P. 1
Analyse de Travail-correction DS

Analyse de Travail-correction DS

|Views: 1,096|Likes:
Publié parselsabil12

More info:

Published by: selsabil12 on Dec 07, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/02/2013

pdf

text

original

Sections

  • PRESENTATION DU MODULE
  • I. Histoire de l’organisation de travail
  • II. Définition de la simplification du travail
  • III. Les étapes de la simplification du travail :
  • IV. Symboles analytiques utilisés :
  • V. Analyse de travail au poste
  • V.1. Description du poste de travail :
  • V.2. Fiche de consignes au poste
  • V.3 Feuille d’analyse de l’opération :
  • VI. Principes et règles d’économie des mouvements
  • VI.1 – LES PRINCIPES CONCERNANT L’EMPLOI DU CORPS HUMAIN
  • VI.2 – LES PRINCIPES CONCERNANT L’UTILISATION DES MACHINES ET DES OUTILLAGES
  • VI.3– LES PRINCIPES CONCERNANT LA DISPOSITION DU POSTE DE TRAVAIL
  • VI.4 – LES PRINCIPES CONCERNANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL
  • VII. Les simogrammes
  • VII.1. Classification des temps industriels homme-machine :
  • VII.2. Définition des simogrammes :
  • 3. Symbole des temps :
  • GUIDE DES TRAVAUX PRATIQUES
  • TP 1 : ÉTUDE DE PRODUIT
  • TP 2 : SIMPLIFICATION DU TRAVAIL – L’OUTILLAGE
  • TP 3 : SIMPLIFICATION DU TRAVAIL - LES MANUTENTIONS
  • TP 4: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : LE POSTE
  • TP 5: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : L’OPERATION
  • TP 5: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : LA NORMALISATION
  • T e s t
  • ANNEXES

ROYAUME DU MAROC

OFPPT
Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES

MODULE N° :

ORGANISATION ET SIMPLIFICATION DU TRAVAIL

SECTEUR : CONFECTION SPECIALITE : TECHNICIEN EN PRODUCTION NIVEAU : TECHNICIEN

ISTA.ma Un portail au service de la formation professionnelle

Le Portail http://www.ista.ma Que vous soyez étudiants, stagiaires, professionnels de terrain, formateurs, ou que vous soyez tout ue simplement intéressé(e) par les questions relatives aux formations professionnelle aux métiers, professionnelle, http://www.ista.ma vous propose un contenu mis à jour en permanence et richement illustré avec un suivi
quotidien de l’actualité, et une variété de ressources documentaires, de supports de formation ,et de documents en ligne ( supports de cours, mémoires, exposés, rapports de stage … ) .

Le site propose aussi une multitude de conseils et des renseignements très utiles sur tout ce qui concerne la recherche d'un emploi ou d'un stage : offres d’emploi, offres de stage comment rédiger stage, sa lettre de motivation, comment faire son CV, comment se préparer à l'entretien d’embauche etc. d’embauche, Les forums http://forum.ista.ma sont mis à votre disposition, pour faire part de vos expériences, réagir à l'actualité, poser des question questionnements, susciter des réponses.N'hésitez pas à interagir avec 'hésitez tout ceci et à apporter votre pierre à l'édifice. r Notre Concept
Le portail http://www.ista.ma est basé sur un concept de gratuité intégrale du contenu & un modèle collaboratif qui favorise la culture d’échange et le sens du partage entre les membres de la communauté ista.

Notre Mission
Diffusion du savoir & capitalisation des expériences.

Notre Devise
Partageons notre savoir

Notre Ambition
Devenir la plate-forme leader dans le domaine de la Formation Professionnelle.

Notre Défi
Convaincre de plus en plus de personnes pour rejoindre notre communauté et accepter de partager leur lus savoir avec les autres membres.

Web Project Manager
- Badr FERRASSI : http://www.ferrassi.com - contactez :

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique

Organisation et simplification du travail

Document élaboré par : DIMITROVA ANGELINA CDC Confection DRIF
La durée du module et de 80 heures dont 30 heures pour partie théorique, 46 heures pour la partie de travaux pratiques et 4 heures pour l’évaluation.

OFPPT/DRIF

Document élaboré par : Dimitrova Angélina

2

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique

Organisation et simplification du travail
SOMMAIRE Page 7 8 9 10 11 14 15 15 16 19 20 20 25 31 43 45 45 45 45 48 49 50 51 52 55 63 74 76 77 80

Présentation du module Résumé de théorie I. Histoire de l’organisation de travail II. Définition de la simplification du travail III. Les étapes de la simplification du travail IV. Symboles analytiques utilisés : V. Analyse de travail au poste. V.1. Description du poste de travail : V.2. Fiche de consignes au poste. V.3 Feuille d’analyse de l’opération : VI. Principes et règles d’économie des mouvements VI.1 Les principes concernant l’emploi du corps humain VI.2 Les principes concernant l’utilisation des machines et des outillages VI.3 Les principes concernant la disposition du poste de travail VI.4 Les principes concernant les conditions de travail VII. Les simogrammes VII.1. Classification des temps industriels homme-machine VII.2. Définition des simogrammes VII.3. Symbole des temps VIII. Tableau récapitulatif des étapes de travail du B.M IX. Les secteurs clé concernés par la simplification du travail P.O.M.P.O.N. GUIDE DES TRAVAUX PRATIQUES TP 1 : ÉTUDE DE PRODUIT TP 2 : SIMPLIFICATION DU TRAVAIL – L’OUTILLAGE TP 3 : SIMPLIFICATION DU TRAVAIL - LES MANUTENTIONS TP 4: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : LE POSTE TP 5: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : L’OPERATION TP 5: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : LA NORMALISATION T e s t ANNEXES

OFPPT/DRIF

Document élaboré par : Dimitrova Angélina

3

CONDITIONS D’EVALUATION • • • • Individuellement A partir de situation simulée A partir d’une étude de cas A partir d’un poste de travail CRITERES GENEREAUX DE PERFORMANCE • • • • Efficacité du travail Respect des règles de sécurité et de santé Respect des principes d’ergonomie Esprit d’analyse et d’organisation CRITERES PARTICULIERS DE PERFORMANCE • • Détermination correcte des motifs de choix Description parfaite du poste de travail (mode opératoire. outillage. les critères et les précisions qui suivent. moyens de manutention. matériel. le stagiaire doit organiser et simplifier un poste de travail selon les conditions. opération) PRECISIONS SUR LE COMPORTEMENT ATTENDU A. Analyser et critiquer • Identification précise des défaillances • Utilisation adéquate des fiches d’analyse OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 4 .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail OBJECTIF OPERATIONNEL DE PREMIER NIVEAU DE COMPORTEMENT COMPORTEMENT ATTENDU Pour démontrer sa compétence. Choisir et observer un poste de travail B.

Construire et appliquer la nouvelle méthode • • • • • Description précise de la nouvelle méthode Détermination parfaite des économies escomptées Etablissement correct des fiches d’instruction Formation appropriée de l’opérateur à la nouvelle méthode Vérification précise de la méthode OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 5 .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail C.

6. savoir-percevoir ou savoir-être jugés préalables aux apprentissages directement requis pur l’atteinte de l’objectif de premier niveau. le stagiaire doit : 10. Savoir communiquer en milieu professionnel 12.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail OBJECTIFS OPERATIONNELS DE SECOND NIVEAU Le stagiaire doit maîtriser les savoirs. tels que : Avant d’apprendre choisir et observer un poste de travail (A). Etudier les règles d’aménagement Avant d’apprendre à construire et appliquer la nouvelle méthode (C). 3. Etudier les différentes fiches d’analyse 9. Etudier l'équilibrage et implantation 11. le stagiaire doit : 8. 4. savoir-faire. 2. 7. le stagiaire doit : 1. Etudier la rentabilité de la méthode OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 6 . Prendre connaissance du poste de travail Etudier la division du travail Etudier les techniques de PM Etudier les fiches de consignes au poste Etudier les différents types de machines Prendre connaissance du matériel de manutention Etudier la mesure du temps Avant d’apprendre à analyser et critiquer (B). 5.

La durée du module et de 80 heures dont 30 heures pour la première partie. est préférable que les travaux Pratiques se déroulent en même temps avec les modules de piquage montage. dans l’objectif de l’améliorer le temps d’exécution par la simplification des gestes et du mode opératoire.Une partie théorique comprend des notions élémentaires pour la simplification. Après l’apprentissage de notions théoriques. doit démarrer après les modules de maîtrise des opérations élémentaires de piquage montage et celui du chronométrage. : .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail PRESENTATION DU MODULE L’étude du module «Organisation et simplification d’un poste de travail ». A l’issu de ce module le stagiaire doit être en mesure d’identifier le poste . Le module est structuré en deux parties. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 7 . Il développe aux stagiaires des compétences de base nécessaire pour la construction des méthodes de travail. 46 heures pour la partie de travaux pratiques et 4 heures pour l’évaluation. compte tenu de leur complémentarité. l’amélioration des conditions du travail et du temps 1) Une deuxième partie de travaux pratiques qui va permettre aux stagiaires l’application directe des notions théoriques acquises. d’étudier et analyser le travail effectuer.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Module : Organisation et simplification du travail RESUME THEORIQUE OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 8 .

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail I. spécialisé dans les problèmes de fabrication. Règle de la synthèse : Ordonner ses pensées en commençant par les objets les plus simples et monter peu à peu jusqu’aux connaissances les plus composées. au lieu de les laisser évoluer à leur rythme et se former mutuellement. Règle de la révision d’ensemble : Tout réviser sans rien omettre. FAYOL (ingénieur des mines français 1841-1925) : Parallèlement à Taylor. Procéder à la sélection. 3. 6. Chercher à établir un climat de coopération entre gestionnaires et travailleurs afin d’en arriver à un niveau optimal de production et de rémunération. établir les procédures de travaux standardisés. Règle de l’analyse : Diviser chacune des difficultés en autant de parcelles qu’il se peut. 2. Histoire de l’organisation de travail Règle de l’évidence : Ne pas accepter pour vrai un fait si on ne le connaît pas comme tel. GILBRETH (citoyen américain 1868-1924) : Ses travaux sont orientés vers l’étude des mouvements des travailleurs remplaçant par les mouvements courts et moins fatigants les mouvement longs et épuisants. Définir les composants de chaque tâche et par la suite. Pour tout travail étudier une technique rationnelle remplaçant les méthodes routinières. à la formation et au développement des travailleurs de façon scientifique. 4. Séparer les fonctions de préparation de travail de celle d’exécution. H. 7. Transmettre systématiquement cette technique à l’exécutant pour qu’il puisse l’appliquer intégralement. Il a définie 6 fonctions principales dans l’entreprise : ADMINISTRATIVE FINANCIERE COMPTABLE TECHNIQUE COMMERCIAL SECURITE OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 9 . Spécialiser chacune de ces fonctions. 5. pour mieux les résoudre. TAYLOR (ingénieur américain 1856-1915) : les principes de Taylor étaient les suivants : 1. Fayol étudia les problèmes de gestion.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Fayol a d’ailleurs précisé ce qu’il entendait par « fonction administrative » en disant qu’administraer c’est : PREVOIR ORGANISER COMMANDER COORDONNER CONTROLER C’est ce qu’on appelle les « 5 impératifs de Fayol ». une place déterminée pour chaque chose.FORD (industriel américain 1863-1947) : pionnier de l’industrie automobile en Amérique. La simplification du travail obéit à 4 règles fondamentales : LA MANIERE LA PLUS SIMPLE DE TRAVAILLER pour : Rendre l’ouvrage plus facile à enseigner et apprendre Réduire le degré d’habilité nécessaire Réduire l’emplacement nécessaire Réduire le temps nécessaire pour préparer et terminer le travail Augmenter le confort du travailleur LA MANIERE LA PLUS RAPIDE DE TRAVAILLER qui : Augmente la vitesse sans hâte Procure plus de production en moins de temps Réduit les heures de main d’œuvre nécessaire Augmente l’intérêt au travail par les satisfactions matérielles et intellectuelles dues à une production accrue LA MANIERE LA PLUS FACILE DE TRAVAILLER qui : Demande moins d’efforts Facilite le travail aux personnes physiquement moins douées Réduit la fatigue Augmente la confiance de l’ouvrier dans ses capacités Développeplus rapidement l’intérêt à l’ouvrage LA MANIERE PRESENTANT LE PLUS DE SECURITE parce que : Un travail plus simple présente moins de danger Un travail ordonné. II. Définition de la simplification du travail Qui dit « organisation de travail dit SIMPLIFICATION du travail. augmente la sécurité Eliminer la précipitation contribue encore à supprimer des risques. H. il lança la construction en grande série « à la chaîne » et imagina la standardisation des pièces composants un ensemble. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 10 .

