Vous êtes sur la page 1sur 6

H3.

Tableau de la France à la
Belle Epoque
La France, entre tradition et
modernité

Paris, Exposiition universelle


1900, Sur le trottoir roulant,
coll. Roger Viollet
A. La société française entre
1850 et 1914
1. La population française, un « cas » en Europe au XIXe et
dans la 1e moitié du XXe siècle

Une histoire démographique singulière p.102

-> 1854 et 1855, pertes de la guerre de Crimée,


épidémie de choléra et à une mauvaise récolte
1861‑1865, Natalité en hausse exceptionnelle à cause
de l'annexion de Nice et de la Savoie
-> 1870-1871. Guerre et Commune de Paris, variole,
-> 1914 : Grande Guerre
Interprétation des statistiques et des courbes

• Une croissance forte entre 1750 et 1851 : de 24M à 36M en 1851 (+ 50%), mais un
net ralentissement ensuite : de 36M à 39M en 1911 (+8%) alors que l’Europe : +
60% dans la même période.
• Comment expliquer cette évolution singulière en Europe ?

-Baisse de la mortalité infantile au XVIIIe -> réserve de population en âge


de procréer.
-Baisse de la natalité qui passe de 36 pour 1000 à moins de 20 pour
1000 au début du XXe. Pourquoi ?
La nuptialité ne diminue pas donc il y a d’autres raisons :
La forte baisse de la fécondité est la grande explication : restriction
des naissances dans les familles.

_>LA CONTRACEPTION EST LA VARIABLE D’AJUSTEMENT ENTRE


POPULATION, SUBSISTANCE ET PATRIMOINE TRANSMIS DES
FAMILLES
Population urbaine et population rurale
Rurale % Urbaine %
1851 74 26
1861 71 29
1872 69 31
1891 62 38
1911 56 44

Texte p. 104. L’exode rural : comment est-il expliqué par le sous-préfet


d’Issoire (Auvergne) ?

Chiffres bruts : Pop. urb. passe de 9,1 M en 1851 à 17,5 M en 1911.


Ex. St. Etienne : 56 000-149 000
Roubaix : 35000 - 123 000
Banlieue parisienne : Boulogne Billancourt de 7500 - 57 000 hab.
L’urbanisation est liée à la révolution industrielle
Alors que l’accroissement naturel global est faible, la croissance
urbaine est forte même si elle l’est moins qu’ailleurs en Europe. P. 104 A+B
Quelles sont les raisons profondes de ces
évolutions ?

-> La Révolution française bouleverse les pratiques


héréditaires :
Code civil, idéologie égalitaire ->
restriction des naissances.
Voir tableau du profl social des agriculteurs p. 104. -->

-> France pays de petits propriétaires, de petits fonctionnaires et la IIIe République est un régime qui
s’appuie sur cette classe de petits proprétaires

-> idéologie égalitaire, méritocratie et ascension sociale dans la fonction publique grâce à l ’école,
conservatisme.

-> Ceux qui ont une forte fécondité sont aux deux extrêmités de l’échelle sociale :
- Grandes familles bourgeoises -> assurer la gestion des entreprises
- Ouvriers : forte fécondité, forte mortalité infantile, beaucoup de naissances illégitimes

Centres d'intérêt liés