Vous êtes sur la page 1sur 12
Originare de Is République Démocratique ‘du Congo, plus précisément de la provin ce du Kasal Orientale, le jesne Raymond Kashiba est né 4 Labumbashi un 22 aot Depuis son azrvve au Canad, vt avee ses parents 4 Gatinens Sil est un pce élve, le jeune Raymond semble pourtant curieux et désireux apprendre. A Tige de 15 ans, on lui offre une eassete de conte qu'il eoutera avee attention du début la fn, Marqué par cette histit, i décide done demprunter le nom dartiste RoLéo rendant hommage a personnage principal de Thistoie ainsi gut $1 philosophie de vie de ne pas remestre & demain ce quill peot fire asjourehu. Lin tale dla prénom de Tari préeddant le nom de son mentor litraite, Léo (qui signifi « aujourdhui » en Swahili) Iai permet de res pecter sa ligne de pensée, Ge nest quven 2000 que RLéo découvte st vésitable passion pour le rp. I forme alors le groupe 7IM-IWA CTitme voie) avec Pat chostars, Nyero et GIS et en devient le lea der, Daillesrs, le journal Le DROIT patle de RLgo et son 7IMVWA comme éant tune image du rp aneophone au Canada ston le compare méme & de grands arstes comme MC Solar et Pit Bacardi. Uslbum «du groupe sortra qu'en aost 2005 et sera inttle Coup dt, dont les eéldbres sires Belle Valine ex Bisreae & Ottawa, ont && apprécés par un public de tout age, Aussi tiles quatre missonnaies de la 7IM-VWA simposent comme es figures incontournables «da rap Sancophone. Bo janvier 2006, aprés tune longue tournée en Ontario, a Québec et en Saskatchewan, Ie groupe ralentira ses activités pour se reposer Grice i son premier opus, Le tr de mon ire R-Léo a suse tsser une place de choix dans le monde de Phip-hop de ls région de I “Outaousis. Apes sa towne avee som groupe 7IM-VIVA, R-Lée livrers wn premier mini slbum HOLY HIP-HOP intitle Dina. Sor cet opus, RLZo se dévoile sous un jour nowwveau, i Ste son masque et se lire aveesineéité: En 2007, et album a été nomin€ aux Shai Awards & Calgary dans In eatégorie de Melleur slbum francophone, Aw fl du temps, RiLéo est devenu in interiocuteur de choix pour les médias I sit defence les couleurs du mouvement hip-hop et intervint dans les débats politiques st sociaux, Artiste mythique sux couleurs ts varies, innovant et surtout, avec une vibe inde, R-Léo nous revient en octobre 2007 avec le sorte de som nouvel album R-Lée, On y srowe des amalgames de genres entre hip-hop, mélodiesaficanes et aueres types de mosique, D'ilews, Tricia Foster, Pring AB, Lynx (Massari, Bel) ainsi que plusieurs jeunes artistes de Is gion de TOutaouais et @Oteawa ont colt Dbor€ a cet album. Avec ee disque, artiste a su toucher les gens en abordant des sujets tel la maladie, environnement ete sid ‘Crest une simple fille de papier liée dla plume gui reso es confidences, les mots d'amour, les messages urgent, et me per met d'exprimer des sentiments personnels, profonds partois incompsis, vote gnorés, des autres mais aussi de moi-méme 14. d'autses expriment leurs joies, leurs colézes, leurs peut leurs défaites, leurs viewies, par des ers, des lames ou des # res, moi je epotte Ia musique motion ressentie: Pa le choix ‘une musique gui fat vibeer en mot des cordes seasibles, dans une sorte association auitve, e vos émerger de moi des reves anciens, des souvenirs enfous au fond de ma mémoite, des bist res, des paroles, des podmes... Tendeese, trouble, mai ue ees ‘ibeations sont alors musique par des mots, des times, des vers, ‘er des melodies qui teléwent mon éat ime : douces et chaudes pour la mélancoli, plus dutes, plus foncées pour les angoisses et les inguignades, pus foides pour la révole et le mal-éze. Tou se fond uo dans Vautee par balancement de cous en rythmes. Mais ce eraval ne se fait pas de maniéeeratonnell,eeetlige ! IL arrive souvent gue mon inspiration perde le fl de la musique et change de cap augré d'une angoisse sondaine, d'une douleue non contrlable, dont Mintensité n'a dégale que la brutalté. Rapper ddevientalots un combat contze un ennemi sournois qui se tai au fond de moi et me chasse hors de la musique, Alot, je suis rongée par envied abandonnes, le eafard, la peur de ne pas art ver i exprimer ce que je tefoule en moi...Fs je me rtrouve pesi gas fag, doutant de lu-méme, paragé entre la pes de nee pas reconaiue et compris par les autres, et Tincapacté ePassurnet Ia solinude... Je mlenferme ou jéelate ? Pais, parce que je reste sineére, parce que je ne force pas les choses, voila que ma main retrouve le geste qui guide la plume, vill que mon orelle entend nouveau le message de la musique. Et progressivement, je rentre dans le rap et le cle tevient en mol. La musique rap est sous rine pour mon équlte et ma nature ansieuse. La musique rap est en quelque sorte mon inerlocuteur privilepi, cli qu détient le monopole, Texclusivté de mes jrdins secre Eile es la fois le receptacle patient, capable dune éeoute &nulle auste patie et le révclateur exprimant, extériorsant, a part la plus intime de mon re. Ces IA tout le paradoxe : voici qua moment od je plonge dns les profondeuss de maa inconscient, dans une démarche dintériortécoale (ca je ne parle gu’ mai méme), des rythmes, devenue chanson tout au long de ce mono logue, expose sans atouts et sans masques, mon dee iime aux ‘yeux de tous. Ei repris pur d'autestegatds, mon cheminement se transform, devenant unique pour ehacun, sit en symbiose avec ‘moi, et mon eessent sien trouve ampli, soit en les fenvoyant & ‘enx-mémes, et le tap devient leur miroir. A Yopposé des incur sions méiaiques dans la vie privée la musique rap dévoile mon invime mais ne Peshibe pas