mais.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail La SIMPLIFICATION du travail est un état d’ESPRIT et une METHODE : UN ETAT D’ESPRIT Pour présenter la simplification du travail. Les étapes de la simplification du travail : Pour être menée à bien. lorsqu’il s’agit de l’implantation de leur poste de travail. toute étude devra parcourir 5 étapes : OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 11 . elles peuvent aider. précis. » Exemple : les piqueuses peuvent difficilement discuter technique avec l’Agent des méthodes. Il faut se convaincre soi-même que rien n’est évident. complète. l’étude du travail utilise des techniques qu’il convient de respecter si l’on veut que la relève des faits soit méthodique. Il faut prendre conscience des dangers que représentent : La routine La méfiance La susceptibilité UNE METHODE La bonne volonté ne suffit pas. III. c’est celui qui fait un travail. Elle rend possible l’emploi d’un meilleur équipement et des méthodes moins fatigantes. Elle permet de déterminer « ou » et « comment ». le mieux est de se référer à la définition qu’on donne MOGENSEN : « La simplification du travail n’est que l’application de nos connaissances et du simple bon sens à notre travail quotidien . La simplification du travail est avant tout une attitude de pensée : « UNE ATTITUDE INTERROGATIVE » Celle-ci entraîne une manière de voir qui conduit à « éliminer » tout travail inutile. rien n’est forcément indispensable rien n’est impossible. le travail peut être accompli de façon la plus économique. qui est le plus apte à le modifier.

O. respecter les principes de DESCARTES ANALYSER = DÉCOMPOSER L’étude d’un travail en vue de sa simplification amènes à suivre une méthode.C. Pour faire un travail efficace.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Tout au long de l’étude.12 - .C.A. C A OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . on est amené à parcourir les 5 étapes suivantes : CHOISIR OBSERVER CRITIQUER CONSTRUIR APPLIQUER C O C.

entretien. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . vont dicter la construction de la nouvelle méthodes de travail : soit en éliminant. Le but de critiquer est de se mettre dans une attitude interrogative et s’obliger à douter de l’efficacité de ce qui existe. noter tous les détails et évènements même accidentels.. Des goulots d’étranglement de l’activité (surcharge. incidence commerciale) . ou anormalement pénibles . procurera un bénéfice appréciable) . Cette attitude est l’opposé de la routine et du conformisme. soit en combinant. car tous les travaux d’analyse et d’étude sont basés sur cet enregistrement. trop ou trop peu qualifié ? Par qui pourrait-on le faire faire ? OU ? Où le fait-on ? Est-ce obligatoire à cet endroit ? Un autre emplacement serait-il mieux adapté ? Que pourrait-on faire de mieux ? QUAND ? Quand le fait-on ? Ce moment-là est-il bien choisi ? Ne pourrait-on le faire plus tôt ? (ou plus tard) Peut-on faire cette opération en même temps que une autre? } } } } POIRQUOI ? POIRQUOI ? POIRQUOI ? POIRQUOI ? Les réponses non satisfaisantes aux questions posées par la critique. Des travaux unitaires nécessitant une mise en route astreignante (recherche de la « série » par famille de pièces ou d’opérations) Observer le travail sur place. Des travaux très répétitifs (sur lesquels un gain. Des travaux entraînant des manutentions importantes (qui sont des actions improductives) . choisir les moyens de fabrication. même minime.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Choisir le travail à étudier. Des travaux non productifs (retouches. contrôle. matières utilisées. QUOI ? Que veut-on faire ? Est-ce utile ? Peut-on supprimer l’opération ? Que pourrait-on faire de mieux ? QUI ? Qui le fait ? Est-ce bien à lui de le faire ? Est-il suffisamment.) . Des travaux anormalement longs (entachant les délais de livraison) . Noter ce qui était vu et non ce qui devrait être. manque de moyen…) . Des travaux dangereux. soit en permutant. Construire c’est vérifier la validité de la méthode proposée. débarrassé de tous préjugés.13 - .…. Critiquer c’est examiner chacun des détails enregistrés lors de l’observation avec un esprit neuf. Des travaux dont la qualité n’est pas satisfaisante (conception du produit. choisir le personnel… etc.

L’attente s’exprime aussi par «temps mort » ou « délai ». . assemblage.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Appliquer c’est constituer un dossier complet du nouveau procédé comprenant : . Appliquer c’est faire accepter le projet par la direction. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . mais reste stationnaire à l’emplacement qu’il occupe. On distingue les transports à vide (flèche blanche) ou les transports en charge (flèche noire) Contrôle : ou « vérification ». Appliquer c’est établir les fiches d’instruction pour les ouvrier Appliquer c’est former les ouvriers à la nouvelle méthode.Il y a contrôle quand l’objet est examiné pour identification ou vérification en qualité ou en quantité. Attente : Il y a attente lorsque l’objet ne subit pas immédiatement l’activité suivante. pliage…) Transport : Un transport intervient quand l’objet est changé de place sauf quand de tels mouvements font partie de l’opération. aux machines et outils nouveaux. Stockage : Il y stockage lorsque l’objet est immobilisé en en lieu déterminé et que son enlèvement résulte obligatoirement d’un ordre écrit ou verbal. Il y a l’attente lorsque l’ouvrier est arrêté dans son travail pour une raison quelconque.14 - .Les dépenses à engager et les économies escomptées.La description du nouveau mode opératoire. IV. Symboles analytiques utilisés : Opération : Il y a l’opération lorsque la matière ou l’objet sont modifiés dans leur caractéristique physique ou chimique : (coupe.

Description du poste de travail : Exemple : Poste de travail de piuquage-montage 1. crochets etc… en instance sur le rail Une boîte de dérivation à micro-contact permettant à l’opératrice d’envoyer son travail au poste concerné OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . 3.1.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail V. pinces. 5.15 - . alimentation/évacuation des pièces Cintre. 2. 4. V. Une machine piqueuse plate type 301 Un siège pivotant Une fraction de rail. Analyse de travail au poste.

Fiche de consignes au poste. éventuellement numérotées dans l’ordre chronologique de déplacement des pièces en faisant la distinction entre .16 - . tant à œuvrer qu’à évacuer. chariots…. du modèle et des matières concernées par l’opération La légende des différents codes utilisés La description du poste et des conditions d’approvisionnement ainsi que l’évacuation des pièces La description de l’opération et des conditions matérielles s’y rapportant Les points clés de qualité Le temps prévu La légende des codes utilisés La description du poste On distingue : La table de la machine et la machine symbolisée selon la normalisation en usage Les équipements tels que dessertes. sont placées dans les conditions de disposition voulues. placés selon les conditions d’aménagement désirées Les conditions d’aménagement d’un poste sont définies par l’ensemble des prescriptions des équipements (place. Présentation de la fiche de consignes au poste La fiche de consignes au poste est composée de manière à indiquer par opération les renseignements suivants : La désignation de l’opération La dénomination du poste.2.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail V.les déplacements de paquets (fréquentiels) Voici un exemple de fiche de consignes au poste pour l’opération : Assemblage par une couture rabattue des hausses et bas du dos d’un jeans à la machine bras déporté OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . Des précisions complémentaires concernant : La localisation des points de prise La représentation des trajectoires.les déplacements unitaires (cycliques) . orientation…) Les pièces. Les conditions de disposition des pièces à un poste sont définies par : L’orientation L’indication de la face apparente de la matière (endroit ou envers).

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina .17 - .

composition et grosseur suivant le dossier Valeur de la couture : 10 mm ± 1 mm Surpiqûre sur le bas de pantalon (bas de pantalon au dessus) Temps prévue en Cycle Avant : Pendant : Après : Fréquentiel : Approvisionnement : Evacuation : Total : OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail FICHE DE CONSIGNES AU POSTE Opération : Montage hausse dos gauche Modèle : Super riffle Poste : N° 14 Etablie par : Date : DESCRIPTION DU POSTE Conditions d’approvisionnement et d’évacuation des pièces : Approvisionnement : Par paquet de 50 demi-dos empilés envers sur endroit sur desserte à droite Paquet de 50 demi-hausses empilés envers sur endroit sur desserte à gauche Evacuation : Empilé un à un sur lien tendu entre ressorts sur desserte à gauche Croquis Conditions matérielles d’équipement Machine bras déporté Nombre d’aiguille : 2 Guide double rabatteur type ¼ Entraînement simple griffes Coupe chaînette à lame derrière le pied presseur Barre sur desserte à gauche DESCRIPTION DE L’OPERATION Points clés de qualité 4 points par cm Point de la machine bien réglé Fil de couleur.18 - .

G x x x x x x x x x x Désignation de l’opération : Montage hausse gauche Points . taille vers machine x Coupe fil en main À gauche à terre À gauche sur desserte Endroit apparent.3 Feuille d’analyse de l’opération : Le mode de présentation adopté consiste en un tableau comportant : 1. taille vers la gauche Dans guide ± 3 mm Dans guide ± 3 mm En une fois Par traction sur lame arrière pied presseur à distance A gauche sur barre de desserte 1 Prendre dos et hausse gauche 12 1 13 14 15 16 17 1 1 1 Présenter dos et hausse gauche Piquer hausse gauche Couper fil Evacuer dos Placer hausse Engager dos Engager hausse Piquer x x x x x x OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina .D DESIGNATION x À gauche à terre A droite sur desserte x Endroit apparent. taille vers machine Coupe fil en main A droite sur desserte À gauche sur desserte Sur bras machine. toute rédaction d’analyse répond au schéma suivant : ETAPES SOUS-ETAPES MG Qui ? Verbes infinitifs + Quoi ? MD Points . couture côté vers soi. devant guide endroit apparent.Clés M. devant guide endroit apparent.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail V. La liste chronologique des étapes 2. jambe vers la droite Sur bras machine.19 - . La liste chronologique des sous-étapes 3. ETAPES SOUS-ETAPES Prendre paquet Déposer paquet Enlever lien Contrôler n° de paquet Prendre paquet Déposer paquet Enlever lien Contrôler n° de paquet Prendre dos gauche Prendre hausse gauche Placer dos M. Feuille d’analyse d’opération N 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 1/50 Approvisionner hausses 1/50 Approvisionner dos Freq. Les renseignements complémentaires nécessaires à l’exécution désirée de chaque action – « Points clés En résumé. couture fond vers soi.Clés Désignations Où ? Comment ? Combien ? Voici la feuille d’analyse pour l’opération présentée ci-haut.

