C’est la dern que miniser ? Quelle est sa marg ?de réponses. 2006 Son roit es le ch ? El en tant relev nchées en GE e d tre d Quel en ue UD urt,les défis qu’il devra réformes encle que ? Eléments PAGES 24-25 lign inis r ? encl olitiq re m ve p U B co Va-t-il poursuivre les omique ou politi is niè ue rele rmes ou N D ours précGE 23sera-t-il plus écon der nt qevra réfo ique TIO c t PA st la ta d les om RA Dis ect e GET C’e enqu’iluivreécon AIT l PA is urs s N DU BUD rt, É R a dir lu déf o PRÉPARATIO ours cou RT PR les t-il p -t-il p Disc PO c Duv tin Va- sera et précis s u

VOTRE SUPPLÉMENT DU JOUR

de GE 23 r-L vie on PA S Xa e à s N ITIO ES fac OS OP TAIR s PR DGÉ ttente BU s a teurs-28 Le éra S 26-27 p GE s o PA ES de CTIV PE gnes li s RS PE des ndue 20 n e GE gra t att PA Les udge B du

direct

PAGE 23

Duval Xavier-Luc destin face à son PAGE 23

PORTRAIT

S PROPOSITION IRES BUDGÉTA Les attentes rs des opérateu 8 26-27-2
PAGES

W VIE ER ONGG INT EE CHWIN r K NG ou WO r p » I K peu ays L ’ai n p « J mo
GE PA

ES PERSPECTIV lignes Les grandes ndues atte PAGE 20 du Budget
22

INTERVIEW

LI KW r pour « J’ai peupays » mon

NG KEE CHO G ONG WIN

ÉCONOMIE

PAGE 22

Pages 17-32

ASHIK JUNGLEE

N O 4 0 7 - M E R C R E D I 2 N O V E M B R E 2 0 1 1 - 4 8 PA G E S - R S 1 0 . 0 0

W W W .

D E F I M E D I A . I N F O

COLLISION À LA PRAIRIE

Tête écrabouillée et jambe sectionnée pour Marc Hausser

« Les leçons sont devenues un commerce lucratif »
Page 5

AIDES SOCIALES

Hausse de 82 % en cinq ans
Page 3

Pages 2-3

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Le MIE en passe de devenir une université
Page 4

TOXICOMANIE

Page 6

La déclaration de Shakeel Mohamed fait débat
Page 3

Andhra Day

Navin Ramgoolam et Paul Bérenger s’affichent dans la bonne humeur

HIPPISME : COUPE D’OR

Deux semaines de suspension pour Herholdt
Page 48

Page 2

PETITES ANNONCES GRATUITES
Pages 40-41-42

ACTUALITÉS
Andhra Day

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

2

Ramgoolam et Bérenger s’affichent dans la bonne humeur
Ils se sont rencontrés dans une même fonction, dimanche après-midi. Le Premier ministre et le leader de l’Opposition ont partagé leur bonne humeur. Pourtant, on dit les deux hommes à couteaux tirés, politiquement parlant.
e fut le clou du spectacle de l’Andhra Day.Al’occasion de la célébration du 44e anniversaire de Andra Pradesh, qui revendique un Etat linguistique séparé, nul n’aura manqué d'apprécier les échanges de propos entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Non pas des propos acrimonieux auquel ils nous avaient habitués au Parlement, mais des échanges faits dans la bonne humeur. C’est un grand sourire aux lèvres que les deux hommes ont conversé durant quelques minutes, avec le lord-maire de Port-Louis, Mahmad Khodaboccus, sous la tente réservée aux VIP, après la cérémonie officielle organisée par la Mauritius Andhra Maha Sabha, à Grande-Rivière-Nord-Ouest, mardi après-midi. La scène avait de quoi attirer le regard de tous ceux présents, d’autant plus qu’on disait le Premier ministre et le leader de l’Opposition pas du tout sur la même longueur d’onde en ce moment. Pourtant, les deux personnalités ne se sont pas cachées pour montrer qu’elles ne sont pas en mauvais termes, bien au contraire. Les appels du pied du camp travailliste en direction du Mouvement militant mauricien (MMM) font-ils leur effet ? Les pourparlers avancés entre Paul Bérenger, sir Anerood Jugnauth et

C

C’était la bonne humeur alors que l’on les disait fâchés. Pravind Jugnauth - par rapport à la conclusion d’une alliance politique en devenir - n’empêchent visiblement pas le leader de l’Opposition d’entretenir d’excellentes relations avec son adversaire du moment. A l’heure des discours, aucune attaque de répertoriée. Le Premier ministre a surtout parlé d’unité et des responsabilités des uns et des autres pour l’avènement du pays dans les temps difficiles qui nous attendent. Citant l’Inde en exemple, il a indiqué que « l’unité dans la diversité, c’est la force même d’une Nation ». Et d’affirmer que les Mauriciens « ont une chance extraordinaire parce que toutes les grandes religions et cultures sont présentes chez nous. Nous n’en sommes pas suffisamment conscients. Il faut consolider cela ». Tout comme il est important d’apprendre à mieux connaître la culture des autres, « il est aussi essentiel de préserver les langues et valeurs ancestrales ». Navin Ramgoolam précise que « tout gouvernement mauricien a poursuivi la politique de préservation des valeurs ancestrales et culturelles…» L’unité est d’autant plus primordiale que la crise financière mondiale finira par atteindre nos côtes. « Nous ne devons rien faire pour mettre en difficulté notre pays…. » Parlant du Budget, le chef du gouvernement

déclare que les temps sont durs, mais que « nous allons tout faire pour mitiger les effets de la crise financière ». Il attend que chacun « montre son sens des responsabilités individuelle et collective » parce que, « nul ne peut prédire ce qui se passera demain ». Paul Bérenger a évoqué la situation qui prévaut dans l’État de l’Andhra Pradesh, le risque d’une scission de cet Etat et de son rôle d’avant-plan pour l’avancement de la Grande Péninsule. « L’Inde est un miracle permanent, quand on voit sa diversité culturelle et religieuse », affirme le leader de l’Opposition. Il ajoute que la communauté télougoue a toutes les raisons « d’être fière de sa contribution au développement de notre pays ». Pour Paul Bérenger, « il n’y a pas de petite communauté. Chaque communauté participe à la richesse linguistique, culturelle et religieuse de notre pays ». Le nouveau Haut-commissaire indien à Maurice, T.P. Seetharam, a fait part de son étonnement à son arrivée à Maurice, il y a quelques semaines. « C’est le rêve de tout diplomate d’être posté dans un pays et d’entendre des sons, des pratiques et un environnement qui évoquent une grande familiarité culturelle », a-t-il déclaré. Patrick Hilbert p.hilbert@defimedia.info

FUSION DES SIX CESS FUNDED INSTITUTIONS

DHOOHARIKA :

Première session de travail entre GM et syndicats
En marge de la fusion des six CESS Funded Institutions (Mauritius Sugar Authority (MSA) : Mauritius Sugar Terminal Corporation; Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI); Farmers Service Corporation (FSC); Cane Planters and Millers Arbitration and Control Board (CPMACB) et la Sugar Planters Mechanical Pool Corporation(SPMPC) sous la tutelle d’une seule instance, la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA), une première session du comité interministériel, présidée par le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Satish Faugoo, a eu lieu lundi . Le ministre Faugoo a annoncé l’institution de quatre comités : (i) Drafting legislation ; (ii) Implementation ; (iii) Steering et (iv) Joint Negotiating Panel. Il a précisé que le Joint Negotiating Panel s’est élargi pour accommoder des représentants du ministère des Finances et ceux de la Fonction publique. De son côté, le porte-parole du Front Commun des Syndicats (FCS), Jack Bizlall, a soutenu que les paramètres de chaque comité doivent être bien définis. « Chaque comité doit pouvoir soumettre une 1re ébauche des travaux au plus tard le 15 décembre prochain », dit-il. Lors de son intervention, le ministre Faugoo a soutenu que la demande, formulée par le FCS lors d’une première réunion, a été agréée par le gouvernement.

« J’ai découvert de précieuses valeurs parmi les détenus »
e rédacteur en chef de Samedi Plus se remet lentement mais sûrement de sa détention. Libéré lundi aprèsmidi, Dharmanand Dhooharika reprend petit à petit du poil de la bête après son incarcération de 11 jours : « Je me sens libéré, quoi que je ressens une grande fatigue due à mon état de santé », expliquait-il, mardi après-midi, au Défi Quotidien. Son court passage derrière les barreaux, ajoute DharmanandDhooharika,luiaégalementpermis de se lier d’amitié avec certains détenus de la prison ouverte de Richelieu où il a découvert « de précieuses valeurs ». Le journaliste explique, d’ailleurs, que « ce sont des personnes ayant une certainedosedefranchiseetdevérité(…)J’estime qu’ils sont meilleurs que ceux au sein de la classe politique ». Ces détenus, qu’il appelle maintenant ses « amis », purgent, pour beaucoup, de longues

L

peines de prison et peinent à trouver un travail après leur sortie. C’est pour cela que le journaliste explique que la question de la rémission des peines est importante, de même que la nécessité de mieux encadrer les détenus. Dharmanand Dhooharika a été libéré en attentant son procès en appel. Cela, après que le Directeur des poursuites publiques (DPP) ait agréé à sa remise en liberté. Il devra maintenant attendre que la Cour suprême accepte sa requête de faire appel devant le Privy Council. Le rédacteur en chef de Samedi Plus avait été trouvé coupable, le 17 octobre dernier, d’outrage à la Cour, notamment pour avoir publié un article dans lequel l’avocat radié Dev Hurnam avait sévèrementcritiquélechefjugeBernardSikYuen. (Voir aussi en page 8 un article sur la rémission).

3

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

ACTUALITÉS

Aides sociales

Hausse de 82 % en cinq ans
État-Providence coûte de plus en plus cher. De 2005 à 2010, les dépenses liées aux prestations sociales ont connu une hausse de 82 %. Elles sont ainsi passées de Rs 9,7 milliards à Rs 17,6 milliards. Ce chiffre représente un quart (24,9 %) de la totalité des dépenses de l’État, et la tendance est à la hausse. Le rapport du Central Statistics Office (CSO) sur la Sécurité sociale pour la période 2005 à 2010, publié mardi, démontre que cela deviendra de plus en plus difficile pour maintenir l’ensemble des prestations sociales. D’autant que la société vieillit avec davantage de retraités et moins de gens actifs. D’ici 40 ans, le nombre de bénéficiaires de la pension de retraite devrait quadrupler. Alors qu’en décembre dernier, ils étaient 153 950, en 2050 ils seront 368 600. Selon les calculs du CSO, l’État dépensera alors Rs 16,6 milliards contre Rs 5,7 milliards actuellement, rien que pour la pension de vieillesse de base, soit une hausse de 250 %. Déjà qu’en cinq ans, la somme dépensée a quasiment doublé. Ce qui posera problème, c’est qu’alors que le nombre de retraités augmente, de pair avec la moyenne d’âge, le nombre de naissances baisse. Le pays compte déjà moins de jeunes, comparé à il y a quelques années.

Les dépenses de l’État, liées aux prestations sociales, ont pris l’ascenseur en cinq ans pour passer à Rs 17,6 milliards pour 2010. Les familles pauvres, bénéficiant de l’aide de l’État, sont plus nombreuses, comme le révèle le dernier rapport du Bureau central des statistiques (CSO), rendu public lundi.

L

D É C R Y P T A G E

Et le majakaro alors ?

Les statistiques officielles démontrent que la population âgée de moins de 15 ans est passée de 303 740 à 276 731 en cinq ans. En revanche, au niveau des retraités, c’est la tendance inverse. Les personnes de 60 ans, voire plus, sont passées de 119 669 à 142 963. En d’autres mots, deux Mauriciens sur 10 ont moins de 15 ans, contre un Mauricien sur 10 qui a plus de 60 ans. Pour ce qui est de la pension payée aux veuves, bien que le nombre ait baissé (22 672 en juin 2005 et 21 850 en décembre dernier), le montant déboursé par l’État a atteint Rs 885 millions, contre 639 millions auparavant. Les bénéficiaires de la pension d’invalidité ont pris l’ascenseur également. Pour la période couverte par le rapport, il y a eu une hausse de 10,3 % pour atteindre Rs 1,3 milliard. En revanche, par rapport aux orphelins, le nombre est passé de 457 à 360. Rs 23 millions ont été dépensées pour eux en 2010. Un autre élément du rapport est inquiétant : le nombre de familles dans le besoin a connu une hausse importante. Alors qu’en juin 2005, 17 536 familles bénéficiaient d’une aide sociale de l’État pour un montant global de Rs 317 millions, en décembre dernier, ils étaient 19 432 familles pour une somme de Rs 541 millions. Les bénéficiaires de la « Food Aid » de Rs 119 par

mois sont également en hausse. Ils étaient 96 000, soit presque un Mauricien sur 13, au début de l’année. Alors qu’en 2005, l’État déboursait Rs 16,9 millions sous cet item, le chiffre est arrivé à Rs 130,6 millions l’an dernier. Patrick Hilbert p.hilbert@defimedia.info

Toxicomanie

Beaucoup de spéculations sur les prochaines propositions budgétaires du ministre XavierLuc Duval. Bien sûr, on doit aussi compter avec une large part de spéculations manipulées par le pouvoir lui-même. Il s’agit de créer les pires appréhensions, surtout sur les taxes pour qu’à la présentation du Budget même, le ministre annonce triomphalement qu’il n’y aurait pas d’augmentation de taxe. Il est clair que le pays vit depuis longtemps au-dessus de ses moyens. Le gouvernement dépense davantage qu’il en encaisse des revenus. C’est justement comme un moyen d’augmenter ses recettes qu’un gouvernement joue avec le taux de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Il serait aussi intéressant de voir comment le ministre Duval abordera la question de réduction des dépenses du gouvernement. En effet, c’est un fait largement accepté que le secteur public est hypertrophié. Mais on voit mal un gouvernement annoncer une réduction de son personnel. Puisque les salaires bouffent une bonne partie du Budget, on ne prévoit pas des coupures draconiennes sur les dépenses consacrées aux équipements. Au ministère de la Santé, seul un gouvernement fort envisagera un jour la possibilité de réduire les gaspillages. Il sera difficile aussi au ministre Duval de réduire le poids des corps paraétatiques dans le Budget du pays et d’éliminer les organisations qui ont cessé d’être utiles mais servent seulement à caser des gens, souvent

des agents politiques. Duval osera-t-il s’aventurer dans la privatisation des services de l’Etat ? Des corps paraétatiques font perdre des centaines de millions aux contribuables mauriciens. Les Chairmen, les membres des différents Boards, les directeurs nominés politiques se la coulent douce, loin du regard des contribuables, sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit. Quelques rares questions parlementaires aident parfois à prendre la mesure de l’étendue de la culture majakaro qui y règne. Ainsi, on apprend que des avocats proches des politiciens se gavent eux aussi des ressources des corps paraétatiques. Comme les Chairmen, ils voyagent eux aussi à l’étranger aux frais des contribuables. La République de Maurice pourrait-elle faire mieux que Cuba qui, avec la Corée du Nord, reste l’un des deux seuls pays encore communistes du monde ? Alors que presque tous les Cubains étaient employés par l’Etat communiste, Cuba a décidé d’autoriser des petites entreprises privées à se trouver une place dans une économie dominée à 90% par l’Etat. L’objectif de Cuba, c’est d’amener le secteur privé à employer 50% des Cubains vers 2015. Si le gouvernement mauricien prenait l’engagement de réduire le majakaro des seigneurs et nominés politiques de 50% vers 2015, ce serait déjà une grande victoire pour les contribuables. Subash Gobine subash@defimedia.info

Le ministre du Travail déclarait, lundi lors d’une fonction, que « la situation n’est pas si alarmante » eu égard aux drogues dures à Maurice. Ceux impliqués dans le combat contre la drogue s’expliquent. « Nous avons tendance à faire une fixation sur les problèmes et les mauvaises nouvelles. Par exemple, le problème de la drogue. Quand il y a trop de commentaires négatifs, les gens commencent à croire que nous sommes submergés par ce problème de drogue (…) Il faut se mettre en tête que la situation n’est pas aussi alarmante. Elle peut le redevenir s’il n’y a pas d’actions pour un mouvement positif. » C’est ce qu’a déclaré Shakeel Mohamed, ministre du Travail et député de la circonscription No 3 (Port-LouisEst/Port-Louis-Maritime), à l’occasion d’une fonction au Centre Idrice Goomany, à PlaineVerte. Cette déclaration, que d’aucuns pourraient trouver surprenante, reflète-t-elle la situation sur le terrain ? Ceux impliqués dans le combat contre la drogue donnent leur avis et font part d’une certaine inquiétude, sans vouloir contredire frontalement Shakeel Mohamed. « I agree to disagree. Il ne faut pas oublier que, depuis des années, nous obtenons la médaille d’or en termes de consommation de drogue en Afrique. En 2011, cela a été une fois de plus le cas. Je comprends le ministre. Tous ceux au pouvoir ont tenu le même langage. Mais, il faut faire attention et ne pas pratiquer la politique de l’autruche. Je laisserai à la population le soin de juger la problématique de la drogue à Maurice », explique le travailleur social Ally Lazer. Pour Cadress Runghen, du groupe A de Cassis, la question ne vient pas du fait que la situation soit alarmante ou pas. Ce qui importe, selon lui, c’est que la drogue, sous toutes ses formes, soit présente à Maurice. Aujourd’hui, poursuitil, la situation est inquiétante pour deux raisons : le rajeunissement de la population de toxicomanes et une féminisation du phénomène. « La problématique de la drogue est là. Le fait que nous ayons de la drogue à Maurice est alarmant en lui. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que le problème de la toxicomanie est lié à d’autres fléaux, comme le VIH/Sida », explique Cadress Runghen. Contacté, Imran Dannoo, responsable du Centre Idrice Goomany, n’a pas souhaité réagir. Didier Hortense

LadéclarationdeShakeel Mohamedfaitdébat

ACTUALITÉS
Enseignement supérieur

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

4

P

our permettre au MIE d’effectuer ce changement, il faut amender la MIE Act. Les amendements ont déjà été travaillés au niveau de l’institution sous la supervision du ministère de l’Education. Il faut maintenant procéder par l’étape du State Law Office, au Conseil des ministres, et finalement le Parlement. Selon nos indications, c’est soit à la fin de cette année, soit au début de l’année prochaine que le ministre de l’Education devrait introduire le texte de loi à l’Assemblée nationale pour approbation. « Nous avons le savoir-faire nécessaire pour délivrer nos propres diplômés. Cela nous permettra également d’aller davantage vers des pays de la région et de collaborer avec des institutions de renom », explique Om Varma, directeur adjoint du MIE. Avec son statut d’université, c’est non seulement une plus grande reconnaissance pour le MIE, mais également une étape supplémentaire vers davantage d’autonomie. Actuellement, le MIE ne dépend en effet des autres institutions pour délivrer des diplômés. Au

38 ans après sa création, le Mauritius Institute of Education(MIE) s’émancipe. Cet institut est en passe de devenir une université. Si tout se déroule selon le programme établi, c’est au plus tard l’année prochaine que son statut va devenir une université à part entière.

Le MIE en passe de devenir une université

Le Parquet travaille sur les amendements à la MIE Act. niveau de la licence, elle doit s’allier à l’Université de Maurice et l’Université de Technologie (Maurice). Pour délivrer des maîtrises, c’est son partenariat avec l’Université de Brighton, en Angleterre, qui entre en jeu. Puis, au niveau de

doctorat, c’est encore une fois son partenariat avec Brighton et l’Université de Kwazulu Natal, en Afrique du Sud. Une fois que le MIE pourra délivrer ses propres diplômes, il ne devra plus passer par ces établissements. Du coup, cela devrait avoir une incidence sur les prix. « Pour le Bachelor in Education, par exemple, ce ne sera pas nécessairement payant, vu que c’est l’Etat qui subventionne, du moins pour celui qui est déjà dans le professorat. En revanche, si une personne veut étudier cette filière, avant d’embrasser une carrière comme l’enseignement, il devra bien sûr payer pour cela », avance Om Varma. En cas de changement, le MIE préservera probablement son nom. Pour l’heure, il n’est pas question de changer d’appellation pour devenir la Mauritius University of Education. Cela essentiellement pour des raisons pratiques. Patrick Hilbert p.hilbert@defimedia.info

Jour de repos des pompiers

ls ont vu rouge. Une circulaire demandant aux pompiers de la région Sud de prendre leurs Returning Leaves au lieu de leurs Casual Leaves soulève l’indignation de la Government Services Employees Association (GSEA). Son président, Radhakrishna Sadien, menace de déclarer litige. Pour le président du syndicat, « cette décision porte atteinte aux droits des pompiers d’être remboursés pour leurs Returning Leaves qu’ils n’ont pu prendre, d’autant plus que le ministre desAdministrations régionales avait pris la décision de les rembourser ». Il souhaite que l’administration des casernes du Sud revienne sur sa décision. « Pour rappel, le Returning Leave est un jour de repos accordé à un pompier qui a remplacé un collègue qui s’est absenté de son travail », nous explique Radhakrishna Sadien. Mais comme l’explique Asraf Buxoo, le président de la GSEA Fire Fighter Cadre, en raison d’un manque de personnel (il existe plus d’une centaine de postes vacants), les pompiers ne peuvent prendre leurs jours de congé. Certes, l’administration

La décision qui fâche la GSEA

Le MES doit corriger les examens de la Form III
« Il n’est pas question que les enseignants comptabilisent les points des examens de la Form III. Ce travail doit revenir au Mauritius Examinations Syndicate », précise Narendranath Gopee. Lors d’une rencontre que la Government Secondary Schools Teachers’ Union a eue avec le secrétaire permanent du ministère, le 19 octobre dernier, il était question de revoir la façon de remplir les fiches des résultats des élèves. En effet, les enseignants ont été informés qu’ils doivent remplir scrupuleusement leurs formulaires et les retourner au plus tard le 18 novembre prochain. Ainsi, dans un communiqué adressé aux enseignants du secondaire, le président de la GSSTU demande à ses membres de ne pas s’y plier. « Nous maintenons notre mot d’ordre, parce que le ministère de l’Éducation nous avait promis une rencontre pour en discuter. Mais jusqu’ici nous ne voyons rien se pointer à l’horizon. Ce qui me pousse à dire que le ministère agit de façon unilatérale et sans consultation aucune avec ses partenaire. » Selon notre interlocuteur, cet exercice aurait dû être effectué par le MES pour qu’il y ait une uniformisation dans le système de pointage. « Chaque collège a sa façon de procéder à des corrections. Cet exercice risque de chambouler toutes les données au niveau national. Il serait mieux que l’organisme, qui prépare les questionnaires, procède également à la correction. » Le syndicaliste Gopee avance que cela représente un travail additionnel, étant donné que les enseignants ont d’autres questionnaires à corriger. Il va plus loin, en faisant savoir aux préposés du ministère de l’Éducation de revoir leurs décisions. Au cas contraire, ils recevront les questionnaires de tous les élèves pour comptabiliser les points eux-mêmes. Il précise qu’il compte dénoncer ce cas au ministère du travail et au Conciliation Council du ministère du Service civil. Par ailleurs, le même scénario se répète pour les élèves des Forms I à VI. Le ministère a demandé à ce que les enseignants envoient des informations supplémentaires sur les résultats obtenus. Une décision mal accueillie dans les milieux concernés. A.D.R.

GSSTU

I

a annoncé le recrutement prochain d’une quarantaine de recrues, notamment de femmes, mais pour le syndicaliste, cela ne va certainement pas résoudre le problème d’insuffisance de personnel. Pour faire face au problème, il propose la création d’une ‘Bank of Fire Fighters’ calquée sur le modèle des infirmiers. « Des pompiers qui, depuis plus de cinq ans, assurent l’intérim au poste de Station Officer, n’ont pas été promus », déplore Asraf Buxoo. Et pourtant, il existe neuf postes vacants à ce niveau. Le dirigeant syndical condamne également le fait que les pompiers n’aient pas reçu de nouveaux uniformes depuis 2008. « La question a été soulevée avec le ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, lors d’une réunion tenue il y a deux semaines. Décision a été prise pour que les pompiers soient compensés financièrement (‘Cash in lieu of uniform’). Nous souhaitons que l’administration des services des pompes agisse dans les plus brefs délais… »

5

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

ACTUALITÉS

Ashik Junglee, président de l’Association of Mentors

Ashik Junglee, président de l’Association of mentors, nous parle du concept des leçons particulières dans le cycle primaire à Maurice. Le sujet fait débat avec les amendements apportés à l’Education Act, afin d’interdire les leçons particulières jusqu’en Standard IV. Selon lui, les leçons particulières sont nécessaires à de nombreux enfants. Toutefois, le système a connu une déviance au fil des années. Et il y a plusieurs facteurs responsables à cela.
> Ashik Junglee, quel est votre sentiment général par rapport aux amendements à l’Education Act, présenté au Parlement la semaine dernière ? Je trouve malheureux que l’on soit en arrivé là. Les enseignants ne méritentt certainement pas cela. Je ne pense pas qu’il faille un cadre légal pour réglementer une telle profession. C’est comme un ‘rotin bazar’ que l’on brandit pour corriger certains abus qui perdurent. Toutefois, je souligne que, personnellement, je suis favorable à une réglementation des leçons particulières. Il faut bien l’avouer : les enseignants sont à blâmer car il y a abus. Au fil du temps, il y a eu une déviance au niveau des leçons particulières qui sont devenues un commerce lucratif. Je suis donc d’accord pour réglementer afin d’éviter les abus. > Pensez-vous que les leçons particulières constituent un stress additionnel pour les élèves, comme le soulignent des parents et des pédagogues ? Il est clair que les leçons particulières constituent un travail supplémentaire pour les enfants. Nous avons un système éducatif entièrement focalisé sur la compétition au Certificate of Primary Education, pour l’obtention d’un meilleur collège. Cela impose un travail, un fardeau exagéré à l'élève. En fait, c’est le système éducatif tout entier qui est dépassé. Il a fait son temps. Aujourd’hui, il existe un plus vaste choix de collèges, ce qui ne nécessite plus une si grande compétition qu’auparavant pour trouver un bon collège et la pression que doivent endurer les enfants n’est plus justifiée. Nous nous acheminons vers un tournant. Ce qui comptera de plus en plus, ce sera de développer le capital humain. Nous devons donc faire de sorte de privilégier le bien-être des enfants, tout en encourageant des aptitudes précises : le sens de la communication, le sens critique, etc. > Que pensez-vous de l’Enhancement Programme qui fait débat et polémique ? L’Enhancement Programme est venu corriger une anomalie du système. Il est aussi venu rétablir un équilibre entre l’académique et l’épanouissement des enfants. Ce programme aidera, selon moi, à développer la personnalité de l’enfant. Le rôle de l’Enhancement Programme est justement de détecter

« Il y a eu déviance : les leçons sont devenues un commerce lucratif »

« Aujourd’hui,il existe un plus vaste choix de collèges, ce qui ne nécessite plus une si grande compétition qu’auparavant pour trouver un bon collège.»
le potentiel des enfants, autres que les matières purement académiques et conventionnelles. Il aide à valoriser chez les enfants certaines aptitudes, qui ne le sont pas durant les heures de classe. >Ne faudrait-il pas, selon-vous, revoir entièrement le système lié aux leçons particulières ? Premièrement, il faut revoir le rôle de l’enseignant dans tout cela. Il doit aider les élèves à optimiser leurs capacités, car il faut bien être clair : tous les enfants ne sont pas égaux face à l'éducation.

Examens SC et HSC malgré les jours fériés
n ce moment, nous sommes en pleine période d’examens du School Certificate et du Higher School Certificate. Malgré les deux jours fériés, les candidats ne chôment pas. Si Maurice a décrété les 1er et 2 novembre jours fériés, tel n’est pas le cas à travers le monde. Les candidats mauriciens participant aux mêmes épreuves que leurs camarades à travers le monde, mardi, les candidats de SC ont planché sur les épreuves de Combined Science, Environmental Management et espagnol. Aujourd’hui, mercredi, d’autres candidats prennent part aux examens de physiques de chimie et d’Art & Design. Selon le calendrier des candidats du HSC, mardi, ils ont passé les épreuves de Thinking Skills – qui remplace le General Paper pour certains. Ce mercredi, des candidats plancheront sur les questionnaires de langue anglaise et d’histoire. Le directeur du Mauritius Examinations Syndicate (MES) affirme que “ toutes les dispositions ont été prises pour que les examens se déroulent dans les meilleures conditions” . Toutefois, le MES a averti l’Université de Cambridge de la situation. Ce sont donc les questionnaires ayant très peu de candidats qui sont privilégiés durant les jours fériés. Le MES coordonne également d’autres examens professionnels, comme celui de l’University of Southern Queensland d’Australie. Par ailleurs, aucune plainte n’a été enregistrée

E

Chaque enfant à ses besoins et ses difficultés en classe. Lorsqu’il y a un enseignement de masse, il devient difficile de reconnaître ces problèmes spécifiques. C’est là que les leçons particulières entrent en jeu. Elles sont là pour identifier ces difficultés spécifiques qui peuvent se poser à un enfant. C’est cela que doit être la philosophie derrière les leçons particulières. > Qui, selon-vous, encourage le développement effréné des leçons particulières ? Les enseignants, les parents ou est-ce simplement une conséquence du système ? Il faut voir les choses selon plusieurs points de vue. Nous avons un système basé sur la compétition et qui engendre la pression. Nous avons aussi un problème au niveau des parents.Aujourd’hui, ils sont tellement pris qu’ils n’ont plus véritablement le temps de s’occuper de l’enfant, plus particulièrement de son éducation. Comme solution de facilité, ils vont donc voir un enseignant pour des leçons particulières. Le parent doit comprendre qu’il ne s’agit pas là d’un moyen de se décharger de ses responsabilités. > Il y a aussi la responsabilité des enseignants… L’enseignant est pris entre deux feux. Il y a, d’une part, la pression des parents qui veulent que leurs enfants prennent des leçons particulières. Et d’autre part, il perçoit un salaire très insuffisant par rapport à ses tâches. Il entend donc, à travers ces leçons, améliorer sensiblement son niveau de vie. Bien sûr, les enseignants doivent aussi faire preuve de responsabilités. Par exemple, lorsqu’il n’y a pas nécessité de donner des leçons, le prof doit pouvoir le dire aux parents. > Pensez-vous qu’il soit possible, un jour, d’abolir les leçons particulières à Maurice ? Il faut bien comprendre que les leçons particulières ne sont pas propres à Maurice. D’autres pays le pratiauent à travers le monde, sauf qu’à Maurice, le phénomène a pris une ampleur inquiétante. De nombreux enfants ont besoin de leçons particulières. Il faut tout simplement veiller que cette pratique ne soit pas un moyen pratique pour gonfler ses revenus; sans contrôle.

CAMBRIDGE AVERTI

auprès du MES de la part des 1 100 candidats du HSC ayant passé trois épreuves, lundi. En effet, ils devaient au préalable passer quatre sujets : la comptabilité, l’économics, les mathématiques et le français. Une solution a ainsi été trouvée en repoussant l’épreuve de français qui est un « mauritian paper » pour le 7 novembre. Le directeur du MES se dit satisfait du déroulement de ces épreuves : «Cambridge a été informé du souhait des candidats qu’une telle situation ne se répète pas...» Les épreuves du SC et du HSC touchent plus de 30 000 candidats. Elles prendront fin d’ici la minovembre. Ces examens ont démarré le 29 septembre. Annick Daniella Rivet

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011 6 FAITS DIVERS «Collision entre sa moto et un camion-citerne à La-Prairie

Le directeur de l’hôtel Paradis a été victime d’un terrible accident de la route à La-Prairie, lundi soir. Ce Suisse d’une quarantaine d’années a eu une collision avec un camion-citerne et il est mort sur le coup, alors qu’il se trouvait sur une moto Suzuki 650cc. L’impact a été d’une rare violence.

Tête écrabouillée et jambe sectionnée pour Marc Hausser

l était vers 21 heures lorsque la moto de Marc Hausser est entrée en collision avec un camionciterne que conduisait Jean Ricaud Chinniah, 53 ans et habitant Bambous. Ce tragique accident de la route a plongé le secteur de l’hôtellerie dans le choc. Marc Hausser, directeur de Paradis Hotel Golf and Spa, du groupe hôtelier Beachcomber, situé au Morne, a été tué dans un accident de la route à La-Prairie, lundi soir. Ce Suisse, âgé de 41 ans, était sur sa moto, une Suzuki 650cc, au moment du drame. Arrivés sur les lieux du drame, les policiers ont découvert une véritable scène d’horreur. Les roues avant du camion-citerne étaient maculées de sang et la victime a eu la jambe gauche sectionnée et la tête écrabouillée. MarcHausser a été transporté à la morgue de l’hôpital Victoria, à Candos, aux fins d’autopsie. Le rapport post-mortem du Dr Salim Saib fait mention que la victime a succombé à de multiples blessures. Jean Ricaud Chinniah a été placé en détention policière, le soir de l’accident. Il a été relâché sur parole le lendemain, soit mardi, après avoir donné sa version aux enquêteurs. Dans une déposition consignée au poste de police de Bel-Ombre, le chauffeur du camionciterne a expliqué qu’il sortait de Baie-du-Cap et roulait en direction du Morne pour effectuer une distribution dans un hôtel de la région lorsque Marc Hausser, qui roulait en sens inverse, a perdu le contrôle de sa moto. Le directeur de l’hôtel Paradis a quitté sa voie pour ensuite se retrouver sur l’asphalte et en face du camion-citerne, selon Jean Ricaud Chinniah : « Monn

I

L’impact a été tel que le Suisse n’a pas survécu à son accident de moto avec le camion-citerne. pez frein mais pann kapav fer nanye ! » Le conducteur du camion-citerne a également souligné aux enquêteurs qu’il roulait à 30 km/h. Mardi après-midi, Jean Ricaud Chinniah a participé à une reconstitution des circonstances de l’accident. Il sera traduit devant la justice, ce jeudi, où une accusation provisoire d’homicide involontaire pourrait être retenue contre lui. Il a retenu les services de Me Rouben Mooroongapillay. Marc Hausser laisse un grand vide derrière lui. Son épouse et ses deux enfants sont inconsolables. « Il était sérieux dans son travail, et était gentil et cordial avec nous. Li ti bien drwatt dan so travay ek li ti atann mem zafer avek nou », nous confie un employé de l’hôtel Paradis, qui a souhaité garder l’anonymat. Selon nos recoupements, Marc Hausser était diplômé de l’École Hôtelière de Lausanne, Suisse. Depuis 2004, il occupait le poste de directeur de l’hôtel Paradis. Auparavant, il était « Resident Manager » à l’hôtel Dinarobin, du même groupe. Il a également

travaillé comme « Food & Beverages Director » au Hyatt Regency Paris-Charles-de-Gaulles et au Hyatt Regency Casablanca, au Maroc. Lovina Sophie lovina@defimedia.info

Menacé par de mauvais payeurs
atuda T., 49 ans, habite le Sud. Il gère un snack et un magasin d’appareils électroménagers. Il a porté plainte, après que deux de ses employées l’ont informé que lundi, vers 19h15, des individus munis de sabres ont demandé après lui au magasin. « Zot dire mo bane personnel ki zordi nous pou fini li et baigne dans so disang… » Les employés concernées ont aussi porté plainte. Vers 21 heures, Satuda regagnait son domicile. Il remarque deux voitures garées devant sa porte.Ason arrivée, plusieurs individus sont descendus et ont commencé à l’insulter et à le menacer. « J’ai averti aussitôt la police. Les voitures ont démarré à vivre à allure…» Satuda dit avoir son idée sur ces incidents.

Un businessman craint pour sa vie
« Plusieurs de mes clients, qui ont pris des appareils électroménagers en mai 2011, sont de mauvais payeurs. Pour récupérer mon argent, j’ai recouru aux services d’un avoué. Il leur a servi une mise en demeure, réclamant mon dû. Cette démarche les aurait fortement déplus. Le 21 mai, j’ai reçu la visite d’un policier, accompagné de divers clients qui m’ont reproché de leur avoir servi une mise en demeure d’avoué. Le policier n’était pas un client : il agissait comme intermédiaire. Il a menacé de fermer mon commerce et m’a abreuvé d’insultes devant les clients. J’ai consigné une déposition contre lui. Je me suis aussi rendu au Complaints Investigation Bureau de RoseHill. Le policier a été transféré par la suite », explique Satuda.

S

Quelques jours après, l’une de ces débitrices a fait irruption dans le magasin. Elle a agressé deux employés avant de faire main basse sur Rs 6 000. La police a été informée et la cliente a été arrêtée pour « larceny with violence. » Puis, c’est le calme plat : plus d’incidents, jusqu’à ce lundi 31 octobre. Devant toutes ces menaces, Satuda dit craindre pour la sécurité des membres de sa famille. «Je n’arrive pas à comprendre pourquoi la police n’est pas intervenue à ce jour. J’ai peur quand je pars travailler. J’ai peur pour ma famille qui risque d’être victime de violence… Je demande à la police de prendre des mesures sévères contre ces gens… » R. T.

