Vous êtes sur la page 1sur 37

Cycles 1 et 2

Le co nna îtr

e, le respecte

g ir r, a

L’imagier
Le co nn
aître,

er, le respect

ag

ir

Le co nn

aître,

er, le respect

ag

ir

Les cartes expressions et cartes séquentielles

Les jeux de manipulation

Les posters
Le co nn
aître,

er, le respect

ag

ir

Les frises
Le co nn
aître,

er, le respect

ag

ir

Sommaire
Introduction générale
. . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...................

p. 5

Partie 1 : Découvrir sa tête, son visage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................. p. 13
Séquence Séquence

1 2

Mieux connaître la physiologie du visage humain

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ....................

p. 15 p. 18

Découvrir les capacités motrices et expressives de sa tête

.. . . . . . . . . . . . . . ....................

Partie 2 : Explorer les capacités de son corps
Séquence Séquence Séquence

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................

p. 35
p. 37 p. 41

1 2 3 4

Découvrir la physiologie du corps humain

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...................

Explorer les capacités et les limites de ses membres

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...................

Développer les capacités motrices de son corps pour mieux les maîtriser .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................... p. 44 Prendre conscience des capacités d’expression de son corps dans une démarche créatrice .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................... p. 52

Séquence

Partie 3 : Prendre soin de son corps
Séquence Séquence

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................

p. 75
p. 77 p. 82

1 2

Découvrir le rôle des organes internes du corps

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...................

Prendre conscience de soins à apporter au corps pour bien l’entretenir

.......

Partie 4 : Comprendre les transformations de son corps
Séquence Séquence Séquence

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .............

p. 107
....

1 2 3

Aborder les premières manifestations de la vie humaine : la naissance Relever et observer les transformations du corps au fil du temps Aborder la notion de cycle de vie humain

p. 109 p. 112 p. 116

.. ..................

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..................

Annexes

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .............

p. 133

Mon corps et moi © Éditions Sed

3

Introduction générale
La mallette pédagogique Mon corps et moi a pour objectif de fournir à chaque enseignant de cycles 1 et 2 une démarche de travail et une palette d’outils pratiques et complémentaires lui permettant de mettre en place un enseignement adapté pour amener le jeune enfant à mieux connaître son corps et celui des autres aux travers d’activités motrices et scientifiques. Pour contribuer de manière concrète et ludique à cette découverte, la présence du garçonnet articulé Zoum sera un des éléments déclencheurs favorisant et stimulant la curiosité du jeune enfant vis-à-vis de son propre corps. Il sera aussi amené, avec l’aide de Zoum, à découvrir et tester ses capacités motrices dans divers exercices, tout en mesurant les limites imposées par le corps humain. Il découvrira que son corps est unique et qu’il doit en prendre soin et le protéger au quotidien. Dans un deuxième temps, l’enfant, au travers de l’exemple de la famille de Zoum, abordera la notion de cycle de vie humain pour mieux en comprendre l’origine et les manifestations dans son quotidien.

1. Présentation de la démarche
Il est important pour l’enseignant de prendre en compte le mode de pensée du jeune enfant afin de mettre en place une démarche de travail adaptée permettant à ce dernier d’avoir envie d’explorer le monde qui l’entoure et ce, durablement. La mallette Mon corps et moi fournit à l’enseignant une démarche originale consistant à éveiller la curiosité de l’enfant à l’aide de supports variés tels qu’un garçonnet articulé Zoum, un Imagier des expressions, des puzzles de visages, un CD, des posters… pour le conduire, de manière active et concrète, vers la découverte scientifique et physique de son corps. Les supports proposés dans la mallette sont des outils précieux pour solliciter l’imaginaire et la curiosité du jeune élève. Par le biais de la discussion et du dialogue qui en découlent, l’enseignant conduira l’enfant à se poser des questions sur ce qui est présenté, à s’interroger sur soi, sa famille et ce qui l’entoure… afin de mener ses propres investigations et expériences sur le long terme. L’enseignant pourra, grâce à la diversité des supports et l’aide proposée dans ce guide de l’enseignant, amener facilement les élèves à avoir envie

d’aller au-delà de la simple curiosité enfantine, pour entreprendre une véritable démarche vers une découverte active de son corps, de ses capacités physiques et du cycle de vie des humains (cf. détails des propositions dans le tableau p. 9). L’étude du corps humain dans tous ses états est présentée sous la forme d’une mallette pédagogique qui se veut très complète afin de donner la possibilité aux enseignants de mettre en place une démarche de travail se déroulant en quatre étapes complémentaires les unes des autres. Chacune est décomposée en plusieurs séquences (scientifiques ou d’activités motrices), elles-mêmes déclinées en séances indépendantes les unes des autres, mais complémentaires et progressives. Chaque séance est organisée de la manière suivante : • introduction à l’aide d’un élément déclencheur de discussion, questionnements ; • expériences pratiques, observations, schématisations ; • recherches ; • traces écrites ou évaluations des connaissances à l’aide des fiches élèves. De plus, des prolongements sont régulièrement proposés en arts visuels, littérature…

Mon corps et moi © Éditions Sed

Introduction générale

5

Introduction générale

2. Rappel des programmes 2008
La démarche proposée dans cet ouvrage est en conformité avec les nouveaux programmes de l’école maternelle de 2008. L’ensemble des éléments présentés ci-dessus est pris en compte dans les domaines de compétences suivants : « Découvrir le monde vivant : – Les enfants découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. – Ils sont intéressés à l’hygiène et la santé, notamment à la nutrition. – Ils apprennent les règles élémentaires de l’hygiène du corps. – Ils doivent découvrir le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction, le vieillissement, la mort. Agir et s’exprimer avec son corps : – L’enfant découvre les possibilités de son corps, il apprend à agir en toute sécurité en acceptant de prendre des risques mesurés. – Il exprime ce qu’il ressent. – Les activités d’expression à visée artistique permettent tout à la fois l’expression par un geste maîtrisé et le développement de l’imaginaire. – Grâce aux diverses activités, les enfants acquièrent une image orientée de leur propre corps. Ils distinguent ce qui est : devant, derrière, au dessus, au dessous, à droite, à gauche, loin, près. – Les enfants développent leurs capacités motrices dans des déplacements (courir, ramper, sauter, rouler, glisser…) des équilibres, des manipulations d’objets… Langage oral : – Participer à un échange collectif, exposer son point de vue. – Oser s’exprimer seul devant les autres. – Enrichir son capital lexical. » 

Le fichier ressources
Cet ouvrage permet à l’enseignant de suivre de manière détaillée comment aborder et mettre en place chacun des quatre axes de travail proposés : • Partie 1 : découvrir sa tête, son visage : – connaître son visage et ses fonctions, – découvrir les capacités motrices et expressives de sa tête. L’élément déclencheur est la photo d’identité de Zoum. • Partie 2 : explorer les capacités de son corps : – découvrir ses possibilités et ses limites, – développer ses capacités motrices. L’élément déclencheur est Zoum. • Partie 3 : prendre soin de son corps : – découvrir les caractéristiques et fonctions de son corps, – apprendre les soins à lui apporter pour bien l’entretenir. Les éléments déclencheurs sont les posters sur le corps, le squelette et les organes internes ainsi que les images séquentielles sur le lavage des mains, le brossage des dents, et la chronologie des repas. • Partie 4 : comprendre les transformations de son corps : – découvrir l’origine et les manifestations de la vie humaine, de la naissance à la mort. Les éléments déclencheurs sont le faire-part de naissance de la petite sœur de Zoum, les posters sur la famille de Zoum (la photo de famille et l’arbre généalogique). 