Principes et règles d’économie des mouvements VI. Les mouvements sont ainsi classés : CLASSE I : doits CLASSE II : doits + poignet CLASSE III : doits + poignet+ avant-bras CLASSE IV : doits + poignet+ avant-bras +bras + épaule • • • Mouvements automatiques Eviter les recherches Basés sur les réactions naturelles Les mouvements les moins fatiguant sont ceux qui mettent en œuvre le moins de muscles et d’articulations De plus on gagnera en précision à faire exécuter les opérations par des mouvements plus courts.1 – LES PRINCIPES CONCERNANT L’EMPLOI DU CORPS HUMAIN 1. Plan horizontal du poste de travail Les dimensions sont en cm OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail VI. SIMPLES et de la PLUS BASSE CLASSE POSSIBLE C’est-à-dire de faible amplitude.20 - .

Travail moins précis. Zone B. Gestes mettant en jeu des gros muscles. plus fatigant. Travail peu fatigant et précis quand la main prend appui en fin de parcours. Travail peu précis.imposante un déplacement du corps pour y atteindre un objet.zone couverte par les mouvements des bras pivotant autour des articulations des épaules. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . Travail économique et précis. plus lent.zone couverte par les mouvements des avant-bras pivotant autour des coudes près du corps. Zone D. Mouvements à améliorer ou à supprimer.21 - .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Les différentes zones de travail Zone A. Zone C. Origine et fin des déplacement dans cette zone. lent et fatigant.zone couverte par les mouvements des mains s’articulant aux poignets et par les gestes des doigts.

LE GLISSEMENT Utiliser l’élan de façon à ne pas avoir à mettre en œuvre les muscles antagonistes pour le ralentissement et les changements de direction Le rythme est la source de la cadence. 3. Il diminue le risque et la fatigue. la fatigue intellectuelle en est diminuée. SYMETRIQUES ET SIMULTANES Les 2 mains commencent et finissent un travail en même temps . LE RYTHME. FACILITE PAR L’ELAN.22 - .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail LES MOUVEMENTS DOIVENT ETRE : 2. Il est plus économique d’utiliser le glissement pour déplacer un objet que d’avoir à : Saisir Placer Déposer OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . CONTINUS ET COURBES Il faut essayer d’utiliser complètement la quantité de mouvements mise en jeu dans chaque geste et agir dans le sens de l’impulsion donnée. Pour économiser la fatigue musculaire : • enchaîner les mouvements • éviter les changements de direction • éviter les « A COUDS » • éviter les arrêts brusques • éviter les retours 4.

pour dégager sans casser le fil et pour commencer une autre couture sans que l’aiguille ne se désenfile. le situer par rapport à l’aiguille et au pied presseur pour engager sans reprise. Contrôler avant = gestes sûrs = moins de contrôles tactiles et visuels après. Contrôler avant = gestes sûrs = moins de contrôles tactiles et visuels après.23 - . Contrôler les endroits et envers et repérer les bords à superposer pour ajuster sans hésitation. Contrôler en fin de couture par action du pied sur la pédale. la position de l’aiguille POINT MORT HAUT PHASE DESCENDANT. Repérer l’emplacement de la couture. un contrôle visuel et (ou) un contrôle tactile Qu’il faut chercher à limiter ou à supprimer Qu fait-on ? QUAND ? TRAJET Principaux gestes ou opérations pour faire une couture CONTRÔLE TACTILE CONTRÔLE VISUEL Que faut-il faire pour les améliorer ? Pourquoi ? Atteindre les pièces Les saisir Les amener devant soi (mouvoir) Les ajuster ou les remplier Les engager Changer de cônes AVANT OU APRÈS PIQUAGE Enfiler la machine Changer la canette Amener les pièces le plus près possible du lieu de travail pour diminuer les trajets Mettre les pièces toujours au même endroit et dans l’ordre normal d’utilisation pour pouvoir saisir sans regarder et de ce fait éliminer le contrôle visuel. OFPPT/DRIF AVANT PIQUAGE Document élaboré par : Dimitrova Angélina . Remplir les canettes pendant le piquage pour ne pas utiliser de temps machine pour ce travail et supprimer les trajets. Diminuer les trajets pour éviter que les muscles ne se contractent trop longtemps lors du transport des pièces.réduction de fatigue. Amener le fil le plus près possible du porte cônes pour diminuer les trajets.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Etude des gestes But de l’étude des gestes : Economiser le temps et l’énergie Diminuer la fatigue en supprimant les gestes inutiles ordonnant ceux qui restent Chaque gestes se caractérise par un trajet.

Evacuer sur le trajet de la main devant. les placer toujours au même endroit pour les saisir sans regarder et éliminer de ce fait un contrôle visuel. pour que la main droite reprenne très vite le contrôle de l’entraînement de la matière en début de couture. Contrôler la position POINT MORT HAUT PHASE DESENDANTE de l’ai Quand il faut se servir des ciseaux. qu’elle se mette en mesure de couper les fils en fin de couture pendant que la main gauche dégage. prendre une nouvelle pièce pour éviter des trajets inutiles. Arrêter l’aiguille POINT MORT BAS pour éviter les déplacements de matière et de ce fait les contrôles visuels et tactiles nécessaires pour recentrer la piqûre. ou. Tirer juste ce qu’il faut du fil pour limiter les trajets.24 - . Piquer les coutures courtes et longues en une seule fois pour limiter les contrôles de positionnement de l’aiguille et de superposition de matière et économiser le temps et l’énergie.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Qu fait-on ? QUAND ? TRAJET Principaux gestes ou opérations pour faire une couture CONTRÔLE TACTILE CONTRÔLE VISUEL Que faut-il faire pour les améliorer ? Pourquoi ? Arrêts début et fin Piquer Dégager Couper fils Evacuer Limiter la longueur des arrêts à 1 cm environ. OFPPT/DRIF APRÈS PIQUAGE PENDANT PIQUAGE Document élaboré par : Dimitrova Angélina . Contrôler la position POINT MORT HAUT PHASE DESENDANTE de l’aiguille pour dégager sans casser le fil et éviter en enfilage. Travailler en chapelet quand c’est possible pour ne dégager que tous les N pièces.

LIBERER LES MAINS Faire travailler les 2 mains pour pouvoir avoir des mouvements symétriques et simultanés. Exemple : machine à piquer avec un couteau raseur machine à piquer avec coupe fil guide margeur à plusieurs valeurs guide escamotable 7.2 – LES PRINCIPES CONCERNANT L’UTILISATION DES MACHINES ET DES OUTILLAGES 5. chercher à faire deux ou plusieurs opérations dans le même temps. source de perte de temps. Egalement.25 - . MANCHES D’OUTILS…A L’USAGE ET A L’EFFORT DEMANDES Ceux-ci doivent être : facilement accessibles de prise rapide commode à manier positionnement de pièces superposition de deux ou plusieurs objets suivant un bord de référence découpe à partir d’un bord OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . Il faut donc libérer la main gauche en utilisant : Des pédales (travail du pied) Des étaux à serrage rapide Des gabarits Attention pour l’utilisation de la pédale : Quelle forme lui donner ? Quelle est l’amplitude du mouvement du pied ? Quel sera l’effort à fournir ? Quelle sera la durée de l’effort ? Quelle sera la fréquence de l’effort ? 6.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail VI. la main gauche sert alors d’étau ou de tenaille. LEVIERS . Trop souvent la seule main droite reste active . MANETTES . COMBINER DEUX OU PLUSIEURS OUTILS de façon à réduire le nombre d’outils à manipuler. ADAPTER LES POIGNEES ET VOLANTS .

Exemple : guide pose gorge guide ourler butée mécanique pour le préformage de : poche plaquée gorge et sous gorge…. gain de précision. pour pose de fermeture à glissière invisible Pied presseur pour pose des dentelles Pied presseur pour pose de fermeture à glissière ou pour coudre au bord avec semelle Teflon OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . Il est évidemment pas possible de décrire tous les systèmes de pieds-presseurs et guides. rapidité accrue. articulé. Voici quelques exemples des pieds presseurs spéciaux et guides: Pied presseur compensateur triple.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail 8. 2 aguilles Pied presseur à repriser Pied presseur pour machine boutonnière Pied presseur articulé. UTILISER GUIDES ET BUTEES Il est possible.26 - . en utilisant des guides et des butées. de contrôler mécaniquement et non plus mentalement certains mouvements : diminution de la fatigue mentale.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina .27 - .

avec fente horizontale Pied -presseur pour machine à 2 aiguilles avec protège doigts Pied bordeur pour machine à 2 aiguilles OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . semelle large. 2 guides gauche et droit avec ressort pour coutures parallèles Pied-presseur à surpiquer au bord avec ressort guide Pied fronceure.28 - .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Pied bordeur pour biais fins de largeur jusqu’à 24 mm Pied-presseur articulé.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Guide pour pose dentelle des bretelles soutien-gorge Guide pour pose des bretelles soutien-gorge OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina .29 - .

OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina . UTILISER DES GABARITS ADAPTES Voici un exemple d’économie des gestes et de mouvements par l’utilisation d’un gabarit : (Piquage braguette de pantalon) Opérations préparatoires : 1er cas : Prendre gabarit Positionner gabarit Prendre la craie Tracer Enlever et poser craie Enlever et poser gabarit Opération efficace : Piquer dans la craie Opération post-opératoire : Effacer craie 2ème cas Opérations préparatoires : Prendre gabarit Positionner gabarit Opération efficace : Piquer Opération post-opératoire : Enlever et poser gabarit Note technique : Gabarit en carton fort.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail 9.30 - . avec plaque toile émeri adhérent au tissu.

LES OUTILS ET MATIERES DOIVENT SE TROUVER : Dans la surface normale de travail (surface normale : mouvements de la classe 3 . L’agencement de ce poste (matériel approprié) permet une économie de mouvements et de temps. cause de perte de temps Eviter les allers et retours inutiles Placer les outils et matières dans l’ordre des besoins Eviter la recherche mentale Cette ouvrière est obligé de faire plus de gestes et de mouvements fatigants que ceux développés par l’exécutant ci-dessous. économie d’argent. Donc économie de fatigue. surface maximum : mouvements de la classe 4) Dans le champ de vision (angle 90°) A des emplacements fixes Dans l’ordre d’utilisation En bonne position d’emploi Chaque objet doit avoir un emplacement déterminé de sorte à éviter les recherches.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail VI.3– LES PRINCIPES CONCERNANT LA DISPOSITION DU POSTE DE TRAVAIL 10. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 31 .

puis refoule la pièce et prend la suivante.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Voici des exemples de disposition des pièces à œuvrer : Système de bloc-notes : le paquet est posé. Elle exécute son travail. Système de tourniquet : les pièces sont accrochées sur un tourniquet. La tâche terminée. Plusieurs poste - OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 32 . pour exécuter sa tâche. L’ouvrière amène la pièce vers elle. en tirant légèrement. L’ouvrière amène la pièce en position de travail. la pièce est évacuée refoulement. plié sur une servante.

Ainsi les pièces disposées de telle sorte que la partie à piquer soit dans le sens d’entraînement. la plus directe et ne nécessitant que des gestes de courte distance.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Les moyens utilisés ou poste de travail se subdivisent selon les trois parties composantes de tout processus opératoire : Avant piquage Pendant piquage Après piquage Avant piquage Les conditions matérielles relatives à cette partie de processus concernent les étapes de travail : Manipulation Préparation de la piqûre Présentation à la machine Voici un exemple : La fente pratiquée dans la table selon la figure ci-après permet la présentation des pièces à œuvrées selon la flèche « f ». OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 33 . peuvent être disposées sous le pied presseur de la façon la plus simple.