7

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

FAITS DIVERS

Après avoir quitté Port-Louis

Une explosion envoie un bateau de pêche par le fond
e 27 octobre, vers 18 heures, le cuisinier remarque de la fumée s’échappant de la cuisine. Il en sort rapidement pour informer le capitaine. À sa grande surprise, une épaisse fumée s'échappait également de la cheminée du bateau. Comme certains membres du personnel se reposaient le capitaine a immédiatement sonné l’alarme. Quinze minutes plus tard, une double explosion secoue la cale du navire. Le capitaine ordonne aussitôt à ses hommes de descendre dans les embarcations de sauvetage, tandis que lui-même lance le système de détresse du l’Emergency Positioning Indicating Radio Beacon (EPIRB). Tous les membres d’équipage, munis de leur gilet de sauvetage, ont pris place dans les embarcations de sauvetage. Le bateau, qui jaugeait 200 tonnes environ, a entre-temps coulé au fond de l’océan. Plus tard, le capitaine aperçoit un bateau qui passait au loin. Vite, il lance un signal de détresse à l’aide de son pistolet, mais en vain. Le capitaine a eu la main brûlée en manipulant ledit pistolet. Les 17 marins ont dérivé quelque 8 heures durant dans leurs embarcations de sauvetage avant que cinq bateaux, qui naviguaient dans les parages, ne leur portent enfin secours. Les membres de l’équipage ont

Ils ont eu la vie sauve. 17 membres de l’équipage du bateau de pêche taïwanais, Jin Chuen 8, n’oublieront pas de sitôt cette mésaventure en mer. Le 11 octobre dernier, ce bateau, en fibre de verre, a quitté Port-Louis pour une partie de pêche en haute mer. Il a coulé après une double explosion.

L

Les membres de l’équipage ont été sauvés par le Ruey I Shyang, qui mettait cap sur Port-Louis.

été embarqués à bord du Ruey I Shyang, qui mettait cap sur Port-Louis. Une fois dans la rade, le capitaine a été transporté à une clinique où il a reçu des soins appropriés pour les brûlures de sa main. L’équipage du Jin Chuen 8 comprenait deux Taïwanais, dont le capitaine, et quinze marins indonésiens. Les

circonstances de l’explosion qui a envoyé le navire par le fond demeurent inconnues à ce jour. L’enquête est menée par l’inspecteur Badal sous la supervision de surintendant de police Lakhabhai. Abhi Ramsahaye abhi@defimedia.info

Aux Gorges de la Rivière-Noire

Rs 20 millions de plants de gandia déracinés
Les limiers de l’Adsu devant leur prise : 1 580 plants déracinés, mardi.

Cinqblessés àGoodlands dontunenfant de4ans
Plus de peur que de mal pour les occupants. Deux voitures sont entrées en collision à St-Antoine, Goodlands, mardi après-midi. Une voiture, qui sortait d’une ruelle, se dirigeait vers la route principale à hauteur de la jonction Hirondelle. Elle a percuté un autre véhicule qui se trouvait sur la route principale. Cinq personnes qui se trouvaient à bord des véhicules ont subi des blessures, dont un enfant de quatre ans. Elles ont été transportées à l’hôpital du Nord pour y recevoir des soins. Elles ont par la suite été autorisées à regagner leur domicile, leur état de santé étant sans gravité. La police enquête pour déterminer les causes de cet accident.

L

es limiers de la brigade antidrogue (Adsu) de Plaine-Verte ont mis un terme, mardi, à une importante source d’alimentation de gandia dans la région de Rivière-Noire. 1 580 plants, mesurant chacun de 1 mètre 50 de haut, ont été déracinés sur une superficie de près de quatre arpents, aux Gorges de Rivière-Noire. La valeur des plants est estimée à Rs 20 millions. Cette opération, qui a pris plusieurs heures, était supervisée par l’inspecteur Ashik Jagai : « C’est un travail de longue haleine qui a porté ses fruits. L’opération

était délicate. Nous avons dû prendre beaucoup de précautions, car nous savions que les cultivateurs de gandia placent des pièges. Nous avons pu les déjouer », explique l’inspecteur Jagai.

L’Adsu de Plaine-Verte est d’avis que ces plants de gandia allaient être bientôt mis sur le marché. Une enquête a été ouverte pour remonter la filière des cultivateurs. Irshaad Olitte

ACTUALITÉS
Univers carcéral

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

8

Dharmanand Dhooharika a retrouvé la liberté provisoire, lundi, en attendant qu’il soit autorisé à faire appel devant le Privy Council. Le rédacteur en chef de Samedi Plus a été condamné à trois mois de prison pour outrage à la Cour. Si la décision de la Cour suprême est confirmée par les « Law Lords », bénéficiera-t-il d’une rémission de sa peine ? Est-ce que cette mesure s’applique à tous les détenus ? Explications avec Me Sanjeev Teeluckdharry.

La rémission des peines et son mécanisme

2 792 prisonniers
un prévenu peut bénéficier d’une caution pour bonne conduite au lieu d’une peine d’emprisonnement. D’après le Community Service Order, la justice peut commuer une peine d’emprisonnement en travaux communautaires. Me Sanjeev Teeluckdharry soutient qu’en vertu des articles 150 à 153 de la Criminal Procedure Act, un tribunalatoutediscrétiond’imposerunesentencemoins sévère (lesser sentence) à un prévenu. Toutefois, selon lui, il existe des exceptions : « Pour certains délits, tombantsousl’article155delaCriminalProcedureAct, le tribunal ne peut être clément si un prévenu est jugé coupable. » Pour des délits sexuels, avance Me Sanjeev Teeluckdharry, une personne jugée coupable, en violation de l’article 250 du Code pénal, pour sodomie oubestialité,letribunalnepeutpasimposerunedouce peine. Ceci, dit-il, est également applicable pour le délit depublicationdefaussesnouvelles,volaveceffraction, vol avec violence, vol à main armée, vol ayant occasionné des blessures, vol avec des circonstances aggravantes, entre autres, qui sont en violation des articles 299 et 301(A) du Code pénal. «Avantd’imposerunesentence,letribunaldoit prendre plusieurs facteurs en considération, notammentceluidedéduiredefaçonarithmétique, à sa peine, la période qu’un prévenu ait passé en détention préventive. C’est ce qu’a déjà statué le Privy Council dans l’affaire opposant Kailaysur à l’État », poursuit Me Sanjeev Teeluckdharry. Cependant,cen’estaprèsqu’untribunalaitinfligé une peine d’emprisonnement que revient la rémission des peines. Ceci, en vertu de l’article 50delaReformInstitutionsAct,affirmeMe SanjeevTeeluckdharry:«Uncondamné ne purge que deux tiers de sa peine initiale imposée par un tribunal. » Donc, celui qui est condamné à 15 ans Maurice compte neuf centres de détention : la prison centrale à Beau-Bassin, la prison ouverte de Richelieu, la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest, La-Bastille à Phœnix, la prison des femmes, le Correctional Youth Centre pour les mineurs, le Rehabilitation Youth Centre pour les mineures et la New Wing qui se situe à la prison de Beau-Bassin. Selon les statistiques disponibles depuis le 14 octobre dernier, la population carcérale est de 2 792, dont 1 042 détenus sont en détention provisoire.

article 50 de la Reform Institutions Act faitprovisiondelarémissiondespeines pour tout condamné dont l’appel a été rejeté. Elle s’applique surtout à toute personne condamnée à purger une peine d’emprisonnementdeplusde31jours.Pourmieuxcomprendre la rémission des peines, Me Sanjeev Teeluckdharry explique,enpremierlieu,qu’ilyaunedistinctionàfaire entre la rémission des peines et une peine plus légère. Les différentes sentences, imposées par la justice mauricienne,sontdespeinesd’amende,d’emprisonnement, de travaux communautaires et de liberté surveillée. Me Sanjeev Teeluckdharry souligne que « l’emprisonnement est une peine qui se situe entre dix jours à cinq ans, alors que la servitude pénale est une peine de plus de trois ans de prison ». Outre les amendes, les « noncustodial sentences » tombent sous la Probation of Offenders Act où

L’

Me Sanjeev Teeluckdharry.

ne passera que 10 ans en prison. « Cependant, la peine peut être réduite, à nouveau, si le détenu a un comportement exemplaire ou dans le cas où il effectue des travaux supplémentaires les dimanches et les jours fériés », ajoute-t-il. Dans le cas de Dharmanand Dhooharika, Me SanjeevTeeluckdharryaffirmequecelui-cidoitd’abord épuisertoussesrecoursd’appeldevantlePrivyCouncil, que ce soit par voie d’une « conditional leave to appeal to the Privy Council » ou par celle d’une « special leave toappealtothePrivyCouncil».Danslecasextrêmeoù Dharmanand Dhooharika échoue, il peut alors envisagerdesaisirlaCommissiondepourvoiengrâce. Selon Me Sanjeev Teeluckdharry, c’est quand un condamnén’aaucunrecourslégaletaumomentoùilest incarcéréqu’ilestéligibleàbénéficierd’unerémissionde peine. « Lorsqu’un détenu peut bénéficier d’une rémission, ce sont les autorités carcérales qui doivent le lui dire », précise Me Jacques Panglose. Qui sont ceux qui ne peuvent bénéficier d’une rémission des peines ? Me Sanjeev Teeluckdharry répond que tous ceux qui sont condamnés pour des délitsdedrogue.Mais,ilinsistequecelaestcontraireau principe du « rule of law ». Pour lui, tout le monde doit être traité d’une façon uniforme et la loi doit être d’application générale et il compte soulever cet argument devant le Privy Council : « Cependant, la rémission des peines peut être annulée si un détenu est jugé coupable en violation des articles 37 et 38 de la Reform InstitutionsAct. » Me Sanjeev Teeluckdharry avance qu’il faut revoir nos lois : « Il faut mettre sur place un mécanisme qui oblige à un condamné de dédommager sa victime », que ce soit pour des homicides volontaires ou involontaires. Un système de « mitigation », explique l’avocat, qui évoque un exemple dans le cas d’un accident de la route. Ariane Lefort a.lefort@defimedia.info

9

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

DÉBAT

Loto : surtout, préservez votre billet gagnant !
> Quelle a été votre réaction lorsque Vidiadand Kallootee s’est présenté avec son billet abîmé ? Moorghen Veeramootoo : J’ai été choqué. Dans le passé, nous avons eu des gagnants qui se sont présentés avec des billets abîmés et nous avons pu trouver des solutions pour les aider. Cela parce que nous disposions des informations nécessaires pour valider le ticket. Mais, lorsque Vidiadand Kallootee s’est présenté chez nous, nous lui avons demandé comment son billet a pu être ainsi abîmé… Après avoir entendu son histoire, nous lui avons accordé le bénéfice du doute. Car il détenait des informations précises concernant le ticket. Nous l’avons alors référé aux autorités compétentes, afin d’établir sans l’ombre d’un doute qu’il était bien le détenteur du billet gagnant. > Que conseillez-vous aux joueurs pour éviter de tels incidents ? Moorghen Veeramootoo : Un billet du Loto est comparable à un chèque avec lequel on prend beaucoup de précautions. Le type de papier qui est utilisé à Maurice est de norme internationale. C’est un papier écologique qui n’utilise pas d’encre. > Quel fut le rôle de la GRA dans cette affaire ? Henry Nuckchaddy : Une des missions de la GRA est d’enregistrer des plaintes des parieurs mécontents. Les joueurs qui ont perdu leurs billets ou dont les billets ont été abîmés se tournent vers nous. Cependant, je tiens à préciser que les plaintes doivent nous parvenir dans un délai maximum d’un mois. Ce qui nous permet de travailler alors selon la GRA Act afin de trouver des solutions. Vidiadand Kallootee est venu nous voir assez tardivement. Il ne s’est présenté à notre bureau que le 24 octobre et a obtenu son gain le 28. À la GRA, nous traitons les plaintes avec beaucoup de sérieux.

Vidiadand Kallootee a failli perdre toutes ses chances de remporter le jackpot du Loto d’un montant de Rs 35,8 M. Et ce, après avoir abîmé son billet gagnant avec un fer à repasser. Il a dû avoir recours à plusieurs instances pour pouvoir enfin empocher son gain. Le Grand journal en a fait état lundi avec Henry Nuckchaddy, Licensing and Inspectorate Officer à la Gambling Regulatory Authority (GRA), Moorghen Veeramootoo, Chief Operating Officer de Lottotech, et l’heureux multimillionnaire.

Propos retranscrits par Annick Daniella Rivet - a.rivet@defimedia.info

Tout finit bien pour Vidiadand Kallootee
Vidianand Kallootee, le nouveau multimillionnaire habite à Plaine-desRoches. Chaque semaine, il mise au Loto. C’est le 28 septembre dernier qu’il avait joué au Happy Snack qui se situe au Quai D, à Port-Louis. Le week-end suivant, il apprend la bonne nouvelle à travers les journaux. Cependant, quelques heures avant de prendre la route pour Ébène pour toucher son gain, il pose son billet gagnant par inadvertance sur une table où il y avait de l’eau. C’est le début de son cauchemar. Pendant plus de trois semaines, la famille Kallootee a vécu un véritable calvaire. Toutefois, les démarches entreprises ont finalement porté leurs fruits. C’est vendredi dernier qu’il a empoché son chèque de Rs 35,8 M. Concernant ses projets, Vidiadand Kallootee compte rembourser ses emprunts, faire des dons et s’acheter un terrain pour y construire une maison. Il réfléchit aussi aux différentes propositions que lui ont faites certaines banques. Vidiadand qui pèse désormais une trentaine de millions compte prendre quelques jours de congé pour réfléchir sur son avenir.

> Le gagnant n’aurait-il pas fait certaines promesses pour obtenir son argent ? Moorghen Veeramootoo : Je ne sais pas ce que compte faire M. Vidiadand Kallootee de son argent. Comme tous les gagnants, c’est à lui de voir. Nous ne pouvons que lui conseiller de bien gérer son argent .

> Comment fonctionne Lottotech après un tirage ? Moorghen Veeramootoo : Après chaque tirage, nous savons exactement où le billet gagnant a été validé et le nombre de gagnants, mais nous ne connaissons pas le nom du gagnant. Ceux qui ont accès à Internet peuvent aussi prendre connaissance des numéros validés. Chaque semaine, nous distribuons des millions et des millions de roupies, outre le jackpot. > Que faire pour éviter un autre cas comme celui de Vidiadand Kallootee ? Henry Nuckchaddy : Il ne faut pas oublier que la GRA est là et les joueurs peuvent composer le 208 1582, pour enregistrer leurs plaintes, et ce, dans les meilleurs délais.

Après 24 jours, ouf de soulagement pour ce multimillionnaire !

ACTUALITÉS
Éducation primaire

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

10

« Pour le boulot qu’ils abattent, ils méritent mieux. » Le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree, se dit très mécontent des salaires que perçoivent les enseignants du primaire.
e ne suis pas content quand j’examine leurs salaires. Il y a là un vrai problème. » Aussi, le ministre de l’Éducation suggère-t-il que les syndicats et le ministère fassent bloc pour « déposer d’une seule voix devant le Pay Research Bureau » avec l’objectif d’aligner les salaires des enseignants du primaire sur ceux du secondaire. Évoquant l’Enhancement Programme, le ministre se dit « satisfait du travail accompli par les enseignants ». Et d’ajouter qu’il réfléchit à la possibilité de mettre un second enseignant dans les classes. Cela permettrait de mieux prendre en charge les enfants éprouvant des difficultés à suivre. Cette main tendue risque fort d’être refusée par les syndicats, au premier rang desquels on trouve la Government Teachers’ Union (GTU). Son président, Vinod Seegum a, durant le week-end, fait de violentes sorties contre le ministre Bunwaree, fustigeant « son » Enhancement Programme. Piqué au vif, Vasant Bunwaree répond à ses détracteurs. Une heure durant, le ministre de l’Éducation est revenu sur les critiques qui lui sont adressées par tous ceux qui s’érigent contre l’abolition des leçons particulières en Std IV et leur réglementation au niveau des Std V et VI. Lors du point de presse tenu à l’hôtel Le StGeorges, le ministre a souligné que l’Enhancement Programme (EP) est une alternative aux leçons particulières. Introduit en Std III et IV, il le sera bientôt en Ve et VIe. L’objectif est, à long terme, la suppression des leçons particulières. « Nous allons progresser par phases », précise le ministre. Concernant les cours privés, même si l’État ne légifère qu’aujourd’hui pour les interdire au niveau du Std IV, Vasant Bunwaree indique qu’avec l’introduction de l’EP, les leçons particulières ont pratiquement disparu à ce niveau, « même si cela existe encore dans les Star Schools. Nous en sommes conscients. » Une fois l’Education

Bunwaree veut de meilleurs salaires pour les enseignants

«J

Selon le ministre de l’Éducation, l’Enhancement Programme a fait reculer les leçons particulières. (amendement) Bill voté et en vigueur, les choses devraient changer indique le ministre. Au secrétaire général du MMM, Steven Obeegadoo, qui critiquait mardi l’absence de dialogue, Vasant Bunwaree rétorque que ces mesures figurent dans le plan stratégique de 2008. « Depuis lors, de nombreuses communications et déclarations ont été faites… » Coupures de presse en main, le ministre de l’Éducation se plaît à rappeler que l’Opposition, Paul Bérenger, Pravind Jugnauth et Steven Obeegadoo en tête, avaient applaudi son plan de réforme. « Il ne faut pas venir faire de la démagogie aujourd’hui », reproche-t-il. L’Opposition avait également déploré que le ministre ne s’attaque qu’aux symptômes du mal et non aux causes. « Je comprends ce poids de la compétition qui pèse sur les enfants, mais je veux l’enlever en procédant par phases. » Par rapport au Certificate of Primary Education (CPE), le ministre souligne que cet examen continuera à exister, mais devra être amélioré pour mieux répondre au concept de développement intégral de l’enfant, « afin d’en faire des citoyens du monde exemplaires ». Patrick Hilbert p.hilbert@defimedia.info

FEDERATION OF PROGRESSIVE UNION

Analyses

Congrès annuel ce samedi
Double événement pour la Federation of Progressive Union. Outre son congrès annuel de samedi prochain à Rose-Hill, elle célébrera sa 30e année d’existence, le 5 décembre prochain. Rencontrant la presse, lundi matin, au Centre social Marie-Reine-de-la-Paix, Giandeo Peeharry, président de la FPU, a parlé de la philosophie que défend cette fédération syndicale depuis sa création en 1981. « Nous avons toujours milité pour l’ensemble des travailleurs qu’ils soient syndiqués ou non. » Cette fédération syndicale, rappelle-t-il, a toujours été à la pointe du combat contre l’Industrial Relations Act et la Labour Act. Refonte, il y a eu, dit-il, « mais les travailleurs ont fait un recul de plus de 50 ans avec l’Employment Relations Act et l’Employment Rights Act. Il critique, à cet effet, le ministre du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi, Shakeel Mohamed « pour le retard qu’il apporte dans les amendements de ces deux nouvelles législations du travail. Ce thème figure en haut de l’agenda des sujets qui seront abordés lors du congrès de samedi prochain », laisse-t-il entendre. Les autres thèmes qui seront abordés sont le grignotement de l’État providence, la privatisation, l’éducation et la santé, etc.

Les experts décryptent le Budget sur Radio Plus

D

epuis 2008, Radio Plus vous propose une traduction en kreol et en simultané du discours budgétaire.Ce sera encore le cas cette année grâce à l’apport de la firme BDO, en collaboration avec Blast Communications. Les experts Afsar Ebrahim, Baboo Rajpati, Georges Chung et MarieLouise Teng vous permettront d’avoir une meilleure compréhension du Budget. La rédaction de Radio Plus s’est mobilisée pour l’événement. À partir de 16 heures ce vendredi 4 novembre, Nawaz Noorbux réunira

des invités en studio pour un plateau spécial. Axcel Chenney sera, lui, en duplex du Champ-de-Mars au siège de la firme BDO. Après le discours budgétaire, traduit en kreol, des experts de la firme BDO feront une synthèse des mesures annoncées par le Grand argentier. Place ensuite aux analyses et aux réactions. Le samedi 5 novembre, Radio Plus a prévu une programmation spéciale entre 7 et 11 heures. Au menu : des bulletins d’infos complets et un plateau rehaussé avec des invités de marque.

11

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

TRIBUNAUX
Poursuivi pour falsification d’une carte à gratter
Un habitant de Beau-Bassin est formellement accusé d’avoir falsifié une carte à gratter pour toucher la somme de Rs 100 000. Lors de sa comparution en cour intermédiaire le lundi 31 octobre, l’accusé a plaidé non coupable pour la charge de « forgery ». Il avait été arrêté en janvier 2010. L’enquête, menée par la police de RoseHill, avait révélé que l’habitant de Beau-Bassin aurait assemblé deux moitiés de cartes à gratter pour faire en sorte qu’il y ait trois symboles identiques sur une seule carte. Il se serait présenté au siège de la Loterie Nationale avec la « carte » pour toucher des gains de Rs 100 000. Le personnel de la compagnie lui aurait fait comprendre, après vérification, qu’il y avait erreur et que la carte n’était pas authentique. La Loterie Nationale a par la suite portée plainte au poste de police de Rose-Hill. Ce qui a abouti à l’arrestation de l’habitant de BeauBassin.

Poursuivi par l’Icac

L

es condamnations s’accumulent pour Sajid Rymanbee. Cet homme de 31 ans a écopé de huit ans de prison, ce lundi, en cour intermédiaire. C’était au terme d’un procès que lui intente l’Independent Commission against Corruption (ICAC) pour blanchiment d’argent et corruption de fonctionnaire. Sajid Rymanbee purge actuellement diverses peines de prison pour délits d’escroquerie. Il a été reconnu coupable d’avoir blanchi, à travers son compte bancaire et celui de sa concubine, la somme de Rs 1,1 million, entre mai 2006 et avril 2009. L’argent provenait de divers délits d’escroquerie et d’accès non-autorisé à des comptes bancaires. Dans son verdict, la magistrate Renuka Dabee a statué que « l’accusé a une longue liste de condamnations à son actif et qui met en évidence son mauvais caractère. Il s’est engagé dans cette la mauvaise voie, et n'a pas changé ses habitudes au fil des ans. De plus, la cour note que la somme blanchie est conséquente. Elle est d’avis qu’une peine de prison est amplement méritée en la circonstance ». Selon l’acte d’accusation, le prévenu a fait plusieurs dépôts importants sur le compte de sa concubine auprès de la succursale de la Mauritius Commercial Bank de lq rue Edith Cavell, et sur son propre compte à la State Bank of Mauritius de la rue Labourdonnais. Il a aussi utilisé le compte bancaire d’un mineur pour blanchir de l’argent. Le prévenu a plaidé coupable sous vingt-deux chefs d'accusation de blanchiment d’argent et de corruption de fonctionnaire. Selon l’acte d’accusation, il a en mars 2009, dans une maison de jeu à Port-Louis, offert un pot-de-vin de Rs 10 000 à un nommé

Il a plaidé coupable sous vingt-deux chefs de blanchiment d’argent et pour corruption d’un officier de la National Identity Card Unit. Sajid Rymanbee s’est vu infliger huit ans de prison par la cour intermédiaire, lundi. Il purgeait jusqu’ici diverses peines pour délits d’escroquerie et accès non autorisés à des comptes bancaires.

Huit ans de prison pour blanchiment d’argent

Rs 500 d’amende pour vol à l’étalage
Un mécanicien de 33 ans, habitant Plaine-Verte, s’est vu infliger une amende de Rs 500 pour vol. La sentence a été prononcée le vendredi 28 octobre par la cour correctionnelle de Port-Louis. L’accusé a été trouvé coupable d’avoir volé des pruneaux, des pistaches et autres marchandises dans un supermarché de la capitale, le 25 mars dernier. L’accusé avait plaidé coupable de « larceny ». Il a également présenté des excuses à la cour.

La cour a estimé amplement méritée la peine de prison infligée à Sajid Rymanbee. Sarwan Kumar Deerpaul, un fonctionnaire de la National Identity Card Unit, dans le but de se procurer une fausse carte d’identité. Son avocat avait plaidé les circonstances atténuantes, notamment, le fait que son client avait coopéré avec la police et avait également présenté des excuses. Sajid Rymanbee comptait jusqu'ici plus de vingt condamnations pour divers délits d’escroquerie et de malversations. Il avait été arrêté en mai 2009, alors qu’il était activement recherché par la police. En juin 2011, Il a écopé de six ans de servitude pénale pour faux, usage de faux et possession d’une fausse carte d’identité. Il avait monté une opération pour escroquer une compagnie de textile, en se faisant passer pour un nommé Bhurosee.Ce qui lui a rapporté à titre personnel, Rs 200 000. Kursley Thanay kursley@defimedia.info

Il vole un tube de dentifrice
Soonilduth T., un habitant de Montagne-Longue, a écopé de Rs 500 d’amende par la cour correctionnelle de PortLouis le jeudi 27 octobre. L’homme âgé de 49 ans, a été reconnu coupable du vol d’un tube de dentifrice, le 25 octobre dernier au supermarché Shoprite, rue La Poudrière.

Un vigile inculpé pour possession d’arme
Jeannot Sébastien Ferdinand, un vigile de 22 ans habitant Camp Chapelon, à Pailles, a été inculpé le jeudi 27 octobre pour possession d’arme offensive. Selon la police, le suspect était en possession d’une arme fabriquée avec du métal. Interrogé, il n'a pu donner une explication plausible sur la nécessité d’avoir cette arme sur lui. Le suspect a été relâché contre une caution de Rs 5 000.

I

Incendie à Hassamal

lavaitétéarrêtédanslesillagedel’enquêtepolicière suite à l’incendie du complexe Hassamal à RoseHill, le 11 octobre 2009. L’homme d’affaires Narain Vunka Jungum réclame des dommages de Rs 25 millions au Commissaire de Police et à l’État pour préjudices subis en raison de son « arrestation et sa détention illégales ». La plainte a été rédigée par Me Ally Rojubally, avoué. C’est dans la nuit du 10 au 11 octobre 2009 que l’incendie a éclaté au Hassamal Shopping Centre. Ce bâtiment, sis à l’angle des rues Remono et Royale à Rose-Hill,abritaitoutrelacompagniedeNarainVunka Jungum, le Dodo Call Centre Ltd. L’enquête avait aboutiàl’arrestationduvigileduDodoCallCentreLtd, Michel Reynald Saint Paul. Ce dernier a, par la suite, faitplusieursrévélationsauxenquêteursdelaCriminal Investigation Division (CID) de Rose-Hill. Narain Vunka Jungum affirme dans sa plainte que, lors de son interrogatoire, Michel Reynald Saint-Paul

L’homme d’affaires réclame Rs 25 M
a visionné un enregistrement vidéo sur lequel l’on pouvait voir un homme quittant le centre commercial le soir de l’incendie. Le visage de cet homme était à peine visible, mais le vigile avait déclaré qu’il s’agissait de Henri Rita. Il avait également déclaré que son employeur lui avait donné des instructions pour donner libre accès à Henri Rita. Narain Vunka Jungun et Henri Rita avaient été arrêtés par la police le 3 novembre 2009. Une charge provisoire de « arson » a été retenue contre le businessman en cour de district de Rose-Hill, le lendemain. Toutefois, la charge provisoire a été rayée par cette même instance judiciaire le 14 janvier 2011. Dans sa plainte, Narain Vunka Jungum affirme que Michel Reynald Saint-Paul a été contraint de l’incriminer comme étant la personne qui a donné des instructions pour que Henri Rita puisse avoir accès au Hasamal Shopping Centre. L’hommed’affairesestimequelapolicen’apasétéen

mesure d’analyser l’enregistrement vidéo de façon professionnelleet,parconséquence,sonarrestationrelève d’unegrandenégligence.NarainVunkaJungumestime égalementquelepréjudicecauséparsonarrestationaeu desconséquencesnéfastessur son état desanté. Il ajoute, par ailleurs, que son arrestation, sa détention et ses diverses comparutions ont été cause d’une grande humiliation. « Le plaignant s’est bâti une solide réputation au fils des années. Il était, le propriétaire d’un centre d’appels moderne, muni d’équipements sophistiqués, avant que l’incendie n’éclate au Hassamal Shopping Centre. Le plaignant employait 85 personnes et il avait des clients de renom. Il réalisait aussi un chiffre d’affaires de Rs 2 millions » souligne-t-il dans sa plainte. Pour tous ces motifs, Narain Vunka Jungum demande à la Cour supreme d’ordonner au Commissaire de Police de lui payer la somme réclamée. Nilen Kattany

SOCIÉTÉ

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

12

Relations élus / mandants
L’affaire Khamajeet est venue remettre sur le devant de la scène les recrutements, souvent objet de controverses, dans la Fonction publique. Mais plus encore, elle vient démontrer les incompréhensions qui peuvent survenir entre un député et ses électeurs, qu’il soit un agent ou le citoyen lambda. Une relation qui, si elle n’est pas délimitée dès le début, peut être la source d’une incompréhension profonde…

L’honnêteté comme base d’une relation saine
Didier Hortense / Jean-François Cossigny

L

e 22 septembre dernier, Radio Plus, diffusait sur ses ondes, une bande sonore qui allait beaucoup faire parler d’elle. Il s’agit d’une conversation entre, d’un côté le député travailliste du No 9, Dhiraj Khamajeet, et de l’autre, des mandants et activistes de la même circonscription. La conversation s’engage entre les deux partis. Les choses partent vite en vrille. « Kan travail la pu commence largué, pou ena un peu jobs dans sécurité sociale, un peu jobs dans l’agriculture, un peu jobs dans l’hôpital. D’ailleurs, nous souhaitons que certaines personnes soient recrutées comme Health Care Assistants ou encore comme hopital servants », peut-on entendre le PPS dire à des mandats qui semblent un tantinet remontés. Depuis ces propos controversés, les explications et contre-explications se sont multipliées et l’affaire a été référée à l’Independent Corruption against Corruption et plusieurs interrogatoires ont été effectuées dans le cadre de cette enquête . Le Premier minstre, Navin Ramgoolam, lui-même, a pris part au débat, affirmant que le député Khamajeet n’a commis aucune faute. Mais il n’en demeure qu’une certaine incompréhension s’est installée.

Les mandants attendent beaucoup de leurs élus. aussi. Mais qui a aussi, dans la plupart des cas (pour ne pas dire tous les cas), à satisfaire les exigences de certains groupes de pressions qui ont concouru, à tort ou à raison à son élection. L’élu pense aussi à sa réélection et a, donc, l’obligation de ne pas se mettre à dos son électorat.

Du côté du Premier ministre et des autres dirigeants du PTr, l’on insiste sur « les pressions » qui ont été exercées sur la personne de Dhiraj Khamajeet par les agents présents.Alors que e vive ajeet a crée un SEUL RECOURS du côté des agents concernés, c’est Dhiraj Kham polémique. un autre son de cloche. « Dhiraj De l’autre côté, nous Khamajeet était tout à fait au trouvons les mandants qui doivent, courant qu’il y aurait une réunion pour leur part, faire face à des contraintes et chez lui et que cette rencontre allait avoir lieu à 20 problèmes de la vie quotidienne. Et ils sont heures. Nous en avions fait la demande longtemps pléthores : le ramassage des ordures, des problèmes avant. Il y avait 30 à 35 activistes présents », disait Rajiv dans la fourniture d’eau, mais aussi trouver une Cowlessur, alias Requin, un des agents présents, lors place dans une bonne école pour son enfant ou de la réunion, dans une interview au Défi Quotidien. encore se faire embaucher dans un emploi stable, C’est un dialogue de sourds qui s’installe. souvent la Fonction publique. Une série d’exigences Ce qui est, depuis, devenu « l’affaire Khamajeet » dans sa vie quotidienne face auxquelles il voit en est venu bien sûr relancer un long débat sur le son représentant au Parlement le seul recours recrutement dans la Fonction publique et sur les possible. pouvoirs et les ingérences au sein de la Public Service Deux impératifs qui, parfois, se rejoignent, mais Commission. Elle met aussi en exergue une autre pas de la meilleure manière possible. Conscient du problématique, d’un point de vue plus large : les moyen de pression dont il dispose, le mandant tend relations qui doivent exister entre les élus et leurs à les utiliser afin d’obtenir une aide ou une faveur mandants. quelconque. Alors que l’élu, conscient de sa position Nous avons deux protagonistes avec chacun leurs et de ses prérogatives, peut les utiliser de différentes priorités propres. Premièrement l’élu, qui a le devoir façons afin de s’attirer les faveurs de ses électeurs. d’aider ses mandants, certes, mais sans dépasser Qui est coupable de cette situation ? Les deux, il certaines limites ; celle de la légalité et de l’éthique est indéniable. Mais le politicien, en ayant

« LES PRESSIONS … »

encouragé cette pratique, l’est certainement bien plus, comme le souligne d’ailleurs l’historien et observateur Jocelyn Chan Low dans l’entretien cicontre. C’est donc bien l’élu, de par sa fonction et sa stature, qui doit faire en sorte de prévenir les dérapages susceptibles de voir le jour. Il a la nécessité, pour ne pas dire le devoir absolu, de poser des limites claires dans les relations avec ses mandants. Du moins, si le député a vraiment à cœur de mener une politique saine et basée sur des valeurs de démocratie et d’équité envers ses mandants… « Il n’est pas évident pour un député d’avoir des relations saines avec ses mandants surtout quand ces dernièrs réclament constamment des faveurs. Il faut, dès le début faire bien comprendre aux mandants qu’il y a des choses possibles et d’autres impossibles. Sinon c’est facilement l’escalade et il se retrouve dans une situation d’où il lui est difficile de sortir », explique un ex-ministre. Tout réside, donc, dans une nécessaire normalisation du jeu entre les partis concernées, soit établir dès le début des relations basées sur des principes d’honnêteté du député envers ses mandants. Mais reste à savoir si le mandant, lui, sera plus enclin à suivre ces principes de probité ou alors serait-il plutôt tenté par les chants de sirènes d’un prétendant à la députation élaborant son discours sur les promesses de jobs et autres avantages. Cela est un autre débat….

PRÉVENIR LES DÉRAPAGES

13

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

SOCIÉTÉ

Jocelyn Chan Low, historien et observateur politique

« Nous avons un système politique archaïque et dépassé à Maurice »
> Comment analysez-vous ces relations, parfois tumultueuses, entre les élus et leurs mandants ? Le plus grand problème à Maurice, c’est la manière de faire de la politique. Nous avons un système politique archaïqueetdépassé.Alorsquenous disposonsdenouvelles technologies,lespoliticiens,continuenteux,àfaireduporteà porte et à prendre la parole sur des caissons de camions, lors des meetings publics. Cela encourage irrémédiablement le clientélisme. Il y a une certaine proximité négative qui s’installe ainsi entre les élus et les mandants où ces derniers réclament telle ou telle faveur. Nous avons aussi un système qui encourage le castéisme et le communalisme. Ce qui fait que, finalement, ces élus deviennent les otages de certains lobbys . > Comment s’est faite cette évolution du clientélisme dont vous parlez ? Depuis les années 50, les politiciens encourageaient t ce genre de comportements. Déjà, à l’époque coloniale, nous avions eu cette forme de clientélisme. Il faut bien se rappeler qu’à l’époque, il y avait déjà une forte demande pour des emplois dans la Fonction publique. Car c’était, essentiellement, un emploi dans le gouvernement ou alors il fallait travailler dans l’industrie sucrière. Ce qui fait que cette tendance au clientélisme a commencé à s’installer. Puis au fil des années, cela s’est aggravé. Certes, il y a eu la création de la Public Service Commission et la ‘delegation of powers’. Maislaperceptiond’ingérences’estquandmêmeaccentuée. > Qui sont, selon vous, les plus à blâmer ? Les élus ou alors les mandants ? Enfaitlesdeuxsont,d’unecertainefaçoncoupables.Mais la classe politique est plus à blâmer car elle a, durant des années, encouragé ce genre de comportement. > Que faire, selon vous, pour que cesse de perdurer une telle situation ? Nousdevonsavoiruneautrefaçondefairedelapolitique. Nous devons davantage privilégier les débats d’idées. Aujourd’hui le programme électoral est devenu secondaire, au profit d’autres considérations.

Réactions
Selon Ariane Navarre-Marie, tout député doit avoir comme principe de veiller, à ce qu’il n’y ait pas de discrimination. « Personnellement, je fais de sorte d’être à l’écoute de mes mandants et je leur fais connaître les possibilités qui existent », nous explique la députée. Cette dernière, se basant sur sa propre expérience, en tant que députée depuis 30 ans, explique qu’il faut qu’un élu encourage dès le départ ses mandants à faire leurs propres démarches dans n’importe quel cas de figure que ce soit pour un emploi ou encore pour obtenir une place dans une école. « Bien sûr, l’élu peut autant que possible faciliter les procédures, mais rien de plus. » Elle fait ressortir qu’un élu doit faire preuve de probité vis-àvis de ses mandants dès le début. « L’élu doit dire la vérité à ses mandants. Peut-être que ce sera difficile dans un premier temps. Mais dire la vérité dès le début, c’est un gage de respect pour l’élu. »

Ariane Navarre-Marie (MMM)

institutions : « C’est la philosophie de SAJ que je respecte à la lettre ».

Joe Lesjongard (MMM)
Pour Joe Lesjongard, député de la circonscription No 4, il s’avère nécessaire pour un élu d’avoir «du discernement et de l’honnêteté » dans ses relations avec ses mandants. Selon lui, l’élu doit être en mesure dans l’exercice de ses fonctions, de « savoir où sont ses limites ». Pour l’élu MMM, un député doit savoir qu’il est impossibl de faire certaines choses. Et doit impérativement avoir le courage de dire ce qu’il lui est impossible de faire à ses mandants « C’est une question de franchise et d’honnêteté », martèle le député. Selon ce dernier, avec l’affaire Khamajeet, il est urgent de revoir le fonctionnement de la PSC afin d’éviter les dérapages.

obtenir des facilités à des individus qui ne le méritent pas. Dans notre société, nous avons également beaucoup de personnes qui veulent bénéficier des avantages qu’elles dénoncent elles-mêmes. Quand elles se sentent lésées elles protestent, mais quand ces faveurs les arrangent, elles ne trouvent rien à redire », explique Lindsay Morvan. Pour lui, il ne faut pas corriger des injustices en créant d’autres injustices. D’ailleurs, fait-il ressortir, le PMSD se bat pour l’Equal Opportunities Act. « Parfois, quand ces politiciens font des promesses et n’arrivent pas à satisfaire leurs mandants, ces derniers, pensant que tout est possible pour les politiciens, se tournent alors vers d’autres élus dans l’espoir d’obtenir satisfaction », fait-il remarquer en soulignant que ce problème ne concerne pas uniquement les politiciens.