Le garçonnet articulé, Zoum
Ce personnage articulé en 3D est un garçonnet de 32 cm aux cheveux peints. Il ressemble à un vrai petit garçon : il est sexué et bien proportionné. L’enfant cherchera notamment les ressemblances et différences entre Zoum et lui par l’observation et la manipulation. C’est un outil particulièrement stimulant pour donner envie aux élèves de découvrir dans le détail le fonctionnement de leur propre corps. Le fait de
Mon corps et moi © Éditions Sed

3. Contenu de la mallette
La mallette Mon corps et moi est composée de divers outils et supports pédagogiques.

6

Introduction générale

Introduction générale

pouvoir manipuler Zoum et d’observer les positions et les limites des mouvements possibles par le garçonnet permettra à l’élève de visualiser ce que l’enseignant souhaite lui faire vivre ou expérimenter. Zoum possède des articulations au niveau du cou, des épaules, des coudes, des poignets, du bassin, des genoux et des chevilles. Ce personnage constitue le fil conducteur de la mallette.

• 2 cartes (série 4) reprennent les éléments des 8 visages à découper et à repositionner sur les cartes-visages : yeux, nez, bouches et oreilles. Ces cartes sont à plastifier (elles sont fournies en 2 exemplaires en cas de perte de certains éléments). Un rangement adapté est prévu dans la mallette. • 1 carte contient des étiquettes-mots reprenant les différentes parties du visage. Grâce aux séries 3, 4 et 7, l’enseignant peut mettre en place un jeu de puzzles qui a pour objectif de permettre aux élèves de réinvestir les connaissances acquises sur le visage humain ainsi que le vocabulaire adapté. Les étiquettes-mots permettent aux élèves les plus âgés de caractériser chacun des éléments des visages sur ces puzzles ou sur les visages de L’imagier des expressions. Ces puzzles pourront aussi servir individuellement d’outils d’évaluation des acquis, un peu plus tard dans le temps. 

L’imagier des expressions
Cet ouvrage de 24 pages présente 20 expressions du visage et attitudes caractéristiques accompagnant le plus souvent nos modes d’expression, verbaux ou non. Ces dernières sont déclinées au travers d’une soixantaine de visages d’enfants. C’est un support permettant de découvrir et travailler la diversité des expressions permises par notre visage et notre corps en dehors du langage. Il a également pour objectif d’enrichir le champ lexical des élèves. Il sert de base à diverses activités : mimes, langage (jeu du Qui est-ce ? ), arts visuels… Cet imagier sera aussi utilisé en lien avec les cartes A5 (série 3) reprenant certains visages pour permettre de mieux comprendre la composition d’un visage, notamment pour les élèves les plus jeunes. 

20 cartes séquentielles (séries 1, 2, 5 et 6)
• 6 cartes (série 1) sur le brossage des dents. • 6 cartes (série 5) sur le lavage des mains. • 4 cartes (série 6) sur la chronologie des repas de la journée. • 4 cartes (série 2) sur des sportifs en action, mettant en évidence le rôle de la musculature dans ce genre d’effort. Ces cartes servent d’élément introductif aux séances de travail sur ces domaines, à partir d’exercices d’observation, de verbalisation, de mise en ordre chronologique, puis de mise en pratique. 

33 cartes A5 visages (séries 3, 4 et 7)
• 20 cartes-expressions (série 3) reprennent les 20 expressions du visage de l’imagier. Les élèves utilisent ces cartes pour se familiariser avec ces expressions, les reproduire et en comprendre tout leur sens. Celles–ci seront aussi utilisées lors d’atelier d’expression corporel et langagier ainsi que lors du jeu du Qui est-ce ?… • 8 cartes-visages (série 7) reprennent 8 visages « évidés » de l’imagier. C’est-à-dire qu’on a ôté les yeux, les nez, les bouches et les oreilles, pour permettre aux élèves de réinvestir leurs acquis afin de recomposer ces divers visages soit à l’aide des pièces manquantes pour les plus jeunes, soit à l’aide des mots pour les grandes sections.
Mon corps et moi © Éditions Sed 

4 frises
Elles permettent d’illustrer le cycle de vie humain : • frise 1 : de la grossesse à la naissance. • frise 2 : le mode d’alimentation de l’enfant : du nouveau né, au jeune élève. • frise 3 : l’évolution des dents d’un être humain. • frise 4 : la vie d’une personne du stade bébé au stade de personne âgée.
Introduction générale

7

Introduction générale 

12 posters
Ils permettant d’introduire ou d’illustrer diverses séances de travail sur les thèmes suivants : • poster 1 : série de radiographies : mâchoire d’enfant et membres cassés (doigts). • poster 2 : la famille de Zoum. • poster 3 : l’arbre généalogique de Zoum. • poster 4 : présentation comparative du visage d’une petite fille et d’une femme âgée. • poster 5 : la toilette d’un enfant. • poster 6 : un repas en famille. • poster 7 : le coucher d’un enfant. • poster 8 : la visite chez le médecin. • poster 9 : le corps humain d’un petit garçon. • poster 10 : le squelette. • poster 11 : les organes mous. • poster 12 : la digestion. 

36 petites cartes
Ces petites cartes de 7 3 7 cm sont à relier à certains posters afin de travailler l’observation d’image, d’enrichir le vocabulaire des plus jeunes et de donner un sens à certains détails permettant d’identifier le contexte du sujet étudié : • 9 cartes sur l’hygiène à relier au poster 5 : gant, serviette, savon, shampoing, brosse à dents, dentifrice, gobelet, peigne, coton-tige. • 7 cartes sur les repas à relier au poster 6 : fourchette, couteau, grosse cuillère, petite cuillère, assiette, verre, serviette de table. • 7 cartes sur le coucher à relier au poster 7 : pyjama, robe de chambre, doudou, chaussons, lampe de chevet, oreiller, album pour enfant. • 13 cartes, représentant la famille de Zoum, à relier au poster 3 : père, mère, Zoum, grande sœur, petite sœur, oncle, tante, 2 grands-pères, 2 grandsmères, arrière-grand-père, arrière-grand-mère.

vocabulaire à travers la mémorisation de chansons et comptines. Par ailleurs, des musiques d’origines diverses sont proposées pour faciliter la relaxation et l’expression corporelle. • Plage 1 : Mon visage • Plage 2 : La chanson du clown • Plage 3 : La chanson du clown (version instrumentale) • Plage 4 : Que fait ma main ? • Plage 5 : Que fait ma main ? (version instrumentale) • Plage 6 : Mes deux mains • Plage 7 : Tourne, tourne petit moulin • Plage 8 : Tourne, tourne petit moulin (version instrumentale) • Plage 9 : Dans mon poing • Plage 10 : Savez-vous planter les choux ? • Plage 11 : Savez-vous planter les choux ? (version instrumentale) • Plage 12 : Jean petit • Plage 13 : Jean petit (version instrumentale) • Plage 14 : Il était une fermière • Plage 15 : Il était une fermière (version instrumentale) • Plage 16 : Musique de relaxation • Plage 17 : Musique pour les déplacements • Plage 18 : Musique pour la danse Le texte des comptines présentes sur ce CD est situé en annexes 3, 7 et 9 : pages 136, 140 et 143. 

La photo d’identité de Zoum
Il s’agit d’une carte A5 qui sert d’élément déclencheur à la séquence 1 de la partie 1. 

Le CD audio
Ce support permet d’une part de renforcer les connaissances sur le corps humain, d’enrichir son 

Le faire-part de naissance de Zinette, la petite sœur de Zoum
Il s’agit d’une carte A5 recto-verso qui sert d’élément déclencheur à la séquence 1 de la partie 4.