Pendant le piquage : Comme pour « l’avant piquage » les présentations peuvent être assurées par une partie seulement du plateau.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Un autre exemple est fourni par l’illustration suivante où la découpe à 45° de la table permet par un geste simple. la présentation du bord à piquer dans le sens de l’entraînement. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 34 . Ainsi nous trouvons le bord arrondi du plateau qui permet de faciliter la rotation des pièces dont la piqûre comporte un angle.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Exemple : Poste de surfilage a) un plateau arrondi pour faciliter les rotations de pièces lors de changement de côté à piquer c) un coupe – chaînette pneumatique d) un plan incliné pour évacuation e) un empileur automatique à action pneumatique b) un « déflecteur basculant » jouant deux rôles principaux selon la position prise : .en position basse : complément du plateau arrondi afin de constituer un plateau découpé à 45° pour faciliter la présentation des pièces OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 35 .

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique

Organisation et simplification du travail

- en position haute : dégagement de la partie arrondie du plateau de manière à ce que celle-ci puisse assurer sa fonction

Les travaux à réaliser sur ce poste peuvent se résumer aux deux grandes catégories suivantes : surfilage d’un seul bord selon une ligne continue surfilage de plusieurs bords nécessitants un pivotement de la pièce

Dans le premier cas - surfilage d’un seul bord selon une ligne continue : le déflecteur doit être maintenu en position basse en fin de piqûre il faut commander le coupe-chaînette et empileur

Dans le deuxième cas - surfilage de plusieurs bords nécessitants un pivotement de la pièce : le déflecteur est au départ en position haute de manière à ce que la partie œuvrée de la pièce puisse tomber librement derrière le plateau et ensuite pivoter autour de la partie arrondie de celui-ci pour tous les bords suivants, sauf pour le dernier, le déflecteur demeure dans la position élevée. Pour le piquage du dernier bord, juste après le pivotement, le déflecteur doit être en position basse pour permettre à la partie œuvrée de la pièce de glisser sur le plan incliné pour être prise par l’empileur

OFPPT/DRIF

Document élaboré par : Dimitrova Angélina

36

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique

Organisation et simplification du travail

Il est fréquent qu’un poste de travail soit le centre d’activité de plusieurs opérations. Le poste ci-dessous, permet la réalisation d’opérations très diverses telle : Coulissage de ceinture, coulissage de col, assemblage de panneaux de robes et manteau… Ce poste est composé des moyens suivants, classés par parties de processus : I. Avant piquage Moyen de disposition : Tablette à fenêtre composée d’une partie fixe (droite) et d’une partie amovible (marquée avec A) Double chevalet à tablette basculante (marqué avec B)

II. Pendant piquage Machine plate 1 aiguille, point noué, double entraînement griffe-aiguille Moteur anti-stop avec positionneur d’aiguille haut et bas Bâti modèle spécial selon plans établis par Bureau des Méthodes Plateau supérieur de forme arrondie pour permettre les rotations de pièces. Le plateau de modèle spécial a également fait l’objet d’étude. III. Après piquage Moyen de dégagement par coupe fil manuel Moyens d’évacuation par : Tablette amovible liée à la partie gauche de la tablette à fenêtre de disposition des pièces, (marquée avec A) Tablette fixe sur laquelle repose la tablette précédente
OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina

37

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique

Organisation et simplification du travail

Suivant la forme des pièces les moyens de ce poste seront utilisés différemment.

Ainsi pour les pièces de forme longue et étroite la disposition des pièces se fait par la tablette à fenêtre et l’évacuation se fait sur la tablette à gauche. Le double chevalet à tablette basculante (marqué avec B) n’est pas utilisé, il est rangé sous la tablette d’évacuation tel que le montre le dessin cicontre :

Pour les pièces de dimensions importantes et larges la partie A amovible est escamotée. La disposition des pièces avant piquage se fait à l’aide de double chevalet. L’évacuation est obtenue au moyen de la tablette inférieure gauche tel que le représente la figure cicontre.

OFPPT/DRIF

Document élaboré par : Dimitrova Angélina

38

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique

Organisation et simplification du travail

Matériel de manutention : Matériel statique : Ces matériels sont moins coûteux à l’achat que les autre. Ils peuvent, en général être facilement fabriqués dans l’atelier d’entretien de l’entreprise.

Bloc évidé, décalant les extrémités des pièces, facilitant la prise « en bord » de l’élément

Support ondulé facilitant, la prise « en surface »et le pliage de la pièce

Pipitre à compartiments distincts à portée de main de l’ouvrière pour les éléments de petite taille

Table porte cons avec étagère de dépôt : ciseaux, craies, réglets , étiquettes, boucles, badges, etc…

OFPPT/DRIF

Document élaboré par : Dimitrova Angélina

39

Le matériel le plus simple est constitué par des comptoirs établis à demeure ou des tables constituant un chemin de glissement rectiligne ou en ligne brisées. Voici l’exemple. manuellement. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 40 . Voici un exemple de transmission de poste en poste utilisant la gravité. ou au moyen de l’informatique avec combinaisons mécanique ou électrique. Le matériel animé peut être mis en mouvement. ou électriquement. tels les chariots. destiné au transport des pièces d’un poste à un autre.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Matériel de poste en poste : Il s’agit de matériel statique ou animé. ou mécaniquement.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Voici un exemple de convoyeur aérien : OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 41 .

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail 11. APPROVISIONNEMENT ET EVACUATION PAR LA PESANTEUR Utiliser chaque fois que cela est possible : glissières plans inclinés les objets se déplacent par leur propre inertie. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 42 .

• Hauteur de la table de 0. DISPOSE D’UN SIEGE REGLABLE ET CONFORTABLE • Le siège doit être réglable en hauteur • Il doit être muni d’un dossier et réglable.4 – LES PRINCIPES CONCERNANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL 12. 93 m à 0. 12. • Il doit être adapté à l’anatomie de l’homme OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 43 . L’EXECUTANT DOIT POUVOIR TRAVAILLER DEBOUT AUSSI BIEN QU’ASSIS DANS LA POSITION LA PLUS CONVENABLE (Combattre la fatigue statique) La hauteur de la table de travail doit être telle qu’elle permette de travailler sans effort debout ou assis : • Plan de travail 2 cm en dessous de la pointe du coude. Exemple : Thermocolleuse Machine à pilier ….Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail VI. 98 m Prévoir si possible l’appui des coudes ou des avant-bras..

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail 13. faire attention A la brillance A la disposition de l’opérateur par rapport à la source de lumière. LES BRUITS DOIVENT ETRE COMBATTUS Car ils entraînent obligatoirement : Fatigue nerveuse Diminution du rendement Aliénation des sens (vue. Pour utiliser l’éclairage artificiel. Isoler les machines particulièrement bruyantes.des locaux Apprendre à ranger Apprendre à ramasser les chutes et les déchets OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 44 . Utiliser les protections individuelles telle que casque antibruit. 14. Les couleurs foncées exigent l’utilisation d’un éclairage local. 15.ouie.toucher) Pour éviter les bruits il faut : lubrifier suffisamment les machines éviter les vibrations Par le montage sur bocs silencieux. Aux postes nécessitant un éclairage particulièrement intense Eviter les contrastes qui nécessitent une réadaptation de l’œil. tapis isolants. L’ÉCLAIRAGE DOIT ETRE : D’intensité suffisante Bien réparti Non éblouissan Sans contraste violent Utiliser le plus possible l’éclairage naturel. amortisseurs ressorts.du matériel . LE TRAVAIL DOIT SE DEROULER DANS UNE AMBIANCE D’ORDRE ET DE PROPRETE Ordre et propreté ont une influence non négligeable sur : La qualité du travail L’ambiance de l’atelier L’atmosphère Le rendement Il faut donner l’exemple de l’ordre et de la propreté dans l’atelier Faire procéder au nettoyage périodique : .

La durée du cycle de travail s’appelle une période. Les simogrammes peuvent être représentés sur un plan vertical ou horizontal. aidé ou non d’un moyen inerte. Cycle : Suite d’opérations qui s’effectuent dans un ordre déterminé et qui se reproduisent régulièrement.1. Symbole des temps : Ces symboles ne sont pas normalisés.2. 3.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail VII. Temps résiduel (Tr) : Différence entre le temps technologique et le temps masqué. successives ou simultanées. Temps résiduel : 50 – 47 = 3 cmn Temps d’équilibrage (Te) : Temps complémentaire destiné à réalisé la synchronisation de plusieurs cycles. la longueur des symboles doit être rigoureusement à l’échelle. sous forme de graphique comportant toujours une échelle des temps. VII. dont. Pour plus de précision il est conseillé d’utiliser papier millimétré. les temps de travail homme-machine (Ttm). Exemple : Pressage automatique d’un vêtement : 50 cmn . Etiqueter une pièce pendant le pressage 47 cmn. physique ou mental. Par contre. Les simogrammes sont utilisés pour représenter un cycle de travail. Les simogrammes VII. Définition des simogrammes : Représentation des opérations. Temps technico-humain (Tth) : Temps pendant lequel l’homme et la machine travaillent conjointement. Classification des temps industriels homme-machine : Temps humaine (Th) : Temps correspondant à un travail humaine. La hauteur des Tm Varie entre 2 et 3 mm. Exemple : Etiqueter une pièce pendant le pressage automatique d’un vêtement. les temps masqués (Tz). les Tt et Ttm entre 10 et 15 mm (pas de règle absolue). Exemple : Exécution d’une boutonnière par la machine à boutonnières. s’il est possible d’accroître la rentabilité. les temps d’équilibrage (Te). OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 45 . Simogramme homme-machine : Se sont les simogrammes utilisés classer et délimiter les temps de travail humaine (Tm). Objectifs : Rechercher après lecture du ou des simogrammes. la durée seule est prise en considération. soit par élimination. combinaison ou permutation de l’homme. les temps de travail machine (Tt). Temps masqué (Tz) : Temps de travail accompli pendant l’exécution d’un autre travail. les temps résiduels (Tr). Exemple : Piquer à la machine. ils sont cependant d’utilisation courante. Par exemple 2 mm pour 1 dmh ou 1 cmn. Temps technologique (Tt) : Temps pendant lequel l’homme la machine travaille sans intervention de l’opérateur. de la machine. de la matière. Exemple : écrire.

appelé aussi temps théorique. 2) Déterminer la durée de la période. Simogramme une machine Poste de travail : .1 tréteau alimentation . Le travail pour un pantalon se décompose de la façon suivant : Prendre et poser pantalon sur la presse Tm 5 dmh Positionner le pantalon sur presse Tm 12 dmh Verrouiller plateau. 3) Rechercher si il y a intérêt d’utiliser 2 machines par le même ouvrier pour presser plusieurs pantalons.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail N.1 ouvrier . Exemple d’application : Une entreprise de confection possède un atelier de mise en plis de pantalon. : Les simogrammes se situent au niveau du temps standard.1 presse . actionner pédale vapeur Ttm 8 dmn Mise en forme automatique Tt 60 dmh Actionner pédale de séchage Ttm 5 dmh Séchage automatique Tt 30 dmh Déverrouiller plateau Ttm 5 dmh Evacuer le pantalon Tm 10 dmh 1) Etablir le simogramme du pressage d’un pantalon avec une machine.1 tréteau évacuation OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 46 .B.

Les 10 dmh de Tr peuvent être considérés comme étant utilisés par l’ouvrier pour ses « se tourner ». OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 50 .7 % 270 Dans la nouvelle méthode.160 Gain de temps de : x 100 = 40.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Travail avec deux presses Poste de travail : . l’ouvrier doit faire un demi-tour à chaque fois qu’il alimente ou évacue un pantalon d’une des presses. si on le compare aux temps improductifs du 1° simogramme : 90 dmh soit plus de 65 % du temps de travail de ce poste ! Après lecture du simogramme on peut dire que l’on a intérêt à utiliser deux presses. Il est négligeable.1 ouvrier .1 tréteau évacuation Simogramme deux machines Remarque : Le simogramme fait apparaître un temps résiduel (Tr) de 10 dmh. Ancienne méthode : Pressage 2 pantalons en : 135 x 2 = 270 dmh Nouvelle méthode : Pressage 2 pantalons en : 160 dmh 270 .2 presses . ce temps est improductif.1 tréteau alimentation .