Patrick Assirvaden (PTr)
Dans le camp du Parti travailliste, Patrick Assirvaden affirme qu’un élu a d’abord un rôle de proximité avec ses mandants pour connaître leurs aspirations. Le président du PTr considère aussi qu’un député est un facilitateur parce qu’il a été élu, grâce aux votes de ses mandants. Mais tout cela a des limites. « Un élu ne doit dans aucun cas intervenir pour favoriser un de ses mandants. Nous faisons ce qui est permis par la loi. Un député doit pouvoir bien faire comprendre à ses mandants que tout n’est pas dans le domaine du possible. C’est à nous, les élus, de savoir où commence et où s’arrête notre rôle et de faire comprendre aux mandants qu’ils ne doivent pas chercher des choses impossibles. Si les mandants poussent leurs députés à faire des choses interdites, c’est comme l’encourager à agir dans l’illégalité. Un député doit pouvoir dire ‘Stop !’ », soutient Patrick Assirvaden.

Mahen Jhugroo (MSM)
Pour le député MSM Mahen Jhugroo, la relation entre les élus et leurs mandants doit être basée sur de la « camaraderie et être presque familiale ». Mais de préciser que cette proximité doit servir à faire comprendre que l’élu est en mesure d’aider le mandant, mais jusqu’à une certaine limite. Selon lui, un élu est tenu à respecter les

Lindsay Morvan (PMSD)
Lindsay Morvan, responsable de communication du PMSD voit la relation entre un député et ses mandants comme une voie à deux sens. Et les deux, que ce soit l’élu ou le mandant, doivent éviter tout acte démesuré. « À Maurice, nous avons certaines personnes qui font des promesses qu’elles ne pourront jamais respecter. Il y en d’autres qui font croire qu’elles peuvent faire

XPLIK OU K

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

14

Cinq enfants dorment dans la rue

L

La NEF vient à la rescousse de la famille de Sadaven
difficulté. « Nous travaillons de concert avec le ministère de l’Intégration sociale. Nous ne voulons surtout pas que ce couple et ses cinq enfants passent une seule nuit de plus dans la rue. D’ailleurs, il faut tenir compte le fait que ces enfants méritent mieux. Ainsi, nous faisons de notre mieux pour remédier à cette situation au plus tôt. »

a NEF a pu trouver un endroit où placer cette famille qui erre depuis le mercredi 26 octobre, le jour de la fête de la Lumière. Anand Bhundun, l’Acting Project Manager de cette institution, dit que la NEF fait le nécessaire afin de l’aider. « Nous avons contacté la mère de l’épouse de Sadaven, vu qu’elle a un petit lopin de terre. Nous lui avons proposé d’octroyer cette terre à sa fille. Ainsi la NEF pourrait donner des feuilles de tôle et du bois pour y construire une maison. Hélas, elle a refusé », relate l’Acting Project Manager. Vu que pour le moment, il n’y a pas dix mille solutions, la NEF propose tout bonnement de placer la mère et ses cinq enfants dans un couvent, et ce, temporairement. Le père restera dans un abri pour hommes. « Nous avons déjà contacté les instances concernées. Probablement, dès ce mercredi, cette famille pourra se rendre à ce refuge », ajoute le responsable. Il explique que la mère et ses enfants, de même que le père bénéficieront des services de base au couvent. « Ils auront un endroit où dormir et de la nourriture. Les enfants seront à l’abri du froid. Bien évidemment, le couvent les hébergera seulement le temps que nous puissions trouver un autre endroit où les placer. » Anand Bhundun souhaite faire ressortir que l’objectif de la NEF est d’aider les personnes en

La National Empowerment Foundation (NEF) et le ministère de l’Intégration sociale suivent le développement dans le cas de la famille de Sadaven. Elle avait passé la nuit de Divali dans les rues de Port-Louis.

Rappelons que cette famille vivait dans des conditions difficiles à Mont-Roches. « J’habitais chez ma belle-mère. Nous vivions à quinze dans deux pièces, relate l’épouse de Sadaven. La chambre dans laquelle notre famille dormait appartient à mon beau-frère. Il nous a fait comprendre que nous devions partir, car il aurait besoin de sa chambre. » Dépressive, la mère a tenté de se suicider dans le passé. Elle a dû faire un séjour à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo… Le mercredi 26 octobre, alors que tous leurs proches célébraient la fête de la Lumière, la famille s’est retrouvée à la rue. Avec tous les risques que cela comportait. Depuis, la famille a frappé aux portes de toutes les personnes qu’elle connaît, mais sans aucune réponse positive, jusqu’à ce que la NEF réagisse positivement à son cri de désespoir. Sabine Lourde sabine @defimedia.info

À QUINZE DANS DEUX PIÈCES

L’appel de Sadaven sur Le Défi Quotidien a été entendu. Ses enfants sont à l’abri dans un couvent en attendant un logis.

C’

Une passerelle piétonne à Mapou bientôt
est confirmé. Les travaux de construction pour la réalisation d’une passerelle à Mapou débuteront dans trois semaines. Finie la traversée infernale pour les piétons de cette région. Une solution a été apportée à leur problème. Depuis que la route principale de Mapou a été élargie pour devenir une route à quatre voies, de nombreuses personnes se plaignaient des difficultés qu’elles avaient pour traverser. Ces voies rapides sont problématiques, voire dangereuses pour les piétons. Chaque matin, des enfants doivent traverser ces voies pour prendre le bus de l’école. « Il faut courir pour traverser ces voies rapides. Pour les personnes âgées, c’est encore plus horrible. Elles ne peuvent courir. Parfois, des personnes font le pied de grue pendant plus de dix minutes avant de pouvoir traverser. En tant que parents, nous avons peur pour nos enfants qui prennent le chemin de l’école le matin. Nous vivons la même angoisse dans l’après-midi », raconte Veeraraghoven Shanmugam, un habitant de la localité. Les résidents de Mapou disent avoir entendu parler d’un projet de passerelle pour améliorer les conditions d’accès des piétons. « Toutefois, cela fait un bon moment que nous n’en entendons plus parler », explique-t-il. Un ‘Senior Engineer’ de la Traffic Management and Road Safety Unit déclare qu’il connaît le problème que causent ces voies rapides à Mapou. « C’est pour cela que nous avons placé un passage pour piétons temporaire. » Toutefois, le projet attendu vient dans trois semaines. « C’est dans trois semaines que les ouvriers commenceront à piocher pour la réalisation d’une passerelle réservée aux piétons. C’est un projet qui prendra fin vers février 2012 », précise ce responsable. Les habitants de Mapou peuvent d’ores et déjà pousser un grand ouf de soulagement. S.L.

À MESNIL

rie Une poissonne t pointée du doig t rien. Cette

vraimen n’y comprend ne Mala Luximon mal le fait qu’u digère nte de Mesnil é à un usage habita – destin ilise le trottoir les clients poissonnerie ut ionnement pour aire de stat e ser par public – comm illi se faire écra . « Mon fils a fa ce rculer à de ce commer arrivait pas à ci ait. L’enfant n’ Il a été un bus qui pass sur le trottoir. itures parquées vo ée. Et il a cause de ces er sur la chauss raint de march de. Cette carrément cont e-t-elle furibon vie », témoign des autorités failli y laisser la tirer l’attention l’appel ière dit avoir at dern s en vain. D’où r ces abus, mai concernées su cette aux médias. , le directeur de Défi Quotidien abus. Sollicité par Le ongles de tout défend bec et pour les poissonnerie se quatre parkings erce dispose de de ma « Notre comm trouve en face , cet espace se ile pour un clients. De plus Il est très diffic n sur le trottoir. prétend boutique et no toir comme le garer sur le trot rêt chauffeur de se ésence d’un ar raison de la pr alement cette dame, en esnil dispose ég oteste-t-il. « M ent nous d’autobus », pr peut décemm merces. On ne dit-il ». d’autres com s conducteurs les fautes de ce imputer toutes

15

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

XPLIK OU K

Son appareil suinte

I

Il ne sait plus qui lui a vendu son chauffe-eau solaire
l’élastique a chauffé. Il est désormais gondolé et comporte des fissures. J’ai déjà informé ce client qu’il lui faut un réservoir sur son toit pour alimenter le chauffe-eau solaire. Ce client connaît des problèmes avec son appareil tous les deux mois, ce n’est vraiment pas possible. C’est faux également d’accuser la compagnie Mega Baron, sur les ondes, alors que l’emplacement qu’il mentionne est occupé par notre compagnie,Atlantis Solar », explique le directeur. Mais comment Vel Muthumunian a-t-il commis

l dit avoir acheté son chauffe-eau solaire auprès delacompagnieMegaBaron.Maissurl’antenne d’Xplik ou K, vendredi dernier, un des représentants de cette compagnie récuse formellement cette accusation. Selon lui, l’achat de ce chauffe-eausolaireaétéeffectuéauprèsd’AtlantisSolar, une compagnie qui occupe désormais l’emplacement de Mega Baron à Mahébourg. C’est ce que Le Défi Quotidien a appris du directeur d’Atlantis Solar. Dans une déclaration accordée à notre journal, le directeur d’Atlantis Solar reconnaît l’erreur de Vel Muthumunian, un habitant de la région qui a pris possession d’un chauffe-eau solaire auprès de sa compagnie, il y a deux ans. Cependant, explique ce responsable, ce n’est pas la première fois que l’appareil de ce père de famille, un caretaker, connaît des difficultés de fonctionnement. « Dans le passé, j’ai moi-même effectué deux visites en sa demeure, rue Maurice, pour réparer l’appareil de M. Muthumunian. Nou fine déjà alle cotte li à plusieurs reprises. Normalement, le chauffe-eau solaire, c’est un appareil qui dispose d’un système de tubes qui chauffent avec les rayons du soleil. Mais l’appareil a besoin d’une certaine quantité d’eau pour maintenir le revêtement élastique qui recouvre ce tube à une certaine température. Par manque d’eau,

Après deux ans d’utilisation, l’eau dégouline de son chauffe-eau solaire. Le vendeur est remonté contre son revendeur, ce dernier impute la faute au client qui n’a pas su prévoir un réservoir d’eau pour s’assurer que son appareil fonctionne correctement.

une telle méprise ? La raison est simple. L’emplacement qu’occupait la firme Mega Baron abrite aujourd’hui le bureau d’Atlantis Solar. Le directeur de cette firme travaillait auparavant pour le compte de Mega Baron. Peu de temps après, il a décidé de se mettre à son compte. Il s’explique : « Quand le client a soumis son application, il a pu prendre une cotation avec la compagnie X, pour obtenir son allocation auprès de la DBM. Mais quand il a pris livraison de son produit, il ne l’a pas nécessairement pris auprès de la compagnie X, mais avec la compagnieY», explique le directeur d’Atlantis Solar. D’où la confusion de ce client. C’est en 2009 que ledit client a bénéficié d’une allocation de Rs 10 000 du gouvernement pour l’achat de son chauffe-eau solaire. Depuis le mois d’août, l’eau dégouline de l’appareil du quadragénaire. « Je ne sais plus quoi faire. J’ai logé une plainte auprès de la Consumers Protection Unit. On a ouvert une enquête sur mon cas », confiait Vel Muthumunian sur l’antenne d’Xplik ou K. Amita Guness, de la CPU, confirme l’ouverture d’une enquête sur les importateurs de chauffe-eau solaire ainsi que sur le contrat (de garantie) liant le vendeur à son client. Affaire à suivre !

Le client a logé une plainte à la Consumers Protection Unit.

À Souillac

Emma Chelumbrum emma@defimedia.info

Les autobus de la CNT font la pluie et le beau temps
rop, c’est trop ! Les habitants de la région de Souillac affichent leur grogne vis-à-vis des autobus qui desservent ce village du Sud et ses alentours.Ilsallèguentquelesbuspassentàdesheures irrégulièresquandilsnetombentpasenpanneaucours de leur trajet. Ces habitants disent avoir évoqué cette situation pénible avec le chef de gare de la localité, en vain.Aucune mesure corrective n’a été prise. « Notre calvaire quotidien dure depuis des mois. Nousavonsparlementéaveclesresponsablesàlagarede Souillac, mais en vain. Nous sommes obligés de jouer des mains et des coudes afin de se trouver une place à borddecesbusbondés»,expliqueSylvio(prénomfictif). « Mon épouse, qui travaille à Réduit, doit prendre le bus de PortLouis à la gare de Souillac, chaque matin. Il est souvent arrivé que les bus passent en retard. Le comble c’est qu’ils sont souvent bondés. Ce qui nefacilitepaslasituationpour les usagers qui stressent d’arriver en retard au boulot tous les jours », relate Sylvio. « Sans compter que les bus de cette ligne du Sud connaissent de

T

multiples pannes mécaniques. Cela fait six mois que dure cette situation inconfortable et nous avons l’impressionquelacompagnienefaitrienpoursoulager notre misère… », déplore notre interlocuteur. Dès 6 h 30 le matin et ce jusqu’à la tombée de la nuit, ces autobus de la Corporation Nationale de Transport (CNT)desserventlarégiondeSouillac,puisRiambelet Surinam.«Cesbussontcenséspasseràunintervallede 20 minutes. Chose qui n’est pas courante ces derniers mois », déplore-t-il. « Pas plus tard que ce matin, (ndlr :

lundi) j’ai dû me faire entendre auprès du chef de gare de Souillac. Pensez donc qu’à 8 heures, les passagers n’avaient toujours pas leur bus pour gagner Port-Louis », soutient-il. « Tout ce que nous souhaitons, c’est que la CNT desserve cette ligne correctement pour soulager la misère des habitants du Sud qui doivent gagner les Plaines Wilhems ou Port-Louis pour travailler », ajoute encore Sylvio. Joint au téléphone, le responsable du dépôt de la CNT à Souillac dit avoir été informé des doléances des habitantsdel’endroit.Dèsjeudi,assure-t-il,unofficierdu bureau central (à Vacoas) se rendra sur place pour dresser un état des lieux. « Je tiens toutefois à vous préciserquelesbusquidesserventlarégiondeSouillac et le Sud sont réguliers. Nos chauffeurs et receveurs n’abandonnent pas de passagers sur les arrêts d’autobus.Cequiexpliquepourquoilesbussontparfois bondés. Il se trouve qu’il y a des passagers qui refusent de monter à bord de ces bus remplis. C’est leur choix. Quoi qu’il en soit, un officier sera envoyé sur les lieux pour constater les faits », a-t-il conclu. F.T. Les habitants du Sud se plaignent du service de la CNT.

WWW.DEFIMEDIA.INFO

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

16

Si vous voulez commenter en direct les articles qui paraissent dans Le Défi Quotidien, rendez-vous sur notre site web www.defimedia.info
RAJ DAYAL :
I Truth Momentum : Pfff, li pan fatiguer sa boug la? move on man! I Komika : Please alle join to l'ombrage avant apres to alle join Premier ministre ! I Roh : Rs 1 milliard ! Rien que ça, on peut dire qu'il est extremement généreux envers l'État. Pas besoin d'aller en cour, payons-le ! Que XLD inclue ce paiement dans le prochain budget. I Underwarning : Apres 14 ans lerla li decide kozer... eta Dayal, al cachiete do! I BliZZarD : Fair alliance!

« Je demande un face-àface avec Ramgoolam »

Pas d’argent pour former les aspirants pharmaciens
IZeness moricien : Cash pou pay sa ban jeunes la pna ... mais pou ki fer tamtam sa ena! aret pren le peuple pou bête do ! IRajesh Soondron: Tres bien dit Mike. Gouvernement bizin amende la loi pou permette sa banne jeunes medecins ki fine faire sacrifice pendant 6 ans l'etude la exempté depi internat. Li na pas normal faire soi attane pou donne zotte training. Ene lotte possibilite c'est laisse zotte train sous ene lotte medecin meme dans le prive.Aussi le gouvernement bizin prend en compte banne college medical a cote internat deja obligatoire dans zotte dernier lannee. Sa banne etudiants ti bizin exempter.Abon entendeur. ICorbo: Pas ti capav prend cash kin depenser lor MedPoint, paie sa ban jeunes la? I Devi : Pauvre bane jeunes ki fine trimer pendant 4 annees, pou maintenant dire zote pas pou capave traine zote. TEC bizin informe bane aspirants universitaire lors bane etudes ki pas pou gagne travail dans Maurice astere, non pas informe lors bane priority courses, et apres les jeunes se retrouvent sur le pavé. Des centaines de jeunes suivent des cours de medicine, et on les laisse partir, est-ce qu'il y aura de la place pour tous? I Ssssshagufta : Esqui ministere ti dire zotte prend dette alle lire...? IDevi : So ou pas envir lire, laisse ou camarade lire! IPatriot Act : Par respect, mo pas envi boufonne toi... prend dette pou apprand sacre sa....sa ki fer li pas regreter, mo zis regreter ki beaucoup pas fouiti fer li... IRokosoko : B kifer ministere bizin impose lor zot pou fer 6 mois internat dan sekter publik...pa plito fer 1 exam ou pass dvan 1 board,parey kouma pou ban ingenieur pou gagn permi operer ? IDevi : Ingenieur ena 2 ans internship dans ene entreprise avant! apres zote alle lors board et passe l’examen. IRokosoko : Ena 2 ans internship oui..mai kapav fer li dan secter privé...pa obligatoiremen dan govt ! IMike: Servi to lesprit man, comprend ki p dire dans lartik la. Zot pas p fouti travaille coument pharmacien parce ki pou ki zot enregistrer koument pharmacien zot bizin faire internat dans ministere, aster ministere vinne dire ki pena casse pou prend zot, b change la loi la, facilite la vie dimounes au lieu faire dimounes atanne. Quand pas capave prend responsabilite internat bizin supprime li, point a la ligne.

I Begum : J'ai ecouté M. Dharmanand sur Radio Plus ce matin, et il a qualifie la prison comme l'enfer. Mais que voulez-vous? La prison ne peut pas être ni le paradis ni "la case mama"! Cela doit etre un endroit où on ne veut plus remettre les pieds, non pas un lieu où les sans-abris voudront y aller coûte que coûte! Sinon ce ne serait pas la prison! I Socratess: Keep it up Dharmanand, pas blier cest LAHAUT cotte tout dimoune riches ou pauvres, malin ou non honnete ou pas, dominateur ou pas, cest LAHAUT qui tout dimoune zotte actions passes en revu ene par ene. I Marie: Profitez pleinement de votre liberté. Ayez confiance en Dieu car Il est votre seul secoureur. I MTC: Je suis ravi pour votre liberation. I Devi : La taule, c'est fait pour les durs! I VIDYA Manikkam : Keep cool Dhooharika, take it easy mate for a few days.You are a good journalist,no one can take it away from you. Good luck mate. Thank you.

DharmanandDhooharikalibéré

RIXE À SURINAM

I Cocotte : Dans bois ki ena di bois. Ki sanla p coze vrai ? I Georgio : Eta Clency, to pas honter to batte ene femme, ça appelle tentative de meurtre sa. To p rode faire brochettes ek grillade avec Josiane. Ki faire la police pas fine arrête sa espèce tapeur fou-là ? 2 fois li batte même femme la police pas arête li ? Cot sa ban association féminine la ? I Devi : Ki pe arrive la famille mauricienne ? Partout nek pe entendre rixe, coup de sabre, coup de gourdin, batter, touyer, ki pe arrive la

Après l’avoir agressée à coups de gourdin, il tente d’embrocher sa voisine

societe mauricienne! Cote nou fine fauter? Qui sane la responsable - les gens, les autorités, la vie chère, la pauvreté, l'égoïsme, le développement, ... Couma pou remedier a la situation? Fine l'heure pou mette la tete ensemble et trouve des solutions pou nou bane zenfants vivent dans ene societe meilleur! Ena ene jeune dans la famille ki pe etudier en Malaisie, et li dire quand li prend nouvelles de Maurice nek li entende crimes, vols, viols, assassinats ...

Sur la dépendance aux drogues dures

I Rafyan : OU ena raison Maitre. La drogue dure c'est pas pli grand poison du monde sa. Mais le vrai pli gran venin du monde c'est la politique... I Ernesto : Lor ki to base toi pou dire ki situation pas alarmante? C pas l'impression ki mo gagne kan mo mars dans mo quartier. mem si mo mette ene lunette rose mo trouve nombre dimoune ki drogues finne

Shakeel Mohamed : « La situation n’est pas aussi alarmante »
definitivement augmenter. I Petit mauricien : One simple question ,I am going to ask you Minister . Do you walk the streets ? I bet not ,you travel first class by car and a chauffeur. That`s why I said get out of your comfort zones then you will see what is really happening. Then you can comment. I watched a documentary about Mauritius ,

how drug dealers worked ,and how much they pay the drug mules. I Opticien : Marche in p dans la rue to va trouver.En plein Q/Bornes to pou trouve ene tas. I Begum: Mon Dieu! Alarmante pas alarmante, bizin cessez avec sa pour toujours! Alle faire ene le tour dans jardin Plaine Verte, et guetter couma la drogue pe fini bane Le ministre jeunes! Shakeel Mohamed.

ECONOMIE 2012
Supplément
Spécial
Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

BUDGET

condamné
à un tour de force
PRÉPARATION DU BUDGET
Discours court, direct et précis
PAGE 23

Xavier-Luc Duval

C’est la dernière ligne droite ! Xavier-Luc Duval fera ses preuves en tant que ministre des Finances ce vendredi. Quels sont les défis qu’il devra relever ? Quelle est sa marge de manœuvre ? Va-t-il poursuivre les réformes enclenchées en 2006 ? Son Budget sera-t-il plus économique ou politique ? Eléments de réponses.
PAGES 24-25

PORTRAIT
Xavier-Luc Duval face à son destin
PAGE 23

PROPOSITIONS BUDGÉTAIRES Les attentes des opérateurs
PAGES 26-27-28

PERSPECTIVES Les grandes lignes du Budget attendues
PAGE 20

INTERVIEW
KEE CHONG LI KWONG WING

« J’ai peur pour mon pays »
PAGE 22

ECONOMIE
Supplément

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

18

LE

MOT

MAURICE LAM, PRÉSIDENT DU BOI

« FAIRE DE MAURICE UN CENTRE DELA SEMAINE D’AFFAIRES DANS LA RÉGION »

Budget
Le Budget de l’État peut être défini comme l’ensemble des documents, votés par le Parlement qui prévoient et autorisent les ressources et les charges de l’État pour chaque année. C’est donc un acte de prévision et d’autorisation de perception des impôts et de dépenses des deniers publics. Le Budget de l’État suit des règles précises de présentation et de vote. Elles permettent de retracer, de manière sincère, l’intégralité des recettes et des charges de l’État.

CHIFFRE
Rs 3,2 millions

dujour

Le

L’

Verbatim

C’est le montant nominal des bons du Trésor émis par la Banque de Maurice au mois de septembre.

Dr Ashok Kumar Aubeeluck
ex-directeur du Budget
« L’épargne et l’investissement sont liés. Si l’épargne n’est pas suffisante, l’investissement local va baisser. Dans un tel cas de figure, on devra dépendre uniquement de l’investissement étranger. Ce qui n’est pas à notre avantage à la longue. Il est impératif que le taux d’épargne augmente pour arriver à un taux de croissance de 7 à 8 %. »

économie asiatique est toujours en croissance, menée par la Chine et l’Inde. De nombreux Africains connaissent actuellement un taux de croissance supérieur à 7 %. De manière inévitable, le centre de gravité de l’économie mondiale s’éloigne de l’Europe vers l’Asie et l’Afrique », soutient Maurice Lam. D’où la décision du Board of Investment de rediriger davantage de ses ressources pour saisir les opportunités qui se présentent en Asie et en Afrique, tout en poursuivant ses actions pour trouver des investisseurs de l’Europe. Dans ses messages de promotion, le Board of Investment propose donc Maurice en tant que le centre d’affaires de la région. « Nous présentons Maurice comme le siège du centre international pour les sociétés asiatiques. Ces sociétés peuvent utiliser Maurice comme centre d’affaires pour y loger la propriété de leurs filiales étrangères et gérer leurs activités financières et de trésorerie internationales », indique-til. Maurice est également présenté comme le centre des services miniers de l’Afrique. « Le secteur des industries d’extraction d’Afrique attire toujours des investissements. Des sociétés venant de l’Australie occidentale sont déjà sur place et seront davantage impliquées dans la prospection minière enAfrique. Ces sociétés de prospection ont besoin de capitaux. Actuellement, pour lever des capitaux propres, elles s’adressent, soit à la Bourse de Toronto, soit à celle de l’Australie. Dans cette recherche de capitaux propres, Maurice peut se présenter comme une alternative, plus proche de l’Afrique », soutient Maurice Lam. Le Board of Investment, avance-t-il, est en train de revoir toutes ses procédures de travail avec les

« Maurice doit se préparer pour faire face à cet avenir incertain et bénéficier des opportunités qui pourraient résulter de toute situation perturbée », estime Maurice Lam, le président du BOI. Dans la dernière « newsletter » du BOI, il dévoile les mesures prises pour propulser Maurice comme un centre d’affaires de la région.

Maurice Lam. investisseurs afin d’être davantage proactif dans ses relations avec les investisseurs. « Il mettra à profit l’utilisation d’Internet et de la Technologie de l’information pour recueillir et diffuser des informations. Il revoit la structure de son organisation et les aptitudes de son personnel afin de devenir le partenaire de choix de l’investisseur, qu’il soit local ou étranger », soutient-il. «Les temps difficiles demandent des solutions innovantes afin de maintenir le niveau de la compétitivité. Dans cette perspective, Maurice est constamment en train de revoir ses offres de produits et de services », soutient, pour sa part, Ken Poonoosamy, directeur général du Board of Investment. Le BOI, a-til rappelé, initié une approche de collaboration avec le comité de travail secteur public-secteur privé récemment mis en place pour améliorer la facilitation des choses pour les entreprises.

NAFEESA EMAMALLY, PREMIÈREAU MONDE D’UN EXAMENACCA

« Ce prix offre des opportunités »
Nafeesa Emamally est une jeune femme de 28 ans pleine d’entrain et de bonne humeur. Cette habitante de Vacoas a participé aux derniers examens mondiaux de l’Association of Chartered Certified Accountants (ACCA). Elle s’est notamment distinguée car elle est sortie première au monde dans le papier numéro 7 Advanced Audit and Assurance en juin 2011. Dans l’entretien qui suit, elle fait preuve de modestie tout en assurant que de nombreuses opportunités s’ouvrent à elle.
> Comment êtes-vous tombée dans le domaine de la comptabilité ? Tout d’abord, je ne suis pas comptable. Je suis dans le secteur du Compliance, de l’audit et du monitoring. C’est pour avoir une qualification professionnelle que j’ai décidé de m’engager dans une formation ACCA. J’ai débuté cette formation en 2007 et je viens juste de la terminer. > Vous attendiez-vous à arriver à un tel niveau ? Non, je ne m’y attendais pas. C’est une grande surprise qui a demandé un travail régulier plutôt qu’un gros travail. J’ai tout de même eu beaucoup de chance. > J’imagine qu’une telle distinction ouvre de nombreuses portes. Êtes-vous sollicitée par d’autres compagnies autres que celle où vous travaillez actuellement ? Je suis bien où je suis pour le moment, j’aime le secteur du Compliance. Pour l’avenir plus lointain je vais réfléchir, je ne sais pas pour l’instant. Définitivement, ce prix offre des opportunités. La recherche d’emploi devient plus facile, nous n’avons pas à faire beaucoup d’efforts pour trouver un job. Ce prix est définitivement quelque chose qui aide beaucoup. Je suis bien à Maurice, de plus dans l’entreprise où je travaille je bénéficie d’une exposition sur l’internationale, donc, ça me suffit pour l’instant mais je ne sais pas ce que me réserve l’avenir. Propos recueillis par Patrice Donzelot patrice@defimedia.info

Pierre Dinan
économiste
« Xavier-Luc Duval doit bien doser l’économie et le social tout en sachant que sans une bonne santé économique, on ne peut pas améliorer le social. Il est souhaitable que le ministre des Finances vienne enclencher une réforme sociale qui comprendrait une dose de ciblage, c'est-à-dire donner davantage aux nécessités en éliminant les subventions à ceux qui n’en ont guère besoin. »

19

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

MAURITIUS COMMERCIAL BANK

ECONOMIE
Supplément

C

Une nouvelle identité visuelle pour marquer son évolution
Les nouveaux locaux du groupe MCB à Saint-Jean.

TÉLEX

Crédit : Rs 245,1 Md accordées au secteur privé
245,1 milliards de roupies ont été accordées aux différents secteurs de l’économie à la fin de septembre 2011. C’est ce qu’indique la Banque de Maurice dans un rapport publié cette semaine. Ainsi, c’est le secteur de la construction qui se taille la part du lion avec Rs 52,2 milliards. S’ensuivent le tourisme (Rs 43,3 milliards), le commerce (Rs 26,1 milliards), le secteur financier (Rs 22,9 milliards), le secteur manufacturier (Rs 17,9 milliards), l’agriculture et la pêche (Rs 15,8 milliards), les infrastructures (Rs 4,9 milliards), le transport (Rs 3,3 milliards), les Tics (Rs 1,2 milliard), entre autres.

Le groupe MCB (Mauritius Commercial Bank ) a dévoilé sa nouvelle identité visuelle ce lundi à l’issue d’une soirée qui marquait également l’inauguration de ses nouveaux locaux à Saint-Jean, vitrine par excellence de son image de marque.

e fleuron architectural est officiellement le bâtiment le plus écologique de l’hémisphère Sud. Véritable vitrine de la marque MCB, elle symbolise la capacité du Groupe à toujours marquer sa différence et à évoluer tout en gardant ses clients au centre de nos préoccupations. Au vu de cette importante transformation et en marge des défis à venir, le Groupe a décidé de réactualiser son image de marque. Un travail d’introspection a permis d’identifier le « Brand DNA », soit l’essence même de la marque MCB. L’introspection a également permis à la MCB de réactualiser sa vision en la rendant plus simple à comprendre et à vivre. Ceci, avec une nouvelle mission qui rend plus explicite sa philosophie et sa stratégie d’entreprise qui consiste à toujours trouver des solutions à satisfaire les besoins des clients en les aidant à atteindre leurs objectifs, à aider les clients à devenir entrepreneurs, à être digne de la confiance des actionnaires (environ 20 000) en optimisant leurs investissements. La MCB affirme ainsi sa place de leader.Anoter que la MCB est la première banque de Maurice, de l’océan Indien et d’Afrique de l’Est, avec la plus importante capitalisation boursière à la Bourse de Maurice. La MCB compte environ 2 700 employés au service de plus de 900 000 clients, un réseau régional et international bien ancré, une importante contribution au développement du pays avec plus de la moitié des cartes bancaires émises à Maurice et 40% du marché mauricien (Retail et Corporate). Depuis les années 90, le groupe continue à élargir ses horizons. A travers les enseignes MCB et Banque

L’inflation toujours en hausse
Française Commerciale Océan Indien (un joint-venture avec la Société Générale), le groupe est physiquement présent dans neuf pays : Maurice, Seychelles, Madagascar, Mozambique, Afrique du Sud, Maldives, Réunion, Mayotte et France. La réactualisation de la vision et la mission ont logiquement débouché sur la nécessité de rafraîchir le logo. La caravelle reste le symbole de la MCB mais elle se décline désormais sous une forme plus contemporaine, plus fluide et plus énergique, reflétant mieux l’évolution du groupe et son engagement envers les clients. Les agences MCB arboreront la nouvelle identité visuelle. Toutes les agences ont été rénovées selon une stratégie de design misant sur la modernité, le confort et la convivialité. Les brochures, affiches et autres supports de communication ont également été réadaptés. Daniel Chan c.daniel@defimedia.info L’inflation poursuit sa pente ascendante. Il a atteint un taux de 5,1 % en juin 2011. La ‘year-on-year inflation’ est passée de 7,2 % en mars à 6,6 % en juin 2011. C’est ce qu’indique la Banque de Maurice dans la septième édition de son « Inflation Report » publié cette semaine. Commentant la situation économique locale, la BoM note une croissance dans plusieurs secteurs d’activités pour le premier semestre de 2011 (secteur manufacturier, immobilier, secteur financier, transport, hôtellerie) sauf dans la construction qui est en décroissance durant deux trimestres consécutives.

Maurice au Namibia Investment Forum
Le Board of Investment sera présent au Namibia International Investment Forum qui se tiendra les 29 et 30 novembre à Windhoek, en Namibie. Organisé par le gouvernement namibien et le Commonwealth Business Council, ce forum vise à faire découvrir aux investisseurs régionaux et internationaux le potentiel d'investissement de la Namibie dans plusieurs secteurs d’activités (agriculture, ressources énergétiques, minières et naturelles, tourisme…).

L

PRÉVISIONS DE L’EIU

a croissance économique du pays devrait décélérer, l’année prochaine. L’Economic Intelligence Unit (EIU), prévoit une croissance de 1,2 % en 2012 et 1,5 % en 2013. Selon les prévisions de l’Economic Intelligence Unit (EIU), Maurice ne devrait réaliser qu’une croissance de 1,2 %, contre 3,5 % précédemment. La croissance en 2013 devrait tourner autour de 1,5 %, affirme l’agence. « L'état déplorable de l'économie de plusieurs partenaires commerciaux et des investissements importants, notamment en Europe, nous conduit à des prévisions de croissance beaucoup plus lente en 2012 », explique ce rapport hebdomadaire. L’EIU évoque aussi les actualités politiques récentes. « Le retrait du Mouvement Socialiste Militant (MSM) de son alliance avec le Parti travailliste et le Parti Mauricien Social-Démocrate pour rejoindre l'Opposition augmente le risque d'instabilité politique et des élections anticipées. Maurice devrait rester parmi les démocraties les plus stables d'Afrique. Cependant, la rancœur entre les partis politiques est de mauvais augure pour le succès des réformes politiques et constitutionnelles, car ceci dépend de la coopération entre les différents partis politiques ». L’EIU commente aussi la chute du pays dans le classement du Ease of Doing Business de la Banque mondiale (BM). « Maurice

Croissance de 1,2 % pour 2012

a glissé en deuxième position enAfrique subsaharienne dans le Global Competitiveness Report 2011-12 produit chaque année par la Banque mondiale. Elle est 54e sur 142 pays sondés dans le monde entier, avec un score de 4,31 sur 7. Maurice a été battu de justesse par l'Afrique du Sud, avec qui elle partageait le premier rang sur le continent l'année dernière, bien que le score de l'Afrique du Sud ait été grandement stimulé par la grande taille de son marché intérieur, un avantage comparatif sur lequel Maurice ne peut rien faire… Selon le WEF (World Economic Forum, N.D.L.R.), Maurice surpasse la moyenne mondiale en ce qui concerne la qualité de ses institutions, l'efficacité de ses marchés de biens et de l'ampleur du développement des marchés financiers. Toutefois, elle a identifié un certain nombre de facteurs problématiques pour faire des affaires à Maurice, qui se rapportent à des questions telles que la technologie et la capacité de la fonction publique ». Les faiblesses de Maurice, selon l’EIU, sont l’innovation, la bureaucratie, l’infrastructure, la corruption, le niveau d’éducation de la population active et la productivité. Les points forts de Maurice par rapport aux autres pays subsahariens sont la stabilité macroéconomique, le secteur de la santé et l’enseignement primaire. Kervin Victor

Marché anglais : La MTPA dévoile sa stratégie
La Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) ainsi que Air Mauritius ont conjointement dévoilé leur stratégie pour dynamiser le marché anglais pour 2012 lors d’un “Black tie dinner” à l’hôtel Intercontinental London Park Lane, à Londres. L’événement avait mobilisé environ 200 invités dont bon nombre de professionnels du tourisme. En dépit du contexte économique mondial, le marché britannique montre des signes de reprise intéressants vers Maurice. 2012 devrait, selon les experts, être une bonne année pour le pays sur ce marché.