8

Introduction générale

Mon corps et moi © Éditions Sed

Tableau des supports et objectifs
Agir et s’exprimer avec son corps Support Niveau1 PARTIE 1 PS, MS, GS Découverte du monde

Mon corps et moi © Éditions Sed

Observer son visage et celui des autres : Séquence 1, séance 3

✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘
Zoum Zoum

Identifier les caractéristiques propres à certains visages pour effectuer des tris : Séquence 1, séance 4

MS, GS

Photo d’identité de Zoum Cartes-visages : séries 3, 4 et 7 Imagier des expressions Cartes-visages : série 3 Imagier des expressions Zoum Zoum

PS, MS, GS PS, MS, GS (PS) MS, GS Zoum PS, MS, GS GS PS, MS, GS PS, MS, GS (PS) MS, GS PS, MS, GS PS, MS

Explorer les possibilités d’expressions du visage humain : Séquence 2, séance 2 Tester les possibilités et les limites des mouvements réalisables avec sa tête : Séquence 2, séances 3 et 4 Tester les caractéristiques et fonctions des cinq sens : Séquence 2, séances 5, 6, 7, 8 PARTIE 2

Identifier les caractéristiques d’un être humain : Séquence 1, séance 2 Aborder la notion de vivant/non vivant : Séquence 1, séance 3 Observer son corps et celui de Zoum pour mieux se connaître : Séquence 1, séance 4 Prendre conscience des différentes parties de son corps par le toucher : Séquence 1, séance 5 Découvrir l’espace arrière du corps de l’autre : Séquence 1, séance 6 Comparer et tester ses capacités motrices avec celles de Zoum : Séquence 2, séances 1 et 2 Identifier et tester les capacités motrices de ses mains, de ses doigts : Séquence 2, séance 3

Introduction générale

Introduction générale

9

Introduction générale

10
Agir et s’exprimer avec son corps Support PS, MS, GS Niveau1 Découverte du monde

Introduction générale

✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘
CD CD CD CD

Acquérir progressivement une image orientée de son propre corps : Séquence 2, séance 4 Les différents modes de projection et réception d’objets : Séquence 3, atelier 1 Les différents modes de déplacements : Séquence 3, atelier 2 Tester des actions inhabituelles remettant en cause l’équilibre du corps : Séquence 3, atelier 3 Expression corporelle avec l’aide d’un objet usuel, la chaise : Séquence 4, atelier 1 Expression corporelle avec l’aide d’un objet affectif, un foulard : Séquence 4, atelier 2 Expression corporelle à partir d’un mot, d’une image, d’une chanson : Séquence 4, atelier 3 PARTIE 3 Zoum Posters 1, 9, 10 Cartes A5 : série 2 Posters 11, 12

(PS) MS, GS (PS) MS, GS (PS) MS, GS (PS) MS, GS (PS) MS, GS PS, MS, GS

MS, GS GS GS GS

Identifier et tester les articulations du corps humain : Séquence 1, séance 2 Découvrir le squelette humain, identifier les principales ossatures et articulations : Séquence 1, séance 3 Prendre conscience de l’existence des muscles : Séquence 1, séance 4 Découvrir l’existence et le rôle de nos principaux organes internes mous : Séquence 1, séances 5, 6, 7 Comprendre l’importance de l’hygiène pour prendre soin de soi : Séquence 2, séances 2, 3, 4

Mon corps et moi © Éditions Sed

Prendre conscience du rôle de l’alimentation pour entretenir son corps : Séquence 2, séances 5, 6

Posters 1, 5, frise 3, PS, MS, GS cartes séquentielles A5 : séries 1 et 5, petites cartes hygiène Poster 6, cartes A5 : (PS) MS, série 6, petites cartes GS repas

Agir et s’exprimer avec son corps Support Poster 7, petites cartes PS, MS, GS coucher Posters 1, 8 PS, MS, GS Niveau1

Découverte du monde

✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘ ✘
Poster 2 Posters 2, 3, petites cartes famille Frise 4 Frise 4 Frise 3 Frise 4 Faire-part naissance Zinette, frise 1 Frise 2

Mon corps et moi © Éditions Sed

Découvrir l’importance et le rôle du sommeil pour rester en bonne santé : Séquence 2, séance 7 Connaître les capacités et les limites de son corps face aux dangers : Séquence 2, séance 8 PARTIE 4

PS, MS, GS PS, MS, GS PS, MS, GS (PS) MS, GS (PS) MS, GS MS, GS

PS, MS, GS (PS) MS, GS

Explorer le début de la vie humaine : de la conception à la naissance : Séquence 1, séance 2 Identifier et comprendre l’importance des soins apportés au bébé : Séquence 1, séance 3 Observer et mesurer l’évolution de la taille au fil du temps : Séquence 2, séance 2 Observer et mesurer l’évolution des mains et des pieds : Séquence 2, séance 3 Étudier les autres transformations du corps au fil du temps : Séquence 2, séance 4 Identifier les capacités et limites du corps humain à chacun des stades de la vie : Séquence 2, séance 5 L’anniversaire, une étape importante dans la vie humaine : Séquence 3, séance 2 Étudier l’arbre généalogique de Zoum pour créer son propre arbre généalogique : Séquence 3, séance 3

1. Dans une même séance, des activités différentes peuvent être proposées selon que l’enseignant s’adresse aux PS, MS ou GS. Se reporter précisément aux pages concernées. (PS) = ce niveau n’est concerné uniquement que pour certaines séances.

Introduction générale

Introduction générale

11

2
PARTIE

PARTIE 2

Explorer les capacités de son corps
Il est important que le jeune enfant connaisse bien son corps afin de l’utiliser à bon escient et de le protéger. Mais connaître son corps, c’est avant tout être conscient de sa propre existence et de celle des autres, pour établir des relations humaines. En effet, parmi les êtres vivants, l’être humain occupe une place particulière que l’élève doit comprendre. Pour amener de manière concrète et ludique le jeune enfant à mieux connaître son corps et celui des autres, la présence du poupon articulé Zoum sera un des éléments déclencheurs, favorisant et stimulant la curiosité du jeune enfant. Il sera amené, avec l’aide de Zoum, à découvrir et à tester ses capacités motrices à travers divers exercices, tout en mesurant les limites imposées par le corps humain. Il découvrira ensuite comment développer ses capacités motrices au travers de différentes activités physiques.

Les compétences visées dans cette partie sont les suivantes :
• Découvrir le monde vivant :
– Les enfants découvrent les parties du corps : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

• Agir et s’exprimer avec son corps :
– L’enfant découvre les possibilités de son corps, il apprend à agir en toute sécurité en acceptant de prendre des risques mesurés. – Il exprime ce qu’il ressent. – Les activités d’expression à visée artistique permettent tout à la fois l’expression par un geste maîtrisé et le développement de l’imaginaire. – Grâce aux diverses activités, les enfants acquièrent une image orientée de leur propre corps. Ils distinguent ce qui est : devant, derrière, au-dessus, au-dessous, à droite, à gauche, loin, près. – Les enfants développent leurs capacités motrices dans des déplacements (courir, ramper, sauter, rouler, glisser…), des équilibres, des manipulations, d’objets…

• Langage oral :
– Participer à un échange collectif, exposer son point de vue. – Oser s’exprimer seul devant les autres. – Enrichir son capital lexical.
Mon corps et moi © Éditions Sed

Explorer les capacités de son corps

35

2
Cette partie se décline autour de quatre séquences de travail au cours desquelles les objectifs spécifiques suivants seront abordés :
Séquence

1 p. 37

Découvrir la physiologie du corps humain
– Découvrir les caractéristiques d’un être vivant. – Découvrir par l’observation la physiologie du corps humain. – Apprendre à nommer et replacer les différents éléments le constituant : bras, jambes, tronc…
Séquence

2 p. 41

Explorer les capacités et les limites de ses membres
– Repérer les mouvements que l’on peut faire et ceux que l’on ne peut ou ne doit pas faire. – Découvrir les possibilités de son corps. – Apprendre à agir en toute sécurité en acceptant de prendre des risques mesurés.
Séquence

3 p. 44

Développer les capacités motrices de son corps pour mieux les maîtriser

– Apprendre à développent ses capacités motrices dans des déplacements (courir, ramper, sauter, rouler, glisser…) des équilibres, des manipulations d’objets… – Vivre des expériences corporelles permettant d’intégrer les capacités diverses et variées de son propre corps. – Acquérir progressivement une image orientée de son propre corps. Distinguer ce qui est : devant, derrière, au-dessus, au-dessous, à droite, à gauche, loin, près.
Séquence

4 p. 52

Prendre conscience des capacités d’expression de son corps dans une démarche créatrice

– Apprendre à être à l’écoute de son corps et de celui de l’autre pour découvrir ses propres sensations.