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail VIII. IX. Les secteurs clé concernés par la simplification du travail OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 51 .

accessoires.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail P. le remplacement d’une machine traditionnelle par une machine robot. effectuée avant. O. Ces simplifications aboutissent à une économie de temps et. Il peut en découler aussi une économie de matière. Ce qui se traduit par une augmentation de la production. Tous ces avantages contribuent à diminuer les temps de fabrication qui se traduisent par une diminution du prix de revient du produit. Un poste mieux aménagé.M. mais aussi réduit la fatigue de l’opératrice. POSTE : C’est l’étude de simplification axée principalement sur l’aménagement du poste : alimentation. M. ou niveau de la fabrication d’un élément de produit. au niveau des matériels mis en œuvre à l’échelle de l’entreprise : c’est l’apport nouveau.N. NORMALISATION : Ou standardisation des fabrications est l’aboutissement des recherches de procédé de fabrication le plus simple.N. applicable au plus grand nombre de modèles. La réduction des manutentions se répercute sous forme d’augmentation de la production.O. Ce sont des temps improductifs qu’ il faut réduire au maximum. Cette étude est liée à la simplification de la fabrication du produit.O.P. PRODUIT : C’est l’étude de simplification. évacuation des pièces. par conséquent par des gains en production . Elle porte essentiellement. OUTILLAGE : C’est l’étude de simplifications possibles. La normalisation des procédés de travail développe la notion de « série » et prépare aux possibilités d’automatisation. P. du plus petit des moyens matériels (une nouvelle aiguille par exemple) jusqu’au plus sophistiqué des moyens tel. par conséquent de l’argent. pendant et après les opérations exécutées au poste – les manutentions inter. sur les procédés de coupe et de montage. réduit considérablement les temps passés en gestes improductifs. Ce genre de simplification de travail. les manutentions dans l’aire du poste. se concrétise par des gains de temps sur les opérations. aboutissant à une réduction du prix de revient du produit. N.O. OPERATION : C’est l’étude de simplification du travail au niveau du mode opératoire.M. O.postes et aussi.P. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 52 .O. MANUTENTION : C’est la simplification du travail. etc…C’est rechercher aussi à économiser les gestes et mouvements de l’opératrice en fonction des conditions matérielles et du processus opératoire. éclairage. La simplification du mode opératoire se traduit par une réduction des gestes et mouvements et par une diminution des temps d’ une opération. P. On va donner un exemple de simplification pour chacun des cas de P.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Module : Organisation et simplification du travail GUIDE DES TRAVAUX PRATIQUES OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 53 .

Il faut souligner que très souvent on reçoit un dossier technique envoyé par le client et on ne peut pas effectuer aucun changement dans le produit. Voici un exemple de simplification du montage d’un pantalon : Dans le 1er cas avec parementure de poche à part Dans le 2ème cas avec parementure de poche à même OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 54 .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail TP 1 : ÉTUDE DE PRODUIT La simplification des fabrications concerne l’examen critique des gammes dans le but d’éliminer ou modifier certaines opérations inutiles.

Objectifs : 1. Ce qui signifie : Fabriquer d’avantage de pièces dans le même temps qu’avant l’amélioration technique. Fabriquer une même quantité de pièces qu’auparavant. Cette simplification du travail se concrétise par l’apport d’un matériel mieux adapté et plus performent que le précédent. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 55 . grâce à l’amélioration technique ÉTUDE D’UN CAS Simplification da e travail par l’apport d’une nouvelle machine à coudre : Remplacement de deux piqueuses 1 aiguille par une piqueuse 2 aiguilles pour plaquer les poches des vêtements de travail. mais en moins de temps. Pour l’entreprise : optimiser la production. 2.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail TP 2 : SIMPLIFICATION DU TRAVAIL – L’OUTILLAGE C’est la simplification du travail par de nouveaux moyens matériels mis en œuvre pour exécuter une tâche. être plus compétitif. Améliorer les méthodes de travail : Pour l’opérateur : simplifier et faciliter son travail. Augmenter la productivité : La productivité est le rapport entre la quantité produite et le temps mis pour l’obtenir.

2 mn Prod. AVANT PROJET D’ACHAT Piqueuse 1 aiguille Plaquage des poches Coût moyen annuel (tous les frais machine.08 + 1.O.10 dhs Coût de revient M.90 x 1.60 mn Temps deux poches : 3.75 dhs 56 Document élaboré par : Dimitrova Angélina .90 x 0.52 dhs OFPPT/DRIF Piqueuse2 aiguille Plaquage des poches Coût moyen annuel (tous les frais machine.90 dhs Nombre d’ouvriers : 2 Temps une poche : 0. journalière (8 h):300 vestes de travail Production annuelle (220 jours) : 66000 Coût deux piqueuses 1 aiguille : 18520 dhs Coût minute atelier de piquage : 0. soit une augmentation de la productivité de 11 %.6 = 1.10 + 0. journalière (8 h): 300 vestes de travail Production annuelle (220 jours) : 66000 vestes 66000 x 2 = 132000 poches Coût de revient machine 1 poche : 10240 : 132000 = 0. communiqués par le service de comptabilité : 12780 dhs Prod.D 1 poche 0. communiqués par le service de comptabilité : 10240 dhs Prod. Economie d’opération Economie des mouvements Economie du temps Augmentation de la production Avec la nouvelle machine la production augmente de 300 à 333 vestes. Voila pourquoi on va continuer l’analyse en supposant la même production journalière.72 = 0.65 dhs Coût de revient total 1 poche 0.44 dhs Coût de revient total 1 poche 0.08 dhs Coût de revient M.65 = 0.D 1 poche 0.O. Mais on ne peut pas de ce fait prendre une décision puisque il se peut que l’entreprise ne désire pas une augmentation de la production.90 dhs Nombre d’ouvriers : 1 La simplification de travail par l’apport de la piqueuse 2 aiguilles est évidente.72 mn Temps deux poches : 1.44 = 1.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Voici les données comparatives des deux machines : Données Machine 1 aiguille Plaquage poche en deux opérations Machine 2 aiguilles Plaquage poche en une opération Temps une poche : 1. journalière (8 h): 333vestes de travail Production annuelle (220 jours) :73260 Coût une piqueuse 2 aiguilles : 22650 dhs Coût minute atelier de piquage : 0. journalière (8 h): 333 vestes de travail Production annuelle (220 jours) : 66000 66000 x 2 = 132000 poches Coût de revient machine 1poche : 12780 : 132000 = 0.44 mn Prod.

44 x 100 = 55% x 100 = 11 % OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 57 .2 x 66000 : 2 = 220 jours 480 2ème cas : 1.2 3. On a donc intérêt à en faire l’acquisition. Accroissement de la rentabilité : AC – NC 1.52 – 0.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Conclusion du bureau des méthodes : L’étude comparative ci-dessus. démontre que malgré la contrainte 300 vestes par jour.2 – 1.75 x 100 = x 100 = 103 % NC 0. le matériel le plus rentable est la machine 2 aiguilles.44 x 66000 = 198 jours 480 Gain de temps par veste: AT – NT x 100 = AT 3.75 Accroissement de la productivité : AJ – NJ 220 – 198 x 100 = NJ 198 Explication des calcules : 1er cas : 3.

VUE PARTIELLE DE L’A T E L I E R D E C O U P E METHODE ACTUELLE D A: Table C: Tip-top B: Table D: Bacs A′: Scie B′: Scie B″: Table de scie OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 58 . Cette étude a pour but de souligner l’importance des manutentions à ce poste. les manutentions totales. ou par avion. Coût des manutentions : Les manutentions représentent des temps improductifs qui coûtent cher à l’entreprise de confection : 10 à 30% du coût de revient d’un article.LES MANUTENTIONS RAPPEL : Manutention : Dérivé du latin « manu tenere » . des matières et des produits finis . peuvent représenter jusqu’à 90% du coût d’un article. On appelle communément manutention toute manipulation de matière ou de produit. tenir avec les mains. position debout. Il est à noter Que la coupe est l’un des ateliers où les manutentions sont les plus importantes : déplacement très fréquents des opérateurs. par déplacement ou transport. est de la manutention . ETUDE D’UN CAS Simplification à l’atelier de coupe : Poste de découpe à la scie à ruban.En prenant en compte les transports par train.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail TP 3 : SIMPLIFICATION DU TRAVAIL . par camion.

à la scie A′. Données : Longueur des tables A et B : 20 m Longueur moyenne des matelas tronçonnés : 18 m. sont découpés à la scie à ruban. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 59 . D’autre part les dimensions variables des tronçons. L’opérateur va chercher un tronçon sur la table A. Pincer. Poser. Découper les éléments tracés sur les tronçons. La distance de 9 m. Travail du scieur : S’approvisionner sur table A. à ce niveau le standard distance à parcourir sera de : 9 m aller. L’opérateur à la scie passe de la scie A′ à la scie B′ et inversement.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail PROCESSUS D’ENSEMBLE: Le travail du coupeur à la scie à rubans s’effectue après le travail du matelasseur-coupeur. la table B″. la scie B′. par matelas : 105. s’appelle standard ou norme. dans les bacs D. Tous les éléments. 9 m retour. contenues dans les 18 m de longueur du matelas tronçonné. Après le tronçonnage au tip-top. Note : Même processus lorsque le scieur utilise la table B. traçage et tronçonnage d’un nouveau matelas (le chariot-plieur n’est pas représenté sur le plan). pantalons. Evacuer les éléments coupés. par conséquent des standards. Quantité des tronçons. Lorsque les parcours ou les temps de travail sont variables. Note concernant l’analyse de déroulement des activités. du matelas sur table A. Porter. Les temps indiqués sur l’analyse de déroulement. C’est le cas du scieur de l’étude présente. afin de pouvoir chiffrer les opérations. Une ouvrière vient prendre les bacs. à des distances variables. lorsque ceux-ci sont pleins avec un chariot. Par conséquent. robes. en moyenne. le matelasseur-coupeur effectue sur table B les opérations de matelassage. se matérialisent par des temps variables de travail : Prendre. on établit une moyenne. sont. Découper. Genres des vêtements : Vêtements pour enfant : jupes. représente 21 pas marchés. à chaque fois où le matelasseur libère la table A ou la table B. tracés sur les tronçons. Le résultat arithmétique. Poser et préparer les tronçons sur la table de la scie A′. Evacuer.

1 9 23 Où ? Quand ? Quoi ? Méthode actuelle Fréquence Opération Transport Contrôle Délai Stockage Observations Table de coupe A 21 pas Table de coupe A de 0 à 18 m Scie à ruban A′ 21 pas Plateau de scie à ruban A′ Scie à ruban A′ Qui ? x x x x x x Prendre tronçon. Placer pinces bords tronçons. 1 1 1 1 18 354 10 Dans bacs D OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 60 . Evacuer éléments. enlever pinces. Temps Opération Transport Contrôle Délai Stockage Total 3 3 19 387 58 Matériel Produit Observations 1 opérateur. 1 15 Aller à la scie. Temps Nbr Différence Dist. Fin : Aller vers table Actuelle Dis tan ce en m Tempe en cmn Nomb re X Etude N° 1 Main d’oeuvre Proposé Dist. 1 tronçon Par cycle Nombre Objectif : Diminuer les opérations de manutention Réduire fatigue Début : Approvisionner. 1 9 25 Poser tronçon.8 h/j 1 7 19 masqué 445 Distance en m Temps cmn Comment ? Améliorer Combiner Permuter Eliminer Repère 01 02 03 04 05 06 Aller prendre tronçon. Matériel utilisé : Table de coupe A Scie à ruban A′ Bacs d’évacuation D Temps travail : 7. Découper éléments sur tronçon.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Analyse de déroulement méthode actuelle ANALYSE DE DEROULEMENT Atelier : COUPE Poste : Scie à ruban Travail : Découpe éléments.