ECONOMIE
Supplément

Spécial Budget

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

20

JOUR J-2

C

Les grandes lignes du Budget le plus attendu
Conjoncture économique… et politique oblige, le deuxième Budget de l’alliance au pouvoir (avec un parti en moins) et le premier de Xavier-Luc Duval, ministre des Finances, revêt une certaine importance.

oincé entre la crise financière internationale et la morosité économique locale, conscient des défis majeurs auxquels font face notre économie et nos entreprises, tout en étant également au courant des grandes attentes de la société civile, le grand argentier, qui doit aussi se démarquer de ses prédécesseurs, tout an alliant économie, politique et sociale, n’aura certainement pas la partie facile. D’autant plus qu’il a promis un Budget responsable. La majeure partie sera vraisemblablement consacrée au social. Lors de leurs différentes interventions ces dernières semaines, le Premier ministre et le ministre des Finances ont, tour à tour, laissé entendre qu’ils comptent consolider le social et lutter davantage contre la pauvreté. Le gouvernement projette de construire des milliers de logements sociaux alors que les diverses prestations sociales connaîtront une hausse. Après le social, c’est au tour des petites et moyennes entreprises d’être au centre des préoccupations budgétaires. Le Conseil des ministres a déjà donné son aval à la reconversion de la Banque de Développement en une Micro Small and Medium Enterprise Bank pour faciliter l’accès des PME aux finances. De son côté, le ministre des Finances a plusieurs fois réitéré sa détermination à éliminer les obstacles administratifs pour encourager l’entrepreneuriat et favoriser les

investissements. La chute de Maurice dans le classement international du climat des affaires est aussi prise au sérieux. Ainsi, des nouvelles réformes économiques ne sont pas à écarter. On s’attend également à une baisse des droits de douane sur plusieurs produits, compte tenu de nos engagements internationaux. Par contre, il se peut que les droits d’accises sur les cigarettes soient revus à la hausse. On doit également s’attendre à des nouvelles taxes environnementales dans le cadre du projet Maurice île Durable. L’accents sera aussi mis sur une réduction des

dépenses publiques et la promotion de la bonne gouvernance. La réforme au niveau des corps paraétatiques est à l’ordre du jour. Concernant les mesures fiscales, il y a une forte pression pour revoir la Land Transfer Tax et la Capital Gains Tax, alors que les contribuables attendent une hausse considérable de leur « personal allowance ». Malgré toutes les spéculations, une chose est sûre : la TVA ne sera pas majorée. Xavier-Luc Duval pourra-t-il satisfaire tout le monde ? La réponse : vendredi après-midi. Shaffick Hamuth

Lexique budgétaire
G Pouvoir d’achat Quantité de biens et de services qu’une somme d’argent permet d’acquérir. Le pouvoir d’achat décroît avec l’inflation. G Service de la dette Il comprend les intérêts de la dette et la fraction du capital de la dette à rembourser chaque année. G Balance commerciale Compte récapitulant les importations et les exportations de biens d’un pays. G Balance des capitaux Compte récapitulant les entrées et les sorties de capitaux d’un pays. G Balance des invisibles Compte récapitulant les exportations et importations de services et de revenus d’un pays. G Balance des paiements Compte retraçant l’ensemble des échanges d’un pays. G Balance des transactions courantes Compte récapitulant les opérations de la balance commerciale et de la balance des invisibles. G Année financière Période de douze mois servant à enregistrer les transactions financières. À noter que l’année financière du gouvernement est maintenant du 1er janvier au 31 décembre. Auparavant, elle était du 1er juillet au 30 juin. G Dévaluation Décision d’un gouvernement de diminuer la valeur de sa monnaie par rapport aux autres monnaies. G Produit Intérieur Brut (PIB) Mesure de la production de biens et de services d’un pays avec comme critère retenu la production sur le territoire national quelle que soit la nationalité des producteurs. G Produit National Brut (PNB) Mesure de la production de biens et de services d’un pays avec comme critère la nationalité des producteurs. Ce qui signifie qu’une filiale à l’étranger d’un groupe local contribue au PNB, mais qu’une filiale d’un groupe étranger installée ici n’y contribue pas. G Dette publique La dette publique correspond à la dette de l’ensemble des administrations publiques considérées parties de la comptabilité nationale. À long terme, il sera question de dette consolidée ; à court terme, on parlera de dette flottante. La dette extérieure se constitue quant à elle de l'ensemble des engagements pris envers d'autres États ou des institutions financières étrangères. G Inégalité sociale Différences de richesse, de pouvoir, de culture, etc. entre les groupes sociaux qui existent. G Globalisation Phénomène d’internationalisation des transactions commerciales et financières qui se caractérise par le jeu d’acteurs qui conçoivent leur activité et la recherche de l’efficience au niveau mondial. G Politique budgétaire Politique économique conduite au moyen du budget de l’État pris globalement, incluant l’action par les recettes et l’action par les dépenses publiques. G Efficience L’efficience caractérise une situation dans laquelle un objectif fixé est réalisé en utilisant pour cela le moins de ressources possibles. G Austérité Politique économique consistant à comprimer la demande en vue de ralentir la hausse des prix. Synonyme de rigueur. G Effet d’annonce Effet recherché par les autorités de la politique économique lorsqu'elles annoncent des mesures à venir. Elles souhaitent ainsi influencer le comportement des agents économiques dans un sens souhaité. Exemple : en annonçant une faible progression de la masse monétaire, la banque centrale espère réduire les anticipations inflationnistes.

21

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

Les indicateurs
Le taux de croissance
Le taux de croissance pour l’année 2011 est estimé à 4,1 %. En juin 2011, ce taux était estimé à 4,5 %. Le taux a été révisé à la suite de la baisse probable dans la production sucrière cette année, la stagnation notée dans le secteur de la construction, un ralentissement dans les exportations et la lente progression du tourisme. Le taux de croissance était de 3,1 % en 2009 et de 4,2 % en 2010. Au 30 juin dernier, la dette publique était estimée à Rs 175,4 milliards, ce qui représente environ 56 % du PIB. Elle consiste de la dette domestique, estimée à Rs 140,8 milliards et la dette extérieure à Rs 34,6 milliards.

ECONOMIE
Supplément
L’inflation
Le taux d’inflation a été au centre des débats tout le long de cette année. La tendance vers la hausse a été accentuée par la crise alimentaire et la montée des prix des principales denrées. Le taux d’inflation pour l’année 2011 est estimé à 6,5 %.

La dette publique

Évolution de la dette publique sep. 2010-juin 2011
Dette publique domestique Dette extérieure Dette totale % PIB Sep.-10 142,122 29,289 171,411 58.5% Dec-10 140,528 32,240 172,768 57.7% Mar-11 139,183 34,884 174,067 56.8% Juin-11 140,822 34,614 175,436 55.9% Année calendaire 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Taux d’inflation 2000-2011
Taux d'inflation 4.2 5.4 6.4 3.9 4.7 4.9 8.9 8.8 9.7 2.5 2.9 6.5 Année financière 2000/01 2001/02 2002/03 2003/04 2004/05 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09 2009/10 2010/11 2011/2012

Le chômage

Au 30 juin 2011, le nombre de Mauriciens travaillant à Maurice était estimé à 531,400, contre 535,600 au 30 mars 2011. Le chiffre correspondant était de 541,900 au 30 juin 2010. Le taux de chômage était estimé à 8 % au 30 juin 2011, représentant une baisse de 0,3 % en trois mois. Toujours au 30 juin 2011, il y avait 46,200 chômeurs, comprenant 19,700 hommes et 26,500 femmes sans emploi. Mauricien de 16 ans ou plus Avec emploi 531,400 Sans emploi 46,200 Main-d’œuvre totale 577,600 Population totale 981,400 Taux d'emploi (%) 92 Taux de chômage (%) 8

Taux d'inflation 4.4 6.3 5.1 3.9 5.6 5.1 10.7 8.8 6.9 1.7 5.1 ?

La main-d’œuvre locale

Groupe d'âge 16-24 25 - 29 30 - 39 60,300 64,900 146,100 16,000 7,400 14,000 76,300 72,300 160,100 183,800 92,100 201,200 79 89,8 91,3 21 10,2 8,7

40 - 49 141,100 5,600 146,700 193,900 96,2 3,8

50+ 119,000 3,200 122,200 310,400 97,4 2,6

Les investissements étrangers

Les investissements directs étrangers ont connu une baisse considérable cette année. Le montant total reçu au 30 juin dernier s’élève à Rs 3,4 milliards. Le montant total reçu l’année dernière était de Rs 13,9 milliards, alors que le chiffre était de Rs 8,4 milliards en 2009 et Rs 11,5 milliards en 2008. Si la mauvaise performance jusqu’ici cette année s’explique principalement par la crise économique internationale, les chiffres record des dernières années s’expliquent aussi par des investissements spécifiques.

Investissements étrangers directs de 2005-2011
Année 2005 FDI 2,8 (Rs milliards) 2006 7,2 2007 11,5 2008 11,4 2009 8,4

2010 13,9

2011 (juin) 3,4

Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Indice des prix à la consommation (CPI) 2010 et 2011
2010 118.2 118.6 118.8 119.3 119.1 119.9 120.2 120.6 120.7 121.0 121.9 124.4 2011 125.8 126.7 127.4 127.6 127.6 127.8 128.2 128.4 128.3 n/a n/a n/a

Tableau de traduction des principaux termes utilisés lors de la lecture d’un budget
Anglais assessment best practices budgetary room/leeway capped circumvent commitment compulsory levies cyclical component deregulation Français évaluation les bonnes pratiques marge de manœuvre plafonne contourner engagement prélèvements obligatoires composante conjoncturelle déréglementation Anglais e-government implementation incentives net borrowing Français administration électronique mise en œuvre incitations besoin de financement mesure ponctuelle par tête indicateurs de performance résistance marge de sécurité Anglais streamline sustainable targets tax burden tax gap tax revenues threshold to offset Français rationaliser soutenable cibles Pression fiscale écart de financement recettes fiscales seuil contrebalancer/ compenser droits acquis masse salariale

one-off measure per capita performance indicators resilience safety margin

vested interests wage bill

ECONOMIE
Supplément

S p é c i a l B u d g e t Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

22

KEE CHONG LI KWONG WING

« J’ai très peur pour mon pays »
À l’approche de l’exercice budgétaire 2012, Kee Chong Li Kwong Wing, député et porte-parole de la commission économique du MMM, ne mâche pas ses mots envers le gouvernement. Outre les critiques envers les gaspillages de l’État, il estime que le gouvernement est sans volonté, sans compétence, et sans imagination pour garantir l’avenir du pays face à cette crise mondiale qui nous guette.
> Qu’attendez-vous de la présentation du prochain Budget ? Je m’attends à ce que ce Budget attaque de manière décisive et frontale la grave crise sociale, qui se dessine, à cause des inégalités grandissantes entre les « have » et les « have not ». Déjà, la population ne cesse de faire face à une inflation galopante et une perte de pouvoir d’achat vertigineuse. Même Xavier-Luc Duval a reconnu que les salaires sont encore trop bas. Nous avons aussi une croissance anémique, une précarité de l’emploi inquiétante, et une insécurité découlant d’un breakdown du « Law and Order ». Même la classe moyenne en est affectée. Et le pire est que le gouvernement ne semble guère s’en soucier. Au contraire, il contribue à créer l’inflation, forçant les foyers mauriciens dans l’endettement, tout en augmentant la dette publique. > Le ministre des Finances a promis de nombreuses mesures pour concilier le social et l’économie. Pensez-vous réellement que ce soit dans le domaine du possible de réaliser tout ce qu’il a annoncé ? Si un gouvernement est responsable, compétent, contrôle bien ses dépenses et met « the right people at the right place », je crois que rien ne devrait lui être impossible. Surtout que nous avons à Maurice un peuple très débrouillard, très docile et très solidaire. Mais malheureusement Xavier-Luc Duval, malgré toute sa bonne volonté, n’est qu’une marionnette entre les mains de ce gouvernement qui n’a qu’un seul objectif : S’agripper au pouvoir et servir son propre intérêt.

«Voilàungouvernement dontlacaisseestdevenue unpanierpercé,maisqui jettedel’argentparla fenêtre.»
> Pourtant Xavier-Luc Duval a souligné que les revenus ont nettement baissé cette année, comparativement à 2010... Non seulement les revenus sont inférieurs, mais le gouvernement a aussi dépensé inutilement. Souvenez-vous, j’avais posé une question au Parlement au sujet des « amusement game machines », qui, en vérité, sont des machines à sous. La Gaming RegulatoryAuthority (GRA) avait évoqué une ambiguïté dans la législation, pour ne pas taxer les commerces proposant ce genre de jeu. Au total, l’État a perdu Rs 100 millions par an à cause de cette soi-disant ambiguïté. N’oublions pas aussi les nombreuses dépenses incongrues de la State Trading Corporation (STC), où le consommateur doit payer des milliards en termes de taxes sur les produits pétroliers pour rembourser les pertes encourues dans l’exercice du hedging. Ou encore les appels d’offres « tailor made » qui ont même été dénoncés par l’Independent Review Panel et certains conseillers légaux des corps paraétatiques. Voilà un gouvernement dont la caisse est devenue un panier percé, mais qui jette de l’argent par la fenêtre. Un gouvernement sans volonté, sans compétence, et sans imagination pour garantir l’avenir du pays face à cette crise mondiale qui nous guette. J’ai très peur pour mon pays, et ce, malgré toute la résilience de son peuple admirable.

> Xavier-Luc Duval a-t-il suffisamment de marge de manœuvre pour présenter son Budget « responsable » ? Le gouvernement a plus de marge de manœuvre qu’il n’en faut. Rappelons-nous que Rama Sithanen avait déclaré que sa réforme de système de taxation avait apporté un “ bumper crop” fiscal, c’est-à-dire que le gouvernement avait obtenu plus de revenus que prévu. Mais au lieu de le mettre dans le Budget, il a créé de nombreux fonds spéciaux, notamment le Food Security Fund, le Social Housing Fund, le Knowledge and Arts Fund, entre autres, soit au total plus de Rs 11 milliards. La raison pour laquelle cet argent a été transféré du Budget vers ces fonds, c’est pour donner l’impression qu’il y a un grand déficit budgétaire et que le pays a besoin d’argent. Ceci pour pouvoir augmenter davantage les taxes. Ce n’est pas

tout, il y a pire. Malgré ces réserves d’argent, le gouvernement a eu l’indécence d’emprunter Rs 22 milliards de l’étranger. Un emprunt frappé de 4 % d’intérêt. Rs 10 milliards ont été placées à la Banque Centrale, avec un taux d’intérêt de 0,5 % par an. Ce qui fait que nous perdons environ Rs 350 millions par an pour un emprunt dont on pouvait s’en passer. Par ailleurs, si Rama Sithanen a pu engranger Rs 11 milliards, Pravind Jugnauth a lui économisé Rs 5 milliards en 2010. Donc, cette thèse gouvernementale à l’effet qu’il faut augmenter la TVA pour assurer le progrès et la stabilité économique est un non-sens, une fumisterie, pour faire peur à la population. Cela nous rappelle le trou de Bheenick, trou financier qu’il avait inventé.

« Si un gouvernement est responsable, compétent, contrôle bien ses dépenses et met « the right people at the right place », je crois que rien ne devrait lui être impossible. Surtout que nous avons à Maurice un peuple très débrouillard, très docile et très solidaire. »

> C’est un peu le fonds de commerce de l’Opposition de critiquer tout ce que le gouvernement fait… Je vous pose une question : Combien de profits ont été réalisés par les proches du pouvoir ? Ils ont non seulement obtenu les meilleures terres de l’État, mais aussi des Stimulus Packages, ceci sans payer d’impôts, contrairement aux honnêtes contribuables. Je vous donne un seul exemple, celui de cet ex-planton de Mauritius Telecom, qui a d’ailleurs été retracé par votre journal, et dans lequel il a confessé clairement qu’il a pu réaliser plus de Rs 300 millions de profits sur la vente de terrains. N’est-ce pas à la Mauritius Revenue Authority de traquer tous ces resquilleurs ? A-t-on entendu quoi que ce soit sur les cas de fraudes dénoncés par M. Bert Cunningham, avant qu’il ne quitte son poste à la douane ? Pour financer tous ces pillages, le gouvernement a recours à une fiscalité injuste. C’est un fait et tout le monde le sait. Propos recueillis par Kervin Victor k.victor@defimedia.info

23

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

Spécial Budget

PRÉPARATION DU BUDGET 2012

ECONOMIE
Supplément

Un discours court, direct et précis

S

Les minutes et les heures défilent, le ministère des Finances s’active. Dans plus de 48 heures, le ministre des Finances, Xavier-Luc Duval fera son grand oral. Les cadres du ministère ne chôment pas et apportent les dernières retouches au Budget 2012. La pression commence à monter.
d’argent et que la question de marge de manœuvre ne se pose même pas. Comment augmenter les revenus sans surcharger une fiscalité décriée déjà par les opérateurs économiques. En effet, ces derniers s’attendent au contraire à un allégement fiscal, avec la révision de la Capital Gains Tax et de la Solidarity Tax. Si XavierLuc Duval accède à cette demande, il devra trouver d’autres moyens pour équilibrer la balance. Augmenter la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), est une alternative, mais y avoir recours contribuerait à accentuer le malaise social. Les techniciens travaillent donc sur une méthode crédible et peu contraignante socialement et économiquement pour augmenter les revenus de l’État.

elon les informations obtenues, le Budget 2012 est en cours de finalisation. Les consultations au sujet des mesures sensibles ont régulièrement eu lieu entre le Premier ministre et Xavier-Luc Duval. Une dernière rencontre est prévue entre les deux hommes, avant la présentation de vendredi. Autre nouveauté, le discours de XavierLuc Duval ne devrait pas traîner en longueur, comme cela a souvent été le cas dans le passé. Son intervention devrait durer moins de deux heures. Un discours court, direct et précis. Comme avant chaque Budget, Xavier-Luc Duval ne dérogeant pas à la règle, a fait son travail de communication. Le Grand argentier a déjà déclaré que l’exercice budgétaire s’annonce difficile, car il y a eu une baisse des revenus de l’État cette année. « Sans vouloir être alarmiste, j’aimerai informer la population qu’il y a eu effectivement une baisse des revenus de l’État cette année. L’année prochaine s’annonce également difficile sur plan des exportations et de l’industrie touristique. Nous devons équilibrer le Budget sans tomber dans des mesures impopulaires », explique-til. L’Opposition ne partage pas cet avis. Son porteparole du dossier économique, Ki Cheong Li Kwong Wing, affirme que les caisses de l’État regorgent

PLAN DE RESTRUCTURATION

Parallèlement, le ministère des Finances souhaite la mise en place d’un plan de restructuration qui devrait identifier au niveau de tous les ministères des mesures rapides d’économie comme des réductions de coûts et des augmentations de revenus, et éviter à ce que le Budget alloué soit dépassé. Il se chuchote que si Xavier-Luc Duval souhaite présenter un Budget responsable et équilibré, il ne veut pas que sa cote de popularité se déprécie, comme cela a été le cas de son ancien colistier de la

circonscription no 18. Il est politicien avant tout. À travers ce Budget, les techniciens devront donc ménager certaines susceptibilités, inventer des mesures à des fins politiques et donner l’impression que leur ministre maîtrise la situation. Le fignolage du Budget 2012 est donc loin d’être une chose aisée. Kervin Victor k.victor@defimedia.info

Xavier-Luc Duval, dit-on, souhaite présenter un Budget responsable et équilibré.

PORTRAIT

S

Xavier-Luc Duval face à son destin
A 53 ans, Xavier-Luc Duval présentera son premier Budget dans 48 heures. La majorité des observateurs économiques a été relativement tendre envers lui. Ces derniers attendent l’exercice budgétaire pour jauger sa capacité réelle à gérer la trésorerie du pays.
sociale, il a pris du temps pour prendre ses marques. Après plusieurs semaines sans communiquer, laps de temps utilisé pour s’imprégner de ce nouveau ministère et prendre connaissance des dossiers importants, il a frappé un grand coup avec la compensation salariale. Prônant toujours le dialogue, il a ramené à la table des négociations les syndicalistes récalcitrants, et pour une fois, les négociations ont bel et bien été tripartites, et non bipartites, comme ce fut le cas dans le passé. Ses collaborateurs disent de lui qu’il aime le travail bien fait. Il pourra ainsi compter sur l’appui de taille du secrétaire financier, Ali Mansoor, d’un an son aîné, ancien haut cadre de la Banque mondiale. Mais attention au clash des égos. Même si Ali Mansoor détient une maîtrise en mathématiques économiques et économétrie de la London School of Economics et une maîtrise en Public Policy de l’Université de Harvard, et qu’il a conseillé l’administration américaine sur les options de décentralisation de l’Iraq, Xavier-Luc Duval n’est pas du genre à se faire effacer ou dicter. Son point faible, malheureusement c’est son entourage, estiment ceux qui l’ont côtoyé. Ses conseillers, pour la plupart, sont loin d’être des Milton Keynes ou des Paul Samuelson. Ces nominés politiques, qui doivent leur emploi à leurs affinités avec le père de Xavier-Luc Duval, ne sauraient même pas faire la différence entre la balance courante et la balance des paiements, estiment certains fonctionnaires du ministère de tutelle. Son entourage a d’ailleurs apporté son lot de désagréments lorsqu’il était ministre du Tourisme. Aux Finances, contrairement au Tourisme ou à l’Intégration sociale, le leader du PMSD n’aura pas droit à l’erreur. Avec la crise économique internationale qui guette, le moindre faux pas ne lui sera pas pardonné. Kervin Victor

on arrivée aux Finances, a été, plus ou moins, bien accueillie. On dit de lui qu’il est un professionnel qui a connu une riche carrière dans le secteur privé et qu’il comprend aussi bien la chose économique que financière. Au cours de son parcours professionnel, il a été un partenaire fondateur du cabinet Coopers & Lybrand, à Maurice. Il a ensuite été un partenaire et un consultant d'affaires à la DCDM, le représentant d'Andersen Worldwide SC. En octobre 2000, il est devenu Senior Partner chez Nexia Baker &Arenson, la firme représentative mauricienne de Nexia International. Son passage au ministère du Tourisme de 2005 à 2010, a été bien noté par les opérateurs de l’industrie touristique. En restant près des événements, le secteur qui a été premier à souffrir lors d’une crise économique, a démontré une certaine résilience face à ces tumultes venus d’ailleurs. Aux Finances, après un passage forcé à l’Intégration

ECONOMIE
Supplément

Spécial Budget LE BUDGET VU PAR LES ÉCONOMISTES

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

24

Xavier-Luc Duval condamné à un tour de force
C’est la dernière ligne droite ! Ce vendredi, Xavier-Luc Duval fera ses preuves en tant que ministre des Finances. Quels sont les défis qu’il devra relever ? Quelle est sa marge de manœuvre ? Va-t-il poursuivre les réformes enclenchées en 2006 ? Son Budget sera-t-il plus économique ou politique ? Eléments de réponses avec les économistes...
Christina Vilbrin – c.vilbrin@defimedia.info

Feroz Dahoo.

Eric Ng.

Chandan Jankee.

Renganaden Padayachy.

Pramode Jaddoo.

Vishal Ragoobur.

FEROZ DAHOO
Relancer l’économie, maintenir un taux de croissance raisonnable, redonner confiance aux investisseurs locaux et étrangers. Tels sont les défis que devra relever Xavier-Luc Duval ce vendredi à la présentation de son premier Budget, estime l’économiste Feroz Dahoo. Pour y parvenir, le Grand argentier devra venir avec des mesures pour attirer les investisseurs. « Il est grand temps d’abolir le ‘capital gains tax’. Cela permettra de relancer la construction », soutient le Dr Feroz Dahoo. Pour le directeur général de Thomas Cook, Xavier-Luc Duval doit également se pencher sur la stabilité sociale. « C’est un aspect qu’il ne faut pas ignoré. Malgré le Corporate Social Responsibility (CSR), il y a encore beaucoup à faire sur le plan social. Le gouvernement a fait de son cheval de bataille de construire 10 000 logements sociaux. Il faudrait peutêtre pousser le secteur financier à financer en partie

RENGANADEN PADAYACHY
ce projet à travers un fonds spécifique. » Une des priorités du Budget 2012 devra également être les PME. « Ce sont les PME qui vont apporter la croissance et créer de l’emploi. XavierLuc Duval doit venir dire concrètement ce qu’il va faire pour relancer les PME et restructurer la Banque de Développement (DBM) ». Feroz Dahoo déplore, toutefois, que le Budget ne soit devenu au fil des ans qu’un « outil politique pour hypnotiser la population ». « J’espère que le Budget 2012 sera orienté vers la croissance et viendra dévoiler les grandes lignes économiques pour relancer le pays ». Et de poursuivre : « Il est primordial que XavierLuc Duval poursuivre les réformes entamées en 2006. Avec la crise qui dure dans le temps, nous n’avons pas vraiment le choix que d’aller dans cette direction. D’autre part, ce sont les décisions qu’on prenne aujourd’hui qui vont assurer notre futur. » Le Dr Renganaden Padayachy, macro-économiste à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice, est unanime. « Il faut privilégier la croissance qui est faible actuellement alors que nous avons un potentiel de croissance de l’ordre de 6 %. Nous devons tout faire pour retrouver notre potentiel de croissance », conseille-t-il. Il se prononce donc pour une « politique mixte ». « Il faudrait qu’il y ait une politique coordonnée du taux de change, de la fiscalité et monétaire. Cela passe par une amélioration du climat des affaires. Ce qui nous permettra d’avoir un taux d’investissement privé supérieur en 2012 », recommande l’économiste. Et de poursuivre : « La seule façon d’avoir une croissance durable et soutenable qui approchera les 6 %, c’est de poursuivre les réformes. Ce qui nous permettra aussi de diminuer le chômage et l’endettement. Que Xavier-Luc Duval s’appuie sur les marges de manœuvre existante pour redonner un souffle à l’économie mauricienne. »

« Un Budget orienté vers la croissance »

« Une politique mixte »

ERIC NG
« La crise en Europe va affecter notre secteur d’exportation. 2012 sera une année difficile pour le textile, le tourisme et le secteur d’externalisation. D’autre part, l’investissement est en baisse. XavierLuc Duval devra relever ces défis économiques », soutient Eric Ng, directeur du Cabinet PluriConseil. Sur le plan social, poursuit-il, le Grand argentier devra augmenter le pouvoir d’achat et trouver des solutions

« Pour une deuxième génération de réformes »
au problème de chômage surtout chez les jeunes de moins de 25 ans. Eric Ng espère que le Budget 2012 jettera les bases pour une deuxième génération de réformes. « Si la première génération de réformes visait à stimuler le secteur privé notamment avec l’ouverture de notre économie, la deuxième vague de réformes doit être centrée sur le secteur public et l’État-providence. Il

faut reformer le secteur public, le rendre plus efficace, plus productif et moins gaspilleur. D’autant plus qu’il y a plusieurs canards boiteux parmi les corps paraétatiques », soutient-il. Il est convaincu que Xavier-Luc Duval présentera un Budget économique. « Le ministre des Finances prendra les mesures qu’il faut aujourd’hui pour apporter des résultats concrets dans trois ans », souligne Eric Ng.

CHANDAN JANKEE

« Une stratégie économique axée sur les aspirations des Mauriciens »
« Xavier-Luc Duval doit se démarquer magistralement de ses prédécesseurs », estime le Dr Chandan. Comment y parvenir ? « Le ministre des Finances doit faire un audit et une évaluation très honnête de nos institutions en vue de savoir pourquoi certaines réformes n’ont pas marché jusqu’ici. Xavier-Luc Duval doit dégager une stratégie économique qui mette en ligne les aspirations des Mauriciens », explique l’économiste. Pour Chandan Jankee, il est très important que Xavier-Luc Duval ne copie pas, sous la pression de la crise, les mesures d’austérité que préconisent les organisations internationales. « Nous devons nous servir de notre ingéniosité et de nos ressources locales pour trouver des solutions qui correspondent aux réalités mauriciennes », estime-t-il. Un des grands défis que devra relever Xavier-Luc Duval pour le Budget 2012, selon Chandan Jankee, est la modernisation de nos logistiques. « Le Grand argentier fera un grand coup s’il vient avec un système de transport alternatif », soutient Chandan Jankee qui se penche en faveur d’un système de transport périphérique. Il estime aussi que XavierLuc Duval peut trouver de nouvelles sources de

25

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

PRAMODE JADDOO

Pour Pramode Jaddoo, Xavier-Luc Duval dispose d’une marge de manœuvre « limitée » avec la crise européenne et américaine qui plane sur notre économie. D’où son souhait pour que le Budget 2012 comporte des mesures visant à contrôler les dépenses de l’État. « Il faut rendre le secteur public beaucoup plus rentable sinon le ministre des Finances tombera dans le vieux piège des dépenses exagérées et de sources de revenus très limités ». Il estime aussi que Xavier-Luc Duval doit restructurer l’économie pour que le pays puisse faire face à d’autres crises à l’avenir. « Il doit relancer l’investissement surtout dans les secteurs émergents tels que la bijouterie dont les produits ont de la valeur ajoutée », recommande le Dr Pramode Jaddoo. Pour l’économiste, le ministre des Finances doit aussi veiller à contrôler l’inflation, le chômage et le déficit budgétaire. Il se prononce également en faveur de la poursuite des réformes. « Nous sommes sur la bonne voie. Il faudra maintenir le cap », soutient-il. Autre point abordé : l’aspect social. « Nous avons une société qui est malade. La pauvreté et l’exclusion sociale y sont en cause. Il faut diminuer l’écart entre les riches et les pauvres », préconise Pramode Jaddoo.

« Diminuer l’écart entre les riches et les pauvres »

Les attentes sur fond de crise
Secteur privé, syndicalistes, associations des consommateurs… Tous attendent beaucoup du Budget 2012. Réactions à chaud…

ECONOMIE
Supplément
Christina Vilbrin – c.vilbrin@defimedia.info

LOUIS RIVALLAND

Louis Rivalland s’attend à des mesures pour relancer l’investissement et instaurer la confiance au sein du monde des affaires. Le président du Joint Economic Council (JEC) souhaite également que les réformes enclenchées en 2006 soient maintenues. Il se prononce également pour le maintien d’un régime fiscal avec un « taux de taxe uniforme et cohérent de 15 % ». « Nous souhaitons également qu’il y ait des mesures pour encadrer les PME qui sont les plus vulnérables à la crise », soutient Louis Rivalland. Ce dernier se dit en faveur d’un « partenariat plus proche » entre le secteur privé, l’État et la société civile en général pour la protection des gens au bas de l’échelle.

« Maintenir une taxe uniforme de 15 % »

JACQUES DE NAVACELLE

« Pour une réforme du secteur public »

Jacques de Navacelle se prononce pour une « réforme importante » du secteur public. Il pense notamment aux secteurs de l’éducation, de la santé, de l’eau ou encore de l’électricité. « Ces secteurs fonctionnent mal et coûtent cher au pays ». Pour le président de Transparency Mauritius, la seule manière de « gérer les finances du pays dans un contexte économique difficile, c’est de rendre le secteur public plus efficace ». « Il faut qu’il y ait moins de gaspillage », recommande-t-il.

SUTTYHUDEO TENGUR

« Il faut taxer les banques »

VISHAL RAGOOBUR

La croissance, l’investissement, le combat contre la pauvreté, la dette et le déficit budgétaire, la relance de plusieurs secteurs, notamment l’exportation, la productivité, la création d’emplois… Telles doivent être les priorités de Xavier-Luc Duval pour son premier Budget, estime Vishal Ragoobur, ‘Senior Economist’ à la Mauritius Employers Federation (MEF). « C’est à travers la poursuite des réformes économiques que le ministre des Finances pourra relever les défis qui l’attendent », soutient Vishal Ragoobur. Ce dernier s’attend à un Budget à la fois économique et… politique étant donné l’instabilité politique actuelle. Qu’en est-il de la marge de manœuvre de Xavier-Luc Duval ? « Il dispose d’une marge de manœuvre modérée. Le pays fait face à des contraintes budgétaires, mais le ministre des Finances a une certaine marge de manœuvre car les finances publiques ne vont pas trop mal », conclut Vishal Ragoobur. revenus en introduisant un système de ciblage. « Il faut augmenter la taxe sur les riches et rationaliser l’Economic Restructuring and Competitiveness Programme (ERCP) », recommande-t-il. Il se prononce également contre une hausse de la TVA. « Il faut au contraire mettre en place un ‘differential VAT system’. Ce qui viendrait soulager la population ». Chandan Jankee préconise aussi une certaine rationalisation des dotations sociales étant donné le contexte économique difficile. Il songe notamment à l’abolition des subsides des associations religieuses pendant quelque temps.

« Un Budget à la fois économique et politique »

Suttyhudeo Tengur, président de l’Association for the Protection of the Environment and Consumers (APEC), réclame des mesures pour augmenter le pouvoir d’achat des Mauriciens. « Il faut aussi taxer les banques qui font des profits énormes en dépit de la crise. Il faut également taxer davantage le secteur privé qui, ces derniers temps, n’investit pas assez au développement du pays. Cet argent pourra servir à financer les projets publics », recommande-t-il.

JAYEN CHELLUM

« Stratégie globale pour les consommateurs »

Jayen Chellum, secrétaire général de l’Association des consommateurs de l'île Maurice (Acim), est catégorique. « Il faut mettre en place une stratégie globale pour la protection des consommateurs », préconise-t-il. Il réclame une baisse des taxes sur le prix du carburant ainsi que l’abolition du paiement de Rs 3 prélevé sur chaque litre de carburant pour payer le ‘hedging’. « La hausse de 35 % du tarif d’eau est inacceptable. Nous espérons que le ministre des Finances va rectifier le tir dans le Budget ». Jayen Chellum s’attend également à une meilleure gestion des corps paraétatiques.

RADHAKRISHNA SADIEN

REEAZ CHUTTOO

« L’aspect social a été négligé ces derniers années. Le gouvernement a mis l’accent sur la croissance économique et a créé des conditions pour encourager les investisseurs étrangers. Il faut comprendre que le développement du pays se mesure aussi par le niveau de vie de la population », s’insurge Radhakrishna Sadien, président de la Government Services Employees Association. Ce dernier note que la population passe par des moments difficiles. « Les nouvelles législations du travail ont empiré la situation en rendant les travailleurs encore plus vulnérables. Xavier-Luc Duval, qui a eu l’occasion de servir le pays en tant que ministre de l’Intégration sociale, a pu constater de visu le quotidien difficile d’une grande partie de la situation», fait-il ressortir. D’où son souhait pour que le Budget 2012 comporte des mesures pour améliorer le pouvoir d’achat des Mauriciens.

« Augmenter le pouvoir d’achat »

« Pour une politique sociale de masse »

Le syndicaliste Reeaz Chuttoo ne mâche pas ses mots. « Nous avons subi de tout temps la malhonnêteté intellectuelle des ministres des Finances. Ils proposent quelques mesures isolées, notamment une hausse de la pension des personnes handicapées ou des veuves et font ensuite de la propagande que c’est un Budget social », déplore-t-il. Le syndicaliste s’attend donc à des mesures plus concrètes. Il recommande à ce que la hausse des 35 % du tarif d’eau ne s’applique que pour les personnes qui consomment au-delà de 30 mètres cubes d’eau. Il préconise également une « politique sociale de masse » qui viserait à protéger les consommateurs notamment contre les cartels. « Certains opérateurs de boissons gazeuses ne vendentplusdelogementsdedeuxlitresetproposentque des logements d’un litre. Un litre coûte Rs 25 alors que le logement de deux litres se vendait à Rs 40. Le consommateur se retrouve finalement avec une hausse des prix camouflée. D’où notre insistance pour qu’il y ait des mesures adéquates pour protéger les consommateurs. »

ECONOMIE
Supplément

Spécial Budget

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

26

BUDGET 2012

Les attentes des opérateurs économiques
Les attentes des opérateurs économiques mauriciens sont aussi variées que les domaines d’activités que compte l’île Maurice. Chaque secteur a son organisation ou son association pour défendre ses intérêts. C’est avec eux que le ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, a eu de nombreuses consultations ces dernières semaines dans l’élaboration de son Budget 2012. De toute évidence, le Grand argentier ne pourra satisfaire tout le monde. Néanmoins, il tentera sans doute de leur redonner confiance. Voyons secteur par secteur les attentes des opérateurs du pays.

TOURISME

ocelyn Kwok, directeur de l’Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM), explique que la priorité pour le secteur du tourisme reste l’accès aérien et que l’access policy unit soit concrétisée rapidement. Ceci afin de rectifier le décalage important entre l’accès aérien qui a augmenté de seulement 2,3 % de 2007 à 2010 et la capacité hôtelière qui, elle, a augmenté de 15 %. Il souhaite également un alignement entre le développement économique et la politique monétaire. Il souligne le fait que l’appréciation de la roupie a été à l’origine d’un manque à gagner de Rs 2 milliards pour le secteur du tourisme. De plus, il fait ressortir le manque de cohérence et de clarté dans l’orientation du gouvernement en matière d’impôt ainsi que sur le dossier de l’énergie. Ajay Jhurry, président de l’Association of Tourism Operators (ATO), a fait part au Défi Quotidien des nombreuses requêtes en faveur d’une véritable intégration des PME dans le secteur touristique. Ainsi, il demande l’allocation d’un budget pour les PME dans le secteur touristique dans le but de concevoir une stratégie de promotion pour les PME

Pour une ouverture élargie de l'accès aérien
J

les véhicules ainsi que les taxes sur les billets d’avion lors de voyages de promotion. L’ATO souhaite que soit revu le seuil pour l’application de la TVApour le faire passer à Rs 5 millions au lieu de Rs 2 millions. En ce qui concerne les facilités bancaires, Ajay Jhurry indique que les PME souhaitent que soit étendu le ‘Transitional Loan’ qui devrait prendre fin en décembre 2011 pour une durée supplémentaire d’un an, de hausser le seuil de ‘liability’ de Rs 2 millions à Rs 4 millions ainsi que des facilités d’un prêt pour les PME en matière de marketing. En outre, le président de l’ATO explique qu’il souhaite que les PME soient considérées La croissance du secteur touristique dépend aussi de dans les décisions en ce qui concerne les l’ouverture de l’accès aérien. stratégies et les campagnes de promotion. L’ATO aimerait qu’elle soit aidée pour le qui doit être développée hors de la stratégie de la regroupement des opérateurs en ‘cluster’ pour définir les projets en commun et que des fonds pour Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). L’ATO a formulé plusieurs requêtes en ce qu’il la formation soient disponibles à travers les s’agit de la fiscalité pour les PME dans le tourisme, associations de l’industrie tout en facilitant et notamment, le retrait des droits de douane pour les simplifiant les mécanismes de financement de opérateurs (hôtels, résidences touristiques, tour- formation pour que tous les opérateurs puissent en opérateurs, agences de location de voitures, profiter. Daniel Chan plaisanciers, restaurants) sur les équipements et sur

TEXTILE

Sentir la confiance du gouvernement L
e secteur du textile reste un acteur majeur de l’exportation mauricienne. Néanmoins, à en croire Harold Mayer, Chief Executive Officer (CEO) de Ciel Textile, le secteur ne demande pas de grandes mesures en sa faveur, juste des signaux positifs de la part du ministère des Finances en particulier et du gouvernement en général. « Il faut surtout, pour le secteur textile, sentir la confiance du gouvernement. Il faut que ce dernier envoie des signes positifs, que le secteur de l’exportation en général se sente soutenu. Je ne demande rien de particulier mais plutôt un bon feeling, que le gouvernement comprenne l’importance des exportations », soutient Harold

Mayer. Le dialogue entre le secteur privé et le gouvernement doit être un facteur incontournable dans la politique de l’État envers le secteur selon le CEO de Ciel Textile. « La collaboration entre le public et le privé doit être serrée. Néanmoins 90 % de l’avenir du secteur textile sont dans les mains du privé et le reste dans celles des institutions de soutien, à l’image d’Enterprise Mauritius. Un travail d’équipe est important, notamment à travers la MEXA (Mauritius Export Association) », déclare Harold Mayer. Le travail des institutions est néanmoins primordial, notamment pour les petites entreprises

27

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

OFFSHORE

ECONOMIE
Supplément

P

Nouveaux produits, améliorations techniques et meilleure promotion de la juridiction

armi les propositions en ce qu’il s’agit du secteur offshore pour le Budget 2012, l’Association of Trust & Management Companies (ATMC) inclut plusieurs mesures pour accroître l’attractivité, la compétitivité et la visibilité de la juridiction mauricienne. L’ATMC propose ainsi l’introduction de nouveaux produits et services, des améliorations techniques ainsi qu’une meilleure promotion de la juridiction au niveau international. En ce qui concerne les nouveaux produits et services, l’ATMC propose l’introduction d’une ‘Private Foundation Law’ au plus tôt. Cela permettra la mise en place des fondations dans notre secteur de Global Business pour promouvoir davantage Maurice comme une plate-forme de gestion de patrimoine, des services, la planification successorale ainsi que des fonds de pension. L’ATMC souhaite aussi la création d’un parc d'affaires qui serait une zone dédiée pour les entreprises offshore avec un taux d'imposition préférentiel et des installations en termes d'infrastructures, les TIC et autres moyens logistiques. Cela afin de donner de la substance à la juridiction mauricienne. En outre, l’ATMC demande à promouvoir et encourager la création de gestionnaires de placements à Maurice en permettant à une entité constituée en dehors de Maurice, mais gérée par une entreprise constituée ou enregistrée ou autorisée investissement / Asset Management Company d'être non-résidente à Maurice à des fins fiscales.