36

Explorer les capacités de son corps

Mon corps et moi © Éditions Sed

Séquence

1
Découvrir la physiologie du corps humain
L’objectif de cette séquence est de susciter la curiosité de l’élève vis-à-vis de la découverte de son corps, grâce à la présence de Zoum. Ce dernier va permettre aux élèves de découvrir les caractéristiques d’un être vivant et d’identifier les différentes parties du corps humain (apprendre à les nommer et à les situer).

2

Matériel
• Zoum • une balle en mousse par élève • CD.

Séance

1

Introduire l’élément déclencheur : Zoum
– Montrer Zoum à la classe pour introduire cette séquence. • Savez-vous qui c’est ? Comment s’appelle-t-il ? – Laisser les élèves s’exprimer et découvrir le garçonnet articulé. Prendre le temps, avec la classe, de l’observer, le décrire et le manipuler. • Ressemble t-il à l’un d’entre nous ? Oui ? Non ? Pourquoi ?
Séance

2

Identifier les caractéristiques d’un être humain
• Quels sont les points communs et les différences entre Zoum et nous ? – Établir de manière collective un tableau des points communs et des différences. – Très vite, certains points communs entre la physiologie de Zoum et celle des enfants sont identifiés : une tête, des jambes, des bras… Certaines différences sont parfois moins spontanément relevées par les jeunes enfants, les aider à observer : l’absence de vrais cheveux, la matière avec laquelle il est constitué, la taille de Zoum… – Toutefois le fait que Zoum soit « un garçon » est clairement compris par l’ensemble de la classe,
Mon corps et moi © Éditions Sed

après l’observation de Zoum dans son intégralité. Profiter de ce dernier point avec les plus jeunes pour identifier ce qui caractérise les garçons et les filles, et faire verbaliser les caractéristiques de chacun. – Inviter les élèves à proposer des tris selon des critères définis par leurs soins, les effectuer avec le groupe classe (exemple : trier les garçons/les filles, puis les garçons aux yeux bleus, des garçons aux yeux marrons, les filles aux cheveux longs, des filles aux cheveux courts…). – Poursuivre la réflexion avec les plus grands : • Est-ce que Zoum est un être humain comme nous ? Pourquoi ? – Ouvrir la discussion autour de cette notion… – Poursuivre le débat en demandant aux élèves d’identifier les principales différences entre un être humain (vivant) et un objet (non vivant). – La discussion doit permettre de conclure que les êtres humains respirent, bougent, s’expriment, mangent, font « pipi-caca », sont sensibles au chaud, au froid, à la douleur, se reproduisent… – Pour les plus jeunes, l’enseignant apportera directement l’information énoncée ci-dessus (Zoum est un objet alors que nous, nous sommes des êtres humains, parce que…), puis il enchaînera avec ce qui est présenté ci-dessous. – Retravailler cette notion en petits groupes de manière très concrète, en proposant à un parent de venir en classe avec son bébé. – Préparer sur une table les poupées du coin jeu et Zoum… Demander aux élèves d’observer le bébé
Explorer les capacités de son corps

37

2

Séquence

1
Trace écrite Garder une trace écrite de ce travail avec les élèves de grande section à l’aide de la fiche élève n° 2.

dans les bras de sa maman ou de son papa, et de le comparer avec les poupées et Zoum. • Peuvent-ils faire la même chose ? Pourquoi ? – Faire inventorier par les élèves tout ce que fait le bébé. Conclure une nouvelle fois que le bébé est un être humain (vivant) alors que les poupées et Zoum ne sont que des jouets (objets).

Séance

4

Trace écrite Proposer aux élèves de PS et MS de garder une trace sur la distinction entre garçon et fille, et entre être humain (vivant) et élément non vivant avec la fiche élève n° 1 (faire réaliser aux PS uniquement la première partie de la consigne).

Observer son corps et celui de Zoum pour mieux se connaître
– Installer le poupon Zoum de façon que chaque enfant puisse l’observer distinctement. Introduire la séance suivante : • Nous avons longuement observé et détaillé le visage de Zoum, grâce à sa photo. À présent, vous le découvrez pour de vrai. Pouvez-vous le décrire plus précisément ? Pouvez-vous nommer et montrer chacun des éléments constituant l’ensemble de son corps ? – Laisser les élèves s’exprimer librement en vérifiant toutefois la véracité de leurs propositions. – Cette étape doit permettre à chacun de découvrir le nom et la localisation des principaux membres composant le corps humain à partir de la manipulation de Zoum. Pour les élèves les plus jeunes, l’enseignant sera amené à compléter les propositions. Il fera situer et répéter par plusieurs élèves les parties du corps peu ou pas connues. – Positionner ensuite, avec les plus grands, les étiquettes-mots présentant les différentes parties du corps (fournies dans l’annexe 6) sur Zoum dévêtu, à l’aide de pâte à fixe. Utiliser un nombre plus ou moins grand d’étiquettes en fonction de la maturité et de la capacité des élèves. – Poursuivre ce travail par petits groupes en demandant aux élèves de se mettre en binôme. Un des enfants observe son partenaire. Il touche successivement chacune des parties du corps de l’autre en la nommant. Son camarade valide la proposition. Inverser les rôles. – Pour les plus jeunes, l’enseignant devra aider chaque enfant à s’exprimer. Faire repérer où se situe tout ou partie des éléments cités ci-dessous : la tête, le cou, les épaules, les bras, les coudes, les avantbras, les mains, les doigts, le tronc, le dos, le bassin, les hanches, les fesses, les cuisses, les jambes, les genoux, les mollets, les pieds, les orteils…
Mon corps et moi © Éditions Sed

Séance

3

Aborder la notion de vivant/non vivant (GS)
– Approfondir et élargir la réflexion avec les élèves de grande section par l’identification plus général du vivant/non vivant. • Connaissez-vous d’autres êtres vivants en dehors des humains ? – Ouvrir la discussion et arriver à la conclusion que les animaux, les végétaux sont aussi des êtres vivants car ils peuvent se reproduire, se nourrir et respirer. (La définition du vivant sur le plan biologique est basée sur deux critères essentiels : est vivant tout ce qui peut se constituer en construisant sa propre matière vivante et qui est capable de se reproduire.) – Prolonger la réflexion en proposant aux élèves de grande section de réaliser un poster composé de deux colonnes : vivant/non vivant. Demander à chacun de venir coller une image de leur choix, découpée dans un catalogue, dans une des deux colonnes en justifiant leur décision. • Quels sont les points communs et les différences entre un animal comme le chien et nous ? – Ouvrir la discussion, puis établir de manière collective un tableau des points communs et des différences. L’objectif étant de permettre aux enfants de comprendre que l’homme a des capacités spécifiques telles que : la parole, la capacité à réfléchir, à se déplacer…

38

Explorer les capacités de son corps

Séquence

1

2

– Résumer cette approche en explicitant que notre corps comprend trois grandes parties : la tête, le tronc, les quatre membres. La tête est reliée au reste du corps par le cou. Les bras sont reliés au tronc par les épaules, et les jambes par les hanches.