P (1. 1 pas. soit 23 cmn Valeur temps. Les fréquences.75 cmh Valeur temps.90 cmh Valeur temps « transport à vide » 9mètres.T.75 x 1.2 = 18. justifiant l’analyse. majoré par coefficient D.845 cmh Valeur temps « transport à charge » 9mètres. Les temps.845 x 21 = 416.M (allure100 B. 1 pas. mouvement « MARCHER » Nombre de pas.05 = 15. Le nombre des activités : Opérations Transports Contrôles Délais Stockages Les distances en mètres.20) : 15. 21 pas : 18. Les réponses aux questions : Quoi ? Qui ? Où ? Quand ? Comment ? Les observations.9 x 21 = 396. Le travail observé.P (1. Les motifs. Partie inférieure : La méthode de travail (gamme) Les relations entre les symboles des activités. 21 pas : 19.75 x 1. 1 pas. soit 25 cmn OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 61 . transport à vide.26 = 19.745 cmh. La préparation à la « Méthode proposée » en émettant les idées de base : Eliminer Combiner Permuter Améliorer Calculs des temps. Les distances.26 « transport en charge ») : 15.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Lecture de l’analyse : Partie supérieure : Elle précise : Dans quel atelier se situe le poste objet de l’étude. majoré par coefficient D. M. Les temps (ici en cmn). pour parcourir 9 mètres : 21pas Valeur temps.E): 15 x 1.T. liés par des droites. Les observations.90 cmh.

en proposant une solution plus économique que celle de la méthode actuelle. de table A vers scie A′ pour un matelas (N°3) 25 x 105 = 2 625 cmn Temps de transport « évacuer ».76 % 468 OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 62 .25 mn Soit 468 = 1 journée de travail Importance des transports méthode actuelle 50. 5. sous forme de transport. Ces temps improductifs devront être diminués. passé en manutention.40 x 100 = 10. éliminés. ou mieux. Par contre les activités N° 1 et 3 représentent un temps improductif relativement important. 5) (15 + 18 + 354) x 105 = 40 635 cmn Temps de transport à vide de la scie A′ à la table A pour un matelas (N°1) 23 x 105 = 2 415 cmn Temps de transport en charge. Temps total des activités travail inchangées 40 635 + 1 050 = 41 685 cmn soit 416. 6 constituent le véritable travail du scieur et ne justifient pas une simplification au niveau des manutentions. CRITIQUER LA METHODE ACTUELLE Les activités N° 2.85 + 50.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail CHIFFRAGE DES ACTIVITES Rappel : 105 tronçons de matelas Temps des opérations de travail pour un matelas (N° 2.85 mn Temps total des activité transports contestées 2 415 + 2 625 = 5 040 cmn soit 50.40 = 467. 4.40 mn Temps par matelas méthode actuelle 416. 4. de la scie A′ vers bac D pour un matelas (N°6) 10 x 105 = 1 050 cmn Note : Le temps « Stockage » est masqué par le transport « évacuer ».

de façon à amener sur le plateau de la scie les tronçons provenant de la table A. Equiper la table de matelassage-tronçonnage d’un tapis-roulant à vitesse réglable. De plus l’opérateur n’a qu’à prendre le tronçon. Dans l’analyse on a parlé du facteur temps mais aussi il faut ajouter le facteur fatigue de l’opérateur : 4410 pas par jour au moyen.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail CONSTRUIRE UNE NOUVELLE METHODE L’agent d’Etude du travail placé devant ce problème de manutention va s’efforcer de réduire les transports. AMELIORATIONS : Ce système élimine totalement les allers et retours de l’opérateur. entraîné par le tapis et glissé sur la table de la scie A′. PROPOSITIONS : Chercher un moyen mécanisé. L’opérateur à la scie commande par bouton manuel ou par interrupteur au pied l’avance du tapis-roulant. entre la scie et la table de tronçonnage. VUE PARTIELLE DE L’A T E L I E R D E C O U P E METHODE PROPOSEE A: Table C: Tip-top B: Table D: Bacs A′: Scie B′: Scie E: Tapis roulant B″: Table de scie OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 63 . Opération « prendre » est éliminée.

Découper les éléments du tronçon à la scie A′. enlever pinces.15 . Matériel utilisé : Table de coupe A Scie à ruban A′ Bacs d’évacuation D Tapis -roulant Temps travail : 7. Analyse de déroulement méthode proposée ANALYSE DE DEROULEMENT Atelier : COUPE Poste : Scie à ruban Travail : Découpe éléments.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Travail du scieur : Préparer tronçon sur plateau de la scie A′. Placer pinces.48 1 7 19 masqué 445 1 4 masqué 1 Distance en m 382 0 -3 -18 0 . Temps Opération Transport Contrôle Délai Stockage Total 3 3 19 387 58 2 1 1 372 10 -1 -2 -18 . Fin : Evacuer tronçon Actuelle Distance en m Tempe en cmn Nbr. Evacuer éléments dans les bacs D. Le temps « appuyer » est masqué pendant « l’évacuer ».8 h/j Temps cmn Quand ? Comment ? Fréquence 01 02 03 Pousser tronçon. 1 18 Où ? Vers lame scie A′ Scie A′ Dans bac D Découper éléments sur tronçon. 1 tronçon Par cycle Nombre Objectif : Diminuer les opérations de manutention Réduire fatigue Début : Pousser tronçon. Temps Nbr Différence Dist. 1 1 354 10 OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 64 Permuter Eliminer Repère Quoi ? Méthode proposée Observations Améliorer Combiner Opération Transport Contrôle Délai Stockage Qui ? . X Etude N° 1 Main d’oeuvre Proposé Dist. Le pied appuie sur l’interrupteur pour faire avancer les tronçons suivants. Evacuer élément.63 Matériel Produit Observations 1 opérateur.

Exemple : diminution de temps de travail. donc meilleur rendement.15 x 220 = 14 553 mn 14 553 Gain annuel en matelas = 31 matelas 468 Production annuelle méthode proposée : 220 + 31 251 matelas 251 . Longueur 20 mètres. Entraînement par moteur réducteur de puissance. soit 66.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Chiffrage de la solution proposée : Caractéristique de la bande transporteuse : Bande en PVC lisse.15 mn Economie de temps en une année 66. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 65 .15 = 18. Coût investissement installation comprise : 1 tapis roulant 16 000 DH Economie de temps par tronçon : 63 cmn.8 années Augmentation de la productivité : Méthode actuelle : 1 matelas en 1 journée.75 x 66. Si l’on ne veut pas faire 31 matelas de plus.74 DH / jour 60 Economie annuel (220 jours travaillés) : 18. 220 matelas en une année Méthode proposée : Economie de temps 1 matelas ou une journée : 66. Economie journalière : 63 x 105 = 6 615 cmn. Alimentation en 380 V triphasé.74 x 220 = 4123 DH Délai de récupération : 16 000/ 4123 = 3. le temps qu’ils représentent peut être investi ailleurs. Force charge admissible 80 kg par mètre linéaire.15 mn Equivalence en DH (coût de revient MOD charges comprises : 17.220 Augmentation de la productivité x 100 = 14.75 DH / heure) 17.09 % 220 Conclusion : l’opération est rentable.

gestes. machines. Le poste peut être : Manuel Sur machine • • • • Individuel Collectif Spécialisé Polyvalent un seul ouvrier plusieurs ouvriers un seul ouvrier plusieurs transformations successives sans modifier le poste Individuel Spécialisé POSTE MANUEL Polyvalent Spécialisé POSTE SUR MACHINE Polyvalent Lancement Placement/ traçage/ réalinage Piquage Assemblage Surpiquage surfilage Thermocolleuse Collectif Matelassage ordinaire Emballage Conditionnement OBJECTIF DE L’ÉTUDE DE POSTE Objectifs économiques : Réduire les coûts directs par une plus grande efficacité des opérateurs. implantés dans une surface plus ou moins importante. opérations. au niveau des déplacements. Réduire les coûts indirects par plus de rendement et une meilleure utilisation des machines. Améliorer l’ambiance de l’atelier. Le poste est la cellule élémentaire de l’outil de production qu’est l’atelier. en permanence ou non.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail TP 4: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : LE POSTE Rappel : Poste : Emplacement où s’effectue une phase dans l’exécution d’un travail. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 66 . Eliminer les risques d’accidents par un meilleur aménagement du poste. donc du poste par d’avantage de confort. Préserver la qualité par une meilleure adaptation des moyens de travail : machines. appareils. de propreté. par un ou plusieurs opérateurs. d’esthétique. Il est occupé. Le poste de travail est équipé de moyens matériels. outils. Objectifs humains: Diminuer les efforts des opérateurs. ou niveau des gestes.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Choix du poste à étudier: Rechercher le poste à étudier en priorité en se référant soit : à une étude sur l’ensemble de l’atelier (analyse et déroulement) au choix en fonction : de perturbations relevées dans l’atelier de modifications apportées au produit Liste de référence pour guider les recherches de perturbations dans l’atelier: Facteurs liés aux conditions de travail Manque de protection ou de sécurité Efforts excessifs ou position de travail anormale Travail nécessitant une attention soutenue et de longue durée Ambiance désagréable (bruits. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 67 .sert de support permettant la régularité de l’ourlage. qui doit produire 4588 tee-shirts par jour. température anormale) Facteurs liés à la productivité : Temps trop long Machine inadéquate ou en mauvais état Méthode de travail imprécise ou non spécifiée Outils de mauvais état ou non conformes Temps d’opérations successives mal équilibrés Moyens de manutentions inadaptés ETUDE D’UN CAS Etude d’un poste d’ourlage de tee-shirts tubulaires. Le cycle de la machine se déclenche automatiquement (à l’aide de cellules photo-éléctriques) Dès que l’opérateur a positionné l’article. Barre de maintien sur laquelle est engagé l’article. Journée de travail : 7. Coupe chaînette automatique. OBSERVER : QUOI ? La fiche machine : unité automatique d’ourlage « YAMATO » Equipée d’un guide escamotable pour réaliser l’ourlet.80 heures. mauvais éclairage. Quatre postes identiques composent le groupe.

Evauation du poste : Un manutentionnaire enlève les tee-shirts déposés par l’opératrice sur les barres d’évacuation D. Aller vers machine B. posé à plat sur table A. L’opératrice attend. Les tee-shirts sont disposés épaule à gauche.dessus de paquet. déposer tee-shirt à cheval sur barre D Aller vers table A pour prendre tee-shirt suivant OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 68 .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail METHODE ACTUELLE Vue d’ensemble du poste Processus d’ensemble Alimentation du poste : Un manutentionnaire approvisionne le poste par paquet/matelas de tee-shirts. engager tee-shirt sur barre de maintien C Ourlage. Travail de l’opératrice : Prendre 1 tee-shirt sur table A . Position de l’opératrice : Position de travail debout. Dégager tee-shirt de la barre C Aller vers barre d’évacuation D.