Le secteur Offshore de Maurice a besoin d’une panoplie de mesures pour accroître son attractivité. Les améliorations techniques souhaitées par l’ATMC sont de modifier la DPA pour que les sociétés de gestion deviennent les ‘Data Controllers’ pour tous les GBC 1 & 2 entités et exempter ces derniers des procédures d’enregistrement en tant que ‘Data Controllers’. L’ATMC demande aussi l’exemption de l’imposition du ‘non-resident directors’ fees’, la déduction de dépenses préopérationnelles des impôts et la suppression de toutes les références à la minimale de 5 % d’actions pour le crédit d'impôt pour les dividendes provenant d'investissements dans la Income Tax (Foreign Tax Credit) Regulations 1996. De plus, l’ATMC demande de modifier la loi sur les sociétés pour permettre aux sociétés de holding d'utiliser une formule simplifiée pour le test de solvabilité et à ce que les conseillers en placement / gestionnaires soient exemptés de la TVA. L’ATMC demande de revoir le cadre entier pour la promotion, le développement et le branding de Maurice comme juridiction. Le pourcentage des revenus du gouvernement provenant de l’offshore devrait être réinvesti dans la promotion de la juridiction. Daniel Chan Le gouvernement, selon Bhooshan Ramloll, doit détaxer au grand maximum l’immobilier.

B

CONSTRUCTION

Défiscalisation et détaxation
Selon le président de la BACECA, les discussions prébudgétaires avec Xavier Duval, le ministre des Finances, ont été positives car ce dernier a été très attentif à leurs craintes pour le secteur. Il est d’avis que le gouvernement doit détaxer au gros maximum l’immobilier car ‘trop de taxes tuent la taxe’. Selon lui, la fiscalité, qui inclut la Capital Gains Tax, la Land Transfer Tax, ou encore les taxes sur les dividendes, est trop lourde car elle représente près de 25 % du prix de vente d’un bien immobilier alors que les promoteurs ne font pas plus de 20 % de profits sur un projet. Il explique qu’il est impossible que le secteur croisse avec autant de charges fiscales. Bhooshan Ramloll soutient qu’il est grand temps que le gouvernement pense à introduire des mesures de défiscalisation. Cela permettra de réguler la participation fiscale d’un investisseur face à son investissement. Les mesures de défiscalisation permettront ainsi à un investisseur de bénéficier de baisse par rapport à l’impôt, qui sera plus important s’il investit une grosse somme d’argent ; rendant l’investissement d’autant plus attractif. La défiscalisation devrait inclure aussi bien les projets résidentiels qu’industriels et commerciaux. Ces mesures peuvent être temporaires, le temps de laisser les gens investir. Le président de la BACECA demande également que les constructeurs locaux puissent participer à des

hooshan Ramloll, le président de la Building and Civil Engineering Contractors Association (BACECA), indique qu’il faut encourager davantage l’investissement dans le secteur de la construction et de l’immobilier.

du secteur textile. Harold Mayer évoque par exemple les foires internationales à l’étranger auxquelles Enterprise Mauritius convie des compagnies à participer. « Pour les petites entreprises du secteur c’est bon d’atteindre ces foires car elles font toujours face à des problèmes de marketing, mais ce n’est pas tout. D’un autre côté, les grandes compagnies ont leur propre réseau », soutien le CEO de Ciel Textile. Dans son mémorandum du Budget 2012 remis au ministre des Finances en octobre dernier, la MEXA indique notamment que la formation doit être mise en avant. De plus, les fabricants, notamment dans le secteur textile, invoquent des facilités pour employer des travailleurs étrangers afin de faire face au manque de main-d’œuvre. Enfin, les situations économiques des marchés principaux du textile mauricien, à savoir l’Europe et les USA, sont au cœur des préoccupations de la MEXA.

projets publics tels que le Bagatelle Dam ou, encore, l’aéroport ; au lieu de confier ces projets à des compagnies étrangères et où les compagnies locales n’ont rien. Il souhaite qu’à l’avenir le gouvernement consulte les constructeurs locaux avant de contracter des emprunts externes. En outre, Bhooshan Ramloll indique qu’il faut aussi développer le Green Building et offrir des produits innovants afin d’attirer des investissements du marché asiatique et régional. Daniel Chan

ECONOMIE
Supplément

Spécial Budget

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

28

PME

L

accès au financement reste encore et toujours la principale revendication des Petites et Moyennes Entreprises (PME), selon Rudy Tannoo, directeur de la PME R.K.Paradise Co Ltd et représentant des artisans au Conseil d’administration de la Small and Medium Enterprises Authority (SMEDA). « Ce qu’on tente de faire comprendre, notamment lors des consultations prébudgétaires, c’est que les mesures mises en œuvre depuis ces dernières années pour l’accès au financement des PME, n’apportent toujours pas leurs fruits. Nous retournons sans cesse à la case départ. Pourtant, on a bien besoin de se moderniser, notamment pour faire face à la crise économique mondiale », lance Rudy Tannoo. Après le financement, les PME manquent également de place. Rudy Tannoo juge que les emplacements dans les bâtiments industriels, notamment à Coromandel et à Plaine Lauzun et mis à disposition par la SMEDA, ne sont pas adaptés aux activités des PME. « Ces emplacements ne sont pas

Distinguer les micros, les petites et les moyennes entreprises

L’accès au financement des PME demeure une revendication récurrente.

adaptés à notre demande. Souvent ils sont construits sans consultation avec les principaux intéressés, les entrepreneurs. C’est pourquoi ils sont plutôt utilisés comme des stores. Il y a, en plus, des problèmes

sanitaires et de sécurité », déclare Rudy Tannoo. L’entrepreneur demande également une meilleure distinction entre les différentes PME pour un soutien plus approprié des institutions publiques ainsi que des financements des banques. Rudy Tannoo propose que soit créées des catégories distinctes, soit les micros entreprises, les petites entreprises et les moyennes entreprises. Sinon, il suggère la division des PME en deux catégories, à savoir celles qui dégagent un chiffre d’affaires inférieur à Rs 10 millions, puis celles qui dégagent un chiffre d’affaires inférieur à Rs 50 millions. Le Budget 2011 faisait provision d’exemption de taxes sur l’achat de véhicules 2X4 ou 4X4, cependant Rudy Tannoo estime que ces vans tout terrain ne sont pas adaptés à toutes les activités des PME. C’est pourquoi il demande que cette mesure soit élargie à tous les types de véhicules utilitaires. Enfin, Rudy Tannoo dénonce la concurrence déloyale des importateurs envers les producteurs locaux. Il suggère donc que la SMEDA fasse la distinction entre ces deux types d’entreprises.

TIC

Baisser les coûts de connexion
Ganesh Ramalingum, président de Data Communication Ltd (DCL), indique que les opérateurs du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) travaillent pour créer une atmosphère de confiance dans le secteur. Néanmoins, la principale préoccupation des acteurs de l’industrie des TIC reste les tarifs de connexion, notamment au câble SAFE (South Africa Far East) que Ganesh Ramalingum juge encore trop chers, notamment en comparaison aux tarifs appliqués dans d’autres pays reliés. « Je pense que le gouvernement doit réguler le prix de l’accès au câble SAFE car il n’y a pas de compétition dû au monopole de Mauritius Telecom dans ce marché. Il y a un blocus de Mauritius Telecom qui ne donne pas suffisamment d’accès au câble SAFE aux autres opérateurs. C’est là qu’on veut que le gouvernement intervienne, qu’il dise que cet accès n’est pas la propriété de Mauritius Telecom. Sinon il faut que le gouvernement régule le prix », déclare Ganesh Ramalingum. Le président de DCL donne par comparaison les tarifs d’accès au Kenya qui sont, selon lui, d’USD 100 par mégabit, soit Rs 2 876,83, mais aussi à l’île de La Réunion où ils sont de €150 par mégabit soit Rs 6 041,78 contre USD 2 050 par mégabit soit Rs 58 975,10 à l’île Maurice. Même s’il ne demande pas un alignement, Ganesh Ramalingum veut souligner la disparité entre ces trois pays. De plus, notre interlocuteur dénonce également des taris trop élevés affichés par Mauritius Telecom pour connecter via l’internet deux bureaux d’une même entreprise dans le pays. « La connexion entre deux points dans le pays peut varier entre Rs 7 000 et Rs 58 000 par mois, c’est beaucoup trop cher », affirme Ganesh Ramalingum. Selon lui, la solution à ces problèmes réside dans une formule qui permet une libéralisation de Mauritius Telecom. Enfin, le président de DCL invoque le manque de main-d’œuvre dans le secteur des TIC à l’île Maurice.

AGRICULTURE

Accélérer la réforme du Cess
Les petits planteurs réclament des exonérations fiscales sur tous les équipements agricoles.

ean Li Yuen Fong, directeur de la Mauritius Sugar Producers’ Association (MSPA), invoque une accélération de la réforme du Cess afin que le secteur du sucre et de la canne puisse se concentrer sur l’avenir. Cela permettra, comme c’est prévu, l’allégement des frais des producteurs mauriciens. « Je souhaite notamment que cette réforme du Cess soit implémentée au plus vite. La fusion des institutions de soutien au secteur canier en un seul organisme est à compléter au plus vite pour soulager les comptes des producteurs », affirme Jean Li Yuen Fong. Quant aux petits producteurs de sucre et de produits issus de la canne, ils demandent notamment, via leurs propositions budgétaires, la création d’une banque des terres. Ils souhaitent également que le gouvernement revoie les politiques concernant le plan de Field Operations Regrouping and Irrigation Project (FORIP). Il est notamment question de rendre ce programme plus transparent et plus efficace. La création d’un comité de suivi trimestriel national présidé par le ministre de l'Agro-industrie pour trouver

J

et mettre en œuvre rapidement des solutions aux problèmes des petits planteurs, est souhaitée par ces derniers. Ils évoquent également un rétablissement du plan de remise sur les prix de l'électricité pour les agriculteurs. Les petits planteurs demandent à ce que ceux qui produisant moins de 60 tonnes de sucre par an soient exemptés de la contribution au Cess. Enfin ils réclament des exonérations fiscales sur tous les équipements agricoles. Les planteurs de fruits et légumes réclament quant à eux une politique des terres précise où seront déterminés les terrains destinés à l’agriculture pour les prochaines décennies. La création d’un Land Bank Fund permettrait la mise en culture de terres en jachère. Ces agriculteurs évoquent également la création d’un marché de gros central moderne. Ils dénoncent la vétusté de ceux existants et leurs coûts ainsi que les faibles revenus qu’ils dégagent pour les petits producteurs. Les petits planteurs demandent que le gouvernement fasse la promotion des fruits et légumes locaux auprès de la population ainsi qu’un enregistrement des parcelles du pays.

29

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

ACHETER ÉCONOMIQUE

Poissons en conserve :
e leur nom scientifique, Sardinus Pilchardus, les pilchards sont ainsi appelés à l’état adulte, les plus jeunes étant des sardines. Ils se nourrissent de plancton et d’autres animaux aquatiques. Les pilchardssontrichesenvitamineetenprotéines.Ilssontaussi riches en oméga 3. La mention à cet effet sur certains emballages est superflue puisque tous les pilchards en contiennent. Lemarchédespilchardsenconserveestpartagéentreceux à la sauce de tomate et ceux à l’huile naturelle. Étrangement, il n’y a pas de grande différence de prix entre eux. Provenant d’Afrique du Sud et de la Thaïlande, les boîtes de pilchards sontvenduspourlaplupartenlogementde425g.Ilestànoter que le prix de revient au kilo des poissons vendus en petits logements est plus élevé. Nous relevons aussi qu’il n’y a pas une très grande marge entre les prix des différentes marques. Toutefois, Sea Pride est le moins cher parmi les produits sudafricains alors qu’Ocean Star se vend à Rs 60,70 le kilo. Le marché du poisson en conserve, mis à part le thon, est aussi occupé par les maquereaux. Toutefois, eu égard à la plus grande variété de maquereaux en conserve sur le marché, Les pilchards sont riches il semble que ceux-ci soient plus prisés. Les maquereaux se en vitamines et en protéines. distinguent des pilchards par leur goût, plus prononcé. Ils se vendent Les pilchards aussi à la sauce de tomate ou à l’huile Marque Origine Poids Prix Prix au kilo naturelle. Ils sont riches en vitamine Sea Pride S.Africa 425 g 42.15 99,18 B12 et en oméga 3. Pacific S.Africa 425 g 32,95 77,53 Les maquereaux en conserve Glenryck S.Africa 425 g 53,00 124,70 proviennent d’Afrique du Sud, de la Glenryck S.Africa 215 g 28,50 132,55 ThaïlandeetdepuispeuduChili.Les Glenryck S.Africa 155 g 24,30 156,77 produits thaïlandais sont les moins Lucky Star S.Africa 425 g 52,00 122,35 chers. Parmi les produits sudLucky Star S.Africa 215 g 26,50 123,25 africains, Pacific est le moins cher, à Lucky Star S.Africa 155 g 19,90 128,38 Rs 94,12 le kilo, suivi de Kingfisher Sea Farer Thaïlande 425 g 46,25 108,82 (Rs 95,00). Relevons la marque Sea Farer Thaïlande 215 g 28,05 130,46 Tropical, importée de la Thaïlande et Sea Farer Thaïlande 155 g 19,90 128,38 distribuéeparIBL.Lesprixderevient Ocean Star Thaïlande 425 g 25,80 60,70 du logement de 115 g de Glenryck et de Rio Star sont plus élevés.

ECONOMIE
Supplément

Le marché des pilchards en conserve est partagé entre ceux à la sauce de tomate et ceux à l’huile naturelle. Étrangement, il n’y a pas de grande différence de prix entre eux.

D

Les maquereaux moins chers que les pilchards

Marque Pacific Tropical Atlantic Atlantic Glenryck Glenryck Glenryck Sea Farer Ocean Star Rio Star Rio Star Kalite Kalite Kalite San Jose Sea King Kingfisher Kingfisher Kingfisher

Origine S. Africa Thaïlande Thaïlande Thaïlande S. Africa S Africa S Africa Thaïlande Thaïlande Thaïlande Thaïlande Thaïlande Thaïlande Thaïlande Chili Chili S. Africa S. Africa S. Africa

Les maquereaux
Poids 425 g 425 g 425 g 155 g 425 g 200 g 155 g 425 g 425 g 425 g 155 g 425 g 200 g 155 g 425 g 425 g 400 g 200 g 155 g

Prix 40,00 42,95 42,50 18,90 49,00 27,00 18,90 46,25 28,95 42,90 18,90 32,50 19,75 15,25 43,00 47,50 38,00 21,00 16,00

Prix au kilo 94,12 101,05 100,00 121,93 115,29 135,00 164,35 108,82 68,12 100,94 164,35 76,47 98,75 98,38 101,17 111,76 95,00 105,00 103,22

Des colorants peuvent être cachés dans votre alimentation

L

es colorants peuvent se trouver dans votre assiette, sans que vous sachiez. Ils peuvent ainsi être présents dans les produits de boulangerie, les sauces, potages, mais aussi dans les préparations de viande et de poisson. Nous ingérons ainsi de nombreux colorants à notre insu, car de tels aliments de base sont consommés de manière régulière et en quantité. Les enfants surtout atteignent rapidement la dose journalière admissible : la quantité à partir de laquelle les colorants sont susceptibles de

déclencher des effets secondaires. En outre, les colorants peuvent déclencher des réactions allergiques ou d’hypersensibilité, même si ce n’est que rarement, voire jamais, indiqué sur l’emballage. Cela, alors que les colorants sont en premier lieu inutiles et trompeurs pour le consommateur ! La législation existante en matière de colorants n’est pas assez stricte, de sorte que les fabricants créent l’illusion de denrées alimentaires plus fraîches, plus appétissantes, voire plus saines

qu’elles ne le sont en réalité. Bien souvent, les colorants sont utilisés pour palier le manque d’ingrédients de qualité, comme les œufs dans la mayonnaise ou les fruits dans les yaourts. Une législation plus stricte est nécessaire, avec une diminution du nombre de colorants autorisés, de leur dose admissible et des groupes d’aliments dans lesquels ils peuvent être utilisés. La Food Act prévoit bien une liste de colorants permissibles, mais encore faut-il que les fabricants indiquent ces colorants sur les emballages.

ECONOMIE
Supplément

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

30

DANS UN HYPERMARCHÉ DE MOKA

Il se fait rembourser Rs 57,10 pour une erreur de Rs 7,10
ela s’est passé samedi dernier. Ramesh, un consommateur se rend dans un hypermarché de Moka. À l’entrée, une hôtesse l’informe qu’il y a une promotion sur les céréales d’une certaine marque. On lui explique qu’il pourrait gagner un des cadeaux exposés selon la couleur qu’il aura tirée après avoir tourné une roue. Pas trop emballé à l’idée de faire de la publicité pour un produit, il achète quand même un sachet de 250 g. À la caisse, il paie Rs 65,00, contre Rs 69,90, le prix normal. Il se rend auprès de l’hôtesse pour récupérer son cadeau. Surprise, on lui dit qu’il fallait acheter pour 500 g de produits. Découragé, il s’en va, mettant cet incident sur le compte de l’arnaque. Chez lui, il vérifie le prix de ce produit dans la brochure qu’il avait obtenue à l’hypermarché. Nouvelle surprise, le prix promotionnel est Rs 57,10 et non Rs 65,00. Il s’agit clairement d’une erreur à la caisse. Le lendemain, il se rend à nouveau à cet hypermarché pour réclamer un remboursement. Il rencontre un responsable de vente, qui reconnaît d’emblée qu’il y a eu erreur, parce que la promotion a commencé le 21 octobre alors que le prix affiché de Rs 65 datait du 27 octobre. Il accepte de rembourser l’excédent de Rs 7,10. Ramesh lui fait comprendre qu’il s’agit là d’une publicité mensongère et qu’il fallait que l’hypermarché rectifie cela au plus vite. Le responsable de ventes lui assure que les prix seront changés, au rayon comme à la caisse. Le consommateur fait aussi remarquer à ce responsable que la surface de ventes ne dispose pas de lecteur de code-barres. De plus, Ramesh lui explique qu’il a dû dépenser de l’argent sur l’essence pour revenir à ce point de

C

La ténacité est payante. Un consommateur vacoassien s’est fait rembourser Rs 57,10 dans un hypermarché nouvellement en opération pour une erreur à la caisse.

Il est conseillé aux consommateurs d’être vigilants quand ils font leurs achats. ventes une deuxième fois. Il réclame le remboursement de ces frais, qu’il estime à Rs 50. On accepte de lui rembourser la somme. C’est ainsi qu’il repart avec Rs 57,10 pour une erreur de Rs 7,10. La question que l’on se pose est la suivante : Combien d’autres consommateurs se sont-ils faits arnaquer pendant les huit derniers jours qu’a supposément duré la promotion. Ceux-ci seront-ils remboursés ? Il faut souligner que l’absence d’une loi sur la publicité ne permet pas aux commerçants de leurrer les consommateurs. Ils peuvent être sanctionnés sous la Consumer Protection Act pour profiteering, ou encore sous la Competition Act pour unfair advantage. Autre question que soulève cet incident : peut-on se fier aux barre-codes ? Il convient de rappeler les nombreuses occasions où le prix exigé à la caisse était plus élevé que celui affiché. Le ministre Sik Yuen a lui-même été une victime. Pour conclure, notre consommateur avisé invite les personnes qui ont acheté ces céréales samedi dernier de se faire rembourser.

À quoi servent les code-barres ?
Un code-barres, souvent appelé « barres code », représente la codification graphique d'une information. Variant selon les algorithmes de codage, cette codification est optimisée selon les besoins pour encoder du texte, des chiffres, des caractères de ponctuation ou encore une combinaison de ces derniers. La représentation obtenue est optimisée pour une lecture optique. Les barres doivent contraster avec les espaces, ce qui explique que celles-ci soient souvent noires sur fond blanc. Il faut savoir que les espaces peuvent également codifier l'information. La lecture automatique autorise l'interconnexion des systèmes d'information et leur mise à jour en temps réel. Dans la grande distribution, le code-barres permet entre autres : G d'entrer rapidement un produit en stock, G d'en connaître l'origine, G d'en faciliter le réapprovisionnement, G d'automatiser la sortie des stocks et d'obtenir un inventaire simplifié permanent, G d'optimiser les temps de traitement aux caisses…

es changements fréquents de prix ne facilitent pas la tâche des consommateurs. L’utilisation de code-barres sur les emballages prive les consommateurs de leur droit à l’information. Tel est l’avis de l’Institut pour la protection des consommateurs (ICP). L’Association des consommateurs de l’Île Maurice (ACIM) estime que la pratique des code-barres s’apparente au vol. Mais la loi permet seulement aux clients le droit de vérifier les prix sur l'étagère et à la caisse. Ils sont nombreux les consommateurs qui se sont vus réclamer, à la caisse, des prix plus élevés que ceux affichés sur les rayons. La tendance des consommateurs, souvent pressés ou lassés d’attendre dans des files interminables, de ne pas vérifier leur ticket de caisse fait l’affaire des libresservices. D’autant plus qu’il serait fastidieux de demander à chaque consommateur de vérifier les prix payés avec ceux affichés. En fait, le refus des commerçants à apposer les prix sur chacune des

L

Peut-on se fier aux code-barres ?

unités prive le consommateur de la possibilité de vérifier s’il a payé le bon prix. Les commerçants sont unanimes : il est difficile d’apposer des étiquettes sur les milliers de références dont ils disposent. C’est pourtant ce qu’exige la loi. Mais, avec le soutien des décideurs, ceux-ci ont adopté les code-barres, qui visent à faciliter le travail des commerçants. Du point de vue légal, on affirme à la Consumer Protection Unit (CPU) « qu’un client a le droit d’aller vérifier le prix mais la loi n’a pas précisé concernant les code barres. » Pour les organisations de consommateurs, les code-barres facilitent le travail des commerçants, sans pour autant faciliter la vie des consommateurs. Elles affirment que l’utilisation des code-barres prive les consommateurs de leur droit à l’information. De plus, il est déplorable que de nombreux hypermarchés ne disposent pas de lecteur de codebarres.

31

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

FRAIS BANCAIRES

ECONOMIE
Supplément

Les banquiers se frottent les mains
Tandis que, d’une part, dans les grandes capitales, des milliers de manifestants protestent contre les frais excessifs des banques, à Maurice, les consommateurs amorphes continuent à payer des frais obscurs dont ils ignorent le montant.
es banques ont l’outrecuidance d’annoncer des profits énormes. Après la Barclays Bank récemment, c’est au tour de la State Bank of Mauritius (SBM) d’annoncer des bénéfices après impôts en hausse de 3,5 % au cours du premier trimestre de l’année financière 2011. Les profits après impôts de la SBM sont passés de Rs 509,8 millions au premier trimestre de l’exercice 2011 (en l’occurrence en septembre 2010) à Rs 527,5 millions pour la période de trois mois se terminant au 30 septembre 2011. Cette hausse de la rentabilité est surtout attribuable à une augmentation des revenus en termes de frais bancaires (fees and commissions) payés par la clientèle. Sous cet item, la SBM a encaissé Rs 100 millions de plus que pour la période correspondante en 2010, soit Rs 292 millions en septembre 2011 contre Rs 192,4 millions en septembre 2010. Ce qui représente près de 55 % des bénéfices nets de la banque. Au niveau des revenus en termes d’intérêts, la SBM a enregistré une hausse de près de 10 %. Et en termes de non interest income, la hausse a été de 25,1 %. Ces chiffres confirment l’affirmation des observateurs indépendants à l’effet que les banques capitalisent sur les non-interest charges et délaissent de plus en plus la concurrence sur les taux d’intérêt. En dépit des affirmations à l’effet que ces charges sont affichées dans le hall de la banque, comme le requiert la Bank of Mauritius Act, celles-ci sont souvent méconnues des consommateurs. En effet, 20 % des répondants à une enquête, il y a deux ans, ne savaient pas qu’ils payent des frais pour l’utilisation des guichets automatiques (ATM) et

L

Les banques appliquent des frais excessifs sur l’emprunt. 12 % ne sont pas au courant des frais pour l’obtention d’un reçu de ces mêmes guichets. S’il y a un mot que les banques semblent ne pas connaître, c’est la concurrence. Les deux grandes banques sont, selon la définition de la Competition Act, en situation de monopole, d’où les pratiques abusives, tels que les contrats non user-friendly, une certaine connivence pour imposer des charges excessives, une pénalité pour balance insuffisante… Il faut savoir qu’en cas de balance insuffisante, la Mauritius Commercial Bank (MCB) ponctionne Rs 100 du compte de son client, alors que la SBM prélève Rs 150 en guise de pénalité. D’autre part, les processing fees pour obtenir un emprunt représentent environ 10 % du montant de l’emprunt. Par exemple, le site visit peut vous coûter jusqu'à Rs 500. Les frais pour un examen médical en vue de déterminer la prime de l’assurance-vie, en guise de garantie, ne sont jamais connus. Ceux-ci ne sont même pas indiqués sur les sites web des banques. En attendant que le régulateur décide enfin de nommer une Ombudsperson for Banks, il est grand temps qu’il soit à l’écoute des consommateurs.

M

INTERNET

auritius Telecom serait-elle en violation de la CompetitionAct en imposant des tied sales aux consommateurs ? L’enquête de la Competition Commission of Mauritius (CCM) sur l’offre MyT de Mauritius Telecom (MT) a déjà été entamée. La commission en appelle au public en vue de recueillir des témoignages et des informations sur une éventuelle violation de la CompetitionAct par MT. L’ouverture d’une enquête avait déjà été annoncée par la CCM le 21 février dernier ayant trait au produit MyT offert par MT. Dans un communiqué émis le lundi 24 octobre 2011, la commission invite les membres du public à participer à la collecte d’informations et de preuves qui pourraient soit prouver la culpabilité de MT ou disculper le fournisseur d’accès à l’internet. Les membres du public peuvent faire parvenir leurs commentaires en écrit et des documents relatifs

L’offre MyT : la Competition Commission enquête
à leurs témoignages à l’adresse de la commission, 1er étage, GM Tower, Maupin Street, Port-Louis. Ils ont jusqu’au 4 novembre prochain pour le faire. Le public pourra, ainsi, se prononcer sur le marché de l’internet fixe à haut débit, le marché de Pay TV et les appels internationaux. La commission souhaite recueillir des commentaires sur « les effets que peut engendrer la conduite de MT sur la concurrence dans les marchés concernés, en particulier celui du « Pay TV ». La commission souligne que l’offre MyT pourrait s’avérer anti-concurrentielle si MT refusait de vendre le service de l’internet à plus haut débit séparément de son bouquet de chaînes de télévision. Le même principe s’appliquerait au cas où MT, de par la fixation du prix de son service ADSL, influence indûment les consommateurs de telle façon qu’ils sont amenés à choisir le bouquet MyT. Le CCM invite le public à participer à la collecte d’informations sur l’offre MyT.

ECONOMIE
Supplément

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

32

BOURSE

Les investisseurs jouent aux attentistes
La fièvre européenne, qui a fait monter en flèche les marchés boursiers occidentaux, n’a pas atteint Maurice. Les investisseurs sont de plus en plus prudents et adoptent une politique de ‘wait and see’, attendant la présentation du Budget 2012.
a semaine dernière la communauté européenne s’est mise d’accord pour aider une fois de plus la Grèce, provoquant un regain de confiance, avec les marchés boursiers atteignant leur plus haut niveau, depuis trois mois. Mais le marché officiel mauricien n’a pas connu le même destin. Le SEM (Stock Exchange of Mauritius) est resté fébrile, et ce pour plusieurs raisons. Selon la maison de courtage Axys Stockbrocking, la fébrilité du marché boursier s’explique par le délaissement continuel des investisseurs étrangers des titres locaux, l’absence de confiance dans les ‘blue chips’, malgré des résultats intérimaires intéressants, et une attitude de “wait and see”, à l’approche du Budget, écrivent les analystes d’Axys dans leur rapport hebdomadaire. Le Semdex a légèrement dévissé, perdant 0,2 %, à 1 893,72 points, après avoir culminé à 1 913,81 points, mardi dernier, propulsé par l’ascension stratosphérique de Rogers, à Rs 390. Le titre de la Mauritius Commercial Bank (MCB) a terminé la semaine inchangé à Rs 166. La State Bank of Mauritius (SBM) termine à Rs 83. Le groupe bancaire a publié son bilan financier pour le premier

L

La tendance est au « wait and see » en attendant le Budget 2012. trimestre de 2012, réalisant une hausse de 3,5 % au niveau de sa profitabilité, après taxation à Rs 528 millions. Des sentiments mitigés ont été ressentis sur les titres des compagnies d’assurance. Le titre de Mauritian Eagle a crû de 5 %, pour

terminer la semaine à Rs 73,50. La Mauritius Union et la Swan, ont quant à elles, perdu 0,8 % et 1,2 %, à Rs 120 et Rs 321, respectivement. Après le communiqué publié par Rogers, le prix de l'action du conglomérat a atteint Rs 390.00. Mais les trois jours suivants ont été dévastateurs, Rogers a perdu de sa superbe, et a terminé la semaine à Rs 345. Ireland Blyth Limited (IBL) a chuté de 1,9 % pour terminer à Rs 79, alors que Shell a gagné 3 %, passant à Rs 161. Les deux entreprises de construction, Gamma Civic et l'UBP ont perdu 2,4 % pour terminer à Rs 400 et Rs120 respectivement. Un important volume de 40 500 d’échanges a été négocié sur UBP. Les semaines se ressemblent pour les valeurs hôtelières. New Mauritius Hotels (NMH) perd 1,9 %, tout comme Sun Resorts. Le titre de NMH passe à Rs 79 alors que celui de Sun Resorts atteint Rs 51. Naïade a aussi dévissé, perdant 0,7 % et termine la semaine à Rs 28,30. Kervin Victor k.victor@defimedia.info

ans mon analyse du 24 août, je faisais la référence suivante sur la position du Président de la Reserve Fédérale Américaine (FED). “Mr. Bernanke’s next policy bullet may well be “Operation Twist”, a process which consists of lengthening bond maturities of the current portfolio of his central bank without increasing his balance sheet… for now. This will allow him to put a foot in the door to do QE3 (Large scale asset purchases) later”. L’opération Twist est en cours depuis près d’un mois et nous entendons maintenant les échos d’un programme de ‘Nominal GDP targeting (NGDP)’. Un signal clair de la FED qui s’engage à acheter des actifs aussi longtemps que le NGDP n’atteint pas un niveau prédéterminé. La FED augmente la masse monétaire en circulation pour financer cela. Cela force les investisseurs à rééquilibrer leurs portefeuilles. Ce rééquilibrage serait beaucoup plus prononcé que ceux faits sous le QE2 ou l’opération twist puisqu’il est lié à un objectif explicite. Le Président Roosevelt a fait quelque chose de semblable avec un objectif explicite au niveau des prix entre 1933 et 1936. La Suède a aussi introduit des mesures similaires dans le passe.

D

ANALYSE

« Nominal GDP targeting » aux États-Unis
SORTIR DE LA CRISE

demandé cet audit déclare que ‘certains banquiers contrôlent les institutions qui sont censées réguler leur banques’. Par ailleurs, des mesures de relance risquent d’être bloquées par le Congrès, préoccupé par les élections de l’année prochaine.

C’EST QUOI LE NGDP ?

Ajay Gujadhur. montant total de revenue d’une économie et donc sa capacité à payer ses dettes. Le NGDP oblige les opérateurs à modifier leurs attentes sur la croissance et relance donc l’économie. Pour pousser le raisonnement à l’extrême, un entrepreneur pourrait construire une usine qu’il vendrait à la FED. Bien entendu, on n’est pas supposé aller jusqu'à ce point.

EST-CE QUE CELA MARCHE ?

La politique monétaire traditionnelle consiste à réguler le taux d’intérêt et l’achat et la vente d’obligations publiques. La théorie du NGDP préconise que dans certains cas cela n’est pas suffisant et la FED devrait acheter d’autres actifs. Le raisonnement est que le NGDP représente le

POURQUOI ?

Cela peut marcher si l’allocation des ressources se fait convenablement et si un plan de relance générale est mis en place. Or, cela risque d’être un problème majeur. D’après un rapport du ‘Government Accountability Office’ (GAO) en date du 19 octobre dernier, la FED est minée par des conflits d’intérêts. Le sénateur Sanders qui avait

Les paramètres n’ont pas changé depuis la dernière crise. Les banques ‘Too big to fail’ sont toujours là et les marchés financiers ont besoin de liquidités continues ou de promesses de liquidités pour ne pas sombrer. Le NGDP a été proposé par une importante banque de Wall Street et a le support d’éminents économistes comme M. Paul Krugman, ancien récipiendaire d’un Nobel en économie. Pour rappel, ce dernier a récemment déclaré avec tout le sérieux du monde qu’il suffisait qu’on croit en une invasion d’extraterrestres pour générer suffisamment ‘d’activités économiques’ et sortir de la crise. Il est très probable que nous aurons un semblant de NGDP déguisé en QE3 dans les mois qui viennent. L’impact primaire sera comme d’habitude une hausse des marchés financiers, des commodités, et possiblement de l’immobilier si ce secteur est visé directement par le programme. Tout cela relancera la consommation à travers le ‘wealth effect’. Après la fin de QE2, nous sommes retournés à la case départ avec un marché et une économie qui ont rechuté. Une situation similaire nous attend probablement pour le QE3. Ajay Gujadhur AG Asset Management www.agamweb.com Cet article est à des fins académiques seulement.

33

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

MAGAZINE
Fête des morts

L

La fête des morts comme la Saint-Valentin, c’est aussi la fête des fleurs. Cependant, avec la cherté de ces dernières, les Mauriciens tiquent avant de fleurir les tombes…

Les fleurs n’attirent plus autant
Face à la cherté des fleurs, les gens se tourneraient, selon Nizla, la responsable des magasins Plastic World, vers les fleurs artificielles. « Nous vendons plus de fleurs en plastique pour la fête des morts. La raison est simple, c’est parce qu’elles sont beaucoup moins chères et plus résistantes », dit-elle. Malgré la crise économique, certaines fleurs ont toujours la cote. « Pour la fête des morts, les gens aiment bien les chrysanthèmes, les glaïeuls mais leurs préférées demeurent les anthuriums et les estatis qui sont plus résistants. En ce qui concerne la forme, ils prisent les bouquets livrés avec de la mousse qui durent plus longtemps. Il nous arrive aussi de vendre des couronnes », fait remarquer Rajesh Jhummun. Thierry Léon t.leon@defimedia.info

a crise économique semble également avoir touché les frontières de l’au-delà et nos défunts en font les frais. Ils seront une fois de plus peu nombreux les Mauriciens à fleurir les tombes en ce jour de la fête des morts et cela fait déjà quelque temps que ce phénomène dure. Fleuriste depuis sept ans, Rajesh Jhummun confirme cela. « Les gens achètent de moins en moins de fleurs pour la fête des morts. L’année dernière a été une des pires que nous avons connue en termes de chiffre d’affaires pour la même période. Nous prévoyons le même scénario cette année », indique-t-il. Le responsable n’est autre que les prix exorbitants des fleurs. Le fait qu’elles sont souvent importées n’arrange pas les choses non plus. « Nous pouvons vendre les fleurs que nous cultivons nous-mêmes à un prix compétitif. Mais, en ce qu’il s’agit des fleurs importées, nous ne pouvons rien faire. Nous ajoutons une marge de profit pour ne pas travailler à perte. Par exemple, si une tige de glaïeul local coûte entre Rs 5 et Rs 10, celle importée coûte Rs 15 », explique Rita Puresh, l’une des responsables d’Harry Flowers Centre à Port-Louis.

Krystle David honore les défunts tout au long de l’année.

