Vous êtes sur la page 1sur 1

I-

La vie en dehors du sexe n'existe pas. Qui que l'on soit, on ne vit que pour satisfaire ses propres dsirs sexuels sous une forme ou une autre. Le choix de la maturit n'est en fait que la consquence de cela et des nombreux refoulements de l'enfance et de la pubert. Plus encore, ces refoulements ne constituent que l'essence de l'activit sexuelle en soi au niveau de l'inconscient o elle est plus intense. Le saviez-vous? L'enfant en bas age a aussi une vie sexuelle. Lorsqu'il joue avec la boue ou ses excrments, il fait du sexe. Lorsque sa maman lui allaite, il recoit du plaisir. Et plus tard, lorsque ses parents lui frottent les organes gnitaux lors de son bain, ils lui posent un acte sexuel qu'il dveleppera lui-mme. (Alors, cessez de confondre le sexe l'acte reproducteur!)
La beau comme la laideur sont relatives. En fait, le laid et le beau sont des conceptions, des jugements de l'homme pour dgager des valeurs universelles. Or, l'humain ne peut-etre plac au niveau des valeurs car elles sont cres pour lui. Aussi, tout jugement de laid ou de beau l'endrooit d'une personne humaine ne devient qu'un acte affectif. Si l'apprciation de la personne en ton endroit diminue, tu deviens moins belle voire si cette apprciation n'ait jamais eut lieu; et vice-versa. A toi de juger si la beaut et la laideur existent!

II-

III-

IV-

"L'orgeuil humain a reu trois grand dmenti: Copernic a montr que la terre n'tait pas au centre de l'univers, Darwin que l'homme tait un aimal parmi d'autres, et maintenant la psychanalyse fait apparaitre que le "moi" n'est pas maitre chez lui." Sigmund Freud.