Temps Opération Transport Contrôle Délai Stockage Total 7 3 1 11 280 28 24 16 280 68 Temps dmh Quoi ? Qui ? Où ? Quand ? Comment ? Etude N° 1 Main d’oeuvre Matériel Produit Observations 1 opératrice par poste Position : debout Matériel : YAMATO automatique Table d’alimentation Barre d’évacuation Temps travail :7. Retirer tee-shirt. aller vers la barre d’évacuation D Poser tee-shirt.5 7 4 1 120 10 Document élaboré par : Dimitrova Angélina Eliminer Repère Permuter Distance Méthode actuelle Observations Améliorer Opération Transport Contrôle Délai Stockage Combiner .5 Sur dessus paquet Entrée encolure 90° + 2 pas En faisant glisser du bras sur barre Face élément photoéléctrique Bas du tee-shirt MG tient épaule MD tient bas tee-shirt 90° + 2 pas Tee-shirt posé à cheval 180° + 3 pas 69 x x x x x x 4 7 5 1 8 06 07 08 09 10 1 1 1 1 80 16 3.8 h/j Fréquence 01 02 03 04 05 Prendre tee-shirt MD-MG par épaule. Temps X Actuelle Distance Différence Nombre Dist. MD-MG de la barre de maintien C Pivoter ¼ de tour. positionner MD-MG. Fin : Aller vers table Proposé Temps Nombre Dist. table A Engager bras G dans tee-shirt MG-MD Pivoter ¼ de tour. MD-MG sur barre de maintien C Amener bas tee-shirt au pied presseur. l’opératrice attend. aller vers machine B Engager tee-shirt de bras G. aller vers la table A OFPPT/DRIF 1 1 1 1 80 3. enclencher cycle Ourlage automatique.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Analyse de déroulement méthode actuelle ANALYSE DE DEROULEMENT Atelier : PIQUAGE Poste : Ourleuse automatique Travail : Ourler bas 1 tee-shirt Par cycle Nombre Objectif : Améliorer productivité Réduire fatigue Début : Approvisionner. MD-MG sur barre d’évacuation D Pivoter ½ tour.

soit par permutation. 9 peuvent être considérées comme satisfaisantes. Il faut s’efforcer de les réduire. Le simogramme démontre qu’un certain nombre d’opérations pourrait être effectuer par l’opératrice. 8. 10 concernent des déplacements improductifs et fatigants pour l’opératrice. nous représenterons les cycles des deux méthodes sous forme de simogrammes . OBJECTIF : Rechercher après lecture du simogramme s’il est possible d’accroître la rentabilité. Les opérations N° 4 et 7 apparaissent « normales » en première analyse. les temps d’équilibrage Te. Les simogrammes sont utilisés pour classer et diminuer les temps de travail humain Tm. les temps masqués Tz. soit par amélioration. Cependant. 2. les temps de travail homme-machine Ttm. on peut se demander si une combinaison de ces deux opérations peut se concevoir ? L’opération N° 6 est manifestement contestable : Attente de l’opératrice (16 dmh) position debout. soit par élimination des travaux homme et machine. RAPPEL : Les simogrammes sont des représentations des opérations sous forme de graphique . les temps résiduels Tr. pendant le temps Tt. les temps de travail machine Tt. 5. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 70 . soit par combinaison. Les opérations N° 3. comportant toujours une échelle des temps.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Pour mieux visualiser la suite des opérations et les simplifications qui seront apportées par la suite. Simogramme méthode actuelle Echelle : 2mm = 1 dmh CRITIQUER : Les opérations N° 1.

Mesure de la fatigue : Position debout de l’opératrice : 100% de son temps de travail.2 : 4 ) x 7 = 8029 pas par ouvrière. Déplacement de l’ouvrière par cycle : 7 pas. Déplacer les barres d’évacuation D.80 h ou 78 000 dmh.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail CONTROLER : La production. de la machine B à table A. Conclusion : nécessité d’améliorer le confort de l’ouvrière. CONSTRUIR : L’agent de méthodes. Les transports seront améliorer en remplacent la marche par des déplacements position assise (rotation du siège).2 tee-shirts Conclusion : avec la méthode actuelle. la production exigée est atteinte. après observation du poste. Tout d’abord éliminer l’attente de l’ouvrière. Propositions : Rapprocher la machine B de la table A. méthode actuelle est-elle conforme à la contrainte commerciale : 4588 tee-shirts par jour ? La fatigue de l’ouvrière est-elle mesurable ? Contrôle de la production : Temps journalier : 7. Enfin on combinera « retirer tee-shirt » et « engager tee-shirt ». Soit par jour : (4588. va concevoir une nouvelle procédure de travail. Temps 1 tee-shirt : 68 dmh Production du groupe : (78000 : 68) x 4 = 4588. Acheter un siège assis-debout rotatif OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 71 .

10 non masqués Echelle : 2mm = 1 dmh A ce niveau le simogramme fait apparaître un gain de temps par cycle de : 68 – 62 = 6 dmh On constate. par des temps représentés par les trois dernières opérations Tm : 7. 10 masqués Echelle : 2mm = 1 dmh A ce niveau (définitif) le simogramme fait apparaître un gain de temps par cycle de : OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 72 .5 + 4 + 4 = 15.5 dmh Simogramme méthode proposée Temps opérations N° 8.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Simogramme méthode proposée Temps opérations N° 8. 9. 9. sur le simogramme que l’on peut remplacer le temps d’attente de l’opératrice. temps Tt 16 dmh.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail 68 – 46.-shirt de bras G. prendre tee-shirt de son bras droit Poser tee-shirt à cheval sur barre d’évacuation D Pivoter vers table A OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 73 .5 dmh METHODE PROPOSEE Vue d’ensemble du poste Processus d’ensemble Alimentation et Evacuation du poste : identique à la méthode actuelle Position de l’ouvrière : Assise Travail de l’opératrice : Prendre tee-shirt sur table A. le poser sur son avant bras droit.5 = 21. Engager le nouveau t. retirer tee-shirt précédent de barre C. su la barre de maintien C Ourlage : temps masqué. dessus paquet Pivoter vers machine B. Pivoter vers barre d’évacuation D.

5 Etude N° 2 Main d’oeuvre Matériel Produit Différence Observations Nbr. table A. sur siège tee-shirt posé à cheval sur l’avant bras droit En faisant glisser du bras sur barre Face élément photoéléctrique Bas du tee-shirt Temps masqué par temps machine Temps masqué par temps machine Temps masqué par temps machine x x x 6 05 06 1 5 x 1 8 07 08 1 16 1 7. Ourlage automatique. Engager tee-shirt de bras G. Engager bras G dans tee-shirt MG-MD. Fin : Aller vers table Proposé Temps Nombre Dist.5 09 10 1 4 Permuter Distance Eliminer Repère Quand ? Quoi ? Méthode actuelle Observations 1 4 x OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 74 Améliorer Opération Transport Contrôle Délai Stockage Qui ? Combiner .5 280 68 Temps dmh 46. le poser sur avant bras D.5 4 4 Sur dessus paquet Entrée encolure 90° . vers machine B.5 Temps travail :7. vers la barre d’évacuation D.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail ANALYSE DE DEROULEMENT Atelier : PIQUAGE Poste : Ourleuse automatique Travail : Ourler bas 1 tee-shirt Par cycle Nombre Objectif : Améliorer productivité Réduire fatigue Début : Approvisionner. Temps 1 opératrice par poste 0 Position : assise 0 Matériel : YAMATO automatique Table d’alimentation -1 Barre d’évacuation -280 . Temps Actuelle Distance Opération Transport Contrôle Délai Stockage Total 7 3 1 11 280 28 24 16 7 3 31 15. Pivoter ½ de tour. Pivoter ¼ de tour. positionner MD-MG. en prenant teeshirt MD-MG sur avant bras D Poser tee-shirt. Retirer tee-shirt précédent de barre C. MD-MG.21. MD-MG sur barre d’évacuation D Pivoter ¼ tour vers la table A Où ? 1 1 1 3.8 h/j X Comment ? Fréquence 01 02 03 04 Prendre tee-shirt MD-MG par épaule. Dist. enclencher cycle. MD-MG sur barre de maintien C Amener bas tee-shirt au pied presseur.

nouvelle méthode : Analyse des faits : Arithmétiquement. Groupe de 4 opératrices.D.5 dmh.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail AVANTAGES DE LA METHODE PROPOSEE Contrôle de production : Temps journalier 7. Temps de travail un tee-shirt 46. Production exigée : 4 588 tee-shirt / jour.8 h ou 468 mn 468 x (3 – 2.5) x 4 = 6 709. Nombre d’opératrices nécessaires pour produire 4 588 tee-shirt / jour 4 588 4 x 6 709 D’où économie d’une sur quatre. supprimée à 8 029 pas /jour au poste. Pratiquement. à part égales en temps de pause et en temps de formation (décision de la direction) Avantages acquis main-d’œuvre : Davantage de confort Station debout au poste.O. sur quatre par journée de travail. Surplus non admis : 6 709 – 4 588 = 2 121 tee-shirts par jour Ce surplus de production se traduira par une réduction main-d’œuvre sur le groupe. 4 588 tee-shirts par jour. Temps résiduel par opératrice : Temps journalier 7.73 soit 3 opératrices Avantages des trois ouvrières du groupe.8 h ou 78 000 dmh. supprimés à Pause journalière 42 : 2 = OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 1siège 100% 100% 21 mn 75 . il faut 2. il faut désormais 3 opératrices.73) = 42 minutes / jour 3 Ce temps résiduel sera réparti.64 tee-shirts / jour Exploitation des résultats : La contrainte commerciale est largement dépassée. Production 4 ouvrières (78 000 : 46. = 2.73 opératrices pour satisfaire à la production. ou économie d’un coût M.

en temps : 1 opératrice en moins : 7.33 % 0.O.30 PRODUCTIVITE OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 76 .4 Dhs par jour GAIN J O U R N A L I E R : 218. 55 soit 14 jours ouvrables ACCROISSEMENT DE LA PRODUCTIVITE Méthode actuelle: 468 x 4 = 1 872 minutes Méthode proposée : 468 x 3 = 1 404 minutes COEFFICIENT TECHNIQUE Méthode actuelle: 1 872 : 4588 = 0.4 = 13.4 Dhs DELAI DE D E P E N S E S Dépense en matériel : Coût 1 siège assis-debout : 780 Dhs Coût 3 sièges assis-debout : 2340 Dhs Dépense aménagement des 3 postes : 620 dhs TOTAL D E P E N C E S : 2 960 Dhs RECUPERATION 2 960 : 218.30 x 100 = 33.D.40 mn / 1 tee-shirt Méthode proposée : 1 404 : 4588 = 0.80 h Gain journalier M.30 mn / 1 tee-shirt AUGMENTATION 0.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail 21 mn B I L A N Formation professionnelle 42 : 2 = G A I N S Gain journalier M.O.40 – 0.80 x 28 = 218.D. en dirhams : 28 Dhs / h charge comprises 7.

La trace de la craie peu être parfois plus large de 0.5 cm.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail dhefsfsffffffffw155454 TP 5: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : L’OPERATION Traçage de la position et de la forme d’une poche à soufflé d’une veste saharienne pour homme : Pour exécuter conforme les poches à soufflé de cette veste il faut utiliser deux types de gabarit : gabarit de position (dans le cas où le client ne permet pas les poinçons) et gabarit de la forme de la poche (pour que le soufflé ne se déforme pas). Cette méthode est longue et peu précise. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 77 . Voici les deux gabarits utilisés.

OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 78 . Le seul inconvénient est que parfois sur des matière glissante la poudre ne reste pas et il faut chercher une autre sollution. Ce gabarit est préparé en une matière transparente et rigide . Il suffit de disperser un peu de la craie en poudre qui pénètre dans la perforation est le traçage est effectué.La place et la forme de la poche sont pérorées.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Cette opération peut être simplifiée en utilisant un seul gabarit. Cette méthode est beaucoup plus rapide et précise.