LES FLEURS ARTIFICIELLES

Irfad Dharka est lui plus catégorique : « Les Mauriciens n’achètent plus de fleurs pour la fête des morts. Ces derniers ont déjà du mal à se nourrir. Fleurir les tombes n’est donc pas leur priorité. Le seul moment où nous voyons grimper nos recettes c’est pendant la Saint-Valentin. « Éna boucou amouré dan sa pei la », lâche le fleuriste sur le ton du rire. Ce dernier pointe aussi du doigt la concurrence. « Il y a trop de fleuristes. La concurrence est redoutable, c’est pour cette raison que j’ai pratiquement perdu ma part de marché », ajoute-t-il.

Krystle David, de Pamplemousses, dit qu’elle ne compte pas quand il s’agit d’honorer la mémoire des défunts. « Je ne m’arrête pas à une somme quand il faut fleurir les tombes de mes proches. Chaque année j’achète donc des fleurs naturelles pour mon père, mes tantes et tous ceux qui m’ont été chers. Je ne fleuris pas les tombes de mes proches qu’à l’occasion de la fête des morts mais tout au long de l’année », explique-t-elle. Marie-Claire Yue est, pour sa part, plus terre à terre : « La tradition veut qu’on aille déposer des fleurs sur les tombes à l’occasion de la fête des morts. Cependant, je n’en vois pas trop l’intérêt. Je préfère en offrir aux vivants, parce qu’eux au moins peuvent apprécier toute la beauté des fleurs », fait ressortir cette habitante de Port-Louis.

MÉMOIRE

Du nouveau à Grand- Baie

L

a période des fêtes approche à grands pas. Qui dit fête dit amusements et le plus vieux coin de Grand-Baie connaît des changements à cette occasion. L’union faisant la force, le Banana Café, le restaurant The Grill et le Z Club fusionnent pour devenir le One Stop Pleasure Spot de Grand-Baie. Le Banana Café figurait parmi les premiers points de rendez-vous du Nord. Prisé dès sa création en 1996 et encore plus depuis sa reprise par l’Américain Greg Grewell, le café a obtenu en mai dernier une médaille d’argent décernée par la Fédération Internationale du Tourisme. En juillet dernier, l’établissement a racheté ses voisins The Grill et le Z Club. L’Américain Greg Grewell veut offrir un One Stop Pleasure Spot. Tout trouver sous un seul toit permettra aux clients de mieux se décontracter et surtout de ne pas aller à

Fusion Banana Café / The Grill / Z Club

l’aveuglette dans des endroits qui peuvent ne pas les plaire. C’est un concept qui peut brillamment marcher surtout dans une station balnéaire telle que Grand-Baie. Avec cette fusion, le live music sera d’actualité. Le groupe de Blues et de Rock de Greg Grewell, qui est avant tout un chanteur et un guitariste, donnera des représentations quotidiennes pendant les fêtes. Les clients pourront passer la soirée dans un seul endroit. Elle pourrait commencer par un verre au Banana Café, que ce soit à l’intérieur ou sous le toit en chaume, se poursuivre par un moment gourmand à l’américaine devant de juteux steaks et prendre fin au Z Club, qui est un des plus branchés du moment. Le concept est nouveau mais il est prometteur… J.S.

MUSIQUE & CINÉMA

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

34

Kim Kardashian divorce après deux mois de mariage
e lui ai parlé brièvement. Elle a dit qu’elle était triste et qu’elle s’était laissée emporter par les événements », a dit Ryan Seacrest lors de son émission de radio diffusée à KIIS-FM, en Californie, lundi. L’animateur produit la téléréalité de Kardashian. Dans sa requête en divorce déposée à la Cour supérieure de Los Angeles, Kardashian mentionne que la séparation est survenue le 31 octobre 2011. Les motifs évoqués sont les habituelles « différences irréconciliables ». Elle mentionne également qu’elle avait conclu une entente prénuptiale avec Humphries et qu’elle ne souhaite pas verser une pension alimentaire à son futur ex-époux.

Kim Kardashian a demandé le divorce lundi, 72 jours après avoir épousé le joueur de basketball Kris Humphries, lors d’une cérémonie qui avait été filmée pour la téléréalité de la plantureuse jeune femme.

«J

UN MARIAGE EN PÉRIL
« Après y avoir songé sérieusement, j’ai décidé de mettre un terme à mon mariage. J’espère que tout le monde comprendra qu’il ne s’agit pas d’une décision facile. Je souhaitais que cette union dure toujours, mais parfois, les choses ne vont pas comme nous le voulons. Nous restons amis et nous nous souhaitons

le meilleur », a confirmé la star de téléréalité dans un communiqué transmis à UsWeekly. Une source proche de Kardashian a dit à People qu’elle souhaitait vivre « un conte de fées », mais que la téléréalité de la jeune femme aurait entraîné trop de pression pour le couple. Kardashian et Humphries avaient annoncé leurs fiançailles en mai après six mois de fréquentation. Ils s’étaient mariés le 20 août. Plusieurs participants à la téléréalité de la mariée et des célébrités comme Avril Lavigne, Lindsay Lohan, Eva Longoria, Seacrest, Mario Lopez, Julianne Hough et Kenneth «Babyface» Edmonds avaient assisté à la cérémonie. Après une courte lune de miel, le couple avait mis le cap sur la Grosse Pomme pour y tourner la deuxième saison de «Kourtney and KimTake NewYork». Kardashian et Humphries faisaient l’objet de rumeurs depuis quelques semaines. Les époux étaient souvent vus chacun de leur côté. Ils ont aussi été aperçus sans alliance à plusieurs reprises.

Taylor Swift devant la justice
Si vous êtes le sosie d'une célébrité et que vous comptez balancer quelques photos osées pour gagner des sous, abandonnez l'idée ! Souvenez-vous l'été dernier... Celeb Jihad publie une photo d'une fille ressemblant trait pour trait à Taylor Swift dans une position plus qu'aguicheuse et peu vêtue. Mais la petite blague n'était pas du goût de la chanteuse qui avait déclaré : "Ce n'est pas moi. S'il vous plaît ne postez pas de fausses photos de moi qui pourraient tromper mes fans." Résultat, la country-girl et ses avocats auraient décidé de porter plainte pour que la photo soit retirée du site.

Les Aventures de Tintin

Le film peut-il marcher aux USA ?

Mort de Michael Jackson: un témoin clé fragilise la défense du Dr Murray
Sixième semaine du procès... Le Dr White, pourtant cité par la défense, a été contraint d'admettre les erreurs professionnelles du Dr Murray. Accusé d'homicide involontaire après la mort du roi de la pop, intoxiqué au profopol, le Dr Murray risque quatre ans de prison. Le témoin-clé des avocats du Dr Conrad Murray, jugé à Los Angeles pour la mort de Michael Jackson, a été contraint, lundi, d'admettre les erreurs professionnelles du praticien au cours d'un contre-interrogatoire musclé qui fragilise la défense. La sixième et dernière semaine de débats à la Cour supérieure de Los Angeles, s'est ouverte avec le contreinterrogatoire du Dr Paul White, dont les conclusions fondent l'essentiel de l'argumentaire de la défense du Dr Murray, poursuivi pour homicide involontaire. Le Dr Murray n'a pas encore décidé s'il témoignerait ou non à son procès. "J'ai encore besoin de temps, je n'ai pas pris ma décision. Cela dépendra du développement du procès", a-t-il déclaré au juge Michael Pastor en fin de journée, en l'absence des jurés.

L

e plus gros pari du nouveau film de Steven Spielberg : conquérir le public américain ! Ce qui devait arriver arriva : Les Aventures de Tintin est un très grand succès au boxoffice européen. 55,8 millions de dollars en moins d'une semaine sur 19 territoires : un joli chiffre. Les analystes américains remarquent ainsi que le film a fait en France l'équivalent de 21,5 millions de dollars, ce qui représente un record d'ouverture pour un film qui n'est pas une franchise... Mais ces chiffres-là ne masquent pas le plus gros défi

Sur 19 territoires, $ 56 M d’entrées de Steven Spielberg : convaincre les Américains. « Si jamais le film marche aux USA, les albums de Tintin seront enfin publiés correctement aux USA». C'est Spielberg qui a fait cette confidence à la presse lors de la première à Bruxelles du ‘ Secret de la Licorne ‘. Un fantasme de tintinophile, qu'on peut aussi interpréter comme un voeu pieux de la part du réalisateur. Spielberg aurait effectivement bien besoin que Tintin soit enfin populaire dans son pays pour garantir le succès de sa trilogie. Ce qui est loin d'être le cas.

35

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

MUSIQUE & CINÉMA
Kristen Stewart désire jouer aux côtés de Shah Rukh Khan
La fascination des vedettes de Hollywood pour Bollywood se poursuit. La dernière à faire état publiquement de ses intentions de tourner un film aux côtés d’un acteur de Bollywood est Kristen Stewart, l’héroïne de « Twilight ». Elle est une grande admiratrice de la superstar Shah Rukh Khan qu’elle décrit comme « epitome of romance » et elle aimerait jouer à ses côtés dans la seconde partie de son film « The Twilight Saga: Breaking Dawn ». Kristen Stewart, 21 ans, se dit prête à apprendre l’hindi pour travailler avec lui dans un film à Bollywood. Elle a été très impressionnée par les promos de « Ra.One ». « Il est une source d’inspiration pour moi », a ajouté l’actrice. Cette actrice américaine, née le 9 avril 1990 à Los Angeles, Californie, est surtout devenue célèbre grâce au rôle de Bella Swan dans le film « Twilight, chapitre I : Fascination et ses suites ».

Kangna Ranaut

K

angna Ranaut, qui a tenu une grande variété de rôles à l’écran, a l’honneur d’être la première supergirl de Bollywood dans « Krrish 3 » de Rakesh Roshan. Il est bon de faire ressortir qu’elle a été le premier choix pour ce rôle très convoité. Il y a six mois, elle avait été approchée pour ce rôle mais son calepin était trop chargé. Mais il semble que le destin a voulu que ce rôle lui revienne. Rakesh Roshan avait entre-temps approché plusieurs autres actrices, mais elles n’avaient pas accepté les conditions imposées. Deux facteurs ont rendu cela possible pour Kangna Ranaut. Le tournage de son film « Dedh Ishqya » a été repoussé à l’année prochaine. Rakesh Roshan a lui-même décidé de démarrer le tournage de « Krrish 3 » en décembre au lieu de novembre. Kangna Ranaut (née le 20 mars 1987 à Bhambla, Himachal Pradesh) a débuté sa carrière comme actrice de théâtre à New Delhi avec le groupe de théâtre Asmita. Kangna est venue à Mumbai pour tenter sa chance au cinéma. Mahesh Bhatt l’a signée pour son film « Gangster » (2006). Le film a été un succès critique et commercial et sa performance a été particulièrement saluée. Elle a même enlevé le Filmfare Award du meilleur espoir féminin.

La première supergirl dans « Krrish 3 »
Elle a enchaîné avec un deuxième succès, « Woh Lamhe » (2006). En 2007, Kangna a tenu le rôle principal dans « Life in a ... Metro ». Kangna a ensuite fait ses débuts au cinéma tamoul avec « Dhoom Dhaam » avant de revenir à Mumbai où elle a créé la surprise avec « Fashion », film dans lequel elle a incarné le rôle d’un top model aux prises avec le succès et la drogue. Elle a travaillé ensuite dans les films suivants: « Raaz - The Mystery Continues » avec Emraan Hashmi, « Vaada Raha » avec Bobby Deol, « Kites » avec Hrithik Roshan, « Once Upon a Time in Mumbaai » avec Ajay Devgn, « Tanu Weds Manu » avec R. Madhavan, « Double Dhamaal » et « Rascals » avec Ajay Devgn et Sanjay Dutt.

La cousine d’Abhishek, petite amie de Kunal Kapoor
Depuis plus d’un an, Kunal Kapoor a gardé secrète sa liaison avec une fille de Delhi. Mais la presse a fini par découvrir l’identité de cette fille mystérieuse. Il s’agit de Naina Bachchan, la fille benjamine d’Ajitabh et Ramola Bachchan. Naina est la cousine d’Abhishek Bachchan. Kunal Kapoor et Naina Bachchan avaient été introduits par un ami commun lors d’une party à Mumbai l’année dernière. Naina, qui avait débuté sa carrière comme « investment banker », est très active au théâtre. Elle est la dernière fille du frère d’Amitabh Bachchan. Ses sœurs sont Nilima (qui détient un PhD en Aeronautical Engineering) et Namrita, une écrivaine-artiste. Kunal Kapoor, né le 18 octobre 1975, a commencé sa carrière en tant qu'assistant du réalisateur du film « Aks ». En 2003, il débute comme acteur avec « Meenaxi: Tale Of 3 Cities » de Maqbool Fida Husain. Il devient très populaire après la sortie de « Rang De Basanti ». Il a travaillé ensuite dans « Aaja Nachle » avec Madhuri Dixit et « Laaga Chunari Mein Daag » aux côtés de Rani Mukerjee.

Hrithik Roshan

« The most kissed statue » chez Madame Tussauds

L

a statue en cire de Hrithik Roshan est considérée comme « the most kissed statue » au musée de Madame Tussauds, à Londres. L’année dernière, Shah Rukh Khan se trouvait en tête de cette liste préparée par les responsables de cette institution. Selon une source du musée, au moins 20 pour cent des « kissers » sont des hommes et 80 pour

cent des femmes – la plupart moins de 30 ans. Hrithik, 37 ans, est le plus jeune acteur à avoir sa statue en cire au prestigieux musée de Madame Tussauds. Elle avait été complétée en quatre mois au coût de 150 000 livres sterling. Les autres acteurs qui ont eu cet honneur sont Shah Rukh Khan, 45 ans, Salman Khan, 45 ans et Amitabh Bachchan, 69 ans.

GUIDE TÉLÉ

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

36

Mission to Mars
Mercredi sur Ciné Frisson à 22.24
Science-fiction - Américain - Brian De Palma - 2000 - FR Avec : Gary Sinise, Tim Robbins, Don Cheadle, Connie Nielsen, Jerry O'connell 2020. Une équipe d'astronautes américains se pose sur Mars. Lors d'une exploration, une tornade s'élève et tue les membres de la mission, sauf Luke Graham qui parvient à envoyer un message de détresse. Une deuxième mission part en sauvetage sur la planète rouge. À son bord : les pilotes Jim McConnell, encore sous le choc de la mort de sa femme, et Woody Blake, et les scientifiques Terri Fisher, la femme de Woody, et Phil Ohlmyer. Un voyage épique et plein de surprises les attend

I Chaîne 1
08:30: Euronews Live 09:02: Dessins Animés 10:00: Live From Aapravasi Ghat - Trou Fanfaron Wharf Port-Louiscommemoration Of The 177th Anniversary Of The Arrival Of Indentured Labourers Official Wreath Laying And Cultural Programme 11:32: Frijolito 12:15: Recettes Des Chefs 12:39: La Planète Des Arbres 13:10: Maria La Del Barrio 13:49: La Biodiversite Menacée 14:41: Zooville 15:00: Dessins Animés 16:34: Zeek's Animal World 17:01: La Vie De Palace De Zack Et Cody 17:25: Des Chiffres Et Des Lettres 18:30: Kasamh Se 19:00: Meera 20:24: Cooking Show: Kwik

Mercredi
Kwizine 20:34: Dossier De La Rédaction 21:04: Heroes 21:45: Dream Team 22:33: Coup De Pouce Pour La Planète 23:45: Le Sang Du Nigeria 00:39:Tv5 Monde 19:30:Yoga For You 20:00: Sant Tukaram 20:30: Policewoman Yanzi 22:01: Chinese 23:00: Ramji London Wale

I Chaîne 3
114:05: Eclats De Vie 15:00: Mca Prod 17:35: Une Nouvelle Epoque De Mariage 18:50: Mca Prod 19:20:Toutes Bobines Confondues 19:50: Portraits D'antiquaires 20:00: Live From Studio A Mbc Star 2011 21:00: Army Wives 21:45:Thalassa 23:45: Live :-Uefa Champions League

I Chaîne 2
07:04: Idiot Box 09:15: Hello ! Hum Lallan Bol Rahe Hain 11:04: Astitva Ek Prem Kahani 12:06: Kasamh Se 12:30: Aloo Chat 14:20: Hindustani Magazine 15:35: Avantika 15:57:Vasantham 16:17: Gopuram 16:40: Zara Si Zindagi 17:03: Aap Ki Antara 17:30: Programme In Marathi 18:00: Business Africa 18:30: Frijolito 19:20: Choisir Ou Travay

I Ciné 12
07:31: Box Office America 07:56: Rich And Famous 08:00: Forget Paris 09:40: Gossip Girl 10:30: Maria La Del Barrio

11:15: Magic In The Water 12:51: Made In Hollywood 14:00:Terminal Error 15:31: Made In Hollywood 15:50: Rich And Famous 16:00: French Film-Forget Paris 17:37: Box Office America 18:15: Gossip Girl 19:00: Popcorn Tv Show 19:26: Rich And Famous 19:30: Dessins Animés 20:22: Rich And Famous 20:25: Love Her To Death 21:09:The Little Princess

Ces amours la
Mercredi sur Canal + à 20.10
Comédie dramatique réalisée par Claude Lelouch. Avec Audrey Dana, Laurent Couson, Raphaël. Le destin flamboyant d’une femme, Ilva, qui, sa vie durant, a placé ses amours au dessus de tout et se les remémore au rythme d’un orc.estre symp.onique. Dans cette fresque romanesque, Ilva incarne tous les courages et les contradictions d’une femme libre. Et si ce n’était pas Dieu qui avait créé la femme mais chaque homme qu’elle a aimé ?

I Cinécinéma Club
20.10:Virgin Suicides 21.45: Bully 23.40: L'échelle De Jacob 01.30: Année Bissextile 03.00: Le Dortoir Des Grandes

I Cinécinéma Star
09.35: Greystoke, La Legende De Tarzan 11.25: Blanc, Bleu, Rouge 13.00: Je T'aime Moi Non Plus 14.45: La Couleur De L'argent 16.30: Flic Ou Voyou 18.20: Le Rayon Vert 20.10: Colors 22.00:Touche Pas A Mon Gazon 23.50: Roselyne Et Les Lions

13.00: Les Bas-Fonds De Frisco 14.35: Le Franciscain De Bourges 16.28:V!Va Cinéma 17.01: L'ennemi Public N°1 18.44: Le Voyage Du Père 20.10: Les Sept Chemins Du Couchant 21.35: Les Colts Des Sept Mercenaires 23.20: La Prisonnière 01.04: Madame De

CHAÎNES THÉMATIQUES
I Ciné Émotion
06.30: Clara 08.17: Charlotte Gainsbourg Effrontément 09.17: Ma Femme Est Une Actrice 10.52: Coyote Girls 12.31: Face Au Film . La Presse 13.00: 17 Ans Encore 14.41: Ce Que Pensent Les Hommes 16.49: Hollywood Live 17.07: Le Zèbre 18.41:The Other Man 20.10:Toy Boy 21.45:Whatever Works 23.16: Clara Et Moi 00.40: Je L'aimais 08.41: Contact 11.08: Neuilly Sa Mère ! 12.39: Ultimatum 14.24: Le Seigneur Des Anneaux ... 23.27: Le Monde (Presque) Perdu 01.08: Bambou

I TPS Star
08.25:Telle Est Ma Télé News 08.30: Pauline Et Francois 10.00: Reulf 10.06: Confessions D'une Accro Du Shopping 11.46:Telle Est Ma Télé 12.48: Interlude 12.50: 7 Ans De Mariage 14.25: L'importance D'être Constant 15.56: Les Beaux Gosses 17.22: Paranormal Activity 2

19.00:Telle Est Ma Télé News 20.12: Un Été Italien 21.43: La Jeune Fille À La Perle 23.20: Un Mariage De Rêve 00.54: Aide Toi, Le Ciel T'aidera

I Ciné Frisson
06.48: Le Diplomate 08.21: Le Frère Du Guerrier 10.15: Sommeil Blanc 11.49: Le Poulpe 13.30: Pluie D’enfer 15.05: Ultimate Game 16.38: Hollywood Live 16.53: Qui A Tué Bambi ? 18.58: Les Chevaliers Du Ciel 20.40: Narc 22.24: Mission To Mars 00.18: Les Tentatrices 01.32: Ma 6t Va Crak-Er

I Série Club
07.55: Dolmen 11.15: Madame Est Servie 13.05: Amy 17.10: Stargate Atlantis 19.30: Madame Est Servie 20.10: Stargate 22.30: Stargate Universe

I Ciné Classique
007.12: Kiju Yoshida . Qu'est-Ce Qu'un Cinéaste ? 08.08: Les Vieux De La Vieille 09.36: Benjamin Ou Les Mémoires D'un Puceau 11.19: Miquette Et Sa Mère

I Ciné Premier
06.19: Face Au Film. Le Monde 06.59:Tellement Proches

37

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

GUIDE TÉLÉ

I Canal +
06.10: La Matinale] 06.55: Cartoon + 07.10: Foot : Champions League 08.20: La Dernière Chanson 10.05: Raising Hope 10.25: Là-Haut 12.10: Une Minute Avant 12.10: La Nouvelle Édition 13.35: Une Famille Très Moderne 16.10:The Tourist 17.50:Têtes À Claques 17.55: Une Minute Avant 17.55: Mon Oncle Charlie 20.00: Cinéma Dans Les Salles 20.10: Ces Amours La 22.05: A Bout Portant 23.25: Surprise 23.30: Plateau Sport 23.45: Foot : Champions League. En Direct

10.40: Le cercle 11.30:The American 13.20:The Good heart 14.55:Victor 16.25: Marga 18.00: L’Arbre 19.40: Rencontres de Cinéma 20.00:Tell Tale 21.30: K-20, l’homme aux 20 visages 23.50: Mensomadaire 00.20: Bxl-USA 01.50: Djinns

I 13e Rue
05.25: Magnum 06.20: Sauveur Giordano 07.55: Boulevard Du Palais 09.40: Les Spécialistes 10.40: Sea Patrol 11.30: Burn Notice 13.10: Jeu Fatal 14.50: Menace Sur Washington 16.25: Les Spécialistes 17.20: Burn Notice 18.10: Sea Patrol 19.05: Nash Bridges 20.05: Un Crime Dans La Tête 22.15: Le Vrai Coupable 00.25: L‘Étrangère

18.00: Foot : Champions League 19.40: Uefa Ligue Des Champions 19.40: Zapsport 19.45: Foot : Champions League - Arsenal / Marseille 21.25: Foot : Champions League 22.35: Uefa Ligue Des Champions 22.40: Les Specimens 23.40:World Poker Tour 2010 01.20:The Spécialists 01.55: Le Zapping

CHAÎNES COMMUNES
I RTL 9
11.50: Brigade Du Crime 12.40: Beverly Hills 13.35: L'homme Sans Visage 15.35: Serenity 17.40: Drôles De Gags 18.00:Top Models 18.40: Beverly Hills 19.35: Friends 20.35: X-Men . L'affrontement Final 22.25: Raw 2011-2012 00.10: Puissance Catch 01.05: Fantasmes 13.00: Les Feux De L’amour 13.40: Sous Le Soleil 14.40: Rester Jeune À Tout Prix 16.45: Une Famille En Or 17.10: L’île Aux Aventures 17.20: Brothers & Sisters 18.00: Daniella 18.40: Scènes De Ménage 18.45: Dionycité 18.58: Les Portes De La Sagesse 19.40: Klb 19.45:Tout Le Monde Joue 20: .00: Danse Avec Les Stars 22 .45: Alerte Evasion 00: .20: Fin Des Programmes 2ème Hypothèse 20h00: Danse Avec Les Stars 22h25: Alerte Evasion 23h35: Football

I Paris Première
08.00: Paris Première boutique 10.10: Roméo et Juliette 13.05: Les crimes de la jet-set 15.05:Vive la télé ! 15.10: C’est pour rire : Coluche 16.00: Show Coluche 17.00: A bout portant 18.00:Vive la télé ! 18.05: Rire et sourire. 19.20: Café-théâtre Story 20.20: Paris Première s’expose 20.25: Ma femme s’appelle reviens 22.00: Caméra café 22.50: Sex in The World 00.40: Ça balance à Paris

I Télé Réunion
08:03: Euro Million 08:07: Mar De Amor 08:56: Baie Des Flamboyants 09:24: On N’demande Qu’a En Rire 11:02: C Du Cinéma 11:10: Plus Belle La Vie 11:36:Teresa 12:23: Koud Kony 13:08: Boui Boui 13:15: Caméléon 14:46:Toute Une Histoire 15:47: Friends 16:33: Dz Le Magazine Des Lycées Et De La For 16:42:Tout Le Monde Veut Prendre Sa Place 17:31: Seconde Chance 18:24: Mar De Amor 19:15: Boui Boui 20:05: Actu 1 Ere 20:34: Sur Les Lieux Du Crime 21:02: Mad Men 23:03: Opikopi 23:30:Tropical Hit 00:11: Loca Terre 00:18: Lea Parker 01:07: Bleus, Premiers Pas Dans La Police

I Canal + Family
07.35: Chcken Town 07.40: Zig & Sharko 07.50: Jungle Beat 08.00: Kaeloo 08.15: Gorg Et Lala 08.25: Les Simpson 09.35: Alpha Et Omega 3d 11.10: Gnark 11.35: La Ferme En Folie 12.05: Zig & Sharko 12.20: Jungle Beat 12.30: L’apprenti Sorcier 14.15: Kamel Le Magicien 14.40: Rox Et Rouky 15.50:Tous En Slip 16.10: Mandarine & Cow 16.25: Blaise Le Blase 16.45: Ciné Défis Extrêmes 17.10: Les Simpson 17.55:Tempête De Boulettes Géantes. 19.45: Une Minute Avant 20.00: L’agence Tous Risques 21.50: Les Valeurs De La Famille Addams 00.45: Marga

I TF 1
07.50:Très Chasse,Très Pêche 08.20: Reportages 09.00: Les Petites Crapules 09.15: Sandra Détective 09.30:Tfou 14.05: Joyeux Noël Shrek ! 15.00: Les Douze Coups De Midi 15.50: L'affiche Du Jour 16.55: Julie Lescaut 18.35: Père Et Maire 20.25: Grey's Anatomy 21.20: Une Famille En Or 22.05: Le Juste Prix 23.33: C'est Ma Terre 23.35: Après Le 20h C'est Canteloup 23.50: Mentalist

I Canal+ Sport
07.30: Uefa Ligue Des Champions 07.30: Foot : Champions League 08.40: Uefa Ligue Des Champions 08.40: Barker. 08.45: Intérieur Sport 09.15: Nfl - Philadelphie/ Dallas 11.15: La Matinale. 12.35: Zapsport 12.40:The Spécialists 13.15: Champions League 14.55: Uefa Ligue Des Champions 15.00: Champions League 16.40: Ligue Des Champions 16.40: Foot : Champions League 17.50: Uefa Ligue Des Champions 17.50: Les Guignols De L’info 18.00: Uefa Ligue Des Champions

I Voyage
07.50: Découvrir Le Monde 08.50: Téléachat 11.05: Un Voyage, Un Train 11.30: Piémont 12.30: Croisière À La Découverte De L’egypte 13.30: Carnets De Plongée 14.30: Prenez L’air ! 14.55: Le Bazar D’ishaï 15.30: Découvrir Le Monde 16.30: Voyage En France 17.30: Terres De Légendes 18.10: En Quête De Famille 19.15: «La Boudeuse» : Au Vent De La Guyane 20.15: Dans Le Sillage Des Jonques 21.15: Le Monde Vu Du Train 22.10: Pilot Guides 23.05: Amis D’en France 23.40: Lonely Planet Six Degrees 01.40: Deux Massaïs

I TF 6
06.35: Sous Le Soleil 13.10: Faites Sauter La Banque 14.50: Beethoven, Chasseur De Tresor 18.10: Chien De Flic 2 20.15: Le Justicier Reprend Les Armes 21.50: Hard Corps, Unite D'elite 23.45: Supernatural

I Téva
08.15: A Mourir De Rire 09.50: Gypsy Wedding 10.45: Charmed 13.10: Les Entasseurs Compulsifs 14.00:Vivre Avec Une Femme Anorexique, Un Mari Fou Ou Un Enfant Toc 14.55: Des Bébés En Prison 16.30: A Mourir De Rire 16.55: Charmed 20.10: Les Héroïnes Du Quotidien 21.55: Recherche Appartement Ou Maison

Canal + Cinéma
07.00: Divers 07.10: Le zapping 07.15: American trip 09.00: En territoire ennemi

Tell Tale
Mercredi sur canal+ cinéma à 20.00
Thriller réalisé par Michael Cuesta .Avec Josh Lucas, Lena Headey, Brian Cox. Terry est un jeune père célibataire qui prend grand soin de sa fille. Sa vie prend un nouveau tournant lorsquíil reçoit une greffe de cœur. Mais d’étranges maux de tête apparaissent, puis des visions. Son nouveau cœur semble battre à son propre rythme. Hanté par son passé, le cœur commence à prendre possession deTerry, à la recherche de l’assassin du donneur.

I M6
06.50: Disney Kid Club 07.40: M6 Kid 08.20: M6 Boutique 09.35: Life Is Wild 10.15: La Petite Maison Dans La Prairie 14.30: Astérix Et Cléopâtre 15.45: Les Douze Travaux D'astérix 18.15: 100% Mag 19.15: Le 19.45 19.35: Scènes De Ménages 20.15: Desperate Housewives 22.00: Les Français, L'amour Et Le Sexe

I Antenne Réunion
06.00: Les Feux De L’amour 07.45:Tourbillon De Passions 10.05: La Loi Du Coeur 10.20: Alias 11.05: Le Monde De Joan 11.50: Noor 12.15: Couleur Kenya 12.20: Un Gars Une Fille

CÔTÉ PRATIQUE
Mots casés
-3EAU NEE NUE OUT RAS RIT SEC TRES

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

38

Casez les mots ou sigles suivants dans la grille :
-5AMPLE ASTRE BURIN CIDRE IRISE LEGER NAGER NETTE RUPIN SAVON TESTS TRIER UTILE -6 AMITIE APNEES AUTRES ETUVAI INDUES OEDEME TRANSI

Horoscope
Bélier
Vous avez besoin de faire des choses nouvelles pour améliorer votre forme.Vous vous sentirez bien dans la tête et bien dans votre peau.Vous nourrissez un secret espoir de suivre certaines directives ambitieuses, vous prenez les choses en main. On vous félicitera pour vos résultats. Ne vous laissez pas distraire par des événements de peu d'importance. Votre forme physique vous redonnera confiance car vous en avez besoin. Chassez ce doute qui semble roder autour de vous. Vous avez les moyens de la réussite et confusément vous le savez.

Balance
Les choses semblent s'arranger de façon ordonnée pour vous. Faites preuve de plus de circonspection si vous ne voulez pas manquer l'excellente offre que l'on pourra vous faire. Profitez de votre bonne forme pour réaliser ce que l'on attend de vous.

-4AGES AINE ALEA ANAL ELIT GENE INNE ISIS LISE LUES NAIT OEIL OVIN RANG

Taureau

Scorpion
Vous avez beaucoup à faire et heureusement la grande forme sera là. Vous trouverez la coopération efficace d'une personne bien qui vous aidera dans votre travail. Encouragez-la car vous serez sûr de pouvoir compter longtemps sur elle.

Sagittaire
Le ciel vous est particulièrement favorable en ce moment sur le plan personnel. Profitez-en. Il faudrait penser à des transformations sensibles dans votre attitude envers les autres. Vous êtes capable de grandes choses, faites preuve de confiance, votre dynamisme fera le reste.

-7 BECASSE DIERESE ESSONNE

ETIREES ETRIPES ITALIEN OCARINE

POINTER RIDERAS -9 SERTIRENT

-10 ETOILERAIT

TRENTAINE

-11 COTE D'IVOIRE IRRATIONNEL

Gémeaux
C'est la grande forme physique et votre moral s'en ressent. Vous n'aurez pas à attendre longtemps pour toucher le but que vous vous êtes fixé.Vous aurez une vue très nette du chemin à prendre pour mener à bien une entreprise délicate.Tout vous réussit.

Sudoku

Cancer
Votre moral en ce moment est préservé, tout semblera vous sourire. Ne rejetez pas une proposition désintéressée qui vous sera faite bientôt. Vous serez sensible à cette marque d'amitié.Vous aurez besoin de vous laisser convaincre.Vous retrouvez le sourire. Une relation très importante va faire en sorte de se rapprocher de vous dans quelque temps. Vos sentiments amicaux à son égard évolueront favorablement, ce qui vous apportera beaucoup de réconfort et de sérénité. Vous verrez la vie sous un autre angle.

Capricorne
Vous voulez toujours aider ceux pour qui vous nourrissez des sentiments profonds.Vous vous rendez compte que vous avez plutôt tendance à ne pas leur rendre vraiment service. Chacun devrait pouvoir prendre conscience de ses forces et de ses faiblesses.

Lion

Verseau
Vous vous demandez si vous avez raison d'agir de façon un peu cavalière vis-à-vis d'une personne que vous ne portez pas dans votre cœur. Il y va sans doute de votre renommée de ne pas vouloir céder à un certain chantage de sa part.Vous savez garder votre calme. Malgré certaines incertitudes dans le déroulement des opérations, votre forme physique vous permet d'effectuer un long parcours même si on cherche à vous mettre des bâtons dans les roues. Vous reprenez confiance en vous et se confirmera très vite la pleine réussite.

Vierge
Vos soucis vont fondre comme neige au soleil. Vous aurez l'excellente occasion de vous rapprocher de quelqu'un qui vous est proche. Prenez tout le temps de bien faire comprendre ce que vous désirez vraiment. Parlez franchement mais calmement et on vous écoutera.

Poissons

ledefi.plus@intnet.mu Website: www.defimedia.info Directeur/Rédacteur en chef: Ehshan Kodarbux (en congé) ehshank@defimedia.info
Administration

Rte Royale, GRNO, Port-Louis
Tél.: 211 7766 – Fax: 211 5173

PETITES ANNONCES

adminledefiplus@intnet.mu
Secrétariat
213 8422

213 8420

l.ramdour@defimedia.info pubquotidien@defimedia.info Jane Lutchmaya jane@defimedia.info 213 8430
Chef d’édition
212 4820 – 211 8627

Avec la collaboration des rédactions du Défi Plus, de L’Hebdo, de News on Sunday et de Radio Plus Jean-Hugues Olivier
211 8131

Rédaction

Publicité

Sports

jh.olivier@defimedia.info
Imprimé par

FEMI Publishing Co. Ltd.

Vous pouvez passer de petites annonces de nature non commerciale gratuitement en contactant notre section publicité, située à 4B, rue La Bourdonnais, Port-Louis (Bâtiment Radio Plus), ou en envoyant vos annonces par mail à classified@defimedia.info

gratuites

L A B Y R I N T H E

Solutions du Mardi

Sudoku

39

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

AGENDA
Météo Temps ensoleillé
Selon la station météorologique de Vacoas, il fera beau au Nord, dans l’Ouest et à l’Est. Toutefois, la région Sud et le plateau central devront s’attendre à de la pluie. Le vent soufflera du Nord à 10 km/h. La température variera entre 16° C et 30° C. La mer sera modérée. Concernant la marée, elle sera haute à 9 h 10. Les derniers rayons seront visibles à 18 h 19 et le soleil se lèvera à 5 h 27 le 3 novembre.

Festival Reggae Donn Sa

O

SB Co. Ltd et Live N Direk Entertainment organisent la nouvelle édition du festival Reggae Donn Sa qui se tiendra le samedi 5 novembre, au stade GermainComarmond, à Bambous, à partir de 18 heures. Pour cette manifestation, les organisateurs ont conçu un concert spécial avec une scène 100 % Femme. Des artistes de la gent féminine du monde du reggae seront en action lors de cette nuit de musique. On retrouvera la star jamaïcaine Etana, la Réunionnaise Malkijah, Grace Barbe et Jahna Banks des Seychelles et la

Malgache Sydney. Maurice sera représentée par Laura Beg, Lady Haydee, Linzy Bacbotte et la jeune Jemina. Cette édition spéciale veut valoriser les femmes qui se mobilisent pour promouvoir le reggae. La soirée comprendra aussi sa session de deejaying avec un Sound System avec DJ Kingdom et DJ Did Steph aux platines. L’animation sera assurée par Koul B.Les billets seront en vente à Rs 400 et Rs 500 le jour du festival.Les points de vente sont : Otentikk Paradize Burning, DodoMusic Shop, Master Sound, Magasin Symphony.

Hotlines

177e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés

Pour commémorer le 177e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés à Maurice, qui sera célébrée aujourd’hui le 2 novembre, le ministère des Arts et de la Culture a prévu une cérémonie officielle qui sera suivie d’un spectacle culturel. La cérémonie officielle se tiendra à la Mauritius Ports Authority tout près du Trou Fanfaron à partir de 10 heures avec un dépôt de gerbes à l’Aapravasi Ghat, suivi du lancement d’un E-book, qui raconte l’histoire de « Calou et Laloo », en 5 langues, notamment l’anglais, le français, le créole, le bhojpuri et l’hindi, ainsi que de la newsletter de l’Aapravasi Ghat. À noter que le nom du gagnant du Young Historian Award sera connu ce jour-là. Quant au spectacle, il sera assuré par les jeunes de la Comédie Mauricienne et du Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois à travers une pièce de théâtre et par les étudiants du Centre de Lecture et d’Animation Culturelle avec un récital de poèmes. Un concert sous le thème de la World Music se tiendra au Sapin le 12 novembre à partir de 20 heures.

Seront sur scène, Denis Frico, Zan Zak et Saya. L’entrée est à Rs 200.