Je lui fais faire des petits cercles doucement, dans un sens, puis dans l’autre.
• Je fais glisser sans m’arrêter la paume d’une main, puis l’autre, sur mon cou pour l’étirer, le caresser, le détendre. • Je soulève mes épaules le plus haut possible puis je les relâche. Je recommence trois fois. Je soulève une seule épaule puis je la repose, je soulève l’autre épaule, je la relâche. Je fais des petits cercles d’avant en arrière avec les deux épaules. Je change de sens. • Je caresse doucement mon bras avec la main opposée en partant de l’épaule jusqu’au bout des doigts. Je recommence deux fois, puis je change de bras. Je secoue les bras en les laissant tomber le long du corps comme s’ils étaient devenus tout mous. • Avec l’index et le majeur d’une main, je caresse, en faisant de petits cercles, le coude du bras opposé (le bras doit être relâché le long du corps). • Je caresse une main avec la paume de l’autre main. Je change de main. • Je frotte vigoureusement mes mains l’une contre l’autre, puis je place chaque paume de main sur mes yeux. Je les ferme et je respire doucement. Je prends le temps de ressentir la paume de mes mains sur la peau de mon visage. • Je serre mes doigts très fort puis je les relâche d’un seul coup. Je recommence deux fois. Avec l’index et le pouce d’une main, j’étire chaque doigt de la main opposée en partant de l’intérieur vers l’extérieur comme si je voulais étirer chaque doigt le plus loin possible. Je change de main. • Je croise mes doigts les uns entre les autres. Je tends les bras devant moi puis je retourne mes doigts croisés vers l’extérieur. Je les étire le plus loin possible devant moi en soufflant. Je relâche et je secoue mes doigts comme s’ils étaient pleins d’eau et que je voulais les égoutter. • Je pose mes mains de chaque côté de mes côtes, puis je les caresse d’avant en arrière comme si je voulais les ouvrir puis les refermer, en respirant calmement. • Je pose une main sur mon ventre et je fais des petits cercles autour de mon nombril dans un sens puis dans l’autre. • Je pose une main sur chaque fesse. Je les caresse doucement dans un sens puis dans l’autre. • Je mets mes mains sur ma taille, les pieds solidement posés au sol. Je fais bouger mon bassin de gauche à droite puis d’avant en arrière, comme si je voulais danser. Seul mon bassin doit bouger ! • Je pose une main en haut de chaque cuisse, puis je les frotte vigoureusement de haut en bas jusqu’aux genoux.
Explorer les capacités de son corps

Traces écrites – Proposer ensuite à chaque enfant de dessiner son camarade le plus précisément possible sur la fiche élève n° 3. Cette production n’est pas une production artistique. Elle nécessite un travail d’observation précis et minutieux pour permettre à l’enseignant de mesurer l’écart existant entre les connaissances des élèves et les objectifs d’apprentissages qu’il s’est fixés. Le fait de se décentrer de soi et d’observer un camarade permet à l’enfant de vivre une approche pratique globale de la physiologie du corps humain (première approche du schéma corporel : dater cette production). Une deuxième production sera effectuée à la fin de cette partie. – Afficher l’ensemble des dessins des élèves au tableau. Demander aux enfants d’identifier les points communs et les différences avec le corps de Zoum. – Proposer aux élèves de moyenne et grande sections de garder une trace de la découverte de la physiologie du corps humain à l’aide des fiches élèves nos 4 et 5.

Séance

5

Motricité

Prendre conscience des différentes parties de son corps par le toucher
– Découvrir, lors d’une programmation de séances d’activités physiques et d’expressions corporelles, en salle de motricité, les différents éléments composant son corps, apprendre à les repérer par le toucher, les faire vivre et les ressentir. – Inviter les élèves à faire une ronde en silence, relâcher les mains le long du corps et écarter légèrement les jambes. – L’enseignant énonce lentement les consignes suivantes en les réalisant en même temps que les élèves : • Je prends ma tête dans les mains. Je pose mes mains de chaque côté des oreilles, puis je fais bouger ma tête de haut en bas, de gauche à droite. Je recommence.
Mon corps et moi © Éditions Sed

39

2

Séquence

1
– Pour que cette séance soit efficace et se passe dans le calme, il peut être judicieux de faire écouter aux élèves une musique relaxante (CD plage 16). Exiger qu’il n’y ait aucune conversation pendant cet exercice. L’idéal est que les enfants puissent se déchausser pour être complètement relaxés. Énoncer les consignes suivantes : • Un des enfants du binôme s’allonge au sol à plat ventre, jambes et bras écartés. L’autre se met à genoux près de son camarade. Il va le masser lentement et doucement avec la balle en mousse qui est à votre disposition. Il faut caler la balle dans la paume de la main en lui faisant faire de petits cercles pour bien masser. • Commencer par l’arrière de la tête, continuer par la nuque, les épaules. • Masser chaque bras l’un après l’autre en descendant jusqu’aux doigts, puis remonter aux épaules. • Poursuivre en massant le dos, les fesses. • Masser chaque jambe en descendant jusqu’à la plante des pieds, puis remonter doucement. • Remonter ainsi jusqu’au crâne. Changer de rôle. – Cette séance doit être renouvelée régulièrement pour permettre aux enfants de bien prendre conscience du corps de l’autre.

• Je masse mes genoux avec la paume de mes mains. • Je frotte ensuite l’avant de mes jambes puis mes mollets. • Je me tiens sur un pied et j’essaie de relâcher l’autre pied et les orteils en faisant de petits cercles (si l’enfant est pied nu, prendre le temps de faire bouger les orteils). • Je me mets sur la pointe des pieds et je piétine doucement sur place en étirant bien les orteils. • Pour terminer, je me redresse. Je plie les doigts d’une main en laissant mon index levé. Je l’approche tout près de ma bouche. Je ferme les yeux. J’inspire longuement puis je souffle tout doucement sur mon doigt, comme s’il était une bougie que je ne voulais pas éteindre. Je recommence trois fois. • J’ouvre les yeux, je suis calme et détendu.

Trace écrite – Proposer aux élèves de représenter leur propre corps ainsi découvert, avec de la pâte à modeler. Préciser qu’un maximum de détails doit être représenté. – Après réalisation, inviter chaque élève à photocopier sa production pour en conserver une trace. La dater et la conserver au dos de la fiche élève 3, ceci afin de suivre l’évolution de la représentation du schéma corporel de chaque enfant. Ranger ensuite la pâte à modeler. – Exemples de réalisations effectuées par des élèves de moyenne section : cahier couleur p. 145.
Séance

6

Motricité

Découvrir l’espace arrière du corps de l’autre
– Cette séance doit permettre aux enfants de prendre conscience, par le massage, des limites et de l’espace arrière du corps de l’autre, en travaillant par binôme.

Traces écrites : Proposer aux élèves de moyenne et grande sections de garder une trace de ce travail à l’aide de la fiche élève n° 6. Les élèves de petite section pourront éventuellement la réaliser dans le cadre un travail collectif, en très petit groupe, passant nécessairement par une phase de verbalisation et d’aide au tracé. 

Prolongements possibles
Arts visuels et silhouette : À l’issue du massage en binôme, proposer aux élèves de garder une trace des limites du corps de l’autre. Pour ce faire, glisser une très grande feuille cartonnée sous l’enfant allongé et inviter l’autre à suivre le contour du corps de son camarade avec un crayon à mine large en restant au plus près du corps de ce dernier. Au fur et à mesure que l’enfant réalise son tracé, l’enseignant lui demande de verbaliser le nom de chacune des parties du corps dessinées. Cette silhouette pourra être exploitée ultérieurement en arts visuels en demandant à chaque élève de traduire à la peinture ce qu’il a ressenti durant le massage (laisser les élèves choisir librement leurs techniques et leurs outils).