Intérêts pour l’entreprise Diminuer le coût de formation des opératrices Améliorer le rendement par une diminution de la période d’adaptation.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail TP 5: SIMPLIFICATION DE TRAVAIL : LA NORMALISATION La normalisation ou standardisation des fabrications c’est choisir parmi d’autres. dans la qualité requise. les catalogues des temps par type de vêtement. Réduire le nombre de procédés Pour les modèles ci-contre on peut chercher les opérations communes et de compléter les différences : Opérations communes : Exécution des pinces Préparation du col Montage du col Montage des emmanchures Ourlage Assemblage OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 79 .M. le procédé le plus simple et le plus économique. pour élaborer à fabrication partir de la standardisation. applicable au plus grand nombre de modèles d’une collection. Réduire le nombre d’opérations d’un élément de Assurer une préparation du travail plus fabrication rapide ou niveau des méthodes Diminuer les perturbations dues aux changements de modèles (accoutumance) Organiser et optimiser les méthodes de Faciliter la tâche du B.

.Calculez le taux d’utilisation de la main d’œuvre .………… .………………….Déterminez la période ..Calculez le gain en délai pour 10 000 pièces OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 80 .Calculez le taux d’utilisation de la machine B . sur une presse semi automatique.20 dmh Evacuer pantalon ………………………………. .Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail T e s t Soit un poste qui exécute une opération de pressage des pantalons.Dans le cas d’une machine :………………………………………………. Le mode opératoire est le suivant : Prendre et poser pantalon sur table …………… 12 dmh Positionner pantalon ……………………… 10 dmh Actionner presse…………………………………..Déterminez la période .Calculez le taux d’utilisation de la main d’œuvre .Tracez le simogramme .Calculez le taux d’utilisation de la machine .14 dmh A ..2 dmh Pressage automatique……………………………45 dmh Actionner pédale de séchage…………………… 2 dmh Séchage automatique …………………………..Tracez le simogramme .Dans le cas de deux machines :…………………………………………………….

Calcul du taux d’utilisation de la machine Somme (Ttm .71 % N= 129 dm b.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Solution : A .le simogramme x 100 = 105 69 x 100 = 65.Dans le cas de deux machines a. Tm ) Taux = x 100 = 40 x 100 = 38 .09 % N 105 d. Tt) Taux = N B .Période = N = 129 dmh c.Calcul du taux d’utilisation de la MOD Somme (Ttm .Période = N = 105 dmh c.Calcul du taux d’utilisation de la MOD Somme (Ttm .Dans le cas d’une machine a.01 % 129 OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 81 . Tm ) Taux = N x 100 = 80 x 100 = 62 .le simogramme N= 105 dmh b.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail d.5 = 35.77 / 2 = 53. Tt) Taux = x 100 = 107 % N 129 Le pourcentage calculé est pour deux machines Donc le taux d’utilisation d’une machine = 100.Calcul du gain en délai • Délai pour une machine = 10 000 x 105 = 105 H • Délai pour deux machines = (10 000 x 129) / 2 = 64.Calcul du taux d’utilisation de la machine Somme (Ttm .5 H => Gain = 105 – 64.5 % 138 x 100 = e.5 h OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 82 .

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail ANNEXES OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 83 .

Il convient de s’entendre avant de commencer sur ce que chacun doit faire. à la lumière des objectifs de prévention et de production. Répartir le travail autrement En répartissant entre plusieurs personnes les tâches plus exigeantes physiquement et en assurant une alternance entre la manutention et d’autres tâches où le travail physique est moins intense. Dans la même perspective. les trucs du métier et les stratégies des manutentionnaires d’expérience peuvent être intégrés au contenu du programme de formation. distribuer les manutentions entre un plus grand nombre de personnes peut réduire considérablement la durée de l’effort. que les équipements appropriés pour le manutentionner ne sont pas disponibles. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 84 . Il est aussi possible de réexaminer les conditions dans lesquelles le travail est exécuté. ce n’est pas uniquement parce qu’un objet est lourd que sa manutention devient contraignante. etc. Autrement.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Ergonomie Aménager le travail Un bon nombre de problèmes reliés à la manutention peuvent être évités en organisant le travail de telle sorte que les efforts soient partagés. pour réduire les efforts du personnel d’entretien lors du balayage. qu’il est flasque. Se questionner sur l’efficacité des méthodes peut permettre de réorganiser le travail pour réduire la durée ou la fréquence des manutentions et d’élaborer une formation qui tienne compte de la situation réelle de travail. chacun pourrait placer sa chaise sur sa table de travail et la redescendre le lendemain. les épaules. C’est ce qui s’appelle la rotation des tâches. Les risques de lésions peuvent être réduits en améliorant la formation des nouveaux employés et en leur montrant comment mieux utiliser les équipements disponibles. Mais attention ! La manutention en équipe ne s’improvise pas. etc. Demander à plusieurs personnes de manutentionner ce qu’une personne devait faire seule permet aussi de limiter le risque. on permet aux différentes parties du corps sollicitées (le dos.) de récupérer. C’est aussi parce qu’il se prend mal. Par exemple. Il est possible de réduire les manutentions répétées en optimisant l’agencement des postes. En résumé. Autant d’éléments sur lesquels il est possible d’intervenir afin de prévenir l’apparition des maux de dos. les risques d’accidents peuvent être importants. Transporter à deux un objet lourd ou encombrant diminue l’effort que chacun doit fournir. dans le feu de l’action. des méthodes de travail n’aient pas évolué en même temps que les exigences de la production ou que les réaménagements des lieux de travail. Réexaminer le travail Il se peut que. que les zones de prise et de dépôt sont mal situées. déséquilibré. Ainsi. Une meilleure planification de la séquence des opérations permet souvent d’éviter des manipulations inutiles.

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 85 .

D (Physiologique) Fatigue musculaire Fatigue neurosensorielle Fatigue mentale Fatigue statique Adaptation du travail à l’homme Entraînement (Accoutumance) OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 86 . techniques. le travail musculaire par le travail mécanique.Matière 1) Milieu (Environnement) 4) M. de rendement.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE SÉCURITÉ 1. Présentation : La production fait appel à trois sources de moyens : financiers. mais on se soucie encore trop peu de la fatigue de l’homme car celle-ci n’est pas toujours apparente et mesurable. et lui procurer la légitime satisfaction de trouver dans l’œuvre accomplie le bien-être matériel et moral auquel il a droit. humains. On s’est ingénié à remplacer pour des raisons d’économie.O. L’organisation se doit d’étudier l’homme à son travail de façon à le soulager des contraintes qui pèsent sur lui. Conditions de travail 2) Matériel et sécurité 3) Méthode. On prend soin des mécanismes. de puissance.

fournit l’inventaire analytique des particularités ou classes de valeurs retenues : B. d’éviter l’effort et la fatigue inutile. 3. À un répertoire qui.) La fatigue est l’abaissement réversible de la capacité fonctionnelle d’un organe ou d’un organisme à la suite d’une activité.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail 2. Lehmann. sans en omettre. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 87 . feuille d’analyse d’opération) établis et libellés à servir de guide au niveau des catégories de conditions. C’est pour ces raisons. c'est-à-dire toutes les caractéristiques de moyens mis en œuvre inchangées quels que soient les travaux réalisés au poste les conditions matérielles propres à chaque opération. que le relevé des conditions matérielles se réfère : À des documents d’analyse (dossier poste. de montrer la voie qui conduit à ménager ses forces. » (D® G. voire entre les relevés faits par une même personne. Désigner chaque chose par un terme précis à respecter. Tout écart de langage ne peut apporter qu’imprécision. Il importe qu’ils répondent au double impératif : Bien discerner les conditions ayant une réelle influence sur l’exécution du travail. CONDITIONS MATERILES : Nous rappelons que les conditions matérielles se divisent en 2 grandes parties : les conditions matérielles du poste. c’est d’adapter le travail à l’homme. MATERIEL ET SECURITE : A. sans en noter d’inutiles. PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL. incompréhension entre plusieurs analystes. par catégorie de conditions. Ces relevés ne peuvent être faits n’importe comment. et d’obtenir ainsi des méthodes de travail rationnelles et satisfaisantes du point de vue économique. SECURITE AU TRAVAIL : La sécurité dans le travail est la responsabilité de tous.LA FATIGUE : « Le but et le problème de la physiologie du travail.

on fait en sorte de mécaniser l’outillage de manière à réduire l’effort musculaire de l’exécutant. REMEDES • Amélioration des conditions de travail : physiologiques et psychologiques. ouie) ou attention soutenue prolongée. PREVENTION DE LA FATIGUE MUSCULAIRE. L’aménagement du poste de travail qui. La sousalimentation réduit considérablement cette capacité.Dans ces aménagements. également par des excès de fatigue musculaire qui gagne les centres nerveux. peut procurer de notables soulagements . les bonnes réserves énergétiques évitent la fatigue et stimulent la volonté de travail b) Fatigue NEURO-SENSORiELLE : Conséquence de l’utilisation intensive d’un sens (vue. Une sensation caractéristique de malaise. soit librement en octroyant à l’ouvrier une allocation de temps assez large afin qu’il puisse s’interrompre lorsqu’il ressent l’approche de la fatigue. C’est l’intoxication du muscle ou du groupe musculaire REMEDES • Organisation du poste de travail pour éviter des efforts inopérants • Eviter les mouvements inutiles • Réduire les amplitudes : utiliser le moins de muscles possibles. soit à des moments imposés comme dans le travail à la chaîne.Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail a) Fatigue musculaire : La fatigue musculaire provient d’une activité physique excessive et se traduit par : • • Une diminution du pouvoir fonctionnel du muscle ou du groupe musculaire affecté. Le délassement. les bruits. OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 88 . c) Fatigue mentale : Les facultés intellectuelles se fatiguent si elles sont soumises à un effort ininterrompu (fatigue de la mémoire . les vibrations. qui permet de sélectionner les individus selon leur capacité physique pour un travail déterminé. A noter que le travail musculaire demande souvent une certaine participation mentale. Des périodes d’arrêts sont managées dans le temps de travail. L’alimentation. C’est elle qui maintien la capacité de travail musculaire par un apport de calories au moins équivalent à l’énergie dépensée.compréhension). Peut-être provoquée par un éclairage mal étudié. qui doit être proportionné à l’intensité du travail et aux conditions d’ambiance. soit de manière automatique entre deux cycles consécutifs. Elle s’exerce dans quatre domaines : La qualification rationnelle des taches. tant pour réduire la fatigue de position que pour simplifier les mouvements.

EN CONCLUSION : Nous retiendrons : • Que le travail humain doit être organisé de façon à engendrer le moins de fatigue inutile possible • Qu’en diminuant la fatigue. REMEDES • Assurer le libre jeu des muscles et rechercher des changements de postures favorables. Elle est épuisante. Adaptation…… Remèdes……. d) Fatigue statique La fatigue statique résulte de la position continue d’un muscle (contraction. décontraction) dont l’état ne peut se rénover. on augmente le rendement Il faut donc combattre la fatigue pour obtenir : • Soulagement de l’homme au travail • Réduction des risques • Amélioration du rendement Les moyens sont essentiellement : • • • L’analyse du travail L’application des règles d’économie de mouvements L’amélioration de l’ambiance de travail NATURE DE LA FATIGUE Musculaire Cause……….Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail REMEDES • Organiser le travail en cherchant des mouvements faciles à contrôler : réflexes automatiques. Effort Endurance Repos Statique Immobilisme Confort Mouvement Neurosensorielle Tension Entraînement Détente Mentale Attention Habitude Distraction OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 89 .

Résumé de Théorie et Guide de travaux pratique Organisation et simplification du travail Liste des références bibliographiques. Ouvrage L’organisation du travail et des fabrications Analyse du travail au poste L’organisation du travail dans les industries de l’habillement Initiation à la technologie des matériels dans les industries de l’habillement Encadrement d’atelier : préparation du travail Amélioration du travail CETIH CETIH CETIH CETIH André Lauriol Modes & technique CETIH André Lauriol CETIH Auteur Edition Modes & technique OFPPT/DRIF Document élaboré par : Dimitrova Angélina 90 .

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->