• CWA : 170 • CDU : 113 • Police : 999 • Fire Services : 995 • SAMU : 114 • SOS Femmes : 433 3391 • Suicide Prevention Unit : 188

Taux de change

Dollar US Rs29, 80 Euro Rs 41, 24 Dollar australien Rs 31, 21 Rand Rs 3,81 Livre sterling Rs 47 03 Roupie indienne Rs 0,60

La MBC accueille jusqu’à la mi-novembre une exposition sur les reproductions de tableaux de Rabindranath Tagore. Cette exposition sera visible de 10 à 18 heures à son siège à Réduit.

Exposition de reproductions de tableaux de Rabindranath Tagore

Fête paroissiale de Sainte-Croix
Une fête se tiendra dans la cour de l’église de SainteCroix le 6 novembre à partir de 10 h 30. Lors de cette journée, il y aura un restaurant, un coin pour enfants, des jeux divers, entre autres. Des artistes seront également sur scène pour assurer l’animation.

Braderie au Caudan

Concert de World Music au Sapin

C’est la période des soldes dans les magasins du Caudan Waterfront jusqu’au 5 novembre. Le public pourra bénéficier des remises jusqu’à 50 %.

Si vous êtes friands de concepts novateurs, de solutions pratiques, économiques et « ecofriendly » pour votre maison, alors la seconde édition du Salon de la Maison pour l’année 2011 vous ravira. Cette initiative de PubliPromo se tiendra du 2 au 6 novembre au Centre Swami Vivekananda, à Pailles. Quelque 120 professionnels de la Maison et du Jardin feront découvrir aux Mauriciens les nouvelles tendances du secteur de la maison et du jardin. À noter que le Salon de la Maison et du Jardin sera ouvert de 10 à 19 heures. L’entrée est fixée à Rs 40 pour les adultes et Rs 20 pour les enfants. I Les Schtroumpfs 3D Salle 3 : Mer. 2 au mar. 8 à 11h00, 13h10, 15h30 et 17h50 I Green Lantern Salle 4 : Mer. 2 au mar. 8 à 20h45 I Destination finale 5 Salle 5 : Mer. 2 au mar. 8 à 10h30, 13h20, 15h20, 18h00 et 20h50 I Les aventures de Tintin (3D) Salle 1 : Mer. 2 au mar. 8 à 10h30, 13h00 15h15, 17h30 et 21h00

Salon de la Maison et du Jardin

STAR CAUDAN I Green Lantern Salle 1 : Mer. 2 au mar. 8 nov. à 11h00, 13h15, 15h30, 18h00 et 21h00 I Les trois mousquetaires Salle 2 : Mer. 2 au mar. 8 nov. à 11h00, 13h15, 15h30, 18h00 et 21h00 I Les aventures de Tintin Salle 3 : Mer. 2 au mar. 8 nov. à 11h00, 13h15, 15h30, 18h00 et 21h00 STAR CUREPIPE I Les aventures de Tintin Salle 1 : Mer. 2 à 11h30, 14h00, 15h30, 16h30 et 20h30. jeu. 3 et ven. 4 à 11h30, 14h00 et 20h30, sam. 5 et dim. 6 à 11h30, 14h00, 16h30 et 20h30 I Conan Salle 2: Mer. 2 à 11h30, 14h00, 15h30, 16h30 et 20h30. jeu. 3 et ven. 4 à 11h30, 14h00 et 20h30, sam. 5 et dim. 6 à 11h30, 14h00, 16h30 et 20h30

Si on allait au cinéma ... ?

CINE KING’S I RA-One Salle 1 : Mer. 2 à 10h00, 13h00, 16h15 et 20h15. Jeu. 3 et ven. 4 à 10h00, 13h00 et 20h15. ANAND I RA-One Mer. 2 nov. à 13h00, 15h30, 18h15 et 21h00. Jeu. 3 et ven. 4 à 13h00 et 20h15. Sam. 5 et dim. 6 à 13h00, 16h00 et 20h15. NEW SAVOY I RA-One Salle 1 : Mer. 2 nov. à 10h15, 13h30, 16h30 et 20h30. Jeu. 3 et ven. 4 à 10h15, 13h15 et 20h15 I RA-One Salle 2 : Mer. 2 nov à 12h00, 15h00 et 19h00. KLASSIC I RA-One Salle 1 : Mer. 2 nov. à 10h15, 13h30, 16h30 et 20h30. Jeu. 3 et ven. 4 à 10h15, 13h15 et 20h15. I RA-One Salle 2 : Mer. 2 nov. à 12h00,

15h00, 19h00 et 21h45. CINE CITY I RA-One Salle 1 : Mer 2 nov. à 10h30, 13h30, 16h30 et 20h30. Jeu. 3 et ven. 4 à 10h30, 13h30 et 20h30. Salle 2 : Mer. 2 nov. à 12h00, 15h00 et 19h00. I Azaan Salle 3 : Mer. 2 nov. 10h30. Jeu. 3 à 10h30 et 20h30.Ven. 4 à 13h30 I Real Steel Salle 3 : Mer. 2 nov. à 10h30 et 16h30. Jeu. 3 à 13h30. Ven. 4 à 10h30 et 20h30. I 7 Aum Arivu Salle 3 : Mer. 2 nov. à 13h30, 16h30 et 20h30. NOVELTY I RA-One Salle 1 : Mer. 2 nov. à 10h00, 13h15, 16h30 et 20h15. Jeu. 3 et ven. 4 à 10h00, 13h15 et 20h15. I 7 Aum Arivu Salle 2 : Mer. 2 nov. à 10h00,

13h15, 16h30 et 20h15. Jeu. 3 à 10h00 I Loot Salle 2 : Jeu. 3 à 20h15.Ven. 4 à 10h00, 13h15 et 20h15 EROS I RA-One Ven. 4 nov à 8h15. Sam. 5 à 16h15 et 20h15. Dim. 6 à 1h15, 16h15 et 20h15. Lun. 7 au jeu. 10 à 20h15. STAR BAGATELLE Salle 3 : Mer. 2 au mar. 8 à 10h40, 13h10, 15h30, 17h30 et 20h50

PETITES

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

40

ANNONCES
w w w. d e f i m e d i a . i n f o / a n n o n c e s Af fr anchissez vos annonces g r atuitement!
l'Escalier et lot de 9 perches à Plein-Bois dans une zone résidentielle avec vue sur la mer, 4 lots dans le centre de l'Escalier et un lot de 8 perches à Chattargoon Lane, près du pont - prix abordable. Tel : 788 3555 / 767 5785. Tel : 698 3198 /762 1922. • À vendre terrain de 110 toises à Bel-Ombre. Prix: Rs 900,000. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre terrain de 82 toises à Morc Highlands phase 3. Prix: Rs Rs 1.2 M à débattre. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre plusieurs portions de terrain à Flic-en-Flac. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre terrain de 99 toises à Rose-Belle près du Bazar. Prix: Rs 1.2 M.Tel: 698 3198 / 762 1922. • À vendre urgent terrain à Albion, 140 toises à rue de Marlin à Morc. De Chazal, près du Club Med. Prix: Rs 2 000 000. Tel: 733 9892/ 728 2862. Courtier s abstenir. • À vendre terrain de 20 perches à La Marie,Vacoas à 500 mt de la route Royale. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre terrain de 1,1/4 arpent agricole à Cluny. Prix: Rs 450 000 l’arpent. Tel : 698 3198 / 7621922. • À vendre terrain de 2,1/2 arpent agricole à Rivière-du-Poste. Prix: Rs 500 000 l’arpent. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre terrain de 20 perches à Melrose à 100 mt de la route Royale. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre terrain de 70.65ts à Seizième Mille, Forest-Side. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre terrain de 25 perches à Camp Roches, Henrietta. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre terrain d’un arpent 30 perches à Pointe-aux-Piments. Tel : 796 1028.

ONCES TITES ANN PE
nonces e petites an ez passer drciale gratuitement Vous pouv on comme blicité, de nature n tant notre section pu ais, c onn en conta e La Bourd uée à 4B, ru ment Radio Plus), sit ail (Bâti Port-Louis t vos annonces par m n envoyan @defimedia.info. ou e à classified
manger, 2 cuisines, 4 salles de bains, 4 toilettes, 3 balcons, garage, cour clôturée avec système d’alarme. Tel: 675 1786. • À vendre bungalow de 3000 p.c avec piscine à Safeland 3, Flicen-Flac .Tel 698 3198 / Mbl: 762 1922. plage, appartement de 2 chambres à coucher, salon, salle à manger, cuisine, salle de bains, 2 toilettes, parking–prix intéressant. Tel : 675 1786 / 769 1472. •À vendre URGENT apartement 2 c a c, salon, s-àmanger, toilettes, s-d-bains et terrasse à Rs 650,000 à débattre avec granite, carrelage, fenêtre et porte en aluminium de classe.Tel: 751 3740. • Appartement NHDC à Carreau Lalo, Vallée-desPrêtres à côté du collège Islamic et collège SSS Nord. Tel: 751 3740. • Occasion ! Grand-Baie, dans le centre, appartement de 2 chambres à coucher, salon, salle-à-manger, cuisine, 2 salles de bains, 2 toilettes, parking. Prix intéressant. Tel: 675 1786 / 769 1472.

gratuites

À VENDRE TERRAIN
• Occasion exceptionnelle!À vendre à Curepipe, rue Pope Hennessy, terrain residentiel de 300 toises. Tel: 769 1472 / 674 6049. • Urgent ! À vendre à Flic-enFlac, morcellement Safeland, phase 1, terrain de 165 toises. Tel – 675 1786 – 674 6049 – 769 1472. • À vendre à Trou-aux-Biches, morcellement Jhubhoo, terrain residentiel de 140 toises. Tel: 674 6049 / 769 1472 • À vendre à Flic-en-Flac, morcellement Safeland, phase 3, terrain de 450 toises. Idéal pour projets d’appartement. Tel: 675 1786 /674 6049. • Terrain résidentiel ou industriel de 1A à vendre à Arsenal, tout près de l'autoroute et de Freeport à 125mts de la route Royale.Tel: 251 5418. • Terrain résidentiel de 31ps à vendre à la route Royale, PetitRaffray.Tel: 251 5418. • Terrain résidentiel de 11ps à vendre à Terre-Rouge à 35mts de la route Royale. Tel: 251 5418. • À vendre terrain de 70 perches pieds dans l'eau (freehold) avec permis de construction, après Les Salines – Rivière-Noire. Tel: 768 7017. • À vendre terrain de 66 perches à Pereybère, à 200 mètres de Macumba, derrière Amigo. Prix: Rs 15 000 p à débattre. Tel : 788 3555 / 767 5785 • À vendre terrain de 200 toises y compris une maison de 100 mètres carrés, route Royale, Le Hochet,Terre-Rouge. Prix: Rs 1.5 million. Tel: 250 7852. • À vendre terrain de 51 toises à la route Cocoterie, Roche-Bois. Tel: 946 1723. • À vendre terrain de 117 toises, Avenue des Manguiers, morc Beerjeeraz, Albion - (10.5 p). Tel: 767 5785 / 788 3555 • À vendre plusieurs lots de terrain de 8 à 12 perches à

• À vendre terrain de 25 perches (résidentiel ou commercial) à la rue Seeneevassen, QuatreBornes, tout près du terrain de football. Prix abordable. Tel : 788 3555 /767 5785. • À vendre terrain résidentiel à 100 mètres de la route Royale avec toutes les aménités. Tel: 788 3555 / 767 5785. • À vendre 3 lots de terrain de 3A45p, A45p et A42 p à Rs 8 millions l’arpent - ou le tout 8 Arpents 70 perches. Tel: 767 5785 / 788 3555. • À vendre terrain de 110 toises à Beau-Bassin. Prix: Rs1, 9m neg. Tel : 496 7848 / 788 3581. • À vendre terrain de 358 toises à Beau-Bassin idéal pour projet d’appartement. Prix: Rs 4.8m nég.Tel : 496 7848 / 788 3581. • À vendre terrain de 70toises à Beau-Bassin. Prix: Rs 1.3m nég. Tel : 496 7848 /788 3581. • À vendre terrain de 389 toises région Balfour, Beau-Bassin idéal pour appartement. Prix: Rs 13.5m nég. Tel 496 7848 / 788 3581. • À vendre terrain de 1 000 toises à Monté-S, Coromandel. Prix: Rs 20,000/- toise. Tel : 768 7017. • À vendre terrain industriel de 4 arpents près rond-point Jumbo, l'autoroute du Nord accès ‘entrée et sortie’ sur l’autoroute.Tel: 768 7017. • À vendre terrain résidentiel au morc De Chazal à Albion, 140 toises à la rue Marlin, près du Club Med. Prix Rs 15 000 toise. Tel : 247 2986 / 733 9892. • À vendre à Petite-Rivière, situé à Camp-Benoît, terrain résidentiel d’un lot de 537 toises à Rs 3 222 000 (Prix négociable). Tel : 779 5689. • À vendre à Beau-Bassin, situé à la rue de Rosnay et Montgomery, terrain de 100 toises. Tel : 779 5689. • Terrain à vendre à Bocage, Clavis, Helvetia, St-Pierre. Tel : 251 2345. • À vendre terrain de 11 perches et demie à Mon Désir,Vacoas.

À LOUER CAMPEMENT
• À louer campement de 4 c.a.c, salon, studio, etc à 1 min de la plage publique de Pereybère. Tel : 939 2772 /217 4421. • Jolie villa personnelle avec piscine à Pereybère, près chemin 20pieds, 4cac, salon dans un coin tranquille. Tel: 496 4881. • À louer grande villa de 5 chambres à Mont Choisy avec jardin et alarme à Rs2 500 par jour. Rs 25 000 mensuel. Tel : 770 7446.

À LOUER APPARTEMENT
• Flic-en-Flac, quelques minutes de marche vers la plage publique, studio entièrement meublé et bien équipé de 1 chambre à coucher, salon, salle à manger, cuisine, salle de bains, toilette, parking, climatiseur. À louer à long terme, préférence aux étrangers. Tel 675 1786 /674 6049 • Studio/Appartements à louer à Pereybère à 5 mins de la plage (a pied) studio/appartements 2 ou 3 chambres, cuisine équipée, chambres climatisées, grand jardin, cour clôturée. WIFI gratuit à partir de Rs 1000 par nuit, App 2 chambres Rs 1600, App 3 chambres Rs 2000 par jour. Tel: 974 0329/787 6108. • Mon Choisy - Appartement de 2 à 3 c.à. coucher dans un complexe sécurisé avec piscine.Tel: 989 47 30. • Mon Choisy - Appartement sécurisé de 3 c.à.c, 2 s.d.b/wc, salon/s.à.manger, cuisine. Idéal pour vacances en famille de 6 à 8 personnes en face de la plage

À LOUER STUDIO
• À louer studio, appartement luxe de 1 à 3 c.à.c à Flic-enFlic.Tel: 698 3198 / 762 1922.. • À louer studio 800sq/ft 1st floor, complètement meublé, centre de Port-Louis à Rs 8 000 mensuel.Tel: 792 1333.

CHERCHE TERRAIN
• Cherche terrain dans la region de Pointe-aux-Canonniers. Tel: 793 0824. • Looking for agricultural land to rent - region Plaines-Wilhems. Call: 492 1568.

À VENDRE APPARTEMENT
• À vendre 4 appartements à Flic-en-Flac de 2 c.a.c, s.d.b, toilettes à Rs 1,9m. Tel 496 7848 / 788 3581. • À vendre appartement de 3 c.a.c à l’Avenue Kestrel, Flicen-Flac. Tel : 698 3198 / 762 1922. • Trou-aux-Biches, non loin de la

À VENDRE CAMPEMENT
• Occasion exceptionnelle ! À vendre à Flic-en-Flac, morcellement Safeland, phase 3, terrain de 8 perches, campement à étage et meublé de 5 chambres à coucher, 2 salons, 2 salles-à-

41

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

PETITES ANNONCES
CHERCHE D’EMPLOI
• I am 22yrs, searching for a job as draughtman, partly qualified for the above post. Experienced & motivated.Tel: 951 5116.

publique avec piscine commune.Tel: 989 47 30.

maison en bêton de 3 chambres-à-coucher, salon, salle-à-manger, cuisine, salle de bains, toilette sur un terrain de 85 toises. Tel: 675 1786 / 769 1472 • Floréal, avec jolie vue, grande maison de 5 chambres à coucher, salon, salle-à-manger, cuisine, salle de bains, toilettes sur terrain de 2 ½ arpents. Tel: 674 6049 /769 1472. • À vendre maison de trois chambres-à-coucher à proximité du Lycée Labourdonnais, à Curepipe. Prix: Rs 3 400 000. Tel: 935 0939. • À vendre maison à étage de 7 chambres à coucher sur un terrain d'une superficie de 270 toises à rue Saint Clément, Curepipe. Idéale aussi pour bureau. Prix: Rs 7 500 000 (neg).Tel: 756 4678. • À vendre maison et bâtiment commercial à Western Boundary, Quatre-Bornes. Tel : 796 1028. • Cottage - À vendre maison NHDC de 3 c.à.c, salon/s.à manger, cuisine, 2 s.d.b/ wc.Petite cour cloturée à Rs 750 000 à débattre. Tel: 779 44 49.

Tel: 675 1786 / 769 1472. • Demande à acheter maisons, terrain, appartement, campement etc. Tel : 698 3198 / 762 1922.

ACHAT/VENTE
• Voulez-vous vendre votre terrain, maison ou bâtiment rapidement.Tel: 796 1028.

OFFRE D’EMPLOI
• Nouvelle pizzeria à Curepipe recrute pizzaiolo, caissière/ vendeuse avec bonne présentation, livreur avec permis scooter, habitant régions Curepipe/Floréal. Tel: 493 9627. • Cargoways Logistic cherche un chauffeur "poids-lourd avec trailer". Tel: 217 2500 / 253 4135

À VENDRE MAISON
• Occasion exceptionnelle ! À vendre à Curepipe, rue Lees, jolie maison de 4 chambres à coucher, salon, salle-à-manger, cuisine, salle de bains, toilettes sur un terrain de 180 toises. Prix intéressant. Tel : 675 1786 / 674 6049. • À vendre à Rose-Hill, tout près du marché, maison meublée à Rs 5 000 000 (Prix nég). Tel : 779 5689. • À vendre maison à Avenue Berthaud, Quatre-Bornes. Prix: Rs 2.5 M.Tel : 796 1028. • À vendre-Rue Magon, PortLouis comprenant 10 chambres pour 2 familles, plus garage à étage.Tel: 768 7017. • À vendre maison à étage de 3500 p.c sur terrain 11 perches à Mesnil. Tel : 6983198 / 7621922. • À vendre maison à l’étage sur terrain de 5 perches 1/2 à Rose-Belle à Rs 2.5 M. Tel : 698 3198/762 1922. • À vendre maison sur terrain de 65 toises à Mahébourg à Rs 1.5M. Tel : 698 3198 / 762 1922. • À vendre maison à étage, 3 chambres-à-coucher,2 cuisines,2 salles de bains, 2 toilettes, salle-à-manger, garage, cour clôturée sur un terrain de 73 toises à l’Avenue Berthaud, Quatre-Bornes. Prix: Rs 2.5M.Tel : 796 1028. • Cause de départ ! Curepipe, région Brown Séquard, grande maison de 3 chambres-àcoucher, salon, salle-à-manger, cuisine, 2 salles de bains, 2 toilettes, garage, cour clôturée sur terrain de 120 toises. Prix intéressant. Tel: 675 1786 / 674 6049. • Cause de départ ! À vendre à Vacoas, centre, grande maison à étage de 5 chambres-àcoucher, salon, salle-à-manger, cuisine, 3 salles de bains, 3 toilettes, 2 terrasses, garage, cour clôturée sur terrain de 140 toises.Tel: 675 1786 / 769 1472. • Phoenix, 2e position de la route Royale, grande maison à étage de 4 chambres-à-coucher, salon, salle-à-manger, cuisine, 2 salles de bains, 2 toilettes, sur un terrain de 65 toises. Tel: 674 6049 / 945 1245. • Occasion en or ! Eau-Coulée, non loin de la route Royale,

MASSAGE
• Therapeutic massage for stress, headaches, back pain at Mont Choisy, genuine calls only 265 7369/707 5167 . • Ayurvedic treatment such as massage & medicines. Tel: 795 8831.

À VENDRE EMPLACEMENT
• Emplacement commercial de 3500p.c à vendre à route Royale , Pamplemousses incluant 2 parkings à Rs 3.3M neg. Tel: 251 5418. • À vendre dans le centre de Quatre-Bornes près de Orchard et du marché, emplacement de 340 pc (6x6.5m0, 2 ascenseurs, 40 parkings, 4 niveaux. Tel : 788 3555. • Emplacement commercial de 8000 pc à vendre à route Royale, Triolet incluant 4 parkings à un prix neg. Tel: 251 5418.

• Recherche serveuse expérimentée au restaurant de PortLouisWaterfront. Tel : 250 3514. • Cherche jeune fille parlant l'anglais dans la région du Nord près de Pereybère, pendant les vacances scolaires, pour surveiller un enfant du lundi au vendredi de 14hr-18hr, samedi 8hr-14hr et dimanche de 8hr12hr.Tel: 793 0824. • Cherche bonne-à-tout-faire, du lundi au vendredi, région Port-Louis.Tel: 755 7466. • Recherche vendeur âgé de 1722 ans pour travailler dans un magasin à Cascavelle pouvant parler l'anglais et le français et habitant la région de Bambous ou Flic-en-Flac ayant un moyen de transport. Tel : 738 8789. • Cherche cuisinier et serveuse pour snack à Bell Village. Tel: 713 0000. • Une compagnie étrangère bien établie mondialement cherche des partenaires pour développer son business en Marketing à Maurice.Tel: 7695281. • Tourism Agency inTrou-d'EauDouce has immediate vacancy for young girl with Form V + computer literate, without experience. Training will be given at work. Tel or SMS: 783 3946. • Wanted helper, cleaner. Contactez Marks Aquarium Ltd, 43 avenue Zinnias, Morcellement Swan, Tombeau Bay. • Cherche coiffeuse et masseuse pour travailler dans un salon à Port-Louis.Tel : 756 7239. • Required for a Spa at Black River, 4 hairdressers. Call on 491 0140.

À VENDRE VOITURES
• À vendre Toyota NZE 03, doctor's car , all servicing at Toyota , PS, PW, AC, CD, etc. Tel : 759 3388. • For sale, Nissan Sentra car, green color, Dec. 2000, in good conditions at Rs 200 000 negotiable.Tel : 254 9267. • Voiture Mercedes E 190, année 2003. Prix:Rs 450,000 (à débattre). Tel – 2081440/ 7706878. • Mitsubishi Lancer GLX an 97 à Rs 205 000 à déb et en très bon état. Tel: 421 7203. • Toyota EE101 an 93 full option à Rs 155 000. Tel: 421 7203. • À vendre Subaru DL, 1300CC, série EX en bon état. Tel: 768 7017. • À vendre Honda Civic An.01, très bon état, toute option, seul propriétaire, couleur prune à Rs 325 000. Courtier s'abstenir.Tel: 793 0824. • Peugeot 405 à vendre, année 1995 à Rs 85 000 à débattre. Tel: 752 0491. • À vendre une voiture Opel Astra, de couleur gris métallisée, en bon état à Rs 35000 à débattre. Tel : 945 2257. • For sale cars Volvo 460I, very good conditions, only 50,000 km, as new.Tel: 454 6637. • Peugeot 407 AN05, vitesse manuelle -non accidentée- état impeccable.Tel: 706 8109. • À vendre voiture E230 Mercedes Benz, année 95 (phare rond) essence, en très bon état, couleur grenat.

À LOUER MAISON
• Maison meublée à louer à Sodnac, Quatre-Bornes. Prix: Rs 12 000/- par mois /maison individuelle à louer à Q/Bornes près de La Louise à Rs 24 000/négociable. Tel : 799 6222. • Maison à louer avec 2 chambres-à-coucher, un salon, salle-à-manger et une cuisine, entièrement meublée tout près de la mer à Calodyne. Tel : 795 8831. • Trou-aux-Biches - À louer petite maison duplex individuelle semi-meublée dans un complexe. Petite cour cloturée. 2 c.à.coucher, 1 s.d.bains/2wc, salon/s.à manger, cuisine avec placard. Pompe à eau, système solaire. Prix: Rs 10,000 par mois.Tel: 989 4730. • Pereybère - Petite maison meublée de 2 c.à.coucher, cuisine, petit salon climatisé. Prix: Rs 10 000 par mois. Tel: 933 8141.

À LOUER EMPLACEMENT
• À louer bureau à la rue SSR à Port-Louis. Rez-de-chaussée : 275pc à R 7000. 1st floor:275 sq/ft R6000. 2e étages: 300pc R5000.Tel: 792 1333 • Emplacement commercial à louer dans le centre de QuatreBornes sur la grande route au premier étage d’un grand bâtiment. Idéal pour restaurant, salon de coiffure, cabinet dentaire, etc avec un loyer de Rs 13 500 mensuel. Disponible tout de suite. Tel 491 2588 / 947 4875. • À louer bureaux d’une superficie de 1750 pc et de 450 pc à côté d’AlbertTrading avec facilités de parking. Tel : 208 9566.

CHERCHE MAISON
• Urgent cherche maison, terrain à Quatre-Bornes et Vacoas. Tel : 796 1028.

DEMANDE MAISON ANIMAL
• Demande à acheter maison, terrain et campement dans les régions suivantes: Flic-en-Flac, Tamarin, Grand-Baie, Pereybère, Curepipe, Rose-Hill, Quatre-Bornes et Beau-Bassin. • Des tourterelles de France à vendre. Tel: 493 5750. • Petit lapin à vendre à Castel. Tel: 490 9221.

• Grill Restaurant cherche Serveuse, URGENT avec expérience, régions Phoenix, Curepipe, Quatre-Bornes, Beau- Bassin et Rose-Hill. Téléphonez entre 9hr et 5hr sur le 252 0181

PETITES ANNONCES
Prix: Rs 235,000 à déb. Tel: 948 5292 / 947 4875. • Due to departure abroad, for sale : Suzuki Grand Vitara, new model origin Japan fully executive Year : 2005. Price : Rs 575 000 or nearest offer. Very good condition as new. Contact : No 252 0181. • À vendre Mitsubishi Lancer GLX An 88, couleur blanche, immatriculée M896, engine: 1298CC, carburant: essence, en état de marche. Prix: 35 000 Assurance/ à débattre. déclaration valide jusqu'à jul 2012.Tel: 773 4153, 977 6728, 776 2285. 454 3481. • Pour vos travaux de sérigraphie sur t-shirts, graphic design, logo etc.Tel : 793 6705. • Interior decoration for snacks and restaurants, hotels & houses with 3d design of your project before realisation. We also make sign boards, menu boards, flex banner and neon signs. Tel: 929 3031 / 713 2986. • Entreprend toutes les installations électriques domestiques ou industrielles. Travail garanti.Tel: 716 2420. • Entreprend travaux de Waterproofing avec service rapide et garanti 10 ans. Tel: 698 3198 / 762 1922.

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011
price of Rs 8 000. If interested please call or text on 713 9667. • Samsung i8910 Omnia HD original. Made in Korea. 3.7 inches AMOLED touchscreen, 8MP camera with HD Lens. HD video recording, 3G, WiFi, GPS, MySpace, 16GB internal memory, with box, usb data cable, charger, CD, earpiece and free preloaded songs and videos only for Rs 9 900.Tel: 793 6943 / 766 2950. • 6 Jeux Ps3 à vendre à Rs 1200 chacun.Tel : 976 4269. • À vendre des grandes cartes du monde plastifiées, 1m largeur. Prix: Rs 57 l’unité, commande minimum de 12.Tel: 948 5292 / 947 4875. • À vendre divers articles neufs tels que bar chairs, table, chaise, friteuse électrique, présentoir saladier, tableaux etc. Tel : 948 5292 / 491 2588. • For sale Dapor electric Ovenette (as new) at Rs 500. Tel: 751 8742 after 6p.m. 9514627. • Parking à louer à Port-Louis (covered & non-covered), pour long-terme, inclus shuttle service.Tel: 747 8695. • Car Wash services at Mammelon Vert Street, Port Louis.To wash & wax your car, Tel: 706 8109. • Pour vos décorations de table d'honneur pour mariages, fiançailles, anniversaires, réceptions et aussi housses pour chaises à partir de Rs 25, prix négociable sur quantité. Tel: 788 2614 /292 2587. • All modern signage works for your business. We also make luminous boards, menu boards, flex banner and neon sign. Tel: 929 3031 / 713 2986.

42

• Tuition in Hindi and Hinduism for Forms IV, S.C. , H.S.C. and private students.Tel: 910 1173. • English and French courses for standard I up to C.P.E. level. Also courses for adults. Tel: 697 7966 / 928 0143. • Training for forklift and bobcat. Tel: 765 9099. • Courses in Henne art (Mehendi). Tel after 11am on 290 4430/31. • Accounting course, Quickbooker and excel package used. Tel: 970 3815.Cours de Tajweed pour les dames, les dimanches de 08 :00 à 09 :00 et 09 :00 à 10 :00.Tel : 734 4353. • Tuition for papers F1, F2, F3 in Curepipe. Individual coaching which guarantee success. Tel: 778 7136. • Primary courses all academic subjects, English, French, Maths, History and Geography. IT courses, word, Spreadsheet, Powerpoint. IELTS courses. Secondary courses, revision session, English, French, Maths account, art, travel and tourism, add maths, sociology, Hinduism. 3rd languages, Italian and German, seat limited at Rose Belle Tel: 627 3180 / 773 5981. • Tuition in English, English literature, French, French literature, GP including oral and phonetics, tel: 975 7206 • Supervision for HSC and dissertation courses. Tel: 785 0084. • Tuition in flute - carnatic music, flutes will be provided. Tel: 710 1393. • Cours de gym pour dames offerts par monitrice expérimentée. Lieu : Dojo de GRNO.Tél : 733 3304.

PIÈCES DE VOITURES
• À vendre uniquement boîte de vitesse pour Opel Kadet ou Astra.Tel:713 2986/929 3031. • À vendre 2 batteries pour voiture de la marque Varta et Eclair. Prix: Rs 900 l'unité. Tel: 493 9627.

CHERCHE VEHICULE
• Demande à acheter Perodua Russa 7 places, année 01 - 05. Tel : 490 6121.

DIVERS
• Liquidation environ 200pcs de chaînes à Rs 35 l’unité. Tel : 948 0948 / 951 4627. • Pour tous vos menus, dej pour entreprise/ diner.Livraison gratuite. contactez Jessica sur le 977 0213. • À vendre batterie pondeuse à deux étages incluant 20 pondeuses pouvant pondre jusqu’à août 2012. Prix: Rs 8 000 à débattre. Tel: 465 4378. • À vendre 4 chaises en semicuire + table en vitre à Rs 20 000 à débattre. Tel: 948 7529. • À vendre pièces mauriciennes très anciennes (pièces de 1, 5, 2, 10, 25 sous etc.). Tel: 722 7917. • 1000 pcs de poudre MAC à vendre à Rs 35 l’unité - très efficace et d'autres articles. Tel : 948 0948 / 951 4627. • À vendre Security Alarm à Rs 85, wireless real camera clone à Rs 250.Tel : 754 3073. • Environ 500pcs souvenir bateaux en coquille très jolis à Rs 35 unité, 300 pcs de crème Benito à Rs30 unité et 1000pcs de lunette soleil à Rs 10 unité, pour revendeur. Tel : 948 0948 / 951 4627. • À vendre 1000 pcs rayban à Rs10 unité . Tel : 948 0948 / 951 4627.

• For sale an air leggings massager (as new)@ Rs 500. Phone 751 8742 after 6p.m. • For sale TV screen magnifier (as new), fits 30" and above @ Rs 1000. Tel : 751 8742 after 6p.m. • Une nouvelle robe de mariée venant de France, modèle queue + accessoire + décor ation pour voiture à l\occassion d’un mariage à un prix intéressant.Tel: 241 1444 . • On sale MP3 Car Modulator at Rs 500, Pendrive with camera (Spypen) at Rs 1600, Alcohol breath tester at Rs 400. Tel: 779 3685. • À vendre bois de démolition (Poteau carré en bon état) plus roches pour comblage. Tel: 762 0646 ou 240 2636. • Décorez votre maison et jardin avec des sculptures sur bois selon vos goûts; totems, plaques murales, statuettes, bancs de jardin, etc.Tel: 768 8612 • Guérison pour toutes les maladies par voie med: naturelle et traditionnelle, diabète, tension, obésité, cholestérol, maladies de peaux, douleur musculaire.Tel 795 4639. • Cherche portes et fenêtres seconde main en métal. Tel: 722 8124/465 9721.

TUITION
• Sociology tution in the South. Tel: 946 4319 / 617 9594. • Academic support or vulnerable leaners @ St-Jean. Special Student Holiday Package (Nov - Dec). Foundation course in IT (Word, Excel, Internet, Games). How to improve English Communication Skills (Grammar, Vocabulary, Reading, Oral & Quiz Competition) (Certificate will be issued for participants). Reserved your seats now on 915 6406 / 744 4609.

À VENDRE MOTO
• Vous avez une moto et scooter pour vendre, déposez la machine chez moi, je recherche des clients plus rapidement, tel : 951 4627 / 948 0948. • À vendre scooter Easy 100cc série N, bon état, très vif, couleur bleue,Tel : 948 0948 / 9514627.

£
PETITES ANNONCES
Pour une annonce gratuite concernant l’achat ou la vente d’un bien immobilier, d’un véhicule, ou des leçons particulières, découpez la fiche et adressez-la à: Petites Annonces Gratuites, Le Défi Quotidien, 4B, rue La Bourdonnais, Port-Louis.
NOM : ADRESSE : PHONE : ANNONCES : ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... .....................................................................................

ACHAT/VENTES DE VOITURE
• Vente/échange Toyota EE11, EE90, buldog, Liteace, Nissan b13, Bluebird, Bmw, RUR. Tel 795 0292. • Pour vos achats et ventes de voitures.Tel: 775 1668.

SERVICES
• Pour vos fêtes de fin d’année à Trou-aux-Biches pour 30 pax et restaurant à Curepipe d’une capacité de 200 pax. Tel: 939 6532. • Pour toute commande de briani, tandoori, pizza et catelesse. Tel: 9480948 /

RÉPARATION
• Pour tous vos travaux de construction de maison, villa, bâtiment, rénovation et nous vous accompagnerons dans toutes les étapes de vos projets de la remise des clés avec garantie. Tel : 717 1147 /

• HTCT8282 in good condition and with all appliances for the

£

• Chapiteau (tente) à vendre en grande quantité pour le commerce - idéal pour marchand ambulant. Tel: 242 7630 / 719 1050.

MONDE
43
Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

Nigeria–GoodbyeGbagbo, GoodluckJonathan

La Côte d'Ivoire. Encore et toujours la Côte d'Ivoire. Depuis six mois, les médias d'Afrique francophone n'ont que le nom de ce pays à la bouche. Ils n'ont d'yeux que pour Abidjan. Depuis un certain 28 novembre 2010, le jour du deuxième tour de la présidentielle ivoirienne. Seule l'issue de cette élection passionne. Il est vrai que le suspens était de taille. Pendant cinq mois, la Côte d'Ivoire a eu deux présidents. Alassane Ouattara dont l'élection était reconnue par la communauté internationale, notamment par les Nations unies. Laurent Gbagbo, le Président sortant dont la réélection avait été validée par le Conseil constitutionnel. Pendant plus de quatre mois, Laurent Gbagbo s'est accroché à son trône. Seule une intervention militaire est parvenue à le déloger de son palais présidentiel. Encore aujourd'hui, les médias se passionnent pour les conditions de l'arrestation le 11 avril de Laurent Gbagbo. A-t-elle été l'oeuvre des troupes françaises de la licorne ou des hommes d'Alassane Ouattara? Alors que la polémique prend de l'ampleur, les médias francophones en viennent presque à oublier un autre scrutin majeur: la présidentielle au Nigeria. Le Président sortant Goodluck Jonathan vient d'être réélu dès le premier tour de l'élection organisée le 16 avril. Selon la Commission électorale nationale indépendante, il aurait recueilli 57% des suffrages. Son principal rival Muhammadu Buhari n'aurait rassemblé que 31% des voix. Un résultat contesté par Muhammadu Buhari, mais ce candidat musulman a exigé la fin des émeutes postélectorales qui ont fait au moins 200 morts. Des électeurs du Nord, pro-Buhari, ont manifesté pour contester le verdict des urnes.

Après l'annonce du référendum, l'Union européenne est à nouveau dans la tourmente. L'accord du 27 octobre pourrait ne pas y survivre.

Bruxelles sonné par la décision grecque

a surprise, l'incompréhension, voire l'amertume. Voilà les sentiments qui règnent à Bruxelles à l'annonce du référendum grec intervenue lundi soir. "Personne n'était au courant. C'est une décision prise entre Grecs et qui doit être encore formellement confirmée par le Premier ministre Papandréou", José Manuel Barroso et Herman Von Rompuy affirme une source commu- se disent confiants, mais nautaire. "On est tombés de l'ar- sont sonnés par les moire, comme tout le monde", propos de Papandréou. confirme un autre. Même son de cloche à Paris : Nicolas Sarkozy aurait appris l'édifice péniblement construit par les dirigeants l'information par les médias. européens et du FMI pour éviter la faillite à la Grèce Du coup, depuis mardi matin, les téléphones et la contagion de la crise de la dette à d'autres pays, chauffent entre capitales européennes. Le Président comme l'Italie. Toujours hyper-volatiles, les Bourses français a appelé Angela Merkel à la mi-journée. La ont d'ailleurs immédiatement réagi en plongeant de Commission, la Banque centrale européenne et le plusieurs points. Un contraste fort avec les séances FMI préparent une réaction concertée. En attendant, précédentes qui s'étaient bouclées sur un rebond les présidents de la Commission et du Conseil après, justement, les accords sur la Grèce. Réaction européen ont fait part de leur "confiance dans le fait extrêmement négative aussi du côté de l'agence de que la Grèce honorera les engagements pris en notation Fitch : "Un rejet de l'accord européen conclu relation avec la zone euro et la communauté la semaine dernière "augmente le risque d'un défaut internationale", que les Grecs respecteront les forcé" de la Grèce et d'une éventuelle sortie de ce accords passés. pays de la zone euro, avec de "graves conséquences Car l'annonce du référendum est un très mauvais financières pour la stabilité financière et la viabilité coup porté à la zone euro, qui risque de mettre à bas de la zone euro", a annoncé l'agence.