40

Explorer les capacités de son corps

Mon corps et moi © Éditions Sed

2

Fiche 4

Je m’appelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Objectif : identifier et repérer les mots désignant les différentes parties du corps humain. Apprendre à associer un mot à l’élément qu’il désigne. Compétences : découvrir les différentes parties du corps et leurs caractéristiques.

Observe très précisément les mots désignant les différentes parties du corps du garçon dans la case 1.

1. la tête

le cou

le coude le ventre

le bras

la main

la jambe le genou

le pied

60

Explorer les capacités de son corps

MS, GS

Mon corps et moi © Éditions Sed

Je m’appelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4bis

2

Découpe les étiquettes-mots en bas de la fiche et replace-les au bon endroit, sur le garçon de la case 2.

2.

la tête la jambe
Mon corps et moi © Éditions Sed

le cou le genou

le bras le pied
MS, GS

la main le ventre

le coude

Explorer les capacités de son corps

61

2

Fiche 5

Je m’appelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Objectif : apprendre à situer dans l’espace les différentes parties du corps humain pour le recomposer en réinvestissant les premiers acquis. Compétences : découvrir les différentes parties du corps et leurs caractéristiques.

Découpe les différentes parties du corps de l’enfant et recompose-le en les collant dans le bon ordre.

62

Explorer les capacités de son corps

PS, MS

Mon corps et moi © Éditions Sed

Je m’appelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Objectif : apprendre à situer dans l’espace les différentes parties du corps humain. Compétences : découvrir et repérer les différentes parties du corps.

Fiche 6

2

Observe bien chacun des enfants, puis dessine ce qui leur manque pour être un enfant comme toi.

Mon corps et moi © Éditions Sed

(PS), MS, GS

Explorer les capacités de son corps

63

4
PARTIE

PARTIE 4

Comprendre les transformations de son corps

L’enfant, à travers l’exemple de la famille de Zoum, abordera la notion de cycle de vie humain (la naissance, la croissance, la reproduction, le vieillissement, la mort) pour mieux en comprendre les origines et les manifestations dans son quotidien (transformations du corps au fil du temps, évolutions des capacités physiques…). Il sera amené à comprendre que l’être humain met au monde des bébés non autonomes qui nécessitent des soins spécifiques pour vivre et grandir. Il découvrira les spécificités de chacune des étapes de la vie humaine : enfance, adolescence, âge adulte, vieillesse. À travers son histoire familiale, l’élève découvrira la composition de la famille et le rôle de ses différents membres. Les notions de vie et de mort seront abordées tout au long de cette partie.

Les compétences visées dans cette partie sont les suivantes :
Découvrir le monde vivant :
– Les enfants doivent découvrir le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction, le vieillissement, la mort.

Langage oral :
– Participer à un échange collectif, exposer son point de vue. – Oser s’exprimer seul devant les autres. – Enrichir son capital lexical.
Mon corps et moi © Éditions Sed

Comprendre les transformations de son corps

107

4
Cette partie se décline autour de trois séquences de travail au cours desquelles les objectifs spécifiques suivants seront abordés :
Séquence

1 p. 109

Aborder les premières manifestations de la vie humaine : la naissance
– Découvrir l’origine et les manifestations de la vie humaine. – Comprendre que l’être humain met au monde des bébés non autonomes. – Observer les rituels et les soins à apporter à un nouveau-né.
Séquence

2 p. 112

Relever et observer les transformations du corps au fil du temps

– Apprendre à repérer les évènements qui caractérisent la croissance en s’interrogeant sur sa propre croissance, son histoire personnelle. – Identifier les éléments qui se transforment en nous tout au long de notre croissance.
Séquence

3 p. 116

Aborder la notion de cycle de vie humain

– Découvrir le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction, le vieillissement, la mort. – Relever les éléments qui caractérisent le passage au stade adulte. – Aborder l’étape de la vieillesse, en comprendre la signification. – Comprendre le cycle de vie de l’homme à travers son histoire familiale.

108

Comprendre les transformations de son corps

Mon corps et moi © Éditions Sed

4

Séquence
Relever et observer les transformations du corps au fil du temps

2

L’objectif de cette séquence est d’amener les élèves à observer et mettre en place des expériences leur permettant de prendre conscience des transformations de leurs propres corps tout au long de la vie.

Matériel 
• frises nos 3, 4 • poster no 4 • L’imagier des expressions.

Séance

1

Introduire l’élément déclencheur :  la frise n° 4
– Afficher le poster, demander aux enfants de bien l’observer en silence. – Les inviter ensuite à décrire librement ce qu’ils observent. – Approfondir cette description à l’aide des questions suivantes : • Que nous montre ce poster au travers des 6 photos ? Quels sont les indices permettant de justifier qu’il représente la vie d’une même personne du stade de bébé au stade de personne âgée ? – Faire identifier, nommer et montrer l’ensemble des éléments et détails présents sur le poster permettant de justifier leurs réponses. – Amener les enfants, durant la discussion, à mettre en évidence l’importance des transformations physiques au cours d’une vie humaine : taille, poids, physique... – Inciter les élèves à comparer les photos deux par deux afin d’identifier les transformations caractéristiques de chacun des stades de la vie. Demander aux plus grands d’enrichir cette description avec les transformations liées à chacun des stades : l’enfance, l’adolescence, le stade adulte, la vieillesse... Et qui ne sont pas visibles sur ces photos (augmentation de la poitrine, pousse des poils, tenue du corps…).

– Associer les familles à ce travail en leur proposant de présenter le cycle de vie d’un grand-père ou d’une grand-mère à travers des photos de famille, s’ils en possèdent. – Approfondir ce travail d’observation notamment avec les élèves de petite et moyenne sections en présentant le poster n° 4. • Ce poster présente la même personne enfant, puis grand-mère. Quelles transformations pouvezvous identifier entre ces deux visages ? – Inciter les élèves à venir montrer et nommer les différentes parties du visage qui se sont transformées au fil du temps. Mettre l’accent sur la transformation de la couleur des cheveux, l’apparition des rides, la transformation de la peau, des yeux… Attention toutefois à ne pas mettre uniquement en avant une image négative de la personne âgée. Préciser que, même si notre peau et notre visage vieillissent au fil du temps, nos connaissances, notre savoir, s’enrichissent. – Prolonger cette séance en invitant les élèves à choisir dans L’imagier des expressions un visage d’enfant, le photocopier puis imaginer comment ce visage se transformera au cours du temps pour devenir celui d’une personne âgée. Laisser les élèves libres d’utiliser des pastels gras, fusains, craies blanches, feutres… pour réaliser cette métamorphose telle qu’ils l’imaginent. Afficher, comparer et échanger sur l’ensemble des productions.

112

Comprendre les transformations de son corps

Séquence

2

4

Séance

2

Observer et mesurer l’évolution de la taille au fil du temps
– Observer la frise n° 4 une nouvelle fois. – Ouvrir la discussion et aboutir à initier un travail sur la taille. • Grandit-on toute sa vie ? Le poster peut-il vous aider à répondre à cette question ? – Mettre ainsi en évidence qu’à partir du stade adulte, la croissance s’arrête. • À votre âge, grandissez-vous ? Comment pourrait-on le vérifier ? – Les élèves ne manqueront pas de proposer de se mesurer (même s’ils ne savent pas lire une règle, car ils ont déjà vu le médecin ou leurs parents le faire !). – Avant de mettre en place cette séance de mesure, coller une grande feuille de papier sur un mur ou au dos d’une porte, faire déchausser les enfants. Mesurer chacun d’eux ainsi que l’Atsem, Zoum et l’enseignant en traçant un petit trait horizontal précis sur la feuille. Dater la mesure. Demander ensuite à chaque enfant de coller sous ce trait sa photo d’identité préalablement photocopiée et réduite au maximum. Tracer au feutre de couleur un trait reliant cette photo au sol en changeant de couleur pour que chaque élève reconnaisse sa « ligne de croissance », lui demander ensuite d’entourer sa photo avec cette couleur. – Inviter les élèves à commenter ces premières mesures. Proposer ensuite à chacun, par petits groupes, d’identifier le camarade qui a presque la même taille que lui, puis de nommer un élève plus petit que lui et un autre plus grand que lui. – Insister sur le fait que chacun a une taille différente et ne grandit pas à la même vitesse. Celui qui est le plus grand ou le plus petit de la classe aujourd’hui peut, dans quelques mois, changer de positionnement. Bien préciser qu’à ce jour, c’est Zoum le plus petit de la classe (ceci pour éviter que l’enfant le plus petit soit stigmatisé). • Est-ce que cette mesure vous permet de savoir si vous avez grandi depuis votre naissance ? Comment le savoir ? – Ouvrir la discussion et compléter éventuellement les propositions en leur expliquant qu’il est nécessaire de connaître leur taille à la naissance (pour
Mon corps et moi © Éditions Sed