L

La Réunion

Les renforts à pied d'oeuvre pour contenir l'incendie
a lutte contre le feu qui ravage le Parc national de La Réunion est entrée mardi dans une seconde phase visant à le contenir, avec l'aide de renforts dont deux avions bombardiers d'eau envoyés de métropole après un vif débat sur les moyens engagés par l'Etat. Selonlapréfecture,"l'incendieestcontenudansune enveloppe de 2.834 hectares". La lutte contre le gigantesque feu qui ravage le Parc national de La Réunion est entrée mardi dans une seconde phase visant à le contenir, avec l'aide de renforts dont deux avionsbombardiersd'eauenvoyésdemétropoleaprès un vif débat sur les moyens engagés par l'Etat. Cependant, rien n'est gagné et la bataille s'annonce longue et difficile, le feu continuant à circuler sous le sol, au sein de l'humus dont l'épaisseur peut atteindre un mètre. En 2010, lors d'un incendie similaire, il avait fallu aux pompiers trois semaines pour inonder les 800 hectares ravagés par les flammes et empêcher les reprises de feu. Près d'un millier d'hommes sont

L

Avion bombardier d'eau en action.

désormais à pied d'oeuvre sur le terrain dont 171 pompiersarrivésauleverdujourdemétropole,cequi porte à plus de 400 l'effectif des renforts envoyés depuis jeudi dernier. Outre les renforts en hommes, pour "accélérer

l'extinction" de l'incendie, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a annoncé lundi soir l'envoi à La Réunion de deux avions bombardiers Dash, capable delarguer12.000litresd'eauparvoyage.Cesappareils étaient réclamés à cor et à cri par des élus de l'île de toutes tendances politiques et par de nombreux Réunionnais, notamment par le biais d'une pétition sur internet ayant recueilli près de 7000 signatures. Le ministre a pris à contre-pied Michel Lalande, préfet de La Réunion, et la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosiusko-Morizet quijusqu'àlundi assuraient queles avions Dash n'étaient "pas adaptés" à des zones accidentées et montagneuses comme celles du Parc national de La Réunion. "Le préfet est le représentant du gouvernement, il exprime la position du gouvernement", a indiqué Michel Lalande, interrogé sur ce revirement, laissant entendre que le nonengagement des avions Dash relevait d'une décision prise à Paris. Il s'est toutefois "réjoui" de leur déploiement.

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011 MONDE Après le vote à l'UNESCO

44

Au lendemain du vote qui a permis aux Palestiniens de devenir membres à part entière de l'UNESCO, leur principal envoyé à Genève a estimé mardi que cette décision "ouvrirait la porte" à leur intégration dans 16 autres agences de l'ONU au cours des prochaines semaines.
brahim Khraishi a déclaré à l'Associated Press que les diplomates palestiniens entendaient capitaliser sur le vote de lundi qui a permis aux Palestiniens de devenir membres à part entière de l'agence onusienne pour l'éducation, la science et la culture. D'après lui, ils préparent des documents pour rejoindre les rangs de 16 autres agences des Nations unies. A ses yeux, le vote à l'UNESCO a établi un "précédent". A Jérusalem, Yigal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, a averti que la stratégie palestinienne pourrait nuire

Les Palestiniens veulent rejoindre les 16 autres agences de l'ONU

I

gravement aux organisations onusiennes. En adhérant à d'autres agences de l'ONU, les Palestiniens chercheront, selon lui, à "détourner" ces instances en poursuivant un agenda anti-israélien. "Il y aura d'énormes dommages collatéraux pour le fonctionnement" de ces institutions, a-t-il affirmé. L'admission des Palestiniens a été critiquée par Israël. L'administration Obama a de son côté annoncé la suspension de ses financements à l'agence de l'ONU après le scrutin, des responsables américains mettant en garde contre des effets en "cascade" au sein d'autres instances onusiennes.

La décision de l’UNESCO peut être décisive pour la Palestine.

Complot iranien

Washington multiplierait les appels du pied en direction de Téhéran

G-20:plusieursmilliers demanifestantsdans lesruesdeNice
Plusieurs milliers d'altermondialistes répondant à l'appel de dizaines d'associations, de syndicats et de partis de gauche manifestaient mardi après-midi à Nice, à deux jours de l'ouverture du G-20 prévu à Cannes, avec comme mot d'ordre central: "Les peuples d'abord, pas la finance". Le cortège, à l'ambiance festive, est placé sous très haute surveillance, survolé par deux hélicoptères de la gendarmerie, alors que les forces de l'ordre sont visibles en nombre sur l'ensemble du parcours, a-t-on constaté sur place. Les manifestants se sont rassemblés dès le début de l'après-midi sur l'esplanade De Lattre-de-Tassigny, avant un défilé à partir du milieu de l'après-midi en direction des Abattoirs, grand espace culturel où un concert est prévu en soirée.

D

ans une lettre envoyée 'aux dirigeants américains', l'Iran a demandé aux EtatsUnis des excuses pour l'avoir accusé d'avoir planifié l'assassinat de l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington. Dans cette missive, l'Iran 'proteste contre le scénario fabriqué par les Américains et demande des excuses officielles des Etats-Unis car ces accusations sont totalement fausses', a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle IRNA. La lettre 'répond à une lettre envoyée par les Etats-Unis', a ajouté le porte-parole, sans donner plus de précisions sur ces deux courriers. Selon le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi, les Etats-Unis ont proposé à l'Iran, par l'intermédiaire de ce courrier, une rencontre afin de discuter de l'affaire. Il n'a pas précisé quelle réponse avait donné Téhéran. Ils ont fait part 'de leur désir

que l'on s'asseoie à une table pour discuter ensemble'. 'Nous leur avons répondu', a-t-il seulement souligné. AliAkbar Salehi avait déjà rejeté samedi une offre de dialogue faite par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, en dénonçant les 'contradictions' des Etats-Unis qui selon lui proposent des discussions tout en menaçant Téhéran. Il avait estimé que 'le temps n'est pas encore arrivé' pour des 'discussions sur un pied d'égalité et sans conditions préalables' entre les deux parties que réclame Téhéran pour accepter de renouer le contact avec Washington. Washington a inculpé, en octobre, deux Iraniens accusés d'avoir planifié l'assassinat de l'ambassadeur saoudien. L'Union européenne avait, quant à elle, décidé, vendredi 21 octobre, d'imposer des sanctions à l'encontre des cinq personnes ayant un lien présumé avec la tentative déjouée d'assassinat.

Népal

Une centaine de manifestants tibétains arrêtés
a police népalaise a arrêté mardi à Katmandou une centaine d'exilés tibétains ayant participé à une réunion de prières en l'honneur de neuf Tibétains qui se sont immolés par le feu au Tibet pour protester contre le pouvoir chinois. Quelque 400 Tibétains, dont 150 moines, ont tenu une réunion de prières dans les faubourgs de Katmandou en l'honneur des neuf -des moines, d'anciens moines et une nonne- qui se sont immolés depuis mars dans cette région de l'Ouest de la Chine. Au moins cinq ont succombé à leurs blessures, l'état des quatre autres n'étant pas connu. Des policiers népalais en tenue antiémeute sont entrés dans le Centre des réfugiés tibétains, où se tenait la réunion de prières, et ont décroché un portrait du dalaï-lama, chef spirituel en exil des Tibétains, suscitant la colère de l'assistance. Les exilés sont alors sortis dans la rue pour manifester, scandant des slogans anti-chinois et demandant à la Chine de "quitter notre foyer".

CroyantavoirvuunOVNI, ilappellelapolice... cen'étaitquelaLune!
Un Britannique s'est retrouvé dans une situation gênante en contactant la police... après avoir pris la Lune pour un OVNI. Quelqu'un qui téléphone à la police en prétendant avoir vu un OVNI n'est déjà pas vraiment pris au sérieux, mais encore plus lorsqu'il s'agit finalement seulement de la Lune... Un Britannique a appelé la police de Hertfordshire après 20h pour leur faire part de son inquiétude après avoir vu un OVNI survolant son jardin depuis quelque temps. Selon Metro, l'homme était persuadé que la grosse forme blanche brillante qu'il voyait par sa fenêtre était un vaisseau d'extra-terrestres. L'agent de police qui a répondu à l'appel a pris cette annonce comme n'importe quelle autre en demandant à l'homme de fournir des renseignements sur l'apparence de l'Ovni présumé. Quelques minutes plus tard, le même homme rappelle. Il s'excuse auprès de la police : "Vous n'allez pas croire ce que je vais vous dire, vous n'allez pas le croire. C'est la Lune".

L

La police népalaise n’est pas restée les bras croisés : une centaine d’arrestations.

Plus de 100 manifestants ont été emmenés dans des centres de détention, selon un policier sur place s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. Des moines figurent parmi les personnes interpellées. Ce type de manifestation se produit régulièrement au Népal, les protestataires étant généralement relâchés en fin de journée.

Football

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

Les clubs en guerre contre la MFA

L

Il est donc certain que la reprise des compétitions de football sur le plan local n’est pas pour sitôt. En tout cas, pas avant la fin de la guerre ouverte entre les clubs et la

PERSUNNOO COMPRÉHENSIF

es représentants de 23 sur 25 clubs présents avaient effectué un « walkout » de la réunion de lundi, en signe de désapprobation de la décision du comité directeur de la Mauritius Football Association (MFA) d’annuler la Premier League et de revenir à l’ancien système, avec la D1 et la D2. Donc, le tirage au sort des compétitions de football sur le plan local n’a pu avoir lieu. Il ressort que les différents clubs ne comptent pas rester les bras croisés. Ils feront circuler une pétition sous peu, réclamant une Assemblée générale spéciale pour discuter du lancement des championnats des première et deuxième divisions et de leur mode de fonctionnement.

Une pétition pour la tenue d’une Assemblée générale spéciale pour discuter des championnats des première et deuxième divisions et de la professionnalisation du football mauricien est en préparation. Les clubs, qui ont fait capoter le tirage au sort pour la reprise des championnats, sont prêts à en découdre.
Mauritius Football Association (MFA). Absent de la réunion de lundi, Vinod Persunnoo, président de la MFA, insiste qu’il faut aller de l’avant avec la professionnalisation du football mauricien. « On devra attendre et analyser les doléances des clubs avant de prendre une décision. Je suis pour la professionnalisation et il faut aller de l’avant avec la Premier League. Malheureusement, la majorité des membres du comité exécutif a voté pour le maintien de l’ancien système. Je comprends parfaitement la colère et la révolte des clubs, car la décision avait déjà été prise par le comité directeur pour aller vers la professionnalisation », confie Vinod Persunnoo. Dans la même foulée, il devait laisser entendre que le dernier mot devra revenir aux clubs. « La Fédération ne se forme pas avec le comité directeur, mais avec des clubs », a-t-il dit, avec beaucoup de sous-entendus. Cédric Ramasawmy cedric@defimedia.info

Vinod Persunnoo se range tactiquement du côté des clubs.

Beach-volley – JO 2012

Argentina: Apertura Estudiantes San Martin San Juan Italy: Serie B Padova Verona Pescara Sampdoria Modena Empoli Juve Stabia Albinoleffe Grosseto Gubbio Portugal: Liga ZON Sagres Gil Vicente Singapore: S.League Hougang United FC Gombak United FC Slovakia: FA Cup Presov 6-6 Zilina 0-2 1-2 Home United FC Tampines Rovers FC 0-0 Maritimo 1-0 1-0 3-1 2-0 2-5 2-0 1-0 1-0 0-1 1-0 Livorno Brescia Varese Crotone Sassuolo Nocerina Vicenza Ascoli Bari Cittadella 0-0 2-1 Racing Club Banfield

L’Éthiopie et le Cap Vert ayant déclaré forfait à la dernière minute, l’étape zonale de la Continental Cup n’a finalement regroupé que Maurice, le Congo-Brazzaville et le pays hôte, à savoir le Nigeria. Maurice avait débuté la compétition contre les beach-volleyeuses du Nigeria, samedi dernier. Alors Élodie Li Yuk Lo et Natacha Rigobert continuent à faire flotter haut le drapeau mauricien. que les deux pays comptaient chacun deux succès, Maurice a arraché la victoire finale au « golden set », out comme les paires masculines, une dimanche. Un bonheur de courte durée, car Maurice semaine auparavant, les beach-volleyeuses s’est incliné par la suite contre les Congolaises, mauriciennes ont atteint leur objectif lors de également au « golden set » (3-2). L’autre rencontre la quatrième et avant-dernière étape qualificative opposant le Congo-Brazzaville au Nigeria a tourné pour les jeux Olympiques 2012, à Londres. Engagées en faveur du premier nommé (3-2). Les deux paires à Abuja en Nigeria, les paires mauriciennes, mauriciennes se qualifient terminent deuxièmes de composées d’Élodie Li Yuk Lo / Natacha Rigobert leur groupe et se qualifient pour la phase finale des et Marjorie Nadal / Prisca Seerungen, se sont éliminatoires, prévue en juin 2012. qualifiées dans la douleur. C.R.

Les filles à une étape de Londres

T

Alma Action Group

Les matchs de gala reportés
Deux rencontres organisées par l’AAG, initialement prévues pour les 6 et 13 novembre contre la force policière et le Sunrise SC, ont été renvoyées pour l’année prochaine. Ces matchs, qui devaient avoir lieu dans le cadre du 25e anniversaire du club, auront maintenant lieu en février. À noter que Radio Plus sera le partenaire médiatique pour l’événement. De même, l’équipe d’AAG avait été sacrée championne de la deuxième division de Moka et a été promue en D1 pour la prochaine saison.

SPORT
Ballon d'Or

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

46
FOOT NEWS…

Messi et les 22 autres ...

n connaît les potentiels successeurs de Lionel Messi. Mardi, le bihebdomadaire France Football et la FIFA ont annoncé la liste des 23 joueurs nommés pour le FIFA Ballon d’Or 2011. Parmi ceux-là, on retrouve Eric Abidal (France, FC Barcelone), Sergio huit joueurs du FC Barcelone et cinq du Real Madrid, dont les Agüero (Argentine, Manchester City), deux Français Eric Abidal et Karim Benzema. Les deux joueurs Karim Benzema (France, Real Madrid), sont d’ailleurs les seuls Français nommés, et aucun joueur de Iker Casillas (Espagne, Real Madrid), Ligue 1 ne fait partie de la liste. Le 5 décembre prochain, la liste Cristiano Ronaldo (Portugal, Real Madrid), des vainqueurs potentiels sera réduite à trois noms, et le Daniel Alves (Brésil, FC Barcelone), vainqueur sera annoncé le 9 janvier 2012, à Zurich. L’Argentin Samuel Eto'o (Cameroun, Anzhi Lionel Messi fait évidemment figure de grand favori à sa propre Makhachkala), Cesc Fabregas (Espagne, succession. En cas de succès, il remportera ce prestigieux trophée FC Barcelone), Diego Forlan (Uruguay, esta (Espagne, FC pour la troisième année de suite. Inter Milan), Andres Ini France Football et la FIFA ont dévoilé une liste de 10 Barcelone), Lionel Messi (Argentine, FC entraîneurs susceptibles Barcelone), Thomas Müller (Allemagne, d'obtenir le FIFA Ballon Bayern Munich), Nani (Portugal, d'Or, remis le 9 janvier Manchester United), Neymar (Brésil, magne, Real prochain à Zurich. Santos), Mesut Özil (Alle Dans cette liste, se Madrid), Gerard Piqué (Espagne, FC trouvent bien Barcelone), Wayne Rooney (Angleterre, évidement trois Manchester United), Bastian s é l e c t i o n n e u r s Schweinsteiger (Allemagne, Bayern d'équipes nationales, Munich), Wesley Sneijder (Pays-Bas, Inter Lionel dont les deux favoris Milan), Luis Suarez (Uruguay, Liverpool), Messi vise un de l'Euro 2012 : Vicente David Villa (Espagne, FC Barcelone), Xabi troisième Del Bosque (Espagne) et Alonso (Espagne, Real Madrid), Xavi trophée Joachim Löw (Allemagne). Hernandez (Espagne, FC Barcelone). consécutif. Oscar Tabarez (Uruguay), champion d'Amérique du ENTRAÎNEURS: Vicente Del Bosque Sud, en fait également (Espagne, équipe nationale d'Espagne), , Manchester partie. Alex Ferguson (Écosse ance, Lille), Josep United), Rudi Garcia (Fr Barcelone), Guardiola (Espagne, FC e, Borussia Jürgen Klopp (Allemagn w (Allemagne, Dortmund), Joachim Lö magne), José équipe nationale d'Alle al Madrid), Oscar Mourinho (Portugal, Re e nationale Tabarez (Uruguay, équip -Boas (Portugal, d'Uruguay), André Villas er (France, Chelsea), Arsène Weng Arsenal).

O

France Football et la FIFA ont dévoilé, mardi, la liste des 23 joueurs nommés au FIFA Ballon d'Or 2011. On retrouve 13 joueurs du FC Barcelone et du Real Madrid. La succession de l’Argentin Lionel Messi est donc ouverte.

El-Hadji Diouf signe à Doncaster
Ayant derrière lui un parcours assez compliqué, El-Hadji Diouf était libre de tout contrat. Désireux de se trouver un nouveau challenge, mais sans se précipiter, l’attaquant sénégalais a pris le temps de réfléchir et a finalement opté pour Doncaster Rovers. Le club confirme la nouvelle par le biais d’un communiqué publié sur son site officiel : « Dean Saunders a frappé un grand coup avec la signature de la star sénégalaise El-Hadji Diouf pour trois mois. (...) Malgré l’intérêt de plusieurs clubs, y compris en Premier League, Diouf a décidé de rejoindre les Rovers après avoir discuté avec le boss Dean Saunders »

La liste des 23 nominés :

Beckham et le PSG, c’est chaud
D’après RMC, le milieu de terrain David Beckham serait très intéressé à l’idée de rejoindre le Paris Saint-Germain. Interrogé, Tony Parker, grand ami de la star anglaise, a confirmé que l’ancien mardrilène était très chaud pour relever le challenge du club de la capitale. Néanmoins, ce dernier a également confié qu’il prendrait une décision à l’issue de la saison des Los Angeles Galaxy.

MU : Berbatov échangé contre un buteur néerlandais ?
En vue du prochain mercato, Dimitar Berbatov pourrait quitter Manchester United. Libre au mois de juin prochain, l’attaquant bulgare pourrait être utilisé comme monnaie d’échange. En effet, selon le média Metro, le club mancunien envisage de l’utiliser pour faciliter la venue de Klaas-Jan Huntelaar. Cette saison, le buteur néerlandais est une machine à buts avec Schalke 04. Dans les jours qui viennent, les Red Devils envisagent de formuler une offre tout en incluant le Bulgare dans la transaction. Affaire à suivre…

Anelka-Chelsea

Milan AC s’active pour Sandro
C’est le média Talksport qui nous le révèle, la formation du Milan AC pourrait, dans les semaines qui viennent, formuler une offre de 18 millions d’euros pour le milieu de terrain, Sandro. Âgé de 22 ans, ce dernier porte actuellement les couleurs de Tottenham où il est encore sous contrat jusqu’en juin 2016. Affaire à suivre…

L’heure de la fin a sonné

R

elégué sur le banc des remplaçants depuis la prise de fonction d’André Villas-Boas à Chelsea, Nicolas Anelka n’a pas réussi à se montrer indispensable aux yeux du technicien. Pire, ce dernier ne compte plus sur lui. L’avenir de Nicolas Anelka sous le maillot des Blues semble de plus en plus proche de la fin. Déjà mis sous pression par le recrutement massif des dirigeants londoniens dans le secteur offensif (Torres en janvier 2011, Lukaku, Mata), l’avant-centre n’a pas réussi à relever le défi de la jeunesse. Là où certains ont su se magnifier face à la concurrence, l’ancien international s’est enfoncé dans son légendaire costume de Calimero. Incapable de faire trembler les filets depuis 25 matches, ses contreperformances sportives, mais également son attitude, commencent à pousser les limites de son entraîneur, André Villas-Boas, dans leurs derniers retranchements. Il y a une semaine, lors d’une conférence de presse, le technicien portugais avait clairement signifié à l’ancien Parisien qu’il n’avait plus d’avenir avec Chelsea : « Nous n’avons pas besoin de vendre nos joueurs, et, à l’exception

Anzhi – Après Eto’o, c’est Bale
d’Anelka, ceux qui arrivent en fin de contrat en juin se sont vus proposer une prolongation. » Le Français avait déjà traversé quelques zones de turbulences avec Chelsea. Là où Guus Hiddink avait réussi à faire s’interroger le joueur sur son côté dilettante, et où Carlo Ancelotti en avait fait un joueur clé de son effectif, Villas-Boas a clairement décidé d’arrêter les frais. Déjà très présent sur le mercato, la formation d’Anzhi Makhachkala envisage de se pencher vers la Premier League anglaise pour se renforcer. Selon le média Caughtoffside, le club russe aurait des vues sur Gareth Bale. Sous contrat avec Tottenham, l’international gallois figurerait sur les tablettes de plusieurs clubs comme Manchester City, Chelsea ou encore l’Inter Milan. Pour boucler le dossier, une offre de 30 millions d’euros pourrait prochainement être transmise.

47

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

SPORT

Ligue des champions – 4e journée

Le Bayern vise le grand dix
La quatrième journée de la Ligue des champions se poursuivra, ce mercredi en Europe, où les équipes des groupes A à D seront en action. Si le Real Madrid est le favori incontesté contre Lyon à Gerland, par contre Naples aura fort à faire face au Bayern. En effet, les Bavarois visent une 10e victoire sur les 11 derniers matchs disputés chez eux en Champions League.

L

a puissance du Bayern menaçante pour Naples ! LesAllemands de FC Bayern visent une dixième victoire sur ses 11 derniers matches à domicile d'UEFA Champions League en recevant le SSC Napoli. Le match nul 1-1 entre les deux équipes à Naples lors de la 3e journée a permis au Bayern de conserver la première place, deux points devant les Napolitains. Les hommes de Jupp Heynckes peuvent assurer leur qualification s'ils battent les Italiens et que Manchester City, troisième, ne parvient pas à l'emporter sur le Villarreal CF.

Le seul écueil du Bayern à domicile a été la défaite devant le FC Internazionale Milano en 8es de finale la saison dernière. Ce mercredi à 23h45 130 500 320 Goran Pandev, désormais joueur de v Napoli Bayern Munich y 250 390 155 Naples, offrant à la 88e minute une victoire v Manchester Cit Villarreal 170 330 380 3-2 aux siens. La règle des buts inscrits à v Lille Internazionale 0 305 180 l'extérieur entraînait l'élimination du v CSKA Moscow 20 Trabzonspor 130 500 455 Bayern. Le Bayern a connu des fortunes v FC Basel Benfica 110 900 1200 diverses face à ses adversaires italiens la Otelul Galati Manchester United v 0 400 600 saison dernière. En effet, les Munichois v Dinamo Zagreb 14 Ajax Amsterdam 210 280 145 avaient battu l'AS Roma v Real Madrid Lyon 2-0 en phase de groupes. Thomas Müller trouvait le chemin des filets à domicile aussi bien devant la Roma depuis son arrivée à l'OL en 2009, il avait trouvé le que l'Inter. chemin du but en UEFA Champions League l'an En comptant la finale d'UEFA Champions dernier, en 8es de finale aller contre Madrid. League 2010 perdue face aux Nerazzurri, il s'agit là de la 13e rencontre du Bayern face à un adversaire italien en quatre saisons. Le bilan du club bavarois à domicile contre des équipes italiennes est de 6 victoires, 5 nuls et 5 défaites. La seconde plus lourde défaite de Naples en Europe est intervenue sur le sol allemand : 51 chez le SV Werder Bremen au troisième tour de la Coupe UEFA 1989/90. Le bilan de l'équipe de SerieAà l'extérieur face à des clubs allemands est de 0 victoire, 3 nuls et 3 défaites. Par ailleurs, Bafetimbi Gomis pense que l'Olympique Lyonnais peut au moins prendre un point face au Real Madrid CF en montrant orgueil et conviction, ce mercredi à Gerland. Si l'armada offensive du Real a de quoi faire peur, Gomis n'est pas le premier venu. Auteur de 27 buts en 83 matches

Le programme

Avec Olic, Usami et autres Ribéry, le Bayern Munich pourra faire la différence à domicile.

Ronaldo et consorts seront qualifiés en cas d’une victoire en France.

Classements
GROUPE A Clubs 1 FC Bayern München 2 SSC Napoli 3 Manchester City 4 Villarreal CF GROUPE B Clubs 1 Inter Milan 2 CSKA Moskva 3 Trabzonspor 4 Lille GROUPE C Clubs 1 SL Benfica 2 Manchester United 3 FC Basel 4 FC O elul GROUPE D Clubs 1 Real Madrid 2 AFC Ajax 3 Olympique Lyonnais 4 Dinamo Zagreb J 3 3 3 3 J 3 3 3 3 J 3 3 3 3 J 3 3 3 3 V 2 1 1 0 V 2 1 1 0 V 2 1 1 0 V 3 1 1 0 N 1 2 1 0 N 0 1 1 2 N 1 2 1 0 N 0 1 1 0 D 0 0 1 3 D 1 1 1 1 D 0 0 1 3 D 0 1 1 3 BP 5 4 3 1 BP 4 7 2 3 BP 4 6 5 1 BP 8 2 2 0 C 1 2 4 6 C 3 5 4 4 C 1 4 6 5 C 0 3 4 5 DB 4 2 -1 -5 DB 1 2 -2 -1 DB 3 2 -1 -4 DB 8 -1 -2 -5 PTS 7 5 4 0 PTS 6 4 4 2 PTS 7 5 4 0 PTS 9 4 4 0

M

anchester United a l'intention de s'adjuger une 2e victoire de suite face au FC Oţelul Galaţi pour le premier déplacement des Roumains en Angleterre. MU a obtenu son premier succès de la saison européenne en battant les nouveaux venus 2-0 à Bucarest lors de la 3e journée grâce à deux penalties transformés par Wayne Rooney. Les Red Devils ont ainsi pris la deuxième place tandis que

Man United vers le doublé

l'Oţelul reste planté à la dernière place sans aucun point en UEFA Champions League. Après avoir dû attendre la toute fin de match pour récupérer un point face au FC Basel 1893 en 1re journée, MU espère retrouver la victoire à Old Trafford contre les Roumains. Les hommes de sir Alex Ferguson sont d'habitude excellents à domicile en UEFA Champions League puisqu'ils ont enregistré leur seule défaite en 33 sorties à Old Trafford en 2005.

C1 NEWS…

Ribéry Munichois à vie
Kaiser Franck à vie? L'ancien milieu de terrain de l'OM, Franck Ribéry, a déclaré, dans les colonnes du quotidien allemand Bild, qu'il ne fréquenterait plus d'autres clubs que le Bayern Munich, avec lequel il s'est engagé à l'été 2007. Il faut dire que les pépins physiques et les scandales semblent derrière l'international français, qui vient de signer, samedi, son 5e but de la saison et sa 8e passe décisive en à peine 10 rencontres. Rien ne peut arrêter Ribéry !

Inter : Maicon absent un mois
Quand rien ne va, rien ne va... Samedi soir, lors du derby très attendu du Nord de l'Italie entre le leader, la Juventus Turin, et l'Inter Milan, les grands perdants, sur plusieurs plans, ont été... les Intéristes. Battue par la Vieille Dame (2-1), la formation de Claudio Ranieri pointe désormais à 11 points de son adversaire du soir ! Pire, son unique buteur de la rencontre, le latéral droit Douglas Maicon, a rechuté. L'international brésilien devrait être absent des terrains au moins un mois, révèle le quotidien transalpin, Il Corriere dello Sport.

SPORT
Hippisme – Coupe d’Or

Le Défi Quotidien - Mercredi 2 novembre 2011

48

L

ors de l’enquête qui s’est déroulée mardi matin, les commissaires de courses ont écouté les différents témoignages, avant de retenir une charge de « failing to ride to the satisfaction of the Racing Stewards », en vertu de la règle 160A(i). LescommissairesontreprochéaujockeyHerholdt de n'avoir pas fait suffisamment d'efforts pour rester

Le jockey sud-africain François Herholdt a écopé de deux journées de suspension pour sa monte sur National Play dans la Coupe d'Or. Il n’a pas suivi les instructions de l’entraîneur du cheval et il a fait montre de manque d’initiative durant la partie initiale de la course, samedi dernier.
dans le sillage de Green Keeper peu après le départ. Une décision contraire aux instructions de JeanMichel Henry, entraîneur de National Play. Mais c'est surtout le fait qu'il s'est laissé doubler par Gliding High,durantcettemêmepartiedelacourse,quiajoué contre le cavalier titulaire de l'écurie Mahess Ramdin, choisipourmonterladoubluredel’écurieHenrydans cette épreuve classique. Dans sa défense, François Herholdt a dit qu'il n'a fait que suivre les instructions, en insistant sur les termes « don't chase », attribués à M. Henry Jr. Il a mêmeplaidénon-coupableàlacharge.Maislabande à Stéphane de Chalain, Chief Stipe, a maintenu la décision et la demande d'Herholdt pour convertir la suspension en amende a été rejetée.

Deux semaines de suspension pour Herholdt

TRAINING

rve Liam et Schecado en ve rdi s ma

sont entraîné Environ 150 chevaux se journée, samedi matin, en vue de la 33e Dancer qui a ouvert la prochain. C'est Pleasing r le dos. Il a couvert les séance, avec Ségeon su séquentiels suivants : 1000 m dans les temps -14.75. 14.77-14.17-12.70-13.05 Il a e forme resplendissante. Liam est dans un ronos lisant des ch déroulé après le but réa .42, r 400 m en montée (12 satisfaisants su hecado a fait n d’écurie Sc 12.66). Son compagno n up d'aisance lors de so preuve de beauco vitesse tement de travail, changeant promp .75, rniers mètres (15.49, 12 durant les 400 de 13.75). i ont tapé dans l'œil sont: Les autres coursiers qu Good Grief, Make My Sideliner, Diamond Light, Dixit, Monsieur Dane, Grey, Lord Googol, Ipse Man et Catch The Gers. Red Lucifer, Democratic

Toujoursdanscettemêmecourse,lescommissaires ont accepté les explications du jockey Bernard Fayd'herbe,ensellesurGlidingHigh.Ilafaitressortir que vu le train d'enfer imprimé par Green Keeper, il a préféré suivre tranquillement, attendant que la monture de Geroudis faiblisse à l’avant. L'entraîneur Hugues Maigrot a, pour sa part, souligné que « ce seraitidiotdepourchasserGreenKeeper.Moncheval a fait la course qu'il fallait. » Par ailleurs, lors d’une enquête sur le « handling » du coursier Inside Out dans la 4e course, disputée samedi, le jockey Matthis Odendaal a d’abord plaidé coupable à une charge de

FAYD’HERBE : AUCUNE ACTION, ODENDAAL : UNE SEMAINE

n'avoir pas monté à la satisfaction des commissaires, avant de se raviser. Il s'est vu infliger une journée de mise à pied et une amende de Rs 30 000. Il lui est reproché de n'avoir pas suffisamment mis de pression sur Bolting Cat en début de course, alors que son cheval a pris un bon départ du premier couloir. Dans sa défense, le Sud-Africain a dit qu’il ne voulaitpasdemanderàsamonturedefairedesefforts en pleine montée, surtout que Bolting Cat possède une meilleure vitesse initiale. En dépit du soutien de Ricky Maingard, l'entraîneur du cheval, les commissaires n’ont pas épargné Odendaal. Naushad Korimdun naushadally@defimedia.info

La prestation du Sud-Africain est moyennement appréciée par l’état-major de l’écurie Henry.

Les entrées de la 33e journée
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1. THE FREDERICK STAUB CUP. 1850 m - Valeur 25-0 - 12h40 CARCASSONNE C. Ramdin CHETAK Gujadhur LOVESGOTAHOLDOFME H. Maigrot MY BEST FRIEND S. Ramdour CACTUS WOLF P. Merven POWDER SNOW S. Henry MABROOK R. Maingard CATHAY PRINCE M. Ramdin FINAL AFFAIR C. Ramdin JOHN JOHN P. Merven SIDELINER R. Gujadhur DROPLET S. Ramdour 2. THE GLOBALSPORTS LTD CUP. 1650 m - Valeur 40-24 - 13h15 HOW MANY TO WON A. Perdrau INFINITE DESTINY Gujadhur MADE OF MONEY S. Henry WEST ISLAND G. Rousset DUBAI M. Ramdin NTANDANE P. Foo Kune DIAMOND LIGHT C. Ramdin ROYAL RANSOM Gujadhur AMAPHUPHO H. Maigrot BOURNE SUPREME V. Allet 3. THE PHONELEPEP CUP. 1365 m - Valeur 46-30 - 13h50 FIREBOLT S. Henry GOOD GRIEF Gujadhur VARIANT S. Ramdour WAR ACADEMY A. Perdrau COOL ZONE P. Foo Kune DARCY'S ARCY M. Ramdin AFRICAN DANCER A. Perdrau JUAN BELMONTE H. Maigrot RAGA MUFFIN R. Gujadhur COMPENDIUM S. Henry HAPPY AL P. Foo Kune 61 61 61 60.5 59.5 59.5 59 58.5 58.5 58.5 56.5 51 10 8 12 7 6 3 1 9 11 2 5 4 12 13 14 15 16 PIQUET STAR BILLING WOLFE TONE UMHLANGA APPEAL BOARD R. Maingard Gujadhur V. Allet V. Allet Gujadhur 58.5 58.5 58.5 57.5 55.5 12 13 9 10 11 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 NATIONAL PLAY MONSIEUR DANE ALITALIA POLAR FALCON RED LUCIFER ALVARO PLEASING DANCER SLINGA MALINGA JUANFRA PRINCE OF TROY AZAPEL S. Henry Gujadhur R. Maingard S. Ramdour V. Allet S. Henry P. Merven H. Maigrot Gujadhur P. Foo Kune A. Perdrau 55.5 54 53 52 51.5 51 50 50 49.5 49.5 49 5 11 9 10 7 3 12 1 6 4 8

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

61 61 61 61 60.5 60.5 59.5 59.5 59 58

1 6 7 4 3 9 5 10 8 2

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

4. THE TOTELEPEP OFFCOURSE OUTLET CUP. 1500 m - Valeur 51-35 - 14h25 FIDELIS Gujadhur 60 IL MAGNIFICO Gujadhur 59.5 LORD GOOGOL G. Rousset 59 CYPRESS EXPRESS R. Maingard 58.5 WILD 'N FREE Gujadhur 58.5 IPSE DIXIT P. Merven 58 KICKSTART S. Henry 58 MAKE MY GREY R. Maingard 58 SOLAR ORBIT S. Henry 58 GOOD GRIEF Gujadhur 57.5 PEGASUS LEGACY A. Perdrau 57.5 SILENT SCREEN H. Maigrot 57.5 COOL ZONE P. Foo Kune 57 STAR BILLING Gujadhur 56 5. THE SPORTSLEPEP CUP. 1850 m - Valeur 56-40 - 15h00 SCHECADO P. Foo Kune TEAMOG H. Maigrot NAUGHTY PRINCE R. Gujadhur WINCOURT S. Henry HANDSOME BULLION G. Rousset DRUID'S MOON G. Rousset IL MAGNIFICO Gujadhur WILD 'N FREE Gujadhur IPSE DIXIT P. Merven ZALACAIN Gujadhur 6. THE TOTELEPEP CUP. 1500 m - Valeur 50+ - 15h35 CAPTAIN'S KNOCK G. Rousset HONOUR IN GOLD G. Rousset

9 10 1 14 11 6 12 13 5 7 8 4 3 2

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

7. THE SMSLEPEP CUP. 1000 m - Valeur 36-20 - 16h10 KYLURIAN S. Henry APPEAL BOARD Gujadhur DEMOCRATIC MAN R. Gujadhur VOLTE FACE G. Rousset ZIP IT C. Ramdin POWERFUL GIFT Gujadhur HELIOTROPE V. Allet LIAM P. Foo Kune CARAMEL KING P. Merven CATCH THE GERS P. Merven SOVEREIGN SERVICE R. Gujadhur 8. THE CORBAN PLATE. 1400 m - Valeur 30-14 - 16h45 ALARMING SWING R. Maingard ANSEL A. Perdrau BETRAYED R. Maingard POWERFUL GIFT Gujadhur CITY OF CHOICE P. Merven HELIOTROPE V. Allet LIAM P. Foo Kune TANGERINE S. Ramdour CARAMEL KING P. Merven DYNASTAR H. Maigrot CATCH THE GERS P. Merven CHETAK Gujadhur

61 60.5 60.5 60 60 58 57 57 56.5 55.5 54

1 3 5 10 8 11 6 7 4 9 2

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

60.5 60 60 60 59.5 59.5 59 59 59 58.5 58.5

7 8 14 4 2 5 15 16 6 3 1

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

60 60 59.5 58.5 57.5 57 57 56 55.5 55.5

8 5 2 7 9 10 1 6 4 3

1 2

62 55.5

2 13

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

61.5 61 61 61 60 60 60 60 59.5 59.5 58.5 58.5

6 9 3 7 5 12 1 2 8 4 11 10

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->