ce faire, informer au préalable les familles du travail réalisé sur la taille, pour qu’elles puissent fournir l’information demandée) pour savoir s’ils ont effectivement grandi depuis leur naissance. – Symboliser par un trait de couleur la taille de chacun des élèves à leur naissance sur leur « ligne de croissance ». • Que remarquez-vous ? – Mettre ainsi en évidence que les enfants les plus grands à la naissance ne sont pas forcément les plus grands aujourd’hui et inversement. Ceci afin de relativiser l’importance de la taille à un instant précis. – Poursuivre ainsi avec les plus grands : • Est-ce que ces deux mesures vous permettent de savoir si vous continuez à grandir ? Que faudrait-il faire ? – La plupart du temps, les élèves proposent de poursuivre ces mesures. Quelques mois plus tard, refaire ces mesures et comparer. Mettre en évidence que ni Zoum ni les adultes n’ont grandi, pourquoi ? – Rappeler enfin que l’on ne grandit pas toute sa vie. – Garder une trace de ce travail à l’aide des fiches élève nos 5 et 6 (GS uniquement). – Avec les plus jeunes, présenter différents vêtements et chaussures aux élèves trop petits ou trop grands. – Les inviter à les essayer et exprimer leur avis. Leur demander d’effectuer un tri de ses vêtements selon ce qu’ils viennent de constater et de verbaliser les conclusions de cette expérience. • Certains vêtements sont trop petits : nous avons donc grandi depuis notre naissance. D’autres sont trop grands et pourtant ce sont des vêtements d’enfants, donc nous allons continuer à grandir et nous pourrons les porter un jour.

Séance

3

Observer et mesurer l’évolution des mains et des pieds
– Observer une nouvelle fois la frise n° 4. • Pouvez-vous identifier d’autres parties de notre corps qui, en dehors de la taille, grandissent jusqu’à l’âge adulte ?
Comprendre les transformations de son corps

113

4

Séquence

2
• Connaissez-vous d’autres éléments de notre corps qui poussent, grandissent au fil du temps ? – Laisser les élèves s’exprimer. Le plus souvent les cheveux, les poils, les ongles, les dents sont évoqués. Demander aux élèves de décrire, pour chacun de ces éléments, l’évolution du stade bébé au stade de personne âgée. Mettre en évidence que certains de ces éléments tels que les cheveux, les ongles continuent à pousser toute notre vie, contrairement aux dents par exemple. – Approfondir la réflexion sur les dents en présentant la frise n° 3. – Demander aux élèves de décrire ce qu’ils observent. Mettre en évidence au cours de la discussion que notre dentition évolue avec l’âge. – Demander à des élèves, à tour de rôle, de venir montrer et décrire sur la frise, la dentition de chacun des personnages. Bien mettre en évidence que le bébé n’a pas de dent. Au fur et à mesure que son alimentation évolue, ses dents se mettent à pousser tel qu’on le voit chez le jeune enfant. Toutefois ses dents sont des dents « provisoires ». C’est pour cela qu’elles tombent, comme on peut le voir sur la frise. À l’adolescence, il est parfois nécessaire de porter un appareil dentaire pour redresser les dents qui poussent parfois de manière un peu anarchique, c’est le cas de l’adolescent présenté sur la frise. À l’âge adulte, les dents sont stables si elles sont bien entretenues. Toutefois, en vieillissant, il arrive que certaines dents tombent, comme pour le grandpère présent sur la frise. Il est alors difficile pour la personne de mâcher et mastiquer correctement ces aliments, d’où l’importance de se brosser régulièrement et correctement les dents (cf. la séance 3 de la deuxième séquence de la partie 3 p. 84). – Garder une trace de ce travail à l’aide de la fiche élève n° 8 pour les MS et GS.

– Laisser les élèves s’exprimer et les aider si besoin à identifier que les mains, les pieds, le tour de tête (le crâne) évoluent. – Les inviter à chercher une solution pour identifier de combien peuvent grandir les mains et les pieds entre le stade enfant et le stade adulte. – Si la réponse n’est pas effectuée par l’un d’entre eux, leur proposer, dans un premier temps, de tracer le contour ou faire une photocopie (pour les plus jeunes) de leurs mains sur la fiche élève quadrillée n° 7. – Dans un deuxième temps, leurs proposer de superposer le contour de la main d’un adulte (en partant de la même base et en changeant de couleur). Leur demander de faire ce travail à la maison en choisissant la main de papa ou maman. – De retour en classe, faire compter le nombre de petits rectangles d’écart entre le pouce, le majeur… et celui de l’adulte. Mettre ainsi en évidence la croissance de la main. – Faire de même avec un pied.
Séance

4

Étudier les autres transformations du corps au fil du temps
– Relire une nouvelle fois le faire-part de naissance de Zinette. – Mettre en évidence que ce document nous apporte des informations non seulement sur la taille de Zinette mais aussi sur son poids. Elle pèse trois kilos. • En grandissant, va-t-elle toujours peser trois kilos ou bien va-t-elle grossir ? Grossit-on toute sa vie ? – Ouvrir la discussion et mettre en évidence que notre corps grossit et grandit jusqu’à l’âge adulte, puis se stabilise le plus souvent. En vieillissant, il arrive parfois que l’on maigrisse un peu. Toutefois, à la différence de la taille, le poids d’un individu peut varier durant sa vie en fonction de son mode de vie et de son mode d’alimentation. – L’enseignant peut choisir de reprendre la même démarche que celle initiée pour la taille en invitant les élèves à rechercher leurs poids de naissance et à le comparer à leur poids actuel pour mettre en évidence la prise de poids nécessaire pour évoluer vers l’âge adulte. Toutefois, si certains enfants sont en surcharge excessive de poids dans la classe, il peut être opportun d’occulter cette étape.

Séance

5

Identifier les capacités et limites du corps humain à chacun des stades de la vie
– Observer une nouvelle fois la frise n° 4. – Demander aux élèves d’identifier des activités possibles à certains âges et pas à d’autres.
Mon corps et moi © Éditions Sed

114

Comprendre les transformations de son corps

Séquence

2

4

• Que peut-on faire ou ne pas faire lorsque l’on est : un bébé, un enfant, un adolescent, un adulte, une personne âgée ? Pourquoi ? – Laisser les élèves s’exprimer et établir une liste des activités possibles à chaque stade telles que : faire du vélo, faire ses lacets, écrire, cuisiner, conduire

une voiture… Réaliser un poster collectif illustrant cette recherche. – Identifier les limites imposées par le corps à chaque étape du cycle de la vie… – Garder une trace de ce travail pour les élèves de moyenne et grande sections à l’aide la fiche élève n° 9. 

Prolongements possibles
– Inviter les élèves à dessiner les membres de leur famille du plus petit au plus grand. – Proposer aux élèves de grande section de noter, sur une bande de papier représentant 3 mois de l’année, les transformations subies chaque semaine par leur corps (prévoir une bande de 5 cm de large sur 100 cm de long comprenant 12 cases – une par semaine – telles que : ongles ou cheveux coupés, dents qui tombent, changement de taille de chaussures…). – Faire une recherche avec les plus grands sur les albums de jeunesse parlant de nains ou de géants, observer leurs morphologies, identifier les capacités et les limites de ces personnages en lien avec leur morphologie…

Mon corps et moi © Éditions Sed

Comprendre les transformations de son corps

115

4

Fiche 5

Je m’appelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Objectif : apprendre à repérer les évènements qui caractérisent le cycle de vie humain pour effectuer un classement chronologique . Compétences : découvrir les caractéristiques du cycle de vie humain .

Découpe les 6 images, puis colle-les en les classant du plus jeune au plus âgé.

124

1

2

3

4

5

6

Comprendre les transformations de son corps

PS, MS, GS

Mon corps et moi © Éditions Sed

Je m’appelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . le : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Objectif : apprendre à classer des objets selon leurs tailles . Compétences : découvrir les caractéristiques du cycle de vie humain .

Fiche 6

4

Découpe les bandes de croissance des enfants et colle-les de la plus petite à la plus grande.

1

2

3

4

5

MADO LÉO TOM LOU KÉVIN

Mon corps et moi © Éditions Sed

GS

Comprendre les transformations de son corps

125

Annexe

3

Comptines sur le visage
Partie 1 - Séquence 1

Mon visage (plage 1) Je fais le tour de ma maison (on fait le tour du visage avec ses mains) Je sonne à la porte, dring, dring ! (appuyer sur le petit nez) Je m’essuie les pieds sur le paillasson (frotter son doigt sur ses lèvres) Bonjour papa (on ferme un œil) Bonjour maman (on ferme l’autre) Et je rentre dans ma maison (le doigt fait mine de rentrer dans la bouche).

La chanson du clown (plage 2) J’ai un gros nez rouge Deux traits sur les yeux Un chapeau qui bouge Un air malicieux Deux grandes savates Un grand pantalon Et quand je me gratte Je saute au plafond !

136

Annexes

Mon corps et moi © Éditions Sed

Annexe

6

Étiquettes-mots des éléments du corps
Partie 2 - Séquence 1

la tête

LA TÊTE

la tête le cou le bras la main lesdoigts le tronc lesfesses le dos la jambe le pied lesorteils
Annexes

le cou

LE COU

le bras

LE BRAS

la main

LA MAIN

les doigts

LES DOIGTS

le tronc

LE TRONC

les fesses

LES FESSES

le dos

LE DOS

la jambe

LA JAMBE

le pied

LE PIED

les orteils

LES ORTEILS

Mon corps et moi © Éditions Sed

139

Annexe

7

Comptines sur les mains
Partie 2 - Séquence 2

Que fait ma main ? (plage 4) Que fait ma main ? Elle caresse : doux, doux, doux (une main caresse l’autre main) Elle pince : ouille, ouille, ouille (une main pince l’autre main) Elle chatouille : guili, guili, guili (une main chatouille l’autre main) Elle gratte : gre, gre, gre (une main gratte l’autre main) Elle frappe : pan, pan, pan (une main tapote l’autre main) Elle danse : hop, hop, hop (la main tourne en l’air) Et puis... elle s’en va ! (la main est cachée derrière le dos) Mes deux mains (plage 6) J’ai deux mains (montrer la paume des mains) Elles sont propres (montrer le dos des mains) Elles se regardent (geste correspondant) Elles se tournent le dos (geste correspondant) Elles se croisent (geste correspondant) Elles se tapent (geste correspondant) Elles nagent (geste correspondant) Elles s’envolent (geste correspondant) Et puis elles s’en vont (geste correspondant) Derrière mon dos (geste correspondant) Tourne tourne petit moulin (plage 7) Tourne tourne petit moulin (la main droite tourne autour de la main gauche) Frappent frappent petites mains (on tape dans les mains) Vole vole petit oiseau (les mains en l’air miment le vol) Nage nage petit poisson (les deux mains jointes miment la nage d’un poisson) Petit moulin a bien tourné (la main droite tourne autour de la main gauche) Petites mains ont bien frappé (on tape dans les mains) Petit oiseau a bien volé (les mains en l’air miment le vol) Petit poisson a bien nagé (les deux mains jointes miment la nage d’un poisson) Dans mon poing (plage 9) Dans mon poing fermé (montrer le poing fermé) Cinq doigts sont cachés. Monsieur Pouce es-tu là ? (s’adresser au poing fermé) Me voilà ! (faire sortir le pouce du poing) Toi, l’index, es-tu là ? (s’adresser au poing fermé) Me voilà ! (faire sortir l’index du poing) Et toi le majeur, es-tu là ? (s’adresser au poing fermé) Me voilà ! (faire sortir le majeur du poing) Annulaire es-tu là ? (s’adresser au poing fermé) Me voilà ! (faire sortir l’annulaire du poing) Et toi auriculaire, es-tu là aussi ? (s’adresser au poing fermé) Je suis ici ! (faire sortir l’auriculaire du poing) (Les doigts se déplient dans l’ordre dans lequel ils sont appelés et restent dépliés.)
140
Annexes
Mon corps et moi © Éditions Sed

Annexe

8

Partie 2 - Séquence 3

Mon corps et moi © Éditions Sed

Annexes

141

Annexe

8

142

Annexes

Mon corps et moi © Éditions Sed

Annexe

9

Comptines sur le corps
Partie 2 - Séquence 4

Savez-vous planter les choux ? (plage 10) Savez-vous planter les choux ? À la mode, à la mode, Savez-vous planter les choux À la mode de chez nous ? On les plante avec la main À la mode, à la mode, On les plante avec la main À la mode de chez nous. On les plante avec le nez À la mode, à la mode, On les plante avec le nez À la mode de chez nous. Jean Petit (plage 12) Jean Petit qui danse (bis) De son doigt il danse (bis) De son doigt doigt doigt Ainsi danse Jean Petit ! Jean Petit qui danse (bis) De sa main il danse (bis) De sa main main main De son doigt doigt doigt Ainsi danse Jean Petit ! Jean Petit qui danse (bis) De son bras il danse (bis) De son bras bras bras De sa main main main De son doigt doigt doigt Ainsi danse Jean Petit ! Jean Petit qui danse (bis) De son épaule il danse (bis) De son épaule paule paule De son bras bras bras De sa main main main Il était une fermière (plage 14) Il était une fermière, qui allait au marché. Elle portait sur sa tête, trois pommes dans un panier. Les pommes faisaient rouli roula Les pommes faisaient rouli roula Stop !
Mon corps et moi © Éditions Sed

On les plante avec le coude À la mode, à la mode, On les plante avec le coude À la mode de chez nous. On les plante avec le genou À la mode, à la mode, On les plante avec le genou À la mode de chez nous. On les plante avec le pied À la mode, à la mode, On les plante avec le pied À la mode de chez nous.

De son doigt doigt doigt Ainsi danse Jean Petit ! Jean Petit qui danse (bis) De son cou il danse (bis) De son cou cou cou De son épaule paule paule De son bras bras bras De sa main main main De son doigt doigt doigt Ainsi danse Jean Petit !

(Interlude musical)
Jean Petit qui danse (bis) De sa tête il danse (bis) De sa tête tête tête De son cou cou cou De son épaule paule paule De son bras bras bras De sa main main main De son doigt doigt doigt Ainsi danse Jean Petit !

Trois pas en avant, Trois pas en arrière, Trois pas sur le coté, Trois pas de l’autre coté. (à chanter en marchant ou en faisant une ronde)
Annexes

143

Centres d'intérêt liés